Document d information. Le don d ovocytes. Gedo-broch IS-JANV-11.indd 1 02/02/11 12:43

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Document d information. Le don d ovocytes. Gedo-broch-504260-0809-IS-JANV-11.indd 1 02/02/11 12:43"

Transcription

1 Document d information Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 1 02/02/11 12:43

2 Le don d ovocytes 2 Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 2 02/02/11 12:43

3 Sommaire p. 4 De l ovocyte à l embryon p. 4 L ovocyte (ou ovule) p. 4 Les ovocytes et la fonction ovarienne p. 4 La fécondation p. 5 L embryon p. 6 Le don d ovocytes p. 6 Définition p. 6 L aspect légal en France p. 6 Les indications p. 6 La source des ovocytes p. 7 Les principes du don p. 8 Les participants au don p. 8 La donneuse p. 12 Le couple receveur p. 14 Techniques et résultats p. 14 Techniques p. 15 Résultats p. 16 Annexes : textes juridiques p. 16 La loi p. 18 Le décret n du 24 janvier 2004 p. 19 Le décret n du 24 février 2009 p. 21 En conclusion p. 22 Centres autorisés pour le don d ovocytes Le don d ovocytes 3 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 3 02/02/11 12:43

4 D e l o v o c y t e à l e m b r y o n L ovocyte (ou ovule) L ovocyte est la cellule reproductrice féminine contenue dans le follicule ovarien. À la naissance, le capital ovocytaire, c està-dire le nombre total d ovocytes situés dans les ovaires (de l ordre de plusieurs milliers), est considéré comme définitif. Leur nombre diminue progressivement au cours de la vie. Les ovocytes et la fonction ovarienne C est à la puberté que les ovaires se mettent à fonctionner. À chaque cycle, des hormones spécifiques sont sécrétées, induisant la croissance d un follicule, jusqu au stade de follicule de De Graaf. Un ovocyte mûr est alors expulsé vers une trompe utérine : c est l ovulation. À la période de la ménopause, les cycles ovulatoires s arrêtent. La fécondation La fécondation est la pénétration de la cellule reproductrice masculine, le spermatozoïde, dans l ovocyte. Elle a lieu dans la trompe utérine. Dès lors, l ovocyte est devenu un œuf, le zygote, dont les divisions vont donner naissance à un œuf segmenté appelé embryon. Thèque externe Thèque interne Ovocyte Granulosa Antrum (Cavité folliculaire) Capillaires 4 Le don d ovocytes Follicule pré-ovulatoire de De Graaf Gedo-broch IS-JANV-11.indd 4 02/02/11 12:43

5 Spermatozoïde Trompe Ovocyte expulsé dans la trompe Follicule Ovaire Utérus Follicule + trompe utérine avec expulsion de l ovocyte Noyau en 2 e division méïotique Globule polaire Pénétration du spermatozoïde dans l ovocyte Le zygote (contenant le noyau féminin et le noyau masculin) L embryon Embryon à 4 cellules Le don d ovocytes 5 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 5 02/02/11 12:43

6 L e d o n d o v o c y t e s Définition C est le don de cellules reproductrices féminines (ovocytes ou ovules ou encore gamètes féminins) d une femme à une autre. Cette technique est maîtrisée depuis près de 30 ans. Si le don de spermatozoïdes existe depuis 1972, le don d ovocytes a été rendu possible depuis 1983, grâce à la fécondation in vitro. Cette technique consiste à la mise en présence, en laboratoire dans des conditions appropriées - hors de l organisme de la femme - d ovocytes prélevés et de spermatozoïdes préparés. L aspect légal en France À la suite d une longue réflexion éthique et juridique, le don d ovocytes a été légalisé en France le 29 juillet 1994 (lois bioéthiques et du 29 juillet 1994, révisées par la loi du 06 août 2004). Les indications Le don d ovocytes est effectué dans le cadre d indications médicales authentifiées et en aucun cas pour des raisons de convenance. Il est destiné au couple qui souhaite procréer et dont la femme, présente généralement : une absence ou un épuisement prématuré du capital folliculaire, parfois en relation avec un traitement qui a détruit ses ovocytes ; des anomalies ovocytaires graves ; ou, dans certains cas, un risque de transmission d une maladie génétique grave à l enfant à naître. La source des ovocytes Les ovocytes sont donnés par des femmes déjà mères de moins de 37 ans au moment du don. 6 Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 6 02/02/11 12:43

7 Les principes du don > La gratuité Les donneuses ne peuvent être rétribuées. Les modalités de prise en charge des frais occasionnés par le don sont renseignées dans le décret du 24 février Bien que l application de ce décret soit en cours d évaluation, le principe de neutralité financière pour les frais des donneuses doit être respecté. > Le volontariat Les femmes donneuses sont libres et volontaires. Aucune pression ne peut être tolérée. À l issue d un entretien d information, un consentement éclairé est signé par la donneuse et son conjoint, si elle vit en couple. Ce consentement est révocable à tout moment par l un ou l autre des membres du couple donneur jusqu à l utilisation des ovocytes. > L anonymat Le couple receveur ne peut connaître la provenance des ovocytes. De même, le couple donneur ne peut connaître le devenir des ovocytes donnés dans le but de procréation. Aucun lien de filiation ne peut être établi entre l enfant issu du don et Couple receveur A la donneuse. Ces modalités autorisent l appariement sur les caractères physiques principaux donneuse-receveuse (ethnie, couleur des yeux et cheveux, rapport poids/taille), des antécédents de contact ou non avec le cytomégalovirus et autant que faire se peut, des caractères de groupe Rhésus donneuse-couple receveur, en éliminant dans la mesure du possible le cumul des facteurs décelables de risque médicogénétique. Couple receveur B Gratuité Volontariat Anonymat Appariement Égalisation des chances Couple donneur A' Couple donneur B' Échange anonyme des ovocytes Le don d ovocytes 7 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 7 02/02/11 12:43

8 L e s p a r t i c i p a n t s a u d o n La donneuse > Les caractères Ce sont des femmes volontaires de moins de 37 ans, ayant l expérience de la maternité. Elles sont souvent parentes ou amies d un couple demandeur qui les a sensibilisées. L accord de leur conjoint est nécessaire si elles vivent en couple. > Quelles sont les différentes étapes du don d ovocytes? 1/ LES CONSULTATIONS 1 RE CONSULTATION Informations délivrées sur les modalités et la technique du don, en particulier les risques et les contraintes de la stimulation et de la ponction ovariennes. Recueil d informations sur les antécédents médicaux et relevé des caractères physiques de la donneuse (couleur de peau, cheveux et yeux, rapport poids/taille). Ordonnances délivrées pour la réalisation de consultations et d examens complémentaires Pour le couple donneur Planification d un entretien systématique et renouvelable à la demande auprès du psychologue ou médecin psychothérapeute du service. 8 Le don d ovocytes Pour la femme donneuse Examen clinique avec frottis de dépistage ; Examens complémentaires (groupe Rhésus, sérologies pour la détection du sida, du virus T-lymphotropique humain (HTLV 1 et 2), des hépatites B et C, de la syphilis, du cytomégalovirus, dosages hormonaux et échographie pelvienne) ; Enquête génétique avec caryotype réalisée par un médecin clinicien et/ou généticien ; Organisation d une consultation avec un médecin anesthésiste. Gedo-broch IS-JANV-11.indd 8 02/02/11 12:43

