POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES TERRITOIRES ACTIONS. Responsabilité sociale d entreprise

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES TERRITOIRES ACTIONS. Responsabilité sociale d entreprise 2014-2015"

Transcription

1 POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES TERRITOIRES ACTIONS Responsabilité sociale d entreprise CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

2 Sommaire PRÉSENTATION DU GROUPE 3 INTERVIEW CROISÉE DES DIRIGEANTS 5 NOS PRINCIPES 6 NOTRE POLITIQUE 8 AGIR EN PARTENAIRES Deux grands sujets TRANSITION ÉNERGÉTIQUE TRANSPARENCE ET DIALOGUE AVEC LES PARTIES PRENANTES Ambition n 1 ACCOMPAGNER LES TERRITOIRES DANS LEURS ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Ambition n 2 RECHERCHER L EXCELLENCE DANS LES RELATIONS AVEC NOS CLIENTS, NOS COLLABORATEURS ET DANS NOTRE FONCTIONNEMENT Ambition n 3 MAÎTRISER L ENSEMBLE DES RISQUES, Y COMPRIS EXTRA-FINANCIERS PILOTER LE PROGRÈS 40 PERFORMANCES 2014 : FOCUS SUR 9 INDICATEURS 42 KIOSQUE

3 UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Leader de la banque de proximité en Europe, le Groupe est également premier gestionnaire d actifs européen, premier bancassureur en Europe et troisième acteur européen en financement de projets. Fort de ses fondements coopératifs et mutualistes, de ses collaborateurs et administrateurs de Caisses locales et régionales, le groupe Crédit Agricole est une banque responsable et utile, au service de 50 millions de clients, 8,2 millions de sociétaires et 1,1 million d actionnaires individuels. Grâce à son modèle de banque universelle de proximité l association étroite entre ses banques de proximité et les métiers qui leur sont liés, le groupe Crédit Agricole accompagne ses clients dans leurs projets en France et dans le monde : assurance, immobilier, moyens de paiement, gestion d actifs, crédit-bail et affacturage, crédit à la consommation, banque de financement et d investissement. Au service de l économie, le Crédit Agricole se distingue également par sa politique de responsabilité sociale et environnementale dynamique et innovante. Elle repose sur une démarche pragmatique qui irrigue tout le Groupe et met chaque collaborateur en action. 54 UNE PRÉSENCE MONDIALE DANS 54 PAYS 50 M DE CLIENTS COLLABORATEURS BANQUE D 1 PARTICULIER SUR 3 EN FRANCE BANQUE DE PRÈS D 1 ENTREPRISE SUR 2 EN FRANCE BANQUE DE 9 AGRICULTEURS SUR 10 EN FRANCE CRÉDIT AGRICOLE S.A. FIGURE DÉJÀ DANS SIX INDICES DE RÉFÉRENCE EN MATIÈRE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE : Member 2014/2015

4 ORGANISATION DU GROUPE 8,2 millions de sociétaires sont à la base de l organisation coopérative du Crédit Agricole. Ils détiennent, sous forme de parts sociales, le capital des Caisses locales et désignent chaque année leurs représentants : administrateurs qui portent leurs attentes au cœur du Groupe. Les Caisses locales détiennent l essentiel du capital des 39 Caisses régionales. Les Caisses régionales sont des banques régionales coopératives qui offrent à leurs clients une gamme complète de produits et services. L instance de réflexion des Caisses régionales est la Fédération Nationale du Crédit Agricole, lieu où sont débattues les grandes orientations du Groupe. À travers la SAS Rue La Boétie, les Caisses régionales sont l actionnaire majoritaire, à 56,5 %, de Crédit Agricole S.A. Crédit Agricole S.A. détient 25 % du capital des Caisses régionales. Il coordonne, en liaison avec ses filiales spécialisées, les stratégies des différents métiers en France et à l international. LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ BANQUES DE PROXIMITÉ MÉTIERS SPÉCIALISÉS AUTRES FILIALES SPÉCIALISÉES : Crédit Agricole Capital Investissement & Finance (Idia, Sodica), Uni-éditions Moyens de paiement Banque de proximité en France LCL Crédit Agricole Cards & Payments FIA-NET Crédit Agricole Assurances Gestion de l épargne et assurances 39 Caisses régionales de Crédit Agricole PARTICULIERS AGRICULTEURS PROFESSIONNELS COLLECTIVITÉS INSTITUTIONNELS ENTREPRISES Amundi CACEIS CA Private Banking Crédit Agricole CIB Gruppo Cariparma Crédit Agricole CA Bank Polska CA Egypt Crédit du Maroc CA Ukraine CA Srbija Crédit Agricole Immobilier Crédit Agricole Consumer Finance Crédit Agricole Leasing & Factoring Banque de financement et d investissement Banque de proximité à l international Métiers de l immobilier Services financiers spécialisés 1 er 1 er 1 er FINANCEUR DE L ÉCONOMIE FRANÇAISE BANCASSUREUR EN EUROPE GESTIONNAIRE D ACTIFS EUROPÉEN 2 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

5 INTERVIEW CROISÉE «La RSE est au cœur de.notre plan à moyen terme ». Les interactions, vecteurs d une performance durable Interview croisée de Jean-Paul Chifflet, Directeur général de Crédit Agricole S.A. et Jean-Marie Sander, Président de Crédit Agricole S.A. Quelles évolutions connaît la RSE au sein de Crédit Agricole S.A.? Jean-Marie Sander : Avec une histoire déjà longue au sein du Groupe, la RSE est ancrée dans nos racines coopératives et mutualistes. Elle sert deux objectifs majeurs : l utilité pour le client et le développement des territoires. Marquant sa volonté d intégrer encore plus fortement cette dimension dans la stratégie du Groupe, le Conseil d administration de Crédit Agricole S.A. a décidé en février 2015 de compléter les missions du Comité stratégique en y incluant la RSE. Ce comité s appelle désormais Comité stratégique et de la responsabilité sociale de l entreprise. Jean-Paul Chifflet : Effectivement la RSE est au cœur de notre plan à moyen terme , après avoir été intégrée dans le projet de Groupe 2010 puis dans le plan stratégique de Crédit Agricole S.A Trois ambitions correspondent à notre histoire, à notre rôle dans la société et à nos implantations : accompagner les territoires, leurs habitants et leurs entreprises dans leurs enjeux de développement durable ; rechercher l excellence dans la relation avec les hommes et les femmes de l entreprise et avec nos clients, nos fournisseurs et nos autres partenaires ; maîtriser tous les risques, en allant au-delà des seuls critères financiers et en intégrant les risques environnementaux et sociaux. Quels sont les grands enjeux sociétaux auxquels le Groupe entend répondre? Jean-Paul Chifflet : Le Groupe a identifié quatre domaines. Au-delà des défis économiques, nous entendons devenir une référence dans la façon de répondre à ces enjeux de société majeurs : l agriculture et l agroalimentaire : être la banque >> CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

