Hémorragies digestives : le point de vue de l hépato-gastroentérologue

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Hémorragies digestives : le point de vue de l hépato-gastroentérologue"

Transcription

1 Hémorragies digestives : le point de vue de l hépato-gastroentérologue Dr. Sebastian Suciu Service d Hépato- Gastro-Entérologie, Nouvel Hôpital Civil, H.U.S.

2 Définitions Hémorragies extériorisées 1. Hautes en amont de l angle du Treitz 80% 2. Basses en aval de l angle du Treitz 20% (dont l intestin grele 2%) Hémorragies occultes = anémie ferriprive

3 Modalités de présentation Oesophage Hématémèse Mélèna Rectorragies Treitz Colon droit Anus

4 Prise en charge initiale Anamnèse + évaluation clinique - Source extradig.? (ORL/bronchique ) - AINS/Anticoag/Antiagreg - Comorbidités (cirrhose? IRC? Cardiopathie?) - TA/AV + Toucher rectal!!! 2 voies veineuses Hb (7-9g/dl), PLT (>50000/mm3), INR (<2) Ttt medical

5 Nouvelle stratégie transfusionelle Villanueva, Transfusion strategies for acute upper gastrointestinal bleeding. N Engl J Med 2013;

6 Traitement médical A JEUN, SCOPE, Fluides +++ Correction Hb/PLT/INR (ex.cgr,fc) Prokinétiques ex. Erythromycine 3mg/kg ou 250mg iv, min avant la gastroscopie (la SNG n est pas indispensable) IPP ex. Esoméprazole 80mg IV bolus, puis 8mg/h pour heures SI HTP à rajouter : - Somatostatine 250ugIV bolus, puis 250 ug/h OU Octréotide 25ug/h pour 3-5 jours - ANTIBIOTIQUES (céphalosporines 3G / quinolones)

7 LE MOMENT DE L`ENDOSCOPIE L endoscopie d urgence doit être realisée après stabilisation hémodynamique et cardiorespiratoire du patient Timing: entre 12 et 24 heures après l admission SOUS AG/IOT! (consensus d endoscopie digestive SFED 2010)

8 Exceptions < 6-12 heures après l admission : - Le patient cirrhotique - Le choc hémorragique - Récidive ou persistance de l hémorragie malgré un traitement médical adapté - Infirmer une source haute en cas de rectorragies abondantes - La présence d une prothèse aortique (scanner en 1ère intention)

9 Score ROCKALL (<3 vs >8)

10 Hémorragie digestive haute Incidence moyenne cas/ hab/an H = 2 x F Augmente progressivement avec l âge La mortalité reste CONSTANTE malgré l amélioration des méthodes de diagnostiques et thérapeutiques - ~10% sur les dernières 50 années (patients de plus en plus agés sous ttt antiagreg / anticoag avec nombreuses comorbidités)

11 Etiologie 1. L ulcère duodenale 24 % 2. Gastrite érosive 23 % 3. L ulcère gastrique 21 % 4. Varices oesogastriques 10 % 5. Syndrome Mallory-Weiss 7 % 6. Oesophagites 6 % 7. Néoplasmes 3 % 8. Autres 6 %

12 1. L ulcère gastroduodenale Maladie infectieuse H.pylori (entre 75 et 95%) +/- AINS Très rare -> gastrinome L ulcère gastrique : biopsies + contrôle obligatoire après ttt medical

13 IA Classification FORREST IB IIA IIB IIC III

14 Traitement d élection : CLIPS Pour les FORREST IA, IB, IIA +/- IIB

15 NOUVEAUTES : MACROCLIP (OVESCO) POUDRE HEMOSTATIQUE (HEMOSPRAY)

16 ECHEC ENDOSCOPIQUE

17 2. VARICES OESOGASTRIQUES Conséquence d une hypertension portale (+/- cirrhose) Mortalité haute dans les premières 6 semaines après l hémorragie Traitement d élection : - ligature pour les varices oesophagiennes - injection de cyanoacrylate pour les varices gastriques

18

19 ECHEC ENDOSCOPIQUE

20

21 3. Gastrites/Gastropathies Gastropathie aux AINS/gastrite érosive - Pas de traitement endoscopique nécessaire Gastropathie d hypertension portale - Traitement medical par IPP + bêta-bloquants

22 4. Causes oesophagiennes bénignes Syndrome Mallory-Weiss - Anamnèse spéciphique % arrêt spontané d hémorragie - <10 % ttt endoscopique par clips ou ligature L oesophagite peptique : 4 stades selon la classification Los Angeles - A et B formes légères - C et D formes sévères, nécesitant contrôle endoscopique après le traitement par IPP

23 5. Tumeurs Cancer oesophagien Cancer gastrique Tumeurs stromales gastriques (GIST)

24 6. Angiodysplasies Association avec : - Le rétrécissement aortique sévère - L insuffisance rénale chronique - Dans le cadre de la maladie Rendu-Osler Traitement d élection : la coagulation par plasma-argon APC Forme sévère l angiomatose diffuse antrale GAVE -> APC à répétition vs RFA ou ligature multiple

25 7. L ulcère de Dieulafoy - Hernie d une arteriole au niveau de la paroie digestive - Localisation la plus fréquente au niveau gastrique - Traitement difficile car saignement par intermittance - CLIP -> LIGATURE

26 Hémorragie digestive basse - 20% des hémorragies digestives, d étiologie variée

27 Le rôle de l endoscopie La coloscopie = l examen de réfférence pour diagnostic et traitement dans les premieres heures après l admission. (la rectosigmoidoscopie inutile, car la rentabilité n est que de 10%!!!) - Précédée par gastroscopie si rectorragies abondantes +/- malaise ou colapsus La coloscopie nécessite : - Préparation colique (PEG 4-6 litres via éventuellement une SNG) - Une pompe de lavage - L intubation de la dernière anse iléale

