Chapitre 1 Mes premiers déboires

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Chapitre 1 Mes premiers déboires"

Transcription

1 Chapitre 1 Mes premiers déboires «Pourquoi avez-vous choisi le métier de romancier?» Cette question, on me l a bien posée cent fois Elle n est donc pas nouvelle, encore moins surprenante, et pourtant, chaque fois que, dans une causerie, une rencontre, elle revient, j éprouve une sorte d embarras. Pourquoi? Simplement parce que j ai peur de décevoir par ma réponse. On ne demande pas à un médecin ou à un professeur pourquoi ils ont embrassé leur profession. Et si on le leur demandait, ils seraient probablement aussi embêtés que moi pour y répondre. Simplement parce que, en général, on ne sait pas ce qui nous pousse vers un métier plutôt que vers un autre Il peut y avoir l exemple des parents, bien sûr, mais mon père était fiscaliste et je me suis dirigé vers les lettres et je ne serais pas étonné que ma fille, qui n a que deux ans, se tourne un jour, par révolte contre l autorité paternelle ou simplement par une inclination toute naturelle, vers un métier diamétralement opposé 9

2 au mien et qui d ailleurs n existe peut-être même pas encore au moment où j écris ces lignes Il est vrai que le métier de romancier est un peu moins répandu que le métier de médecin ou d avocat ou de menuisier, ce qui justifie peut-être la curiosité publique, comme la justifient d ailleurs nombre de métiers artistiques, tels que ceux de comédien, de pianiste ou de danseur, ou des métiers inusités tels que ceux d alpiniste, d astronaute, d acrobate Mais, enfin, il me semble qu il n y a pas de raisons plus mystérieuses et donc dignes d être exposées de choisir le métier de romancier plutôt qu un autre. En réalité, d une certaine façon, tous les métiers sont mystérieux, comme le choix qu on en fait Alors, finalement, pourquoi ai-je choisi ce métier? À quinze ans, un peu par défaut, un peu parce qu il fallait bien que je fasse quelque chose, je choisis le droit, ou plutôt les sciences humaines, qui y conduiraient au bout de deux ans de collège. Je savais pourtant que je ne deviendrais jamais avocat. Oui, j en étais certain, aussi certain que je ne deviendrais pas joueur de football ni vétérinaire! Je ne savais pas au juste ce que je ferais dans la vie, mais je savais très bien ce que je ne ferais pas! 10

3 Je procédais par élimination, en somme. J avais d entrée de jeu écarté toutes les professions libérales, comme le génie civil, l architecture, la comptabilité, vers lesquelles s étaient tout naturellement dirigés mes camarades de classe. Mais j avais un rêve secret. Empli d admiration pour les Beatles et surtout pour leur célèbre bassiste, Paul McCartney, que j idolâtrais, j ambitionnais, comme des milliers d adolescents, de devenir musicien. Je suivais assidûment des leçons avec un excellent professeur et je passais deux heures par jour devant mon lutrin avec la belle guitare «classique» que mes parents m avaient offerte, non sans une certaine inquiétude qu alimentait d ailleurs le sérieux avec lequel je m exerçais. Je poussai même mon apprentissage de la guitare jusqu à me présenter à l examen du Conservatoire de musique de Montréal. Mais j étais si nerveux que ma prestation fut lamentable et que je n eus pas besoin d attendre la lettre de refus qu on m envoya deux semaines plus tard pour connaître le verdict. Il me restait ma guitare électrique, une très belle Les Paul d occasion dénichée dans un pawn shop de la rue Craig. Je n ouvrais pas sans une émotion toujours égale son étui de cuir brun dont l intérieur était tapissé de velours rose. 11

