RAPPORT DE SEMINAIRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DE SEMINAIRE"

Transcription

1 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE PROGRAMME DE FORMATION SUR LES ASPECTS JURIDIQUES DE LA GESTION DE LA DETTE RAPPORT DE SEMINAIRE SÉMINAIRE RÉGIONAL CONJOINT UNITAR/PÔLE-DETTE SPECIFIQUES DES ACCORDS DE PRÊTS POUR LES PAYS FRANCOPHONES D'AFRIQUE DU CENTRE ET DE L'OUEST Lomé - Togo du 9 au 13 août 2004

2

3 TABLE DES MATIERES PAGE INTRODUCTION 5 SECTION 1 : Note d information et ordre du jour du séminaire Présentation du séminaire Ordre du jour 11 SECTION 2 : Discours d ouverture et de clôture du séminaire Discours d ouverture de l UNITAR Programme de la cérémonie de clôture Allocution du Représentant des participants Discours de clôture de l UNITAR Allocution de clôture de M. le Directeur national de la BCEAO 27 SECTION 3 : Profil des intervenants 31 SECTION 4 : Liste des participants 35 SECTION 5 : Matériel de formation 43 SECTION 6 : Evaluation du séminaire Rapport de Maître Troller, Directeur du séminaire Compte-rendu du Dr Fall Synthèse du questionnaire d évaluation du séminaire Exemplaire du questionnaire d'évaluation distribué aux participants Conclusion du séminaire : les leçons à tirer 73 3 SÉMINAIRE RÉGIONAL CONJOINT UNITAR/PÔLE-DETTE DE FORMATION SUR LA GESTION DES ACCORDS DE PRET

4

5 INTRODUCTION Dans la lignée des activités du partenariat UNITAR/Pôle-Dette pour le renforcement des capacités en matière de gestion de la dette en Afrique francophone, s est tenu du 9 au 13 août 2004, à Lomé, Togo, le Séminaire de formation sur la rédaction des clauses spécifiques des accords de prêt. Ce séminaire a bénéficié à 32 participants, juristes et gestionaires, issus des équipes de gestion de la dette de 14 gouvernements (Bénin, Burkina-Faso, Cameroun, Congo, Côte d'ivoire, Gabon, Guinée, Guinée Equatoriale, Mali, Niger, République Centrafricaine, Sénégal, Tchad et Togo) et 2 banques régionales (BEAC et BCEAO) de l Afrique du Centre et de l Ouest. La formation a été assurée par une équipe de juristes aux profils et compétences variées et complémentaires, composée de Maître Alexander Troller (Directeur du séminaire), du Docteur Aboubacar Fall et du Docteur André Akam Akam. Le séminaire visait à renforcer les ressources humaines et institutionnelles des administrations et autres institutions publiques des pays participants et à leur permettre d être plus autonomes dans la gestion des aspects juridiques des conventions d emprunt, en termes de négociation, de rédaction des accords et de règlement des différends y afférents. A cet effet, l accent a été mis sur la sensibilisation des participants à l'importance des aspects juridiques tout au long du processus d'emprunt par des exposés théoriques doublés d exercices pratiques de simulation de négociation et de rédaction d accords de prêt. L UNITAR s attache, pour proposer des formations toujours plus adaptées aux besoins concrets des participants, à solliciter leurs avis et suggestions sur le déroulement des séminaires. Les réponses des participants à ce séminaire témoignent d elles-mêmes de son succès : «Le présent atelier a contribué à renforcer mes capacités dans des domaines aussi complexes et sensibles que la rédaction et la négociation des accords de prêt qui constituent l'essentiel de mon travail quotidien» 5

6 «La capacité des négociateurs publics africains s améliore très sensiblement grâce à leur participation à de tels séminaires sur des thèmes spécifiques touchant à leur domaine de travail quotidien» En outre, loin de s être contentés d une attitude passive, les participants se sont appropriés ces nouvelles connaissances et ont ainsi formulé leurs propres recommendations quant aux améliorations possibles de la gestion du processus d emprunt dans leurs pays. Ils ont ainsi notamment mis l accent sur «l importance de dispenser une formation juridique minimum à tous les gestionnaires impliqués dans le processus d emprunt», sur le besoin de «convaincre les plus hauts décideurs de la nécessité de faire participer des juristes, spécialisés et formés aux notions économiques et financières, à toutes les étapes de la gestion de la dette» ou encore sur «l importance et l urgence pour les emprunteurs de se mettre en réseau dans le but de partager les informations et les expériences pour mieux se préparer à négocier à l avenir». Ce dernier point illustre à quel point un séminaire conçu sur un principe d interactivités et d échanges constants entre participants et animateurs permet une dynamique qui dépasse le cadre même de l atelier. Je tiens donc à remercier les participants eux-mêmes, les intervenants, Me Troller, le Dr Fall et le Dr Akam Akam, ainsi que l équipe du Pôle-Dette dont les efforts respectifs ont permis de couronner de succès ce séminaire. Je souhaite enfin un avenir prospère et durable à ce partenariat fructueux tissé entre l UNITAR et le Pôle-Dette pour une meilleure gestion de la dette des pays d Afrique du Centre et de l Ouest. Marcel A. Boisard Sous-secrétaire général des Nations Unies Directeur général de l UNITAR 6

7 SECTION 1 NOTE D INFORMATION ET ORDRE DU JOUR DU SÉMINAIRE

8

9 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE UNITED NATIONS INSTITUTE FOR TRAINING AND RESEARCH Télégramme : UNATIONS GENEVE PALAIS DES NATIONS Téléphone : +41/22/ Télex : UNO CH CH-1211 GENEVE 10 Fax : +41/22/ SUISSE Web : NOTE DE PRÉSENTATION DE L ATELIER L'objectif principal de ce séminaire est de répondre aux besoins en formation des gestionnaires des aspects juridiques de la dette des pays participants, plus particulièrement dans le domaine de la rédaction et de la négociation des conventions d emprunt. Dans un premier temps, les animateurs sensibiliseront les participants à l'importance des aspects juridiques dans le processus d'emprunt des pays en voie de développement. Forme nécessaire de l endettement extérieur, la convention d emprunt sera ensuite décortiquée par les participants, sous la conduite des animateurs du séminaire, ce qui permettra à chaque participant de saisir la portée de chaque article, en particulier les clauses dites «standard» ou «clauses-type» qui sont trop souvent imposées telles quelles aux négociateurs des pays emprunteurs (ou acceptées ainsi par les représentants de ces pays). Des exercices pratiques permettront de rédiger des variations de ces mêmes clauses plus favorables aux emprunteurs. L objectif de cette partie du séminaire est d augmenter les ressources des participants en vue des futures négociations de conventions d emprunt et de rééquilibrer les moyens juridiques à disposition des emprunteurs confrontés à la position de force économique des prêteurs. Le second point fort du séminaire consistera en une présentation par chaque délégation d un sujet national en relation avec la rédaction et la négociation d accords de prêt. Les participants seront également amenés à aguerrir leurs techniques de négociation par des «matches» de négociation entre délégations nationales, chaque participant jouant tour à tour le rôle du prêteur et celui de l emprunteur. L examen des mécanismes de résolution de différends sensibilisera enfin les participants à l importance d une rédaction soignée de ces clauses qui sont trop souvent survolées dans la rédaction de conventions d emprunt. Au terme du séminaire, les ressources humaines institutionnelles existant au sein des administrations et autres institutions publiques des pays participants seront renforcées et 9

