Le Poisson. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 1 / 5 TEXTE INTEGRAL

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Poisson. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 1 / 5 TEXTE INTEGRAL"

Transcription

1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 1 / 5 Le Poisson Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges TEXTE INTEGRAL Dans la mythologie antique, Narcisse est un personnage célèbre pour sa beauté. Ovide a raconté son histoire dans Les Métamorphoses : parce qu il restait insensible à toutes les jeunes filles qui l aimaient, il fut condamné à s aimer. Il vit son image dans le reflet de l eau, en tomba éperdument amoureux, et mourut de ne pas pouvoir la saisir. Le narcisse est aujourd hui une fleur du printemps. Ce ne fut que vers huit heures du soir, quand la nuit allait lui sauter à la gorge, comme un chat sauvage, que le pêcheur sentit soudain le froid. Il était arrivé devant ce plan d eau à l aube, il n avait pas pris le moindre poisson. Cela lui parut inquiétant. Comme tous les pêcheurs, il n avait que peu de cervelle et peu de facultés de raisonner, mais il pensa quand même qu il prenait toujours au moins un poisson, même dans les étangs morts que l on prétendait peu poissonneux. De là à penser à la poisse 1, il n y avait qu un pas. Il le franchit et s obstina. Il ne voulait pas rentrer bredouille. Il accrocha un nouvel hameçon à sa ligne, la lança et se mit à penser. Il se demanda pourquoi il était venu là, qui lui avait indiqué cet endroit, comment il était arrivé jusquelà, pourquoi il s obstinait, et il ne trouva pas de réponse à ses questions relativement complexes. Il en était là quand soudain son bouchon plongea sous l eau. Il avait enfin accroché un poisson. Un gros poisson sans doute parce qu il n arrivait pas à l arracher à l eau. Cela dura longtemps, cette lutte. Mais le poisson résistait. Et le pêcheur résistait aussi. Comme s il avait été pris dans un bloc de glaise 2 ou de glace, relié par sa ligne à un autre bloc de glaise, l homme se paralysait dans son geste de tirer à lui quelque chose qui ne voulait pas venir à lui et puisque le poisson ne cédait pas, il ne cédait pas non plus. Un seul fait lui importait : il avait enfin pris quelque chose alors que, depuis ce matin, il n avait rien pris. Quelque chose d énorme puisque ça lui résistait alors qu il tirait de toutes ses forces. À minuit, il tirait toujours. Épuisé, glacé, essoufflé. À l aube du lendemain, alors qu il respirait à peine, il vit enfin le poisson qu il avait harponné. Il sortait en effet des eaux. C était une chose translucide, apparemment molle, qui ne semblait pas avoir de contours, mais qui pesait de tout son poids alors qu elle ne semblait pas avoir de réalité. Et l homme tirait toujours, alors qu il n avait plus de forces en lui. Et il ne voyait jamais qu une chose qui sortait peu de l eau, de plus en plus irréelle, de plus en plus lourde comme sans cesse gorgée de plus en plus d eau ou d algues invisibles. Jusqu au moment où, soudain, il bascula en avant, vers l eau. On ne retrouva le pêcheur que quelques jours plus tard, noyé, boursouflé entre deux gerbes d algues, toujours accroché à sa ligne. Ce qu il avait cru retirer des eaux, c était la mort. Pas un simple poisson. Jacques Sternberg, Contes glacés, Espace Nord, Éditions Labor, malchance. 2 terre grasse utilisée en poterie.

2 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 2 / 5 Première partie : Compréhension de texte, réécriture et dictée COMPRÉHENSION DU TEXTE Une histoire banale 1. a. Qui est le héros de l histoire? Comment est-il désigné? b. Que nous apprend le texte sur le physique de ce personnage? sur son caractère? 2. a. «À l aube du lendemain» (6 e paragraphe) : cet indicateur de temps exprime-t-il une ellipse, un sommaire ou une scène? b. Combien de temps s est écoulé entre le début de l histoire et le 8 e paragraphe ( «il bascula en avant vers l eau»)? S agit-il d une ellipse, d un sommaire ou d une scène? Un récit codé 3. Quel rapport faites-vous entre ce récit et le mythe de Narcisse? 4. a. Quelle est la classe grammaticale de «quelque chose», (fin du 4 e paragraphe)? b. 6 e et 7 e paragraphes («c était une chose» «algues invisibles») : Quel nom est utilisé à deux reprises pour désigner le poisson? c. Observez les expansions de ce nom : le lecteur peut-il facilement se représenter «le poisson»? 5. Quel effet l adverbe «apparemment» (6 e paragraphe) crée-t-il? 6. a. De quoi le poisson est-il l allégorie (représentation concrète d une idée abstraite)? Citez une phrase du texte à l appui de votre réponse. b. Relevez le champ lexical de cette allégorie dans le texte : quel est, selon vous, le rôle de ce champ lexical dans ce texte? 7. a. La fin de ce récit est-elle attendue? b. Comment nomme-t-on ce type de nouvelle? 8. Quelle sensation éprouvez-vous à la lecture de ce texte? Développez votre réponse. Question de synthèse 9. En quoi cette nouvelle s apparente-t-elle à une nouvelle à clé? Expliquez. RÉÉCRITURE Récrivez ce passage en remplaçant «il» par «ils». Faites toutes les modifications nécessaires. Il le franchit et s obstina. Il ne voulait pas rentrer bredouille. Il accrocha un nouvel hameçon à sa ligne, la lança et se mit à penser. Il se demanda pourquoi il était venu là, qui lui avait indiqué cet endroit, comment il était arrivé jusque-là, pourquoi il s obstinait, et il ne trouva pas de réponse à ses questions relativement complexes. DICTÉE Une source limpide, aux eaux brillantes et argentées, était entourée d une prairie qu alimentait cette eau toute proche. Le jeune Narcisse, fatigué par l ardeur de sa chasse et par la chaleur, se laissa tomber, séduit par l aspect du lieu et de la source. Quand il but, il fut séduit par l image de la beauté qu il vit dans l eau. Il prit pour un corps ce qui était seulement une ombre. Charmé par son propre reflet, le visage immobile, il ne bougeait pas plus qu une statue en marbre. Couché par terre, il admirait tout ce qui le rendait lui-même admirable. Sans le savoir, il s aimait lui-même. Affaibli par son amour, il dépérit, peu à peu tourmenté par ce feu caché. Ovide, Les Métamorphoses, III, trad. C. Bertagna

