Les outils informatiques de la Génétique :

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les outils informatiques de la Génétique :"

Transcription

1 Faculté de Médecine de Tunis DEA de Génétique Humaine Mémoire de 2ème année DEA Les outils informatiques de la Génétique : Exploitation des banques de données sur l Internet Présenté par le Docteur Neila ATTIA ROMDHANE Sous la direction du Professeur Habiba CHAABOUNI Composition du Jury Président : Professeur Habiba CHAABOUNI (Faculté de Médecine de Tunis) Membres : Professeur Farouk KAMOUN (Ecole Nationale des Sciences Informatiques) Professeur Béchir ZOUARI (Faculté de Médecine de Tunis) Professeur Agrégé Ridha MRAD (Faculté de Médecine de Tunis) Professeur Agrégé Mansour BEN ABDALLAH (Faculté de Médecine de Tunis)

2 Je dédie ce mémoire à ma mère, feue Halima Ben Amor, qui n a cessé de me recommander, jusqu à ses toutes dernières heures, de consacrer mon énergie à la Recherche. C était à l époque où nous nous entêtions encore à poursuivre l opération Téléthon. Militante avant-gardiste, ayant consacré sa vie à la promotion de la Femme et éternellement soucieuse de l image de notre cher pays à l étranger, elle avait compris que la Tunisie devait miser sur ses intellectuels et ses chercheurs pour occuper une place de choix à l échelle internationale. C est donc pour elle, pour ne pas trahir sa confiance, que je me suis engagée dans le DEA de Génétique. Je souhaite exprimer toute mon admiration et mon affection à mon père, Abdelmajid Attia, qui m a notamment appris que l on peut apprendre à tout âge. Sa vaste culture n a d égal que son plaisir à acquérir le Savoir et à communiquer la Connaissance. Plus connu comme Homme de Lettres, que de fois il m a surprise par la pertinence de ses questions sur des sujets scientifiques des plus pointus! J espère qu il trouvera dans ce travail quelques réponses aux nombreuses questions qu il se pose sur l Internet et la Génétique. Ce travail n aurait pu être achevé sans l inconditionnel soutien de mes proches. Je les remercie tous, et particulièrement Mouna, de s être «laissés négliger» pour me permettre de vouer tout mon temps à cette recherche. ii

3 Remerciements Nous souhaitons exprimer nos vifs remerciements à Madame et Messieurs les membres du Jury qui ont eu l amabilité d accepter de juger cette recherche. Nous espérons trouver, dans leurs critiques, de nombreuses suggestions utiles à l amélioration du contenu de ce travail. Nous devons à Madame le Professeur Habiba Chaabouni l idée brillante de ce sujet de mémoire : Produire un document, transformable en site Web, permettant de guider les généticiens dans l exploitation des banques de données de Génétique disponibles sur l Internet. Madame le Professeur Habiba Chaabouni n a cessé de militer pour promouvoir la Génétique Humaine en Tunisie, développer une recherche de qualité dans ce domaine et ce depuis l époque où la Génétique ne constituait que quelques chapitres des sciences biologiques. C est pourquoi, nous lui sommes infiniment reconnaissante de la confiance qu elle nous a témoignée en nous proposant ce travail et en acceptant de le diriger. Nous sommes redevable aux Docteurs Ségolène Aymé (Directeur d Orphanet, Infobiogen, Paris, lieu du stage que nous avons effectué en septembre 1999), Jamel Chelli (Directeur de recherche en Génétique Moléculaire à Cochin, Paris) et Ridha Mrad (Professeur Agrégé de Génétique à la Faculté de Médecine de Tunis) pour l aide précieuse qu ils nous ont apportée au cours de cette recherche. Nous exprimons, à nos enseignants de première année de DEA, notre respect et notre gratitude pour la qualité du savoir et du savoir faire qu ils ont bien voulu nous transmettre. Enfin, nous exprimons notre profonde gratitude à Monsieur Mohamed Néjib Youssef, Directeur Général de l Institut Salah Azaiez, qui a su nous apporter le soutien nécessaire à la réalisation de ce travail. iii

4 Table des Matières INTRODUCTION... 1 I. Présentation de l Internet...3 I.1. Historique...3 I.2. Navigation sur l Internet...4 I.2.1. Connexion à l Internet...4 I.2.2. Adresse URL d un site...5 I.2.3. Fonctions de navigation...6 I.2.4. Sauvegarde de l information...7 I.3. Droit d auteur et propriété intellectuelle...7 I.4. Sécurité et confidentialité...8 II. Services accessibles par l Internet...9 II.1. Services d information ou de traitement...9 II.1.1. Exécution à distance : Telnet, X-Window...9 II.1.2. Transfert de fichiers : FTP et Archie...9 II.1.3. Accès en mode Gopher...10 II.1.4. Accès en mode HTTP...10 II.2. Services de communication...11 II.2.1. Communication directe entre utilisateurs...11 II.2.2. Courrier électronique...11 II.2.3. Forums et listes d envoi...12 III. Recherche de ressources sur l'internet...13 III.1. Formulation des requêtes...13 III.1.1. Phrases ou mots clés?...13 III.1.2. Logique booléenne...14 III.1.3. Minuscules, majuscules et caractères composés...15 III.1.4. Attributs et champs...15 III.1.5. Autres points...16 III.2. Outils généralistes de recherche...16 III.2.1. Moteurs de recherche...16 III.2.2. Méta-moteurs ou méta-index...18 III.2.3. Répertoires thématiques...19 III.2.4. Répertoires de guides...19 III.2.5. Sélection d un outil de recherche...20 III.3. Evaluation des ressources de l Internet...20 iv

5 MATÉRIEL ET MÉTHODES I. Matériel d étude...22 I.1. Catégories de ressources...22 I.2. Outils spécialisés de recherche...23 I.3. Banques de données...24 I.3.1. Concept de banque de données...24 I.3.2. Critères d inclusion...27 I.3.3. Critères d exclusion...27 I.4. Besoins en Génétique Humaine...28 II. Méthodes...29 II.1. Répertorier les catégories de ressources...29 II.1.1. Recensement par les outils généralistes de recherche...29 II.1.2. Stage à Orphanet...30 II.1.3. Exploration de l Internet...30 II.2. Identifier les outils utiles au recensement des banques...31 II.3. Recenser les banques de données...31 II.3.1. Transformation des données en tables...31 II.3.2. Mise en relation des différentes tables...32 II.3.3. Elaboration du HGCat...33 II.4. Classer les banques selon les besoins...35 II.4.1. Principes de la Classification...35 II.4.2. Catégories de la classification adoptée...36 RÉSULTATS I. Ressources utiles à la Génétique sur le Web...38 I.1. Serveurs de Génétique et de Biologie Moléculaire...38 I.1.1. Serveurs de Génétique Humaine...38 I.1.2. Principaux serveurs multi-fonctionnels...40 I.1.3. Serveurs de Biologie Moléculaire...43 I.2. Outils informatiques de la Génétique...45 I.2.1. Outils d information par navigation...46 I.2.2. Outils de traitement des données...49 I.3. Outils de Communication...55 I.3.1. Communication directe...55 I.3.2. Communication indirecte...55 II. Outils spécialisés de recherche...57 II.1. Guides de ressources spécifiques...57 v

6 II.1.1. Guides de ressources de Génétique Clinique...57 II.1.2. Guides de ressources documentaires...58 II.1.3. Guides de ressources de Génétique Moléculaire...58 II.1.4. Guides de banques de Génétique Moléculaire...59 II.2. Moteurs spécialisés de recherche...60 II.2.1. Moteurs spécialisés de recherche pour la Génétique Médicale...60 II.2.2. Moteurs spécialisés de recherche pour la Génétique Moléculaire...62 II.2.3. Cas particulier du Bio Netbook...62 II.3. Catalogues de banques ou de logiciels...63 II.3.1. DBCat...64 II.3.2. BioCat...65 II.3.3. DATABANKS...65 II.3.4. LIMB...66 II.4. Collections de banques de la Revue Nucleic Acids Research...67 II.5. Outils retenus pour le recensement...68 III. Banques interrogeables en Génétique Humaine...69 III.1. Outils d interrogation des banques de données...69 III.1.1. Exemples d outils exploitant spécifiquement une banque...69 III.1.2. Exploitation multi-banques...70 III.1.3. Exploitation intégrée des banques de données...74 III.2. Recherche documentaire...76 III.2.1. Medline...76 III.2.2. Autres banques de références documentaires...78 III.2.3. Références de techniques et d analyses moléculaires...79 III.3. Analyses de séquences...79 III.3.1. Recherche de séquences...79 III.3.2. Evolution des Espèces et Phylogénie...82 III.3.3. Recherche de structures...82 III.3.4. Recherche de motifs...85 III.4. Outils de cartographie et de diagnostic génétique...86 III.4.1. Amorces et oligonucléotides...86 III.4.2. Outils utiles à la PCR...86 III.4.3. Enzymes de restriction...87 III.4.4. Banques de cdna...87 III.4.5. Marqueurs polymorphes...88 III.4.6. Vecteurs...88 III.4.7. Cultures cellulaires...89 III.5. Cartes du Génome...90 III.5.1. Cartes génétiques et cartes hybrides...90 III.5.2. Cartes physiques...91 vi

