Expert en VAD. Adrian Diaconu. La ruée vers l or du e-commerce. 1 er HQE Excellent en Europe. Dernier kilomètre. Entrepôt du mois

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Expert en VAD. Adrian Diaconu. La ruée vers l or du e-commerce. 1 er HQE Excellent en Europe. Dernier kilomètre. Entrepôt du mois"

Transcription

1 NUMéRO 133 Février/Mars 2012 Dernier kilomètre La ruée vers l or du e-commerce Numéro Février/Mars ISSN Prix du numéro : 17 e Entrepôt du mois 1 er HQE Excellent en Europe Adrian Diaconu Expert en VAD strategieslogistique.com

2

3 Découvrir édito partager-comprendre Approfondir Acheter 3 Conséquences incalculables U ne fois n est pas coutume, le e-commerce s est de nouveau invité dans cette édition de Stratégies Logistique. Pour la première fois, Adrian Diaconu, président d Alpha Direct Services (en couverture), a tenu à ouvrir les portes de ses entrepôts à un visiteur extérieur. Et pour la première fois, ce spécialiste du e-commerce sera présent au SITL. Preuve s il en était que les e-prestataires comptent bien montrer qu ils ne sont pas de simples apprentis sorciers mais de vrais professionnels. C est le vrai message de cet homme discret mais tenace dans sa volonté de croissance. Le e-commerce s est aussi invité avec une enquête que nous avons réalisée sur le dernier kilomètre dans ce secteur. Cela donne l impression surréaliste d une sorte de ruée vers l or où chacun peut tenter sa chance. Mais le rachat de Kiala par UPS montre que l heure des comptes a déjà sonné. L autre grand sujet de ce numéro est l environnement. Une tarte à la crème me direz-vous. Pas tant que cela. Il n est pas devenu une préoccupation centrale de la plupart des associations de logisticiens par hasard. Lesquels haranguent les hommes politiques et même le futur candidat à la présidence pour mieux se faire entendre. La logistique, ce n est pas que des petits camions qui polluent, revendiquent-ils. Il serait temps qu ils soient en effet mieux entendus. L environnement pourrait même devenir une nouvelle arme de guerre. Celle-ci prend la forme d écocalculateurs créés par les prestataires logistiques dont les conséquences peuvent être incalculables sur les schémas logistiques des entreprises. L obligation d informer son client sur la quantité de dioxyde de carbone à l occasion d une prestation de transport qui s applique en juillet ira bien au delà d un chiffre sur une facture : c est une donnée de taille qui façonnera les futures stratégies entrepreneuriales. Autant le comprendre dès à présent Gilles SOLARD Rédacteur en chef «L obligation d informer sur la quantité de dioxyde de carbone à l occasion d une prestation de transport ira bien au delà d un chiffre sur une facture.» Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

4

5 Le dernier kilomètre, décisif en matière de e-commerce, est l objet de beaucoup de convoitises et peut-être de déboires (p. 30) sommaire 5 Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012 Découvrir 3 Edito 6 Tableau de bord 8 Veille juridique 9 Environnement 10 Le conseil 11 En Mouvement Mike Hadjadj chez Generix Group 12 économie 13 Entreprise TMH FR, n 2 en France Generix sort le pack e-logistique Castorama branche ses prestataires 16 Immobilier Sogaris fait hôtel à Paris 18 Entrepôt du mois 1 er HQE «excellent» en Europe Orium filtre Nespresso partagercomprendre 22 Interview Xavier Hua, Délégué général d ECR France 24 Témoignage «Cendrillon» booste le e-commerce 28 Enquête La ruée vers l or du e-commerce approfondir 34 Dossier Le ticket vert sur les rails La logistique verte se décline aujourd hui à toutes les sauces. A commencer par la logistique urbaine, qui se doit d être mutualisée et durable entretien avec Adrian Diaconu, Président d Alpha Direct Services acheter 44 Sélection de nouveautés SITL 50 Index des sociétés g toute l info sur strategieslogistique.com en couverture Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

6 6 Découvrir tableau de bord partager-comprendre Approfondir Acheter les chiffres clés de mars ,7 La logistique en France représente 1,7 million d emplois en France dont en Ile de France (Panhard Développement) 40 Il existe 40 millions de mètres carré de plateformes logistiques de plus de 5000 m 2 en France (Panhard Développement) Tableau de bord LOGISTIQUE Logistique urbaine s Le coût de livraison unitaire d une palette est réduit de 40 % quand on peut charger 21 palettes sur un véhicule (ce que permet la limite de 29 m 2 au sol) au lieu de seulement 7 palettes (équivalent à un VUL de 17 m 2 ). Par ailleurs, les émissions de CO2 par kilogramme transportées sont divisées par 4 quand on substitue une camionnette d une capacité de 2,5 m 3 portant 610 kg par un camion plein de 19 tonnes de PTAC. Source : le livre blanc de la logistique urbaine Source : Afilog La contrainte liée aux aires de livraison arrive nettement en tête. Pour qu une livraison (ou un enlèvement) puisse s effectuer, le véhicule doit pouvoir s arrêter. Les conditions de l arrêt influencent fortement la durée et la facilité de la livraison, et donc le modèle économique sur lequel repose l entreprise qui livre. Source : le livre blanc de la logistique urbaine L activité reste soutenue Log&stat, observatoire développé par Afilog, ne prévoit pas cette année d effondrement de son indice d activité logistique, mis au point par le BIPE. s s 2011 L année 2011 aura été une année de croissance pour la logistique. L immobilier a ainsi connu un bond de 20% des surfaces d entrepôts mises en chantier. Voire 40 % si l on prend en compte les transactions supérieures à m 2. Et l activité logistique, que le BIPE mesure par des tonnages de marchandises transportées (hors vrac), a progressé de 3 %. Cela s est traduit par une reprise de l emploi salarié, presque deux fois plus rapide dans la manutention et l entreposage que dans le transport routier, grâce à un gain de parts de marché de l externalisation. Source : Afilog, enquête 2010 Tendance 2012 Cependant, note le BIPE, l activité logistique et l immobilier, se situent sur des niveaux inférieurs à ceux d avant crise. La projection de cette activité logistique dans le futur montre également qu il n y aura pas d effondrement en 2012, mais au contraire une nouvelle progression. Si le premier trimestre est encore faible, l indice d activité pourrait bien retrouver son indice de base (indice 100 au 1 er trimestre 2007) à la fin de l année. s n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

7 g PLUS D infos sur strategieslogistique.com % 24 % Le marché des chariots thermiques industriels est en hausse de 22% par rapport à l année dernière (Cisma) A l horizon 2020, le e-commerce pèsera 24% du commerce de détail, soit 4 à 5 fois plus qu aujourd hui (Credoc) IMMOBILIER Bonne performance du marché de l investissement en 2011 Après une année 2010 placée sous le signe du redémarrage, et un 1er semestre 2011 assez timide, le marché de l investissement logistique termine l année sur de bons résultats avec près de 685 millions d euros investis en France (+17 % en un an). Cependant, les volumes investis en immobilier logistique ne représentent que 4 % des volumes engagés en France en immobilier d entreprise en Nous sommes encore loin de la moyenne des 10 dernières années autour de 1,2 milliard d euros (7 % des volumes investis en France en moyenne). Autre fait notable, le retour des grands portefeuilles qui ont représenté 61 % des engagements. Les deux transactions de plus de 100 millions d euros signées en 2011 sont d ailleurs des portefeuilles. Ainsi, après la cession du portefeuille de GECINA à CARVAL INVESTORS (114 millions d euros) au 1 er semestre, GLL REAL ESTATE PARTNERS s est porté acquéreur auprès d AEW EUROPE du portefeuille «Corridor» pour près de 177 millions d euros au 3 ème trimestre. Ces deux cessions représentent à elles seules 42 % des volumes investis en L attractivité du marché français auprès des investisseurs internationaux se confirme. La ré-internationalisation du marché s est poursuivie côté acquéreurs : les investisseurs allemands ont été les premiers acheteurs, suivis de près par les français. Les taux de rendement prime sont restés stables au 4 ème trimestre 2011, les meilleurs actifs s échangent actuellement autour de 7 % en Ile-de-France et 7,20% en région lyonnaise. Transport Baisse des prix sur un marché nerveux La dixième édition de l Indicateur du Marché du Transport (IMT) par Transporeon et Capgemini Consulting révèle qu après une année turbulente, l indice des prix du transport s arrête au même niveau qu en début d année. L année 2011 montre un important redressement des prix du transport de 4,9 % entre août et octobre mais ils redescendent ensuite à un niveau inférieur à ceux du mois d août. L indice de capacité a suivi une évolution inversement proportionnelle. Cet indice a nettement progressé entre octobre et décembre Méthodologie : l indice de capacité est calculé en comparant le prix moyen au kilomètre dans le temps. C est un indicateur de la «capacité disponible», à savoir le rapport entre demande et capacité absolues. Il est calculé en comparant le nombre moyen de réponses aux ordres de transport dans le temps. Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

8 8 Découvrir veille Juridique partager-comprendre Approfondir Acheter Décret du 24 octobre : L obligation d informer sur la quantité de CO2 Issue de Grenelle de l environnement, cette mesure imposera en 2013 à toute personne qui commercialise ou organise une prestation de transport de personnes, de marchandises ou de déménagement, de fournir au bénéficiaire de la prestation une information relative à la quantité de dioxyde de carbone émise par le ou les modes de transport utilisés pour réaliser cette prestation (Code des transports, art. L ). Les modalités de cette obligation ont été détaillées dans un décret du 24 octobre 2011 (JORF du 25). Champ d application de la mesure Sont notamment concernés, quel que soit le ou les modes de transport, les entreprises de transport et les commissionnaires. L obligation ne s applique pas aux prestations organisées pour son propre compte par la personne publique ou privée. L obligation s applique lorsque le point d origine ou de destination de la prestation est situé sur le territoire national. Quelles émissions sont à prendre en compte? La réglementation distingue deux phases. La première, la phase de fonctionnement des moyens de transport, comprend toutes les opérations de transport entre l origine et la destination de la prestation de transport, ainsi que les émissions lors des trajets de repositionnement, des trajets effectués à vide et les émissions à l arrêt, moteur en marche, qui sont liées à ces opérations. Ne sont pas prises en compte les émissions liées à des opérations annexes au transport telles que les opérations de manutention. Les émissions liées à la construction et à l entretien des moyens de transport et des infrastructures ne sont pas non plus comptabilisées. La seconde phase est la phase amont de production des sources d énergie nécessaires au fonctionnement des moyens de transport. Elle comprend l extraction, la culture des biocarburants, le raffinage, la transformation, le transport et la distribution des sources d énergie. Ne sont pas prises en compte les émissions liées à la construction et à l entretien des équipements de production des sources d énergie. Méthode de calcul Le décret formule une méthode harmonisée d évaluation des émissions de dioxyde de carbone, élaborée par l Observatoire Énergie et Environnement des Transports (OEET). Le prestataire doit identifier les différents segments afférents à la prestation de transport, évaluer la quantité de dioxyde pour chaque segment et additionner les valeurs ainsi obtenues. Pour évaluer la quantité de dioxyde de carbone pour un segment, il doit déterminer la quantité de source d énergie consommée pour la prestation dans la phase de fonctionnement, en attribuant une part au bénéficiaire de la prestation en cas de pluralité de bénéficiaires, et la multiplier par le facteur d émission de la source d énergie considérée. Les valeurs de ces facteurs d émissions devaient être fixées par arrêté avant le 1er janvier Pour évaluer la quantité de source d énergie consommée par un moyen de transport dans la phase de fonctionnement, le prestataire doit effectuer le produit du taux kilométrique de consommation de source d énergie du moyen de transport par la distance considérée. La conformité de la méthode mise en œuvre par le prestataire peut être attestée par un organisme accrédité Modalités de l information Dans le cas d une prestation de transport de marchandises, le prestataire doit fournir l information à la date convenue entre les parties, ou, à défaut, dans un délai de deux mois à compter de la fin de l exécution de la prestation. Dans le cas d une prestation de transport de personnes, il doit la fournir avant l achat du titre de transport et, s il n y a pas de délivrance d un titre de transport, au plus tard à la fin de l exécution de la prestation. Dans le cas d un transport de personnes ne comportant pas de points d origine ou de destination identifiés ou faisant l objet d un abonnement ou ne donnant pas lieu à la délivrance d un titre de transport, l information peut prendre la forme d une quantité de dioxyde de carbone rapportée au déplacement ou à la distance et être réalisée par le biais d un affichage à bord du moyen de transport ou dans les gares au point d accès au moyen de transport. Le prestataire peut mettre à la disposition du bénéficiaire, par tous moyens qu il juge appropriés, les informations permettant d expliciter la méthode de calcul qu il met en œuvre ainsi que les sources d énergie utilisées. Lorsque cette information n est pas mise à disposition, le bénéficiaire dispose d un délai d un mois pour formuler au prestataire une éventuelle demande portant sur la méthode de calcul mise en œuvre ainsi que sur les sources d énergie utilisées. Le prestataire dispose d un délai de deux mois pour répondre. Echéances Plusieurs arrêtés viendront détailler des éléments particuliers de méthode et fixer les valeurs de référence qui devront être utilisées dans les calculs. La date à compter de laquelle l information devra être fournie sera fixée par arrêté entre le 1 er juillet et le 31 décembre 2013, en fonction du mode de transport et de la taille des entreprises. n n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

