Hegel Vol. 1 N

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hegel Vol. 1 N 3 2011 27"

Transcription

1 Hegel Vol. 1 N DOI /2042/44370 HISTOIRE La maladie de Behçet Auteur : M Hamed HAMZA Ancien Professeur de Rhumatologie à la Faculté de Médecine de Tunis Ancien Chef de Service de Rhumatologie à l Hôpital La Rabta à Tunis Consultant de Rhumatologie à la Clinique Ibn Zohr : Voie x2 - Cité El Khadra TUNIS Passionné d arboriculture, et d histoire quand elle rapproche les peuples. Behçet : sa vie ( ) Hulusi Behçet : un homme témoin de la chute d un empire et de la naissance d une nation, un médecin acharné à montrer l originalité de ses observations cliniques Hulusi Behçet est né en 1889 à Istanbul, capitale d un empire Ottoman qui, à son apogée, comprenait soixante-douze nationalités et demi, les Tziganes étant considérés comme une demi nationalité. C était sous le règne de Abdelhamid II ( ) qui avait le titre : de Sultan à la tête de l empire Ottoman, protégeant ses sujets quelles que soient leur nationalité et leur religion et de Calife représentant tous les musulmans de par le monde. Surnommé «Le sultan rouge», il était connu pour son despotisme. C est sous son règne que l homme malade a perdu une grande partie de ses territoires et un grand nombre de ses nationalités, puisque Chypre fut cédée à l Angleterre, la Bosnie Herzégovine occupée par l Autriche alors que la Roumanie, la Serbie et la Bulgarie proclamèrent leur indépendance. Sur le plan diplomatique, Abdelhamid II

2 Hegel Vol. 1 N a permis à l Allemagne de Guillaume II d acquérir une sorte de monopole sur l armée ottomane en assurant la formation de ses cadres et en l équipant en armes et munitions. À l intérieur, l empire était traversé par une effervescence sociale, intellectuelle et politique dont l apothéose fut la révolte des jeunes Turcs en C est dans cette ambiance de déclin et d espoir de renaissance que H. Behçet effectua ses études primaires puis secondaires et termina ses études médicales en 1910, date à laquelle il fut recruté comme résident dans le Service de Dermatologie et de Syphiligraphie à l Hôpital de l Armée Gulhane. En 1914, il est nommé Assistant Directeur à l Hôpital de l Armée Eskisehir, poste qu il occupa jusqu en 1918 [1]. L année 1914 est une date fatidique, elle est celle de l alliance germano-turque dont les conséquences seront incalculables pour la Turquie qui va cesser d être l Empire ottoman. Avec la défaite allemande, le désastre fut tel pour la Turquie que les membres du gouvernement responsables de la participation de la Turquie au conflit mondial s embarquèrent, en novembre 1918, sur un navire allemand en partance pour Odessa, puis allèrent se réfugier à Berlin. C est dans ce contexte de pays ravagé par la guerre que, l été 1918, H. Behçet quitte Istanbul pour Budapest qui fut certainement un transit pour arriver à Berlin où il a travaillé à l Hôpital de la Charité. Il retourne dans son pays fin 1919, année marquée par l apparition de Mustapha Kamel sur la scène militaire et politique. En effet, Mehmet VI ( ), dernier sultan ottoman, investit Mustapha Kamel, officier de l armée turque, de pouvoirs considérables en 1919 pour lutter contre l occupation étrangère. Celui-ci débarque en Anatolie et, à partir de son quartier général à Ankara, organise la guerre de libération de son pays. Il abolit le sultanat en novembre 1922 [3]. Maître absolu de la Turquie, Mustapha Kamel effacera toutes les traces de l ancien régime par des réformes laïques et nationalistes. Parmi les mesures adoptées, la suppression de l alphabet arabe et l introduction de l alphabet latin dans l écriture turque. Les patronymes d origine arabe sont également supprimés et remplacés par des patronymes turcophones. Ahmed Behçet, le père d Hulusi avait des rapports étroits avec Mustapha Kamel, ce qui a permis à son fils Hulusi d obtenir une autorisation spéciale pour garder son patronyme. En effet, Behçet est un mot arabe, comme beaucoup utilisés dans la langue turque. Il signifie la gaieté et la sérénité, et se prononce «behjet» : le «h» n étant pas muet. La prononciation turque est légèrement différente, la cédille transforme la consonne qu elle porte en une double consonne qui est un mélange de «tch» et «dj». Par ailleurs, le «h» qui précède cette consonne, comme dans la prononciation arabe, n est pas muet. Quant à Mustapha Kamel, il devient Kamel Ataturk ou «Kamel le père des Turcs», alors que le mot «Kamel» qui est arabe signifie «la grandeur» (sous-entendu : la grandeur est à Dieu). C est au milieu de ces bouleversements que H. Behçet poursuit sa carrière médicale sur le plan professionnel et scientifique. À son retour dans son pays en 1919, il assure une activité privée jusqu en 1923 date à laquelle il est nommé Directeur de l Hôpital des maladies vénériennes Hasköy puis nommé comme Consultant de Dermatologie à l Hôpital Guraba. Il était marié et avait une fille qui a assisté au premier symposium international sur la maladie de Behçet à Istanbul en En 1933, avec la création de l université d Istanbul, il est nommé Professeur de Dermatologie. En 1936, il est désigné membre correspondant de deux revues allemandes : Dermatologische wochenschrift et Medizinische Welt. Ses observations cliniques se sont échelonnées sur plusieurs années. Elles lui ont permis de décrire une nouvelle entité [1].

