Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download ""

Transcription

1 L I C E N C E 1 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p r i v é ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : t h é o r i e d e l E t a t ( + T D ) 7 F o r m a t i o n h i s t o r i q u e d u d r o i t ( + T D ) 7 L I C E N C E 1 D r o i t c i v i l : R e s p o n s a b i l i t é d é l i c t u e l l e ( + T D ) 7 D r o i t c o n s t i t u t i o n n e l : l a V è m e R é p u b l i q u e ( + T D ) 7 H i s t o i r e d u d r o i t 7 G r a n d s c o n c e p t s d u d r o i t p u b l i c 7 C u l t u r e g é n é r a l e 1, 5 D r o i t e t m é d i a s 1, 5

2 L I C E N C E 2 D r o i t d e s c o n t r a t s 1 ( + T D ) 5 ( + 2 s i T D ) D r o i t p é n a l g é n é r a l 1 ( + T D ) 5 ( + 2 s i T D ) D r o i t a d m i n i s t r a t i f g é n é r a l 1 ( + T D ) 5 ( + 2 s i T D ) H i s t o i r e d e l a j u s t i c e 1 E c o n o m i e d e l a c o n c u r r e n c e 1 L e s g r a n d s e n j e u x p o l i t i q u e s c o n t e m p o r a i n s 1 H i s t o i r e d u d r o i t d e l a f a m i l l e 1 L I C E N C E 2 D r o i t d e s c o n t r a t s 2 ( + T D ) 5 ( + 2 s i T D ) D r o i t p é n a l g é n é r a l 2 ( + T D ) 5 ( + 2 s i T D ) D r o i t a d m i n i s t r a t i f g é n é r a l 2 ( + T D ) 5 ( + 2 s i T D ) H i s t o i r e d u d r o i t d e s o b l i g a t i o n s 1 L a d m i n i s t r a t i o n t e r r i t o r i a l e d e l a F r a n c e m o d e r n e e t c o n t e m p o r a i n e 1 D r o i t F i s c a l : t h é o r i e g é n é r a l e d e l i m p ô t 1 D r o i t d e s i n s t i t u t i o n s e u r o p é e n n e s 1 R é g i m e g é n é r a l d e s o b l i g a t i o n s 1 D r o i t d e s b i e n s 1

3 L I C E N C E 3 D r o i t p r i v é g é n é r a l / D r o i t d e s a f f a i r e s U n i t é d e n i g n e m e n t 5 P p a l 5 g l 5 v a 1 5 L p l P l H p 1 H l a p g l l U n E n s se s Droit des suretés (+TD) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) roc édure én e (+TD) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit én éra des soc iétés (+TD) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit du tra il (+TD) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) ib ertés ub iq ues 3 rop riétés in dustriel es 3 istoire des idées ol itiq ues 3 istoire du droit de rop riété 3 Droit én éra de ion urop éen e 3 L I C E N C E 3 D r o i t p r i v é g é n é r a l / D r o i t d e s a f f a i r e s U n i t é s d e n se i g n e m C on tra ts sp éc ia ux (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) p l h m 5 l 5 v a a C l 5 v a Droit riv é europ éen des droits de om e (+TD) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit sp éc ia des soc iétés (+TD) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit du tra il 2 (+TD) (R el tion s ol ec tiv es du tra il ) (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) F isc a l ité des en trep rises 2 Droit de l a c om m a n de p ub l iq ue 2 P rop riété l ittéra ire et a rtistiq ue 2 H istoire des idées p ol itiq ues 2 2 Droit m a tériel de l U n ion E urop éen n e 2 H istoire du droit soc ia l 2

4 L I C E N C E 3 D r o i t P u b l i c T h é o r i e g é n é r a l e d e s l i b e r t é s p u b l i q u e s ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T o i t i n t e r n a t i o n a l p u b l i c 1 ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T C o n t e n t i e u x c o n s t i t u t i o n n e l ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T o i t g é n é r a l d e l U n i o n E u r o p é e n n e ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T o i t d e s c o l l e c t i v i t é s t e r r i t o r i a l e s H i s t o i r e d e s i d é e s p o l i t i q u e s 1 T h é o r i e d e s r e l a t i o n s i n t e r n a t i o n a l e s L e r é g i m e p o l i t i q u e d e l a V e R é p u b l i q u e D) D) D) Dr D) D) D) D) D) D) Dr D) D) D) Dr L I C E N C E 3 D r o i t P u b l i c Dr o i t a d m i n i s t r a t i f ( + T D) 5 ( + 3 s i T D) 3 ( + 3 s i T D) o i t i n t e r n a t i o n a l p u b l i c ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T F i s c a l i t é p e r s o n n e l l e ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T o i t m a t é r i e l d e l U n i o n E u r o p é e n n e ( + T 5 ( + 3 s i T 3 ( + 3 s i T Dr D) 2 D) D) D) D) D) Dr D) D) D) Dr o i t p u b l i c e u r o p é e n d e s d r o i t s d e l h o m m e 2 H i s t o i r e d e s i d é e s p o l i t i q u e s 2 2 G r a n d e s c o n t r o v e r s e s p o l i t i q u e s f r a n ç a i s e s 2 Dr o i t a d m i n i s t r a t i f d e l e n v i r o n n e m e n t 2

