Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques"

Transcription

1 Nanomatériaux pour applications environnementales et énergétiques Arnaud Delebarre, Laurence Le Coq, Pascaline Pré, Albert Subrenat Ecole des Mines de Nantes 1

2 La recherche au Département Systèmes Énergétiques et Environnement de l école des Mines de Nantes Energétique : technologie et aide à la décision Carburants alternatifs en moteurs Formulation et production carburants (biomasse) Gaz pauvres ou hydrogénés, émulsions en moteur Systèmes énergétiques durables et territoires Modélisation réseaux et demande en énergie Evaluation des actions sur la demande en énergie 2

3 La recherche au Département Systèmes Énergétiques et Environnement de l école des Mines de Nantes Environnement : le couplage matériaux - procédés Procédés de capture et de destruction de polluants Biofiltration, adsorption, condensation, dépoussiérage Confinement par jets et rideaux d air Matériaux pour l environnement Charbons actifs, dopés, à nodules, à porosité contrôlée; Verres dopés Matériaux poreux:stockage (CH 4 ;H 2 )-transport O 2 -capture CO 2 26 permanents dont 7 techniciens Halle d essais de grande capacité pour pilotes Moyens d analyse importants 3

4 Développement de matériaux nanoporeux Elaboration et mise en œuvre de nanomatériaux Elaboration de matériaux pour la séparation de polluants Conversion de déchets en adsorbants Dopage de matériaux adsorbants poreux Adsorbants «à changement de phases» Mise en œuvre de matériaux pour la production d énergie propre Stockage de combustible Capture du CO2 sur effluents Transporteurs d oxygène pour boucle chimique 4

5 Élaboration de nanomatériaux carbonés (1) Transformation de boues, fibres (bambou, jute), déchets pneumatiques, déchets composites en adsorbants Voie chimique Imprégnation H 2 SO M Voie physique Carbonisation N 2 / 600 C Activation Activation (N 2 ) CO 2 H 2 O 600< T < 800 C 60 < θ < 180 min m m H 2 SO 4 0,5 < < 1,5 boue 700 < T < 900 C 30 < θ < 120 min 1,25 < Q < 2,5 L.min < T < 850 C 30 < θ < 90 min procédé (rendement) physico-chimiques (S BET, V micro, V méso ) adsorption (q e,colorant, q e,cu,cov) 5

6 Élaboration de nanomatériaux carbonés (2) Une adsorption sur tissu de charbon actif améliorée par dopage avec des nanoparticules métalliques τ (min) vierge électrodéposé. Voie Humide H 2 S / Cu 3,6 3,1 9,1 NH 3 / Fe 15,8 16,4 7, WWP3 WWP3 El. C(t) = C 0 - C e (1- e -t/ τ ) C t /C t (min)

7 Élaboration de nanomatériaux carbonés (3) Adsorbant avec nodules à changement de phase Charbons actifs associés à de la paraffine pour amortir les pics de température au sein du lit d adsorption-désorption T (z = 4,5 cm) T (z = 8,5 cm) T (z = 12,5 cm) T (z = 16,5 cm) T (z = 1.1 cm) T (z = 5.1 cm) T (z = 9.1 cm) T (z = 13.1 cm) T (z = 17.1 cm) T (z = 21.1 cm) T ( C) 50 T ( C) t (min) t (min) 7

8 Mise en œuvre de nanomatériaux (1) Le stockage d hydrogène sur charbon actif Fraction massique (%) 10,0 9,0 Charbon actif 77K 8,0 7,0 6,0 5,0 4,0 3,0 2,0 1,0 % stockage % adsorbé modèle général modèle adsorption 0, Pression (bar) H 2 comprimé + H 2 adsorbé = H 2 stocké wt% = 0, 0023 S + 61, 6 ρ BET 114, vrac P 8

9 Mise en œuvre de nanomatériaux (2) Capture de CO2 en modulation de pression (PSA) sur charbons actifs et zéolites 12 Adsorption capacity (mol CO2 / kg adsorbent) Zeolite-13X Zeolite-5A AC-Coarse-Big-Surface AC-Coarse-Small-Surface Silica-Gel Pressure (bar) 9

10 N 2,O 2 Mise en œuvre de nanomatériaux (3) Transporteurs d oxygène pour une oxycombustion en boucle chimique CO 2,H 2 O = produits de combustion sans azote ni oxygène N2,O2 Réacteur à air :oxydation de particules de métal par O 2 de l'air Flux de particules d'oxydes métalliques MO 2 Reflux de particules de métal M Réacteur à combustible : oxydation du carburant par O 2 de l'oxyde de métal CO 2,H 2 O Air Carburant 10 Air Carburant ex : CH 4

11 Conclusions et perspectives Quelques pistes de réflexions La rencontre entre sciences des matériaux et ingénierie des procédés de l environnement et de l énergie Amélioration des matériaux poreux par des fonctionnalités pour un meilleur contrôle du procédé et une efficacité plus grande Importance de la durabilité (porosité, efficacité, taille, ) des matériaux lors de leur mise en œuvre dans des cycles avec alternances 11

