ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS"

Transcription

1 France ORIS-MARCHETTI PEL 2 Destiné à Mme Cécile Paccard ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS Source : lemondedallie.canalblog.com ANNEE

2 S O M M A I R E Introduction... 3 I. Matériels et méthodes... 4 II. Résultats... 5 III. Approfondissement et discussion..6 Conclusion...7 Glossaire 8 Bibliographie.9 2

3 Introduction Ma passion pour le métier professeur des écoles spécialisé pour sourds ne m est pas venue tout de suite. En effet, je voulais auparavant être professeur d histoire puis de biologie, ce dont j étais sûre, c était que je voulais être en contact avec des enfants, puis finalement, depuis deux ans, l enseignement de l école maternelle et primaire m a beaucoup intéressé. Ce métier demande beaucoup de pédagogie, de patience, des qualités dont je me sens capable d appliquer. Voir les enfants grandir tout en apprenant me donne une raison de plus pour faire ce métier. Ce n est seulement que depuis noël dernier que mon envie d enseigner aux sourds s est manifestée, j étais déjà attirée par ce monde mais cela ne s affirmant que depuis peu. Comment apprendre le français aux sourds? Comment les aider? S intègrent-ils facilement? Est-ce que le métier de professeur des écoles spécialisé pour sourds est plus difficile que pour les entendants? Beaucoup de questions que je me posais. C est pour cela que j ai choisi ce sujet, afin d essayer d y répondre. Mais toutes ces questions convergeaient vers une nouvelle problématique qui m était propre : «Est-ce un métier qui me plairait?». Ce projet, mis en place dans la transversale 2 (PEL 2), me permettant des rencontres dans un milieu professionnel choisi, j ai vu alors l opportunité de répondre à toutes mes questions. Dans ce dossier, je vais dans un premier temps aborder par quelles méthodes et avec quels matériels j ai pu avancer dans mes recherches, dans un second temps, je vais analyser les grands points de ces documents mais aussi les exploiter et en discuter et enfin, conclure. 3

4 I. Matériels et méthodes Pour me renseigner sur ce métier, les recherches étant trop grandes, mon groupe s est réparti certaines tâches. Nous devions trouver des établissements spécialisés pour sourds et de la documentation sur le métier professeur pour sourds. Pauline, ayant déjà commencé à apprendre la LSF depuis septembre, est dans une association qui nous a permis de trouver certaines informations. Jessica, habitant pas très loin de Bourg-en-Bresse, et sachant qu un centre pour sourd existait là-bas, nous avons décidé qu elle se renseignerait davantage sur ce centre et qu elle les contacterait. De mon côté, je cherchai donc de la documentation sur le métier d enseignant spécialisé pour sourd, sur internet, dans les livres, dans des films, et dans une émission passant le samedi matin sur France 5. Afin de trouver des livres, j ai effectué des recherches: Sur le site des bibliothèques universitaires de Lyon Sur le site des bibliothèques municipales de Lyon Sur le site du CRDP de Lyon En effet, j ai trouvé plusieurs références de livres, mais aucune sur le site des bibliothèques universitaires. Je suis donc allée à la bibliothèque municipale de la Part-Dieu où j ai pu y consulter un livre : L épanouissement de l enfant sourd en scolarité normale de Marcelle Charpentier. Mais aussi au CRDP de Lyon, où j ai pu visionner une vidéocassette de Morel Denis, Lutaud Laurent (auteur réalisateur), Un enfant sourd dans votre classe, édité par le CRDP Lyon en 1999 (ressources formation vidéo, l enseignement dans sa classe) de 28 mn ; et étudier trois articles de la Nouvelle revue de l AIS 08, 023 et 014. Pour trouver des documents audiovisuels, j ai fait des recherches sur des émissions que je connaissais déjà, L Instit et l œil et la main. Pour l émission L œil et la main, j ai pu en enregistrer une sur France 5, présentée par Isabelle Voizeux et Daniel Abbou celle du samedi 25 février 2006 à 9h40. C est une émission qui relate des thèmes sur la vie des sourds. Ce jour-là, le sujet était : «Français deuxième langue». L émission expliquait comment des élèves sourds pouvaient s intégrer dans une classe avec des entendants tout en apprenant le français comme deuxième langue (à Poitiers avec la scolarisation en immersion). Je n ai par contre pas trouvé de résultats pour L Instit avec Gérard Klein sur France 2. Par échos, j avais entendu parlé d un film français, Les mots Bleus, réalisé par Alain Corneau, sorti au cinéma au mois de Mars Je savais aussi, par la bande annonce du film qu il était lié un peu au monde des sourds. J ai donc décidé de me le procurer. Il s est avéré que ce film n avait pas pour principaux personnages des sourds, mais l histoire des personnages tournait autour de la scolarité d une jeune fille entendante, qui ne parle pas, intégrée dans une école spécialisée pour élèves sourds. Je me suis beaucoup aidée d internet pour mes recherches, notamment sur les associations dans le cadre des sourds. Sur le site de l une d entre elle, j ai trouvé l adresse et le numéro de téléphone de plusieurs centres en Rhône-Alpes que j ai pris en note afin de pouvoir les contacter avec mon groupe. 4