3 Hegel Vol. 1 N Observations cliniques La première observation concernait un homme de 40 ans qui l a consulté en 1924 et 1925 et qui avait une aphtose buccale, une aphtose génitale, un érythème noueux et une iritis récidivante à hypopion, compliquée rapidement de cécité. Ce patient était suivi à Vienne et à Istanbul et plusieurs diagnostics étaient alors avancés : sarcoïdose, aphtose chronique récidivante, erythema exudativum multiforme. La deuxième observation était celle d une femme vue en 1935 qui avait une aphtose buccale, une aphtose génitale et une «injection sclérale et conjonctivale». Elle était étiquetée comme ulcus vulvae acutum, entité décrite par Lipschütz en Dans la troisième observation vue en 1936, il s agissait d un homme qui avait une aphtose buccale, une aphtose génitale, des lésions acnéiformes sur le dos et une cécité. Dans un travail publié en 1937 dans Dermatologische Wochenschrift et communiqué la même année à la Société Française de Dermatologie à Paris, Behçet rapporte ses trois observations en arguant qu il s agit d une nouvelle entité clinique qui touche avec prédilection ce qu il appelle «les trois faces de l organisme» : buccale, génitale et oculaire, se traduisant par une aphtose buccale, une aphtose génitale et une iritis à hypopion. À cette triade symptomatique ou complexe tri symptomatique de Behçet, peuvent s ajouter des manifestations cutanées type érythème noueux, éruption acnéiforme, ainsi que des manifestations systémiques type arthrite ou thrombose veineuse décrites ultérieurement par Behçet [1]. Dans un premier temps, Behçet a incriminé l infection dentaire dans l étiologie de cette entité ; puis il l a minimisée en mettant en exergue une étiologie virale en 1938 et Les publications de Behçet ont déclenché une tempête de querelles nosologiques jusque dans les années 1970 comme le montrent les différentes dénominations publiées dans la littérature, surtout que Behçet a superbement ignoré les autres cadres nosologiques proches ou frontières antérieurement décrits comme l aphtose, l ulcère aigu vulvaire de Lipschütz et l iritis à hypopion de Gilbert. La maladie de Gilbert-Behçet Alors qu en 1919, Behçet était à Berlin, Gilbert, ophtalmologiste à Hambourg, décrit l iritis à hypopion et, en 1921, attire l attention sur la fréquence des pustules et folliculites et l intitule «Ophtalmia lenta». Cette ophtalmie lente ou «ophtalmie froide» réalise le tableau clinique de l uvéite dans la Maladie de Behçet. Il n y a pas de signes irritatifs importants et peu de congestion ciliaire, le cercle périkératique est à peine ébauché, la déscémétite est discrète, et l iris lui-même ne présente que peu de réaction inflammatoire : il n est pas œdémateux et on ne voit pas de vaisseaux dans le stroma. L iritis à hypopion a tellement marqué les esprits que les différentes écoles ophtalmologiques ont, pendant longtemps, refusé de porter le diagnostic en son absence ; puis, progressivement, on admettait qu il pouvait s agir d une uvéite totale ou postérieure, l hypopion étant inconstant. Avec les travaux d Adamantiades, on a mis l accent sur les lésions vasculaires rétiniennes. Il est probable que dans les descriptions

4 Hegel Vol. 1 N initiales, les patients étaient vus à un stade très avancé avec cécité par secclusion pupillaire où il était impossible de regarder le FO, et où le tableau clinique se présentait comme une iritis à hypopion. Cependant, l uvéite était considérée comme un signe essentiel pour le diagnostic, et ceci jusque dans les années Les patients sans uvéite étaient considérés, de façon arbitraire, comme rentrant dans le cadre de la grande aphtose de Touraine, ce qui ne correspondait pas aux écrits de Touraine lui-même [2]. La maladie d Adamantiades-Behçet Adamantiades ophtalmologiste grec décrit, en 1931 dans des revues ophtalmologiques françaises, un cas d iritis à hypopion accompagné d ulcération buccale et génitale, d une phlébite et d une hydarthrose des genoux. Il en fait le rapprochement avec l ophtalmia lenta de Gilbert et pense à une étiologie staphylococcique. Plus tard, en 1946, il insiste sur les manifestations veineuses et considère les thrombophlébites rétiniennes et celles des membres inférieurs comme le quatrième signe cardinal de la maladie. La dénomination «Maladie d Adamantiades-Behçet» consacrée dans la littérature médicale pendant longtemps, fut abandonnée et remplacée progressivement et définitivement par «Maladie de Behçet» surtout après les symposiums internationaux sur la Maladie de Behçet de Rome en 1966 et d Istanbul en La grande aphtose de Touraine En France, Touraine décrit en 1941 un cadre nosologique nouveau intitulé «l aphtose». Dans un article intitulé «Aphtose. Données récentes et synthèse» publié en 1955, il décrit quatre formes cliniques : - l aphtose pure des muqueuses, tantôt unipolaire buccale ou génitale ; tantôt bipolaire affectant les muqueuses buccales et génitales simultanément ou alternativement. Cette double localisation sur les muqueuses répond à l aphtose de Neumann décrite en 1895 ; - l aphtose cutanéo-muqueuse avec, en plus des manifestations muqueuses, des lésions de pseudo folliculite nécrotique ; - l aphtose cutanée pure caractérisée uniquement par les lésions de pseudo folliculite nécrotique ; - la grande aphtose ou «aphtose généralisée» associe une aphtose muqueuse ou cutanée à des manifestations systémiques : oculaire, articulaire, veineuse, nerveuse, etc. Dans cette publication, quelques lignes sont consacrées à Behçet : «Les manifestations se combinent de la manière la plus variée ; la plus connue réunit une iritis récidivante à hypopion aux aphtoses buccogénitaux, c est le syndrome de Behçet qui n est qu une forme clinique de l aphtose». En France, on a distingué pendant longtemps et jusqu aux années 1970, la grande aphtose de Touraine et le syndrome de Behçet selon qu il y avait ou pas d uvéite.

