ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS"

Transcription

1 France ORIS-MARCHETTI PEL 2 Destiné à Mme Cécile Paccard ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS Source : lemondedallie.canalblog.com ANNEE

2 S O M M A I R E Introduction... 3 I. Matériels et méthodes... 4 II. Résultats... 5 III. Approfondissement et discussion..6 Conclusion...7 Glossaire 8 Bibliographie.9 2

3 Introduction Ma passion pour le métier professeur des écoles spécialisé pour sourds ne m est pas venue tout de suite. En effet, je voulais auparavant être professeur d histoire puis de biologie, ce dont j étais sûre, c était que je voulais être en contact avec des enfants, puis finalement, depuis deux ans, l enseignement de l école maternelle et primaire m a beaucoup intéressé. Ce métier demande beaucoup de pédagogie, de patience, des qualités dont je me sens capable d appliquer. Voir les enfants grandir tout en apprenant me donne une raison de plus pour faire ce métier. Ce n est seulement que depuis noël dernier que mon envie d enseigner aux sourds s est manifestée, j étais déjà attirée par ce monde mais cela ne s affirmant que depuis peu. Comment apprendre le français aux sourds? Comment les aider? S intègrent-ils facilement? Est-ce que le métier de professeur des écoles spécialisé pour sourds est plus difficile que pour les entendants? Beaucoup de questions que je me posais. C est pour cela que j ai choisi ce sujet, afin d essayer d y répondre. Mais toutes ces questions convergeaient vers une nouvelle problématique qui m était propre : «Est-ce un métier qui me plairait?». Ce projet, mis en place dans la transversale 2 (PEL 2), me permettant des rencontres dans un milieu professionnel choisi, j ai vu alors l opportunité de répondre à toutes mes questions. Dans ce dossier, je vais dans un premier temps aborder par quelles méthodes et avec quels matériels j ai pu avancer dans mes recherches, dans un second temps, je vais analyser les grands points de ces documents mais aussi les exploiter et en discuter et enfin, conclure. 3

4 I. Matériels et méthodes Pour me renseigner sur ce métier, les recherches étant trop grandes, mon groupe s est réparti certaines tâches. Nous devions trouver des établissements spécialisés pour sourds et de la documentation sur le métier professeur pour sourds. Pauline, ayant déjà commencé à apprendre la LSF depuis septembre, est dans une association qui nous a permis de trouver certaines informations. Jessica, habitant pas très loin de Bourg-en-Bresse, et sachant qu un centre pour sourd existait là-bas, nous avons décidé qu elle se renseignerait davantage sur ce centre et qu elle les contacterait. De mon côté, je cherchai donc de la documentation sur le métier d enseignant spécialisé pour sourd, sur internet, dans les livres, dans des films, et dans une émission passant le samedi matin sur France 5. Afin de trouver des livres, j ai effectué des recherches: Sur le site des bibliothèques universitaires de Lyon Sur le site des bibliothèques municipales de Lyon Sur le site du CRDP de Lyon En effet, j ai trouvé plusieurs références de livres, mais aucune sur le site des bibliothèques universitaires. Je suis donc allée à la bibliothèque municipale de la Part-Dieu où j ai pu y consulter un livre : L épanouissement de l enfant sourd en scolarité normale de Marcelle Charpentier. Mais aussi au CRDP de Lyon, où j ai pu visionner une vidéocassette de Morel Denis, Lutaud Laurent (auteur réalisateur), Un enfant sourd dans votre classe, édité par le CRDP Lyon en 1999 (ressources formation vidéo, l enseignement dans sa classe) de 28 mn ; et étudier trois articles de la Nouvelle revue de l AIS 08, 023 et 014. Pour trouver des documents audiovisuels, j ai fait des recherches sur des émissions que je connaissais déjà, L Instit et l œil et la main. Pour l émission L œil et la main, j ai pu en enregistrer une sur France 5, présentée par Isabelle Voizeux et Daniel Abbou celle du samedi 25 février 2006 à 9h40. C est une émission qui relate des thèmes sur la vie des sourds. Ce jour-là, le sujet était : «Français deuxième langue». L émission expliquait comment des élèves sourds pouvaient s intégrer dans une classe avec des entendants tout en apprenant le français comme deuxième langue (à Poitiers avec la scolarisation en immersion). Je n ai par contre pas trouvé de résultats pour L Instit avec Gérard Klein sur France 2. Par échos, j avais entendu parlé d un film français, Les mots Bleus, réalisé par Alain Corneau, sorti au cinéma au mois de Mars Je savais aussi, par la bande annonce du film qu il était lié un peu au monde des sourds. J ai donc décidé de me le procurer. Il s est avéré que ce film n avait pas pour principaux personnages des sourds, mais l histoire des personnages tournait autour de la scolarité d une jeune fille entendante, qui ne parle pas, intégrée dans une école spécialisée pour élèves sourds. Je me suis beaucoup aidée d internet pour mes recherches, notamment sur les associations dans le cadre des sourds. Sur le site de l une d entre elle, j ai trouvé l adresse et le numéro de téléphone de plusieurs centres en Rhône-Alpes que j ai pris en note afin de pouvoir les contacter avec mon groupe. 4