5 L I C E N C E 3 S c i e n c e P o l i t i q u e S o c i o l o g i e p o l i t i q u e 1 / S o c i o -h i s t o i r e d e l o r d r e p u b l i c 4 L e r é g i m e p o l i t i q u e d e l a V e R é p u b l i q u e 4 T h é o r i e d e s r e l a t i o n s i n t e r n a t i o n a l e s 4 S o c i o l o g i e d e s a d m i n i s t r a t i o n s p u b l i q u e s 4 C u l t u r e g é n é r a l e C o n t r ô l e c o n t i n u : 4 S o c i o l o g i e p o l i t i q u e C o n t r ô l e c o n t i n u : 2 I n t r o d u c t i o n à l a s o c i o l o g i e 4 D r o i t i n t e r n a t i o n a l p u b l i c 1 2 T h é o r i e g é n é r a l e d e s l i b e r t é s p u b l i q u e s 2 H i s t o i r e d e s i d é e s p o l i t i q u e s 1 2 L I C E N C E 3 S c i e n c e P o l i t i q u e S o c i o l o g i e p o l i t i q u e 2 / D y n a m i q u e s e t p r a t i q u e s p o l i t i q u e s 4 I n t r o d u c t i o n à l a n a l y s e d e s p o l i t i q u e s p u b l i q u e s 4 D é m o c r a t i e s o c c i d e n t a l e s 4 G r a n d e s c o n t r o v e r s e s p o l i t i q u e s f r a n ç a i s e s 4 C u l t u r e g é n é r a l e C o n t r ô l e c o n t i n u : 4 I n t r o d u c t i o n à l a n a l y s e d e s p o l i t i q u e s p u b l i q u e s C o n t r ô l e c o n t i n u : 2 M é d i a s e t p o u v o i r s 4 D r o i t i n t e r n a t i o n a l p u b l i c 2 2 D r o i t m a t é r i e l d e l U n i o n E u r o p é e n n e 2 H i s t o i r e d e s i d é e s p o l i t i q u e s 2 2

6 M A S T E R 1 D r o i t p r i v é e t S c i e n c e s c r i m i n e l l e s Droit pénal spécial (+TD) (infractions contre les personnes) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit b ancaire (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) P rocéd u re civ ile (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit d e s rég im e s m atrim oniau x (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit inte rnational priv é (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit d e s assu rance s 3 C rim inolog ie e t d roit post se nte ntie l 3 Droit proce ssu e l 3 A ng lais C ontrô le continu : 2 H istoire d e la procéd u re pénale 3 C onte ntie u x ad m inistratif 3 C onte ntie u x com m u nau taire 3 M A S T E R 1 D r o i t p r i v é e t S c i e n c e s c r i m i n e l l e s Droit pénal spécial 2 (+TD) (I nf ractions contre le s b ie ns) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit d e s procéd u re s colle ctiv e s (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) P rocéd u re civ ile 2 (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit d e s su cce ssions (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) Droit d u com m e rce inte rnational (+TD) 5 (+ 3 si TD) 3 (+ 3 si TD) V oie s d e x écu tion 3 Droit d e l e nv ironne m e nt 3 F iscalité d e l e ntre prise 3 A ng lais C ontrô le continu : 2 Droit d e la consom m ation e t d e la d istrib u tion 3 H istoire d e s contrats e t d e s v oie s d e x écu tion 3

7 M A S T E R 1 D r o i t é c o n o m i q u e e t d e s a f f a i r e s Droit économique (+TD) 4 (+ 2 s i TD) 3 b a 4 2 s d l a 4 2 s l p 4 2 s d a s s 4 2 s Droit nca ire (+TD) (+ i TD) 3 Droit e concurrence (+TD) (+ i TD) 3 Droit interna tiona riv é (+TD) (+ i TD) 3 Droit es ura nces (+TD) (+ i TD) 3 Principes comptables fondamentaux 3 A ng l a is C ontrô l e continu : 3 G ouv erna nce d entrep ris e 3 C ontentieux communa uta ire 3 P rocéd ure civ il e 1 3 F is ca l ité interna tiona l e 3 M A S T E R 1 D r o i t é c o n o m i q u e e t d e s a f f a i r e s Droit des entreprises en difficulté (Dr. Des procédures collectiv es) 4 (+ 2 s i TD) 3 Droit d e l a cons omma tion et d e l a d is trib ution (+TD) 4 (+ 2 s i TD) 3 R ég ul a tion d e l a concurrence (+TD) 4 (+ 2 s i TD) 3 Droit d u commerce interna tiona l (+TD) 4 (+ 2 s i TD) 3 F us ions -A cquis itions d e s ociétés (+TD) 4 (+ 2 s i TD) 3 Droit d e l env ironnement (+TD) 4 (+ 2 s i TD) 3 E ntreprise et protection socia le 3 Droit pénal des affaires (Dr. Pénal 2) 3 F is ca l ité d e l entrep ris e 3 A ng l a is C ontrô l e continu : 3 P rocéd ure civ il e 2 3 S p ort et rég ul a tion 3 Droit m a ritim e et des tra nsports 3

8 M M TABLEAU RECAPITULATIF A S T E R 1 D r o i t p u b l i c a p p r o f o n d i Droit des services publics 1 4 Droit con stitution n el 1 4 Droit public é con om iq ue 4 P olitiq ue com pa ré e 3 Q uestion s et politiq ues socia les 3 Droit de l urba n ism e 1 ( + T D) 3 ( + 2 si T D) Droit du con ten tieux a dm in istra tif ( + T D) 3 ( + 2 si T D) A n g la is C on trô le con tin u : 2 C on ten tieux com m un a uta ire 3 Droit in tern a tion a l de l en viron n em en t 3 A S T E R 1 D r o i t p u b l i c a p p r o f o n d i Droit des services publics 2 4 Droit con stitution n el 2 4 Droit de la f on ction publiq ue et des tra va ux publics 4 P ouvoir loca l 3 P olitiq ue europé en n e 3 Droit de l urba n ism e 2 ( + T D) 3 ( + 2 si T D) Droit de la com m a n de publiq ue ( + T D) 3 ( + 2 si T D) A n g la is C on trô le con tin u : 2 Droit de l en viron n em en t 3 Droit des f in a n cem en ts in tern a tion a ux 3 Droit europé en des a f f a ires 3 Droit du com m erce in tern a tion a l 3

9 M M TABLEAU RECAPITULATIF A S T E R 1 F i s c a l i t é Fiscalité internationale (+TD) 4 (+ 4 si TD) Droit d es rég im es m atrim oniau x 2 P rincip es com p tab les f ond am entau x 2 Tax e su r la v aleu r aj ou tée (+TD) 4 (+ 4 si TD) P olitiq u e j u rid iq u e et f iscale d es sociétés 8 A ng lais d es af f aires C ontrô le continu : 2 A S T E R 1 F i s c a l i t é Droit d es p rocéd u res collectiv es (E ntrep rises en d if f icu ltés) 2 Fu sions et acq u isitions d e sociétés 2 Droit d es su ccessions 2 Droit p énal sp écial 2 (A f f aires) 2 Fiscalité eu rop éenne 4 (+ 4 si TD) Fiscalité im m ob iliè re 4 (+ 4 si TD) A ng lais d es af f aires C ontrô le continu : 2