5 Hegel Vol. 1 N La maladie de Behçet La dénomination «Maladie de Behçet» ne s imposa de façon définitive qu après l organisation d un symposium international à Istanbul en 1977 où les médecins grecs étaient absents car les relations gréco-turques étaient très tendues à cette époque. Lors de cette réunion, plusieurs équipes ont insisté sur l hypersensibilité cutanée aux points de piqûre à cause de sa sensibilité et sa spécificité. Les études méditerranéennes et japonaises ont montré une liaison avec l antigène HLA-B5. Le problème à surmonter était l absence de l hypersensibilité cutanée et de l antigène HLA-B5 dans les séries anglaises et américaines qui, de plus, étaient féminines ; alors que dans les séries méditerranéennes, la prédominance masculine était la règle [2]. Au cours des symposiums internationaux ultérieurs à Tokyo (1981), Londres (1985), Rochester (1989), Tunis (1991) etc., les manifestations systémiques furent longuement étudiées comme les manifestations articulaires, neurologiques, veineuses, artérielles et intestinales. Ces réunions internationales, grâce à des études multicentriques, ont permis d établir des critères de diagnostic de la Maladie de Behçet. Curieusement, les critères majeurs se retrouvent chez le patient vu par Behçet en 1924, et rapportés dans sa description princeps à savoir : aphtose buccale, aphtose génitale, uvéite, érythème noueux et lésions acnéiformes. Critères de classification du Groupe International d Étude sur la maladie de Behçet Aphtose buccale récidivante*+ - 3 types : majeur, mineur, herpétiforme ; - au moins 3 poussées par an. Plus deux des critères suivants : - aphtose génitale récidivante, ou cicatrice*+ - lésions oculaires* * Uvéite antérieure/postérieure ou * Vascularite rétinienne. Lésions cutanées Erythème noueux*+ Pseudo folliculite, lésions papulopustuleuses, ou nodule acnéiforme en dehors de l adolescence et d un traitement corticoïde* - Test pathergique positif recherché par une aiguille 20G et lu entre la 24 et 48 ème heure* * Observé par un médecin. + Rapporté sûrement par le patient.

6 Hegel Vol. 1 N Le diagnostic dans les cas individuels Autres critères importants Critères d exclusion - arthrite - LED - thrombose veineuse ou thrombophlébite souscutanée - rectocolite ulcéro-hémorragique - thrombose et/ou anévrysme artériel - maladie de Crohn - atteinte du système nerveux central - polychondrite atrophiante - ulcération intestinale - syndrome de Sweet - épididymite - antécédents familiaux La maladie de la route de la soie La répartition géographique de la MB est très particulière. La majorité des cas est rapportée dans les pays méditerranéens, le Proche-Orient (Liban, Syrie, Israël, Jordanie), le Moyen- Orient (Irak, Iran, Arabie Saoudite), et l Extrême-Orient (Corée, Chine, Japon). Les pays méditerranéens intéressés par la MB sont le Maroc, l Algérie, la Tunisie, la Turquie, la Grèce, un peu moins l Espagne et l Italie. En Israël, la majorité des cas sont rapportés chez les arabes et les juifs sépharades. Il est à noter que dans la communauté japonaise vivant aux États-Unis, aucun cas de MB n a été recensé après enquête. La répartition de la maladie dans le monde retrace l itinéraire de la soie, ce qui a valu à la MB le nom de «maladie de la route de la soie» par Ohno (1986). Décrétée Patrimoine de l Humanité par l UNESCO, la route de la soie comportait des voies terrestres et des voies maritimes. Gigantesques artères reliant l Orient et l Occident, ces routes ont été des voies d échanges commerciaux et de communications d idées, de culture et de religion qui ont fait l histoire pendant 15 siècles. En Chine, les premiers bouddhistes et les premiers musulmans étaient des marchands. Pendant l empire romain, la soie arrivait de Chine en traversant, dans le Turkestan chinois, les montagnes célestes, les chaînes de Tian Chan le long du fleuve Tarim, puis Yarkand Daria, puis l Inde et la Perse pour arriver dans le détroit d Ormuz, puis à Mascat dans le Golfe d Oman. Les marchandises seront, de là, acheminées vers des villes de stockage comme Petra, soit par caravanes à travers le désert d Arabie en passant par la Mecque, soit par bateau à travers la Mer Rouge. Une autre voie plus au Nord emprunte les montagnes du Tian Chan, arrive à la ville de Karchgar, traverse les montagnes du Pamir pour arriver dans les pays d Asie Centrale et les villes Oasis, Tachkent, Samarkand et Boukhara. Au VIII e siècle, la fondation de Bagdad en 762 et l extension de l empire abbasside ont stimulé le commerce terrestre et surtout maritime de la route de la soie. L importance de ce

7 Hegel Vol. 1 N commerce maritime est illustrée par les aventures de Sindbad le marin dans «Les contes des Mille et Une Nuits». Les navires partent du Golfe persique quittant la Mer d Oman et se dirigeant dans l Océan Indien, gagnant les Iles Laquedives puis les Iles Maldives, Ceylan et les Iles Andaman dans le Golfe du Bengale. De là, les navires passent le détroit de Malacca, arrivent à la Mer de Chine Méridionale, remontent par les côtes du Champa, et arrivent à Canton. Le voyage du Golfe persique en chine dure huit mois en profitant de la mousson. Pour le retour, il faut attendre le renversement de la mousson pour pouvoir profiter des vents. Plus tard aux XI e et XI e siècles, avec le déclin de Bagdad au profit d autres métropoles comme Le Caire, Mahdia et Cordoue, il y eut une extension des voies commerciales par la Mer Rouge vers l Égypte, l Afrique du Nord, l Andalousie, la Sicile et certaines villes italiennes. La MB touche effectivement les pays qui sont dans leur quasi-totalité sur la route de la soie. Cependant, les pays d Asie Centrale qui sont sur la voie terrestre du nord, ainsi que les pays qui sont sur la route maritime comme l Inde, l Indonésie et l Indochine ne sont pas intéressés par la MB. Les Mystères de l Orient. Toile XIX e siècle. Anonyme. Mystères de l Orient À cause de son étiologie inconnue, de sa physiopathologie complexe, de son aspect clinique multiforme difficilement classable sur le plan nosologique, allant des vascularites aux spondylarthropathies, en passant par les connectivites, certains auteurs ont assimilé la MB aux «Mystères de l Orient». L Orient, ce concept tant de fois recomposé depuis l invasion de l Égypte par Napoléon au XVIII e siècle, a été la source de fantasmes créés et entretenus par certains qui se sont autoproclamés spécialistes de l Orient. Une volonté de comprendre d autres cultures a animé d autres auteurs dans une démarche humaniste. Edward Said, intellectuel américain d origine palestinienne pense que «l Orient créé par l Occident» est, malheureusement, souvent utilisé dans le but de dominer l autre. Pour lui, le «choc des