5 Pour les interviews, je me suis tout d abord centrée sur le but de ma rencontre, ici, l information du métier de la personne, de son environnement. Il faut savoir que chaque interview diffère selon la personne interrogée. Malgré cela, les questions se sont de plus en plus précisées au fil de l interview et si l intérêt de la personne interrogée sur les questions se faisait ressentir, je me suis alors permise de poser des questions plus approfondies. J ai donc interrogée Mme Bièvre, conseillère pédagogique du SSEFIS le jeudi 30 mars mais aussi Mme Naquin, professeur de soutien spécialisé au lycée La Martinière Duchère avec Jessica, le mardi 18 avril. Je me suis aussi déplacée à la journée de l Egalité le samedi 25 mars place Carnot pour trouver des informations sachant qu il y aurait une association pour sourds, l ALLS où j ai rencontré Mr Lagarde Bernard, infirmier et membre de l association ALLS, mais aussi actuellement étudiant pour devenir professeur de LSF. Nous avons échangé nos adresses e- mail afin de pouvoir m informer sur le monde des sourds. Mais j ai aussi pu lui poser certaines questions sur place. Cependant, j ai eu certaines difficultés, tout d abord, le stress (la peur) de l appel, que j ai réussi à surmonter, mais aussi des échecs tels qu un rejet de demande de rencontre avec des professeurs de l Ecole Michel Servet, mais aussi l impossibilité parfois de trouver certains documents. Et le fait que Jessica, Pauline et moi habitions loin les unes des autres ne nous a pas aidé pour le poster. II. Résultats Ces documents mais surtout les interviews m ont permis une plus grande compréhension de mon sujet. En effet, j ai pu détailler, tout d abord, la formation et les études adaptées pour ce métier, ensuite, l acquisition de la pédagogie et de la compréhension, les dispositions mises en place pour les sourds, et enfin, les compétences nécessaires, ainsi que les qualités demandées, par ce métier. Pour commencer, les professeurs devaient, auparavant, être titulaire du CAAPSAIS pour pouvoir exercer ce métier. Aujourd hui, ce diplôme a été remplacé par le CAPA-SH dont l obtention se fait par l IUFM. Le CAPA-SH est un certificat d aptitude pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation d handicap. Ce certificat possède, de plus, plusieurs options (A, B, C, D, E, F, G), dans notre cas, c est l option A qui nous intéresse, qui est mise en place afin de former des enseignants spécialisés ainsi que de promouvoir une aide pédagogique aux élèves sourds ou malentendants (ANNEXE N 3). Mais il existe aussi le CAPJES, délivré par le ministère de la santé, permettant d avoir une qualification pour la rééducation individuelle pour le langage oral. Ensuite, cette acquisition de la pédagogie est enseignée lors de la formation du CAPA- SH. Celle-ci contribue à aider l enfant sourd. En effet, celui-ci a besoin de se sentir rassuré afin de pouvoir avoir confiance en lui-même mais aussi en les autres, pour mieux s intégrer. De plus, l enfant sourd dispose d un suivi avec une équipe pédagogique : psychologues, médecins phoniatres et assistantes sociales sont là pour le guider et l aider (ANNEXE N 1 et 4). De plus, le nombre de centres spécialisés, d associations augmente afin d aider les sourds. Et plusieurs formes d intégration existent aujourd hui (dont l UPI abordé lors de l interview avec Mme Bièvre). Tout élève sourd peut être scolarisé, avec un interprète (LSF), 5

6 codeur (LPC), ou encore avec du soutien afin de mieux comprendre leur matière. Les lois ont évolué, la LSF est à présent reconnue comme une langue à part entière mais seulement régionale. Les parents, grâce à la loi Fabius, peuvent à présent faire le choix d une éducation bilingue à leur enfant sourd. Mais le rapport Gillot montre que la scolarité en langue des signes n est pas possible ; il existe certaines exceptions comme à Poitiers (vu lors de l émission de l œil et la main), Toulouse et Torcy (ANNEXE N 2 et 4). La différence entre la scolarisation de ces classes et celles les plus fréquentes est le mode d intégration : la première se fait en immersion tandis que la seconde en intégration. En effet, à Poitiers, les sourds ont une scolarisation bilingue avec des entendants, tandis qu en intégration, la scolarité se fait par l oralisme, c est à l enfant sourd de s adapter aux entendants contrairement à l immersion qui demande une adaptation aux sourds et aux entendants, il y a un échange, c est plus «productif» (ANNEXE N 4). Enfin, des compétences sont nécessaires afin de bien appliquer son métier. Il faut savoir être pédagogue, connaître l environnement de la scolarisation des élèves ayant une déficience auditive. L enseignant aide l enfant, avec l appui de l équipe médicale et paramédicale, à construire son identité professionnelle mais aussi personnelle. Il doit maintenir une relation de confiance avec l enfant, les parents et avec son équipe (ANNEXE N 5). Et, pour le sensibiliser aux sourds, chaque année, des projets sont créés par des centres spécialisés avec des mises en situation (vidéo sans son et l on doit deviner le contenu du sujet), projet très important de par son efficacité. III. Approfondissement et discussion La vidéocassette que j ai pu voir au CRDP de Lyon se terminait avec une phrase écrite sur l écran : «Ce film a montré un exemple d intégration et non un modèle. En effet, il y a autant de formes d intégration que d enfants handicapés». Je pense que cette phrase illustre bien mon projet car elle montre aussi qu un avis n est pas toujours le même pour tout le monde, on le voit bien dans les interviews. Professeur des écoles spécialisé pour les élèves sourd est un métier qui demande une grande connaissance des moyens mis en place pour les malentendants. Tout le monde se rejoint sur ce point de vue, mais sur la scolarisation des sourds avec les entendants, pas toujours, et là où l on remarque un fossé, c est entre les sourds et les entendants. J ai été très étonnée d apprendre, à la journée de l égalité que les sourds nous rejetaient, je pensais que s il devait avoir un rejet, ce serait dans le sens inverse. Les interviews de Mme Bièvre et Mr Badel le confirment. J ai pu, avec Jessica, assister au cours de soutien de Mme Naquin donné à deux lycéens sourds sévères. J ai été vraiment étonnée par la «facilité» qu avait l un d entre eux à parler. On oublie généralement tout le travail qu il y a eu derrière. Mais j ai remarqué que ce qui était évident pour nous ne l ai pas forcément pour eux : «ils n ont pas forcément entendu parler de». J ai remarqué un échange entre Mme Naquin et les deux élèves : elle peut leur accorder plus de temps et étudier chaque cas face à elle au fur et à mesure, mais j ai surtout vu une très grande improvisation dans le cours donné. C était la première fois que j étais vraiment dans le monde professionnel que je désirais connaître, et j ai eu une impression en sortant de la pièce, qui ne fut pas celle à laquelle je m attendais, mais rassurante, et m a montré que je désirais ces échanges-là, que je n aurai pas forcément en étant professeur spécialisée seulement dans une classe ou un cours. 6

