PHOTOS : PATRICK WALLET POUR LA PLANÈTE 10 AVRIL LE FIGARO MAGAZINE 43

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PHOTOS : PATRICK WALLET POUR LA PLANÈTE 10 AVRIL 2009 - LE FIGARO MAGAZINE 43"

Transcription

1 PHOTOS : PATRICK WALLET Plantons DOSSIER SPÉCIAL POUR LA PLANÈTE 10 AVRIL LE FIGARO MAGAZINE 43

2 ILS PLANTENT POUR LA PLANÈTE AVEC CEUX QUI FONT RENAÎTRE LA VIE Au Sénégal, au Burkina Faso, en Ethiopie, à Madagascar, en Inde ou au Brésil, ils plantent pour sauver ou reconstituer des forêts. Avec une certitude : les arbres feront l oxygène de demain. Nous avons rencontré ces hommes et ces femmes qui veulent un monde plus vert. Le spectacle désolant d une mangrove détruite en Casamance, au Sénégal (en haut), puis au moment des plantations (ci-dessus), et quelques mois après. De jeunes pousses sont apparues, signe que la déforestation n est pas une fatalité. 60 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL AVRIL LE FIGARO MAGAZINE 61

3 JACQUES ROCHER «PLANTER DES ARBRES EST UNE MISSION SALUTAIRE» La Fondation Yves Rocher, partenaire de l opération du «Figaro Magazine», soutient plusieurs campagnes de reboisement. Elle s engage à planter 20 millions d arbres. Rencontre avec son président, Jacques Rocher. Le Figaro Magazine Pourquoi avoir choisi de «communiquer» avec les arbres? Jacques Rocher L arbre donne une notion du temps différente de celle de l homme, à l opposé de l éphémère. Son vocabulaire s inscrit dans la durée : on parle d arbre généalogique, de racines... C est un élément structurant de la vie et, surtout, un «habitant» de cette Terre que l on a tendance à oublier parce A nos abonnés Sur chaque exemplaire de ce numéro acheté chez les marchands de journaux, Le Figaro Magazine s est engagé à reverser 0,50 à la Fondation Yves Rocher pour planter un arbre au Sénégal ou dans les Landes. Si vous aussi, vous souhaitez participer à cette opération, vous pouvez envoyer vos dons par chèque bancaire à l ordre de la Fondation Pour Jacques Rocher (ici en Inde), la protection de l environnement s apprend dès l enfance. qu il a toujours été présent. Il y a une dimension symbolique à planter un arbre et dans une société parfois en perte de repères, qui a besoin de se «renaturer», de s enraciner, planter des arbres est une mission salutaire. Comment est né ce choix? C est une tradition familiale. La Fondation Yves Rocher a aidé des écoles à développer des «mini-arboreta». Nous en avons soutenu Yves Rocher, à l adresse suivante : Fondation Yves Rocher, 3, allée de Grenelle, Issy-les-Moulineaux Cedex. Pour tout complément d information : 50 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL 2009

4 «C EST UN FORMIDABLE OUTIL PÉDAGOGIQUE, UNE VALEUR À TRANSMETTRE» plus de 500, en France et à l étranger. C est un formidable outil pédagogique, une valeur à transmettre. Et même plus que cela. Une fois l arbre planté, nous invitions les enfants à formuler un vœu... Votre engagement a-t-il été motivé par le Sommet de la Terre à Rio, en 1992, auquel vous aviez assisté? Mon engagement est bien antérieur. Dès l âge de 12 ans, j ai vécu en Bretagne et mon terrain de jeux, c était la forêt. Cela laisse des traces. Mais le sommet de Rio a été un tournant parce qu il a eu un effet déclencheur. Il réunissait pour la première fois des gouvernants, des entreprises, des ONG... On sentait l émergence d un mouvement global de société où chacun avait un rôle à jouer, à son niveau, pour protéger l environnement. Les politiques ne peuvent pas tout faire. Cela m a donné une envie forte d agir. C est à cette période qu a été créée la Fondation Yves Rocher. La défense de l environnement était une évidence? La fondation est née en 1991, quelques mois avant le sommet de Rio. Elle a été créée par notre famille nous sommes une société familiale pour transmettre des valeurs qui ne soient pas qu économiques. Nous voulions protéger l environnement. Cela nous paraissait légitime puisque le succès de notre entreprise repose sur des produits issus de la nature. Et comme nous fabriquons des cosmétiques, il était aussi évident de créer un prix qui récompense les femmes qui agissent en faveur de la protection de la planète : le prix Terre de Femmes. Et comment votre fondation en est-elle venue à soutenir plusieurs campagnes de plantations d arbres? Nous avions déjà l obsession de planter des arbres. Lorsque j ai appris l existence du Programme des Nations unies pour l environnement (PNUE), j ai rencontré Wangari Maathai à Nairobi, afin d apporter notre pierre à l édifice. Nous avons soutenu des projets au Sénégal, à Madagascar, en Inde, au Burkina Faso, au Brésil, et nous étudions d autres actions à Haïti, en Ethiopie, en Australie, au Mexique... Nous avons planté 5 millions d arbres. Mon objectif est d en planter 20 millions pour les 20 ans de la fondation, en Plantez avec la Fondation Yves Rocher La Fondation Yves Rocher- Institut de France agit pour la protection de l environnement et plus particulièrement pour la préservation du monde végétal. Elle récompense chaque année des femmes qui œuvrent pour préserver la planète par son 5 millions d arbres ont été plantés avec le soutien de la Fondation Yves Rocher. prix Terre de Femmes. Depuis 2007, elle soutient la campagne du Programme des Nations unies pour l environnement (PNUE) «Plantons pour la planète» en finançant plusieurs projets de plantations. La fondation collecte des fonds via la marque Yves Rocher, qui propose des cartes de fidélité dont les points sont «convertis» en arbres, et des produits Inositol Végétal ou le shampooing I Love My Planet permettant à ses clients de faire automatiquement un don. Quel est le projet qui vous a le plus enthousiasmé? Tous. Derrière chaque plantation, il y a une communauté de personnes impliquées, une envie de construire, de transmettre, d aider... Chacun a son style, mais tous travaillent directement avec des populations locales et se battent pour améliorer leur vie tout en préservant l environnement. Anne-Elisabeth Réhault entretient une vraie relation avec les femmes des villages au Burkina Faso. Haïdar El Ali a une énergie incroyable, Leila et Sebastião Salgado montrent que la déforestation n est pas une fatalité... Nous, nous ne sommes que des contributeurs. Mais vous montrez que l on peut concilier écologie et économie... Il y a ce que l on prend dans notre environnement et ce que l on doit redonner. C est une balance qu il faut prendre en compte. Nous devons nous interroger sur notre impact sur l environnement et agir pour le réduire. Et ce, quelles que soient l entreprise et son activité. Il faut garder à l esprit que si la matière première disparaît, l entreprise disparaît aussi. Avez-vous un arbre préféré? J adore les hêtres, les cèdres du Liban pour leur majesté, les oliviers parce qu ils rayonnent et ont une capacité à traverser le temps, les arbres fruitiers parce qu ils procurent de la nourriture. En fait, j aime avant tout la diversité des arbres parce qu elle est un symbole de vie. PROPOS RECUEILLIS PAR M. B.-C. 52 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL 2009