8 Hegel Vol. 1 N civilisations» concept créé pour opposer l Occident et l Orient est «le choc de l ignorance» [5]. A. Meddeb, intellectuel tunisien, pense par exemple que le fait que Dante dans «La Comédie Humaine» ait réservé un plan de choix au prophète Mohamed et à son gendre Ali montre les connexions étroites entre les deux mondes qui ne seraient que «apparemment» différents [4]. Pour revenir à la MB qui, en fait, n est pas plus mystérieuse que n importe quelle autre maladie inflammatoire chronique d étiologie inconnue, son traitement repose sur les antiinflammatoires et les immuno-modulants qu elle partage avec beaucoup d autres maladies. Cependant, la discussion étiologique est toujours dominée par l hypothèse virale et bactérienne. L infection dentaire incriminée initialement par Behçet lui-même en 1936 et 1937, a été reprise en 1988 par Mizushima dont les travaux insistent sur le rôle du streptocoque sanguis et préconisent la pénicillinothérapie dans la prévention des rechutes. Le seul traitement original ou particulier à la MB est la colchicothérapie qui agit sur les manifestations cutanéo-muqueuses à cause de son inhibition de l activité chimiotactique leucocytaire qui est augmentée dans la MB. La corticothérapie est largement utilisée dans les poussées oculaires, neurologiques et articulaires. Parmi les immuno-modulants : - la Thalidomide est indiquée dans l aphtose invalidante après échec de la corticothérapie ; - la Salazopyrine peut être indiquée dans les arthrites et les manifestations intestinales ; - le Méthotrexate en discontinu est indiqué dans l uvéite et le neuro Behçet ; - les antitnfα semblent agir de façon spectaculaire sur les poussées d uvéite. Références 1. Dilsen N, Konice M, Ovul C. Behçet s Disease. Excerpta Medica. Amsterdam, Oxford, Kahn MF, Peltier AP, Meyer O, Pitie JC. Maladies et syndromes systémiques. Médecine- Sciences. Flammarion Paris Mantron R. Histoire de l empire Ottoman. Fayard France Meddeb A. La Maladie de l Islam. Éditions du Seuil Paris Said EW. L orientalisme. L orient créé par l occident. Editions du Seuil Paris 1997.

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala.

Le Mexique est un pays situé sur le continent américain. À l Est du Mexique se trouve le golfe du Mexique et au sud le Guatemala. Le Canada est un pays situé dans l hémisphère Nord. Il fait partie du continent américain. C est le plus grand pays au monde. Son voisin du sud sont les États-Unis. Les États-Unis est un pays situé sur

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

QUIZZ «UBIQUANDO?» Nom : Prénom : Classe : 4 e

QUIZZ «UBIQUANDO?» Nom : Prénom : Classe : 4 e Nom : Prénom : Classe : 4 e QUIZZ «UBIQUANDO?» Consignes : Répondez aux différentes questions directement sur les feuilles, sans faire forcément des phrases. Si jamais les feuilles se détachent, veillez

Plus en détail

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.»

«Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» «Les Arabes sont musulmans, les musulmans sont arabes.» Les Turcs, les Persans et autres Arabes musulmans (...) Extrait de lettre de lecteur au journal Le Monde À cette idée reçue, il faut opposer d emblée

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGCIS-Banque de France auprès des visiteurs venant de l étranger

Plus en détail

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1

Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 Le Moyen-Orient depuis `1990: carte `1 L essentiel de la carte comprend des états membres de la ligue arabe. Au nord, se trouvent des états non membres, en allant d ouest en est: la Turquie, l Iran et

Plus en détail

MOUVEMENTS MIGRATOIRES

MOUVEMENTS MIGRATOIRES PARTIE 5 MOUVEMENTS page 363 5 MOUVEMENTS page 364 SOMMAIRE MOUVEMENTS n Répartition par nationalité des travailleurs entrés en France au cours de l année 29 366 n L immigration familiale 367 à 37 n Les

Plus en détail

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile

Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile Pædiatric Rheumatology InterNational Trials Organisation Maladie de Blau/Sarcoïdose juvénile De quoi s agit-il? Le syndrome de Blau est une maladie génétique. Les patients souffrent d une combinaison entre

Plus en détail

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN

Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN Chapitre 31: CARTE DIPLOMATIQUE DU CAMEROUN 1. Présentation... 413 2. Méthodologie... 413 3. Sources de documentation... 413 4. Tableaux... 414 Liste des tableaux Tableau 33. 1 : Répartition des représentations

Plus en détail

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs venant

Plus en détail

Décorations. Études universitaires. Langues. Stages et séminaires

Décorations. Études universitaires. Langues. Stages et séminaires Né le Lieu de naissance Situation familiale : : : 15 Août 1939 Ksar Kbir Marié et père de 3 enfants Décorations Ouissam Al Arche Classe Commandeur Ouissam Al Arche Classe Chevalier Ouissam Al Arche Classe

Plus en détail

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble

Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Orientation diagnostique devant une ulcération ou érosion des muqueuses orales et génitales (343) Professeur Jean-Claude BEANI Avril 2004 (Mise à jour juin 2005) Pré-Requis : Lésions élémentaires en dermatologie

Plus en détail

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis ! " #$%&

Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis !  #$%& Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis! " #$%& "' Ce produit pédagogique numérisé est la propriété exclusive de l'uvt. Il

Plus en détail

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE

LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 6 e partie LE TOURISME INTERNATIONAL EN FRANCE 109 Le tourisme international en France - 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête DGE-Banque de France auprès des visiteurs

Plus en détail

Comment les Arabes musulmans ont-ils conquis un si grand empire? I- La conquête de la Syrie-Palestine (636-638) et la diffusion de l islam.

Comment les Arabes musulmans ont-ils conquis un si grand empire? I- La conquête de la Syrie-Palestine (636-638) et la diffusion de l islam. LES DÉBUTS DE L ISLAM Qu est-ce que l Islam? A quelle civilisation a-t-il donné naissance? CAPACITÉS : - Présenter un document (le situer dans le temps et dans le contexte) - Relever des informations dans

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

Prépa Sciences Po : Les frontières - Le Proche-Orient

Prépa Sciences Po : Les frontières - Le Proche-Orient Prépa Sciences Po : Les frontières - Le Proche-Orient par webmaster - Jeudi, janvier 27, 2011 http://ses-noailles.fr/2011/01/prepa-sciences-po-les-frontieres-le-proche-orient/ Dans le cadre de la préparation

Plus en détail

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas

CONNAISSANCES : Je sais Je ne sais pas FICHE DE PRÉSENTATION DE LA LEÇON PARTIE I : DES ÉCHANGES À LA DIMENSION DU MONDE CHAP. II : LES ÉCHANGES DE MARCHANDISES Comment les marchandises sont-elles échangées dans le monde? PLAN DU COURS : Transport

Plus en détail

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES

MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES MODALITES D APPLICATION DES CONVENTIONS FISCALES INTERNATIONALES La reconnaissance de la qualité de «résident étranger» conditionne l application des conventions fiscales internationales. QU EST CE QU

Plus en détail

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE

ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE ANNEXE 2 SOURCE STATISTIQUE 104 SOURCE STATISTIQUE L entrée en vigueur de la loi du 31 décembre 1990 portant réforme de certaines professions judiciaires et juridiques a suscité un besoin croissant d informations

Plus en détail

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO.