6 INTERVIEW CROISÉE >> de toutes les agricultures, soutenir les filières bio, responsables et raisonnées avec de multiples actions et partenariats. Le logement : soutenir notamment le logement social et l habitat évolutif et écologiquement performant. L énergie et l environnement : financer les nouvelles énergies, l efficacité énergétique et de façon plus générale la transition écologique. La santé et le vieillissement : financer notamment des infrastructures relatives à la prise en compte de la dépendance, soutenir les aidants, etc. Jean-Marie Sander : En tant que bancassureur, nous sommes aussi très attendus sur notre pratique de l éthique, enjeu majeur qui reste bien entendu au cœur de nos préoccupations. Lorsque nous consultons les Français et les clients sur leurs attentes en matière de RSE vis-à-vis du secteur bancaire, 78 % des sondés disent être préoccupés par le respect de l éthique et de la déontologie dans les affaires et opérations bancaires. Quelles vont être vos actions prioritaires pour cette année? Jean-Paul Chifflet : Crédit Agricole S.A. et ses filiales se sont dotés depuis 2012 d une démarche spécifique de mesure et de promotion du progrès en matière de RSE : FReD. Elle nous permet de mobiliser les différentes entités et de piloter nos engagements au plus près des enjeux des différents métiers du Groupe. Les résultats ont été conformes à nos objectifs pour la troisième année consécutive et nous allons encore renforcer nos efforts pour mobiliser en permanence tous les collaborateurs. D ailleurs, en 2014, trois filiales supplémentaires implantées à l international ont testé FReD en intégralité : Crédit du Maroc, Crédit Agricole Bank Polska et Crédit Agricole Egypt. «Nous sommes. aussi très attendus. sur notre pratique. de l éthique.». Jean-Marie Sander : Oui, il est essentiel de poursuivre notre progression. Cela passe par une mobilisation au cœur des territoires : notre forte implantation nous donne ainsi l opportunité de jouer un rôle d accélérateur dans la transition énergétique. En phase avec les contraintes de la nouvelle économie, plus décentralisée et plus collaborative, nous soutiendrons vigoureusement les investissements responsables et sobres en carbone qui visent l efficacité énergétique. 4 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

7 NOS PRINCIPES Portés par des convictions fortes, les engagements RSE du Crédit Agricole se traduisent au quotidien par des actions concertées et des progrès tangibles dans chacune des entités du Groupe. LA RSE DU CRÉDIT AGRICOLE REPOSE SUR DES CONVICTIONS FORTES : L équilibre entre les développements économique, social et environnemental est une nécessité pour l avenir de tous. Une banque ne prospère durablement qu avec ses clients, ses collaborateurs, les territoires où elle est implantée et l environnement dans lequel elle s inscrit. La RSE doit irriguer tous les métiers. La RSE est une démarche de progrès permanent. UNE DÉCLINAISON POUR CHAQUE ENTITÉ DU GROUPE AVEC UNE PRISE EN CONSIDÉRATION : De la diversité de ses métiers. De ses enjeux de développement durable. De ses parties prenantes spécifiques. Du respect de chacun des engagements. Du partage des initiatives et actions menées avec les autres entités du Groupe. Ces dernières années, le Crédit Agricole a multiplié les initiatives de RSE au sein de toutes ses entités, notamment en déployant des démarches de progrès adaptées à ses différents métiers et en renforçant l intégration des critères extra-financiers dans ses procédures et dans ses offres. CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

8 NOTRE POLITIQUE LA RSE AU CŒUR DE L ACTIVITÉ DE TOUS NOS MÉTIERS 3 AMBITIONS, 10 AXES D ACTION Ambition n 1 Accompagner les territoires dans leurs enjeux de développement durable Être à l écoute de nos parties prenantes internes et externes, comprendre et prendre en considération les problématiques économiques, sociales et environnementales qui les concernent. Proposer, dans tous nos métiers, des produits et services innovants répondant aux principaux enjeux de développement durable auxquels sont confrontés nos clients et partenaires. OBJECTIFS La RSE des Caisses régionales : Pacte Coopératif et Territorial déployé dans toutes les Caisses. Répondre aux défis sociétaux identifiés dans les quatre domaines d excellence du Crédit Agricole, en matière d agriculture et d agroalimentaire, de logement, de santé et de vieillissement de la population, d économie de l énergie et de l environnement. Répondre aux défis sociétaux des quatre domaines d excellence : agriculture et agroalimentaire, logement, économie de l énergie et de l environnement, santé-vieillissement. LES TERRITOIRES ACCOMPAGNER v TOUS LES RISQUES RECHERCHER MAÎTRISER L EXCELLENCE? Être éthique dans les affaires et les 8 10 opérations bancaires et financières. 9 Ambition n 3 Maîtriser l ensemble des risques, y compris extra-financiers Renforcer la prise en compte des critères environnementaux, sociaux et de gouvernance dès la conception de tous nos produits et services. OBJECTIFS Poursuivre la formalisation et garantir le respect des politiques sectorielles qui guident nos actions et comportements, et affirment nos exigences de financeur et d investisseur responsable dans certains secteurs d activités complexes ou sensibles. Intégration des éléments ESG (Environnement, Social et Gouvernance) à l ensemble des activités de crédit et de financement. 100 Mds d actifs gérés en ISR. 4 5 Viser une relation durable avec nos clients, en protégeant leurs intérêts et en veillant à l accessibilité de nos offres. Ambition n 2 Rechercher l excellence dans les relations avec nos clients, nos collaborateurs et dans notre fonctionnement Agir en employeur responsable, en encourageant le développement personnel et l employabilité des collaborateurs, en garantissant l équité, en promouvant la diversité, en favorisant la qualité de vie au travail et le dialogue social. 6 7 Limiter et réduire notre empreinte environnementale directe, notamment en matière d énergie, de papier et de déchets. Prendre en compte les facteurs sociaux et environnementaux dans nos processus d achat et les relations avec nos fournisseurs et sous-traitants. OBJECTIFS 20 % de femmes dans les cadres dirigeants. Pionnier de la carte bancaire écologique, le Crédit Agricole propose le recyclage de toutes ses cartes depuis avril Obtention du «Label Relations Fournisseurs Responsables». 6 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

9 10 Deux grands sujets TRANSITION ÉNERGÉTIQUE TRANSPARENCE ET DIALOGUE AVEC LES PARTIES PRENANTES 18 Ambition n 1 ACCOMPAGNER LES TERRITOIRES DANS LEURS ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 24 Ambition n 2 RECHERCHER L EXCELLENCE DANS LES RELATIONS AVEC NOS CLIENTS, NOS COLLABORATEURS ET DANS NOTRE FONCTIONNEMENT 32 Ambition n 3 3 MAÎTRISER L ENSEMBLE DES RISQUES, Y COMPRIS EXTRA-FINANCIERS 8 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

10 AGIR EN PARTENAIRES Les équipes du Crédit Agricole ont interagi et innové avec de nombreux partenaires du monde entier pour porter 2 grands sujets ^prioritaires en et mettre en œuvre 3 ambitions et 10 axes d action RSE. CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

