ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS"

Transcription

1 France ORIS-MARCHETTI PEL 2 Destiné à Mme Cécile Paccard ENSEIGNEMENT SPÉCIALISÉ CHARGÉ DE L ENSEIGNEMENT ET DE L AIDE PÉDAGOGIQUE AUX ÉLÈVES SOURDS OU MALENTENDANTS Source : lemondedallie.canalblog.com ANNEE

2 S O M M A I R E Introduction... 3 I. Matériels et méthodes... 4 II. Résultats... 5 III. Approfondissement et discussion..6 Conclusion...7 Glossaire 8 Bibliographie.9 2

3 Introduction Ma passion pour le métier professeur des écoles spécialisé pour sourds ne m est pas venue tout de suite. En effet, je voulais auparavant être professeur d histoire puis de biologie, ce dont j étais sûre, c était que je voulais être en contact avec des enfants, puis finalement, depuis deux ans, l enseignement de l école maternelle et primaire m a beaucoup intéressé. Ce métier demande beaucoup de pédagogie, de patience, des qualités dont je me sens capable d appliquer. Voir les enfants grandir tout en apprenant me donne une raison de plus pour faire ce métier. Ce n est seulement que depuis noël dernier que mon envie d enseigner aux sourds s est manifestée, j étais déjà attirée par ce monde mais cela ne s affirmant que depuis peu. Comment apprendre le français aux sourds? Comment les aider? S intègrent-ils facilement? Est-ce que le métier de professeur des écoles spécialisé pour sourds est plus difficile que pour les entendants? Beaucoup de questions que je me posais. C est pour cela que j ai choisi ce sujet, afin d essayer d y répondre. Mais toutes ces questions convergeaient vers une nouvelle problématique qui m était propre : «Est-ce un métier qui me plairait?». Ce projet, mis en place dans la transversale 2 (PEL 2), me permettant des rencontres dans un milieu professionnel choisi, j ai vu alors l opportunité de répondre à toutes mes questions. Dans ce dossier, je vais dans un premier temps aborder par quelles méthodes et avec quels matériels j ai pu avancer dans mes recherches, dans un second temps, je vais analyser les grands points de ces documents mais aussi les exploiter et en discuter et enfin, conclure. 3

4 I. Matériels et méthodes Pour me renseigner sur ce métier, les recherches étant trop grandes, mon groupe s est réparti certaines tâches. Nous devions trouver des établissements spécialisés pour sourds et de la documentation sur le métier professeur pour sourds. Pauline, ayant déjà commencé à apprendre la LSF depuis septembre, est dans une association qui nous a permis de trouver certaines informations. Jessica, habitant pas très loin de Bourg-en-Bresse, et sachant qu un centre pour sourd existait là-bas, nous avons décidé qu elle se renseignerait davantage sur ce centre et qu elle les contacterait. De mon côté, je cherchai donc de la documentation sur le métier d enseignant spécialisé pour sourd, sur internet, dans les livres, dans des films, et dans une émission passant le samedi matin sur France 5. Afin de trouver des livres, j ai effectué des recherches: Sur le site des bibliothèques universitaires de Lyon Sur le site des bibliothèques municipales de Lyon Sur le site du CRDP de Lyon En effet, j ai trouvé plusieurs références de livres, mais aucune sur le site des bibliothèques universitaires. Je suis donc allée à la bibliothèque municipale de la Part-Dieu où j ai pu y consulter un livre : L épanouissement de l enfant sourd en scolarité normale de Marcelle Charpentier. Mais aussi au CRDP de Lyon, où j ai pu visionner une vidéocassette de Morel Denis, Lutaud Laurent (auteur réalisateur), Un enfant sourd dans votre classe, édité par le CRDP Lyon en 1999 (ressources formation vidéo, l enseignement dans sa classe) de 28 mn ; et étudier trois articles de la Nouvelle revue de l AIS 08, 023 et 014. Pour trouver des documents audiovisuels, j ai fait des recherches sur des émissions que je connaissais déjà, L Instit et l œil et la main. Pour l émission L œil et la main, j ai pu en enregistrer une sur France 5, présentée par Isabelle Voizeux et Daniel Abbou celle du samedi 25 février 2006 à 9h40. C est une émission qui relate des thèmes sur la vie des sourds. Ce jour-là, le sujet était : «Français deuxième langue». L émission expliquait comment des élèves sourds pouvaient s intégrer dans une classe avec des entendants tout en apprenant le français comme deuxième langue (à Poitiers avec la scolarisation en immersion). Je n ai par contre pas trouvé de résultats pour L Instit avec Gérard Klein sur France 2. Par échos, j avais entendu parlé d un film français, Les mots Bleus, réalisé par Alain Corneau, sorti au cinéma au mois de Mars Je savais aussi, par la bande annonce du film qu il était lié un peu au monde des sourds. J ai donc décidé de me le procurer. Il s est avéré que ce film n avait pas pour principaux personnages des sourds, mais l histoire des personnages tournait autour de la scolarité d une jeune fille entendante, qui ne parle pas, intégrée dans une école spécialisée pour élèves sourds. Je me suis beaucoup aidée d internet pour mes recherches, notamment sur les associations dans le cadre des sourds. Sur le site de l une d entre elle, j ai trouvé l adresse et le numéro de téléphone de plusieurs centres en Rhône-Alpes que j ai pris en note afin de pouvoir les contacter avec mon groupe. 4