7 Ces entretiens m ont apaisée car, ne sachant rien de ce milieu, je pensais que c était un métier très dur et le fait d avoir vu des gens le pratiquer m a fait remarquer que c était «possible», et non pas insurmontable, de l exercer. J ai pu aussi rencontrer des sourds. J avais beaucoup de préjugés sur eux, je pensais qu un sourd était muet d où sourd-muet. Ils signent seulement entre eux, et peuvent avoir une conversation avec un entendant sans forcément signer. Mais ce serait bien que la LSF puisse être enseignée dans les collèges et lycées comme langue vivante. Mr Lagarde, rencontré lors de la journée de l égalité, essaye de faire cette démarche, et qui j espère, aboutira. La scolarisation en immersion est sûrement plus enrichissante pour les entendants et les sourds, mais la scolarisation en intégration, plus présente, fait aussi ses preuves malgré le manque d échanges. La société aide les sourds à s adapter à nous et non nous à eux. Je pense que nous pourrions tirer plusieurs valeurs d un enseignement où tout le monde devrait s adapter. Il est vrai que le français permet d ouvrir beaucoup de portes aux sourds, c est pour cela qu ils l étudient et l apprennent, mais ce n est pas, en général, leur langue maternelle. Des sourds peuvent savoir lire sans savoir le sens du contenu de leur lecture. Il devrait exister des écoles où, dès le plus jeune âge, on intègre les sourds avec les entendants et que ceux-ci s entraident afin de mieux connaître la langue française et leur culture. Jean-François MERCURIO, premier enseignant sourd en langue des signes (ici en 1985, à l'école maternelle Paul Fort de Poitiers) CONCLUSION J avais très peu d informations sur le métier d enseignants spécialisés pour sourds : la plupart des documents trouvés m ont permis de mieux comprendre mon projet et donc ma perspective d avenir. Le cours de soutien m a vraiment permis de confirmer mon attirance pour ce métier que je connaissais peu. Je pense continuer mes études dans le but d être enseignante spécialisée pour les élèves sourds, chargée de soutien scolaire. C est un métier qui me passionne et je suis vraiment satisfaite par cette Unité d Enseignement qui nous permet un contact avec le milieu professionnel, qui je pense, est très important dans la poursuite de mes études. 7

8 GLOSSAIRE AIS : Adaptation et Intégration Sociale ALLS : Association Lyonnaise de la Langue des Signes CAPA-SH : Certification et formation pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap CRDP : Centre Régional de Documentation Pédagogique IUFM : Institut Universitaire de Formation des Maîtres LPC : Langage Parlé Codé LSF : Langue des Signes Française SSEFIS : Service de Soutien à l Education et à l Intégration Scolaire 8

9 BIBLIOGRAPHIE Les livres : o Rapports et études statistiques. Tome 6 : Rapport et études statistiques sur l enseigenement spécial, Unesco. Paris. o La communication avec un jeune sourd, Nicole Tagger, Lyon, presses universitaires de Lyon Bron 5, juillet o La scolarité d un enfant sourd, Martine Beaussant, o L épanouissement de l enfant sourd en scolarité normale, Marcelle charpentier, o Etablissements de scolarisation et de formations professionnelles pour jeunes déficients auditifs, ONISEP. Paris, ministère de l éducation ONISEP, o Dossier : Dispositif de scolarisation des adolescents sourds et malentendants dans les collèges, lycées et lycées professionnels du Rhône. Académie de Lyon, OVE, o Service social des sourds et malentendants du Rhône (SESAME), 7 ème édition. o L apprentissage de la langue écrite par l enfant sourd : actes du colloque ACFOS/CNEFEJ, Benoît Hervé, article de la Nouvelle Revue de l AIS 014, 04/2001, p o Un paradoxe de l intégration scolaire : l élève sourd accompagné de son médiateur linguistique, Nicole Tagger, article de La nouvelle revue de l AIS 008, 10/1999, p o Les représentations sociales de la LSF : comment penser un sujet sourd bilingue et biculturel, Agnès millet, La Nouvelle Revue de l AIS 023, o Moi, Armand, né sourd et muet, PELLETIER Armand, DELAPORTE Yves, 2002 o L enfant sourd Communication et langage, LEPOT-FROMENT Christiane, 1996 o Fiche métier ONISEP, o Fiche métier ONISEP, Enseignant spécialisé / enseignante spécialisée. Les documents audiovisuels : o L œil et la main, sur France 5, présentée par Isabelle Voizeux et Daniel Abbou le samedi 25 février 2006 à 9h40. o Les mots Bleus, réalisé par Alain Corneau, sorti au cinéma au mois de Mars o Morel Denis, Lutaud Laurent (auteur réalisateur), Un enfant sourd dans votre classe, éditée par le CRDP Lyon en 1999 (ressources formation vidéo, l enseignement dans sa classe) de 28 mn. Les sites internet : o o o o o 9

10 o o o o o o o o o o o o o o o /travaux/surdite.pdf o o o o o o o o 10

Accompagner un élève déficient auditif. Avril 2009 ASH 04

Accompagner un élève déficient auditif. Avril 2009 ASH 04 Accompagner un élève déficient auditif Avril 2009 ASH 04 1 Les différents types de déficiences d auditives La déficience auditive se caractérise par l absence, la diminution ou la déformation de la perception

Plus en détail

Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds?

Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds? Quels accompagnements pour l inclusion scolaire des jeunes sourds? Association LE FiL D ARIANE Juin 2013 1 Elisabeth MANTEAU-SÉPULCHRE, directrice adjointe du SESSAD Denis COULON, enseignant spécialisé

Plus en détail

Sélection de ressources pour les malentendants SITES OFFICIELS SITES SPECIALISES. Février 2010

Sélection de ressources pour les malentendants SITES OFFICIELS SITES SPECIALISES. Février 2010 Sélection de ressources pour les malentendants Février 2010 SITES OFFICIELS Ministère de l Éducation nationale : dossier sur la scolarisation des élèves handicapés (reportages vidéo dispositifs de scolarisation

Plus en détail

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation

GRETA M2S. Métiers de la Santé et du Social. Le salarié et ses droits à la formation GRETA M2S Métiers de la Santé et du Social Le salarié et ses droits à la formation Le DIF Droit individuel à la formation ))) Qu est-ce que c est? Le DIF permet au salarié de négocier avec son employeur,

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

LES 9 MEILLEURS TRUCS

LES 9 MEILLEURS TRUCS POUR APPRENDRE OU AMÉLIORER MON ANGLAIS DÈS MAINTENANT 6 RAISONS pour lesquelles je devrais parler anglais LA MÉTHODE Par Bob McDuff Le prof d anglais www.bobmcduff.com À PROPOS DE BOB MCDUFF - INTRODUCTION

Plus en détail

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue?

Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? Quʼest-ce que la pédagogie bilingue? De lʼimportance de lʼarticulation entre lʼenseignement de la LSF et celui de la langue française au sein des classes en LSF Jeudi 18 Novembre 2010 Colloque de lʼafl

Plus en détail

Bibliographie Troubles auditifs. La vache et le chevalier, album numérique adapté. Futuroscope (Vienne) : CNDP, 2011. 1 DVD vidéo ; 1 DVD-Rom.

Bibliographie Troubles auditifs. La vache et le chevalier, album numérique adapté. Futuroscope (Vienne) : CNDP, 2011. 1 DVD vidéo ; 1 DVD-Rom. Bibliographie Troubles auditifs La vache et le chevalier, album numérique adapté. Futuroscope (Vienne) : CNDP, 2011. 1 DVD vidéo ; 1 DVD-Rom. Résumé : Ce livre numérique propose aux jeunes enfants sourds

Plus en détail

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège...

NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE. des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège... NOM:.. PRENOM:... CLASSE:.. STAGE EN ENTREPRISE des élèves de...ème Du../../.. au./../.. Collège......... SOMMAIRE Avant le stage Le cahier de stage. 2 Conseil au stagiaire. 3 Fiche d identité de l élève

Plus en détail

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations

BTS Comptabilité et Gestion des Organisations BTS Comptabilité et Gestion des Organisations Recueil de témoignages de titulaires d un bac STG ou professionnel de comptabilité 12 rue Dessaignes 41016 BLOIS CEDEX bts-dessaignes.org Téléphone : 02 54

Plus en détail

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie

Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie Enseigner l éveil à la diversité linguistique à l Ecole Maternelle Enjeux, Actions, Supports possibles, Bibliographie D LE DREAU CPD Langues Vivantes AVRIL 2015 Les objectifs définis par les programmes

Plus en détail

Le développement du langage oral chez l enfant

Le développement du langage oral chez l enfant Le développement du langage oral chez l enfant Par Alessandra Biner, Anne Dauvin, Isabelle Pulfer, Logopédistes Cette conférence a été donnée dans le cadre de soirées de parents du secteur de la petite

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2014 Liste des formations SURDITÉS : CONNAITRE ET COMMUNIQUER Sensibilisation express à la surdité p.1 Sensibilisation à la surdité p.2 Accueillir le public sourd - inter p.3 Accueillir

Plus en détail

Éveil au Langage et. Ouverture à la Diversité Linguistique. La fleur des langues

Éveil au Langage et. Ouverture à la Diversité Linguistique. La fleur des langues Éveil au Langage et Ouverture à la Diversité Linguistique La fleur des langues MODULE La fleur des langues, 11 pages ÉLODiL Mai 2006 Résumé de la situation d apprentissage et d évaluation : Au cours de

Plus en détail

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP

QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS. Dans la Section Enseignement SEES-FP QUELLE LANGUE POUR L ENFANT SOURD? APPROCHE THEORIQUE ET PRATIQUE A L IRJS Dans la Section Enseignement SEES-FP APPROCHE THEORIQUE L être humain est un être social, pourvu de la faculté innée du langage

Plus en détail

Français AGIRabcd Amicale franco-turque de Besançon Bains-Douches Espace associatif et d animation

Français AGIRabcd Amicale franco-turque de Besançon Bains-Douches Espace associatif et d animation Français AGIRabcd Coordonnées Maison de quartier Grette-Butte 31 bis rue Brûlard Tél./Fax 03 81 40 00 43 agir.abcd.besancon@wanadoo.fr langue étrangère Public Public adulte de langue étrangère n ayant

Plus en détail

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS

THÈMES DE PROJETS TUTORÉS THÈMES DE PROJETS TUTORÉS Le métier de codeur Codage et implant cochléaire Les tests TERMO en situation réelle Décodage : analyse des bénéfices attendus auprès des grands commençants Codage et décodage

Plus en détail

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES

RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES RAPPORT DE PLACEMENT INFORMATIONS PERSONNELLES Nom Prénom M / F Date de naissance Pays d origine Public cible : FPI (Formation Professionnelle Initiale), scolaires Niveau d études Adresse e-mail ORGANISME

Plus en détail

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive

Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Organisation de dispositifs pour tous les apprenants : la question de l'évaluation inclusive Transcription et traduction de la communication de Verity DONNELLY colloque Éducation inclusive, la question

Plus en détail

Formations organisées par l ALPC * pour les intervenants auprès de jeunes sourds

Formations organisées par l ALPC * pour les intervenants auprès de jeunes sourds Formations organisées par l ALPC * pour les intervenants auprès de jeunes sourds La Langue française Parlée Complétée (LfPC) Approche technique et théorique Accompagnement à la mise en place d'ateliers

Plus en détail

La loi de 2005 a 10 ans. Cette loi introduit une notion très importante : le droit des parents d enfants sourds de choisir une scolarité en LSF pour

La loi de 2005 a 10 ans. Cette loi introduit une notion très importante : le droit des parents d enfants sourds de choisir une scolarité en LSF pour Catherine VELLA - Marseille 3 avril 2015 La loi de 2005 a 10 ans. Cette loi introduit une notion très importante : le droit des parents d enfants sourds de choisir une scolarité en LSF pour leurs enfants.

Plus en détail

Tarifs individus 2016

Tarifs individus 2016 Tarifs individus 2016 L ALLIANCE FRANÇAISE DE LYON-CENTRE POUR L UNESCO 1984 Création 2500 m² d espaces modernes et climatisés Activités culturelles et touristiques Membre du réseau international des Alliances

Plus en détail

Bienvenue au Centre Marcel Sire Cité scolaire Janson de Sailly

Bienvenue au Centre Marcel Sire Cité scolaire Janson de Sailly Bienvenue au Centre Marcel Sire Cité scolaire Janson de Sailly Ce document décrit les services et les ressources numériques du Centre Marcel Sire. Il propose notamment un présentation détaillée de la Base

Plus en détail

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION?