10 M M TABLEAU RECAPITULATIF A S T E R 1 S c i e n c e P o l i t i q u e Pensée politique 4 E r Q c r C g a C ô c : E r C ô c : lites et pa tis politiques 4 uestions et politiques soc ia les 4 Politique om pa ée 4 ultur e énér le ontr le ontinu 2 lites et pa tis politiques ontr le ontinu 2 D r oit c onstitutionnel a ppr of ond i 1 2 D r oit d es ser v ic es pub lic s 1 2 A C ô c : M d C ô c : S a v a d r h c h C ô c : ng la is ontr le ontinu 2 éth od es es sc ienc es soc ia les ontr le ontinu 4 ém ina ir e, enquê tes et tr ux e ec er e ontr le ontinu 2 A S T E R 1 S c i e n c e P o l i t i q u e C m a a r G a c M a C ô c : A c r C ô c : D r c a D r d v A C ô c : R a d r h c h R a c : 6 S a v a d r h c h om unic tion politique 4 Pouv oir loc l et ter itoir es 4 ouv er na nc e et tion pub lique 4 Politique eur opéenne 4 éth od es ppliquées ontr le ontinu 2 tion pub lique et ter itoir es ontr le ontinu 2 oit onstitutionnel ppr of ond i 2 2 oit es ser ic es pub lic s 2 2 ng la is ontr le ontinu 2 ppor t e ec er e ém ina ir e, enquê tes et tr ux e ec er e éd tion et soutena nc e

11 M M TABLEAU RECAPITULATIF A S T E R 1 D r o i t i n t e r n a t i o n a l e t e u r o p é e n Droit international privé 4 F is c alité internationale et E u ropéenne 4 4 ( + 2, 5 s i Droit international d u c om m erc e ( + T D) T D) 4 ( + 2, 5 s i C ontentieu x c om m u nau taire ( + T D) T D) A ng lais j u rid iq u e et politiq u e C ontrô le c ontinu : 0 Droit international et eu ropéen d es d roits d e l h om m e 3 I ntrod u c tion à l intellig enc e éc onom iq u e 3 Droit international d e l environnem ent 3 -Droit international d es nou velles tec h nolog ies + -P réparation au rapport d e rec h erc h e O ral + T D : 3 A S T E R 1 D r o i t i n t e r n a t i o n a l e t e u r o p é e n Droit d es f inanc em ents internationau x ( + T D) 4 ( + 2, 5 s i T D) C ontentieu x international ( + T D) 4 ( + 2, 5 s i T D) Droit d es af f aires eu ropéennes 4 G rand s prob lè m es j u rid iq u es internationau x 4 A ng lais j u rid iq u e et politiq u e C ontrô le c ontinu : 0 Droit d es org anis ations internationales 3 Droit international et eu ropéen d es res s ou rc es natu relles et d e l énerg ie 3 Droit international et eu ropéen d es trans ports 3

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

A pprendre à ra is onner à l'éc ole

A pprendre à ra is onner à l'éc ole A pprendre à ra is onner à l'éc ole l'e x e m p le d e la g é o m é trie C liq u e z p o u r m o d ifie r le s ty le d e s s o u s -titre s d u m a s q u e Thierry DIAS, HEP Lausanne thierry.dias@hepl.ch

Plus en détail

Logistique de transport pour l e proj et LH C S. Prodon & S. Weisz ST Work sh op 2 0 0 3 Planification Objectifs M é th o d o l o g ie R e tou r te r r ain R é u ssites D ifficu l té s A m é lior ations

Plus en détail

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION

Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Chapitre 3: TESTS DE SPECIFICATION Rappel d u c h api t r e pr é c é d en t : l i de n t i f i c a t i o n e t l e s t i m a t i o n de s y s t è m e s d é q u a t i o n s s i m u lt a n é e s r e p o

Plus en détail

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques?

C a fé E u ro p e D é b a t. Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? C a fé E u ro p e D é b a t Les jeunes [fra nç a is ] en ont-ils m a rre des politiques? O rig ine S oc ia le des E lus O rig ine S oc ia le des D éputés en 2007 E n % O rig ine s oc ia le des M a ires

Plus en détail

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S

La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S La Cible Sommaire F oc us F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T

Plus en détail

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7

L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie C a fé S c ie n c e s C o g n itiv e s - 2 8 /0 3 /0 7 L Ergonomie? Etymologie S o n n o m p ro v e n a n t d u g re c e rg o n (travail) e t n o m o s (lois) p o u r d é s ig n e r la s c

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur

ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur Des syllables avec r ra re ri ro ru ré rè rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ra re ri ro ru ré rê rè ra re ri ro ru ar er ir or ur ér êr èr ar er ir or ur ru ar ro ir Des syllables

Plus en détail

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France

Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Mesurer des potentiels d emplois accessibles aux actifs. L exemple de l Île-de-France Sandrine Wenglenski Maître de Conférences à l Université Paris-Est Marne-La-Vallée Laboratoire Ville Mobilité Transport

Plus en détail

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010

La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 La fiction américaine dans les audiences des grands pays européens en 2010 1 Objectifs de travail L objet de ce document est d expertiser la place occupée, en 2010, par les fictions américaines dans les

Plus en détail

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r

i Le Qi Gong «a u t r a v a i l» L e Q i G o n g, «t r a v a i l de l En er g i e», es t u n e g y m n a s t i q u e de s a n t é c h i n o i s e t r FÉDÉRATION DE QI GONG ET ARTS ÉNERGÉTIQU ES LE QI GONG «A U T R A V A IL» Crédit photo : Anne MELCER B L I B â A 3, a v u P a u C é z a n n 1 3 0 9 0 A i x v c T é : 0 4 4 2 9 3 3 4 3 1 a x : 0 4 4 2 6