11 Nos grands sujets : contribuer à la transition énergétique Pour l année , Crédit Agricole S.A. a choisi d orienter son action RSE vers deux grandes thématiques transversales : la transition énergétique pour passer d un modèle économique fortement consommateur d énergie à un modèle plus sobre et plus durable ; la transparence et le dialogue avec les parties prenantes pour faire naître une vision plus claire des pratiques bancaires. LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : UN ENGAGEMENT DURABLE Premier financeur des énergies renouvelables, Crédit Agricole S.A. est un acteur majeur de la transition énergétique. Son ambition? Contribuer à l émergence d un modèle de développement moins gourmand en énergie et plus respectueux de l environnement. En décembre 2015, la France accueille la conférence des Nations unies sur les changements climatiques, appelée «Paris 2015 / COP21». Une échéance cruciale qui doit aboutir à un nouvel accord international visant à maintenir le réchauffement mondial en deçà de 2 C. Mécanismes de financement des énergies renouvelables, orientation de l épargne ou financement des investissements en faveur de l efficacité énergétique au sommet de l ONU sur le climat (septembre 2014), Jean-Yves Hocher, Directeur général délégué de Crédit Agricole S.A., réaffirmait l engagement du Crédit Agricole dans la lutte contre le réchauffement climatique, élevée au rang de grande cause nationale Au cœur de l économie de l énergie et de l environnement Avec l appui de sa filiale Unifergie, le Groupe a financé environ 30 % du parc photovoltaïque français, 25 % du parc éolien et 70 % des installations de méthanisation. Détenteur de 40 % de part de marché, Amundi multiplie depuis plus de 10 ans les initiatives pour favoriser le financement des projets d envergure contribuant à la transition énergétique. À l exemple du partenariat noué en octobre 2014 avec l électricien public EDF pour un objectif de levée de fonds de 1,5 milliard d euros : «Nous devons innover pour fournir des investissements alternatifs et proposer des produits d épargne investis dans les énergies renouvelables», expliquait Yves Perrier, Directeur général d Amundi. En mai 2014, Crédit Agricole CIB accompagnait GDF SUEZ dans l émission du plus important Green Bond, soit 2,5 Mds. Au plus près des clients Promoteur de la distribution de l Éco-PTZ (Prêt à Taux Zéro) avec plus de 30 % des prêts distribués, le Crédit Agricole propose également, à tous ses clients, des solutions d assurance automobile et habitation encourageant un comportement responsable. Très actives dans le domaine de «l épargne verte», les Caisses régionales soutiennent les projets de rénovation énergétique de l habitat via des Prêts Économies d Énergie et d autres crédits «verts», parfois en collaboration avec les collectivités locales. Ces financements dépassent même ceux de l Éco-PTZ. 10 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

12 NOS GRANDS SUJETS : CONTRIBUER À LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE 20 Mds de nouveaux green bonds arrangés par le Crédit Agricole d ici fin 2015 en 20 ans, 262 M de PNB acquis par Crédit Agricole Leasing & Factoring via Unifergie CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

13 Nos grands sujets : contribuer à la transition énergétique NOTRE TÉMOIN : JEAN JOUZEL Jean Jouzel est climatologue et glaciologue, reconnu mondialement pour ses analyses sur le changement climatique. Directeur de recherche au CEA, il est aussi Vice-Président du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Évolution du Climat), créé sous l égide des Nations Unies. En 2007, sous sa vice-présidence, le GIEC s est vu décerner le Prix Nobel de la Paix, conjointement avec Al Gore. Le rôle du milieu financier À l évidence, ce rôle peut et doit être très important. Premier objectif : passer d un modèle de développement basé sur les énergies fossiles à un développement sobre en carbone. Pour accompagner ce changement, les milieux financiers et le Crédit Agricole en particulier auront donc à prendre des décisions très fortes, notamment sur l exploitation du charbon et des énergies fossiles, et en favorisant à l inverse l émergence des énergies renouvelables. La loi sur la transition énergétique Avec un objectif de diviser par quatre ses émissions de gaz à effet de serre d ici à 2050, la France vient d élaborer un ambitieux projet de loi qui s inscrit dans cet objectif planétaire de limitation du réchauffement climatique. Il faudra observer avec attention les mesures réellement mises en place. Seul bémol, cette loi oublie complètement le volet agriculture. Le rôle du Crédit Agricole Ayant bien évalué l urgence de la situation, le Crédit Agricole multiplie les initiatives intéressantes et soutient déjà les investissements responsables. Associé à d autres investisseurs, Amundi, par exemple, s est engagé à privilégier les fonds à faible intensité en carbone, qui représentent aujourd hui 5 milliards de dollars à l échelle planétaire sur une année pleine. C est un premier pas auquel il faudra donner encore plus d ampleur. Il va d ailleurs devenir de plus en plus risqué pour les investisseurs de soutenir le secteur des énergies fossiles tant la nécessité de la transition énergétique va finir par s imposer. Le secteur bancaire poursuit aussi davantage la recherche et l innovation, dont les moyens demeurent encore limités. Quels axes de progression? Le Crédit Agricole doit approfondir les voies qu il a déjà ouvertes et notamment vis-à-vis de l agriculture, son secteur d origine, qui joue un rôle très important dans le cycle du carbone. Il faut accompagner ce secteur et, sur chaque territoire, prendre des initiatives ambitieuses pour développer les énergies renouvelables, solaire et biomasse notamment. 12 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

14 NOS GRANDS SUJETS : CONTRIBUER À LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE «Chacun doit bien comprendre l urgence de la situation car, pour l instant, les gaz à effet de serre continuent d augmenter.» CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