4 Si je m étais procuré cette guitare dont je jouais médiocrement, sans grande dextérité, c est que j étais devenu membre d un groupe, que nous avions baptisé «Légende», et qui ne passa pas à l histoire malgré son nom prometteur. Et pour cause. Je ne sais si ce fut faute de talent ou d avoir déniché un agent, mais le groupe, malgré deux ans de répétitions dans le sous-sol d une école, mourut de sa belle mort avant de s être produit une seule fois en public! Ce ne fut pas un grand drame pour moi. Je verrais seulement moins souvent les autres membres du groupe, qui étaient devenus et sont restés des amis. Mais, à part notre leader, qui fit plus tard carrière comme compositeur de musique de film, nous n étions pas de véritables musiciens. Pas moi, en tout cas. Je m en étais d ailleurs rendu compte depuis une certain temps. C est une chose d être ému par la musique et d admirer les grands musiciens et éventuellement de devenir mélomane, c en est une autre d en faire sa profession. Du reste, j avais commencé à m intéresser de plus en plus à la littérature comme à la philosophie. À partir de dix-huit ans, et sans vraiment me demander s il était possible d en vivre (question qui hante rarement un jeune esprit, en tout cas un jeune esprit aussi peu réaliste que le mien!), il me sembla que c était le métier de romancier et lui seul qui m intéressait. 12

5 J avais, il est vrai, été un passionné du jeu d échecs pendant un moment. J avais étudié la théorie, refait des parties de joueurs célèbres, tels qu Alekhine, Casablanca, Tartakover et, plus près de moi, l excentrique champion américain Bobby Fischer. Mais, malgré un certain talent, j étais assez lucide pour savoir que les échecs ne sont pas une profession ou qu ils ne le sont que pour une vingtaine ou une trentaine de personnes dans le monde, ceux qu on appelle les grands maîtres internationaux Oui, comme par une curieuse élimination de toutes les autres professions, j en étais arrivé à la conclusion que je voulais devenir romancier. Avec le recul, je me rends compte à quel point il y avait une part d inconscience, d ignorance même dans ce choix, puisque je ne savais rien de ce métier, ni des déboires, des vexations, des difficultés qui m attendaient sur le chemin. D ailleurs, à la réflexion, c était sans doute mieux ainsi. De même que les âmes, dit-on, savent tout, avant de se réincarner, des épreuves qui les attendent dans leur existence future, mais l oublient dès la naissance parce que autrement leur fardeau serait intolérable, il était sans doute préférable que j ignore tout ce que ma décision entraînerait, toutes les épreuves que ce métier bizarre m apporterait. 13

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

RPVA : la charrue avant les bœufs

RPVA : la charrue avant les bœufs RPVA : la charrue avant les bœufs Il est tout de même assez curieux de constater que la critique, même constructive, peut vous faire passer pour un opposant au système. Tout du moins, c est l impression

Plus en détail

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Louis et Zélie Martin

Louis et Zélie Martin Louis et Zélie Martin Qu ont-ils fait de si extraordinaire pour être béatifiés le 19 octobre 2015? Sommaire : 1. Les époux Martin, qui sont-ils? 2. Texte à trou / texte à trou réponses 3. Création d un

Plus en détail

Denis Cyr : la trajectoire d un homme heureux

Denis Cyr : la trajectoire d un homme heureux Denis Cyr : la trajectoire d un homme heureux Entre un Denis Savard qui avait certaines ambitions et un Denis Tremblay qui n a pas eu beaucoup de chance, Denis Cyr n avait pas, contrairement à ses deux

Plus en détail

au s s i on t un e âm e

au s s i on t un e âm e Frère Marie-Angel Les canailles au s s i on t un e âm e Itinéraire spirituel d un enfant SDF éditions des Béatitudes Préface Je m appelle Angel. Mon second prénom chrétien est Gabriel et c est par ce dernier

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant

Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant 1 F.A.O. Dr. H. Azérad 06/05/06 George Walkden, Alastair Shaw, & Natasha Mann Thème: Mini-projet Un extrait de l Importance d être Constant Lady Bracknell. [Elle s assit.] Veuillez vous asseoir, M. Worthing.