5 Pour les interviews, je me suis tout d abord centrée sur le but de ma rencontre, ici, l information du métier de la personne, de son environnement. Il faut savoir que chaque interview diffère selon la personne interrogée. Malgré cela, les questions se sont de plus en plus précisées au fil de l interview et si l intérêt de la personne interrogée sur les questions se faisait ressentir, je me suis alors permise de poser des questions plus approfondies. J ai donc interrogée Mme Bièvre, conseillère pédagogique du SSEFIS le jeudi 30 mars mais aussi Mme Naquin, professeur de soutien spécialisé au lycée La Martinière Duchère avec Jessica, le mardi 18 avril. Je me suis aussi déplacée à la journée de l Egalité le samedi 25 mars place Carnot pour trouver des informations sachant qu il y aurait une association pour sourds, l ALLS où j ai rencontré Mr Lagarde Bernard, infirmier et membre de l association ALLS, mais aussi actuellement étudiant pour devenir professeur de LSF. Nous avons échangé nos adresses e- mail afin de pouvoir m informer sur le monde des sourds. Mais j ai aussi pu lui poser certaines questions sur place. Cependant, j ai eu certaines difficultés, tout d abord, le stress (la peur) de l appel, que j ai réussi à surmonter, mais aussi des échecs tels qu un rejet de demande de rencontre avec des professeurs de l Ecole Michel Servet, mais aussi l impossibilité parfois de trouver certains documents. Et le fait que Jessica, Pauline et moi habitions loin les unes des autres ne nous a pas aidé pour le poster. II. Résultats Ces documents mais surtout les interviews m ont permis une plus grande compréhension de mon sujet. En effet, j ai pu détailler, tout d abord, la formation et les études adaptées pour ce métier, ensuite, l acquisition de la pédagogie et de la compréhension, les dispositions mises en place pour les sourds, et enfin, les compétences nécessaires, ainsi que les qualités demandées, par ce métier. Pour commencer, les professeurs devaient, auparavant, être titulaire du CAAPSAIS pour pouvoir exercer ce métier. Aujourd hui, ce diplôme a été remplacé par le CAPA-SH dont l obtention se fait par l IUFM. Le CAPA-SH est un certificat d aptitude pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation d handicap. Ce certificat possède, de plus, plusieurs options (A, B, C, D, E, F, G), dans notre cas, c est l option A qui nous intéresse, qui est mise en place afin de former des enseignants spécialisés ainsi que de promouvoir une aide pédagogique aux élèves sourds ou malentendants (ANNEXE N 3). Mais il existe aussi le CAPJES, délivré par le ministère de la santé, permettant d avoir une qualification pour la rééducation individuelle pour le langage oral. Ensuite, cette acquisition de la pédagogie est enseignée lors de la formation du CAPA- SH. Celle-ci contribue à aider l enfant sourd. En effet, celui-ci a besoin de se sentir rassuré afin de pouvoir avoir confiance en lui-même mais aussi en les autres, pour mieux s intégrer. De plus, l enfant sourd dispose d un suivi avec une équipe pédagogique : psychologues, médecins phoniatres et assistantes sociales sont là pour le guider et l aider (ANNEXE N 1 et 4). De plus, le nombre de centres spécialisés, d associations augmente afin d aider les sourds. Et plusieurs formes d intégration existent aujourd hui (dont l UPI abordé lors de l interview avec Mme Bièvre). Tout élève sourd peut être scolarisé, avec un interprète (LSF), 5

6 codeur (LPC), ou encore avec du soutien afin de mieux comprendre leur matière. Les lois ont évolué, la LSF est à présent reconnue comme une langue à part entière mais seulement régionale. Les parents, grâce à la loi Fabius, peuvent à présent faire le choix d une éducation bilingue à leur enfant sourd. Mais le rapport Gillot montre que la scolarité en langue des signes n est pas possible ; il existe certaines exceptions comme à Poitiers (vu lors de l émission de l œil et la main), Toulouse et Torcy (ANNEXE N 2 et 4). La différence entre la scolarisation de ces classes et celles les plus fréquentes est le mode d intégration : la première se fait en immersion tandis que la seconde en intégration. En effet, à Poitiers, les sourds ont une scolarisation bilingue avec des entendants, tandis qu en intégration, la scolarité se fait par l oralisme, c est à l enfant sourd de s adapter aux entendants contrairement à l immersion qui demande une adaptation aux sourds et aux entendants, il y a un échange, c est plus «productif» (ANNEXE N 4). Enfin, des compétences sont nécessaires afin de bien appliquer son métier. Il faut savoir être pédagogue, connaître l environnement de la scolarisation des élèves ayant une déficience auditive. L enseignant aide l enfant, avec l appui de l équipe médicale et paramédicale, à construire son identité professionnelle mais aussi personnelle. Il doit maintenir une relation de confiance avec l enfant, les parents et avec son équipe (ANNEXE N 5). Et, pour le sensibiliser aux sourds, chaque année, des projets sont créés par des centres spécialisés avec des mises en situation (vidéo sans son et l on doit deviner le contenu du sujet), projet très important de par son efficacité. III. Approfondissement et discussion La vidéocassette que j ai pu voir au CRDP de Lyon se terminait avec une phrase écrite sur l écran : «Ce film a montré un exemple d intégration et non un modèle. En effet, il y a autant de formes d intégration que d enfants handicapés». Je pense que cette phrase illustre bien mon projet car elle montre aussi qu un avis n est pas toujours le même pour tout le monde, on le voit bien dans les interviews. Professeur des écoles spécialisé pour les élèves sourd est un métier qui demande une grande connaissance des moyens mis en place pour les malentendants. Tout le monde se rejoint sur ce point de vue, mais sur la scolarisation des sourds avec les entendants, pas toujours, et là où l on remarque un fossé, c est entre les sourds et les entendants. J ai été très étonnée d apprendre, à la journée de l égalité que les sourds nous rejetaient, je pensais que s il devait avoir un rejet, ce serait dans le sens inverse. Les interviews de Mme Bièvre et Mr Badel le confirment. J ai pu, avec Jessica, assister au cours de soutien de Mme Naquin donné à deux lycéens sourds sévères. J ai été vraiment étonnée par la «facilité» qu avait l un d entre eux à parler. On oublie généralement tout le travail qu il y a eu derrière. Mais j ai remarqué que ce qui était évident pour nous ne l ai pas forcément pour eux : «ils n ont pas forcément entendu parler de». J ai remarqué un échange entre Mme Naquin et les deux élèves : elle peut leur accorder plus de temps et étudier chaque cas face à elle au fur et à mesure, mais j ai surtout vu une très grande improvisation dans le cours donné. C était la première fois que j étais vraiment dans le monde professionnel que je désirais connaître, et j ai eu une impression en sortant de la pièce, qui ne fut pas celle à laquelle je m attendais, mais rassurante, et m a montré que je désirais ces échanges-là, que je n aurai pas forcément en étant professeur spécialisée seulement dans une classe ou un cours. 6

