LES MONTAGES AMPLIFICATEURS FONDAMENTAUX A TRANSISTORS BIPOLAIRES

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LES MONTAGES AMPLIFICATEURS FONDAMENTAUX A TRANSISTORS BIPOLAIRES"

Transcription

1 LS MONTAGS AMPLIFIATURS FONDAMNTAUX A TRANSISTORS IPOLAIRS Philippe ROUX 2005

2 AMPLIFIATUR A TRANSISTOR NPN MONT N MTTUR OMMUN 1 PARTI : ONPTION DU MONTAG MTTUR OMMUN On considère le montage donné en figure 1 qui représente un transistor NPN alimenté sous une tension d alimentation V de 20V. e transistor a été polarisé «en tension» par les résistances R 1 et R 2, de telle manière que son courant de repos de collecteur soit fixé à 6.5 ma. Sur le schéma est indiqué la valeur du potentiel par rapport à la masse de la base, de l émetteur et du collecteur. R 1 I repos 6.5 ma 22 kω R 2 kω V = 20 V 1.25 V 68 µa I repos 7 V 0.65 V R kω R 100 Ω Figure 1 : transistor NPN polarisé On désire obtenir un montage amplificateur dit «en émetteur commun». Pour cela il est nécessaire d exciter le montage entre base et masse par un générateur sinusoïdal indépendant de résistance interne tel que : e g = gm sin (ωt). La tension de sortie v s du montage doit alimenter une résistance d utilisation R u (figure 2). V = 20 V 7 V v s 0 V v e v e 1.25V L1 R 1 22 kω R 2 kω L2 0 V v s R g v e v e R 1 R 1.8 kω 100 Ω 0.65 V D v s v s R U 2 kω Figure 2 : Montage amplificateur en émetteur commun 1

3 On doit dans un premier temps résoudre un problème. n effet, le générateur délivre une tension sinusoïdale v e qui évolue autour de zéro volt. ette tension ne peut pas être appliquée directement entre la base et la masse qui doit rester au potentiel de 1.25 V pour que le transistor reste correctement polarisé. De même, et pour la même raison, on ne peut pas connecter directement la résistance R u entre le collecteur et la masse. On doit donc pour résoudre ce problème, utiliser des condensateurs de «liaisons» L1 et L2 qui se comportent : n régime continu comme des circuits ourts. n régime sinusoïdal comme une impédance de module Z L = (ω. L ) 1 qui sera négligeable devant les résistances du circuit à condition de choisir une valeur connable pour L1 et L2. On peut aussi mettre en parallèle ac la résistance R une capacité D dite de «découplage» qui se comporte encore comme un courtcircuit pour le régime sinusoïdal imposé par e g. 2 PARTI : ANALYS GRAPHIQU D L AMPLIFIATION : DROIT D HARG DYNAMIQU On va s intéresser aux tensions sinusoïdales qui sont représentées en figure 2 et qui évoluent autour des tensions continues indiquées sur cette même figure. Sachant que la tension continue V est fixe par principe, ses variations sont nulles. La tension V se comporte donc pour les variations comme un courtcircuit. Dessinons dans ces conditions le schéma du montage aux variations (figure 3) en tenant compte du fait que les condensateurs se comportent eux aussi comme des courtcircuits. ic ib R1// vbe vce R//Ru Figure 3 Le schéma de la figure 3 conduit à définir la droite de charge dynamique du transistor liant la variation de la tension v ce à celle de i c. ette droite est différente de la droite de charge statique (figure 4). n effet : lle passe par le point de repos (lorsque (t) est nul) Son coefficient directeur est tel que : V = (R //R u ) I. 2

4 aractéristique de transfert V = 6.35 V I en ma 20 aractéristiques de sortie Ien µa 180 = Saturation Droite de charge dynamique Variations de i c 6.5 ma 5 Prepos Ien µa µa 0 0,45 20 locage V V V en V 0,5 Variations de Vce 0,55 Prepos I en µa aractéristique d entrée 0, V 0,65 Variations de Vbe 0,7 V en V Figure 4 : illustration de l effet amplificateur La figure 4 illustre ac les caractéristiques du transistor l effet amplificateur. n effet, la variation de la tension v be (égales à v e ) autour de la tension V repos de V, entraîne une variation du courant de collecteur autour de sa valeur de repos soit 6.5 ma. omptetenu de la droite de charge dynamique, on obtient des variations de la tension v ce (égales à v s ) de part et d autre de sa valeur de repos 6.35 V. La tension sinusoïdale de sortie v s est donc en opposition de phase et d amplitude beaucoup plus grande que celle de v e. ependant l amplitude de la tension d entrée v e doit être faible sous peine de voir apparaître une distorsion de la tension de sortie v s. n effet, si on augmente l amplitude de v be, la nonlinéarité de la caractéristique d entrée va produire une tension de sortie non sinusoïdale. n résumé, pour être en régime linéaire, on doit se contenter d appliquer des petites variations sinusoïdales à l entrée du montage. Dans tous les cas, la tension de sortie v s ne peut pas dépasser les deux limites qui correspondent au blocage et à la saturation du transistor. 3

5 3 PARTI : SHMA QUIVALNT AU TRANSISTOR NPN (OU PNP) AUX FRQUNS MOYNNS T AUX PTITS VARIATIONS Si l amplitude de la tension d entée v e est suffisamment petite (petites variations), le transistor NPN (ou PNP) peut être simulé par le schéma équivalent linéaire suivant : ib vbe r be rce gm vbe ic ou β ib Figure 5 : schéma équivalent au transistor NPN (ou PNP) La jonction passante, est représentée par sa résistance dynamique r be ntre collecteur et émetteur, l effet transistor est représenté par un générateur de courant dépendant de v be ou de i b à savoir : [g m.v be ] ou [.i b ]. La résistance r ce représente la résistance interne du générateur de courant dépendant. 1) Mesure des paramètres sur les caractéristiques du transistor. Les paramètres r be, β et r ce se déterminent graphiquement autour du point de repos : r be ( dv ) di Prepos ( di ) di V constant r ce 2) alcul des paramètres ( dv di ) I constant Il est plus commode de calculer les paramètres r be, g m (transconductance) et r ce du transistor à partir de la connaissance : Son courant de repos I repos (6.5 ma) Du gain en courant β (94) De sa tension de arly V A ( 247 V) : r be U T I repos 361 g m I repos U T 260mS r ce V A V repos I repos 39k 4