9 EN FIN DE 1 RE CONSULTATION Proposition d un imprimé d accord à la donneuse potentielle et à son conjoint, si elle vit en couple, pour signature. Cet imprimé est révocable à tout moment jusqu au recueil ovocytaire pour l un ou l autre des deux membres du couple donneur. Attribution d un numéro d anonymat. 2/ LA STIMULATION OVARIENNE DE LA DONNEUSE Possible si celle-ci est déterminée à poursuivre sa démarche et si aucune contre-indication n a été relevée. Réalisée en vue d un prélèvement ovocytaire selon divers protocoles thérapeutiques entrant dans le cadre d une fécondation in vitro (FIV). J1 J10-12 Sérologies virales de contrôle Injections sous-cutanées quotidiennes d hormones stimulant les ovaires Surveillance hormonale et échographique pour évaluer : la qualité de la croissance et de la maturation folliculaire la quantité de doses d hormones stimulantes à injecter la date et l heure du déclenchement de l ovulation DÉCLENCHEMENT DE L OVULATION généralement obtenue par une injection de gonadotrophines à activité hcg (Human Chorionic Gonadotropin) lorsque la maturité folliculaire est acquise. Conditions de réalisation : la surveillance hormonale et échographique demande une disponibilité de trois à quatre demi-journées en moyenne au cours du cycle de stimulation. Le don d ovocytes 9 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 9 02/02/11 12:43

10 L e s p a r t i c i p a n t s a u d o n ( s u i t e ) 3/ LE PRÉLÈVEMENT D OVOCYTES Le prélèvement nécessite une hospitalisation de jour (entrée le matin, sortie en fin de matinée ou début d après-midi). La ponction s effectue sous échographie par voie vaginale avec une analgésie simple ou une anesthésie générale de courte durée. Le prélèvement dure moins de dix minutes, la surveillance consécutive environ trois heures. > Les risques et inconvénients Les traitements pour le don d ovocytes sont pratiqués à large échelle et après de nombreuses années dans le cadre de la FIV intra-conjugale. Cependant, comme pour tout acte médico-chirurgical, d exceptionnelles complications demeurent possibles (pesanteur pelvienne, légers saignements, réponse excessive des ovaires à la stimulation ; de façon rarissime, problèmes anesthésiques, hémorragiques ou infectieux). La prévention de leur apparition ou leur survenue nécessite un encadrement spécialisé rigoureux de chaque tentative. Enfin, pour le cycle de la tentative, une adaptation si besoin de la contraception sera proposée, et la nécessité d une organisation permettant de garantir la disponibilité sera soulignée. 10 Le don d ovocytes Échographie d une ponction transvaginale Gedo-broch IS-JANV-11.indd 10 02/02/11 12:43

11 Utérus Ovaire Follicule contenant un ovocyte Aiguille adaptée sur la sonde Sonde Ponction transvaginale sous échographie Le don d ovocytes 11 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 11 02/02/11 12:43

12 L e s p a r t i c i p a n t s a u d o n ( s u i t e ) Le couple receveur La receveuse doit être en âge de procréer et relever d une indication médicale au don d ovocytes. LA DÉMARCHE À SUIVRE : 1 RE CONSULTATION - Couple receveur Recueil d informations sur les antécédents médicaux et l histoire de l infertilité Validation ou non, immédiate ou ultérieure de l orientation vers le don d ovocytes. Si validation : - informations délivrées sur les modalités et la technique de don ; - relevé des caractères physiques ; - planification d un entretien systématique et renouvelable à la demande auprès du psychologue ou médecin psychothérapeute du service ; - remise d ordonnances pour la réalisation de consultations et d examens complémentaires. 12 Le don d ovocytes La femme receveuse Examen clinique. Examens complémentaires (groupe Rhésus, sérologies : rubéole, toxoplasmose, recherche du sida, de l HTLV 1 et 2, des marqueurs des hépatites B et C, de la syphilis et du cytomégalovirus. Parfois enquête génétique et/ou caryotype. Consultation spécialisée pour étude de la muqueuse utérine (après mise en place ou non d un traitement préparant cette muqueuse à recevoir un embryon) permet d apprécier les meilleures conditions d implantation pour cet embryon. À l issue de cette consultation spécialisée, un traitement d attente est institué dans les indications le nécessitant. Gedo-broch IS-JANV-11.indd 12 02/02/11 12:43

13 Le conjoint receveur Examens complémentaires (groupe Rhésus, sérologies : recherche du sida, de l HTLV 1 et 2, des marqueurs des hépatites B et C, de la syphilis et du cytomégalovirus. Enquête génétique réalisée par un médecin clinicien et/ou généticien, et parfois caryotype. Spermogramme Spermocytogramme avec culture et test de congélation. Les paramètres spermatiques doivent être acceptables pour permettre une fécondation in vitro. Signature d une demande d inclusion dans le programme de don d ovocytes par le couple receveur. Cette demande est révocable à tout moment par l un ou l autre des membres du couple. Elle devra être confirmée par écrit un mois après le dernier entretien médical. Selon les lois bioéthiques du 29 juillet 1994 et du 6 août 2004, les couples receveurs doivent signer devant le président du Tribunal de grande instance de leur choix, ou son délégué, ou devant notaire, un consentement à l Assistance Médicale à la Procréation avec don d ovocytes conformément à l article du code civil et présenter les documents attestant de leur mariage ou d une vie commune de plus de deux ans. La gestion du don Actuellement, elle s effectue soit au niveau du centre clinique seul, soit en collaboration avec plusieurs centres cliniques, autorisant ainsi une répartition des tâches et un échange plus large des ovocytes. Le don d ovocytes 13 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 13 02/02/11 12:43

14 Te c h n i q u e s e t ré s u l t a t s Techniques Tous les ovocytes sont destinés à des couples receveurs préalablement choisis, mais inconnus de la femme donneuse. Après le prélèvement, ils sont confiés au laboratoire pour une FIV. > La fécondation in vitro Les ovocytes recueillis sont immédiatement mis en présence des spermatozoïdes préparés du conjoint de la receveuse préalablement choisie pour bénéficier de ce don. Ces spermatozoïdes proviennent de sperme frais ou conservé par congélation. Un ovocyte entouré de spermatozoïdes Certaines altérations de paramètres spermatiques peuvent nécessiter le recours à la microinjection. 14 Le don d ovocytes Un ovocyte microinjecté Gedo-broch IS-JANV-11.indd 14 02/02/11 12:43

15 > Le devenir de l embryon Si les sérologies de contrôle de la donneuse (marqueurs du sida, des hépatites B et C, et du cytomégalovirus, si celui-ci était primitivement négatif) ne sont pas modifiées par rapport aux sérologies initiales ayant permis son acceptation, les embryons obtenus sont : soit transférés chez la receveuse concernée en cycle synchronisé ; soit cryoconservés pour un cycle ultérieur (cycle différé). > Le transfert de l embryon : un geste simple et indolore Le transfert s effectue par les voies naturelles avec un cathéter adéquat. La receveuse suivra un traitement adapté selon les indications pour créer les conditions optimales de préparation de l endomètre pour une grossesse. Dix et douze jours après le transfert, un dosage hormonal est réalisé pour déterminer l existence ou non d une implantation (début de grossesse) et adapter thérapeutique et surveillance. Résultats En 2007, près de 250 femmes ont fait un don d ovocytes permettant plus de 600 transferts embryonnaires. Aujourd hui, plus de enfants sont nés à l issue de cette technique réalisée en France. Actuellement, en cycle synchronisé, on obtient en moyenne 25 à 30 % de grossesses évolutives (supérieures à 12 semaines) par transfert d un ou deux embryons. En cycle différé, le taux de grossesses est en moyenne de 20 % par transfert. Le don d ovocytes 15 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 15 02/02/11 12:43