7 Ces entretiens m ont apaisée car, ne sachant rien de ce milieu, je pensais que c était un métier très dur et le fait d avoir vu des gens le pratiquer m a fait remarquer que c était «possible», et non pas insurmontable, de l exercer. J ai pu aussi rencontrer des sourds. J avais beaucoup de préjugés sur eux, je pensais qu un sourd était muet d où sourd-muet. Ils signent seulement entre eux, et peuvent avoir une conversation avec un entendant sans forcément signer. Mais ce serait bien que la LSF puisse être enseignée dans les collèges et lycées comme langue vivante. Mr Lagarde, rencontré lors de la journée de l égalité, essaye de faire cette démarche, et qui j espère, aboutira. La scolarisation en immersion est sûrement plus enrichissante pour les entendants et les sourds, mais la scolarisation en intégration, plus présente, fait aussi ses preuves malgré le manque d échanges. La société aide les sourds à s adapter à nous et non nous à eux. Je pense que nous pourrions tirer plusieurs valeurs d un enseignement où tout le monde devrait s adapter. Il est vrai que le français permet d ouvrir beaucoup de portes aux sourds, c est pour cela qu ils l étudient et l apprennent, mais ce n est pas, en général, leur langue maternelle. Des sourds peuvent savoir lire sans savoir le sens du contenu de leur lecture. Il devrait exister des écoles où, dès le plus jeune âge, on intègre les sourds avec les entendants et que ceux-ci s entraident afin de mieux connaître la langue française et leur culture. Jean-François MERCURIO, premier enseignant sourd en langue des signes (ici en 1985, à l'école maternelle Paul Fort de Poitiers) CONCLUSION J avais très peu d informations sur le métier d enseignants spécialisés pour sourds : la plupart des documents trouvés m ont permis de mieux comprendre mon projet et donc ma perspective d avenir. Le cours de soutien m a vraiment permis de confirmer mon attirance pour ce métier que je connaissais peu. Je pense continuer mes études dans le but d être enseignante spécialisée pour les élèves sourds, chargée de soutien scolaire. C est un métier qui me passionne et je suis vraiment satisfaite par cette Unité d Enseignement qui nous permet un contact avec le milieu professionnel, qui je pense, est très important dans la poursuite de mes études. 7

8 GLOSSAIRE AIS : Adaptation et Intégration Sociale ALLS : Association Lyonnaise de la Langue des Signes CAPA-SH : Certification et formation pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap CRDP : Centre Régional de Documentation Pédagogique IUFM : Institut Universitaire de Formation des Maîtres LPC : Langage Parlé Codé LSF : Langue des Signes Française SSEFIS : Service de Soutien à l Education et à l Intégration Scolaire 8

9 BIBLIOGRAPHIE Les livres : o Rapports et études statistiques. Tome 6 : Rapport et études statistiques sur l enseigenement spécial, Unesco. Paris. o La communication avec un jeune sourd, Nicole Tagger, Lyon, presses universitaires de Lyon Bron 5, juillet o La scolarité d un enfant sourd, Martine Beaussant, o L épanouissement de l enfant sourd en scolarité normale, Marcelle charpentier, o Etablissements de scolarisation et de formations professionnelles pour jeunes déficients auditifs, ONISEP. Paris, ministère de l éducation ONISEP, o Dossier : Dispositif de scolarisation des adolescents sourds et malentendants dans les collèges, lycées et lycées professionnels du Rhône. Académie de Lyon, OVE, o Service social des sourds et malentendants du Rhône (SESAME), 7 ème édition. o L apprentissage de la langue écrite par l enfant sourd : actes du colloque ACFOS/CNEFEJ, Benoît Hervé, article de la Nouvelle Revue de l AIS 014, 04/2001, p o Un paradoxe de l intégration scolaire : l élève sourd accompagné de son médiateur linguistique, Nicole Tagger, article de La nouvelle revue de l AIS 008, 10/1999, p o Les représentations sociales de la LSF : comment penser un sujet sourd bilingue et biculturel, Agnès millet, La Nouvelle Revue de l AIS 023, o Moi, Armand, né sourd et muet, PELLETIER Armand, DELAPORTE Yves, 2002 o L enfant sourd Communication et langage, LEPOT-FROMENT Christiane, 1996 o Fiche métier ONISEP, o Fiche métier ONISEP, Enseignant spécialisé / enseignante spécialisée. Les documents audiovisuels : o L œil et la main, sur France 5, présentée par Isabelle Voizeux et Daniel Abbou le samedi 25 février 2006 à 9h40. o Les mots Bleus, réalisé par Alain Corneau, sorti au cinéma au mois de Mars o Morel Denis, Lutaud Laurent (auteur réalisateur), Un enfant sourd dans votre classe, éditée par le CRDP Lyon en 1999 (ressources formation vidéo, l enseignement dans sa classe) de 28 mn. Les sites internet : o o o o o 9

