CAISSE LE SALUT RAPPORT DE STAGE. Janvier Faire des pauvres de vrais partenaires de développement. Tuteur : Mme NARBONNE NIJEAN JASON GEA1 TD5

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CAISSE LE SALUT RAPPORT DE STAGE. Janvier 2013. Faire des pauvres de vrais partenaires de développement. Tuteur : Mme NARBONNE NIJEAN JASON GEA1 TD5"

Transcription

1 CAISSE LE SALUT Janvier 2013 RAPPORT DE STAGE Faire des pauvres de vrais partenaires de développement Tuteur : Mme NARBONNE NIJEAN JASON GEA1 TD5

2 Sommaire REMERCIEMENT... 1 INTRODUCTION... 2 DEVELOPPEMENT... 3 I L ORGANISME ET SON ENVIRONNEMENT ) LA MICRO FINANCE ) LA CAISSE LE SALUT ) L ONG LE SALUT... 7 II LE SERVICE DE CONTRÔLE ET D INSPECTION ) LA CELLULE DE CONTRÔLE ) LES MISSIONS ET REALISATIONS... 9 A. COLLECTE DE LA TONTINE... 9 B. CONTRÔLE DE LA TONTINE C. RAPPORT DE CONTRÔLE CONCLUSION ANNEXES... 13

3 REMERCIEMENTS Je souhaiterais avant tout remercier Mme NARBONNE (professeur tuteur et responsable des relations internationales), Mme VIDAL (chef du département Gestion des Entreprises et Administrations) et Mr POISSON (directeur de l IUT de Bourges) qui ont accepté et effectué les démarches administratives pour me permettre de réaliser ce stage en Afrique. Je tiens aussi à remercier Mr KUAGBENU (maitre de stage et président de l association LUPAJOTE) qui a accepté de m accueillir au sein de son association et qui a tout mis en œuvre pour que les objectifs que je m étais fixer soient atteints. Un grand merci à l équipe de LUPAJOTE pour leur accueil. Je voudrais également remercier Mr KOUVONOU (directeur général de la CAISSE LE SALUT), Mr DJIDJOE (responsable du service contrôle et inspection), Mr TONA et ADZOH (collègues de travail) ainsi que toute l équipe de la CAISSE LE SALUT qui m ont fait confiance en m intégrant au sein de leur institution. Ces derniers ont tous contribués à mon implication dans les différentes missions qui m étaient confiées. Je leurs suis reconnaissant de l enrichissement professionnel, humain, qu ils ont su me communiquer durant ce stage. 1

4 INTRODUCTION Ce stage obligatoire de première année représentait à mes yeux l occasion de repartir à l étranger en quête d une deuxième expérience professionnelle en dehors de nos frontières. C est donc dans le cadre de ma formation au Diplôme Universitaire de Technologie en Gestion des Entreprises et Administrations de l Institut Universitaire de Technologie de Bourges, que j ai réalisé un stage d un mois au sein de la CAISSE LE SALUT. Cette coopérative de micro finance basée au Togo a pour objectif de «faire des pauvres de vrais partenaires de développement». Mon stage a été effectué principalement dans les locaux du siège à Lomé. Ma principale tâche était le contrôle des fonds perçus et déclarés lors de la collecte de l épargne. Dans ce rapport, je vais en un premier temps vous faire : Une présentation de l organisme d accueil et de son secteur d activité, puis, Une présentation du service contrôle et inspection ainsi que les taches réalisées au sein de ce dernier de cet institution. 2

5 DEVELOPPEMENT I L ORGANISME ET SON ENVIRONNEMENT 1) LA MICRO FINANCE La micro finance est un moyen d accès à un ensemble de produits financiers (crédit, épargne, assurance, transfert d argent etc.) destinés aux populations pauvres, à faible revenus et exclus du système bancaire, principalement des pays pauvres et en voie de développement. Les services sont proposés par des institutions de micro finance (IMF) à but lucratif ou non, sous forme d ONG, de coopératives ou de banque. La première institution de ce type a été créée en 1849 Friedrich WILHEILM RAIFFEISSEN (économiste allemand). La micro finance s est surtout développée à partir des années 70 au Bangladesh à travers le succès du micro crédit de la GRAMEN BANK. Fin juin 2012, la micro finance représentait au Togo, selon le CGAP (Consultative Group to Assist the Poor) : membres (du particulier au fermier) pour une population de habitants (Wikipédia), 180 institutions de micro finance dont la plus importante, FUCEC-TOGO (Faîtière des Unités Coopératives Et de Crédit du TOGO) qui possède plus de 43% de part de marche, soit plus de adhérents. Actuellement, la CAISSE LE SALUT en possède En janvier 2013, la micro-finance génère près de 5000 emplois directs. Ces organismes ont pour objectifs d aider les plus nécessiteux à accéder à des services financiers sans documents d identité, sans garanties (conditions exigées par les banques classiques) pour réaliser : Des projets personnels (scolarité des enfants), Des projets professionnels (ouverture d un commerce) ou, 3

6 Simplement placer leur argent dans un lieu sûr, sans bien même que leur épargne soit rémunéré. Cependant la micro finance, aussi ingénieuse soit-elle montre ses limites avec des institutions qui cherchent désormais à augmenter leur profit (objectifs de moins en moins sociaux) en influençant les membres à contracter des crédits avec des montants plus importants, en imposant des taux d intérêts élevés (moyenne mondiale en 2006 de 23,3% selon Wikipédia). Ces organismes sont aussi pénalisés par les mauvais payeurs, par les fraudes et malversations de leurs propres employés durant la collecte quotidienne de l épargne des adhérents appelée «Tontine» (page 5) sur laquelle je reviendrai au cours de ce rapport. 4