Présentation plans et devis

Présentation plans et devis Présentation plans et devis Production de biogaz pour l autosuffisance énergétique d une ferme porcine Préparé par Sylvain de Ladurantaye Jalil Hassaoui Khalid Ouazir Jeudi, 1 er mai 2008 1 Plan de la

Plus en détail

Traitement des micropolluants: aspects technique

Traitement des micropolluants: aspects technique Traitement des micropolluants: aspects technique Mise en œuvre des filières de traitement des micropolluants Didier Rubin Les filières de traitement Filières principales en eaux usées communales Ozonation

Plus en détail

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques

Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques SéminaireBIOENERGIESUD Capteurs gaz pour la mesure et le contrôle des procédés Méthodes d échantillonnage et d analyse des gaz pour le contrôle des procédés thermochimiques Ghislaine VOLLE CIRAD Unité

Plus en détail

méthanisation Débat ONG 06 mai 2010

méthanisation Débat ONG 06 mai 2010 Risques sanitaires et accidentels liés à la méthanisation Débat ONG 06 mai 2010 Pourquoi cette réflexion? - Plan d actions déchets 2009 2012 du MEEDDM et le comité opérationnel 10 du Grenelle de l Environnement

Plus en détail

Lille Métropole Communauté urbaine :

Lille Métropole Communauté urbaine : Lille Métropole Communauté urbaine : Etablissement Public créé par la loi de 1966, la Communauté Urbaine de Lille est née en 1968. Regroupe 85 communes et 1,1 millions d habitants. Une particularité :

Plus en détail

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE

PROGRAMME DE TRAVAIL INTERNE Version.0 1/7 Semestre 5 Technique automobile : moteur 7 périodes selon OrFo 3..5 Refroidissement Nommer les rôles du refroidissement du moteur et les exigences imposées au liquide de refroidissement RG53

Plus en détail

Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT

Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT Fonctionnement des moteurs Nicolas-Ivan HATAT Ingénieur, Docteur de L Ecole Centrale de Nantes Fonctionnement des moteurs Un moteur thermique permet de produire une énergie mécanique à partir d une énergie

Plus en détail

Etude par voies expérimentale et numérique de solutions de micro cogénération

Etude par voies expérimentale et numérique de solutions de micro cogénération Etude par voies expérimentale et numérique de solutions de micro cogénération BOUVENOT Jean-Baptiste FLAMENT Bernard LATOUR Benjamin SIROUX Monica Introduction L équipe énergétique 1 professeur 5 Maîtres

Plus en détail

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique

Cours CH4. Description d un système physico-chimique Transformation chimique Cours CH4 Description d un système physico-chimique Transformation chimique David Malka MPSI 2014-2015 Lycée Saint-Exupéry http://www.mpsi-lycee-saint-exupery.fr Table des matières 1 Description d un système

Plus en détail

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

BIOMASSE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke BIOMASSE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke LA BIOMASSE 1. Matière animale ou végétale qui peut être convertie en énergie. 2. Pendant la presque totalité de l histoire humaine, la biomasse a été la

Plus en détail

Valorisation thermochimique de la biomasse. - Gazéification -

Valorisation thermochimique de la biomasse. - Gazéification - Valorisation thermochimique de la biomasse - Gazéification - Laurent Van de steene steene@cirad.fr Biomasse? CULTURES AGRICOLES - cultures oléagineuses (colza, tournesol ) - cultures sucrières (betteraves,

Plus en détail

Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification

Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification Les Procédés de valorisation énergétique par Pyrolyse & Gazéification par Gérard ANTONINI, Professeur des Universités (UTC) Congrès Européen ECO-TECHNOLOGIES pour le futur, Lille, Grand Palais, le 9 juin

Plus en détail

L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres»

L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres» L Efficacité Energétique dans le transport «Promotion des Carburants et Véhicules Propres» Séminaire APRUE PNUE Hôtel Hilton Alger 3/4 juin 2015 1 Expérience de la SNVI dans la production de Véhicules

Plus en détail

Pollution automobile. Normes et dépollution

Pollution automobile. Normes et dépollution Pollution automobile Normes et dépollution Cycle ECE X 4 Cycle EUDC C a r a c t é r i s t i q u e s U n i t é E C E 1 5 E U D C D i s t a n c e k m 4 1. 0 1 3 = 4. 0 5 2 6. 9 5 5 D u r é e s 4 1 9 5 =

Plus en détail

PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE

PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE Séance n 2 : PRODUCTION D ENERGIE ELECTRIQUE DANS UNE CENTRALE A. POURQUOI ET COMMENT PRODUIRE DE L ELECTRICITE? Activité documentaire et de questionnement : Document n 1 : A notre époque, et sans électricité,

Plus en détail

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection

Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel. Phase : Faisabilité du projet d injection Principes et procédés d épuration du biométhane pour l injection dans les réseaux de gaz naturel Phase : Faisabilité du projet d injection Etape : Considérations générales 11 pages version 19/08/2011 Sommaire

