Thèses : Productions 2000/2005

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Thèses : Productions 2000/2005"

Transcription

1 Thèses : Productions 2000/2005 Syndrome d apnées du sommeil : de la clinique au diagnostic polysomnographique Approche de la déontologie médicale par l étude de la liberté thérapeutique Appropriation de la démarche qualité par un groupe de formation continue de médecins généralistes à propose d un audit de pratique Conseils pratiques et intérêts de l activité physique chez la femme enceinte La communication et la relation médecin patient ;critères de satisfaction des patients au cours d une consultation de médecine Rédaction des certificats médicaux aux urgences pédiatriques :étude critique rétrospective et prospective Implication du médecin généraliste dans la prévention du tabagisme :qu attendre d une démarche en réseau Opinions et pratiques des médecins du Cher concernant la vaccination contre l hépatite B chez l enfant Prise en charge des effets secondaires des chimiothérapies anti-cancéreuses par les médecins généralistes Les anémies profondes en dehors du contexte de l urgence vitale Du syndrome de glissement au concept de fragilité Le stage autonome en soins primaires ambulatoires supervisé :bilan de l organisation et de la supervision du stage dans l inter région Ouest et perspectives d amélioration Prévention de l infection virale B :impact des recommandations de l ANAES sur les pratiques des médecins généralistes Prise en charge et suivi des patients hyperthyroïdiens adultes par les médecins généralistes du département de l Indre Céphalées non traumatiques aux urgences de Tours étudiées à partir du mode d admission :soit spontané,soit adressé par un médecin

2 Démographie médicale en région Centre :description des comportements d installation de deux promotions de résidents issus de la Faculté de Médecine de Tours en 1999 et 2003 Allaitement maternel en médecine :stratégie de prescription médicamenteuse chez la mère allaitante ;enquête qualitative Prévention des pathologies pouvant survenir pendant ou au décours d un voyage en avion Prévention du tabagisme chez la femme enceinte :à partir d une enquête auprès des médecins généraliste et gynécologues obstétriciens du département d Indre et Loire sur la prise en charge du tabagisme pendant la grossesse Place du médecin généraliste dans le traitement de l insuffisance rénale terminale Information des médecins généralistes et évolution des pratiques en médecine la prise en charge des diarrhées aigues du nourrisson a-t-elle été modifié depuis l AMM du racecadotril en formes pédiatriques et le remboursement des solutés de réhydratation orale? Rôle du médecin généraliste dans le dépistage et la prise en charge des troubles de l acquisition du langage orale chez l enfant :réalisation d une enquête de faisabilité auprès des médecins généralistes d un test de dépistage le ERTL 4. Analyse descriptive des patients CCMU1 ayant consulté au SAU de Dreux entre le 1/1/2001Net le 31/12/2002 ;quelle permanence de soins pour la ville de Dreux Facteurs prédictifs de l efficacité de l éducation thérapeutique des patients asthmatiques Evolution de la prise en charge du diabète de type 2 dans la région Centre entre 2000 et 2002 La personne âgée a domicile connaît elle son traitement médicamenteux Alcool et grossesse :enquête auprès des accouchées du centre hospitalier de Blois Diabète de type 2 et alimentation :influence positive d un suivi spécialisé.etude de 80 patients Devenir à un mois de 149 patients admis au Service d Accueil des urgences de Tours après un malaise Enquête de pratique sur l aide au sevrage tabagique auprès des médecins généralistes d Indre et Loire Accès aux soins des patients sourds du Loiret

3 Mesure de la qualité de vie dans les maladies chroniques : étude transversale descriptive comparant des patients séropositifs pour le VIH traités par antirétroviraux à des patients diabétiques insulinodépendants Dermatoses aigues :évaluation de l automédication avant l hospitalisation Evaluation de la mesure de la pression artérielle en médecine sur une population de médecins généralistes en activité libérale installés en Indre et Loire (37) Analyse des aides à domiciles dispensées dans six clientèles de médecin généralistes du Loir et Cher Dépistage du diabète gestationnel en Région Centre d après une étude sur femmes enceintes du régime de l assurance maladie Développement de l utilisation de l informatique chez le médecin généraliste d Indre et Loire :Bilan après 20 ans d informatisation et 4 ans de télétransmission obligatoire Stage de sensibilisation a la médecine en PCEM 2 a la faculté de médecine de Tours Rédaction des certificats médicaux aux urgences pédiatriques :étude critique rétrospective et prospective Rôle du médecin généraliste dans le maintien à domicile et difficultés rencontrées : enquêtes auprès des médecins d Eure et Loir Quels sont les obstacles à la réalisation d un dépistage systématique du cancer du sein en Indre et Loire Perception et connaissance par le sujet asthmatique et le médecin généraliste des différents systèmes d inhalation dans le traitement de l asthme Demande de soins ambulatoires en garde de nuit et week end en médecine Auxiliaire de vie :profession d avenir pour le maintien à domicile La place du médecin généraliste en Europe Evaluation des pratiques professionnelles en médecine pour quoi et comment s évaluer Proposition d une solution Internet face au déséquilibre médecins installés /médecins remplaçants dans le secteur de la médecine Maintien à domicile des personnes âgées dans l arrondissement de Chartres.Etat des lieux structures ;quelle place pour le médecin généraliste

