Denis Cyr : la trajectoire d un homme heureux

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Denis Cyr : la trajectoire d un homme heureux"

Transcription

1 Denis Cyr : la trajectoire d un homme heureux Entre un Denis Savard qui avait certaines ambitions et un Denis Tremblay qui n a pas eu beaucoup de chance, Denis Cyr n avait pas, contrairement à ses deux amis du même âge, de visées précises quant à son avenir au hockey. La suite lui a donné raison. A la mort de son père, il a perdu le goût du jeu et a voulu passer à autre chose. Mais il ne garde de sa carrière au hockey que de bons souvenirs Denis Cyr - Comme la plupart des jeunes, j ai grandi avec mes trois frères en étant un fan de hockey. Mon père m a amené un jour au parc et j ai commencé à jouer. J aimais beaucoup mais ne caressais pas de désir particulier à en faire une carrière. Je jouais pour Notre- Dame de Lourdes. Vers l âge de 7-8 ans, un coach de la région, Aldo Giampaolo s est intéressé à moi et m a beaucoup aidé. Je viens d une famille assez modeste et Aldo m a acheté ma première paire de patins en cuir. Ce que j avais aux pieds jusque là c était un genre de patin en carton. Je me souviens de ce jour là et je dois beaucoup à Aldo de m avoir poussé dans la bonne direction. Jacques Vous avez connu les deux autres Denis dans vos jeunes années (2 e année Pee- wee) mais à quel moment avez- vous réalisé que vous aviez le même âge et la même date de naissance? Un curieux de hasard quand même Lorsqu on en parle, on a des versions différentes de ce moment là. Je me souviens qu au lendemain de la signature de nos contrats avec le Canadien Junior, on avait eu une partie d exhibition à l auditorium de Verdun et je me souviens que les journaux avaient fait une grosse affaire avec notre date de naissance commune.

2 Et jusque là, vous aviez rêvé de joindre les grosses ligues? Pas vraiment. A Verdun, je ne connaissais que le Junior B et le Canadien. Mais un jour Denis Savard m a amené au Forum pour voir évoluer le Canadien Junior contre les Remparts de Québec. C était par première visite au Forum. A ma deuxième visite, nous faisions tous les trois partie du Junior de Montréal. Tout s est passé très vite. Donc vous aviez tous les trois de grandes ambitions? Je dirais que Denis Savard était le plus passionné de nous trois. Et j ai souvent pensé qu il était plus mordu et avancé que nous autres. C est vrai que notre trio se mixait bien. Ceci dit, Savard est l un des meilleurs patineurs que j ai connu. Après 4 ans, on vous transporte à Calgary. Un choc ou un passage en douce? Ça n a pas été facile. Je ne parlais pas beaucoup anglais et je m éloignais de chez- moi pour la première fois. En plus, c était la première année des Flames à Calgary (après Atlanta). Plusieurs vétérans n étaient pas très heureux du changement, notamment à cause du changement brutal de température. Mais moi ça me convenait. J ai rencontré plein de bons gars dont Guy Chouinard de Québec qui m a beaucoup aidé. J ai fait un court séjour au club- école d Oklahoma car je n étais pas encore fin prêt pour les Flames mais j y suis revenu au bout de trois mois. Une belle expérience, Calgary. Que de bons souvenirs? Ah oui, vraiment. Le directeur Keith Fletcher était un gars extra, l assistant Pierre Pagé m a aussi beaucoup aidé. A Calgary, j ai beaucoup appris du hockey, appris sur moi- même Une belle expérience, Calgary.