10 plus autonomes dans la gestion des aspects juridiques des conventions d emprunt. Ce séminaire est destiné à tous les acteurs francophones d'afrique Centrale et de l'ouest impliqués, directement et indirectement, dans la gestion des aspects juridiques du processus de l'emprunt, dont notamment les fonctionnaires et cadres gouvernementaux, de haut niveau et de niveau intermédiaire, des ministères des finances, des banques centrales et des sociétés nationales qui sont des emprunteurs parapublics traditionnels (ports, chemins de fer, sociétés de production de matières premières, compagnies aériennes, autres régies publiques, etc.). Directeur du séminaire de formation : Equipe des experts-intervenants M e Alexander Troller (Avocat, Cabinet Lalive & Associés, Genève) Experts - Intervenants : Dr. Aboubacar Fall (Conseiller juridique, Banque Africaine de Développement, Tunis) Dr. André Akam Akam (Chargé de cours et Enseignant, Faculté des Sciences Juridiques et Politiques de l Université de Yaoundé II, Cameroun) Profil des participants Ce séminaire est conçu pour deux groupes de participants : les juristes, conseils juridiques, économistes des Etats, des sociétés d'etats et des autres structures engagées dans les transactions financières internationales; les responsables gouvernementaux, les responsables des sociétés qui sont engagées dans ces transactions. Pays participants Ce programme de formation s adresse aux quatorze pays de la Zone Franc ainsi qu à deux autres pays francophones qui n en sont pas membres (la Mauritanie et la Guinée). Langue de travail du séminaire La langue de travail du séminaire est le français. 10

11 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE UNITED NATIONS INSTITUTE FOR TRAINING AND RESEARCH Télégramme : UNATIONS GENEVE PALAIS DES NATIONS Téléphone : +41/22/ Télex : UNO CH CH-1211 GENEVE 10 Fax : +41/22/ SUISSE Web : ORDRE DU JOUR Jour 1 - lundi 9 août 2004 Session I : Introduction du Séminaire (B. Kamal G. Diffo A. Troller A. Fall) Stratégies nationales concernant la gestion de la Dette. Finances publiques et gestion de la Dette. Système juridique et judiciaire et processus de développement. Questions juridiques liées à la gestion de la Dette. Les rôles possibles du juriste dans la négociation et la rédaction des clauses d accords de prêt, dans le cadre de prêts concessionnels et de prêts sur fonds commerciaux. Session II : Emprunts extérieurs et processus de développement (A. Fall A. Troller) La nécessité du recours aux emprunts extérieurs. Les diverses méthodes de financement extérieur tels que l aide, les prêts commerciaux, les prêts sociaux, les obligations, les investissements privés, etc.; la dynamique changeante de l endettement extérieur. Session III : Les Conditions Générales des Accords de Prêt de la Banque Mondiale et du Fonds Africain de Développement (A. Fall - A. Akam Akam) Principales différences entre le processus d emprunt auprès de la Banque Mondiale ou du Fonds Africain de Développement et les prêts de sources commerciales. Particularités des systèmes de prêt internationaux «publics». Conditions générales des accords de prêt (Banque Mondiale, Fonds Africain de Développement). Session IV : Les Directives de Passation des Marchés financés par les Prêts de la BIRD et les Crédits de l IDA Les Règles de Procédure de la Banque Africaine de Développement pour l Acquisition de Biens et de Travaux Les Directives pour l Utilisation de Consultants (A. Fall A. Troller) Relations entre prêt et directives de passation des marchés. Nécessité d un accord sur la passation du marché dans le cadre des prêts financés par la Banque Mondiale ou la Banque Africaine de Développement. Fournitures de services et de biens. Directives aux Consultants. Cas pratique. 11

12 Jour 2 - mardi 10 août 2004 Conférencier principal : A. Troller Intervenants : A. Fall / A. Akam Akam Session I : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (I) Les conditions préalables (i) à l entrée en vigueur des conventions d emprunt et (ii) au décaissement des crédits. Exercice de négociation de conditions préalables du point de vue de l emprunteur. (A. Troller A. Fall) Session II : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (II) Les obligations principales du prêteur (décaissement du crédit) et de l emprunteur (remboursement du prêt). Exemple pratique : lettre-modèle de décaissement de la Banque Africaine de Développement. Etude de cas théorique et exemples pratiques. (A. Troller A. Fall) Session III : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (III) Les clauses «financières» des conventions d emprunt (intérêts, détermination du taux de référence, périodes d intérêt et dates de paiement, intérêts de retard, remboursement anticipé, frais et commission du prêteur commission de montage, commission de décaissement, commission d engagement, détermination et calcul des encours, détermination des taux de change, frais de l emprunteur notamment juridiques lié à la préparation et à l exécution de la convention d emprunt, etc.). Etude de cas théorique et exemples pratiques. Exercice de négociation et de rédaction. (A. Troller / A. Akam Akam) Session IV : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (IV) Les engagements d action et d abstention ou d omission («covenants» ou «negative pledges»), les déclarations («representations») et assurances ou garanties («warranties») de l emprunteur. Etude de cas théorique et exemples pratiques. Exercice de négociation et de rédaction. (A. Troller / A. Akam Akam) 12

13 Jour 3 - mercredi 11 août 2004 Cette journée sera consacrée à des interventions actives des participants, selon leur choix, soit sous la forme d un exposé dans le cadre des sessions I ou II (sur l un des thèmes indiqués ou un thème à choix des participants), soit sous la forme d un cas pratique interactif dans le cadre des sessions III ou IV (soumission d un contrat de prêt récemment négocié à discuter par les participants ou encore «négociation bilatérale» entre délégations d un contrat de prêt hypothétique, le rédacteur du cas pratique jouant le rôle du prêteur). Chaque délégation nationale est invitée à préparer soit une intervention orale (20 à 30 minutes) pour la session I ou II, soit un cas pratique pour la session II ou IV (projet de contrat de prêt pour discussion ou «match» de négociation «contre» une autre délégation, et d annoncer son choix aux organisateurs au plus tard le 26 juillet (organisation : A. Troller avec aide de A. Fall et A. Akam Akam) Session I : Particularités régionales d Afrique Centrale et de l Ouest et mécanismes internationaux d emprunt (exposés des délégations participantes) Particularités du cadre institutionnel et juridique dans les pays participants et adéquation ou difficultés en relation avec les mécanismes des conventions internationales d emprunt. Mécanismes de contrôle juridique interne de la dette internationale dans les pays participants. Organisation juridique de la gestion de la dette publique internationale dans les pays participants. Rôle des juristes des Etats participants dans le gestion de la dette publique internationale : points forts et faiblesses. (présentations par les participants) Session II : Particularités régionales d Afrique Centrale et de l Ouest et mécanismes internationaux d emprunt (exposés des délégations participantes - suite) Suite des présentations selon les thèmes cités sous I supra ou autres thèmes à choix des participants en relation avec l objet du Séminaire. (présentations par les participants) Session III : Exercices pratiques (préparés par les participants) (A. Troller) Présentation par chaque délégation d un contrat de prêt récemment négocié et/ou «matches de négociation» bilatéraux entre délégations sur la base d un projet de contrat. Session IV : Exercices pratiques (préparés par les participants - suite) (A. Troller) Suite des présentations et/ou «matches de négociation» selon thèmes sous III supra. 13