5 TRUFFAUT réveille votre jardin! Aux beaux jours, TRUFFAUT rayonne d idées, d astuces et de conseils pour que vos jardins, balcons et terrasses s illuminent. Retrouvez nos collections végétales et accessoires pour harmoniser votre espace de vie extérieur. A votre disposition pour réussir vos projets Le TRUFFAUT magazine : 100 pages d astuces et conseils pour illuminer votre décor. GRATUITS! TRUFFAUT Extérieur vie : 76 pages pour la nouvelle collection de mobilier de jardin, barbecues et nos accessoires de décoration. Haïdar El Ali (ci-contre) et les villageois (ci-dessus) qu il a mobilisés pour planter des propagules de palétuviers, arbres utilisés massivement comme bois d œuvre. Plus de six millions de pousses de palétuviers ont été plantées dans la région de Casamance. Planter un arbre rendrait-il heureux? Un geste simple en apparence, mais qui œuvre pour l humanité et pour l éternité. Des hommes et des femmes d essence particulière sans doute, au Sénégal, au Burkina Faso, en Ethiopie, à Madagascar, en Inde ou au Brésil, consacrent leur vie à planter des arbres. Agissant aux quatre coins de la planète, ils ne se connaissent pas, mais suscitent le même enthousiasme, la même gaieté et la même générosité. Tous entraînent dans leur rêve d un monde plus vert des populations en quête d une meilleure vie et d un coin de terre où des arbres grandissent. Haïdar El Ali est de ceux-là. «Deux fois 25 ans, plus six», libanais de naissance, sénégalais de cœur, mais, avant tout, citoyen du monde. Il a l œil espiègle, l accent coloré et la stature d un homme armé de fortes convictions. Au Sénégal, c est un héros. Et pas seulement parce que ce plongeur professionnel est venu porter secours aux naufragés du Joola, le ferry qui, en 2002, s est retourné en Casamance. Cet amoureux de la nature est un héros parce qu il est allé convaincre pêcheur après pêcheur, fermier après fermier, villageois après villageois de l importance de préserver son environnement. «Au Sénégal, il n y a pas de vraie démo- cratie, explique-t-il. Or, c est le seul régime qui permette l écologie. Donc, il n y a pas d écologie et aucune politique en faveur d un développement durable.» Et les populations locales consument pour leur survie tout ce qu elles peuvent appréhender dans leur environnement proche, sans se soucier de la reconstitution de ces matières premières ni de leur épuisement. Le besoin quotidien l emporte sur la prévision du lendemain. Ainsi, à Tobor, les pêcheurs, pour conserver les poissons qu ils pêchent et qu ils vendent, coupent-ils les palétuviers pour chauffer l eau de mer et en extraire le sel. Ces arbres tropicaux longent les rivages marins et forment des forêts appelées mangroves. En moins de vingt ans, elles ont perdu 50 % de leur superficie au Sénégal. «Les sols privés de palétuviers se salinisent, constate Haïdar El Ali. Les petits crustacés qui nichent dans les mangroves et servent de nourriture aux poissons disparaissent. Le poisson, privé de son alimentation, se fait rare. Les villageois s appauvrissent. C est une spirale infernale.» A l aide de l ONG Oceanium, dont il est le fondateur, Haïdar El Ali a proposé aux villageois de planter des palétuviers. Il fournit les semences et mobilise les bénévoles plus de ont répondu à son appel pour reboiser les mangroves dans la région de Casamance. En 2007, il a planté pro- Irène Pfister-Hauri (ci-dessus) en Ethiopie. Le pays, jadis fertile, dépend de l aide internationale pour nourrir ses habitants. Avec sa Fondation Green Ethiopia, elle a planté près de arbres dans la région du Tigray, et plus de dans la région d Oromo. Ce reboisement permet de lutter contre l érosion des sols et de fournir des aliments. Truffaut.com une mine de conseils pour votre jardin, les animaux et la maison : plus de 90 guides d achat, 356 fiches conseils, 5000 fiches encyclopédiques TRUFFAUT.TV plus de 300 vidéos conseils pour tous les amateurs et passionnés de jardin. laissez-vous guider par nos experts. Cliquez sur houra.fr et découvrez la boutique jardin de TRUFFAUT. Plus de 2000 produits de qualités dont 600 plantes de saison livrés avec soin entre 24 et 48h! (Voir conditions et modalités sur houra.fr) Retrouvez la liste de nos 51 magasins sur Truffaut.com 7 jours/7, de 9h30 à 19h30, y compris les jours fériés. 62 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL 2009