7 2) LA CAISSE LE SALUT La CAISSE LE SALUT est une coopérative d épargne et de crédit créé en 2005 par l organisme du même nom, l ONG LE SALUT que je décrirai en page 7. Elle a pour but final de «faire des pauvres, de vrais partenaires de développement» tel est le slogan. Les activités de la CAISSE sont : La collecte de l épargne de ses membres en vue d obtenir ou non un crédit, La favorisation de la solidarité et la coopération entre les membres, La promotion de l éducation économique et sociale de ses membres, L amélioration des conditions de vie de ses membres. Cependant la coopérative vit surtout des produits financiers qu elle propose à ses adhérents (appelés plus souvent clients), tels que : La Tontine : collecte quotidienne de l épargne des clients effectuée directement à leur domicile par des employés de la CAISSE appelés agent de Tontine ou promoteur. Cette épargne est placée sur un livret appelé carnet de Tontine (coutant 250 Francs CFA, soit 38 centimes d euros) à travers des cotisations (jusqu'à 31 par mois) sous forme de mise déterminée préalablement entre l agent et le client. Une mise qui est uniquement possible de changer qu à la fin du mois. Le compte épargne, payant à l ouverture : 7000 F CFA (10,67 ) pour une personne physique et 9500 F CFA (14,48 ) pour une personne morale. Le client perçoit des taux d intérêts créditeurs de 2% ou en fonction du montant et de la durée de l épargne et du type de l épargne. Le crédit, accessible à condition d avoir ouvert un compte épargne et d y avoir épargné pendant un minimum de 3 mois. Le montant maximum du crédit est de 3 fois le montant épargné. La durée du remboursement est de 12 mois maximum ou 36 mois pour les «bon épargnants». La CAISSE LE SALUT exerce ses activités sur deux sites, le siège et l OCAM, regroupant un total de 32 employés dont : 15 agents de Tontine, 5

8 Et des promoteurs qui ont pour rôle principal de collecter l épargne des membres ont également pour tache de démarcher de nouveaux clients pour leur vendre les produits financiers de la CAISSE LE SALUT. 6

9 3) L ONG LE SALUT L organisation non gouvernementale LE SALUT a été créée en 2002 par monsieur KOUVONOU (actuel directeur général de la CAISSE LE SALUT). L ONG a réellement commencé ses activités en 2005 grâce au partenariat avec l organisation luxembourgeoise ASTM (Action Solidarité Tiers Monde) pour l exécution de plusieurs projets comme la création d une institution de micro finance. Elle a également d autres domaines d interventions tels que : Les affaires sociales, La sante, l agriculture, L environnement etc. 7

10 II LE SERVICE DE CONTRÔLE ET D INSPECTION 1) LA CELLULE DE CONTRÔLE Durant la première semaine du mois de janvier, un agent de Tontine de la CAISSE LE SALUT a été arrêté par la gendarmerie togolaise pour fraudes et malversations d un total de F CFA ( soit 5377,72 ) sur 102 clients entre juin 2011 et mars C est dans ce contexte que le 7 janvier 2013, la cellule contrôle et inspection a été créé avec pour objectifs de minimiser, supprimer les risques de fraudes, malversations au cours de l exécution des services proposés par la CAISSE LE SALUT, en particulier la collecte de la Tontine. La cellule se compose de : Monsieur DJIDJOE, le responsable, Monsieur TONA et ADZOH, les contrôleurs. En règle générale, le service a accès à toutes les informations nécessaires des différents services de la coopérative, pour mener à bien ses activités. Il est basé à l agence du siège et a pour champ d action les deux agences de la coopérative. Il a le pouvoir de contrôler la totalité des promoteurs (15 sur les 2 agences) de manière aléatoire. Le travail de contrôle se déroule en 3 phases : Phase 1 : les contrôleurs assistent l agent lors de la collecte de la Tontine. Phase 2 : le contrôle de la Tontine, notamment grâce aux informations collectées lors de la collecte, Phase 3 : la rédaction du rapport de contrôle. 8

11 2) LES MISSIONS ET REALISATIONS A. COLLECTE DE LA TONTINE L opération de la Tontine (qui correspond à la collecte de l épargne directement chez les membres de la coopérative, comme expliqué précédemment) consiste à suivre l agent de Tontine choisis pour le contrôle durant la totalité de sa tournée afin de récolter une partie des informations nécessaires au contrôle en aval. Cette opération est menée de façon efficace car chaque contrôleur est investi d une mission bien précise auquel j ai pu participer pour chacune d entre elle : Un premier contrôleur rempli une fiche de collecte ou en indiquant le nombre de montant total de la cotisation du jour de chaque adhérents, en fonction de sa mise. Un second contrôleur rempli une fiche de suivi où l on recopie depuis le carnet de Tontine du client le nombre de cotisation pour les mois antérieurs. Enfin un dernier contrôle où l on note l évolution de la collecte avec les faits constatés, les remarques des clients, les explications de l agent et les recommandations des contrôleurs. Ce premier contrôle et inspection est effectuée en 2 jours, le deuxième étant consacré aux clients de la veille absents. 9

12 B. CONTRÔLE DE LA TONTINE Ce travail s effectue au bureau. Il consiste à comparer de façon synthétique : Les données récupérées sur le terrain (en particulier dans la fiche de collecte et suivi) et, Les données transmises par le service Tontine et comptabilité, c est à dire le compte Tontine du client et, ou sa situation comptable. Cependant, j ai pu constater que les informations transmises sur papier ne sont pas toujours à jour faussant nos calculs et nos rapports de contrôle. Aux vues des conséquences, cette faute nous incombe totalement. 10