PRESENTATION. Objet : Règlement relatif à la classification d ensemble des diverses catégories de réunions convoquées par l UNESCO. U Conférence générale 32e session, Paris 2003 32 C 32 C/19 10 juillet 2003 Original français Point 6.1 de l'ordre du jour provisoire ADAPTATION AUX BESOINS DE L ORGANISATION DU "REGLEMENT RELATIF A LA

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Simon Nigen, MD, FRP, Université de Montréal as n 1 e patient se plaint d un prurit occasionnel empiré lorsqu il se gratte. e patient souffre de dermographisme. ette condition

Plus en détail

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France

Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Retrouver l état signalétique ou le passé militaire d un combattant des armées françaises nés en France Origine, composition des fonds d archives C est la loi Jourdan du 15 septembre 1798 qui substitue

Plus en détail

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs :

L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs : L Europe dans le monde au début du XVIIIe siècle (3 heures) Objectifs : Connaître et utiliser les repères suivants : Les grandes puissances politiques en Europe Les empires coloniaux sur une carte du monde

Plus en détail

ISLAM ET MUSULMANS : DE LA FONDATION A LA CIVILISATION ARABO-MUSULMANE

ISLAM ET MUSULMANS : DE LA FONDATION A LA CIVILISATION ARABO-MUSULMANE ISLAM ET MUSULMANS : DE LA FONDATION A LA CIVILISATION ARABO-MUSULMANE Islam (avec un I majuscule) : le monde arabomusulman ou la civilisation musulmane. islam (avec un i minuscule) : la religion des musulmans

Plus en détail

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011

Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Le coût du rachat de trimestres pour carrière à l étranger multiplié par 4 au plus tard le 1 er janvier 2011 Un article de la loi de financement de la sécurité sociale 2010 aligne le coût de ce rachat

Plus en détail

Votre Vie, notre Essentiel

Votre Vie, notre Essentiel Votre Vie, notre Essentiel Simplicité, Proximité, Expertise. Nous sommes fiers d avoir conservé les valeurs originelles des Laboratoires Bailleul, source de son développement en France et à l international.

Plus en détail

La population résidente 2014-2013-2012

La population résidente 2014-2013-2012 La population résidente 2014-2013-2012 Mise à jour au 12/09/14 Ce document a pour objet de présenter les données statistiques de la rentrée 2014 et de les comparer aux deux années précédentes. Ce document

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du deuxième semestre 2014 Avril 2015 898 SYNTHESE La valeur des stocks investis en actions cotées à la bourse de Casablanca par les investisseurs

Plus en détail

La naissance de l Islam

La naissance de l Islam La naissance de l Islam Au VIIème siècle, l Arabie est peuplée de polythéistes, de juifs et de chrétiens. Vers 610, un marchand nommé Mohammed ou Mahomet prêche une nouvelle religion : l islam. Cette religion

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

REPUBLIQUE ET ALGERIENNE DEMOCRATIQUE POPULAIRE

REPUBLIQUE ET ALGERIENNE DEMOCRATIQUE POPULAIRE REPUBLIQUE ET ALGERIENNE DEMOCRATIQUE POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA Recherche SCIENTIFIQUE UNIVERSITE ABOU BEKR BELKAID SERVICE DE MEDECINE INTERNE C H U TLEMCEN Thème Présent

Plus en détail

Présentation historique et géopolitique de la Turquie

Présentation historique et géopolitique de la Turquie Présentation historique et géopolitique de la Turquie Prof. Dr. Jean Marcou (Sciences Po Grenoble Chercheur associé à l IFEA d Istanbul) Réunion de la Confédération internationale du Crédit Agricole (CICA)

Plus en détail

Esabac Histoire/Geschichte

Esabac Histoire/Geschichte Esabac Histoire/Geschichte Cour d'histoire en langue française première année andrea.gilardoni@istruzione.it La Méditerranée au XII siècle e Carrefour de trois civilisations II (4) - L'islam 4. l'islam

Plus en détail

Du malade au gène: aléas de la recherche appliquée

Du malade au gène: aléas de la recherche appliquée UNITE DE GENETIQUE MEDICALE UNIVERSITE SAINT-JOSEPH Du malade au gène: aléas de la recherche appliquée Eliane CHOUERY KHOURY Journées de la recherche à l USJ La publication académique: moyens et enjeux

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011

BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS. Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 BULLETIN OFFICIEL DES DOUANES ET DES IMPOTS DIFFUSION GENERALE N 2011/26/06 0.1.0.0.1.2. Documents Administratifs (IMPOTS) Texte n DGI 2011/25 NOTE COMMUNE N 16/2011 O B J E T : Commentaire des dispositions

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES ET DU DÉVELOPPEMENT INTERNATIONAL Arrêté du 24 septembre 2014 fixant par pays et par groupe le montant de l indemnité spécifique

Plus en détail

Les concepts importants en histoire-géographie

Les concepts importants en histoire-géographie Les concepts importants en histoire-géographie A Adoubement : fête où l enfant devient chevalier. Exemple : Nous avons vu qu un fils de seigneur devient seigneur, il s entraîne à partir de 7 ans chez un

Plus en détail

Géographie, l olivier

Géographie, l olivier 2 Enseignant.1 Les fiches pédagogiques Enseignant vous offrent un diaporama des principales données sur l olivier, sa géographie et son économie. La fiche Les outils Enseignant vous propose des exercices

Plus en détail

Sommaire MVPI Histoire-Géographie 4 e HISTOIRE

Sommaire MVPI Histoire-Géographie 4 e HISTOIRE Sommaire MVPI Histoire-Géographie 4 e > 42 cartes interactives > 12 animations lecture d image > 12 vidéos d Art d Art > 42 exercices interactifs > 20 vidéos INA > 10 animations vers le croquis > 5 fonds

Plus en détail

ETUDIANTS DE TOUS PAYS

ETUDIANTS DE TOUS PAYS ETUDIANTS DE TOUS PAYS Vous avez moins de 55 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité. Nous vous

Plus en détail

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban).