3 Une belle surprise de vous retrouver à Chicago avec votre vieux chum? En effet. Lorsque Savard a été repêché en 3 e, ils espéraient me repêcher ensuite en 15 e. Malheureusement j avais déjà été retenu par les Flames. Mais j ai été agréablement surpris qu ils rappliquent 3 ans plus tard. Il faut dire cependant que pour eux, c est une «police d assurance» qu ils cherchaient. A mon arrivée, ils avaient une très bonne équipe avec Al Secord, Denis Savard et Steve Larmer. Or Larmer s est avéré être une excellente recrue et très performant. Si ça n avait pas été le cas, j étais leur Plan B. Donc je jouais sur la 3 e ou 4 e ligne, pas très souvent j étais déçu un peu c est certain. Dans les années qui ont suivi, vous avez un peu bougé ici et là. Étiez- vous un peu frustré de ces changements? Pour moi, mon rêve s est réalisé quand j ai été retenu par le Canadien Junior. La Ligue Nationale ça devenait un bonus. J ai été très heureux d y accéder. Que ce soit à Calgary, à Chicago ou St- Louis, j essayais de me faire un nom et espérais jouer le plus longtemps possible dans la LNH. Mais je ne visais pas à devenir une star ni à demeurer au même endroit indéfiniment. Mais dans votre parcours, n y a- t- il pas eu des moments moins heureux, des frustrations? Bien, oui et non. Ça faisait partie de mon expérience de jouer ici et là. Et chaque fois que je sautais sur la glace c était une lutte pour me garder un poste. On ne peut pas dire si c était bon ou mauvais. J avais une chance de jouer et mon défi était de gagner la confiance de mes coachs. Après Chicago, j étais agent libre. Saint- Louis m a fait signe et j ai été avec eux 2-3 ans. C est là que je me suis retrouvé à quelques reprises à Peoria (équipe- école) A quel moment avez- vous décidé de passer à autre chose et pourquoi? C est en 87, alors que je devais reprendre mon camp d entraînement. C est au moment où mon père est décédé. Les joueurs professionnels ont besoin

4 d une «flamme» pour garder le goût du jeu. La mort de mon père a comme tué cette passion en moi. Ça m a frappé fort. Je ne voulais pas non plus passer les 6-7 années suivantes à jouer dans les ligues mineures et c est ce qui semblait se dessiner pour moi. C est là que j ai pensé à me trouver un Plan B. Vous gardiez des contacts avec les deux autres Denis? Oui, à différentes fréquences selon les saisons. Peut- être plus avec Tremblay de qui j étais plus proche à l adolescence. Et aussi après qu il ait accroché ses patins après le Junior. Évidemment, ces dernières années on s est vu ou parlé moins souvent. Mariés avec des enfants, les relations longue- distance sont moins faciles. Je vais à Montréal à tous les deux ans mais mes quelques amis de Montréal ne viennent pas souvent ici. Peoria est un bel endroit mais ce n est pas la Floride! Par contre, je croise Savard assez souvent à Chicago. Je fais du travail avec les Anciens et j ai plusieurs clients à Chicago. Et la famille? J ai rencontré mon épouse en 85 lorsque je suis arrivé ici, on s est marié en 87 et nous avons deux filles de 9 et 13 ans. Ma vie est ici depuis 27 ans. Aviez- vous préparé votre retraite. Vous aviez des plans ou avez- vous du repartir «from scratch»? C est à peu près ça Sauf que j ai eu une belle opportunité. J ai d abord été me chercher une licence en immobilier et j ai été agent pendant un an. J ai aussi rencontré un homme qui a plusieurs concessions d automobile et qui, en 89, a acheté la franchise des Rivermen de Peoria (club- école de St- Louis). On m a offert le poste de D.- G. du club et j ai occupé ces fonctions pendant sept ans. Ça m a donné l opportunité de rencontrer une foule d hommes d affaires.

5 Et depuis? J ai toujours aimé étudier et me perfectionner. A l époque, rares étaient les joueurs qui pouvaient se retirer et vivre de leurs rentes. Je savais qu il fallait trouver autre chose. Je lisais, étudiais, mais n avais pas d idée précise de la direction que prendrait ma vie. J aime le public, j aime les chiffres et tout n est pas arrivé tout de suite. J étais seulement gradué du Secondaire V, il fallait donc me perfectionner. Vous êtes donc aujourd hui consultant après un cours en valeurs mobilières? Oui je suis «broker» depuis 18 ans. Le marché en Bourse change à tous les jours, la situation matrimoniale ou financière de mes clients change constamment et ça occupe bien mes journées. Vous êtes donc un peu le Warren Buffett de Peoria (Celle- là, il l a trouvé bien drôle) Pas vraiment. Disons peut- être l assistant de Warren Buffett. Mais je suis plus content d être dans mes souliers. Il a peut- être fait une bonne job mais il n a jamais joué au hockey dans la LNH! Avec le recul, vos plus beaux souvenirs? Humm il y en a plusieurs. Je garde un souvenir vivace de ma première journée avec de bons patins. Avec Aldo qui me regardait aller. Je me souviens de mon repêchage au Forum de Montréal en présence de mes parents. Ma première joute à Chicago dans l ancien stadium. Ici à Peoria on a gagné la Turner Cup (LIH). Très bon souvenir. Et partout où j ai joué je me suis fait de bons amis. Et à part le décès de votre père, de moins bons souvenirs? Pas vraiment. Sauf peut- être ici ma dernière année, Peoria ne s est pas rendu en finale. Ce fut une déception. Mais à part ça, (longue hésitation) je ne vois pas. Chaque étape de ma vie a fait partie d un long processus