7 III.5.3. Cartes intégrées...92 III.5.4. Cartes par chromosome...92 III.5.5. Cartes d un chromosome...93 III.5.6. Carte de la Mitochondrie...93 III.5.7. Cartographie comparée...94 III.6. Etude des gènes...95 III.6.1. Expression des gènes...95 III.6.2. Identification et structure des gènes...96 III.6.3. Description des gènes et cartographie des loci...97 III.6.4. Polymorphisme et fréquences allèliques...97 III.6.5. Banques générales de mutation...98 III.6.6. Mutations en Oncologie III.6.7. Mutations spécifiques III.7. Etude des chromosomes III.8. Etude des maladies génétiques III.8.1. Prévalence des maladies génétiques III.8.2. Aide au diagnostic clinique III.8.3. Prise en charge des maladies III.8.4. Traitement et essais thérapeutiques III.8.5. Aide au diagnostic biologique III.8.6. Orientation et information des patients DISCUSSION CONCLUSION RÉFÉRENCES DOCUMENTAIRES vii

8 Introduction Pour le généticien, l ordinateur se trouve en position déterminante dans la découverte des gènes et de leurs fonctions. La conception d outils informatiques de plus en plus performants, à l usage des généticiens et des biologistes, a permis le lancement de projets «géants» tels que The Human Genome Project a, 1. L accessibilité par l Internet b à des réseaux c informatiques, jusque là réservés à certains groupes de recherche, a favorisé l échange d informations entre chercheurs et a permis à la collaboration internationale et interdisciplinaire d être plus efficace. L Internet, avec ses centaines de millions de documents et outils en ligne, constitue, pour certains, une immense banque de données de taille infinie. Il n est plus nécessaire de se déplacer ou de disposer d outils très performants pour analyser ses données. Il suffit de se connecter à un site qui offre le service souhaité puis de lancer sa requête. Si le principe paraît simple, son application ne l est point. Non seulement il faut savoir localiser les adresses de sites qui peuvent répondre à ses besoins, mais aussi, il faut apprendre à sélectionner et à utiliser les outils disponibles. De nombreux outils, utiles à la Génétique, sont devenus accessibles par l Internet et souvent gratuitement. Ces outils peuvent être regroupés comme suit. Les outils d information par navigation sont les plus nombreux. Ce sont des documents hypertextes d qui guident l utilisateur (listes de serveurs, de bibliothèques, de banques, de logiciels, de projets de cartographie ) ou qui lui a Human Genome Project : Lancé en 1990 pour une durée de 13 ans et dirigé par l U.S. Department of Energy et les National Institutes of Health, il a pour objectifs d identifier l ensemble des à gènes humains, de déterminer les séquences des 3 milliards de paires de bases qui composent l ADN humain, de stocker ces informations dans des banques de données, de développer les outils d analyse des données et de relever les conséquences éthiques, légales et sociales qu engendrerait ce projet. b Internet (le réseau des réseaux) : Réseau global à haut débit composé de réseaux informatiques de tailles différentes, reliés et communiquant à l aide de passerelles utilisant un langage commun. c Réseau : Résultat de la connexion d un ensemble d entités ressemblantes. d Hypertexte : Système de représentation et de diffusion d informations par lequel on peut faire apparaître, grâce à des hyper-liens (texte souligné ou boutons), des documents éparpillés sur différents sites sous forme unitaire. Par extension, ce terme désigne aussi tout texte comportant des hyper-liens.

9 présentent différentes formes de documents (articles, cours, techniques biologiques, tables de codes, dictionnaires, lexiques ). Les outils d information par interrogation utilisent des banques pour stocker et organiser les données. Chaque banque est exploitée par un logiciel (programme informatique). Ce dernier traite le contenu des requêtes formulées par l utilisateur et produit une réponse composée d informations sur les maladies, gènes, matériel biologique, références documentaires ou autres types de ressources composant la banque de données. Les outils de traitement des données sont téléchargeables ou directement accessibles. Ils se présentent sous forme de logiciels ou de systèmes d analyse (intégrant de nombreux logiciels). Ils sont de plus en plus performants. Ils sont utilisés pour : Analyser les liaisons dans les études de Mapping. Analyser les séquences nucléotidiques ou protéiques pour comparer des séquences ou prédire, à partir d une séquence nucléotidique, le gène, la structure secondaire ou tertiaire de la protéine qui peut en résulter. Examiner les nouveaux résultats soumis aux banques de séquences a. La localisation des outils informatiques de la Génétique Humaine et plus particulièrement l exploitation des outils d information par interrogation (localisation, sélection et utilisation des banques de données) constituent l objet de cette recherche. Mais auparavant, il nous semble opportun de rappeler, dans la suite de cette partie introductive, certaines notions relatives à l Internet. Afin que ce document soit transformable en page Web, nous nous sommes astreinte à garder trace des hyper-liens b. Nous avons associé, aux termes soulignés, une note de bas de page c traduisant l adresse cachée par l hyper-lien. Les notes de bas de pages, signalées par a Banques de séquences : volumineuses banques composées de séquences d acides nucléiques ou de séquences protéiques. Leur taille doublerait tous les deux ans. Elles sont hébergées par des serveurs équipés d ordinateurs à multiples processeurs et travaillant en parallèle. b Hyper-liens ou liens hypertextes : ils se présentent sous forme de mots soulignés ou de «boutons» qui lient le document parcouru à d autres documents. Chaque lien contient l adresse du document visé. Un simple clic permet de l atteindre. c Notes de bas de page relatives aux hyper-liens : elles sont temporaires et disparaîtront lors de la transformation du document en page Web. 2

10 une lettre de l alphabet en exposant, sont aussi utilisées pour définir une notion ou apporter un complément d information. Les références bibliographiques figurent en fin de document par ordre d apparition dans le texte. Elles sont signalées dans le document par un numéro en exposant. L objet de ces références peut être un article de revue, un livre ou monographie, un document hypertexte récupéré de l Internet ou d un CD-ROM. I. Présentation de l Internet 2, 3, 4, 5 L Internet résulte de la convergence de technologies de l Information et de Communication. Il permet de chercher, d échanger, de traiter l information et de bâtir des connaissances. En quelques secondes et simultanément, on peut se connecter à des ressources disséminées partout dans le monde. Des informations circulent, des projets se réalisent, des collaborations s effectuent, avec des partenaires, des individus, des groupes situés à des milliers de kilomètres. Plusieurs utilisateurs et spécialistes comparent l essor et l impact de l Internet à des événements qui ont marqué et changé l histoire (imprimerie, téléphone et télévision). Pour certains, l Internet est un «Bit bang». Pour d autres, c est l espoir d un échange d informations placé sous le signe de l égalité des chances à l accès au savoir. I.1. Historique En 1969, l armée américaine a lancé des recherches pour interconnecter des ordinateurs tout en évitant un lieu centralisé. En 1972, le premier protocole d envoi et de réception de courrier électronique est mis en route aux USA. En 1973 et pour la première fois, une connexion internationale, entre deux collèges militaires (Angleterre et Norvège), utilise le FTP a pour échanger des fichiers de taille importante. Pour rompre l isolement des réseaux épars, l idée vint, en 1973, de mettre en place des passerelles b communiquant à l aide d un langage commun dénommé IP c. Il a été ensuite complété par le TCP a pour donner le TCP/IP a FTP (File Transfer Protocol) : Protocole permettant le transfert rapide de fichiers numériques de grande taille entre sites raccordés à l Internet. b Passerelle : Terme désignant un ordinateur interconnectant deux réseaux pour n en faire qu un. c IP (Internet Protocol) : Langage commun utilisé par les passerelles (voir ce mot), permettant ainsi la communication entre différents réseaux. C est un protocole de connexion qui gère l envoi de paquets de données via l Internet. 3