13 C. RAPPORT DE CONTRÔLE La rédaction du rapport de contrôle est la dernière étape du travail de contrôle et inspection. Ce rapport permet de décrire le travail effectué, signaler des faits constatés sur le terrain et de proposer des recommandations. Il permet, notamment de mettre en évidence les éventuelles erreurs d écriture, manquants, surplus, irrégularités quelconques. Ce rapport est ensuite transmit au directeur général, monsieur KOUVONOU, avant de procéder à un entretien si besoin avec l agent de Tontine concerné. 11

14 CONCLUSION Mon séjour au Togo est tout d abord dû à ma passion pour les voyages, la découverte d un pays, d une culture, d une population, d un mode de vie mais aussi d un mode de travail. Cette deuxième expérience professionnelle à l étranger, malgré sa courte durée, m aura permis : D apprendre énormément en particulier sur le domaine de la micro finance, qui m était auparavant totalement inconnu, Et d intégrer un service en pleine expansion. Il aura été très intéressant de m adapter à l environnement micro et macro - économique de la CAISSE LE SALUT, et donc de découvrir (plus ou moins directement) la société togolaise, en particulier grâce à la proximité du travail effectué. C était également l opportunité de renforcer ma capacité d adaptation à un environnement de travail quel qu il soit, étant donné l aspect international des études envisagées. Je peux donc affirmer que mes objectifs concernant ce stage ont étés atteints. Je suis ravi d avoir apporté mon aide au service de contrôle et d inspection de la CAISSE LE SALUT, en espérant que ma contribution leur aura été bénéfique. 12

15 ANNEXES A. LA CAISSE LE SALUT B. LE CARNET DE TONTINE C. LA FICHE DE COLLECTE D. LA FICHE DE SUIVI E. LA FICHE DE CONTRÔLE

16 A. LA CAISSE LE SALUT 14

17 B. LE CARNET DE TONTINE 15

18 C. FICHE DE COLLECTE 16

19 D. LA FICHE DE SUIVI 17

20 E. LA FICHE DE CONTÔLE 18

Affiliation Cash Livre PDF Gratuit Cliquez Ici Pour Télécharger Merci!

Affiliation Cash Livre PDF Gratuit Cliquez Ici Pour Télécharger Merci! Enfin, Voici l'information que VOUS attendiez depuis longtemps. Vous allez découvrir une méthode inédite et des secrets que la plupart des affiliés ne connaitront jamais... Par: Mustapha GASSEM Le Dans

Plus en détail

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique»

Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Justine BERTHEAU Compte-rendu de la conférence débat du 7 octobre 2004 à L ENA : «Espoirs et limites de la microfinance en Afrique» Intervenants : - Yann Gauthier, directeur du Centre International du

Plus en détail

Des rêves plein les yeux!

Des rêves plein les yeux! Des rêves plein les yeux! Des centaines de Gabonaises ont commencé à exploiter leur sens commercial grâce au lancement d un projet novateur de micro-finance s adressant aux femmes. SARAH MONAGHAN AUTOMNE

Plus en détail

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011

Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 Prisca CHABROLIN Année 2010-2011 I- Présentation de l entreprise A. Fonction B. Caractéristiques C. Tuteurs du stage II- Carnet de bord A. Horaires B. Activités III-Travaux A. Fiches de crédits à marge

Plus en détail

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION

DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION DOSSIER DE DEMANDE DE SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT - ANNEE 2015 Association Loi du 1 er Juillet 1901 1ère demande Renouvellement 1. PRÉSENTATION DE VOTRE ASSOCIATION Nom de votre association :... Sigle:...

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION. Gestion de compte. à destination des CFA

GUIDE D UTILISATION. Gestion de compte. à destination des CFA GUIDE D UTILISATION Gestion de compte à destination des CFA - 1 - Table des matières JE CRÉE MON COMPTE... 3 JE GÈRE MON COMPTE... 4 JE CONTRIBUE A UN CFA/UAI... 4 JE GÈRE DES DEMANDES... 5 LES ÉTATS D

Plus en détail

Création d un module complet de sondage en ligne

Création d un module complet de sondage en ligne Sté KOTAO StillinContact.com 6 Avenue du Tregor 190 PLERIN Création d un module complet de sondage en ligne Mini Rapport de stage TANGUY Arnaud Département Informatique I.U.T de Lannion 6 Juin 005 INTRODUCTION

Plus en détail

L ARGENT et L ÉCOLE GESTION DE LA COOPERATIVE SCOLAIRE.

L ARGENT et L ÉCOLE GESTION DE LA COOPERATIVE SCOLAIRE. L ARGENT et L ÉCOLE GESTION DE LA COOPERATIVE SCOLAIRE. OCCE 83 Rue des Écoles - 83210 SOLLIES TOUCAS TEL : 0494130407 - FAX : 0494130531 Émail : ad83@occe.coop L OCCE 83 fédère f les coopératives scolaires

Plus en détail

Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS)

Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS) Bulletin d adhésion Atoll Prévoyance Professions libérales (TNS) Generali Vie, société appartenant au Groupe Generali immatriculé sur le registre italien des groupes d assurances Société Anonyme au capital

Plus en détail

Rapport de Stage, Mobilité Allemagne

Rapport de Stage, Mobilité Allemagne Ce rapport fait office d une synthèse des événements en Allemagne, durant mon stage linguistique d une durée de 10 semaines. Rapport de Stage, Mobilité Allemagne Haus Morgenstern Yvonick Johannel Onangha