6 avec ses hauts et ses bas mais qui ont fait de moi l homme que je suis aujourd hui. J ai toujours trouvé la vie plutôt belle. Et j ai été chanceux. Y a- t- il des choses que nous n avons pas abordé mais qui ont été importantes et qu il vous semblerait importante de souligner? (Après une minute de réflexion). La chose survenue récemment et dont je suis très fier c est la soirée- bénéfice que j ai organisée l an dernier pour les victimes d une tornade qui a déferlé non loin d ici. Près de 1000 maisons ont été détruites ou fortement endommagées. Je me demandais ce qui pourrait être fait pour leur venir en aide. J ai appelé un ami directeur de l aréna et lui ai proposé d organiser un match de hockey. J ai téléphoné à mes chums à Chicago et ceux de Saint- Louis et nous avons eu une partie ici. (Des images sont disponibles. Voir site Internet skatestrong.com). Les Anciens de Chicago et les Anciens de St- Louis ont disputé un match devant 4000 personnes et qui a permis de récolter 50 mille dollars. Savard et moi étions de la partie. La «French Connection» était là!

Denis Tremblay : Des erreurs de parcours mais le Destin en a voulu ainsi!

Denis Tremblay : Des erreurs de parcours mais le Destin en a voulu ainsi! Les trois Denis Denis Tremblay : Des erreurs de parcours mais le Destin en a voulu ainsi! Denis Tremblay, Denis Cyr et Denis Savard sont nés tous les trois le 4 février 1961. Le premier à Montréal, l autre

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Synopsis «Cent Jours»

Synopsis «Cent Jours» Synopsis «Cent Jours» Résumé Cette œuvre est un fidèle reflet de la réalité, puisqu il peut s assimiler à un journal intime, un polaroïd de ma réflexion de femme de 33 ans, mariée et enceinte de son troisième

Plus en détail

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript

French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript 2013 H I G H E R S C H O O L C E R T I F I C A T E E X A M I N A T I O N French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text FEMALE: MALE: FEMALE: MALE: FEMALE: Salut,

Plus en détail

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR

PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR PRIÈRES QUOTIDIENNES POUR LE NIVEAU ÉLÉMENTAIRE Avent Année B Une grande AVENTure Semaine 1 Seigneur Jésus, le temps de l Avent est un chemin, une aventure, que nous faisons en ta compagnie pour bien nous

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

ix questions à Guy Bérubé galeriste

ix questions à Guy Bérubé galeriste D ix questions à Guy Bérubé galeriste Guy Bérubé a complété des études dans le domaine de la photographie à Ottawa. Il a ensuite été photographe professionnel pendant dix ans. De 1990 à 2000, il a vécu

Plus en détail

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont

créé, pourquoi pas moi? www.claee.org Elles ont Elles ont créé, pourquoi pas moi? (garde d enfant) (patronne salon coiffure) - (patronne restaurant) (femme de ménage / vendeuse à la sauvette) www.claee.org DepliantCLAEE-Final.indd 1 1/02/11 22:16:36

Plus en détail

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve

Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve Témoin : Julie Michalland pour l Association Une Rive, Un Rêve * Peux-tu nous expliquer en quoi a consisté l'association Une Rive, Un Rêve? Quel était votre projet? Avant tout amis depuis longtemps, nous

Plus en détail

Table des matières (cliquable)

