ENSEIGNEMENT DES SVT AU LYCÉE : BILAN ET PERSPECTIVES DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉFORME

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT DES SVT AU LYCÉE : BILAN ET PERSPECTIVES DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉFORME"

Transcription

1 Lycée V Havel Bègles Vendredi 7 mars 2014 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE ENSEIGNEMENT DES SVT AU LYCÉE : BILAN ET PERSPECTIVES DE LA MISE EN ŒUVRE DE LA RÉFORME

2 T2 Temps d échange sur la formation des élèves à l enseignement supérieur - En groupe de 8, 45 minutes - Satisfactions - disciplinaires - en AP - Difficultés - En quoi la réforme modifie t-elle vos pratiques

3 La formation des élèves à l enseignement supérieur Retour sur les ateliers

4 PARIS Poursuite études ensgt sup VERSAILLES 75 CORSE TOULOUSE NICE GRENOBLE MONTPELL, AIX-MARS, LIMOGES CLERMONT-F RENNES BORDEAUX 70 LYON 65 POITIERS CRETEIL DIJON BESANCON ORLEANS-T CAEN NANTES NANCY ROUEN STRASBOURG REIMS AMIENS LILLE %PCS Défavorisées 60

5 Quelques données

6 Mentions légèrement en hausse Féminisation en légère baisse %

7 Orientation bacheliers Gx 84 % en Aquitaine

8 Les raisons de la réussite enquête OVE Les conditions matérielles L orientation choisie souvent corrélée à l orientation antérieure. Le taux d encadrement, La capacité à travailler de manière autonome. La maîtrise de méthodes de travail. L intérêt des cours. Des matières nouvelles.

9 L objectif de la réforme Mieux orienter. Orientation. Rééquilibrage des séries. Mieux accompagner chaque lycéen. Mieux s adapter à son époque

10 Observations relatives en AP Pas toujours des acteurs majeurs Mais des acteurs actifs et imaginatifs La nécessite d une réflexion commune et du partage des ressources Trois volets Soutien Approfondissement Orientation

11 Des ressources Les ressources EDUSCOL nement-personnalise.html Le B2i Lycée b2i-lycee-documents-d-appui.html#xtor=erec- 11-[B2i_lycée]

12 T3 Cohérence verticale des programmes et formation des élèves

13 I - Trois objectifs - la construction d une culture scientifique - la formation de l esprit critique et à l'éducation citoyenne - la préparation aux futures études supérieures

14 Trois thématiques structurantes de même valeur pour répondre aux objectifs La Terre dans l Univers, la vie et l évolution du vivant Grands enjeux planétaires contemporains Le corps humain et la santé Univers métier de la science fondamentale Univers métier de la gestion publique et de l environnement Univers métier de la santé

15 Progression dans le programme Spiralée? Réinvestissement des notions déjà abordées

16 Biodiversité, au cours du temps Parenté, qui s explique par l évolution Diversité : - modification de l information génétique (molécule d ADN) au cours du temps (mutations), - brassage - modifications de l environnement à l origine de la sélection de formes adaptées 3 ème 2 nde 1 ère Term

17 Consolidation des acquis de troisième - Biodiversité : résultat et étape de l évolution, différentes échelles - Parenté : organisation commune des vertébrés - Sélection naturelle ET nouveauté : dérive génétique (le hasard) Mobilisation des notions de biodiversité, parenté, évolution, mutations.. 3 ème 2 nde 1 ère Term

18 Lien entre génotype et phénotype Influence de facteurs internes et externes Variabilité génétique et mutation de l ADN - Les mutations sont la source aléatoire de la diversité des allèles, fondement de la biodiversité - les photorécepteurs, un produit de l évolution (famille multigénique) Mobilisation : ADN, gène, mutation, parenté, Évolution 3 ème 2 nde 1 ère Term

19 Brassage allélique et diversité des zygotes Tous les zygotes ne survivent pas. Descendance : effet croisé de la sélection naturelle et du hasard Organisme angiosperme et mode de vie fixé Sélection naturelle/sélection artificielle Gènes de structure Autres mécanismes : par ex symbiose Mobilisation : ADN, gène, allèles, mutation, brassage, Diversité génétique, Évolution, sélection naturelle, dérive génétique 3 ème 2 nde 1 ère Term

20 2 nde Thème 1

21 Les caractéristiques de la plante sont en rapport avec la vie fixée. Elle développe des surfaces d'échanges de grande dimension avec l'atmosphère et avec le sol. Des systèmes conducteurs permettent les circulations de matières dans la plante. Elle possède des structures et des mécanismes de défense. Mobilisation : Photosynthèse Flux de matière 3 ème 2 nde 1 ère Term

22 Un écosystème naturel est constitué d un biotope et d une biocénose. Son fonctionnement d ensemble est permis par la productivité primaire qui, dans les écosystèmes continentaux, repose sur la photosynthèse L agriculture repose sur la constitution d agrosystèmes gérés dans le but de fournir des produits nécessaires à l humanité. Un agrosystème implique des flux de matière et d énergie qui conditionnent sa productivité et son impact environnemental. L exportation de biomasse, la fertilité des sols, la recherche de rendements posent le problème de l apport d intrants dans les cultures. Mobilisation : autotrophie, flux de matière 3 ème 2 nde 1 ère Term

23 La lumière solaire permet, dans les parties chlorophylliennes des végétaux, la synthèse de matière organique à partir d'eau, de sels minéraux et de dioxyde de carbone. Ce processus permet, à l échelle de la planète, l entrée de matière minérale et d énergie dans la biosphère. Mobilisation : 3 ème 2 nde 1 ère Term

24 La responsabilité pédagogique du professeur : Sur les modalités didactiques mises en œuvre. Sur l ordre dans lequel seront étudiés les différents thèmes ou les différentes notions à l intérieur de ces thèmes. Sur les exemples choisis pour illustrer les notions. Sur l ampleur de l argumentation accordée à telle ou telle notion.

