De nouvelles clauses types en assurance

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "De nouvelles clauses types en assurance"

Transcription

1 25/01/2010 De nouvelles clauses types en assurance construction obligatoire Quelles conséquences?

2 25/01/2010 La parution de nouvelles clauses types: l aboutissement d un processus de réforme de trois années. La parution de nouvelles clauses types, constitue le point final d un processus de réforme concernant le plafonnement des garanties dans le cadre de l assurance obligatoire en matière de construction. Loi du 30 décembre 2006 légalisant les plafonds de garantie en matière de police RC décennale Loi du 28 juillet 2008 légalisant les plafonds de garantie en matière de police DO Décret d application du 22 décembre 2008 Jusqu à la parution de ces textes, le plafonnement des garanties était pratiqué en marge des textes, t malgré la jurisprudence contraire de la Cour de Cassation Puisque la pratique était ainsi i établie depuis 1978, pourquoi ces textes t? De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 2

3 25/01/2010 Pourquoi cette réforme?. 24 mai 2004: Effondrement hall D2 Adp: le sinistre total en assurance obligatoire, c est possible.d où une chute des capacités (100 M ) Or, l assurance construction est obligatoire, quel que soit le coût du chantier on ne pouvait plafonner à 100 M, il fallait donc Soit limiter le quantum de l obligation d assurance Soit légaliser les plafonds en dessous du coût de l ouvrage ouvrage, car leur illégalité était en 2004 évidente pour tous Courant 2003: Disparition de la Police Unique de chantier (PUC): Désormais chaque constructeur devra donc être assuré individuellement au coût de l ouvrage, puisque que l illégalité des plafonds de garantie, stipulés dans les polices RC décennale est désormais admise Or le marché ne sait pas délivrer des garanties RC décennale individuellement au-delà de 15 M, voire 26 M pour les majors Il faut donc Soit permettre de plafonner les polices RCD en dessous du coût de construction, alors que la responsabilité décennale demeure au coût des réparations. Soit maintenir l assurance à hauteur du coût de la construction, en imposant l achat collectif des couvertures audelà des capacités d assurance que chaque constructeur peut mobiliser individuellement en souscrivant des polices PCG, CCRD (polices RC décennale collectives) Courant 2006, le chantier de la construction du Musée des confluences à Lyon est conçu avec l utilisation de procédés techniques non courants Or l obligation d assurance, s applique quelle que soit la technique mise en œuvre, les assureurs refusent alors de délivrer les garanties entrainant l arrêt du chantier Sans doute faudrait-il il légiférer pour permettre de limiter l obligation d assurer imposée aux assureurs, en cas de mise en œuvre de techniques non courantes Mais la légalisation du plafonnement des garanties en dessous du coût de construction s est imposée là encore comme la solution, alors que la responsabilité décennale demeurait au coût des réparations. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 3

4 25/01/2010 Le contenu de la reforme opérée en 2006 et 2008 et applicable depuis le 01 janvier 2009, au terme du Décret du 22 décembre 2008?. La légalisation des plafonds de garantie en RCD puis en DO Mais de manière partielle, uniquement limitée au «hors habitation» Reconnaissance légale de la police RCD collective, permettant de satisfaire à l obligation d assurance en terme de plafond, mais aucune disposition ne permet de contraindre à la souscription de la police collective. Aucune disposition ne permet de limiter l obligation d assurer en cas de mise en œuvre de techniques non courantes. Alors pourquoi de nouvelles clauses types, de quoi s agit-il il? De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 4

5 25/01/2010 De quoi s agit-il?. L arrêté du 19 Novembre 2009 publié au JO du 27 Novembre 2009, a défini de nouvelles clauses types en matière d Assurance construction: Il s agit de la première refonte depuis l Arrêté du 17 novembre 1978 et non d un dun texte portant simplement modification de certaines parties du texte, comme ce fut le cas jusqu ici à plusieurs reprises Désormais conformément à l article L C Ass, toutes les polices RC décennale souscrites ou renouvelées depuis le 28 Novembre 2009, sont donc réputées contenir ces nouvelles clauses. Il en va évidemment de même, en matière de police Dommages Ouvrage. Une refonte néanmoins limitée à deux axes principaux : L explicitation des dispositions du Décret du 22 décembre 2008 sur le plafonnement des garanties Les modifications de texte rendues nécessaires à la suite de l Ordonnance du 08 juin 2005 et de diverses évolutions jurisprudentielles. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 5

6 . 25/01/2010 De quoi s agit-il? Une refonte néanmoins limitée à deux axes principaux : L explicitation des dispositions du Décret du 22 décembre 2008 sur le plafonnement des garanties et modification des stipulations contraires contenues dans les anciennes clauses type. Les modifications de texte rendues nécessaires à la suite de l Ordonnance du 08 juin 2005 et de diverses évolutions jurisprudentielles. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 6

7 . 25/01/2010 De quoi s agit-il? Une refonte néanmoins limitée à deux axes principaux : L explicitation des dispositions du Décret du 22 décembre 2008 sur le plafonnement des garanties et modification des stipulations contraires contenues dans les anciennes clauses type. Les modifications de texte rendues nécessaires à la suite de l Ordonnance du 08 juin 2005 et de diverses évolutions jurisprudentielles. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 7

8 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. En Habitation: Confirmation et renforcement du principe de la prohibition des plafonds de garantie Civ. 1re, 12 mai 1993 N 753 N : Mais attendu que la cour d'appel a relevé que les clauses types applicables au contrat d'assurance de responsabilité pour les travaux de bâtiment, figurant à l'annexe 1 à l'article A du Code des assurances, précisent que ce contrat garantit le paiement des travaux de réparation de l'ouvrage et ne prévoient pas de limitation à cette garantie ; qu'elle a, en outre, justement retenu qu'une telle limitation serait contraire à la finalité de ce type de garantie obligatoire Article L C Ass (Loi 30 décembre 2006): «Les contrats d'assurance souscrits par les personnes assujetties à l'obligation d'assurance de responsabilité ou de dommages en vertu du présent titre peuvent, pour des travaux de construction destinés à un usage autre que l'habitation, comporter des plafonds de garantie». EnmatièredepoliceDO, le principe est affirmé de manière positive par la nouvelle clause type: Article A Annexe II:«La garantie couvre le coût de l'ensemble des travaux afférents à la remise en état des ouvrages ou éléments d'équipement de l'opération de construction endommagés à la suite d'un sinistre.» avec une exception désormais limitée au seul cas du «hors habitation» EnmatièredepoliceRCD,le principe est désormais établi dans la clause type, comme dans la loi, mais par a contrario, puisque la clause type dans lanouvellerubrique«plafond»n envisagela possibilité de plafonner que dans la seule hypothèse du «hors habitation» De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 8

9 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Hors Habitation: Le plafonnement devient possible Le plafond est devenu possible aussi bien en RCD qu en DO: Article L C Ass (Loi 30 décembre 2006): «Les contrats d'assurance souscrits par les personnes assujetties à l'obligation d'assurance de responsabilité ou de dommages en vertu du présent titre peuvent, pour des travaux de construction destinés à un usage autre que l'habitation, comporter des plafonds de garantie». Mais il ne peut être inférieur au coût de l ouvrage: Article R C Ass «I.-Le montant de garantie du ou des contrats d'assurance mentionnés à l article L doit couvrir les personnes mentionnées aux articles L241-1, L 241-2, L et L à hauteur d'un dun montant minimum par ouvrage. Ce montant ne peut être inférieur, pour cet ouvrage, au coût total de construction déclaré par le maître de l'ouvrage» Art A Annexe I (RCD) La clause type crée une rubrique plafonnement: «dans le cas des travaux de construction destinés à un usage autre que l'habitation, le montant de la garantie ne peut être inférieur au coût de la construction déclaré par le maître de l'ouvrage» Article A Annexe II (DO) : La clause type modifie la rubrique plafonnement: «Pour les constructions destinées à un usage autre que l'habitation, la garantie peut être limitée au montant du coût total de construction déclaré aux conditions particulières» Sauf pour les chantiers dont le coût est supérieur à 150 M (1er cas de plafonnement): Art R «ou à 150 millions d euros si ce coût est supérieur à 150 millions d euros» Art A Annexe I (RCD) «hormis l'hypothèse où ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M ) Art A Annexe II (DO) «ou à un montant inférieur au coût total de construction déclaré aux conditions particulières, si ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M ) De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 9