28 Etiologie 1. Diverticules 50-60% dont >50% à droite 2. Angiodysplasies 5-10% 3. Tumeurs 11% 4. Colites divèrses (ischémique, radique, inflammatoires) 1-30% 5. Ulcère rectale solitaire 5% 6. Pathologie anale (hémorroïdes, fissures) 10-30% 7. Post polypectomie ou mucosectomie 0,5-2 % 8. Varices anorectales ou ectopiques rares 9. Ulcère de Dieulafoy - rare

29 Le saignement diverticulaire - 80% : hémorragie brutale, massive, indolore, autolimitée - Seulement 20% des patients avec diverticules ont un épisode d hémorragie basse dont 5% est grave La source est d habitude un seul diverticule (colon droit>colon gauche) Le traitement endoscopique en cas de saignement actif : clips ou ligatures

30

31 La colopathie radique Angiodysplasies variables Traitement d élection par APC > RFA Nécesite une préparation colique complète même pour les formes rectales localisées

32 Varices anorectales - Rares mais possiblement fatales - Diagnostic différenciel avec les hémorroïdes internes chez les patients cirrhotiques I II III

33 Conclusion Les hémorragies digestives nécessitent une prise en charge pluridisciplinaire rapide et adaptée L endoscopie digestive = le gold standard de diagnostic et traitement L étiologie variée nécesite l accès a un arsenal complex d outils thérapeutiques et d équipes concernées

Hémorragie digestive

Hémorragie digestive Hémorragie digestive Tableau clinique perte de sang : hématémèse, melena, perte de sang rouge par voie basse choc hémorragique anémie chronique ferriprive : voir anémie Anamnèse antécédents de maladie

Plus en détail

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DIGESTIVES. Dominique Pateron

PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DIGESTIVES. Dominique Pateron PRISE EN CHARGE DES HEMORRAGIES DIGESTIVES Dominique Pateron Epidémiologie Incidence stable Augmentation de l utilisation des AINS Vieillissement de la population Epidémiologie Incidence : 143/100.000

Plus en détail

Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse

Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse Conduite à tenir devant une hémorragie digestive basse Réunion DESC-SCVO Tours P. de Wailly CHU POITIERS Professeur Carretier Généralités 20 % des hémorragies digestives Au-delà de l angle de Treitz 90%

Plus en détail

1 Généralités et rappels

1 Généralités et rappels 1 Généralités et rappels Généralités Hémorragies digestive = saignement d une lésion située sur le tractus digestif Œsophage Estomac Intestin Grêle Duodénum Jéjunum Iléon Colon Rectum Anus Définitions

Plus en détail

HÉMORRAGIE DIGESTIVE BASSE AIGUË

HÉMORRAGIE DIGESTIVE BASSE AIGUË DÉCEMBRE 2010 RECOMMANDATIONS DE LA HÉMORRAGIE DIGESTIVE BASSE AIGUË Consensus en endoscopie digestive Chargé de projet : J.P. ARPURT, G. LESUR Groupe de travail : D. HERESBACH, D. SOUDAN Groupe de lecture

Plus en détail

HEMORRAGIES DIGESTIVES

HEMORRAGIES DIGESTIVES Page 1 sur 9 Lundi 26/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset HEMORRAGIES DIGESTIVES I/ INTRODUCTION : Les hémorragies digestives sont la principale cause des

Plus en détail

2. quels sont les facteurs de risque d'hémorragies digestive haute chez ce patient

2. quels sont les facteurs de risque d'hémorragies digestive haute chez ce patient homme de 57 ans alcoolo-tabagique, a présenté une hématémèse de moyenne abondance survenue brutalement, sans contexte douloureux particulier ni effort de vomissement à l'examen clinique on note des signes

Plus en détail

Dr Camille Giacino Service d Hépato- gastroentérologie du Pr Laugier

Dr Camille Giacino Service d Hépato- gastroentérologie du Pr Laugier Dr Camille Giacino Service d Hépato- gastroentérologie du Pr Laugier 21/03/2014 Symposium Euromedica Journées de formation continue du Collège PACA de Médecine d'urgence Hémorragie digestive (HD) = urgence

Plus en détail

Définitions. Hémorragie digestive. Diagnostic 2012/2013. Dr PHOUTTHASANG. CCA Hépato gastro entérologie CHU CAREMEAU NIMES

Définitions. Hémorragie digestive. Diagnostic 2012/2013. Dr PHOUTTHASANG. CCA Hépato gastro entérologie CHU CAREMEAU NIMES Définitions Hémorragie digestive CCA Hépato gastro entérologie CHU CAREMEAU NIMES Hématémèse: rejet de sang par la bouche, efforts de vomissements Hémoptysie, vin rouge, café, betterave, épistaxis déglutie

Plus en détail

Plan. Traitement endoscopique de l hémorragie digestive grave. Modalités de préparation. Modalités de préparation. Suspicion d ulcère

Plan. Traitement endoscopique de l hémorragie digestive grave. Modalités de préparation. Modalités de préparation. Suspicion d ulcère Traitement endoscopique de l hémorragie digestive grave Dr Clément SUBTIL Hôpital Haut-Lévêque CHU de BORDEAUX Modalités de préparation Réanimer d abord Endoscopie dans les 24 h Si restauration de l hémodynamique

Plus en détail

Traitement endoscopique de l hémorragie digestive grave. Dr Clément SUBTIL Hôpital Haut-Lévêque CHU de BORDEAUX