15 Domaines d excellence Logement Santé et vieillissement Économie de l énergie et de l environnement Agriculture et Agroalimentaire Nos grands sujets : s appuyer sur la transparence et le dialogue TRANSPARENCE ET DIALOGUE AVEC LES PARTIES PRENANTES La considération des parties prenantes est plus que jamais un levier de la performance : s il s agit d écouter, cette attitude implique aussi interaction, collaboration, voire co-construction. Le Crédit Agricole poursuit ce dialogue via une stratégie d information et d échange multicanale. Informer et interagir Régulièrement récompensé pour ses efforts en termes de transparence financière, le Groupe entend aller au-delà pour s adresser à tous ses publics. Outre les publications papier (document de référence, rapports ), un écosystème digital complet (site web, Facebook et Twitter) diffuse et récolte de l information en temps réel. L échange d informations avec les analystes a lieu dans un espace dédié du site Internet et/ou à l occasion d événements particuliers (entretiens, roadsshows). Les Caisses locales du Crédit Agricole sont aussi des vecteurs privilégiés d échange avec les sociétaires du Groupe. Écouter, échanger et réaliser Pour conforter leur stratégie, le Groupe et ses entités ont construit leurs propres baromètres afin d écouter et d échanger avec l ensemble des parties prenantes. Le baromètre RSE Groupe révèle les préoccupations de l opinion publique, des clients et des salariés vis-à-vis de la banque en général et du Crédit Agricole en particulier. Côté clients, l IRC (indice de recommandation client) constitue un indicateur majeur de la qualité de service. LCL donne la parole à ses clients à travers les bilans d efficacité. Les collaborateurs sont eux consultés depuis plusieurs années par le biais d enquêtes et de baromètres sociaux au sujet du bien-être au travail ou encore via le premier baromètre d engagement et de recommandation de Crédit Agricole Consumer Finance. Co-créer Pour intégrer les nouveaux comportements et attentes des parties prenantes, et ainsi développer une relation équilibrée, le Groupe encourage la co-création. Crédit Agricole Consumer Finance a co-construit les offres Sofinco sur l ensemble de l année 2014 avec un panel de clients. En interne, les transformations de Crédit Agricole S.A. impliquent la construction d une vision commune. La coordination de projets partagés permet aux collaborateurs de développer leur implication dans la vie de l entreprise. Les collaborateurs et managers de LCL peuvent désormais interagir via un réseau collaboratif constitué aujourd hui de 30 communautés. Orienter Pour diffuser les bonnes pratiques, le Crédit Agricole prend une part active dans les groupes de travail de la place, organismes voués à faire évoluer la prise en compte de la RSE dans le secteur de la banque assurance. Visant à rendre transparente son activité de lobbying menée auprès des leaders d opinion, parlementaires et régulateurs, le Groupe a publié en 2013 une charte encadrant ces pratiques, appliquées à l ensemble de ses entités en termes de conformité, d information et de communication. 14 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

16 bjectifs Indicateurs x x x x x x x x NOS GRANDS SUJETS : S APPUYER SUR LA TRANSPARENCE ET LE DIALOGUE collaborateurs de Crédit Agricole Consumer Finance ont participé à l enquête d engagement «Your voice, our future» 2,6 M de clients interrogés par LCL en 2014 Visualisez l ensemble des réseaux sociaux CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

17 Nos grands sujets : s appuyer sur la transparence et le dialogue NOTRE TÉMOIN : NICOLE NOTAT Nicole Notat est Présidente et fondatrice de Vigéo, agence d évaluation extrafinancière. Ancienne Secrétaire générale du syndicat CFDT, elle a également été présidente de l Unedic et membre de la Haute autorité de lutte contre les discriminations (Halde). Pour une entreprise responsable Aujourd hui, toute entreprise est amenée à faire évoluer son rôle et sa fonction dans la société. Elle doit apprendre à gérer un écosystème qui la met en relation avec ses parties prenantes directes et indirectes. À l heure des défis éthiques et écologiques auxquels la planète doit faire face, les entreprises doivent contribuer à la recherche de solutions. Un secteur bancaire sous le feu des projecteurs Le Crédit Agricole appartient à un secteur très regardé en matière de performance RSE. La crise financière ayant fortement écorné leur image de marque, les banques doivent retisser un lien de confiance avec l ensemble de leurs parties prenantes. Cela passe par la transparence des engagements RSE qu elles prennent, des pratiques qu elles déploient et de leurs résultats. Une véritable écoute des attentes de leurs parties prenantes y participe. Les actions menées par le Crédit Agricole Comme d autres banques, le Crédit Agricole s est attaché à définir ses engagements et les conditions de leur mise en œuvre en France comme à l international où le déploiement des politiques RSE est un vrai challenge. Il nécessite une volonté et une impulsion au plus haut niveau de la direction. Et l implication des managers à tous les niveaux en leur apportant l outillage nécessaire, un facteur clé dans le déploiement des actions à mener. Le dialogue avec les parties prenantes Il est perceptible que le Crédit Agricole cherche à dynamiser le dialogue avec ses parties prenantes directes, les salariés et les clients en premier lieu, mais également avec les fournisseurs et les sous-traitants. Positionné comme banque de proximité, le Crédit Agricole multiplie les initiatives pour contribuer au développement des territoires. La mise en place de baromètres sociaux auprès des collaborateurs, des enquêtes de satisfaction auprès des clients sont autant de moyens dont l utilité sera d autant plus avérée qu ils s inscriront dans une politique globale des ressources humaines et de la relation client. Transparence de la communication D évidence, le Crédit Agricole vise à atteindre les meilleurs standards en termes de reporting et de transparence avec des indicateurs précis pour rendre compte des engagements pris et en mesurer les résultats. Cet exercice doit se concevoir dans une perspective dynamique, tant les sujets sont vivants et les attentes sociétales non figées. 16 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

18 NOS GRANDS SUJETS : S APPUYER SUR LA TRANSPARENCE ET LE DIALOGUE «Pour passer de la parole aux actes, les banques doivent donner des preuves tangibles de la réalité de leurs engagements en fournissant des indicateurs précis de mesure des résultats.» CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

19 Ambition n 1 ACCOMPAGNER LES TERRITOIRES DANS LEURS ENJEUX DE DÉVELOPPEMENT DURABLE 18 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

20 POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES TERRITOIRES Axe d action n 11 ÊTRE À L ÉCOUTE DES PARTIES PRENANTES Être à l écoute de nos parties prenantes internes et externes, comprendre et prendre en considération les problématiques économiques, sociales et environnementales qui les concernent. CONFORTER NOTRE STRATÉGIE Le secteur bancaire est attentivement observé par ses parties prenantes (clients, leaders d opinion, opinion publique, collaborateurs). Pour répondre au mieux à l ensemble de leurs attentes, Crédit Agricole S.A. a élaboré sa politique RSE en interne, en la confrontant aux bonnes pratiques du secteur et aux exigences des agences de notation. En 2014, Crédit Agricole S.A. a également lancé le baromètre RSE pour poursuivre l identification des enjeux les plus pertinents pour chacun des métiers du Groupe. Il recueille les opinions et attentes de ses parties prenantes et leur perception du secteur bancaire et du comportement RSE du Crédit Agricole. Les premières actions seront mises en place à partir de personnes sondées en 2014 : clients et collaborateurs, société civile, leaders d opinion et experts CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

21 Axe d action n 22 PROPOSER DES PRODUITS ET SERVICES INNOVANTS Proposer, dans tous nos métiers, des produits et services innovants répondant aux principaux enjeux de développement durable auxquels sont confrontés nos clients et partenaires. LE VILLAGE BY CA : L ESPRIT START-UP Fabrice Marsella «MAIRE» DU VILLAGE BY CA «Nous voulons que le Village donne naissance à des champions nationaux, voire internationaux.» Ouvert en octobre 2014 au 55 rue La Boétie à Paris, le Village de l innovation accompagne les jeunes entreprises dans la mise en œuvre de leur projet. Déjà plus de 100 start-up ont pris possession des m 2 de cet écosystème nouvelle génération dédié à l innovation sous toutes ses formes. La Pépinière du Village soutient des projets à fort potentiel, issus de tous les territoires et engagés dans des domaines variés : énergie et environnement, logement, santé et vieillissement, agriculture et agroalimentaire, et services digitaux. Les start-up du Village évoluent dans un écosystème ouvert à une multitude de partenaires publics et privés comme Hewlett-Packard, Orange et Microsoft. Le Village abrite également le showroom du Technolab, vitrine technologique du Groupe où pas moins de 500 m 2 sont dédiés aux innovations qui préfigurent la banque de demain. En savoir plus 20 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