10 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. La notion de coût de construction, est devenue la pierre angulaire du système: Elle constitue le plafond «hors habitation» et demeure aujourd hui la seule manière pour l assureur de quantifier son risque, puisque les plafonds sont prohibés, mais qu entendre par «coût de l ouvrage déclaré par le Maître de l ouvrage»?s agit S agit-il il du coût prévisionnel ou du coût définitif? En marché public cela fait souvent une différence parfois même aussi en marché privé, avec les TMA Comment entendre l exception «quand ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M )? Est-ce à dire que pour toutes les opérations supérieures à 150 M, il n y a plus d obligation d assurance? Pour la fourchette des travaux entre 0 et 150, la prohibition des plafonds en police RCD habitation ou bien le plafonnement au coût de l ouvrage Déclaré, signifie t-il que désormais, toutes les polices individuelles seront susceptibles d intervenir au moins jusqu à 150 M? De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 10

11 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu entendre par «coût de l ouvrage déclaré par le Maître de l ouvrage»? S agit-il du coût prévisionnel ou du coût définitif? En marché public cela fait souvent une différence Comment entendre l exception «quand ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M )? Est-ce à dire que pour toutes les opérations supérieures à 150 M, il n y a plus d obligation d assurance? Pour la fourchette des travaux entre 0 et 150, la prohibition des plafonds en police RCD habitation ou bien le plafonnement au coût de l ouvrage Déclaré, signifie t-il que désormais, toutes les polices individuelles seront susceptibles d intervenir au moins jusqu à 150 M? De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 11

12 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Trois questions Qu entendre par «coût de l ouvrage déclaré par le Maître de l ouvrage»? S agit-il du coût prévisionnel ou du coût définitif? S agissant du plafond de garantie en cas de sinistre, il ne peut s agir que du coût définitif: Art A Annexe I Montant de garantie «Le coût total de la construction s'entend du montant définitif des dépenses de l'ensemble des travaux afférents à la réalisation de l'opération de construction, toutes révisions, honoraires, taxes et s'il y a lieu travaux supplémentaires compris» S agissant du coût à prendre en compte, pour voir si le chantier entre dans les prévisions de la police en terme de déclaration de risque, il ne devrait s agir que du coût prévisionnel : Comment imaginer en effet qu on puisse rétroactivement, 12 mois après la réception, appliquer à un constructeur une sanction pour non déclaration du coût définitif du chantier, par définition supérieur au coût prévisionnel? Comment imposer pratiquement aux constructeurs, l obligation d établir une double déclaration successive dans le temps: quant au coût initial, puis au coût définitif du chantier sur lequel il est intervenu? Et ce alors même que le calcul de sa prime est établi sur une assiette constituée par le montant de son marché et non celui du chantier et que le taux n a pas vocation à varier pour les chantiers en fonction de leur taille, dès lors qu un un contrat collectif aura été souscrit, puisqu en ce cas, les plafonds de garantie deviennent légaux, limitant ainsi le risque quel que soit le coût du chantier De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 12

13 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu entendre par «coût de l ouvrage déclaré par le Maître de l ouvrage»? S agit-il du coût prévisionnel ou du coût définitif? (Suite) Malheureusement dans le cadre des travaux d élaboration des nouveaux modèles d attestation RC décennale, les assureurs ont décidé d opérer une distinction: Pour les opérations ne donnant pas lieu à l émission i d un contrat t CCRD, essentiellement t les opérations inférieures à 15 M, les attestations RC décennale feront référence à un coût définitif. Cela signifie, que si le coût prévisionnel, est proche du coût indiqué, il faut exiger de l entreprise, que le coût définitif visé comme limite en terme de montant au delà de laquelle les chantiers ne sont plus couverts, soit de 20% supérieur au coût prévisionnel. Pour ce faire, il est recommandé de la prévoir dans la clause assurance de vos marchés de travaux ou de vos conventions de Maîtrise d œuvre ou de contrôle technique. Pour les opérations donnant lieu à l émission i d un contrat t CCRD, essentiellement t les opérations supérieures à 15 M, les attestations RC décennale feront référence à un coût provisionnel. En ce cas, il n y a aucun risque pour le Maître d ouvrage en cas d évolution du coût du chantier De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 13

14 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu entendre par «coût de l ouvrage déclaré par le Maître de l ouvrage»? S agit-il du coût prévisionnel ou du coût définitif? En marché public cela fait souvent une différence Comment entendre l exception «quand ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M )? Est-ce à dire que pour toutes les opérations supérieures à 150 M, il n y a plus d obligation d assurance? Pour la fourchette des travaux entre 0 et 150, la prohibition des plafonds en police RCD habitation ou bien le plafonnement au coût de l ouvrage Déclaré, signifie t-il que désormais, toutes les polices individuelles seront susceptibles d intervenir au moins jusqu à 150 M? De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 14

15 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Comment entendre l exception «quand ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M )? Est-ce à dire que pour toutes les opérations supérieures à 150 M, il n y a plus d obligation d assurance? Non, en réalité, pour la tranche de travaux comprise entre 0 et 150 M, l obligation d assurance demeure et le plafonnement n est autorisé que dans les limites prévues par le Décret du 22 décembre 2008: Art. R I (Décret 22 décembre 2008) Le montant de garantie du ou des contrats t d assurance mentionnés à l article l L doit couvrir les personnes mentionnées aux articles L , L , L et L à hauteur d un montant minimum par ouvrage. Ce montant ne peut être inférieur, pour cet ouvrage, au coût total de construction déclaré par le maître de l ouvrage, ou à 150 millions d euros si ce coût est supérieur à 150 millions d euros Ce n est que pour la tranche de travaux excédant 150 M, qu il est loisible de ne pas s assurer, étant t entendu que le marché facultatif tif s établit aujourd hui à 300 M De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 15

16 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu entendre par «coût de l ouvrage déclaré par le Maître de l ouvrage»? S agit-il du coût prévisionnel ou du coût définitif? En marché public cela fait souvent une différence Comment entendre l exception «quand ce coût est supérieur au montant prévu au I de l'article R du présent code» (150 M )? Est-ce à dire que pour toutes les opérations supérieures à 150 M, il n y a plus d obligation d assurance? Pour la fourchette des travaux entre 0 et 150, la prohibition des plafonds en police RCD habitation ou bien le plafonnement au coût de l ouvrage Déclaré, signifie t-il que désormais, toutes les polices individuelles seront susceptibles d intervenir au moins jusqu à 150 M? De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 16