Traitement endoscopique de l hémorragie digestive grave. Dr Clément SUBTIL Hôpital Haut-Lévêque CHU de BORDEAUX Traitement endoscopique de l hémorragie digestive grave Dr Clément SUBTIL Hôpital Haut-Lévêque CHU de BORDEAUX Plan Modalités de préparation Stratégie de prise en charge Choix des techniques endoscopiques

Plus en détail

Chapitre 16 Hémorragies digestives

Chapitre 16 Hémorragies digestives Chapitre 16 Hémorragies digestives 1. Sémiologie 2. Exploration d une hémorragie digestive 3. Points importants de la prise en charge 4. Principales causes d hémorragie digestive Sémiologie Une hémorragie

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES DOULEURS ABDOMINALES. DU Soins infirmiers en réanimation SSPI et Urgences CAUSES EXTRA- ABDOMINALES ORGANISATION DU CHAOS

EPIDEMIOLOGIE DES DOULEURS ABDOMINALES. DU Soins infirmiers en réanimation SSPI et Urgences CAUSES EXTRA- ABDOMINALES ORGANISATION DU CHAOS DU Soins infirmiers en réanimation SSPI et Urgences Dominique Pateron Service des Urgences Saint-Antoine Faculté Pierre et Marie Curie, Paris VI EPIDEMIOLOGIE DES DOULEURS ABDOMINALES Fréquence : entre

Plus en détail

Hémorragies digestives aux urgences (205b) Docteur Carole PAQUIER Juillet 2003

Hémorragies digestives aux urgences (205b) Docteur Carole PAQUIER Juillet 2003 Hémorragies digestives aux urgences (205b) Docteur Carole PAQUIER Juillet 2003 Pré-Requis : Physiopathologie des hémorragies digestives. Résumé : Objectifs du cours sur la prise en charge des hémorragies

Plus en détail

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre

Rectorragies chez l enfant. Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Rectorragies chez l enfant Prévost JANTCHOU MD, PhD Gastropédiatre Journée de formation médicale continue Service de gastro-entérologie 23_10_2015 Objectifs Reconnaître un saignement digestif bas Évoquer

Plus en détail

Section G : Système gastro-intestinal

Section G : Système gastro-intestinal G G01. Troubles de la déglutition : dysphagie haute (la lésion peut être haute ou basse) G02. Troubles de la déglutition : dysphagie basse (la lésion sera basse) G03. Pyrosis/douleur thoracique : hernie

Plus en détail

Hémorragies digestives aiguës hautes et basses

Hémorragies digestives aiguës hautes et basses ARTICLE DE REVUE 194 Prise en charge dans le quotidien clinique Hémorragies digestives aiguës hautes et basses Dorothee Zimmermann a, Michael Christian Sulz a, Christoph Knoblauch b a Klinik für Gastroenterologie

Plus en détail

Hémorragie Douleur abdominale aigue. Dr Fanny DUFOUR - CCA Service de chirurgie digestive Hôpital Jean Verdier Bondy fanny.dufour@jvr.aphp.

Hémorragie Douleur abdominale aigue. Dr Fanny DUFOUR - CCA Service de chirurgie digestive Hôpital Jean Verdier Bondy fanny.dufour@jvr.aphp. Hémorragie Douleur abdominale aigue Dr Fanny DUFOUR - CCA Service de chirurgie digestive Hôpital Jean Verdier Bondy fanny.dufour@jvr.aphp.fr 1 Choc hémorragique Signes fonctionnels Signes physiques Gravité

Plus en détail

Reflux gastro-oesophagien

Reflux gastro-oesophagien Reflux gastro-oesophagien Définition: reflux de sécrétions acides de l estomac vers l œsophage Epidémiologie: > 10% de la population Etiologie: - incontinence de la barrière œsogastrique - facteurs favorisants:

Plus en détail

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée

III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée Chapitre 22 : Item 234 Diverticulose colique et sigmoïdite I. Définitions - Anatomie II. Épidémiologie physiopathologie III. Prise en charge de la diverticulose non compliquée IV. Complications de la diverticulose

Plus en détail

Traitement hémostatique des hémorragies digestives hautes par endoscopie. CHU Limoges Romain Legros Tursac octobre 2006

Traitement hémostatique des hémorragies digestives hautes par endoscopie. CHU Limoges Romain Legros Tursac octobre 2006 Traitement hémostatique des hémorragies digestives hautes par endoscopie CHU Limoges Romain Legros Tursac octobre 2006 Epidémiologie (EPIDHEM 1996) 65 000 Hémorragies digestives hautes /an en France Facteurs

Plus en détail

Hémorragies digestives (205) J.P. Bernard Octobre 2005

Hémorragies digestives (205) J.P. Bernard Octobre 2005 Hémorragies digestives (205) J.P. Bernard Octobre 2005 Objectifs pédagogiques : Diagnostiquer une hémorragie digestive Identifier les situations d urgence et planifier leur prise en charge 1. Introduction

Plus en détail

Vidéocapsule à tous les étages: VCE, VCO, VCC indications et perspectives

Vidéocapsule à tous les étages: VCE, VCO, VCC indications et perspectives Vidéocapsule à tous les étages: VCE, VCO, VCC indications et perspectives Rémi Systchenko Les enjeux de la videocapsule Le grêle: mieux l explorer L œsophage et le colon: aussi bien voir que l endoscopie

Plus en détail

Dr R. DELCENSERIE Fédération médico-chirurgicale CHU AMIENS HEMORRAGIES DIGESTIVES

Dr R. DELCENSERIE Fédération médico-chirurgicale CHU AMIENS HEMORRAGIES DIGESTIVES Dr R. DELCENSERIE Fédération médico-chirurgicale CHU AMIENS HEMORRAGIES DIGESTIVES HEMORRAGIES DIGESTIVES HD HAUTE (80%) Ulcère gastroduodénal et hypertension portale. Diagnostic étiologique dans 90% à