16 A n n e x e s : t e x t e s j u r i d i q u e s La loi (n du 29/07/94 - J.O. du 30/07/94) (n du 06/08/04 - J.O. du 07/08/04) LE TEXTE : CODE DE LA SANTÉ PUBLIQUE CHAPITRE 4 : DON ET UTILISATION DE GAMÈTES Article L : Le don de gamètes consiste en l apport par un tiers de spermatozoïdes ou d ovocytes en vue d une assistance médicale à la procréation. Article L : Le donneur doit avoir procréé. Son consentement et, s il fait partie d un couple, celui de l autre membre du couple sont recueillis par écrit et peuvent être révoqués à tout moment jusqu à l utilisation des gamètes. Il en est de même du consentement des deux membres du couple receveur. Article L : L insémination artificielle par sperme frais provenant d un don et le mélange des spermes sont interdits. Article L : Le recours aux gamètes d un même donneur ne peut délibérément conduire à la naissance de plus de dix enfants. Article L : Les organismes et établissements autorisés dans les conditions prévues à l article L fournissent aux autorités sanitaires les informations utiles relatives aux donneurs. Un médecin peut accéder aux informations médicales non identifiantes en cas de nécessité thérapeutique concernant un enfant conçu à partir de gamètes issus de dons. 16 Le don d ovocytes Article L : Le bénéfice du don de gamètes ne peut en aucune manière être subordonné à la désignation par le couple receveur d une personne ayant volontairement accepté de procéder à un tel don en faveur d un couple tiers anonyme. La donneuse d ovocytes doit être particulièrement informée des conditions de la stimulation ovarienne et du prélèvement ovocytaire, des risques et des contraintes liés à cette technique, lors des entretiens avec l équipe médicale pluridisciplinaire. Elle est informée des conditions légales du don, notamment du principe d anonymat et du principe de gratuité. Elle bénéficie du remboursement des frais engagés pour le don. Gedo-broch IS-JANV-11.indd 16 02/02/11 12:43

17 Article L : Les modalités d application du présent chapitre sont déterminées par décret en Conseil d Etat. Article L al 1 (ex-article ) : L importation et l exportation de gamètes ou de tissus germinaux issus du corps humain sont soumises à une autorisation délivrée par l Agence de la biomédecine. Article L code de la santé publique (ex-article L ) : Les activités cliniques d assistance médicale à la procréation, à l exception de l insémination artificielle et de la stimulation ovarienne, ne peuvent être pratiquées que dans des établissements de santé. Sous réserve de l alinéa suivant, les activités biologiques d assistance médicale à la procréation ne peuvent être pratiquées que dans les laboratoires de biologie médicale accrédités selon les modalités prévues par les dispositions du chapitre Ier du titre II du livre II de la sixième partie. Les activités cliniques et biologiques d assistance médicale à la procréation relatives aux gamètes en vue de don ne peuvent être pratiquées que dans des organismes et établissements de santé publics, ou dans des organismes et établissements de santé privés à but non lucratif. Aucune rémunération à l acte ne peut être perçue par les praticiens au titre de ces activités. A l exception de l insémination artificielle et de la stimulation ovarienne, les activités, tant cliniques que biologiques, d assistance médicale à la procréation doivent être autorisées suivant les modalités prévues par les dispositions du chapitre II du titre II du livre Ier de la partie VI du présent code. Pour être autorisés à exercer ces activités, les établissements, les laboratoires et les organismes mentionnés aux premier, deuxième et troisième alinéas doivent remplir les conditions déterminées en application des dispositions susmentionnées de la partie VI du présent code et des conditions de fonctionnement déterminées par voie réglementaire. L autorisation porte sur une ou plusieurs des activités d assistance médicale à la procréation, avec ou sans tiers donneur. Le don d ovocytes 17 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 17 02/02/11 12:43

18 A n n e x e s : t e x t e s j u r i d i q u e s ( s u i t e ) Elle est délivrée pour une durée de cinq ans. La mise en oeuvre de la fécondation in vitro est subordonnée à la réunion des autorisations clinique et biologique mentionnées au quatrième alinéa. Le décret n du 24 janvier 2004 Décret n du 24 juin 2004 relatif aux règles de sécurité sanitaire applicables au recueil et à l utilisation d ovocytes humains provenant de dons en vue de la mise en œuvre d une assistance médicale à la procréation et modifiant le code de la santé publique (deuxième partie : décrets en Conseil d Etat). Article 1 L article R du code de la santé publique est remplacé par les dispositions suivantes : «Art. R Le praticien mentionné à l article R est tenu de faire effectuer une deuxième recherche des marqueurs biologiques d infection et, lorsque cela est techniquement possible, d infectivité, pour les affections suivantes : 1 Infection par les virus VIH 1 et 2 ; 2 Infection par les virus des hépatites B et C ; 3 Infection par le cytomégalovirus lorsque le premier dépistage s est révélé négatif. Pour le don de sperme, cette deuxième recherche est effectuée au terme d un délai de six mois après le don ou le dernier recueil, si les dons ont été effectués à plusieurs dates. Pendant ce délai, le sperme provenant du don ne peut être cédé. En cas de don d ovocytes, le praticien fait effectuer la deuxième recherche le jour du début du traitement de la stimulation ovarienne préalable au don. Dans le cas où l un ou plusieurs des résultats des recherches mentionnées au présent article sont positifs, les spermatozoïdes ou les ovocytes ne peuvent être cédés ou, le cas échéant, l embryon ne peut être transféré.» 18 Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 18 02/02/11 12:43

19 Le décret n du 24 février 2009 Décret n du 24 février 2009 relatif au remboursement des frais engagés à l occasion du prélèvement d éléments ou de la collecte de produits du corps humain à des fins thérapeutiques. Article 1 La section 1 du chapitre unique du titre I er du livre II de la première partie du code de la santé publique (dispositions réglementaires) est ainsi modifiée : 1 A l article R , le mot : «double» est remplacé par le mot : «quadruple» ; 2 A l article R , après le mot : «prélèvement» sont ajoutés les mots : «ou la collecte,» ; 3 A l article R : a) Après les mots : «le prélèvement» sont ajoutés les mots : «ou la collecte» ; b) Le deuxième alinéa est supprimé ; 4 Au deuxième alinéa de l article R , après les mots : «en vue d effectuer des prélèvements» sont ajoutés les mots : «d organes et» ; 5 Le deuxième alinéa de l article R est remplacé par les dispositions suivantes : «Selon les cas, ces coûts sont facturés soit à l établissement qui réalise la greffe, l administration ou l insémination, soit à l établissement ou organisme autorisé à conserver des tissus et leurs dérivés ou des préparations de thérapie cellulaire en application de l article L » Article 2 Le I de l article R du code de la sécurité sociale est complété par un 3 ainsi rédigé : «3 Pour les donneurs mentionnés à l article L du code de la santé publique, pour les frais d examens et de traitement prescrits en vue du prélèvement d éléments ou de la collecte Le don d ovocytes 19 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 19 02/02/11 12:43

20 A n n e x e s : t e x t e s j u r i d i q u e s ( s u i t e ) de produits du corps humain, y compris des gamètes, les frais d hospitalisation ainsi que les frais de suivi et de soins dispensés au donneur en raison du prélèvement ou de la collecte dont il a fait l objet.» Article 3 Le ministre de l agriculture et de la pêche, la ministre de la santé et des sports et le ministre du budget, des comptes publics et de la fonction publique sont chargés, chacun en ce qui le concerne, de l exécution du présent décret, qui sera publié au Journal officiel de la République française. 20 Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 20 02/02/11 12:43

21 E n c o n c l u s i o n Le don d ovocytes est une extension de la fécondation in vitro qui permet à des femmes privées de fonction ovarienne normale d accéder à la grossesse et à la maternité. Pour augmenter les chances et le nombre de transferts chez des receveuses potentielles, il est nécessaire d être en mesure de disposer de nombreux dons. Nous remercions tous les couples ayant déjà envisagé ou proposant de donner des ovocytes et souhaitons à tous ceux qui sont en attente de don de devenir le plus rapidement possible à leur tour d heureux parents grâce à l exceptionnelle démarche de solidarité humaine qui anime le don d ovocyte. Le don d ovocytes 21 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 21 02/02/11 12:43