Plus en détail

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE

S ITE S E T S O LS P O LLUÉ S PLAQU E TTE PLAQU E TTE A C TIV ITÉ S IN DU S TR IE LLE S A N C IE N N E S Archives départementales 76 R É AM ÉN AG E M E N T U R B AIN L es villes s e s o nt étendues s ur d a nc iens s ites indus triels 1863 1889

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 Expérience > O u t i l d e M a n a g e m e n t d e p r o jet : Planification 3D des projets informatiques p1 La pla nifi cati on 3 D, J ean Yves MOINE nou s en a donné la p rime ur (voi r La Ci ble n 110,

Plus en détail

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet

G roupe G T : 16 retom bées. M é d ia D ate S u jet RETOM BEES PRESSE 2011 Cam pagne presse GT G roupe G T : 16 retom bées P re sse é crite n a tio n a le : ECHANGES janvier 2011 Partenariat Em m aüs ECHANGES avril 2011 In terview J.ISN A R D Presse écrite

Plus en détail

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale

La CDM E. Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale La CDM E Maintenir dans l emploi des salariés en risque d inaptitude médicale Hist orique En Isère, chaque année, 1000 à 1200 licenciements pour inaptitude médicale sont prononcés. En 2000 un groupe de

Plus en détail

20 e Journée de l'afphb

20 e Journée de l'afphb «La Pharmacie Hospitalière : quels projets pour le futur?» L Arrêté Royal du 4 mars 1991, 20 ans après C h â te a u d u L a c, G e n v a l - 7 m a rs 2 0 0 9 COMMENT UTILISER VOTRE BOÎTIER? Utilisez les

Plus en détail

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva

PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE. CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva PROCEDURE DE MISE EN SERVICE SUR INDEX AUTORELEVE D UN SITE RESILIE AVEC ALIMENTATION MAINTENUE CLIENTS RESIDENTIELS BT 36 kva Livrable issu des travaux GTE 2007 Version : 1 10 novembre 2008 Nombre de

Plus en détail

D é ce m b re 2 01 0 L e ttr e d 'i n fo r m a t i o n n 2 2 E d i to r i al L a f r o n ti è r e so c i ale L a p r i s e d e c o n s c i e n c e d e s e n tr e p r i s e s e n m a ti è re D e s e xa

Plus en détail

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010

Présentation de la formation au professionnelle pour les aides spécialis. situation de handicap. Promotion 2009/2010 Présentation de la formation au Certificat d aptitude d professionnelle pour les aides spécialis cialisées, les enseignements adaptés s et la scolarisation des élèves en situation de handicap CAPA-SH Promotion

Plus en détail

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel

INTRODUCTION 1. Les modèles linéaires à équations simultanées 2. L analyse des données de panel INTRODUCTION Complément a u x c ou r s d éc onométr i e s u r le modè le li néa i r e et s on es ti ma ti on D eu x pa r ti es : 1. Les modèles linéaires à équations simultanées : définition des notions

Plus en détail

INDEX CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES FORMALITÉS DOUANIÈRES ET SIMILAIRES SOCIÉTÉ DES NATIONS. et aux Membres de la Société.]

INDEX CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES FORMALITÉS DOUANIÈRES ET SIMILAIRES SOCIÉTÉ DES NATIONS. et aux Membres de la Société.] [C om m uniqué au Conseil Q (fô(b)9 M. 24 (b). 1924. fi. et aux Membres de la Société.] SOCIÉTÉ DES NATIONS Genève, le 17 septembre 1924. INDEX AUX COMPTES RENDUS DE LA CONFÉRENCE INTERNATIONALE SUR LES

Plus en détail

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010

E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie. A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 E x plo ra tio n de l a ptitude a éro bie A nne-l a ure L a prérie 16/12/2010 M éta bo lis m es énerg étiques C o ntra c tio n m us c ula ire M u s cle s s t r ié s s q u e le t t iq u e s = 40 % m a s

Plus en détail

C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 - " L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg a nes, c o rps...) P ourquo i?

C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 -  L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg a nes, c o rps...) P ourquo i? D onnerpour s onmodifier c o rps le à style la C liquez sous-titres du masque s cdes ienc e C ha rleroi, 19 et 22 m a i 2015 C onférenc e s a nté 2015 - " L es différents dons m édic a ux (s a ng, o rg

Plus en détail

DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence

DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence RÉPERTOIRE PRATIQUE DU DROIT BELGE Législation, Doctrine, Jurisprudence D irection scie n tifiq u e R. Andersen, J. du Jardin, P. A. Foriers et L. Sirnont Droit de l enseignement en Communauté française

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e

N L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 4 è m e t r i m e s t r e La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 2 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 3 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D

ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D ÉPREUVE COMMUNE DE TIPE - Partie D TITRE : Pollutions Electromagnétiques Temps de préparation :...2 h 15 minutes Temps de présentation devant le jury :.10 minutes Entretien avec le jury :..10 minutes GUIDE

Plus en détail

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON

Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON Réunion Commission Médicale-Trégunc sept 2010-Fabien CODRON 1 P LA N 2 Le s d if f é r e n t s m é la n g e s L h is t o ir e d e la p lo n g é e t e k Le s a v a n t a g e s e t le s lim it e s d u t

Plus en détail

Consultation MED07 Campagne 2009

Consultation MED07 Campagne 2009 A L C O O L E T H Y L IQ U E 7 0 - IN C O L O R E C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 2 A L C O O L E T H Y L IQ U E 9 0-000 M L C la s s e S O L U T E S M A S S IF S 3 A L C O O L E T H Y L IQ U E M

Plus en détail

Dossier Prévisionnel SARL DUPONT. 15 Avenue de la Libération 42610 SAINT ETIENNE

Dossier Prévisionnel SARL DUPONT. 15 Avenue de la Libération 42610 SAINT ETIENNE Dossier Prévisionnel SARL DUPONT 15 Avenue de la Libération 42610 SAINT ETIENNE Prévisionnel de Création d'activité de 01/2013 à 12/2015 Sommaire Hypothèses retenues pour l'établissement des comptes prévisionnels...