10 o o o o o o o o o o o o o o o /travaux/surdite.pdf o o o o o o o o 10

! Profession. ! Famille. ! Vie associative. ! Déficience, manques. ! intervenir sur l enfant pour qu il s adapte. ! Différence, compétences

! Profession. ! Famille. ! Vie associative. ! Déficience, manques. ! intervenir sur l enfant pour qu il s adapte. ! Différence, compétences Quelle éducation pour l enfant sourd? Profession Famille Présentation Professeur d université (Toulouse) Chercheur en informatique, en communication visuo-gestuelle Père de 3 enfants dont un enfant sourd

Plus en détail

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP)

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - décembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE?

QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE? Élise LEROY (Doctorante en linguistique et didactique de la LSF. Université de Paris 8) QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE? De l importance de l articulation entre l enseignement de la LSF et celui de

Plus en détail

Mercredi 13 février 2013 Présentation de la scolarité d un enfant sourd

Mercredi 13 février 2013 Présentation de la scolarité d un enfant sourd Mercredi 13 février 2013 Présentation de la scolarité d un enfant sourd Accompagnement par un SSESAD Service de Soins et d Education Spécialisée A Domicile ou d un SSEFIS Service de Soutien à l Education

Plus en détail

MERCREDI 30 NOVEMBRE 2011

MERCREDI 30 NOVEMBRE 2011 L ENFANT SOURD MERCREDI 30 NOVEMBRE 2011 Valérie BRUN CAPASH option A Enseignante de l Education Nationale SSEFIS Arc en Ciel Virginie WAVRANT Educatrice spécialisée au SSEFIS Arc en Ciel MERCREDI 30 NOVEMBRE

Plus en détail

«Guide d évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation» (GEVA- Sco) Arrêté du 6 février 2015

«Guide d évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation» (GEVA- Sco) Arrêté du 6 février 2015 2015 «Guide d évaluation des besoins de compensation en matière de scolarisation» (GEVA- Sco) Arrêté du 6 février 2015 Le projet personnalisé de scolarisation (PPS). Ecoles et des établissements scolaires

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Accompagner un élève déficient auditif. Avril 2009 ASH 04

Accompagner un élève déficient auditif. Avril 2009 ASH 04 Accompagner un élève déficient auditif Avril 2009 ASH 04 1 Les différents types de déficiences d auditives La déficience auditive se caractérise par l absence, la diminution ou la déformation de la perception

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

L immersion linguistique à domicile dès le plus jeune âge!

L immersion linguistique à domicile dès le plus jeune âge! L immersion linguistique à domicile dès le plus jeune âge! Speaking-agency est un service de garde d enfants et cours en langue étrangère qui cartonne! L immersion linguistique à la maison séduit de plus

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

Sélection de ressources pour les malentendants SITES OFFICIELS SITES SPECIALISES. Février 2010

Sélection de ressources pour les malentendants SITES OFFICIELS SITES SPECIALISES. Février 2010 Sélection de ressources pour les malentendants Février 2010 SITES OFFICIELS Ministère de l Éducation nationale : dossier sur la scolarisation des élèves handicapés (reportages vidéo dispositifs de scolarisation

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

Soutien scolaire. Mode d emploi

Soutien scolaire. Mode d emploi Soutien scolaire Mode d emploi Raïssa MALU Madimba KADIMA-NZUJI Soutien scolaire Mode d emploi L Harmattan, 2011 5-7, rue de l Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr

Plus en détail

N NATIONALE,, affaires sociales. mise en œuvre N 2015 082R N N 2016 017. des. Rapport. Madame. la ministre. Madame. Madame

N NATIONALE,, affaires sociales. mise en œuvre N 2015 082R N N 2016 017. des. Rapport. Madame. la ministre. Madame. Madame MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES ET DE LA SANTÉ MINISTÈRE DE L ÉDUCATIONL N NATIONALE,, DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ETT DE LA RECHERCHE inspectionn générale des affaires sociales inspection générale de

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Année universitaire 2011-2012 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Comment sensibiliser les élèves à l interculturel à travers l éveil aux langues du monde

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : les relations sentimentales Après une description des 3 femmes du film et de leurs relations sentimentales,

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement :

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement : http://www.huy-sud.huy.be ECOLE COMMUNALE DU SUD Avenue du Hoyoux 7 4500 HUY Tél./Fax : 085/21.15.74 Ecole communale de Huy-Sud Fase 01770 1. IDENTIFICATION Ecole communale de Huy-Sud Avenue du Hoyoux,

Plus en détail

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année Table des matières Objectifs............................................ 1 Le programme universel de la maternelle à la 2 e année.............. 1 L initiation précoce au français..............................