Plus en détail

Chimie pour un développement durable Dépollution

Chimie pour un développement durable Dépollution Chimie pour un développement durable Dépollution D. Duprez LACCO UMR 6503 Poitiers Traitement de la pollution Air Eau Sol Département Chimie 2 Octobre 2006 Traitement de la pollution Air: transports Depollution

Plus en détail

1 Quel est le principe d une centrale thermique?

1 Quel est le principe d une centrale thermique? Physique-Chimie Deuxième partie Le défi énergétique Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) Séance 9 Chapitre 4 Conversions et gestion de l énergie (suite) (correspond au chapitre 10 du

Plus en détail

LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG

LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG LA MICRO COGENERATION A L INSA DE STRASBOURG BOUVENOT Jean-Baptiste FLAMENT Bernard LATOUR Benjamin SIROUX Monica L équipe 1 professeur 5 Maîtres de conférence 3 doctorants Les moyens 1 plateforme technique

Plus en détail

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON

Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON Stockage du CO 2 dans les formations géologiques J. PIRONON sommaire 1. Contexte Le stockage géologique et le cycle du CO 2 CO 2 et démographie : l impact anthropique 2. Le stockage géologique du CO 2

Plus en détail

13EME RENCONTRE DU RÉSEAU RÉGIONAL ENERGIE CLIMAT LA GAZÉIFICATION 15 AVRIL 2014. Isabelle MAILLOT isabelle.maillot@cea.fr

13EME RENCONTRE DU RÉSEAU RÉGIONAL ENERGIE CLIMAT LA GAZÉIFICATION 15 AVRIL 2014. Isabelle MAILLOT isabelle.maillot@cea.fr 13EME RENCONTRE DU RÉSEAU RÉGIONAL ENERGIE CLIMAT LA GAZÉIFICATION 15 AVRIL 2014 Isabelle MAILLOT isabelle.maillot@cea.fr 13EME RENCONTRE DU RÉSEAU SOMMAIRE 2014 Quelques mots sur Tenerrdis Biogaz, syngaz,

Plus en détail

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène

DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques. 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène DS de Spécialité n o 4 Cumuler voiture à hydrogène et panneaux photovoltaïques 1 La voiture à pile à combustible à dihydrogène Le transport est devenu l une des premières sources de pollution. Parmi les

Plus en détail

3.) La préparation du biogaz

3.) La préparation du biogaz 3.) La préparation du biogaz Les principaux polluants et leurs effets nocifs Le soufre et ses composés (H 2 S notamment): Corrosion des équipements, dépôt sur les équipements Les condensats: Corrosion

Plus en détail

La liquéfaction se tourne aussi vers de petites unités. Journées annuelles des hydrocarbures GEP/AFTP Paris, 8 Octobre 2014 B Brèthes D Blanchard

La liquéfaction se tourne aussi vers de petites unités. Journées annuelles des hydrocarbures GEP/AFTP Paris, 8 Octobre 2014 B Brèthes D Blanchard La liquéfaction se tourne aussi vers de petites unités Journées annuelles des hydrocarbures GEP/AFTP Paris, 8 Octobre 2014 B Brèthes D Blanchard Cryostar et la chaîne du gaz naturel Cryostar, filiale du

Plus en détail

Epuration du biogaz. Muriel Schibler 06 99 07 85 96. muriel.schibler@gdfsuez.com

Epuration du biogaz. Muriel Schibler 06 99 07 85 96. muriel.schibler@gdfsuez.com Epuration du biogaz Muriel Schibler 06 99 07 85 96 muriel.schibler@gdfsuez.com CARTOGRAPHIE DES SITES QUI INJECTENT EN OCTOBRE 2014 3 membranes 1 lavage à l eau 1 PSA Et après!!!! 140113 WIN Briefing meeting

Plus en détail

TESTS RDE* SUR DES VEHICULES GPL

TESTS RDE* SUR DES VEHICULES GPL TESTS RDE* SUR DES VEHICULES GPL Etude des émissions de gaz et particules Novembre 2015 réalisée pour le Comité Français du Butane et du Propane *RDE: Real Driving Emissions Emissions en conditions réelles

Plus en détail

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE

GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008. EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE GYMNASE DU BUGNON LAUSANNE Mai 2008 EXAMEN D ADMISSION DE L ECOLE DE MATURITE 2 ème ANNEE OPTION SPECIFIQUE BIOLOGIE - CHIMIE EPREUVE DE CHIMIE Date : mai 2008 Durée : 3 heures Matériel mis à disposition

Plus en détail

Lille Métropole M Communauté Urbaine

Lille Métropole M Communauté Urbaine La méthanisation des déchets ménagers L expérience de Lille Métropole Pierre HIRTZBERGER Chef du Service Développement Direction des Résidus Urbains Lille Métropole Communauté Urbaine Lille Métropole M

Plus en détail

Quality through Expertise. PRODUITS et. CTP fournit des solutions sur mesure pour la purification d air industrielle.