Plus en détail

Prévention et dépistage du CCR. Eric VAILLANT

Prévention et dépistage du CCR. Eric VAILLANT Prévention et dépistage du CCR Eric VAILLANT Prévention et dépistage du CCR Un K fréquent, mortel, guérissable dépendant du stade de découverte Donc dépistage organisé Résultats mitigés : participation,

Plus en détail

CONSENSUS EN ENDOSCOPIE DIGESTIVE (CED)

CONSENSUS EN ENDOSCOPIE DIGESTIVE (CED) MARS 2010 RECOMMANDATIONS DE LA CONSENSUS EN ENDOSCOPIE DIGESTIVE (CED) Matériels et conditions pour l endoscopie en urgence Groupe de travail : G. LESUR, B. VEDRENNE, D. HERESBACH Groupe de lecture :

Plus en détail

Diagnostic et prise en charge d'une hémorragie digestive chez l'enfant

Diagnostic et prise en charge d'une hémorragie digestive chez l'enfant Diagnostic et prise en charge d'une hémorragie digestive chez l'enfant Bruno Bachy Clinique Chirurgicale Infantile, CHU Rouen Olivier Mouterde Gastro-entérologie Pédiatrique, CHU Rouen Monia, 9 ans Pas

Plus en détail

Digestive. Patho Chir

Digestive. Patho Chir Digestive Patho Chir gastroscopie colonoscopie Abdomen à blanc normal Pas bon Bon Abdomen couplé a un thorax air sous coupoles signe d une perforation Abdomen à blanc couché Abdomen à blanc sur le coté

Plus en détail

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE

ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A ARLIX Audrey CHU TOULOUSE Mme A 40 ans Découverte d une cirrhose en 03/2004 devant une 1 ère DOA Clinique : CVC, ascite, ictère, angiomes stellaires, érythrose palmaire Biologie : Hb :10,2 g/dl TP

Plus en détail

«Quand solliciter la réalisation d une endoscopie digestive»

«Quand solliciter la réalisation d une endoscopie digestive» 1 24ème FORUM des FACULTES de MEDECINE de RANGUEIL et PURPAN REUNION COMMUNE DE FMC JEUDI 18 OCTOBRE 2012 «Quand solliciter la réalisation d une endoscopie digestive» Benoît BOURDET 1, Audrey HAENNIG 2,

Plus en détail

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Constipation chronique (300) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Motricité intestinale Sensibilité digestive Anatomie du périnée Physiologie de la défécation Sémiologie des troubles du transit

Plus en détail

Endoscopie digestive. Dr Alain Attar Gastroentérologie et d Assistance Nutritive Hôpital Beaujon

Endoscopie digestive. Dr Alain Attar Gastroentérologie et d Assistance Nutritive Hôpital Beaujon Endoscopie digestive Dr Alain Attar Gastroentérologie et d Assistance Nutritive Hôpital Beaujon L inventaire (1) Endoscopie classique Gastroscopie Iléocoloscopie Entéroscopie Entéroscopie poussée haute

Plus en détail

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive

Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Référentiels Marocains de Chirurgie Cancérologique Digestive Chirurgie de l adénocarcinome du pancréas Pr Kafih - Pr Amraoui - Pr Mohsine 1. Introduction Ce référentiel ne traitera que le cancer du pancréas

Plus en détail

Le Nourrisson Vomisseur. Stéphanie FRANCHI-ABELLA et Cindy FAYARD et toute l équipe de radiopédiatrie de l hôpital Bicêtre

Le Nourrisson Vomisseur. Stéphanie FRANCHI-ABELLA et Cindy FAYARD et toute l équipe de radiopédiatrie de l hôpital Bicêtre Le Nourrisson Vomisseur Stéphanie FRANCHI-ABELLA et Cindy FAYARD et toute l équipe de radiopédiatrie de l hôpital Bicêtre Orientation diagnostique l Vomissements régurgitations l Âge, Intervalle libre

Plus en détail

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE

OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE OBJECTIFS DU STAGE DE CHIRURGIE TABLE DES MATIÈRES APTITUDES... 2 COMPÉTENCES CLINIQUES... 2 DOULEUR AIGUË DE LA FOSSE ILIAQUE DROITE... 2 DOULEUR AIGÜE DE LA FOSSE ILIAQUE GAUCHE... 4 DOULEUR AIGÜE DE

Plus en détail

Elaboré Par: DR BELGHAZI

Elaboré Par: DR BELGHAZI Elaboré Par: DR BELGHAZI I-INTRODUCTION II-ANA-PATH III-PHYSIO PATHOLOGIE IV-ETUDE CLINIQUE : A- Circonstances de découverte B- Signes cliniques C- Signes para cliniques D- Evolution V-FORMES CLINIQUES

Plus en détail

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667)

Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Tableau 1 : Description de la population Etude KBP-2000-CPHG (N=5667) Effectifs Moyenne±écart-type Valeurs [Mini-Maxi] Patient Age en années 5664 64,3±11.5 [27-96] Age en 4 classes 50 ans 783 13,8 51-60

Plus en détail

Indications pédiatriques de la vidéo capsule. Alain Lachaux Hépatologie, Gastroentérologie et Nutrition Hôpital Femme Mère Enfant CHU de LYON

Indications pédiatriques de la vidéo capsule. Alain Lachaux Hépatologie, Gastroentérologie et Nutrition Hôpital Femme Mère Enfant CHU de LYON Indications pédiatriques de la vidéo capsule Alain Lachaux Hépatologie, Gastroentérologie et Nutrition Hôpital Femme Mère Enfant CHU de LYON Sommaire Matériel Déroulement de l examen Mode d administration

Plus en détail

ZOOM ENDOSCOPIQUE (Non codé)