22 POUR LE DÉVELOPPEMENT DURABLE DES TERRITOIRES Yves Perrier, DIRECTEUR GÉNÉRAL D AMUNDI «La création de notre offre PEA-PME s inscrit pleinement dans la stratégie d Amundi, qui vise à proposer aux épargnants des solutions d investissement performantes et qui contribuent au financement de l économie de notre pays.» LES SOLUTIONS DE DEMAIN Soutien à une croissance économique «décarbonée» et à la finance solidaire, fournisseur de solutions d investissement performantes Amundi, filiale de gestion d actifs du Groupe, fait de l innovation une priorité. La prise en compte de la responsabilité sociétale des entreprises dans le processus d investissement est l un des piliers stratégiques d Amundi. Preuve de son soutien à une croissance économique «décarbonée», le gestionnaire d actifs a lancé en septembre 2014 une gamme de solutions à faible intensité carbone, dont l objectif est de proposer à ses clients investisseurs institutionnels des solutions favorisant une croissance économique durable. Solidaire, durable et performant Alors que les Caisses régionales Centre- Est et de Franche-Comté ont été les premières à souscrire au fonds «Finance et Solidarité», Amundi a réitéré en 2014 son partenariat avec les 5 e Grands prix de la finance solidaire. Preuve de la pertinence de son engagement pour l économie verte, Amundi Valeurs Durables vient d obtenir la note maximale aux Corbeilles Mieux Vivre votre argent Favorisant les entreprises les plus vertueuses, ce fonds affiche une performance nette annuelle de près de 30 % sur un an. Pour proposer aux épargnants des solutions d investissement performantes, le gestionnaire d actifs a lancé Amundi Actions PME, sa nouvelle offre éligible au PEA-PME favorisant le développement économique des territoires. Satisfaction client oblige, plusieurs entités du Groupe ont initié des actions innovantes visant à renforcer la qualité de service, à améliorer le pilotage des délais et le respect des engagements. Leurs ambitions? Offrir un service différenciant à la hauteur des meilleurs standards internationaux pour le service aux grands clients, entreprises et institutionnels. 121 M c est l encours d Amundi Valeurs Durables au 31/12/2014 CRÉDIT AGRICOLE S.A. Rapport de Responsabilité Sociale d Entreprise

Le logo générique «Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Banque et Assurance» est à utiliser pour toute la communication interne et institutionnelle.

Le logo générique «Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Banque et Assurance» est à utiliser pour toute la communication interne et institutionnelle. LE LOGO CA35 GENERIQUE GRAPHIQUE LOGO AGRICOLE ET-VILAINE Le logo générique «Crédit Agricole Ille-et-Vilaine Banque et Assurance» est à utiliser pour toute la communication interne et institutionnelle.

Plus en détail

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013

CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 1 CHARTE RESPONSABILITE SOCIALE DE L ENTREPRISE MAJ : 2013 2 Groupama Asset Management s engage par le biais de cette présente Charte à appliquer et promouvoir une politique de Responsabilité Sociale de

Plus en détail

@ Credit_Agricole LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITE

@ Credit_Agricole LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITE @ Credit_Agricole LA UNIVERSELLE DE PROXIMITE CHIFFRES CLÉS 2014 PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers

Plus en détail

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS

LA BANQUE UNIVERSELLE DE PROXIMITÉ CHIFFRES CLÉS LA BANQUE CHIFFRES CLÉS UNIVERSELLE 2013 DE PROXIMITÉ PROFIL UN GROUPE BANCAIRE DE RÉFÉRENCE Le groupe Crédit Agricole est le premier financeur de l économie française et l un des tout premiers acteurs

Plus en détail

Programme de développement durable 2013-2017

Programme de développement durable 2013-2017 Programme de développement durable 2013-2017 SOMMAIRE 1. Engagement de la direction de Helvetia Environnement en faveur du développement durable 2. Introduction et cadre de la démarche 3. Code de conduite

Plus en détail

le groupe en bref Chiffres clés 2012

le groupe en bref Chiffres clés 2012 le groupe en bref Chiffres clés 2012 profil Le groupe Crédit Agricole est le leader de la banque universelle de proximité en France et l un des tout premiers acteurs bancaires en Europe. Premier financeur

Plus en détail

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques

Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Agir pour le développement économique et l innovation dans les vallées hydrauliques Raphaël Mehr Directeur de l Unité de Production Hydraulique Est EDF s engage en faveur du développement économique et

Plus en détail

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT

Allocution du Dr. Abdelkader AMARA. Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT Allocution du Dr. Abdelkader AMARA Ministre de l Energie, des Mines, de l Eau et de l Environnement FORUM TECHNOLOGIE CLIMAT PERFORMANCES INDUSTRIELLES DES CLEANTECH Rabat, le 17 décembre 2014 Forum Technologie

Plus en détail

Dexia, le partenaire du développement

Dexia, le partenaire du développement Dexia, le partenaire du développement ensemble, à essentiel Dexia joue un rôle majeur dans le financement des équipements collectifs et des infrastructures, Dexia des secteurs de la santé et logement social,

Plus en détail

Une banque peut-elle être engagée et responsable?

Une banque peut-elle être engagée et responsable? Une banque peut-elle être engagée et responsable? 18 juin 2014 Eric Cochard CSE / Développement Durable 1 La Responsabilité Sociétale d Entreprise (RSE) chez Crédit Agricole CIB 2 La mise en œuvre : les

Plus en détail

Programme d Investissements d Avenir

Programme d Investissements d Avenir www.caissedesdepots.fr Programme d Investissements d Avenir Créateur de solutions durables Programme d Investissements d Avenir L État investit 35 milliards d euros Pilotage 0 gestionnaires 5 priorités

Plus en détail

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national.

Ainsi, les TEPOS représentent la deuxième phase de cet appel à projets national. - 1 - APPEL A PROJETS TEPOS QU EST-CE QU UN TERRITOIRE A ÉNERGIE POSITIVE? Contexte L énergie, nécessaire à tous les domaines et besoins de la vie quotidienne, devient, du fait de sa raréfaction, de plus

Plus en détail

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif

22 avril 2009. l investissement responsable de la maif Charte 22 avril 2009 l investissement responsable de la maif objectifs considération sur l investissement responsable les axes d engagement l investissement responsable de la maif /// Préambule La MAIF

Plus en détail

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco

La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La démarche de responsabilité sociétale de l AFD et de Proparco La responsabilité sociétale pour le groupe AFD, c est Une obligation générée par le droit international des conventions fondamentales et

Plus en détail

Plus responsables, plus performants

Plus responsables, plus performants ISR Plus responsables, plus performants x4 progression des encours ISR en 4 ans (Source Novethic à fin 2011) L ISR, pourquoi? Une finance qui s engage Changer les règles du jeu Mettre les entreprises face

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

quels enjeux pour le secteur financier?

quels enjeux pour le secteur financier? Préambule 2 Auteurs de l enquête Cette étude a été conduite par le pôle développement durable d Equinox Consulting Sophie Madet, associée Blandine Sébileau, senior manager Sybille Brugues et Sophie Pornin,

Plus en détail

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :...