11 harmonisant ainsi la communication entre réseaux. Progressivement et dès 1981, les passerelles ont permis de consolider et de relier les réseaux suivants : NSFNet (National Science Foundation, USA), ARPANet (de l armée américaine), RISQ et CANet (du Québec et du Canada). RENATER (réseau national français des universités et de la recherche) n a vu le jour qu en Jusqu en 1990, la gestion du réseau a été assurée par des organismes parmi lesquels se trouvent les réseaux universitaires (principaux fournisseurs d accès et utilisateurs des services). Pour favoriser la privatisation des Télécommunications, le gouvernement américain a abandonné, au début des années 1990, le NSFnet et le projet ARPANET. Le lancement, en 1993, du projet Information Super Highway (projet de 17 milliards de dollars pour la construction d un réseau de fibres optiques) a entrouvert la porte aux activités commerciales sur l Internet. On peut, lors et déjà, constater que celles-ci se développent rapidement. L interconnexion des ordinateurs est passée de 200 en 1981 à en Depuis, l architecture de l Internet ne cesse de s étoffer en doublant pratiquement d une année à l autre. En 1997, l Union Internationale des Télécommunications estimait le nombre de serveurs b à 16 millions et le nombre d internautes à 60 millions. A l inverse du réseau téléphonique, l Internet à l avantage de ne reposer sur aucune centralisation ni point de concentration privilégié. Tous les réseaux interconnectés sont sur un même pied d égalité. I.2. Navigation sur l Internet I.2.1. Connexion à l Internet Le protocole TCP/IP inclut un système universel d adresses qui permet à chaque nœud de l Internet d être localisé sans équivoque. Chaque ordinateur branché sur l Internet a une adresse IP c. On peut faire correspondre à l adresse IP une adresse écrite en caractères alphanumériques : nom Internet d. C est un serveur DNS a qui établit la correspondance a TCP (Transmission Control Protocol) : Protocole de contrôle de la transmission à travers l Internet. b Serveur : Terme désignant un ordinateur hôte hébergeant les fichiers ou informations envoyés par des ordinateurs clients. c Adresse IP (numéro Internet) : Entité numérique constituée d une série de quatre nombres, allant chacun de 0 à 255, séparés par des points. Sa structure est hiérarchique. d Nom Internet : Adresse alphanumérique (nom) correspondant à l adresse IP (numérique). Ainsi, à l adresse IP < > correspond le nom Internet badaduq.uqam.ca. 4

12 entre les deux dénominations. De nombreux ordinateurs reliés à l Internet n ont qu une adresse IP. C est le cas de la grande majorité des micro-ordinateurs qui ne sont que clients. Ce n est que lorsqu une machine devient serveur qu on lui accorde un nom Internet. Le fournisseur d accès b délivre une adresse IP à l ordinateur client, l adresse IP de son serveur DNS ainsi que le(s) numéro(s) de téléphone à appeler. Ces informations doivent être introduites à travers le panneau de configuration ou le logiciel de navigation de l ordinateur client. Si ce dernier est un micro-ordinateur multimédia, équipé d un modem c ou bien relié par câble à un réseau, l utilisateur peut se connecter et accéder à l Internet. I.2.2. Adresse URL d un site Les adresses URL d sont utilisées par les logiciels de navigation e pour accéder à différents services de l Internet. Elles sont d introduction récente. Elles se présentent sous la forme générale protocole://adresse_du_serveur/répertoire/fichier. Voici quelques exemples : ftp://ftp.crihan.fr telnet://hollis.harvard.edu/ L adresse URL spécifie le type de service Internet (http, ftp, telnet, ) ainsi que la catégorie d institution à laquelle appartient le serveur. Dans telnet://hollis.harvard.edu/, «.edu» signifie que le serveur est celui d une institution éducative. Dans d autres cas, on utilisera l extension «.ac» pour institution académique, «.com» pour groupe commercial, «.gov» pour institution gouvernementale, «.org» pour organisation nationale ou internationale a Serveur DNS (Domain Name Server) : Serveur établissant la correspondance entre l adresse IP et le Nom Internet d un serveur relié à l Internet. b Fournisseur d accès : Peut être un réseau (RNU : Réseau National Universitaire, RNS : Réseau National de la Santé en Tunisie) ou bien un serveur commercial (Global-net et Planet en Tunisie, AOL et Compuserve internationaux). c Modem (Modulator Demodulator) : Dispositif permettant de convertir des signaux électriques entre un ordinateur et une ligne téléphonique. C est un appareil qui utilise une ligne téléphonique pour transmettre de l information électronique. Son débit maximal est exprimé en bits per second (bps). d URL (Uniform Resource Locator) : Adresse électronique désignant une ressource ou site sur l Internet. Elle est précédée d un préfixe dépendant du type de ressource (HTTP, FTP, Telnet, ). e Logiciels de navigation (Netscape, Explorer ) : Logiciels permettant l exploration de l Internet. Ils sont désignés par navigateurs, fureteurs ou browsers. 5

13 Dans, «.ca» signifie que le serveur se trouve au Canada. L extension est «.tn» pour Tunisie, «.fr» pour la France, «.uk» pour le Royaume Uni, «.ch» pour la Suisse, «.jp» pour le Japon Notons, qu il est exceptionnel que les sites des Etats Unis précisent «.us» dans leurs adresses URL. Il est fréquent que des sites, non américains, évitent d inclure ce type d extension dans leurs adresses URL pour ne pas «manquer de crédibilité». On peut donc les confondre avec les sites américains. Par conséquent, il est impossible de reconnaître un site des Etats Unis par simple exclusion. Il est temps que les sites américains incluent l extension «.us» dans leurs adresses URL. Il est important dans une adresse URL de respecter strictement les majuscules et minuscules, tous les caractères dont la ponctuation. On n utilise pas de caractères avec accents. Si une adresse URL ne fonctionne pas, on peut la tronquer (enlever les répertoires et fichiers) pour arriver, au moins, sur la page d accueil du serveur. À partir de là, on peut en général retrouver l information recherchée en naviguant à travers les différentes pages offertes. I.2.3. Fonctions de navigation Quand on active un logiciel de navigation, on aboutit à une page désignée «Démarrage», «Accueil» ou «Home page». Quand ce n est pas le fabriquant de la machine qui y impose son site, c est le logiciel qui y présente le site de son fabricant. Cette page peut être modifiée dans le panneau de configuration ou dans les options du logiciel. Il s agit de remplacer l adresse URL imposée par celle du site par lequel on souhaite chaque fois commencer. Pour naviguer, il faut connaître les fonctionnalités de base du logiciel de navigation. On introduit une adresse de site et on termine par la touche «Retour» ou «Entrée». Le logiciel télécharge alors la page correspondante à l adresse. Les pages de l Internet constituent une nouvelle forme de texte où des liens dynamiques permettent de se déplacer d une partie de document à une autre. Ces liens dynamiques sont désignés hyper-liens ou liens hypertextes. Sur ces pages, un lien hypertexte est signalé par du texte souligné, des boutons ou des icônes. Ces liens sont des adresses URL codées sous certains mots ou certaines images. Ainsi, il est possible de naviguer d un emplacement à un autre : plus loin sur la même page, sur une autre page du même site Internet, ou encore sur un site différent. L hypertexte permet donc 6

14 de dépasser la linéarité des textes pour permettre des parcours individualisés. Les documents hypertextes et hypermédias a sont codés par le langage HTML b. Pour revenir sur une page déjà vue, on clique sur la fonction «Back», «Recul» ou «Précédent» du logiciel qui garde en mémoire vive les dernières pages consultées. On peut y revenir aussi par l «Historique» qui garde sur le disque dur, dans un répertoire temporaire réservé à l Internet, une copie des pages antérieurement consultées pour une durée qui varie selon l option choisie : un jour, une semaine, 20 jours I.2.4. Sauvegarde de l information Le logiciel de navigation comporte une fonction «Print» ou «Impression». Au bas du document imprimé, on peut noter l adresse URL de la page ainsi que la date et l heure. Ces informations sont importantes pour la citation du document s il y a lieu. On peut aussi, en passant par le menu «Fichier» ou «File» enregistrer le document sous format HTML ou sous format TEXT (texte brut, sans mise en page ni graphiques). On peut ne sauvegarder qu une image. Il suffit de se positionner sur l image puis de cliquer sur le bouton droit de la souris pour sélectionner l option correspondante. La sauvegarde des adresses URL des pages visités se fait par le menu «Favoris», «Signets» ou «Bookmarks». On construit ainsi progressivement une liste de repères sur l Internet. Il suffit de sélectionner une adresse pour se retrouver sur la page correspondante. Explorer sauvegarde les adresses URL sous forme de raccourcis alors que Netscape les ajoute à un fichier désigné «bookmark.htm». I.3. Droit d auteur et propriété intellectuelle Il est techniquement facile de copier une page d information présentée sur l Internet. On remarque, de plus en plus sur les sites Internet, des mentions claires de libre circulation, de modalités d utilisation ou de droits réservés. La publication commerciale de documents, sur l Internet, est actuellement freinée par le manque de contrôle des droits d auteur. L Internet étant international, le contrôle implique des ententes protectrices des droits d auteurs à l échelle mondiale. a Hypermédia : Fichier hypertexte comportant des fichiers audios et vidéos. Il faut que des logiciels adéquats soient installés sur l ordinateur de l usager pour que le contenu de ces fichiers soit déployé. b HTML (HyperText Markup Language) : Langage de codage des fichiers hypertextes et hypermédias, langage de description adopté par la communauté Internet, langage à balise, dérivé du SGML, utilisé pour coder les pages Web. 7