25 T5 Formation des élèves aux compétences expérimentales

26 Etape 1 : proposer une démarche! Proposer un protocole!

27 Etape 2 : mettre en œuvre un protocole Une formation qui se fait hors du cadre d un sujet formaté ECE. Observer les pratiques élèves en action

28 Étape 3 : la communication des résultats Le candidat est dans la situation de l expérimentateur qui a obtenu des résultats et qui doit les communiquer à la communauté scientifique. L élève apprend plusieurs formes de communication scientifique écrite : dessin, schéma (fonctionnel ou non), l image numérique, le tableau, Il s agit, lors de l épreuve, de choisir la plus pertinente et la plus efficace par rapport à ces objectifs.

29

30 A l aide de mesurim nous avons mesuré la hauteur et la longueur de notre crane. Nous avons obtenu un rapport de Ensuite nous avons mesuré l angle facial A faire apparaitre sur la photo Il est d environs 70 degrés.

31 Etape 3 : Présenter les résultats pour les communiquer Le volume crânien que nous avons mesuré est de 1815 ml (de lentilles) soit 1815 cm 3. Ensuite à l aide du logiciel mesurim nous avons mesuré l angle facial qui est de Il faudrait en mettre une illustration Nous avons mesuré le volume crânien à l aide de lentilles mise dans une éprouvette de 500mL que nous avons ensuite versé dans le crâne par le trou occipital du notre crâne. Nous avons dû remplir l éprouvette 4 fois à la quatrième fois (lors de la dernière versé de lentilles) il nous est resté 285mL de lentilles ce qui correspond à 285 cm 3 et donc à la fin nous avons obtenus un volume crânien de 1815 cm 3 S il vous reste 285 cm 3 de lentilles dans l éprouvette cela veut dire que vous en avez versé ( ) soit 215. Le volume cérébral est alors de (500X3)+215 soit 1715 cm 3 Légendes SVP Pour l angle facial nous avons utilisé le logiciel mesurim et nous avons obtenue un angle de A montrer

32 Etude de quelques copies sujet 13_ECE_31 Proposer une démarche d investigation permettant de tester l hypothèse que plus une lithosphère océanique est âgée (donc plus dense), plus son angle de plongement (pendage) est fort.

33

34

35

36

37

38

39 sujet 13_ECE_02 Proposer une démarche d investigation permettant de déterminer si ces deux gènes sont sur le même chromosome ou sur deux chromosomes différents.

40

41

42

43

44

45

46 Trois critères d exigence indépendants communs : technicité la maitrise de l outil qui lui permet de donner une représentation compréhensible (soignée, lisible), adéquate et exacte de l objet d étude ; L apport de renseignements complémentaires, la capacité à décrire et à expliciter l objet d étude, de manière suffisante et exacte, afin de le rendre compréhensible par un lecteur ; L apport de sens, la capacité à construire une production où toutes les informations soient traitées dans le cadre du problème à résoudre et aisément interprétables dans l étape 4.

47

48 Les inciter plus fortement à une communications scientifique des résultats Les points de vigilance : Les limites du format ECE. Apprendre aux élèves à donner du sens à leur travail plutôt que formaté des réponses

49 T6 AJUSTEMENTS DES MODALITES D ÉVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES

50 Pourquoi? Réduire les difficultés, pour positionner telle ou telle production de candidat dans un des 4 niveaux proposés pour chaque étape, en utilisant les curseurs cumulatifs. Mieux valoriser les compétences scientifiques que vous développez chez vos élèves afin de les préparer à l enseignement supérieur. Plus de lisibilité pour les élèves.

51 On ne change pas Chaque étape de l épreuve d ECE vise à évaluer une compétence différente. L évaluation proposée pour ces quatre étapes se fait au moyen d un curseur.

52 Ce qui change On utilise des critères de réussite dans le cadre selon des curseurs non hiérarchisés.

53 L étape 1 : «Concevoir une stratégie pour résoudre une situation problème» C est le principe de la démarche de résolution qui est attendu et non un protocole opérationnel. Pour réussir cette étape le candidat doit expliciter : «ce qu il fait». Sous ce critère, l évaluateur recherchera si le candidat a explicité son objectif, en reprenant la situation problème posée. «comment il le fait». Sans aller jusqu à élaborer un protocole opérationnel, le candidat, doit explique ce qu il va daire. «ce qu'il attend».

54

55 L étape 3 : «Présenter les résultats pour les communiquer» Le choix du mode de communication scientifique est de la responsabilité du candidat. Pour réussir cette étape le candidat doit réaliser une production : techniquement correcte : l évaluateur regardera si le candidat a une maîtrise technique qui lui permet de présenter une production soignée, lisible et bien agencée ; bien renseignée : l évaluateur regardera si le candidat apporte toutes les informations complémentaires utiles et exactes (titre, légendes...) qui facilitent la lecture et la compréhension de sa production. bien organisée : l évaluateur regardera si l organisation choisie par le candidat permet de mettre en évidence la (ou les) information(s) issues de l étape 2 et essentielles à l interprétation qui s effectuera à l étape 4. Il déterminera ainsi si la production proposée tend à présenter les résultats en leur donnant du sens.