3 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 3 / 5 Seconde partie : Rédaction SUJET D IMAGINATION «Ce ne fut que vers huit heures du soir, quand la nuit allait lui sauter à la gorge, comme un chat sauvage, que le pêcheur sentit soudain le froid.» Racontez la suite de l histoire en la transformant en un récit policier. Consignes complémentaires : Selon le choix du professeur ces consignes peuvent être ou non détaillées aux élèves. On peut aussi leur demander d expliciter les attentes. Vous respecterez la chronologie du texte. Vous rédigerez votre récit à la troisième personne. Vous proposerez une explication plausible de la mort du pêcheur. Vous emploierez le vocabulaire du récit policier. SUJET DE RÉFLEXION Expliquez le sens implicite de cette nouvelle. Développez votre rédaction en une vingtaine de lignes. Consignes complémentaires : Selon le choix du professeur ces consignes peuvent être ou non détaillées aux élèves. On peut aussi leur demander d expliciter les attentes. Appuyez-vous sur les questions ci-dessus pour dégager le sens implicite de la nouvelle. Citez le texte à l appui de vos arguments. Pensez à utiliser des guillemets.

4 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 4 / 5 Corrigé Première partie : Compréhension de texte, réécriture et dictée COMPRÉHENSION DU TEXTE Une histoire banale 1. a. Le héros de cette histoire est un pêcheur. Il est désigné par les expressions : «le pêcheur», «l homme» et par le pronom personnel «il» b. On ne sait rien sur le physique du personnage ni d ailleurs sur son caractère. Il n a pas de personnalité propre, il a seulement les caractéristiques habituelles des pêcheurs : la patience et l obstination. 2. a. Cet indicateur de temps exprime une ellipse b. Il s est presque écoulé une journée entière entre le début de l histoire ce passage. Il s agit d un sommaire. Un récit codé 3. Le pêcheur, tout comme Narcisse, est penché au-dessus de l eau. Il s obstine dans sa quête tout comme Narcisse s obstine dans l amour de son propre reflet. Pour les deux personnages, cette quête les conduira à la mort. 4. a. «Quelque chose» est un pronom indéfini. b. Le poisson est désigné à deux reprises par le mot «chose». c. Il est très difficile de se représenter «ce poisson» car ce que le pêcheur sort de l eau n a pas de forme définie, n a pas de consistance et semble même irréel. En effet, «ce poisson» est «translucide», c est une chose «molle». Les propositions relatives qui déterminent le nom donnent une image contradictoire du poisson tout à la fois sans existence et pourtant tellement lourd : «qui pesait de tout son poids». 5. Cet adverbe de modalisation souligne la difficulté que rencontre le narrateur pour appréhender de façon sûre les différents événements. 6. a. Le poisson est une allégorie de la mort : «Ce qu il avait cru retirer des eaux, c était la mort». b. On peut relever dans le texte différents mots appartenant au champ lexical de la mort : «étangs morts», «glacé», «plus de forces en lui», «noyé», «boursouflé». 7. a. La fin de ce récit n est pas attendue. b. On appelle ce type de nouvelle, une nouvelle à chute. 8. À la lecture de ce texte, on peut éprouver plusieurs sensations. Tout d abord, le lecteur est sensible au sentiment d étrangeté qui se dégage du texte. On ne comprend pas bien où conduit cette histoire banale de pêche à la ligne. Puis, le malaise ressenti par le lecteur s accroît au fil de sa lecture, l angoisse monte. On vit cette attente en même temps que le pêcheur jusqu à la chute de la nouvelle. Le dernier sentiment ressenti par le lecteur est peut-être aussi celui d incompréhension : ai-je bien lu, compris le texte? Dois-je le relire pour ne rien perdre de son sens? Question de synthèse 9. La nouvelle raconte une histoire banale dont le sens semble se donner très facilement. En fait, dans une nouvelle à clé, une seconde lecture du texte doit être faite à un deuxième niveau. Cette seconde lecture n est possible que si l on possède la «clé», le code qui permet de décrypter le texte, en l occurrence cette clé est l allégorie de la mort.