15 Les principes du droit d auteur et de la propriété intellectuelle s appliquent à l Internet et les internautes sont tenus de les respecter. Il est permis, et même recommandé, d insérer des liens hypertextes reliant son document aux autres documents accessibles sur l Internet. Il est, en revanche, nécessaire de demander la permission avant d utiliser, pour d autres fins que la consultation personnelle, un document diffusé sur l Internet. Tout extrait textuel, graphique ou sonore provenant de l Internet doit être correctement cité 6. On doit préciser les informations suivantes (tout en respectant, l ordre, l architecture et la ponctuation du modèle) : «Auteur (Organisme ou auteur personnel). (Date : jour, mois, année de la consultation par l utilisateur). Titre de la page d accueil, [type de support]. Adresse URL :» Exemple : UNIVERSITE DE LAVAL, CREPUQ, Canada. (Page consultée le 25/11/1999). Comment citer un document électronique, [en ligne]. Adresse URL : En résumé, si ce mémoire devait être affiché comme une page Web, il aurait été rédigé et structuré différemment. Toutes les parties citées et renvois auraient été réduits à une phrase, voire quelques mots, affichés comme liens hypertextes. C est pourquoi les pages Web sont en général beaucoup moins longues. I.4. Sécurité et confidentialité A l heure actuelle, la sécurité dans la transmission de l information sur l Internet n est pas garantie. En effet, alors que les «paquets» d informations circulent, il est toujours possible de les intercepter et de s approprier leur contenu. Ces problèmes de sécurité de l information sont particulièrement inquiétants lorsqu il s agit de transactions commerciales. Un grand effort est donc entrepris pour rendre l Internet plus sécuritaire. Il existe des logiciels qui permettent de crypter l information transmise. Un autre problème relié à la sécurité est celui des «virus informatiques». Ceux-ci peuvent certainement se propager à partir de l Internet. C est par le téléchargement de logiciels que le risque de contamination est le plus grand. Il serait sage de munir son poste de travail d un logiciel anti-virus et d en surveiller les nouvelles versions pour le tenir à jour et ce au moins une fois par semaine. 8

16 II. Services accessibles par l Internet II.1. Services d information ou de traitement II.1.1. Exécution à distance : Telnet, X-Window Une des fonctions importantes, à l origine de l Internet, était de permettre aux chercheurs d accéder à des ordinateurs puissants pour y effectuer des calculs sophistiqués. L exécution d un programme sur une machine distante peut être réalisée à travers deux modes d accès : Telnet a en mode alphanumérique et X-Window en mode graphique. L adresse URL pour Telnet est de la forme Telnet://hôte. Il faut disposer d un identifiant et d un mot de passe pour utiliser les ressources d une machine distante. Grâce aux navigateurs, l utilisateur peut accéder à l ordinateur distant et lui faire exécuter diverses applications. II.1.2. Transfert de fichiers : FTP et Archie L adresse URL prend la forme ftp://hôte/répertoire/sous-répertoire/fichier. Archie est une recherche de fichiers localisée sur des serveurs FTP. Ces fichiers sont le plus souvent des logiciels en accès libre. Le transfert de fichiers permet le téléchargement de tout type de fichiers entre une machine distante et une machine locale ou inversement. Il existe un grand nombre de serveurs de fichiers à accès public. La norme est de créer un compte ayant comme nom d usager «anonymous» qui ne nécessite pas de mot de passe. Si un mot de passe est demandé, il suffit d entrer son adresse de courrier électronique. Les fichiers transférés peuvent être des fichiers textes, des images ou des logiciels. Il faut noter le mode de transfert (texte ou binaire). Un logiciel particulier de décompression peut être requis pour décompresser ultérieurement le fichier de façon adéquate. Ce n est pas la fonction la plus conviviale de l Internet. Il est fortement recommandé d activer systématiquement un anti-virus avant d exécuter un fichier transféré. a Telnet : Protocole permettant l accès à des ordinateurs distants, pour leur faire exécuter diverses applications. 9

17 II.1.3. Accès en mode Gopher Gopher a a été créé pour faciliter la recherche et l accès à l information sur l Internet. La croissance du «Gopherespace» s est arrêtée alors que la domination du World Wide Web b s est établie. Cependant, les menus Gopher, encore disponibles, demeurent toujours une source importante d information. L adresse URL des sites Gopher est de la forme gopher://hôte/repertoires/. II.1.4. Accès en mode HTTP Le protocole HTTP c permet l échange d informations entre un logiciel client, c est-àdire le navigateur, et un serveur. L adresse URL d un serveur HTTP se présente sous la forme C est le protocole du World Wide Web. Le Web constitue une véritable bibliothèque virtuelle composée de millions de documents d HTML. Son taux de croissance a été fulgurant depuis les dernières années et il s est vite établi comme une source d information incontournable. Une des forces du Web est qu il donne accès à un grand nombre de services de l Internet. Grâce aux logiciels de navigation, la consultation, en mode Web, est devenu le mode le plus évolué sur l Internet. Sans éliminer les protocoles qui l ont précédé, il les intègre. On peut donc naviguer en mode HTTP et rencontrer au passage des informations en mode Gopher, en mode Telnet, en mode FTP, envoyer du courrier électronique, consulter un forum sur Usenet Le logiciel de navigation déclenche au besoin les autres logiciels requis. a Gopher : Protocole permettant la recherche et l accès à l information présentée dans une structure hiérarchique ou arborescente de menus et sous-menus. b World Wide Web : Toile d araignée mondiale (Web : toile) conçue au Centre Européen de Recherche Nucléaire (CERN). On peut le désigner par WWW, W3 ou Web. Le Web est fondé sur le concept d hypermédia et la navigation entre documents rattachés par des liens hypertextes (ou hyper-liens). Les liens peuvent exister entre deux ordinateurs géographiquement distants. c HTTP (HyperText Transfer Protocol) : Protocole permettant le transfert des fichiers hypertextes et hypermédias. d Nombre de pages Web : très variable, il serait de 30, 100, 150 ou 800 millions voire 1 milliard selon la source consultée. 10

18 II.2. Services de communication L Internet, offre différentes formes de communication. La variété de ces formes dépend moins du matériel (hardware) que des logiciels (software). Pour changer de forme de communication, il suffit le plus souvent d activer d autres logiciels. II.2.1. Communication directe entre utilisateurs IRC sont des canaux de communication permettant d établir une conversation en temps réel avec des interlocuteurs du monde entier. Les visioconférences permettent aux interlocuteurs de se voir et de se parler à travers l Internet. Les outils collaboratifs sont de nouveaux logiciels permettent de travailler en collaboration et à distance sur l Internet. Ces derniers intègrent plusieurs fonctions : visioconférence, conversation en direct, partage d application, espace de travail commun. C est cette forme de communication qui nécessite le plus d apport supplémentaire en matériel (caméra vidéo, écran de télévision, scanner ). II.2.2. Courrier électronique Le fournisseur d accès ou autre serveur disposant de «poste électronique», délivre, à qui le demande, une adresse électronique se présentant sous la forme (hôte est l adresse Internet du serveur fournisseur). Le courrier électronique permet aux usagers de l Internet de s échanger des messages écrits de manière efficace et rapide. En effet, la réception des messages se fait généralement en moins d une minute après l envoi, et pratiquement n importe où dans le monde. Les termes ou «Courriel» (pour les francophones), sont utilisés pour désigner de façon succincte le courrier électronique. Il est possible d attacher un fichier à un courrier électronique. Les fichiers attachés peuvent être de tout type (fichier texte, fichier contenant du son, de l image fixe ou animée). Le Courriel est en voie de supplanter le fax car il est plus économique que ce dernier (d un facteur 10 pour des transferts interurbains et plus pour les internationaux) tout en conservant son caractère électronique. Deux protocoles sont utilisés le SMTP a et le POP b. Le courrier électronique ne bénéficie d aucune sécurité. A l émission d un message, tout le monde peut se faire passer pour tout le monde. A la transmission, un expert peut facilement intercepter le contenu. a SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) : Protocole permettant le transfert des messages dans une boîte aux lettres, généralement situé sur une machine Unix. b POP (Post Office Protocol) : Protocole permettant le transfert des messages depuis une boîte aux lettres vers généralement un micro-ordinateur. 11

19 A la réception, les boîtes à lettres sont lisibles par l administrateur du système. Depuis l avènement du commerce électronique, des solutions techniques apparaissent pour assurer la sécurité des échanges via Courriel. La signature électronique peut assurer l authentification des messages. Encore fautil que sa valeur juridique soit reconnue! Le chiffrement peut empêcher l interception des messages pendant leur transmission. II.2.3. Forums et listes d envoi Les chercheurs ont toujours eu besoin d entrer en contact avec d autres spécialistes. Le courrier électronique s est vite répandu comme un moyen efficace pour établir ce contact. Cependant, il oblige à savoir, à priori, vers qui envoyer son message. C est ainsi que sont apparus les forums a électroniques. Le phénomène a vite dépassé les universitaires et tout sujet est devenu propice pour la création de groupes ou forums de discussion. Il existe ainsi plus de forums dont plusieurs centaines dans le domaine biomédical (à l exemple du forum news:sci.med.telemedicine). On distingue deux types de forums. Le premier type de forum est en fait basé sur le courrier électronique (Listserv par exemple). Ces forums fonctionnent par la création et le maintien d une liste b d abonnés. L intéressé peut s y inscrire en envoyant un message bien défini à l adresse du forum. Une fois son adresse incluse dans la liste du groupe, tous les messages postés au forum lui seront acheminés dans sa boîte postale électronique. Certains forums ont un modérateur qui filtre les messages. Le second type de forum se nomme «Usenet». Tous les messages envoyés à un groupe de discussion d Usenet sont transmis à tous les serveurs Usenet du monde. Au lieu de s accumuler dans une boîte de courrier personnelle, les messages sont consultables sur les serveurs Usenet. Les messages y sont conservés pendant une durée variable selon la politique institutionnelle. L adresse URL d un groupe de discussion de Usenet est de la forme : news:nom_du_groupe. Certains groupes de discussion sont disponibles selon les deux formules, au choix. On peut s y abonner personnellement ou aller consulter les messages sur un serveur Usenet. a Forum : Groupes de nouvelles ou de discussion permettant d échanger des opinions sur un thème précis entre utilisateurs préalablement inscrits. b Listes d envoi : Liste permettent de distribuer des messages à différents groupes d utilisateurs qui s y sont préalablement enregistrés. 12