22 C e n t re s a u t o r i s é s p o u r l e d o n d o v o c y t e s Alsace CMCO 19, rue Louis Pasteur SCHILTIGHEM Tél : Aquitaine CHU Bordeaux Pellegrin Centre de FIV Fédération de Services Place Amélie Raba-Léon BORDEAUX Cedex Tél : Auvergne CHU Clermont-Ferrand Centre Hospitalier Saint-Jacques Hôtel Dieu Unité FIV BP CLERMONT-FERRAND Cedex 1 Tél : Bourgogne CHU Dijon - Hôpital Le Bocage 2, boulevard Maréchal de Lattre de Tassigny DIJON Tél : Bretagne CHU Hôpital Sud Service Gynécologie-Obstétrique 16, boulevard de Bulgarie RENNES Cedex Tél : Clinique Mutualiste la Sagesse 4, place Saint-Guénole RENNES Cedex Tél : Centre CHU Tours-Bretonneau Service Gynécologie-Obstétrique et Reproduction Humaine 2 bis, boulevard Tonnelé TOURS Cedex Tél : Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 22 02/02/11 12:43

23 Champagne Service de Génétique et Biologie de la Reproduction-CECOS. Hôpital Maison-Blanche 45, rue Cognac-Jay REIMS Tél : Franche Comté CHU Besançon Hôpital Saint Jacques 2, place St Jacques Besançon Tél : Ile de France Centre Hospitalier de Poissy 10, rue du Champ Gaillard POISSY Tél : CHI des Quatre Villes - Site Sèvres 141, Grande Rue SEVRES Cedex Tél : CHU Cochin - Saint-Vincent de Paul Service de Gynécologie III 74, avenue Denfert Rochereau PARIS Tél : /28 CHU Tenon Service Gynécologie- Obstétrique 4, rue de la Chine PARIS Cedex 20 Tél : Hôpital Antoine Béclère Service Gynécologie-Obstétrique 157, rue de la Porte de Trévaux CLAMART Tél : Hôpital Jean Verdier Avenue du 14 juillet BONDY Cedex Tél : Le don d ovocytes 23 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 23 02/02/11 12:43

24 C e n t re s a u t o r i s é s p o u r l e d o n d o v o c y t e s ( s u i t e ) 24 Le don d ovocytes Institut Mutualiste Montsouris - Centre de Fertilité 42, boulevard Jourdan PARIS Tél : Languedoc Roussillon CHU Montpellier - Hôpital Arnaud de Villeneuve Fédération de Gynécologie-Obstétrique 371, avenue du Doyen G. Giraud MONTPELLIER Cedex Tél : Lorraine Maternité Hôpital Saint-Croix 1-5, place Sainte-Croix METZ Cedex Tél : Maternité Régionale de Nancy Maternité Adolphe Pinard 10, rue du Docteur Heydenreich NANCY CEDEX Tél : Midi-Pyrénées CHU Toulouse - Hôpital Pôle de Viguier 330, avenue de Grande Bretagne TOULOUSE Cedex Tél : IFREARES 20, route de Revel TOULOUSE Cedex Tél : Nord Hôpital Jeanne de Flandre Laboratoire de Biologie de la Reproduction 2, avenue Oscar Lambret LILLE Cedex Tél : Normandie CHU Rouen Hôpital Charles Nicolle Autorisation biologique seule 1, rue de Germont ROUEN Cedex Tél : Gedo-broch IS-JANV-11.indd 24 02/02/11 12:43

25 Picardie CHU Amiens Biologie de la Reproduction et Gynécologie-Obstétrique Centre de Gynécologie-Obstétrique 124, rue Camille Desmoulins AMIENS Cedex Tél : Provence Côtes d Azur Hôpital de la Conception 147, boulevard Baille MARSEILLE Cedex Tél : Hôpital l Archet 151, route de Saint Antoine de Ginestière - BP NICE Cedex Tél : Rhône-Alpes Hôpital Femme Mère Enfant HFME 59, boulevard Pinel BRON Cedex Tél : CECOS - CHU Grenoble Hôpital de la Tronche Avenue du Maquis du Grésivaudan LA TRONCHE Tél : La Réunion CHR de la Réunion Groupe hospitalier Sud Centre Hospitalier régional de la Réunion (Saint-Pierre) BP SAINT-PIERRE Cedex Tél : Cette liste des centres agréés pour le don d ovocytes est susceptible d évolution. Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter le centre hospitalier proche de votre domicile ou consulter le site du GEDO : Le don d ovocytes 25 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 25 02/02/11 12:43

26 Liens utiles Site internet Gedo : Agence de la biomédecine : 26 Le don d ovocytes Gedo-broch IS-JANV-11.indd 26 02/02/11 12:43

27 Le don d ovocytes 27 Gedo-broch IS-JANV-11.indd 27 02/02/11 12:43

28 RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX GEDO (Groupe d'etude pour le Don d'ovocytes) Siège social : CHU-Nice Site internet : RENSEIGNEMENTS AUPRÈS DE VOTRE CENTRE IS-JANV-11 ILLUSTRATIONS : F. GENDRE - H. FOURNIÉ Cette brochure a été réalisée avec le soutien financier du laboratoire Schering-Plough Gedo-broch IS-JANV-11.indd 28 02/02/11 12:43

Document d information. L accueil d embryon

Document d information. L accueil d embryon Document d information L accueil d embryon L accueil d embryon Brochure conçue par le Dr Karima Bettahar-Lebugle et le Dr Christiane Wittemer, responsables du service d AMP du Centre Médico-Chirurgical

Plus en détail

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV)

Le principe de la fécondation in vitro. 7. La fécondation in vitro (FIV) La technique de la fécondation in vitro* est apparue il y a près de 30 ans. Seuls des cas très précis et limités peuvent bénéficier de ce traitement lourd, qui nécessite en particulier une courte hospitalisation

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons

Assistance médicale à la procréation. Informations pour les couples donneurs. Le don. d embryons Assistance médicale à la procréation Informations pour les couples donneurs Le don d embryons Sommaire Le don d embryons, qu est-ce que c est? 2 Qui peut en bénéfi cier? Qui peut donner les embryons et

Plus en détail

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro

D O S S I E R G U I D E. a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n. Les différentes phases de. la fécondation in vitro D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n Les différentes phases de la fécondation in vitro L e s d i f f é r e n t e s p h a s e s d e l a F I V Madame, Monsieur,

Plus en détail

23/05/2013. I- Définition de la PMA

23/05/2013. I- Définition de la PMA Plan Exposé présenté par Gynécologue Obstétricien, Introduction Définitions Historique Différentes techniques Techniques simples Techniques de PMA proprement dites Indications des techniques Rôle du technicien

Plus en détail

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA)

Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Maîtrise de la reproduction : Procréation médicalement assistée (PMA) Historique 25 juillet 1978 : Naissance du premier bébé éprouvette en Angleterre 24 février 1982 : Naissance du premier bébé éprouvette

Plus en détail

! "# $# % & '( ) ** (

! # $# % & '( ) ** ( !"# $#% &'()**( LA LEUCÉMIE 1! "! " # $%&'( )*+, - -. LA DEMARCHE "#" & '() * %! " #" $ #$%% / +* + + 0 1 + &" " +0 1 + (2 3, % 4 56 %74 %7% +1 (. 1, + 8 9 ' :+ 1 8 ; + +0 (, ()

Plus en détail

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48

Document d information. Les techniques de fécondation in vitro. WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Document d information Les techniques de fécondation in vitro WOMN-1086502-Broch FIV-150x210-28p.indd 1 27/09/2013 09:19:48 Parmi les couples qui se forment actuellement en France, 15 % ont des difficultés

Plus en détail

Sommaire. Fiche 1 : Don de gamètes : des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs > p.

Sommaire. Fiche 1 : Don de gamètes : des parcours médicalement et juridiquement encadrés pour les donneurs et les couples receveurs > p. ! Sommaire Communiqué de presse : Sensibilisation nationale au don de gamètes : Face à l insuffisance des dons, l Agence de la biomédecine fait campagne pour recruter plus de «donneurs de bonheur» Fiche

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation

Centre d Assistance Médicale à la Procréation Centre d Assistance Médicale à la Procréation Hôpital Privé de Parly II Le Chesnay 21, Rue Moxouris 78150 Le Chesnay EQUIPE CLINIQUE Cliniciens agréés: Dr Marie Josée BOCQUET Dr Xavier GUETTIER Dr Guy

Plus en détail

Les maladies mitochondriales et le projet parental

Les maladies mitochondriales et le projet parental Association contre les Maladies Mitochondriales Les maladies mitochondriales et le projet parental I Lorsque la mutation du gêne est connue a) La grossesse «naturelle» avec dépistage par amniocentèse...