L expertise ISR de la Banque Triodos doublement primée en Belgique :... 1 sur 5 6/04/2011 12:00 Rechercher Flux RSS Lettre d'informations Twitter FaceBook Livret Epargne Solidaire Assurance Vie Solidaire Fonds ISR Avantages fiscaux Accueil du site > Actualités de l épargne

Plus en détail

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre

Bienvenue à Loire-Centre. Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Bienvenue à Loire-Centre Présentation de La Caisse d Epargne Loire-Centre Présentation Le Groupe BPCE 2 Un groupe puissant et solide Les groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne se sont unis pour créer

Plus en détail

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable

Participez au. quiz ISR. vous apprenez vous êtes socialement responsable Participez au quiz ISR vous apprenez vous êtes socialement responsable 01. L ISR, 3 lettres Mais Pourquoi ce quiz? «Lancée en 2010 à l initiative du Forum pour l Investissement Responsable (FIR), la Semaine

Plus en détail

LE GROUPE MACIF ET LA RSE

LE GROUPE MACIF ET LA RSE LE GROUPE MACIF ET LA RSE SOMMAIRE Présentation du Groupe MACIF, ses engagements RSE Quelle organisation, quelle prise en compte dans les pratiques internes Quelles réponses aux enjeux RSE dans le cœur

Plus en détail

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements

Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Charte Investissement Responsable des acteurs de la Place de Paris: Actions menées par les signataires pour répondre à leurs engagements Bilan 2009-2011 Mars 2012 1 Les signataires Depuis juillet 2009

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec.

Conseil d Orientation et de Surveillance (COS) Directoire. Didier Patault. Pascal Chabot. Victor Hamon. Martine Poignonnec. CAISSE D EPARGNE : banque régionale qui finance l économie locale LA BANQUE. NOUVELLE DÉFINITION. LE MESSAGE DES PRÉSIDENTS En 2011, la Caisse d Epargne Bretagne Pays de Loire, malgré un contexte de tension

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Gaz de France et le développement durable

Gaz de France et le développement durable Gaz de France et le développement durable L engagement pour des territoires durables Groupe de pilotage «Entreprises Collectivités» Comité 21 20 juin 2006 Isabelle ARDOUIN DIRECTION DU DEVELOPPEMENT DURABLE

Plus en détail

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES

UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES UNIR NOS EFFORTS POUR FACILITER L ACCES AU CREDIT BANCAIRE PAR DES CREATEURS D ENTREPRISE ET DES ENTREPRISES SOLIDAIRES Convention de partenariat entre la Fédération Bancaire Française et France Active

Plus en détail

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr

Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr OSEO et le soutien de l innovation Innovation Investissement International Trésorerie Création Transmission oseo.fr Notre mission Soutenir l innovation et la croissance des entreprises Par nos trois métiers

Plus en détail

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables

ACTIONS GLOBALES. Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables FICHE ACTIONS Expo Nantes Atlantique ACTIONS GLOBALES Organiser, accueillir et promouvoir des salons et manifestations plus durables ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Sensibilisation des employés, des prestataires

Plus en détail

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE PRÉAMBULE Engagés depuis 2002 dans une première réflexion sur le Capital Investissement Socialement Responsable (C-ISR), nous sommes convaincus de la nécessité

Plus en détail

POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE

POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE POUR UN LABEL ISR DECLARATION COMMUNE AFG - AFNOR - CIES - FINANSOL - FIR - NOVETHIC - ORSE - PARIS EUROPLACE A l occasion de la consultation sur le Livre Blanc sur le financement de la transition écologique,

Plus en détail

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable

DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE. Politique de Développement Durable DESSAU ET LE DÉVELOPPEMENT DURABLE Politique de Développement Durable Plan d action 2011-2014 Édifice Le Delta III certifié LEED-CS «Or», ville de Québec Mot DE LA DIRECTION Dessau est née d une volonté

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011

L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme. Visite de progrès du 21 mars 2011 L Agenda 21 du Conseil général du Puy-de-Dôme Visite de progrès du 21 mars 2011 Développement durable «Le développement durable est un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre

Plus en détail

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE

POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE POLITIQUE DE CAPITAL INVESTISSEMENT RESPONSABLE SOMMAIRE Préambule..3 Principes fondamentaux de notre politique de Capital Investissement Responsable 4 Le parti pris de notre approche de Capital Investissement

Plus en détail

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005

Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Dossier de presse Paris, 16 juin 2005 Communiqué de presse 16 juin 2005 Fusion de Stock at Stake (membre du groupe Ethibel) et Vigeo : naissance du Groupe Vigeo, première agence européenne de mesure de

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire

www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire www.groupecaissedesdepots.fr La Caisse des Dépôts acteur du développement économique et de l économie sociale et solidaire développement économique et économie sociale et solidaire En soutenant la création

Plus en détail

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ

Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik. 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik 7 juillet 2009 Direction de la Stratégie et du développement durable GDF SUEZ Promouvoir sa politique développement durable avec SimulEtik Le

Plus en détail

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013

Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Assurance et développement durable, les principaux chiffres 2012/2013 Depuis 2009, les sociétés d assurance de la FFSA et du GEMA ont engagé une démarche volontaire de réflexion et d actions en matière

Plus en détail

Charte des investisseurs en capital

Charte des investisseurs en capital Juin 2008 Charte des investisseurs en capital Au cours des dernières années, les investisseurs en capital sont devenus des acteurs majeurs de l économie par leur présence dans l actionnariat d un nombre

Plus en détail

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés :

Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial. Principes illustrés : Randstad renouvelle son engagement à respecter les 10principes du Pacte Mondial Principes illustrés : n 6 : Elimination de la discrimination en matière d emploi et de profession n 8 : Prise d initiative

Plus en détail

MOTIVATION DE L ACTION

MOTIVATION DE L ACTION Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel_ Agglomération de Nevers, Pays de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Agir pour les personnes âgées FICHE ACTION N 22 Répondre aux

Plus en détail

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017

Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Paris, le 13 novembre 2013 Plan Stratégique Groupe BPCE 2014-2017 Pour toute information complémentaire, consultez la présentation complète disponible sur le site internet du Groupe BPCE : www.bpce.fr