6 4 PARTI : DTRMINATION DS PRFORMANS DU MONTAG AMPLIFIATUR MTTUR OMMUN Le calcul des performances du montage amplificateur s effectue sur le schéma de la figure 6. e schéma est obtenu en remplaçant dans la figure 3, le transistor par son schéma équivalent en [gm.vbe]. ig ib ic vbe rbe gm vbe rce vce R//Ru R1// Schéma équivalent au transistor Figure 6 : schéma équivalent aux petites variations du montage complet. Les résultats du calcul des performances du montage sont résumés dans le tableau suivant : Gain en tension en charge: A V v s v e A V g m.(r ce // R // R u ) 253 Gain en tension à vide: A V0 v s v e A V g m.(r ce // R ) 494 Résistance d entrée vue par (e g, R g ) : R e v e i g R 1 // R 2 // r be 296 Résistance de sortie vue par R u * R s R ce // R 1.9k Gain en puissance A p A P 10log(A v 2 R e R u ) 40d (*)Méthode «de l ohmmètre» permettant de calculer R s : ourtcircuiter e g (et non v e ). nler R u et mettre à sa place un générateur sinusoïdal u qui débite un courant i. Dans ces conditions R s est l'expression du rapport u / i. omptetenu des résultats du tableau, l étage amplificateur prend la forme de synthèse suivante : 1.9k Ω Rs Re Av0 296 Ω 494 v e Ru Réprésentation synthétique de l étage amplificateur 5

7 5 PARTI : PRFORMANS DU MONTAG AMPLIFIATUR N MTTUR OMMUN SANS APAIT D DOUPLAG D LA RSISTAN D MTTUR Le montage étudié précédemment est caractérisé par un gain en tension important. ependant, il faut pour cela découpler la résistance d émetteur R par un condensateur de découplage d de forte valeur. On se propose d étudier maintenant les performances du montage sans la capacité d sachant que la polarisation est inchangée. Le nouau schéma équivalent au montage complet aux petites variations en β ib (plus pratique pour ce montage) est indiqué en figure 7. La résistance interne r ce du transistor est négligée car elle complique inutilement les calculs. ig Schéma équivalent au transistor β ib ib rbe R1// R R//Ru (β1) ib Figure 7 L analyse du schéma permet de déterminer les expressions des performances du montage : R e Résistance d entrée Gain en tension Résistance de sortie v e R i 1 // R 2 // r be ( 1)R (R g A // R u ) v 9.6 R r 1.4 kω be ( 1)R s = R = 2 kω e montage amplificateur en émetteur commun ac R présente des avantages par rapport au montage où la résistance R est découplée par d : Sa résistance d entrée est plus grande Dans certaines conditions, son gain en tension ne dépend plus du gain en courant β du transistor. n effet, pour r be << (β1) R ), on obtient alors : A v R // R u R = 10. 6

8 6 PARTI : RPONS N FRQUN DU MONTAG MTTUR OMMUN Le schéma équivalent de la figure 7 a permis de calculer le gain du montage A v aux fréquences moyennes (9.6). Le signe négatif du gain indique que la tension de sortie v s est en opposition de phase ac la tension d entrée v e. Si on fait varier la fréquence du générateur d excitation e g dans un large domaine de fréquences, le module du gain Av ne sera pas constant. La figure 8 montre alors la courbe de réponse du montage : A v F(f). On distingue sur le graphe : La zone des fréquences moyennes où le module du gain est constant (9.6) Le domaine des basses fréquences où le gain est plus faible. Les condensateurs de liaisons et de découplage sont responsables de cette chute du gain. Le domaine des hautes fréquences où le gain chute à nouau. n H.F., le schéma équivalent du transistor présenté en figure 5 doit être modifié pour tenir compte des capacités des jonctions. On défini alors les deux fréquences de coupure du montage f b et f h qui correspondent aux fréquences pour lesquelles le module du gain aux fréquences moyennes est divisé par 2.La bande passante du montage amplificateur f est donné par leur différence. module de Réponse en fréquence Frequency (Hz) Av aux fréquences moyennes k 10k 100k 1M 10M A V 2 ande passante F 4 2 0e000 MAG(V(VS)) fb = 6 Hz *RAL(.P.)* Figure 8 : courbe de réponse en fréquence fh= 1.6MHz 7

9 Dans tout le domaine de fréquences, par la présence de condensateurs, le gain du montage est un nombre complexe. Aussi le déphasage de la sortie par rapport à l entrée est fonction de la fréquence comme indiqué en figure 9. Aux fréquences moyennes ce déphasage est égal à 180. Il tend rs zéro en basses et hautes fréquences. Déphasage de / Frequency (Hz) k 10k 100k 1M 10M e PH_DG(V(VS)) Figure 9 : déphasage de / en fonction de la fréquence. 8

10 Amplificateur. à transistor NPN V = 20V R1 R 7,10 V Schéma aux petites variations des deux montages 0 V v e 1,25 V L1 6.5 ma 68 µa L2 0 V 0,65 V RU R rce vbe r be ib gm vbe ou β ib R1// R R//Ru Amplificateur. à transistor PNP V = 20V 0 V V L V 68 µa R 13 V A v = ( R // R u ) r be R ( 1) [ ] R e = R 1 // R 2 // r be R ( 1) R1 6.5 ma R L2 RU 0 V R s = R

11 TRANSISTOR NPN : AMPLIFIATUR OLLTUR OMMUN V = 15 V 9,6 V R I repos 0 V 1kΩ 1 I repos 0,6 V R 9 V 2 RU 50 Ω 0 V V 15 V Figure 1 Le schéma d'un étage amplificateur à transistor monté en collecteur commun, alimenté sous une tension d'alimentation V de 15 V, est donné en figure 1.Il utilise, à T = 25, un transistor NPN au silicium tel que : ß = 300, V = 0,6 V, Tension de arly : V A = 200 V 1) On choisit le point de repos du transistor tel que : I repos = 3 ma et V repos = 6 V. alculer la valeur de la résistance d'émetteur R et de polarisation R Sous quelle tension continue sont chargées les capacités 1 et 2? 2) Dessiner le schéma équivalent du montage complet pour les petites variations imposées par le générateur d'attaque sinusoïdal (e g, R g ). Les capacités de liaisons 1 et 2 ont une impédance négligeable à la fréquence de travail. hoisir le schéma en ß i b pour simuler le transistor. 3) alculer la valeur des paramètres du transistor autour de son point de repos : r be, g m et r ce. 4) Déterminer la résistance d'entrée R e du montage vue par le générateur d'attaque (e g, R g ). On rappelle que R e = v e / i g où i g représente le courant variable imposé par e g. 5) hercher l'expression et calculer le gain en tension en charge : A v = v s /v e. 6) alculer le gain en puissance A p de l'étage en déciels et son gain en courant A i. 7) hercher l'expression et calculer la résistance de sortie R s du montage vue par la résistance R u. On rappelle la méthode générale permettant de construire le schéma permettant le calcul de R s : ourtcircuiter e g (et non v e ). nler R u et mettre à sa place un générateur sinusoïdal u qui débite un courant i. Dans ces conditions R s est l'expression du rapport u / i. SOLUTION 1) On se place en régime continu ac le générateur e g annulé. Les capacités chargées sous une tension continue se comportent alors comme des circuits ourts. V M = V repos V = 9V V M = R I repos ( ac un ß de 300, le courant de base est négligeable ). R = 3 KΩ V M = V repos V M = 9,6 V I repos = I repos /ß = 3 µa R = 540 kω Les tensions continues aux bornes des capacités sont indiquées sur la figure 1.