5 Pour les interviews, je me suis tout d abord centrée sur le but de ma rencontre, ici, l information du métier de la personne, de son environnement. Il faut savoir que chaque interview diffère selon la personne interrogée. Malgré cela, les questions se sont de plus en plus précisées au fil de l interview et si l intérêt de la personne interrogée sur les questions se faisait ressentir, je me suis alors permise de poser des questions plus approfondies. J ai donc interrogée Mme Bièvre, conseillère pédagogique du SSEFIS le jeudi 30 mars mais aussi Mme Naquin, professeur de soutien spécialisé au lycée La Martinière Duchère avec Jessica, le mardi 18 avril. Je me suis aussi déplacée à la journée de l Egalité le samedi 25 mars place Carnot pour trouver des informations sachant qu il y aurait une association pour sourds, l ALLS où j ai rencontré Mr Lagarde Bernard, infirmier et membre de l association ALLS, mais aussi actuellement étudiant pour devenir professeur de LSF. Nous avons échangé nos adresses e- mail afin de pouvoir m informer sur le monde des sourds. Mais j ai aussi pu lui poser certaines questions sur place. Cependant, j ai eu certaines difficultés, tout d abord, le stress (la peur) de l appel, que j ai réussi à surmonter, mais aussi des échecs tels qu un rejet de demande de rencontre avec des professeurs de l Ecole Michel Servet, mais aussi l impossibilité parfois de trouver certains documents. Et le fait que Jessica, Pauline et moi habitions loin les unes des autres ne nous a pas aidé pour le poster. II. Résultats Ces documents mais surtout les interviews m ont permis une plus grande compréhension de mon sujet. En effet, j ai pu détailler, tout d abord, la formation et les études adaptées pour ce métier, ensuite, l acquisition de la pédagogie et de la compréhension, les dispositions mises en place pour les sourds, et enfin, les compétences nécessaires, ainsi que les qualités demandées, par ce métier. Pour commencer, les professeurs devaient, auparavant, être titulaire du CAAPSAIS pour pouvoir exercer ce métier. Aujourd hui, ce diplôme a été remplacé par le CAPA-SH dont l obtention se fait par l IUFM. Le CAPA-SH est un certificat d aptitude pour les aides spécialisées, les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation d handicap. Ce certificat possède, de plus, plusieurs options (A, B, C, D, E, F, G), dans notre cas, c est l option A qui nous intéresse, qui est mise en place afin de former des enseignants spécialisés ainsi que de promouvoir une aide pédagogique aux élèves sourds ou malentendants (ANNEXE N 3). Mais il existe aussi le CAPJES, délivré par le ministère de la santé, permettant d avoir une qualification pour la rééducation individuelle pour le langage oral. Ensuite, cette acquisition de la pédagogie est enseignée lors de la formation du CAPA- SH. Celle-ci contribue à aider l enfant sourd. En effet, celui-ci a besoin de se sentir rassuré afin de pouvoir avoir confiance en lui-même mais aussi en les autres, pour mieux s intégrer. De plus, l enfant sourd dispose d un suivi avec une équipe pédagogique : psychologues, médecins phoniatres et assistantes sociales sont là pour le guider et l aider (ANNEXE N 1 et 4). De plus, le nombre de centres spécialisés, d associations augmente afin d aider les sourds. Et plusieurs formes d intégration existent aujourd hui (dont l UPI abordé lors de l interview avec Mme Bièvre). Tout élève sourd peut être scolarisé, avec un interprète (LSF), 5

6 codeur (LPC), ou encore avec du soutien afin de mieux comprendre leur matière. Les lois ont évolué, la LSF est à présent reconnue comme une langue à part entière mais seulement régionale. Les parents, grâce à la loi Fabius, peuvent à présent faire le choix d une éducation bilingue à leur enfant sourd. Mais le rapport Gillot montre que la scolarité en langue des signes n est pas possible ; il existe certaines exceptions comme à Poitiers (vu lors de l émission de l œil et la main), Toulouse et Torcy (ANNEXE N 2 et 4). La différence entre la scolarisation de ces classes et celles les plus fréquentes est le mode d intégration : la première se fait en immersion tandis que la seconde en intégration. En effet, à Poitiers, les sourds ont une scolarisation bilingue avec des entendants, tandis qu en intégration, la scolarité se fait par l oralisme, c est à l enfant sourd de s adapter aux entendants contrairement à l immersion qui demande une adaptation aux sourds et aux entendants, il y a un échange, c est plus «productif» (ANNEXE N 4). Enfin, des compétences sont nécessaires afin de bien appliquer son métier. Il faut savoir être pédagogue, connaître l environnement de la scolarisation des élèves ayant une déficience auditive. L enseignant aide l enfant, avec l appui de l équipe médicale et paramédicale, à construire son identité professionnelle mais aussi personnelle. Il doit maintenir une relation de confiance avec l enfant, les parents et avec son équipe (ANNEXE N 5). Et, pour le sensibiliser aux sourds, chaque année, des projets sont créés par des centres spécialisés avec des mises en situation (vidéo sans son et l on doit deviner le contenu du sujet), projet très important de par son efficacité. III. Approfondissement et discussion La vidéocassette que j ai pu voir au CRDP de Lyon se terminait avec une phrase écrite sur l écran : «Ce film a montré un exemple d intégration et non un modèle. En effet, il y a autant de formes d intégration que d enfants handicapés». Je pense que cette phrase illustre bien mon projet car elle montre aussi qu un avis n est pas toujours le même pour tout le monde, on le voit bien dans les interviews. Professeur des écoles spécialisé pour les élèves sourd est un métier qui demande une grande connaissance des moyens mis en place pour les malentendants. Tout le monde se rejoint sur ce point de vue, mais sur la scolarisation des sourds avec les entendants, pas toujours, et là où l on remarque un fossé, c est entre les sourds et les entendants. J ai été très étonnée d apprendre, à la journée de l égalité que les sourds nous rejetaient, je pensais que s il devait avoir un rejet, ce serait dans le sens inverse. Les interviews de Mme Bièvre et Mr Badel le confirment. J ai pu, avec Jessica, assister au cours de soutien de Mme Naquin donné à deux lycéens sourds sévères. J ai été vraiment étonnée par la «facilité» qu avait l un d entre eux à parler. On oublie généralement tout le travail qu il y a eu derrière. Mais j ai remarqué que ce qui était évident pour nous ne l ai pas forcément pour eux : «ils n ont pas forcément entendu parler de». J ai remarqué un échange entre Mme Naquin et les deux élèves : elle peut leur accorder plus de temps et étudier chaque cas face à elle au fur et à mesure, mais j ai surtout vu une très grande improvisation dans le cours donné. C était la première fois que j étais vraiment dans le monde professionnel que je désirais connaître, et j ai eu une impression en sortant de la pièce, qui ne fut pas celle à laquelle je m attendais, mais rassurante, et m a montré que je désirais ces échanges-là, que je n aurai pas forcément en étant professeur spécialisée seulement dans une classe ou un cours. 6