4 Devenir des protocoles de recherche après avis favorable du comité consultatif pour la protection des personnes en recherche biomédicale à Tours ;étude sur les dossiers de 1994 Prise en compte du risque tératogène dans la prescription chez les femmes en âge de procréer ;évaluation auprès des médecins généralistes Evaluation de la pertinence de la lettre d admission aux urgences porte madeleine Orléans Qu est ce que la fièvre? enquête auprès d une population adulte d Indre et Loire et de Sarthe pour la rédaction d une fiche éducative,en médecine Diabète de type 2 et éducation thérapeutique Incidence de la violence dans l enfance sur les demandes répétées d interruption volontaire de grossesse et application en médecine La gestion de l appel de nuit par le médecin généraliste en milieu rural et semi rural. Enquête prospective en Eure et Loir et Loir et Cher Commission des thèses du département de médecine de la Faculté de Médecine de Tours : validation des critères de jugement de pertinence du sujet de thèse et de critères de pertinence méthodologique pour l acceptation des projets de thèse de Médecine Générale Traitement local des ulcères de jambe en médecine ;évaluation des différents pansements Enquête sur les besoins d aide du Médecin traitant en vue du maintien au domicile des personnes âgées : Proposition d un guide à l usage du Médecin traitant du Loiret Dépistage de l Hépatite C par les médecins généralistes ;étude d impact d une campagne de sensibilisation en Région Centre L enseignement de la communication dans la relation médecin /patient Les médecins usagers d Internet : approche et analyse d une étude menée auprès du corps médical Etude de la gestion de l accueil et de la salle d attente dans dix cabinets de médecine du Cher Eléments méthodologiques concernant le codage des affections en médecine

5 Le médecin généraliste et l accompagnement des patients en fin de vie à domicile dans l arrondissement d Orléans Pratique de la consultation médicale par téléphone en médecine ;enquête téléphonique auprès des médecins généralistes de l Indre Analyse de la pertinence de la prescription antibiotique du médecin généraliste au médecin hospitalier chez 75 patients pour infections respiratoires basses Evaluation de l impact sur la pratique quotidienne de médecins généralistes de 4 années de Carrefours Médico-sociaux dans le Loiret Etat des lieux de la formation médicale continue des médecins généralistes en Indre et Loire Devenir de l éthylique chronique à un an après une cure de sevrage en milieu hospitalier Le médecin généraliste et le téléphone : enquête auprès de 104 médecins généralistes du Loiret Médecine et Loi :de l obligation de soins au consentement éclairé Programmation neurolinguistique en médecine pour traiter une patiente allergique Elaboration et validation pédagogique pour les actions de prévention du tabagisme en milieu scolaire Etude des conduites diagnostiques et thérapeutiques au cours de la prise en charge de la douleur de l enfant en consultation de médecine : Comment améliorer la qualité des thèses? Evaluation du séminaire :la Thèse de l idée à la soutenance Comment enseigner les bonnes réponses thérapeutiques à des situations pratiques de forte prévalence en soins primaires Fiche mise en forme par Anne Marie Lehr-Drylewicz MCU/PA Responsable du groupe Recherche AU DUMG de Tours

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe 24 août 2010. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE DE CIRCULATION DU VIRUS A(H1N1)v Ces recommandations sont justifiées par la circulation sporadique et modérée des virus grippaux

Plus en détail

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1165635/surveillance-serologique-et-p Marqueurs cardiaques dans

Plus en détail

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes

Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Délégation aux droits des femmes et à l égalité des chances entre les hommes et les femmes Rapport d information Femmes et santé, les enjeux d aujourd hui Annick Billon co-rapporteure (Vendée, UDI-UC)

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions

A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public Health Interventions 4 th European Conference on Health Economics Université Paris V. 7-10 July 2002 A Disease Management Program in France : Lessons from the RESALIS Experiment 18 Months Before and 12 Months After Public

Plus en détail

Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez

Articulation Urgences - Médecine de ville. Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure. G.Hernandez Articulation Urgences - Médecine de ville Résumé d expérience au CH de Moulins-Yzeure G.Hernandez Le CH de Moulins-Yzeure Bassin de population: 120 000 hab Semi-rurale, revenus faibles Population agée

Plus en détail

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME

AUTRES AFFECTIONS FRÉQUENTES ASTHME L asthme est une maladie inflammatoire chronique des voies aériennes, caractérisée par une obstruction bronchique variable dans le temps. Sous-diagnostiqué et insuffisamment pris en charge dans la population

Plus en détail

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil

Coopérations professionnelles. Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil Coopérations professionnelles Ophtalmologie Dépistage rétinopathie diabétique par lecture différée de photographies du fond d oeil 1 Présentation générale Intitulé du Protocole de coopération (PC) Réalisation