14 Jour 4 - jeudi 12 août 2004 Session I : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (V) Clauses diverses : compensation, frais et dépenses des parties, bénéfice du contrat, cession et transfert de droits et/ou d obligations - par le prêteur et/ou l emprunteur, invalidité partielle du contrat. Etude de cas théorique et exemples pratiques. Exercice de négociation et de rédaction. (A. Troller) Session II : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (VI) Les clauses de défaut de l emprunteur («Events of default») et leurs conséquences, notamment défaut de paiement, déclaration inexactes, violation d obligations contractuelles envers l emprunteur et/ou des tiers, faillite ou redressement judiciaire de l emprunteur, cessation ou interruption prolongée des activités de l emprunteur, validité du contrat, illégalité, expropriation ou aliénation des actifs de l emprunteur, moratoire, perte de la qualité de membre du FMI et/ou de la Banque Mondiale, autres changements importants affectant l emprunteur. Etude de cas théorique et exemples pratiques. Exercice de négociation et de rédaction d une clause topique. (A. Fall) Session III : Rédaction et négociation de clauses spécifiques d accords de prêt (VII) La syndication des conventions d emprunt. Le processus de syndication. Les rôles et fonctions des banques impliquées (arrangeur, agent, chef de file, participant, etc.). Engagement de souscription, total ou partiel. Les règles de majorité du syndicat, opposables (ou non) à l emprunteur, bénéficiant (ou non) à l emprunteur. Syndication antérieure et/ou postérieure à la signature et/ou au décaissement du crédit. Cession de créance, accession au contrat, certificats de transfert. Etude de cas théorique et exemples pratiques. Exercice de négociation et de rédaction d un mandat de syndication, du point de vue de l emprunteur. (A. Troller) Session IV : Principes de négociation : théorie et pratique Négociations commerciales multilatérales et/ou bilatérales, planification et préparation pour la négociation, techniques de négociations. Discussion fondée sur les expériences pratiques des participants dans la négociation de conventions d emprunt. Cas particulier : les cessionnaires commerciaux de la dette publique (fonds d investissement et autres sociétés ad hoc). (A. Troller - A. Fall A. Akam Akam) 14

15 Jour 5 - vendredi 13 août 2004 Session I : Les différentes méthodes de règlement des différends internationaux - Les différentes méthodes de règlement des différends internationaux. Règlement judiciaire, arbitrage, règlement alternatif de différends (ADR) : aspects historiques et évolution contemporaine. - Les conventions internationales relatives à l exécution des sentences arbitrales (en particulier la Convention de New York de 1958). La Loi type de la CNUDCI sur l arbitrage commercial international (1985). Le Règlement d arbitrage de la CNUDCI (1976) et l Aide-mémoire de la CNUDCI sur l organisation des procédures arbitrales (1996). Les principales institutions d arbitrage (notamment CIRDI, CCI, LCIA, Chambres de commerce suisses). Le Règlement d Arbitrage de la CCI. Le Règlement d Arbitrage du CIRDI. Le Règlement Suisse d Arbitrage International (2004). - Méthodes alternatives de règlement des litiges (ADR). Les principaux règlements institutionnels ADR, notamment le Règlement de conciliation de la CNUDCI (1980) et le Règlement ADR de la CCI (2001). (A. Troller A. Fall) Session II : Règlement judiciaire des litiges, arbitrage et ADR, procédure Exemples de clauses d élection de for (tribunaux) et de clauses compromissoires (arbitrage). Questions choisies relatives au règlement judiciaire des litiges, notamment la pluralité de fors réservée au(x) prêteur(s). Description d une procédure devant un tribunal arbitral. Les sentences arbitrales et leur exécution, au besoin forcée. (A. Troller A. Fall) Session III : Règlement judiciaire des litiges, arbitrage et ADR (suite) Rédaction et négociation d une clause d élection de for, d une clause compromissoire (arbitrage) et de clauses ADR (facultatif ou obligatoire, suivi ou non d un arbitrage). Examen de variantes. Discussion fondée sur les expériences pratiques des participants en matière d arbitrage. (A. Troller A. Fall) Session IV : Evaluation et Clôture du Séminaire (A. Troller A. Fall A. Akam Akam) Revue critique de la semaine par les participants, points forts et faiblesses du séminaire. Etat des lieux et perspectives de développement du Réseau régional d échange de données et d informations entre les gestionnaires de la Dette des pays participants. 15

16

17 DISCOURS D OUVERTURE ET DE CLÔTURE DU SÉMINAIRE SECTION 2

18

19 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE UNITED NATIONS INSTITUTE FOR TRAINING AND RESEARCH Télégramme : UNATIONS GENEVE PALAIS DES NATIONS Téléphone : +41/22/ Télex : UNO CH CH-1211 GENEVE 10 Fax : +41/22/ SUISSE Web : DISCOURS D'OUVERTURE DE MONSIEUR BABAR KAMAL, UNITAR Chers M. Diffo et membres de l équipe du Pôle-Dette, Chers intervenants, Chers participants, Au vu des avancées réalisées la semaine passée, c est avec un immense plaisir et une énergie renouvelée que j aborde ce nouveau séminaire de formation organisé conjointement par l UNITAR et le Pôle-Dette. Cette semaine, complémentaire de la première en termes de problématique, sera consacrée aux à la rédaction des clauses spécifiques des accords de prêt. Comme vous le savez, le Programme de formation dans lequel s inscrit ce séminaire est destiné à tous les acteurs francophones d'afrique Centrale et de l'ouest impliqués, directement et indirectement, dans la gestion des aspects juridiques du processus de l'emprunt, dont notamment les fonctionnaires et cadres gouvernementaux, de haut niveau et de niveau intermédiaire, des ministères des finances, des banques centrales que vous représentez tous. L'objectif principal de ce séminaire est de répondre aux besoins en formation des gestionnaires de la dette des pays participants dans le domaine spécifique de la rédaction et de la négociation des conventions d emprunt. Ces besoins se traduisent par la nécessité de renforcer les ressources humaines et institutionnelles existant au sein des institutions publiques des pays participants afin de leur permettre une plus grande autonomie dans la négociation et la rédaction des aspects juridiques des conventions d emprunt. Le déroulement de cette semaine de formation s articulera autour de deux axes principaux. Ainsi, dans un premier temps, les animateurs s attacheront à sensibiliser les participants à l'importance des aspects juridiques dans le processus d'emprunt des pays en 19

20 développement par une analyse approfondie des clauses des conventions d emprunt ponctuée d exercices pratiques de rédaction. Dans un second temps, chaque délégation présentera un sujet d intérêt national en relation avec la rédaction et la négociation des conventions d emprunt ou la gestion institutionnelle de la dette en général et se prêtera à des simulations de négociation, jouant tour à tour le rôle du prêteur et celui de l emprunteur. En d autres termes, cette semaine sera consacrée en majeure partie à une compréhension approfondie des clauses des conventions et aux techniques de rédaction et de négociation de ces clauses. J ai le plaisir également de vous présenter les experts-intervenants qui animeront ce séminaire et seront à votre disposition tout au long de cette semaine pour vous encadrer et répondre à vos questions. Vous connaissez déjà le Dr Fall et le Dr Akam Akam avec lesquels vous venez de passer une première semaine de formation. Laissez moi donc vous présenter Maître Alexander Troller qui, associé du Cabinet Lalive et Associés de Genève, assurera le rôle de Directeur du séminaire cette semaine. Maître Troller nous a fait l immense honneur de rejoindre notre équipe et nous nous félicitons du dynamisme et du professionnalisme dont il a fait preuve dans l organisation et la préparation de ce séminaire. Ses domaines de spécialisation sont notamment les transactions commerciales internationales, le droit bancaire et financier, le règlement des différends nationaux et internationaux par voie judiciaire et l entraide pénale internationale. Sans plus tarder, je vous laisse entre les mains de vos éminents formateurs et vous souhaite à tous un bon travail et une excellente semaine, aussi fructueuse que la précédente. Bon courage Merci M. Babar Kamal Coordonnateur de Programme Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR), Genève, Suisse 20