56 L étape 4 : «Exploiter les résultats obtenus pour répondre au problème» Dans cette étape, le candidat doit, dans le cadre de la problématique initiale, reprendre les résultats obtenus dans l étape 2 et présentés à l étape 3 «il saisit l ensemble des résultats utiles» «il intègre des notions» «il donne une réponse au problème posé» L évaluateur doit simplement reconnaître ces trois temps dans la production du candidat. Cette trilogie n est pas attendu en tant que telle.

57 L évaluation des différentes étapes Les étapes 1, 3 et 4 présentent chacune trois critères d évaluation indépendants : ce qu'il fait, comment il le fait et ce qu'il attend, pour l étape 1, techniquement correcte, bien renseignée et bien organisée, pour l étape 3, saisit l ensemble des résultats utiles, intègre des notions et donne une réponse au problème posé, pour l étape 4. les trois critères réussis = niveau A deux critères sur trois réussis = niveau B un critère sur trois réussi = niveau C aucun critère réussi = niveau D.

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014

Statistiques DCG/DSCG Sessions 2014 Sessions 2014 DCG 2014 s de 0 1 Contrôle de Anglais appliqué aux affaires 4 langue vivante Inscrits 5603 9956 9092 9913 5030 5565 8142 5085 8709 10613 9356 8480 2616 1350 Présents 4784 8484 7694 8405 4212

Plus en détail

Barres d entrée du mouvement inter 2014

Barres d entrée du mouvement inter 2014 Discipline : Allemand L 0421 Aix-Marseille 421.3 Besançon 21 Bordeaux 148 Caen 185.1 Clermont-Ferrand 121.1 Dijon 21 Grenoble 71.1 Guadeloupe 144 Guyane 121 Lille 71 Limoges 528.2 Lyon 221.3 Martinique

Plus en détail

1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980)

1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980) 1980/1981 (Arrêté du 9 janvier 1980) «Dans chaque académie, la date de début des vacances d été de l année scolaire 1979/1980 ainsi que le calendrier de l année scolaire 1980/1981 pour les écoles maternelles

Plus en détail

29 mai 2015. Projet ECNi. Calendrier des rendez-vous CNG et SOLUCOM avec les universités et facultés de médecine & Démarche de labellisation

29 mai 2015. Projet ECNi. Calendrier des rendez-vous CNG et SOLUCOM avec les universités et facultés de médecine & Démarche de labellisation 29 mai Projet ECNi Calendrier des rendez-vous CNG et SOLUCOM avec les universités et facultés de médecine & Démarche de labellisation Agenda définitif des visites CNG dans les universités / facultés Dates

Plus en détail

Échanges de pratiques Lycée

Échanges de pratiques Lycée Échanges de pratiques Lycée Évreux Lycée Aristide Briand 26 novembre et 24 janvier Claire Foulquié et Olivier Ono Dit Biot 2013 2014 Le Havre Lycée Porte Océane 12 décembre et 31 janvier Nathalie Bontempelli

Plus en détail

Année académique 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015

Année académique 2009-2010 2010-2011 2011-2012 2012-2013 2013-2014 2014-2015 N 62 Janvier 2016 Introduction La Direction de l évaluation, de la prospective et de la performance (DEPP) du Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche a publié au mois d octobre dernier

Plus en détail

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré

8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré 8- Réduction du volume des décharges dans le 2 nd degré I) Définition de la mesure Définir, en s appuyant sur la nomenclature en vigueur, le volume par académie des activités d éducation et de formation

Plus en détail

6 741 6 883 7 199 7 194 7 328 2004 2005 2006 2007 2008 î î î BRUXELLES LILLE CAEN ROUEN COURBEVOIE METZ BREST SAINT-BRIEUC QUIMPER RENNES VANNES VERSAILLES PARIS CRÉTEIL STRASBOURG NANTES TOURS DIJON

Plus en détail

Le diplôme national du brevet

Le diplôme national du brevet DIPLOME NATIONAL DU BREVET Session 2014 Le diplôme national du brevet Session 2014 SOMMAIRE LES ÉLÉMENTS CLÉS DE LA SESSION 2014... 3 LE PREMIER EXAMEN IMPORTANT DE LA SCOLARITÉ... 3 LES CANDIDATS... 3

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

Évolution des instructions de collecte 2012-2013. à l attention des enquêteurs ayant déjà fait l enquête

Évolution des instructions de collecte 2012-2013. à l attention des enquêteurs ayant déjà fait l enquête LES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION ET DE LA COMMUNICATION Évolution des instructions de collecte 2012-2013 à l attention des enquêteurs ayant déjà fait l enquête S O M M A I R E LES ÉVOLUTIONS...3 OBJECTIFS...3

Plus en détail

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE

CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES ET TECHNOLOGIE CONCOURS DE RECRUTEMENT DE PROFESSEURS DES ÉCOLES PRÉPARER L ÉPREUVE DE SCIENCES EXPÉRIMENTALES

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 8 mars 2016 autorisant, au titre de l année 2016, l ouverture

Plus en détail

EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE

EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE EVALUATION DES COMPÉTENCES EXPÉRIMENTALES DE LA SECONDE AUX ECE Stage de Formation Continue AEFE PRF 2014-2015 Johannesburg 8 au 11 décembre 2014 Laurence Comte EEMCP2 De l évaluation aux évaluations 3

Plus en détail

CDEN mercredi 10 décembre 2014 report du jeudi 4 décembre 2014 BILAN DE RENTRÉE. www.ac-dijon.fr

CDEN mercredi 10 décembre 2014 report du jeudi 4 décembre 2014 BILAN DE RENTRÉE. www.ac-dijon.fr CDEN mercredi 10 décembre 2014 report du jeudi 4 décembre 2014 BILAN DE RENTRÉE www.ac-dijon.fr Le parcours des élèves dans l Yonne Une politique départementale ayant pour objectif : une meilleure fluidité