6 «CET ARBRE VA GRANDIR, ACCOMPAGNER NOTRE RELATION ET SERA LE TÉMOIN DE CE QUE NOUS FERONS» pagules de palétuviers dans une dizaine de villages. L année suivante, 6,3 millions dans 156 villages. Et cette année, il vise les 30 millions dans 400 villages. La clé de la réussite : instaurer une relation durable avec les villageois. «Dans les réunions de sensibilisation, raconte-t-il, je leur dis : Nous allons planter cet arbre, il va grandir, accompagner notre relation et sera le témoin de ce que nous ferons.» Même force de conviction chez Anne-Elisabeth Réhault. Cette enseignante bretonne à la retraite s est prise de passion pour le Burkina Faso. Et plus précisément pour un coin de terre de la région du Sanguié, au centre de ce pays enclavé. A cause du manque d arbres, les orages violents, lors des saisons des pluies, lessivent les terres arables. Anne-Elisabeth et son association Le baobab ont végétalisé des cordons pierreux pour stopper l érosion hydrique, en utilisant une plante, le vétiver. Doté de racines importantes, il filtre l eau et retient la terre. Grâce aux haies de vétivers, les paysans cultivent fruits, légumes et céréales pour leur alimentation quotidienne. C était une étape. Aujourd hui, Anne-Elisabeth a entrepris de reboiser 100 hectares de terrain avec des arbres fruitiers, pour que les villageois bénéficient rapidement des récoltes. «Par manque d argent, les Burkinabés émigrent en Côte d Ivoire, regrette-t-elle. Avec des ressources renouvelées sur place, ils peuvent vivre chez eux.» La ferme de Leila et Sebastião Salgado en 1997 (en haut) au cœur de la Mata Atlantica, une forêt primaire dévastée dont il ne subsiste que 7 % de la surface initiale. La propriété aujourd hui (en bas) prouve qu avec de la volonté et un travail acharné une forêt tropicale peut renaître de ses coupes. Un million et demi d arbres ont été plantés. Il en reste autant à mettre en terre pour achever son reboisement. elle, c est l Ethiopie. Pour lutter contre le déboisement mené par les populations locales pour cultiver, construire, cuire la nourriture ou se chauffer, son association Fondation Green Ethiopia a financé la construction de barrages. Ils permettent d irriguer les champs et de produire des légumes pendant la période sèche. En échange de quoi, les paysannes ont accepté de reboiser les collines et les montagnes. «Le reboisement est à 90 % réalisé avec des arbres indigènes comme acacias, sesbanias, Cordia africana, Hagenia abyssinica..., précise-t-elle. Les autres sont des espèces non indigènes comme Grevillea robusta et eucalyptus. Les paysans nécessitent des espèces à croissance rapide pour leurs besoins immédiats et ainsi, ils préservent les précieux arbres indigènes.» Son succès : les fruits et légumes ne manquent plus et les villageoises, en vendant une partie des récoltes, gagnent les quel- Monte-escaliers Stannah : vos articulations vont vous dire merci! V ous ne montez plus vos escaliers 4à4?Vouscommencez à avoir des réticences à vous rendre à l étage quand vous en avez besoin? La nouvelle gamme de monte-escaliers Stannah a été conçue pour vous. Quelle que soit la forme de votre escalier, Stannah saura vous fournir l équipement adapté. Contactez donc Stannah. Si vous ne le faites pas pour vous, faites-le pour vos articulations : elles vous le rendront. Marteler qu en sauvant la forêt, ils se sauvent eux-mêmes Tout cela peut sembler simple. Et pourtant, que d énergie à déployer pour expliquer, négocier, organiser... Convaincre les populations de la nécessité des forêts, de les protéger des troupeaux laissés en liberté, de stopper les incendies de jachère à l origine de nombreux feux de brousse... Marteler qu en sauvant la forêt, ils se sauvent eux-mêmes ainsi que leurs enfants. Tout un travail de persuasion et d éducation... Elle a mis en place des «jardins pédagogiques» autogérés par les femmes qui les cultivent et en gardent les fruits. Un enthousiasme partagé par Irène Pfister- Hauri, lauréate du prix Terre de Femmes de la Fondation Yves Rocher. Son eldorado à 64 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL 2009 Anne-Elisabeth Réhault au Burkina Faso, au milieu de haies de vétivers qui servent de «clou» végétal. Ci-dessus, une des pépinières qu elle a créées. poste 6602 LONDRES - NEW YORK TOKYO - PARIS - MILAN Documentation sur demande à Stannah. 76, cours de Vincennes Paris. Nom :... Prénom :... Adresse :... Ville :... Code postal :... Tél :... Conformément à la loi informatique et libertés du 8 janvier 1978, vous disposez d un droit d accès, de rectification et d opposition aux données vous concernant. poste 6602

7 Préserver plutôt que détruire. A Madagascar, cette jeune femme gagne sa vie en cueillant des feuilles de saro, un arbre endémique de l île, pour fabriquer de l huile essentielle. Spécialiste des crocodiles et des plantes, Olivier Behra a montré qu en valorisant la forêt, on crée des revenus pour les populations locales. SANS COUVERTURE FORESTIÈRE, L EAU ÉRODE LA TERRE, QUI DEVIENT INCULTIVABLE ques birrs nécessaires pour envoyer leurs enfants à l école. Irène se dit comblée de voir ces femmes et ces hommes plus confiants en l avenir. Si chaque approche est différente, le sens est toujours le même : l arbre est l oxygène de demain. Et ces bâtisseurs de forêts apprennent aux populations à préserver cette source de vie... et de revenus. Olivier Behra, fondateur de l association L homme et l environnement, à Madagascar, prouve que l on peut exploiter durablement les richesses de la forêt sans la détruire. Les arbres ne servent pas seulement à fabriquer des meubles, ils produisent des huiles essentielles tout à fait négociables. «Des agriculteurs qui déboisaient pour planter des champs de riz ont abandonné cette activité pour fabriquer des huiles essentielles, affirme-t-il. Nous avons installé des alambics à l orée de la forêt, collecté les feuilles des arbres pour en extraire les huiles et développé des marchés. Aujourd hui, tous savent que si la forêt disparaît, leur moyen d existence disparaîtra aussi.» Et que dire de la mission quasi religieuse menée par Sadhguru en Inde. Par son charisme, ce gourou, créateur d Isha Foundation, sait soulever une armée de volontaires pour planter arbres en trois jours. Barbe blanche, propos mystiques, humour british et la ferme intention de parvenir au chiffre pharaonique de 114 millions d arbres plantés... Nul doute qu il puisse y parvenir. «Pour maintenir ses ressources naturelles, l Inde a besoin de 33 % de couverture forestière, explique-t-il. Pour atteindre cet objectif, la province du Tamil Nadu (Etat du sud de l Inde) doit planter 114 millions d arbres. Nous comptons 62 millions d habitants. Si chacun plante deux arbres, le but est atteint.» Dans cette région, la situation est catastrophique. Selon les prévisions d experts, en 2025, 60 % du Tamil Nadu, pourtant fertile, deviendront un désert. C est pourquoi elle a besoin d arbres pour maintenir les ressources en eau. En l absence de couverture forestière, l eau érode la terre, 66 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL 2009