ZOOM ENDOSCOPIQUE (Non codé) COLORATION ET/OU TATOUAGE DE LA PAROI DU TUBE DIGESTIF, AU COURS D'UNE ENDOSCOPIE DIAGNOSTIQUE (code : HZHE004 sous-chapitre : 18.02.07.03) ZOOM ENDOSCOPIQUE (Non codé) MAI 2006 Service évaluation des

Plus en détail

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires :

Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Révisions sur les TTT Anti-agrégants plaquettaires : Gestion du TTT antithrombotique en péri-opératoire d une chirurgie carcinologique : Par an en France : _120 000 IDM _200 000 stents implantés : (110

Plus en détail

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Cancer du pancréas (155) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Rapports anatomiques du pancréas Voie de drainage lymphatique. Sémiologie de la douleur pancréatique. Syndrome cholestatique.

Plus en détail

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire

Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Endoscopie et traitement anticoagulant ou anti-aggrégant plaquettaire Recommandations en 2007 Yann le baleur DES Introduction 1 million de patients sous aspirine 300.000 patients sous anti-vitamine K (AVK)

Plus en détail

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr

Sémiologie digestive pédiatrique. jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Sémiologie digestive pédiatrique jean-pierre.hugot@rdb.aphp.fr Troubles du transit intestinal Analyse du transit Selles de consistance normale Moulées Molles (sein, hydrolysats de protéines) Marron si

Plus en détail

2. Indications (Figure 2)

2. Indications (Figure 2) Conseil de pratique Techniques et indication de l entéroscopie Rédacteur : Gabriel Rahmi Documents de référence : Di Caro S, May A, Heine DG et al; DBE-European Study Group. The European experience with

Plus en détail

Objectifs des stages obligatoires à l externat

Objectifs des stages obligatoires à l externat Faculté de médecine Vice-décanat aux études médicales de premier cycle Objectifs des stages obligatoires à l externat Utiliser la navigation par signets de votre lecteur Adobe pour repérer le stage désiré.

Plus en détail

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Conseil de pratique Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Rédacteur : Frank Zerbib Relecteurs : Stanislas Bruley des Varannes, Guillaume Cadiot, Philippe Ducrotté, François Mion, Michel Dapoigny,

Plus en détail

La gastrostomie endoscopique percutanée

La gastrostomie endoscopique percutanée La gastrostomie endoscopique percutanée Définition: Gastros: estomac Stomie: ouverture à la peau Percutanée: on traverse la peau Endoscopique: on va voir à l intérieur de l estomac avec un endoscope technique

Plus en détail

femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif

femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif femme 61 ans.contrôle d une colite pseudo-membraneuse actuellement traitée avec bilan coprologique biologique négatif Scanner abdomino-pelvien déclaré " sans particularité" Solène Varnier (IHN) Scanner

Plus en détail

Hémorragie digestive

Hémorragie digestive Hémorragie digestive Tableau clinique perte de sang : hématémèse, melena, perte de sang rouge par voie basse choc hémorragique anémie chronique ferriprive : voir anémie Anamnèse antécédents de maladie

Plus en détail

Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice

Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice Dr Gilbert ZEANANDIN Pôle Digestif Archet II CHU Nice ANATOMIE Organe musculaire creux Propulsion des aliments du pharynx vers estomac Maladie oesophagienne est fréquente Tube musculaire 2 sphincters :

Plus en détail

Exploration d une anémie ferriprive d origine digestive en FMC-HGE Christophe Cellier, Elia Samaha HEGP, Paris

Exploration d une anémie ferriprive d origine digestive en FMC-HGE Christophe Cellier, Elia Samaha HEGP, Paris Exploration d une anémie ferriprive d origine digestive en 2012 FMC-HGE Christophe Cellier, Elia Samaha HEGP, Paris Objectifs pédagogiques Savoir définir une anémie ferriprive orientant vers une affection

Plus en détail

Gilles LESUR Michel GREFF

Gilles LESUR Michel GREFF Gilles LESUR Michel GREFF Traitement en urgence des hémorragies digestives hautes - Connaître les modalités de la prise en charge initiale - Connaître les indications et les résultats des traitements médicaux

Plus en détail

Ulcères gastriques et duodénaux hémorragiques Alix Portal

Ulcères gastriques et duodénaux hémorragiques Alix Portal Ulcères gastriques et duodénaux hémorragiques 1- Epidémiologie Principale cause d hémorragie digestive haute (>1/3) Mortalité: 10 à 14% Facteurs de risque Sexe masculin (sex ratio 1,5) Âge (68% >60ans,

Plus en détail

8.1.3. Connaître les mesures à prendre en urgence pour assurer la sécurité vitale du malade

8.1.3. Connaître les mesures à prendre en urgence pour assurer la sécurité vitale du malade 8. Urgences Date de publication : janvier 2004 hémorragies digestives occlusions intestinales aiguës péritonites appendicites aiguës infection des voies biliaires ischémie intestinale aiguë accidents des

Plus en détail

ENDOSCOPIE DIGESTIVE. Pr Yoram Bouhnik Hôpital Beaujon DCEM 1 2006-2007

ENDOSCOPIE DIGESTIVE. Pr Yoram Bouhnik Hôpital Beaujon DCEM 1 2006-2007 ENDOSCOPIE DIGESTIVE Pr Yoram Bouhnik Hôpital Beaujon DCEM 1 2006-2007 GENERALITES Explorations morphologiques gastro-intestinale : L'endoscopie permet d'examiner directement la muqueuse. La radiologie

Plus en détail

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15

Table des matières I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 Table des matières CHAPITRE 1 EXPLORATIONS EN HÉPATOLOGIE 15 I. LA PONCTION BIOPSIE HÉPATIQUE (PBH) 15 II. TIPS (TRANSJUGULAR INTRAHEPATIC PORTOSYSTEMIC SHUNT 17 OU SHUNT INTRA-HÉPATIQUE PORTO-SYSTÉMIQUE)

Plus en détail

Y a-t-il du bénin dans le tube?