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2016 Liste des formations LANGUE DES SIGNES F1 - Initiation à la LSF - niveau 1 p.1 F3 - Initiation à la LSF - niveau 2 p.2 F5 - Communiquer avec un collaborateur sourd p.3 F6 -

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

«La plus belle chose qui m est arrivée,

«La plus belle chose qui m est arrivée, «La plus belle chose qui m est arrivée, c est d être née francophone dans un milieu minoritaire.» À tort ou à raison, on associe souvent l exogamie à l assimilation qui, elle, contribue à l érosion de

Plus en détail

Collectif Recherche Et Expression asbl Service de jeunesse spécialisé pour les personnes sourdes et malentendantes

Collectif Recherche Et Expression asbl Service de jeunesse spécialisé pour les personnes sourdes et malentendantes Madame Joëlle Milquet, Ministre de l enseignement, de la culture et de l enfance, Bruxelles, le 27 juin 2015 En tant qu organisation de jeunesse spécialisée pour enfants et jeunes sourds et malentendants,

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS THÈMES DE PROJETS TUTORÉS Le métier de codeur Codage et implant cochléaire Les tests TERMO en situation réelle Décodage : analyse des bénéfices attendus auprès des grands commençants Codage et décodage

Plus en détail

L Enseignement Bilingue Paritaire. Réunion publique d information

L Enseignement Bilingue Paritaire. Réunion publique d information L Enseignement Bilingue Paritaire Réunion publique d information Académie de Strasbourg : l enseignement des langues est régi par les Programmes Nationaux et une CONVENTION a étésignée entre le Recteur

Plus en détail

Enseigner le langage oral à l école maternelle

Enseigner le langage oral à l école maternelle Enseigner le langage oral à l école maternelle Animation RRS Brest Janvier 2015 ESPE Brest Sylvaine Talarmin CPC Brest Iroise Enjeux de la formation Identifier les acquis, les besoins et attentes de chacun

Plus en détail

Bernard. «Un COP est un professionnel tout terrain» Directeur DRONISEP - Limousin INFO PLUS A CONSULTER. Salaire débutant : 2 000 euros

Bernard. «Un COP est un professionnel tout terrain» Directeur DRONISEP - Limousin INFO PLUS A CONSULTER. Salaire débutant : 2 000 euros Bernard Directeur DRONISEP - Limousin «Comme j avais dans l idée d intégrer l Ecole supérieure de Commerce de Toulouse, j ai choisi de passer un Bac ES (ex B). Durant mes études de Commerce, je me suis

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap

Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Accueillir et accompagner la différence Scolarisation et handicap Monsieur Jean-Michel Lacroix Recteur d académie, directeur général du Cned Monsieur Marc Laborde Directeur de l institut Cned de Toulouse

Plus en détail

Aide aux parents et aux agents de santé

Aide aux parents et aux agents de santé 179 CHAPITRE 14 Aide aux parents et aux agents de santé Partout dans le monde, les parents et d autres membres de famille travaillent très dur pour s occuper de leurs petits enfants. Et quand une famille

Plus en détail

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles UE.4 S6 Initiation à la démarche de recherche 6. Évaluation Le moment viendra où le jury mettra fin à l entretien. L épreuve étant terminée, acceptez cette limite même s il ne vous semble pas avoir fait

Plus en détail

Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds?

Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds? Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds? Association LE FiL D ARIANE Juin 2013 1 Elisabeth MANTEAU-SÉPULCHRE, directrice adjointe du SESSAD Denis COULON, enseignant spécialisé

Plus en détail

Cahier des charges. Tous champs disciplinaires, domaines d apprentissages et pratiques éducatives à l école maternelle.

Cahier des charges. Tous champs disciplinaires, domaines d apprentissages et pratiques éducatives à l école maternelle. Cahier des charges Identification Nom de la collection ou du produit (même temporaire) Première école. Publics Enseignants et personnels des écoles maternelles en poste et en formation initiale et continue.

Plus en détail

La Pédagogie Différenciée

La Pédagogie Différenciée 1 juin 2012 La Pédagogie Différenciée Pourquoi me suis- je intéressée à la pédagogie différenciée? Après dix ans à enseigner le français et l histoire-géographie en lycée professionnel auprès d élèves

Plus en détail

Un Précepteur pour réconcilier les élèves avec l envie d apprendre PROJET EDUCATIF. Juillet 2015 COURS DU PONT DE PIERRE. Ecole Privée Hors Contrat

Un Précepteur pour réconcilier les élèves avec l envie d apprendre PROJET EDUCATIF. Juillet 2015 COURS DU PONT DE PIERRE. Ecole Privée Hors Contrat Un Précepteur pour réconcilier les élèves avec l envie d apprendre PROJET EDUCATIF Juillet 2015 COURS DU PONT DE PIERRE Ecole Privée Hors Contrat 11, rue de la Comète - 75007 PARIS TEL : 09 52 53 30 12

Plus en détail

Vive les vacances! Leitfaden

Vive les vacances! Leitfaden Vive les vacances! Vive les vacances! est un cours conçu pour un public adulte n ayant pas de connaissance préalable de la langue française et souhaitant acquérir une compétence linguistique ainsi qu une

Plus en détail

GUIDE EN TROIS ÉTAPES POUR SATISFAIRE AUX EXIGENCES DU PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA COMPÉTENCE

GUIDE EN TROIS ÉTAPES POUR SATISFAIRE AUX EXIGENCES DU PROGRAMME DE MAINTIEN DE LA COMPÉTENCE Les trois étapes pour satisfaire aux exigences du PMC sont les suivantes : 1. Autoévaluation : Évaluation de votre pratique pour déterminer vos besoins d apprentissage. Les infirmières immatriculées évaluent

Plus en détail

Mouzaoui Sabrina Année universitaire 2010-2011

Mouzaoui Sabrina Année universitaire 2010-2011 Rapport de Stage Stage d observation en I.M.E Mouzaoui Sabrina Année universitaire 2010-2011 Sous la direction de Mme Stéphanie Caillies, Maître de conférences Sous la tutelle de Mme Danielle Delmas, psychologue

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Une conversation à Bordeaux

Une conversation à Bordeaux Une conversation à Bordeaux Lors du Forum «Pour l abord clinique de l autisme», organisé à Bordeaux le 5 mai par l ACF-Aquitania, Philippe Lacadée et Maryse Roy avaient organisé avec des parents une séquence