Plus en détail

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX

LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX Une initiative de l ARS du Limousin voulue par son Directeur Général LES CONSEILS DE LA VIE SOCIALE DEPARTEMENTAUX "forum" d'expression des attentes des usagers et de leurs représentants concernant la

Plus en détail

Cisco T e l e p r e se n ce n ou v e l l e e x p ér ie n ce col l a b or a t ion : u n e d e Mathieu in tr at Sales Business ev elo ent anag er unic at io ns nif iées in tr at@ is 2 5 Mar s 2 0 0 8 1 Cisco

Plus en détail

C oordina tion loc a le des donneurs C H U de C ha rleroi H ôpita l C ivil M a rie C urie. J oos ten A nne

C oordina tion loc a le des donneurs C H U de C ha rleroi H ôpita l C ivil M a rie C urie. J oos ten A nne LE D O N D O R G A N E S C oordina tion loc a le des donneurs C H U de C ha rleroi H ôpita l C ivil M a rie C urie J oos ten A nne Joosten Anne Charleroi santé mai 2015 Loi sur le prélèvement et la tranplantation

Plus en détail

Protection Collective Caractéristiques générales

Protection Collective Caractéristiques générales Protection Collective Caractéristiques générales Mise à jour Octobre 009 Protection collective La protection collective contre les chutes de hauteur dans les bâtiments en construction doit être assurée

Plus en détail

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com

Définition : Un logiciel de traitement de texte permet en particulier Merci de visitez le site web : www.9alami.com I N T R O D U C T I O N W O R D e s t u n l o g i c i e l d e t r a i t e m e n t d e t e x t e t r è s p e r f o r m a n t q u i n o u s p e r m e t d de o ccurméee nr ta u n C e d o c u m e n t p e u

Plus en détail

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé»

J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Tebenkova Svetlana - Natixis 2008 J o urnées de l'éc o no m ie - L yo n 2009 Ta ble R o nde «A rg ent P ublic /A rg ent P rivé» Fo nds d I nves tis s em ent et de D évelo ppem ent des P a rtena ria ts

Plus en détail

CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE. 1.Définition et propriétés

CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE. 1.Définition et propriétés CHAPITRE 1 : RAPPELS SUR LE MODELE LINEAIRE Brefs ra p p els su r les p ro p ri é t é s des est i m a t eu rs u su els (M C O, M C G, est i m a t eu rs à v a ri a b les i n st ru m en t a les) da n s les

Plus en détail

Convention d organisation conjointe

Convention d organisation conjointe FFV_guide_dirigeant - 31.7.06-13:52 - page 344 Convention d organisation conjointe En application des articles 2.1 et 7.1.4 du règ lem ent des m anif estations nautiq ues et des com pétitions sportiv es,

Plus en détail

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée

Le vélo imaginaire. Si j'étais... Si j'étais... Matériel : Si j'étais... Les acrostiches. Les panneaux détournés. = décolage de fusée Le vélo imaginaire D es s ine v él o ui Si j'étais... rep rés te ton U ne éta t Si j'étais... p ièc e v él o, je s era is... Un p a nnea u rtier, je s era is... d' â me feuil C ha c ra y ons C ha v él

Plus en détail

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong

Université Yersin de Dalat. Cité de Dalat, Province de Lam Dong Université Yersin de Dalat Cité de Dalat, Province de Lam Dong Web: www.yersin.edu.vn Université Yersin de Dalat Plan de présentation La Ville de Dalat Fondation de l Université Mission de l Université

Plus en détail

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de :

Définition : Excel L'utiliation simple L'utilisation mathématique Tableur (ou chiffrier) est un logiciel d application qui permet de : I N T R O D U C T I O N E x c e le s t u n l o g i c i e l m u l t i f o n c t i o n s i n t é g r a n t u np tu ai bs ls ea un r taé u n g e s t i o n n ad i re e b a s e d e d o n n é e saé u n g r a

Plus en détail

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol.

LES ESCALIERS. Du niveau du rez-de-chaussée à celui de l'étage ou à celui du sous-sol. LES ESCALIERS I. DÉF I NIT I O N Un escalier est un ouvrage constitué d'une suite de marches et de paliers permettant de passer à pied d'un niveau à un autre. Ses caractéristiques dimensionnelles sont

Plus en détail

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es

D er m at o ses f r éq u en tes. D er m at o ses p l u s r ar es 1 D er m ato ses f r éq u en tes M o ti f s d e c o n su l tati o n : D er m at o ses f r éq u en tes D er m at o ses p l u s r ar es 2 D er m ato ses f r éq u en tes: D er m at i te at o p i q u e E r

Plus en détail

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s

Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s DROIT DE L INTERNET DROIT FRANÇAIS ET EUROPÉEN Céline CASTETS-RENARD Professeur à l'université de Toulouse Capitole 2e édition Montchrestien lï!50i53 lextenso é d i t i o n s TABLE DES MATIÈRES P réface...

Plus en détail

Montage de projet territorial

Montage de projet territorial Montage de projet territorial Collectivités Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 L offre La c oo pé r at iv e Cr es na v ous p ropos e de cr é er et c oo r do n

Plus en détail

L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S

L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S C H A P I T R E 6. 1. L E R Ô L E D E S S E R V I C E S V É T É R I N A I R E S D A N S L A S É C U R I T É S A N I T A I R E D E S D E N R É E S A L I M E N T A I R E S Article 6.1.1. Objectif Le présent

Plus en détail

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui

Définition : «interconnection» et «networks». nterconneconnexion des années 60 des années 70 ARPANET des années 80 les années 90 Aujourd'hui I N T R O D U C T I O N D I n t e r n e t e s t l e p l u s g r a n d r é s e a u a u m o n d e a v e c d e s c e n t a i n e s d e m i l l i o n s da o r d i n a t e u r é s e a u x c o n n e c t é sa

Plus en détail

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s

S O M M AIR E P R ÉFAC E. u e lle s so n t ce s e x ige n ce s e sse n tie lle s? Au commencement. E u ro p ée n n e p o u r le s A u c o m m e n c e m e n t p 2 L A g rém e n t Te c h n iq u e E u ro p ée n p o u r le s S y stèm e s d E ta n c h éité Liq u ide p 4 G a ra n tie déc e n n a le - E x c e p tio n fra n ça ise La rép

Plus en détail

LES DECHETS ET MATERIAUX RECYCLES DU BTP EN AQUITAINE CHIFFRES CLES AQUITAINE M ARS 2015. Rhône Page 1

LES DECHETS ET MATERIAUX RECYCLES DU BTP EN AQUITAINE CHIFFRES CLES AQUITAINE M ARS 2015. Rhône Page 1 LES DECHETS ET MATERIAUX RECYCLES DU BTP EN AQUITAINE M ARS 2015 CHIFFRES CLES AQUITAINE Rhône Page 1 Le g i s ement d e d é c hets En Aquitaine, le gisement de déchets évacués des chantiers de BTP est

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT

CONVENTION DE PARTENARIAT CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE LES SOUSSIGNES L Association sportive ECOLE DE SPORT DU 16 ème dont le numéro est ont e si e socia est sit 6 aven e Mar cha Franchet sperey 7 1 6 Paris epr sent e par M.