9 Découvrir environnement g PLUS D infos sur strategieslogistique.com 9 L aménagement d une plateforme logistique peut occasionner une perte de biodiversité qui doit être compensée. La zone logistique Clésud à Grand-Miramas (Boûches-du-Rhône) a ainsi mis en œuvre un projet de compensation innovant. L implantation de la zone logistique Clésud a été réalisée sur une zone incluant des vignes, des prairies et des vergers ainsi que quelques dizaines d hectares de friches susceptibles d accueillir les espèces endémiques du Coussoul de Crau, steppe rase unique en Europe. La zone de Clésud se trouve en bordure d un espace classé Natura L aménagement de la zone a eu une incidence sur cet écosystème. La commission européenne a porté une action contre la France pour défaut de zonage. Ce différend portant notamment sur la prise en compte des impacts de la plateforme logistique sur la biodiversité des coussouls de Crau, l aménageur s est donc engagé à trouver une solution pour contribuer à régler le précontentieux entre l Etat français et l Europe. Transport combiné Pour rappel, dès qu un aménagement a une incidence sur un site Natura 2000 et la biodiversité qu il abrite, deux cas de figures se présentent : Impossibilité de construire : c est la sanctuarisation du patrimoine naturel. Possibilité d aménager sous réserve de «compensation» si le projet répond Informations issues du feuillet environnement (wwww.tl-a.com) Compensation biodiversité : une première en France à des enjeux de sécurité, de santé publique ou d hygiène ou de protection environnementale globale. C est ce dernier cas qui a rendu le projet Clésud acceptable au titre de la réglementation Natura 2000 puisque la zone, qui accueille un chantier de transport combiné en contribuant à un report modal vers le rail du transport de fret sur l axe Nord-Sud, permet une réduction non négligeable des émissions de CO2 liées au transport de marchandises. Dans un premier temps, les incidences de la zone logistique sur la biodiversité ont été évaluées. 100 hectares d écosystème agropastoral (prairie sèche comparable au coussoul en termes de potentiel d accueil de biodiversité) devaient être ainsi recréés pour compenser les dommages environnementaux. Il a ainsi été question de reconstituer un écosystème à partir d un terrain agricole : achat d un verger, prise en charge des travaux de réhabilitation de l écosystème (suppression des arbres, préparation du sol, etc) et service d entretien/suivi scientifique pendant 30 ans. Le coût de cette opération, ramené à l hectare réhabilité, s élève à Au final, l écosystème reconstitué s étend sur 350 hectares et l Epad Ouest Provence y a participé à hauteur de 1,65 millions d euros (pour une contribution totale de 2 M pour des actions en faveur de la biodiversité), soit un peu moins de 50 hectares. n Guichet unique Dans le cadre des Assises de la simplification, un guichet unique pour les demandes d exploitation d installations classées pour la protection de l environnement (ICPE) a été annoncé. Désormais les entreprises pourront s adresser au service chargé de l inspection des installations classées et n auront plus besoin de s adresser à chacun des services. Liquides inflammables Le projet d arrêté sur le stockage des liquides inflammables dans les entrepôts a été jugé irrecevable par les organisations professionnelles. Le projet engendrerait des coûts financiers non assumables par la filière logistique et chiffré par certains à pour un nouveau site. Un arrêté qui ne respecte pas le principe d antériorité puisque le projet de texte impose aux entrepôts existants de s y conformer. La filière logistique demande la révision de ce projet de texte de la rubrique ICPE n Cette page Environnement est parrainée par CHEP, qui a obtenu la double certification FSC et PEFC démontrant son engagement pour le développement durable. Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

10 10 Découvrir le conseil partager-comprendre Approfondir Acheter Comment réduire son empreinte carbone Par Robert F. Byrne, président de Terra Technology C ela fait maintenant plus de 10 ans que les industriels parlent de «développement durable». Ce qui, au départ, était juste une «extension» de la responsabilité sociale des entreprises (RSE), avec l objectif de bien agir et d être perçu comme «vert», s est transformée en programmes ciblés pour diminuer l impact sur l environnement, avec des retours sur investissement bien définis. Cela a tracé la voie à toute une vague de projets centrés sur la fabrication, y compris les énergies renouvelables (panneaux solaires, vent, biomasse) et l emballage alternatif (plastique bio, bouteilles végétales, fibres naturelles). Réduction, réutilisation, nouveaux concepts d emballage pour réduire les déchets et le traitement des eaux usées, convertisseurs de méthane récupéré et de résidus biogaz. Une attention particulière pour améliorer des procédés existants a conduit à percevoir le potentiel du développement durable comme une somme de nombreux petits projets. Mais si l on cherche à traquer les inefficacités industrielles, on risque de manquer de vue d ensemble, et d en oublier l impact sur l environnement C est pourquoi les leaders commencent à regarder plus loin pour évaluer leur impact environnemental à travers le cycle de vie de leurs produits. Il y a deux mois, Kraft foods a annoncé un projet ambitieux pour calculer son empreinte carbone. Les premiers résultats sont étonnants : «les matières premières ont un impact plus important que ce que tout le monde attendait, alors que l emballage et l industrialisation arrivent en second, loin derrière», explique un porte-parole. Autre exemple : Unilever a déclaré qu en ce qui concerne l utilisation de l eau et du carbone, l empreinte écologique des matières premières représentait 90 % de l empreinte totale. Kraft et Unilever montrent ainsi clairement que de se concentrer uniquement sur la production empêche d avoir une idée globale. Tout est affaire de croissance rentable à long terme qui doit prendre en compte les coûts totaux et l impact environnemental à travers tout le cycle de vie du produit. Les systèmes financiers, du fait de la pression des actionnaires, assurent une vision globale de la chaine, du producteur au consommateur. Ils prennent en compte tous les coûts de fabrication d un produit. En revanche, les systèmes environnementaux naissants commencent seulement à se développer. Les mêmes principes qui étaient à l origine centrés sur la fabrication, sont maintenant indispensables pour l évaluation de l impact environnemental. Après tout, le résultat n est pas seulement une somme de capitaux mais également une somme de carbone et d eau distribués tout au long de la supply chain. Le système «du producteur au consommateur» doit prendre en compte le carbone et l eau. Pour réduire son impact, le plus efficace est donc de s attaquer directement aux matières premières. La première démarche étant de supprimer les stocks excédentaires, ou mieux de ne pas les produire dès le départ. Le rôle initial du stock, surtout le stock de sécurité, est d atténuer l incertitude de la demande. Dans un monde où les prévisions sont invariablement fausses, le stock est un mal nécessaire. Si la demande était certaine ou les prévisions exactes, il n y aurait pas besoin de créer et garder des stocks importants dans la supply chain. Dans la production sur stock, la certitude de la demande est impossible, mais des technologies innovantes sont maintenant disponibles pour donner des prévisions exactes. Des outils mathématiques ont été développés pour calculer la demande à partir d innombrables données de la supply chain, les convertissant en informations mesurables. La recette est simple : Des calculs plus précis et des données plus nombreuses mènent à des prévisions plus exactes et à de meilleurs résultats. D un point de vue financier, de meilleures prévisions permettent aux entreprises de baisser les coûts et libérer du cash flow, car elles peuvent supprimer les stocks excédentaires sans grever le niveau des services. Si l on utilise l analyse du cycle de vie d Unilever pour les matières premières, l emballage, la fabrication et la distribution, on s aperçoit que supprimer dix jours de stock excédentaire représente 33% de réduction ponctuelle de l empreinte environnementale provenant de la fabrication directe (10 jours de stock / multiplicateur de 12 d un cycle de vie de 365 jours par an = 33 % de réduction ponctuelle). Les économies réalisées sont encore plus grandes si l on tient compte des denrées périssables et de l obsolescence du stock. L échelle des économies est stupéfiante. Rechercher l excellence dans la prévision, n est pas au départ une démarche de développement durable. Cela peut se révéler pour votre entreprise comme étant la façon la plus efficace en matière de réduction de l empreinte environnementale pour générer une croissance rentable. n n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