20 III. Recherche de ressources sur l'internet Lorsqu on consulte l Internet, on souhaite trouver des adresses en rapport avec un sujet donné. Cependant, on ne trouve pas tout sur l Internet. Doit-on utiliser différentes sources pour arriver à un résultat? Comment savoir si l information trouvée est bonne? N y a-t-il pas mieux ailleurs? Pour se retrouver dans les millions de pages qui constituent le Web, on a recours aux outils de recherche. Bien les utiliser implique de : Maîtriser son navigateur, allié principal dans toute opération de recherche ;. Connaître différentes catégories d outils de recherche et en manipuler un minimum dans chaque catégorie ; Interpréter rapidement certains «signes» permettant d éviter les sélections inutiles ou le recueil d informations non valides ; Construire, petit à petit, sa propre bibliothèque d URL d outils de recherche ou d orientation. III.1. Formulation des requêtes La formulation des requêtes 7, 8 varie selon les systèmes. Les possibilités d interrogation diffèrent d un outil à l autre. Sur chaque site, on peut trouver des explications, des exemples, des réponses aux questions fréquemment posées, en somme toute une variété de pages d aide pour mieux les apprivoiser. Il faut les lire avant de formuler sa question. Malheureusement, ces aides ne sont pas toujours fournies ou ne sont pas suffisamment claires. III.1.1. Phrases ou mots clés? Certains utilisateurs ont tendance à exprimer leurs requêtes comme on formule une phrase : «qu est-ce qu un nucléole» ou encore «mécanismes de l immunité». Le programme de recherche ne peut qu être troublé par ces apostrophes et ces mots supplémentaires. Il aurait mieux valu introduire : «nucléole», «mécanisme AND immunité» car le programme de recherche se base sur un système de recherche par mots clés. Le logiciel ne comprend pas une phrase mais peut se débrouiller à l aide de mots clés, d entités séparées La troncature est en général possible. L étoile «*» permet de remplacer 0 à n caractères à droite du mot. C est ainsi que «medi*» permet de collecter «medicine», «medical», «médical» mais aussi «médicament» et autres mots commençant par «medi». 13

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux

Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux 1 Les réseaux 1.1 Qu est-ce qu un réseau? Un réseau est un ensemble d ordinateurs pouvant communiquer entre eux. 1.1.1 Types de réseaux Il y a deux types de réseaux

Plus en détail

! Réseau local! Internet Interconnexion de réseau! Adresse IP! Protocoles! URL! Principales fonctionnalités

! Réseau local! Internet Interconnexion de réseau! Adresse IP! Protocoles! URL! Principales fonctionnalités Recherche d information sur le réseau internet Les réseaux - Internet : Fonctionnement Débutant Semaine 3! Réseau local! Internet Interconnexion de réseau! Adresse IP! Protocoles! URL! Principales fonctionnalités

Plus en détail

Comment obtenir Internet?

Comment obtenir Internet? Historique A la fin des années 60, le département américain de la Défense crée Internet (baptisé Arpanet à l époque) afin d établir entre tous les centres stratégiques des liens qui resteraient opérationnels,

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Chapitre II : Les Réseaux Informatiques. Smii_adn@yahoo.fr 1

Chapitre II : Les Réseaux Informatiques. Smii_adn@yahoo.fr 1 Chapitre II : Les Réseaux Informatiques Smii_adn@yahoo.fr 1 I- Introduction : Un réseau informatique est un ensemble d appareils(ordinateurs et périphériques)reliés entre eux dans le but de permettre à

Plus en détail

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE

CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE CHAPITRE 1 : CONCEPTS DE BASE 1.1 C est quoi l INTERNET? C est le plus grand réseau télématique au monde, créé par les Américains et issu du réseau ARPANET (Advanced Research Projects Agency ). Ce dernier

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22

Services bancaires par Internet aux entreprises. Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Services bancaires par Internet aux entreprises Guide pratique pour : Rapports de solde Version 8.05.22 Table des matières Avez-vous besoin d aide?... 3 Exigences informatiques... 4 Navigateurs acceptés...

Plus en détail

Plan du travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 86

Plan du travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 86 Plan du travail Chapitre 1: Internet et le Web Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI

Plus en détail

INTERNET. Réalisé par : Mme CHIFA Nawal

INTERNET. Réalisé par : Mme CHIFA Nawal INTERNET Réalisé par : Mme CHIFA Nawal Plan Introduction Les services de l'internet Les moteurs de recherche, annuaires Google Outlook INTRODUCTION Définition: le mot internet vient de la contraction des

Plus en détail

Le fonctionnement d'internet

Le fonctionnement d'internet Le fonctionnement d'internet Internet est le plus grand réseau informatique mondial. Il regroupe en fait un grand nombre de réseaux reliant entre eux des millions d'ordinateurs à travers le monde. Le mot

Plus en détail

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS MAI 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Interface d accueil... 4 2.1. Zone d authentification...

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

- A - B - La documentation en ligne > Glossaire internet. Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet.

- A - B - La documentation en ligne > Glossaire internet. Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet. La documentation en ligne > Glossaire internet Vous trouverez ici un glossaire des termes les plus souvent utilisés sur Internet. @ FTP PAQUET ASCII HOTE PING BACKBONE HTML PPP BANDE PASSANTE HTTP PROVIDER

Plus en détail

TIC. Réseau informatique. Historique - 1. Historique - 2. TC - IUT Montpellier Internet et le Web

TIC. Réseau informatique. Historique - 1. Historique - 2. TC - IUT Montpellier Internet et le Web Réseau informatique TIC TC - IUT Montpellier Internet et le Web Ensemble d'ordinateurs reliés entre eux et échangeant des informations sous forme de données numériques But : Rendre disponible l information

Plus en détail

Le Web et Internet. A. Historique : B. Définitions : reliés entre eux via un système d interconnexion.

Le Web et Internet. A. Historique : B. Définitions : reliés entre eux via un système d interconnexion. Le Web et Internet Le terme Network désigne un réseau informatique composé d ordinateurs qui sont reliés entre eux via un système d interconnexion. Internet fait référence à l international. C est un entrelacement

Plus en détail

Le réseau Internet. Christian.Fondrat@dsi.univ-paris5.fr

Le réseau Internet. Christian.Fondrat@dsi.univ-paris5.fr Le réseau Internet Christian.Fondrat@dsi.univ-paris5.fr Un réseau Définition : Un réseau est un ensemble d ordinateurs connectés et qui communiquent entre eux. Classification : Réseau local (LAN = Local

Plus en détail

COMMUNICATION ET LA GESTION DE L INFORMATION CE QUE JE DOIS RETENIR

COMMUNICATION ET LA GESTION DE L INFORMATION CE QUE JE DOIS RETENIR 6 - Les en TECHNOLOGIE 6 ème Nom : Prénom : groupe : page 1/5 CONNAISSANCES : Serveurs. Postes de travail. Terminaux mobiles. Périphériques. Logiciels. Acquisition et restitution des données. Stockage

Plus en détail

Une ergonomie intuitive

Une ergonomie intuitive Une ergonomie intuitive Les solutions de la ligne PME offrent une interface de travail proche des usages quotidiens en informatique. Leur ergonomie intuitive facilite la prise en main du logiciel. Une

Plus en détail

LE RESEAU GLOBAL INTERNET

LE RESEAU GLOBAL INTERNET LE RESEAU GLOBAL INTERNET 1. INTRODUCTION Internet est un réseau international, composé d'une multitude de réseaux répartis dans le monde entier - des réseaux locaux, régionaux et nationaux, ainsi que

Plus en détail

Maîtrisez votre Navigateur

Maîtrisez votre Navigateur Qu est-ce que Surfer ou Naviguer sur Internet? C est l action, à l aide d un navigateur internet, de suivre les liens hypertexte qui relient les pages Web les unes aux autres. La navigation Web C est une

Plus en détail

http://www.bibliotheques.uqam.ca/ressources/doc_elec/bases.html ou accès direct à : http://webspirs.uqam.ca:8590

http://www.bibliotheques.uqam.ca/ressources/doc_elec/bases.html ou accès direct à : http://webspirs.uqam.ca:8590 RECHERCHE DANS LES BANQUES DE DONNÉES PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les banques de données contiennent des résumés d articles, de chapitre de livres, de livres, de thèses et de rapports divers dans différents

Plus en détail

ACE-PTM 2.1 Guide de l utilisateur. À l intention des utilisateurs. 2011 Hospitalis - Tous droits réservés. Version 2.4.