17 25/01/2010 Trois questions LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Pour la fourchette des travaux entre 0 et 150, la prohibition des plafonds en police RCD habitation ou bien le plafonnement au coût de l ouvrage Déclaré «hors habitation», signifie t-elle que désormais, toutes les polices individuelles seront susceptibles d intervenir au moins jusqu à 150 M?, n y a t-il pas d autre cas de plafonnement possible? Il existe un autre cas possible de plafonnement en RCD Car le marché de l assurance ne permet pas de satisfaire à un constructeur de satisfaire à son obligation d assurance, par une souscription individuelle au coût de l ouvrage. C est pourquoi le Décret du 22 décembre a prévu la possibilité de satisfaire à l obligation d assurance par la souscription d une police RC décennale collective: «Art. R Les personnes mentionnées aux articles L et L peuvent satisfaire i à l obligation d assurance leur incombant en vertu de ces articles en recourant à un contrat d assurance collectif, en complément d un ou plusieurs contrats d assurance garantissant individuellement leur responsabilité dans la limite des plafonds fixés dans ce ou ces contrats», et les nouvelles clauses types comportent un nouvelle annexe: l Annexe III, organisant la souscription de cette police collective, aussi bien en «Hors Habitation», qu en Habitation (Hormis pour les dispositions sur le plafond des garanties) En cas de souscription d une police RCD collective, la police RCD individuelle devient possible De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 17

18 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Trois questions 2ème cas de plafonnement des polices RCD individuelles: en cas de souscription d une police collective: La clause type prévoit que les polices RCD individuelles peuvent être plafonnées en droit «Hors habitation»: Art A Annexe I «Dans le cas des travaux de construction destinés à un usage autre que l'habitation, le montant de la garantie ne peut être inférieur au coût de la construction déclaré par le maître de l'ouvrage,. lorsqu'il est recouru à un contrat d'assurance collectif mentionné à l'article R du présent code.» «En matière d Habitation», la clause type ne le permet pas, mais le plafonnement est de fait, puisqu on imagine pas un Maître d ouvrage, poursuivre un Assureur RC décennale de première ligne, au delà du montant de la franchise stipulé dans la police collective, dont la vocation est précisément d offrir une garantie au coût des réparations, si nous sommes en matière d habitation habitation Par contre, si le contrat collectif n est pas souscrit, puisque la loi se contente d en prévoir le principe, sans l imposer, l engagement de l assureur ayant délivré les garanties en police individuelle, s établira nécessairement, à hauteur du coût de l ouvrage, ce coût pouvant aller jusqu à 150 M en «hors habitation», voire même au coût des réparations en habitation, entraînant donc inéluctablement un refus de délivrer les garanties: c est toute la problématique «marché public» cf affaire musée des arts premiers D où le fait que la plupart des assureurs limitent aujourd hui les coûts des chantiers sur lesquels leur assuré peut intervenir, à hauteur de 15 ou 20 M pour les architectes (26 ou 30 M pour les majors). Ainsi au-delà, l assuré est obligé, de souscrire une police spécifique, permettant à l assureur de vérifier au préalable, avant de délivrer la garantie, que le contrat collectif a bien été souscrit. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 18

19 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu en est il de cette police RC Décennale collective (CCRD) aussi bien en habitation que hors habitation? Le Contrat CCRD est aujourd hui la pièce maîtresse de la réforme, permettant de satisfaire à l obligation d assurance, aussi bien en habitation que hors habitation, dès lors que le chantier dépasse un certain montant: Que dit la nouvelle clause type: Art A Annexe III C Ass? Que dit la pratique? Les recommandations de la FFSA du 18 décembre 2008 De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 19

20 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu en est il de cette police RC Décennale collective (CCRD) aussi bien en habitation que hors habitation? Que dit la nouvelle clause type: Art A Annexe III C Ass? Que dit la pratique? Les recommandations de la FFSA du 18 décembre 2008 De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 20

21 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu en est-il de cette police RC Décennale collective (CCRD) aussi bien en habitation que hors habitation? Que dit la nouvelle clause type: Art A Annexe III C Ass? Le texte est pratiquement identique à l Annexe I sur les RC décennale individuelles, il ne diffère fondamentalement que sur deux points: La notion d assuré: on utilise désormais le pluriel, cette police peut comporter «des assurés», mais on ne nous dit pas qui sont-ils. La clause type se contente de renvoyer aux CP de la police. La notion de franchise: contrairement aux polices individuelles, la franchise est: Opposable à tous «erga omnes» Les assurés doivent couvrir le montant de cette franchise par une assurance: leur police RC décennale individuelle. Art A Annexe III Franchise: «Lafranchise est opposable à tous. L'assuré s'oblige à couvrir la portion du risque constituée par cette franchise par un ou plusieurs contrats individuels d'assurance de responsabilité décennale comportant des garanties au moins équivalentes à celles figurant dans les clauses types mentionnées à l'annexe I de l'article A du présent code». De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 21

22 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu en est-il de cette police RC Décennale collective (CCRD) aussi bien en habitation que hors habitation? Que dit la nouvelle clause type: Art A Annexe III C Ass? Que dit la pratique? Les recommandations de la FFSA du 18 décembre 2008 De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 22

23 25/01/2010 LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. Qu en est-il de cette police RC Décennale collective (CCRD) aussi bien en habitation que hors habitation? Que dit la pratique? Les recommandations de la FFSA du 18 décembre 2008 A partir de quel montant de chantier doit on souscrire cette police Collective? Les assureurs dans la recommandation du 18 décembre 2008, recommandent de ne pas exiger la souscription d une police collective, en deçà d un coût prévisionnel de 15 M HT Qui doit être assuré au titre de la CCRD, tous les assujettis à la RC décennale, y compris le Contrôleur Technique. Sur les Sous traitants l option est ouverte: qualité d assuré ou renonciation à recours A quel montant, les franchises de la police collective vont elles s établir? Va t-on pour chaque opération continuer à voir ces montant varier au gré des assureurs? Avec derrière des stratégies assez vaines en vue de faire baisser ou augmenter ces montants afin alléger ou d alourdir l engagement des polices de première ligne, alors même qu en tout état de cause, par un jeu de vases communiquant, le montant à assurer sera toujours le même? Non, la encore, la FFSA recommande des montants: - 10 millions pour un marché de travaux concernant la structure et le gros œuvre - 6 millions d euros pour un marché de travaux autre que structure et gros œuvre - 3 millions d euros pour les autres catégories de traitants directs, ainsi que le constructeur non réalisateur. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 23

24 25/01/2010 En synthèse de cette première partie LE PLAFONNEMENT DES GARANTIES. L amplitude de l obligation d assurance a été recalibrée «Hors Habitation», pour toute les opérations jusqu à 150 M de coût de construction. Cela signifie que pour les ouvrages mixtes (Habitation- Hors Habitation), l obligation demeure aussi quel que soit son coût. Pour les opérations de 0 à 150 M, il existe désormais une dualité de régime sur le plafonnement: Hors Habitation: La clause type explicite l obligation pour les assureurs DO de délivrer des garanties à hauteur du coût de construction déclaré par le Maître de l ouvrage et pour les assureurs RC décennale de couvrir leurs assurés à ce niveau. En Habitation, de manière formelle en DO et par par a contrario en RC décennale, quel que soit le coût de l ouvrage, la clause type prévoit l obligation d assurer, sans autre limite que le coût des réparations, c est à dire parfois au-delà du coût de construction déclaré, même indexé. Cependant pour atteindre ce niveau de garantie, le Décret à légitimé l existence des polices de RC décennale collectives et l Arrêté du 19 novembre est venu organiser leur souscription, par l édiction d une clause type spéciale: l annexe III tandis que la FFSA recommande uniformément de la mettre en place pour les opérations dont le coût prévisionnel est supérieur à 15 M HT. Dès lors que cette police est souscrite, les polices individuelles sont alors plafonnées en droit (Hors habitation) ou en fait (Habitation) à hauteur d un niveau de franchise en principe p uniformisé pour tous le marché par les recommandations FFSA.(3 6 ou 10 M ) De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 24

25 . 25/01/2010 De quoi s agit-il? Une refonte néanmoins limitée à deux axes principaux : L explicitation des dispositions du Décret du 22 décembre 2008 sur le plafonnement des garanties Les modifications de texte rendues nécessaires à la suite de l Ordonnance du 08 juin 2005 et de diverses évolutions jurisprudentielles. De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 25