11 Découvrir en mouvement g PLUS D infos sur strategieslogistique.com 11 generix group Mike Hadjadj chez Generix Group Mike hadjadj rejoint l équipe de direction de Generix Group comme directeur marketing et communication avec des missions sur le marketing opérationnel, le retail, les prestataires logistiques et l industrie. Segro Christophe Broncard Christophe Broncard, 46 ans, rejoint Segro en tant que directeur du développement de la foncière anglaise sur la France et l Italie. Membre de la Royal Institute Chartered Surveyors (MRICS), il était précédemment directeur immobilier du pôle Garonor ( m 2 d entrepôts) chez Foncière Europe Logistique (filiale de la Foncière des Régions). Spécialiste du tissu urbain en Seine Saint Denis, il a pour ambition le développement de Segro en locaux d activité mais aussi en logistique urbaine. Son projet : conserver des sites économiques de stockage et de distribution dans la ville. «L ICPE est très contraignante en ville et la fiscalité est pénalisante pour la logistique urbaine. C est contreproductif», explique-t-il. Avec 18 ans d expérience dans le marketing et la communication,, il aura également comme mission l ensemble de la communication interne et externe du groupe. Après un début de carrière dans le conseil en communication, Mike Hadjadj avait rejoint Coheris, éditeur européen de logiciels de CRM et de Business Intelligence en tant que directeur marketing et communication opérationnel. En 2006, il fonde le réseau «Log on Communications» qui intervient en appui des directions générales de structures en croissance pour définir et mettre en oeuvre leurs politiques de communication. Dans ce cadre, il réalise une première mission pour Generix Group lors de la fusion des activités ERP, Points de Vente, EDI et portails. En 2007, il prend la direction de la communication de Wincor Nixdorf avant d intégrer définitivement Generix. «Generix Group est un éditeur de logiciels dont les fantastiques atouts humains, produits et clients ont toujours été remarqués sur le marché», explique Mike Hadjadj. Prologis Olivier Barge Prologis a annoncé la nomination d Olivier Barge en tant que directeur projets Europe du Sud du développeur d immobilier logistique. Diplômé de l IUT de Génie Civil d Egletons et de l Ifag, école supérieure de management, Olivier Barge a débuté sa carrière en tant qu ingénieur travaux dans le groupe Bouygues en 1991 puis est parti en Angleterre comme directeur des travaux. Il devient ensuite chef du service commercial de Cirmad Prospectives, filiale de développement immobilier de Bouygues, à Rouen. Puis il entre chez Goodman où il devient directeur technique France. Aujourd hui, Olivier Barge a la gestion de l ensemble du processus de construction des bâtiments et la direction des équipes en France, en Espagne et en Italie. Industry Capital Nicolas Perri Directeur de l activité Flowsrental depuis fin 2011, Nicolas Perri a pour mission de développer la location longue durée des supports de manutention métalliques ou plastiques. Un spécialiste de ce secteur puisqu il était auparavant responsable du marché retail chez Schoeller Arca System où il a passé 12 années. «Nous proposons aux entreprises du secteur industriel une offre de location longue durée qui leur permet de s équiper en contenants réutilisables tout en préservant leurs ressources financières pour des investissements plus stratégiques», explique Nicolas Perri qui tient un langage de logisticien en évoquant une optimisation des flux logistiques, la réalisation d économies de transport et la rationalisation des espaces de stockage. EN HAUSSE Laurent Gnin Il rejoint l éditeur PTV Loxane pour assumer les fonctions de consultant optimisation au sein du pôle Géomarketing et Equipes de terrain. Diplômé d un master 2 Geomatique à l Université d Orléans, cet ingénieur en mobilité a travaillé pendant 8 ans comme ingénieur conseil chez un éditeur de SIG (système d information géographique) et géoptimisation pour les professionnels. Martin Mossinkoff La fusion de Beumer avec Crisplant a nécessité la création de ce nouveau poste de directeur de la division des «systèmes logistiques» de Beumer. Martin Mossinkoff, 53 ans, est chargé de l expansion de la gamme de produits dans les domaines KEP (courrier, express, colis), vente par correspondance et distribution. Romain Loisy chez Sogaris Passé par CB Richard Ellis et le groupe Idec, Romain Loisy, 31 ans, aura la responsabilité de commercialiser les locaux des plateformes de Sogaris en France et à l étranger et il accompagnera la direction de l exploitation logistique (Sogaris Logistique) dans le développement de son activité par la recherche de nouveaux clients. Il est intégré au comité de direction. Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

12 12 Découvrir économie partager-comprendre Approfondir Acheter Gefco ouvre son capital Aidé par de mauvais résultats, le constructeur automobile Peugeot-PSA doit céder une partie du capital de son prestataire logistique. Le prestataire logistique a réalisé 3,8 milliards d euros de chiffre d affaires en 2011 pour une marge opérationnelle proche de 6%. Le niveau d ouverture du capital n est pas fixé mais la maison-mère cherche à en tirer entre 500 et 600 millions d euros. Le constructeur ne cherchera pas nécessairement à rester majoritaire dans sa filiale de distribution. Et inversement l exclusivité de Gefco comme logisticien de PSA ne sera pas garantie au delà d une dizaine d années. UPS rachète Kiala L intégrateur américain UPS s est emparé du réseau de points relais Kiala. UPS investit 10 à 15 millions d euros dans cette opération, pour un acteur qui pèse 55 millions d euros en Rappelons que Kiala avait quitté le réseau Mondial Relay, filiale des 3 Suisses, le 20 juillet dernier, pour voler de ses propres ailes. D où la reprise de 2000 relais A2pas et un accord passé avec Presstalis. De son côté UPS devient un opérateur global en Europe. Il pourrait se positionner à terme comme un concurrent de La Poste en France. Naissance de Fabry Logistics Les sociétés ITS Fabry et EGTN ont fusionné pour donner naissance à Fabry Logistics avec un nouvel entrepôt de m 2. ITS Fabry était spécialisé dans la prestation de services logistiques sur-mesure, notamment destiné à un constructeur chinois de batteries. De son côté, EGTN est un grand spécialiste du co-packing dans le Nord de la France. Désormais les deux entreprises vont se retrouver dans un entrepôt commun lillois de m 2 (extensible à m 2 ) permettant d assister les entreprises chinoises pour leurs besoins de prestations en logistique et en co-packing. Keswick se développe en Pologne Le prestataire logistique anglais a réalisé un nouveau joint venture avec Vector Global Logistics, basé à Gdynia, en Pologne. Baptisée Keswick Vector SCM Polska, la nouvelle entité est détenue à 52 % par Keswick Enterprises et donc à 48 % par Vector Global Logistics. Elle est désormais chargée de développer l entreposage et le transport lié au supply chain management avec une surface d entreposage de m 2 pour commencer à Gdansk. Une autre annonce sur le marché polonais pourrait suivre. Faber Halbertsma Group rachète Paki Le loueur européen de palettes qui s appelle désormais FHG a annoncé l acquisition de l Allemand Paki, spécialiste de la gestion des supports de manutention. L entreprise familiale FHG, basée à Eck en Wiel aux Pays-Bas, renforce ses positions sur le marché européen. La société Paki est, elle, basée à Ennepetal en Allemagne et dispose d un parc de 2 millions de palettes avec une centaine de personnes. L entreprise a réalisé un chiffre d affaires de 40 millions d euros en Avec le changement de nom en FHG, Paki devient FHG Paki. STVA prend le contrôle de Benga Autologistics STVA a finalisé une prise de participation à hauteur de 51 % dans la société roumaine Benga Autologistics (BA), spécialisée dans la logistique automobile. Le siège de BA est à Bucarest. C est l un des premiers acteurs de la distribution de véhicules automobiles en Roumanie. La société dispose d installations de stockage et de préparation de services sur 20 hectares dans la périphérie proche de la capitale roumaine et sa propre flotte de camions porte-voitures. Elle a réalisé un chiffre d affaires de 3 millions d euros avec 53 personnes. Luc Puech d Alissac a été nommé gérant de Benga Autologistics. Veolog augmente son capital L entité logistique du groupe Labatut a augmenté son capital de 1,35 millions d euros en faisant appel au fonds d investissement Audacia. Créé en 2007 par Charles Beigbeder, Audacia prend 18% du capital de Veolog qui lève ainsi 1,35 million d euros pour se développer. Le prestataire logistique avait déjà réalisé l acquisition d Entrepo-Dis en 2009 et de FCO en 2010, respectivement devenus Veolog et Veolog Fashion. Aujourd hui, l entreprise compte bien poursuivre sa croissance externe en faisant appel au fonds Audacia. Une augmentation de capital qui pourra être portée à 2,7 millions d euros en cas de besoin. n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

13 Découvrir entreprise g PLUS D infos sur strategieslogistique.com 13 TMH FR, n 2 en France Les marques de chariots de manutention BT et Toyota vont être réunies en une entité unique, intitulée Toyota Material Handling France, destinée à gagner des parts de marché dans l hexagone. P as de raison que ce qu il s est passé ailleurs en Europe ne se reproduise pas en France. Racheté par Toyota en 2000, le fabricant de chariots suédois BT avait gardé son entière liberté jusqu en Puis le Japonais avait commencé à fusionner les deux marques en une seule entité. «1C2B, One channel two brands», appelle cela Hugues Van Espen, responsable de la marque Toyota en France. Seules la France et l Ukraine sortaient jusqu à présent de ce modèle. Mais le mois dernier Toyota Material Handlind Europe (TMHE) annonçait que le contrat de distribution exclusif des chariots de manutention sous la marque Toyota en France ne serait pas reconduit. Pourquoi cette fusion? «Pour maîtriser toute la chaîne», répondent les responsables européens de Toyota. Mais que ce soit en Allemagne ou en Espagne, le rapprochement s est toujours soldé par des gains de parts de marché. Or l objectif de TMHE est de «devenir le leader en Europe», explique Hans Van Leeuwen, responsable des opérations de TMHE. Pour parvenir à cet objectif, la France est considérée comme un marché clé en Europe. Elle a donc clairement un rôle à jouer. Au 1 er janvier 2013, les marques BT en France et Toyota seront réunis sous l entité TMH FR. Un nouvelle organisation que Patrick Protais, actuel dirigeant de BT France, va s appliquer à mettre en place. «C est à la fois un challenge et une course contre la montre», explique celui qui s apprête à mettre en place un modèle de distribution inédit dans le secteur de la manutention : un circuit double composé d un réseau régional de vente et d après vente intégré, doublé d un réseau de concessionnaires. Et tous les deux commercialiseront l ensemble de l offre des deux marques. Il est très vraisemblable que l addition du n 4 (BT France) et du n 5 (Toyota) devienne bien le numéro 2 français, loin derrière Fenwick-Linde (groupe Kion) mais devant Still (groupe Kion). Au delà, Patrick Protais est chargé de réunir les deux marques BT en France et Toyota sous une entité unique. les gains de parts de marché ne sont pas mécaniques. Il faudra ménager la chèvre et le chou entre le réseau intégré et le réseau de concessionnaires. Mais Patrick Protais compte faire jouer la synergie des deux réseaux sur le web. «Nous allons avoir la plus grande offre de chariots d occasion sur le web en France», dit-il. Il compte également ouvrir un centre d excellence destiné aux chariots frontaux dans l Ouest de la France. Le positionnement d Ancenis, serait à ce titre idéal. Il compte enfin créer une centaine de postes d ici trois ans. Il n y a plus qu à. n SSI Schaefer fait du cross canal Avec le Fulfillment Factory, l automaticien démontre que les processus intralogistiques e-commerce en B2B et B2C peuvent être fusionnés en un concept unique. ND en grande forme Norbert Dentressagle accuse de très bonnes performances avec une croissance de son chiffre d affaires de 26% et une bonne croissance organique du transport et de la logistique. AES Chemunex trace ses produits Le spécialiste français de la microbiologie s est doté du logiciel d entrepôt a-sis pour optimiser la traçabilité de ses produits sur son centre de distribution international de Rennes. Ortems en croque pour les chips Brets Dans un contexte très concurrentiel, le fabricant de chips Altho optimise ses processus de planificationordonnancement avec les solutions de l éditeur Ortems. Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