Plus en détail

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action

Le Développement Durable. chez Europe Services Propreté. De la parole à l action Le Développement Durable chez Europe Services Propreté De la parole à l action Le mot des Présidents EUROPE SERVICES GROUPE, acteur de référence dans les services liés à l environnement, a engagé ses trois

Plus en détail

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé

LA SANTÉ DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ. Agence Régionale de Santé AMÉLIORER LA SANTÉ DE LA POPULATION ET ACCROÎTRE L EFFIcacité DE NOTRE SYSTÈME DE SANTÉ Agence Régionale de Santé Une réforme indispensable, les ars pourquoi? Nos dépenses de santé ne cessent d augmenter,

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014

Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Rapport de Responsabilité Sociétale d Entreprise 2013-2014 Le sens de notre action Les questions relatives à l amélioration du cadre de vie et au bien-être des hommes sont des préoccupations sociétales

Plus en détail

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE

SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE SYSTÈME DE MANAGEMENT DE LA QUALITÉ ET POLITIQUE DÉVELOPPEMENT DURABLE Mars 2014 SOMMAIRE Faire équipe avec vous 3 SFR Business Team, 1 er opérateur alternatif 4 Notre gouvernance Qualité et Développement

Plus en détail

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions.

La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. La Caisse d Epargne affirme ses ambitions sur le marché de la gestion privée en lançant des espaces Gestion Privée en régions. Paris, le 4 Février 2013 La Caisse d Epargne dispose depuis plus de vingt

Plus en détail

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION

SOMMAIRE LE CONSEIL D ADMINISTRATION LE COMITÉ DE DIRECTION 2 15 2 13 52 LE CONSEIL D ADMINISTRATION 72 2 10 2 12 42 Président Alain David (11) 12 Vice-Présidents Jean-Michel Lemétayer (16) Alain Laplanche (8) Marie-Françoise Bocquet (9) 2 14 2 16 32 82 62 2 11

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

05 novembre 2015 IREV - Lille

05 novembre 2015 IREV - Lille 05 novembre 2015 IREV - Lille 1. OBJECTIFS GENERAUX Objectifs généraux Objectifs généraux Présenter le club d entreprises FACE MEL, ses actions et spécificités Présenter notre méthodologie de développement

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale

Banque de détail. Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale Banque de détail Dynamiser votre réseau de distribution et accroître son efficacité commerciale L évolution de l environnement et les enjeux dans la Banque de détail CENTRES D'APPELS Intensification du

Plus en détail

Etude sur l évolution des emplois et des métiers des secteurs de la banque et de l assurance dans la mutation vers une économie verte

Etude sur l évolution des emplois et des métiers des secteurs de la banque et de l assurance dans la mutation vers une économie verte Etude sur l évolution des emplois et des métiers des secteurs de la banque et de l assurance dans la mutation vers une économie verte Janvier Septembre 2011 Rendez-vous des métiers de l économie verte

Plus en détail

Charte Mutuelle Existence

Charte Mutuelle Existence Charte Mutuelle Existence Développement Durable Développement Durable Environnement - Social - Économique Sommaire Définition du Développement Durable p. 2 Nos valeurs et nos engagements p. 3 Charte Sociale

Plus en détail

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014

Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Article225: Guide sectoriel CNCC Audition plateforme RSE, 20 février 2014 Jean-Michel Silberstein Délégué Général CNCC Christophe Garot CNCC UNIBAIL-RODAMCO Le CNCC Le CNCC, Conseil National des Centres

Plus en détail

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Transformer nos convictions en actions...

RESPONSABILITÉ SOCIALE ET ENVIRONNEMENTALE. Transformer nos convictions en actions... Transformer nos convictions en actions... Notre mbition Nouvelles technologies vertes, rationalisation des data centers Le métier de Capgemini est aujourd hui de plus en plus orienté vers l optimisation

Plus en détail

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

ILE-DE-FRANCE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 18/12/2014. ILE-DE-FRANCE PRÉSENTATION GÉNÉRALE Les

Plus en détail

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions

Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Communiqué de presse Paris, le 5 septembre 2012 Naissance de NUMERGY, producteur d énergie numérique au service des entreprises et des institutions Numergy, une nouvelle société dirigée par Philippe Tavernier

Plus en détail

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015

LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL AU SUJET DU CHANGEMENT CLIMATIQUE 2015 ATTENTION : AVANT DE SIGNER LA LETTRE, MERCI DE BIEN VOULOIR LA LIRE JUSQU A LA FIN ET DE CLIQUER SUR LE LIEN ASSOCIE. FORUM D ACTION DES ENTREPRISES POUR LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LETTRE OUVERTE AU BRÉSIL

Plus en détail

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise)

Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Charte RSE* et Développement Durable (* Responsabilité Sociétale de l Entreprise) Nos engagements et nos actions pour les générations futures Les questions liées au Développement Durable et à la RSE sont

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE ÉDITION 2014 TABLE DES MATIÈRES 1. À propos du CETEQ 2. Politique de développement durable 3. Notre vision du développement durable 4. L intégration de la responsabilité

Plus en détail

Les indicateurs du développement durable

Les indicateurs du développement durable Les indicateurs du développement durable (extraits de la première édition) Préambule L Association française de l assurance a publié en janvier 2009 sa Charte du développement durable, formalisant ainsi

Plus en détail

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010

Les entreprises et le Développement durable. FEDERE 23 mars 2010 Les entreprises et le Développement durable FEDERE 23 mars 2010 Fiche technique Mode de recueil Échantillon Dates du terrain Enquête par téléphone (sur système CATI) 200 décideurs en entreprises > 500

Plus en détail

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux?

Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Responsabilité Sociétale de l Entreprise Quels Enjeux? Hôtel de Ville Salle des conférences 60 Bd Carnot 78110 Le Vésinet 1 Responsabilité Sociétale de l Entreprise Panorama du sujet : Effet de mode? Enjeux

Plus en détail

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE. klesia.fr COMPLÉMENTAIRE SANTÉ PRÉVOYANCE ÉPARGNE RETRAITE ACTION SOCIALE klesia.fr KLESIA Une expertise plurielle au service de la protection sociale Partenaire et conseil des entreprises, des salariés et des particuliers,

Plus en détail

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive

Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Lancement d ESTER (Electricité Solaire des Territoires) L électricité solaire compétitive Communiqué de presse le 30 novembre 2011 Comment fournir au consommateur une électricité propre, de proximité et

Plus en détail

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?

Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif? Journée sport santé : «La place du sport au regard des besoins d activité physique en prévention primaire et tertiaire Rôle du mouvement sportif?» Jeudi 21 mars 2013, Maison du sport français (PARIS) Discours

Plus en détail

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE

BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE BANQUE FRANÇAISE MUTUALISTE LA BANQUE DES AGENTS DU SECTEUR PUBLIC DOSSIER DE PRESSE Contacts presse Caroline Weill caroline.weill@lambassade.agency 01 47 04 12 52 Audrey Peauger audrey.peauger@lambassade.agency

Plus en détail

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR)

L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) L INVESTISSEMENT SOCIALEMENT RESPONSABLE (ISR) Notre démarche ISR La gestion dite de "stock-picking" de Financière de l Echiquier est une gestion qui s appuie avant tout sur la connaissance approfondie

Plus en détail

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63

PRESENTATION. HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 PRESENTATION HR Excellium Tél : 03/88/15/07/63 Zone aéroparc2 Contact : M Jean-Claude REBISCHUNG 3 rue des Cigognes Email : info@hrexcellium.fr 67960 Strasbourg-aéroport Site web : www.hrexcellium.fr (en

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO

PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PRÉSENTATION DE L ALLIANCE CLIMAT DANS LE CADRE DU PLAN ENERGIE CLIMAT TERRITORIAL DU DISTRICT DE BAMAKO PLAN I. PRESENTATION 1. Réseau Carbone 2. Alliance Climat II. PARTENAIRES 1. Mairie du District

Plus en détail

Capital Humain et Performance RH

Capital Humain et Performance RH Capital Humain et Performance RH Le bien-être performant, potentiel d avenir pour l entreprise Qualité de Vie et Santé au Travail Qualité de Vie et Santé au Travail, une opportunité pour se préparer aux

Plus en détail

LE RAFP. Un investisseur de long terme,

LE RAFP. Un investisseur de long terme, LE RAFP Un investisseur de long terme, SOMMAIRE 04_ L investissement socialement responsable 06_ Une politique ISR au cœur du développement du Régime 08_ Une politique d investissement de long terme 09_

Plus en détail

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus

ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX UNE INITIATIVE EUROPEENE 3. 3000 entrepreneurs sociaux soutenus ASHOKA, UN RESEAU INTERNATIONAL D ENTREPRENEURS SOCIAUX ASHOKA ENVISAGE UN MONDE OÙ CHACUN EST ACTEUR DE CHANGEMENT: UN MONDE QUI RÉPOND RAPIDEMENT ET EFFICACEMENT AUX ENJEUX SOCIAUX ET OÙ CHAQUE INDIVIDU

Plus en détail

Energies Renouvelables

Energies Renouvelables Energies Renouvelables Le plus industriel des financiers Deux fonds sectoriels FCPR institutionnels français dédiés aux EnR Un positionnement sur tous les segments et sur l ensemble de la chaîne de valeur

Plus en détail

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 -

La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - La Banque Postale, une banque unique et singulière - 1 - LA BANQUE POSTALE, UNE BANQUE UNIQUE ET SINGULIERE Un peu d histoire Groupe La Banque Postale UNIQUE POUR RELEVER DES DEFIS MULTIPLES Activités

Plus en détail

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments

Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Fonds structurels 2014-2020 Guide pratique Définir un Programme opérationnel multi-fonds pour la rénovation énergétiquement efficiente des bâtiments Vous définissez à l heure actuelle les Programmes opérationnels

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES

SOMMAIRE 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES SOMMAIRE PAGE 5 1. UNE CHARTE POUR FONDER UNE NOUVELLE HISTOIRE PAGE 6 2. DES RÉFÉRENCES IDENTITAIRES ET DES VOLONTÉS AFFINITAIRES PAGE 7 3. DES AMBITIONS PARTAGEES ET DES OBJECTIFS COMMUNS PAGE 8 4.UN

Plus en détail

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013

Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Assises en territoires dès 2012 en France Rassemblement à Lyon du 5 au 7 mars 2013 Co-organisation : CFEEDD et GRAINE Rhône-Alpes www.assises-eedd.org L Education à l Environnement et au Développement

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Attijariwafa bank - Wafasalaf

Attijariwafa bank - Wafasalaf L événement Wafasalaf : 20 ans au service du consommateur 3 Historique L accompagnement du développement 5 de la société de consommation Attijariwafa bank - Wafasalaf L appartenance au premier groupe bancaire

Plus en détail

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR

D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR D I S T I N C T I O N C O O P É R AT I V E 2 0 1 1 COOPÉRER POUR CRÉER L AVENIR démocratie égalité équité Coopérer pour crée l avenir Pour un monde + responsable + équitable + durable En faisant affaire

Plus en détail

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010

ADP France. Pacte Mondial Communication on Progress 2010. Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pacte Mondial Communication on Progress 2010 Entreprise : ADP France Date : Janvier 2011 Adresse : 31 rue Jules Quentin 92000 Nanterre Date d adhésion : Février 2010 Pays : France Nombre de collaborateurs

Plus en détail

Charte des Achats Responsables

Charte des Achats Responsables Charte des Achats Responsables Norske Skog Golbey Avant-propos Depuis plus de 10 ans, Ouverture, Honnêteté et Coopération sont les trois valeurs fondamentales qui guident nos comportements et nos décisions

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail

Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne

Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne Audit de la Responsabilité Sociale du Réseau des Caisses d Epargne OBJECTIFS DE LA MISSION Le Groupe Caisse d Epargne a demandé à VIGEO d évaluer sa démarche de responsabilité sociale sur le périmètre

Plus en détail

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%)

Très forte progression des concours en prêts et aides (+29%) et en fonds propres (+37%) COMMUNIQUE DE PRESSE 12 MARS 2015 BPIFRANCE BILAN 2014 FORTE CROISSANCE DE L ACTVITE : 14 MD DE FINANCEMENTS AU TOTAL VS 11 MD EN 2013 RENFORCEMENT DU FINANCEMENT DE L INNOVATION, DE LA TEE ET DE L EXPORT

Plus en détail

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable

Klépierre. Nos engagements pour un Développement Durable Klépierre Nos engagements pour un Développement Durable Notre vision Notre métier Nos valeurs Nos 10 engagements Editorial Notre Groupe est porté par une puissante dynamique. Si aujourd hui de solides

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale

EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale EFFICACITE ENERGETIQUE DES IAA 3 actions pour accélérer la compétitivité énergétique de la filière régionale L ENERGIE : UN FACTEUR DE COMPETITIVITE MAJEUR POUR LES IAA L agroalimentaire représente 15%

Plus en détail

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS

CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS CHARTE DE L INVESTISSEMENT RESPONSABLE (IR) DES ACTEURS DE LA PLACE DE PARIS La crise financière pose, aujourd hui, la question du 1 Paris, le 2 juillet 2009 rôle et du mode de fonctionnement des marchés

Plus en détail

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014

COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES. Paris, le 09/05/2014 COMMUNICATION SUR LE PROGRÈS (COPS) DANS L INTÉGRATION DES PRINCIPES DU PACTE MONDIAL DES NATIONS UNIES Paris, le 09/05/2014 1 1 Global Compact o Lancé en 2000, le Pacte Mondial des Nations Unies est un

Plus en détail

http://www.economie.gouv.fr

http://www.economie.gouv.fr PIERRE MOSCOVICI MINISTRE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES http://www.economie.gouv.fr Discours de Pierre MOSCOVICI, Ministre de l Economie et des Finances Conférence de presse pour le lancement de la Banque

Plus en détail