Quality through Expertise. PRODUITS et. CTP fournit des solutions sur mesure pour la purification d air industrielle. Quality through Expertise PRODUITS et services CTP fournit des solutions sur mesure pour la purification d air industrielle. Siège CTP Chemisch Thermische Prozesstechnik GmbH Schmiedlstrasse 10 8042 Graz

Plus en détail

LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable

LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable ETUDE DE LA PROBLEMATIQUE ENVIRONNEMENTALE DANS LA REGION DE MARRAKECH ET SON IMPACT SUR LE SECTEUR DU TOURISME LE Réseau d Associations du Sud pour l Environnement et le Développement Durable est la première

Plus en détail

Programme CO2 «Captage et stockage du CO 2»

Programme CO2 «Captage et stockage du CO 2» Programme CO2 «Captage et stockage du CO 2» Bilan et perspectives scientifiques Christian Fouillac, Président du comité d évaluation Rappel du contexte et des enjeux en 2005 Le contexte mondial en 2005

Plus en détail

Informations sur la formule : Anti-Bactérien Lampe Berger Informations publiées sous la responsabilité du laboratoire du Groupe BERGER

Informations sur la formule : Anti-Bactérien Lampe Berger Informations publiées sous la responsabilité du laboratoire du Groupe BERGER Informations sur la formule : Anti-Bactérien Lampe Berger Informations publiées sous la responsabilité du laboratoire du Groupe BERGER 1. Composition formule Anti Bactérien Matière N CAS N CE Pourcentage

Plus en détail

Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier

Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier Guide méthodologique pour l évaluation des émissions dans l air des installations de production et de transformation de l acier Version 5 Décembre 2004 SOMMAIRE 1. - OBJET DU GUIDE METHODOLOGIQUE...1 2.

Plus en détail

La recherche dans le domaine des électrolyseurs et de la méthanisation riche en hydrogène

La recherche dans le domaine des électrolyseurs et de la méthanisation riche en hydrogène Institut Paul Scherrer Alexander Wokaun Nous créons du savoir aujourd'hui pour demain La recherche dans le domaine des électrolyseurs et de la méthanisation riche en hydrogène Département de recherche

Plus en détail

HYDROGÈNE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke

HYDROGÈNE. Marcel Lacroix Université de Sherbrooke HYDROGÈNE Marcel Lacroix Université de Sherbrooke HYDROGÈNE 1. Découvert par Henry Cavendish en 1766. 2. Élément le plus simple et le plus abondant dans l univers: 93% de la matière. M. Lacroix Hydrogène

Plus en détail

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914

Présenté par J-L. Böhm Equipe de Recherche en Physico-Chimie et Biotechnologies (ERPCB) EA 3914 BIORÉACTEUR A MEMBRANE ASSOCIANT UN LIT FIXÉ ANAÉROBIE ET UNE UNITÉ D ULTRAFILTRATION Études de laboratoire financées par Ademe et Région Basse-Normandie Étude sur pilote industriel financée par Oseo ANVAR

Plus en détail

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable

FORMATION LE BOIS énergie renouvelable énergie renouvelable 15 M Ha, c est = 25 % du territoire feuillus = 64 % résineux = 36 % Le stère (unité commerciale principale) est le volume de 1 m3 de bois Suivant le coefficient d empilage, le volume

Plus en détail

CATALOGUE PRODUITS AIR INTERIEUR

CATALOGUE PRODUITS AIR INTERIEUR CATALOGUE PRODUITS AIR INTERIEUR 2014 1. PRÉSENTATION DE L ENTREPRISE...P1 2. AIR INTÉRIEUR...P2 3. ANALYSEURS EN CONTINU A. ANALYSEUR DE POUSSIERES PORTATIF...P3 EN TEMPS REELS - FIDAS MOBILE B. ANALYSEUR

Plus en détail

Transparents du cours

Transparents du cours Transparents du cours http://lasen.epfl.ch Transparents du cours http://lasen.epfl.ch/jahia/site/lasen/op/edit/lang/en/pid/59904 Installation de chauffage Chaudière à combustible Chauffage électrique à

Plus en détail

Les différentes classes de boues

Les différentes classes de boues Chapitre 13: Traitement des boues Les procédés de traitement biologique ou physico-chimique entraînent la production de boues boues= effluents liquides fortement chargés en matières solides (avec des concentrations

Plus en détail

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche

Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche Cogénération : production efficace d électricité à partir de gaz naturel, biogaz et gaz de torche 1 SOMMAIRE 1 Moteur à gaz et cogénération 2 Application industrie et municipalities 3 Application centrales

Plus en détail

La réaction chimique

La réaction chimique Chapitre Programme 00 11 Exemples d activités Comment décrire le système et son évolution? À l aide d expériences simples à analyser, et sur la base des hypothèses formulées par les élèves, caractérisation

Plus en détail

«Conversion de la biomasse en

«Conversion de la biomasse en «Conversion de la biomasse en combustible par procédé plasma» (Décharge élémentaire stationnaire à la pression atmosphérique) Présentation d études préliminaires de laboratoire GFC-23 novembre 2007 Jocelyn