7 Ces entretiens m ont apaisée car, ne sachant rien de ce milieu, je pensais que c était un métier très dur et le fait d avoir vu des gens le pratiquer m a fait remarquer que c était «possible», et non pas insurmontable, de l exercer. J ai pu aussi rencontrer des sourds. J avais beaucoup de préjugés sur eux, je pensais qu un sourd était muet d où sourd-muet. Ils signent seulement entre eux, et peuvent avoir une conversation avec un entendant sans forcément signer. Mais ce serait bien que la LSF puisse être enseignée dans les collèges et lycées comme langue vivante. Mr Lagarde, rencontré lors de la journée de l égalité, essaye de faire cette démarche, et qui j espère, aboutira. La scolarisation en immersion est sûrement plus enrichissante pour les entendants et les sourds, mais la scolarisation en intégration, plus présente, fait aussi ses preuves malgré le manque d échanges. La société aide les sourds à s adapter à nous et non nous à eux. Je pense que nous pourrions tirer plusieurs valeurs d un enseignement où tout le monde devrait s adapter. Il est vrai que le français permet d ouvrir beaucoup de portes aux sourds, c est pour cela qu ils l étudient et l apprennent, mais ce n est pas, en général, leur langue maternelle. Des sourds peuvent savoir lire sans savoir le sens du contenu de leur lecture. Il devrait exister des écoles où, dès le plus jeune âge, on intègre les sourds avec les entendants et que ceux-ci s entraident afin de mieux connaître la langue française et leur culture. Jean-François MERCURIO, premier enseignant sourd en langue des signes (ici en 1985, à l'école maternelle Paul Fort de Poitiers) CONCLUSION J avais très peu d informations sur le métier d enseignants spécialisés pour sourds : la plupart des documents trouvés m ont permis de mieux comprendre mon projet et donc ma perspective d avenir. Le cours de soutien m a vraiment permis de confirmer mon attirance pour ce métier que je connaissais peu. Je pense continuer mes études dans le but d être enseignante spécialisée pour les élèves sourds, chargée de soutien scolaire. C est un métier qui me passionne et je suis vraiment satisfaite par cette Unité d Enseignement qui nous permet un contact avec le milieu professionnel, qui je pense, est très important dans la poursuite de mes études. 7

8 GLOSSAIRE AIS : Adaptation et Intégration Sociale ALLS : Association Lyonnaise de la Langue des Signes CAPA-SH : Certification et formation pour les enseignements adaptés et la scolarisation des élèves en situation de handicap CRDP : Centre Régional de Documentation Pédagogique IUFM : Institut Universitaire de Formation des Maîtres LPC : Langage Parlé Codé LSF : Langue des Signes Française SSEFIS : Service de Soutien à l Education et à l Intégration Scolaire 8