QUAND METTRE EN PLACE UN PROGRAMME D INTERVENTION? S Y N T H È S E D E S R E C O M M A N D A T IONS D E B O N N E P R A T I Q U E Surdité de l enfant : accompagnement des familles et suivi de l enfant de 0 à 6 ans - hors accompagnement scolaire - Décembre

Plus en détail

Dossier de presse. Congrès AGEEM Dijon Juillet 2016

Dossier de presse. Congrès AGEEM Dijon Juillet 2016 Dossier de presse Congrès AGEEM Dijon Juillet 2016 ageem 21 École maternelle Victor Hurgo 4, rue Raoul de Juigné 21000 DIJON 03 80 58 02 68 http://ageem21.fr/ Secrétariat du congrès 39, rue d York 21000

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B2. Partir un an à l étranger ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B2 Partir un an à l étranger Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - le document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara, Isabelle

Plus en détail

Le directeur académique des services de l éducation nationale

Le directeur académique des services de l éducation nationale Le directeur académique des services de l éducation nationale à Mesdames et Messieurs les inspecteurs de l éducation nationale chargés de circonscription Division des personnels enseignants DP2 Référence

Plus en détail

Actualisation linguistique en français

Actualisation linguistique en français Actualisation linguistique en français Mandat de l éducation en langue française Le ministère de l Éducation en Ontario a un double mandat par rapport à l enseignement et la transmission de la langue.

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Prise en compte de la population sourde dans le système de soins

Prise en compte de la population sourde dans le système de soins Prise en compte de la population sourde dans le système de soins Création d unités de soins pour personnes Sourdes en France Présenté le 16 février 2010 Docteur Isabelle RIDOUX Les personnes Sourdes Combien

Plus en détail

AVANTAGES ABC COURS - Pas de frais d inscription - Déduction Fiscale ou Crédit d impôt de 50 % - Evaluation Gratuite à Domicile

AVANTAGES ABC COURS - Pas de frais d inscription - Déduction Fiscale ou Crédit d impôt de 50 % - Evaluation Gratuite à Domicile AVANTAGES ABC COURS - Pas de frais d inscription - Déduction Fiscale ou Crédit d impôt de 50 % - Evaluation Gratuite à Domicile SOUTIEN SCOLAIRE ET COURS PARTICULIERS CONTACT ABC COURS : A DOMICILE ABC

Plus en détail

Un interview avec Francis Jeggli, interprète

Un interview avec Francis Jeggli, interprète Interprète en LSF ou interface? Un interview avec Francis Jeggli, interprète Bonjour Francis. Tu es interprète depuis combien de temps? J ai obtenu mon diplôme d interprète à l université Paris 8 en 1986

Plus en détail

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble

Wiiji Kakendaasodaa: Apprendre ensemble : Apprendre ensemble Sommaire exécutif PROJET D ÉCOLES MODÈLES Février 2015 Julia O Sullivan, PhD Conseillère principale pour a Professeure et doyenne Institut des études pédagogiques de l Ontario Université

Plus en détail

La téléréadaptation: un nouveau sentier vers l'intégration et la participation sociale des jeunes vivant avec une surdité

La téléréadaptation: un nouveau sentier vers l'intégration et la participation sociale des jeunes vivant avec une surdité La téléréadaptation: un nouveau sentier vers l'intégration et la participation sociale des jeunes vivant avec une surdité Caroline Mercier, M.O.A. COLLOQUE CRDP INTERVAL 2009 Projet réalisé en partenariat

Plus en détail

LABEL EUROPÉEN DES LANGUES. L excellence des projets linguistiques français en Europe

LABEL EUROPÉEN DES LANGUES. L excellence des projets linguistiques français en Europe LABEL EUROPÉEN DES LANGUES L excellence des projets linguistiques français en Europe Introduction LE LABEL EUROPÉEN DES LANGUES : excellence et innovation dans l apprentissage et l enseignement des langues.

Plus en détail

STAGES ET MISSION DE VOLONTARIAT A MOYEN ET LONG TERMES AU MALI

STAGES ET MISSION DE VOLONTARIAT A MOYEN ET LONG TERMES AU MALI STAGES ET MISSION DE VOLONTARIAT A MOYEN ET LONG TERMES AU MALI 2ADIB MALI-AMIS DE LA NATURE (Association d Appui au Développement des Initiatives à la Base au Mali) 1. Conditions générales d inscription

Plus en détail

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt?

R : Oui, j ai un peu d expérience. Y : Et pourquoi vous faites des MOOCs, c est pour quel intérêt? Y : Cette année, je suis le cours ETIC de sujet MOOC, donc mon prof m a recommandé de vous contacter pour une interview, parce que vous avez fait beaucoup de MOOCs. R : Oui, j ai un peu d expérience. Y

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : la jeunesse face à la justice Après avoir fait connaissance avec les personnages du film, les apprenants analyseront

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS

CATALOGUE DE FORMATIONS CATALOGUE DE FORMATIONS 2015-2016 Liste des formations LANGUE DES SIGNES F1 - Initiation à la LSF - niveau 1 p.1 F2 - Initiation à la LSF - niveau 2 p.2 F3 - Communiquer avec un bébé p.3 F4 - Communiquer

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 20 20 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du././20.. au././20.. Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom et adresse

Plus en détail

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours

Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours Mettez toutes les chances de votre côté pour réussir votre parcours à l Université de Cergy-Pontoise Le guide pour votre orientation et votre insertion professionnelle Service commun universitaire d information,

Plus en détail

BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012

BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012 BILAN FORUM SANTE «Prends soin de toi» Lycées Dessaignes et Delaunay, 15 et 16 mars 2012 Le projet de Forum Santé Jeunes, initié en 2009 au Bureau Information Jeunesse, a évolué, pour aujourd hui être

Plus en détail

Contribution de l Unisda à la concertation «Refondons l école» (Août / Octobre 2012)

Contribution de l Unisda à la concertation «Refondons l école» (Août / Octobre 2012) Contribution de l Unisda à la concertation «Refondons l école» (Août / Octobre 2012) composée de : - Réaction aux premières propositions formulées les 17 et 18 septembre 2012 lors des 2 ème et 3 ème ateliers

Plus en détail

> Je suis ACTEUR de ma réussite en 1 ère Bac

> Je suis ACTEUR de ma réussite en 1 ère Bac Le Service d Aide à la Réussite (SAR) > Je suis ACTEUR de ma réussite en 1 ère Bac Présentation du programme du Service d Aide à la Réussite (SAR) organisé à la Haute Ecole Service d Aide à la Réussite

Plus en détail

COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE

COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE COMMENT PRENDRE EN COMPTE LA COMPETENCE PLURILINGUE ET INTERCULTURELLE DANS LES PORTFOLIOS EUROPEENS DES LANGUES Francis Goullier Portfolio européen des langues Maquettes et ressources 1 Comment prendre

Plus en détail

1) Crèche ( 0 à 3 ans) Avant 3 ans, les parents peuvent amener leurs enfants au Jardin d'enfants.