Table des matières (cliquable) Table des matières (cliquable) De l importance de se créer des revenus passifs et alternatifs...4 Pourquoi investir dans une place de parking?..6 Qu est ce qui fait un bon emplacement de parking?...8 Gare

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir

Victime D Anorexie, Elle A Failli Mourir VICTIME D ANOREXIE, Alors que le nombre de personnes souffrant d obésité ne cesse de croître dans la société nord-américaine, certaines personnes sont atteintes d un trouble alimentaire qui se situe à

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde

Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Mon stage au Sénégal avec Mer et Monde Joannie Gagné Printemps 2006. Il y a de cela environ un an, j étais assise chez moi à réfléchir à ma vie. J ai étudié pendant trois ans à Québec en Techniques d éducation

Plus en détail

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans

de l instruction publique estime que je vais donner des idées aux enfants lorsque je vais dans les écoles et nous devons nous battre pour aller dans Gavin COCKS, fondateur de l Association GASP/Afrique du Sud («des jeux auxquels les enfants ne devraient pas jouer»). Actions de prévention en Afrique du Sud. Bonjour à tous et merci beaucoup à Françoise

Plus en détail

«Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX

«Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX «Je n'ai aucun regret...» Entretien entre Jacques Hamelin et Alain HEROUX Disons que ma carrière au hockey a été de courte durée! Au départ, mon itinéraire a été sensiblement le même que celui de mon frère

Plus en détail

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС

МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС МИНИСТЕРСТВО НА ОБРАЗОВАНИЕТО И НАУКАТА ЦЕНТЪР ЗА КОНТРОЛ И ОЦЕНКА НА КАЧЕСТВОТО НА УЧИЛИЩНОТО ОБРАЗОВАНИЕ ТЕСТ ПО ФРЕНСКИ ЕЗИК ЗА VII КЛАС I. COMPREHENSION ORALE Texte 1 1. Les élèves de l école «Saint-

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

Les Français, le train et les rencontres

Les Français, le train et les rencontres Les Français, le train et les rencontres Enquête auprès des Français Février 2012 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL

CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Session : 2005 Code : Page : 1/4 CAP TERTIAIRE/INDUSTRIEL Epreuve de Français SESSION 2005 SUJET Ce sujet comporte 4 pages : de la page 1/4 à la page 4/4. Assurez-vous que cet exemplaire est complet. Si

Plus en détail

Québec peut-elle de nouveau accueillir une équipe de la LNH?

Québec peut-elle de nouveau accueillir une équipe de la LNH? Québec peut-elle de nouveau accueillir une équipe de la LNH? ASDEQ Section Québec 5 à 7 d ouverture de la saison 2011-12 mercredi 7 septembre 2011 Mario Lefebvre Directeur, Centre des études municipales

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

Artistiquement. «Tu dois toujours ressentir ton mouvement, jusqu au bout de tes doigts.» Nathou la patineuse

Artistiquement. «Tu dois toujours ressentir ton mouvement, jusqu au bout de tes doigts.» Nathou la patineuse Biographie Artistiquement Vôtre Nathou la patineuse «Tu dois toujours ressentir ton mouvement, jusqu au bout de tes doigts.» D ès l âge de 9 ans, Nathalie Deschênes chausse des premiers patins. Sa passion

Plus en détail

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka

Témoignage. Gabrielle Charron-Rainville. Moka Moka Gabrielle Charron-Rainville Témoignage À l été 2005, j'ai suivi une formation en leadership / apprenti-moniteur dans un camp en Ontario. J y ai amélioré mon anglais et eu énormément de plaisir. L

Plus en détail

PAUVRETÉ ET ACCÈS AUX SERVICES BUCCODENTAIRES : LA PERSPECTIVE DES PRESTATAIRES DE L ASSISTANCE-EMPLOI

PAUVRETÉ ET ACCÈS AUX SERVICES BUCCODENTAIRES : LA PERSPECTIVE DES PRESTATAIRES DE L ASSISTANCE-EMPLOI PAUVRETÉ ET ACCÈS AUX SERVICES BUCCODENTAIRES : LA PERSPECTIVE DES PRESTATAIRES DE L ASSISTANCE-EMPLOI Alissa Levine*, Anne Landry*, Vanessa Muirhead*, Belinda Nicolau**, Martine Lévesque*, Christine Loignon**,