21 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE UNITED NATIONS INSTITUTE FOR TRAINING AND RESEARCH Télégramme : UNATIONS GENEVE PALAIS DES NATIONS Téléphone : +41/22/ Télex : UNO CH CH-1211 GENEVE 10 Fax : +41/22/ SUISSE Web : PROGRAMME DE LA CEREMONIE DE CLOTURE - Vendredi 13 août 2004 Lieu : Lomé - Corinthia Hôtel 2 février Salle PYA 11h55 : Arrivée du Directeur de l Agence principale de la BCEAO Lomé 12h00 : - Allocution du Représentant des participants - Allocution du Représentant de l UNITAR - Discours de clôture du Directeur de l Agence principale de la BCEAO - Remise des certificats 12h30 : - Déjeuner de clôture au Restaurant panoramique «35 ème Etage» - Fin de la cérémonie 21

22

23 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE UNITED NATIONS INSTITUTE FOR TRAINING AND RESEARCH Télégramme : UNATIONS GENEVE PALAIS DES NATIONS Téléphone : +41/22/ Télex : UNO CH CH-1211 GENEVE 10 Fax : +41/22/ SUISSE Web : ALLOCUTION DU REPRESENTANT DES PARTICIPANTS Monsieur le Directeur National de la BCEAO, Monsieur le Représentant de l UNITAR, Monsieur le Responsable du Pôle-Dette, Mesdames et Messieurs, Nous avons été réunis deux semaines durant ici à Lomé dans cette salle PYA du Corinthia Hôtel 2 Février dans le cadre du séminaire sur la gestion des accords de prêt et la rédaction des clauses spécifiques desdits accords qui touche à sa fin. Ainsi, les participants, Considérant l intérêt sans cesse croissant de la nécessité de la prise en compte des aspects juridiques dans la gestion de la dette en Afrique du Centre et de l Ouest, Considérant la part prédominante prise par l UNITAR et le Pôle-Dette dans la prise de conscience par l organisation de séminaires d initiation et de formation aux aspects juridiques de la dette, Considérant que le séminaire conjoint UNITAR/Pôle-Dette de formation sur la rédaction des clauses spécifiques des accords de prêt pour les pays francophones d Afrique du Centre et de l Ouest se situe dans le prolongement de la sensibilisation et la spécialisation dans le domaine fondamental de la gestion de la dette de nos Etats, 23

24 Considérant que la parfaite organisation et les bonnes dispositions manifestées par les autorités togolaises dans la préparation et durant la déroulement de ce séminaire, illustre bien cet intérêt croissant, 1. Adressent leurs plus vives et chaleureuses félicitations à l UNITAR et au Pôle-Dette pour leur engagement sans cesse renouvelé pour le renforcement des capacités des Etats de l Afrique du Centre et de l Ouest dans le domaine de la gestion de la dette des Etats, 2. Expriment leur profonde gratitude aux autorités togolaises pour l accueil et l hospitalité africaine dont ils ont été l objet durant tout le séminaire, 3. Exhortent l UNITAR et le Pôle-Dette à poursuivre leurs efforts dans la réalisation de leur programme de formation sur les aspects juridiques de la dette des Etats, 4. Remercient les éminents conférenciers qui, tout au long de ces deux semaines, ont su développer, avec maîtrise et compétence avérées, les thèmes retenus par la direction du séminaire. Je vous remercie de votre attention. 24

25 INSTITUT DES NATIONS UNIES POUR LA FORMATION ET LA RECHERCHE UNITED NATIONS INSTITUTE FOR TRAINING AND RESEARCH Télégramme : UNATIONS GENEVE PALAIS DES NATIONS Téléphone : +41/22/ Télex : UNO CH CH-1211 GENEVE 10 Fax : +41/22/ SUISSE Web : DISCOURS DE CLOTURE DE MONSIEUR BABAR KAMAL, UNITAR Monsieur le Directeur national de la BCEAO pour le Togo, Monsieur le Directeur de la Dette publique du Togo, Chers M. Diffo et membres de l équipe du Pôle-Dette, Chers intervenants, Chers participants, Nous arrivons aujourd hui à l issue de ces deux semaines de formation complémentaires consacrées dans un premier temps à la gestion des accords de prêt puis dans un second temps à la rédaction des clauses spécifiques des accords de prêt. Je crois pouvoir affirmer, en ma position d observateur et au vu des questionnaires d évaluation remis par les participants, que ces séminaires ont atteint leurs objectifs : en vous offrant une appréhension à la fois théorique et pratique des mécanismes des accords de prêt je suis convaincu que les enseignements de ces deux semaines vous permettront à l avenir de jouer un rôle accru dans la négociation, la rédaction et l application des accords conclu par vos gouvernements respectifs. Tout ceci incite à revoir le rôle du juriste dans le processus d emprunt et met en évidence l importance de rappeler le rôle primordial du juriste en amont du processus d emprunt, côté emprunteur bien sûr. Au terme de ce séminaire, je souhaiterais remercier, en premier lieu, l'ensemble des participantes et participants pour leur motivation et l'intérêt qu'ils ont manifesté tout au long de ces deux semaines de formation et qui a permis une réelle interaction entre les différents participants et entre participants et animateurs. Remercions également les éminents intervenants qui ont fait preuve d une efficacité et d un dynamisme remarquables : Maître François Serres, le Docteur Aboubacar Fall et le Docteur André Akam Akam en ce qui concerne la première semaine, ainsi que Maître 25

26 Alexander Troller pour la seconde semaine. En espérant que nous aurons la chance de les compter de nouveau parmi nos experts-intervenants lors des prochains séminaires UNITAR/Pôle-Dette pour le plus grand bénéfice de nos participants. Pour cette semaine, j aimerais également remercier le Cabinet Lalive de Genèvereprésenté en la personne de Maître Troller pour avoir mis à notre disposition des ressources qui nous ont permis de développer substantiellement le contenu des présentations dispensées cette semaine. Enfin, je tiens à vivement remercier, en mon nom propre et au nom de l UNITAR, toute l'équipe de Pôle-Dette pour leur efficacité et la convivialité de leur accueil. Le succès de la collaboration entre l UNITAR et le Pôle-Dette se trouve encore une fois confirmée ce dont je me réjouis vivement. Vous remerciant toutes et tous pour votre attention, je vous souhaite un bon retour dans vos foyers respectifs et une bonne continuation. En espérant vous revoir dans les prochains séminaires de formation UNITAR/Pôle-Dette consacrés aux aspects juridiques de la gestion de la dette, je vous remercie de votre attention. Merci M. Babar Kamal Coordonnateur de Programme Institut des Nations Unies pour la Formation et la Recherche (UNITAR), Genève, Suisse 26

Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso

Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso Allocution d ouverture de son Excellence Monsieur le Ministre des Finances et du Budget du Burkina Faso Monsieur le Représentant de Monsieur le Président de la Cour de Cassation, Monsieur le Représentant