8 qui devient sablonneuse et incultivable. «De plus, les arbres servent aussi d engrais et de pesticides, ils restaurent la qualité du sol et contribuent à augmenter les rendements des autres productions agricoles, poursuit-il. Ils servent aussi à la fabrication d outils agricoles, de plantes médicinales, de colorants alimentaires, de jouets... sans être coupés.» D autant que la forêt n est pas incompatible avec l agriculture. Sadhguru en propose un autre modèle qui combine plantations forestières, cultures agricoles et élevage de bétail, prenant le contre-pied d une agriculture intensive qui a dégradé les sols, appauvri et endetté les fermiers. En voie de réussir cette incroyable croisade, il déclare avec humour : «Je ne plante pas d arbres, je fais fleurir les hommes ; ensuite, ils plantent les arbres!» Preuve s il en est que la reforestation est affaire de volonté, et sa préservation, affaire d éducation. Cette forêt enchantée a réveillé les consciences Leila et Sebastião Salgado le confirment avec deux clichés. Le premier montre la propriété familiale que le couple a rachetée en 1997 : 700 hectares d une terre désolée, sur des collines pelées, dans l Etat du Minas Gerais, au Brésil. Un domaine où s épanouissait, il y a quelques décennies, une forêt primaire luxuriante : la Mata Atlantica (la forêt Atlantique). Massacrée pour le commerce du bois, il ne reste que quelques herbages que le bétail achève d anéantir. Le second cliché date de 2008 : on y découvre la renaissance d une forêt tropicale. Un pari fou. Il a fallu tout apprendre de cette nature en perdition. Comment et quand planter, quelles essences peuvent se côtoyer... «Nous avons d abord mis en terre des essences primaires qui, grâce à leurs feuilles, ont nourri la terre, explique Leila Salgado. Puis, nous avons ajouté d autres espèces au fur et à mesure que le sol se régénérait.» Chaque année, arbres sont plantés, soit 1,5 million depuis Le site, baptisé l Instituto Terra, est aujourd hui une réserve naturelle, où les sources d eau et les animaux réapparaissent. Cent personnes y travaillent. Il abrite un centre d éducation à l environnement, qui a accueilli plus de stagiaires. Cette forêt «enchantée» a suscité un choc auprès des habitants acceptant avec fatalité la dégradation des lieux. Comme un signe de résurrection. Et Leila de conclure : «Notre forêt est belle, mais il fallait créer un environnement protecteur pour qu elle puisse être éternelle.» MARTINE BETTI-CUSSO ; ; ; 68 LE FIGARO MAGAZINE - 10 AVRIL 2009 Isha Foundation a planté 2,5 millions d arbres dans le Tamil Nadu, en Inde, en mobilisant aussi bien les enfants que leurs parents. La fondation, qui gère 130 pépinières, travaille aussi à l éducation et à la formation des villageois. «JE NE PLANTE PAS D ARBRES. JE FAIS FLEURIR LES HOMMES ET LES FEMMES, ENSUITE ILS PLANTENT DES ARBRES!» «Planter un arbre est simple, mais faire prendre conscience qu il s agit d un besoin fondamental pour la survie de la terre, c est difficile», estime Sadhguru (à droite), le fondateur d Isha Foundation, en compagnie de Jacques Rocher (à gauche). La campagne «Plantons pour la planète» a une résonance dans le monde entier. Ici, au Rajasthan, à Gajshookhdesar (à gauche), arbustes ont été plantés en plein désert. 10 AVRIL LE FIGARO MAGAZINE 69

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés!

Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres. déjà plantés! Delphine Perret / Agence Patricia Lucas 2015 : 50 millions d arbres déjà plantés! Objectif atteint : 50 millions d arbres plantés dans 27 pays La Fondation Yves Rocher, née il y a 25 ans d une volonté

Plus en détail

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE UN IN ACTION Date de Sortie: Juin 2015 Programme No. 1480 Durée: 3 24 Langues: Arabe, Chinois, Anglais, Français, Russe, Espagnole TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE VIDEO AUDIO ELIZABETH AVEC DES FEMMES

Plus en détail

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc

Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc Atelier de Tunis 14-15 septembre 2010 Contribution de l Association ESPACE RURAL Oasis Tarmguiste Maroc L Adaptation de l agriculture oasienne face aux impacts du changement climatique, à travers la restauration

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso

Adaptation Aux changements climatiques. Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Adaptation Aux changements climatiques Agriculture et sécurité alimentaire: Cas du Burkina Faso Sommaire Le Le contexte Notion Notion d adaptation Stratégies Stratégies et techniques d adaptation Les Les

Plus en détail

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3

Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire. Groupe 3 Etude de la stratégie de gestion des risques d insécurité alimentaire Groupe 3 Plan de l exposl exposé Introduction Méthodologie Résultats : Présentation de l Union paysanne Diagnostic sur les changements

Plus en détail

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>>

Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) <<<<>>>> Rapport de Voyage d etude (Le projet de PROSA, Xieng Kouang province, le 22 a 25 Sep 2009) Photo no. 1: La delegation de Voyage d etude a Xieng Khouang province Introduction: Dans le bassin versant

Plus en détail

Laboratoires Expanscience. Julie de la Porte des Vaux Direction Communication, Mécénat et RSE Pacte Mondial 150128 Confidentiel niveau 1

Laboratoires Expanscience. Julie de la Porte des Vaux Direction Communication, Mécénat et RSE Pacte Mondial 150128 Confidentiel niveau 1 Laboratoires Expanscience Les Laboratoires Expanscience Pharmacie, Dermo-Cosmétique 1950 création d Expanscience 271,8M de chiffre d affaires (estimé) en 2014 Un double leadership Produits de soins pour

Plus en détail

Résultats et impacts

Résultats et impacts Résultats et impacts «Creusement d un puits pour une utilisation maraîchère à Fandène, Sénégal» Village de Diayane Localisation: Village de Diayane dans la commune de Fandene, département de Thiès, à 77

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

VŒUX CARTES DE ÉCOLOGIQUES PLUS Q UNE SIMPLE CARTE DE VOEUX : CARTE ENVOYÉE ARBRE PLANTÉ NOUS AGISSONS POUR LA PLANÈTE!