1) Crèche ( 0 à 3 ans) Avant 3 ans, les parents peuvent amener leurs enfants au Jardin d'enfants. Stage Bourses Individuelles Comenius «Situer les enseignements dans l espace européen» Rapport de stage FOURNET Raymond Ecole élémentaire Andilly Classe cycle 3 Stage de langues du 25/05/2009 au 12/06/2009

Plus en détail

Principales étapes :

Principales étapes : Comment organiser une une classe de découvertes découvertes? Chalet Albarea / Association Alba DECOUVERTE 164 Route de l'authion (Peira-Cava) 06 440 LUCERAM Informations : Tel : 04 93 91 72 72 / 06 60

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051)

4.13 Politique culturelle et linguistique. (Résolution : CC.2014-051) 4.13 Politique culturelle et linguistique (Résolution : CC.2014-051) PRÉAMBULE La nouvelle politique culturelle et linguistique favorise la dimension culturelle comme levier incontournable pour mettre

Plus en détail

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème

Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème Année scolaire 2014 2015 Dossier de suivi de stage d observation en entreprise en classe de 3 ème STAGE 3 ème Du 02/02/2015 au 06/02/2015 Nom et prénom de l élève : Classe de : Projet d orientation : Nom

Plus en détail

www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching

www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching www.souffrance-scolaire.fr - Formation - Accompagnement - Coaching La cour de l école, la classe, le préau, le gymnase : autant de territoires où les enfants passent beaucoup de temps, nouent des relations,

Plus en détail

RHÔNE-ALPES 2015-2016

RHÔNE-ALPES 2015-2016 1. Information sur le stagiaire! M.! Mme! Entendant(e)! Malentendant(e)! Sourd(e) Nom :... Prénom :... Date de naissance :... Situation professionnelle/etude :... Adresse :...... Photo d identité obligatoire

Plus en détail

écriture Journal du Sylvie müller

écriture Journal du Sylvie müller 016 _ Les Actes de Lecture n 101 _ mars 2008 _ [écriture] Journal du journal Sylvie müller écriture Le circuit-court est un outil, sujet de nombreux articles dans les Actes de Lecture *. Sylvie Müller

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2013

COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2013 COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2013 1 ER ET 2 ÈME SEMESTRE EDITORIAL Bienvenue aux cours de langue des signes de la Fédération Suisse des Sourds SGB- FSS. A l intérieur de la brochure, vous trouverez

Plus en détail

Niramon et Ratree "aident" à la cuisine

Niramon et Ratree aident à la cuisine Bonjour à tous! Début Septembre, j ai passé 2 semaines d immersion dans mon centre de Maetho à suivre le rythme des sœurs et des enfants. Pendant que les jeunes étaient à l école, je les y retrouvais et

Plus en détail

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle

Dispositif : da01 - Animations pédagogiques. Module da-01 : 01 - Apprentissages coopératifs en maternelle Dispositif : da01 - Animations pédagogiques Identifiant : 13D0906003 Inscription : Public désigné, ne pas s'inscrire Objectifs généraux : Maîtrise de la langue, Mathématiques et culture scientifique, culture

Plus en détail

Enseignement spécialisé

Enseignement spécialisé Enseignement spécialisé 1 1. Définitions du handicap Dans la prise en charge globale d'un enfant on distingue généralement trois champs d'intervention : l'éducatif (renvoyant à l'éducation spécialisée),

Plus en détail

Le service propose une prise en charge bilingue (Français /LSF), selon les principes énoncés ci dessous :

Le service propose une prise en charge bilingue (Français /LSF), selon les principes énoncés ci dessous : Service Bilingue Laurent Clerc Service pour enfants sourds de Marne la Vallée Langue des Signes Français 7 cours des Roches 77186 Noisiel RER A Noisiel Tel. 01.64.62.20.55 / Minitel 01.64.11.34.77 / Fax

Plus en détail

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE

OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE OPTION LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE AU BACCALAURÉAT PROGRAMME PEDAGOGIQUE Par Jean-Paul LANDAIS Mars 2014 1/5 LE BUT DE L ENSEIGNEMENT Le but de l enseignement de la Langue des Signes Française (L.S.F).

Plus en détail

Des formations langues. qui vous parlent. www.formation-cci.fr

Des formations langues. qui vous parlent. www.formation-cci.fr Des formations langues qui vous parlent www.formation-cci.fr Un «coup de pouce» à mon évolution professionnelle L apprentissage d une langue étrangère est un excellent moyen de progresser professionnellement,

Plus en détail

Juin 2015. De la rentrée 2006 à la rentrée 2014 Scolarisation en milieu ordinaire et en unités d enseignements. Conseiller technique ASH

Juin 2015. De la rentrée 2006 à la rentrée 2014 Scolarisation en milieu ordinaire et en unités d enseignements. Conseiller technique ASH Juin 2015 La scolarisation des élèves en situation de handicap, 10 ans après la loi pour l égalité des droits et des chances De la rentrée 2006 à la rentrée 2014 Scolarisation en milieu ordinaire et en

Plus en détail

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL

GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL GUIDE POUR L ETABLISSEMENT D UN PEL 1 Guide pour l établissement d un PEL Qu est-ce que le Portfolio européen des langues? Le PEL est un instrument permettant aux personnes qui étudient ou ont étudié