26 25/01/2010 LES MODIFICATIONS INDUITES PAR LA LOI OU LA JURISPRUDENCE La prise en compte des dispositions de l Ordonnance du 08 juin 2005 La prise en compte de certaines évolutions jurisprudentielles La correction de certaines incohérences sémantiques De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 26

27 25/01/2010 LES MODIFICATIONS INDUITES PAR LA LOI OU LA JURISPRUDENCE La prise en compte des dispositions de l Ordonnance du 08 juin 2005 La prise en compte de certaines évolutions jurisprudentielles La correction de certaines incohérences sémantiques De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 27

28 25/01/2010 LES MODIFICATIONS INDUITES PAR LA LOI OU LA JURISPRUDENCE La prise en compte des dispositions de l Ordonnance du 08 juin 2005 La prise en compte de la couverture des dommages aux existants, incorporés et indissociables des travaux neufs», dans la définition et le montant des garanties obligatoires, tant en DO qu en RC décennale La suppression du mot bâtiment De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 28

29 25/01/2010 LES MODIFICATIONS INDUITES PAR LA LOI OU LA JURISPRUDENCE La prise en compte des dispositions de l Ordonnance du 08 juin 2005 La prise en compte de certaines évolutions jurisprudentielles La correction de certaines incohérences sémantiques De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 29

30 25/01/2010 LES MODIFICATIONS INDUITES PAR LA LOI OU LA JURISPRUDENCE La prise en compte de certaines évolutions jurisprudentielles En matière de police RC décennale, la modification de la définition de l ouverture du chantier prise en compte pour déterminer la validité dans le temps des polices: La clause type met fin à cette jurisprudence en réputant inscrit dans toutes les polices, le fait que l ouverture du chantier qui demeure le point de référence pour déterminer la validité dans le temps de la police, «s'entend à date unique applicable à l'ensemble de l opération de construction. Cette date correspond,../.. à la date de la déclaration d ouverture de chantier, mentionnée au premier alinéa de l'article R du code de l urbanisme pour les travaux nécessitant la délivrance d'un dunpermis de construire» Avec un triple tempérament de bon sens, à ce principe restauré : -«pour les travaux ne nécessitant pas la délivrance d'un tel permis, [L'ouverture de chantier s'entend] à la date du premier ordre de service ou à défaut, à la date effective de commencement des travaux» - «Lorsqu un professionnel établit son activité postérieurement à la date unique ainsi définie,../.. cette date s entend pour lui comme la date à laquelle il commence effectivement ses prestations.» - «Lorsqu un professionnel exécute ses prestations antérieurement à la date unique définie../.. et qu à cette même date il est en cessation d activité, l ouverture du chantier s entend pour lui à la date de signature de son marché ou à défaut, à celle de tout acte pouvant être considéré comme le point de départ de sa prestation.» De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 30

31 25/01/2010 LES MODIFICATIONS INDUITES PAR LA LOI OU LA JURISPRUDENCE La prise en compte de certaines évolutions jurisprudentielles En matière de Police Dommages Ouvrage: Assouplissement des conditions quant à la date de transmission du rapport préliminaire par l assureur A la suite de la clause ci-après rappelée : «2 Rapport préliminaire, mise en jeu des garanties, mesures conservatoires : a) dans un délai maximum de soixante jours courant à compter de la réception de la déclarationdusinistreréputée constituée, l'assureur, sauf s'il a fait application des dispositions du deuxième alinéa dud) du1, sur le vu du rapport préliminaire établi par l'expert, notifie à celui-ci sa décision quant au principe de la mise en jeu des garanties du contrat. L assureur communique à l assuré ce rapport préliminaire, préalablement» Il est rajouté l expression : «ou au plus tard lors de cette notification» C est la fin pour les polices à venir de la jurisprudence sanctionnant la transmission concomitante: Civ. 3e, 18 février 2004, N arrêt n 181; Civ. 3e,4 janvier 2006, n , arrêt n 20; Civ. 3e, 3 janvier 2006, n , arrêt n 36;Civ.3e,18décembre 2007, N Arrêt n 1308 De nouvelles clauses type en Assurance construction obligatoire 31

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE REHABILITATION D UN LOGEMENT A CROS ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE DOMMAGES OUVRAGE 1 SOMMAIRE SOMMAIRE...2 ARTICLE 1 : ASSURÉ...4 ARTICLE

Plus en détail

Assurance construction obligatoire. Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types

Assurance construction obligatoire. Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types Assurance construction obligatoire Arrêté du 19 novembre 2009 portant actualisation des clauses-types Les clauses-types, figurant en annexes de l'article A 243-1 du Code des assurances, énumèrent l objet

Plus en détail

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT

Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Clause assurance des conventions de Maîtrise d œuvre > 15 M HT Article 00 Assurances. Dans la mesure où les garanties préconisées ou souscrites par le Maître de l ouvrage, sont accordées selon des clauses

Plus en détail

5 L obligation d assurance : présentation générale L obligation d assurance de dommages-ouvrage L obligation d assurance de responsabilité décennale

5 L obligation d assurance : présentation générale L obligation d assurance de dommages-ouvrage L obligation d assurance de responsabilité décennale SOMMAIRE 5 L obligation d assurance : présentation générale 5 1. Principal objectif : la protection du maître de l ouvrage 6 2. Les moyens pour atteindre les objectifs 6 3. Un fonctionnement basé sur une

Plus en détail

L attestation d assurance décennale

L attestation d assurance décennale À partir du 02.07.2016, les attestations pour l assurance obligatoire en responsabilité décennale devront comporter les mentions minimales requises. Avant l'ouverture du chantier, le professionnel doit

Plus en détail

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE

L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE L'APPLICATION DANS LE TEMPS DES ASSURANCES DE RESPONSABILITE CIVILE 1 - L'APPLICATION DE LA GARANTIE DANS LE TEMPS (Application de la garantie dans le temps dans les assurances de responsabilité avant

Plus en détail

ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES. Publication n 10 1er trimestre 2009

ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES. Publication n 10 1er trimestre 2009 ACTUASSURANCE LA REVUE NUMERIQUE EN DROIT DES ASSURANCES Publication n 10 1er trimestre 2009 Décret n 2008-1466 du 22 décembre 2008 portant diverses dispositions relatives aux contrats d'assurance de constructions

Plus en détail

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur

n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur FICHE THEMATIQUE n 6 LES ASSURANCES DANS L ACTE DE CONSTRUIRE 1. LES ASSURANCES OBLIGATOIRES 1. L assurance dommages ouvrage du maître d ouvrage 2. L assurance décennale du constructeur 3. Police unique

Plus en détail

L arrêté du 19 Novembre 2009 : De nouvelles clauses type en matière d assurance construction obligatoire

L arrêté du 19 Novembre 2009 : De nouvelles clauses type en matière d assurance construction obligatoire L arrêté du 19 Novembre 2009 : De nouvelles clauses type en matière d assurance construction obligatoire Pascal DESSUET SOCIETE GENERALE Responsable des Assurances pour les Affaires Immobilières Chargé

Plus en détail

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété.

Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. Recommandation n 18 relative sur le contrat d assurance dommage ouvrage relatif à un immeuble en copropriété. La commission, Considérant : que l article L. 242-1 du Code des assurances dispose que : «Toute

Plus en détail

L'assurance. et les garanties. financières. de la construction. Michel Zavaro. itlcc. Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence

L'assurance. et les garanties. financières. de la construction. Michel Zavaro. itlcc. Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence Michel Zavaro Président de chambre à la cour d'appel d'aix-en-provence L'assurance et les garanties financières de la construction itlcc Libraire de la Cour de cassation 27, place Dauphine - 75001 Paris

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. POUR LA VERIFICATION DES ATTESTATIONS D ASSURANCE de RESPONSABILITE DECENNALE 1

GUIDE PRATIQUE. POUR LA VERIFICATION DES ATTESTATIONS D ASSURANCE de RESPONSABILITE DECENNALE 1 GUIDE PRATIQUE POUR LA VERIFICATION DES ATTESTATIONS D ASSURANCE de RESPONSABILITE DECENNALE 1 RAPPEL DE QUELQUES GRANDS PRINCIPES : L obligation d assurance : Tous les constructeurs intervenant dans une

Plus en détail

Marché Public de Services MARCHE D ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.)