12 2) ig rbe (β1) ib ib R β ib rce R Ru Réqui 3) r be = U T I repos = 2,5 K g m = I repos U T = 0,12 ms r ce = V repos V A I repos = 68,7 K 4) On écrit l équation au noeud : i g = v i e i g R b = 1 1 =R v e R v e R e = R // v e e i b i b On recherche ensuite une relation liant v e et i b : v e = r be i b ( 1) i b R équi On obtient alors : R e = R // r be ( 1) R équi R e = 16,7 KΩ 5) La tension de sortie est telle que : v s = ( 1) i b R équi. omptetenu de l expression de v e précédente : ( 1) R équi A v = = 0,855 r be ( 1) R équi 6) A P = 10 log A v 2 R e R u = 23,9 d A i = A P A v = 285,6 7) rbe i R ib β ib rce R u i u n s inspirant de la méthode indiquée en Q4, appliquée en amont du noeud, on obtient : u i = i' R R // r s = R // r ce // u ce i' On recherche ensuite une relation entre u et i. u = i b (r be R g // R ac i' = ( 1) i b entraîne : R s = R // r ce // R g // R r be 1 = 11,6

13 TAG AMPLIFIATUR : TRANSISTOR NPN N AS OMMUN R1 R 1,2 KΩ V = 15 V d 50Ω 1 2 RU 6 KΩ R 1 KΩ M Le schéma d'un étage amplificateur à transistor NPN monté en base commune est donné cidessus. Il utilise un transistor NPN au silicium tel que, à T = 25 : = 100, V 0,6 V tension de arly : V A = 100 V 1) Quelle valeur doiton donner aux résistances R 1 et R 2 pour polariser correctement le transistor ac un courant de repos de collecteur I = 4 ma? 2) Dessiner le schéma équivalent au montage complet aux petites variations et aux fréquences moyennes sachant que toutes les capacités ont alors une impédance négligeable. On utilisera le schéma équivalent en " g m v be " pour simuler le transistor. 3) Déterminer les paramètres r be, g m et r ce du transistor autour de son point de fonctionnement. 4) hercher l'expression et calculer les caractéristiques essentielles de cet étage amplificateur : a) Le gain en tension en charge A v = v s /v e et à vide A v0 b) La résistance d'entrée R e vue par le générateur d'attaque (e g, R g ) c) La résistance de sortie R s vue par la résistance d'utilisation R u (montrer que R s peut se mettre sous la forme : R //k r ce où k est une constante dont on donnera l expression).

14 SOLUTION Question 1 : 4mA V = 15 V 4,6V R kω R1n : 22 kω 10,2V I = 40 µa R 1,2 KΩ 10 I = 400 µa 4V 11.5 kω n : 10 kω R 1 KΩ M Question 2 : schéma équivalent au montage complet aux petites variations et aux fréquences moyennes sachant que toutes les capacités ont alors une impédance négligeable. rce RG R vbe rbe gm vbe R // Ru Question 3 :paramètres du transistor : r be = U T I repos =625 g m =40 I repos =160 ms r ce = V A V repos I repos =26.5 k Question 4a : quation au noeud : v e v s r ce g m v be v s R c // R u =0 sachant que v be = v e, on obtient : A v =( g m 1 ) (R r c // R // r u ce ) soit A v = 154 ce Gain en tension à vide (R u infinie) : A v0 = Question 4b : Résistance d entrée R e vue par le générateur d attaque (e g,r g ) : R e = v e i g =R // r be // v e i v e =r ce (ig m v be )(R c // R u ) i

15 rce ig i i RG R vbe rbe gm vbe R // Ru Sachant que : = vbe, il vient : v e i = r ce (R c // R u ) 1g m r ce soit : R e =R // r be // r ce (R c // R u ) 1g m r ce A.N. la résistance d entrée est sensiblement égale à (g m )1 = 6.25 Ω. Question 4c : Résistance de sortie vue par R u. Schéma du montage selon la méthode de l ohmmètre : rce i i vbe i gm vbe Req rbe // R //RG u R u R s =R c // u i' ac : u =r ce (i' g m v be )R eq i' et v be = R eq i' il vient : A.N. R s =1 kω // 220 kω = 995 Ω. R s =R c // k.r ce ac : k =1 g m R eq R eq r ce

16 MONTAGS FONDAMNTAUX TRANSISTOR IPOLAIR NPN V V V R1 R R1 R1 R RG R RU RG R RU R RG RU Montage émetteur commun Montage collecteur commun Montage base commune R e = R p // [ r be ( 1) R ] R e = R p // r be ( 1)(R // R U ) [ ] R e 1 g m = r be A v = (r ce // R // R U ) r be ( 1)R A v = ( 1) (r ce // R // R U ) r be ( 1) (r ce // R // R U ) 1 A v = (g m 1 r ce ) (r ce // R // R u ) R s = R // k' r ce ac : k' > 1 R s = R // (R G // R p ) r be 1 R s = R // k r ce ac : k >1 La résistance R p représente R 1 //R 2. Le formulaire est utilisable pour les montages à transistors PNP. Les paramètres du transistor sont tels que : g m = I repos U T r be = U T I repos r ce = V A V I repos La résistance R G peut être la résistance de sortie de l étage amont et R U la résistance d entrée de l étage aval.

17 ALUL DS APAITS D LIAISONS V R1 2 T2 RG 1 T1 RU R1 d Schéma équivalent petites variations et fréquences moyennes RG 1 Rs 2 Re Av0 RU f ce = 1 2 (R G R e ) 1 f cs = 1 2 ( R s R u ) 2 ourbe de réponse en fréquence du montage complet : choix de l atténuation par rapport aux fréquences moyennes d At. (d) v s e g f. moy. d 0 f1 fréquences moyennes f At(d) = 10.log1 f ce f log1 f cs f 1 2

18 ALUL D UN APAIT D DOUPLAG V R1 2 T2 RG 1 T1 RU R1 d Schéma équivalent petites variations et fréquences moyennes Rth eth v d F découplage = e th v e th d = 10.log1 1 (.R th. d ) 2 1. d = R th F déc 1

19 ASSOIATION MTTUR OMMUNAS OMMUN (ASOD) emetteur com. base com. V R1 R3 L1 T2 T1 1 D1 R4 L2 2 Ru R e1 = R 1 // R 2 // r be1 A V1 = g m1 R e2 R e2 = 1 g m2 ( ) A V 2 = g m2 R 2 // R u R s2 = R 2

20 AMPLIFIATUR ASOD OMPNS V = 20 V R 1 R ase com. T 2 VZ 6 v R 2 p 1.2 nf 10 µf metteur com. T 1 L1 R 3 R 56 nf 25 nf 0 nf v s g = m R v e 1g m R 1 j (1 j )(1 j 1 ) =R p = R 1 = 1 g m R ourbe de réponse optimale lorsque : R.p = R Large bandesmall Signal A8 Frequency 1k 3k 10k 32k 100k 316k 1M (Hz) e000 5 = 56 nf = 25 nf Sans *RAL(P)* fh = 40 khz fh = 364 khz fh = 512 khz