Plus en détail

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés

tières Services infirmiers Services médicaux Services aux enfants, aux parents et aux familles Services aux jeunes Services aux aînés Table des matières Services infirmiers 2 Services médicaux 4 Services aux enfants, aux parents et aux familles 5 Services aux jeunes 7 Services aux aînés 9 Services de soutien à domicile 11 Services pour

Plus en détail

Problématique. Méthodologie. Résultats. Discussion. Conclusion 06/10/2011

Problématique. Méthodologie. Résultats. Discussion. Conclusion 06/10/2011 Que sont devenus ceux qui avaient choisi la médecine générale suite aux ENC 2005? Etude qualitative sur les choix et le devenir professionnel de jeunes médecins deux ans après la validation du DES Lorane

Plus en détail

Référentiel d activités professionnelles

Référentiel d activités professionnelles Bac pro de la 20éme CPC Référentiel d activités professionnelles Les titulaires de ce baccalauréat professionnel 20 ème CPC exercent leurs activités : - dans le souci constant de la bientraitance des personnes,

Plus en détail

Comment faciliter l accès aux soins des personnes avec autisme?

Comment faciliter l accès aux soins des personnes avec autisme? Comment faciliter l accès aux soins des personnes avec autisme? Saïd Acef, Directeur du réseau de santé AURA 77 Chargé de mission, MNASM Journée régionale CRAIF / AURA 77 Autisme et Soins somatiques [Paris

Plus en détail

GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION

GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION A1 GRILLE EVI - DOCUMENT D'INTERPRETATION Signes faibles d intoxication alcoolique OU pas de symptômes de sevrage et pas de facteur de risque pour un sevrage compliqué. Le patient présente des signes discrets

Plus en détail

Qu est ce qu une maison médicale?

Qu est ce qu une maison médicale? Qu est ce qu une maison médicale? Septembre 2011 2 1. Une maison médicale, c est Les maisons médicales sont des équipes pluridisciplinaires dispensant des soins de santé primaires, continus, polyvalents

Plus en détail

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15

Table des matières. Module 1 : «Apprentissage de l exercice médical» Question 1 I. LA RELATION MÉDECIN-MALADE 13 II. L ANNONCE D UNE MALADIE GRAVE 15 Table des matières CHAPITRE 1: LA RELATION MÉDECIN-MALADE L ANNONCE 13 D UNE MALADIE GRAVE. L INFORMATION DU PATIENT ATTEINT DE MALADIE CHRONIQUE. LA PERSONNALISATION DE LA PRISE EN CHARGE MÉDICALE Module

Plus en détail

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste

FICHE DE POSTE. Médecin urgentiste posté en UHCD. Poste occupé par : Depuis le : Corps des médecins Hospitaliers. Médecin urgentiste Poste occupé par : Depuis le : DOMAINE : médical Médecine d urgence INTITULE DU METIER Correspondance statutaire Qualification Corps des médecins Hospitaliers Exigences sur le poste Travail en 6 H UHCD,

Plus en détail

THERAPEUTIQUE GENERALE

THERAPEUTIQUE GENERALE THERAPEUTIQUE GENERALE I- Définitions : - Pharmacologie : Etude des médicaments dans l organisme. La pharmacocinétique correspond au devenir du médicament au sein de l organisme et la pharmacodynamie étudie

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015

Le dépistage VIH. Troussier- 2014-2015 Le dépistage VIH Troussier- 2014-2015 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des

Plus en détail

Référentiel de certification

Référentiel de certification Référentiel de certification Diplôme d Ambulancier 1/14 1. CARACTERISTIQUES DE LA SPECIALITE 2. CERTIFICATS PROFESSIONNELS UNITAIRES (CPU) 3. VOIES D ACCES A LA CERTIFICATION 4. DISPOSITIF D EVALUATION

Plus en détail

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie

Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Grand-duché du Luxembourg 2013: Santé mentale et psychiatrie Etude du CRP-Santé Conférence de presse 26 Septembre 2013 SOMMAIRE Contexte Méthodologie Résultats Quelques chiffres clés Le cadre politique

Plus en détail

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41

L éducation thérapeutique dans les réseaux. L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 L éducation thérapeutique dans les réseaux L exemple du réseau Santé Nutrition diabète 41 Louisette MONIER Coordonnatrice Vincent LESIRE Directeur Qualité santenutritiondiabete41@wanadoo.fr Contexte local

Plus en détail

L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR

L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR L application de la télémédecine aux UCSA et aux SMPR entretiens avec spécialistes ; échanges avec le CH de rattachement pour la mise en œuvre des formalités concernant la prise en charge sanitaire et

Plus en détail

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE

ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE ETABLISSEMENT D HOSPITALISATION A DOMICILE 5, avenue Louis-Blériot 63100 Clermont-Ferrand Tél. 0 820 200 444 Ou 04 73 36 00 37 Fax 04 73 42 98 77 contact@clinidom.fr www.clinidom.fr Finess 63 000 811 8