Marché Public de Services MARCHE D ASSURANCES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) Marché Public de Services VILLE D HERLIES MARCHE D ASSURANCES Prestation de services d Assurances Dommages Ouvrage pour la construction, Tous Risques Chantier, Responsabilité Civile du Maître d Ouvrage

Plus en détail

Libre choix du réparateur en assurance automobile

Libre choix du réparateur en assurance automobile Mise à jour du 05/01/2015 Libre choix du réparateur en assurance automobile Que dit la Loi? La Loi impose aux Assureurs de mentionner la faculté pour l assuré, en cas de dommage garanti par le contrat,

Plus en détail

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE

MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE MARCHE DE SERVICES D ASSURANCE RELATIF A L OPERATION DE CONSTRUCTION D'UNE PEPINIERE D'ENTREPRISES SUR LA ZONE D'ACTIVITÉS DE LA COURTINE A SAINT-JULIEN-PUY-LAVÉZE ANNEXE A L ACTE D ENGAGEMENT ASSURANCE

Plus en détail

d une Appréciation Technique d Expérimentation (ATEx) avec avis favorable, d un Pass innovation «vert» en cours de validité.

d une Appréciation Technique d Expérimentation (ATEx) avec avis favorable, d un Pass innovation «vert» en cours de validité. Paris, le 16 décembre 2014 Votre contrat n AL 398 454 Attestation d assurance des responsabilités civile et décennale Generali Iard atteste que M ERNAULT JEROME, numéro de Siret 50954340100038, demeurant

Plus en détail

Protocole. TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR. Syndic de copropriétés Administrateur de biens

Protocole. TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR. Syndic de copropriétés Administrateur de biens 2, avenue Jeanne 92600 ASNIERES SUR SEINE Tél. : 01.42.85.33.33 - Fax : 01.42.85.33.43 e-mail : info@rcb.fr Protocole TRC/RC Maître d ouvrage Dommages Ouvrage/CNR Syndic de copropriétés Administrateur

Plus en détail

Construction. Conditions Générales Dommages Ouvrage

Construction. Conditions Générales Dommages Ouvrage Construction Conditions Générales Dommages Ouvrage Votre contrat est constitué par : les présentes conditions générales qui précisent les droits et obligations réciproques de l assuré et de l assureur,

Plus en détail

Concours d assurances (RC-TRC)

Concours d assurances (RC-TRC) Concours d assurances (RC-TRC) 21 avril 2015 Hugo Keulers 1. Concours d assurances: quel contexte? La personne qui a subi un dommage peut se retourner potentiellement contre plusieurs assureurs en vertu

Plus en détail

L assurance construction

L assurance construction GUIDE PRATIQUE DROIT & CONSTRUCTION L assurance construction Mieux comprendre le système de l assurance construction François-Xavier AJACCIO SOMMAIRE 7 CHAPITRE 1 : L obligation d assurance : présentation

Plus en détail

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE

POLICES FRANÇAISES D ASSURANCE MARCHANDISES TRANSPORTÉES PAR VOIE MARITIME, TERRESTRE, AÉRIENNE OU FLUVIALE CLAUSE ADDITIONNELLE Les clauses ci-dessous sont mises à la disposition de toute personne intéressée, sur simple demande. Elles sont indicatives, les parties pouvant convenir de conditions d assurance différentes. Pour toute

Plus en détail

<> SARL SAV GCL 0012 RUE CHEVRIER 41100 VENDOME FR

<> SARL SAV GCL 0012 RUE CHEVRIER 41100 VENDOME FR Assurance BTPlus Votre agent général M GUERAULT JEAN PIERRE 1B MAIL MARECHAL LECLERC BP 57 41102 VENDOME CEDEX Tél : 02 54 77 32 90 Fax : 02 54 73 10 96 E-mail : AGENCE.GUERAULT@AXA.FR Portefeuille : 341790087

Plus en détail

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS

LE MEDECIN ET LES ADMINISTRATIONS/INSTITUTIONS LE MEDECIN ET LES Depuis la loi du 4 mars 2002 dite «loi KOUCHNER» relative au droit des malades et à la qualité du système de santé, tout professionnel de santé doit obligatoirement souscrire une responsabilité

Plus en détail

I LE CONTRAT «DOMMAGES-OUVRAGES»

I LE CONTRAT «DOMMAGES-OUVRAGES» I LE CONTRAT «DOMMAGES-OUVRAGES» CAPRA - 2006 Page 1 sur 8 I.1. NATURE ET DUREE DES GARANTIES A GARANTIE OBLIGATOIRE Elle couvre, en dehors de toute recherche de responsabilité, au bénéfice du souscripteur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer

Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer Ordonnance n 2005-658 du 8 juin 2005 portant modif ication de diverses dispositions relatives

Plus en détail

PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT

PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT PROPOSITION DE LOI adoptée le 21 juin 1990 N 137 SÉNAT SECONDE SESSION ORDINAIRE DE 1989-1990 PROPOSITION DE LOI ADOPTÉE PAR LE SÉNAT tendant à l' introduction dans le code des assurances de dispositions

Plus en détail

ASSURANCE DÉCENNALE OBLIGATOIRE DES NOUVEAUX MODÈLES D ATTESTATION

ASSURANCE DÉCENNALE OBLIGATOIRE DES NOUVEAUX MODÈLES D ATTESTATION N 144 - MARCHES n 35 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 3 décembre 2010 ISSN 1769-4000 ASSURANCE DÉCENNALE OBLIGATOIRE DES NOUVEAUX MODÈLES D ATTESTATION L essentiel Rappel : Depuis l Ordonnance

Plus en détail

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE

GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE GARANTIE PERMIS DE CONSTRUIRE Plan de la présentation Présentation du dispositif existant Retour d expérience Présentation du nouveau dispositif 2/15 L objectif visé par le contrat «permis de construire»

Plus en détail

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20151 Acquisition de matériaux de construction bois et sidérurgiques

Opéra de Dijon. Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20151 Acquisition de matériaux de construction bois et sidérurgiques Opéra de Dijon Cahier des clauses administratives particulières Marché TECH20151 Acquisition de matériaux de construction bois et sidérurgiques 1 4 Article 1 Objet et décomposition du marché 4 Article

Plus en détail

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. Les conditions de mise en œuvre de la recherche biomédicale

Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale. Les conditions de mise en œuvre de la recherche biomédicale Guide pratique sur l'encadrement de la recherche biomédicale Dispositions législatives relatives au chapitre : Les conditions de mise en œuvre de la recherche biomédicale Code de la santé publique Dispositions

Plus en détail

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations

Communauté de Communes de la Vallée de Munster. Vérification périodique des équipements et des installations Communauté de Communes de la Vallée de Munster Vérification périodique des équipements et des installations Cahier des clauses administratives particulières 9 rue Sébastopol 68140 MUNSTER Tél. 03 89 77

Plus en détail

RESPONSABILITES ET ASSURANCES DES CONSTRUCTEURS. Jérôme GUILLEMAIN

RESPONSABILITES ET ASSURANCES DES CONSTRUCTEURS. Jérôme GUILLEMAIN RESPONSABILITES ET ASSURANCES DES CONSTRUCTEURS Jérôme GUILLEMAIN Sommaire 1) La responsabilité des constructeurs - La Responsabilité pénale - La Responsabilité civile (contractuelle, décennale et délictuelle/quasidélictuelle)