VŒUX CARTES DE ÉCOLOGIQUES PLUS Q UNE SIMPLE CARTE DE VOEUX : CARTE ENVOYÉE ARBRE PLANTÉ NOUS AGISSONS POUR LA PLANÈTE! 1 1 CARTE ENVOYÉE = ARBRE PLANTÉ PLUS Q UNE SIMPLE CARTE DE VOEUX : Agir pour l environnement et le développement social Toutes les 3 secondes, une masse forestière équivalente à 1 terrain de foot disparaît.

Plus en détail

Une planète. Six engagements.

Une planète. Six engagements. Une planète. Six engagements. Nous ne pouvons plus continuer ainsi L humanité est confrontée à son plus grand défi Chaque jour, notre planète se réveille avec 200 000 nouvelles bouches à nourrir. 1 Chaque

Plus en détail

N abandonnons pas notre héritage commun.

N abandonnons pas notre héritage commun. N abandonnons pas notre héritage commun. Chaque semaine, 200 fermes disparaissent en France. Disparition des surfaces agricoles, spéculation foncière : nous pouvons agir. Grâce à vous, Terre de liens acquiert

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse

La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse La Charte des jardins collectifs du Pays de Grasse Auribeau-sur-Siagne Grasse Mouans-Sartoux Pégomas La Roquette-sur-Siagne Préambule... Le besoin de retrouver ses racines, une alimentation plus sûre,

Plus en détail

Les principaux thèmes liés à cette cause sont :

Les principaux thèmes liés à cette cause sont : S engager pour l environnement Les hommes sont dépendants de leur environnement : c est leur lieu de vie. C est pourquoi lutter contre la pollution et le gaspillage est important. La défense de l environnement,

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2

Déclaration sur les droits des paysans et des autres personnes travaillant dans les zones rurales 1, 2 Nations Unies Assemblée générale Distr. générale 20 juin 2013 Français Original: anglais A/HRC/WG.15/1/2 Conseil des droits de l homme Première session 15-19 juillet 2013 Groupe de travail intergouvernemental

Plus en détail

Chers parrains, chers amis, chère famille

Chers parrains, chers amis, chère famille Jeudi 1 er Janvier 2015, Jet New s n 2 Chers parrains, chers amis, chère famille Tout d abord je crois qu il est important que je vous souhaite pleins de belles choses pour cette année 2015!! «Vivez, si

Plus en détail

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S

LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S LES PLATEFORMES MULTI-ACTEURS, UNE ALTERNATIVE POUR L ACCES DES FEMMES AUX PARCS A KARITE : CAS D E L U N I O N D E S G R O U P E M E N T S D E P R O D U C T R I C E S D E S P R O D U I T S D U K A R I

Plus en détail

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire,

Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Remise du prix La Tribune du Stratège de l'année 2003 à René Carron Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire, Paris, le Grand Véfour, mardi 3 février 2004 Messieurs

Plus en détail

Développement durable et agroalimentaire Partage d expériences en Basse-Normandie

Développement durable et agroalimentaire Partage d expériences en Basse-Normandie Jeanne Courouble avec la participation de l AFNOR Développement durable et agroalimentaire Partage d expériences en Basse-Normandie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook

Plus en détail

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture

CE1 et CE2. Le journal des. Une nouvelle maîtresse. Actualité. Loisirs. Culture Le journal des CE1 et CE2 Vendredi 13 mars 2003 Une nouvelle maîtresse Après les vacances de février (c est à dire depuis le lundi 24 février 2003), nous avons eu une nouvelle maîtresse qui s appelle Aurélie.

Plus en détail

Bali : 14 années de découvertes compilées dans un guide culture et voyage

Bali : 14 années de découvertes compilées dans un guide culture et voyage Bali : 14 années de découvertes compilées dans un guide culture et voyage Tombés sous le charme de Bali lors d un premier voyage en 2000, Roselyne et Pierre-Yves sillonnent depuis l île des dieux. Après

Plus en détail

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite

Ecole erber. Dossier de Presse. Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole Kerber. Une école indépendante, laïque et gratuite Dossier de Presse,,,, Une école indépendante, laïque et gratuite Le 20 octobre 2011 Inauguration l Ecole K Une nouvelle chance pour des enfants de pouvoir apprendre dans les meilleures conditions. Ecole

Plus en détail

AFAFA 2013. Formation d animateurs en agroécologie SÉNÉGAL. «Reverdir le Sahel» Pratiques agroécologiques dans le bassin de Fatick

AFAFA 2013. Formation d animateurs en agroécologie SÉNÉGAL. «Reverdir le Sahel» Pratiques agroécologiques dans le bassin de Fatick AFAFA 2013 Formation d animateurs en agroécologie SÉNÉGAL «Reverdir le Sahel» Pratiques agroécologiques dans le bassin de Fatick Localisation du programme «Reverdir le Sahel» développé par AFAFA Cʼest

Plus en détail

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel

Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel Micro doses d engrais et système de crédit warranté pour les petits exploitants agricoles du Sahel INFORMATIONS GÉNÉRALES Sources d information Rapport final sur les Micro doses d engrais pour la prospérité

Plus en détail

Yves Rocher mécène des artistes femmes

Yves Rocher mécène des artistes femmes C55/M30/J100 Ton en quadrichromie Créateur de la Cosmétique Végétale C75/M80/J95 Yves Rocher mécène des artistes femmes Depuis toujours très engagée auprès des femmes, la Marque Yves Rocher a décidé d

Plus en détail

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali

Fiches de synthèse AGRICULTURE. Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali CERCAM Fiches de synthèse AGRICULTURE Cas de : 1. Sénégal 2. Cote d Ivoire 3. Gabon 4. Mali Mars 2014 3- Secteur agricole Présentation générale Le couvert forestier du Gabon couvre 22 millions de ha (FAO

Plus en détail

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE!