Plus en détail

SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT SUBVENTION EXCEPTIONNELLE

SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT SUBVENTION EXCEPTIONNELLE ET/OU SUBVENTION DE FONCTIONNEMENT SUBVENTION EXCEPTIONNELLE Année :- - - - - - - - - - - - - - Cochez la ou les cases correspondantes à votre demande P R E S ENTATION DE VOTRE BUREA U Nom de l association

Plus en détail

A la recherche d un cadre d analyse entre micro-finance et micro-assurance santé GRAP - OSC

A la recherche d un cadre d analyse entre micro-finance et micro-assurance santé GRAP - OSC A la recherche d un cadre d analyse entre micro-finance et micro-assurance santé GRAP - OSC Etude exploratoire à partir du cas du Bénin Marc Labie, Ilere Ngongang,Marthe Nyssens, Pascal Wele Plan Micro-finance

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Au service des prêteurs d espoir

Au service des prêteurs d espoir Au service des prêteurs d espoir GRAMEEN ET CREDIT AGRICOLE s allient pour lutter contre la pauvreté Fondée en 1983 par Muhammad Yunus, la Grameen Bank (banque des villages) a développé au Bangladesh le

Plus en détail

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget

L essentiel sur. Tenir ses comptes et faire son budget L essentiel sur Tenir ses comptes et faire son budget Les enjeux Suivre ses comptes Tenir ses comptes et faire son budget, c est avoir une meilleure vision de ses ressources et de ses dépenses. Vous savez

Plus en détail

Le compte chèque jeune monabanq.

Le compte chèque jeune monabanq. - 1 - Le compte chèque jeune monabanq. Découvrez notre offre dans son intégralité : 0810 002 001 (N Azur, prix d un appel local depuis un poste fixe, de 8h à 22h en semaine et de 8h à 20h le samedi). Principaux

Plus en détail

Quel impact de la Microfinance islamique? Expérience de la BID

Quel impact de la Microfinance islamique? Expérience de la BID Quel impact de la Microfinance islamique? Expérience de la BID LA MICROFINANCE CLASSIQUE LA MICROFINANCE ISLAMIQUE L IMPACT ECONOMIQUE ET SOCIAL L EXPÉRIENCE DE LA BID 1.La Microfinance? la Grameen Bank

Plus en détail

Advanzia Bank S.A. Brochure d information sur le compte à vue «Livret Advanzia»

Advanzia Bank S.A. Brochure d information sur le compte à vue «Livret Advanzia» Advanzia Bank S.A. Brochure d information sur le compte à vue «Livret Advanzia» 1. Description générale du produit... 2 1.1 Frais et commissions... 2 1.2 Qui peut ouvrir un Livret?... 2 1.3 Justific a

Plus en détail

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011>

W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! DOSSIER DE PRESSE < octobre 2011> COMMUNIQUE W Rénovation un engagement fort en faveur de l apprentissage! Les artisans peinent à trouver de

Plus en détail

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs

Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Bonus n 2 : Les emails types à envoyer aux annonceurs Ces emails ont été rédigé par mes soins, et sont utilisés depuis plus de 2 ans. Bien entendu, vous devez les adapter à votre cas personnels, notamment

Plus en détail

Université des Sciences Sociales de Toulouse. TD3 L asymétrie d information

Université des Sciences Sociales de Toulouse. TD3 L asymétrie d information Université des Sciences Sociales de Toulouse Année Universitaire 2008 2009 Micro-économie - Semestre 5 - Cours de Isabelle Dubec et Yolande Hiriart TD3 L asymétrie d information Exercice 1. Les affirmations

Plus en détail

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier

Bernier Léa 3 1. Rapport de stage. Sallard immobilier. Photo de Sallard immobilier Bernier Léa 3 1 Rapport de stage Sallard immobilier Photo de Sallard immobilier 1 Sommaire 1 e partie : Enquête sur l entreprise 1) Présentation de l entreprise... p.3 2) Situation de l entreprise... p3-4

Plus en détail

Management de la distribution

Management de la distribution NOUVELLE FORMATION RENTRÉE 2013 Master 2 Alternance Contrat PRO À LYON Management de la distribution C est quoi l IMMD? 30 130 ans d existence enseignants professionnels 4SITES à Roubaix, Lille, Paris,

Plus en détail

Le financement de l apprentissage informel

Le financement de l apprentissage informel Études de cas Financial arrangements in informal apprenticeships: Determinants and effects. Findings from urban Ghana, Working Paper n o 49, ILO, 2007. Financement de l apprentissage informel : zoom sur

Plus en détail

Le programme d échange linguistique européen ERASMUS

Le programme d échange linguistique européen ERASMUS UNIVERSITATEA CONSTANTIN BRÂNCUŞI DIN TG-JIU MO B I L I TĂŢ I ERASMUS 2009 / 2010 TEST DE CUNOAŞTERE A LIMBII FRANCEZE 10 aprilie 2009 Le programme d échange linguistique européen ERASMUS I. Cochez la

Plus en détail

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO

EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO INADES-Formation Togo B.P. 12 472 Lomé TEL. (228) 225-92-16 FAX : (228) 225-92-17 inadesformation@if-togo.net EXPERIENCE DE WARRANTAGE DU PODV ET DE LA CPC TOGO Présentée par N Key Kwami AMONA Directeur

Plus en détail

RECRUTEMENT ACCUEIL, GESTION DES INSCRIPTIONS ET GESTION FINANCIERE

RECRUTEMENT ACCUEIL, GESTION DES INSCRIPTIONS ET GESTION FINANCIERE RECRUTEMENT ACCUEIL, GESTION DES INSCRIPTIONS ET GESTION FINANCIERE Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale : Votre