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

23. Le discours rapporté au passé

23. Le discours rapporté au passé 23 23. Le discours rapporté au passé 23.1 LE DISCOURS INDIRECT On utilise le discours indirect pour transmettre : Les paroles de quelqu un qui n est pas là : Il me dit que tu pars. Les paroles de votre

Plus en détail

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END LE DB-NEWS LES RESULTATS DU WEEK END EQUIPE LNH D1 EQUIPE N2 EQUIPE -18 (1) VENISSIEUX/DBHB 18/38 EQUIPE -18 (2) LE CREUSOT/DBHB 32/22 EQUIPE -16 (1) EQUIPE -16 (2) EQUIPE -14 (1) EQUIPE -14 (2) EQUIPE

Plus en détail

Le pouvoir de l Amour

Le pouvoir de l Amour Le pouvoir de l Amour Bonjour, Je vais aborder avec vous aujourd hui le plus grand des pouvoirs, celui de l Amour! En effet l Amour peut tout transformer, aider, guérir, soulager, éveiller et pardonner

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Quand le copilote devient pilote et vice-versa!

Quand le copilote devient pilote et vice-versa! L INTERVIEW JOEL GRAND / GAETAN LATHION Quand le copilote devient pilote et vice-versa! Jusqu à aujourd hui, Joël Grand était connu comme pilote en course de côte et en slalom. Il l était également comme

Plus en détail

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr

des droits! Tous les enfants ont Convention des droits de l enfant Pour en savoir plus, rendez-vous sur www.unicef.fr Tous les enfants ont des droits! Tous les enfants du monde ont les mêmes droits, quels que soient le pays où ils vivent, la couleur de leur peau, leur religion, leur sexe Le droit d avoir un nom, une famille,

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Pour une parole en l air Palmiers, pétanque et pastis

Pour une parole en l air Palmiers, pétanque et pastis Palmiers, pétanque et pastis J irai pas, aux boules! Mais enfin, Jean-Battì La pétanque, c est la bonne humeur, la macagna, les copains. Tout ça, quoi. Alors qu est-ce qu il te prend de dire des trucs

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 AQR Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 Rapport du président 2014-2015 En 2014-2015, l Association Québécoise de Racquetball peut dire encore une fois, mission accomplie pour

Plus en détail

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois

Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Les 10 étapes pour être sur de devenir propriétaire d un appartement dans les 3 à 6 mois Préambule Ce guide vous est offert par William MEYER auteur du blog l'immobilier facile (http://l-immobilier-facile.fr)

Plus en détail

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien

FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012. Espoir dans la cité. Les groupes d entraide et de soutien TÉMOIGNAGE FORUM SUR L ENTRAIDE DE MONTRÉAL 2012 Espoir dans la cité Les groupes d entraide et de soutien C est avec enthousiasme et fébrilité que je viens témoigner de ma pratique et de ma passion pour

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Marc Parent. Président et chef de la direction. Collation des grades. École Polytechnique de Montréal

Marc Parent. Président et chef de la direction. Collation des grades. École Polytechnique de Montréal Marc Parent Président et chef de la direction Collation des grades École Polytechnique de Montréal Le samedi 16 juin 2012 1 Merci M. Guy. Monsieur le recteur de l Université de Montréal, Monsieur le président

Plus en détail

POLITIQUE D ACCRÉDITATION SPÉCIALE POUR :

POLITIQUE D ACCRÉDITATION SPÉCIALE POUR : POLITIQUE D ACCRÉDITATION SPÉCIALE POUR : NIVEAU ENTRAÎNEUR-INITIATION NIVEAU ENTRAÎNEUR-RÉCRÉATION NIVEAU INTRO À LA COMPÉTITION 1 LES DEUX NIVEAUX LES DEUX NIVEAUX LES TROIS NIVEAUX (E-I) (E-R) (IC1F)

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction

Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Intervention auprès d une femme Inuite : du soin au travail de traduction Résumé Ce texte fait partie d une banque de 50 récits de pratiques d intervention en itinérance qui ont été réalisés avec quatre

Plus en détail

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président.