Plus en détail

Le dépistage VIH. Troussier- 2013

Le dépistage VIH. Troussier- 2013 Le dépistage VIH Troussier- 2013 A connaître La place du dépistage dans la stratégie de santé publique Stratégies et outils d intervention dans les CDAG Le déroulé d une consultation Le rendu des résultats

Plus en détail

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé

Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Rencontre Inter-Régionale organisée par l ASIP Santé Télémédecine: Point sur les travaux relatifs aux expérimentations (Art.36 LFSS 2014) Jeudi 2 octobre 2014 SOMMAIRE 1. Enjeux et constats 2. Les expérimentations

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011

PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 PROGRAMME PARISIEN DE RENFORCEMENT DE L OFFRE DE SOINS DE PREMIER RECOURS Juin 2011 1 INTRODUCTION L accès aux soins de premier recours est une des composantes majeures du droit fondamental à la santé.

Plus en détail

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE

FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE FICHE 1 IDENTIFICATION ET DESCRIPTION DU SERVICE, UNITE OU POLE INTITULE Intitulé du service, de l unité : EHPAD Marcel Jacquelinet Pôle : Personnes âgées Adresse postale :65 route de Dijon 21604 LONGVIC

Plus en détail

Haut Conseil de la santé publique

Haut Conseil de la santé publique Haut Conseil de la santé publique AVIS relatif à la fiche de recommandations pour la prescription d antiviraux en période d épidémie de saisonnière 12 novembre 2015 Le Haut Conseil de la santé publique

Plus en détail

Projet de santé de la MSP du Véron 2014

Projet de santé de la MSP du Véron 2014 Projet de santé de la MSP du Véron 2014 Préambule «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.»(oms 1946)

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU CENTRE HOSPITALIER DE LOCHES 1, rue du Docteur-Martinais 37600 LOCHES SEPTEMBRE 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ NOVEMBRE 2007 SOMMAIRE

Plus en détail

Management, stress et risques psychosociaux

Management, stress et risques psychosociaux S. CHAMPION - 1 Management et RP Management, stress et risques psychosociaux Objectifs Cette action de formation propose de : Comprendre et d identifier les risques psychosociaux Acquérir une culture commune

Plus en détail

PROGRAMME de FORMATION

PROGRAMME de FORMATION PROGRAMME de FORMATION 1 RENFORCEMENT DES COMPETENCES POUR ACCEDER PAR LE BIAIS DE LA VAE A L OBTENTION DU DIPLOME D ETAT AUXILIAIRE DE PUERICULTURE PUBLIC Professionnels des structures d accueil de la

Plus en détail

Accompagnement des personnes âgées à domicile:

Accompagnement des personnes âgées à domicile: Accompagnement des personnes âgées à domicile: Réseaux de santé gérontologiques et centres locaux d information et de coordination gérontologiques, deux acteurs complémentaires et incontournables IFSI

Plus en détail

Haute Autorité de Santé 2007

Haute Autorité de Santé 2007 Recommandations professionnelles pour la prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson ( 2ans) Haute Autorité de Santé 2007 www.has-sante.fr Montpellier, 21 novembre 2008 E. Briand-Huchet, centre

Plus en détail

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances

Rôle du Médecin du Travail. interactions avec les différentes instances Risques liés aux Accidents Exposant au Sang : Rôle du Médecin du Travail & interactions avec les différentes instances Dr Martine Domart-Rançon Service de Santé au Travail Hôpital Européen Georges Pompidou

Plus en détail

Dossier de demande d admission à télécharger : www.lasantedelafamille.fr. Centre MALVAU. Etablissement de Soins Privé d Intérêt Collectif (ESPIC)

Dossier de demande d admission à télécharger : www.lasantedelafamille.fr. Centre MALVAU. Etablissement de Soins Privé d Intérêt Collectif (ESPIC) Dossier de demande d admission à télécharger : www.lasantedelafamille.fr Centre MALVAU Etablissement de Soins Privé d Intérêt Collectif (ESPIC) Centre de soins spécialisés en addictologie S.S.R.A 21, Quai

Plus en détail

EDUCATION THERAPEUTIQUE

EDUCATION THERAPEUTIQUE EDUCATION THERAPEUTIQUE Qu est ce que la santé? Définition OMS 1948: absence de maladie et bien être physique mental et social complet Définition refusée par le ministère de la santé 13 millions de malades

Plus en détail

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD

Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Amélioration de la qualité et sécurité de la prise en charge médicamenteuse dans les EHPAD Rôle de l OMEDIT Bertrice LOULIERE OMEDIT Aquitaine 1 1. Présentation et missions de l OMEDIT 2 L Observatoire

Plus en détail

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles

Le patient traceur. HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Le patient traceur HAS - DAQSS - Service évaluation et amélioration des pratiques professionnelles Laurence Chazalette / Anne-Françoise Pauchet-Traversat 13 mars 2015 Journée régionale du réseau périnatal

Plus en détail

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus...