Plus en détail

LE COMPTE ANNUEL DE GESTION DE TUTELLE

LE COMPTE ANNUEL DE GESTION DE TUTELLE LE COMPTE ANNUEL DE GESTION DE TUTELLE Lorsqu une mesure de tutelle est prononcée en faveur d une personne adulte en situation de handicap, le tuteur doit présenter chaque année, au greffier en chef du

Plus en détail

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association

DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles. Mairie de Saint-Julien-en-Genevois. Fiche d identité de l association DEMANDE DE SUBVENTION Année 2016 Associations culturelles Mairie de Saint-Julien-en-Genevois Nom et coordonnées de l association Fiche d identité de l association Nom de l'association Objet Adresse de

Plus en détail

Nom Prénom :... Mon livret de stage

Nom Prénom :... Mon livret de stage Nom Prénom :..... Mon livret de stage 1. Présentation Tuteur de stage : NOM et Prénom: Fonctions dans l entreprise : Téléphone et poste : Stagiaire NOM et Prénom : Né(e) le : Stage effectué du au Professeur

Plus en détail

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER

PRENOM NOM DE L ENTREPRISE DATE DU STAGE METIER NOM DATE DU STAGE METIER PRENOM NOM DE L ENTREPRISE L ENTREPRISE L ENTREPRISE Dates du stage :... Nom de l entreprise :.. Adresse de l entreprise :...... Que fait-on dans cette entreprise?. Combien de

Plus en détail

Je voudrais également exprimer mes remerciements sincères à

Je voudrais également exprimer mes remerciements sincères à Remerciement : Je voudrais tout d abord exprimer ma profonde reconnaissance à Mr GHALY ABDELHAMID chef division gestion clientèle mon responsable de stage, qui a dirigé mon travail ; ses conseils et ses

Plus en détail

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé

MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ. Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé MICRO FINANCE ET LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Présenté par Mme VANHOOREBEKE Oumou Sidibé Directrice Générale de NYESIGISO Réseau des Caisses d Épargne et de Crédit du Mali La micro finance dans le cadre de

Plus en détail

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER

Michel Magras. compte-rendu PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE L OUTRE-MER Michel Magras Sénateur de Saint-Barthélemy Président de la Délégation sénatoriale à l outre-mer compte-rendu (suite) Séance du vendredi 26 juin 2015 PROJET DE LOI RELATIF À LA MODERNISATION DU DROIT DE

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil

Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil Retour au sommaire Exemple d utilisation des outils MicroSave-Africa au Brésil BIM n 05-12 février 2002 Karin BARLET ; Bonnie BRUSKY Nous vous présentions en novembre dernier les outils d étude de marché

Plus en détail

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA

POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA POSSIBILITÉ D UNE ANNÉE À L ÉTRANGER DANS LE CADRE DU DIPLÔME D UNIVERSITÉ DU CELSA DU «Sociétés, cultures et pratiques professionnelles» Niveau Master Professionnel 2 ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 1 1

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA Sup Stage de 5 mois au Projet Accompagnement Québec Guatemala (PAQG), Montréal (Canada)

Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA Sup Stage de 5 mois au Projet Accompagnement Québec Guatemala (PAQG), Montréal (Canada) UPMF Grenoble II Rapport de fin de séjour Bourse Explo RA Sup Stage de 5 mois au Projet Accompagnement Québec Guatemala (PAQG), Montréal (Canada) Année 2011/2012 1 Dans le cadre de mon Master II en Sciences

Plus en détail

55% des français sont intéressés par un volontariat international

55% des français sont intéressés par un volontariat international Membre du groupe Le Congé de Solidarité Un outil RSE au service de vos collaborateurs L association DSF Développement Sans Frontières (DSF) est une association de solidarité internationale, reconnue d'intérêt

Plus en détail

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015

Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 Université de Lorraine Licence AES LIVRET DE STAGE LICENCE 2014-2015 1 LA REDACTION DU RAPPORT DE STAGE Le mémoire ne doit pas consister à reprendre tels quels des documents internes de l entreprise ou

Plus en détail

Information aux enseignants

Information aux enseignants SAPAD Service d Assistance Pédagogique à Domicile Information aux enseignants Chèr(e) collègue, Vous avez accepté d intervenir auprès d un enfant dont la scolarité est interrompue momentanément pour raisons

Plus en détail

Compte rendu : Bourse Explora Sup

Compte rendu : Bourse Explora Sup Compte rendu : Bourse Explora Sup J ai effectué un stage d un mois et demi passionnant au sein de l école de langue anglaise LTC à Brighton. J ai eu par la suite la chance d être embauchée durant un mois

Plus en détail

Adoptés par l Assemblée Générale Constitutive du 17 janvier 2015.

Adoptés par l Assemblée Générale Constitutive du 17 janvier 2015. ASSOCIATION GABONAISE DES EXPERTS COMPTABLES STAGIAIRES AGECS STATUTS Adoptés par l Assemblée Générale Constitutive du 17 janvier 2015. SOMMAIRE PREAMBULE 3 Article 1 : Dénomination - Durée 4 Article 2

Plus en détail

En avril 2006, un citoyen produit sa déclaration de revenus 2005. En septembre de la même année, il constate une erreur dans sa déclaration initiale et produit une déclaration amendée à laquelle il joint

Plus en détail

1. Ouvrir un compte. 1 Ouverture de compte. I. Prendre un rendez-vous dans une banque. 4 ouvrir un compte 1

1. Ouvrir un compte. 1 Ouverture de compte. I. Prendre un rendez-vous dans une banque. 4 ouvrir un compte 1 1. Ouvrir un compte 1 Ouverture de compte I. Prendre un rendez-vous dans une banque Dialogue L employée : Bonjour, que puis-je faire pour vous? Le client : Bonjour Madame, je souhaite ouvrir un compte.