Plus en détail

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note :

Solution 6.02.07. BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007. Alle Abteilungen. Nom: Numéro : Points : Note : Solution 6.02.07 BMS Bern Aufnahmeprüfung 2007 Französisch Alle Abteilungen Zeit: 45 Minuten Nom: Numéro : Points : Note : Compréhension : 22 points Vocabulaire / Production écrite : 12 points Grammaire

Plus en détail

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais

Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais Les poèmes que contient ce livre remontent, pour ainsi dire, à l origine «Retour» est le premier poème que je me souviens avoir publié ; je l avais écrit, retour d Inde, à Cambridge, l hiver 1945 et se

Plus en détail

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel

Culturelab 2012. Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon. par Eline Wittevrongel Culturelab 2012 Compte rendu de mon séjour au Festival d Avignon par Eline Wittevrongel 18/08/2012-28/08/2012 Grâce au concours «Olyfran», j ai eu la chance de visiter la belle ville d Avignon dans le

Plus en détail

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg)

Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) Et le gagnant est : Yves Zaugg, 20 ans, employé de bureau au Groupe Mutuel (Fribourg) «J étais vraiment surpris de gagner le Prix de la réadaptation professionnelle! Ce prix est une bonne chose, il peut

Plus en détail

Témoignage d un jeune diplômé de l EURIA ayant assisté au Congrès International des Actuaires, à Washington, en avril 2014.

Témoignage d un jeune diplômé de l EURIA ayant assisté au Congrès International des Actuaires, à Washington, en avril 2014. Témoignage d un jeune diplômé de l EURIA ayant assisté au Congrès International des Actuaires, à Washington, en avril 2014. Par Guillaume Biessy, actuaire EURIA promotion 2013, actuellement Doctorant chez

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu.

4 page 941 / 1ère partie, PARIS Il n' avait pas voulu partir sans lui dire adieu. Partir : Recherche «lemmatisée». Le logiciel ne permttant pas de séparer le verbe «part», de «à part»... ou «le parti» de «parti» on a procédé manuellement au choix. 2 page 937 / 1ère partie, PARIS Je

Plus en détail

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard

Rapport de stage. Travail présenté à Mer et Monde. Par Yohann Lessard Rapport de stage Travail présenté à Mer et Monde Par Yohann Lessard Université Laval Le 25 octobre 2014 Formation préparatoire Nos formatrices étaient Amélie et Raphaelle. Nous avons abordé plusieurs thèmes,

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac

Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac Les élèves de 5 ème 3 rencontrent Béatrice Nicodème à la médiathèque de Mérignac Au cours de l année, nous avons étudié en classe Le Secret de la cathédrale. Puis chacun a dû lire et présenter à la classe

Plus en détail

Votre choix de films réunit des œuvres des années 60-70 et des films récents. Rien entre deux. Parce que vous étiez trop occupé par le hockey?

Votre choix de films réunit des œuvres des années 60-70 et des films récents. Rien entre deux. Parce que vous étiez trop occupé par le hockey? SECTIONS PARALLÈLES - DIASPORA : SLAVA BYKOV ET LA RUSSIE «J ai accepté cette Carte blanche parce que j aime le cinéma.» Interview par Thierry Jobin Votre choix de films réunit des œuvres des années 60-70

Plus en détail

Confessions d un compositeur

Confessions d un compositeur Confessions d un compositeur john cage Confessions d un compositeur Traduit de l anglais par Élise patton Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e 2013 titre original A Composer s Confessions Le

Plus en détail

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu

Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu Objectif : DELF A2 Ecrire un courriel Tu écris un courriel à un(e) ami(e) pour lui raconter ce que tu lis en ce moment à l école. Tu donnes des précisions sur le livre (auteur, titre, ), des détails sur

Plus en détail

Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants

Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants Action Innocence et UNAF Le rôle des parents face à l utilisation du téléphone portable chez leurs enfants Octobre 2012 Un dispositif d étude ciblé et calibré Un QUALI Deux groupes à Paris et Saint-Pierre-des-Corps