Plus en détail

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE

LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE UNIVERSITE MOULOUD MAMMERI DE TIZI-OUZOU FACULTÉ DE DROIT ET SCIENCES POLITIQUES LA TRANSACTION PÉNALE EN MATIÈRE ÉCONOMIQUE THESE POUR L'OBTENTION DU DOCTORAT EN SCIENCES SPECIALITE : DROIT Par NAAR Fatiha

Plus en détail

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e

M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X. P r o c é d u r e a d a p t é e M A R C H E P U B L I C D E T R A V A U X P r o c é d u r e a d a p t é e P a r t i e 2 - C a h i e r d e s C l a u s e s A d m i n i s t r a t i v e s P a r t i c u l i è r e s Université de Technologie

Plus en détail

ERP5. Open Source Central Banking

ERP5. Open Source Central Banking Open Source Central Banking 2 Position Cash Management Security Engine Core Banking Objects Transactions 1. Ge s tio n de la c a is s e 2. Opé ra tio ns de g uic he t 3. Ge s tio n de la po s ition 4.

Plus en détail

DE MISE EN SÛRETÉ. Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours.

DE MISE EN SÛRETÉ. Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours. LE PLAN PARTICULIER DE MISE EN SÛRETÉ Être prêt à faire face à une situation de crise liée à la survenue d un accident majeur en attendant l arrivée des secours. PLAN PAR TICULIER DE M IS E EN S ÛR ETÉ

Plus en détail

David Ricardo (1772-1823)

David Ricardo (1772-1823) David Ricardo (1772-1823) L'avantage comparatif Principes de l'économie politique et de l'impôt (1817) onomiques 1 David Ricardo Économ iste britannique du X IXe siècle Fondateur de l école classique aux

Plus en détail

Ę ę Ó ę - -_::jr-':- r' l'r I i ::--=:: f '3 l!.f:l$e l r-l $ &.::. H =$ n, r.. ii i:ę.1.= i.-l 't a. :,r.. :. '. r..-i. 1' :; '.r. ;..::. rta:r t:' l: :a '!ii$i: 1,.;ł]ii. ' ;s,.i.,q..'.. ::i '','.,,..,...'..

Plus en détail

prise de décisions ( Voir ) Chiffres Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions au-delà des

prise de décisions ( Voir ) Chiffres Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions au-delà des prise de décisions Le comptable agréé au coeur de la prise de décisions Cette brochure est aussi disponible en format électronique. Visitez la section «Publications» de notre site au www.ocaq.qc.ca. (

Plus en détail

36, Rue Moxouris 78150 Versailles-Le Chesnay (FR) Rue du 4 Novembre Cocody Riviera II -Abidjan (CI) 1122, Avenue King Akwa Douala(CM)

36, Rue Moxouris 78150 Versailles-Le Chesnay (FR) Rue du 4 Novembre Cocody Riviera II -Abidjan (CI) 1122, Avenue King Akwa Douala(CM) De l'expertise de vos problématiques et besoins spécifiques jusqu'à la mise en oeuvre de vos projets complexes alliant événementiel, sonorisation, vidéo, éclairage, nous disposons et maîtrisons l'ensemble

Plus en détail

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo-

VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013. -ooo- VILLE DE VILLEURBANNE CONSEIL MUNICIPAL 21 FÉVRIER 2013 -ooo- La s éa n c e e s t o u v e r t e à 1 8 h eur e s 1 5 s o u s l a p r é s i d e n c e d e M o n si e u r Je an - P au l B R E T, M a i r e

Plus en détail

ETUDE S UR LE DEMENAGEMENT D ENTREPRIS ES

ETUDE S UR LE DEMENAGEMENT D ENTREPRIS ES ETUDE S UR LE DEMENAGEMENT D ENTREPRIS ES Struc ture é c onom ique Un s e c te ur dom iné par le s TPE Le secteur du déménagement est caractérisé par son faible degré de concentration et son atomisation.

Plus en détail

Introduction U ne p r em i )A (( r e d i f f i c u l t (& d u s u j et es t q u e R u s s el l a j o u (& u n r l e s i f o nd a m enta l d a ns l!/ (

Introduction U ne p r em i )A (( r e d i f f i c u l t (& d u s u j et es t q u e R u s s el l a j o u (& u n r l e s i f o nd a m enta l d a ns l!/ ( Russell et la philosophie Anne-F r a n o i s e S c h m i d, I N S A d e L y o n et Ar c h i v e P o i nc a r )A (& (U ni v er s i t (& d e N a nc y -2, U M R C N R S n!c 7 1 1 7 ) )A!0 P r en ez g ar d

Plus en détail

Guide d utilisation MEDIVG

Guide d utilisation MEDIVG Gestion des fiches de liaison Partie Médecin Documentation Logiciel MEDIVG - 7/04/08 - Page 1 de 13 Ta bl e d es m atièr e s Table des matières 2 INTRODUCTION 4 Installer la version PC ou Mac 4 Version

Plus en détail

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF

PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF PRÉSENTATION DE L OFFRE D ENERGIES POSIT IF Société d Economie Mixte Energies POSIT IF : Promouvoir, Organiser, Soutenir et Inventer la Transition énergétique en Ile-de-France Ensemblier technique, financier