J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! J'Ai TELLEMENT FAiM QUE JE POURRAiS MANGER UN ARBRE! Les liens hypertextes vers d'autres sites de l'internet ne signifient nullement que l'organisation approuve officiellement les opinions, idées, données

Plus en détail

«Développement de l assurance agraire en Russie»

«Développement de l assurance agraire en Russie» «Développement de l assurance agraire en Russie» Conférence Internationale «Gestion des risques et des crises dans l assurance agraire» 15,16 et 17 mars 2010 Liudmila Kosholkina Directrice du Département

Plus en détail

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire

Coordination Régionale LPO Pays de la Loire Coordination Régionale LPO Pays de la Loire COMITE 21 27 Avril 2010 Campagne «Tous agissons pour la nature!» Une campagne d actions concrètes pour la protection de la nature ordinaire, la nature de proximité

Plus en détail

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN

SITUATION ENVIRONNEMENTALE ET CLIMATIQUE DU BENIN ATELIER REGIONAL AFRIQUE SUR LE FONDS POUR L ADAPTATION AUX CHANGEMENTS CLIMATIQUES: POUR UNE MEILLEURE INTEGRATION DES COMMUNAUTES VULNERABLES BÉNIN ATLANTIQUE BEACH HÔTEL, COTONOU, 29 ET 30 AVRIL 2012

Plus en détail

Un grand évènement citoyen pour le climat

Un grand évènement citoyen pour le climat Kit d accueil Bénévoles Le Village des Alternatives Un grand évènement citoyen pour le climat 26 et 27 sept. 2015, place de la République à Paris alternatiba.eu/paris La dynamique Alternatiba Le 6 octobre

Plus en détail

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011

Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 Présentation par Michel Fortin 1 er Vice-président FTPF 26 janvier 2011 STANDARD DE GESTION FORESTIÈRE FSC FOREST STANDARD SHIP COUNCIL Historique du FSC Créé en 1993 suite au Sommet de la terre de Rio

Plus en détail

L ÉNERGIE C EST QUOI?

L ÉNERGIE C EST QUOI? L ÉNERGIE C EST QUOI? L énergie c est la vie! Pourquoi à chaque fois qu on fait quelque chose on dit qu on a besoin d énergie? Parce que l énergie est à l origine de tout! Rien ne peut se faire sans elle.

Plus en détail

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale

Un expérience pluridisciplinaire de l intensification écologique en Agriculture Familiale Le développement du semis-direct sous couverture végétale pour les agriculteurs des exploitations familiales des biomes Cerrados (2005-2009) et Amazonia (2008-2013) Un expérience pluridisciplinaire de

Plus en détail

Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations

Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations Prix pour service exceptionnel Exemples de recommandations Vous trouverez ci-dessous des exemples de recommandations pour le prix de service exceptionnel (PSE). Ces exemples vous sont fournis à titre de

Plus en détail

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES

Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES PRESENTATION Séminaire au centre Tadjabone LES ENERGIES RENOUVELABLES Organisé avec France Volontaires 24/05/2014 1 ORGANISATION DE LA JOURNEE 10H30 // 11H00 // 11H30 // Accueil et arrivée des participants

Plus en détail

«Suivi d un projet Livelihoods» Medan, Indonésie 7 au 11 octobre 2013

«Suivi d un projet Livelihoods» Medan, Indonésie 7 au 11 octobre 2013 «Suivi d un projet Livelihoods» Medan, Indonésie 7 au 11 octobre 2013 Mangroves, Sénégal Hellio-Vaningen En octobre 2013, dans le cadre d un partenariat entre la Convention de Ramsar et le Groupe Danone,

Plus en détail

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org

Le fonds de dotation. Titre. www.artisandumonde.org Le fonds de dotation d Artisans du Monde Faire un don Pour construire un monde plus juste au Nord comme au Sud Titre Crédit photo : Ellas Cuentan www.artisandumonde.org 1 Fonds de dotation d Artisans du

Plus en détail

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie

GRAP. dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie dans l émergence d entreprises d économie sociale en Estrie Illustration de deux cas d entreprises tirés de la recherche du Groupe régional d activités partenariales en économie sociale de l Estrie (GRAP-Estrie)

Plus en détail

L ONU EN ACTION LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES

L ONU EN ACTION LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES L ONU EN ACTION Date de programmation: mars 2010 Programme n 1231 Durée: 4 40 Langues: anglais, français, espagnol et russe LES FEMMES ET LE CHANGEMENT CLIMATIQUE AUX PHILIPPINES VIDEO SCÈNE DE LITTORAL

Plus en détail

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès

Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Les Mutuelles de Solidarité en Haïti : Récit d un succès Aperçu du travail du Collectif du Financement Populaire (KOFIP) Eté 2012 Cahiers de comptabilité conçus par le KOFIP spécialement pour les MUSO

Plus en détail

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL

JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL JEUNE CONSEIL DE MONTRÉAL XXVII e Édition Règlement n o 2014-02 : Règlement sur le développement des toits verts et l agriculture urbaine PRÉSENTATION Présenté par M. Charles Marois, membre du comité exécutif,

Plus en détail

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les

L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les L EAU POTABLE : COMMENT LA PRÉSERVER Bien que l eau soit une ressource renouvelable, il ne faut pas pour autant la gaspiller. Les Québécois sont les deuxièmes plus grands consommateurs d eau potable, juste

Plus en détail

LA FRANCHISE YVES ROCHER

LA FRANCHISE YVES ROCHER Créateur de la Cosmétique Végétale LA FRANCHISE YVES ROCHER Marque déposée par Yves Rocher ENTREPRENEZ BEAUCOUP, PASSIONNÉMENT 1ère entreprise préférée des Français dans le secteur de la beauté*, 2ème

Plus en détail

Plan d action. Resilience Now Burundi mai 2014 1

Plan d action. Resilience Now Burundi mai 2014 1 Plan d action A l issue de l atelier de restitution des solutions visitées par les (cf. le rapport illustré), ces derniers ont priorisé les actions qu ils souhaitent mettre en place. Cette priorisation

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

Formulaire de demande d une phytolicence

Formulaire de demande d une phytolicence Formulaire de demande d une phytolicence Veuillez compléter toutes les données en MAJUSCULES et joindre à ce formulaire tous les documents demandés avant de l envoyer. Les demandes reçues électroniquement