Plus en détail

Exposés de S.V.T. 3 e : Carnet de bord interactif

Exposés de S.V.T. 3 e : Carnet de bord interactif Nom, prénom : Classe : Date : Exposés de S.V.T. 3 e : Carnet de bord interactif Qu est-ce que ce carnet de bord? - Une aide pour vous accompagner dans votre démarche documentaire, en le remplissant, vous

Plus en détail

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE. Direction des personnels enseignants des lycées et collèges

MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE. Direction des personnels enseignants des lycées et collèges MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE Direction des personnels enseignants des lycées et collèges CONCOURS RESERVES PHYSIQUE- CHIMIE PHYSIQUE ET ELECTRICITE APPLIQUEE Rapport des jurys Président : Claude

Plus en détail

Les projets individuels de formation. COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr

Les projets individuels de formation. COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr Les projets individuels de formation COMENIUS VISITES D ETUDE www.europe-education-formation.fr Bourse de formation: Pour qui? Formation continue destinée au personnel participant à l enseignement scolaire

Plus en détail

BILAN ADMISSION POST BAC - CAMPAGNE 2014 EN NOUVELLE CALEDONIE

BILAN ADMISSION POST BAC - CAMPAGNE 2014 EN NOUVELLE CALEDONIE BILAN ADMISSION POST BAC - CAMPAGNE 2014 EN NOUVELLE CALEDONIE www.admission-postbac.fr est le site Internet dédié à l admission en première année d études dans l enseignement supérieur. Il permet à la

Plus en détail

Pacte Mondial. Communication pour le progrès. PricewaterhouseCoopers en France. Deuxième rapport - décembre 2006

Pacte Mondial. Communication pour le progrès. PricewaterhouseCoopers en France. Deuxième rapport - décembre 2006 Pacte Mondial Communication pour le progrès PricewaterhouseCoopers en France Deuxième rapport - décembre 2006 PwC en France PricewaterhouseCoopers (www.pwc.fr) développe des missions d audit et de conseil

Plus en détail

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT

QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT QUELQUES CONSTATS STATISTIQUES SUR NOTRE IMPLANTATION TERRITORIALE JEAN-MARC PETIT Densité d implantation des divisions NBRE DE DIVISIONS Aca Paris Aca Lyon Aca Versailles Aca Nantes Aca Lille Aca Rennes

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN SVT

UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN SVT UN EXEMPLE D EVALUATION DISCIPLINAIRE : EN SVT La réforme du lycée fait évoluer les modes d évaluation en Sciences de la Vie et de la Terre ; les nouvelles épreuves du baccalauréat permettent de mobiliser

Plus en détail

BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012

BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012 Annexe I BTS COMMUNICATION VISUELLE options A et B CALENDRIER - SESSION 2012 EPREUVES DATES HORAIRES Culture générale et expression Lundi 14 mai 2012 14h00-18h00 ECRITS Démarche créative Mardi 15 et mercredi

Plus en détail

BTS MMV SESSION 2014 COMMISSION INTER-ACADEMIQUE BESANCON DIJON GRENOBLE - LYON. Lycée JULES HAAG. le 13 Décembre 2013

BTS MMV SESSION 2014 COMMISSION INTER-ACADEMIQUE BESANCON DIJON GRENOBLE - LYON. Lycée JULES HAAG. le 13 Décembre 2013 BTS MMV SESSION 2014 COMMISSION INTER-ACADEMIQUE BESANCON DIJON GRENOBLE - LYON Lycée JULES HAAG le 13 Décembre 2013 07/01/2014 INSPECTION PEDAGOGIQUE REGIONALE DES SCIENCES ET TECHNIQUES INDUSTRIELLES

Plus en détail

Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam

Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim Lun Mar Mer Jeu Ven Sam JANVIER 0 Zone A : Besançon, Bordeaux, Clermont-Ferrand, Dijon, Grenoble, Limoges, Lyon, Poitiers Zone B : Aix, seille, Amiens, Caen, Lille, Nancy-Metz, Nantes, Nice, Orléans- Tours, Reims, Rennes, Zone

Plus en détail

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27

DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 DIRECTION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE MESURES DE RENTREE 2013 DGESCO 1/27 PROGRAMME 140 «ENSEIGNEMENT SCOLAIRE PUBLIC DU PREMIER DEGRE» DGESCO 2/27 Programme «enseignement scolaire public du premier

Plus en détail

Formation statutaire des personnels de direction - promotion 2014

Formation statutaire des personnels de direction - promotion 2014 Période d accueil et de positionnement institutionnel - mai à août 2014 Cette première phase, dite d accueil et de positionnement institutionnel, comporte trois périodes. Elle a pour objectifs la préparation

Plus en détail

L attractivité des académies pour les enseignants du second degré public en 2012

L attractivité des académies pour les enseignants du second degré public en 2012 note d informationoctobre 13.21 En 2012, plus de 25 000 enseignants demandent une nouvelle ou une première académie d affectation. Un tiers d entre eux sont des néo-titulaires, ex-stagiaires obtenant leur

Plus en détail

Table des annexes. Calendrier des épreuves de l'examen. Regroupements inter-académiques. Rappels et recommandations épreuves E6

Table des annexes. Calendrier des épreuves de l'examen. Regroupements inter-académiques. Rappels et recommandations épreuves E6 Table des annexes Annexe 1 Annexe 2 Annexe 3 Annexe 4 Annexe 5 Annexe 6 Annexe 7 Annexe 8 Annexe 9 Annexe 10 Annexe 11 Annexe 11bis Annexe 12 Calendrier des épreuves de l'examen Regroupements inter-académiques