Curriculum Vitae. Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth (Liban). Curriculum Vitae Me ANTOINE AKL Né à Chamat, Casa de Jbeil (Liban) ETUDES Etudes Primaires Collège de la Sagesse, Beyrouth (Liban). Etudes Secondaires Université Saint Joseph des Pères Jésuites, Beyrouth

Plus en détail

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET

information Flux internationaux d étudiants : note d quatre fois plus nombreux qu en 1975 11.11 Enseignement supérieur & Recherche JUILLET note d information Enseignement supérieur & Recherche 11.11 JUILLET En 27-28, 3,3 millions d étudiants suivent une formation hors de leur pays d origine dont 2,7 dans un pays de l OCDE. Leur nombre a quadruplé

Plus en détail

22 & 29/10 2013 JUIFS & MUSULMANS. série documentaire

22 & 29/10 2013 JUIFS & MUSULMANS. série documentaire 22 & 29/10 2013 Les mardis 22 ET 29 octobre à partir de 22.30 JUIFS & MUSULMANS Si loin, si proches série documentaire 4 films pour raconter 1400 ans d une relation unique JUIFS & MUSULMANS Si loin, si

Plus en détail

Thaïlande 23/06/15 maj

Thaïlande 23/06/15 maj 1 Le visa n est pas nécessaire pour les français et les ressortissants de certains pays de l Union Européenne, à condition que la validité du passeport soit de plus de 6 mois à partir de la date d arrivée

Plus en détail

SPONDYLARTHROPATHIES SERONEGATIVES

SPONDYLARTHROPATHIES SERONEGATIVES SPONDYLARTHROPATHIES SERONEGATIVES Introduction Regroupement de certaines maladies justifié par : - des ATCD familiaux communs - une association à l Ag HLAB27 - des similitudes cliniques et évolutives

Plus en détail

à la Consommation dans le monde à fin 2012

à la Consommation dans le monde à fin 2012 Le Crédit à la Consommation dans le monde à fin 2012 Introduction Pour la 5 ème année consécutive, le Panorama du Crédit Conso de Crédit Agricole Consumer Finance publie son étude annuelle sur l état du

Plus en détail

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379

PARTIE 6. le détachement ÉTRANGER-FRANCE FINANCIERS 7 - FLUX. page 379 PARTIE 6 le détachement 6 - LE DÉTACHEMENT 7 - FLUX FINANCIERS ÉTRANGER-FRANCE page 379 6 LE DÉTACHEMENT page 380 SOMMAIRE le détachement n Avant propos 382 à 386 n Règlements communautaires > Les missions

Plus en détail

LES GRANDS NUMISMATES

LES GRANDS NUMISMATES 15 LES GRANDS NUMISMATES François Joyaux JULES SILVESTRE (1841 1918) Jules Silvestre fut le premier grand spécialiste français de la numismatique extrême-orientale. Sa carrière militaire et administrative

Plus en détail

Le XXIème siècle : siècle de l Asie. Michel Fouquin (CEPII) JECO LYON 9 Novembre 2012

Le XXIème siècle : siècle de l Asie. Michel Fouquin (CEPII) JECO LYON 9 Novembre 2012 Le XXIème siècle : siècle de l Asie Michel Fouquin (CEPII) JECO LYON 9 Novembre 2012 L âge d or de l Asie Du VIIIème siècle au XVème siècle, l Asie dépasse le reste du monde en termes de richesses et de

Plus en détail

Quel est le temps de travail des enseignants?

Quel est le temps de travail des enseignants? Quel est le temps de travail des enseignants? Dans les établissements publics, les enseignants donnent, en moyenne et par an, 779 heures de cours dans l enseignement primaire, 701 heures de cours dans

Plus en détail

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines

Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines Texte original Convention n o 142 concernant le rôle de l orientation et de la formation professionnelles dans la mise en valeur des ressources humaines 0.822.724.2 Conclue à Genève le 23 juin 1975 Approuvée

Plus en détail

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP)

Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) F CDIP/12/INF/4 ORIGINAL : ANGLAIS DATE : 3 OCTOBRE 2013 Comité du développement et de la propriété intellectuelle (CDIP) Douzième session Genève, 18 21 novembre 2013 RÉSUMÉ DE L ÉTUDE SUR LA PROPRIÉTÉ

Plus en détail

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014

Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Investissement étranger à la Bourse de Casablanca au titre du premier semestre 2014 Décembre 2014 898 SYNTHESE La valeur des investissements étrangers en actions cotées à la bourse de Casablanca a enregistré

Plus en détail

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale

http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr - http://www.societeoffshore.fr Situation générale Chypre Géographie Situation générale Chypre est appelée officiellement la République de Chypre et est un pays insulaire eurasien situé au milieu de la mer Méditerranée orientale. Chypre se trouve au sud

Plus en détail

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS

RENTES, PENSIONS ET ALLOCATIONS PARTIE 3 Avant-propos...76 Synthèse...77 Règlements européens > Les paiements des rentes d accident du travail...8 > Les paiements des pensions d invalidité...83 > Les paiements des pensions de vieillesse...86

Plus en détail

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire

C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815. I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire C.M D Histoire de l Europe au XIXe siècle (02/10/2008) Chapitre 1 : L Europe en 1815 I) Une Europe qui domine le Monde mais qui est à reconstruire A) Le poids de l Europe dans le Monde - 1815 : L Europe

Plus en détail

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF

Psoriasis chez l enfant. u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant u Dr. Daphné Delplace u Service de Dermatologie CHU St-Pierre/Brugmann/HUDERF Psoriasis chez l enfant Page 2 u Epidémiologie u Physiopathologie u Présentations Cliniques u Traitements