14 14 Découvrir entreprise partager-comprendre Approfondir Acheter Still sort sa navette PalletShuttle est un système semi-automatique de (dé) stockage constitué d une navette et d un stockage par accumulation sur plusieurs niveaux avec rails de guidage. Des KPI pour la réappro Aldata Replenishment Insights fournit des indicateurs clés de performance pour identifier les forces et les axes d amélioration de leur gestion du réapprovisionnement. Abus Levage embarque à Saint Nazaire Le fabricant allemand de ponts roulants a réalisé une commande historique sur le chantier naval de Saint Nazaire. La Poste neutralise son carbone La Poste, premier opérateur postal majeur à assurer la neutralité carbone intégrale de ses offres, veut devenir un opérateur de référence en matière de logistique urbaine. Grand hydrostatique Jungheinrich lance au printemps 2012 un chariot élévateur à transmission hydrostatique équipé d une nouvelle technologie «à rampe commune». Manhattan en forte hausse Le fournisseur de logiciels supply chain a réalisé 329,3 millions de dollars en 2011 pour un résultat opérationnel de 61 millions de dollars. Generix sort le pack e-logistique La nouvelle version de GCS WMS 5.7 de l éditeur Generix comprend l intégration du vocal pour piloter le multimodalet un pack e-logistique. G CS (Generix Collaborative Supply Chain) WMS 5.7 intègre notamment les dernières évolutions règlementaires comme la règlementation ADR2011 qui impose la mise à jour du Document de Chargement de Marchandises Dangereuses ou bien le projet Gamm, de la direction générale des douanes et des droits indirects, visant à dématérialiser les Documents d Accompagnement Administratifs des marchandises soumis à droits d accise. GCS WMS 5.7 dispose donc d un certificat Gamm. La nouvelle version du logiciel d entreposage de Generix prend également en compte le dispositif multimodal, qui étend les capacités du matériel dédié vocal. Elle étend les fonctionnalités avec le pilotage de l ordonnancement à partir des priorités de chargement ou intègre un algorithme sous contraintes de recherche du quai. GCS WMS 5.7 enrichit surtout l application d un logiciel métier : le pack e-logistique, «fruit d une étroite collaboration entre Generix Group et ses clients experts du e-commerce». Il s appuie sur les fonctionnalités métier entrepôt (WMS) et transport (TMS) pour gérer des processus spécifiques à ce métier comme la réception, le contrôle qualité et le stockage ainsi que le traitement des retours, le suivi de la préparation ou le tracking de la livraison transporteur. Le logiciel contient enfin I- design qui permet la configuration 3D de l entrepôt. n Concilier logistique et production Le prestataire ISS Logistique & Production publie une série de guides pratiques pour étudier l efficacité de sa logistique de production. ISS Logistique & Production veut accompagner les entreprises industrielles dans leur réflexion sur l externalisation logistique. Le logisticien a en effet constaté que la production est «en général un gigantesque bazar», explique Frédéric Plouvier, directeur général d ISS Logistique & Production. Si les grandes usines ont aujourd hui compris l intérêt d organiser et d externaliser certaines fonctions de production telles que l approvisionnement des bords de lignes ou les opérations inter-ateliers, toutes les usines ne sont pas dans ce cas là. Même lorsque la fonction logistique et/ou supply chain existe dans une entreprise, la production reste le pré carré du directeur de production. Les guides pratiques permettent ainsi de mieux Frédéric Plouvier, directeur général d ISS Logistique & Production comprendre les enjeux de la logistique de production et les atouts de l externalisation (guide 1). Il s agit de réussir son externalisation logistique à travers le cadrage du projet (guide 2), l identification du contrat et du prestataire adéquat (guide 3), l évaluation des ressources humaines et l accompagnement du changement (guide 4) et la construction de l appel d offre (guide 5). Pour aller plus loin, ISS Logistique & Production a également mis au point un diagnostic d efficacité en logistique de production qui sera dévoilé sur le salon SITL. Ce diagnostic tient en 38 questions pour aider les industriels à évaluer la maturité industrielle de leur usine, la stabilité de leur marché et le profil de prestataire qu il conviendrait. «Nous visons les 2500 usines françaises de 200 à 400 personnes», précise Frédéric Plouvier. ISS Logistique & Production est une filiale d ISS qui réalise plus d un milliard d euros de chiffre d affaires. La société réalise 100 millions d euros de chiffre d affaires dont 40% dans la logistique de production. «Nous tablons sur 130 millions d euros à l horizon de trois ans». n n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

15 g PLUS D infos sur strategieslogistique.com 15 Planipe entre en Action L éditeur de logiciels de supply chain s engage sur les résultats du progiciel Planipe en termes de réduction des stocks. J usqu à présent, il existait des éditeurs de logiciels d un côté et des cabinets conseil de l autre. L éditeur de logiciels de prévisions des ventes remet en cause cette distinction entre les produits et les services avec l offre Planipe Action. Celle-ci consiste en une intervention des experts de Planipe au sein d une entreprise quelques jours par mois pendant une période de 4 à 6 mois afin de mettre en place le process Planipe Action pour réduire le stock et augmenter le service client. L utilisateur de Planipe ne paie qu au terme de cette période et uniquement dans le cas où les objectifs fixés ont été atteints. Planipe Action est initialisé par la validation des données et l élaboration des données et des stratégies. Ensuite, les experts pilotent le moteur Planipe plusieurs fois par mois avec l extraction des données (ventes, achats, historiques, stocks, produits) et par le traitement de l éditeur : moteur de prévision auto-adaptatif, analyse comportementale des produits, traitement des produits lents, transformation des prévisions, sorties de maxi/mini, recommandations d approvisionnement et stock de sécurité optimisé. Un comité de pilotage se tient une fois par mois pour analyser l évolution des résultats. Planipe s engage sur les gains à réaliser. «En quelques mois, vos stocks ont fondu d au moins 20% et vos ruptures ont été divisées par deux», avance Alexandre Root, président de Planipe. Si ces gains sont atteints, cela coûte à l utilisateur le prix de la prestation de services plus un intéressement aux résultats. En revanche, s ils ne sont pas atteints, ce dernier ne paye rien. Un processus couvert par l assureur Hiscox. Avec Planipe Action, l éditeur cherche donc à raccourcir les circuits de décision, souvent très longs et à inciter les entreprises à franchir ce cap sans investissement de départ. Il ne reste plus qu à passer à... l Action! n Castorama branche ses prestataires L enseigne Castorama et le prestataire ID Logistics ont développé un système pour connecter tous les acteurs de la chaîne logistique. L objectif consiste à réduire les ruptures en magasin et les coûts de la chaîne d approvisionnement et à partager des indicateurs fiables à tous les acteurs de la chaîne logistique. Il s agit d un portail collaboratif «end to end» permettant de suivre en temps réel les flux physiques. Déployé depuis juillet 2011 sur l ensemble de flux des filières entrepôts et plateformes (60% des flux, soit 1,5 million de palettes), le système donne l information à tous les acteurs. «L enjeu était de réunir dans un même outil les informations physiques détenues par les WMS et TMS, des données statistiques et des données de gestion», explique Laurent Nicastro, directeur supply chain de Castorama. Pas moins de 850 utilisateurs ont aujourd hui accès à ce système qui connecte 150 fournisseurs, 4 plateformes cross dock, 8 entrepôts de stockage et 102 magasins de bricolage ainsi que les équipes centrales de Castorama. Les fournisseurs peuvent ainsi indiquer les flux prévisionnels des livraisons sur le portail. Les transporteurs prévoient les camions nécessaires et anticipent en amont le groupage des marchandises. Et la plateforme peut anticiper les réceptions et déployer les équipes de préparation de commandes. Résultat : le taux de ponctualité transporteur a augmenté de 5,5%. Les coûts logistiques ont été réduits de 3% et les temps de traitement et de saisie ont diminué de 40% sur la chaîne. Enfin l empreinte carbone a été réduite de 5%. Castorama envisage aujourd hui d étendre l utilisation du «end to end» à ses flux directs d ici 2013 et de nouvelles fonctionnalités pourront être intégrées comme la prévision des commandes, la facturation au fil des réceptions aux fournisseurs ou la mise en place d un «cost to serve» par article. n Acsep et DigDash coopèrent L éditeur du logiciel d entreposage Izypro va proposer les fonctionnalités de la solution de business intelligence de DigDash. Lactogal signe avec Chep Cet accord conclu pour quatre ans avec la coopérative laitière portugaise est l un des plus gros contrats signé par une société de pooling en Espagne et au Portugal. Un WMS pour l automobile Inconso a modernisé son progiciel métier destiné notamment à supporter les livraisons en flux synchrones sur les lignes de production des constructeurs automobile. BLP se développe à Saint Brieuc Bolloré Logistique Portuaire BLP ouvre de nouvelles surfaces d entrepôt et achète de nouveaux équipements de manutention pour le port du Légué. Cogit s appuie sur Industry Capital Le prestataire transport Cogit LGC a eu recours à l offre Flowsrental d Industry Capital pour répondre à un appel d offre lancé par le groupe Auchan. Witron roule en Porsche L automticien Witron peut rouler des mécaniques avec l award reçu de Porsche et le nouveau centre de pièces détachées de Sachsenheim en Allemagne. Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

16 16 Découvrir immobilier partager-comprendre Approfondir Acheter geodis développe son hub Le site historique Evry Lisses de Geodis sera agrandi à m 2 d ici 2013, grâce à une extension de m 2 réalisée par Prologis. Outre cette extension, c est l ensemble du site d Evry Lisses qui sera modernisé pour améliorer la performance du site. Dachser Far East Le prestataire logistique met en service un entrepôt de m 2 à Shanghai. La gestion de cet entrepôt de palettes est assurée par le logiciel Mikado, développé par Dachser. Il offre un niveau d équipement élevé, un système de vidéosurveillance et des rampes de chargement couvertes et abaissables. Nouveaux contrats Sogaris La plateforme de logistique urbaine de Marseille-Arenc, accueille désormais les sociétés Ago (5 000 m 2 ) et Sertrans (1 000 m 2 ). A Rouen, lsenalia Sica, spécialiste des silos à grains en France, s installe sur plus de m 2 sur la plateforme logistique Vallée de Seine de Sogaris. Enfin la plateforme Sogaris de Roissy, située en zone fret de l aéroport, accueille notamment Air France Industries. Panattoni Europe à Lille Sud Panattoni Europe développe sur la commune de Camphinen-Carembault un ensemble logistique de m 2 sur un terrain de 10 hectares. Cet ouvrage sera exploitable sous les rubriques ICPE 1510, 1530, 2662, 2663, 1511 et partiellement 1430, 1432 et La livraison du bâtiment est prévue pour Un «gratte-ciel» aux Pays-Bas Agristo Pays-Bas et Egemin Automation signent un magasin automatique de 40 mètres de hauteur à Tilburg aux Pays-Bas, le plus haut de cette région d Europe. L a commande de «plusieurs millions d euros» porte sur la construction et l automatisation d un entrepôt frigorifique dédié au stockage en silo de frites surgelées à une température de -25 C. D une hauteur de 40 m, il dispose d une longueur d allée de 78 m sur 53 m de largeur pour palettes euro. Egemin est chargé de la construction de l entrepôt, en commençant par celle du palettier comprenant huit transstockeurs, les systèmes de convoyeurs, l équipement de table rotative en amont de l entrepôt ainsi que la construction du silo. Egemin Automation fournira également tous les systèmes de commande d équipement ainsi que le WCS et le WMS. Avec cette configuration, le fabricant de frites et l automaticien prévoient d obtenir des capacités de 100 palettes à l entrée et de 240 palettes en sortie par jour. Démarré début 2012, cet entrepôt automatisé sera achevé en un an. Il fait partie d un vaste projet chez Agristo incluant la construction d une impressionnante installation de convoyeurs reliant la production à l entrepôt et aux quais de chargement ainsi qu à l ancien magasin. n EDF supporte en pièces de rechange L énergéticien français a inauguré sa nouvelle plateforme logistique à Velaines dans la Meuse pour la gestion des pièces de rechange inférieures à 10 tonnes. L implantation de ce site de Velaines s inscrit dans le cadre de la refonte par EDF de sa logistique de pièces de rechange utilisées par les 58 réacteurs du parc nucléaire français. Avec m 2 de surface, le site peut stocker 4 millions de pièces avec références. Il est opéré par le logiciel SAP et adapté par EDF pour ses propres besoins. L investissement réalisé a été de 34 millions d euros dont plus de la moitié des travaux ont été réalisés par des entreprises locales. En exploitation depuis le 1 er janvier 2012, le site centralisera progressivement le flux des pièces de rechange nécessitant une réparation. Par ailleurs, EDF compte réaliser une extension du site de m 2 destinée aux composants électroniques. n n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