Plus en détail

PARTIE II. Principe de l oxy-combustion

PARTIE II. Principe de l oxy-combustion 8eme réunion de l'association des souffleurs de verre PARTIE II Principe de l oxy-combustion Luc JARRY AIR LIQUIDE France 11 rue de la Croix Blanche 78350 Les Loges en Josas FRANCE Sommaire Principe de

Plus en détail

La chimie atmosphérique

La chimie atmosphérique La chimie atmosphérique Régions et caractéristiques de l atmosphère Multitude de composés chimiques sont présents dans la troposphère La composition de l air de la troposphère Les gaz O 2, N 2, Ar gaz

Plus en détail

Énergie, économie et environnement

Énergie, économie et environnement Énergie, économie et environnement Johann Collot professeur à l'université Grenoble Alpes et chercheur au Laboratoire de Physique Subatomique et de Cosmologie de Grenoble (LPSC) université Grenoble Alpes,

Plus en détail

Transfert sans contact, Série NCT-AL F = 2,5-46 N Ø 20-100 mm

Transfert sans contact, Série NCT-AL F = 2,5-46 N Ø 20-100 mm 1 F = 2, - 4 N Ø 2-1 mm Type de construction Principe de Bernoulli Pression de service mini/maxi 1 bar / bar Températures ambiantes min. / max. + C / + C Fluide Air comprimé Taille de particule max. 4

Plus en détail

FLUIDISATION SOLIDE - GAZ

FLUIDISATION SOLIDE - GAZ 1 FLUIDISATION SOLIDE - GAZ I/ MISE EN EVIDENCE DU PHENOMENE DE FLUIDISATION On considère une couche de particules solides sphériques identiques reposant sur une grille poreuse horizontale à l'intérieur

Plus en détail

Stage 4 final - Conception propre

Stage 4 final - Conception propre 01 FR Stage 4 final - Conception propre Compresseurs TurboScrew avec post traitement des gaz d'échappement Performance et efficacité optimales C200TS-24 - C270TS-9 TurboScrew devient la référence en termes

Plus en détail

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4

Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Organisation des enseignements Chimie en S3 et S4 Modules d'enseignements de Chimie M3303 : Techniques Spectroscopiques (Johan Alauzun S3) M4104 : Analyses Électrochimiques (Olivier Fontaine fin S3) et

Plus en détail

Les biocarburants et les moteurs. H. Jeanmart Université catholique de Louvain Unité de Thermodynamique herve.jeanmart@uclouvain.

Les biocarburants et les moteurs. H. Jeanmart Université catholique de Louvain Unité de Thermodynamique herve.jeanmart@uclouvain. Les biocarburants et les moteurs H. Jeanmart Université catholique de Louvain Unité de Thermodynamique herve.jeanmart@uclouvain.be QUEL AENIR ET QUELLE PLACE POUR LES BIOCARBURANTS EN BELGIQUE? ULB, 1

Plus en détail

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION

LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION LA PILE À COMBUSTIBLE ET LA COGÉNÉRATION Thierry PRIEM Salon de la méthanisation en Lorraine CEA 10 AVRIL 2012 PAGE 1 14 OCTOBRE 2014 MÉTHANISATION ET COGÉNÉRATION PAGE 2 LE PRINCIPE DE LA COGÉNÉRATION

Plus en détail

LA SEQUESTRATION DU CO 2

LA SEQUESTRATION DU CO 2 LA SEQUESTRATION DU CO 2 La séquestration géologique du CO 2 est l une des solutions pour réduire les émissions de CO 2 énergétiques et industrielles. C est un enjeu significatif notamment face au développement

Plus en détail

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre

Bois énergie : évaluation environnementale. 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre Bois énergie : évaluation environnementale 1) Biomasse, bois énergie : Un bilan positif sans conséquence sur l'effet de serre A la différence des combustibles fossiles (gaz, fioul, charbon, tourbe), le

Plus en détail

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement

Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Analyse du Cycle de Vie des modes de valorisation de biogaz issu de méthanisation de Fractions Fermentescibles des OM collectées sélectivement Septembre 2007-6 ème Journée «Bus Propre» à Lille - Sandrine

Plus en détail

La méthanisation à la ferme

La méthanisation à la ferme La méthanisation à la ferme Un exemple de diversification des activités agricoles Marie PIERREVELCIN 2008 Introduction La méthanisation : un procédé de traitement des déchets organiques et de production

Plus en détail

Convention AFG Le gaz au service de l optimisation des politiques territoriales

Convention AFG Le gaz au service de l optimisation des politiques territoriales Convention AFG Le gaz au service de l optimisation des politiques territoriales Quelles technologies gazières pour accompagner la mutation? DRI-CRIGEN 13 novembre 2012 Hélène PIERRE, Carole LUNOT SOMMAIRE