21 ASSOIATION MTTUR OMMUN OLLTUR OMMUN V = 15 V R1 R1= Re2 / k I1 I2 0, 6 V I2 T2 0 V Rs imposée T1 I2 R1? M (0 V) On désire avoir : V = 15 V Une tension de repos en sortie nulle : VS = 0 V Une résistance de sortie Rs fixée Une résistance d entrée de l étage T2 k fois plus grande que la résistance de sortie de T1 R c1 = 1 k r be2 β R 2 r be2 = β U T I 2 r be2 = β U T V R 2 ac I 2 = V R 2 R s = R 2 // R c1 r be2 β R s = R 2 // R 2 k 1 ( k 1) U T V négligeable devant 1 R 2 = ( k 1 ) R s

22 Miroir de courant à transistors PNP V = 15 V T1 I1 1 R1 T2 Iref u i rce1 1 gm1 vbe1 gm2vbe vbe1 = vbe2 rce2//rbe2//rbe1// Détermination de la résistance de sortie vue par R1 Transistor en émetteur commun à charge acti V = 15 V R I 1 T1 T2 Iref T3 R R ib vbe r be R rce gm vbe ou β ib i rce1 Schema du montage complet en régime des petites variations : la résistance rce1 de T1 constitue la charge de T3

23 AMPLIFIATUR SLTIF N MTTUR OMMUN V R D1 SHMA N RGIM ONTINU R1 V L r accord R1 R r L1 L2 R D2 R SHMA DU MONTAG SHMA N RGIM SINUSOIDAL PTITS VARIATIONS Q L = L 0 r L 0 2 = 1 vbe rbe gm vbe Réqui L accord R1// R équi = r ce //Q L 2.r OUR D RPONS N FRQUN g m R équi v s v e g m R équi 2 f0 f = f 0 Q ac: Q = R équi L 0

TD N 1 : transistor bipolaire

TD N 1 : transistor bipolaire Exercice 1 TD N 1 : transistor bipolaire ETUDE STATIQUE VB = 0 On choisit VB et RC et RE pour avoir un point de repos V CE0 =7.5V 1. Donner l expression de la droite charge statique Ic = f(v CE ) ETUDE

Plus en détail

Montage amplificateur à transistor NPN monté en émetteur commun.

Montage amplificateur à transistor NPN monté en émetteur commun. I.U.T. «A» ordeaux Département : G..I.I. Polarisation du transistor NPN. Montage amplificateur à transistor NPN monté en émetteur commun. Méthodologie de dessin d'un schéma équivalant aux petites variations

Plus en détail

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire

Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire Électronique 1 Composants à semi conducteurs : Transistor bipolaire 1 Structure d un transistor bipolaire Constitué de 2 Jonctions PN 2 types de transistors : PNP et NPN Base : peu dopée, très mince, quelques

Plus en détail

Transistor bipolaire

Transistor bipolaire Transistor bipolaire I. Introduction : Le transistor fait partie des composants que l'on retrouve sans exception dans toutes les applications de l'électronique. Amplification de tension, amplification

Plus en détail

Les transistors bipolaires

Les transistors bipolaires Les transistors bipolaires I. Introduction: Définitions: Le transistor bipolaire est un composant à 3 électrodes comportant 2 jonctions PN. C est un cristal de semi-conducteur dans lequel on peut distinguer

Plus en détail

EEA. Exercices avec solutions. (Exercices des TDs et des anciens examens) A. ASTITO www.astito.net 2015/2016. Table des matières:

EEA. Exercices avec solutions. (Exercices des TDs et des anciens examens) A. ASTITO www.astito.net 2015/2016. Table des matières: ROYAUME DU MAROC UNIVERSITE ABDELMALEK ESSAADI FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES TANGER المملكة المغربية جامعة عبد المالك السعدي كلية العلوم و التقنيات طنجة Table des matières: Exercices avec solutions.

Plus en détail

TRANSISTORS BIPOLAIRES

TRANSISTORS BIPOLAIRES TRANSISTORS BIPOLAIRES Licence Physique et Application - Semestre 4 1. L effet transistor 2. Polarisation d un transistor 3. Montages de base 4. Classes d amplification 5. transistor à effet de champ Attention,

Plus en détail

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015

Université Mohammed Khidher Biskra A.U.: 2014/2015 Uniersité Mohammed Khidher Biskra A.U.: 204/205 Faculté des sciences et de la technologie nseignant: Bekhouche Khaled Matière: lectronique Fondamentale hapitre 4 : Le Transistor Bipolaire à Jonction 4..

Plus en détail

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ

TRANSISTORS bipolaires, MOS et à effet de champ TRANSSTORS bipolaires, MOS et à effet de champ Deux transistors sont principalement utilisés en électronique : le transistor bipolaire et le transistor MOS. Dans une proportion moindre, on trouvera également

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire Le transistor bipolaire Présentation générale Transistor bipolaire : élément actif à 3 accès (Base (B), ollecteur (), metteur ()) constitué de 3 couches semiconductrices NPN et PNP. Transistor NPN B I

Plus en détail

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i)

Les symboles des deux types de transistors sont représentés sur la figure 3.1. (i) hapitre 3 Les transistors bipolaires 3.1 Introduction Les transistors bipolaires ont été très utilisés au début (années 60, 70). Leur importance a diminuée avec l apparition des transistors à effet de

Plus en détail

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1

Int 1 2 R. Int 2. Figure 1 Examen partiel Electronique I 19.03.2003 Systèmes de Communications (Prof. A.M. Ionescu) Durée : 1h45 heures P1 : Soit le circuit de la Figure 1, ci-dessous : 2 M Int 1 A 2 2 N 2 Int 2 U U Figure 1 B Q1

Plus en détail

CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire

CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire Circuits Analogiques CHAPITRE 1: Les Dispositifs Semiconducteurs en Régime Linéaire BRS - N3/U3 - Août 2004 - Les dispo semiconducteurs en régime linéaire 1/21 Objectifs A la fin de ce chapitre, vous devez

Plus en détail

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe.