Plus en détail

Bilan d'actions. équi-ressources

Bilan d'actions. équi-ressources Bilan d'actions équi-ressources 25 Métiers Bilan Actions 25 Pour mémoire : les grands chiffres de l'emploi équin en France En 22, la filière équine employait 8 personnes. Selon la définition de l'insee,

Plus en détail

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance

Depuis 1977, pour un avenir en toute confiance Les outils de pilotage de la TPE Comment les concevoir, les aligner et les déployer sur les facteurs clés de succès? Définition Objectifs Limites Tableau de bord de la TPE Ce que l on va dire Systèmes

Plus en détail

Organisation de l'entreprise 5 (FORIF5)

Organisation de l'entreprise 5 (FORIF5) Organisation de l'entreprise 5 (FORIF5) Code du module Unité capitalisablei isab le Méthodes d 'évaluations fi xés FORIF5 Réseaux informatiques 2 (RESIN2) 2 Métier / Profession Diplôme p l ô / Certificat

Plus en détail

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n

c o n c er n a n t en E M E A c o n f o r m é m en t a u x t er m es d u c o n t r a t a v ec l es P a r t en a i r es d e d i s t r i b u t i o n i n CONTRAT AVEC LES PARTENAIRES DE DISTRIBUTION INDIRECTS v. EM EA. 0 4.2 5.2 0 0 7 Afin d e v o u s e n r e g i s t r e r a u p r è s d e Ci s c o c o m m e p a r t e n a i r e d e d i s t r i b u t i o

Plus en détail

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE

SOCIETE DES NATIONS. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE SOCIETE DES NATIONS Communiqué au Conseil G. 495 1925 I. 4/46014/20994 Genève le 5 septembre 1925 VjLLE LIBRE DE DaNTSIG. DELIMITATION LU PORT DE D^TZIG AUX FINS DU SERVICE POSTAL POLONAIS i. Note du Gouvernement

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

La lettre de l'unat Provence-Alpes-Côte d'azur

La lettre de l'unat Provence-Alpes-Côte d'azur La lettre de l'unat Provence-Alpes-Côte d'azur N 1 6 ét é 20 07 Edito rial So m m a ir e La vie de l'un at Pac a..............2 L'As sem blé e Gé nér ale et le col loq ue La for ma tion "r esp ons abl

Plus en détail

CH AUFFAGE A TECH NOLOGIE LASER

CH AUFFAGE A TECH NOLOGIE LASER AVRIL2007 w w w.le xin.fr Econom ie s d'éne rgie (Cop3) Diffusion rapide de la ch ale ur Plus de trace s noire s Sile ncie ux e t sans ode ur Sans risq ue Gain de place Pe rsonnalisation Insta lation facile

Plus en détail

Une coproduction Marmouzic / Cinéjunior94 / le Forum des Images

Une coproduction Marmouzic / Cinéjunior94 / le Forum des Images Une coproduction Marmouzic / Cinéjunior94 / le Forum des Images M ARM OUZIC 6 Co opér ative Ar t i s tique de Cr éa tion Bénéd icte Abél ar d / Sophie Stankovitch 6 ru e Gu y R opa rtz 29 200 Brest m arm

Plus en détail

/ '\\ tr@~ Objections et procédures relatives à l'évaluation du comportement profes sionnel

/ '\\ tr@~ Objections et procédures relatives à l'évaluation du comportement profes sionnel Cour Pénale Internationale / '\\ tr@~ ---------~ ;} International Criminal Court ~~ Le Greffe The Regislry Instruction ad min istrati v e ICC/AI/2010/002 Date : 22 d écembre 2010 Objections et procédures

Plus en détail

Catalogue Clé en main

Catalogue Clé en main Catalogue Clé en main Collectivités, CE, Services, Evènementiel, Grande distribution Date(s) en fonction de vos/nos disponibilités A partir du 1er Septembre 2014 GÉNÉRALITÉS Généralités Formule 100% 25

Plus en détail

Q uestionnaire r e l a t i f à la sc.nté publique dans le s t e r r i t o i r e s. Le 'îecrétaire Général a l honneur de communiquer aux

Q uestionnaire r e l a t i f à la sc.nté publique dans le s t e r r i t o i r e s. Le 'îecrétaire Général a l honneur de communiquer aux SOCIETE DES MTIOÜÏS OOidLISüION PERI.IaNEIJT.Cj' DES üahdaïs Q uestionnaire r e l a t i f à la sc.nté publique dans le s t e r r i t o i r e s sous mandat, lîote Jü SECRETAIRE GENERAL Le 'îecrétaire Général

Plus en détail

Conseil de l Europe. Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens

Conseil de l Europe. Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens Conseil de l Europe Construction et utilisation d'indicateurs de cohésion sociale et de progrès s dans le bien être avec les citoyens Approche développée par le Conseil de l Europe Rennes, 30 et 31 octobre

Plus en détail

Gu ide d ut i l isat ion des For ums R H

Gu ide d ut i l isat ion des For ums R H Gu ide d ut i l isat ion des For ums R H 2 L es For u ms R H Espaces de t rava i l col laborat i f réser vés, i ls per met tent le pa r- tage d i n for mat ions et d ex pér iences ent re profession nels

Plus en détail

secret télégraphique ci-annexée (voir annexe), le Comité

secret télégraphique ci-annexée (voir annexe), le Comité imande du P ré sid e n t de l a Commission C onsultative des Communications e t du T ransit, le S ecrétaire 'honneur de communiquer aux membres du C o n se il, le Comité ju rid iq u e permanent de l 'O

Plus en détail

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12

Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Lamberti ; 1000490 ; 1138070 19 12 A V 12 Commune : Haguenau 67 (aire d étude : Haguenau) Référence: IA00061931 Adresse : Titre de l œuvre : Robert Schuman (place) 1 Ecole de commerce (lycée d'enseignement général et technologique d'etat) Cartographie

Plus en détail

Structure. Qu est-ce que c est? n 4-2012-2013. titude 21. La maison de l archite cture et. jeu sur l urbanisme

Structure. Qu est-ce que c est? n 4-2012-2013. titude 21. La maison de l archite cture et. jeu sur l urbanisme Latitu 21 Latitu 21 Structure jeu ur l urbanime La maion l archite cture et d e l e n v ir o nne Qu et-ce que c et? et un établiement public. Il a pour miion l éducation et enibiliation tou le public aux