Sommaire. Préface... avant-propos... VII. Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... Sommaire Préface... V avant-propos... VII Sommaire des dossiers et cas cliniques... Sommaire des conférences de consensus... X XI Programme de cardiologie... XII Liste des abréviations autorisées... XIV

Plus en détail

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles

Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles 1 Pour une meilleure prise en compte de la santé mentale et de ses troubles En inter établissements à Montpellier plusieurs modules de formation à destination des travailleurs sociaux, éducateurs, psychologues,

Plus en détail

Bilan du Pacte Territoire-Santé 1 en région Centre-Val de Loire. Conférence de presse Faculté de médecine de Tours 16 décembre 2015

Bilan du Pacte Territoire-Santé 1 en région Centre-Val de Loire. Conférence de presse Faculté de médecine de Tours 16 décembre 2015 Bilan du Pacte Territoire-Santé 1 en région Centre-Val de Loire Conférence de presse Faculté de médecine de Tours 16 décembre 2015 1 Le Pacte Territoire-Santé Objectif : lutter contre les déserts médicaux

Plus en détail

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer

Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer Objectif 11 : Donner à chacun les moyens de réduire son risque de cancer L activité physique régulière et la consommation de fruits et légumes réduisent le risque de cancers. À l inverse, le surpoids et

Plus en détail

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière

STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière AVIS DE LA HAS STRATEGIES THERAPEUTIQUES D AIDE AU SEVRAGE TABAGIQUE Efficacité, efficience et prise en charge financière Demande : Efficacité, efficience et prise en charge financière des stratégies thérapeutiques

Plus en détail

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE

COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE COMPTE-RENDU D ACCRÉDITATION DE L ÉTABLISSEMENT MÉDICAL DE LA TEPPE 26600 TAIN-L HERMITAGE Septembre 2003 SOMMAIRE COMMENT LIRE LE «COMPTE-RENDU D ACCREDITATION»... p.3 PARTIE 1 PRESENTATION DE L ETABLISSEMENT

Plus en détail

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014

Grippe et grossesse. Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 Grippe et grossesse Delphine Le Mercier maternité Caroline Charlier maladie infectieuse NEM 2014 3 questions Quels sont les facteurs de risques de grippe grave chez la femme enceinte? A quel(s) trimestre(s)

Plus en détail

Gynécologie Obstétrique

Gynécologie Obstétrique Firma BRAINS CONSULTING RECRUTEAZA MEDICI SPECIALISTI PENTRU SPITALE PUBLICE SI PRIVATE DIN Franta! Gynécologie Obstétrique Spécialiste en Gynécologie Obstétrique Clinique Salaire : Clinique Praticien

Plus en détail

ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale.

ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale. ETUDES CARE-PREV1 & CARE-PREV2 : Mise en place de consultations de prévention réalisées par des externes dans un cabinet de médecine générale. Julien Gelly Jean-Pierre Aubert Alain Eddi Michel Nougairède

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016)

Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016) Niveau de soins alternatif (NSA) Liste des codes de diagnostic : des précisions sur son utilisation (en vigueur à compter du 1 er avril 2016) Table des matières Objet de cet aide-mémoire...2 Pourquoi est-il

Plus en détail

L exercice infirmier en puériculture Une expertise globale de santé publique en vue de l'intérêt supérieur de l'enfant

L exercice infirmier en puériculture Une expertise globale de santé publique en vue de l'intérêt supérieur de l'enfant Position adoptée par le Conseil national de l Ordre des infirmiers le 7 décembre 2010 L exercice infirmier en puériculture Une expertise globale de santé publique en vue de l'intérêt supérieur de l'enfant

Plus en détail

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015

ENTRETIEN PRENATAL. Du dépistage à l accompagnement. F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme. Colloque violences faites aux femmes. Toulouse, 22 janvier 2015 ENTRETIEN PRENATAL Du dépistage à l accompagnement Colloque violences faites aux femmes Toulouse, 22 janvier 2015 F. BERNADBEROY PRIDO Sage-femme 1) La grossesse, un moment clé 2) L entretien précoce 3)

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris)

INTERVENTION OMAGE. Pr C. PERRET-GUILLAUME. Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) ETP sujets âgés INTERVENTION OMAGE Pr C. PERRET-GUILLAUME Remerciements au Pr Sylvie LEGRAIN (Paris) 1 Méthode de l essai OMAGE Essai randomisé contrôlé avec 800 malades Multi-centrique (6 UGA en Ile de

Plus en détail

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE

INFIRMIÈRE AUXILIAIRE Direction des services d hébergement Description de fonction INFIRMIÈRE AUXILIAIRE SUPÉRIEUR IMMÉDIAT : STATUT : QUART DE TRAVAIL : CHEF D UNITÉ, CHEFS D ACTIVITÉS, INFIRMIÈRE EN SERVICE POSTE SYNDIQUÉ

Plus en détail

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse

CAMPAGNE DE VACCINATION CONTRE LA GRIPPE SAISONNIERE 2015-2016 Dossier de presse الجمهوريةالجزائريةالديمقراطيةالشعبية REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE وزارةالصحة, السكانوإصالحالمستشفيات MINISTERE DE LA SANTE, DE LA POPULATION ET DE LA REFORME HOSPITALIERE DIRECTION GENERALE

Plus en détail

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir!