Plus en détail

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n

l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n D O S S I E R G U I D E a s s i s t a n c e m é d i c a l e à l a p r o c r é a t i o n l insémination avec sperme de conjoint Les différentes phases de Les différentes phases de l insémination avec sperme

Plus en détail

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction

DÉSI R D ENFANT ET TABAC. Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction DÉSI R D ENFANT ET TABAC Institut Serono pour la Fertilité et la Reproduction SOMMAIRE 4Introduction 5Comment le tabac agit-il sur la fécondité? 6Et l homme? 7 Conclusion INTRODUCTION On connaît bien les

Plus en détail

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang.

En février 2011 est né le premier «bébé-médicament» Umut-Talha, a permis de guérir sa grande sœur d une maladie génétique grave du sang. R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) R20 = ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION (AMP) I) DEFINITION/ OBJECTIFS : Définition : AMP : Ensemble des pratiques biologiques et cliniques permettant

Plus en détail

Tissue Bank Registry FRANCE

Tissue Bank Registry FRANCE Last updated: 9/1/08 Angers - EFS Pays de la Loire, Site d'angers - (Cod: FR0033) Parathyroide EFS Pays de la Loire 16, bd MIRAULT 49022 - Angers Phone: + 33 02 41724444 Fax: + 33 02 41724451 Berck sur

Plus en détail

INFORMATIONS RELATIVES AUX TRAITEMENTS PAR INSEMINATION ARTIFICIELLE OU FECONDATION IN VITRO AVEC SPERME DE DONNEUR (IAD ou FIV-D)

INFORMATIONS RELATIVES AUX TRAITEMENTS PAR INSEMINATION ARTIFICIELLE OU FECONDATION IN VITRO AVEC SPERME DE DONNEUR (IAD ou FIV-D) DEPARTEMENT DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE UNIVERSITE DE LIEGE Numéro : IAM.04.INF Page 1 de 5 CENTRE DE PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE CHR CITADELLE Boulevard du XII ème de Ligne, 1 B-4000 LIEGE Tel 04/225

Plus en détail

Fécondation in vitro avec don d ovocytes

Fécondation in vitro avec don d ovocytes Fécondation in vitro avec don d ovocytes Ref. 155 / abril 2009 Service de Médecine de la Reproduction Gran Vía Carlos III 71-75 08028 Barcelona Tel. (+34) 93 227 47 00 Fax. (+34) 93 491 24 94 international@dexeus.com

Plus en détail

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation

Dr E. CHEVRET Maitrise Procréation UE2 PACES 2011-2012. Maitrise de la procréation Maitrise de la procréation I. Notion de contraception 1. Les méthodes naturelles 2. Les contraceptifs locaux 3. Les préservatifs 4. Les pilules 5. Les dispositifs intra-utérins II. L assistance médicale

Plus en détail

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1

Document d information. Les inséminations intra-utérines. Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 Document d information Les inséminations intra-utérines Pur_brochIIU_504956-0281-IS-JUIL-12.indd 1 24/07/12 16:59 Le désir d enfant est un motif de consultation qui va concerner 15 % des couples dans les

Plus en détail

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre).

Equipe pédagogique : C. Patrat, techniciens hospitaliers et universitaires (Jean-Claude Julliard, C. Lesaffre). Le D.U. : «Diagnostic de l infertilité et Aide Médicale à la Procréation» est organisé sous forme de modules obligatoires et optionnels. Il s obtient en capitalisant trois modules obligatoires et au moins

Plus en détail

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse

Nous avons tous un don qui peut sauver une vie. D e v e n i r. donneur de moelle. osseuse Nous avons tous un don qui peut sauver une vie D e v e n i r donneur de moelle osseuse Pourquoi s inscrire comme donneur de moelle osseuse? Pour des personnes atteintes de maladies graves du sang, la greffe

Plus en détail

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil

Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Liste des centres du sommeil homologués par la Société Française de Recherche et Médecine du Sommeil Cette liste n est pas exhaustive. Le classement est effectué par ordre alphabétique de région (Alsace,

Plus en détail

Demande de contribution/hébergement.

Demande de contribution/hébergement. Ref : DES102010 DEMANDE D HEBERGEMENT DES ECHANTILLONS BIOLOGIQUES ET DONNEES ASSOCIEES AUPRES DU CENTRE DE RESSOURCES BIOLOGIQUES GERMETHEQUE DEMANDE FAITE PAR LE DEPOSANT IDENTIFIE CIDESSOUS : Déposant/contributeur

Plus en détail

Emmanuelle PRADA BORDENAVE Directrice générale

Emmanuelle PRADA BORDENAVE Directrice générale Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2011, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation : éthique et législation, aspects biologiques et médicaux (30a) Docteur Pascale Hoffmann Octobre 2003

Assistance médicale à la procréation : éthique et législation, aspects biologiques et médicaux (30a) Docteur Pascale Hoffmann Octobre 2003 Assistance médicale à la procréation : éthique et législation, aspects biologiques et médicaux (30a) Docteur Pascale Hoffmann Octobre 2003 Pré-Requis : physiologie de l'ovulation physiologie de la gamétogénèse

Plus en détail

Stérilisation à visée contraceptive

Stérilisation à visée contraceptive Stérilisation à visée contraceptive Livret d information Conditions et démarches Accompagnement Stérilisation : méthodes et conséquences Autres méthodes contraceptives Vous envisagez d avoir recours à

Plus en détail

Centre d Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Hôpital Jeanne de Flandre - CHRU de LILLE.

Centre d Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Hôpital Jeanne de Flandre - CHRU de LILLE. Centre d Assistance Médicale à la Procréation (AMP) Hôpital Jeanne de Flandre - CHRU de LILLE. Equipe de Gynécologie Professeur Didier DEWAILLY (Chef de service) Docteur Christine DECANTER Docteur Catherine

Plus en détail

Devenez Donneurs Sommaire

Devenez Donneurs Sommaire Devenez Donneurs Sommaire 1 Devenir donneur de moelle : informations générales 2 Formulaire de candidature 3 Questionnaire Médical 4 Liste des centres dʼinscription 1. Devenir Donneur de Moelle Osseuse.

Plus en détail

3. Assistance médicale à la procréation

3. Assistance médicale à la procréation 3. Assistance médicale à la procréation Les premières techniques d assistance médicale à la procréation (AMP) sont issues de l expérience animale et ont consisté à pratiquer des inséminations de spermatozoïdes

Plus en détail

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint

Karim LAOUABDIA SELLAMI Directeur général adjoint Cette nouvelle édition des fiches régionales relatives à l activité d assistance médicale à la procréation (AMP) en 2012, dresse le bilan de la situation de chaque région au regard de ces activités. Les

Plus en détail

Unité d Assistance médicale à la procréation

Unité d Assistance médicale à la procréation Unité d Assistance médicale à la procréation le guide du couple Service Gynécologie Obstétrique Centre hospitalier régional d Orléans L équipe Du Centre d assistance médicale à la procréation du centre

Plus en détail

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation

Éducation à la sexualité et à la responsabilité. La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Éducation à la sexualité et à la responsabilité La contraception L avortement La stérilité L'aide à la procréation Définition contraception : Empêcher la conception d un embryon (la rencontre entre les

Plus en détail

Réglementation de l insémination intra-utérine

Réglementation de l insémination intra-utérine IAC.des questions? DOSSIER GUIDE «INSEMINATIONS INTRA-UTERINES» Laboratoire Ingels Vignon Vous avez décidé en accord avec votre gynécologue de débuter une prise en charge en vue d une insémination (technique

Plus en détail

PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers

PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Qu' en est t'il en réalité? 15 ème Journée gynéco-obstétricale Sophie Lemerle Unité d AMP, CHU d Angers PRINCIPALES TECHNIQUES DE PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ Cryoconservation