Plus en détail

+ Projet. Professionnel Personnalisé. L1 Psycho Béziers 2015-2016. Semestre 2. J. Vidal. julien.vidal@ univ-montp3.fr

+ Projet. Professionnel Personnalisé. L1 Psycho Béziers 2015-2016. Semestre 2. J. Vidal. julien.vidal@ univ-montp3.fr + Projet Professionnel Personnalisé L1 Psycho Béziers 2015-2016 Semestre 2 J. Vidal julien.vidal@ univ-montp3.fr Objectif : Elaborer ses projets professionnels personnalisés + (PPP) avec le soutien d un

Plus en détail

Éducation interculturelle. linguistique

Éducation interculturelle. linguistique Françoise Armand, Manon Pelletier, Lucie St-Hilaire, Marie Désilets et Delphine Guibourge Éducation interculturelle et diversité linguistique Annexe Exemples d exploitation de la littérature jeunesse EL

Plus en détail

Présentation. Etudes suivies par les élèves (Toulouse) Scolarité en LSF. Le choix de l éducation bilingue. L éducation bilingue à Massy

Présentation. Etudes suivies par les élèves (Toulouse) Scolarité en LSF. Le choix de l éducation bilingue. L éducation bilingue à Massy L éducation bilingue à Massy Massy - 3 février 2007 Le choix de l éducation bilingue Patrice Dalle! Parent d enfant sourd! 1979! Classes bilingues Présentation! 1985 : création classe bilingue primaire

Plus en détail

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES

UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES UTILISER LES LANGUES POUR APPRENDRE, APPRENDRE EN UTILISANT LES LANGUES Patricia Bertaux L avenir est entre nos mains : à nous de lui donner la forme que nous voulons. 2 L EMILE présenté aux parents et

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Découvrez nos forfaits efficaces et avantageux :

Découvrez nos forfaits efficaces et avantageux : 827, 12 e avenue Nord, Sherbrooke (Québec) J1E 2W8 (819) 212-5444 info@institutbroca.com Grâce à l Institut de langues Broca, vous ne ferez pas qu apprendre une langue. Vous la parlerez! Notre promesse

Plus en détail

IMMERSION LINGUISTIQUE Première année secondaire 2013-2014

IMMERSION LINGUISTIQUE Première année secondaire 2013-2014 107 ème année IMMERSION LINGUISTIQUE Première année secondaire 2013-2014 Informations Grille horaire Document à compléter en vue d une candidature en immersion Collège Saint-Pierre 213, Avenue Coghen 1180

Plus en détail

«Secret Story» Saison 3, ça commence dans cinq, quatre, trois, deux AUTRE PRESENTATRICE «Bachelor», le gentleman célibataire, bientôt sur NT1

«Secret Story» Saison 3, ça commence dans cinq, quatre, trois, deux AUTRE PRESENTATRICE «Bachelor», le gentleman célibataire, bientôt sur NT1 FRANCE INFO INFO MEDIAS Le 05/12/2013 18:52:16 Invité : Patrice GELINET, en charge de la Défense de la langue française au sein du CSA Thème : Organisation par le CSA d un colloque le 9 décembre 2013 sur

Plus en détail

Lycée professionnel des métiers du bâtiment de l énergétique et du climatique Martin Nadaud - Bellac

Lycée professionnel des métiers du bâtiment de l énergétique et du climatique Martin Nadaud - Bellac LES FILLES CONSTRUISENT LEUR AVENIR Lycée professionnel des métiers du bâtiment de l énergétique et du climatique Martin Nadaud - Bellac SOMMAIRE Edito Les professionnelles du bâtiment Valérie Boucher

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

«De l usage de la schématisation dans la réalisation de supports pédagogiques en Langue des Signes»

«De l usage de la schématisation dans la réalisation de supports pédagogiques en Langue des Signes» Congrès International INES 9-12 septembre 2014 Rio de Janeiro «De l usage de la schématisation dans la réalisation de supports pédagogiques en Langue des Signes» Présentation de l auteure Monique Gendrot,

Plus en détail

Marie Jeanne Piozza 1. Devenir bilingue grâce à la DNL

Marie Jeanne Piozza 1. Devenir bilingue grâce à la DNL Marie Jeanne Piozza 1 Devenir bilingue grâce à la DNL Dans le titre de ma communication il a été précisé : DNL, discipline non linguistique, la «materia veicolata» donc, mais il faudrait aussi expliquer

Plus en détail

Cours de langues Catalogue de l offre 2015/2016

Cours de langues Catalogue de l offre 2015/2016 Cours de langues Catalogue de l offre 015/016 Sommaire Calendrier... Cours de français général... Cours de français pour adultes Cours de français pour lycéens Cours de français pour collégiens Cours de

Plus en détail

L épreuve orale d admission en école d orthophonie : préparation l entretien de motivation

L épreuve orale d admission en école d orthophonie : préparation l entretien de motivation L épreuve orale d admission en école d orthophonie : préparation l entretien de motivation Le concours d entrée en école d orthophonie se décompose en deux, voire trois étapes en fonction des écoles où

Plus en détail

Didier Bronselaer, (Juin 2010)

Didier Bronselaer, (Juin 2010) Didier Bronselaer, (Juin 2010) «Réussir à l école. Guide psychopédagogique destiné aux élèves du primaire et du secondaire, à leurs parents et aux professionnels» Éditions Averbode, Labor Éducation (Code

Plus en détail

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression GUIDE D ENTRETIEN CONTENU A propos de nous 1 Finance 2 Business support 3 La préparation: la clé du succès 4 Laisser une bonne impression 5 L entretien 7 Répondre aux questions d entretien 8 A PROPOS DE