Plus en détail

Les classes préparatoires aux grandes écoles

Les classes préparatoires aux grandes écoles ISSN 1286-9392 www.education.fr 03.29 MAI En, 72 000 étudiants sont inscrits en classes préparatoires aux grandes écoles. Les classes économiques accueillent 16 400 étudiants et c est dans ce secteur que

Plus en détail

GUIDE MOBILITE 2014. 1. Rappel du calendrier paru au BO n 31 du 29 août 2013

GUIDE MOBILITE 2014. 1. Rappel du calendrier paru au BO n 31 du 29 août 2013 GUIDE MOBILITE 2014 1. Rappel du calendrier paru au BO n 31 du 29 août 2013 Le serveur ministériel est ouvert du jeudi 3 octobre au mardi 29 octobre 2013. Confirmation de la demande de mutation : du 30

Plus en détail

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE

UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE UTILISER LES TÂCHES COMPLEXES POUR EXERCER LES ELEVES AUX ETAPES 1 ET 3 DE L ECE PREMIER EXEMPLE : Vers l étape 1 DEUXIEME EXEMPLE : Vers l étape 3 Nathalie Bontempelli Olivier Hanecart Karine Voyer TÂCHES

Plus en détail

Ensemble, pour une autre culture Ensemble, le Train Défi Handicap, dans les grandes villes de France pour découvrir et faire connaître les initiatives innovantes. Ensemble, un défi pour une autre culture

Plus en détail

Fiche informative sur l'action

Fiche informative sur l'action Fiche informative sur l'action Titre de l'action : Construire un projet personnel et professionnel d orientation au collège : livret d accompagnement à l orientation des classes de Quatrième et Troisième

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Ludivine Toussaint est présente au CDI de 15h à 20h pour vous

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 19 mars 2013 autorisant au titre de l année 2013 l ouverture de concours externes et internes

Plus en détail

Concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2006

Concours de recrutement de professeurs des écoles Session 2006 note d information 07.28 MAI www.education.gouv.fr En 2006, 14 172 postes ont été ouverts aux concours de recrutement de professeurs des écoles publiques. Ce nombre de postes correspond à 4 de l ensemble

Plus en détail

ANNEXE I : ACADEMIES PILOTES - REGROUPEMENT D ACADEMIES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE CONSEILLER DE CLIENTELE ACADÉMIES PILOTES ACADÉMIES RATTACHÉES ORLÉANS/TOURS BORDEAUX - LIMOGES - POITIERS

Plus en détail

DU «POURQUOI?» AU «POUR QUOI?»

DU «POURQUOI?» AU «POUR QUOI?» Page 1 sur 6 DU «POURQUOI?» AU «POUR QUOI?» Le curriculum vitae, le rapport d activité et la lettre de motivation sont des éléments clefs du dossier d inscription. Chaque document obéit à des règles précises

Plus en détail

RAPPORT 2013 EPREUVE DE MATHEMATIQUES

RAPPORT 2013 EPREUVE DE MATHEMATIQUES RAPPORT 2013 EPREUVE DE MATHEMATIQUES CONCOURS DE RECRUTEMENT DES PROFESSEURS D ECOLE ACADEMIE DE TOULOUSE Eric CONGÉ Inspecteur d Académie Inspecteur Pédagogique Régional de Mathématiques Coordonnateur

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE. Comité Technique Ministériel du 17 décembre Présentation des Mesures de rentrée 2016

DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE. Comité Technique Ministériel du 17 décembre Présentation des Mesures de rentrée 2016 DIRECTION GÉNÉRALE DE L ENSEIGNEMENT SCOLAIRE Comité Technique Ministériel du 17 décembre 2015 Présentation des Mesures de rentrée 2016 Autres emplois : Assistants de langues vivantes étrangères, personnels

Plus en détail

SÉJOURS LINGUISTIQUES

SÉJOURS LINGUISTIQUES s s n ne 1 a u Je 0 à 2 de FÉVRIER PRINTEMPS 1 Vivons les langues SÉJOURS LINGUISTIQUES TARIFS SPÉCIAUX RÉSERVÉS AUX COMITÉS D ENTREPRISE FÉVRIER 2015 PRINTEMPS 2015 MALTE ALLEMAGNE ESPAGNE 1 01 42 67

Plus en détail

PRÉSENTATION DES ANNEXES

PRÉSENTATION DES ANNEXES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ASSURANCE Session 2016 PRÉSENTATION DES ANNEXES SESSION 2016 I. CALENDRIER DES ÉPREUVES II. REGROUPEMENTS INTERACADÉMIQUES III. MODÈLE DE LIVRET SCOLAIRE SESSION 2016 IV.

Plus en détail

Liste des organisations sportives universitaires

Liste des organisations sportives universitaires LISTE DES ORGANISATIONS SPORTIVES UNIVERSITAIRES SIUAPS, SUAPS, DAPSE Classement des universités par académie ACADEMIE D AIX-MARSEILLE - Avignon : http://www.univ-avignon.fr/fr/presentation/organisation/servicescommuns/strservcom/structure/suaps.html

Plus en détail

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26 La résolution de problèmes 00 000 00 0 000 000 0 mathématiques Au Cycle 3 Atelier pour les suppléants Valence 26/0/ DDEC 07 / 26 Objectifs de l atelier 00 000 00 0 000 000 0 Relire les programmes 2008

Plus en détail

Corrections preparation BB 2012

Corrections preparation BB 2012 Corrections preparation BB 2012 Brevet 2007 - Solution Activités numériques 1 Les explications ne sont pas demandées mais nous vous les fournissons tout de même. 1) la bonne réponse est 9x 2 + 30x + 25