5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 1 : LE POISSON 5 / 5 RÉÉCRITURE Récrivez ce passage en remplaçant «il» par «ils». Faites toutes les modifications nécessaires. Ils le franchirent et s obstinèrent. Ils ne voulaient pas rentrer bredouilles. Ils accrochèrent un nouvel hameçon à leurs lignes, les lancèrent et se mirent à penser. Ils se demandèrent pourquoi ils étaient venus là, qui leur avait indiqué cet endroit, comment ils étaient arrivés jusque-là, pourquoi ils s obstinaient, et ils ne trouvèrent pas de réponse à leurs questions relativement complexes. Seconde partie : Rédaction SUJET D IMAGINATION «Ce ne fut que vers huit heures du soir, quand la nuit allait lui sauter à la gorge, comme un chat sauvage, que le pêcheur sentit soudain le froid.» Racontez la suite de l histoire en la transformant en un récit policier. Le sujet demande à l élève de rédiger une suite du texte mais en adoptant les caractéristiques d un autre genre littéraire : celles du roman policier. Le premier indicateur de réussite à prendre en compte pourra être la capacité à rédiger une suite de texte (conserver le cadre spatio-temporel, respecter le personnage). On attend d autre part que l élève invente un élément perturbateur et une ou deux péripéties. Le sujet demande de respecter la situation finale : la mort du pêcheur. D autres indicateurs de réussite prendront en compte la capacité de l élève à rédiger un récit policier : explication plausible de la mort du pêcheur, utilisation du vocabulaire du récit policier. On évaluera également la capacité de l élève à utiliser les temps du récit, les connecteurs temporels, SUJET DE RÉFLEXION Expliquez le sens implicite de cette nouvelle. Développez votre rédaction en une vingtaine de lignes. Le sujet demande aux élèves, à partir des réponses du questionnaire, de réfléchir au sens implicite du texte c est-à-dire au second niveau de lecture de la nouvelle. On pourra prendre en compte différents indicateurs de réussite : - La capacité à décrypter l allégorie : la pêche est une métaphore de la vie. - La nouvelle donne une vision assez pessimiste de l existence : l homme lutte, sans connaître le sens de son combat. Celui-ci s achève par la mort (l existence humaine est fragile). - Le monde est inquiétant, la réalité nous échappe.

Enfance et adolescence

Enfance et adolescence SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : ENFANCE ET ADOLESCENCE 1 / 5 Enfance et adolescence Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges Lev Nikolaïevitch Petrovitch Tolstoï,

Plus en détail

Compréhension de textes narratifs courts au CE. Mercredi 23 janvier 2013

Compréhension de textes narratifs courts au CE. Mercredi 23 janvier 2013 Formation Hors Temps Scolaire Circonscription de Valenciennes Escaudain Compréhension de textes narratifs courts au CE Mercredi 23 janvier 2013 D.Bar Directeur/Enseignant Cycle 3 Ecole Charles Perrault

Plus en détail

DEVOIR COMMUN 4ème TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES)

DEVOIR COMMUN 4ème TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES) ACADEMIE DE NICE Collège VILLENEUVE DEVOIR COMMUN 4ème FRANÇAIS Année 2011 Session : Avril SUJET TEXTE A CONSERVER PENDANT TOUTE LA DUREE DE L EPREUVE DE FRANÇAIS (PREMIERE ET DEUXIEME PARTIES) L USAGE

Plus en détail

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5

Nantas. Fleurs d encre 3 e Chapitre 1. Petites histoires à lire entre les lignes SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : NANTAS 1 / 5 Nantas Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges La chambre que Nantas habitait depuis son arrivée de Marseille se trouvait

Plus en détail

DEVOIR COMMUN 3 e. Vendredi 29 janvier h25-10h25 récréation 10h40-11h05. FRANCAIS Première partie : Texte, questions et orthographe.

DEVOIR COMMUN 3 e. Vendredi 29 janvier h25-10h25 récréation 10h40-11h05. FRANCAIS Première partie : Texte, questions et orthographe. DEVOIR COMMUN 3 e Vendredi 29 janvier 2016 9h25-10h25 récréation 10h40-11h05 FRANCAIS Première partie : Texte, questions et orthographe. Durée : 3 H - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 heure

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

avec les textes Aide-mémoire Le carnet de lecture et La critique littéraire avec le texte 0

avec les textes Aide-mémoire Le carnet de lecture et La critique littéraire avec le texte 0 Nom: Groupe: avec les textes Aide-mémoire Le carnet de lecture et La critique littéraire avec le texte 0 Page de présentation avec le texte 1 (Titre du livre) Par (ton nom) gr. 117 Travail présenté à M.