ACE-PTM 2.1 Guide de l utilisateur. À l intention des utilisateurs. 2011 Hospitalis - Tous droits réservés. Version 2.4. ACE-PTM 2.1 Guide de l utilisateur À l intention des utilisateurs Version 2.4 16 Septembre 2014 2011 Hospitalis - Tous droits réservés 2011 Hospitalis - Tous droits réservés 1 Table des matières 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

Internet et Programmation!

Internet et Programmation! Licence STS Informatique - Semestre 1! BUT de l enseignement:!! Comprendre une grande partie des termes utilisés dans l écriture des pages actuellement véhiculées sur le NET!! Et tendre vers une écriture

Plus en détail

MEDLINE BANQUE DE DONNÉES EN MÉDECINE INTERFACE PUBMED INITIATION

MEDLINE BANQUE DE DONNÉES EN MÉDECINE INTERFACE PUBMED INITIATION MEDLINE BANQUE DE DONNÉES EN MÉDECINE INTERFACE PUBMED INITIATION document préparé par : CSSS-IUGS SERVICE DE BIBLIOTHÈQUE Janvier 2008 INTRODUCTION Medline est une banque de données bibliographique produite

Plus en détail

Programmation Internet Cours 4

Programmation Internet Cours 4 Programmation Internet Cours 4 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 17 octobre 2011 1 / 23 Plan 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 3. Web 3.1 Internet et ses services 3.1 Fonctionnement du Web

Plus en détail

GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF. Février 2012

GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF. Février 2012 GUIDE MEMBRE ESPACE COLLABORATIF Février 2012 Ce document est disponible sur le site WEB de l Agence de la santé et des services sociaux de la Montérégie, à l adresse suivante : http://extranet.santemonteregie.qc.ca/userfiles/file/espace-collabo/2012-02-04guide-membre-espace-collaboratif.pdf

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

Fascicule 1. www.dynasites.info

Fascicule 1. www.dynasites.info Fascicule 1!" #$ %&'()* +," -'&$ www.dynasites.info Cours théoriques et pratiques par la Société : www.arbo.com Hébergement permanent sur internet par la Société ARBO.COM Courriel : secretariat@arbo-com.fr

Plus en détail

Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4

Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4 Table des matières Table des matières...2 Introduction...4 Terminologie...4 Programme EasyTour...5 Premiers pas...5 Installation...6 Installation du logiciel EasyTour...6 Branchement du téléchargeur...6

Plus en détail

Atelier Le gestionnaire de fichier

Atelier Le gestionnaire de fichier Chapitre 12 Atelier Le gestionnaire de fichier I Présentation Nautilus est un gestionnaire de fichiers pour l environnement de bureau Gnome. Il offre toutes les fonctions de gestion de fichier en local

Plus en détail

SERVICE D ÉCHANGES SÉCURISÉS D INFORMATION

SERVICE D ÉCHANGES SÉCURISÉS D INFORMATION AIDE-MÉMOIRE SERVICE D ÉCHANGES SÉCURISÉS D INFORMATION Desjardins Assurances Table des matières Généralités... 2 Accéder au service d échanges sécurisés d information... 3 Présentation de la vue Courrier...

Plus en détail

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web.

Le langage PHP permet donc de construire des sites web dynamiques, contrairement au langage HTML, qui donnera toujours la même page web. Document 1 : client et serveur Les ordinateurs sur lesquels sont stockés les sites web sont appelés des serveurs. Ce sont des machines qui sont dédiées à cet effet : elles sont souvent sans écran et sans

Plus en détail

Manuel d utilisation de l outil collaboratif

Manuel d utilisation de l outil collaboratif Manuel d utilisation de l outil collaboratif Réf OCPD-V2 Page 1 / 24 a mis en œuvre un outil collaboratif qui permet de partager des informations entre collaborateurs. Il permet à des utilisateurs travaillant

Plus en détail

B.I.I (2) Fiches inspirées des feuilles de synthèse (Xynops) et actualisées

B.I.I (2) Fiches inspirées des feuilles de synthèse (Xynops) et actualisées Tout d'abord, qu'est-ce qu'internet? Internet est l'ensemble de milliers de réseaux d'ordinateurs. Ces ordinateurs sont reliés par le réseau téléphonique existant. Pour pouvoir communiquer entre eux les

Plus en détail

Manuel du revendeur. version 2.0-r1

Manuel du revendeur. version 2.0-r1 Manuel du revendeur version 2.0-r1 Table des matières 1 Explication des termes 3 2 Sections du tableau d administration dédié au revendeur 3 3 Généralités 4 3.1 Aperçu............................... 4

Plus en détail

Communiquer à distance

Communiquer à distance Communiquer à distance www.fac-ainsebaa.com Logiciel de messagerie ou webmail Un courrier électronique (courriel, E-mail) est un petit paquet de données qui circule sur Internet, d'un ordinateur à un autre.

Plus en détail

Le mot Internet est la contraction des mots anglais

Le mot Internet est la contraction des mots anglais CHAPITRE 1 Internet : mode d emploi Le mot Internet est la contraction des mots anglais «Internetworking of Networks» qui signifie interconnexion mondiale de réseaux informatiques. En 1999, le réseau des

Plus en détail

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet

Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Chapitre 1. Présentation générale de l Internet Sommaire Chapitre 1. Présentation générale de l Internet... 1 1. Vue d ensemble d Internet... 2 1.1. Introduction... 2 1.2. Définition de l Internet... 2

Plus en détail

Centre pour la formation à l Informatique dans le Secondaire UTILISER NETMEETING DANS LES CCM. Département Education et Technologie.

Centre pour la formation à l Informatique dans le Secondaire UTILISER NETMEETING DANS LES CCM. Département Education et Technologie. Département Education et Technologie UTILISER NETMEETING DANS LES CCM Monique Colinet 5.82 AVRIL 2003 Centre pour la formation à l Informatique dans le Secondaire Une première utilisation de Netmeeting

Plus en détail

Pratiquons ensemble Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - Pratiquons ensemble. Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT -

Pratiquons ensemble Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - Pratiquons ensemble. Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - Pratiquons Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - ensemble Outlook 2003 Support de notes - Laurent DUPRAT - ensemble Outlook 2003 Support de notes - Pratiquons ensemble Outlook ensemble 2003

Plus en détail

Chapitre 6. 6.1 Internet. 6.1.1 L histoire d Internet

Chapitre 6. 6.1 Internet. 6.1.1 L histoire d Internet CHAPITRE 6 P. 1 Chapitre 6 6.1 Internet 6.1.1 L histoire d Internet A la fin des années 6O, "au beau temps de la guerre froide!", le Pentagone s'est aperçu qu'il ne fallait pas grand-chose pour couper

Plus en détail

MODELE DE TEST (Référentiel janvier 2007)

MODELE DE TEST (Référentiel janvier 2007) Passeport pour l Internet et le multimédia (PIM) MODELE DE TEST (Référentiel janvier 2007) Candidat Nom : Prénom : Année de naissance : Sexe : M F EPN Nom de l espace : Nom de l accompagnateur : TEST PRATIQUE

Plus en détail

Table des matières. BIENVENUE À UNIVERIS INVESTOR WEB...3 https://acadie.credential.com/uiw... 3

Table des matières. BIENVENUE À UNIVERIS INVESTOR WEB...3 https://acadie.credential.com/uiw... 3 Table des matières BIENVENUE À UNIVERIS INVESTOR WEB...3 https://acadie.credential.com/uiw... 3 EXIGENCES MINIMALES POUR UTILISER UNIVERIS INVESTOR WEB...4 Connexion Internet... 4 Exigences par rapport

Plus en détail

Pré-requis pour une utilisation efficace et sécurisée du web

Pré-requis pour une utilisation efficace et sécurisée du web Pré-requis pour une utilisation efficace et sécurisée du web Dominique Lachiver Paternité - Pas d'utilisation Commerciale - Partage des Conditions Initiales à l'identique : http://creativecommons.org/licenses/by-nc-sa/4.0/fr/

Plus en détail

Tutoriel Le Web et la conception de sites

Tutoriel Le Web et la conception de sites Tutoriel Le Web et la conception de sites Éléments du Web Internet Internet est un réseau de plusieurs réseaux informatiques. L information stockée sur les ordinateurs devient accessible par les autres

Plus en détail

AccèsD Affaires : Service d imagerie des chèques

AccèsD Affaires : Service d imagerie des chèques w00 AccèsD Affaires : L imagerie des chèques Qui est admissible? Sont admissibles à l imagerie des chèques les entreprises ou travailleurs autonomes qui possèdent un ordinateur et une connexion Internet