25 ans de ta vie pour NOUS. Merci Président. 1985 2010 25 ans de ta vie pour NOUS Merci Président. Avant-propos. Lorsqu en 1994, je quittais mon club de foot, club familial où il faisait bon vivre, l ES.Brainoise pour ne pas le nommer, je m étais

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers

Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana. Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Elève en terminale scientifique, 2012-2013, lycée Yousssouna Bamana Impressions à la mi-septembre, Faculté de médecine, Angers Bachir-Ahmed AHMED Bonjour, je vais vous relater ce que moi j appel : «le

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

MON EXPERIENCE. Quelle impression avez-vous eu à votre arrivée? (votre ressenti?)

MON EXPERIENCE. Quelle impression avez-vous eu à votre arrivée? (votre ressenti?) Université d accueil : University of Leicester, Leicestershire, United Kingdom Semestre/Année de séjour : 2008-2009 Domaine d études : Histoire-Anglais L accueil : MON EXPERIENCE Quelle impression avez-vous

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Entreprendre ici est une chance

Entreprendre ici est une chance Entreprendre ici est une chance Je me sens bien dans cette ambiance cosmopolite Environnement exceptionnel Pierre est chargé de clientèle pour l Europe «Anglais, allemand, italien, chinois, russe Quand

Plus en détail

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES

NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES NEGOCIER SES FRAIS BANCAIRES Obtenez plus en osant demander C est plus simple qu il n y parait Avertissement : Toute reproduction, intégrale ou partielle, ou toute diffusion, par quelque procédé que ce

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 11

Indications pédagogiques D2 / 11 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 11 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 1 : Produire un message à l écrit 1 : Produire un message

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Je crois en mes rêves»

Je crois en mes rêves» votre passeport pour mieux vivre Elisabeth Locas «Je crois en mes rêves» bien-être Dans O, Geneviève a redonné le goût de s amuser à Philippe. La comédienne et auteure Elisabeth Locas s est surtout fait

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot Les dix commandements du Parieur Pro par Parions-Foot www.parions-foot.com Page 1 Table des matières Les dix commandements du Parieur Pro...4 1-Avec ta tête, tu parieras...4 2-Lorsque je détecte un value

Plus en détail

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées

Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées PIHET Sandrine ETTER Stéphanie Qualité de vie des résidents en EMS: Perspectives croisées JOURNÉE DE RÉFLEXION DE L AFIPA 10.09.2014 UNE ENQUÊTE DE PLUS? 4 domaines couverts en 6 à 8 points: Autonomie

Plus en détail

Rapport de fin de séjour

Rapport de fin de séjour Rapport de fin de séjour METSCHKAROVA Christina La vie Erasmus à Rome 1) Logement Il faut savoir que Rome est une ville très chère au niveau des loyers ce qui est tout à fait logique : c est une capitale.

Plus en détail

DEC accéléré en Soins infirmiers

DEC accéléré en Soins infirmiers P O R T R A I T S D É T U D I A N T E S I M M I G R A N T E S P A R C O U R S I N S P I R A N T S Nous vous présentons des personnes immigrantes dont le parcours de vie, professionnel et scolaire est à

Plus en détail

Nos touts petits. Alors n hésitez pas à communiquer avec nous.

Nos touts petits. Alors n hésitez pas à communiquer avec nous. FRAIS 2015 Rugby XV Nos touts petits Pour le groupe «initiation» et «mini», Rugby Québec veut mettre l emphase sur ces groupes d âge et essayer de stimuler les inscriptions. Rugby Québec est fier de pouvoir

Plus en détail

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures.

REVEIL. Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. REVEIL Simone est en petite voiture. Autour d elle, tous les autres. A quelques pas, la paire de chaussures. Simone : Rabattre les couvertures Le Chef de gare : Madame votre fille La mère : Que dit-elle?

Plus en détail

Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est...

Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est... Sherbrooke, la belle des Cantons de l'est... Pour la dernière tranche du calendrier de la saison 2012-2013, la FPVQ avait octroyé l'organisation de cette épreuve à la très belle Ville de Sherbrooke. Si

Plus en détail

D où viennent nos émotions

D où viennent nos émotions D où viennent nos émotions Il y a des émotions qui sont vraiment désagréables : l anxiété, la culpabilité, la colère, les grosses rages qui nous réveillent la nuit, la dépression, la tristesse, la peur,

Plus en détail

Voilà en effet le genre de situations classiques et très inconfortables dans lequel le joueur de poker se retrouve bien souvent.

Voilà en effet le genre de situations classiques et très inconfortables dans lequel le joueur de poker se retrouve bien souvent. Les 50 meilleurs mains du Texas Hold'em Ce guide vous est offert par Bet-poker.info et Live Poker Magazine Vous avez intégré les règles du Texas Hold em exposés dans notre premier numéro, parfait. Passons

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

mon racing a moi L ami romain Un rôle de confident «Très attaché au Racing»

mon racing a moi L ami romain Un rôle de confident «Très attaché au Racing» mon racing a moi L ami romain Claude Fichaux est actuellement sur le toit du Calcio. Adjoint de Rudi Garcia à Lille, il a suivi le coach à l AS Rome cet été qui enchaîne, depuis le début de la saison,

Plus en détail

Boxers de Bordeaux Amateur - Plaque2e Partenaire - Saison 2015-2016

Boxers de Bordeaux Amateur - Plaque2e Partenaire - Saison 2015-2016 Boxers de Bordeaux Amateur - Plaque2e Partenaire - Saison 2015-2016 Le Hockey sur Glace a le vent en poupe! Le Hockey sur glace est le 3ème sport sur Bordeaux (après le foot et le rugby) 3000 spectateurs

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication LA BRÈVE HISTOIRE DE MA VIE La brève histoire de ma vie 4 Stephen Hawking LA BRÈVE HISTOIRE DE MA VIE Traduit de l anglais par Laurent Bury Flammarion Copyright 2013 by Stephen W. Hawking Tous droits réservés

Plus en détail

Site Internet : www.hibouxdemontreal.org CLUB DE HOCKEY SONORE «LES HIBOUX DE MONTRÉAL» RÈGLEMENT NUMÉRO 2 : RÈGLEMENT DE HOCKEY SONORE

Site Internet : www.hibouxdemontreal.org CLUB DE HOCKEY SONORE «LES HIBOUX DE MONTRÉAL» RÈGLEMENT NUMÉRO 2 : RÈGLEMENT DE HOCKEY SONORE Site Internet : www.hibouxdemontreal.org CLUB DE HOCKEY SONORE «LES HIBOUX DE MONTRÉAL» RÈGLEMENT NUMÉRO 2 : RÈGLEMENT DE HOCKEY SONORE NOUVELLE VERSION DU RÈGLEMENT ADOPTÉE LORS DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE

Plus en détail

Programmes offerts par le CPA Waterloo

Programmes offerts par le CPA Waterloo Programmes offerts par le CPA Waterloo Mini glace Tout enfant de 3 ou 4 ans et plus qui veut apprendre à patiner. Horaire : Vendredi de 16h55 à 17h25 et / ou samedi de 9h50 à 10h20. Coût : Une séance par

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur

De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur La Master Class de Grégoire Solotareff, auteur-illustrateur et responsable de la collection Salon du livre - mars 2015 De l idée au livre Expérience d un auteur, conseils d un éditeur Mon expérience d

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté

COMMUNIQUÉ LE PETIT LIVRET. pour dire STOP. aux idées fausses sur. la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ STOP aux idées fausses sur la pauvreté LE PETIT LIVRET pour dire COMMUNIQUÉ As-tu déjà entendu dire : «On est chômeur parce qu on ne veut pas travailler»? C est une

Plus en détail

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions

Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Renseignements pour les nouveaux entraîneurs Foire aux questions Cher participant au cours de Patinage Plus, Merci de votre intérêt à devenir un entraîneur professionnel de Patinage Canada! Peu après l

Plus en détail

UNE JOURNÉE DIFFICILE AU BUREAU, ÇA N EXISTE PAS : JOHN BLAIR, BCLS, CLS, ALS (Retraité) Vancouver Katherine Gordon Novembre 2010