Plus en détail

Contraceptifs : Mode d action chimique

Contraceptifs : Mode d action chimique Pilule Modalité de mise en œuvre Un comprimé par jour à heure régulière Contraceptifs : Mode d action chimique > 99 % Voie orale, facile d utilisation Modification du mucus du Implant Inséré sous la peau

Plus en détail

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE

Réseau CAI Bpifrance L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE L EQUIPE DES CHARGES D AFFAIRES INTERNATIONAUX UBIFRANCE [Mise à jour : 10 mai 2014] 1 L équipe Siège UBIFRANCE Paris Michel Bauza Chef de Département UBIFRANCE siège, Paris Téléphone fixe 01 40 73 35

Plus en détail

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION

ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION CENTRE FIVETE COTE BASQUE DOSSIER GUIDE ASSISTANCE MEDICALE A LA PROCREATION Clinique BELHARRA 2 Avenue du Docteur Lafon 64100 BAYONNE Secrétariat Gynécologie 05 40 07 83 79 (Drs CAMPY et HARRAN) 05 59

Plus en détail

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION

Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Module 2 : 029 STÉRILITÉ DU COUPLE CONDUITE DE LA PREMIÈRE CONSULTATION Validé par le Dr Lavoué Épidémiologie - Prévalence des couples infertiles : 15 % - Prévalence des couples stériles : 4 % Dé nition

Plus en détail

Liste des titres et mentions autorisés (Mise à jour au 19 janvier 2012) ACUPUNCTURE OBSTETRICALE

Liste des titres et mentions autorisés (Mise à jour au 19 janvier 2012) ACUPUNCTURE OBSTETRICALE ACUPUNCTURE OBSTETRICALE Acupuncture obstétricale UNIVERSITE MONTPELLIER 1 UFR de médecine 2 rue Ecole de médecine CS 59001 34060 MONTPELLIER Cedex 2 Tél : 04.67.60.10.00 Montpellier, Paris 13 et Strasbourg,

Plus en détail

Conception : CHR d Orléans - Mars 2011

Conception : CHR d Orléans - Mars 2011 Conception : CHR d Orléans - Mars 2011 CENTRE HOSPITALIER RÉGIONAL D ORLÉANS 1, rue Porte Madeleine 45032 ORLÉANS CEDEX 1 www.chr-orleans.fr UNITÉ D ASSISTANCE MÉDICALE À LA PROCRÉATION LE GUIDE DU COUPLE

Plus en détail

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES

LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES LES MEDICAMENTS INDUCTEURS DE L OVULATION : LES GONADOTROPHINES RECOMMANDATIONS Actualisation 2007 Agence Française de Sécurité Sanitaire des Produits de Santé, avril 2007 Agence Française de Sécurité

Plus en détail

Brochure d information. unité de la médecine de la reproduction

Brochure d information. unité de la médecine de la reproduction Brochure d information unité de la médecine de la reproduction CARE Unité de la médecine de la reproduction 3 RENSEIGNEMENTS PRATIQUES Madame, Monsieur, HFR Fribourg Hôpital cantonal Clinique de gynécologie

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : memoires@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation.

Thème 3 A: Féminin, masculin. Sexualité et procréation. Thème 3 A: Féminin, masculin Sexualité et procréation. I- La double fonction des glandes génitales A- l activité testiculaire. Les testicules sont constitués de nombreux tubes séminifères et d un tissu

Plus en détail

www.pma-fc.fr EURO-QUALITY SYSTEM

www.pma-fc.fr EURO-QUALITY SYSTEM DOSSIER GUIDE www.pma-fc.fr EURO-QUALITY SYSTEM ISO 9001 SOMMAIRE page Présentation du Centre de PMA de la Polyclinique de Franche-Comté...2 La procréation naturelle...3 Formalités à remplir lors de l'entretien

Plus en détail

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction

Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction I] Régulation des naissances Chapitre 5 : La maîtrise de la reproduction 1) Méthodes de contraception et de contragestion Activité 1 : Décrire le mode d'action de différents moyens de contraception, comparer

Plus en détail

Clinique Bouchard 6 - Vitalia - Droits réservés - Reproduction interdite - F.I.V. 11/08

Clinique Bouchard 6 - Vitalia - Droits réservés - Reproduction interdite - F.I.V. 11/08 Clinique Bouchard 6 - Vitalia - Droits réservés - Reproduction interdite - F.I.V. 11/08 Madame, Monsieur, Vous avez un projet parental, et vos soucis d infertilité vous ont amené vers un parcours de Procréation

Plus en détail

ACTIVITES BIOLOGIQUES du centre d AMP

ACTIVITES BIOLOGIQUES du centre d AMP ACTIVITES BIOLOGIQUES du centre d AMP Dr Hervé LUCAS Centre Hospitalier Intercommunal d Annemasse- Bonneville (CHIAB) Laboratoire de Biologie Baltassat-Lucas Les différentes étapes de la FIVETE au laboratoire

Plus en détail

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat )

Indications reconnues : Anovulation (SOPK) Dysovulation (Phase lutéale courte, endomètre inadéquat ) Dr Geoffroy ROBIN Ensemble des procédures médicales permettant: la conception in vitro, le transfert embryonnaire, l insémination artificielle, Réponse à la demande d un couple ainsi que toutes les techniques

Plus en détail

1) Pourquoi? Les objectifs de la formation sont nombreux :

1) Pourquoi? Les objectifs de la formation sont nombreux : Chapitre 5 Essai d introduction d une démarche qualité à l officine par la formation interne du personnel. Application à la délivrance d une ordonnance d assistance médicale à la procréation 1) Pourquoi?

Plus en détail

La procréation médicalement assistée

La procréation médicalement assistée 1 La procréation médicalement assistée La bioéthique La bioéthique s intéresse aux problèmes que soulèvent, pour les êtres humains, les avancées de la biologie et de la médecine. Elle est, par essence,

Plus en détail

CENTRE DE PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE DE L OISE

CENTRE DE PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE DE L OISE CENTRE DE PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE DE L OISE RD : GP/SOIN/4-4/01 - Version : 1 - Application : 03-04-14 2 CENTRE DE PROCREATION MEDICALEMENT ASSISTEE DE L OISE SECTEUR CLINIQUE GHPSO : 1 Avenue

Plus en détail

Préservation de la fertilité féminine

Préservation de la fertilité féminine Préservation de la fertilité féminine Pr Catherine Poirot, Dr Marie Prades. Service de Biologie de la Reproduction, Hôpital Tenon 75020 Paris. INTRODUCTION Années 1960, 1970 : Majorité des patientes mouraient

Plus en détail

Don d ovocytes. Le cadre juridique du don en France et questions soulevées par le tourisme procréatif

Don d ovocytes. Le cadre juridique du don en France et questions soulevées par le tourisme procréatif Don d ovocytes Le cadre juridique du don en France et questions soulevées par le tourisme procréatif 1 Histoire du don d ovocytes en France Don d ovocytes pratiqué en France depuis 1987 1994 1 ères lois

Plus en détail

Bienvenue dans la clinique de fertilité Régionale de Mons.

Bienvenue dans la clinique de fertilité Régionale de Mons. Bienvenue dans la clinique de fertilité Régionale de Mons. Cette brochure regroupe les informations utiles afin de vous expliquer les étapes de la prise en charge de votre désir de grossesse : des examens

Plus en détail

vitrification des ovocytes taux fertilité baisse à partir ans devient quasi nul après ans

vitrification des ovocytes taux fertilité baisse à partir ans devient quasi nul après ans Octobre 2013 La loi de bioéthique autorisant la vitrification des ovocytes est entrée en vigueur en juillet 2011. La vitrification des ovocytes fait désormais partie des techniques de procréation médicalement

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation (AMP)

Assistance médicale à la procréation (AMP) Assistance médicale à la procréation Grossesses multiples Assistance médicale à la procréation (AMP) > Davantage de naissances issues de l AMP en Ile-de-France qu en France. > Des tentatives qui concernent

Plus en détail

Presenté par : Robert Terenzio et Souad Dreyfus

Presenté par : Robert Terenzio et Souad Dreyfus Gestation Pour Autrui aux USA : panorama général Presenté par : Robert Terenzio et Souad Dreyfus 1 Qu'est-ce que la Gestation Pour Autrui? Il y a deux types de Gestation Pour Autrui permis aux États- Unis.