Plus en détail

UN GENTLEMAN. Édition du groupe «Ebooks libres et gratuits» Maurice Leblanc. Contes du soleil et de la pluie

UN GENTLEMAN. Édition du groupe «Ebooks libres et gratuits» Maurice Leblanc. Contes du soleil et de la pluie Édition du groupe «Ebooks libres et gratuits» Maurice Leblanc UN GENTLEMAN Contes du soleil et de la pluie Journal L Auto 25 juin 1903 Recueil Gueule-Rouge. 80 chevaux Ollendorf, 1904 Table des matières

Plus en détail

Des métaphores pour appréhender la résurrection

Des métaphores pour appréhender la résurrection Des métaphores pour appréhender la résurrection J ai longtemps tenté de me représenter «la résurrection», mais en vain. Il me manquait une métaphore quelque peu convaincante. La mue du papillon fut pour

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.»

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.» Recherche d un problème ouvert en classe de seconde Le produit maximum Stéphane Millet Lycée d Andrézieu-Bouthéon «Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit

Plus en détail

L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1

L ndétectable. L ndétectable N 1 - MARS 2013 1 L ndétectable Huit ans déjà Un groupe de jeunes démêle des pensées pour produire du texte. Ils se nomment «Mots-Maux». Au départ, ils sont sept enfants, de 7 et 8 ans, atteints du virus du SIDA, suivis

Plus en détail

!!!!! !!! !!!!!!!!!!!!!!!!!!

!!!!! !!! !!!!!!!!!!!!!!!!!! Projet personnel d orientation Démarche 1 - Activité évaluée Projet personnel d orientation (PPO) Situation d apprentissage et d évaluation Première démarche exploratoire Les professions de l industrie

Plus en détail

Admission Post-Bac pour les L. Présentation de la procédure APB aux lycéens de Première et Terminale

Admission Post-Bac pour les L. Présentation de la procédure APB aux lycéens de Première et Terminale Admission Post-Bac pour les L Présentation de la procédure APB aux lycéens de Première et Terminale SAIO Nice décembre 2013 PLAN I - Présentation d APB II - L inscription sur APB III - Candidatures IV

Plus en détail

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne

ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE. Niveau B1. Petits malheurs de la vie quotidienne ACTIVITÉ DE PRODUCTION ORALE Niveau B1 Petits malheurs de la vie quotidienne Le dossier comprend : - une fiche apprenant - une fiche enseignant - un document support Auteurs-concepteurs : Stéphanie Bara,

Plus en détail

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT

Les Systèmes. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Les Systèmes P.E.A.T. & E.F.T. Témoignage d un praticien EFT sur l utilisation des outils PEAT Frédéric Piton - www.eft-energie.be Frédéric Piton - www.eft-energie.be Témoignage d un praticien EFT sur

Plus en détail

être compris de notre entourage.

être compris de notre entourage. La Nature des Mots Puisque nous communiquons avec nos semblables à l aide du langage, nous utilisons des mots. Ceux-ci servent à exprimer nos idées de façon à être compris de notre entourage. Cependant,

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

Mariana Otero : Entre nos mains

Mariana Otero : Entre nos mains Mariana Otero : Entre nos mains Confrontés à la faillite de leur entreprise de lingerie, des salariés majoritairement des femmes tentent de la reprendre sous forme de coopérative. Au fur et à mesure que

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014.

Chloé B. 3 ème 2. Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre. Collège Colette BESSON Année 2013-2014. Chloé B. 3 ème 2 Rapport de stage : Stage chez Mme J. : cabinet d orthodontie du16 au 20 décembre Collège Colette BESSON Année 2013-2014 Page 1 Sommaire du Rapport de stage : Introduction : Page 3 1 ere

Plus en détail

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille

Service Académique d Information et d Orientation Rectorat de Lille Compte rendu des manifestations 12 mars 2005 Ecole des Mines de Douai 19 mars 2005 Ecole d Ingénieur du Pas de Calais -Longuenesse 2 avril 2005 Ecole Nouvelle d Ingénieurs en Informatique -Villeneuve d