Plus en détail

REPRESENTATION PERMANENTE AUPRES DE LA COMMISSION DE L UNION AFRICAINE ET DE LA COMMISSION ECONOMIQUE DES NATIONS UNIES POUR L AFRIQUE ALLOCUTION INTRODUCTIVE DE S. E. M. L AMBASSADEUR LIBERE BARARUNYERETSE,

Plus en détail

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme

Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Pour une coopération parlementaire régionale accrue avec les organes de traités relatifs aux droits de l homme Séminaire régional à l intention des parlementaires et fonctionnaires de parlements des pays

Plus en détail

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE

RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES ASTER. 08 et 09 Septembre 2014 COTE D IVOIRE ASTER RAPPORT FINAL REUNION DES PAYS UTILISATEURS DE ASTER RELATIVE A LA MUTUALISATION DES COMPETENCES 08 et 09 Septembre 2014 ABIDJAN, PLATEAU COTE D IVOIRE Le Secrétariat Technique S o m m a i r e Contexte

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA

TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA TERMES DE REFERENCE D UNE D ETUDE DIAGNOSTIQUE POUR UN APPUI A L'ERSUMA ET AUTRES INSTITUTIONS DE L'OHADA Nom du projet : Appui à l'intégration économique et au commerce du PIR 9 ème FED, volet "Soutien

Plus en détail

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH)

Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Paris, 8 novembre 2013 Congrès de l Association francophone des Commissions nationales de promotion et de protection des droits de l Homme (AFCNDH) Allocution de S.E. M. Abdou Diouf, Secrétaire général

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES

PROJET DE RAPPORT DES MINISTRES AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA CONFÉRENCE DE L UNION AFRICAINE DES MINISTRES EN CHARGE DE LA COMMUNICATION ET DES TECHNOLOGIES DE L INFORMATION (CITMC-4) 4 ème SESSION ORDINAIRE KHARTOUM,

Plus en détail

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES

Les infrastructures en quête d investissements. Rapport Post Événement FAI 2012 FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES FORUM AFRICAIN DES INFRASTRUCTURES Organisateur Sous le parrainage de SE Monsieur le Premier Ministre, Garde des Sceaux, Ministre de la Justice Sous l égide du Ministère de l Economie et des Finances République de Côte d Ivoire PArtenaire

Plus en détail

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013

1.4 - Durée du contrat: 3 mois. 1.5 - Date de début de publication de l avis d appel d offre : 01 février 2013 Organisation pour l Harmonisation en Afrique du Droit des Affaires Organization for the Harmonization of Business Law in Africa Organizacion parala Armonizacion en Africa de la Legislacion Empresarial

Plus en détail

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle

Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle 1 Cérémonie de clôture de la réunion débat sur le thème de la 56 e session ministérielle Discours de Madame ALBATOUL Zakaria, Ministre de l'enseignement fondamental et de l'alphabétisation du Tchad, Présidente

Plus en détail

Allocution de SEM Jean Ping

Allocution de SEM Jean Ping AFRICAN UNION UNION AFRICAINE UNIÃO AFRICANA Allocution de SEM Jean Ping Président de la Commission de l Union africaine à l occasion de La 26 ème Réunion du Comité des Chefs d Etat et de Gouvernement

Plus en détail

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA

GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA GESTION DES TITRES PUBLICS EN ZONE UEMOA Présenté par Mame Marie Sow SAKHO SEMINAIRE CONSUMAF 4,5 et 6 décembre 2006 1 SOMMAIRE CONTEXTE MARCHE DES TITRES PUBLICS : OBJECTIFS VISES LES DIFFERENTS TITRES

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA

SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TERMES DE REFERENCE SELECTION D UN CONSULTANT CHARGE DE LA MISE EN PLACE DES REFERENTIELS DE CONTROLE INTERNE ET DE LA MISE A JOUR DES MANUELS DE PROCEDURES DU GIM-UEMOA TDR : REFERENTIELS ET PROCEDURES

Plus en détail

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT

ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT ATELIER REGIONAL DE MISE EN ŒUVRE DU PARTENARIAT DE BUSAN DANS LE CADRE DE LAPLATEFORME AFRICAINE POUR L EFFICACITE DU DEVELOPPEMENT KINSHASA, DU 06 08 NOVEMBRE 2012 DISCOURS DE MR. ADAMA COULIBALY DIRECTEUR

Plus en détail

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs?

Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Le cadre juridique et fiscal des relations d affaires franco-africaines: un atout pour les entrepreneurs? Me Pierre MARLY Avocat CMS Bureau Francis Lefebvre E-mail : pierre.marly@cms-bfl.com 1 - Le cadre

Plus en détail

Projet du Code de l Investissement

Projet du Code de l Investissement République Tunisienne Ministère du Développement, de l Investissement et de la Coopération Internationale Projet du Code de l Investissement Version préliminaire 22 mai 2015 Article1premier. TITRE PREMIER.

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013

Editorial. d emplois pour moins de pauvreté. Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 APERP Plus d emplois pour moins de pauvreté Programme d Appui à la Promotion de l Emploi et à la Réduction de la Pauvreté (2011-2014) Décembre 2013 Editorial Bien connu des acteurs de l emploi des pays

Plus en détail

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013

DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE. Possotomé, les 19 et 20 août 2013 République du Bénin ---------- Assemblée Nationale ---------- Sixième Législature ---------- DISCOURS D OUVERTURE DU SEMINAIRE SUR LA GESTION AXEE SUR LES RESULTATS (GAR) DANS LE PROCESSUS BUDGETAIRE Possotomé,

Plus en détail

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL

Libreville 14 & 15 mars 2013 RAPPORT FINAL Atelier de planification opérationnelle du Projet COMIFAC-FAO relatif aux «systèmes de surveillance et de MNV nationaux avec une approche régionale pour les pays du Bassin du Congo» Libreville 14 & 15

Plus en détail

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL

DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL DEUXIÈME CONFÉRENCE DES MINISTRES AFRICAINS CHARGÉS DE L ENREGISTREMENT DES FAITS D ÉTAT CIVIL Durban, Afrique du Sud 6-7 Septembre 2012 Thème «Amélioration de l infrastructure institutionnelle et humaine

Plus en détail

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO

DU CONSEIL DE MEDIATION ET DE SECURITE DE LA CEDEAO COMMUNIQUE DE PRESSE PRESS RELEASE "Ebola constitue une menace pour toutes les entreprises: il nous faut donc soutenir la lutte contre le virus Ebola" N 241/2014 Abuja, le 12 Decembre 2014 OUVERTURE A

Plus en détail

Dillenschneider Favaro & Associés

Dillenschneider Favaro & Associés Dillenschneider Favaro & Associés cabinet d avocats paris luxembourg une histoire commune Des expériences professionnelles différentes et des expertises complémentaires ont fondé une histoire commune quand

Plus en détail

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA

30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA ASSOCIATION DES PRODUCTEURS DE PETROLE AFRICAINS (APPA) 30 ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE L APPA CEREMONIE D OUVERTURE SOLENNELLE DES TRAVAUX Discours de Son excellence ETIENNE DIEUDONNE

Plus en détail

SERVICE DE L EXERCICE PROFESSIONNEL

SERVICE DE L EXERCICE PROFESSIONNEL SERVICE DE L EXERCICE PROFESSIONNEL PRESTATION DE SERMENT DÉMARCHES PRÉALABLES Nous vous remercions de bien vouloir prendre rendez-vous auprès du SEP pour déposer le présent dossier accompagné de toutes