Plus en détail

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique

Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique Lettre de l Observatoire des métiers académiques de la science politique N 2 / mars 2006 De quelques données statistiques complémentaires sur l évolution passée, présente et à venir des effectifs d enseignants-chercheurs

Plus en détail

Premium Eden BF 125 BF 123 BF 122 BF 121 BF 228 BF 227 BF 226 BF 229 BF 230

Premium Eden BF 125 BF 123 BF 122 BF 121 BF 228 BF 227 BF 226 BF 229 BF 230 Le Domaine des Bois-Francs en Normandie Vos tarifs 1/2 Nos prix comprennent : La location d un cottage entièrement équipé (1) (mobilier, vaisselle, couettes avec housses, draps et oreillers etc.) pour

Plus en détail

information culturelles et

information culturelles et note d information Enseignement & Recherche Un étudiant sur quinze, en France métropolitaine et dans les départements d outre-mer, suit une formation artistique, culturelle ou de, soit 155 000 étudiants

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

CDSP EQUIPES INTERDÉPARTEMENTALES DE STATISTIQUES (EIS) Branche Services - Courrier - Colis Pôle Performance 10 /09/2015. Classé C2 C2-Restreint

CDSP EQUIPES INTERDÉPARTEMENTALES DE STATISTIQUES (EIS) Branche Services - Courrier - Colis Pôle Performance 10 /09/2015. Classé C2 C2-Restreint CDSP EQUIPES INTERDÉPARTEMENTALES DE STATISTIQUES (EIS) Branche Services - Courrier - Colis Pôle Performance 10 /09/2015 Classé C2 C2-Restreint CONTEXTE ET ENJEUX Une organisation mise en place en 2006

Plus en détail

Planning des Concours Blancs 2013 / 2014

Planning des Concours Blancs 2013 / 2014 CB 1 Du 12/09/13 au 15/09/13 CB 2 Du 19/09/13 au 22/09/13 CB 3 Du 26/09/13 au 29/09/13 CB 4 Du 03/10/13 au 06/10/13 CB 5 Du 10/10/13 au 13/10/13 Techniques littéraires : type progressif ECRIT 1 h Linguistique

Plus en détail

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant

information Une information générale dispensée largement qui a suscité un intérêt croissant note d information 04.13 MAI www.education.gouv.fr/stateval En 2002, 58 463 personnes ont reçu une information sur la validation des acquis, soit 52 % de plus qu en 2001, et 30 800 ont retiré un dossier.

Plus en détail

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors

Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Actualiser, développer et valoriser les compétences des seniors Fiche 6 Enjeux Face aux changements importants que connaissent les entreprises : évolution du contenu des métiers, des technologies et des

Plus en détail

SESSION 2016 ANNEXE I : ACADEMIES PILOTES - REGROUPEMENT D ACADEMIES BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR BANQUE CONSEILLER DE CLIENTELE ACADÉMIES PILOTES ACADÉMIES RATTACHÉES ORLÉANS/TOURS BORDEAUX - LIMOGES

Plus en détail

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007

Le développement de la validation des acquis de l expérience marque une pause en 2007 note d information 09.14 MAI En 2007, 21 967 dossiers déclarés recevables et déposés par des candidats à l obtention d un diplôme de l enseignement professionnel ou technologique de l Éducation nationale

Plus en détail

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION

L ANNEE DE 3EME PLAN II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION L ANNEE DE 3EME PLAN I L ORIENTATION II LES EXAMENS, LES PASSATIONS EN CLASSE DE 3EME I L ORIENTATION Les personnes ressources au sein de l établissement en matière d orientation à solliciter : - le professeur

Plus en détail

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Sous-direction du recrutement

Secrétariat Général. Direction générale des ressources humaines. Sous-direction du recrutement Secrétariat Général Direction générale des ressources humaines Sous-direction du recrutement -------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Actes du congrès de l Actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF), Université de Genève, septembre 2010

Actes du congrès de l Actualité de la recherche en éducation et en formation (AREF), Université de Genève, septembre 2010 LA DIMENSION TERRITORIALE DANS LE RECRUTEMENT SOCIAL DES ELITES SCOLAIRES Christophe Michaut Maître de conférences en Sciences de l éducation, Université de Nantes, Nantes Atlantique Universités, Centre

Plus en détail

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation

Planification Mise en œuvre Evaluation Programmation Suivi TRF Grille d évaluation 1- La place du Suivi dans un cycle de projet Le suivi est un processus continu prenant en compte la dimension dynamique du cycle de projet. Le contexte change, l exécution des activités modifie la réalité

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 24545 Intitulé Licence : Licence Licence Sciences et techniques des activités physiques

Plus en détail

URL analysées. Informations générales

URL analysées. Informations générales 1 sur 5 VRDCI 10, rue Augereau 75007 Paris - FRANCE Tel : 01 45 35 00 80 Email : vrdci@vrdci.com - Référencement naturel avec paiement aux résultats - Ingénierie et design de sites web, intranet et applicatifs

Plus en détail

Convention de partenariat. Entre. le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche

Convention de partenariat. Entre. le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Convention de partenariat Entre le ministère de l éducation nationale, de l enseignement supérieur et de la recherche Et L Organisme Professionnel de Prévention des risques professionnels dans le secteur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires 18 octobre 2013 JOURNAL OFFICIEL DE LA RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Texte 3 sur 168 Arrêté du 11 octobre 2013 fixant au titre de l année 2014 le nombre et la répartition des postes offerts aux concours externe

Plus en détail

Département de la Drôme

Département de la Drôme Département de la Drôme Mise en place des Programmes Personnalisés de Réussite Educative. Comment cibler les élèves? Les procédures de choix des élèves sont essentielles Certaines interprétations peuvent