Plus en détail

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES

IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES IUFM D AIX PRÉPA CRPE AOÛT/SEPTEMBRE 2012 CONSEILS MÉTHODOLOGIQUES FRANÇAIS Commentaire. La lecture du texte doit se faire de manière analytique, c est une lecture personnelle. Il s agit en premier lieu

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : Thème : Les différentes façons de communiquer Après une mise en route, en situation, avec le début du film, les apprenants

Plus en détail

Séance N 3 : Vocabulaire - Les mots qui structurent un conte. - Le vocabulaire du merveilleux. Vocabulaire : Le poisson d or

Séance N 3 : Vocabulaire - Les mots qui structurent un conte. - Le vocabulaire du merveilleux. Vocabulaire : Le poisson d or Séance N 3 : Vocabulaire - Les mots qui structurent un conte. - Le vocabulaire du merveilleux. Objectifs de communication : Structurer un conte à l aide d articulateurs chronologiques et de connecteurs

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit Pour les jeunes Médium max L attrape-rêves Xavier-Laurent Petit Amorce Louise vit en dehors du monde, dans une vallée perdue. Là, tout le monde subsiste grâce au travail du bois, jusqu au jour on apprend

Plus en détail

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES

REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES REPERES PASTORAUX POUR LES ECOLES PRIMAIRES «J attends des chefs d établissements qu ils participent à l exercice de ma charge de pasteur en assurant une présentation de la foi chrétienne à tous les élèves,

Plus en détail

CONCURSUL ORTHOFRANÇAIS Anul şcolar 2014-2015

CONCURSUL ORTHOFRANÇAIS Anul şcolar 2014-2015 V ème classe 1b, 2a, 3c, 4d, 5b, 6a, 7c, 8b, 9a, 10d. Elle s appelle Grande Etoile et ses frères, Ciel et Soleil. Ces trois jeunes gens habitent dans la plus belle des maisons. Elle est cachée dans les

Plus en détail

COURSE D ORIENTATION CHLOROPHYLLE. Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s

COURSE D ORIENTATION CHLOROPHYLLE. Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s CHLOROPHYLLE COURSE D ORIENTATION Réalisation : Pierre Falchero C Chlorophylle Productions Durée : 05 min 29 s Ce film s inscrit dans la série Chlorophylle. La course d orientation, en milieu naturel,

Plus en détail

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER

Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Lycée français de San Salvador ECHANGER-S EXPRIMER Compétences devant être acquise en Objectifs et compétences P1 P3 P5 1. prendre l initiative de poser des questions ou d exprimer son point de vue. Participer

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

8 séances pour découvrir le genre policier

8 séances pour découvrir le genre policier 8 séances pour découvrir le genre policier Séance 1 Lecture Reconnaître un roman policier par le paratexte : Les titres Pourquoi ce travail particulier sur le paratexte? Entrer dans le genre : C est par

Plus en détail

SÉRIE 1. Les fondements de la narration. «L écriture part de cette obscurité initiale et dans mon cas, de l inhibition d écrire.»

SÉRIE 1. Les fondements de la narration. «L écriture part de cette obscurité initiale et dans mon cas, de l inhibition d écrire.» SÉRIE 1 q Les fondements de la narration «L écriture part de cette obscurité initiale et dans mon cas, de l inhibition d écrire.» Henry Bauchau «Quel est le moment le plus heureux pour toi dans l écriture?

Plus en détail

La petite fille qui voulait attraper le soleil

La petite fille qui voulait attraper le soleil La petite fille qui voulait attraper le soleil Un beau matin, une fillette fût réveillée par un drôle de petit rayon de soleil, qui rentra dans sa chambre, lui caressa la joue et vint lui chatouiller le

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2)

Trame de restitution des ateliers menés en classe IEN Landivisiau 2011. Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) Conception d une séquence de lecture (CP au CM2) ECOLE : Saint Thégonnec Niveau de classe : CE1 ENSEIGNANTE : Hélène Griffon A- Choix de l item travaillé (programmes 2008) Lire silencieusement un texte

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal

Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal Eléments pour aborder le nom et le groupe nominal 1. Rappels des programmes 2008 Rappels des connaissances et compétences que les élèves doivent maîtriser Grammaire : Au cycle 2 : 1. identification du

Plus en détail

MATHEMATIQUES FRANÇAIS

MATHEMATIQUES FRANÇAIS EVALUATION A L ENTRÉE AU CE2 MATHEMATIQUES FRANÇAIS Ressources utilisées : ROLL, Inspection Dordogne Nord, Documents et outils du Rased Auray Carnac. Livret du Maître 1 Cotation en règle générale. Sauf

Plus en détail

Cauchemar à Noël CPCE1. lecture. en parcours. Un parcours de lecture proposé par Stéphanie Llory et Julie Réménoville