La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! La grippe & autres infections respiratoires hivernales : tout ce qu il faut savoir! Dr Anne Guinard, Cire Midi-Pyrénées Rencontre des représentants des usagers et des professionnels de santé de Midi-Pyrénées

Plus en détail

Sommaire. Consultez vos garanties

Sommaire. Consultez vos garanties Janvier 2016 Sommaire Consultez vos garanties 4 Maladie 6 Hospitalisation 8 Dentaire 10 Optique 12 Prévention 16 Les justificatifs utiles 18 Les services 20 Le lexique Comprendre le remboursement de mes

Plus en détail

Réseau de Périnatalité de la Région Centre Convention Constitutive

Réseau de Périnatalité de la Région Centre Convention Constitutive Réseau de Périnatalité de la Région Centre Convention Constitutive PREAMBULE La France est l un des pays les plus avancés au monde, en matière de protection médicale et sociale ; des progrès très importants

Plus en détail

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC.

A.F.G.S.U. 1. Les Formations diplômantes. Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence FORMATION VALIDANTE POUR LE DPC. A.F.G.S.U. 1 Attestation de Formation aux Gestes et Soins d Urgence Niveau 1 Arrêté du 3 mars 2006 Validité 4 ans Acquérir les connaissances nécessaires à l identification d une urgence à caractère médical

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES

COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES COMPTE-RENDU DE CERTIFICATION DU DU CENTRE MEDICOSOCIAL LES FLORALIES 2, rue Descartes 93170 BAGNOLET Avril 2006 COMPORTANT LE SUIVI DES DÉCISIONS DE LA HAUTE AUTORITÉ DE SANTÉ Décembre 2006 SOMMAIRE COMMENT

Plus en détail

Guide sur la sécurité/qualité à l intention des usagers des CLSC.

Guide sur la sécurité/qualité à l intention des usagers des CLSC. Le Centre de santé et de service sociaux de la Vallée-de-la-Gatineau est heureux de vous offrir des services sociaux et communautaires à partir de ses intallations CLSC. Afin de répondre adéquatement aux

Plus en détail

Cas clinique 1. Que faites-vous?

Cas clinique 1. Que faites-vous? Cas clinique 1 Madame G., âgé de 32 ans, institutrice, et 3e pare. Actuellement au terme de 20 semaines d'aménorrhée, elle consulte pour une fièvre isolée dépassant 38 avec frissons depuis trois jours.

Plus en détail

AVIS 17 octobre 2012

AVIS 17 octobre 2012 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 17 octobre 2012 EXOCINE 0,3 %, collyre en solution Flacon de 5 ml (CIP : 34009 331 708 0 6) Laboratoire ALLERGAN FRANCE SAS DCI Code ATC (année) Motif de l examen Liste

Plus en détail

Note créée le 20/03/2014

Note créée le 20/03/2014 Note créée le 20/03/2014 Les expérimentations PAERPA SOMMAIRE A. Le contexte B. Les objectifs C. La mise en œuvre D. Les modalités de financement E. Les dispositifs de coordination F. L évaluation G. Les

Plus en détail

VOLUME 2 Aspects cliniques

VOLUME 2 Aspects cliniques VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 1 Urgences Urgences 154 Urgences C. Melon, D. Van Pee Situation de rupture brutale d équilibre - physique - mental - social Données statistiques - 15% des gens admis

Plus en détail

Répartition des groupes pour auto-évaluation V3

Répartition des groupes pour auto-évaluation V3 Répartition des groupes pour auto-évaluation V3 Groupes de travail proposés : Groupe 1 : management de l établissement : 3 V23/09 APM ; V07/10 APM ; V21/10 APM (Comité de direction) Groupe 2 : droits des

Plus en détail

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE

LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE EN BELGIQUE Séminaire Européen SIDIIEF : LES MALADIES CHRONIQUES HENALLUX Namur -19 novembre 2015 LE SUIVI TRANSDISCIPLINAIRE DES PATIENTS DIABÉTIQUES EN PREMIÈRE LIGNE EXPÉRIENCES DES ASSOCIATIONS DE SANTÉ INTÉGRÉE

Plus en détail

Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution?

Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution? Soins et Hospitalisation à domicile: panacée, mythe ou révolution? Enjeux et aspects économiques des soins à domicile Miloud Kaddar Économiste de la santé, Consultant International mkaddar@hotmail.com

Plus en détail

Dossier réalisé avec la participation de :

Dossier réalisé avec la participation de : Dossier réalisé avec la participation de : Paul Verdiel, Président de H2AD Jean-Loup Durousset, Directeur du Centre de l Hospitalisation Privée de la Loire (CHPL) Thierry Depois, Directeur Général d Europ

Plus en détail

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON

LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON LA BRONCHIOLITE DU NOURRISSON Conférence du 11 janvier 2006 avec : - Dr Michel RUDELIN, pédiatre en cabinet libéral et attaché au CHRO, - Christophe MILLET, kinésithérapeute en service pédiatrie au CHRO,

Plus en détail

GROSSESSE 1)TRAVAIL EN RESEAU 2)ENTRETIEN PRENATAL PRECOCE 3)ALLAITEMENT 4) TROUBLES PSYCHIQUES DU POST PARTUM 5)REEDUCATION DU PERINE

GROSSESSE 1)TRAVAIL EN RESEAU 2)ENTRETIEN PRENATAL PRECOCE 3)ALLAITEMENT 4) TROUBLES PSYCHIQUES DU POST PARTUM 5)REEDUCATION DU PERINE ACCOMPAGNEMENT GLOBAL DE LA GROSSESSE 1)TRAVAIL EN RESEAU 2)ENTRETIEN PRENATAL PRECOCE 3)ALLAITEMENT 4) TROUBLES PSYCHIQUES DU POST PARTUM 5)REEDUCATION DU PERINE 2 Cas clinique 1 Mme Fatima D,2 ième pare,consulte

Plus en détail

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat

Diplôme professionnel d aide-soignant. Guide d évaluation par candidat Diplôme professionnel d aide-soignant Guide d évaluation par candidat Prénom et nom du candidat (ou identification du candidat) : Date : Dossier n Page 1 / 23 Evaluation de l unité de compétence 1 du DPAS

Plus en détail

9 ème Colloque inter 3C

9 ème Colloque inter 3C 9 ème Colloque inter 3C L éducation thérapeutique du patient pour qui pourquoi? «Bien gérer sa thérapie orale au quotidien». Programme d éducation thérapeutique inter hospitaliers pour les patients recevant

Plus en détail

Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective

Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Rencontre Inter-Régionale 13 juin 2013 Bruno Grossin 1 Sommaire Objectifs et périmètre de l étude Panorama de la profession d infirmier

Plus en détail

Projet de loi relatif à la santé

Projet de loi relatif à la santé Projet de loi relatif à la santé Synthèse des dispositions du projet de loi Le projet de loi de santé déposé le 15 octobre 2014 sur le bureau de l Assemblée nationale comporte 5 titres et 57 articles.

Plus en détail

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS

REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS REGLEMENT D ATTRIBUTION DES PLACES EN ETABLISSEMENTS D ACCUEIL DE JEUNES ENFANTS Délibération du 18 février 2013 Service Petite Enfance Année 2013 1 SOMMAIRE 1 LES CONDITIONS D ACCUEIL 2 LES CONDITIONS

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE LA SOLIDARITÉ ET DE LA FONCTION PUBLIQUE MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SPORTS ANNEXE I ANNEXE I DIPLÔME D ÉTAT D ERGOTHÉRAPEUTE Référentiel d activités L ergothérapeute est un professionnel de santé. L ergothérapie s exerce dans les secteurs sanitaire et social et se fonde sur le lien qui

Plus en détail

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient.

Signe : preuve objective d une maladie observée par le médecin qui a examiné le patient. Symptôme : observation subjective rapportée par le patient. (Traduction de la page 139) Chapitre 13 Symptômes, signes et maladies mal définies Aperçu du chapitre Beaucoup de signes et symptômes sont classés dans le chapitre 18 d ICD-10-CM s ils réfèrent à des systèmes

Plus en détail

LE DISPOSITIF D ANNONCE

LE DISPOSITIF D ANNONCE LE DISPOSITIF D ANNONCE 1 Objectifs Mis en oeuvre par la Ligue contre le Cancer suite aux Etats Généraux des malades de 1998 Introduit dans le premier Plan Cancer (2003-2007) Accompagner et soutenir l'annonce

Plus en détail

INFORMATION DE LA FEMME ENCEINTE

INFORMATION DE LA FEMME ENCEINTE S Y N T H È S E D E L A R E O M M A N D AT I O N D E B O N N E P R AT I Q U E Indications de la césarienne programmée à terme Janvier 2012 La définition de la césarienne programmée retenue dans les recommandations

Plus en détail

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE

DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Date de dépôt des candidatures : 1 er juillet 30 septembre 2014 1 er janvier 31 mars 2015 APPEL A PROJETS DEVELOPPEMENT, SOUTIEN ET PERENISATION DES CENTRES DE SANTE EN ILE-DE-FRANCE Cahier des charges

Plus en détail

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015

Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr Corinne PLESSIS EHPAD «Les Pommeris» VALLIERES LES GRANDES et MDPH Dr Séverine DURIN EHPAD du Pays Vendômois et CH VENDOME Médecin Coordonnateur en EHPAD Le 6 Juin 2015 Dr PLESSIS - Dr DURIN Journée

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION MAISON DE RETRAITE DU PARC SERVICES ADMINISTRATIFS Tél. : 01.41.13.09.70 - Fax : 01.43.50.96.87 DOSSIER D INSCRIPTION Accueil de jour Tarifs journaliers 2013 : Hébergement :... 27,00 euros Dépendance :

Plus en détail

GESTION DES IAS EN EHPAD MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE

GESTION DES IAS EN EHPAD MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE GESTION DES IAS EN EHPAD ROLE D UN D MEDECIN REFERENT D UNE EQUIPE MOBILE GERIATRIQUE Docteur Pierre BERT Direction Médicale M AREPA (MALAKOFF) Hôpital BROCA (Paris) AREPA Association à but non lucratif

Plus en détail

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille?

Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Besoin d un médecin de famille? Vous habitez le Val-Saint-François et êtes sans médecin de famille? Le CSSS du Val-Saint-François a la responsabilité d aider la population de son territoire à accéder à

Plus en détail

Diplôme InterUniversitaire de Formation

Diplôme InterUniversitaire de Formation Diplôme InterUniversitaire de Formation complémentaire en gynécologie et obstétrique pour le médecin généraliste Domaine : Sciences, Technologies, Santé Organisation : Faculté de Médecine DESCRIPTION OBJECTIFS

Plus en détail

Prévention universelle ou sélective?

Prévention universelle ou sélective? Hôpitaux Universitaires La Pitié-Salpêtrière - Charles Foix Prévention universelle ou sélective? François Bourdillon Département de biostatistiques, santé publique et information médicale Les journées

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification 1 sur 5 19/06/2015 11:39 Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Intitulé Licence : Licence STS Mention Sciences Sanitaires et Sociales AUTORITÉ

Plus en détail

La iatrogénie médicamenteuse. Damien LANNOY - biopharma.univ-lille2.fr - EPU pharmaciens hospitaliers

La iatrogénie médicamenteuse. Damien LANNOY - biopharma.univ-lille2.fr - EPU pharmaciens hospitaliers La iatrogénie médicamenteuse Définition (OMS, 1969) «Toute réponse néfaste et non recherchée à un médicament survenant à des doses utilisées chez l homme à des fins de prophylaxie, de diagnostic et de

Plus en détail

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile

Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Questionnaire adressé aux aidants de personnes mentalement handicapées vivant à domicile Besoins des aidants 1. Actuellement, êtes vous au bénéfice d une aide à domicile dans la prise en charge de la personne

Plus en détail

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers

Maisons de Santé Pluridisciplinaires. Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Maisons de Santé Pluridisciplinaires Conditions d éligibilité à des soutiens financiers Les maisons de santé pluridisciplinaires (MSP) visent à offrir à la population, sur un même lieu, un ensemble de

Plus en détail

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent

SYNTHESE. AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui le concernent PLAN NATIONAL 2015-2018 pour le développement des soins palliatifs et l accompagnement en fin de vie SYNTHESE RAPPEL DES 4 AXES AXE 1. Informer le patient, lui permettre d être au cœur des décisions qui

Plus en détail

Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel

Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel Coordination Française pour l Allaitement Maternel Novembre 2007 Quelques critères pour le choix d une formation sur l allaitement maternel Devant la multiplicité de l'offre de formation autour de l'allaitement

Plus en détail

Vaccin H1N1. Des adjuvants (MF059, ASO3) pour réduire la dose d antigène (3,75

Vaccin H1N1. Des adjuvants (MF059, ASO3) pour réduire la dose d antigène (3,75 LA VACCINATION Vaccin H1N1 Les 1er vaccins pandémiques ont été développés à partir des souches H5N1 avec une AMM en 2008, les vaccins H1N1 seront enregistrés après modification du dossier Des adjuvants

Plus en détail

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ

RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ RECOMMANDATIONS NATIONALES POUR LA MISE EN ŒUVRE DU DISPOSITIF D ANNONCE DU CANCER DANS LES ÉTABLISSEMENTS DE SANTÉ Mesure 40 du plan cancer Novembre 2005 Introduction Le dispositif d annonce est une mesure

Plus en détail

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence :

Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : Stage Étudiants infirmiers Documents de référence : La définition du métier «Infirmier» Les référentiels de formation, d activités et de compétences infirmiers 2009 Le portfolio de l étudiant Version 1,

Plus en détail

19 rue du Docteur Lardanchet - 77610 NEUFMOUTIERS EN BRIE Tél. : 01 64 42 46 46 Fax : 01 64 42 46 19

19 rue du Docteur Lardanchet - 77610 NEUFMOUTIERS EN BRIE Tél. : 01 64 42 46 46 Fax : 01 64 42 46 19 19 rue du Docteur Lardanchet - 77610 NEUFMOUTIERS EN BRIE Tél. : 01 64 42 46 46 Fax : 01 64 42 46 19 Fondation Santé des Etudiants de France Reconnue d utilité publique par décret du 23 mai 1925 Cour d

Plus en détail

Rapport Mission santé

Rapport Mission santé Rapport Mission santé Du 02 au 31 Août 2014 Introduction J ai réalisé cette mission en tant qu étudiante sage-femme 2 ème année dans le cadre d un stage conventionné avec la faculté libre de médecine et

Plus en détail