Plus en détail

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires)

Réseau ISO-Raisin. Surveillance des. Infections du Site Opératoire. (Surveillance des interventions prioritaires) Réseau ISO-Raisin Surveillance des Infections du Site Opératoire (Surveillance des interventions prioritaires) Guide d utilisation de l application WEBISO Année 2015 Sommaire Guide utilisateur - Application

Plus en détail

Guide d utilisation pratique. L information est partout. L information pertinente est ici. La référence

Guide d utilisation pratique. L information est partout. L information pertinente est ici. La référence Guide d utilisation pratique L information est partout. L information pertinente est ici. La référence La référence Ce guide a pour but d informer les utilisateurs de La référence des démarches à suivre

Plus en détail

18 TCP Les protocoles de domaines d applications

18 TCP Les protocoles de domaines d applications 18 TCP Les protocoles de domaines d applications Objectifs 18.1 Introduction Connaître les différentes catégories d applications et de protocoles de domaines d applications. Connaître les principaux protocoles

Plus en détail

SOMMAIRE ÉTAPES OBLIGATOIRES. Récupérer le connecteur... 3

SOMMAIRE ÉTAPES OBLIGATOIRES. Récupérer le connecteur... 3 SOMMAIRE Futur Telecom a fait évoluer son service de messagerie professionnel Futur Office. Le présent document va vous accompagner pas à pas vers la récupération de vos divers éléments de messagerie suite

Plus en détail

sommaire ÉTAPES OBLIGATOIRES Récupérer le connecteur... 3

sommaire ÉTAPES OBLIGATOIRES Récupérer le connecteur... 3 sommaire Futur Telecom a fait évoluer son service de messagerie professionnel Futur Office. Le présent document va vous accompagner pas à pas vers la récupération de vos divers éléments de messagerie suite

Plus en détail

Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert?

Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert? Sites Web Les outils du Web* : comment ça marche et à quoi ça sert? Sites marchands, e-commerce Forums Blogs Réseaux sociaux grand public : Facebook, Twitter Réseaux sociaux professionnels : Linkedin,

Plus en détail

Tableau de bord Commerçant

Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Paiement sécurisé sur Internet Tableau de bord Commerçant Paiement sécurisé sur Internet Paiement sécurisé sur Internet au de bord Commerçant au de bord Commerçant au de

Plus en détail

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO

GUIDE DE PUBLICATION AU BALO GUIDE DE PUBLICATION AU BALO TRANSMISSION D UNE ANNONCE ET RÈGLES DE NORMALISATION Une première partie vous présentera comment passer une annonce au BALO. Pour passer une annonce au BALO (Bulletin des

Plus en détail

INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade

INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade INSTALLATION CD PERMANENT Version Nomade SOMMAIRE 1 Introduction...2 1.1 Vue d ensemble...2 1.2 Configuration recommandée...2 2 Guide d installation...3 2.1 Sélection du répertoire d installation de l

Plus en détail

Prise en main du système de gestion de signets «Delicious»

Prise en main du système de gestion de signets «Delicious» Prise en main du système de gestion de signets «Delicious» Introduction : quelques règles pour indexer avec des TAGS (d après Olivier le Doeuff) I.1 : se créer un compte puis installer les extensions pour

Plus en détail

Memento de la recherche documentaire en santé

Memento de la recherche documentaire en santé Memento de la recherche documentaire en santé Optimiser ses recherches - Se procurer les documents Rédiger sa bibliographie 1. QUELQUES CONSEILS DE METHODE Avant toute chose, bien choisir ses mots-clés

Plus en détail

INSPECTION ACAEMIQUE DE L HERAULT I@I 34. TOUT SAVOIR SUR LE COURRIER ELECTRONIQUE Petit manuel à l usage des directeurs et enseignants de l Hérault

INSPECTION ACAEMIQUE DE L HERAULT I@I 34. TOUT SAVOIR SUR LE COURRIER ELECTRONIQUE Petit manuel à l usage des directeurs et enseignants de l Hérault INSPECTION ACAEMIQUE DE L HERAULT I@I 34 TOUT SAVOIR SUR LE COURRIER ELECTRONIQUE Petit manuel à l usage des directeurs et enseignants de l Hérault 1 Le compte académique 2 Consulter son courrier par Internet

Plus en détail

Maîtriser son clavier et apprivoiser sa souris

Maîtriser son clavier et apprivoiser sa souris Maîtriser son clavier et sa souris - 13 janvier 2014 p 1 Maîtriser son clavier et apprivoiser sa souris Le but de ce petit tutoriel est de vous aider à mieux connaître votre clavier, à insérer tous les

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION INNEO Avocat

GUIDE D UTILISATION INNEO Avocat GUIDE D UTILISATION INNEO Avocat Décembre 2015 SOMMAIRE 1 - Se connecter à.... 3 2 - Vue d ensemble - Page d accueil 4 - L actualité.... 6 3 - Les différents thèmes...... 7 4 - Exploiter les informations.....

Plus en détail

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring

Installer Joomla. 2013 Pearson France Joomla! Le guide officiel Jennifer Marriott, Elin Waring 3 Installer Joomla Dans ce chapitre, nous procéderons au téléchargement et à l installation manuelle de Joomla, et nous expliquerons la configuration de base. Les captures d écran et les instructions font

Plus en détail

Les services proposés par Internet

Les services proposés par Internet Les services proposés par Internet PASSADE Service Commun Formation Continue Université Stendhal Copyright mai 03 - SCFC - Université Stendhal - Grenoble 3 1 Les principaux services d Internet Services

Plus en détail

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»).

Ce site appartient à la société PLEXO Inc., (ci-après le «propriétaire du site»). Modalités d utilisation Modalités d utilisation du site web https://sante.plexo.ca IMPORTANT! VOTRE ACCÈS À CE SITE WEB DE PLEXO INC. EST ASSUJETTI À DES CONDITIONS QUI VOUS LIENT JURIDIQUEMENT. VEUILLEZ

Plus en détail

KWISATZ MODULE PRESTASHOP

KWISATZ MODULE PRESTASHOP Table des matières -1) KWISATZ - :...2-1.1) Introduction :...2-1.2) Description :...3-1.2.1) Schéma :...3-1.3) Mise en place :...4-1.3.1) PRESTASHOP :...4-1.3.1.1) Les Web Services :...4-1.3.2) KWISATZ

Plus en détail

Tout commence en 1957, quand le Département américain créé l'arpa, un organisme de recherche militaire...

Tout commence en 1957, quand le Département américain créé l'arpa, un organisme de recherche militaire... Tout commence en 1957, quand le Département américain créé l'arpa, un organisme de recherche militaire... 1962 : Le réseau maillé La guerre froide bat son plein. L armée américaine qui dispose de plusieurs

Plus en détail

Educanet 2 (plate-forme collaborative)

Educanet 2 (plate-forme collaborative) Educanet 2 (plate-forme collaborative) http://www.educanet2.ch Bref aperçu des fonctionnalités d'educanet² Cette nouvelle plate-forme collaborative n'est pas une simple mise à jour d'educanet. Il s'agit

Plus en détail

Claudie Maurin GSI 09/2013 1

Claudie Maurin GSI 09/2013 1 1 2 Internet : une architecture client/serveur Le serveur : fournisseur de données Les données sont fournies par un ensemble de postes serveurs interconnectés qui abritent la base de données répartie à

Plus en détail

14 Le langage Java : concepts et pratique

14 Le langage Java : concepts et pratique Avant-propos Le langage Java, né en janvier 1995 chez Sun, est un langage à objets qui permet d écrire de façon simple et claire des programmes portables sur la majorité des plateformes. Lié à l essor

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1

Séminaire INTERNET. Nom de votre société. Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Séminaire INTERNET Nom de votre société Séminaire Votre entreprise et INTERNET 1 Présentation du séminaire Introduction Historique Définitions Quelques chiffres Présentation d INTERNET Les composantes

Plus en détail

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation FRANÇAIS PHONE-VS Guide d installation et utilisation INDEX 1 INTRODUCTION... 1 2 INSTALLATION ET MISE EN SERVICE... 1 3 REGISTRER L APPLICATION... 4 4 CONFIGURATION DES CONNEXIONS... 6 5 CONNEXION...

Plus en détail

WordPress : Guide à l édition

WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition WordPress : Guide à l édition... 1 Présentation... 2 1. Accès au site... 2 2. Le tableau de bord... 2 3. Editez les contenus... 4 Quelle est la différence entre les pages

Plus en détail

Manuel d utilisation de Form@Greta

Manuel d utilisation de Form@Greta Manuel d utilisation de Form@Greta Février 2014 Version apprenant Auriane Busson Greta-numerique@ac-caen.fr Sommaire 1. Qu est-ce que Form@Greta?... 2 2. S identifier sur la plateforme... 3 3. Espace d

Plus en détail

Mesurer et analyser le trafic d un site internet Comment analyser l audience de son site et connaître les centres d intérêts des visiteurs?