Cauchemar à Noël CPCE1. lecture. en parcours. Un parcours de lecture proposé par Stéphanie Llory et Julie Réménoville CPCE1 Cauchemar à Noël lecture en parcours Un parcours de lecture proposé par Stéphanie Llory et Julie Réménoville L auteur PRÉSENTATION DU LIVRE Sarah Cohen-Scali est un auteur français, né au Maroc en

Plus en détail

Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine

Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Message de la Directrice générale de l UNESCO, Irina Bokova, à l occasion du 48 e anniversaire de la création du Groupe des 77 et la Chine Lu par M. Qian Tang, Sous-Directeur général pour l éducation Paris,

Plus en détail

FRA-3032-2 H-R-1 PRÉ-TEST I COMPRÉHENSION EN LECTURE QUESTIONNAIRE. Document préparé par Gaétane Genier

FRA-3032-2 H-R-1 PRÉ-TEST I COMPRÉHENSION EN LECTURE QUESTIONNAIRE. Document préparé par Gaétane Genier Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle FRA-303- H-R-1 PRÉ-TEST I COMPRÉHENSION EN LECTURE QUESTIONNAIRE Document préparé

Plus en détail

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :.

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :. DEVOIR A LA MAISON Séquence 3 Faire parler des personnages (12/10) NOM/PRENOM..... CLASSE : 4 e.. SOIN :.. / 0,5 NOTE :.. REMARQUES :.. I. Lecture et compréhension. Lis le texte ci-dessous et réponds aux

Plus en détail

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com

PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6. www.conceptpasserelles.com PASSERELLES VERS DIEU TRANSCRIPTION DES INTERVENTIONS BIBLIQUES 2/6 www.conceptpasserelles.com 2 ème Intervention : Dieu, moi, et le sens de la vie 1 Genèse 1.1-4, 26, 28, 31 ; 2.15-17 Bienvenue à chacun

Plus en détail

1 Nom :. Prénom : Date :.. Collection :.. Editeur :... Nombre de pages de l histoire :. Les chapitres sont ils numérotés? Combien y en a-t-il?.

1 Nom :. Prénom : Date :.. Collection :.. Editeur :... Nombre de pages de l histoire :. Les chapitres sont ils numérotés? Combien y en a-t-il?. 1 Le Livre et les personnages A) Le livre : A l aide du livre, renseigne les rubriques ci-dessous en donnant le maximum d informations. Auteur : Illustratrice : Collection : Editeur :... Nombre de pages

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

Ça bouge au Canada : Le parc national de Banff

Ça bouge au Canada : Le parc national de Banff Fiche apprenant Niveau intermédiaire Ça bouge au Canada : Le parc national de Banff Activité 1 Crédit photo : Richard Boyle Crédit photo : Evan Leeson Crédit photo : istock Observez les trois photos ci-dessus.

Plus en détail

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants

VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants VADE-MECUM Adapter un écrit pour le rendre accessible aux enfants Synthèse du document proposé par l Observatoire de l enfance et la jeunesse du ministère de la Communauté française de Belgique Introduction

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

chapitre 1 Décrire la langue

chapitre 1 Décrire la langue chapitre 1 Décrire la langue 1 Du langage à la langue Quelques dé nitions préalables Le langage est cette faculté, que l homme est seul à posséder, de s exprimer par la parole et par l écriture. Elle lui

Plus en détail

LE DESSIN DE. Créer un manga : toutes les étapes. Texte : Junichi Sugamoto. Illustrations : Mikio Kawanishi

LE DESSIN DE. Créer un manga : toutes les étapes. Texte : Junichi Sugamoto. Illustrations : Mikio Kawanishi LE DESSIN DE Créer un manga : toutes les étapes Texte : Junichi Sugamoto Illustrations : Mikio Kawanishi 3 L incident déclencheur lors de la scène d ouverture Donnez au héros l occasion de faire forte

Plus en détail

Notions abordées grâce à cet exercice :

Notions abordées grâce à cet exercice : Exercice 1 Nature de l exercice Texte à compléter Notions abordées grâce à cet exercice : Le dictionnaire/utilisation Internet CE2 : adopter une stratégie pour parvenir à comprendre : repérer des mots

Plus en détail

Pep s : Libertà. Paroles et musique : Florian Peppuy Echo Productions / SLF. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. Les rêves, la nature.

Pep s : Libertà. Paroles et musique : Florian Peppuy Echo Productions / SLF. Thèmes. Objectifs. Vocabulaire. Notes. Les rêves, la nature. Pep s : Libertà Paroles et musique : Florian Peppuy Echo Productions / SLF Thèmes Les rêves, la nature. Objectifs Objectifs communicatifs : Décrire un monde merveilleux. Identifier des personnes et des

Plus en détail

Elsa Pelestor répond à nos questions

Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor répond à nos questions Elsa Pelestor est professeur(e) des écoles à l école Jean Moulin de Cavaillon. Elle est l auteur(e) de l article Premiers pas, premières questions paru dans le n 466

Plus en détail

LA PRODUCTION D ÉCRITS

LA PRODUCTION D ÉCRITS LA PRODUCTION D ÉCRITS AU CYCLE 3 Sevin Laëtitia CPC EPS - Circonscription d ALBI - Jeudi 21 mars 2013 Collège J.Jaurès 1- Comment construire une programmation en production d écrits? 2- Comment relier