TD 11. Les trois montages fondamentaux E.C, B.C, C.C ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe. TD 11 Les trois montages fondamentaux.,.,. ; comparaisons et propriétés. Association d étages. *** :exercice traité en classe ***exercice 11.1 On considère le montage ci-dessous : V = 10 V R 1 R s v e

Plus en détail

ING2 MADIGOU Fabrice

ING2 MADIGOU Fabrice Le transistor bipolaire ING2 MADIGOU Fabrice 1 Historique 1907 1947-48 1960 1971 Découverte de la triode (composant amplificateur) par l américain Lee de Forest 1 er transistor PNP (Germanium) Développé

Plus en détail

Le Transistor Bipolaire. TRAN2-TJ

Le Transistor Bipolaire. TRAN2-TJ Le Transistor Bipolaire. TRAN2-TJ I) Présentation. Le transistor a été élaboré pour la première fois en 1948. Il est composé de deux jonctions, placées en série, très proches l'une de l'autre et de polarité

Plus en détail

DIODES ET TRANSISTORS

DIODES ET TRANSISTORS 73 E4 DIODE ET TRANITOR I. INTRODUTION Dans cette expérience, nous allons étudier deux éléments qui sont à la base de la majorité des montages électroniques modernes; la diode et le transistor. es éléments

Plus en détail

Les transistors et leurs applications

Les transistors et leurs applications Les transistors et leurs applications PLAN 1. Les amplificateurs 2. Les transistors Bipolaires 2.1. Définition 2.2. La commutation 2.3. L amplification 3. Les transistors à effet de champs 3.1. Définition

Plus en détail

LES 2 EXERCICES SONT A RENDRE SUR DES COPIES SEPAREES

LES 2 EXERCICES SONT A RENDRE SUR DES COPIES SEPAREES L1 010/011 D N1 Durée = heures ans document Calculatrice autorisée Le sujet comporte 6 pages dont feuilles à rendre avec vos copies L XRCC ONT A RNDR UR D COP PAR Attention : Tout résultat brut sans développement

Plus en détail

Le Transistor Bipolaire simplifié

Le Transistor Bipolaire simplifié Table des matières Le Transistor ipolaire simplifié 1 Un transistor bipolaire c'est quoi, ça sert à quoi?...1 2 La pratique : Le transistor NPN en commutation...2 2.1 as du montage Darlington...2 2.2 as

Plus en détail

Un amplificateur, à transistors bipolaires, à 3 étages

Un amplificateur, à transistors bipolaires, à 3 étages Un prolongement du livre «Comprendre l électronique par la simulation» par S. Dusausay Page 1 sur 4 Un amplificateur, à transistors bipolaires, à 3 étages dusausay@polytech.univ-montp2.fr Fidèle à l esprit

Plus en détail

Chapitre III Les transistors BJT

Chapitre III Les transistors BJT PHYS-F-314 Electronique Chapitre III Les transistors BJT G. De Lentdecker & K. Hanson 1 Introduction Table des matières Principe de fonctionnement du transistor bipolaire à jonction (BJT) Relation des

Plus en détail

TRANSISTOR BIPOLAIRE

TRANSISTOR BIPOLAIRE I Introduction I.1 Constitution Le transistor bipolaire est réalisé dans un monocristal comportant trois zones de dopage différentes. n p n collecteur base émetteur n C On reconnaît deux jonctions PN p

Plus en détail

Transistors bipolaires Fonctionnement en commutation

Transistors bipolaires Fonctionnement en commutation 1 Transistors bipolaires Fonctionnement en commutation I Symboles : Transistor NPN B B Transistor PNP Un transistor bipolaire comporte trois connexions : la Base, le ollecteur et l metteur. La flèche sur

Plus en détail

TRANSISTOR EN COMMUTATION

TRANSISTOR EN COMMUTATION age 1 I/ ITRODUCTIO TRASISTOR E COMMUTATIO Un transistor bipolaire est constitué de semiconducteur dopé et de façon à former deux jonctions. Selon l'agencement de ces couches et on réalise un transistor

Plus en détail

Université Mohamed Ier Faculté des sciences Département de physique Oujda. Année universitaire 2015 / 2016 FILIERE SMP MODULE ELECTRONIQUE ANALOGIQUE

Université Mohamed Ier Faculté des sciences Département de physique Oujda. Année universitaire 2015 / 2016 FILIERE SMP MODULE ELECTRONIQUE ANALOGIQUE Université Moamed Ier Faculté des sciences Département de pysique Oujda Année universitaire 2015 / 2016 FILIERE SMP MODULE ELETRONIQUE ANALOGIQUE Version revue et corrigée Pr Ali KHETTABI Responsable du

Plus en détail

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE

ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE ASSERVISSEMENT DE VITESSE D UN LAVE LINGE Les différentes parties sont indépendantes et à l intérieur de chaque partie, de nombreuses questions sont indépendantes. Présentation Le système étudié est réalisé

Plus en détail

3. Circuits à transistors bipolaires

3. Circuits à transistors bipolaires 3.1. Introduction Malgré la suprématie actuelle des transistors MOS dans les circuits intégrés à très large échelle d'intégration (Very Large Scale Integration, VLSI : 10'000 à plus de 100'000 transistors

Plus en détail

Mesure de la température dans un puits géothermique

Mesure de la température dans un puits géothermique (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure de la température dans un puits géothermique 1 Étude du capteur de température : Sonde au platine: 1.1 unité du coefficient a : Dans la relation

Plus en détail

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)».

1.1. Remplacer le début des phrases suivantes par : «La tension aux bornes d un(e)» ou «L intensité du courant dans un(e)». BTS 2003 Le problème porte sur l impression de tickets de caisse du système de distribution de cartes d entrée de piscine. Dans la première partie, on étudiera l impression thermique de tickets de caisse,

Plus en détail

Circuits électroniques visualisés par vidéomodèles F. Gueuning

Circuits électroniques visualisés par vidéomodèles F. Gueuning J3eA, Journal sur l enseignement des sciences et technologies de l information et des systèmes, Volume 4, Hors-Série 2, 18 (2005) DOI : http://dx.doi.org/10.1051/bib-j3ea:2005718 EDP Sciences, 2005 Circuits

Plus en détail

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015

Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09-09-2015 1 DM1 Sciences Physiques MP 20152016 Devoir de Sciences Physiques n 1 pour le 09092015 Problème n o 1 Capteurs de proximité E3A PSI 2013 Les capteurs de proximité sont caractérisés par l absence de liaison

Plus en détail

Capacité de transition et de diffusion de la jonction PN. Réponse en fréquences du gain en courant du transistor bipolaire

Capacité de transition et de diffusion de la jonction PN. Réponse en fréquences du gain en courant du transistor bipolaire I.U.T. «A» ordeaux Département : G..I.I. apacité de transition et de diffusion de la jonction PN. Schéma équivalent du transistor bipolaire en H.F. Réponse en fréquences du gain en courant du transistor

Plus en détail

QUESTION DE COURS (3 points)

QUESTION DE COURS (3 points) 4 MNT DEVOI SUVEILLE Fonctions de l Electronique le 1 juin 005 Durée : heures NB : - Documents non autorisés. - Nombre de pages totales : 9 - Nombre de pages annexes : 6 - Nombre d annexe à rendre avec

Plus en détail

DVM890L. Multimètre Digital LCD Standard. 1. Introduction. 1.1 Caractéristiques. 1.2 Sécurité

DVM890L. Multimètre Digital LCD Standard. 1. Introduction. 1.1 Caractéristiques. 1.2 Sécurité DVM 890L Multimètre Digital LCD Standard 1. Introduction Votre est un multimètre compact à batteries avec un affichage 3 ½ digit LCD et une commande manuelle. Avec cet appareil, vous pouvez mesurer des

Plus en détail

Caractérisation de mélangeurs

Caractérisation de mélangeurs Caractérisation de mélangeurs Un mélangeur est un dispositif qui utilise la non-linéarité de diodes ou de transistors pour réaliser une multiplication : e(t) x(t) = K.e(t).e 0 (t) e 0 (t) Puisqu il multiplie