9 BIBLIOGRAPHIE Les livres : o Rapports et études statistiques. Tome 6 : Rapport et études statistiques sur l enseigenement spécial, Unesco. Paris. o La communication avec un jeune sourd, Nicole Tagger, Lyon, presses universitaires de Lyon Bron 5, juillet o La scolarité d un enfant sourd, Martine Beaussant, o L épanouissement de l enfant sourd en scolarité normale, Marcelle charpentier, o Etablissements de scolarisation et de formations professionnelles pour jeunes déficients auditifs, ONISEP. Paris, ministère de l éducation ONISEP, o Dossier : Dispositif de scolarisation des adolescents sourds et malentendants dans les collèges, lycées et lycées professionnels du Rhône. Académie de Lyon, OVE, o Service social des sourds et malentendants du Rhône (SESAME), 7 ème édition. o L apprentissage de la langue écrite par l enfant sourd : actes du colloque ACFOS/CNEFEJ, Benoît Hervé, article de la Nouvelle Revue de l AIS 014, 04/2001, p o Un paradoxe de l intégration scolaire : l élève sourd accompagné de son médiateur linguistique, Nicole Tagger, article de La nouvelle revue de l AIS 008, 10/1999, p o Les représentations sociales de la LSF : comment penser un sujet sourd bilingue et biculturel, Agnès millet, La Nouvelle Revue de l AIS 023, o Moi, Armand, né sourd et muet, PELLETIER Armand, DELAPORTE Yves, 2002 o L enfant sourd Communication et langage, LEPOT-FROMENT Christiane, 1996 o Fiche métier ONISEP, o Fiche métier ONISEP, Enseignant spécialisé / enseignante spécialisée. Les documents audiovisuels : o L œil et la main, sur France 5, présentée par Isabelle Voizeux et Daniel Abbou le samedi 25 février 2006 à 9h40. o Les mots Bleus, réalisé par Alain Corneau, sorti au cinéma au mois de Mars o Morel Denis, Lutaud Laurent (auteur réalisateur), Un enfant sourd dans votre classe, éditée par le CRDP Lyon en 1999 (ressources formation vidéo, l enseignement dans sa classe) de 28 mn. Les sites internet : o o o o o 9

10 o o o o o o o o o o o o o o o /travaux/surdite.pdf o o o o o o o o 10

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP)

par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) par Marianne Tilot (Sous la coordination du comité de lecture du CPCP) E.R. : Eric Poncin - Rue des Deux Eglises 45-1000 Bruxelles CPCP asbl - décembre 2008 CPCP - Centre Permanent pour la Citoyenneté

Plus en détail

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles

UE 3.4 S6 Initiation à la démarche de recherche UE 5.6 S6 Analyse de la qualité et traitement des données scientifiques et professionnelles UE.4 S6 Initiation à la démarche de recherche 6. Évaluation Le moment viendra où le jury mettra fin à l entretien. L épreuve étant terminée, acceptez cette limite même s il ne vous semble pas avoir fait

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi»

«Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Jamet Pierre 1Ai Retour de final d Auto-Apprentissage de l année 1Ai : «Moi je m apprends et j apprends à créer l outil pour moi» Introduction J ai pu grâce, au travail effectué en auto-apprentissage de

Plus en détail

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009»

RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» RÉSULTATS DES ÉVALUATIONS DU PROGRAMME «J APPRENDS EN FAMILLE 2009» Au départ, les participants du programme devaient remplir un questionnaire d entrée afin de nous faire part de leurs habitudes de vie

Plus en détail

Soutien scolaire. Mode d emploi

Soutien scolaire. Mode d emploi Soutien scolaire Mode d emploi Raïssa MALU Madimba KADIMA-NZUJI Soutien scolaire Mode d emploi L Harmattan, 2011 5-7, rue de l Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr

Plus en détail

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV

Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Réflexion sur la formation des enseignants à partir des expériences du pilotage du Projet des Étoiles (1.3.3) du CELV Le Projet des Étoiles est l un des projets à moyen terme du CELV axé sur les nouvelles

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

! Profession. ! Famille. ! Vie associative. ! Déficience, manques. ! intervenir sur l enfant pour qu il s adapte. ! Différence, compétences

! Profession. ! Famille. ! Vie associative. ! Déficience, manques. ! intervenir sur l enfant pour qu il s adapte. ! Différence, compétences Quelle éducation pour l enfant sourd? Profession Famille Présentation Professeur d université (Toulouse) Chercheur en informatique, en communication visuo-gestuelle Père de 3 enfants dont un enfant sourd

Plus en détail

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011

Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 Juliette Olivier, 1AI (Binôme : Tracy GESINI) Rapport d auto-apprentissage d anglais sur l année 2010/2011 I) Evolution de l auto-apprentissage sur l année Au début de l année, j ai eu du mal à quitter

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Difficultés d écoute et de communication

Difficultés d écoute et de communication 1 CHAPITRE 1 Difficultés d écoute et de communication Dans le monde entier il y a beaucoup d enfants qui sont soit sourds soit incapables d entendre très bien. Les parents peuvent ne pas savoir ce qui

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

La Pédagogie Différenciée

La Pédagogie Différenciée 1 juin 2012 La Pédagogie Différenciée Pourquoi me suis- je intéressée à la pédagogie différenciée? Après dix ans à enseigner le français et l histoire-géographie en lycée professionnel auprès d élèves

Plus en détail

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015

CollègeLouiseWeiss. Du 15 au 20 décembre 2014. STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 CollègeLouiseWeiss STAGE EN MILIEU PROFESSIONNEL Du 15 au 20 décembre 2014. ANNEE SCOLAIRE 2014 2015 20, rue du Bois clair 91620 Nozay 01.69.80.84.42. 01.69.80.76.92. 1 Ce document vous est fourni pour

Plus en détail

Bernard. «Un COP est un professionnel tout terrain» Directeur DRONISEP - Limousin INFO PLUS A CONSULTER. Salaire débutant : 2 000 euros