Plus en détail

Catalogue de Formation

Catalogue de Formation SARL INSTITUT FRANÇAIS DE LANGUES ET DE SERVICES ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT PRIVE CREE EN 1992 Catalogue de Formation vous propose des formations adaptées à vos besoins et à vos attentes Particuliers,

Plus en détail

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves

Ce projet nécessite environ 6 leçons préparatoires avant la journée de rencontre. Étape 1 - Définition du projet commun avec les élèves Projet Musique Le thème est la musique avec une rencontre basée sur plusieurs ateliers à ce sujet. Les élèves des classes partenaires se retrouveront la matinée pour participer à des ateliers autour de

Plus en détail

Expérience à l internationale

Expérience à l internationale Expérience à l internationale Semestre Erasmus Période effectuée de Février à Juin 2011 EET-UPC (Escola d Enginyeria de Terrassa Universitat Politecnica de Catalunya) Année : 2010/2011 Mélissa MELGIRE

Plus en détail

SOUTIEN SCOLAIRE & COURS A DOMICILE

SOUTIEN SCOLAIRE & COURS A DOMICILE www.solution-cours.fr contact@solution-cours.fr SOUTIEN SCOLAIRE & COURS A DOMICILE Toutes Matières et Tous Niveaux - Primaire, Collège, Lycée, Adultes Soutien Scolaire et Cours à Domicile Tél : 09 72

Plus en détail

Offrez un avenir international à vos enfants

Offrez un avenir international à vos enfants E I B : UNE ECOLE INTERNATIONALE BILINGUE MATERNELLE PRIMAIRE u COLLÈGE Dans la lignée de l Ecole Internationale Bilingue d Angers, le Collège accueille vos enfants dès la 6ème dans un environnement sain

Plus en détail

JEUNES MAXIMISEZ LEURS CHANCES DE RÉUSSITE!

JEUNES MAXIMISEZ LEURS CHANCES DE RÉUSSITE! JEUNES MAXIMISEZ LEURS CHANCES DE RÉUSSITE! www.berlitz.fr ÉDITO JEUNES L ANGLAIS : UN OUTIL ESSENTIEL POUR RÉUSSIR Dans un contexte économique, social et scolaire de plus en plus tourné vers la mondialisation,

Plus en détail

Contenu du Guide du parent

Contenu du Guide du parent Guide des parents Contenu du Guide du parent Introduction du Guide du parent... 3 Les activités avec les parents.... 4 Rencontres personnelles avec le coach... 4 Petites rencontres entre parents et coach....

Plus en détail

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole»

La Formation des Enseignants. Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» La Formation des Enseignants Contribution dans le cadre de la concertation «Refondons l Ecole» 1 Avant-propos Le président de la République a fait de la refondation de l Ecole une priorité de son action.

Plus en détail

PASSEPORT FORMATION. Date mise à jour : Réforme opportunités action! Ce passeport appartient à : Monsieur Madame Mademoiselle.

PASSEPORT FORMATION. Date mise à jour : Réforme opportunités action! Ce passeport appartient à : Monsieur Madame Mademoiselle. Formation professionnelle Réforme opportunités action! Date mise à jour : PASSEPORT FORMATION Ce passeport appartient à : Monsieur Madame Mademoiselle Nom : Prénom : Informations personnelles Date de naissance

Plus en détail

Dessins : Nicolas J. 1

Dessins : Nicolas J. 1 Dessins : Nicolas J. 1 Dans ce numéro «Il était une fois dans le Bâtiment...», nous vous proposons des interviews et articles, notamment sur Mme Crozon, une chef d'entreprise spécialisée dans la construction

Plus en détail

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire

DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET. GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire DISPOSITIF PLUS DE MAITRES QUE DE CLASSES : FICHE PROJET GROUPE SCOLAIRE GAMBETTA GRASSE Maternelle et élémentaire I. Eléments de diagnostic en lien avec le contexte de l école Voici quelques chiffres

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2015

COURS DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2015 DE LANGUE DES SIGNES PROGRAMME 2015 1 ER ET 2 ÈME SEMESTRE EDITORIAL Bienvenue aux cours de langue des signes de la Fédération Suisse des Sourds (SGB-FSS). A l intérieur de la brochure, vous trouverez

Plus en détail

Communication Scientifique M2 MIV

Communication Scientifique M2 MIV Communication Scientifique M2 MIV CV, lettre de motivation et de recommandation en milieu scientifique M. Bailly-Bechet Université Claude Bernard Lyon 1 Laboratoire de Biométrie et Biologie Evolutive Bât.

Plus en détail

Rencontres Regards Neufs

Rencontres Regards Neufs 3e Rencontres Regards Neufs 4 6 septembre 2015 Cinéma Pathé Flon Lausanne Trois jours de cinéma pour les personnes à handicap visuel et auditif www.regards-neufs.ch Qu est-ce que : L de films? L est un

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION

PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION PROJET EDUCATIF DE L'ASSOCIATION L'association à pour objectifs Aider les parents d'élèves dans la recherche d'organismes de séjours de vacances à l'étranger Aider les jeunes à voyager en proposant des

Plus en détail

INFORMATION ET INSCRIPTION

INFORMATION ET INSCRIPTION Chez Les Petits Bilingues, il n y a pas d âge pour apprendre! L anglais de 1 à 99 ans Experts depuis 20 ans sur l apprentissage de l anglais aux enfants et leader national dans cette spécialité, c est

Plus en détail

Bibliothèque accessible

Bibliothèque accessible Bibliothèque Informations pratiques Bibliothèque accessible Un accueil spécifique Des collections adaptées L équipe du service Accessibilité peut vous aider dans la découverte de la Bibliothèque (contact

Plus en détail

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet

Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Les visiteurs du soir Rencontre avec Hervé Tullet Le Jeudi 20 mars 2008, La Joie par les livres recevait Hervé Tullet interviewé par Véronique Soulé. Votre premier livre «Comment Papa a rencontré Maman»,

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants

Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants TRANSCRIPTION BALADO # 1 Bonjour et bienvenue à la série de balados sur les stratégies d écoute à l intention des étudiants d immersion en français, produite par des professeurs de l Institut des langues