UNE JOURNÉE DIFFICILE AU BUREAU, ÇA N EXISTE PAS : JOHN BLAIR, BCLS, CLS, ALS (Retraité) Vancouver Katherine Gordon Novembre 2010 UNE JOURNÉE DIFFICILE AU BUREAU, ÇA N EXISTE PAS : JOHN BLAIR, BCLS, CLS, ALS (Retraité) Vancouver Katherine Gordon Novembre 2010 «Tout au long de ma carrière, j ai eu du plaisir à accomplir mon travail;

Plus en détail

«TOUTES HOCKEY» Viens essayer le hockey avec nous 15-16 Septembre 2012 JOURNEE D INITIATION A LA PRATIQUE DU HOCKEY FEMININ

«TOUTES HOCKEY» Viens essayer le hockey avec nous 15-16 Septembre 2012 JOURNEE D INITIATION A LA PRATIQUE DU HOCKEY FEMININ «TOUTES HOCKEY» Viens essayer le hockey avec nous 15-16 Septembre 2012 GUIDE DES JOURNEES PORTES OUVERTES ACCOMPAGNEMENT A LA REALISATION POUR LES CLUBS SOMMAIRE Introduction aux journées portes ouvertes

Plus en détail

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE

LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE C H I E N S D A S S I S T A N C E F I D E S LA VIE QUOTIDIENNE AVEC UN CHIEN D ASSISTANCE r Mirjam Spinnler et Bayou Cher Bayou Que ferais-je sans toi? Avec toi, ma vie est plus simple, plus pittoresque

Plus en détail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail

La trousse financière pour les nouveaux arrivants. Feuilles de travail La trousse financière pour les nouveaux arrivants Investissements Feuilles de travail Ottawa Community Loan Fund Fonds d emprunt Communautaire d Ottawa 22 O Meara St., Causeway Work Centre, Ottawa, ON

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011

Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 Maison Intercommunale de la Petite Enfance Inauguration le 2 février 2011 J ai pas envie d y aller, à la crèche! Déjà, on a changé de ville et de maison, et je n ai plus ma Nounou, et je suis tout perdu.

Plus en détail

Book de SPONSORING. Dossier de présentation. FC Domdidier Case postale 1564 Domdidier

Book de SPONSORING. Dossier de présentation. FC Domdidier Case postale 1564 Domdidier Dossier de présentation Book de SPONSORING Bienvenue Mesdames, Messieurs, Chers Amis du FC Domdidier, Le FC Domdidier a été fondé le 22 octobre 1941 à l occasion de la première assemblée présidée par Ernest

Plus en détail

Rapport de fin de séjour à l étranger

Rapport de fin de séjour à l étranger Rapport de fin de séjour à l étranger Dates du stage : 14/04/10 au 13/06/10 Société : Groupe Turcotte 317 rue Racine, Granby, QC J2G3B6 INTRODUCTION Effectuant des études dans le domaine des ressources

Plus en détail

sur les prises T pourront reprendre vie... Voire ressortir du grenier si vous aviez déjà opté pour la solution sans-fil!

sur les prises T pourront reprendre vie... Voire ressortir du grenier si vous aviez déjà opté pour la solution sans-fil! I) Introduction Vous venez de vous abonner à une offre «Triple-play» dégroupée incluant internet, TV, téléphone et à votre grande surprise, vos (vieux) téléphones branchés sur les prises T de votre habitation

Plus en détail

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder

L ami Milan. En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder La Longévité réussie En hommage à mon ami poête Jean-Louis Noël qui m avait dédié ce poème le 26.03.2004 et qui vient de décéder le 03.10.2007. L ami Milan L ami Milan, L ami béni, L ami de mille ans.

Plus en détail

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu.

Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8. Réaction. Directives Lancer le dé pour trouver la personne qui débute le jeu. Je dis NON à la violence physique Page 1 de 8 Jeu Réaction Matériel 4 pages pour fabriquer le jeu cartes réactions cartes réaction A B C D dés 1 jeton différent par joueur Fabrication du jeu 1. Coller

Plus en détail

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde

«Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde «Vivre est ce qu il y a de plus rare au monde. La plupart des gens existent, c est tout.» Oscar Wilde Nous sommes tous en quête de bonheur et de plénitude et souvent profondément insatisfaits de notre

Plus en détail