Bernard. «Un COP est un professionnel tout terrain» Directeur DRONISEP - Limousin INFO PLUS A CONSULTER. Salaire débutant : 2 000 euros Bernard Directeur DRONISEP - Limousin «Comme j avais dans l idée d intégrer l Ecole supérieure de Commerce de Toulouse, j ai choisi de passer un Bac ES (ex B). Durant mes études de Commerce, je me suis

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Année universitaire 2011-2012 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Comment sensibiliser les élèves à l interculturel à travers l éveil aux langues du monde

Plus en détail

Entretien de Guy Hugnet, Journaliste, Sciences & Avenir (09/12/11, 1h30 d entretien)

Entretien de Guy Hugnet, Journaliste, Sciences & Avenir (09/12/11, 1h30 d entretien) Entretien de Guy Hugnet, Journaliste, Sciences & Avenir (09/12/11, 1h30 d entretien) Comment vous êtes-vous intéressé au sujet des benzodiazépines? Guy Hugnet : Je travaille depuis très longtemps sur les

Plus en détail

RÉCIT DES DÉCOUVERTES

RÉCIT DES DÉCOUVERTES RÉCIT DES DÉCOUVERTES Motivations: En raison de la validation du stage de découverte de première année, mon choix s est porté beaucoup plus sur un emploi salarié en période estivale. En effet, il était

Plus en détail

Deux seances De mathematiques en langue etrangere

Deux seances De mathematiques en langue etrangere Deux seances De mathematiques en langue etrangere Rachel BOUTY Irem de Lyon Nous sommes deux professeurs de mathématiques qui enseignons également cette discipline en allemand dans deux lycées de l académie

Plus en détail

Cognition & Emotions

Cognition & Emotions Université Nice Sophia-Antipolis Département Sociologie Anthropologie Cognition & Emotions L Emotion et le Virtuel : Le Cas Heavy Rain Julien ROCCHI Master 1 Sociologie Semestre 2 Enseignement A. HALLOY

Plus en détail

Comment écrire un bon rapport de stage?

Comment écrire un bon rapport de stage? Comment écrire un bon rapport de stage? Pour votre stage de découverte de l entreprise en 3 e, pour votre stage de bac pro, vous devez écrire un rapport de stage. Vous ne savez pas par où commencer? Pas

Plus en détail

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT

Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT Bac professionnel comptabilité E.U.R.L ALTITOIT SESSION 2009 SOMMAIRE I.Introduction 1 Pages II. Présentation de l entreprise 2 III. l organigramme de la société 3 IV. Description d un thème comptable

Plus en détail

Un certificat au service de la formation, de l emploi, de l évolution professionnelle et de la compétitivité. www.certificat-clea.

Un certificat au service de la formation, de l emploi, de l évolution professionnelle et de la compétitivité. www.certificat-clea. CleA socle de connaissances et compétences professionnelles Un certificat au service de la formation, de l emploi, de l évolution professionnelle et de la compétitivité. www.certificat-clea.fr CleA socle

Plus en détail

«Secret Story» Saison 3, ça commence dans cinq, quatre, trois, deux AUTRE PRESENTATRICE «Bachelor», le gentleman célibataire, bientôt sur NT1

«Secret Story» Saison 3, ça commence dans cinq, quatre, trois, deux AUTRE PRESENTATRICE «Bachelor», le gentleman célibataire, bientôt sur NT1 FRANCE INFO INFO MEDIAS Le 05/12/2013 18:52:16 Invité : Patrice GELINET, en charge de la Défense de la langue française au sein du CSA Thème : Organisation par le CSA d un colloque le 9 décembre 2013 sur

Plus en détail

Les échos de la Prépa

Les échos de la Prépa Juin 2009 Les échos de la Prépa Editorial : Avril, pour les ECT2, le temps des concours est venu Les échos de la prépa vous relatent leurs dernières impressions et les angoisses au moment de quitter l

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

Soutien scolaire au collège Michelet 2006-2007

Soutien scolaire au collège Michelet 2006-2007 Soutien scolaire au collège Michelet 2006-2007 Membres du PIF : DE BAZELAIRE Marc DUCASSE Marie-Laure GRIMAL Clément LAFFAYE Nicolas PAILLASSA David Marraine : Madame Danielle ANDREU (professeur à l'enseeiht)

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques)

SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) BOUCHENOIRE MENIN Julie TS2 SPECIALITE ISN (Initiation aux Sciences Numériques) Groupe : MIGNOT Maëlys BOUCHENOIRE MENIN Julie Projet : SURFNET 2014-2015 1. Présentation du projet, origine, but et lancement

Plus en détail

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression.

2 ) Maintenant, si on essaie de penser cet apprentissage en termes de progression. Roland CHARNAY, professeur honoraire de mathématiques en IUFM, chercheur associé à l'inrp «Apprentissage des tables : quelques étapes du CE1 au CM2» Roland Charnay pose un certain nombre de points de repères

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008)

COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN. (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) COMMUNICATION ORALE EN ENTRETIEN (Notes prises par Danielle Venot lors de la conférence animée par Denis Boutte le 27 mars 2008) 1 - Quelques considérations préliminaires sur la recherche d emploi et les

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais

La Garantie Jeunes. A la Mission Locale du Chalonnais La Garantie Jeunes A la Mission Locale du Chalonnais Ce projet est cofinancé par le Fonds social européen dans le cadre du programme opérationnel national «Initiative pour l Emploi des Jeunes Sommaire

Plus en détail

La Caravane 2014-2015, c est :

La Caravane 2014-2015, c est : BILAN CARAVANE 2014-2015 La Caravane 2014-2015, c est : 2 compagnies impliquées 3 structures partenaires 104h d ateliers 41 participants 3 restitutions réussies 200 personnes touchées par un parcours de

Plus en détail

L immersion linguistique à domicile dès le plus jeune âge!