Plus en détail

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3

N 1 2 1 L a R e v u e F r a n c o p h o n e d u M a n a g e m e n t d e P r o j e t 2 è m e t r i m e s t r e 2 0 1 3 La Cible F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N T R E U I L C o m

Plus en détail

Expérimenter pour évaluer les politiques d aide à l emploi: les exemples ang lo-saxons et nord-européens. D enis F oug è re * A r t i c l e à p a r a î t r e d a n s l a Revue Française des Affaires Sociales

Plus en détail

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e

d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d a p té e P o u r r é p o n d r e a u x b e s o in s d u c o m m e r c e e t d e la d is tr ib u tio n 1 - L e d o m a in e d u c o m m e rc e 2 - U n e fo rm a tio n c o m p lè te 3 - U n e p é d a g o g ie a d

Plus en détail

les de gestion,... ) nnées, planning, livrables attendus... tatistiques définies en phase de cadrage mmandations opérationnelles aux métiers

les de gestion,... ) nnées, planning, livrables attendus... tatistiques définies en phase de cadrage mmandations opérationnelles aux métiers Chargé d'études Statistiques H/F Réf: DABDO066 Domaine Métier : Marketing Niveau d'études : Bac +S Au sein de la direction de la distribution multicanal de la banque de détail, le chargé d,études a pour

Plus en détail

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres

PRESENTATION DE BAABAHUU JICI. 37 coopératives, 700 producteurs et productrices membres Union des Coopératives Agricoles Productrices de Blé Diré Carte de visite de Baabahuu Jici à l occasion de la visite de son Excellence Monsieur le Premier Ministre Diré, le 15 décembre 2005 PRESENTATION

Plus en détail

Loi d orientation énergétique : éléments de réflexion.

Loi d orientation énergétique : éléments de réflexion. Loi d orientation énergétique : éléments de réflexion. (à discuter) Yves Lenoir, 02/02/03 Introduction Da n s qu elqu es s em a in es s e dérou lera u n déba t n a tion a l s u r u n e loi d orien ta tion

Plus en détail

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm

Magazine L 440 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 410 mm x H 270 mm. Magazine L 220 mm x H 300 mm (10 mm bords perdus) ou L 190 mm x H 270 mm DOUBLE MODULE FORMAT A 1/1 PANO L 288 mm x H 440 mm L 440 mm x H 300 mm L 410 mm x H 270 mm 12 500 FORMAT B 1/2H 1/1 L 288 mm x H 220 mm L 220 mm x H 300 mm L 190 mm x H 270 mm 8 500 FORMAT C 1/2V 1/1

Plus en détail

OSSler res se RENTREE SCOLAIRE 2014-2015. mardi 2 septembre. Contact presse : Karine GARNIER - cabinet@cg39.fr - 03 84 87 33 09

OSSler res se RENTREE SCOLAIRE 2014-2015. mardi 2 septembre. Contact presse : Karine GARNIER - cabinet@cg39.fr - 03 84 87 33 09 '1 OSSler res se mardi 2 septembre, RENTREE SCOLAIRE 2014-2015 Contact presse : Karine GARNIER - cabinet@cg39.fr - 03 84 87 33 09 -- mardi 2 septembre Des tablettes pour tous les collégiens jurassiens!

Plus en détail

V a c a t i o n d u 3 D é c e m b r e 2 0 0 8 à 1 3 H 3 0

V a c a t i o n d u 3 D é c e m b r e 2 0 0 8 à 1 3 H 3 0 V a c a t i o n d u 3 D é c e m b r e 2 0 0 8 à 1 3 H 3 0 L O T S N O M B R E E T N A T U R E D E S M A R C H A N D I S E S P O I D S E S T I M A T I O N S 1 1 b r i l l a n t e x t r a + F a u c u n e

Plus en détail

La lettre de la mobilité Toyota Décembre 2013

La lettre de la mobilité Toyota Décembre 2013 La lettre de la mobilité Toyota Décembre 0 f. exé : 97 x 0 mm _ fu _Qu TOUJOURS MIEUX TOUJOURS PLUS LOIN ChOISISSEZ UN MODèLE DE LA GAMME hybride TOYOTA ET BÉNÉFICIEZ D UN BONUS ÉCOLOGIqUE* DE 650 à 4

Plus en détail

O b j e c t i f s L ob j ec ti f p ri m ord i al d e la c onf é renc e est d of f ri r un c ad re p our un v i b rant d é b at ré trosp ec ti f et p r

O b j e c t i f s L ob j ec ti f p ri m ord i al d e la c onf é renc e est d of f ri r un c ad re p our un v i b rant d é b at ré trosp ec ti f et p r à Chers Collègues 3 0 a n s a p r è s l a d o p t i o n d e l a C h a r t e a f r i c a i n e d e s d r o i t s d e l h o m m e e t d e s p e u p l e s ( C A D H P ) l e 2 1 j u i n 1 9 8 1, 2 5 a n s

Plus en détail

WORD Niveau 2 Les objectifs de la formation M a î t r i s e r l e s f o n c t i o n n a l i t é s a v a n c é e s d e W o r d p o u r g a g n e r e n e f f i c a c i t é d a n s l a p r o d u c t i o n

Plus en détail

Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires

Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires Observatoire de la formation des prix et des marges des produits alimentaires L estimation des coûts de production agricole pour les travaux de l observatoire de la formation des prix et des marges des

Plus en détail

Simplicité et efficacité

Simplicité et efficacité Migration vers la nouvelle version du logiciel Simplicité et efficacité www.thunderbee.org Plan Pro c é dure Wind o w s Pro c é dure Mac Mis e à jo ur de s mo dule s 17/07/15 www.thunderbee.org 2 Pro c

Plus en détail

>>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE

>>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE Feuille de travail élèv e PROJET >>> RECHERCHE D UNE IDENTITE VISUELLE INTRO DU C TI O N : Vous allez travailler en équip e toute l ann é e, vous allez dev oir définir pour votre équip e une identité visuelle

Plus en détail