Plus en détail

Associations Dossiers pratiques

Associations Dossiers pratiques Associations Dossiers pratiques Le traitement des difficultés des associations (Dossier réalisé par Christophe Callet, Deloitte - In Extenso Juillet 2012) Plus les difficultés de l association sont anticipées,

Plus en détail

ReMeD Réseau Médicaments et Développement EVOLUTION DE L INSPECTION PHARMACEUTIQUE

ReMeD Réseau Médicaments et Développement EVOLUTION DE L INSPECTION PHARMACEUTIQUE ReMeD Réseau Médicaments et Développement Table ronde du 9 novembre 2004 Faculté de Pharmacie Paris V Communication Dr Nicole Ridolphi pharmacien inspecteur général honoraire EVOLUTION DE L INSPECTION

Plus en détail

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L

ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L ALLOCUTION DE LA 2 ème PROMOTION MBA-IP / SENEGAL «SOUMAÏLA CISSE, PRESIDENT DE LA COMMISSION DE L UNION ECONOMIQUE MONETAIRE OUEST AFRICAINE» A L OCCASION DE LA CEREMONIE DE REMISE DE DIPLÔMES Dakar,

Plus en détail

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET

MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET MINISTERE DE L ENVIRONNEMENT ET BURKINA FASO ET DU DEVELOPPEMENT DURABLE ------------- ------------------ Unité-Progrès-Justice CABINET DISCOURS DE MONSIEUR LE MINISTRE DE L ENVIRONNEMENT ET DU DEVELOPPEMENT

Plus en détail

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES

RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES RAPPORT DE SYNTHESE DU SEMINAIRE-ATELIER DE FORMATION SUR LE THEME INTRANET PARLEMENTAIRE : FONCTIONNEMENT ET AVANTAGES Ouagadougou, LES 21 ET 22 NOVEMBRE 2013 novembre 2013 Les jeudi 21 et vendredi 22

Plus en détail

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires.

NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. ACCUEIL PRESENTATION NORDEN est un cabinet d avocats spécialisé dans les principaux domaines du droit des affaires. Le cabinet NORDEN assiste les entreprises, fonds d investissements et banques françaises

Plus en détail

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Gouvernement des États-Unis d'amérique, ci-après dénommés les "Parties",

L'Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) et le Gouvernement des États-Unis d'amérique, ci-après dénommés les Parties, ACCORD CONCLU ENTRE LE GOUVERNEMENT DES ÉTATS-UNIS D'AMÉRIQUE ET L'UNION ÉCONOMIQUE ET MONÉTAIRE OUEST AFRICAINE RELATIF AU DÉVELOPPEMENT DES RELATIONS DE COMMERCE ET D'INVESTISSEMENT L'Union économique

Plus en détail

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST

SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST SEMINAIRE SUR LE FINANCEMENT DU LOGEMENT EN AFRIQUE DE L OUEST Allocution d ouverture du Secrétaire Général du Conseil Régional de l Epargne Publique et des Marchés Financiers (CREPMF) Monsieur Edoh Kossi

Plus en détail

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles

Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles République Islamique de Mauritanie Honneur Fraternité - Justice Secrétariat d Etat auprès du Premier Ministre chargé des Technologies Nouvelles Communication de Madame la Secrétaire d Etat Fatimetou Mint

Plus en détail

Honorables invités, Mesdames et Messieurs,

Honorables invités, Mesdames et Messieurs, Discours du Gouverneur de la Banque Centrale des Comores à l occasion de la cérémonie officielle de lancement de la nouvelle pièce de 250 FC Palais du Peuple, le 02 janvier 2014 - Excellence Monsieur le

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur

Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur AFRISTAT PROGRAMME DE COMPARAISON INTERNATIONALE-AFRIQUE Termes de référence pour le recrutement d un comptable, d un assistant administratif et un chauffeur Contexte Au cours de l année 2004, AFRISTAT

Plus en détail

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE

LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE LE REFINANCEMENT PAR LE MARCHE HYPOTHECAIRE J O U R N É E S A J B E F N I A M E Y M A I 2 0 1 2 P R É S E N T É P A R M R D A O B A B A ( F G H M. S A / M A L I ) Préambule L objectif de la présente communication

Plus en détail

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone

Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Conférence régionale du Forum d Action pour la gouvernance Locale en Afrique Francophone Hôtel Teranga, Saly, Sénégal, du 18-19 Octobre 2011 Note de cadrage Contexte et justification L importance que revêt

Plus en détail

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE REPUBLIQUE DE COTE D IVOIRE ----------------- ------------------ Union-Discipline-Travail FORUM FRANCO-AFRICAIN POUR UNE CROISSANCE PARTAGEE DISCOURS DE SEM ALASSANE OUATTARA

Plus en détail

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD)

BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT (BOAD) RAPPORT DE SYNTHESE DE L ATELIER REGIONAL DE VALIDATION DES RESULTATS DE LA PREMIERE PHASE DE L ETUDE DE FAISABILITE POUR LA MISE EN PLACE D UN MECANISME

Plus en détail

Banque Africaine de Développement

Banque Africaine de Développement The Next 50 Years: The Africa We Want Banque Africaine de Développement Programme Provisoire Côte d Ivoire, Abidjan, 25 29 mai 2015 Samedi 23 et dimanche 24 mai 2015, de 9 h à 17 h : Enregistrement des

Plus en détail

(Cotonou, le 18 Juillet 2013)

(Cotonou, le 18 Juillet 2013) République du Bénin ************** Ministère de l Enseignement Secondaire, de la Formation Technique et Professionnelle, de la Reconversion et de l Insertion des Jeunes (MESFTPRIJ) **************** Ministère

Plus en détail

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE

Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 1 Site web: http : // www.usenghor-francophonie.org/senghoriens/association/aidus.htm STATUTS PREAMBULE 2 1. Fidèles aux principes de fraternité et de solidarité entre les peuples, tel que stipulés dans

Plus en détail

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains

Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains Rapport provisoire du séminaire de renforcement de la dynamique des mouvements sociaux ouest africains «Pour un nouvel élan du mouvement altermondialiste ouest africain.» Lieu : Ouagadougou Date : du 15

Plus en détail

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière Royaume du Maroc المملكة المغربية Direction du Trésor et des finances Extérieures مديرية الخزينة و المالية الخارجية Allocution de Monsieur le Ministre à l occasion du 1 er meeting sur l information financière

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE

DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE DYNAMIQUE DE GROUPE et EFFICACITE COLLECTIVE CONTENU Journée 1 matin : Communication et efficacité de travail de groupe. - Approche de la communication en groupe et de ses effets sur les modes de participation,

Plus en détail

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers

Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers Remise du Prix Créateur 2012 Discours de Monsieur KUHN, Président de la Chambre des Métiers - Madame la Ministre, - (Monsieur le député), - Monsieur le Président du comité de direction BGL BNP PARIBAS

Plus en détail

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TERMES DE REFERENCE Sélection d un Consultant chargé d accompagner le GIM-UEMOA dans le processus de mise en place d un Plan de Continuité de l Activité (PCA) TDR_Plan de Continuité de l Activité (PCA)

Plus en détail

COLLOQUE INTERNATIONAL ORGANISE PAR L ECOLE REGIONALE SUPERIEURE DE LA MAGISTRATURE (ERSUMA) Thème :

COLLOQUE INTERNATIONAL ORGANISE PAR L ECOLE REGIONALE SUPERIEURE DE LA MAGISTRATURE (ERSUMA) Thème : COLLOQUE INTERNATIONAL ORGANISE PAR L ECOLE REGIONALE SUPERIEURE DE LA MAGISTRATURE (ERSUMA) Thème : " LA RESPONSABILITE DU DIRIGEANT SOCIAL EN DROIT OHADA " Douala (Cameroun) Salle de conférences du GICAM,

