DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU"

Transcription

1 U DOSSIER DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU

2 COMMUNIQUÉ DE PRESSE DALKIA AMELIORE LA PERFORMANCE ENERGETIQUE ET ENVIRONNEMENTALE DU CENTRE POMPIDOU Le Centre National d Art et de Culture Georges Pompidou a confié à Dalkia la rénovation de son système de climatisation avec pour objectif une amélioration notable de la performance énergétique et environnementale de l institution. Dans le cadre d un ambitieux plan de modernisation de ses équipements, le Centre Pompidou vient d initier les travaux qui lui permettront de disposer d installations de climatisation et de ventilation de haute technologie. Après un dialogue compétitif, les responsables de cet établissement emblématique ont choisi Dalkia pour la réalisation de ces travaux de haute technicité. Ces travaux de performance énergétique ont commencé en juin 2012 et s achèveront en Dalkia remplacera progressivement les treize centrales de traitement d air actuellement en fonction sur le toit du bâtiment par des nouvelles centrales équipés de pompes à chaleur air/air. Ces dernières amélioreront les rendements électriques et thermiques et répondront aux besoins de chaleur, de froid et d hygrométrie des mètres carrés de surface du musée. Les pompes à chaleur air/air constituent une technologie performante et durable. Leur déploiement constitue une première technique pour un projet de cette envergure. En fonction de l évolution des conditions climatiques, ces nouveaux équipements diffuseront l air prélevé à l extérieur ou recycleront l air intérieur. Les performances en matière d efficacité énergétique du bâtiment permettront au CNAC de réduire de 20% sa consommation d énergie et d éviter le rejet de 500 tonnes de CO2 par an. Pour le confort des 6 millions de visiteurs qui fréquentent chaque année cette prestigieuse institution culturelle, la température du bâtiment sera ainsi toujours maintenue entre 21 et 23 degrés. Afin de conserver les œuvres exposées dans des conditions optimales, ce procédé garanti par ailleurs le maintien d une hygrométrie constante de 50%. Enfin, grâce à un vaste travail préalable de planification des opérations techniques, ces travaux seront conduits sans interférer avec le fonctionnement du musée qui demeurera ouvert au public sans interruption. Filiale de Veolia Environnement et d'edf, Dalkia, un leader mondial des services énergétiques, apporte des solutions innovantes pour une croissance durable des villes et des entreprises. Dans un contexte de changement climatique, de volatilité des prix des énergies et de rareté des ressources, Dalkia met son expertise au service de ses clients pour développer, réaliser et gérer des systèmes d énergies plus écologiques et plus économiques. Avec plus de collaborateurs dans 40 pays, Dalkia a réalisé en 2011 un chiffre d'affaires de 8,3 milliards d'euros. Site internet : Dalkia Sonia Teullé ***** Contact 2

3 SOMMAIRE I LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU BATIMENT : UN DEFI COLLECTIF II LES POMES A CHALEUR AIR/AIR : UNE SOLUTION MODERNE ET DURABLE III UN SYSTEME INTEGRE A L ARCHITECTURE EMBLEMATIQUE DU BATIMENT IV UN CHANTIER EXEMPLAIRE 3

4 I LA PERFORMANCE ENERGETIQUE DU BATIMENT : UN DEFI COLLECTIF Les bâtiments demeurent de très grands consommateurs d énergie pour satisfaire leurs besoins d électricité et de chauffage ou alimenter leurs équipements. Les édifices publics, à plus forte raison ceux fréquentés par un très grand nombre de visiteurs à l instar du Centre Pompidou, doivent notamment veiller à maintenir une température ambiante stable sur de très grandes surfaces utiles. Pour renforcer l efficacité énergétique du bâtiment, il est désormais possible de conjuguer les bénéfices de plusieurs leviers : - la rénovation du bâti, afin de limiter les pertes de chaleur par une meilleure isolation thermique, - et le déploiement de nouvelles technologies d exploitation et de gestion, qui permettent d optimiser les consommations d énergies primaires pour les besoins de chauffage et de climatisation. Quels que soient leurs usages, tous les bâtiments sont aujourd hui confrontés au défi de la performance énergétique, qu il s agisse d immeubles de logements, tertiaires, de commerce ou d infrastructures administratives. Une réflexion est en cours au niveau des pouvoirs publics et des autorités de tutelle du monde de la culture pour renforcer la performance énergétique des bâtiments. Certains secteurs ont anticipé l évolution des normes en vigueur. Ainsi, dans le quartier de la Défense, le plus grand immeuble de bureaux d Europe a-t-il initié un programme de performance énergétique qui lui permettra à terme de réduire de 20% sa consommation d énergies. Dans le cadre d un programme pluriannuel d investissement immobilier, le Centre Pompidou a donc entamé cette démarche énergétique en modernisant ses installations d air et de froid. Grâce à des équipements modernes, spécialement dimensionnés et paramétrés à ses besoins spécifiques (température et hygrométrie), ses besoins d électricité seront réduits de 20%. Des variateurs de vitesse sur les ventilateurs offriront un pilotage optimisé de l installation. La substitution des 13 centrales de traitement d air par 13 nouvelles centrales équipées de pompes à chaleur air/air permettra par ailleurs de réduire l empreinte environnementale du CNAC de 500 tonnes de CO2 chaque année. 4