Plus en détail

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE

TNS. BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA FORCE 15/01/10-08:01 - Page 1/3 Ref. Doc. : 2500-4318690-8 A : Service de presse / VEOLIA ENVIRONNEMENT Mot-Clé : VEOLIA BFM LE GRAND JOURNAL Le 14/01/2010 20:17:51 Invité : Thierry VANDEVELDE, fondateur VEOLIA

Plus en détail

Le pavillon de l Union européenne. à Expo Milano 2015

Le pavillon de l Union européenne. à Expo Milano 2015 Le pavillon de l Union européenne à Expo Milano 2015 La participation de l UE à l exposition universelle Construire ensemble l avenir de l Europe, pour un monde meilleur. Tel est le thème choisi par l

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

le leader mondial du voyage de groupe

le leader mondial du voyage de groupe le leader mondial du voyage de groupe 2 Qui sommes-nous? www.kuonigrouptravel.com le leader mondial du voyage de groupe Kuoni Group Travel Experts est né de la fusion de deux départements exceptionnellement

Plus en détail

Investir dans le Royaume de Dieu

Investir dans le Royaume de Dieu Investir dans le Royaume de Dieu Alliance-CH SA -2 mai 2013 Présentation: Kurt BUEHLMANN, président du CA Olivier de TRIBOLET, membre du CA 1 Quel est le rôle d Alliance-CH SA? Développement de stratégies

Plus en détail

l info S engager avec sa banque, ça compte!

l info S engager avec sa banque, ça compte! La lettre d information des clients qui ont choisi d agir l info S engager avec sa banque, ça compte! Grâce à l engagement des clients du Crédit Coopératif, plus de 4,3 millions d euros de dons ont été

Plus en détail

CHARTE INTERNATIONALE DU PLONGEUR RESPONSABLE

CHARTE INTERNATIONALE DU PLONGEUR RESPONSABLE CHARTE INTERNATIONALE DU PLONGEUR RESPONSABLE Entrez dans l aventure! Soyez responsables. Devenez les Ambassadeurs de la plongée du 3ème millénaire... Albert Falco : Ancien chef plongeur et capitaine de

Plus en détail

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi...

VILLE DE SAINTRY SUR SEINE. Faire son compost chez soi... Faire son compost chez soi... Le compostage individuel Pourquoi? Moins de déchets dans nos poubelles : Détourner les déchets verts et de la collecte et du traitement Limiter les nuisances liées à la gestion

Plus en détail

La conversion des taillis de châtaignier

La conversion des taillis de châtaignier La conversion des taillis de châtaignier 18.04.2014 Conception et animation Gilles PICHARD CRPF Bretagne 1 Le taillis, régime de production des petits bois Le taillis repose sur les facultés de régénération

Plus en détail

ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT

ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT ENSEIGNER LES FINANCES PERSONNELLES À VOTRE ENFANT L enfant moyen est exposé { plus d un million de publicités avant même d atteindre l âge de 21 ans. Il subit une pression intense à consommer et à dépenser.

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Une nuit magique dans l hiver

Une nuit magique dans l hiver Patrick ALLEN Une nuit magique dans l hiver A magic night in Winter Conte pour le temps de Noël 2009 ne nuit magiqu dans l hive 1 Il était une fois, dans une lointaine province située au nord d un immense

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1

RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE RÉUNION D INFORMATION : COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 RÉUNION D INFORMATION COMPOSTAGE DOMESTIQUE 1 LE TERRITOIRE 40 communes adhérentes 223 000 habitants Compétence collecte et traitement des déchets 2 LA PRÉVENTION DES DECHETS TRIER C EST BIEN, PRODUIRE

Plus en détail

Le compost. Un petit écosystème au jardin

Le compost. Un petit écosystème au jardin Le compost Un petit écosystème au jardin En utilisant du compost au jardin, nous rendons les matières organiques produites par le jardin ou par notre alimentation, à l écosystème naturel. Ainsi l écosystème

Plus en détail

Lettre d information n 9 Le 1er octobre 2009

Lettre d information n 9 Le 1er octobre 2009 Lettre d information n 9 1 er octobre 2009 1. Des nouvelles du Pérou Installés depuis deux mois à Quiparacra, un village situé au milieu des Andes péruviennes, trois volontaires de l association GreenBees

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013

EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 EVALUATION DE LA SITUATION HUMANITAIRE SUR L AXE KONNA-DOUENTZA 7 au 10 FEVRIER 2013 Contexte et Objectifs de l évaluation rapide Le cercle de Douentza, se situe dans la région de Mopti et a été depuis

Plus en détail

CENTRALES HYDRAULIQUES

CENTRALES HYDRAULIQUES CENTRALES HYDRAULIQUES FONCTIONNEMENT Les différentes centrales hydrauliques Les centrales hydrauliques utilisent la force de l eau en mouvement, autrement dit l énergie hydraulique des courants ou des

Plus en détail

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION

PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION PLAN BIO MIDI-PYRENEES 2014-2020, UN PLAN SANS AMBITION Pourquoi les élu-es EELV au Conseil Régional ne voteront pas le Plan Bio Midi-Pyrénées 2014-2020 en l état? Plan Bio Midi-Pyrénées, un plan sans

Plus en détail

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes.

La vie de la ruche. Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. La vie de la ruche Animation proposée aux scolaires (Cycle 1 et 2), aux centres aérés, aux groupes d'adultes. public, l'animateur, les circonstances et les demandes spécifiques des accompagnateurs. Durée

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

RAPPORT DU SECRÉTAIRE

RAPPORT DU SECRÉTAIRE Mars 2011 F Point 6 de l ordre du jour provisoire QUATRIÈME SESSION DE L ORGANE DIRECTEUR Bali (Indonésie), 14-18 mars 2011 RAPPORT DU SECRÉTAIRE 1. En novembre, cela fera exactement dix ans que vous avez

Plus en détail

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale,

Association des. Objectifs. convivialité, réunir les habitants autour du jardinage. action sociale, action environnementale, Objectifs Association des convivialité, réunir les habitants autour du jardinage action sociale, création de jardins familiaux action environnementale, promouvoir un jardinage respectueux de l environnement

Plus en détail

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire

La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire La plateforme de micro-dons du CCFD-Terre solidaire DOSSIER DE PRÉSENTATION S o m m ai r e SolidaireVille, plateforme innovante de micro-dons. Une première!...3 Des projets au service du développement