17

18 18 Découvrir entrepôt du mois partager-comprendre Approfondir Acheter 1 er HQE Excellent en Europe La plateforme frigorifique produits frais de Casino premier entrepôt HQE Excellent en Europe assure la préparation de commandes des enseignes Franprix et Leaderprice du Nord de la Seine. Regard sur les critères de performance du bâtiment. L anglais Segro, financeur du projet, a mis le paquet pour réaliser un entrepôt exemplaire. Sur 14 critères de la certification HQE, la plateforme frigorifique a obtenu un niveau «très performant» sur 4 critères, «performant» sur 6 critères et un niveau base sur 4 critères. Jérémy Pouponnot, chef de projet au cabinet Dauchez Payet, assistant maître d ouvrage HQE, a détaillé pour Stratégies Logistique les tenants et aboutissants de chacun de ces critères. Niveau très performant 1. Relation du bâtiment avec son environnement immédiat La direction de l urbanisme de Gonesse a souhaité une intégration paysagère réussie pour ce bâtiment en limite de la ville de Gonesse. Pour les espaces verts, des espèces d arbre locales, non allergènes et non invasives ont été choisies : érables, hêtres, charmes, genêts et troènes. Le travail avec l architecte a été au delà d un simple plan local d urbanisme pour produire des mouvements de terrain et des écrans verts. 2. Gestion de l énergie Le système frigorifique, à l ammoniac, est à très haut rendement. Ici Segro a pris de l avance sur la législation où seuls l ammoniac et le CO2, plus chers, seront reconnus. Par ailleurs, les bureaux du bâtiment sont d un niveau d un bâtiment basse consommation (BBC), c est à dire 50 % moins énergivore que la référence règlementaire. valorisation systématique. Des compacteurs ont été mis en place pour limiter les flux d enlèvement des bennes. Et pas moins de 600 m 2 sont consacrés à la gestion des déchets. «C est un atelier dans l entrepôt», explique Jérémy Pouponnot. 4. Maintenance-perennité des performances environnementales «Très important dans un bâtiment technique du froid», explique notre ingénieur. Il existe des accès en toiture et dans les combles qui sont fixes, sécurisés, éclairés et hors gel. Par ailleurs, les pompes de relevage qui permettent de supprimer la condensation ont été remplacées par un système plus complexe pour réduire les fréquences de maintenance. Enfin, une gestion technique centralisée surveille l éclairage et le chauffage des bureaux mais 3. Gestion des déchets d activité Casino réalise le tri sélectif de tous les déchets avec une > Suite page 20 L entrepôt Casino de Gonesse, c est : m 2 d entrepôts Ils sont répartis en 4 cellules de 6000 m 2, 2200 m 2 de locaux techniques et plateforme de valorisation des déchets et 1800 m 2 de bureaux. n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

19 Un process logistique robuste g PLUS D infos sur strategieslogistique.com 19 Ce nouveau bâtiment flambant neuf à Gonesse dans la région parisienne de m 2 s inscrit dans le cadre du redéploiement logistique du groupe Casino. Elle a pour vocation d approvisionner en produits frais et fruits et légumes l ensemble des magasins Franprix et Leader Price situés au Nord de la Seine et dans le quart nord-est de la France. Auparavant, chacune de ces enseignes avait leur entrepôt. Aujourd hui, c est une approche géographique qui prime avec cet entrepôt de Gonesse, d une part, et un entrepôt jumeau à Wissous dans l Essonne pour le sud de la région parisienne. Cette mutualisation de produits de plusieurs enseignes nécessite donc une logistique plus pointue avec des outils plus technique. Une logistique qui commence avec un bâtiment au top niveau en matière environnementale. 2 millions de kilomètres économisés Refroidi à 4,2 C, ce bâtiment dispose de 4 cellules dont trois sont dédiées aux produits frais (yaourt, fromagerie, volailles et viandes) plus une dalle dédiée aux légumes. Traversant, il dispose d un côté de 20 portes en réception des marchandises et de l autre, de 40 portes à l expédition. Après réception EDI, le chauffeur qui décharge est pris en relais par un gestionnaire de flux qui guide le véhicule sur la bonne porte. Sur le quai, un réceptionnaire l information EDI à la livraison réelle. L impression d étiquettes apposées sur les palettes permet au cariste de ranger les références (2 600 références dont 900 Leader Price) dans une alvéole dédiée. Au centre de l entrepôt, le palettier qui comporte des allées marquées en bleu là où circulent des chariots et en jaune là où se promènent les préparateurs de commande. Ces derniers sont équipés d un système vocal Aldata sur des Fenwick N20 équipés de capteurs permettant de toujours garder le chargement de la palette à cm du sol. Une fois préparée, la commande palettisée est reprise par un chariot à fourche qui viendra la déposer sur un circuit de convoyage à l entrée d une filmeuse. Sur ce poste, une balise de couleur jaune est imprimée et fixée sur la palette. Cette balise comporte un code à barres unique et des informations en clair : nom et adresse du magasin, numéro de tournée, jour et nombre de colis, numéro de porte de chargement et nombre de palettes commandées par le magasin. A partir de là, l erreur est encore possible mais peu probable. Avançant sur le circuit de convoyage, il suffira de 30 secondes pour conditionner la palette. Le code à barres sera alors lu pour reconnaître le poids théorique de la commande. La palette est pesée pour comparer ce poids théorique au poids réel. Une différence de 9 kilos entre les deux déclenchera une alarme et le contrôle de la commande. Enfin, deux brins de sortie permettront de rapprocher les palettes de leur quai respectif. La palette qui mesure 1,8 m pour des raisons d ergonomie de travail, rejoint le quai de chargement. Mais un projet, intitulé P80, va permettre de les porter à 2,4 m grâce à un support de manutention spécialement conçu pour Casino. «Le meilleur remplissage des camions impliquera une économie de plus de 2 millions de kilomètres par an, soit 50 fois le tour du monde et tonnes de CO2», indiquait Hervé Daudin, directeur des activités marchandises et flux du groupe Casino, lors de l inauguration du bâtiment, le 2 février dernier. En frais, 600 magasins sont livrés quotidiennement. Les magasins sont en général livrés trois fois par semaine mais les gros magasins tous les jours. Bref, Casino dispose ici d un bâtiment très efficace et d un process logistique robuste. C est sans doute l un des premiers à avoir appuyé la certification HQE avec le classement Afilog 3 étoiles sur les thèmes A et B (conditions de travail et adaptation du bâtiment au process, lire page 20). La grande distribution est donc bien au rendez-vous sur ce chantier là Dans les allées de picking, à gauche, stockage dynamique pour un prélèvement à l unité. A droite, picking à la boîte - 2. Préparation de commandes vocale assistée de chariots (Fenwick N20) à levée automatique - 3. Introduction de la palette sur l un des convoyeurs de filmage - 4. Le filmage qui prend 30 secondes ne constitue en aucun cas un goulot d étranglement - 5. Un projet, intitulé P80, va permettre de remplir les camions à 2,4 m avec des palettes qui ne dépassent pas 1,8 m. 60 quais20 quais de réception et 40 quais d expédition Préparation en mode vocal de colis par jour Stratégies Logistique > n 133 > Février / Mars 2012

20 20 Découvrir entrepôt du mois partager-comprendre Approfondir Acheter > Suite de la page 18 aussi la qualité de froid et les improbables fuites de fluide. Niveau performant 5. Choix intégré des produits Il s agit d étudier leur impact environnemental avec l analyse du cycle de vie de chacun d entre eux. Bardage, béton, isolants, cloisons, vitrages, produits de sols, etc ont été passés à la moulinette d un logiciel du CSTB pour choisir les meilleurs produits sans composés organiques volatils. Exemple : un carrelage a été choisi à la place de sols souples. 6. Chantier à faible impact Il s agissait de supprimer le bruit et la pollution et de gérer les déchets de chantier. Ces déchets ont été valorisés à plus de 80 %, ce qui équivaut à un niveau très performant. 7. Confort hygrothermique Il fallait étudier la température et la vitesse de l air dans les bureaux. Une simulation thermique dynamique a été réalisée pour déterminer le choix des matériaux. Résultat : des bureaux avec trois faces extérieures, présence de stores et gestion technique centralisée. mique. Ce sont des doubles vitrages avec présence d Argon qui ont été retenus. 9. Qualité sanitaire de l air Le système de ventilation retenu est à double flux. Le réseau aéraulique est performant sans perte de ventilation ni mélange d air. Par ailleurs, les quais disposent tous d une prise électrique. Des «prises de biberonnage» qui permettent d arrêter le moteur thermique des camions pour faire tourner les frigos. 10. Qualité sanitaire de l eau Suivi de l eau dans les tours réfrigérantes pour se couvrir des risques de contamination. De plus, le site dispose d un système de récupération des eaux pluviales. Une cuve de 80 m 3 pour arroser, laver les sols et les eaux grises. Le système permet une économie de 40 % des eaux sanitaires. Niveau base 11. Gestion de l eau La gestion de l énergie a obtenu un niveau très performant, donc la gestion de l eau ne pouvait atteindre le même niveau. «L usage de tours aéro-réfrigérante utilisant de l eau empêche une gestion de l eau performante», explique Jérémy Pouponnot. 12. Confort visuel Disposer de bureaux performants énergétiquement interdisaient l éclairage na-tu- Hervé Daudin, directeur des activités marchandises et flux groupe Casino : «Les technologies favorisent la sécurité au travail et la fiabilité des livraisons avec un service optimum en magasin». Marco Simonetti, directeur Europe du Sud de Segro : «La France est un pays clé et notre objectif est de doubler de taille pour atteindre 1,2 milliards d euros d actifs, en particulier sur la région Ile de France». 8. Confort acoustique L entrepôt de Gonesse se trouve à proximité de l aéroport de Roissy et de celui du Bourget. Il fallait réaliser un choix de vitrage pointu : bon sur le plan acoustique et therrel, notamment parce que ces bureaux sont situés plein nord. «Le choix du confort thermique était une stratégie». 13. Confort olfactif Un critère sans véritable enjeu puisque la plupart des produits frais sont emballés. Les légumes disposent de leur propre cellule et les bananes qui font mûrir les autres fruits sont stockées dans un local séparé. 14. Qualité sanitaire des espaces Pour Philipe Pouponnot, ce critère n est tout simplement pas un enjeu en logistique. Il n existe pas de souci électromagnétique particulier. Outre ces 14 critères, l entrepôt a reçu un niveau «très performant» pour les thèmes A et B ajoutés par Afilog, à savoir les conditions de travail et l adaptation du bâtiment au process. A. Conditions de travail : le site est équipé d un réfectoire, d une infirmerie, d un dallage anti-vibrations, d un espace de détente, d une terrasse extérieure, d un nombre de sanitaires satisfaisants et de locaux pour les chauffeurs. B. Adaptation du bâtiment au process : l espacement entre les quais est adéquat, un système de blocage des roues existe, de même qu une zone de béquillage ou de zones éclairées par la lumière naturelle au dessus des allées de l entrepôt. n gilles solard 1 800Réception et expédition de 1800 palettes par jour 2 500C est le nombre de références en produits frais et snacking et 400 références de fruits et légumes le nombre de salariés dont plus de 80 créations d emploi. 270C est n 133 > Février / Mars 2012 > Stratégies Logistique