Plus en détail

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique

LE FIOUL DOMESTIQUE Une énergie en évolution. Fiche technique Une énergie en évolution Fiche technique Edition mars 2011 sommaire Un fioul domestique p.2-3 plus respectueux de l environnement L élaboration p.4 La combustion p.5 Les caractéristiques p.6 La qualité

Plus en détail

La nécessaire intégration de la problématique de la qualité de l air dans les plans et programmes des collectivités territoriales

La nécessaire intégration de la problématique de la qualité de l air dans les plans et programmes des collectivités territoriales La nécessaire intégration de la problématique de la qualité de l air dans les plans et programmes des collectivités territoriales Thomas Bouyer Direction générale de l énergie et du climat Ministère de

Plus en détail

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le Canopé de l académie de Bordeaux pour la Base nationale des sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté,

Plus en détail

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre

CHAPITRE 4. Les énergies mise en oeuvre CHAPITRE 4 Les énergies mise en oeuvre 1/ LES SOURCES D ÉNERGIES Les sources d'énergie non renouvelables Les matières fossiles (charbon, pétrole, gaz) et les matières fissiles (uranium) permettent de fournir

Plus en détail

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS

Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie. Benno WEINBERGER INERIS Fotovoltaïschepanelen en brandveiligheid PanneauxPhotovoltaïqueset sécuritéincendie Benno WEINBERGER INERIS Sécurité des énergies renouvelables risque d incendie et équipements photovoltaïques 2 Plan Contexte

Plus en détail

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04

Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Séminaire In-tech, INRIA, 19/05/04 Le traitement des déchets organiques par méthanisation : une opportunité énergétique? Olivier THEOBALD Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie Direction

Plus en détail

I Hydrocarbures simplifiés

I Hydrocarbures simplifiés Gaz et fioul 1/5 Données communes : Composition volumique de l air est de 21 % de O2 et 79 % de N2. Chaleur latente de vaporisation de l eau : L f = 2 250 kj/kg. Eléments Carbone Hydrogène Oxygène Azote

Plus en détail

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR

LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR SWEGON AIR ACADEMY AICVF Novembre 2007 LA QUALITE DE L AIR INTERIEUR Y. LE BARS 1 L AIR C EST DE L ENERGIE l oxygène nécessaire à l humain l énergie consommée pour le rendre utilisable et le déplacer 2

Plus en détail

STOCKAGE DE L HYDROGENE DANS LES SOLIDES

STOCKAGE DE L HYDROGENE DANS LES SOLIDES Mémento de l Hydrogène FICHE 4.4 STOCKAGE DE L HYDROGENE DANS LES SOLIDES Sommaire. L hydrogène retenu par la surface de certains matériaux: le stockage par adsorption. L hydrogène combiné aux métaux et

Plus en détail

EVALUATION DE LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE A LA VILLE DE TUNIS

EVALUATION DE LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE A LA VILLE DE TUNIS CITET EVALUATION DE LA POLLUTION PHOTOCHIMIQUE A LA VILLE DE TUNIS HABIB BAAZAOUI Sous Directeur Laboratoire du CITET 24 Novembre 2009 PLAN DE PRÉSENTATION I. Introduction II. Considérations générales

Plus en détail

PLAN. Introduction. DEFENITION. MOTIFS POUR L EXPLOITATION de l énergie renouvelable Les différents types. de l énergie renouvelable

PLAN. Introduction. DEFENITION. MOTIFS POUR L EXPLOITATION de l énergie renouvelable Les différents types. de l énergie renouvelable PLAN Introduction. DEFENITION. MOTIFS POUR L EXPLOITATION de l énergie renouvelable Les différents types de l énergie renouvelable Principes de fonctionnement Aspect techniques et rendement CONCLUSION

Plus en détail

Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER:

Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER: page page 2 Les carburants CE SITE A POUR OBJET DE TRAITER: - Des carburants automobile - De leur constitution - Des additifs 7 7 8 5 10 5 11 6 6 VISITEZ LES PAGES DU MEME AUTEUR L'automobile et: sa pollution,

Plus en détail

INCINÉRATEURS. Incinération de déchets spéciaux Incinération d eaux usées Incinération de boues d épuration. Une entreprise de Bayer et LANXESS

INCINÉRATEURS. Incinération de déchets spéciaux Incinération d eaux usées Incinération de boues d épuration. Une entreprise de Bayer et LANXESS INCINÉRATEURS Incinération de déchets spéciaux Incinération d eaux usées Incinération de boues d épuration Une entreprise de Bayer et LANXESS INCINÉRATION DE DÉCHETS SPÉCIAUX Indroduction Introduction

Plus en détail

Analyses de sol et interprétation 4des résultats

Analyses de sol et interprétation 4des résultats Analyses de sol et interprétation 4des résultats 4 Analyses de sol et interprétation des résultats Pour optimiser la fumure, il faut prendre en considération, en plus du besoin des plantes, différentes

Plus en détail

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique

Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique laboratoire de Chimie Industrielle - Génie des Procédés O. CHEDEVILLE, M. DEBACQ, C. PORTE Utilisation d un contacteur gaz / liquide type éjecteur tubulaire pour l ozonation de l acide p-coumarique Présentation

Plus en détail

La centrale nucléaire

La centrale nucléaire Fiche Blue Energy La centrale nucléaire 1 000 MW 2 à 3 jours 30 / MWh Energie issue de la fission de noyaux atomiques. Grande puissance, production assurée. Emet peu de CO 2 mais produit des déchets radioactifs.

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Biomasse agricole : combustion et législation Stéphane Godbout, Ph.D., ing., agr., P.Eng. Collaborateurs : Joahnn Palacios, Frédéric Pelletier, Jean-Pierre Larouche et Patrick Brassard Institut de recherche

Plus en détail

Calcul des réacteurs à lits fluidisés

Calcul des réacteurs à lits fluidisés Calcul des réacteurs à lits fluidisés par Khalil SHAKOURZADEH Docteur d État ès Sciences Physiques Enseignant-Chercheur au Département de Génie Chimique de l Université de Technologie de Compiègne. Importance

Plus en détail

LMCS 2014. Logiciels pour la modélisation et le calcul scientifique. Vendredi 4 avril 2014, site d EDF à Chatou (78), France

LMCS 2014. Logiciels pour la modélisation et le calcul scientifique. Vendredi 4 avril 2014, site d EDF à Chatou (78), France LMCS 2014 Logiciels pour la modélisation et le calcul scientifique Vendredi 4 avril 2014, site d EDF à Chatou (78), France Conférencier : HAGI Hayato a, b, NEMER Maroun b, LE MOULLEC Yanna, BOUALLOU Chakib

Plus en détail

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)?

Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Qu est-ce une Déclaration Environnementale de Produit (EPD)? Dans une Déclaration Environnementale de Produit ou EPD, 11 catégories d impact sur l environnement sont exprimées en chiffres. Il s agit d

Plus en détail

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel.

Réseau SCEREN. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la. Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce document a été numérisé par le CRDP de Bordeaux pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Campagne 2013 Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté

Plus en détail

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe

Projet CHARCAN Février 2007 PROJET CHARCANE. Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe PROJET CHARCANE Etude de faisabilité pour la valorisation de la bagasse des distilleries agricoles de la Guadeloupe Contacts Denis.pouzet@cirad.fr Alfredo.napoli@cirad.fr sarra.gaspard@univ-ag.fr rhum.agricole.bielle@wanadoo.fr

Plus en détail

La méthanisation SOLAGRO

La méthanisation SOLAGRO La méthanisation Octobre 2011 SOLAGRO Christian COUTURIER Tél : 05 67 69 69 69 Association loi 1901 200 adhérents, 24 salariés Biomasse : biogaz, bois énergie, biocarburants, paille Maîtrise de l énergie,

Plus en détail

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation

Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Valorisation électrique et thermique du biogaz de méthanisation Cyril Lejeune Formation EFE Biomasse pour les usages énergétiques Paris, 19 juin 2008 Sommaire 1.) Caractérisation des biogaz de méthanisation

Plus en détail

JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES

JOURNÉES TECHNIQUES ROUTES Joseph Abdo CIMBETON Joseph ABDO Page 2 Le contexte général Prise de conscience pour l environnement 1987: Rapport BRUNTLAND 1992: Sommet de la terre à Rio 1998: Protocole de Kyoto.. Enjeux environnementaux

Plus en détail

Transfert d énergie : piles et accumulateurs

Transfert d énergie : piles et accumulateurs Chapitre 11 Transfert d énergie : piles et accumulateurs Découvrir Activité documentaire n 1 Quelles énergies pour les véhicules électriques de demain? 1. Un véhicule hybride utilise deux sources d énergie

Plus en détail

Etudes expérimentales des modes de combustion essence sous forte dilution et forte suralimentation.

Etudes expérimentales des modes de combustion essence sous forte dilution et forte suralimentation. DRIA/SARA Etudes expérimentales des modes de combustion essence sous forte dilution et forte suralimentation. Journée François LACAS Le 22 novembre 2007 LANDRY Ludovic Directeur & Co-Directeur de thèse

Plus en détail

Centrales solaires à tour

Centrales solaires à tour Centrales solaires à tour Master ER&S 2015 Université Mohammed V FLAMANT Gilles Directeur PROMES-CNRS Gilles.flamant@promes.cnrs.fr Sommaire Principe Exemples de centrales commerciales Composants et sous-ensembles

Plus en détail

Olympiades Nationales de la Chimie

Olympiades Nationales de la Chimie Olympiades Nationales de la Chimie 007 Questionnaire : Corrigé Page,5 Page 3 6,5 Page 4,0 Page 5 5,5 Page 6 5,5 Page 7 3,0 Page 8 6,5 Page 9 9,0 Page 0,0 Page,5 Page 6,5 Total 9,5 ONC 007 Corrigé questionnaire

Plus en détail

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx

Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Projet AUTOMATIQUE Analyse et commande d un incinérateur de boues en vue de la maîtrise des émissions de NOx Extrait de la thèse de Shi LI - GIPSA-lab - Département Automatique sous la direction de Catherine