Plus en détail

Comment choisir son terreau et son fertilisant

Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Comment choisir son terreau et son fertilisant Entretenez la qualité de la terre Votre sol joue principalement 2 rôles. Il contient les substances nutritives

Plus en détail

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives

La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives La Bio pour quoi faire? Une vision du monde de la Bio et quelques perspectives Juin 2012 Lionel FRANCOIS Sommaire La Bio, pourquoi? La Bio c est quoi? La situation de la Bio Les acteurs du Bio Le paysan

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier

à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier 30 trucs et astuces à savoir pour mieux gérer votre argent et le faire fructifier Par Olivier Seban, auteur de : TOUT LE MONDE MERITE D ETRE RICHE Ou tout ce que vous n avez jamais appris à l école à propos

Plus en détail

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010

MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 MALNUTRITION DES ENFANTS AU SAHEL (AFRIQUE) APRIL 2010 On sait avec certitude que des dizaines de milliers de familles vivant dans la partie ouest du Sahel sont en situation d extrême détresse à cause

Plus en détail

Les Français et la nature

Les Français et la nature Les Français et la nature Contact Frédéric Micheau Directeur des études d opinion Directeur de département Tel : 01 78 94 90 00 fmicheau@opinion-way.com http://www.opinion-way.com Mars 2015 1 Méthodologie

Plus en détail

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie.

L eau c est la vie! À l origine était l eau... La planète bleue. Les propriétés de l eau. L homme et l eau. ... et l eau invita la vie. 1 L eau c est la vie! À l origine était l eau... Lors du refroidissement de la terre, qui était une boule de feu à sa création, les nuages qui l entouraient ont déversé leur eau, formant les mers et les

Plus en détail

Aide à la planification des actions locales

Aide à la planification des actions locales Aide à la planification des actions locales FAVORISEZ LA NATURE www.cocci-logique.ch Des relations publiques ciblées La Fondation suisse pour la pratique environnementale Pusch mène en 2012 et 2013, en

Plus en détail

Cadre institutionnel pour le développement durable

Cadre institutionnel pour le développement durable DOCUMENT DE POSITION DE L CADRE INSTITUTIONNEL POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Cadre institutionnel pour le développement durable Conférence des Nations Unies sur le développement durable Rio+20, Rio de

Plus en détail

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016

kilimax 5 à 7 ans l école des loisirs livres 2015-2016 kilimax 8 un livre par mois d livres e novembre à juin 5 à 7 ans 2015-2016 l école des loisirs kilimax l école des loisirs présente huit livres en couleurs, réunis dans l abonnement kilimax pour les enfants

Plus en détail

Votre école a besoin de vous. Lancement du fond annuel de soutien à l école R. Steiner en région d Avignon

Votre école a besoin de vous. Lancement du fond annuel de soutien à l école R. Steiner en région d Avignon Votre école a besoin de vous Lancement du fond annuel de soutien à l école R. Steiner en région d Avignon Contribuez au fond annuel de soutien L école R. Steiner de Sorgues a célébré cette année ses 21

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Le projet de L Arche à Nancy, c est

Le projet de L Arche à Nancy, c est Vivre Avec des personnes ayant un handicap mental... Le projet de L Arche à Nancy Au plus près de la vie ordinaire Dans le partage des gestes quotidiens Le projet de L Arche à Nancy, c est de créer trois

Plus en détail

La solidarité se cultive

La solidarité se cultive N 226 SEPTEMBRE 2014 MAGAZINE www.caritas-int.be Publié 4 x par an (mars, juin, sept., déc.) Septembre 2014 bureau de dépôt Bruxelles X P 202013 Campagne 2014 : Burundi La solidarité se cultive CAMPAGNE

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010

RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU RAD Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Les essentiels du Réseau agriculture durable RÉSULTATS DE L OBSERVATOIRE TECHNICO-ÉCONOMIQUE DU Synthèse 2011 - Exercice comptable 2010 Réseau d information comptable agricole du Ministère de l Agriculture,

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY

LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY D O S S I E R libérez- LES CONSEILS CRÉATIFS DE DOUG HARRIS ET DAN O DAY La VAR organisait le 27 mars 2003 un séminaire consacré à la créativité et à la pub radio. A cette occasion, elle avait invité deux

Plus en détail

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables

Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Les sources d énergie D où vient l énergie? 52 non renouvelables, renouvelables Objectifs Matériel Matériel Découvrir Connaître les la différentes signification sources du mot d énergie.. Fiche image 1

Plus en détail

C est quoi C est quoi une entreprise

C est quoi C est quoi une entreprise C EST C est QUOI quoi une entreprise? 2 3 sommaire Bienvenue dans l entreprise 3 Qu est-ce qu une entreprise? 4 Entreprises selon le nombre de salariés 6 Une entreprise, des métiers 8 Comment fonctionne

Plus en détail

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE?

LA NÉCESSITÉ D UNE VILLE PLUS VERTE LA DÉMARCHE COMMENT ÇA MARCHE? GUIDE PÉDAGOGIQUE LA DÉMARCHE La Ville de Paris invite les Parisiens à recenser les lieux qui pourraient accueillir de la végétalisation au plus près de chez eux (délaissés, mobiliers urbains, murs ).

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles?

Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Acquisitions foncières à grande échelle dans le secteur agricole : une montée en puissance de (nouvelles) firmes agricoles? Perrine Burnod CIRAD UMR TETIS Observatoire du foncier à Madagascar Ward Anseeuw

Plus en détail

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable

Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable Soutenons ensemble l économie sociale et solidaire pour un développement durable «Nous devons être le changement que nous voulons pour le monde» Gandhi works et n n a lo y b a B n o ti a ci o ss a L Babyloan

Plus en détail

COMMENT ARRIVER A L EFFET/IMPACT dans un état fragile en voie de développement? Étude de cas: bassin de MousGque HaïG

COMMENT ARRIVER A L EFFET/IMPACT dans un état fragile en voie de développement? Étude de cas: bassin de MousGque HaïG COMMENT ARRIVER A L EFFET/IMPACT dans un état fragile en voie de développement? Étude de cas: bassin de MousGque HaïG Julien Deroy Jeudi 16 octobre 2014 Contexte d HaïG 76% de la popula,on: < 2$US/jr Importa,ons

Plus en détail