Plus en détail

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre

FERTILITÉ. Le guide pratique de l Assistance Médicale à la Procréation (AMP) et des autres traitements. Si la grossesse se fait attendre Sous la direction du Dr Laurence LÉVY-DUTEL Isabelle BERTHAUT Laurence BRUNET Charlotte DUDKIEWICZ-SIBONY Dr Carole MINKER Dr Jérôme PFEFFER LE GRAND LIVRE DE LA FERTILITÉ Si la grossesse se fait attendre

Plus en détail

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF

Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF Liste des titres de formation autorisés par le CNOSF (Mise à jour au 4 juin 2013) Attention : Conformément aux articles R.4127-339 et R.4127-340 du code de la santé publique, seuls les titres, diplômes

Plus en détail

Insémination. le sperme d un donneur

Insémination. le sperme d un donneur Insémination artificielle avec le sperme d un donneur Démarche préalable à l insémination artificielle avec le sperme d un donneur 1- Diagnostic d infertilité par votre médecin traitant 2- Évaluation psychologique

Plus en détail

Ton stage en FIV. L équipe des infirmières. Contact : 02 764 10 16 02 764 41 02. Route 17 et puis continuer vers 19

Ton stage en FIV. L équipe des infirmières. Contact : 02 764 10 16 02 764 41 02. Route 17 et puis continuer vers 19 Ton stage en FIV Route 17 et puis continuer vers 19 L équipe des infirmières Contact : 02 764 10 16 02 764 41 02 Horaire Lundi : 07h00-15h00 (unité 41) en tenue blanche Mardi : 07h30-15h00 (unité 41) en

Plus en détail

Alsace voir légende des activités en bas de page. Aquitaine voir légende des activités en bas de page

Alsace voir légende des activités en bas de page. Aquitaine voir légende des activités en bas de page Alsace 67 SCHILTIGHEIM CMCO autorisées : x x x x 67 STRASBOURG HOPITAL CIVIL / NOUVEL HOPITAL CIVIL autorisées : x 68 MULHOUSE CLINIQUE DIACONAT ROOSEVELT autorisées : x x x Aquitaine 24 PERIGUEUX POLYCLINIQUE

Plus en détail

Scroll down for the full contact details of these training centres.

Scroll down for the full contact details of these training centres. FRANCE Paediatric Respiratory Medicine national training representative responsible: Prof. Dr A. CLEMENT, Prof. Dr P. SCHEINMANN Status of national recognition: French Paediatric Respiratory Medicine has

Plus en détail

CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE

CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE CANCER ET FERTILITÉ: DÉMARCHE FRANCILIENNE Dr Julie Bénard, Hôpital Jean Verdier, Bondy (93) Réseau ONCORIF Ateliers soins de support Amiens, 1/10/2015 PRÉSERVATION DE LA FERTILITÉ (PF) FÉMININE Amélioration

Plus en détail

Insémination Artificielle

Insémination Artificielle Insémination Artificielle Insémination Artificielle Sommaire Qu est-ce que l Insémination Artificielle?.... 4 L Insémination Artificielle......... 4 La Stimulation Ovarienne...... 5 La Capacitation du

Plus en détail

Accès Raccordement d ERDF

Accès Raccordement d ERDF Direction Raccordements Accès Raccordement d ERDF Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.2.1 Nombre de pages : 13 Résumé Ce document décrit le rôle : - des Accueils Raccordement Électricité (ARÉ)

Plus en détail

Coordonnées des Centres d Evaluation et d Information sur les Pharmacodépendances (CEIP)

Coordonnées des Centres d Evaluation et d Information sur les Pharmacodépendances (CEIP) Coordonnées des Centres d Evaluation et d Information sur les Pharmacodépendances (CEIP) Bordeaux - Caen - Clermont-Ferrand - Grenoble - Lille - Lyon - Marseille - Montpellier - Nancy - Nantes - Paris

Plus en détail

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14

Identification : ERDF-NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 3. ACCES RACCORDEMENT D Identification : -NOI-RAC-02E Version : V.3.0 Nombre de pages :14 Version Date Nature de la modification Annule et remplace V.1.0 17/10/2013 Version initiale -NOI-RAC-02E V.2.7

Plus en détail

PARLIAMENTARY RESEARCH BRANCH DIRECTION DE LA RECHERCHE PARLEMENTAIRE

PARLIAMENTARY RESEARCH BRANCH DIRECTION DE LA RECHERCHE PARLEMENTAIRE PRB 00-35F TECHNIQUES DE REPRODUCTION : MATERNITÉ DE SUBSTITUTION, DON D OVULES ET DE SPERME Sonya Norris Division des sciences et de la technologie le 8 février 2001 PARLIAMENTARY RESEARCH BRANCH DIRECTION

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION au FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE (FNSP)

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION au FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE (FNSP) DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION au FONDS NATIONAL DE SOUTIEN RELATIF A LA PENIBILITE (FNSP) 1. Identification de votre entreprise Raison Sociale: N SIREN : Nom du représentant légal de l Entreprise :

Plus en détail

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse

Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse Leçon 4 : Rencontre des gamètes et début de grossesse I. LES PROCESSUS BIOLOGIQUES ABOUTISSANT A UNE GROSSESSE. A. Comportement reproducteur. 1) Chez les mammifères non hominidés. Chez les mammifères non

Plus en détail

Bilan cours Féminin, masculin

Bilan cours Féminin, masculin Bilan cours Féminin, masculin Objectifs de cette partie du programme : - (TD n 1) Exploiter diverses expériences afin de retrouver les caractéristiques du fonctionnement de l appareil reproducteur féminin

Plus en détail

INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE. Dr ML TAILLAND

INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE. Dr ML TAILLAND INTERÊT PRATIQUE DES MARQUEURS D INSUFFISANCE OVARIENNE Dr ML TAILLAND Les marqueurs d insuffisance ovarienne Un couple /7 consulte pour désir d enfant, Première grossesse plus tardive bilan pour décider

Plus en détail

Lexique. Cellule endocrine : Cellule qui libère (sécrète) une hormone dans le sang.

Lexique. Cellule endocrine : Cellule qui libère (sécrète) une hormone dans le sang. Lexique Bioéthique : Morale concernant les questions posées par les innovations médicales qui impliquent une manipulation du vivant comme les expérimentations sur l Homme, les greffes d organes, la procréation

Plus en détail

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 2008-2009 deuxième Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: EXPLORATION DE L INFERTILITÉ ET AIDE MÉDICALE À LA PROCRÉATION

Plus en détail

Brochure d information

Brochure d information Centre de stérilité masculine et Centre d Études et de Conservation des Œufs et du Sperme humain CECOS Midi-Pyrénées Hôpital Paule de Viguier 330 avenue de Grande-Bretagne CHU de Toulouse 2005 Brochure

Plus en détail

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE

EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE EXPLORATION DU COUPLE INFERTILE Dr Juliette GUIBERT Gynécologue-obstétricienne CMC Baie de Morlaix CHEM/APSPM, 19 février 2015 Définition 1 à 2 ans d exposition au risque de grossesse En dehors d antécédents

Plus en détail

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant.

Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. Activité 7 : Des méthodes contraceptives, permettent de choisir le moment d avoir ou non un enfant. La contraception représente l ensemble des méthodes ayant pour but d empêcher une grossesse en cas de

Plus en détail

http://b-mehdi.jimdo.com

http://b-mehdi.jimdo.com Mme HABLI RAJA * * * * DEVOIR DE SYNTHESE 3 jeudi 07 mai2009 SECTION : 4 ème SCIENCES EXPERIMENTALES 2 EPREUVE : SCIENCES NATURELLES DUREE : 3 heures PREMIERE PARTIE ( 08 points ) I- QCM : voir copie à

Plus en détail

SOMMAIRE. I Introduction : 2. II L insémination Artificielle avec sperme de Conjoint (IAC) : 4. A La Fécondation In Vitro classique.