Plus en détail

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST

ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST ALLOCUTION DE M. BENJAMIN HOUNTON CHARGE DU BUREAU DU HAUT COMMISSARIAT DES NATIONS UNIES AUX DROITS DE L HOMME POUR L AFRIQUE DE L OUEST CONFERENCE REGIONALE SUR LA RATIFICATION DES INSTRUMENTS INTERNATIONAUX

Plus en détail

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle ***************

Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** Organisation africaine de la Propriété Intellectuelle *************** 2 TABLE DES MATIERES INTRODUCTION... 3 I PRESENTATION DE L OAPI... 4 II TERRITOIRE OAPI... 4 III - GENERALITES... 5 IV - DE LA CONSTITUTION

Plus en détail

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration

Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration Annexe IV : rapport du Président du Conseil d Administration joint au rapport de gestion rendant compte des conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil ainsi que des procédures de

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX

CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX CENTRE INTERNATIONAL DE FORMATION DES ACTEURS LOCAUX RENCONTRE NATIONALE "Le financement des collectivités locales de la Côte d Ivoire à travers le Partenariat Public Privé". Du 30 au 31 Juillet 2013 à

Plus en détail

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES

EXPERIENCES PROFESSIONNELLES Mr. Maxime BALALOU Inspecteur du Trésor, Chargé de Mission Sécurisation des Recettes et de DSRP Nom: BALALOU Prénom: Maxime Date de naissance: 18 novembre 1961 Lieu de naissance: Bangui (RCA) Nationalité:

Plus en détail

Qu est-ce que la Zone franc?

Qu est-ce que la Zone franc? Paris, vendredi 3 octobre 2014 Après le dernier G20 Finances (à Cairns les 20 et 21 septembre) et en amont des assemblées annuelles de la Banque Mondiale et du FMI (à Washington du 9 au 11 octobre), Michel

Plus en détail

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT -

FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - FORMATION INITIALE - STAGE AVOCAT - DOSSIER DE PRESSE 8 juin 2010 Contacts presse : Stéphanie DUPERIE, assistante des relations presse / stephanie.duperie@justice.fr 05 56 00 10 38 Claire KELLER, Chef

Plus en détail

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration

Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d administration Évaluation périodique du programme MBA coop Résumé Faculté d admini istration Mai 2012 1 Le programme de maîtrise en administration des affaires, cheminement coopératif (MBA Coop) de la Faculté d administration

Plus en détail

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS DÉCLARATION AUX MÉDIAS POUR LA PUBLICATION DU Rapport annuel 2013-2014 par François Boileau Commissaire aux services en français de l Ontario Jeudi 10 juillet 2014 11 h 00 Salle des médias Édifice de l

Plus en détail

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture

Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières. Discours d ouverture Réception de Montréal Secteur des valeurs mobilières Discours d ouverture Andrew J. Kriegler Président et chef de la direction Organisme canadien de réglementation du commerce des valeurs mobilières 25

Plus en détail

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance

Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance Attijariwafa bank : un Groupe au service d une Afrique qui avance En bref : Président Directeur Général: Mohamed EL KETTANI Siège Social : 2. Bd Moulay Youssef - BP: 11141 20000 Casablanca - Maroc Capital:

Plus en détail

Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008

Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008 Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Atelier de formation à IMIS (système intégré de gestion de données) BAMAKO : 5 au 9 mai 2008 POINTS SAILLANTS DE L ATELIER Points saillants

Plus en détail

Conseil d Administration et Assemblée Générale de l Institut Africain d Informatique (IAI)

Conseil d Administration et Assemblée Générale de l Institut Africain d Informatique (IAI) Conseil d Administration et Assemblée Générale de l Institut Africain d Informatique (IAI) 22-30 Juin 2015 Institut Africain d Informatique Libreville Gabon P R O G R A M M E--P R O V I S O I R E Mercredi

Plus en détail

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA

NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA NOTRE SOUTIEN AU DéVELOPPEMENT DES PETITES ET MOYENNES ENTREPRISES DANS L UEMOA MFW4A La finance au service de l afrique

Plus en détail

AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE

AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE PREMIERE REUNION DU COMITE DE LA FORMATION CONTINUE NIAMEY, LE 6 AVRIL 2003 COMPTE RENDU COMPTE RENDU DE LA PREMIERE REUNION DU COMITE

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUESTAFRICAINE Bénin Mali Burkina Faso Côte-d'Ivoire PLACE DE LA GESTION DE LATRESORERIE DANS LE NOUVEAU CADRE HARMONISE DES FINANCES PUBLIQUES AU SEIN DE L UEMOA Niger Sénégal

Plus en détail

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD

SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT CONJOINT RELATIF A L'ASSECHEMENT DU LAC TCHAD REPUBLIQUE DU TCHAD ------------------- Unité Travail Progrès ------------- PRESIDENCE DE LA REPUBLIQUE ------------------- PRIMATURE ------------------- SECRETARIAT GENERAL SEPTIEME REUNION DE L'AUDIT

Plus en détail

Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso

Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso Observatoire des Fonctions Publiques Africaines (OFPA) Le statut des agents de la fonction publique : expérience du Burkina Faso Quels statuts pour motiver les personnels et soutenir les efforts de développement

Plus en détail

Session de formation professionnelle en finance islamique

Session de formation professionnelle en finance islamique Session de formation professionnelle en finance islamique 3 journées de workshop intensifs pour aller au cœur des métiers de la «finance islamique» 20, 21 et 22 Novembre 2013 à Dakar Hôtel Radisson Blu

Plus en détail

document établi par le Bureau Permanent * * *

document établi par le Bureau Permanent * * * AFFAIRES GENERALES ET POLITIQUE GENERAL AFFAIRS AND POLICY Doc. info. No 1 Info. Doc. No 1 mars / March 2011 APERÇU DES CONVENTIONS ET AUTRES INSTRUMENTS ÉTABLIS SOUS LES AUSPICES DE LA CNUDCI, D UNIDROIT

Plus en détail

Comité organisateur. Coordinateur

Comité organisateur. Coordinateur Le Financement du Logement en Afrique de L Ouest Conférence, Conseil Regional de l'epargne Publique Et des Marches Financiers, Groupe Agence Francaise de Developpement & Banque Centrale des Etats de l

Plus en détail

Projet d Actions pour le Renforcement de l Etat de Droit et des Associations (PAREDA) 10ème FED

Projet d Actions pour le Renforcement de l Etat de Droit et des Associations (PAREDA) 10ème FED République du Congo Unité-Travail-Progrès Union Européenne Projet d Actions pour le Renforcement de l Etat de Droit et des Associations (PAREDA) 10ème FED Cérémonie de Lancement de la Plateforme de Publication

Plus en détail

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014.