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis

Notre histoire. Logistique Grimonprez. devient Log S. Ouverture d un Hub de tri colis www.log-s.eu Notre histoire Logistique Grimonprez devient Log S Ouverture d un Hub de tri colis Ouverture d un port fluvial privé Acquisition de SIMEP leader de l emballage bois pour l industrie Forte

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE ASTRE 2015

DOSSIER DE PRESSE ASTRE 2015 DOSSIER DE PRESSE ASTRE 2015 VERSION 2 JANVIER 2015 Le Groupement ASTRE connecte l Europe Créé en 1992, ASTRE est un réseau de PME solides et indépendantes devenu aujourd hui le premier groupement européen

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe Sogaris en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville de demain Le 16 avril 2014 Contacts

Plus en détail

dossier de presse AsTre 2012>2013 Version 1 octobre 2012

dossier de presse AsTre 2012>2013 Version 1 octobre 2012 dossier de presse ASTRE 2012>2013 Version 1 octobre 2012 Le Groupement ASTRE connecte l Europe Créé en 1992, ASTRE est un réseau de PME solides et indépendantes devenu aujourd hui le premier groupement

Plus en détail

Entrepôt Beychac-et-Caillau

Entrepôt Beychac-et-Caillau Entrepôt Beychac-et-Caillau Dossier de presse GROUPE EURIVIM juin 2014 Auchan et Simply Market ont inauguré le 25 juin 2014 à Beychac-et-Caillau un nouvel entrepôt produits frais moderne et écologique,

Plus en détail

Solutions Transport et. Logistique. Conception Réalisation Pilotage Accompagnement

Solutions Transport et. Logistique. Conception Réalisation Pilotage Accompagnement Conception Réalisation Pilotage Accompagnement Des Solutions Transport et Logistique en France, en Europe et à l International Le contrat de filière Transport et Logistique, initié et soutenu par la Région

Plus en détail

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution

L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution L ultra mutualisation : un potentiel de gains majeur pour une nouvelle vision des flux de distribution 20% d économie sur les coûts logistiques et 25% de réduction des émissions de CO 2, voilà ce que promet

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT CHIFFRE D AFFAIRES PREMIER TRIMESTRE 2015 1 er TRIMESTRE 2015 : LA DYNAMIQUE DE CROISSANCE DES ACTIVITES COMMUNICATION & SHIPPING SOLUTIONS SE POURSUIT Forte croissance du chiffre d affaires Communication

Plus en détail

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution.

N 2. Generix fait figure de pionnier dans le Software as a Service, qui va bouleverser l univers du commerce et de la distribution. LA LETTRE AUX ACTIONNAIRES ÉTÉ 2009 N 2 MESSAGE DU PRÉSIDENT DU DIRECTOIRE Madame, Monsieur, Cher actionnaire, J ai le plaisir de vous présenter le deuxième numéro de notre lettre aux actionnaires. Dans

Plus en détail

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information

Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Centre Multimodal de Distribution Urbaine Logistique Urbaine et système d information Jean-Charles DECONNINCK Président de Generix Group 19 Septembre 2014 Generix Group Qui Éditeur de solutions applicatives

Plus en détail

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus

La plateforme Cloud Supply Chain. Présentation de GT Nexus La plateforme Cloud Supply Chain Présentation de GT Nexus Une idée simple mais très efficace Les entreprises gagnantes fonctionneront en réseau A l avenir, les entreprises les plus performantes n opèreront

Plus en détail

Immobilier logistique Automatisation des entrepôts logistiques, la cohabitation réussie

Immobilier logistique Automatisation des entrepôts logistiques, la cohabitation réussie Immobilier logistique Automatisation des entrepôts logistiques, la cohabitation réussie Des robots, des objets connectés et des hommes pour améliorer la productivité et renforcer la sécurité L optimisation

Plus en détail

Mines Paris-Tech Chaire FRELON

Mines Paris-Tech Chaire FRELON Mines Paris-Tech Chaire FRELON «Premières solutions immobilières pour le développement d une logistique respectueuse du milieu urbain» Logistique urbaine : Sogaris imagine des solutions adaptées à la ville

Plus en détail

Actes des conférences Cycle Immobilier Logistique

Actes des conférences Cycle Immobilier Logistique Actes des conférences Cycle Immobilier Logistique Entrepôts XXL et entrepôts XXS Débat animé par Jean-Philippe GUILLAUME, Directeur des Rédactions SUPPLY CHAIN MAGAZINE Jeudi 4 décembre 2014 Intervenants

Plus en détail

DENJEAN LOGISTIQUE Petit déjeuner des transports Réunion de l ORT 10 octobre 2014

DENJEAN LOGISTIQUE Petit déjeuner des transports Réunion de l ORT 10 octobre 2014 DENJEAN LOGISTIQUE Petit déjeuner des transports Réunion de l ORT 10 octobre 2014 1 Présentation du Groupe Denjean La force d un groupe d envergure: le Groupe Denjean croissance diversification pérennité

Plus en détail

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)?

Livre blanc. Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? Le spécialiste de la performance transport Livre blanc Comment appréhender l acquisition et le déploiement d un logiciel TMS (Transport Management System)? bp2r - 5, rue des Mathurins, 75009 Paris, France

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. SOLUTYS Group Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses

DOSSIER DE PRESSE. SOLUTYS Group Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses DOSSIER DE PRESSE Parc Technologique 10 rue Léonard de Vinci 91090 - Lisses 01 60 78 93 06 01 60 78 93 06 01 64 97 31 24 01 64 97 31 24 Contact presse : Lilia Goncalves Da Mota Email : lilia.goncalvesdamota@solutys.com

Plus en détail

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne

Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Stratégie et développement du groupe SOGARIS en logistique urbaine pour l agglomération parisienne Christophe RIPERT, Directeur immobilier, SOGARIS Cette présentation porte sur des exemples concrets d

Plus en détail

EISENMANN. Logistique des boissons

EISENMANN. Logistique des boissons EISENMANN Logistique des boissons Voici l univers d EISENMANN EISENMANN est l un des fournisseurs leaders mondiaux de systèmes dans les domaines des techniques de traitement des surfaces, de l automatisation

Plus en détail

>> Initiation à l informatique. >> Manager la chaîne logistique. >> Maîtriser et optimiser. >> Préparation au renouvellement

>> Initiation à l informatique. >> Manager la chaîne logistique. >> Maîtriser et optimiser. >> Préparation au renouvellement SOMMAIRE LOGISTIQUE ACHATS PROGRAMMES DE FORMATIONS >> Conduite sécurité Cariste CACES >> Test CACES 3 & 5 >> La réception de marchandises >> L implantation des stocks d un entrepôt >> Optimisez votre

Plus en détail

Point de Vue. Etude du coût de gestion des palettes dans le système échange. Consulting Services. Secteur Transport et Logistique

Point de Vue. Etude du coût de gestion des palettes dans le système échange. Consulting Services. Secteur Transport et Logistique Point de Vue Etude du coût de gestion des palettes dans le système échange Consulting Services Secteur Transport et Logistique La palette : une douloureuse épine dans le pied des transporteurs! Répartition

Plus en détail

Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel

Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel Système de colisage automatique Des colis sur mesure et une productivité dix fois supérieure à un traitement manuel Suivez-nous sur Un procédé unique pour emballer vos commandes Un colis sur mesure et

Plus en détail

LA LOGISTIQUE COMMERCIALE * * * * * Définitions et moyens

LA LOGISTIQUE COMMERCIALE * * * * * Définitions et moyens THEME 9 LA LOGISTIQUE COMMERCIALE * * * * * Chapitre 1 Définitions et moyens L'ASLOG (Association française pour la logistique) définit la logistique comme étant "l'art et la manière de mettre à disposition

Plus en détail

Notre offre, parfaitement adaptée aux besoins des ETI (de 50 à 800 M ), se décline sur 3 niveaux :

Notre offre, parfaitement adaptée aux besoins des ETI (de 50 à 800 M ), se décline sur 3 niveaux : IORGA EN RESUME Iorga Group (http://www.iorga.com) est un groupe d ingénierie informatique créé en 1999 par des professionnels du Conseil et de l Intégration. Iorga répond aujourd hui à l ensemble des

Plus en détail

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES

LOGISTIQUE &TRANSPORT FABRICANT D ECONOMIES LOGISTIQUE &TRANSPORT 2014 FABRICANT D ECONOMIES Notre Cabinet Notre Cabinet A propos Notre activité Notre Méthodologie DoubleV Conseil accompagne ses clients de façon opérationnelle dans la réduction

Plus en détail

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014)

CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque. Dossier de presse (décembre 2014) CONDI SERVICES, prestataire de services logistiques crée sa marque Dossier de presse (décembre 2014) CONTACT PRESSE : Stéphanie Riquet 06 78 15 53 88 stephanieriquet@icloud.com CONDI SERVICES, PRESTATAIRE

Plus en détail

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable

II L APPROCHE PEDAGOGIQUE EN 2nde PRO LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 1 Mon téléphone portable I PRESENTATION DES THEORIES 1 La chaîne logistique traditionnelle 2 Supply chain 3 Supply chain in reverse logistics La gestion globale de la chaîne logistique dans la logistique inversée (verte) II L

Plus en détail

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement

L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement L Espace Urbain de Distribution de Chapelle International Paris 18 ème arrondissement SAGL Architectes Associés Août 2014 P A R I S SOGARIS : un acteur référence en logistique urbaine Activité Acteur de

Plus en détail

LOGTIMUM. 5 e ÉDITION. XMS express Management System. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

LOGTIMUM. 5 e ÉDITION. XMS express Management System. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Juillet-Août 2011 TMS 5 e ÉDITION LOGTIMUM XMS express Management System SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur LOGTIMUM 2. Appartenance

Plus en détail

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance

Présentation de la société SCOOP Conseil. Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Présentation de la société SCOOP Conseil Supply Chain Orientation Optimisation & Performance Auteur: Armand BOUTET Scoop Conseil Juillet 2010 www.scoop-conseil.com Sommaire 1. CONTEXTE ET OBJECTIFS 2.