5 II LES POMPES A CHALEUR AIR / AIR : UNE SOLUTION MODERNE ET DURABLE Les pompes à chaleur qui équiperont désormais le Centre Pompidou répondront à l ensemble des besoins de chaleur et de froid de plus de mètres carrés de surface. Elles remplaceront les installations de traitement d air en fonction depuis Cette installation de pompes à chaleur air/air représente une première à cette échelle. Ces systèmes autonomes assurent l amélioration des rendements électriques et thermiques. Leur principe est simple. Les pompes à chaleur air/air produisent simultanément de l air chaud et de l air froid qu elles diffusent dans un réseau de gaines distinctes. L énergie calorifique de l air est captée pour être transformée et injectée dans le bâtiment. En hiver, ou lorsqu il est nécessaire d élever la température dans le bâtiment, les pompes à chaleur prélèvent les calories nécessaires contenues dans l air extérieur et les injectent dans le bâtiment. En été, ou lorsque la température des salles doit être rabaissée entre 21 et 23 degrés, les pompes à chaleur extraient les calories excessives à l intérieur du bâtiment. Principe de fonctionnement 5

6 III UN SYSTEME INTEGRE A L ARCHITECTURE EMBLEMATIQUE DU BATIMENT Le Centre National d Art et de Culture George Pompidou demeure une référence mondiale en matière d art moderne, fréquentée par six millions de visiteurs chaque année. Il constitue également l un des édifices architecturaux les plus remarquables de la capitale. Conçu par les architectes Renzo Piano et Richard Rogers en plein cœur de la capitale, le Centre Pompidou constitue en lui même un chef d œuvre d art moderne par ses structures portantes et les réseaux techniques apparents tout autour de l édifice. C est ainsi que l ensemble des gaines techniques répondent à un code couleur précis ; le vert pour les fluides (eau), le jaune pour les gaines électriques, le rouge pour la circulation des visiteurs et le bleu pour l'air. Ces dernières, qui seront désormais alimentées par le nouveau réseau de ventilation, conserveront bien évidement leur aspect. Outre les réseaux qui parcourent les salles du bâtiment, ces gaines bleues participent à l habillage d une deux façades du Centre Pompidou. 6

7 IV UN CHANTIER EXEMPLAIRE Les travaux de remplacement des centrales de traitement d air équipées de pompes à chaleur air/air s étaleront sur trois ans. Il s agit d un projet complexe dans sa conception autant que dans sa réalisation. Il sera en effet nécessaire de démanteler les centrales situées sur le toit du musée, des structures lourdes et volumineuses, avant de les remplacer par les nouvelles installations. Pour ce faire, il sera donc nécessaire de réaliser une trentaine de grutages pour accéder sur le toit du musée, qui culmine à près de 50 mètres. Conformément aux engagements pris par l entreprise Dalkia, en charge de l ensemble du projet, ces opérations se dérouleront sans aucune incidence sur le fonctionnement du musée ou sur le confort des visiteurs, et en anticipant toute nuisance pour les riverains. Les opérations les plus complexes, qui nécessiteront de couper provisoirement la circulation rue Beaubourg, se dérouleront de nuit et en fin de semaine, afin de réduire au minimum l impact sur le trafic urbain. Le chantier du CNAC s inscrit dans une démarche Haute Qualité Environnementale. Ainsi, un soin particulier a été apporté à la valorisation de l ensemble des déchets, à la réduction de tout impact environnemental et à une gestion maîtrisée des ressources en eau et en énergie. 7

8 Dalkia, créateur de progrès énergétique Filiale de Veolia Environnement et d EDF, Dalkia est le leader européen des services énergétiques. Sa vocation : optimiser les performances techniques, économiques et environnementales des installations dont ses clients (établissements publics, collectivités, industriels.) lui confient la charge. Les énergies renouvelables sont parties intégrantes de ces offres, avec pour objectif d améliorer l efficacité énergétique et environnementale de ces installations. Expert de la production d énergie (chaleur et électricité), Dalkia garantit notamment : La sécurisation de l approvisionnement en énergie, La conception et la construction des installations, La fourniture d énergie verte dans la durée. Dalkia en France : les chiffres clés collaborateurs installations énergétiques gérées 333 réseaux urbains et locaux de chaleur et de froid 15 millions de m² gérés dans le tertiaire établissements de santé et lits établissements pour l éducation, la culture, les loisirs et le sport 2,269 millions de logements collectifs gérés PROGRÈS ÉNERGÉTIQUE GRACE À L OPTIMISATION DE DALKIA : 2,2 millions de tonnes de CO2 économisées 5,6 TWh d économies d énergies réalisées 8

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT :

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : UNE SOLUTION ENERGETIQUE PERFORMANTE 23 octobre 2014 Vivienne Gaskell Responsable Communication EuroAirport Tél.: 03

Plus en détail

Saint-Etienne Châteaucreux.

Saint-Etienne Châteaucreux. Saint-Etienne Châteaucreux. Un nouveau quartier au cœur naturellement chaleureux! Châteaucreux : quand tout un quartier fait le choix de l avenir. Projet ambitieux, le nouveau Châteaucreux a pour objectif

Plus en détail

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan

Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Vendredi 13 novembre 2015 Pose de la 1 ère pierre de la chaufferie biomasse à Mont-Saint-Aignan Le réseau de chaleur de Mont-Saint-Aignan a été construit en 1959 afin de desservir principalement les bâtiments

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE

DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Février 2013 DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE CIAT - Un leader européen, une envergure mondiale Une approche stratégique par marché, Son savoir-faire, Ses objectifs, Les chiffres-clés, Quelques réalisations

Plus en détail

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN

380 CONSEILLERS SOLIDARITÉ QUI TRAITENT 600 000 DEMANDES DE TRAVAILLEURS SOCIAUX PAR AN EN 2014, EDF A VERSÉ 22,5 MILLIONS D EUROS AU FONDS DE SOLIDARITÉ LOGEMENT, ET 195 000 FAMILLES ONT BÉNÉFICIÉ D UNE AIDE. 56 250 COLLECTIVITÉS CLIENTES D EDF 1 000 INTERLOCUTEURS A L ECOUTE 380 CONSEILLERS

Plus en détail

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE

AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE ET ENVIRONNEMENTALE AU SERVICE DE VOTRE PERFORMANCE ET ENVIRONNEMENTALE CONTEXTE DANS UN MONDE EN PROFONDE MUTATION DES SOLUTIONS ADAPTÉES AUX ENJEUX SPÉCIFIQUES DE CHAQUE CLIENT L engagement vers la transition énergétique

Plus en détail

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la!

tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! tout simplement Le confort durable, L énergie est notre avenir, économisons-la! Chauffage urbain, mode d emploi Un réseau de chauffage urbain est un chauffage central à l échelle d une ville. Un réseau

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA (OISE) LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS DOSSIER DE PRESSE LE LIN AU SERVICE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE : INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DE LA COOPERATIVE DE TEILLAGE LIN 2000 A GRANDVILLIERS (OISE) Nicolas Defransure Coopérative LIN

Plus en détail

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL

COUT OPTIMISATION DU COUT DE CONSTRUCTION OPTIMISATION DU COUT DE L OPERATION OPTIMISATION DU COUT GLOBAL C COUT Le procédé ATTIQUE construction permet d optimiser les coûts de réalisation des logements sur plusieurs points. Non seulement le coût de construction s avère particulièrement compétitif du fait

Plus en détail

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013.

Les hommes et les femmes de Cofely Services. Conception, réalisation, rédaction : Crédits photo : Cofely Services, GDF SUEZ. Mars 2013. production locale d énergies renouvelables Performance énergétique des bâtiments Sobriété des usagers Les hommes et les femmes de Cofely Services vous accompagnent dans la Transition Energétique Conception,

Plus en détail

Dossier de presse Septembre 2014. 1 er RÉSEAU NATIONAL

Dossier de presse Septembre 2014. 1 er RÉSEAU NATIONAL Dossier de presse Septembre 2014 1 er RÉSEAU NATIONAL DE PROMOTEUR CONSTRUCTEUR PARTENAIRE DES PME PMI SOMMAIRE P3 CCR un savoir-faire maîtrisé P3 Chiffres clés CCR P3 GSE groupe, socle de CCR P4 CCR promoteur

Plus en détail

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée

La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée La démarche environnementale de Dalkia Centre Méditerranée Dalkia, le leader européen des services énergétiques Dalkia filiale de EDF et de Veolia Environnement, place les enjeux environnementaux au cœur

Plus en détail

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges

LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE. Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges LA CONSTRUCTION BOIS GRANDE HAUTEUR RETOUR D EXPERIENCE Antoine PAGNOUX Architecte ASP ARCHITECTURE Saint-Dié-des-Vosges NOTRE AGENCE NOTRE EQUIPE - ERIC SCHMITT ARCHITECTE D.P.L.G. - ANTOINE PAGNOUX ARCHITECTE

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS)

Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Le bâtiment à énergie positive (BEPOS) Les économies d énergie dans le bâtiment sont aujourd hui une priorité : comme nous l avons vu, les secteurs résidentiel et tertiaire représentent 44% de la consommation

Plus en détail

La performance énergétique des bâtiments en France

La performance énergétique des bâtiments en France La performance énergétique des bâtiments en France 10 ans EPB ROGER Marie-Christine Cheffe du bureau de la qualité et de la réglementation technique de la construction Ministère du logement et de l habitat

Plus en détail

ALFÉA EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE

ALFÉA EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE EVOLUTION 2 POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER ÉCONOMIES ET CONFORT CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE FAITES CONNAISSANCE AVEC... LA GAMME EVOLUTION 2 Qu est-ce qu une pompe à chaleur «Alféa Evolution 2

Plus en détail

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone.

EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. EDF, électricien performant et responsable, champion de la croissance bas carbone. DOSSIER DE PRESSE Contact presse : 01 40 42 46 37 / service-de-presse@edf.fr EDF, ACTEUR ENGAGÉ DANS LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE

Plus en détail

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat

Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Améliorer l efficacité énergétique de son habitat Aujourd hui, face aux problèmes climatiques et environnementaux, les réglementations, notamment suite au Grenelle de l environnement, se multiplient. Elles

Plus en détail

Manuel Management Intégré

Manuel Management Intégré Manuel Management Intégré PREAMBULE Version 11 du 11 avril 2013 Ce manuel de management intégré présente les dispositions retenues par Enertherm pour satisfaire les exigences des normes : ISO 9001-2008

Plus en détail

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie

Total Energie Gaz. vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique. Certificats d Economies d Energie Total Energie Gaz vous accompagne dans vos démarches d efficacité énergétique Certificats d Economies d Energie l efficacite energetique : un enjeu economique et environnemental majeur Répartition de la

Plus en détail

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en

ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE. récupération d énergie. 100% des besoins en ECO-QUARTIER «CAP AZUR» CHAUFFER, FOURNIR EN EAU CHAUDE ET RAFRAÎCHIR AVEC DE L ENERGIE RECUPERÉE RESEAU DE CHALEUR DE L ECO- QUARTIER «CAP AZUR» A ROQUEBRUNE-CAP-MARTIN : Un réseau de chaleur innovant,

Plus en détail

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015

THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016. 10 septembre 2015 THÉMATIQUES DU FORUM PME ET INNOVATION 20 JANVIER 2016 10 septembre 2015 THÉMATIQUES PROPOSÉES A Concevoir, surveiller, maintenir et exploiter les grandes installations de production E Services énergétiques

Plus en détail

Les rendez-vous des métiers de l environnement

Les rendez-vous des métiers de l environnement Technicien d exploitation secteur Énergie Responsabilités, travail en équipe, diversité des missions, autonomie. Le technicien d exploitation Énergie intègre une équipe qui assure la maintenance préventive

Plus en détail

LINGOLSHEIM NaturéO Bien habiter pour bien vivre

LINGOLSHEIM NaturéO Bien habiter pour bien vivre LINGOLSHEIM NaturéO Bien habiter pour bien vivre * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur Cerqual. brochure lingolsheim_8p.indd

Plus en détail

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie.

La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. la laine de roche pourquoi La démarche HQE ou Haute Qualité Environnementale est une démarche volontariste d optimisation de la consommation d énergie. La démarche HQE permet de réduire la consommation

Plus en détail

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU

Enjeux du réseau de chaleur de la CPCU Concertation sur le projet de transformation du centre de traitement des déchets ménagers à Ivry-Paris 13 Groupe de Travail du 4 avril 2016 Thématique : Alternatives à la méthanisation sur site / valorisation

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

Ventilations d habitations, présentation et comparaison

Ventilations d habitations, présentation et comparaison DOSSIER VENTILATION Page 1 / 7 Ventilations d habitations, présentation et comparaison INTRODUCTION Nous passons 90 % de notre temps chez nous, dans des bureaux ou des usines, des moyens de transports,

Plus en détail

La consommation énergétique des bâtiments

La consommation énergétique des bâtiments La consommation énergétique des bâtiments Introduction Depuis la mise en place d une réglementation thermique (1974), la consommation énergétique des constructions neuves a été divisée par 2. Le Grenelle

Plus en détail

Bâtiments tertiaires. La performance énergétique au service de la qualité environnementale

Bâtiments tertiaires. La performance énergétique au service de la qualité environnementale Bâtiments tertiaires La performance énergétique au service de la qualité environnementale 84 81 39 38 33 30 LA HQE de l'énergie vironnement maintenance onfort visuel es nuisances itaire de l'air ts d'activités

Plus en détail

LYONNAISE DES EAUX INAUGURE VISIO, SON PREMIER CENTRE DE PILOTAGE 360 DU SERVICE DE L EAU DOSSIER DE PRESSE

LYONNAISE DES EAUX INAUGURE VISIO, SON PREMIER CENTRE DE PILOTAGE 360 DU SERVICE DE L EAU DOSSIER DE PRESSE LYONNAISE DES EAUX INAUGURE VISIO, SON PREMIER CENTRE DE PILOTAGE 360 DU SERVICE DE L EAU DOSSIER DE PRESSE 1 INAUGURATION DU PREMIER CENTRE VISIO SOMMAIRE 03 Lyonnaise des Eaux, engagée pour une nouvelle

Plus en détail

Chauffage, isolation et ventilation écologiques

Chauffage, isolation et ventilation écologiques Chauffage, isolation et ventilation écologiques Paul de haut Deuxième édition 2011 Groupe Eyrolles 2007, 2011 pour la présente édition, ISBN : 978-2-212-12998-4 PARTIE 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DES BÂTIMENTS

Plus en détail

NOUVEAU CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL MISE EN PLACE DE LA MAINTENANCE ET DE L EXPLOITATION

NOUVEAU CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL MISE EN PLACE DE LA MAINTENANCE ET DE L EXPLOITATION NOUVEAU CENTRE HOSPITALIER DE L UNIVERSITÉ DE MONTRÉAL MISE EN PLACE DE LA MAINTENANCE ET DE L EXPLOITATION 2 11 juin 2014 54 èmes journées IHF Ges3on patrimoniale Rajko STOKIC SOMMAIRE I - Contexte 1.1

Plus en détail

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions

La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions La réglementation thermique 2012 Les principes généraux et quelques définitions 15 septembre 2011 à LIMOGES - ESTER TECHNOPOLE Direction régionale de l'environnement, de l'aménagement et du logement du

Plus en détail

hydrobox Réversible Chauffage et rafraichissement, le confort tout au long l année Logements existants et constructions neuves - Idéal RT2012

hydrobox Réversible Chauffage et rafraichissement, le confort tout au long l année Logements existants et constructions neuves - Idéal RT2012 ** * POMPE À CHALEUR AIR / EAU hydrobox Réversible Chauffage et rafraichissement, le confort tout au long l année Logements existants et constructions neuves - Idéal RT2012 Version split - liaisons frigorifiques

Plus en détail

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec

Bâtiment France 2005 Energie en TWh/mois. Bâtiment France 2005 Electricité en TWh/mois. Climatisation. Chauffage elec. Eclairage Cuisson elec Résultats d'un scénario R&D Bâtiments France 5 sans fossiles publié dans la revue Futuribles, juin 8 Ch. Marchand, M-H. Laurent, R. Rezakhanlou, Y. Bamberger Version du La consommation actuelle en énergie

Plus en détail

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous

La Géothermie arrive à Bagneux. En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous La Géothermie arrive à Bagneux En 2016, un nouveau réseau de chaleur écologique et économique près de chez vous Le réseau de chaleur géothermique arrive à Bagneux La ville de Bagneux a fait le choix de

Plus en détail

Efficacité Energétique

Efficacité Energétique Le laboratoire Alvend fabrique des écologiques dont 20 % sont commercialisés par la société Fleur des Mauges. M. GABORY est le directeur de ces 2 sociétés qui se trouvent sur le même site à Somloire. L

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pose de la première de la chaufferie biomasse du PASA Réseau de chaleur d Autun 1/16

DOSSIER DE PRESSE. Pose de la première de la chaufferie biomasse du PASA Réseau de chaleur d Autun 1/16 Dossier de Presse DOSSIER DE PRESSE in situ [a]rchitectes Pose de la première de la chaufferie biomasse du PASA Réseau de chaleur d Autun 1/16 SOMMAIRE 1. Contexte 3 2. La future centrale biomasse 4 3.

Plus en détail

Inauguration du site rénové de la Cnav à Tours 13 juin 2014

Inauguration du site rénové de la Cnav à Tours 13 juin 2014 Inauguration du site rénové de la Cnav à Tours 13 juin 2014 Une réalisation exemplaire et éco-responsable du service public de la Sécurité sociale La démarche développement durable de la Cnav à Tours Nos

Plus en détail

Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration

Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration * RESIDENTIEL PETIT TERTIAIRE Solution Chauffage & Climatisation Je veux avoir la liberté de choisir MA SOLUTION en fonction de chaque confi guration Solution Je veux un confort optimal quelle que soit

Plus en détail

CHAPITRE 4 : SECTEUR TERTIAIRE

CHAPITRE 4 : SECTEUR TERTIAIRE CHAPITRE 4 : SECTEUR TERTIAIRE Table des matières CHAPITRE 4 : SECTEUR TERTIAIRE...1 1 Résumé...3 2 Introduction...3 3 Les données et la méthode utilisée...4 3.1 Sources de données...4 3.2 Méthodologie

Plus en détail

CRÉATEUR DE PERSPECTIVES,

CRÉATEUR DE PERSPECTIVES, COMMUNIQUÉ DE PRESSE 19 FÉVRIER 2015 Visuel 1 Visuel 2 CRÉATEUR DE PERSPECTIVES, LE GROUPE RAMERY CONFIRME LE SUCCÈS DE SA DIVERSIFICATION Né en 1972 dans le Nord [59], le Groupe Ramery est devenu une

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Une grue de 105 mètres de hauteur à la tour administrative

DOSSIER DE PRESSE. Une grue de 105 mètres de hauteur à la tour administrative Service départemental de communication interministérielle de la Corrèze Tulle, 17 juin 2014 DOSSIER DE PRESSE Une grue de 105 mètres de hauteur à la tour administrative Le mercredi 18 juin à 11 h 30 1

Plus en détail

30 %* >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie. >> La planète préservée. << easylife.dedietrich-thermique.

30 %* >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie. >> La planète préservée. << easylife.dedietrich-thermique. SOLAIRE BOIS POMPES À CHALEUR CONDENSATION FIOUL/GAZ 1 er septembre 2014 * sous conditions. Modification du Crédit d Impôt 30 %* En savoir plus sur dedietrich-thermique.fr Alezio Evolution P O M P E À

Plus en détail

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT

RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT Imprimé sur papier composé de 60 % de fibres recyclées, 40 % de fibres vierge RÉCUPÉRATION DE LA CHALEUR DES RÉSEAUX D ASSAINISSEMENT AU CŒUR DES VILLES, UN CHAUFFAGE ÉCOLOGIQUE À PARTIR DU RÉSEAU D ASSAINISSEMENT,

Plus en détail

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24

«HABITER» Pour en savoir plus, voir objectifs 6,7,9,11 et 13 du Livret des enjeux 24 1 «HABITER» A quoi ressemblera le logement du futur, plus largement sur le cadre de vie, sur les façons d habiter, la ville, le territoire, la planète. Le choix du lieu d habitat est structurant : ce sont

Plus en détail

Groupe de Travail Logement Social

Groupe de Travail Logement Social Groupe de Travail Logement Social MEMBRES DU GT LOGEMENT SOCIAL Président PLAN BATIMENT GRENELLE S DAMBRINE assisté de D AUBERT et C di COSTANZO (USH) J GATIER Association régionales d HLM AR Habitat Nord

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE

INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE DOSSIER DE PRESSE 9 AVRIL 2015 INAUGURATION DE LA CHAUFFERIE BIOMASSE UNE INSTALLATION CLE DE LA TRANSITION ENERGETIQUE DU TERRITOIRE Alain MARJOLET Directeur Général La Renaissance Immobilière Châlonnaise

Plus en détail

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle

Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Document pour les particuliers faisant construire une maison individuelle Les chocs pétroliers des années 70 nous ont fait réaliser que si nos logements étaient confortables, c était au prix d une utilisation

Plus en détail

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET

A LIRE ATTENTIVEMENT AVANT DE TRAITER LE SUJET SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS CONCOURS INTERNE ET DE TROISIEME VOIE DE TECHNICIEN TERRITORIAL SESSION 2012 EPREUVE Elaboration d un rapport technique rédigé à l aide

Plus en détail

Pourquoi un réseau de chaleur?

Pourquoi un réseau de chaleur? Elle crée en 2013 «Energie des Bassins», SAS au capital de 2 500 000 qui sera entièrement dédiée à la conception et à l exploitation de ce réseau. Dans un second temps, Energie des Bassins sera renforcée

Plus en détail

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES

Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE BROSSES DIRECTION DE LA COMMUNICATION ANCI BOURGOGNE FRANCHE-COMTE SERVICE DE PRESSE COMMUNIQUE DE PRESSE Janvier 2015 LA POSTE GRANGIER : EN AVANT LES TRAVAUX! ET DELOCALISATION DU BUREAU DE POSTE BOULEVARD DE

Plus en détail

ALFÉA EXTENSA + ALFÉA EXTENSA DUO +

ALFÉA EXTENSA + ALFÉA EXTENSA DUO + EXTENSA + EXTENSA DUO + POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER CONFORT DU CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE (DUO) OU DÉPORTÉE FAITES CONNAISSANCE AVEC... LA GAMME EXTENSA + Qu est-ce

Plus en détail

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE

Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France. TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Schéma Régional du Climat, de l Air et de l Energie de l Île-de-France TEDDIF - 22 mai 2014 SRCAE Introduction Le SRCAE : document stratégique régional Il fixe les grandes orientations stratégiques de

Plus en détail

il y a des économies dans l air!

il y a des économies dans l air! Avec les Pompes à Chaleur... il y a des économies dans l air! Jusqu à 70% d économies de chauffage (1) Crédit d impôt possible jusqu à 8 000 (1) et 5 fois moins d émissions de CO 2 (1) Chauffage & Climatisation

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015

DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 DOSSIER DE PRESSE - 26 janvier 2015 Contact : Agence LAIR et ROYNETTE 01 43 70 24 64 LR@lair-roynette.fr Philippe LAIR 06 09 84 85 34 ph.lair@lair-roynette.fr L agence LAIR et ROYNETTE Créée en 1988, l

Plus en détail

UN ACTEUR GLOBAL DU BATIMENT AU SERVICE DE VOS PROJETS.

UN ACTEUR GLOBAL DU BATIMENT AU SERVICE DE VOS PROJETS. UN ACTEUR GLOBAL DU BATIMENT AU SERVICE DE VOS PROJETS. B AT I R AV E C PA S S I O N E T S E N G A G E R LA FORCE D UN GROUPE Structure dynamique à taille humaine, le Groupe Tarouen est reconnu depuis

Plus en détail

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité, Loi du 7 février 2012 Entrée en vigueur :... modifiant la loi sur l énergie Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu le message du Conseil d Etat du 13 septembre 2011 ; Sur la proposition de cette autorité,

Plus en détail

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés

DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés DU DIAGNOSTIC ENERGETIQUE DU BATI ANCIEN A LA DIFFUSION DES CONNAISSANCES Méthodologie et cas pratiques de villes françaises à secteurs protégés Anaïs Cloux Chargée de mission Patrimoine et Développement

Plus en détail

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts?

L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? L IMMOBILIER DURABLE en tertiaire neuf et dans l existant Quelles solutions? Quels coûts? Colloque Sorbonne Immo-RICS 23 juin 2010 23/06/2010 1 SOMMAIRE 1. 1. L Immobilier Durable Quelles définitions?

Plus en détail

SIGNATURE DU PACTE ENERGIE SOLIDARITE

SIGNATURE DU PACTE ENERGIE SOLIDARITE SIGNATURE DU PACTE ENERGIE SOLIDARITE DOSSIER DE PRESSE - MARS 2015 SOMMAIRE COMMUNIQUÉ DE PRESSE P 3 LE PACTE ENERGIE SOLIDARITE P 4 LA CONVENTION DE PARTENARIAT EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LA PRECARITE

Plus en détail

DESIGN & SERVICES TECHNIQUES

DESIGN & SERVICES TECHNIQUES DESIGN & SERVICES TECHNIQUES Les standards Techniques Accor Optimisation de notre empreinte environnementale 18 novembre 2010 SOMMAIRE Les standards Techniques Accor Optimisation de notre empreinte environnementale

Plus en détail

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale :

PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : PRISE EN COMPTE DE L ENVIRONNEMENT AU SEIN DU CONSEIL REGIONAL D AQUITAINE ET DISPOSITIF D ECO-CONDITIONNALITE DES AIDES I Présentation générale : 1 -la politique sectorielle 2 - les applications au sein

Plus en détail

LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ D'ORIGINE THERMIQUE

LA PRODUCTION D'ÉLECTRICITÉ D'ORIGINE THERMIQUE La production d électricité à partir des centrales thermiques est la plus répandue dans le monde. En effet, le gaz, le charbon et le fioul, utilisés comme combustibles, sont des ressources naturelles abondantes.

Plus en détail

Cahier votre implantation sur les parcs d activités

Cahier votre implantation sur les parcs d activités Cahier votre implantation sur les parcs d activités édition 2013 Implantation mode d emploi Ce livret est destiné à vous accompagner dans la réalisation de votre projet. Conçu comme une véritable source

Plus en détail

FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION»

FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION» 1 FICHE OX «CLIMATISATION A ABSORPTION» 1. Contexte Enjeux La climatisation (on pense avant tout «froid»), principalement dans le tertiaire mais aussi de plus en plus dans le résidentiel, apporte plus

Plus en détail

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010

Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 Réglementation thermique «Grenelle Environnement 2012» 6 juillet 2010 L élaboration de la RT 2012 Une concertation large et structurée 2 ans de travaux depuis septembre 2008 13 groupes de travail thématiques

Plus en détail

Communiqué de presse. Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux

Communiqué de presse. Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux Communiqué de presse Lancement de la plate-forme AXO Un outil innovant de gestion de projets architecturaux La plateforme AXO est une interface collaborative qui propose une approche innovante de l assistance

Plus en détail

Le BRGM et l ADEME : les acteurs du développement de la géothermie

Le BRGM et l ADEME : les acteurs du développement de la géothermie Direction de la Communication et des Editions Attachée de Presse Laurence Guillemain : 02 38 64 39 76 l.guillemain@brgm.fr Le BRGM et l ADEME : les acteurs du développement de la géothermie Salon International

Plus en détail

QUI ET POURQUOI LA RT2012?

QUI ET POURQUOI LA RT2012? QUI ET POURQUOI LA RT2012? La réglementation thermique 2012 s applique à la quasi-totalité des bâtiments dont le permis de construire a été déposé après 01 janvier 2013, à quelques exceptions près. La

Plus en détail

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur

Compétitivité énergétique des entreprises Usine du futur Appel à projets Compétitivité énergétique des entreprises 2016 Usine du futur 1 I. Contexte S inscrivant dans le cadre des 34 plans industriels et le développement de l Usine du Futur, le Conseil régional

Plus en détail

Refroidissement d air adiabatique : confort d été sans climatisation

Refroidissement d air adiabatique : confort d été sans climatisation PAROLE D EXPERT Vu sur: http://conseils.xpair.com/ Refroidissement d air adiabatique : confort d été sans climatisation Par Gérard GAGET Société COOLEA Mars 2016 LA PROBLEMATIQUE Les solutions de confort

Plus en détail

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles

Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Contrôle périodique des installations de climatisation et de pompes à chaleur réversibles Mardi 11 février 2014 Soizic BERNARD : Chef de service Performance HSE Simon LANDREAU : Ingénieur thermicien Principe

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Janvier 2013. Contact presse : Terre d info Nathalie Chornowicz 03 88 13 25 04 06 83 11 80 77 nathalie@terredinfo.

DOSSIER DE PRESSE. Janvier 2013. Contact presse : Terre d info Nathalie Chornowicz 03 88 13 25 04 06 83 11 80 77 nathalie@terredinfo. DOSSIER DE PRESSE Janvier 2013 Contact presse : Terre d info Nathalie Chornowicz 03 88 13 25 04 06 83 11 80 77 nathalie@terredinfo.fr LE MOT DU MAIRE DE METZ La centrale à biomasse d UEM, projet innovant

Plus en détail

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive

La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive 20 Terre CuiTe et ConsTruCTion La construction massive passive La solution de terre cuite pour la maison passive Habitation à Gand Architecte: Kristof Cauchie - Bureau d études: 3DB Alors que, jusqu il

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012

Chauffage des bâtiments Considérations générales. Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech. Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW. Le 18 septembre 2012 1 Chauffage des bâtiments Considérations générales Jean-Jacques KLEINEN Ecobatech Nicolas SPIES ir, Conseiller énergie à la CCW Le 18 septembre 2012 Cycle d information «Energie et construction» Introduction

Plus en détail

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE

Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE. VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Nouveau Siège de la Banque Populaire de l Ouest DOSSIER DE PRESSE VISITE DE CHANTIER Parc Edonia - Groupe LAMOTTE Juillet 2014 1 FUTUR SIEGE DE LA BANQUE POPULAIRE DE L OUEST : DERNIERE LIGNE DROITE POUR

Plus en détail

MC FRANCE PARTENAIRE DE GREEN OFFICE : UNE NOUVELLE GENERATION DE MENUISERIES 100 % ECO-PERFORMANTES

MC FRANCE PARTENAIRE DE GREEN OFFICE : UNE NOUVELLE GENERATION DE MENUISERIES 100 % ECO-PERFORMANTES Communiqué de Presse juin 2011 MC FRANCE PARTENAIRE DE GREEN OFFICE : UNE NOUVELLE GENERATION DE MENUISERIES 100 % ECO-PERFORMANTES Signé par Ion Enescu du Cabinet A115 pour Bouygues Immobilier, Green

Plus en détail

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière»

Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Dossier de Presse I 14 Novembre 2012 Ville d Avignon Cofely Ineo, Groupe GDF SUEZ Avignon, le Grand Avignon et Cofely Ineo signent un partenariat «lumière» Partenariat, Public-Privé pour l optimisation

Plus en détail

Les pompes à chaleur réduisent les coûts d énergie, pas le confort

Les pompes à chaleur réduisent les coûts d énergie, pas le confort TECHNIQUE DE LA POMPE À CHALEUR Les pompes à chaleur réduisent les coûts d énergie, pas le confort Pour le chauffage et la production d eau chaude sanitaire en nouvelle construction et en rénovation La

Plus en détail

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs

Les formations aux ENERGIES RENOUVELABLES au lycée Déodat de Séverac et ailleurs 1- L énergie primaire* dans le monde pour comprendre la place des énergies renouvelables : Une grande partie de l énergie utilisée aujourd hui dans le monde (plus de 80%) provient de gisements de combustibles

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2014

DOSSIER DE PRESSE 2014 DOSSIER DE PRESSE 2014 Contact Presse Camille Jullien presse@dualsun.fr 06 27 29 19 81 Chaleur et électricité : double coup de soleil! Pôle de l Etoile - 38 rue Frédéric Joliot Curie 13 451 Marseille +33

Plus en détail

Devenir Concessionnaire

Devenir Concessionnaire Devenir Concessionnaire Inspirées de vos envies Réaliser leur rêve! A Propos des MAISONS PUZZLE Un concept NOVATEUR et INTERACTIF en constante évolution depuis plus de 30 ANS! La Maison à Ossature Acier

Plus en détail

Contribuer à Solvabiliser les ménages modestes par la réduction des dépenses en énergie dans le logement

Contribuer à Solvabiliser les ménages modestes par la réduction des dépenses en énergie dans le logement Contribuer à Solvabiliser les ménages modestes par la réduction des dépenses en énergie dans le logement Permettre la réduction des besoins énergétiques des logements grâce à des constructions performantes

Plus en détail

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE

COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE COMPTE RENDU DEMARCHE ENVIRONNEMENTALE MAITRE D OUVRAGE EHPAD Debrou - Joué-lès-Tours (37) OPERATION PHASE Projet de construction et restructuration de l établissement Profil et incidences de la démarche

Plus en détail

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Intervenant - Fédération de la Plasturgie et des composites Intervenant - EDF Entreprises Intervenant - ACDI 1 Document : compléter

Plus en détail

ALFÉA EXTENSA + ALFÉA EXTENSA DUO +

ALFÉA EXTENSA + ALFÉA EXTENSA DUO + EXTENSA + EXTENSA DUO + POMPE À CHALEUR AIR/EAU SPLIT INVERTER CONFORT DU CHAUFFAGE BASSE TEMPÉRATURE EAU CHAUDE SANITAIRE INTÉGRÉE (DUO) OU DÉPORTÉE * *Modèles et 6 en cours de certification, consulter

Plus en détail

Annexe promotion du gaz.doc 1

Annexe promotion du gaz.doc 1 Annexe : Présentation des actions de promotion du gaz naturel Depuis 2008, la promotion de l énergie gaz naturel est l un des grands enjeux de GrDF et constitue un poste de dépense à part entière pris

Plus en détail

Dossier de presse. Avec l ouverture du Centre d entreprises La Sille (Ghislenghien), IDETA étend son réseau de bâtiments destinés à l accueil des PME

Dossier de presse. Avec l ouverture du Centre d entreprises La Sille (Ghislenghien), IDETA étend son réseau de bâtiments destinés à l accueil des PME Ghislenghien, le 31 mai 2011 Dossier de presse Avec l ouverture du Centre d entreprises La Sille (Ghislenghien), IDETA étend son réseau de bâtiments destinés à l accueil des PME Ce 31 mai, l Agence intercommunale

Plus en détail

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier

Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Exemplarité de l État en Essonne sur son patrimoine immobilier Le contexte et les enjeux du secteur du bâtiment En France Le Bâtiment est en France le plus gros consommateur d énergie parmi tous les secteurs

Plus en détail

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE

V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE V - GÉRER L ÉNERGIE ET LUTTER CONTRE LE CHANGEMENT CLIMATIQUE LA SITUATION À PARIS V.1 - FAVORISER LA SOBRIÉTÉ ÉNERGÉTIQUE La maîtrise de l énergie et plus largement la politique de lutte contre les changements

Plus en détail

DAMMARIE-LÈS-LYS. Rêve de Castille. Propriétaire?... un privilège enfin réalisable!

DAMMARIE-LÈS-LYS. Rêve de Castille. Propriétaire?... un privilège enfin réalisable! * DAMMARIE-LÈS-LYS Rêve de Castille Propriétaire?... un privilège enfin réalisable! * Cet immeuble fera l objet d une demande de label BBC -, bâtiment basse consommation auprès de l organisme certificateur

Plus en détail

STRASBOURG. Une résidence remarquée et remarquable

STRASBOURG. Une résidence remarquée et remarquable STRASBOURG Une résidence remarquée et remarquable * Programme réalisé en conformité avec les niveaux Une résidence remarquée et remarquable Devenez propriétaire de votre résidence principale en bénéficiant

Plus en détail

Etude de marché: Le potentiel de la climatisation solaire

Etude de marché: Le potentiel de la climatisation solaire Etude de marché: Le potentiel de la climatisation solaire Etudes de marché, potentiel et prévision de développement pour la climatisation solaire en France et en Europe Amandine LE DENN TECSOL SA 18/01/2008

Plus en détail

Matinales Smart Home IGNES

Matinales Smart Home IGNES Matinales Smart Home IGNES Didier Geig Directeur Commercial division Power & Distribution France Jeudi 27 septembre 2012 Un monde qui change 2 L entrée dans la nouvelle ère de l énergie est une réalité

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê 2 011,Ê I SBNÊ :Ê 9 78-2 - 212-12979 - 3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie

Plus en détail

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles.

Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Sujets discutés. Atteinte des cibles. Le leadership des gestionnaires de bâtiments institutionnels : une cible, un bilan, un défi! Michel Fournier, ingénieur Bureau de l efficacité et de l innovation énergétiques Sujets discutés Atteinte des

Plus en détail

Vence, cité d art et d azur

Vence, cité d art et d azur Vence, cité d art et d azur La beauté du site, la lumière incomparable qui illumine les pierres et les toits de la ville ont inspiré les plus grands peintres : Matisse, Dufy, Dubuffet, Soutine On y retrouve

Plus en détail