Plus en détail

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet

c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet c'est possible les clefs de la réussite Par Valérie Gueudet Mon nom est Valérie Gueudet, je suis formatrice indépendante dans de grandes entreprises. Je suis spécialisée dans l'accueil verbal et dans l'accueil

Plus en détail

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général --------

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- Colloque UEMOA-CRDI, du 08-10 Décembre 2009, Ouagadougou Samuel T. KABORE; Dieudonné OUEDRAOGO,

Plus en détail

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES

FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES Universitaire Professionnel FILIÈRE DE FORMATION BANQUE- ASSURANCES LICENCE PROFESSIONNELLE CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PARTICULIERS D.U. CHARGÉ DE CLIENTÈLE DE PROFESSIONNELS EN BANQUE UCO Laval Campus EC

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA

Rapport de fin de séjour Explo RA Sup. Ecole polytechnique de Montréal CANADA ASTIER Marine Université Jean Monnet Saint -Etienne Rapport de fin de séjour Explo RA Sup Ecole polytechnique de Montréal CANADA 2010-2011 L opportunité m a été offerte de pouvoir effectuer mon stage de

Plus en détail

LIVRET DE SUIVI DE STAGE

LIVRET DE SUIVI DE STAGE Lycée Professionnel Pierre MENDES FRANCE BRUAY BARLIN 3ième Préparatoire aux Formations Professionnelles PÉRIODES DE DECOUVERTE EN MILIEU PROFESSIONNEL LYCÉE PIERRE MENDES FRANCE Rue de Saint-OMER 62700

Plus en détail

Les opérations bancaires

Les opérations bancaires Les opérations bancaires Formation professionnelle duale en assistant bancaire Madagascar 1 Table des matières 1 LE CIRCUIT ECONOMIQUE 12 1.1 Flux monétaires et flux de marchandises dans le circuit économique

Plus en détail

Copyright 2008 Patrick Marie.

Copyright 2008 Patrick Marie. 2008 Par Patrick Marie et Supply Money En vous procurant cet ebook Supply Money vous donne l'autorisation de le donner uniquement par le moyen de votre choix, à vos abonnés clients etc... A le seul condition

Plus en détail

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande

Connaissance du dispositif. Projet. État civil. Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Connaissance du dispositif Les renseignements communiqués sont confidentiels. Ils serviront à répondre au mieux à la demande Affiche dans un centre d aide sociale Affiche dans une agence bancaire Panneau

Plus en détail

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010

Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 Bulletin d'informations N 7 bis Janvier 2010 AMICALE DES ANCIENS C.A.M. 64 Cher Adhérent, Soucieux d aider tous nos adhérents, notre Amicale vous propose un dossier d aide pour accomplir les formalités

Plus en détail

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable

mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable mon compte- LE 1 ER COMPTE sans banque utile économique fiable 01 SOMMAIRE 100% UTILE p 4 Le 1 er compte sans banque 0% TOXIQUE p 6 Ce que Compte-Nickel vous épargne MAÎTRISEZ À 100% p 8 Les tarifs des

Plus en détail

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 :

BTS BANQUE. L épargne solidaire. 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : BTS BANQUE L épargne solidaire 1. Qu est-ce que l épargne solidaire? Document 1 : Fondée sur un principe de responsabilité et de fraternité, l épargne solidaire se caractérise par le choix de l épargnant

Plus en détail

DOCUMENTS A FOURNIR. Liste communiquée à titre informatif UNIQUEMENT.

DOCUMENTS A FOURNIR. Liste communiquée à titre informatif UNIQUEMENT. DOCUMENTS A FOURNIR Liste communiquée à titre informatif UNIQUEMENT. Remarques : - Toutes les annexes à votre demande devront être des copies certifiées conformes aux originaux (les copies certifiées conformes

Plus en détail

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle

Mobiliser l épargne pour l investissement productif. Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle Mobiliser l épargne pour l investissement productif Pistes de réflexion stratégique en matière de fiscalité de l épargne individuelle 18 Juin 2014 1. Introduction La frilosité de l épargnant belge suite

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

Avis de changement. Allocations familiales

Avis de changement. Allocations familiales Allocations familiales Avis de changement Tout changement dans votre situation familiale peut avoir des répercussions sur vos droits aux allocations familiales. En cas de changement, veuillez en aviser

Plus en détail

Les services publics. La banque. La poste

Les services publics. La banque. La poste Les services publics La banque La poste Supervision : Conception Et rédaction : Traitement de texte : Benvenuto Fugazzi Carole Choronzey Benvenuto Fugazzi Carole Choronzey Benvenuto Fugazzi La collection

Plus en détail

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement.

RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS. Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. RECRUTEMENT SURVEILLANCE DES EXAMENS Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale : Votre rémunération sera le résultat

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Stages Erasmus à l étranger

Stages Erasmus à l étranger BROCHURE ERASMUS PARTIE 1 GENERALITES FEVRIER 2012 Stages Erasmus à l étranger HAUTE ECOLE GALILEE ISSIG Institut Supérieur de Soins Infirmiers Galilée TABLE DES MATIERES Avant-propos : - Prends le large

Plus en détail

FORMULAIRE D'OUVERTURE DE COMPTE

FORMULAIRE D'OUVERTURE DE COMPTE FORMULAIRE D'OUVERTURE DE COMPTE Compte N I. IDENDIFICATION _Personne Physique _Personne Morale TITULAIRE CO- TITULAIRE M. Mme Mlle M. Mme Mlle Nom : Nom : Prénoms : Prénoms : Nom de jeune Fille : Nom

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A.