Y a-t-il du bénin dans le tube? Les tumeurs bénignes de l abdomen Journée de printemps de la SIAD 28.03.14 Y a-t-il du bénin dans le tube? C. Ridereau-Zins CHU ANGERS Y a-t-il des tumeurs bénignes dans le tube digestif? OUI Lésions rares

Plus en détail

Les Hémorragies digestives (205) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003

Les Hémorragies digestives (205) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Les Hémorragies digestives (205) Professeur Jacques FOURNET Avril 2003 Pré-Requis : Sémiologie des hémorragies digestives aiguës hautes et basses Ulcères gastroduodénaux Hypertension portale Malformations

Plus en détail

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON

TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON MILLE Sara Ronéo de Module 5 LABERGERIE Laura Cours de Mr LECOMTE Le 21/02/11 Le cours est disponible sur l'ent TRAITEMENT ET DEPISTAGE DES POLYPES DU COLON Épidémiologie du Cancer Colo-rectal (CCR): Le

Plus en détail

HEMORRAGIES DIGESTIVES BASSES ABONDANTES Principales causes Conduite à tenir

HEMORRAGIES DIGESTIVES BASSES ABONDANTES Principales causes Conduite à tenir HEMORRAGIES DIGESTIVES BASSES ABONDANTES Principales causes Conduite à tenir Philippe MARTEAU Département médico-chirurgical de pathologie digestive Lariboisière Hémorragies digestives basses (HDB) Rectorragies

Plus en détail

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien

Conseil de pratique. Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Conseil de pratique Prise en charge du reflux gastro-oesophagien Rédacteur : Frank Zerbib Relecteurs : Stanislas Bruley des Varannes, Guillaume Cadiot, Philippe Ducrotté, François Mion, Michel Dapoigny,

Plus en détail

Hémorragie digestive haute chez un alcoolique de 46 ans

Hémorragie digestive haute chez un alcoolique de 46 ans Enoncé Hémorragie digestive haute chez un alcoolique de 46 ans M. R, 46 ans, consulte aux urgences à 21h accompagné de sa femme pour vomissements de sang rouge évoluant depuis 1 heure. Dans le box des

Plus en détail

Douleurs abdominales de la personne âgée aux urgences. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique

Douleurs abdominales de la personne âgée aux urgences. Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique + Douleurs abdominales de la personne âgée aux urgences Pr Nathalie SALLES Pôle de Gérontologie Clinique + 2 Questions 1. Résultats de l évaluation gériatrique? 93 ans 89 ans 92 ans 87 ans 2. Balance Bénéfices-

Plus en détail

Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications

Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications > 15 e Journée de Réflexion < sur l Endoscopie Digestive en France Samedi 26 janvier 2013 Paris, Eurosites Georges V Actes doubles : bonnes (et mauvaises) indications Docteur Gilles Lesur, Boulogne-Billancourt

Plus en détail

STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE. Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES

STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE. Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES STRATEGIE D EXPLORATION D UNE DIARRHEE CHRONIQUE Virginie GIBAUD CHRU DUPUYTREN LIMOGES DIAGNOSTIC POSITIF Définition : selles - trop abondantes P > 300g/j - et/ou trop fréquentes > 3/j - et/ou trop liquides

Plus en détail

8.1. Hémorragies digestives

8.1. Hémorragies digestives Objectifs nationaux rédigés par les membres de la collégiale des universitaires en Hépato-Gastroentérologie - Version 2006 8. Urgences 8.1. Hémorragies digestives 8.1.1. Connaître les modes de révélation

Plus en détail

Affections digestives

Affections digestives VOLUME 2 Aspects cliniques Chapitre 9 Hémorragies digestives La dysphagie Constipation L ictère Affections digestives 320 Hémorragies digestives E. Joosten Une hémorragie digestive haute aiguë peut survenir

Plus en détail

Sémiologie oesophagienne

Sémiologie oesophagienne Sémiologie oesophagienne Sémiologie Médicale PCEM2 Docteur Pascal Sève Professeur Christiane Broussolle Faculté de Médecine Lyon-Sud 2007 30/05/2007 sémiologie PCEM2-HGE 1 Sémiologie OESOPHAGE Explorations

Plus en détail

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants

Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants Imagerie des hématomes survenus sous anticoagulants S. Ennouchi, A. Henon, A. Belkacem, L. Monnier-Cholley, JM. Tubiana, L. Arrivé Service de Radiologie - Hôpital Saint-Antoine Introduction Les complications

Plus en détail

Les maladies du système digestif sont classées dans le chapitre 11 d ICD-10-CM.