Plus en détail

ASSURANCE : DÉFINITION***

ASSURANCE : DÉFINITION*** ASSURANCE : DÉFINITION*** Opération d assurance Garantie panne mécanique des véhicules d occasion - Garantie octroyée par un opérateur indépendant du revendeur - Paiement d une somme forfaitaire - Articles

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

DE LA RESPONSABILITE DECENNALE

DE LA RESPONSABILITE DECENNALE DE LA RESPONSABILITE DECENNALE A L ASSURANCE L DECENNALE DES BUREAUX D ETUDES D EN ANC 15 JUIN 2010 Syndicat affilié à la FÉDÉRATION NATIONALE DES SYNDICATS DE L ASSAINISSEMENT ET DE LA MAINTENANCE INDUSTRIELLE

Plus en détail

RESPONSABILITES DES CONSTRUCTEURS CODE CIVIL

RESPONSABILITES DES CONSTRUCTEURS CODE CIVIL RESPONSABILITES DES CONSTRUCTEURS CODE CIVIL Art. 1792. Tout constructeur d'un ouvrage est responsable de plein droit, envers le maître ou l'acquéreur de l'ouvrage, des dommages, même résultant d'un vice

Plus en détail

Ne sont pas compris les travaux d'imperméabilisation, d étanchéité et de cuvelage des parois sur lesquelles les revêtements sont appliqués.

Ne sont pas compris les travaux d'imperméabilisation, d étanchéité et de cuvelage des parois sur lesquelles les revêtements sont appliqués. Paris, le 2 février 2015 Votre contrat n AM 768 913 Attestation d assurance des responsabilités civile et décennale Generali Iard atteste que BRAJON STAFF DECO PLAC, numéro de Siret 53973251100016, demeurant

Plus en détail

CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION. Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine

CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION. Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine I Le défaut d information ou l information tardive du délai de préavis

Plus en détail

Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie

Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie Récapitulatif de la loi sur les contrats privés d'assurance maladie La Loi Verwilghen concerne principalement les contrats d'assurance maladie non liés à l'activité professionnelle mais elle impose également

Plus en détail

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance

Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance Impact de la loi Hamon dans le domaine de l assurance La loi n 2014 344 sur la consommation dite loi «Hamon» du 17/03/2014 élargit la possibilité, sous certaines conditions, de résilier un contrat (ou

Plus en détail

LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE

LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE 1 LE MARCHE DE LA RENOVATION URBAINE VENTE D IMMEUBLES A RENOVER ANALYSE DES RISQUES ET BESOINS DE GARANTIES ET ASSURANCES 9 février 2011 Hôtel Méridien Etoile - Paris 17 ème 2 LE MARCHE DE LA RENOVATION

Plus en détail

Les Assurance en République du Congo

Les Assurance en République du Congo Les Assurance en République du Congo Article juridique publié le 19/10/2012, vu 610 fois, Auteur : Joseph MIKALA Inscrit dans l esprit de l article 1382 du Code civil stipulant «tout fait quelconque de

Plus en détail

AUTOLIQUIDATION TVA DANS LE BATIMENT : CAS DE LA SOUS TRAITANCE. Voir : BOI-TVA-DECLA-10-10-20 ( 531 à 538, reproduits ci-après)

AUTOLIQUIDATION TVA DANS LE BATIMENT : CAS DE LA SOUS TRAITANCE. Voir : BOI-TVA-DECLA-10-10-20 ( 531 à 538, reproduits ci-après) AUTOLIQUIDATION TVA DANS LE BATIMENT : CAS DE LA SOUS TRAITANCE Voir : BOI-TVA-DECLA-10-10-20 ( 531 à 538, reproduits ci-après) Exemple de l Administration, 538 A jour le 1 er février 2014 Pour DELESALLE,

Plus en détail

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA DEUXIEME EDITION 2001 L assureur est tenu, avant la conclusion du contrat de fournir une fiche d information sur le prix, les garanties et les exclusions.

Plus en détail

JOURNEES TECHNIQUES DE L UNCP

JOURNEES TECHNIQUES DE L UNCP JOURNEES TECHNIQUES DE L UNCP Sous-Traitance Responsabilités et Assurances Garanties et Cautions 10 avril 2014 1 Sous-Traitance : définition 10 avril 2014 2 Sous-Traitance : obligations & responsabilités»

Plus en détail

LES ASSURANCES CONSTRUCTION

LES ASSURANCES CONSTRUCTION FICHE PRATIQUE ASSURANCES CONSTRUCTION LES ASSURANCES CONSTRUCTION La Loi Spinetta, du 4 janvier 1978, a institué une double obligation d assurance : Une assurance «responsabilité» doit être souscrite

Plus en détail

MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS

MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS N 7 - MARCHES n 1 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 janvier 2009 ISSN 1769-4000 MODIFICATION DU CODE DES MARCH S PUBLICS L essentiel Trois décrets sont venus modifier le code des marchés

Plus en détail

Cass. Soc. du 29 juin 2011 Licéité du forfait jours. (Cf L 3121-38 et suiv. du CT) Commentaires:

Cass. Soc. du 29 juin 2011 Licéité du forfait jours. (Cf L 3121-38 et suiv. du CT) Commentaires: Cass. Soc. du 29 juin 2011 Licéité du forfait jours. (Cf L 3121-38 et suiv. du CT) Commentaires: - A quelles conditions une convention de forfait en jours annuels est elle valable? - Les manquements de

Plus en détail

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne

I.Conventions soumises à la loi Breyne Le champ d application de la loi se définit à partir de trois critères: chapitre8 La loi Breyne chapitre8 La loi Breyne La loi Breyne est une législation particulière, réglementant les conventions de transfert de propriété d une habitation à construire ou en voie de construction, ou encore d une

Plus en détail

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris

Francis Polizzi, Sous-directeur du permis de construire et du paysage de la rue, Ville de Paris Le caractère exécutoire des décisions prises par le maire sur les demandes d autorisation d urbanisme, la transmission au préfet de ces décisions et le contrôle de légalité. Francis Polizzi, Sous-directeur

Plus en détail

Le Dossier de Consultation des Entreprises

Le Dossier de Consultation des Entreprises Éléments constitutifs du DCE Lettre de consultation précisant le contenu du DCE Règlement de consultation précisant les modalités de la consultation Pièces générales de base au type de marché (F,T,S) soit

Plus en détail

SARL REHABILITATION SUD ZAC DU ROUBIAN 1 RUE DES CHARRETIERS 13150 TARASCON FR

SARL REHABILITATION SUD ZAC DU ROUBIAN 1 RUE DES CHARRETIERS 13150 TARASCON FR Assurance BTPlus Votre agent général ASSURALLIANCE SARL 2B AV VICTOR HUGO BP 121 13631 ARLES CEDEX Tél : 04 90 92 05 00 Fax : 04 90 92 04 30 Portefeuille : 13182144 SARL REHABILITATION SUD ZAC DU ROUBIAN

Plus en détail

GESTION DES SINISTRES

GESTION DES SINISTRES GESTION DES SINISTRES Notion de sinistre et limites Un sinistre est un évènement accidentel dont la nature est garantie par le contrat. Un sinistre est indemnisable uniquement s il provoque un dommage.