Plus en détail

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA PRATIQUE ARTISTIQUE DIVISION CULTURE, BIBLIOTHÈQUE ET PATRIMOINE

PROGRAMME DE SOUTIEN À LA PRATIQUE ARTISTIQUE DIVISION CULTURE, BIBLIOTHÈQUE ET PATRIMOINE PROGRAMME DE SOUTIEN À LA PRATIQUE ARTISTIQUE DIVISION CULTURE, BIBLIOTHÈQUE ET PATRIMOINE VOLET INITIATION OU FAMILIARISATION À UNE DISCIPLINE ARTISTIQUE 1- PRÉAMBULE 18 ANS ET MOINS Le volet Initiation

Plus en détail

cation administrative, accentuaient encore son insignifiance.

cation administrative, accentuaient encore son insignifiance. I. Trouver sa voix Je suis né dans un petit village belge, à proximité immédiate de la frontière française. Mes parents m ont déclaré un 6 septembre, mais il semblerait que j aie vu le jour la veille :

Plus en détail

Paroles «d anciens» des écoles européennes

Paroles «d anciens» des écoles européennes 1) Présentation : Prénom, nom, nationalité(s), école/université fréquentée actuellement. Alice G., Belge, née à Munich. J ai passé toute ma scolarité à l école européenne de Munich (à part la maternelle).

Plus en détail

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage»

Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Les règles de métier et «l Aide en Cours de Stage» Pour en savoir davantage : Bruno, E., Chaliès S., Euzet, J.P., Méard, J. (2007). Les règles de métier à l épreuve de la pratique de classe, l exemple

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Les Melting Potes se présentent

Les Melting Potes se présentent Les Melting Potes se présentent LE THEATRE C EST TOUT SIMPLEMENT BIEN!!! Philippe Fahrny Je suis né le 1 er mars 1993 à Berne. J ai commencé le théâtre, en reprenant le texte d une autre personne qui ne

Plus en détail

henry bauchau Temps du rêve ACTES SUD

henry bauchau Temps du rêve ACTES SUD henry bauchau Temps du rêve un endroit où ACTES SUD aller à Pierre et Colette ce premier et très ancien récit amicalement Préface J ai écrit quand j avais vingt ans et que je faisais mon service militaire

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

Sustrai COLINA. Château Lota Jauregia - 64480 Ustaritz - Uztaritze Tél. 05 59 93 25 25 - Fax. 05 59 93 06 84 - eke@wanadoo.fr

Sustrai COLINA. Château Lota Jauregia - 64480 Ustaritz - Uztaritze Tél. 05 59 93 25 25 - Fax. 05 59 93 06 84 - eke@wanadoo.fr Egilea - Auteur : Sustrai COLINA Iturria - Source : Kattalin Totorikak 2004ko urrian egin elkarrizketa / Entretien de Kattalin Totorika - Octobre 2004 - Itzulpenak - Traductions : Kattalin Totorika Urtea

Plus en détail

Mon voyage en Asie a modifié mon regard

Mon voyage en Asie a modifié mon regard Mon voyage en Asie a modifié mon regard Marc est un jeune étudiant en médecine de vingt-deux ans. Il nous fait part de sa réflexion à partir d un voyage de trois mois en Asie. Pouvez-vous résumer ce voyage

Plus en détail

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges

Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016. Thème du bac choisi : Espaces et échanges Rapport échange Colibri Franco-japonais 2015-2016 Thème du bac choisi : Espaces et échanges L année dernière, durant mon année de seconde, mon professeur de ais, présenta à la classe le projet Colibri

Plus en détail

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place?

QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT. Comment avez-vous été accueillis et contactés sur place? Université à l étranger: Université Nationale de La Plata Semestre/Année de séjour : Semestre 1/ 2012/2013 Domaine d études : Etudes européennes L accueil : QUESTIONNAIRE aux ETUDIANTS OUT Comment avez-vous

Plus en détail

LA LETTRE DE MOTIVATION

LA LETTRE DE MOTIVATION Patrick de SAINTE-LORETTE Jo MARZÉ LA LETTRE DE MOTIVATION Troisième édition Éditions d'organisation, 2003 ISBN : 2-7081-2860-4 Chapitre 2 LA MÉTHODE DES POINTS FORTS 1. Les différentes catégories de points

Plus en détail

Libre opinion : Musicologie et informatique

Libre opinion : Musicologie et informatique Libre opinion : Musicologie et informatique par Hélène Charnassé C est avec un très grand intérêt que j ai reçu l un des précédents Bulletins de notre Association, consacré aux grands travaux réalisés

Plus en détail

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!»

Validation des Acquis de l Expérience. «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Validation des Acquis de l Expérience «Si vous en avez envie, osez vous lancer!» Six entretiens ont été menés par téléphone auprès d assistantes maternelles ayant suivi une VAE pour obtenir le titre professionnel

Plus en détail

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel

DÉCISION DU TRIBUNAL DE LA SÉCURITÉ SOCIALE Division d appel Appel [TRADUCTION] Citation : J. B. c. Commission de l assurance-emploi du Canada, 2015 TSSDA 248 No d appel : 2013-0091 ENTRE : J. B. Appelante et Commission de l assurance-emploi du Canada Intimée DÉCISION

Plus en détail

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne

CUISINIÈRE FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Corinne Dossier n 2 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CUISINIÈRE Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Corinne, cuisinière à Marseille (7ème arrondissement) Je l ai su tout

Plus en détail

Exercice 1 Complétez avec les pronoms relatifs corrects.

Exercice 1 Complétez avec les pronoms relatifs corrects. Nom : Date : Classe : Note : /60 Exercice 1 Complétez avec les pronoms relatifs corrects. 1. Les enfants, aiment le jeu, ne sont pas nécessairement de mauvais élèves. 2. Ce pays est un pays pauvre la vie

Plus en détail

Découvrez le secret des SMS à succès

Découvrez le secret des SMS à succès Marre de la routine et d un SMS romantique qu on envoi par automatisme? Découvrez le secret des SMS à succès Transformez votre portable en machine à séduire et augmentez votre pouvoir de séduction Dans

Plus en détail

Les démons de Deming

Les démons de Deming Les démons de Deming Le gourou du management pense que les entreprises américaines démotivent complètement leur personnel The Wall Street Journal, 1er juin 1990 Si vous demandez à W. Edwards Deming ce

Plus en détail

1. Ce texte a été publié dans la revue Vanity Fair en mars 1984 sous le titre Justice: A Father s Account of the Trial of His Daughter s Killer.

1. Ce texte a été publié dans la revue Vanity Fair en mars 1984 sous le titre Justice: A Father s Account of the Trial of His Daughter s Killer. l été s annonçait long et chaud 1. Le 5 juillet 1983, je pris place à bord d un avion à destination de Los Angeles pour un séjour indéterminé.tout au long du vol, depuis le départ de New York, je conversai

Plus en détail

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction

Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction Protocole du NICHD pour les auditions d enfants I. Introduction 1. Bonjour, je m appelle et je suis un(e) policier(ière). (Présentez toute autre personne présente dans la pièce; idéalement, personne d

Plus en détail

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP

CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Dossier n 5 FEMMES, «OSEZ LE METIER DE» CONDUCTRICE DE TRAVAUX BTP Regards, témoignages et présentation de métiers fortement sexués Entretien avec Sabine, Conductrice de travaux dans le BTP dans le 9 ème

Plus en détail

Projet de création de la Ligue Nationale d Athlétisme

Projet de création de la Ligue Nationale d Athlétisme Projet de création de la Ligue Nationale d Athlétisme Sommaire Donner un statut social aux Athlètes de l Elite Rendre l athlétisme plus attractif Simplifier les relations Clubs / Athlètes de l Elite Participer

Plus en détail

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM,

ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO. Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Hotel SARAKAWA, Vendredi 22 novembre 2013 ATELIER DE DE LANCEMENT DE LA CARTOGRAPHIE ET L ANALYSE DES SYSTEMES DE PROTECTION DE L ENFANT AU TOGO Discours de Docteur Viviane VAN STEIRTEGHEM, Représentante

Plus en détail

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.»