Les maladies du système digestif sont classées dans le chapitre 11 d ICD-10-CM. Chapitre 20 : Maladies du système digestif (Traduction de la p243) Aperçu du chapitre Les maladies du système digestif sont classées dans le chapitre 11 d ICD-10-CM. Il est possible de classer plusieurs

Plus en détail

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs

Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue. VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015. Prévention des cancers digestifs Docteur T. RAHME, Gastro-Entérologue, Proctologue 1, avenue de la résistance 93340 LE RAINCY Tél. 01 43 81 75 31 VILLE LE RAINCY, SALON DE LA SANTE du 03 10 2015 Prévention des cancers digestifs Le cancer

Plus en détail

Arrêt programmé. Arrêt prématuré nécessaire. Arrêt prématuré involontaire

Arrêt programmé. Arrêt prématuré nécessaire. Arrêt prématuré involontaire ACTUALITES SUR LES SYNDROMES CORONAIRES AIGUS Comment je (on) gère l arrêt du traitement antithrombotique? Pierre Aubry Centre Hospitalier de Gonesse 95400 Vendredi 27 novembre 2009 Arrêt programmé la

Plus en détail

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF

LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF 17.10.08 Dr Frant Gérontologie LE VIEILLISEMENT DE L'APPAREIL DIGESTIF I)La bouche et l'oropharynx A)Les dents B)Les glandes salivaires C)La langue D)Les troubles de la déglutition II)L'oesophage III)L'estomac

Plus en détail

Livret de l externe de 3ème année De médecine

Livret de l externe de 3ème année De médecine Livret de l externe de 3ème année De médecine Stage hospitalier de Médecine générale Période de stage Du / / Au / / Année universitaire : 20 20 1 2 IDENTIFICATION DE L ETUDIANT : Nom : Prénom : Date de

Plus en détail

Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser

Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser Quelle conduite chirurgicale faut-il tenir devant un Polype Adénomateux«Transformé»? Philippe Lasser Adénome «Transformé» Adénome présentant un foyer localisé ou étendu d un adénocarcinome superficiel,

Plus en détail

Prise en charge d une hémorragie digestive chez un sujet insuffisant hépatique. JC Souquet Hépato-gastroentérologie Hôpital de la Croix-Rousse

Prise en charge d une hémorragie digestive chez un sujet insuffisant hépatique. JC Souquet Hépato-gastroentérologie Hôpital de la Croix-Rousse Prise en charge d une hémorragie digestive chez un sujet insuffisant hépatique JC Souquet Hépato-gastroentérologie Hôpital de la Croix-Rousse Hémorragie chez le cirrhotique Causes variées Rupture de varices

Plus en détail

Hémorragie digestive chez le malade atteint de cirrhose

Hémorragie digestive chez le malade atteint de cirrhose Chapitre 28 Hémorragie digestive chez le malade atteint de cirrhose D. PATERON 1, K. LEVECQUE 1, J.-L. POURRIAT 2 1. Introduction L hémorragie digestive est une complication fréquente chez les malades

Plus en détail

EXPLORATION DE LA LUMIÈRE DU TUBE DIGESTIF

EXPLORATION DE LA LUMIÈRE DU TUBE DIGESTIF EXPLORATION DE LA LUMIÈRE DU TUBE DIGESTIF PAR VIDÉOCAPSULE INGÉRÉE Classement hiérarchique : 07.01.09.01 - Code : HZQE900 MAI 2006 Service évaluation des actes professionnels 2 avenue du Stade de France

Plus en détail

Apport de la Résection Endoscopique des Polypes Recto-Coliques «Expérience du service»

Apport de la Résection Endoscopique des Polypes Recto-Coliques «Expérience du service» XXVI éme Journées d Hépato-Gastro-entérologie et d Endoscopie Digestive 12-13-14 décembre 2014 Hôtel Hilton - Alger Apport de la Résection Endoscopique des Polypes Recto-Coliques «Expérience du service»

Plus en détail

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT.

PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. PRISE EN CHARGE D UNE DOULEUR ABDOMINALE AIGUE NON TRAUMATIQUE CHEZ L ADULTE ET L ADOLESCENT. Régulation Phase pré-hospitalière. Accueil des Urgences. UHCD. I- REGULATION OBJECTIFS : Type d intervention

Plus en détail

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010

Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Laure Elkrief Séminaire DES 13 février 2010 Les hémorroïdes : A. Sont des formations vasculaires physiologiques B. Participent à la continence anale C. Les hémorroïdes internes sont constitués de 5 paquets

Plus en détail

Examens morphologiques au cours des malformations vasculaires de l intestin l

Examens morphologiques au cours des malformations vasculaires de l intestin l Examens morphologiques au cours des malformations vasculaires de l intestin l grêle M Boudiaf, K Vahedi*, P Soyer, A Merlin, L Hamzi, Y Fargeaudou, P Marteau* R Rymer Service de Radiologie Viscérale et

Plus en détail

Reflux Gastro-Oesophagien

Reflux Gastro-Oesophagien 1. Définition RGO pathologique, déficience de la barrière anti-reflux reflux du contenu gastrique de l estomac vers l oesophage, responsable de symptômes plus ou moins compliqué d oesophagite (agression

Plus en détail

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015

Constipation. H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Constipation H.Lardy Séminaire du collège Paris septembre 2015 Un peu de physiologie Fonction défécatoire Physiologie ano-rectale Appareil recto-anal au repos: Rectum vide Continence assurée par: -sphincter

Plus en détail

compliquée (surinfection aiguë ou chronique, Il faut alors assurer un diagnostic de éventuelles complications, en particulier chez les

compliquée (surinfection aiguë ou chronique, Il faut alors assurer un diagnostic de éventuelles complications, en particulier chez les La lithiase vésiculaire peut être asymptomatique (ASP, échographie) aucune investigation complémentaire douloureuse (colique hépatique) compliquée (surinfection aiguë ou chronique, migration cholédocienne,

Plus en détail

Alimentation par sonde: de la théorie à la pratique

Alimentation par sonde: de la théorie à la pratique Alimentation par sonde: de la théorie à la pratique Séminaire «Dispositifs médicaux et matériovigilance» P. Coti Bertrand 29 septembre 2009 Dénutrition sévère Indications Apports oraux insuffisants état

Plus en détail

VIDEO-CAPSULE. D r Eric SGRO Service Hépato gastro-entérologie CARCASSONNE

VIDEO-CAPSULE. D r Eric SGRO Service Hépato gastro-entérologie CARCASSONNE VIDEO-CAPSULE D r Eric SGRO Service Hépato gastro-entérologie CARCASSONNE Qu apporte la vidéo capsule? => vision de la muqueuse de l intestin grêle Non vue par Rx Plus facile que l entéroscopie (rarement