Plus en détail

FORMATIONS AUTISME En France 2010

FORMATIONS AUTISME En France 2010 CENTRE DE COMMUNICATION CONCRETE POUR L AUTISME FORMATIONS AUTISME En France 2010 Metz Lyon Paris Bordeaux www.autisme.be Les formateurs Steven Degrieck Annemie Mertens Thomas Fondelli Veerle Vantorre

Plus en détail

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED

Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED Accompagner l enfant ordinaire à s adapter à l enfant TED 1- CONTEXTE SESSAD= Service d Education Spéciale et de Soin A Domicile A Domicile= sur les lieux de vie de l enfant L école est un lieu de vie

Plus en détail

UE Libres. Initiation et entraînement aux prestations orales Inscription à l UFR Lettres. Civilisation occitane Inscription à l UFR Lettres

UE Libres. Initiation et entraînement aux prestations orales Inscription à l UFR Lettres. Civilisation occitane Inscription à l UFR Lettres Université d Avignon UE Libres Qu est-ce qu une UE Libre? Avec la mise en place du LMD, les cours d une année universitaire (2 semestres), 60 crédits ECTS, se décomposent en : 70 % d UE fondamentaux 20

Plus en détail

Formation pour Professeurs de français

Formation pour Professeurs de français Lyon Bleu Apprendre le français à Lyon International Formation pour Professeurs de français Lyon Bleu International Qui sommes-nous? Certifié et reconnu par: Un organisme de formation spécialisé en Français

Plus en détail

Idées reçues sur la dyslexie

Idées reçues sur la dyslexie Idées reçues sur la dyslexie Annie Dumont Issues de la tradition ou de l air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L auteur les prend pour point de départ

Plus en détail

ALSACE/LORRAINE - MULHOUSE 20../20..

ALSACE/LORRAINE - MULHOUSE 20../20.. 1. Information sur le stagiaire ALSACE/LORRAINE - MULHOUSE 20../20..! M.! Mme! Entendant(e)! Malentendant(e)! Sourd(e) Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Situation professionnelle/etude :... Adresse

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

La gloire de mon père de Marcel Pagnol

La gloire de mon père de Marcel Pagnol Fiche Pédagogique La gloire de mon père de Marcel Pagnol Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif 2 Fiche élève. 3 4 Fiche professeur. 5 8 Transcription. 9 Sources. 10 1 Tableau descriptif Niveau

Plus en détail

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE

Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Atelier TÂCHES NATURELLES ET APPRENTISSAGE Jacky GIRARDET CLE International Résumé : L apprentissage d une langue étrangère procède souvent selon une suite de simulations des tâches que le futur utilisateur

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

D.I.U. de Soins Palliatifs et d Accompagnement 3 ème cycle. Règlement

D.I.U. de Soins Palliatifs et d Accompagnement 3 ème cycle. Règlement 2 rue du Dr Marcland 87025 Limoges cedex Tél. 05 55 43 58 00 Fax 05 55 43 58 01 www.unilim.fr D.I.U. de Soins Palliatifs et d Accompagnement 3 ème cycle Règlement ARTICLE 1 : CREATION Il est créé, par

Plus en détail

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha

L animation des petits groupes dans le parcours Alpha L animation des petits groupes dans le parcours Alpha Le but de cette intervention est d introduire les principes de fonctionnement des petits groupes dans le parcours Alpha Planche 1: Animer des petits

Plus en détail

Signes et sports. Approche de la LSF par le sport

Signes et sports. Approche de la LSF par le sport Signes et sports Approche de la LSF par le sport Signes et sports Pourquoi ce livret? La Langue des Signes Française (LSF) est reconnue comme langue à part entière par la loi du 11 février 2005 pour l

Plus en détail

La prépa intégrée pour réussir votre concours paramédical Psychomotricité, Aide- soignant, Auxiliaire de puériculture

La prépa intégrée pour réussir votre concours paramédical Psychomotricité, Aide- soignant, Auxiliaire de puériculture La prépa intégrée pour réussir votre concours paramédical Psychomotricité, Aide- soignant, Auxiliaire de puériculture PrépEMAP : réussir dans les métiers de la santé Le sanitaire : un secteur qui ne connaît

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Égalité des chances des filles et des garçons : quelle recherche et quelle formation dans les IUFM?

Égalité des chances des filles et des garçons : quelle recherche et quelle formation dans les IUFM? Égalité des chances des filles et des garçons : quelle recherche et quelle formation dans les IUFM? Jeanne Fine, Professeure à l IUFM de Toulouse Le contenu de ce texte, rédigé en juin 2000, a été présenté,

Plus en détail

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem

Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Carnet de bord Apprentissage linguistique en tandem Année universitaire 20..-20.. Quadrimestre 1 Quadrimestre 2 Nom :... Prénom :... N de matricule :... ULB VUB ISTI Année d étude : BA1 BA2 BA3 MA1 MA2

Plus en détail

NOUVEAUX TEMOIGNAGES D ANCIENS ETUDIANTS DU M2R «DROIT PRIVE FONDAMENTAL»

NOUVEAUX TEMOIGNAGES D ANCIENS ETUDIANTS DU M2R «DROIT PRIVE FONDAMENTAL» NOUVEAUX TEMOIGNAGES D ANCIENS ETUDIANTS DU M2R «DROIT PRIVE FONDAMENTAL» Melle BONNIFAY Emmanuelle, Promotion 2008-2009 : Après avoir suivi le master I Droit privé, Sciences criminelles et Justice, je