Septième Tradition. «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Septième Tradition «Tous les groupes devraient subvenir entièrement à leurs besoins et refuser les contributions de l extérieur.» Des alcooliques qui subviennent à leurs besoins? A-t-on jamais entendu

Plus en détail

Réponses aux questions posées à Jo Hoestlandt, le 19 avril à la bibliothèque municipale de Houilles.

Réponses aux questions posées à Jo Hoestlandt, le 19 avril à la bibliothèque municipale de Houilles. Réponses aux questions posées à Jo Hoestlandt, le 19 avril à la bibliothèque municipale de Houilles. 1. Quand avez-vous écrit votre premier livre? Angèle «J écris depuis que je suis petite fille, dans

Plus en détail

d amener l élève à réfléchir et à se prononcer par rapport à certaines compétences, attitudes ou valeurs

d amener l élève à réfléchir et à se prononcer par rapport à certaines compétences, attitudes ou valeurs Accompagnement personnalisé BAC PRO 3 ans Le positionnement L auto-positionnement est l occasion : d obtenir des informations concernant le profil de l élève Ce sont des informations généralistes concernant

Plus en détail

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel

Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga. De L ingénieur au maître spirituel Fédération Francophone de Yoga Secrétariat Officiel du World Wide Council of Yoga Conférence de Swami Sai Shivananda Colloque FFY 2013 De L ingénieur au maître spirituel Comme vous le savez je suis docteur

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie

Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Comment se préserver de l augmentation du coût de la vie Tome 1 Bonjour, Philippe Hodiquet à votre service. J ai commencé à vous partager des techniques légales pour réduire vos coûts de crédits immobiliers.

Plus en détail

La Licorne De Fantastiqua

La Licorne De Fantastiqua La Licorne De Fantastiqua Il était une fois au pays de Fantastiqua une petite fille du nom de Martine. Elle vivait avec ses parents. Elle était une enfant agréable et tous les villageois rêvaient d avoir

Plus en détail

Ecclésia n 8 Dossier Récit 3

Ecclésia n 8 Dossier Récit 3 MAÏTI GIRTANNER - "MEME LES BOURREAUX ONT UNE AME" Son histoire «Je ne veux pas faire de ma vie une tragédie.» Pourtant Maïti a pensé au suicide pendant des années. Mais une présence l habitait. Celle

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

La procédure concernant une demande d aide

La procédure concernant une demande d aide Version n : 1 Dernière actualisation : 11-12-2006 1) A quoi sert cette fiche? 2) Quand est-ce que je peux demander de l aide au CPAS? 3) Comment obtenir une aide du CPAS? Étape n 1 : l introduction de

Plus en détail

L, une filière d excellence

L, une filière d excellence lycée Marcelin Berthelot L, une filière d excellence «Je voudrais faire «Sciences Po», des études de droit, une école de commerce, ai-je intérêt à faire une 1 ère L?» La voie littéraire permet aujourd

Plus en détail

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents

Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Enquête Climat scolaire Questionnaire parents Protocole de passation questionnaire parents lien complet : http://ppe.orion.education.fr/academie/itw/answer/j5he1yww4tzy1stg9ozhfa lien raccourci : http://goo.gl/6laokl

Plus en détail

Le livre ancien a donc un avenir!