Plus en détail

La référence aéronautique ATPL. Cycle Préparatoire. www.enac.fr

La référence aéronautique ATPL. Cycle Préparatoire. www.enac.fr La référence aéronautique ATPL Cycle Préparatoire 2016 Ecole Nationale de l Aviation Civile Philosophie Parallèlement à la formation d Élève Pilote de Ligne qu elle dispense depuis plus de 50 ans, l ENAC

Plus en détail

EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF SUR LE VOLUME ET LA QUALITÉ DES RECRUTEMENTS

EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF SUR LE VOLUME ET LA QUALITÉ DES RECRUTEMENTS ÉCLAIRAGES ET SYNTHÈSES MARS 206 N 9 SOMMAIRE P. 2 LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROSPECTION P. 4 L IMPACT DE LA PROSPECTION EVALUATION DE LA DEMARCHE DE PROSPECTION AUPRES DES ENTREPRISES : UN IMPACT POSITIF

Plus en détail

Enquête nationale de l UNAÏSSE sur les conditions de travail des AVS/EVS

Enquête nationale de l UNAÏSSE sur les conditions de travail des AVS/EVS Tableau de depouillement final Enquête nationale de l sur les conditions de travail des AVS/EVS DOCUMENT 2 Académies Nombre d'enquêtes Départements AIX - 24 04 05 13 84 MARSEILLE AMIENS 38 02 60 80 BESANCON

Plus en détail

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France

FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE. Fondation sous l égide de la Fondation de France FONDATION L ÉCHIQUIER DE LA RÉUSSITE 14, rue d Ouessant - 75015 Paris. Tél : 01 78 09 88 00 Mail : fondationechiquierdelareussite@a2consulting.fr Fondation sous l égide de la Fondation de France Pourquoi

Plus en détail

Présentation et Ordre du jour

Présentation et Ordre du jour TOGETHER France TOGETHER international Immeuble Gironde Praça da Republica Esplanade Charles de Gaulle 7630-139 Odemira 33074 Bordeaux cedex Portugal QUATRIEME SEMINAIRE-FORMATION DES DYNAMISEURS SPIRAL

Plus en détail

Votre quotidien à Blanche

Votre quotidien à Blanche Votre quotidien à Blanche Les locaux de la CPGE (Bat B et CDI) vous sont accessibles tous les soirs jusqu à 20h, et le vendredi jusqu à 18h Vincent Frotier est présent au CDI de 15h à 20h pour vous encadrer

Plus en détail

Filière CPGE BCPST du Lycée Marcelin Berthelot Saint Maur des Fossés

Filière CPGE BCPST du Lycée Marcelin Berthelot Saint Maur des Fossés Filière CPGE BCPST du Lycée Marcelin Berthelot Saint Maur des Fossés PREPARATOIRES SCIENTIFIQUES 1 ère année redoublement impossible 2 ème année redoublement possible Un accès aux : Ecoles d ingénieurs

Plus en détail

Les établissements. Pour en savoir plus - Notes d Information, 07.05, 08.01, 10.04, 11.09.

Les établissements. Pour en savoir plus - Notes d Information, 07.05, 08.01, 10.04, 11.09. 2 Les établissements 2 2.1 Les écoles 36 2.2 Les classes du premier degré 38 2.3 Collèges et lycées : types d établissement et classes 40 2.4 Collèges et lycées par académie 42 2.5 Collèges et lycées :

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

Commission Permanente Comité de veille sur la formation initiale et le recrutement

Commission Permanente Comité de veille sur la formation initiale et le recrutement 20/02/2014 DESTINATAIRES : Responsables universitaires des masters, Directeurs des ISFEC, Responsables des SAAR, Secrétaires Généraux de CAEC, Délégués territoriaux à la tutelle de la formation. POUR INFO

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

L approche par les compétences en formation

L approche par les compétences en formation L approche par les compétences en formation infirmière De l analyse des pratiques à l analyse de l activité, vers l émergence d une didactique des soins infirmiers Nathalie Alglave 1, Marc Nagels 2 1 Université

Plus en détail

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD

Les dispenses. Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Les dispenses d épreuves du DSCG Liste complète par diplôme obtenu après la réforme LMD Type Date limite d obtention CAPET D2 Techniques s CAPET Economie et gestion option A Economie et gestion administrative

Plus en détail

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance»

Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» formation professionnelle et apprentissage Apprentissage et rôle des Régions Le dispositif «Qualité de l alternance» Région Ile-de-France EXPERIENCE La démarche qualité développée en direction des CFA

Plus en détail

LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE. L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public

LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE. L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public LA SECURITE PAR L ARCHITECTURE L offre Citrix Patrick ROHRBASSER Directeur des Régions et du Secteur Public La consommation d informations est incontrôlable 2 L enjeu sécurité dans le SI? Protéger la propriété

Plus en détail

LE WEBCLASSEUR ORIENTATION UN SERVICE EN LIGNE DISPONIBLE POUR TOUS LES ÉTABLISSEMENTS

LE WEBCLASSEUR ORIENTATION UN SERVICE EN LIGNE DISPONIBLE POUR TOUS LES ÉTABLISSEMENTS LE WEBCLASSEUR ORIENTATION UN SERVICE EN LIGNE DISPONIBLE POUR TOUS LES ÉTABLISSEMENTS IL ACCOMPAGNE LE PARCOURS DU JEUNE DE L ENTRÉE AU COLLÈGE À L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR : Il assure la continuité de

Plus en détail

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE?

Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Quelles sont les données d entrée de la revue de direction QSE? Les normes ISO 9001 : 2015, ISO 45001/DIS et ISO 14001 : 2015 sont parfaitement alignées au niveau des 10 chapitres. Les exigences de revue

Plus en détail

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés

Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Concours réservés et Examens professionnalisés réservés Mercredi 23 janvier 2013 Mercredi 30 janvier 2013 IA-IPR et IEN ET-EG 1 Plan de la présentation Première partie : Le déroulement du concours et de

Plus en détail

AIX-MARSEILLE BESANCON POLYNESIE FRANCAISE GUYANE STRASBOURG

AIX-MARSEILLE BESANCON POLYNESIE FRANCAISE GUYANE STRASBOURG ACADÉMIE DE DIJON - Rectorat A N N E X E I - MODIFIÉE Division des examens et concours Bureau DEC.1-Post BAC./B.133/JR 51, rue Monge - 21033 DIJON CEDEX Brevet de Technicien Supérieur INFORMATIQUE DE GESTION

Plus en détail

1981/1982 (Arrêté du 20 janvier 1981)

1981/1982 (Arrêté du 20 janvier 1981) 1981/1982 (Arrêté du 20 janvier 1981) «Dans chaque académie, la date de début des vacances d été de l année scolaire 1979/1980 ainsi que le calendrier de l année scolaire 1980/1981 pour les écoles maternelles

Plus en détail

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels.

Cahier des charges - cadre. Volet 1 : Contexte et Orientations. Plan académique de la. formation continue. des personnels. Délégation académique à la formation des personnels de l Éducation nationale [Dafpen] Cahier des charges - cadre Volet 1 : Contexte et Orientations ************* Plan académique de la formation continue

Plus en détail

Réussir son TFE. Le travail de fin d études, dit TFE, clôture une formation professionnalisante d enseignant ou d éducateur spécialisé.

Réussir son TFE. Le travail de fin d études, dit TFE, clôture une formation professionnalisante d enseignant ou d éducateur spécialisé. Réussir son TFE Le travail de fin d études, dit TFE, clôture une formation professionnalisante d enseignant ou d éducateur spécialisé. Ce travail devra requérir votre attention, à divers niveaux. D une

Plus en détail

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France

Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Les étudiants étrangers en France et en Île-de-France Migrations et métropoles : Quelles évolutions pour les migrations internationales en Île-de- France? Atelier de l Institut d aménagement et d urbanisme

Plus en détail

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE

ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE FÉVRIER 2014 Parité Diversité & Maires & adjoint.e.s ETUDES DANS LES 50 PLUS GRANDES VILLES DE FRANCE AVANT PROPOS À l occasion des élections municipales de mars, République & Diversité et le CRAN ont

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2

Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2 Génie mécanique - Grilles d évaluation du projet Étapes 1 et 2 Les grilles d évaluation que je vous fais parvenir sont généralement utilisées pour l évaluation des projets. Utilisées depuis près d une

Plus en détail

N 129-2012 - Rédaction Contact :drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES TEL : 02 99 25 18 00

N 129-2012 - Rédaction Contact :drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES TEL : 02 99 25 18 00 Info Eclair N 129-2012 - Rédaction Contact :drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES TEL : 02 99 25 18 00 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES Formations accessibles par concours

Plus en détail

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital)

ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) ORGANISATION DU PPP année 2012 2013 (C. Ospital) (document transmis aux étudiants et à l équipe pédagogique : à conserver) Cette année ont été prévues des séances de TD plutôt que des séances d amphi pour

Plus en détail

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail :

CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : CCNE Avis 120 : Questions éthiques associées au développement des tests génétiques fœtaux sur sang maternel Membres du groupe de travail : Christiane BASSET François BEAUFILS Frédérique DREIFUSS-NETTER

Plus en détail

CegidExpert. www.cegid.fr/experts

CegidExpert. www.cegid.fr/experts CegidExpert www.cegid.fr/experts Cegid Expert Conçue pour les professionnels de l Expertise Comptable la gamme Cegid Expert constitue une solution métier en réponse à tous les besoins du Cabinet. Gage

Plus en détail

Les CPGE Economiques et Commerciales voie Scientifique (S) ou Economique (E)

Les CPGE Economiques et Commerciales voie Scientifique (S) ou Economique (E) Les CPGE Economiques et Commerciales voie Scientifique (S) ou Economique (E) Une classe préparatoire Economique et Commerciale : Pour qui? Pour quoi? Terminale ES Terminale L spé Math Terminale S Classe

Plus en détail

TRAVAILLER PAR COMPÉTENCES

TRAVAILLER PAR COMPÉTENCES TRAVAILLER PAR COMPÉTENCES ÉVALUATION DU PROJET mai 2012 mai 2013 SOMMAIRE 1. Protocole d évaluation 2. Résultats des enquêtes / constats - interprétations 3. Conclusions des trois champs d investigation

Plus en détail

Info Eclair. Enquête effectuée en novembre 2013 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES

Info Eclair. Enquête effectuée en novembre 2013 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES Info Eclair N 142 25 novembre 2013 - Contact : drorennes@onisep.fr ONISEP BRETAGNE 1A Quai Dujardin CS11116 35011 RENNES Tél. : 02 99 25 18 00 ETUDES MEDICALES ET PARAMEDICALES Formations accessibles par

Plus en détail

Cinq leviers pour organiser la prévention dans son entreprise

Cinq leviers pour organiser la prévention dans son entreprise Cinq leviers pour organiser la prévention dans son entreprise Quand l amélioration continue n améliore plus Quand les résultats ne progressent plus Que faire? 5 conditions s imposent [ ] Fruits de l expérience,

Plus en détail