Mesurer et analyser le trafic d un site internet Comment analyser l audience de son site et connaître les centres d intérêts des visiteurs? 8 Mesurer et analyser le trafic d un site internet Comment analyser l audience de son site et connaître les centres d intérêts des visiteurs? Les outils pour analyser le trafic d un site internet Les indicateurs

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Personnaliser et adapter SPIP Développeur SPIP

Personnaliser et adapter SPIP Développeur SPIP Personnaliser et adapter SPIP Développeur SPIP En Théorie Le fonctionnement de SPIP Qu est ce que SPIP? SPIP (Système de Publication pour l Internet Partagé) est un logiciel libre destiné à la production

Plus en détail

TP 2 : Recherche sur Internet

TP 2 : Recherche sur Internet TP 2 : Recherche sur Internet 1. But... 1 2. Internet... 2 2.1. Architecture... 2 2.2. Les services d Internet... 2 2.2.1. La messagerie électronique... 3 2.2.2. La Netiquette (Code de bonne conduite sur

Plus en détail

LES FICHES Domaines. Domaine D1. Travailler dans un environnement numérique

LES FICHES Domaines. Domaine D1. Travailler dans un environnement numérique LES FICHES Domaines Domaine D1 Travailler dans un environnement numérique D1.1 Organiser un espace de travail complexe D1.1.a Connaître le principe de localisation physique des ressources locales et distantes

Plus en détail

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»»

EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Ce modèle doit se trouver sous le répertoire C:\Users\toto\AppData\Roaming\Microsoft\Templates EN BLANC AVANT IMPRESSION»»» Version : 1.0.54 Date du livrable : Mars 2015. Pour rafraîchir le numéro de version,

Plus en détail

Présentation Internet

Présentation Internet Présentation Internet 09/01/2003 1 Sommaire sières 1. Qu est-ce que l Internet?... 3 2. Accéder à l Internet... 3 2.1. La station... 3 2.2. La connection... 3 2.3. Identification de la station sur Internet...

Plus en détail

Exercices en référence sur le PIM : 1.1.2 / 1.1.4 / 1.2.1 / 1.3.1/ 1.3.2 / 1.3.3 / 1.3.5 / 1.3.6 / 4.3.2 / 5.1.1 / 5.1.2

Exercices en référence sur le PIM : 1.1.2 / 1.1.4 / 1.2.1 / 1.3.1/ 1.3.2 / 1.3.3 / 1.3.5 / 1.3.6 / 4.3.2 / 5.1.1 / 5.1.2 Exercices en référence sur le PIM : 1.1.2 / 1.1.4 / 1.2.1 / 1.3.1/ 1.3.2 / 1.3.3 / 1.3.5 / 1.3.6 / 4.3.2 / 5.1.1 / 5.1.2 1. Mise en page de son document Clique sur la fonction «Affichage» puis sélectionne

Plus en détail

SUGARCRM MODULE RAPPORTS

SUGARCRM MODULE RAPPORTS SUGARCRM MODULE RAPPORTS Référence document : SYNOLIA_Support_SugarCRM_Module_Rapports_v1.0.docx Version document : 1.0 Date version : 2 octobre 2012 Etat du document : En cours de rédaction Emetteur/Rédacteur

Plus en détail

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP)

Trouver l information scientifique sur Internet. Morgane Le Gall (BLP) Trouver l information scientifique sur Internet Morgane Le Gall (BLP) Programme Accueil Le Web : présentation Les moteurs de recherche généralistes (n 1: Google) Les moteurs spécialisés (ex.google scholar,

Plus en détail

Installer et exploiter le serveur web local IIS sur un système d exploitation Windows XP 1/3 1 ère étape

Installer et exploiter le serveur web local IIS sur un système d exploitation Windows XP 1/3 1 ère étape Modifier cet article (283) Recalculer cette page * Les Médecins Maîtres-Toile Accueil Nouvelles Technologies Installer et exploiter le serveur web local IIS sur un système d exploitation Windows XP 1/3

Plus en détail

Référentiel C2I Niveau 1 Version 2

Référentiel C2I Niveau 1 Version 2 Référentiel C2I Niveau 1 Version 2 D1: Travailler dans un environnement numérique D1.1 : Organiser un espace de travail complexe Configurer son environnement de travail local et distant Organiser ses données

Plus en détail

CRÉER UN COURS EN LIGNE

CRÉER UN COURS EN LIGNE Anne DELABY CRÉER UN COURS EN LIGNE Deuxième édition, 2006, 2008 ISBN : 978-2-212-54153-3 2 Que recouvre le concept d interactivité? Dans une perspective de cours en ligne, une activité interactive est

Plus en détail

QUALIMAIL PRO 2. DOCUMENTATION v1.001

QUALIMAIL PRO 2. DOCUMENTATION v1.001 QUALIMAIL PRO 2 DOCUMENTATION v1.001 I. Accueil...2 II. Qualification d une base existante...3 III. Création d une nouvelle base de recherche...9 VI. Qualification à partir d une liste de sites...11 VII.

Plus en détail

Infolettre #13 : Microsoft SharedView

Infolettre #13 : Microsoft SharedView Infolettre #13 : Microsoft SharedView Table des matières Introduction: le travail collaboratif en temps réel et Microsoft SharedView... 1 Partager l'écran avec un autre usager... 1 Installer Microsoft

Plus en détail

Logiciels serveurs et outils d'administration pour le Web

Logiciels serveurs et outils d'administration pour le Web Introduction Le World Wide Web ou WWW, littéralement «toile d'araignée mondiale», est un système d'informations ouvert qui a été conçu spécifiquement pour simplifier l'utilisation et l'échange de documents.

Plus en détail

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur

2012 - Copyright Arsys Internet E.U.R.L. Arsys Backup Online. Guide de l utilisateur Arsys Backup Online Guide de l utilisateur 1 Index 1. Instalation du Logiciel Client...3 Prérequis...3 Installation...3 Configuration de l accès...6 Emplacement du serveur de sécurité...6 Données utilisateur...6

Plus en détail

PROCÉDURE D AIDE AU PARAMÉTRAGE

PROCÉDURE D AIDE AU PARAMÉTRAGE PROCÉDURE D AIDE AU PARAMÉTRAGE SOMMAIRE Futur a fait évoluer son service de messagerie professionnel Futur Office. Le présent document va vous accompagner pas à pas vers la récupération de vos divers

Plus en détail

MOODLE 2.8 : Gestion des travaux et des notes

MOODLE 2.8 : Gestion des travaux et des notes MOODLE 2.8 : Gestion des travaux et des notes à l intention du corps professoral Préparé par : SERVICE DES TECHNOLOGIES D APPRENTISSAGE À DISTANCE Julie Joanisse, coordonnatrice UNIVERSITÉ DE SAINT-BONIFACE

Plus en détail

Réseaux : Internet. 1 ) L adressage IP. 2 ) Le DNS. 3 ) Le Modèle Client/Serveur. 4 ) La messagerie électronique. 5 ) Le transfert de fichier.

Réseaux : Internet. 1 ) L adressage IP. 2 ) Le DNS. 3 ) Le Modèle Client/Serveur. 4 ) La messagerie électronique. 5 ) Le transfert de fichier. 1 ) L adressage IP. 2 ) Le DNS. 3 ) Le Modèle Client/Serveur. 4 ) La messagerie électronique. 5 ) Le transfert de fichier. 6 ) Le Web. 7 ) Les Proxy. Réseaux : Internet Page 1 1. L adressage IP 2. Le DNS

Plus en détail

Bénéficier des outils de partage de Microsoft Outlook avec le serveur MDaemon.

Bénéficier des outils de partage de Microsoft Outlook avec le serveur MDaemon. Bénéficier des outils de partage de Microsoft Outlook avec le serveur MDaemon. 1/23 Sommaire Introduction... 3 À propos de MDaemon... 3 À propos de Alt-N Technologies... 3 Outlook Connector et travail

Plus en détail

Manuel du rédacteur. Dernière mise à jour : le 14/04/2010

Manuel du rédacteur. Dernière mise à jour : le 14/04/2010 Manuel du rédacteur Dernière mise à jour : le 14/04/2010 Table des matières 1 PRÉSENTATION GÉNÉRALE... 3 2 L INTERFACE DE GESTION... 3 2.1 ACCÈS À L INTERFACE DE GESTION... 3 2.2 PRÉSENTATION GÉNÉRALE...

Plus en détail

12.2.5. La Banque de données santé publique (BDSP)

12.2.5. La Banque de données santé publique (BDSP) 12. Approfondir ses connaissances autour d un sujet droit ou qu un accord avec l éditeur autorise les gestionnaires de la base à pointer vers le document original. Les bases de données bibliographiques

Plus en détail

SAUVEGARDER SES DONNEES PERSONNELLES

SAUVEGARDER SES DONNEES PERSONNELLES SAUVEGARDER SES DONNEES PERSONNELLES Il est important de sauvegarder son environnement système Windows ainsi que ses données personnelles. Nous verrons dans ce tutorial comment créer un point de restauration

Plus en détail