Le livre ancien a donc un avenir! Le livre ancien a donc un avenir! Un entretien avec la Dr. Barbara Werner van Benthem Quand avez-vous commencé à travailler dans la librairie ancienne? J ai débuté dans ce métier en 1976, comme employé,

Plus en détail

DROIT OU VOIE? Jean TIMSIT, Avocat au barreau de Paris, Fondateur de Projet Plus

DROIT OU VOIE? Jean TIMSIT, Avocat au barreau de Paris, Fondateur de Projet Plus DROIT OU VOIE? Jean TIMSIT, Avocat au barreau de Paris, Fondateur de Projet Plus Je vais vous parler du «Projet Plus» mais d abord je voudrais me réjouir. Me réjouir qu il y ait autant de monde à l ouverture

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. VERTISSEMENT e texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com e texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation de

Plus en détail

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice.

Lire, écrire, publier à l aide d internet. Récit d expérience d une aventure éditoriale. http://lettres.ac-dijon.fr. http://www.lettrestice. Académie de Dijon LETTRES TICE Lire, écrire, publier à l aide d internet Récit d expérience d une aventure éditoriale http://lettres.ac-dijon.fr http://www.lettrestice.com Lire, écrire, publier à l aide

Plus en détail

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica

Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART. Ressources au service du représentant Primerica Parler à votre client du programme de recommandation de prêts SMART Ressources au service du représentant Primerica Table des matières Pour les clients qui n ont pas bénéficié d une analyse des besoins

Plus en détail

Bernard Noël. Le 19 octobre 1977. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Bernard Noël. Le 19 octobre 1977. Roman. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Bernard Noël Le 19 octobre 1977 Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Un gardien : «N oubliez pas de mettre vos yeux dans les trous.» Un visiteur : «On pourra les reprendre après?» Entendu

Plus en détail

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit

Pour les jeunes Médium max. Amorce. 1. Les barrages. L attrape-rêves. Xavier-Laurent Petit Pour les jeunes Médium max L attrape-rêves Xavier-Laurent Petit Amorce Louise vit en dehors du monde, dans une vallée perdue. Là, tout le monde subsiste grâce au travail du bois, jusqu au jour on apprend

Plus en détail

Les documents d évaluation

Les documents d évaluation Les documents d évaluation Ils sont une aide pour les équipes pédagogiques dans leur volonté d évaluer leurs actions. Ils pourront être complétés et adaptés selon les besoins. Les documents à remplir par

Plus en détail

Pourquoi la Thaïlande? Je sais pas trop J avais envie d un endroit dépaysant, de découvrir une culture que je ne connaissais pas du tout.

Pourquoi la Thaïlande? Je sais pas trop J avais envie d un endroit dépaysant, de découvrir une culture que je ne connaissais pas du tout. Retour d'expérience de Louise POPOT Pays : Thailande Ville : Ongharak dans la province de Nakhon Nayok (à 1h de Bangkok à peu près) Période : août 2011 Où? J étais à Nakhon nayok une petite ville à 1h

Plus en détail

Olympiáda vo francúzskom jazyku

Olympiáda vo francúzskom jazyku Celoštátna odborná komisia OFJ Olympiáda vo francúzskom jazyku 24. ročník, školský rok 2013/2014 Krajské kolo Kategória 1B zadania úloh I/ Compréhension orale Feuille de l élève Répondez en choisissant

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif.

Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. Complétez les phrases en conjuguant les verbes au subjonctif. A) Qu'estce qu'il faut faire? 1 Il faut que je (rencontrer) madame Biron. 2 Il fut que tu (organiser) tes vacances. 3 Il faut que nous (téléphoner)

Plus en détail

<Script de la vidéo> Avec : Dawn Corrie, région The Premier

<Script de la vidéo> Avec : Dawn Corrie, région The Premier Comment utiliser la pochette à réchauds Avec : Dawn Corrie, région The Premier Comment utiliser la pochette à réchauds Bonjour, c est Dawn Corrie. PartyLite nous offre un excellent

Plus en détail

L articulation entre l orchestre à l école primaire et l orchestre au collège. Utilisation des dispositifs trans-cycles. Monsieur Michel VAUDEY Directeur adjoint, responsable de la pédagogie du CRD de

Plus en détail