Plus en détail

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3

1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 Autoliquidation de la TVA dans le secteur du bâtiment 1 Champ d application du dispositif d autoliquidation... 2 1.1 Les travaux concernés... 3 1.2 Opérations exclues... 3 2 Modalités d application du

Plus en détail

C.C.A.P. CONTRATS D'ASSURANCES DE LA VILLE DE FEYZIN

C.C.A.P. CONTRATS D'ASSURANCES DE LA VILLE DE FEYZIN C.C.A.P. CONTRATS D'ASSURANCES DE LA VILLE DE FEYZIN LOT N 1 : MULTIRISQUE PATRIMOINE IMMOBILIER ET CONTENU LOT N 2 : RESPONSABILITE CIVILE ET PROTECTION JURIDIQUE LOT N 3 : FLOTTE AUTOMOBILE LOT N 4 :

Plus en détail

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire

Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Conditions Générales de Ventes Régie Publicitaire Article 1 : Objet Les présentes conditions générales de vente ont pour objet de définir les conditions de mise à disposition par Free au profit d un annonceur

Plus en détail

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY

MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY Marcoussis, le 29 mai 2013 AVIS HEBDOMADAIRE n 960 MODIFICATIONS DU REGLEMENT FÉDÉRAL RELATIF À L ACTIVITÉ D AGENT SPORTIF DU RUGBY La loi du 1er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les

Plus en détail

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES

PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES PROTECTION JURIDIQUE GENERALE CONDITIONS PARTICULIERES ASSURANCES : - PREVENTION ET INFORMATION JURIDIQUES - DEFENSE AMIABLE DES INTERETS - DEFENSE JUDICIAIRE DES INTERETS Les présentes conditions particulières

Plus en détail

Aperçu sur le contrat d assurance

Aperçu sur le contrat d assurance Aperçu sur le contrat d assurance I. Les caractéristiques du contrat d assurance L article 1 de la loi 17-99 portant code des assurances définit le contrat d assurance comme la convention passée entre

Plus en détail

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI)

En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) En savoir plus sur le Contrat de Construction de Maison individuelle (CCMI) Le cadre réglementaire du CCMI Le contrat de construction de maison individuelle (CCMI) est réglementé par la loi du 19 décembre

Plus en détail

EXPOSE DE LA PROBLEMATIQUE

EXPOSE DE LA PROBLEMATIQUE Administration générale de la Fiscalité Expertise Opérationnelle et Support Service TVA Taxe sur la valeur ajoutée Décision TVA n E.T.127.884 d.d. 05.10.2015 Agences de voyages Assurances Assujettissement

Plus en détail

CONDITIONS PARTICULIERES «MULTIRISQUE BATIMENT» DES ORGANISMES D HLM

CONDITIONS PARTICULIERES «MULTIRISQUE BATIMENT» DES ORGANISMES D HLM CONDITIONS PARTICULIERES «MULTIRISQUE BATIMENT» DES ORGANISMES D HLM Le présent contrat est régi par: le Code des Assurances Les présentes conditions particulières les Conventions Spéciales Modèle HLM

Plus en détail

Communiqué. OBJET : Note d information relative au régime fiscal applicable aux opérations immobilières

Communiqué. OBJET : Note d information relative au régime fiscal applicable aux opérations immobilières Monaco, le 30 novembre 2011. Communiqué OBJET : Note d information relative au régime fiscal applicable aux opérations immobilières Deux Ordonnances Souveraines n 2.723 du 27 avril 2010 (Art. 1 er ) et

Plus en détail

- COMPTOIR DES REVETEMENTS 45 RUE DU MARAIS 69100 VILLEURBANNE FR

- COMPTOIR DES REVETEMENTS 45 RUE DU MARAIS 69100 VILLEURBANNE FR ATTESTATION Assurance BTPlus - COMPTOIR DES REVETEMENTS 45 RUE DU MARAIS 69100 VILLEURBANNE FR Votre conseiller AXELLIANCE BUSINESS SCES 92 COURS VITTON IMMEUBLE LES TOPAZES 69006 LYON Tél : 04 72 85 80

Plus en détail

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES

ENTREPRISES ET RESPONSABILITES www.creassur.org ENTREPRISES ET RESPONSABILITES Parlons-en Chambre de Commerce et d industrie Novembre 2007 ENTREPRISES ET RESPONSABILITES La police d assurance et ses couvertures Monsieur RITTER GROUPAMA

Plus en détail

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES

MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES Zone d Activité de la Lande - Saint-Pair-sur-Mer CS 50219 50402 Granville Cedex Tel : 02 33 91 33 91 fax : 02 33 50 63 11 courriel : secretariat@granville.cci.fr MARCHE DE PRESTATIONS DE SERVICES D ASSURANCES

Plus en détail

L application de la garantie dommage ouvrage

L application de la garantie dommage ouvrage L application de la garantie dommage ouvrage Article juridique publié le 07/04/2015, vu 922 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code Civil Code des assurances Code de la construction et de l habitation []

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DE LA PROTECTION SOCIALE Décret n o 2004-486 du 28 mai 2004 relatif aux règles prudentielles applicables aux mutuelles et unions pratiquant

Plus en détail

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur

Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur Décision du juge unique de la Commission du Statut du Joueur rendue le 11 mai 2012 à Zurich, Suisse par Geoff Thompson (Angleterre) Juge unique de la Commission du Statut du Joueur, au sujet d une plainte

Plus en détail

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr

DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr DEMANDER LE DOSSIER D ADHESION A assurances@cigversailles.fr CONVENTION D'ADHESION A LA CONVENTION DE PARTICIPATION A LA PROTECTION SOCIALE COMPLEMENTAIRE 2013-2018 SOUSCRITE PAR LE CIG GRANDE COURONNE

Plus en détail

Multirisque Professionnelle du Batiment

Multirisque Professionnelle du Batiment Multirisque Professionnelle du Batiment Couvrir votre entreprise en responsabilité décennale EN BREF La Multirisque Professionnelle du Bâtiment couvre les professionnels du bâtiment en Responsabilité Civile

Plus en détail

LE CONTRAT D ASSURANCE Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire

LE CONTRAT D ASSURANCE Dossier juridique de la Confédération Nationale du Logement. Sommaire LE CONTRAT D ASSURANCE Dossier juridique de la Sommaire ANALYSE DE LA CNL / Page 2 La souscription du contrat d assurance / Page 2 L exécution du contrat d assurance / Page 3 La résiliation du contrat

Plus en détail

DOMMAGES-OUVRAGE C03294

DOMMAGES-OUVRAGE C03294 DOMMAGES-OUVRAGE C03294 SOMMAIRE LEXIQUE....................................................... 3 PAGES TITRE 1 DISPOSITION RELATIVES AUX GARANTIES.............................. 5 CHAPITRE I OBJET DU

Plus en détail

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU COLLEGE ANDRE MALRAUX LA WANTZENAU ACTE D'ENGAGEMENT

SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU COLLEGE ANDRE MALRAUX LA WANTZENAU ACTE D'ENGAGEMENT SYNDICAT INTERCOMMUNAL DU COLLEGE ANDRE MALRAUX LA WANTZENAU ACTE D'ENGAGEMENT MARCHE à PROCEDURE ADAPTEE de TRAVAUX passé en application des articles 28 et 40-IV du Code des Marchés Publics pour Objet

Plus en détail

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT)

CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) CONVENTION DE GESTION ET DE REGLEMENT (CORRESPONDANT) à partir du 1 er août 2014 Entre le BCF des sociétés d assurances contre les accidents d automobile, 1 Rue Jules Lefebvre, 75431 PARIS CEDEX 09, et,

Plus en détail

MAAF Assurances SA SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 160 000 000 EUROS ENTIEREMENT VERSE RCS NIORT 542 073 580 Code APE 6512 Z ENTREPRISE REGIE PAR LE

MAAF Assurances SA SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 160 000 000 EUROS ENTIEREMENT VERSE RCS NIORT 542 073 580 Code APE 6512 Z ENTREPRISE REGIE PAR LE MAAF Assurances SA SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 160 000 000 EUROS ENTIEREMENT VERSE RCS NIORT 542 073 580 Code APE 6512 Z ENTREPRISE REGIE PAR LE CODE DES ASSURANCES N TVA intracommunautaire FR 38 542

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009

CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 CONDITIONS GENERALES DE VENTE N 2009/01 AU 1 er MAI 2009 PREAMBULE : 0.1 Le client déclare avoir pris connaissance des présentes conditions générales de vente avant la conclusion du contrat avec la Société

Plus en détail

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119

LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 PARIS, le 05/09/2007 ACOSS DIRECTION DE LA REGLEMENTATION DU RECOUVREMENT ET DU SERVICE DIRRES LETTRE CIRCULAIRE N 2007-119 OBJET : Dispositif de report partiel des cotisations patronales pour les PME

Plus en détail

Droit de la construction

Droit de la construction Leçon 1 : Les contrats de droit commun Section 1 : Le contrat de l entrepreneur 1 : Formalisme et preuve A Absence d écrit obligatoire B La forme du contrat 1. Absence de conditions de forme 2. Absence

Plus en détail

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives?

Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? Quelles sont les obligations en matière d assurance pour les structures sportives? La pratique sportive est génératrice de risque et d accident matériel ou corporel. C est pourquoi il existe de nombreuses

Plus en détail

L ASSURANCE CONSTRUCTION

L ASSURANCE CONSTRUCTION L ASSURANCE CONSTRUCTION LE SYSTEME DE L ASSURANCE CONSTRUCTION : UN MECANISMEA DOUBLE DETENTE... 2 L ASSURANCE DECENNALE OBLIGATOIRE... 4 LES GARANTIES FACULTATIVES... 29 LES SOLUTIONS D ASSURANCE...

Plus en détail

CHAPITRE 1 : Réception des travaux CHAPITRE 2 : La garantie de parfait achèvement CHAPITRE 3 : La responsabilité décennale

CHAPITRE 1 : Réception des travaux CHAPITRE 2 : La garantie de parfait achèvement CHAPITRE 3 : La responsabilité décennale SOMMAIRE 7 CHAPITRE 1 : Réception des travaux 7 1. Nature juridique de la réception 10 2. Conditions de la réception 12 3. Effets de la réception 15 CHAPITRE 2 : La garantie de parfait achèvement 15 1.

Plus en détail

LES CONTRATS DE PRESTATION DE SERVICE À EXÉCUTION ÉCHELONNÉE

LES CONTRATS DE PRESTATION DE SERVICE À EXÉCUTION ÉCHELONNÉE Fiche technique réglementaire Version du 7 décembre 2006 LES CONTRATS DE PRESTATION DE SERVICE À EXÉCUTION ÉCHELONNÉE 1. CADRE JURIDIQUE 1.1. DÉFINITION DU CONTRAT Le Code Civil définit le contrat comme

Plus en détail

DOMMAGES OUVRAGE EIML CONDITIONS GÉNÉRALES PROFESSIONNELS. Réf. : DG/DO/ELITE 05/2011

DOMMAGES OUVRAGE EIML CONDITIONS GÉNÉRALES PROFESSIONNELS. Réf. : DG/DO/ELITE 05/2011 CONDITIONS GÉNÉRALES PROFESSIONNELS DOMMAGES OUVRAGE EIML Réf. : DG/DO/ELITE 05/2011 PROTEGYS Courtage Document non contractuel Date : 20/06/2014 PROTEGYS Courtage vous accompagne avec plus de services

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP)

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES (CCAP) Parc national des Ecrins Pouvoir adjudicateur : Monsieur le Directeur du Parc national des Ecrins MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE passé en application de l'article 28 du Code des Marchés publics CAHIER DES

Plus en détail

LES CONDITIONS GENERALES

LES CONDITIONS GENERALES LES CONDITIONS GENERALES Plan de Rénovation équipement d accueil de jeunes enfants Décembre 2013 1/8 2/8 L objet de la convention La présente convention définit et encadre les modalités d intervention

Plus en détail

SARL ANURI France 62 AVENUE DU 8 MAI 1945 64100 BAYONNE FR

SARL ANURI France 62 AVENUE DU 8 MAI 1945 64100 BAYONNE FR Assurance BTPlus Votre conseiller SEREX 20 RUE PAUL BERT BP 704 92776 BOULOGNE CEDEX Tél : 01 46 05 44 04 Fax : 01 46 03 16 15 Portefeuille : 119216120 SARL ANURI France 62 AVENUE DU 8 MAI 1945 64100 BAYONNE

Plus en détail

Le contrat de sous-traitance

Le contrat de sous-traitance Le contrat de sous-traitance Billet du blog publié le 19/06/2015, vu 529 fois, Auteur : Fabrice R. LUCIANI Code Civil Loi du 31 décembre 1975 relative à la sous-traitance Loi du 10 juin 1994 relative à

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES VILLE DE BERCK SUR MER CAHIER DES CLAUSES ADMINISTRATIVES PARTICULIERES CONSTRUCTION D UNE SALLE D HALTEROPHILIE Lot n 1 : Gros œuvre ; Lot n 2 : Charpente métallique / Couverture / Bard age ; Lot n 3

Plus en détail

Contrat d assurance dommage et tous risques chantiers pour les travaux de construction d une salle de restauration scolaire à Troarn

Contrat d assurance dommage et tous risques chantiers pour les travaux de construction d une salle de restauration scolaire à Troarn Marché passé en application de l article 28 du Code des Marchés publics MARCHES PUBLICS DE SERVICES COMMUNAUTE DE COMMUNES ENTRE BOIS ET MARAIS Mairie de Troarn Place Paul Quellec 14 670 TROARN Contrat

Plus en détail

Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE

Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE Formation Repreneurs MODULE DEVIS ET FACTURE SOMMAIRE I. DEVIS 1. Définition 2. Forme II. FACTURE 1. Facturation entre professionnels 2. Facturation de professionnel à particulier 3. Forme III. CONDITIONS

Plus en détail

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE

ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE ATTEST02 ATTESTATION D'ASSURANCE RESPONSABILITE DECENNALE Fonctionnant selon les règles de capitalisation Contrat MULTIRISQUE PROFESSIONNELLE DU BATIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS SOPRECO ISOLATION 8 PLACE

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES INSTRUCTION DU 1 ER DECEMBRE 2011 5 B-14-11 IMPOT SUR LE REVENU. CREDIT D IMPOT SUR LES INTERETS D EMPRUNT VERSES AU TITRE DE L ACQUISITION OU DE LA CONSTRUCTION

Plus en détail

Les assurances de chantiers Une large gamme de solutions pour vos opérations de construction.

Les assurances de chantiers Une large gamme de solutions pour vos opérations de construction. Les assurances de chantiers Une large gamme de solutions pour vos opérations de construction. Faire face aux dommages à l ouvrage, pendant et après sa construction Protéger l ouvrage pendant la réalisation

Plus en détail

Le contrat de travail à temps partiel

Le contrat de travail à temps partiel Le contrat de travail à temps partiel 1) Travail à temps partiel : de quoi s agit-il? Est considéré comme salarié à temps partiel le salarié dont la durée du travail est inférieure : - à la durée légale

Plus en détail

Cahier des clauses administratives particulières MARCHE N 2014-08. Code CPV : 66512200-4 MARCHE DE SERVICES

Cahier des clauses administratives particulières MARCHE N 2014-08. Code CPV : 66512200-4 MARCHE DE SERVICES MSA de la Corse - CCAP 2014-08 1 Cahier des clauses administratives particulières MARCHE N 2014-08 Service de complémentaire santé pour le compte des salariés de la MSA de Corse et de leurs ayantsdroits

Plus en détail

Groupe d'appartenance :

Groupe d'appartenance : Responsabilité Civile Promoteur Immobilier SMART Courtage Assurances Conformément à l'article 27 de la loi du 6 Janvier 1978 N 78.17 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, le proposant

Plus en détail