L immersion linguistique à domicile dès le plus jeune âge! L immersion linguistique à domicile dès le plus jeune âge! Speaking-agency est un service de garde d enfants et cours en langue étrangère qui cartonne! L immersion linguistique à la maison séduit de plus

Plus en détail

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille Compte rendu des manifestations 12 mars 2005 Ecole des Mines de Douai 19 mars 2005 Ecole d Ingénieur du Pas de Calais -Longuenesse 2 avril 2005 Ecole Nouvelle d Ingénieurs en Informatique -Villeneuve d

Plus en détail

L enseignement du français en Palestine Ziad Medoukh Professeur de français Gaza-Palestine

L enseignement du français en Palestine Ziad Medoukh Professeur de français Gaza-Palestine L enseignement du français en Palestine Ziad Medoukh Professeur de français Gaza-Palestine L enseignement du français en Palestine est en train de se développer surtout depuis l arrivée de l Autorité palestinienne

Plus en détail

Plan. (1) Définir - Apprendre dans un dispositif hybride de formation. Mise en place de l accompagnement dans les dispositifs hybrides de formation

Plan. (1) Définir - Apprendre dans un dispositif hybride de formation. Mise en place de l accompagnement dans les dispositifs hybrides de formation Mise en place de l accompagnement dans les dispositifs hybrides de formation 18 novembre 2010 Séminaire IUFM Aix en Provence Nathalie Deschryver deschryver.nathalie@gmail.com http://tecfa.unige.ch/perso/deschryv

Plus en détail

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Décembre 2015 À propos de moi Je m appelle Harman Chaudhry et je suis en troisième année de résidence (R3) en chirurgie orthopédique à l Université

Plus en détail

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements.

Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Les jeunes dans le move : actualité de leurs déplacements. Une enquête comparative Lyon-Montréal Nathalie Ortar, Claudio Ribeiro, Stéphanie Vincent-Geslin Julie-Anne Boudreau, Pascal Pochet, Louafi Bouzouina,

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire

Université de Sherbrooke. Rapport de stage. Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage. Par : Anthony Labelle, stagiaire Université de Sherbrooke Rapport de stage Présenté à : Alain Bergeron, coordonnateur de stage Par : Anthony Labelle, stagiaire Laboratoire du Pr Spino Université de Sherbrooke T1 Revu par : Pr Claude Spino

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage»

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Pour en savoir davantage : Bruno, E., Chaliès S., Euzet, J.P., Méard, J. (2007). Les règles de métier à l épreuve de la pratique de classe, l exemple

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B2 : en bref Thème : les relations sentimentales Après une description des 3 femmes du film et de leurs relations sentimentales,

Plus en détail

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014

Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Compte-rendu de mission orthophonie/éducation à Bopa, Août 2014 Avant tout, je souhaite remercier Ambroise, Agnès et sa famille pour leur accueil, leur gentillesse et leur bienveillance, ainsi que pour

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3

Enquête sur la France des classes moyennes Vague 3 Enquête sur la France des classes Vague 3 Tome 2 : Focus sur l école FD/JF/FG/MCP N 112507 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Jérôme Fourquet / Fabienne Gomant / Marion Chasles-Parot Département Opinion et

Plus en détail

GUIDE DU STAGE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL

GUIDE DU STAGE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL GUIDE DU STAGE D OBSERVATION EN MILIEU PROFESSIONNEL Vous représentez le collège dans l organisme qui a accepté de vous accueillir. La semaine que vous allez passer en milieu professionnel a pour but de

Plus en détail

un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières

un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières un entretien avec Sofian Aït Mamer et Leïla Lazaar, animateurs sportifs à Paris et Asnières SUR LE TERRAIN Leïla Lazaar est maîtresse auxiliaire, elle attend d être titularisée dans un lycée professionnel

Plus en détail

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire

Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Le verbe anglais_new principes 140x200 lundi11/02/13 13:28 Page357 9. Activités à gogo! Activité 1: Feuilleter votre dictionnaire Pourquoi est-ce important? C est assez simple : aucune base de vocabulaire

Plus en détail

MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR. Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL

MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR. Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL MOBILITÉ ET ACCESSIBILITÉ AUX SOINS DE SANTÉ MENTALE DES ETRANGERS A DAKAR Oumar Barry Université Cheikh Anta DIOP de Dakar - UCAD, SENEGAL CONTEXTE La migration est une épreuve qui peut provoquer chez

Plus en détail

Idées reçues sur la dyslexie

Idées reçues sur la dyslexie Idées reçues sur la dyslexie Annie Dumont Issues de la tradition ou de l air du temps, mêlant souvent vrai et faux, les idées reçues sont dans toutes les têtes. L auteur les prend pour point de départ

Plus en détail

UN MOT DEUX PASSES. Mireille Scemama. Toulouse, décembre 2005.