Plus en détail

Fiche pédagogique. Extrait du roman de Le Clezio Étoile errante, une photocopie de fiche par élève

Fiche pédagogique. Extrait du roman de Le Clezio Étoile errante, une photocopie de fiche par élève Fiche pédagogique Thème : Activités à partir de la lecture d un extrait d un roman Objectifs pédagogiques : Compréhension écrite, pratique de la grammaire, enrichissement du vocabulaire ; travail individuel

Plus en détail

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur

TEXTES LIRE ECRIRE. Savoir repérer des effets : Réconter pour décrire ou pour émouvoir Raconter pour faire rêver Raconter pour faire peur NOUVEAUX PROGRAMMES Objectifs de la classe de 6 e : tableaux récapitulatifs Lecture : Compétences et applications Textes issus de l héritage antique - La Bible - Homère, L Odyssée - Virgile, L Énéide -

Plus en détail

Saisir les nuances des mots

Saisir les nuances des mots Leçon LA LECTURE 13 Thème et champ lexical 1 EFFICACE Saisir les nuances des mots Leçon 13 Thème et champ lexical Avertissement La présente leçon illustre comment, en observant les mots d un texte, on

Plus en détail

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram

Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram Résumé des échanges avec Alex Cousseau le 28/02/2014 Médiathèque de Bram L auteur se présente : «Les trois vies d Antoine Anacharsis» n est pas son premier livre. Il en a écrit une quarantaine, depuis

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14)

Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) Première partie, chapitre 1 (pages 12 à 14) 5 10 15 20 25 30 Au-dehors, même à travers le carreau de la fenêtre fermée, le monde paraissait froid. Dans la rue, de petits remous de vent faisaient tourner

Plus en détail

1 Nom :. Prénom : Date :.. A) A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Editeur :... Nombre de pages de l histoire :.

1 Nom :. Prénom : Date :.. A) A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Editeur :... Nombre de pages de l histoire :. 1 Nom :. Prénom : Date : Le livre et les personnages. A) A l aide du livre, complète les rubriques ci-dessous : Auteur : Illustrateur :. Forme littéraire :. Editeur :... Nombre de pages de l histoire :.

Plus en détail

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10

DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 FRANÇAIS. Série générale. Coefficient : 2. - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 DIPLÔME NATIONAL DU BREVET SESSION 2016 REPERE : 16GENFRQME1 FRANÇAIS Série générale Coefficient : 2 Première partie : 1 h 30 - Questions (15 points) et réécriture (4 points) 1 h 10 - Dictée (6 points)

Plus en détail

Maîtrise de la langue

Maîtrise de la langue École : Nom : Prénom : Collège de secteur : Maîtrise de la langue Page 1/9 Exercice 1 Consigne : Entoure le premier mot de la phrase suivante. Nous allons visiter le collège la semaine prochaine. Consigne

Plus en détail

JOYEUX NOËL PETITE SOURIS! EXPLOITATION PEDAGOGIQUE

JOYEUX NOËL PETITE SOURIS! EXPLOITATION PEDAGOGIQUE JOYEUX NOËL PETITE SOURIS! EXPLOITATION PEDAGOGIQUE ALBUM MIJADE Titre de l album : Joyeux Noël petite souris! Auteur : Audrey Wood Illustrateur : Don Wood Format : 26 cm x 25,3 cm Âge : Dès 4 ans INTRODUCTION

Plus en détail

Légendes canadiennes La Dame blanche

Légendes canadiennes La Dame blanche Légendes canadiennes La Dame blanche Thèmes Découvertes et cultures du monde Concept La série Légendes canadiennes vous propose de découvrir huit légendes à travers le pays, sous forme de montage audiovisuel.

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac

Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac Au cours de l année, nous avons étudié en classe Le Secret de la cathédrale. Puis chacun a dû lire et présenter à la classe

Plus en détail

Aussitôt dit, aussitôt fait! - En avant pour le concert de la star Jérémy... COOL!

Aussitôt dit, aussitôt fait! - En avant pour le concert de la star Jérémy... COOL! Il était une fois un ours blanc qui s appelait Rocky. Ses parents lui avaient donné ce nom parce qu ils aimaient le rock and roll. Durant toute son enfance et toute son adolescence, il écoutait cette musique

Plus en détail

JEU DE RÔLE. FICHE PERSONNAGE DU JUGE DES ENFANTS (M. OU Mme MAGIS)

JEU DE RÔLE. FICHE PERSONNAGE DU JUGE DES ENFANTS (M. OU Mme MAGIS) LIBERTÉS ET JUSTICE CITOYENNETÉ FERROVIAIRE Activités élève JEU DE RÔLE Vous allez interpréter un jeu de rôle composé de 7 personnages appelés à s exprimer à l occasion d un procès. En vous mettant dans

Plus en détail

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais écrit, retour d Inde, à Cambridge, l hiver 1945 et se