Plus en détail

Mesure du rythme cardiaque

Mesure du rythme cardiaque (correcteur : Jean Gasc http://jeaga.voila.net/) Mesure du rythme cardiaque I - Étude du détecteur de flux sanguin 1. Étude de la source lumineuse Loi de la maille : U cc = R 1. I d + U f R 1 = (U cc -

Plus en détail

Carte de Pilotage des Bras

Carte de Pilotage des Bras Carte de Pilotage des Bras But : Cette carte est destinée à piloter (rentrer / sortir) les deux bras du robot : Le bras latéral permettant de faire tomber les quilles ; Le bras permettant de ramasser les

Plus en détail

Source: www.almohandiss.com

Source: www.almohandiss.com Chapitre 3 : TRANSISTOR BIPOLAIRE I. INTRODUCTION Inventé en 1948 par les Américains J. Bardeen, W. Brattain et W. Shockley, le transistor est un composant à semi-conducteur qui remplit deu fonctions essentielles

Plus en détail

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP DE TYPE MOS. Réalisation d une résistance active de valeur moyenne

TRANSISTORS A EFFET DE CHAMP DE TYPE MOS. Réalisation d une résistance active de valeur moyenne TRANITOR A EFFET E CHAMP E TYPE MO MO de type N à enrichissement du canal Fonctionnement et équations MO de type N à appauvrissement du canal Fonctionnement et équations ilan : Comparaison entre les deux

Plus en détail

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes

La diode. Retour au menu. 1 La diode : un dipôle non linéaire. 1.1 Diode idéale. 1.2 Diode réelle à semi-conducteur. 1.3 Association de diodes etour au menu La diode 1 La diode : un dipôle non linéaire 1.1 Diode idéale 1.2 Diode réelle à semi-conducteur C est un dipôle électrique unidirectionnel dont les bornes sont l anode (A) et la cathode

Plus en détail

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B.

Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant I B. Introduction : Les modes de fonctionnement du transistor bipolaire. Dans tous les cas, le transistor bipolaire est commandé par le courant. - Le régime linéaire. Le courant collecteur est proportionnel

Plus en détail

2 ème. Electronique. : Electronique Fondamentale 1. Dr. Bekhouche Khaled 2014/2015

2 ème. Electronique. : Electronique Fondamentale 1. Dr. Bekhouche Khaled 2014/2015 RPUBLIQU ALGRINN DMOCRATIQU T POPULAIR MINISTR D L'NSIGNMNT SUPRIUR T D LA RCHRCH SCINTIFIQU UNIRSIT MOHAMD KHIDR BISKRA FACULT DS SCINCS T D LA TCHNOLOGI DPARTMNT D GNI-LCTRIQU : lectronique Fondamentale

Plus en détail

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION

4.2 Instruments. 4.3 Théorie du transistor. Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION Transistor à jonction 1 LE TRANSISTOR À JONCTION 4.1 But de l expérience 1. Tracer la courbe caractéristique d un transistor 2. Afficher la caractéristique à l écran d un oscilloscope 3. Utiliser le transistor

Plus en détail

Le transistor bipolaire

Le transistor bipolaire IUT Louis Pasteur Mesures Physiques Electronique Analogique 2ème semestre 3ème partie Damien JACOB 08-09 Le transistor bipolaire I. Description et symboles Effet transistor : effet physique découvert en

Plus en détail

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures

EPREUVE SPECIFIQUE - FILIERE PC MATHEMATIQUES 2. Durée : 4 heures SESSION 2003 PCM2007 EPEUVE SPECIFIQUE FILIEE PC MATHEMATIQUES 2 Durée : 4 heures L utilisation des calculatrices est autorisée. Les deux problèmes sont indépendants *** N.B. : Le candidat attachera la

Plus en détail

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL ELE2302 : CIRCUITS ÉLECTRONIQUES SOLUTIONNAIRE EXAMEN FINAL

ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL ELE2302 : CIRCUITS ÉLECTRONIQUES SOLUTIONNAIRE EXAMEN FINAL ELE2302 Circuits électroniques Solutionnaire examen final - Automne 2006 ÉCOLE POLYTECHNIQUE DE MONTRÉAL ELE2302 : CIRCUITS ÉLECTRONIQUES SOLUTIONNAIRE EXAMEN FINAL Notes :. Documentation : Feuilles manuscrites

Plus en détail

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS

Région de saturation V GS4 V GS3 V GS2 V GS1 -V DS Transistor MO - introduction à la logique Transistor MO - introduction à la logique I. PARTI THORIQU I.1. Constitution et fonctionnement du transistor MO Un transistor MO (Metal Oxyde emiconducteur) est

Plus en détail

Chapitre 6. Transistor bipolaire. Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence

Chapitre 6. Transistor bipolaire. Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence Chapitre 6 Transistor bipolaire Principe Fonctionnement en mode normal Gains Caractéristiques statiques Fonctionnement en fréquence Science et génie des matériaux, Romuald Houdré - 2006 /2007 1 Plan du

Plus en détail

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B

Tension d alimentation : V CC. i C R C R B Chapitre 4 Polarisation du transistor bipolaire à jonction 4.1 Le problème de la polarisation 4.1.1 Introduction Dans le chapitre 3, nous avons analysé un premier exemple de circuit d amplification de

Plus en détail

CIRCUITS RC, RL, RLC Comment réaliser quelques expériences avec l oscilloscope.

CIRCUITS RC, RL, RLC Comment réaliser quelques expériences avec l oscilloscope. IUITS,, omment réaliser quelques expériences avec l oscilloscope. Avant la manipulation, vérifier que les boutons de l oscilloscope, base de temps, potentiomètres des voies 1 et 2 sont calés en position

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

Chapitre 7 : Les circuits à courant continu

Chapitre 7 : Les circuits à courant continu Chapitre 7 : Les circuits à courant continu Exercices E. On donne R 4Ω et V 9,5 V, la différence de potentiel aux bornes de cette résistance, et R 6Ω et V 0V. Le courant qui parcourt chacune des résistances

Plus en détail

Physique. chassis aimant. Figure 1

Physique. chassis aimant. Figure 1 Physique TSI 4 heures Calculatrices autorisées 2013 Les résultats numériques seront donnés avec un nombre de chiffres significatifs compatible avec celui utilisé pour les données. On s intéresse ici à

Plus en détail

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois...

Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... Bonjour par içi, me revoila pour un petit sujet, sur la polarisation des transistors cette fois... En quoi cette notion de polarisation du transistor est-elle si importante? Et bien elle va permettre de

Plus en détail

Chapitre 3 : l énergie électrique

Chapitre 3 : l énergie électrique STI2D Chapitre 3 : l énergie électrique Partie 6 : les composants de l électronique Pré-requis : Connaissance générales sur l'électricité Connaissances générales sur l'énergie Compétences visées : Être

Plus en détail

Expert Automobile 2001 Electricité

Expert Automobile 2001 Electricité Expert Automobile 2001 Electricité Le schéma suivant est une représentation simplifiée d une commande de montée / descente de la fourche d un chariot élévateur. Le mouvement de la fourche est contrôlé

Plus en détail

Exercices (Energie solaire photovoltaïque)

Exercices (Energie solaire photovoltaïque) Exercices (Energie solaire photovoltaïque) 1- Qu'est-ce que une diode Schottky? 2- Qu'est-ce qu'un contact ohmique? 3- Est-ce que la caractéristique I-V d'une diode est ohmique? 4- Qu'est-ce que la barrière

Plus en détail

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio

DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio DS de Spécialité n o 6 Téléphone portable et ondes radio. Les ondes électromagnétiques pour communiquer Le téléphone portable fonctionne comme une radio. Lors d une communication, la voix est convertie

Plus en détail

Les diagrammes de Bode

Les diagrammes de Bode Physique appliquée Les diagrammes de Bode Edwin H. Armstrong Sommaire 1- Courbe de réponse en fréquence d un système 2- Intérêt de la courbe de réponse 3- Relevé expérimental à l oscilloscope 4- Relevé

Plus en détail

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS

1. Rappels de 5 ème 5 h + 1 h DS. 2. L intensité du courant 4 h + 1 h DS. 3. La tension électrique 4 h + 1 h DS En classe de 5 ème : Comprendre, réaliser et représenter un circuit électrique simple Comprendre ce qu est un courant électrique et déterminer le sens du courant dans un circuit électrique Distinguer conducteur

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

TRANSCEIVER SSB QRP BINGO 80

TRANSCEIVER SSB QRP BINGO 80 Construire son transceiver HF ou VHF QRP mono-bande mais c est très simple! 1 TRANSCEIVER SSB QRP BINGO 80 (texte écrit par F6BCU Bernard MOUROT) 2ème Partie I DRIVER ET P.A. (power amplifier) Il y a quelques

Plus en détail

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin

Le transistor bipolaire. Page N 6 Tranlin V. Etude d'un montage à 1 transtor. (montage charge répart ac découplage d'émetteur Pour toute la suite, on utilera comme exemple le schéma suivant appelé montage charge répart ac découplage d'émetteur

Plus en détail

http://xizard.chez.com/cours/transistor_composant.htm

http://xizard.chez.com/cours/transistor_composant.htm Description du transistor bipolaire. Photos: Voici differents types de boitiers de transistors bipolaires. En general plus les transistors sont gros, plus ils pourront dissiper une puissance importante,

Plus en détail

Etude d'une résonance en intensité

Etude d'une résonance en intensité Le schéma du montage à étudier est le suivant: i R L, r C On note R t la résistance totale du cicuit GBF u(t) Le GBF délivre un signal sinusoïdal de fréquence f variable. u( t) = U 2 cos( ωt) i( t) = I

Plus en détail

Fiche sur les capteurs de courant à zéro de flux (application de l effet Hall et des systèmes asservis)

Fiche sur les capteurs de courant à zéro de flux (application de l effet Hall et des systèmes asservis) Fiche sur les capteurs de courant à zéro de flux (application de l effet Hall et des systèmes asservis) Bibliographie. «Les capteurs en instrumentation industrielle», G. Asch & collaborateurs, DUNOD «Capteurs

Plus en détail

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation

CHAPITRE III. Amplificateur d instrumentation CHAPITRE III Amplificateur d instrumentation Olivier FRANÇAIS, 000 SOMMAIRE I NOTION DE TENSION DE MODE COMMUN ET D AMPLIFICATEUR DIFFÉRENTIEL... 3 I. DÉFINITION DE LA TENSION DE MODE COMMUN... 3 I.. Tension

Plus en détail

Propagation d une onde dans un câble coaxial.

Propagation d une onde dans un câble coaxial. 1 Présentation Propagation d une onde dans un câble coaxial. Comme nous l avons vu précédemment, c est la circulation des électrons dans un conducteur qui est à la base des lois régissant l étude des circuits

Plus en détail

-500 V. Figure 1 Figure 2

-500 V. Figure 1 Figure 2 DIODE EN COMMUAION : CALCUL D UN RADIAEUR On considère le montage de la figure qui utilise un redresseur de puissance de type BYX 66-6 (voir annexe) dans un régime de commutation. La tension e (t) qui

Plus en détail

Electronique haute fréquence. Hervé BOEGLEN I.U.T. de. Colmar Département G.T.R. 2004

Electronique haute fréquence. Hervé BOEGLEN I.U.T. de. Colmar Département G.T.R. 2004 haute fréquence Hervé BOEGLEN I.U.T. de. Colmar Département G.T.R. 2004 1. Introduction : Qu est-ce que la HF? L appellation des fréquences à été définie en 1953 par un organisme international de normalisation

Plus en détail

Conditionnement. Capteurs et mise en forme du signal. Électronique pour le Traitement de l'information. http://hebergement.u-psud.

Conditionnement. Capteurs et mise en forme du signal. Électronique pour le Traitement de l'information. http://hebergement.u-psud. Conditionnement PRAG / IOGS / LEnsE http://hebergement.u-psud.fr/villemejane/ Année 2015-2016 Plan Mesure de température Capteur passif - sonde PT100 Capteur actif LM35 Capteur numérique LM74 Mesure de

Plus en détail

1. TRANSISTOR BIPOLAIRE

1. TRANSISTOR BIPOLAIRE Inventé en 1948 par les Américains J. Bardeen, W. Brattain et W. Shockley, le transistor est un composant à semi-conducteur qui remplit deux fonctions vitales en électronique: celles d'amplificateur (c'est

Plus en détail

Résonateur et filtre piézoélectriques

Résonateur et filtre piézoélectriques Résonateur et filtre piézoélectriques L effet piézo-électrique est utilisé dans un grand nombre d applications comme les filtres (quartz, filtres céramiques), les transducteurs piézo-électriques (microphones,

Plus en détail

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier)

Clemenceau. Présentation de l AOP. Lycée. PCSI 1 - Physique. Lycée Clemenceau. PCSI 1 (O.Granier) Lycée Clemenceau PCSI 1 (O.Granier) Présentation de l AOP Liens vers : TP-Cours AOP n 1 TP-Cours AOP n 2 TP-Cours AOP n 3 I Présentation et propriétés de l AOP : 1 Description de l AOP : Aspects historiques

Plus en détail

L inverseur. Chapitre 4. 4.1 Opération DC

L inverseur. Chapitre 4. 4.1 Opération DC Chapitre 4 L inverseur L inverseur est la composante la plus simple des circuits numériques : il n y a que deux transistors. Une analyse en détail de l inverseur permettra de présenter les concepts qui

Plus en détail

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014

Travaux pratiques d électronique, première séance. Circuits passifs. S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 Travaux pratiques d électronique, première séance Circuits passifs S. Orsi, A. Miucci 22 septembre 2014 1 Révision 1. Explorez le protoboard avec le voltmètre. Faites un schéma des connexions. 2. Calibrez