UN MOT DEUX PASSES. Mireille Scemama. Toulouse, décembre 2005. UN MOT DEUX PASSES Mireille Scemama Toulouse, décembre 2005. Freud et Lacan sont morts. La psychanalyse, elle, reste. La psychanalyse se transmet. Mais seule la pratique ne suffit pas à justifier son existence.

Plus en détail

Rapport synthèse : HTML5, CSS3, JavaScript et Baker Framework en format Hpub. Travail présenté à Madame Julie Côté Apprentissage autonome 582-FXA-06

Rapport synthèse : HTML5, CSS3, JavaScript et Baker Framework en format Hpub. Travail présenté à Madame Julie Côté Apprentissage autonome 582-FXA-06 Audrey LEHOUX Groupe A Rapport synthèse : HTML5, CSS3, JavaScript et Baker Framework en format Hpub Travail présenté à Madame Julie Côté Apprentissage autonome 582-FXA-06 Département des Techniques de

Plus en détail

LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS!

LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS! LE SEXISME AU TRAVAIL : L AFFAIRE DE TOUS! Éditorial Par Alexia Dion Du Collège St-Maurice Image tirée du film «Les Combattants» L e sexisme au travail touche particulièrement les femmes, depuis les dernières

Plus en détail

Stage à la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé

Stage à la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé Stage à la Bibliothèque Braille Romande et livre parlé Stage réalisé par Christelle Voser (3ème année HEG-ID) Du 28 août au 20 octobre 2006 Responsable : Mme Anne Pillet, Responsable de la BBR Table des

Plus en détail

limites! Un avenir sans La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées

limites! Un avenir sans La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées Un avenir sans limites! La formation professionnelle et technique (FPT) et les personnes handicapées Tu es une personne avec un handicap? Tu te questionnes sur ton avenir professionnel? Tu te demandes

Plus en détail

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans!

Notre ambition : devenir un acteur principal de l immobilier en France, d ici 5 ans! LE MOT DU FONDATEUR : Laurent KOEHLER Depuis 2002, les agences KOEHLER IMMOBILIER n ont cessé de prendre des parts de marché dans un contexte concurrentiel toujours plus difficile, et des exigences clients

Plus en détail

+ Projet. Professionnel Personnalisé. L1 Psycho Béziers 2015-2016. Semestre 2. J. Vidal. julien.vidal@ univ-montp3.fr

+ Projet. Professionnel Personnalisé. L1 Psycho Béziers 2015-2016. Semestre 2. J. Vidal. julien.vidal@ univ-montp3.fr + Projet Professionnel Personnalisé L1 Psycho Béziers 2015-2016 Semestre 2 J. Vidal julien.vidal@ univ-montp3.fr Objectif : Elaborer ses projets professionnels personnalisés + (PPP) avec le soutien d un

Plus en détail

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux

sommaire Introduction...11 La conception des jumeaux Titre partie sommaire Introduction..............................11 La conception des jumeaux «Avoir des jumeaux saute une génération.»...........17 «Les vrais jumeaux sont toujours dans la même poche.»..23

Plus en détail

1 2 3 4 5 6 Envoi par mail de la première version du rapport + annexes + power point Envoi postal ou dépôt du dossier rose au Cnam Réunion du jury diplômant Cnam Paris ; les avis sont communiqués au Cnam

Plus en détail

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio.

Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Veuillez lire attentivement ce mode d emploi avant de commencer l étude de votre cours audio. Mode d emploi du cours audio REUSSIR Tout d abord, félicitations pour l achat de ce cours et pour la décision

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DES AFFAIRES SOCIALES, DE LA SANTÉ ET DES DROITS DES FEMMES Arrêté du 3 novembre 2014 relatif au cahier des charges national du programme de dépistage

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION

COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION COMMENT REALISER UN QCM POUR L EVALUATION INDIVIDUELLE D UN APP? EFSTATHIOU Emilie 1, KARFAL Ghizlane 2 1 4 ème année Génie Mécanique Ingénierie Système, INSA Toulouse 2 4 ème année Génie Mécanique Ingénierie

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

IMMERSION LINGUISTIQUE Première année secondaire 2013-2014

IMMERSION LINGUISTIQUE Première année secondaire 2013-2014 107 ème année IMMERSION LINGUISTIQUE Première année secondaire 2013-2014 Informations Grille horaire Document à compléter en vue d une candidature en immersion Collège Saint-Pierre 213, Avenue Coghen 1180

Plus en détail

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année

Le programme universel de la maternelle à la 2 e année Table des matières Objectifs............................................ 1 Le programme universel de la maternelle à la 2 e année.............. 1 L initiation précoce au français..............................

Plus en détail

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement :

1.2. Composition et modalités de fonctionnement du comité d accompagnement : http://www.huy-sud.huy.be ECOLE COMMUNALE DU SUD Avenue du Hoyoux 7 4500 HUY Tél./Fax : 085/21.15.74 Ecole communale de Huy-Sud Fase 01770 1. IDENTIFICATION Ecole communale de Huy-Sud Avenue du Hoyoux,

Plus en détail

Présentation. Principes de base

Présentation. Principes de base Présentation «Philou et la chasse aux mots» est un cahier d activités qui vise le développement des habiletés d accès lexical chez les enfants d âge scolaire, principalement pour ceux de maternelle et

Plus en détail

Les exercices communicatifs dans l enseignement du français langue étrangère au lycée