UNITED NATIONS. United Nations. Environment Programme. UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4. Distr.: Restricted. 17 March 2014. UNITED NATIONS EP UNEP(DEPI)/WACAF/COP.11/ Inf.4 United Nations Environment Programme Distr.: Restricted 17 March 2014 Original: French 11è Réunion de la Conférence des Parties de la Convention pour la

Plus en détail

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE

TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Jérôme THEETTEN Maître de Conférences Droit Privé Université de LILLE II TRAITEMENT JURIDIQUE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE SOMMAIRE Pages TITRE UN : LE TRAITEMENT ALLEGE DES ENTREPRISES EN DIFFICULTE

Plus en détail

UNIVERSITE MONTESQUIEU-BORDEAUX IV

UNIVERSITE MONTESQUIEU-BORDEAUX IV UNIVERSITE MONTESQUIEU-BORDEAUX IV Agence Universitaire de la Francophonie (A. U. F.) Institut pour le Développement de l'enseignement Supérieur Francophone (I.D.E.S.U.F.) PREPARATION AUX CONCOURS D'AGREGATION

Plus en détail

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC

Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC EUROPEAID/ 119860/C/SV/multi LOT N 11 REQUEST N Termes de Référence Spécifiques Mission de monitoring du Projet d Appui à l Intégration Régionale en Afrique Centrale - PAIRAC 1 ANTECEDENTS : La Communauté

Plus en détail

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie

Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie Atelier sur le Financement de la Filière Coton en Côte d'ivoire: Création d'un Fonds de Garantie René AZOKLY/ Président du Fonds International de Garantie Les Fonds de Garantie en Afrique de l'ouest: Particularités,

Plus en détail

Discours de Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre du Développement Durable de l Economie Forestière et de l Environnement.

Discours de Monsieur le Directeur de Cabinet du Ministre du Développement Durable de l Economie Forestière et de l Environnement. MINISTÈRE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DE L ÉCONOMIE FORESTIÈRE ET DE L ENVIRONNEMENT CABINET PROGRAMME NATIONAL D AFFORESTATION ET DE REBOISEMENT (P RO NAR) RÉPUBLIQUE DU CONGO Unité*Travail*Progrès ----------

Plus en détail

Sébastien Thouvenot. Avocat - Eversheds LLP

Sébastien Thouvenot. Avocat - Eversheds LLP Sébastien Thouvenot Avocat - Eversheds LLP 1. Nom de famille : Thouvenot 2. Prénoms: Sébastien 3. Date de naissance : 22 mars 1975 4. Nationalité : française 5. Etat civil : marié, 3 enfants 6. Diplômes

Plus en détail

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ----------------------

BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- BANQUE CENTRALE DES ETATS DE L'AFRIQUE DE L'OUEST ---------------------- DEPARTEMENT DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA MONNAIE ---------------------- Direction de la Recherche et de la Statistique APPUIS

Plus en détail

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS

ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS ASSOCIATION DES MEDIATEURS DES PAYS MEMBRES DE L UEMOA (AMP-UEMOA) STATUTS PREAMBULE Les Médiateurs des pays membres de l UEMOA, conformément à la recommandation de leur première réunion tenue à Ouagadougou

Plus en détail

Service de l exercice professionnel

Service de l exercice professionnel Service de l exercice professionnel PRESTATION DE SERMENT DÉMARCHES PRÉALABLES Nous vous remercions de bien vouloir prendre rendez-vous auprès du SEP pour déposer le présent dossier accompagné de toutes

Plus en détail

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS

DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS Guide d accompagnement DES ENTREPRISES RENCONTRANT DES DIFFICULTÉS www.strasbourg.cci.fr Vous recherchez une écoute et une information, vous ne savez pas vers qui vous tourner? Ne restez pas isolé! En

Plus en détail

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa

Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa Rapport final IGF-AC, edition 2013, Kinshasa L an 2013, le 28 et 29 août, s est tenue dans la salle du Campus Numérique Francophone de Kinshasa, le Forum sur la Gouvernance de l Internet en Afrique Centrale,

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ (version amendée à Kampala, en Ouganda, le 19 août 2003) 2 Les signataires des présents Statuts, Reconnaissant

Plus en détail

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION RÉUNION DU CONSEIL D ADMINISTRATION DATE : 21 AVRIL 2009 PAR APPEL CONFÉRENCE ORDRE DU JOUR PROPOSÉ 12h00 1. Ouverture, mot de bienvenue, tour de table 12h00 2. Adoption de l ordre du jour 12h05 3. Lecture

Plus en détail

27. Procédures de l Assemblée concernant la non-coopération (ICC-ASP/10/Res.5, annexe)

27. Procédures de l Assemblée concernant la non-coopération (ICC-ASP/10/Res.5, annexe) 27. Procédures de l Assemblée concernant la non-coopération (ICC-ASP/10/Res.5, annexe) L Assemblée des États Parties, 1 [ ] 9. Reconnaît les conséquences négatives que la non exécution des requêtes de

Plus en détail

AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE

AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE AFRISTAT OBSERVATOIRE ECONOMIQUE ET STATISTIQUE D AFRIQUE SUBSAHARIENNE SEMINAIRE SUR LES STATISTIQUES D ENTREPRISES DANS LES ETATS MEMBRES D AFRISTAT BAMAKO : 26 au 30 mai 2003 POINTS SAILLANTS DE LA

Plus en détail

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage :

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage : Dossier de mariage De M et de M Date du mariage : Documents à fournir au moment du dépôt du dossier Le dossier doit être déposé complet 3 semaines avant la date du mariage Son enregistrement, qui s effectue

Plus en détail

CURRICULUM VITAE. 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) Directeur Général de GMC www.gmcconseils.com

CURRICULUM VITAE. 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) Directeur Général de GMC www.gmcconseils.com CURRICULUM VITAE NOM GAYE PRENOM Magaye NE LE 26 mai 1963 à Diourbel (Sénégal) NATIONALITE Sénégalaise SITUATION DE FAMILLE Marié ADRESSE Cices foire n 232 Dakar Sénégal TELEPHONE Bureau 221 77 245 07

Plus en détail

INTERVENTION DE MONSIEUR EMMANUEL RENE MOISE A LA TROISIEME REUNION BIENNALE DU PROGRAMME D ACTION DES NATIONS UNIES SUR LES ARMES LEGERES

INTERVENTION DE MONSIEUR EMMANUEL RENE MOISE A LA TROISIEME REUNION BIENNALE DU PROGRAMME D ACTION DES NATIONS UNIES SUR LES ARMES LEGERES S E N E G A L INTERVENTION DE MONSIEUR EMMANUEL RENE MOISE A LA TROISIEME REUNION BIENNALE DU PROGRAMME D ACTION DES NATIONS UNIES SUR LES ARMES LEGERES New York, le 15 juillet 2008 ***** 2 Monsieur le

Plus en détail

Services susceptibles d être retenus pour le classement :

Services susceptibles d être retenus pour le classement : NOTICE relative à la constitution des DOSSIERS de CLASSEMENT (Décret n 51-1423 du 05/12/51 modifié) Division des Personnels Enseignants Services susceptibles d être retenus pour le classement : - tous

Plus en détail

Institut d études Judiciaires

Institut d études Judiciaires Institut d études Judiciaires Année universitaire 01/013 MASTER «Droit privé et sciences criminelles» SECONDE ANNEE (M) MENTION PROFESSIONNELLE «PROFESSIONS JUDICIAIRES» Responsables de la formation E.

Plus en détail

SYMPOSIUM GLOBAL SUR LE DROIT DE L ENVIRONNEMENT

SYMPOSIUM GLOBAL SUR LE DROIT DE L ENVIRONNEMENT REPUBLIQUE DU BENIN.. A. A. - H.J.F. SYMPOSIUM GLOBAL SUR LE DROIT ASSOCIATION AFRICAINE DES HAUTES JURIDICTIONS FRANCOPHONES SIEGE : COTONOU Les membres : Juridictions Nationales : - Bénin Cour Constitutionnelle

Plus en détail