Plus en détail

Pratiques et expériences de la finance islamique «le cas d ALBARKA BANK TUNISIA» ************ Taoufik LACHHEB Directeur du financement et de l

Pratiques et expériences de la finance islamique «le cas d ALBARKA BANK TUNISIA» ************ Taoufik LACHHEB Directeur du financement et de l ﺑﺴﻢ اﷲ اﻟﺮﲪﻦ اﻟﺮﺣﻴﻢ Pratiques et expériences de la finance islamique «le cas d ALBARKA BANK TUNISIA» ************ Taoufik LACHHEB Directeur du financement et de l investissement ALBARAKA BANK TUNISIA Historique

Plus en détail

LÉGISLATION APPLICABLE

LÉGISLATION APPLICABLE PARTIE 5 FLUX FINANCIERS ÉTRANGERFRANCE page 129 MOUVEMENTS MIGRATOIRES LEGISLATION AVANT PROPOS 131 à 135 SYNTHÈSE 136 à 137 RÈGLEMENTS EUROPÉENS > Détachements et pluriactivités. 138 à 140 > Le détachement

Plus en détail

Voyages internationaux : renseignements préliminaires

Voyages internationaux : renseignements préliminaires N o 66-001-P au catalogue Vol. 31, n o 2. Bulletin de service Voyages internationaux : renseignements préliminaires 2015. Tableaux statistiques Tableau 1 Voyages internationaux au Canada pourcentage pourcentage

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Sujet d étude le Moyen-Orient au cœur des enjeux contemporains

Sujet d étude le Moyen-Orient au cœur des enjeux contemporains Sujet d étude le Moyen-Orient au cœur des enjeux contemporains Livre pages 46 à 51 A : Le conflit israélo-arabe : Les phases d expansion du territoire israélien ont été essentiellement consécutives des

Plus en détail

Quel est votre diagnostic?

Quel est votre diagnostic? Quel est votre diagnostic? Cas 1 Ces lésions cutanées douloureuses sont apparues sur les membres inférieurs d une patiente. Par ailleurs, l état de santé général de celle-ci est bon. Les lésions purpuriques

Plus en détail

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique

Mondialisation culturelle. dans le Golfe Persique Mondialisation culturelle dans le Golfe Persique Depuis environ une décennie, certains États du Golfe se préparent à l après pétrole en diversifiant leur économie. Après la finance, le commerce et le tourisme,

Plus en détail

Alexandrie, métropole égyptienne

Alexandrie, métropole égyptienne Alexandrie, métropole égyptienne (Dossier réalisé par le service éducatif de la MGT) A la fin du XVIIIe siècle, lorsque Napoléon Bonaparte découvre la mythique cité antique fondée par Alexandre le Grand,

Plus en détail

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique»

Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Résolution sur une stratégie de lutte contre le groupe terroriste «Etat Islamique» Commission Affaires étrangères et migration (Version originale) Insistant sur la nécessité de freiner puis stopper l expansion

Plus en détail

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE

FRÉQUENTATION TOURISTIQUE 09 Janvier 2014 FRÉQUENTATION TOURISTIQUE En janvier 2014, le nombre de touristes visitant la Polynésie française connaît une forte hausse (+ 11,2 %) par rapport à janvier 2013. Cette hausse s explique

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

Où sont les Hommes sur la Terre

Où sont les Hommes sur la Terre Où sont les Hommes sur la Terre Introduction : Notre planète est constituée de régions peuplées et d autres qui sont presque vides, ainsi 90% de la population vit dans l hémisphère nord. Dans certains

Plus en détail

GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES. Assurance individuelle

GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES. Assurance individuelle GUIDE D AIDE À LA SÉLECTION DES RISQUES Assurance individuelle TABLE DES MATIÈRES À propos du guide... 4 Conditions médicales Accident vasculaire cérébral (AVC)...5 Accident ischémique transitoire (AIT)...5

Plus en détail

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie :

I Identification du bénéficiaire (nom, prénom, N d affiliation à l O.A.) : II Eléments à attester par un médecin spécialiste en rhumatologie : ANNEXE A : Formulaire de première demande Formulaire de première demande de remboursement de la spécialité HUMIRA pour une spondylarthrite axiale sévère sans signes radiographiques de spondylarthrite ankylosante

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS

DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS DOSSIER DE PRESSE EXPOSITION ESTIVALE PRIEURE DE POMMIERS «Icônes, voyages à travers les siècles. Aperçu d iconographies» Collections d IMAGOLIGNEA, galerie italienne de restauration d icônes anciennes.

Plus en détail

LE PLAN DE DIEU POUR L HISTOIRE Daniel 2.28-49

LE PLAN DE DIEU POUR L HISTOIRE Daniel 2.28-49 LE PLAN DE DIEU POUR L HISTOIRE Daniel 2.28-49 INTRODUCTION Notre monde a-t-il une direction? Existons-nous par hasard ou sommes-nous partie d une plan défini? Dans l incertitude des événements mondiaux

Plus en détail

Conférence de l ADTL-Orléans : «Histoire de la médecine arabe» animée par le Docteur Wajdène GHOUALI, chirurgien ophtalmologiste,

Conférence de l ADTL-Orléans : «Histoire de la médecine arabe» animée par le Docteur Wajdène GHOUALI, chirurgien ophtalmologiste, Conférence de l ADTL-Orléans : «Histoire de la médecine arabe» animée par le Docteur Wajdène GHOUALI, chirurgien ophtalmologiste, le dimanche 7 juin 2015 Cette conférence qui a eu lieu le dimanche 7 juin

Plus en détail

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie

Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie Les accidents vasculaires cérébraux (AVC) et la sclérose en plaques (SEP) : deux affections pourvoyeuses de handicap en Neurologie M. Benabdeljlil, S. Aïdi, M. El Alaoui Faris Service de Neurologie A et

Plus en détail

Avis de la Commission. 15 septembre 2004

Avis de la Commission. 15 septembre 2004 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE REPUBLIQUE FRANÇAISE Avis de la Commission 15 septembre 2004 HUMIRA 40 mg, solution injectable en seringue pré-remplie (Boîte de 2 seringues) Laboratoires ABBOTT FRANCE Liste

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8

Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Tableau de bord n 107 Juin 2015 Page 1/8 Arrivées hôtelières à Paris et dans le (Données Insee) ARRIVÉES HÔTELIÈRES À PARIS ET DANS LE GRAND PARIS (DONNÉES INSEE) Arrivées hôtelières août 2015 - Paris

Plus en détail

Chapitre 4 La SDN de l espoir à l impuissance

Chapitre 4 La SDN de l espoir à l impuissance CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 12 janvier 2015 Chapitre 4 La SDN de l espoir à l impuissance Table des matières 1 Le bilan de la guerre 2 1.1 Une hécatombe humaine.........................