Les exercices communicatifs dans l enseignement du français langue étrangère au lycée VÄXJÖ UNIVERSITET FR3003 Institutionen för humaniora 2008-01-18 Franska Handledare/examinator: Eva Larsson Ringqvist Les exercices communicatifs dans l enseignement du français langue étrangère au lycée

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel

Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014. Stage de formation au recrutement et au placement de personnel IPAG Business School Rapport de stage de gestion 2 ème année de formation 06 Janvier 14 Mars 2014 LALLEMAND Thibault Groupe : 2S81 Stage de formation au recrutement et au placement de personnel Adecco

Plus en détail

Manque de sommeil chez les jeunes

Manque de sommeil chez les jeunes Nicolas Kurek 1 Février 2016 Manque de sommeil chez les jeunes Dangers, conséquences et prévention Nicolas Kurek 2 Février 2016 Table des matières: P.3 Introduction, Idée P.4 But P.6 Planning P.7 Moyens

Plus en détail

Rapport du stage de formation professionnelle en. France en 2015. Comité d organisation du stage (éd.)

Rapport du stage de formation professionnelle en. France en 2015. Comité d organisation du stage (éd.) Rapport du stage de formation professionnelle en France en 2015 Comité d organisation du stage (éd.) La Société japonaise de langue et littérature françaises (SJLLF), la Société japonaise de didactique

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires

effet buzz Les enjeux de l éducation aux médias Effet Buzz www.effetbuzz.be Note d intention Le film Le livret pédagogique Les partenaires aux de l information L impact des sur la vie des jeunes n est plus à démontrer. Presse écrite, télévision, radio et surtout internet font aujourd hui partie intégrante de leur vie quotidienne. Présents

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE?

QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE? Élise LEROY (Doctorante en linguistique et didactique de la LSF. Université de Paris 8) QU EST-CE QUE LA PÉDAGOGIE BILINGUE? De l importance de l articulation entre l enseignement de la LSF et celui de

Plus en détail

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE

LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE LA PHILOSOPHIE À L ÉCOLE PRIMAIRE RESSOURCES OBJECTIF Maîtrise de la langue/palier 2 : S exprimer à l oral comme à l écrit, dans un vocabulaire approprié et précis, en respectant le niveau de langue adapté.

Plus en détail

L, une filière d excellence

L, une filière d excellence lycée Marcelin Berthelot L, une filière d excellence «Je voudrais faire «Sciences Po», des études de droit, une école de commerce, ai-je intérêt à faire une 1 ère L?» La voie littéraire permet aujourd

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée

LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée II. L Antiquité pour quoi? TABLE RONDE AUTOUR D ÉLÈVES HELLÉNISTES ET LATINISTES Yvon LOGÉAT LE 18 DÉCEMBRE 1996, 8 élèves hellénistes de première du lycée Zola (Rennes) et 9 latinistes de terminale du

Plus en détail

FONDATION DE LA MARQUE LE DIPLOMATE

FONDATION DE LA MARQUE LE DIPLOMATE Le Diplomate France est une marque de vin valorisant une image emblématique de la France, le savoir-faire et l art de vivre. LE DIPLOMATE Le cercle de papier du diplomate se veut être un champ d expression

Plus en détail

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps)

PREMIÈRE SECTION. Sensibilisation à la démarche d apprentissage. La préparation (1 er temps) PREMIÈRE SECTION Sensibilisation à la démarche d apprentissage La préparation (1 er temps) Motivation à l apprentissage Activation des connaissances antérieures Exploration de l objet d apprentissage La

Plus en détail

4. Mes deux bilans séjour en entreprise

4. Mes deux bilans séjour en entreprise RAPPORT DE STAGE ENTREPRISE 1 : 1- Sommaire Page.1 2- Introduction Page.2 3- Présentation de l'entreprise Page.3 4- Fonctionnement de l'entreprise et l organisation de l entreprise Page.4 5- L'entreprise

Plus en détail

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE

Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Circonscription de Saint Avertin Mission maternelle Mme Gourin, I.E.N Saint Avertin mai 2008 S APPROPRIER LE LANGAGE Le langage à l école maternelle et son développement doivent être envisagés sous trois

Plus en détail

Les psychologues dans les médias Une vision double, par Isabelle Kottelat, journaliste RP et psychologue du travail

Les psychologues dans les médias Une vision double, par Isabelle Kottelat, journaliste RP et psychologue du travail Assemblée générale de l AVP - Lundi 22 juin 2009 Les psychologues dans les médias Une vision double, par Isabelle Kottelat, journaliste RP et psychologue du travail Quelle visibilité ont aujourd hui les

Plus en détail

MANUEL DE SURVIE. Vient de paraître. Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège!

MANUEL DE SURVIE. Vient de paraître. Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège! MANUEL DE SURVIE IS A Ç N A R F E D R U E S S E F O R DU P DOSSIER DE PRESSE Quel plaisir, quand elle a entendu ses élèves citer de grands auteurs dans les couloirs du collège! «Ce livre est une bouffée

Plus en détail

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression

CONTENU A propos de nous Finance 2 Business support La préparation: la clé du succès Laisser une bonne impression GUIDE D ENTRETIEN CONTENU A propos de nous 1 Finance 2 Business support 3 La préparation: la clé du succès 4 Laisser une bonne impression 5 L entretien 7 Répondre aux questions d entretien 8 A PROPOS DE

Plus en détail