Plus en détail

Comprendre ma façon d apprendre 1

Comprendre ma façon d apprendre 1 1 de 2 Comprendre ma façon d apprendre 1 Bref questionnaire pour connaître mon profil d apprentissage Mise en situation pour répondre à ce bref questionnaire : Choisissez un endroit calme et faites une

Plus en détail

BD MIX OU LA PASSION DU DESSIN PROJET BD : DU COMIC STRIP À L ALBUM

BD MIX OU LA PASSION DU DESSIN PROJET BD : DU COMIC STRIP À L ALBUM Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français BD MIX OU LA PASSION DU DESSIN PROJET BD : DU COMIC STRIP À L ALBUM 1. Imaginer l univers, le scénario

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : les relations sentimentales Après une description des 3 femmes du film et de leurs relations sentimentales,

Plus en détail

DOSSIER ÉCRIVAINS L EMBAUMEUR

DOSSIER ÉCRIVAINS L EMBAUMEUR DOSSIER ÉCRIVAINS L EMBAUMEUR 1) La série L Embaumeur est une nouvelle série, basée sur le principe qu à chaque nouvelle aventure du héros, l auteur change. Chaque auteur se doit de garder son style qui

Plus en détail

Jardin secret. Hank Vogel

Jardin secret. Hank Vogel Jardin secret Hank Vogel Hank Vogel Jardin secret 1 L amour, une couronne d épines et de lauriers. 2 On n entre pas dans le royaume des anges la tête vide et les mains propres, on y entre souvent abattu

Plus en détail

Lire et comprendre. S. Cèbe et R. Goigoux

Lire et comprendre. S. Cèbe et R. Goigoux Lire et comprendre «Comprendre c est être capable de construire, à partir des données d un texte des connaissances antérieures, une représentation mentale cohérente de la situation évoquée par le texte.»

Plus en détail

PARCOURS DE LECTURE - Cycle 3 Niveau 3. Les derniers Géants. François Place. Casterman

PARCOURS DE LECTURE - Cycle 3 Niveau 3. Les derniers Géants. François Place. Casterman PARCOURS DE LECTURE - Cycle 3 Niveau 3 Les derniers Géants François Place Casterman Afin que des élèves apprécient l univers fictionnel de François Place à travers ce carnet de voyage écrit dans le style

Plus en détail

Le B.O.N 10 15 OCT. 1998 HORS-SÉRIE FR A N Ç A I S

Le B.O.N 10 15 OCT. 1998 HORS-SÉRIE FR A N Ç A I S Le B.O.N 10 15 OCT. 1998 HORS-SÉRIE FR A N Ç A I S F R A N Ç A I S L ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS AU COLLÈGE : RAPPEL DES OBJECTIFS GÉNÉRAUX. L enseignement du français au collège a pour finalité de permettre

Plus en détail

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES

LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES LE LANGAGE AU CŒUR DES APPRENTISSAGES COMPETENCES DE COMMUNICATION répondre aux sollicitations de l adulte en se faisant comprendre dès la fin de la première année de scolarité (3 à 4 ans) prendre l initiative

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Dans une cage à tigres

Dans une cage à tigres SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET : DANS UNE CAGE A TIGRES 1 / 6 Dans une cage à tigres Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges L auteur, Anna Moï, est née en 1955 à

Plus en détail

Domaine Déclinaison Activités : un exemple Trier des livres par titre/genre/illustration

Domaine Déclinaison Activités : un exemple Trier des livres par titre/genre/illustration Activités de BCD en maternelle, CP et CE1 Document élaboré par les enseignantes référentes des écoles homologuées de Tananarive à partir du tableau de programmation des activités BCD en ligne sur le site

Plus en détail

Aragon, «Il n y a pas d amour heureux» - Commentaire composé des étudiants de 210

Aragon, «Il n y a pas d amour heureux» - Commentaire composé des étudiants de 210 Aragon, «Il n y a pas d amour heureux» - Commentaire composé des étudiants de 210 Présentation / situation La fascination pour la douleur à cause de l amour est un thème qui était très courant pendant

Plus en détail

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre :

Deux exemples de paragraphes, donnés en contre-point l un de l autre : Un exemple d utilisation des TICE en classe : Correction de devoir appuyée sur la projection au TBI de paragraphes écrits par les élèves. Outils informatiques utilisés : - ordinateur et scanner à la maison

Plus en détail

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE

TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE TABLEAU SYNTHÈSE DES STRATÉGIES POUR RAISONNER SA LECTURE AVANT PLANIFIER SA LECTURE < se donner une intention de lecture < prédire, anticiper < activer ses connaissances antérieures sur la tâche, le type

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

LE BUREAU DES OBJETS PERDUS

LE BUREAU DES OBJETS PERDUS Fiche pédagogique LE BUREAU DES OBJETS PERDUS Catherine Grive Auteur : Catherine Grive Editeur : Rouergue Année d édition : 2015 Public concerné : dès 12 ans Mots-clés: adolescence, amitié, famille, France