I. - LES FAITS NÉCESSITANT LA MISE EN ŒUVRE DE LA PROCÉDURE SPÉCIFIQUE D URGENCE A. MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DU TRAVAIL ET DE LA SOLIDARITÉ Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Sous-direction des formations en alternance et de l insertion des jeunes

Plus en détail

Livret de Stage en entreprise

Livret de Stage en entreprise Livret de Stage en entreprise Votre dossier est composé - de la présente notice explicative - d une convention de stage - d une fiche d évaluation NOTICE EXPLICATIVE POUR UN STAGE A- LA CONVENTION DE STAGE

Plus en détail

ICN BUSINESS SCHOOL. Programme ICN Grande Ecole EN APPRENTISSAGE - 2011/2013 -

ICN BUSINESS SCHOOL. Programme ICN Grande Ecole EN APPRENTISSAGE - 2011/2013 - ICN BUSINESS SCHOOL Programme ICN Grande Ecole EN APPRENTISSAGE - 2011/2013 - I. CADRE GENERAL Depuis Septembre 2007, ICN Business School propose le dispositif de l apprentissage aux élèves ayant choisi

Plus en détail

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce]

Générique [maintenir Durant 10 secondes puis baisser sous l annonce] LBE Informatique et Internet - Episode 4 Auteur: Rédaction: Maja Dreyer Traduction : Sandrine Blanchard Personnages: Beatrice (adolescente), John (adolescent), ordinateur (voix d ordinateur), expert (voix

Plus en détail

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes

Intervention de Marisol Touraine. Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes 1 Intervention de Marisol Touraine Ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Conseil d administration du régime social des indépendants Jeudi 25 juin 2015 Monsieur le Ministre,

Plus en détail

IUT Sénart Fontainebleau

IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau IUT Sénart Fontainebleau 12/06/2014 2 Présentation de l IUT Sénart Fontainebleau L IUT Sénart Fontainebleau, c est : 1 composante

Plus en détail

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE

UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE UNIVERSITE PARIS 1 PANTHEON SORBONNE École de Management de la Sorbonne (UFR 06 Gestion et économie d entreprise) MASTER 2 RECHERCHE FINANCE D ENTREPRISE Année universitaire 2013-2014 VOS INTERLOCUTEURS

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées

Paribas dans les régions d Amérique latine, d Asie et d Europe de l Est. 1. Les initiatives microfinance des banques représentées Microfinance à l international et les banques : Engagement sociétal ou pur Business? Evènement co-organisé par le Groupe Solidarité d HEC Alumni et le Club Microfinance Paris Rappel du thème : L Engagement

Plus en détail

Les Métiers de l Econométrie et de la Statistique Appliquée. Vendredi 25 Janvier 2008

Les Métiers de l Econométrie et de la Statistique Appliquée. Vendredi 25 Janvier 2008 Les Métiers de l Econométrie et de la Statistique Appliquée Vendredi 25 Janvier 2008 Programme de la Journée 14h00-14h20 : Présentation du master ESA (Gilbert Colletaz) et du site du master ESA (Sébastien

Plus en détail

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL

RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL RAPPORT SUR LES ACTIVITES DE MICRO ASSURANCE ORGANISEES PAR CADERCO-SAVING FOR LIFE INTERNATIONAL 1. INTRODUCTION SUR LE MICRO ASSURANCE AU SEIN DE L ONG CADERCO- SAVINGS FOR LIFE INTERNATIONAL. L ONG

Plus en détail

Le Sommaire et Les Recommandations pour MC 2 Bafia- Makénéné

Le Sommaire et Les Recommandations pour MC 2 Bafia- Makénéné Le Sommaire et Les Recommandations pour MC 2 Bafia- Makénéné Andrew Knipe Emily Tibor 11 août, 2011 Une collaboration entre MC 2 Bafia- Makénéné et Corps de la Paix L Introduction Nous avons travaillé

Plus en détail

Dépôt du projet. Sujet : Gestion école primaire privé. Réalisé par : Encadré par :

Dépôt du projet. Sujet : Gestion école primaire privé. Réalisé par : Encadré par : Dépôt du projet Sujet : Gestion école primaire privé Réalisé par : Encadré par : BOUCHBAAT Noura Mr. Jihad NOFISSE Jihade Année universitaire : 2011/2012 1 2 Introduction Pour bien clarifier les objectifs

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE

TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE UN IN ACTION Date de Sortie: Juin 2015 Programme No. 1480 Durée: 3 24 Langues: Arabe, Chinois, Anglais, Français, Russe, Espagnole TOGO: MORINGA LA PLANTE EN DEMANDE VIDEO AUDIO ELIZABETH AVEC DES FEMMES

Plus en détail

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire

La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire La FAFEC «Gnèna-Yèter», la «Banque» des Femmes rurales du Nord de la Côte d Ivoire BIM n 136 - Mercredi 24 Octobre 2001 Bénédicte Laurent, FIDES Un BIM du mercredi qui nous vient de loin : nous avons demandé

Plus en détail

CAMPAGNE DE RECRUTEMENT 2015/2016

CAMPAGNE DE RECRUTEMENT 2015/2016 CAMPAGNE DE RECRUTEMENT 2015/2016 Vous êtes recruté en qualité d emploi étudiant Temps de travail : Vous êtes recruté(e) pour une durée et un nombre d heures fixés contractuellement. Rémunération principale