Plus en détail

PRÉPARATION AU CAPES DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES

PRÉPARATION AU CAPES DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES UNIVERSITÉ PARIS 8 UFR 4 DÉPARTEMENT DE SOCIOLOGIE http://www.univ-paris8.fr/sociologie/ PRÉPARATION AU CAPES DE SCIENCES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES ANNÉE 2006 / 2007 Page 2 SOMMAIRE Présentation générale

Plus en détail

Episode 9 Longueur 7 17

Episode 9 Longueur 7 17 Episode 9 Longueur 7 17 Allo, oui? Infirmière : Je suis bien chez mademoiselle Chloé Argens? Oui, c est moi. Infirmière : Ici l hôpital Saint-Louis. Je vous passe monsieur Antoine Vincent. C est lui, monsieur

Plus en détail

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala

Flash Com5 : Duo, doublette ou duette, l important d être à deux pour enseigner deux langues. La duette en école française au Guatemala La duette en école française au Guatemala 1. Le contexte local 2. Les horaires et les enseignants 3. Un dispositif : la duette 4. Objectifs et contenus 5. Bénéfices pour l élève 1 - Le contexte local -

Plus en détail

Référentiel de fonction de l emploi d Auxiliaire de Vie Scolaire

Référentiel de fonction de l emploi d Auxiliaire de Vie Scolaire Réseau de l Economie Sociale et solidaire Pour l Egalité des Chances et la conciliation des Temps Collège Coopératif en Bretagne En partenariat avec l Inspection Académique d Ille et Vilaine, le Centre

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale)

FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) FICHE INDIVIDUELLE D INSCRIPTION (Une fiche à compléter par enfant, adolescent ou adulte fréquentant une activité municipale) Nom : Prénom :.. Sexe : Féminin Masculin Date de naissance :.../.../... Lieu

Plus en détail

Préparation au concours infirmier. Fiche d information. LE METIER (Conformément à l arrêté du 31 juillet 2009 relatif au D.E.I )

Préparation au concours infirmier. Fiche d information. LE METIER (Conformément à l arrêté du 31 juillet 2009 relatif au D.E.I ) INSTITUT REGIONAL DE FORMATION SANITAIRE ET SOCIALE PACA & Corse Fiche d information Préparation au concours infirmier Epreuves d admissibilité et d admission LE METIER (Conformément à l arrêté du 31 juillet

Plus en détail

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS

PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS PLAN D ÉTUDES DU THÉÂTRE ENFANTS ET ADOLESCENTS INTRODUCTION Elaboré en juin 2010, ce plan d études harmonise l enseignement théâtral au sein de la CEGM. Tout en respectant leurs particularités et leurs

Plus en détail

Indications pédagogiques D2 / 11

Indications pédagogiques D2 / 11 à la Communication Objectif général Indications pédagogiques D2 / 11 D : Réaliser un message à l écrit Degré de difficulté 2 Objectif intermédiaire 1 : Produire un message à l écrit 1 : Produire un message

Plus en détail

N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008

N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008 N 498 SÉNAT SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2007-2008 Rattaché pour ordre au procès-verbal de la séance du 23 juillet 2008 Enregistré à la Présidence du Sénat le 21 août 2008 PROJET DE LOI autorisant l'approbation

Plus en détail

Par alliance : Armando Perez

Par alliance : Armando Perez Par alliance : Armando Perez Thèmes France, francophonie et langue française Concept D origine cubaine, Armando Perez nous emmène dans les lieux qu il fréquente à Miami pour nous parler de lui-même, de

Plus en détail

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée.

La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue. Les espaces en libre accès tout au long de la soirée. La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe vous souhaite la bienvenue Un peu d histoire La Chambre de Commerce et d Industrie de Dieppe a été créée le 7 février 1809 par Napoléon 1 er. Ses 9 membres

Plus en détail

Livret de séquence d'observation en entreprise

Livret de séquence d'observation en entreprise NOM : Classe : Prénom : Livret de séquence d'observation en entreprise Nom de l entreprise : Activité(s) de l entreprise : Adresse de l entreprise : Collège Jean-Philippe RAMEAU 1, rond-point des Condamines

Plus en détail

Coût : 650 frais de scolarité (chèque à l ordre de l Institut Saint- Cassien) + 70 frais d inscription (chèque à l ordre de AFPICL) non remboursable.

Coût : 650 frais de scolarité (chèque à l ordre de l Institut Saint- Cassien) + 70 frais d inscription (chèque à l ordre de AFPICL) non remboursable. 2808 Avenue des Moulins BP 3031 34034 MONTPELLIER Cedex Tel : 04 67 03 49 99 Fax : 04 67 03 99 94 Messagerie : cfp-ifp-montpellier@orange.fr 63, Avenue des Roches 13007 MARSEILLE Tél. : 04.91.99.40.80

Plus en détail

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif?

Quels sont les indices observés chez les enfants présentant un trouble de traitement auditif? Le trouble de traitement auditif _TTA Entendre n est pas comprendre. Détecter les sons représente la première étape d une série de mécanismes auditifs qui sont essentiels pour la compréhension de la parole

Plus en détail

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.)

COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE (L.S.F.) LES COURS PROGRESSIFS À raison de 2 heures par semaine, les lundis, mardis, jeudis ou vendredis, vous avez la possibilité de suivre 2 niveaux (60 heures) dans l année. COURS DE LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE

Plus en détail

Bienvenue. REUNION D'INFORMATION SUR LA CLASSE DE 3ème Collège Marcel Anthonioz Divonne-les-Bains

Bienvenue. REUNION D'INFORMATION SUR LA CLASSE DE 3ème Collège Marcel Anthonioz Divonne-les-Bains Bienvenue REUNION D'INFORMATION SUR LA CLASSE DE 3ème Collège Marcel Anthonioz Divonne-les-Bains Ordre du jour L'organisation Le générale DNB Le socle commun L orientation Le calendrier, vos interlocuteurs

Plus en détail

STAGEs et cours de LANGUE

STAGEs et cours de LANGUE STAGEs et cours de LANGUE DES SIGNES FRANÇAISE VICE & VERSA 2 0 0 9-2 0 1 0 www.festival-vice-versa.com 11 rue Dupont 26500 BOURG-LES-VALENCE info@festival-vice-versa.com Tel / Fax : +33 (0)4 75 55 88

Plus en détail