SOMMAIRE. I Introduction : 2. II L insémination Artificielle avec sperme de Conjoint (IAC) : 4. A La Fécondation In Vitro classique. SOMMAIRE I Introduction : 2 II L insémination Artificielle avec sperme de Conjoint (IAC) : 4 III - La Fécondation In Vitro (FIV) : A La Fécondation In Vitro classique. 10 B L injection de spermatozoïde

Plus en détail

La procréation médicalement assistée

La procréation médicalement assistée Fiche Participant 1 La procréation médicalement assistée La bioéthique La bioéthique s intéresse aux problèmes que soulèvent, pour les êtres humains, les avancées de la biologie et de la médecine. Elle

Plus en détail

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple»

1- Module : «Aspects épidémiologiques et économiques de l infertilité du couple» Le CEC de Médecine de la Reproduction a été lancé depuis l année scolaire 2007/2008. C est le seul diplôme tunisien qui traite de ce sujet. Le public cible : - Les Résidents en, urologie, endocrinologie

Plus en détail

FIV. Equipe AMP La Sagesse Rennes LA FÉCONDATION IN-VITRO

FIV. Equipe AMP La Sagesse Rennes LA FÉCONDATION IN-VITRO DOSSIER GUIDE FIV Equipe AMP La Sagesse Rennes DOSSIER GUIDE LA FÉCONDATION IN-VITRO 1 COMPOSITION DE L'EQUIPE DE FECONDATION IN VITRO... 5 I - LA FÉCONDATION IN VITRO (FIV)... 7 III-1 Le bilan préalable

Plus en détail

RÉGLEMENTATION DES TECHNIQUES

RÉGLEMENTATION DES TECHNIQUES C Bibliothèque du Parlement RÉGLEMENTATION DES TECHNIQUES DE REPRODUCTION ET DE GÉNÉTIQUE SUR LE PLAN INTERNATIONAL Capsule d information pour les parlementaires TIPS-16F Le 30 juin 2002 ontrairement à

Plus en détail

37 centres de simulation de France

37 centres de simulation de France 37 centres de simulation de France AIX EN PROVENCE AMIENS ANGERS BREST ENSOSP - Pôle pédagogique 1070, rue du Lieutenant Parayre BP 20316 13798 Aix-en-Provence CEDEX 3 Tél. : +33 (0) 442390400 CPA SimUSanté

Plus en détail

Règles de sécurité sanitaire (Guide des Bonnes Pratiques - Arrêté du 12/01/1999)

Règles de sécurité sanitaire (Guide des Bonnes Pratiques - Arrêté du 12/01/1999) - Clinicien non soumis à agrément - Recueil du sperme et sa préparation Laboratoire agrée - IA Technique d'amp à part entière (article 152-152.2) - Couple hétérosexuel - Vivant au moment de l'acte - Mariés

Plus en détail

Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk

Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk PMA au Royaume-Uni Le don et la GPA Robert Forman CRM London www.crmlondon.co.uk 1 Techniques PMA au Royaume-Uni Don d ovules Donneuses connues Donneuses anonymes Dons de sperme Connu Anonyme Gestation

Plus en détail

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2

LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS. Université Lille 2 LES MASTERS 2 DANS LE DOMAINE DES STAPS EN FRANCE 2012/2013 NORD-PAS-DE-CALAIS Université Lille 2 Master STAPS «Grand Nord» - Entraînement et Optimisation de la Performance Sportive _ option Préparations

Plus en détail

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche.

Vous ne tirerez aucun avantage financier de votre participation au programme de recherche. EXEMPLE D INFORMATION RELATIVE AU CONSENTEMENT PROGRAMME DE RECHERCHE VISANT À OBTENIR DES LIGNÉES DE CELLULES SOUCHES EMBRYONNAIRES HUMAINES À PARTIR D EMBRYONS CRYOPRÉSERVÉS La présente invitation à

Plus en détail

RÈGLEMENT GAIN CLIENT «OPERATION COTISATION MULTIRISQUES HABITATION OFFERTE» DU 01/10/2013 au 31/10/2013

RÈGLEMENT GAIN CLIENT «OPERATION COTISATION MULTIRISQUES HABITATION OFFERTE» DU 01/10/2013 au 31/10/2013 RÈGLEMENT GAIN CLIENT «OPERATION COTISATION MULTIRISQUES HABITATION OFFERTE» DU 01/10/2013 au 31/10/2013 Article 1 : Société Organisatrice BPCE Assurances, Société Anonyme au capital de 61.996.212 euros,

Plus en détail

IV. Rencontre des gamètes et début de grossesse :

IV. Rencontre des gamètes et début de grossesse : TS- SVT - Chapitre 5 PROCREATION (suite) IV. Rencontre des gamètes et début de grossesse : TP procréation - 4 1 ) La fécondation : La fécondation a lieu dans la partie terminale des trompes (oviducte)

Plus en détail

Assistance médicale à la procréation CCAM

Assistance médicale à la procréation CCAM Assistance médicale à la procréation 1 CCAM Prise en charge par l assurance maladie Il ne faut pas confondre : L exonération du ticket modérateur L 322-3.12 code SS pour les investigations nécessaires

Plus en détail

Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs?

Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs? Résultats de la FIV/ICSI après 40 ans Existe- t- il des facteurs prédic=fs? Strasbourg, 20 Septembre 2013 Introduc=on 2 phénomènes de société: augmenta=on de l âge moyen à la maternité et augmenta=on de

Plus en détail

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT

LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT DESC d ANDROLOGIE, DU d études complémentaires en Andrologie 30 Mai 2013 LES INSÉMINATIONS ARTIFICIELLES AVEC SPERME DU CONJOINT Bob WAINER PH Responsable du Centre d AMP du CHI Poissy Saint Germain DES

Plus en détail

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE

SERVICE DE GYNECOLOGIE OBSTETRIQUE - CLINIQUE DE FERTILITE 1 TABLE DES MATIERES 1. Un petit mot d introduction 2. En quoi consiste le don d ovocyte? 3. A qui s adresse le don d'ovocyte? 4. Les différents types de don d ovocyte A. Le don anonyme B. Le don dirigé

Plus en détail

La mienne est. La mienne est. en comprimés

La mienne est. La mienne est. en comprimés La mienne est dans mon bras La mienne est au cuivre La mienne est en latex La mienne est sans ordonnance La mienne dure 3 ans La mienne n est pas contraignante La mienne est remboursée La mienne est en

Plus en détail

www.dondemoelleosseuse.fr

www.dondemoelleosseuse.fr Agence relevant du ministère de la santé www.dondemoelleosseuse.fr 01 Pourquoi devenir Veilleur de Vie? Le don de moelle osseuse peut sauver des vies. Chaque année, des milliers de personnes - enfants

Plus en détail

64 ÈME CE ET ENTREPRISE FINAN CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES

64 ÈME CE ET ENTREPRISE FINAN CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES 64 ÈME CONGRÈS DE L ORDRE DES EXPERTS-COMPTABLES LES CENTRES D INFORMATION SUR LA PRÉVENTION DES DIFFICULTÉS DES ENTREPRISES ENTREPRISE EN DIFFICULTÉS : ANTICIPATION, ACCOMPAGNEMENT ET FINANCEMENT CE ET

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Adéquation du traitement de Don d Ovocytes

FOIRE AUX QUESTIONS. Adéquation du traitement de Don d Ovocytes FOIRE AUX QUESTIONS Adéquation du traitement de Don d Ovocytes 1. Le traitement de don d ovules est approprié pour moi? Le don d'ovules est le traitement recommandé pour les femmes ayant des problèmes

Plus en détail