Plus en détail

MI1:Métabolisme et Nutrition Hémorragie digestive Année universitaire Francois BLANC Faculté de Médecine Montpellier - Nîmes

MI1:Métabolisme et Nutrition Hémorragie digestive Année universitaire Francois BLANC Faculté de Médecine Montpellier - Nîmes Hémorragie digestive Hémorragie digestive Urgence médicale (médico-chirurgicale) Le temps peut sembler manquer pour faire de la sémiologie Pourtant sémiologie dicte les examens complémentaires à réaliser

Plus en détail

CANCER DE L OESOPHAGE

CANCER DE L OESOPHAGE - 1/6- Lundi 19/03/07 13h30>15h30 UF : affections digestives Les pathologies en digestif Dr Cabasset CANCER DE L OESOPHAGE I/ EPIDEMIOLOGIE : L incidence dans le monde varie de 1 à 160 pour 100 000. En

Plus en détail

COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville. SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente

COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville. SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente COLOSCOPIE VIRTUELLE Expérience en pratique de ville SFR Ile de France Octobre 2011 Dr. Kunstlinger Dr. Pariente Apprentissage Matériel et locaux adaptés Informations et ordonnances envoyées Indications

Plus en détail

Video-Digest 2008, la SFED garde le cap!

Video-Digest 2008, la SFED garde le cap! Président : Dr. Christian BOUSTIÈRE Hôpital Saint Joseph Service d Hépato-Gastroentérologie Bd de Louvain 13825 Marseille Tél : 04.91.80.70.61 - Fax : 04.91.80.70.62 e-mail : boustiere@wanadoo.fr Vice-Président

Plus en détail

Sémiologie en Gastroentérologie

Sémiologie en Gastroentérologie Sémiologie en Gastroentérologie Lʼexamen clé en gastroentérologie est la fibroscopie oeso-gastro-duodénale (FOGD), qui se fait sous anesthésie locale/générale. A. Sémiologie Oesophagienne : Il y a un important

Plus en détail

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques.

Le cancer du pancréas exocrine est la plus fréquente et la plus grave des tumeurs pancréatiques. Tumeurs du pancréas (155) Professeur B. CHAUFFERT (Département d Oncologie. Centre Georges François Leclerc. Dijon), Professeur F. MORNEX (Département de Radiothérapie. Centre Hospitalier Lyon Sud), Professeur

Plus en détail

Diagnostic, biopsie pour anapath Bilan d extension (stade TNM) Traitement: Curatif: dissection sous muqueuse pour stade T1sm N0 M0

Diagnostic, biopsie pour anapath Bilan d extension (stade TNM) Traitement: Curatif: dissection sous muqueuse pour stade T1sm N0 M0 Cancer rectal Diagnostic, biopsie pour anapath Bilan d extension (stade TNM) Traitement: Curatif: dissection sous muqueuse pour stade T1sm N0 M0 Rectite radique Bilio pancréatique K V.B.P Ampulome diagnostic

Plus en détail

Pour le médecin, la constipation se définit

Pour le médecin, la constipation se définit Cas clinique La constipation : Comment s y prendre pour mieux la traiter? Mickael Bouin, MD, Ph.D. Le cas de Josette Josette, âgée de 50 ans, sans antécédents, vous consulte pour une constipation qui dure

Plus en détail

Chapitre 20 Endoscopie digestive

Chapitre 20 Endoscopie digestive LES FONDAMENTAUX DE LA PATHOLOGIE DIGESTIVE Chapitre 20 Endoscopie digestive 1. Vidéoendoscopes 2. Échoendoscopes 3. Vidéocapsules endoscopiques L endoscopie digestive a pour but l abord instrumental non

Plus en détail

CERTIFICAT DE CHIRURGIE REANIMATION 4 ème ANNEE DE MEDECINE D.C.E.M.2. DUREE DE L EPREUVE : 75 mn

CERTIFICAT DE CHIRURGIE REANIMATION 4 ème ANNEE DE MEDECINE D.C.E.M.2. DUREE DE L EPREUVE : 75 mn 1 FACULTE DE MEDECINE DE TUNIS SESSION DE JANVIER 2012 CERTIFICAT DE CHIRURGIE REANIMATION 4 ème ANNEE DE MEDECINE D.C.E.M.2 NOMBRE DE FEUILLES D EXAMEN : 20 pages (SOIT 75 QUESTIONS) DUREE DE L EPREUVE

Plus en détail

Hémorragies digestives

Hémorragies digestives 16/02/15 GRANGEON Anastasia L2 CR : Julie Chapon Digestif Pr JP Bernard 6 pages Hémorragies digestives Plan A. Les différents types d'hémorragies digestives B. Gravité d'une hémorragie digestive C. Causes

Plus en détail

DIAGNOSTIC d une ANEMIE 3 étapes

DIAGNOSTIC d une ANEMIE 3 étapes DIAGNOSTIC d une ANEMIE 3 étapes 1- Est-ce bien une anémie? Hémoglobine F < 12 g/dl H < 13 g/dl 2-Quel est son mécanisme? 3-Quelle est sa cause? Analyse des constantes du Coulter Question 1: microcytaire?

Plus en détail

Les journées du Trocadéro

Les journées du Trocadéro Les journées du Trocadéro 21 Octobre 2014 lparois@club internet.fr Faut il avoir peur de ses patients? Dans quel cas sommes nous indéfendables? Cas n 1 a Mme O, âgée de 67 ans, consulte pour diarrhée chronique

Plus en détail