Plus en détail

Transformez votre supply chain en atout compétitif

Transformez votre supply chain en atout compétitif Industrie Transformez votre supply chain en atout compétitif Votre marque est unique, votre supply chain aussi Quand il s agit de stratégie supply chain, chaque industriel est unique. Chaque organisation

Plus en détail

Automatisation des flux et du stockage palettes au sein d une unité logistique

Automatisation des flux et du stockage palettes au sein d une unité logistique 1 Automatisation des flux et du stockage palettes au sein d une unité logistique Jean-Luc Thomé Anthony Perez BA Systèmes ALSEI 6 novembre 2008 2 Déroulement Création d un hub logistique multimodal : Fer

Plus en détail

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée.

FOOD REEFER* sdv.com. Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. FOOD REEFER* sdv.com Logistique. Imagination. *Produits Alimentaires sous température dirigée. SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans

Plus en détail

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien»

Sage ENTREPÔTS. La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage. «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Sage ENTREPÔTS La solution progicielle de gestion de vos flux d entreposage «S engager auprès de vous pour fiabiliser votre quotidien» Entrez dans le monde de Sage Un éditeur leader spécialiste de votre

Plus en détail

Dossier de presse Région Centre

Dossier de presse Région Centre Juin 2013 Dossier de presse Région Centre Contacts presse : Agence Profile PR : 01 56 26 72 00 Olivia Chabbert ochabbert@profilepr.fr et Stéphanie Noel snoel@profilepr.fr 3 Sommaire I. Présence régionale

Plus en détail

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable

La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable La logistique à Paris : une charte en faveur de la logistique urbaine durable François PROCHASSON, Chef du pôle mobilité durable, Agence de la mobilité, ville de Paris Le contexte Paris, une forte densité

Plus en détail

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité

Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et de la comptabilité distributeur des solutions FICHE TECHNIQUE Module : Gestion des achats Gestion des approvisionnements avec SAP Business One Optimisation des approvisionnements grâce à l intégration de la logistique et

Plus en détail

Le Groupement ASTRE. Le Groupement s articule autour de trois pôles d expertise complémentaires :

Le Groupement ASTRE. Le Groupement s articule autour de trois pôles d expertise complémentaires : Le Groupement Astre QUI SOMMES NOUS? Pour nous situer Le Groupement ASTRE Créé en 1992, ASTRE est devenu le premier groupement européen de transport et de logistique. L objectif de ce regroupement étant

Plus en détail

SAP FRANCE. 5 e ÉDITION. SAP Transportation Management. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

SAP FRANCE. 5 e ÉDITION. SAP Transportation Management. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Juillet-Août 2011 TMS 5 e ÉDITI SAP FRACE SAP Transportation Management SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. M de l'éditeur SAP France 2. Appartenance

Plus en détail

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE

NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE NORBERT DENTRESSANGLE DIVISION LOGISTIQUE BILAN DES GAZ A EFFET DE SERRE Description de la personne morale Ce bilan des gaz à effet de serre concerne la Division Logistique France de Norbert Dentressangle.

Plus en détail

Nouveau centre de formation Transport Logistique AFTRAL à Rouen : Equipements pédagogiques étoffés et capacité d accueil accrue

Nouveau centre de formation Transport Logistique AFTRAL à Rouen : Equipements pédagogiques étoffés et capacité d accueil accrue Nouveau centre de formation Transport Logistique AFTRAL à Rouen : Equipements pédagogiques étoffés et capacité d accueil accrue L AFT IFTIM Formation Continue deviendra AFTRAL (Apprendre et se Former en

Plus en détail

FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE

FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE Une Plate-Forme Mutualisée pour la Logistique Urbaine FORUM SUPPLY CHAIN MAGAZINE 2 Juillet 2009 ESCP Europe Sommaire détaillé Contexte et problématique de la logistique urbaine Un foisonnement d initiatives

Plus en détail

BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS. Faciliter la logistique urbaine de marchandises

BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS. Faciliter la logistique urbaine de marchandises BAYONNE CRÉTEIL LUXEMBOURG LYON MARSEILLE PARIS ROISSY ROUEN RUNGIS Faciliter la logistique urbaine de marchandises L édito Ancrer la logistique au cœur de la ville Fort de son expertise de près de cinquante

Plus en détail

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12

2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2. L intégration horizontale des fonctions de l entreprise 12 Table des matières Avant-propos 3 Introduction 1. L entreprise et l environnement financier...5 2. Le concept traditionnel...6 2.1. Les stades d évolution de la fonction de Supply Chain Management 7 2.2.

Plus en détail

Vision TMS. Cette solution a été pensée pour tous ceux qui achètent ou pilotent une activité transport, y compris en flotte dédiée.

Vision TMS. Cette solution a été pensée pour tous ceux qui achètent ou pilotent une activité transport, y compris en flotte dédiée. Vision TMS La performance de votre Supply Chain est déterminante dans la mise en place de votre stratégie de croissance et de prise de parts de marché. Le taux de satisfaction de vos clients et votre compétitivité

Plus en détail

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier.

développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. Établissement public d État 200 salariés développer le transport fluvial de marchandises et de passagers en Île-de-France afin de proposer une alternative au transport routier. 70 ports 1 er port intérieur

Plus en détail

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique

Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Le rôle des technologies de l information dans la performance logistique Prof. Dr. Werner DELFMANN Département planification opérationnelle et logistique, Université de Cologne (Allemagne) Dipl- Kfm. Martin

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES Elior Restauration Entreprises Responsable du suivi : Vincent Cossac Fonction : Responsable Développement Durable Adresse : 46/52 rue Albert 75013 Paris : 01

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE SIMI 2014

DOSSIER DE PRESSE SIMI 2014 DOSSIER DE PRESSE SIMI 2014 L actualité de l année 2014 GSE, leader sur le marché des entrepôts automatisés et grande hauteur GSE a fait très tôt le choix d investir dans l ingénierie complexe et a capitalisé

Plus en détail

GENERIX GROUP WMS GCS WMS. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION. Warehouse Management Systems

GENERIX GROUP WMS GCS WMS. Pour vos appels d offre. 8 e ÉDITION. Warehouse Management Systems Pour vos appels d offre Décembre 2014 WMS Warehouse Management Systems 8 e ÉDITION GENERIX GROUP GCS WMS SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. Nom de la société Generix

Plus en détail

Logistique Production

Logistique Production Septembre 2015 Logistique Production - Se former à la Logistique à l URCA - L emploi en Champagne-Ardenne - Logistique : les métiers - Exemples d offres d emploi et de stage en production - logistique

Plus en détail

L INNOVATION AU SERVICE DE SOLUTIONS MÉTIER TECHNOLOGIES

L INNOVATION AU SERVICE DE SOLUTIONS MÉTIER TECHNOLOGIES L INNOVATION AU SERVICE DE SOLUTIONS MÉTIER TECHNOLOGIES DU VIRTUEL AU RÉEL le constat Une plate-forme logistique dispose de nombreux équipements et systèmes d informations. Ils interagissent et communiquent

Plus en détail

L UNIVERSITE DE CERGY-PONTOISE LANCE EN OCTOBRE 2011 EN PARTENARIAT AVEC AFILOG UN MASTER EN MANAGEMENT LOGISTIQUE ET IMMOBILIER

L UNIVERSITE DE CERGY-PONTOISE LANCE EN OCTOBRE 2011 EN PARTENARIAT AVEC AFILOG UN MASTER EN MANAGEMENT LOGISTIQUE ET IMMOBILIER Communiqué de Presse Le 31 mai 2011 L UNIVERSITE DE CERGY-PONTOISE LANCE EN OCTOBRE 2011 EN PARTENARIAT AVEC AFILOG UN MASTER EN MANAGEMENT LOGISTIQUE ET IMMOBILIER Depuis de nombreuses années, le secteur

Plus en détail

METALOG. Plus loin dans le stockage

METALOG. Plus loin dans le stockage METALOG Plus loin dans le stockage R Rayonnages à Palettes Charges palettisées. Conteneurs métalliques. Chariots frontaux ou rétractables. Chariots bi ou tridirectionnels. Chariots magasinier à cabines

Plus en détail

V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014

V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014 BIENVENUE A LA CONFERENCE V E N D R E D I 2 3 J A N V I E R 2 0 1 5 BILAN IMMOBILIER LOGISTIQUE ANNEE 2014 SOMMAIRE 1 F A I T S M A R Q U A N T S 2014 2 M A R C H E U T I L I S A T E U R S P A R R E G

Plus en détail

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES

NOTRE OFFRE : FRET CHAÎNE LOGISTIQUE DES OFFRES DÉDIÉES CMA CGM LOG EN CHIFFRES : Fret Maritime Fret Aérien Tour de Contrôle Entreposage et Distribution Transport Multimodal Hub Avance Gestion des Opérations Douanières Logistique Marine Gestion des Commandes

Plus en détail

TMS EYEFREIGHT B.V. 7 e ÉDITION. Eyefreight. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort

TMS EYEFREIGHT B.V. 7 e ÉDITION. Eyefreight. Pour vos appels d offre. SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort Pour vos appels d offre Juillet-Août 2014 TMS 7 e ÉDITION EYEFREIGHT B.V. Eyefreight SupplyChainMagazine.fr 19, rue Saint-Georges - 94700 Maisons-Alfort 1. NOM de l'éditeur Eyefreight B.V. 2. Appartenance

Plus en détail

Logistique, informatique et immobilier

Logistique, informatique et immobilier Commerce de détail Logistique, informatique et immobilier Coop pose la première pierre du nouveau site de production et de logistique à Pratteln et développe les transports par chemin de fer par l intermédiaire

Plus en détail

Référence CNRFID : AO 006. Cahier des charges Démonstrateur pour la traçabilité de matériaux composites - V5 du 4 avril 2011 -

Référence CNRFID : AO 006. Cahier des charges Démonstrateur pour la traçabilité de matériaux composites - V5 du 4 avril 2011 - Référence CNRFID : AO 006 Cahier des charges Démonstrateur pour la traçabilité de matériaux composites - V5 du 4 avril 2011 - Table des Matières 1. Introduction... 3 2. Synthèse du besoin... 3 2.1 Suivi

Plus en détail

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques

Journée d information du 5 novembre 2012. Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine. économiques Journée d information du 5 novembre 2012 Mobilité Multimodale Intelligente Urbanisme, tourisme, logistique urbaine économiques Didier LIEVEN Le Centre Multimodal de Distribution Urbaine (CMDU ) L agglomération

Plus en détail

TRADE. Yourcegid Trade Y2

TRADE. Yourcegid Trade Y2 TRADE Yourcegid Trade Y2 1800 Clients négociants plus de + de 10 langues + de 40 pays plus de 200 DE collaborateurs et experts Un réseau performant : 200 PRès de Distributeurs certifiés Parce que votre

Plus en détail

La stratégie du Groupe BPCE

La stratégie du Groupe BPCE La stratégie du Groupe BPCE 2 edito Groupe BPCE est né en juillet 2009 de la volonté des groupes Banque Populaire et Caisse d Epargne de construire ensemble le deuxième groupe bancaire en France, un groupe

Plus en détail

Dématérialisation fiscale des factures

Dématérialisation fiscale des factures White White paper paper Dématérialisation fiscale des factures Sommaire 2 4 5 Parlons des bénéfices Les 10 principaux bénéfices de la dématérialisation des factures vus par les utilisateurs Comment évaluer