Plus en détail

EXERCICES D ELECTRICITE REGIME CONTINU ENONCES

EXERCICES D ELECTRICITE REGIME CONTINU ENONCES XIS D LTIIT GIM ONTINU NONS xercice 1 : Déterminer la résistance équivalente du dipôle : 3,9 kω 1,5 kω 1 kω 3,3 kω xercice : alculer, I et I 3 : 1 I I 3 3 pplication numérique : 6 V, 1 70 Ω, 470 Ω et 3

Plus en détail

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE»

FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» FONCTION «COMMUTER LA PUISSANCE» I- Approche fonctionnelle Energie Energie de puissance (We) Elaborer les signaux de commande Ordre Commuter la puissance We Transformer l énergie Microcontrôleur, up Préactionneur

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE IUT de Saint-Nazaire Département Mesures-Physiques TRAVAUX PRATIQUES D ÉLECTROTECHNIQUE TP.1 : Sécurité électrique TP.2 : Mesures sécurisée sur une installation monophasée TP.3 : Electromagnétisme TP.4

Plus en détail

Transmission FM sur fibre optique

Transmission FM sur fibre optique Transmission FM sur fibre optique L utilisation d une fibre optique permet de transporter un signal sur de grandes distances avec une très bonne immunité aux parasites. Le signal optique qui y transite

Plus en détail

Le transistor bipolaire. P. Walther, B. Dutoit, T. Kluter

Le transistor bipolaire. P. Walther, B. Dutoit, T. Kluter Le transistor bipolaire P. Walther,. Dutoit, T. Kluter 18 mars 2013 Table des matières 1 Introduction 1 2 Structure et fonctionnement d un transistor 2 2.1 Structure du transistor bipolaire........................

Plus en détail

Amplificateur à deux étages : gains, résistances "vues", droites de charges, distorsion harmonique

Amplificateur à deux étages : gains, résistances vues, droites de charges, distorsion harmonique Problème 6 Amplificateur à deux étages : gains, résistances "ues", droites de charges, distorsion harmonique Le circuit analysé dans ce problème est un exemple représentatif d'amplificateur réalisé à composants

Plus en détail

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits

BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968. Calculatrice et Objets communicants interdits BANQUE D ÉPREUVES DUT-BTS -SESSION 2015- É P R E U V E D ÉLECTRICITE - ÉLECTRONIQUE CODE ÉPREUVE : 968 Calculatrice et Objets communicants interdits Les valeurs numériques seront considérées justes à 10

Plus en détail

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire

Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire LEEA 3 ème A, C. TELLIER, 28.08.04 1 Chapitre 4 : Le transistor Bipolaire 1. Structure et description du fonctionnement 1.1. Les transistors bipolaires 1.2 Le transistor NPN Structure intégrée d'un transistor

Plus en détail

Volume et température d un gaz

Volume et température d un gaz Volume et température d un gaz Par Pascal Rebetez Janvier 7 Introduction Après avoir étudié expérimentalement la relation entre le volume et la température d un gaz (de l air), nous comparons les données

Plus en détail

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction

Chapitre 8. Transformateur. 8.1 Introduction Chapitre 8 Transformateur 8.1 Introduction Le transformateur permet de transférer de l énergie (sous forme alternative) d une source à une charge, tout en modifiant la valeur de la tension. La tension

Plus en détail

Notice d empioi. Multimètre PCE-UT 61D

Notice d empioi. Multimètre PCE-UT 61D C/ Mayor, 53 - Bajo 02500 Tobarra Albacete-España Tel. : +34 967 543 548 Fax: +34 967 543 542 info@pce-iberica.es Notice d empioi Multimètre PCE-UT 61D Table de matières 1 Introduction... 2 1.1 Éléments

Plus en détail

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF

Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Mots-clés : conducteurs, semi-conducteurs, photovoltaïques Activité 2 - TP : LA CELLULE PHOTOVOLTAÏQUE : UN DIPOLE ACTIF Contexte du sujet : L énergie solaire pourrait produire 20 fois les besoins énergétiques

Plus en détail

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS

I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS 1 I. ÉLÉMENTS DE PHYSIQUE DES SEMICONDUCTEURS Définition Un semi-conducteur est un solide qui est isolant au zéro absolu et conducteur à la température ambiante. Propriétés Dans un semi-conducteur, tout

Plus en détail

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires

Exemples d'utilisations des transistors bipolaires Exemples d'utilisations des transistors bipolaires Remarques concernant tous les montages: Tous les montages ont ete testes (sauf ampli de classe B) Si un montage refuse de fonctionner, mettre un condensateur

Plus en détail

TP 1: Circuits passifs

TP 1: Circuits passifs Travaux Pratiques Avancés (TPA) d Electronique Année 2015-16 TP 1: ircuits passifs Sergio Gonzalez Sevilla *, Antonio Miucci Département de Physique Nucléaire et orpusculaire (DPN), Université de Genève

Plus en détail

Département de physique

Département de physique Département de physique Etude de l impédance d un diapason à quartz résonant à 5 Hz ; application. Travail expérimental et rédaction du document : Jean-Baptiste Desmoulins (P.R.A.G.) mail : desmouli@physique.ens-cachan.fr

Plus en détail

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties

Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties Systèmes oscillants Oscillateur harmonique amorti, oscillations libres amorties L'objet de cette ressource est l'étude des systèmes physiques, de type mécanique, électrique ou microscopique, se comportant

Plus en détail

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE

ELECTRONIQUE ANALOGIQUE LCTRONIQU ANALOGIQU CALCUL T XPRIMNTATION D UN AMPLIFICATUR A TRANSISTOR BIPOLAIR Joël RDOUTY Mise à jour décembre 2010 AMPLIFICATUR BASS FRQUNC A TRANSISTOR BIPOLAIR L'objectif de ce T est de montrer

Plus en détail

2. analyse au moyen d'un circuit RLC 2.1 rappel sur la résonance

2. analyse au moyen d'un circuit RLC 2.1 rappel sur la résonance filtrage d'une tension créneau par un circuit RLC. rappels sur les séries de Fourier. décomposition en séries de Fourier une fonction périodique f(t) peut être décomposée en série de Fourier : a 0 f (t)

Plus en détail

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes)

1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Séance de Spécialité n o 10 Isolation & filtrage Mots-clefs «instruments électroniques», «traitement du son» et «isolation phonique». 1 Activité documentaire : l isolation phonique (30 minutes) Un logement

Plus en détail

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75]

III.1. Introduction III.2. Théorie du transistor bipolaire III.2.1. Principe de fonctionnement [74-75] III.1. Introduction Depuis sa première réalisation en 1947 par J. Bardeen et W. H. Brattain, et le développement théorique et physique de son fonctionnement par W. B. Shockley, le transistor bipolaire

Plus en détail

LE BRUIT COMPOSANTS ELECTRONIQUES

LE BRUIT COMPOSANTS ELECTRONIQUES LE BRUIT DANS LES COMPOSANTS ELECTRONIQUES Richard HERMEL LAPP Ecole d électronique INP3 : Du détecteur à la numérisation Cargèse Mars 004 Sommaire Introduction Sources physique du bruit Influence des

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail