STRATEGIES MARKETING. Licence S8 et 9 : politique de distribution

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "STRATEGIES MARKETING. Licence 3 2010-2011. S8 et 9 : politique de distribution"

Transcription

1 STRATEGIES MARKETING Licence S8 et 9 : politique de distribution Professeur : Alain Debenedetti

2 Introduction L importance de la distribution Pour le fabricant : comment atteindre ses clients finaux? Pour le consommateur : comment trouver facilement les produits qui correspondent à ses attentes? Pour le distributeur : comment acheter et revendre ses produits?

3 Plan 1. Définition et histoire de la distribution Définitions et fonctions Un bref historique 2. La structure de la distribution en France 3. La stratégie de distribution du fabricant 4. Le marketing du distributeur

4 Définition et histoire de la distribution Définition et fonctions La distribution des produits : une étape cruciale! Pour le fabricant Conditionne rencontre offre demande Pour le distributeur Ventes non garanties

5 Définition et histoire de la distribution Définition et fonctions Les grandes fonctions du distributeur : Distribution physique : Transport, manutention Éclatement Assortiment Stockage Services : Fonctions financières Fonctions d accompagnement de la transaction

6 Définition et histoire de la distribution Définition et fonctions Poids de la distribution en France : Un secteur d activité majeur 10% de la valeur ajoutée nationale 13% des emplois 22% des entreprises (quelques géants, beaucoup de petits ) Une immense diversité. Exemple des bonbons gélifiés

7 Définition et histoire de la distribution Définition et fonctions Le classement des enseignes en France (Source: LSA, 28 août 2008) : 1. Leclerc 2. Carrefour (n 2 mondial, avec 82 milliards de CA) 3. Intermarché 4. Auchan 5. Champion (Carrefour) 6. Super U (Système U) 7. Géant (Casino) 8. Lidl

8 Définition et histoire de la distribution Bref historique de la distribution : les prémisses 1852 : Le Bon Marché 1879 : Woolworth 1916 : Saunders 1930 : King Cullen 1949 : Leclerc 1954 : FNAC 1957 : Bardou 1963 : Carrefour 1969 : Cap 3000 et Parly : Telemarket 1988 : Aldi Et aujourd hui?

9 Plan 1. Définition et histoire de la distribution 2. La structure de la distribution en France Critères de classification des lieux de vente Panorama de la distribution par formule de vente 3. La stratégie de distribution du fabricant 4. Le marketing du distributeur

10 La structure de la distribution en France Les critères de classification des lieux de vente largeur profondeur Incroyable diversité Assortiment de l appareil étroit commercial Assortiment large français Quels critères pour dresser une typologie? Magasins de dépannage Nature des produits vendus Magasins populaires Peu Petit commerce de proximité Taille des points de vente Supermarchés de Supérettes Cible Catalogue de VPC choix Stations service beaucoup de choix Niveau de service Degré d indépendance (300 à 400 références homogènes) Commerce indépendant Commerce intégré Commerce associé Structure de l assortiment Largeur Profondeur Magasins spécialisés (3 000 à références variées) Hypermarchés Grands magasins (1000 à 5000 références homogènes) ( à références variées)

11 La structure de la distribution en France Panorama de la distribution par formule de vente Une vision synthétique Vente en magasin Vente hors magasin Alimentaire Non alimentaire Vente à distance Autres HM / SM / superette Hard discount Grands magasins GSS Commerce en ligne Vente par catalogue Marchés Automates Vide grenier, etc. Carrefour Portet sur Garonne : m²

12 Plan 1. Définition et histoire de la distribution 2. La structure de la distribution en France 3. La stratégie de distribution du fabricant Problématique Canaux et circuits de distribution Choisir un circuit de distribution 4. Le marketing du distributeur

13 La stratégie de distribution du fabricant Problématique Question pour tout fabricant : comment commercialiser l offre? Un ou plusieurs intermédiaires? Quel(s) type(s) d intermédiaire(s)? Comment choisir le ou les intermédiaires? Comment gérer sa relation avec les intermédiaires?

14 La stratégie de distribution du fabricant Circuits et canaux de distribution (1) Circuits de distribution : une route, des intermédiaires Circuit direct Un niveau (circuit court) Deux niveaux Trois niveaux FABRICANT grossiste grossiste Semi grossiste détaillant détaillant détaillant CONSOMMATEUR Quatre niveaux importateur grossiste Semi grossiste détaillant

15 La stratégie de distribution du fabricant Circuits et canaux de distribution (3) Canaux de distribution : Ensembles d intervenants ou d intermédiaires de même nature (ex : hypermarchés, commerce en ligne, grossistes)

16 La stratégie de distribution du fabricant Circuits et canaux de distribution (4) Une stratégie qui doit tenir compte de différents facteurs : Perte de contrôle Niveau de performance des intermédiaires Décision à long terme

17 La stratégie de distribution du fabricant Choix du circuit / canal de distribution Les facteurs de choix d un type d intermédiaire : La nature du produit L environnement Arbitrage coût / degré de contrôle

18 La stratégie de distribution du fabricant Choix du circuit / canal de distribution Choix de l intensité de la couverture : Distribution intensive Distribution exclusive Distribution sélective

19 La stratégie de distribution du fabricant Choix du circuit / canal de distribution Évaluation des intermédiaires de distribution: Bonne couverture du marché cible Canal adapté aux attentes des meilleurs clients Potentiel et évolution du canal Correspondance d image Coût Degré de contrôle et évaluation des risques de conflit et de leur répercussions

20 Plan 1. Définition et histoire de la distribution 2. La structure de la distribution en France 3. La stratégie de distribution du fabricant 4. Le marketing du distributeur Marketing mix spécifique Les différentes facettes du retailing mix

21 Le marketing du distributeur Le retailing mix : marketing mix spécifique... Producteur (Business) Trade Mkg Distributeur (Retail) Marketing Mix Consommateurs (Consumers) Retailing Mix

22 Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix Deux niveaux à appréhender : L enseigne Le magasin Deux niveaux de stratégies : Global Local

23 Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix Le produit = assortiment / marques Le prix = définition prix et marges La communication = en externe / sur le point de vente La distribution = localisation des points de vente, méthodes de vente, agencement et merchandising

24 Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix Le produit Concevoir un assortiment : quels produits marque quelles caractéristiques Taille Construction Gérer la marque de distributeur pourquoi une MDD? quel type de MDD?

25 Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix Le prix Perception du prix par le consommateur méconnaissance générale des prix prix réel moins important que image prix sensibilité au prix variable en fonction de la cherté, de la fréquence d achat, de la catégorie de produit Marges : prix d achat + marge

26 Fixation des prix Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix coefficient pour passer d un prix d achat à un prix de vente compensation entre prix volonté d être le moins cher possible Politiques de prix High & Low prices : compenser prix faibles par prix forts optique rentabilité Everyday low prices : prix bas continus sans promos optique développement

27 Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix La communication : deux supports Externe : objectif à moyen et long terme faire connaître et faire aimer Axes des messages : positionnement et valeurs de l entreprise Interne (= en magasin) : objectif à court terme Faire acheter Promotion : de nombreux outils

28 Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix La distribution localisation des points de vente : où installer mon point de vente : calcul de la zone de chalandise analyser la clientèle locale : géomarketing

29 Les différentes facettes du retailing mix 1 - COMPRENDRE QUI SONT NOS CLIENTS ET NON CLIENTS Carte EXPERIAN actualisée - Décembre 2005 Poids de CA par Zone CBL : 39% en Cœur de Zone 26,4% en Zone de bascule 16,6% en Zone Large

30 Les différentes facettes du retailing mix 1 - COMPRENDRE QUI SONT NOS CLIENTS ET NON CLIENTS 1.2 Typologie des foye rs B- Aisance et culture : 36% Doubles actifs managers vivant dans un niveau de confort important, dotés d un fort patrimoine, et axés vers la culture et les loisirs A- Intelligentsia plurielle : 30% Jeunes ménages résidant essentiellement Paris intra muros avec un haut niveau de diplôme et une forte appétence aux produits technologiques E- Jeunes familles en banlieue : 23% Familles des banlieues des grandes agglomérations pour l essentiel, proches des gros pôles de consommation, hyper consuméristes, technophiles et Hyperactifs I- Classe moyenne populaire : 9% Population de familles parfois monoparentale, essentiellement résidente de l agglomération parisienne et originaire de l étranger, employés de bureaux mais exposés au chômage, avec une volonté d être de vrais consommateurs Mosaic Zone Totale Indice mag/région Indice mag/france Intelligentsia plurielle - 30,4% Aisance et Culture - 36,0% Séniors aisés et tradition - 0,7% Ancrage local et métiers techniques - 0,0% 0 0 Jeunes familles en banlieue - 22,8% Séniors urbains - 0,2% 29 2 Petit ménage en ville - 0,0% 0 0 Etudiants et jeunes cadres - 0,7% Classe moyenne populaire - 9,2% Familles dans la précarité - 0,0% 0 0 Tradition ouvrière - 0,1% 5 0 Artisans, commerçants et retraités - 0,0% 0 0 Familles ouvrières et agriculteurs - 0,0% 0 0 Tradition rurale - 0,0% 0 0 TOTAL - 100,0% - -

31 La distribution Le marketing du distributeur Les différentes facettes du retailing mix méthodes de vente vendeurs ou non, LS ou vente assistée, click and mortar? Merchandising et mkg sensoriel architecture du magasin, gestion des flux de clientèle organisation de la surface de vente sur le plan visuel ou olfactif

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique de distribution La Stratégie de Distribution Séance 3 I Les circuits de distribution 1.1 Les fonctions de la distribution 1.2 La longueur des circuits 1.3 La rémunération

Plus en détail

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting)

Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think Consulting) الشراكة المؤسسة الا نتاجیة وقطاع التوزیع الواسع( بین التجزي ة) تجارة Partenariat Producteur Grande Distribution Sofiane Messalta Maitre Assistant (Université Sétif 1) Farid Alleg Consultant ( Pro-Think

Plus en détail

La politique de distribution

La politique de distribution La politique de distribution Chapitre 6 Les grandes évolutions de la distribution en France Grande distribution Internationalisation Ré enchantement Internet Les objectifs en distribution Positionnement

Plus en détail

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio Organisation et tendances de la distribution des produits bio 1-Quelques généralités sur la distribution La fonction économique principale de la distribution est de rendre un produit accessible au consommateur

Plus en détail

Histoire du Marketing Mix

Histoire du Marketing Mix Histoire du Marketing Mix On appelle circuit de distribution l ensemble des intervenants qui prennent en charge les activitås de distribution c'est-ç-dire les activitås qui font passå un produit de son

Plus en détail

LES FORMES DE COMMERCE

LES FORMES DE COMMERCE LES FORMES DE COMMERCE A. Commerce de gros et commerce de détail: 1. Définitions : a) Commerce de détail : Consiste à vendre un assortiment large de produits en petites quantités à un consommateur final

Plus en détail

Mix Distribution : où vendre ses produits?

Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous droits de reproduction réservés 1 mondirecteurmarketing N attendez pas d être grand pour croître! Mix Distribution : où vendre ses produits? 28/07/2010 Confidentiel - Tous

Plus en détail

Le titre du document. Grande distribution. LTR 111, logistique de distribution. Nathalie Mattiuzzo. Département Villes, Echanges, Territoires

Le titre du document. Grande distribution. LTR 111, logistique de distribution. Nathalie Mattiuzzo. Département Villes, Echanges, Territoires Département Villes, Echanges, Territoires LTR 111, logistique de distribution Le titre du document Grande distribution Nathalie Mattiuzzo 31 Mars 2015 1 1 Importance de la GD ; données de base La logistique

Plus en détail

Module CTXT : Le contexte du management de l unité commerciale

Module CTXT : Le contexte du management de l unité commerciale Module CTXT : Le contexte du management de l unité commerciale DOSSIER MERCATIQUE BTS MUC CTXT 3 : LES UNITES COMMERCIALES G.R.C. Au préalable Ressources nécessaires : - Manuel Nathan G.R.C. p. 7 à 20

Plus en détail

Gestion des marchandises

Gestion des marchandises CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Examens 2009 GESTIONNAIRES DU COMMERCE DE DÉTAIL Série 1A Nom :... Prénom :... No :... Experts :...... Durée de l'épreuve : Moyen auxiliaire

Plus en détail

COMMENT. renforce votre enseigne? 2 utilisations possibles

COMMENT. renforce votre enseigne? 2 utilisations possibles COMMENT renforce votre enseigne? 2 utilisations possibles Poitiers, une stratégie de développement, un schéma commercial d agglomération : affirmée Quatre objectifs : Définir les perspectives d évolution

Plus en détail

THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 2 : Diversité et caractéristiques des unités commerciales.

THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 2 : Diversité et caractéristiques des unités commerciales. THÈME 5 : DISTRIBUER L OFFRE. CHAPITRE 2 : Diversité et caractéristiques des unités commerciales. I. Les unités commerciales physiques. Une unité commerciale physique nécessite le déplacement réel du client

Plus en détail

MARKETING # BASES. Séquence 5. Licence 3 Eco-Gestion

MARKETING # BASES. Séquence 5. Licence 3 Eco-Gestion MARKETING # BASES Séquence 5 Licence 3 Eco-Gestion 11/11/2014 gilles.catuli@u-pem.fr MARKETING. # BASES. L3 1 MIT M5C SÉQUENCE 5 : GERER LA RELATION CLIENT. DISTRIBUER ET VENDRE Stratégies push et pull

Plus en détail

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN

BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN GD 01 BIEN ACCUEILLIR LE CLIENT EN MAGASIN Durée : 7 heures 990 HT / jour Dates : à définir en 2012 Maîtriser les techniques d accueil Etre capable de mettre en place de nouveaux comportements visant à

Plus en détail

1 Les principaux critères

1 Les principaux critères C H A P I T R E 1 Les principaux critères de différenciation des points de vente Compétences C.4.1.1. Situer le point de vente dans l appareil commercial Repérer la forme de commerce du point de vente

Plus en détail

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16

SOMMAIRE. Présentation 3. Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 Présentation 3 Chapitre 1 Le concept de marketing 15 1 Définitions 15 Marketing de l offre 15 Marketing de la demande 16 Marketing de l échange 16 2 Principaux outils du marketing 16 3 Les critiques envers

Plus en détail

OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE

OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE OBSERVATOIRE TENDANCES DU MARCHE ALIMENTAIRE ETAT des LIEUX SEPTEMBRE 2014 ZOOM GRANDE DISTRIBUTION SOMMAIRE 1. La consommation alimentaire 2. Les circuits 3. L offre 4. Les enseignes 1-Consommation alimentaire

Plus en détail

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage

La proximité des magasins Hard. Discount : possible avantage CHAPITRE La proximité des magasins Hard Discount : possible avantage concurrentiel 3.1. Le consommateur recherche toujours plus de proximité 90 3.2. L évolution des implantations des magasins Hard Discount

Plus en détail

COURS DE MARKETING LE MERCHANDISING

COURS DE MARKETING LE MERCHANDISING COURS DE MARKETING LE MERCHANDISING Disponible en PPT sur www.layebamba.com DEFINITIONS ET CONCEPTS CLE DU MERCHANDISING L Institut français du merchandising définit le merchandising comme «un ensemble

Plus en détail

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19

Présentation 5. Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 S ommaire Présentation 5 Chapitre 1 La démarche marketing 19 1 Définitions 19 A. Le marketing de l offre 19 B. Le marketing de la demande 20 C. Le marketing de l échange 21 2 Une histoire du marketing

Plus en détail

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution

Chapitre 21 Les objectifs de la distribution et le rôle du réseau I. Les finalités de la distribution I. Les finalités de la distribution 1. La maîtrise des flux La mise à disposition des produits au consommateur final est réalisée par un enchaînement d opérations qui se matérialisent par des flux. Schématiquement,

Plus en détail

Publié le 4 novembre 2013

Publié le 4 novembre 2013 Publié le 4 novembre 2013 Commerces d aujourd hui et de demain : vision des Français Sondage auprès des Français Votre contact : Irina Tshelnakova Directrice Conseil / Responsable du pôle Activation Marketing

Plus en détail

Chambre Régionale R Commerce et d Industrie d Champagne-Ardenne

Chambre Régionale R Commerce et d Industrie d Champagne-Ardenne Chambre Régionale R de Commerce et d Industrie d Champagne-Ardenne nouveaux consommateurs Nouveaux enjeux, nouveaux défisd Philippe RUCHETON Directeur de Recherche CCA International problèmes humains d

Plus en détail

Décision n 14-DCC-83 du 17 juin 2014 relative à la prise de contrôle exclusif par Casino Guichard-Perrachon de la société PLMP

Décision n 14-DCC-83 du 17 juin 2014 relative à la prise de contrôle exclusif par Casino Guichard-Perrachon de la société PLMP RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-83 du 17 juin 2014 relative à la prise de contrôle exclusif par Casino Guichard-Perrachon de la société PLMP L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux

La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux FÉDÉRATION POUR L URBANISME ET LE DÉVELOPPEMENT DU COMMERCE SPÉCIALISÉ Paris - 5 novembre 2014 La vacance commerciale s emballe dans les centres commerciaux La vacance commerciale a augmenté de 50 % dans

Plus en détail

Chapitre 5 : La politique de distribution

Chapitre 5 : La politique de distribution Chapitre 5 : La politique de distribution (Extraits du support des cours de MM. Berset et Di Meo) 1. Notion de distribution Ensemble des opérations qui permettent d acheminer un produit du lieu de production

Plus en détail

Conseil de développement du 17/10/2011

Conseil de développement du 17/10/2011 Conseil de développement du 17/10/2011 Vous présenter : Le Portrait de l aire urbaine d Orléans Actualisation du portrait réalisé en 2002 Analyse du territoire à travers 5 thèmes (déplacement, démographie,

Plus en détail

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché.

Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Définition: La politique de distribution consiste à choisir le réseau, les partenaires qui seront chargés de distribuer le produit sur le marché. Les étapes de la commercialisation Les opérations d acheminement

Plus en détail

1. Démarche SCP. Segmenter cibler- positionner

1. Démarche SCP. Segmenter cibler- positionner 1. Démarche SCP Segmenter cibler- positionner 1.1. Segmenter Marketing de masse : production de masse car marché relativement homogène Marketing segmenté : produits différents en fonction des goûts des

Plus en détail

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente.

Tous les termes de cette définition doivent être parfaitement définis pour la qualité des résultats de cette étude permanente. LES PANELS DE DISTRIBUTEURS. Le fonctionnement et l utilisation des données. Définition Un panel est une étude permanente de recueil d informations (achat, vente, lecture, TV, radio etc.) auprès d un échantillon

Plus en détail

Présentation àla Matinale des Réseaux

Présentation àla Matinale des Réseaux Présentation àla Matinale des Réseaux Mars 2011 www.asterop.com Sommaire Rapide Présentation du Géomarketing Les solutions de développement de réseau Les études d implantation : DIP, potentiel théorique

Plus en détail

Commerces et centres commerciaux au Pays Basque : quelle cohabitation? CCI Bayonne Pays Basque 2 octobre 2012

Commerces et centres commerciaux au Pays Basque : quelle cohabitation? CCI Bayonne Pays Basque 2 octobre 2012 Commerces et centres commerciaux au Pays Basque : quelle cohabitation? CCI Bayonne Pays Basque 2 octobre 2012 L Institut pour la Ville et le Commerce Présenta*on Collectivités territoriales et leurs aménageurs

Plus en détail

LE FONCTIONNEMENT MARKETING DES GRANDES SURFACES :

LE FONCTIONNEMENT MARKETING DES GRANDES SURFACES : LE FONCTIONNEMENT MARKETING DES GRANDES SURFACES : A ) La rémunération de la grande distribution : 1. La facturation entre fabricant et grossistes : Pour tenter de contrôler les marges et par là les prix

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial du Département de Vaucluse. Annexe : Fiches pôles

Schéma de Développement Commercial du Département de Vaucluse. Annexe : Fiches pôles Schéma de Développement Commercial du Département de Vaucluse Annexe : Fiches pôles Juillet 2004 Avec le concours financier de : Et la participation des équipes de : La Chambre de Commerce et d Industrie

Plus en détail

LE RESEAU DE DISTRIBUTION * * * * * La diversité des réseaux de distribution

LE RESEAU DE DISTRIBUTION * * * * * La diversité des réseaux de distribution THEME 5 LE RESEAU DE DISTRIBUTION * * * * * Chapitre 1 La diversité des réseaux de distribution Pour satisfaire nos envie d achats, nous avons de nombreuses possibilités : nous pouvons entrer dans différents

Plus en détail

N I E L S E N T R E N D S

N I E L S E N T R E N D S N I E L S E N T R E N D S R É S U LTAT S AU 2 9 N O V E M B R E 2 0 1 5 S Y N T H È S E Le PGC+FLS est en croissance de +0,5% en valeur sur la dernière période de 4 semaines (+1,1% en cumul à date). Cette

Plus en détail

Résultats publiés le 8 Mars 2015

Résultats publiés le 8 Mars 2015 Résultats publiés le 8 Mars 2015 «Si c était une personne ou comment sont perçues les plus grandes enseignes en France?» Sondage auprès des Français sur les enseignes GMS, HD & Bio Votre contact : Irina

Plus en détail

La distribution. Première partie : le cours. Sommaire de l enseignement. Sommaire du cours. Plan de la présentation

La distribution. Première partie : le cours. Sommaire de l enseignement. Sommaire du cours. Plan de la présentation La distribution Sommaire de l enseignement BIBLIOGRAPHIE CAS & EXERCICES Photo Marc Benoun COURS GLOSSAIRE TÉMOIGNAGES http://www.service-public.fr/accueil/images-actu/supermarche.jpg Sommaire du cours

Plus en détail

Cours de Distribution Merchandising

Cours de Distribution Merchandising Chapitre 7 : Le Merchandising et l allocation du linéaire A) Objectif et évolution du marchandisage En début de séminaire de chefs d entreprises commerciales de tous les pays, Bernardo Trujillo, «le pape

Plus en détail

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne

Chap 12 : Le prix. I. La fixation du prix dans les unités commerciales. A. Les étapes. 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne Chap 12 : Le prix I. La fixation du prix dans les unités commerciales A. Les étapes 1. La prise en compte de l objectif de l enseigne En fonction de la cible à atteindre et du positionnement de l enseigne,

Plus en détail

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4

BAC PRO Gep éditions, 2009 ISBN : 978-2-84425-687-4 BAC PRO Rôle, objectifs et moyens d action d un point de vente 1 FICHE Être capable de Définir et comprendre le rôle et les objectifs d un point de vente. Identifier comment le magasin peut atteindre ses

Plus en détail

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5

XI Liste des tableaux et des figures. XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Liste des études de cas XI Liste des tableaux et des figures XIII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

LES FUSIONS-ACQUISITIONS EN ESPAGNE Novembre 2013

LES FUSIONS-ACQUISITIONS EN ESPAGNE Novembre 2013 LES FUSIONS-ACQUISITIONS EN ESPAGNE Novembre 2013 16 Avenue Hoche 75008 Paris tel.: +33 1 71 18 18 91 Paseo de la Castellana, 141 -Edif. Cuzco IV - 28046 Madrid tel.: +34 91 113 85 09 Index Marché des

Plus en détail

L avenir du commerce est en ligne

L avenir du commerce est en ligne chapitre 1 L avenir du commerce est en ligne A llons-nous perdre l habitude «d aller» faire nos courses? Succomberons-nous plus facilement à l achat d impulsion au hasard de notre navigation sur le Web

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

Étude sur la distribution de viande en Aveyron

Étude sur la distribution de viande en Aveyron Commercialisation: Étude sur la distribution de viande en Aveyron Une enquête a été réalisée en 2012 sur le fonctionnement de l aval de la filière viande aveyronnaise afin de mieux comprendre les attentes

Plus en détail

Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France

Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France Institut d Informations et de Conjoncture Professionnelles Synthèse de la première étude structurelle sur le marché des Arts de la Table en France Contacts presse : Samantha Guanine / Isabelle Lebaupain

Plus en détail

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL

L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL GUÉNAËLLE BONNAFOUX CORINNE BILLON Sous la direction de NATHALIE VAN LAETHEM L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL LES ESSENTIELS DU MARKETING L ESSENTIEL DU PLAN MARKETING OPÉRATIONNEL En alternant

Plus en détail

BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE

BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE BTS MUC Epreuve ACRC Les savoirs associés à cette épreuve S4 - MERCATIQUE SAVOIRS S41- Les bases de la mercatique 411- La démarche mercatique la démarche globale de prise en compte du marché LIMITES DE

Plus en détail

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING

ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING ACQUERIR LES FONDAMENTAUX DU MARKETING Définir les notions de base du marketing : besoin, marché, segmentation, positionnement Diagnostiquer la position de son entreprise dans son environnement concurrentiel

Plus en détail

Cas M.7336 -CARREFOUR FRANCE / DIA FRANCE

Cas M.7336 -CARREFOUR FRANCE / DIA FRANCE FR Cas M.7336 -CARREFOUR FRANCE / DIA FRANCE Le texte en langue française est le seul disponible et faisant foi. RÈGLEMENT (CE) n 139/2004 SUR LES CONCENTRATIONS Article 4(4) date: 18.8.2014 COMMISSION

Plus en détail

- Communauté d Agglomération Royan Atlantique -

- Communauté d Agglomération Royan Atlantique - 3 avenue Condorcet. 69100 Villeurbanne. Tél : 04 78 93 12 81 2 rue Crucy. 44005 Nantes Cedex 1. Tél : 02 40 12 75 83 24 rue Louis Blanc. 75010 Paris. Tél : 01 77 75 97 46 www.aidobservatoire.fr Elaboration

Plus en détail

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale?

SEPAL 24 septembre 2013. Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? SEPAL 24 septembre 2013 Mutations de l immobilier commercial : vers une nouvelle géographie commerciale? Constat 2 Source : Insee 2010 Source : Insee 2010 Tendances de consommation à long terme Ralentissement

Plus en détail

«Observatoire des pratiques Web-to-Store des enseignes françaises de la distribution»

«Observatoire des pratiques Web-to-Store des enseignes françaises de la distribution» Generix Group présente la première édition de l «Observatoire des pratiques Web-to-Store des enseignes françaises de la distribution» Paris, le 29 Avril 2016 Alors que la maturité des consommateurs pour

Plus en détail

Le nouveau visage de la distribution de produits frais

Le nouveau visage de la distribution de produits frais Le nouveau visage de la distribution de produits frais Entretiens de Rungis SARL au capital de 7622 - Siret 423 106 756 00012 - NAF 7022Z 18, rue Pasteur - 69007 LYON - FRANCE Tel :+33 (0)4 78 69 84 69

Plus en détail

Pascal H. Lambert Docteur en Science de Gestion Conseil en Franchise www.franchise-expert.fr

Pascal H. Lambert Docteur en Science de Gestion Conseil en Franchise www.franchise-expert.fr Pascal H. Lambert Docteur en Science de Gestion Conseil en Franchise www.franchise-expert.fr LES FONDATEURS DU COMMERCE MODERNE L'apparition du commerce moderne s'est effectuée par étapes successives.

Plus en détail

Marque Carrefour Discount

Marque Carrefour Discount Version 1.0 Marque Discount «La qualité à prix discount» Source : http://www.carrefourdiscount.fr/ Ce cas n a qu une vocation pédagogique Utilisation interdite sans autorisation écrite de l auteur Cas

Plus en détail

Décision n 10-DCC-197 du 30 décembre 2010 relative à la prise de contrôle d un fonds de commerce par la société Ho Hio Hen Investissements Outre Mer

Décision n 10-DCC-197 du 30 décembre 2010 relative à la prise de contrôle d un fonds de commerce par la société Ho Hio Hen Investissements Outre Mer RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 10-DCC-197 du 30 décembre 2010 relative à la prise de contrôle d un fonds de commerce par la société Ho Hio Hen Investissements Outre Mer L Autorité de la concurrence, Vu

Plus en détail

Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes

Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes Le Marketing en 9 heures! Contexte Pistes www.marketing-pme.fr/blog [sans utiliser Google] Principe & articulation 6 cours : notes 5 TD : note ;) Cours 1 = TD 1 Cours 2 = TD 2 Marchés et consommateurs

Plus en détail

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit

Le marché. Définitions Le marché. Définitions Le marché du produit Le marché Le marché Le marché du produit Classification de C. MATRICON Les marchés amont et aval Parts de marché Les composantes du marché La demande L offre L environnement Définition Critères Techniques

Plus en détail

S implanter à l aéroport

S implanter à l aéroport S implanter à l aéroport 1 Sommaire I Conditions d occupation. 3 1- Domaine public.. 3 2- Investissements / travaux.. 4 3- Durée d autorisation 4 4- Conditions financières.. 5 II Exploitation du point

Plus en détail

I. Les entreprises concernées et l opération

I. Les entreprises concernées et l opération RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 13-DCC-40 du 27 mars 2013 relative à la prise de contrôle conjoint de deux fonds de commerce d articles de bricolage par les sociétés La Boîte à Outils SAS et Mr. Bricolage

Plus en détail

La politique de produit

La politique de produit La politique de produit Chapitre 4 Le mix : rappels Produit (Product) Prix (Price) Distribution (Place) Communication (Promotion) Satisfaire les cibles Exprimer et réaliser le positionnement Qu est-ce

Plus en détail

Décision n 15-DCC-101 du 30 juillet 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de GrosBill SA par mutares AG

Décision n 15-DCC-101 du 30 juillet 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de GrosBill SA par mutares AG RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 15-DCC-101 du 30 juillet 2015 relative à la prise de contrôle exclusif de GrosBill SA par mutares AG L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification adressé

Plus en détail

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases

UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases UE Marketing Responsable : Anne-Sophie Cases LICENCE Sciences de Gestion LICENCE Management Technico-Commercial Objectifs du cours de Marketing Objectif vous initier aux concepts fondamentaux du Marketing

Plus en détail

Partner Jouet. Répartition du CA 2001 par clientèle Unité : % du CA total (M F) TOTAL

Partner Jouet. Répartition du CA 2001 par clientèle Unité : % du CA total (M F) TOTAL Partner Jouet Partner Jouet est une entreprise créée en 1957. Second grossiste en jouets sur le marché français, l entreprise s inscrit principalement comme intermédiaire entre les fabricants et les distributeurs.

Plus en détail

La Livraison à Domicile de Produits Frais pour le compte des producteurs. Globaliser la vente directe : Un parcours semé d embuches

La Livraison à Domicile de Produits Frais pour le compte des producteurs. Globaliser la vente directe : Un parcours semé d embuches Natoora Le marché Le back-office Natoobox Natoomobile Le site Mardi 26 octobre 2010 Comité Consommateur de l Aprifel La Livraison à Domicile de Produits Frais pour le compte des producteurs. Globaliser

Plus en détail

et de l Artisanat de Saint-André

et de l Artisanat de Saint-André Ville de Saint-André-Lez-Lille U n i on C o mmerc i a l e & A rt i s a n a l e D e S a i n t - An d ré Charte de Développement du Commerce et de l Artisanat de Saint-André CHARTE DE DEVELOPPEMENT COMMERCIAL

Plus en détail

Le commerce alimentaire de proximité Analyse de marché et évolution des plaintes de consommateurs

Le commerce alimentaire de proximité Analyse de marché et évolution des plaintes de consommateurs N 17 Août 2013 Service du soutien au réseau Sous-direction de la communication, programmation et veille économique Bureau de la veille économique et des prix Le commerce alimentaire de proximité Analyse

Plus en détail

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² )

secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) secteur logistique «Focus» divers ( bâtiments de plus de 10 000 m² ) 141 142 143 144 145 146 147 148 149 150 151 152 153 154 155 156 157 158 159 160 161 TERMES ANGLAIS APS (Advanced Planning and Scheduling

Plus en détail

Centre commercial, Centre-ville Même combat? Assises de Centre-Ville en Mouvement Reims 12 juin 2013

Centre commercial, Centre-ville Même combat? Assises de Centre-Ville en Mouvement Reims 12 juin 2013 Centre commercial, Centre-ville Même combat? Assises de Centre-Ville en Mouvement Reims 12 juin 2013 Un combat avec quelles armes? Faire et tenir ses promesses Stratégie urbaine Stratégie de fonctionnement

Plus en détail

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING

INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING INTRODUCTION GENERALE AU MARKETING 1. La notion de marché 2. La définition du Marketing et du Marketing - Mix 3. Les fonctions de l entreprise 4. La stratégie push ( fonction de production ) 5. La stratégie

Plus en détail

1 «L évolution du commerce», par Sophie Simonet, consultante, décembre 2008

1 «L évolution du commerce», par Sophie Simonet, consultante, décembre 2008 1 «L évolution du commerce», par Sophie Simonet, consultante, décembre 2008 «L évolution du commerce : vers des circuits plus courts en Île-de-France», par Sophie Simonet, consultante (CVL Urbanisme de

Plus en détail

Les métiers des Commerces de gros

Les métiers des Commerces de gros Document réalisé par //métiers Les métiers des Commerces de gros Éditorial C est pour la CPNEFP un grand plaisir de voir l aboutissement de ce travail sur la cartographie des métiers dans la branche des

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015

Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Formation «Création et fabrication de lignes de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 1 er et 2 avril 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site

Plus en détail

INTRODUCTION AU MARKETING Professeur : Abdellah KOMAT

INTRODUCTION AU MARKETING Professeur : Abdellah KOMAT 1- Tout produit fait partie d une hiérarchie que l on peut décomposer en plusieurs échelons (la hiérarchie des produits). Exposez ces différents échelons en illustrant votre présentation par un exemple

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique Produit Les 4 variables d action marketing MARKETING Mix Produit Qualité Caractéristiques Style Marque Conditionnement Garantie SAV Prix Tarif Remise Rabais Conditions

Plus en détail

LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION

LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION LA POLITIQUE DE DISTRIBUTION Les fonctions de la distribution Réseau, circuit, canal de distribution Les différents types de commerce Les différents types de points de vente Les stratégies de distribution

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE EN SAVOIR PLUS SUR LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE Bienvenu chez Hypermarket l éthique à prix discount avec la gamme équitable d hypermarket! Sinon l éthique tout court, c est en boutique monsieur!

Plus en détail

Décision n 14-DCC-28 du 5 mars 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Mistergooddeal S.A par le groupe Darty

Décision n 14-DCC-28 du 5 mars 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Mistergooddeal S.A par le groupe Darty RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Décision n 14-DCC-28 du 5 mars 2014 relative à la prise de contrôle exclusif de la société Mistergooddeal S.A par le groupe Darty L Autorité de la concurrence, Vu le dossier de notification

Plus en détail

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui

Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution. Professeur Mohamed Reghioui Chaîne logistique : approvisionnement, stocks, production et distribution Professeur Mohamed Reghioui Version 1 P2010 M.Reghioui - 2011 1 Informations générales sur le module Intervenant: Mohamed Reghioui(m.reghioui@gmail.com)

Plus en détail

UE Marketing Opérationnel

UE Marketing Opérationnel UE Marketing Opérationnel La politique Prix Séance 2 Les 4 variables d action marketing MARKETING Mix Produit Qualité Caractéristiques Style Marque Conditionnement Garantie SAV Prix Tarif Remise Rabais

Plus en détail

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE

Portrait du commerce. en région Centre CCI CENTRE CCI CENTRE Portrait du commerce en région Centre 2014 Projet cofinancé par l Union européenne. L Europe s engage en région Centre avec le fonds européen de développement régional. L équipement commercial

Plus en détail

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11

1. Chiffres clés et tendances du commerce électronique 11 Liste des études de cas Liste des tableaux et des figures XI XII Introduction 1 Les auteurs 5 Partie I Concevoir le commerce électronique 7 Chapitre 1 Émergence et tendances du commerce électronique 9

Plus en détail

FICHE SYNTHÉTIQUE LEVIERS D EFFICACITE D UNE CAMPAGNE IMPRIME PUBLICITAIRE (IP) Analyse issue d une BDD de 118 post-tests IP réalisés par COSPIRIT

FICHE SYNTHÉTIQUE LEVIERS D EFFICACITE D UNE CAMPAGNE IMPRIME PUBLICITAIRE (IP) Analyse issue d une BDD de 118 post-tests IP réalisés par COSPIRIT FICHE SYNTHÉTIQUE LEVIERS D EFFICACITE D UNE CAMPAGNE IMPRIME PUBLICITAIRE (IP) Analyse issue d une BDD de 118 post-tests IP réalisés par COSPIRIT 1 CATÉGORIE : ANALYSE BDD POST-TESTS FAMILLE : Types d

Plus en détail

LES GRANDES EVOLUTIONS DU COMMERCE

LES GRANDES EVOLUTIONS DU COMMERCE LES GRANDES EVOLUTIONS DU COMMERCE Intro Commerce => très grande diversité Exemple : le chewing-gum (cinéma, internet, boulangerie) I - Évolution du commerce 1. DEFINITION Commerce : personne de «commerce

Plus en détail

Les Instants E-Commerce

Les Instants E-Commerce Les Instants E-Commerce TPE/PME, Commerçants, Artisans ou Auto-Entrepreneurs : VOUS êtes concernés par le E-Commerce! Présentation Le E-Commerce 1 Introduction 2 Le marché Paysage du E-Commerce 3 - Profil

Plus en détail

Corrigé à l usage exclusif des experts

Corrigé à l usage exclusif des experts Procédure de qualification Gestionnaire du commerce de détail CFC CONNAISSANCE DU COMMERCE DE DÉTAIL Gestion des marchandises Série 2, 2012 Corrigé à l usage exclusif des experts Durée de l'épreuve : Moyens

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes

Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes Bulletin Officiel de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes N 1 bis du 25 janvier 2008 C2007-154 / Lettre du ministre de l économie, des finances et de l emploi du 3 décembre

Plus en détail

La consommation des ménages icaunais

La consommation des ménages icaunais Observatoire du commerce 2011 La consommation des ménages icaunais La volonté d entreprendre Lesobjectifsdel étude sur les comportements d achat des Icaunais : Appui à la réalisation d études de marchés

Plus en détail

Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel*

Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel* Notilec du comité commercial Boîte à outils e-commerce 2 e étape : enjeux pour l industriel* FR, le 23 août 2012 * Cf. présentation au conseil d administration du 7 juillet 2012 : Montée en puissance du

Plus en détail

MODULE 3 : Le marketing et la communication

MODULE 3 : Le marketing et la communication MODULE 3 : Le marketing et la communication Partie 1 : Le marketing mix et la communication Partie 2 : Les outils du web marketing Le marketing mix et la communication 1 Objectifs Durant ce module, nous

Plus en détail

Assemblée de quartier Joliot-Curie

Assemblée de quartier Joliot-Curie Révision du Plan Local d Urbanisme Assemblée de quartier Joliot-Curie 7 avril 2015 ORDRE DU JOUR : 1. Rappel du contenu du diagnostic PLU 2. Présentation des données clés du diagnostic 3. Travail par groupes

Plus en détail

Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015

Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015 Formation «Création et fabrication de produits exclusifs pour une boutique de site culturel ou touristique» Paris, 24 et 25 novembre 2015 Présentation générale de la formation Une boutique de site culturel

Plus en détail

Marketing. Printemps 2014

Marketing. Printemps 2014 Marketing Printemps 2014 «Le marketing est à la fois l activité, l ensemble des institutions et des processus visant à créer, communiquer, délivrer et échanger les offres qui ont de la valeur pour les

Plus en détail

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing?

Sigles et abréviations. 1 Qu est-ce que le marketing? Table des matières Sigles et abréviations XVII A. Notions de marketing Qu est-ce que le marketing? Les mutations économiques du siècle dernier Les mutations économiques du début du xxie siècle Concept

Plus en détail

Web-to-Store. www.optra.fr

Web-to-Store. www.optra.fr Web-to-Store www.optra.fr 1 Le concept Le concept Web-to-Store s inscrit comme une tendance forte des 10 prochaines années, mais reste à définir. Les consommateurs sont de plus en plus nombreux à réaliser

Plus en détail

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie :

FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Durée : 2 jours (14H) Programme de la formation : Objectifs : Méthodologie : FORMATION : Visites guidées et produits de visite, comment innover? Quelques repères sur la réforme Comment améliorer l attractivité de la visite guidée Qualifier l offre des visites guidées pour réfléchir

Plus en détail

Améliorer nos performances d achats. Ignacio Gonzalez

Améliorer nos performances d achats. Ignacio Gonzalez Améliorer nos performances d achats Ignacio Gonzalez Mieux vendre pour mieux acheter: un nouveau paradigme Notre objectif Améliorer notre assortiment pour: Générer de la croissance rentable Gagner des

Plus en détail