Plus en détail

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position

Programmes de Français Baccalauréat Professionnel. Distinguer information, commentaire, prise de position Programmes de Français Baccalauréat Professionnel Classe de 2 nde Sujet Interrogations Contenus et mise en œuvre Construction de l information Les médias disent-ils la vérité? Comment s assurer du bien

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Indications pédagogiques A / 32

Indications pédagogiques A / 32 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques A / 32 A : MAÎTRISER LA TECHNIQUE DE L ORAL Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 3 : ADOPTER UN COMPORTEMENT EN ADEQUATION AVEC LA SITUATION

Plus en détail

Des lapins, des poules et des élèves

Des lapins, des poules et des élèves Activité menée les 4, 5 et 7 janvier 2005 Sujet : Les poules et les lapins Problème 1 : Dans la cour du collège, il y a des poules et des lapins. J ai compté 16 têtes et 44 pattes. Combien y a-t-il de

Plus en détail

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005

LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL ET LES TROUBLES DU SOMMEIL Conférence de 2005 LE SOMMEIL DE 3 A 6 MOIS Bébé va apprendre à dormir des nuits complètes de 8-9 heures. Il s endort en sommeil lent et diminue le pourcentage de

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

- Pourquoi utilise-t-il de nombreuses animalisations tout au long de son livre?

- Pourquoi utilise-t-il de nombreuses animalisations tout au long de son livre? L animalisation Les animalisations sont présentes tout au long du roman «Les Misérables». C est un procédé stylistique qui permet de décrire un personnage avec les traits ou les caractéristiques propres

Plus en détail

Groupes de parole sur l argent (GPA) :

Groupes de parole sur l argent (GPA) : Jean Beaujouan jean.beaujouan@free.fr Tel : 01 42 23 18 58 Groupes de parole sur l argent (GPA) : les enseignements d une expérience 1. Présentation Définition : dans un groupe de parole sur l argent (GPA),

Plus en détail

ENTRETIENS AVEC SANDRINE APPRENTIE SOUDEUSE À MARSEILLE

ENTRETIENS AVEC SANDRINE APPRENTIE SOUDEUSE À MARSEILLE Dossier n 3 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» SOUDEUSE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués ENTRETIENS AVEC SANDRINE APPRENTIE SOUDEUSE À MARSEILLE J ai arrêté l école au niveau de

Plus en détail

INTRODUCTION Amour, apprentissages, approches, abandons des débuts, violence du désir, corps- à- corps, emprises et dépenses, incertitudes et attentes, pratiques et codes, plaisirs ordinaires, jouissance

Plus en détail

BREVET BLANC. AVRIL 2012. COLLEGE DE LA MONTAGNE.

BREVET BLANC. AVRIL 2012. COLLEGE DE LA MONTAGNE. BREVET BLANC. AVRIL 2012. COLLEGE DE LA MONTAGNE. Julien Sorel, fils d un bûcheron, se distingue très tôt par son intelligence. M. de Rênal, maire de la ville de Verrières, décide de le choisir pour devenir

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L EXAMEN

PRÉSENTATION DE L EXAMEN PRÉSENTATION DE L EXAMEN UN NOUVEAU DELF POUR LES SYSTÈMES SCOLAIRES Le DELF scolaire est une version du DELF 1 er degré réservée aux publics en situation scolaire. Il est mis en place à l étranger dans

Plus en détail

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL

COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL COMMENT CORRIGER UN TRAVAIL La méthode de correction expliquée ici s applique à la correction des erreurs de français signalées dans un texte. L étudiant, à travers la correction de son travail, doit être

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Evaluation Bilan «GS» Fiche 1 Compétence : Ecouter et comprendre un texte lu par l'adulte NIVEAU 3

Evaluation Bilan «GS» Fiche 1 Compétence : Ecouter et comprendre un texte lu par l'adulte NIVEAU 3 7 Fiche 1 Compétence : Ecouter et comprendre un texte lu par l'adulte NIVEAU 3 1. PRÉSENTATION L objectif poursuivi est d évaluer la compréhension d un récit lu par le maître. Les tâches proposées permettent

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

Le métier de détective. Fiche pédagogique de Colette Aoun (Liban), finaliste du concours RFI Le Monde en français 2005.

Le métier de détective. Fiche pédagogique de Colette Aoun (Liban), finaliste du concours RFI Le Monde en français 2005. Le métier de détective Fiche pédagogique de Colette Aoun (Liban), finaliste du concours RFI Le Monde en français 2005. Au-delà des mythes, être détective privé est un métier à part entière. Exploitant

Plus en détail

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie

Participez à la réussite scolaire de votre enfant. Littératie Participez à la réussite scolaire de votre enfant Littératie La langue parlée Une mère lit une histoire à son enfant et lui demande d imaginer la fin du récit. Un père écrit un petit message à son enfant

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

Bernard Noël. Le 19 octobre 1977. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Bernard Noël. Le 19 octobre 1977. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Bernard Noël Le 19 octobre 1977 Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Un gardien : «N oubliez pas de mettre vos yeux dans les trous.» Un visiteur : «On pourra les reprendre après?» Entendu

Plus en détail