Plus en détail

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures

Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures Rapport sur les Statuts de la Banque asiatique d investissement dans les infrastructures La Banque asiatique d investissement dans les infrastructures (BAII) résulte d une initiative de la Chine, qui a

Plus en détail

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES)

Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Programme de compensation volontaire des gaz à effet de serre (GES) Volet déplacements professionnels L Université et la lutte aux changements climatiques L Université Laval souhaite contribuer à la lutte

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

Le Commonwealth Britannique 70. CANADA ET AFRIQUE DU SUD 70.2 AFRIQUE DU SUD 70.1 CANADA 70.15 CONSTRUCTION DES UNITES

Le Commonwealth Britannique 70. CANADA ET AFRIQUE DU SUD 70.2 AFRIQUE DU SUD 70.1 CANADA 70.15 CONSTRUCTION DES UNITES 70.15 CONSTRUCTION DES UNITES A. UNITES TERRESTRES : L unité blindée 4-5 et les unités d infanterie 3-4 Canadiennes sont toujours construites au Canada et sont placées dans n importe quelle zone US. B.

Plus en détail

Enquête Nationale des Passagers Aériens 2011. Résultats de l enquête pour l ensemble des aéroports de métropole DGAC/DTA/SDE

Enquête Nationale des Passagers Aériens 2011. Résultats de l enquête pour l ensemble des aéroports de métropole DGAC/DTA/SDE DGAC/DTA/SDE Sous-direction des Etudes, des Statistiques et de la Prospective Bureau de la Prospective et de la Veille Stratégique Août 2012 Enquête Nationale des Passagers Aériens 2011 Résultats de l

Plus en détail

L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle?

L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle? L Europe et le monde au début du XVIIIe siècle. Quelle est la place de l'europe dans le monde au XVIIIe siècle? Intérieur du port de Marseille, huile sur toile de Joseph Vernet (1714-1789), 1.65m x 2.63m,

Plus en détail

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner

Définition. Physio-Pathologie. épidémiologie. Phénomène de Koebner Définition Le Psoriasis est une dermatose érythémato-squameuse chronique Formes cliniques et traitement épidémiologie Physio-Pathologie 1.5 a 6.5% Ratio homme : femme = 1:1 Association statistique Psoriasis

Plus en détail

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION?

L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? L IMMATÉRIEL DES PAYS, AVANTAGE COMPÉTITIF DANS LA MONDIALISATION? W, Havas Design, HEC Paris, Ernst & Young et Cap présentent un classement inédit des pays : (enquête réalisée par l institut Harris Interactive)

Plus en détail

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013

Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Global Entertainment & Media Outlook 2009-2013 Perspectives de croissance de l industrie des Médias et des Loisirs 25 Juin 2009 01 François ANTARIEU, Associé PwC, Responsable France de l Industrie Médias

Plus en détail

LES HOMMES SUR LA TERRE

LES HOMMES SUR LA TERRE Géographie thème 2. LES HOMMES SUR LA TERRE Comment les hommes sont-ils répartis sur la planète? I - ÉTUDE DE CAS : L'EUROPE NOTRE FOYER DE PEUPLEMENT. Comment se répartit la population en Europe? Pourquoi?

Plus en détail

Il nous a semblé utile, voire indispensable de rappeler quelques notions sur cette maladie aphteuse.

Il nous a semblé utile, voire indispensable de rappeler quelques notions sur cette maladie aphteuse. 11 UNE POUSSEE D'APHTES, ÇA VA! TROIS POUSSEES? ATTENTION, BEHCET!!! Certes, la maladie de Behcet est assez rare, mais elle existe et dans certains cas, son pronostic est assez mauvais. C'est donc une

Plus en détail

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial

Liste des tableaux. I. Évolution du commerce mondial Liste des tableaux I. Évolution du commerce mondial 1. Aperçu général Tableau I.1 Croissance du volume des exportations et de la production mondiales de marchandises, 2005-2013 21 Tableau I.2 Croissance

Plus en détail

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES

PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES Transverse : Dermatologie PATHOLOGIES DERMATOLOGIQUES I/- Introduction : La peau est un lieu de maladies spécifiques et le mode de révélation de nombreuses maladies internes. Au contact direct des patients

Plus en détail

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI ÉDITORIAL LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI MICHEL ROGALSKI Privé de la présence de Fidel Castro pour cause de maladie, le XIV e Sommet des Non-alignés s est tenu en septembre 2006 à La Havane. L usage

Plus en détail

Baccalauréat Technologique. Session 2014-2015. Histoire- Géographie. Série : STMG

Baccalauréat Technologique. Session 2014-2015. Histoire- Géographie. Série : STMG Baccalauréat Technologique Devoir Commun Session 2014-2015 ***** Histoire- Géographie Série : STMG Durée : 2h30 Coefficient : 2 Les calculatrices ne sont pas autorisées Le candidat doit répondre à toutes

Plus en détail

Allant encore plus loin, le président ajoute :

Allant encore plus loin, le président ajoute : Introduction La fin du communisme et du collectivisme a pu donner à penser que la loi du marché allait s imposer à l ensemble de l économie de la planète. Recherche de valeur pour l actionnaire, exigence

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION ASSISTANCE ATTALIB

NOTICE D INFORMATION ASSISTANCE ATTALIB NOTICE D INFORMATION ASSISTANCE ATTALIB Cette notice d information n est pas un document contractuel. Les conditions générales demeurent le document de référence déterminant les détails des garanties et

Plus en détail

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry *

Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * Base de données sur l'économie mondiale Alix de Saint Vaulry * 1) Base de données 2) Sources et définitions * Alix de Saint Vaulry est économiste au CEPII, responsable de la production de la base de données

Plus en détail