Plus en détail

Table des Matières SIGLES & ABREVIATIONS... 3 TABLEAUX... 5 FIGURES & SCHEMAS... 6 1. RESUME - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS... 8

Table des Matières SIGLES & ABREVIATIONS... 3 TABLEAUX... 5 FIGURES & SCHEMAS... 6 1. RESUME - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS... 8 1 Table des Matières SIGLES & ABREVIATIONS... 3 TABLEAUX... 5 FIGURES & SCHEMAS... 6 1. RESUME - CONCLUSIONS - RECOMMANDATIONS... 8 2. LA DEMARCHE METHODOLOGIQUE... 13 2.1 LA PROBLEMATIQUE DE DEVELOPPEMENT

Plus en détail

BANQUE POPULAIRE POUR L EPARGNE ET LE CREDIT Conditions générales de banque Applicables à compter du 01 janvier 2011

BANQUE POPULAIRE POUR L EPARGNE ET LE CREDIT Conditions générales de banque Applicables à compter du 01 janvier 2011 BANQUE POPULAIRE POUR L EPARGNE ET LE CREDIT Conditions générales de banque Applicables à compter du 01 janvier 2011 Libellés BPEC I- CONDITIONS D OUVERTURE DE COMPTES Dépôt initial 1.1 Comptes chèques

Plus en détail

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage.

guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. guide du stagiaire Comment démarcher les entreprises, se présenter, décrocher un stage. Un stage en entreprise réussi, c est une vocation professionnelle qui prend vie. Ce petit guide pratique t accompagne

Plus en détail

d adhésion Un mandat de prélèvement SEPA

d adhésion Un mandat de prélèvement SEPA Dossier Vous trouverez dans ce PDF : Un bulletin sur 2 pages en 2 exemplaires (exemplaire 2 à conserver) Un mandat de prélèvement SEPA permettant la mise en place du prélèvement automatique de votre cotisation

Plus en détail

Manuel d utilisation. éstréso Syndicat S C P V C. Saisir les écritures. Version 5.1.14

Manuel d utilisation. éstréso Syndicat S C P V C. Saisir les écritures. Version 5.1.14 éstréso Syndicat Manuel d utilisation Version 5.1.14 S C P V C Saisir les écritures Version 5.1.14 1 Préambule Dans Tréso Syndicat il existe quatre possibilités pour saisir des écritures. - L écriture

Plus en détail

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis :

Baccalauréat professionnel Gestion-Administration. Passeport professionnel. Documentation téléchargeable depuis : Groupe de travail Académie de Rouen. Production complétée par Mme Janvier ert professeur Rouen de comptabilité/ga au lycée des Métiers Elsa Triolet (Académie Orléans-Tours) Baccalauréat professionnel Gestion-Administration

Plus en détail

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam

Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Diversification de la formation: une démarche vers la professionnalisation de l'enseignement du français. Le cas du Vietnam Colloque International, Liège - 22, 23 et 24 octobre 2014 La professionnalisation

Plus en détail

LIVRET DE COMPETENCES

LIVRET DE COMPETENCES Nom : Prénom : LIVRET DE COMPETENCES Dates butoir de remise du livret de compétences Vu par le tuteur (date et signature) Entretien avec le tuteur prévu le 1 ère lecture 2 ème lecture 3ème lecture 4 ème

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2012 MASTER GRANDE ECOLE POUR LES PROFESSIONNELS. Adresse permanente...

DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2012 MASTER GRANDE ECOLE POUR LES PROFESSIONNELS. Adresse permanente... Photo (à coller) DOSSIER DE CANDIDATURE POUR LA RENTRÉE DE SEPTEMBRE 2012 MASTER GRANDE ECOLE POUR LES PROFESSIONNELS Mme Mlle M. Nom.................................. Prénom................................

Plus en détail

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?»

A quoi sert une banque? corrigé 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» 1 Le micro trottoir : «A quoi sert une banque?» Lien avec la finance pour tous : à quoi sert une banque? (http:///-la-banque-a-quoi-ca-sert-.html) sur le site Synthèse commune sous forme de schéma ROLE

Plus en détail

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître!

Contact avec les employeurs. Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Contact avec les employeurs Pour te démarquer auprès des employeurs, fais-toi connaître! Document réalisé par le Carrefour jeunesse-emploi Rivière-du-Nord 2015 TU ENVOIES TON CV PAR COURRIEL? Écrire :

Plus en détail

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32

Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON F. 04 90 80 81 32 SUR LES SEJOURS LINGUISTIQUES DOSSIER DE PRESSE Mercredi 15 février de 13 h à 17 h Ancienne caserne des pompiers rue Carreterie Avignon Directeur de la communication Philippe DEBONDUE Presse - Marion WAYSENSON

Plus en détail

NOM DE L ELEVE :.. Dossier à rendre complété avant le 16 Mars 2015 (afin de vous éviter le temps des formalités lors de la pré-rentrée).

NOM DE L ELEVE :.. Dossier à rendre complété avant le 16 Mars 2015 (afin de vous éviter le temps des formalités lors de la pré-rentrée). Dossier à rendre complété avant le 16 Mars 2015 (afin de vous éviter le temps des formalités lors de la pré-rentrée). NOM DE L ELEVE :.. Prénom : I. DOCUMENTS A RETOURNER A L ETABLISSEMENT Réservé à l

Plus en détail

Formation des Directeurs

Formation des Directeurs Sujets proposés : Préalable: l Ecole n est pas un Etablissement public. Objectifs, actions pédagogiques et socle commun Quelle coopérative? Comment? Argent à l'école, argent de l'école, gratuité Assurances

Plus en détail