Plus en détail

Dossier de presse. Inauguration de l Espace Logistique Urbain (ELU) de Lille (59)

Dossier de presse. Inauguration de l Espace Logistique Urbain (ELU) de Lille (59) Dossier de presse Inauguration de l Espace Logistique Urbain (ELU) de Lille (59) Vendredi 10 avril 2015 EDITORIAL Le Mot du Port de Lille Comme le précise Philippe Hourdain, Président de la CCI Grand Lille

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES

RÉFÉRENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL D ACTIVITES PROFESSIONNELLES 1. CHAMP D ACTIVITÉ 1.1. Définition L agent logisticien, titulaire du baccalauréat professionnel «logistique» prépare et réalise les opérations liées à la réception,

Plus en détail

Industry Fact Sheet February 2013. Pourquoi les solutions de convoyage efficaces sont de plus en plus nécessaires

Industry Fact Sheet February 2013. Pourquoi les solutions de convoyage efficaces sont de plus en plus nécessaires Industry Fact Sheet February 2013 Pourquoi les solutions de convoyage efficaces sont de plus en plus nécessaires 963,0 820,5 Le e-commerce a le vent en poupe 572,5 630,5 Le commerce électronique poursuit

Plus en détail

plate-forme logistique globale

plate-forme logistique globale plate-forme logistique globale Historique STAR Logistique est fondée en 1988 par deux partenaires associés, Délia Badel et Cédric Ricou. Débutant le développement de leurs activités dans le domaine du

Plus en détail

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique

Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com. *Chaîne logistique Transport, logistique, Supply Chain * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 950 collaborateurs Europe 157 agences 22 pays 5 710 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 3 950

Plus en détail

Appel à projets d expérimentation

Appel à projets d expérimentation Appel à projets d expérimentation Partenaires et territoires d expérimentation DIRECTION DE LA VOIRIE ET DES DEPLACEMENTS DIRECTION DE L URBANISME Plateforme d innovation Logistique et Mobilité Urbaines

Plus en détail

L ENTREPÔT LE PLUS COMPLET

L ENTREPÔT LE PLUS COMPLET L ENTREPÔT LE PLUS COMPLET L entreprise Daunis a mené à terme un processus de changement total de sa logistique. Pour ce faire, elle a construit un nouvel entrepôt géré par radiofréquence, à Terrassa (Barcelone),

Plus en détail

Communication on progress 2007 2008

Communication on progress 2007 2008 Communication on progress 2007 2008 NOVEA est leader de la course urgente en France. Le groupe a adhéré à Global Compact l an dernier pour promouvoir son implication dans la société actuelle en acceptant

Plus en détail

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21

A N N E X E 1. Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7. Référentiel de certification page 21 A N N E X E 1 Introduction : référentiel d activités professionnelles page 7 Référentiel de certification page 21 - Compétences professionnelles page 21 - Connaissances associées page 55 - Unités constitutives

Plus en détail

la logistique construire autrement

la logistique construire autrement la logistique construire autrement LE SENS DE L HISTOIRE Objectif de la gare routière : faciliter la circulation dans l agglomération parisienne en évitant aux poids lourds de pénétrer dans la capitale.

Plus en détail

Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine

Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine Communiqué de presse Choisy-le-Roi, le 8 juillet 2014 Un port urbain, multisite, en 2016, aux Ardoines, à Vitry-sur Seine L EPA Orly Rungis Seine Amont, HAROPA-Ports de Paris, la ville de Vitry-sur-Seine,

Plus en détail

Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions

Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions Jones Lang LaSalle Supply Chain & Logistics Solutions Mathieu de Saint Albin I Bruno Montigny I Jean Marie Guillet I Alexis Trochu Paris, mars 2012 Vos questions? Problématiques associées à la chaîne de

Plus en détail

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique

TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com. *Chaîne logistique TRANSPORT, LOGISTIQUE, SUPPLY CHAIN * sdv.com *Chaîne logistique AMÉRIQUES 45 agences 8 pays 980 collaborateurs EUROPE 169 agences 21 pays 5 690 collaborateurs ASIE-PACIFIQUE 136 agences 24 pays 4 300

Plus en détail

Centres de Collaboration et de Consolidation

Centres de Collaboration et de Consolidation www.id-logistics.com Centres de Collaboration et de Consolidation Carrefour ID Logistics Le 2 juillet 2009 Composition du document Introduction 1. Présentation du groupe ID Logistics 2. Les Centres de

Plus en détail

Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog

Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog Retour utilisateur Findus optimise sa logistique d entreposage, de repacking et de transport grâce à Sofrilog Rungis, le 17 octobre 2012 Sofrilog, n 2 de la logistique du froid, accompagne Findus, marque

Plus en détail

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing

manufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING anufacturing anufacturing Yourcegid Manufacturing Y2 MANUFACTURING manufacturing i-club Un club utilisateur de plus de 100 adhérents qui participent activement à la vie de nos produits plus de 2000 Clients industriels

Plus en détail

Bien plus qu un financement

Bien plus qu un financement Bien plus qu un financement Vous souhaitez étendre votre activité, accroître vos ventes? Vous avez des projets d investissement? Ensemble, on peut accélérer votre développement Vous êtes constructeur ou

Plus en détail

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com

Dossier de presse. La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR. Contact presse. Service.presse@edf-en.com Dossier de presse La nouvelle offre de mobilité électrique solaire d EDF ENR Contact presse Service.presse@edf-en.com Manon de Cassini-Hérail Manon.decassini-herail@edf-en.com Tel. : 01 40 90 48 22 / Port.

Plus en détail

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique?

Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? Comment réussir le déploiement de votre communauté B2B et réduire les coûts de votre chaîne logistique? La chaîne d approvisionnement ne saurait plus fonctionner sans EDI. L enjeu est à présent d accélérer

Plus en détail

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com

DÉFENSE & SÉCURITÉ. sdv.com DÉFENSE & SÉCURITÉ sdv.com SDV, UN SERVICE DE PROXIMITÉ ET UNE PERFORMANCE ASSURÉE La puissance de notre réseau : Notre présence dans 102 pays garantit un service de proximité auprès de tous nos clients

Plus en détail

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING

La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING La démarche environnementale de GPV France BILAN ET PERSPECTIVES ENVELOPPES PACKAGING BILAN Les émissions globales de GPV France correspondaient à 11,2 tonnes de CO 2 par million d enveloppes produites.

Plus en détail

Actualités LA TAILLE OPTIMALE DES PLATEFORMES LOGISTIQUES ÉDITION NOVEMBRE 2011

Actualités LA TAILLE OPTIMALE DES PLATEFORMES LOGISTIQUES ÉDITION NOVEMBRE 2011 Actualités ÉDITION NOVEMBRE 2011 Plateforme ARGAN au Coudray Montceaux Architecte : Gérard Franc LA TAILLE OPTIMALE DES PLATEFORMES LOGISTIQUES De la construction de plateforme «XL» de très grande taille

Plus en détail

Parfum & Beauté. La voie de l excellence entre vous et vos clients

Parfum & Beauté. La voie de l excellence entre vous et vos clients Parfum & Beauté La voie de l excellence entre vous et vos clients Excellence logistique, un atout de luxe Les points de contacts, réels et virtuels, avec le consommateur reflètent l originalité et la sophistication

Plus en détail

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles

Sommaire. Un marché basé sur des réalités structurelles Focus sur les transactions logistiques France de 2011 à 2014 Sommaire Un marché basé sur des réalités structurelles.. P.2 Un secteur dominé par les prestataires logistiques et la distribution.... P.3 Une

Plus en détail

Advanced Parts. Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais

Advanced Parts. Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais Parts Améliorez votre gestion des pièces détachées pour fournir à vos clients les pièces adéquates dans les meilleurs délais Avec CDK Global, le développement de vos activités liées aux pièces détachées

Plus en détail

La RFID par les usages

La RFID par les usages 1 24 Septembre 2014 La RFID par les usages François LEBLANC 2 Agenda Pourquoi la RFID Les usages par domaines métiers Présentation de cas clients Cleor La RFID dans la bijouterie La RFID dans un contexte

Plus en détail

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises

Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Perception et utilisation des solutions de radio-identification (RFID) dans les entreprises françaises Synthèse de l enquête PricewaterhouseCoopers Mars 2010 Sommaire Page 1 Introduction 1 2 Description

Plus en détail

LOGISTIQUE MÉTIERS2013. fiche. Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser

LOGISTIQUE MÉTIERS2013. fiche. Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser fiche MÉTIERS2013 LOGISTIQUE Recrutement : Attirer, rémunérer, fidéliser Fed Supply est un cabinet dédié aux recrutements temporaires et permanents des métiers de l ADV, des Achats et de la Logistique

Plus en détail

DA S 71 PLAQUETTE SNAT V6 du 19/6/15

DA S 71 PLAQUETTE SNAT V6 du 19/6/15 1 2 Siège social : 2 rue Nicéphore Niepce ZI de Brais 44600 ST NAZAIRE Président Directeur Général : Michel MEZARD SAINT NAZAIRE Service exploitation Tél. : 02.51.106.306 Fax : 02.51.106.307 Mail : exploitation@snat.fr

Plus en détail

Maîtriser les mutations

Maîtriser les mutations Maîtriser les mutations Avec UNE Supply chain AGILE La réflexion porte ses fruits www.cereza.fr TALAN Group Notre savoir-faire : maîtriser les mutations et en faire une force pour l entreprise Cereza,

Plus en détail

ARCHITECTE DE SOLUTIONS SUPPLY CHAIN

ARCHITECTE DE SOLUTIONS SUPPLY CHAIN ARCHITECTE DE SOLUTIONS SUPPLY CHAIN RFID : Une technologie en marche Software Engineering Group / Fribourg le 2 décembre 2005 Roland Fischbach, ADELANTE Consulting La RFID Une technologie au service de

Plus en détail

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal

Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Baromètre CXP : l e-mail supplante le papier et ouvre la porte à la capture multicanal Le CXP, en collaboration avec ITESOFT et Fujitsu, dévoile les résultats de l édition 2013 de son baromètre «Optimisation

Plus en détail

Fiche métier Responsable de la préparation des produits

Fiche métier Responsable de la préparation des produits Fiche métier Responsable de la préparation Il peut aussi s appeler > Chef/responsable de station de conditionnement. > Chef d entrepôt. Caractéristiques du métier > Le/la responsable de la préparation

Plus en détail

Pole Formation Catalogue 2013-2014

Pole Formation Catalogue 2013-2014 Pole Formation Catalogue 2013-2014 Mise à jour Octobre 2013 Page 1 de 13 Nos valeurs Respect : de nos partenaires clients et fournisseurs, de nos engagements Performance : par l exigence que s imposent

Plus en détail

OGISTICS LOGISTICS PERSPECTIVE

OGISTICS LOGISTICS PERSPECTIVE OGISTICS FROM A NEW A NEW Medhub, une plaque tournante de la logistique mondiale FROM A NEW Picking, Entreposage Kitting Co-packing Labelling Assemblage Contrôle qualité. Port Tanger Med et Medhub Tanger

Plus en détail

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de

Qu il s agisse de transport de marchandises ou de Le secteur du Transport et de la Logistique Le secteur du transport et de la logistique Avec l avènement du commerce électronique et la prise en compte du développement durable, l univers du transport

Plus en détail