Plus en détail

Energétique du bâtiment

Energétique du bâtiment Energétique du bâtiment Chaudières à combustibles Pompes à chaleur E. Gnansounou Oxydation du combustible Notion de combustion C +O 2 CO 2 12 g+32 g 44 g+ 393 kj Exemple du méthane CH 4 + 2 O 2 + 2 ( 3,76

Plus en détail

Le gaz de schistes : sa genèse Une vieille histoire géologique

Le gaz de schistes : sa genèse Une vieille histoire géologique Le gaz de schistes : sa genèse Une vieille histoire géologique La genèse du gaz de schistes se confond avec la genèse du pétrole, du gaz naturel et du charbon. Dans tous ce cas, ces matériaux se sont formés

Plus en détail

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives

La chloration de l eau potable. Solutions alternatives La chloration de l eau potable Solutions alternatives Inconvenients de la chloration Goût et odeur Addition d une substance chimique Formation des sous-produits Pas efficace contre les protozoaires Applications

Plus en détail

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes?

Comment améliorer la qualité de l'air dans nos villes? La qualité de l'air en ville Yves Richard Département de Géographie Centre de Recherches de Climatologie, UMR 6282 Biogéosciences, CNRS/uB yves.richard@u-bourgogne.fr 1/ La qualité de l'air en ville :

Plus en détail

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX

Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES. STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Séminaire des Doctorants «Ecotechnologies» de l ARC ENVIRONNEMENT RHONE-ALPES STIMULATION et MAÎTRISE ÉLECTROCHIMIQUE DE LA BIOREMÉDIATION DES EAUX Doctorant Lucas JOBIN Thèse financée par Région Rhône-Alpes

Plus en détail

Sonde lambda. Principe de fonctionnement de la sonde Lambda

Sonde lambda. Principe de fonctionnement de la sonde Lambda Principe de fonctionnement de la sonde Lambda Les sondes Lambda se présentent sous deux types, différenciés par le métal précieux de l'élément qui permet de mesurer la teneur en oxygène des gaz d'échappement.

Plus en détail

CONGRES DE LA FNADE. «Déchets et énergie, au-delà du Grenelle 2»

CONGRES DE LA FNADE. «Déchets et énergie, au-delà du Grenelle 2» CONGRES DE LA FNADE «Déchets et énergie, au-delà du Grenelle 2» FEDERATION NATIONALE DES ACTIVITES DE LA DEPOLLUTION ET DE L ENVIRONNEMENT - CONGRES 24 JUIN 2010 1 LA CARACTERISATION DES COMBUSTIBLES SOLIDES

Plus en détail

Le programme international Phébus PF (produits

Le programme international Phébus PF (produits 1La sûreté des réacteurs 1 6 Résultats des deux premiers essais PhébuS PF, FTP-0 et FTP-1 S. BOURDON (IRSN) D. JACQUEMAIN (IRSN) R. ZEYEN (JRC/PETTEN) Le programme international Phébus PF (produits de

Plus en détail

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire.

EAU PRO. Expertise - Conception - Réalisation. Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage. Environnement. Agro-alimentaire. EAU PRO Notre métier : gestion, traitement et réutilisation de vos effluents Expertise - Conception - Réalisation Environnement Agro-alimentaire Industries Traitement des lixiviats de Plateformes de compostage

Plus en détail

CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS. Expo Biogaz 20 février 2013

CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS. Expo Biogaz 20 février 2013 CARACTERISATION DU DIGESTAT : RESULTATS D ESSAIS PLEIN CHAMPS Expo Biogaz 20 février 2013 1 SOMMAIRE 1/ Methaneo, qui sommes-nous? 2/ La Méthanisation collective, territoriale et agricole 3/ Contexte des

Plus en détail

procédé de régulation et expliquer la nature des instruments, leurs positions et

procédé de régulation et expliquer la nature des instruments, leurs positions et SYMBOLISATION Nécessité de la symbolisation : La symbolisation désigne la capacité à développer des représentations de procédé de régulation et expliquer la nature des instruments, leurs positions et liaisons

Plus en détail

Stockage longue durée d énergie solaire par procédés solide-gaz

Stockage longue durée d énergie solaire par procédés solide-gaz Stockage longue durée d énergie solaire par procédés solide-gaz Nolwenn Le Pierrès Polytech Annecy-Chambéry Laboratoire LOCIE 1 Enjeux du stockage solaire à long terme Ensoleillement moyen sur 1 m 2 de

Plus en détail

MECA 1855 Thermodynamique et Énergétique Exercice supplémentaire n o 2

MECA 1855 Thermodynamique et Énergétique Exercice supplémentaire n o 2 MECA 855 Thermodynamique et Énergétique Exercice supplémentaire n o 2 Geoffrey COOMANS geoffrey.coomans@student.uclouvain.be 5 janvier 200 Première partie. Composition du combustible On connaît les concentrations

Plus en détail