Plus en détail

Toiles @ penser. La Pensée et les Hommes. Cahiers d éducation permanente de. L immersion linguistique. Cahier n 2006-04-030

Toiles @ penser. La Pensée et les Hommes. Cahiers d éducation permanente de. L immersion linguistique. Cahier n 2006-04-030 Toiles @ penser Cahiers d éducation permanente de La Pensée et les Hommes L immersion linguistique Cahier n 2006-04-030 Toiles@penser Cahier n 2006-04-030 Connaissez-vous nos publications? Nous publions

Plus en détail

Fiche d activités et d apprentisage

Fiche d activités et d apprentisage Fiche d activités et d apprentisage Thème : La greffe d organes Public : médecins/étudiants en médecine Tâche visée : identifier des informations dans un document vidéo Compétences visées : compréhension

Plus en détail

L enseignement du français en Palestine Ziad Medoukh Professeur de français Gaza-Palestine

L enseignement du français en Palestine Ziad Medoukh Professeur de français Gaza-Palestine L enseignement du français en Palestine Ziad Medoukh Professeur de français Gaza-Palestine L enseignement du français en Palestine est en train de se développer surtout depuis l arrivée de l Autorité palestinienne

Plus en détail

L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1

L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1 L ndétectable Huit ans déjà Un groupe de jeunes démêle des pensées pour produire du texte. Ils se nomment «Mots-Maux». Au départ, ils sont sept enfants, de 7 et 8 ans, atteints du virus du SIDA, suivis

Plus en détail

CAS / Minor Enseignement et conseil

CAS / Minor Enseignement et conseil CAS / Minor Enseignement et conseil Vous avez envie d enseigner dans une école professionnelle, peutêtre de travailler dans la formation pour adultes des secteurs agronomique, forestier ou alimentaire?

Plus en détail

Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation.

Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation. Troubles cognitifs spécifiques Troubles des apprentissages Contribution du comité scientifique à la formation initiale et continue des enseignants et des personnels d'éducation Septembre 2013 1) un nouveau

Plus en détail

Selon le Ministère de la Santé, on évalue à 6,6 % de la population le nombre de Français porteurs d un déficit auditif.

Selon le Ministère de la Santé, on évalue à 6,6 % de la population le nombre de Français porteurs d un déficit auditif. INFORMATION SUR LA SURDITE Selon le Ministère de la Santé, on évalue à 6,6 % de la population le nombre de Français porteurs d un déficit auditif. 1) Les différents degrés de surdité : - En dessous de

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

Une adaptation libre de The Kid de Charlie CHAPLIN

Une adaptation libre de The Kid de Charlie CHAPLIN CEFEDEM Bretagne - Pays de la Loire Réalisation artistique des élèves Une adaptation libre de The Kid de Charlie CHAPLIN LISIACK Julie Diplôme d Etat Professeur de Musique Formation Initiale Spécialité

Plus en détail

RÉSEAU CELF ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016

RÉSEAU CELF ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 OFFRE DE FORMATION RÉSEAU CELF ANNÉE SCOLAIRE 2015-2016 RÉSEAU Label linguistique de l Ambassade de France D E Q U A L I T É Établissements CELF du Liban Tripoli Beyrouth Baabda Zahlé Saida Nabatiyé Établissements

Plus en détail

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Décembre 2015 À propos de moi Je m appelle Harman Chaudhry et je suis en troisième année de résidence (R3) en chirurgie orthopédique à l Université

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

ADAMI Sylvain DURRENBERGER Vincent MOUTON Ghislain Université

ADAMI Sylvain DURRENBERGER Vincent MOUTON Ghislain Université Hors-thèmes L'apport des nouvelles technologies pour favoriser la motivation des apprenants à travers différentes expérimentations : e-learning, application cartographique pour smartphone et podcast ADAMI

Plus en détail

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille Compte rendu des manifestations 12 mars 2005 Ecole des Mines de Douai 19 mars 2005 Ecole d Ingénieur du Pas de Calais -Longuenesse 2 avril 2005 Ecole Nouvelle d Ingénieurs en Informatique -Villeneuve d

Plus en détail

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs

Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Le code LPC : un sésame pour faciliter l'intégration scolaire en langue française des jeunes déficients auditifs Valia GUILLARD http://coquelicot.asso.free.fr Page 1 Plan de la présentation! L association

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

La Fausse maîtresse d école

La Fausse maîtresse d école Pascale Van Audenhove La Fausse maîtresse d école Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé

Plus en détail

AVANTAGES COMITE D ENTREPRISE - 2 de réduction par heure de cours - Pas de Frais d inscription

AVANTAGES COMITE D ENTREPRISE - 2 de réduction par heure de cours - Pas de Frais d inscription AVANTAGES COMITE D ENTREPRISE - 2 de réduction par heure de - Pas de Frais d inscription SOUTIEN SCOLAIRE ET COURS PARTICULIERS CONTACT ABC COURS : A DOMICILE ABC COURS 7, Route de La Gaude 06800 CAGNES

Plus en détail

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES

LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES LA FORMATION EN TABACOLOGIE PAR LE DIU DE TABACOLOGIE ET AIDE A L ARRET DU TABAGISME EVALUATION PERSPECTIVES Rapport du Docteur Jean PERRIOT Vice-Président de la SFT L objectif de ce rapport est de dresser

Plus en détail

Devenir enseignant(e) Métiers et fonctions

Devenir enseignant(e) Métiers et fonctions Devenir enseignant(e) Métiers et fonctions Les parcours de formation SCUIO-IP Service commun universitaire d information, d orientation et d insertion professionnelle Sommaire Qu est-ce qu un(e) enseignant(e)?...

Plus en détail