Le commerce équitable

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le commerce équitable"

Transcription

1 Le commerce équitable Le commerce équitable vise à introduire, au cœur du commerce international, le principe de plus juste répartition des revenus marchands, afin d assurer aux producteurs issus des pays en développement un niveau de rémunération leur donnant capacité pour localement: - Etablir des processus de développement économique (mise en place de filières de production, organisation des branches d activités ) - Constituer des processus de développement humain (création de structures sanitaires, éducatives ) - Initier des processus de gestion de l environnement (préservation des réserves de biodiversité, optimisation de la consommation des matières fossiles ) Le mécanisme de formation des prix constitue la clé de voûte du commerce équitable. Un prix équitable répond aux objectifs présentés ci-dessus, et atteste de la qualité sociale et environnementale des conditions de production de la marchandise. Un prix équitable est négocié et non imposé par les multinationales. Le commerce équitable promeut transparence, bonne gouvernance, et responsabilité. A ce titre il contribue activement au développement durable. L UIDD et le commerce équitable Le commerce équitable, tel que le soutiendra l UIDD, doit résulter non seulement d une dynamique occidentale associant producteurs, négociateurs, et consommateurs au sein d un circuit économique plus redistributif, mais doit également procéder d un engagement fort des pays en difficultés pour encourager ces pratiques. Il devra à l avenir ne pas dépendre du seul bon vouloir occidental, mais recouvrir un processus de négociation où chaque partie prenante possède les moyens d agir, de choisir et de contraindre son interlocuteur. Si actuellement, l impulsion de démarches «commerce équitable» provient principalement des pays développés, l UIDD s emploiera à favoriser le 1

2 portage par les producteurs du Sud de tels projets. De la sorte, le commerce équitable s affirmera comme le référentiel partagé du commerce international gageant d un rééquilibrage des rapports commerciaux. Le commerce équitable ne se limite pas à la constitution d une activité économique plus juste, il implique en filigrane l adhésion morale aux engagements des Nations Unies et de l UIDD en faveur des droits de l homme, de l environnement, et plus largement du développement durable. Quarante ans pour obtenir un écho international Le commerce équitable procède de la prise de conscience des dégâts sociaux et environnementaux causés par les filières d importation des pays industrialisés. En 1964 la CNUCED (Conférence des Nations Unies sur le Commerce et le Développement) dénonce l inégalité des termes de l échange et alerte la communauté internationale de l insoutenabilité humaine et sociale des règles régissant jusqu alors le commerce international. A la fin des années 60, le commerce équitable se formalise au Pays-Bas pour se répandre progressivement en Europe, Amérique du Nord et en Asie. Les premiers points de vente de produits issus du commerce équitable apparaissent au milieu des années 70. Dix ans plus tard émergent des organisations internationales structurant, formalisant, et donnant voix aux initiatives disséminées dans les pays industrialisés. Successivement sont crées l IFAT en 1988, Fédération Internationale du Commerce Equitable, puis l EFTA en 1990, European Fair Trade Organisation, le Réseau Européen des Magasins du monde NEWS, puis la FLO, Fair trade Labelling Organisation en 1997 réunissant divers labels de commerce équitable (Max Havelaar, Fairtrade, Transfair). En l espace de quarante ans, le commerce équitable a obtenu un écho international, et doit désormais convaincre de sa pertinence et de son efficacité. Pour ce faire, la contrainte politique ne suffit pas, un processus de renouvellement des schémas classiques de rentabilité économique doit parallèlement s amorcer. Ces derniers fondés jusqu à présent sur l existence d un différentiel maximum des coûts de production, sclérosent les rapports 2

3 de domination entre pays du Nord et pays du Sud, et freinent toute évolution volontariste provenant de ces derniers. Le commerce équitable aujourd hui : des mécanismes rôdés à généraliser Le commerce équitable s appuie aujourd hui sur deux mécanismes : d une part la juste négociation des prix en amont dans les pays exportateurs, et d autre part l achat responsable dans les pays importateurs. Si l acte d achat par les consommateurs des pays riches constitue le levier choisi par les organisations de commerce équitable (OCE) pour faire pression sur les multinationales, il n en constitue nullement une fin. Les OCE se posent pour objectifs : à court terme de contribuer à l amélioration de la situation des petits producteurs dans les pays du sud, et à plus long terme de proposer une éthique audacieuse, altruiste, et innovatrice aux acteurs du commerce international. En aucune manière utopie des décennies avenir, le commerce équitable entend concilier les objectifs de rentabilité poursuivis par les entreprises et la recherche de qualité et de responsabilité nourrie par les consommateurs. Le commerce équitable est au point charnière de son développement. En voie de professionnalisation, il s affirme comme une activité marchande à potentiel compétitif. Sa pénétration au sein des filières de grande distribution atteste de sa vitalité 1, et au regard de l intérêt croissant des consommateurs pour ce phénomène il promet de beaux lendemains aux entrepreneurs et multinationales les moins frileux. Par ailleurs les filières se dotent d organismes évaluateurs indépendants garantissant la transparence des circuits, et le respect de la bonne allocation des «surprix» issus du commerce. L organisme PricewaterhouseCoopers évalue à cet effet, via une série de questions posées en amont de la filière du produit, les performances économiques, environnementales et sociales des produits équitables. Ce procédé est enregistré sous la terminologie de Fair Trade Audit 200. Emerge également l idée d une normalisation ISO afin de protéger le commerce équitable d un effet marketing. Enfin aux échelles européennes et nationales se dessine une volonté politique pour favoriser ces pratiques. 1 Lancement par Max Havelaar, dans la grande distribution du label commerce équitable avec 13 produits mis à la vente en France 3

4 Parfaire les filières «commerce équitable» : pour une certification et la mise en synergie des activités durables Dans le respect de la bonne gouvernance s élaborent des filières «commerce équitable», comment fonctionnent-elles? - Les producteurs ménagent des conditions de travail décentes (au minimum en respect avec les normes émises par le Bureau International du travail, si les lois nationales n y suppléent), établissent des procédures décisionnelles démocratiques, et réinjectent localement les rémunérations supplémentaires. - Les importateurs négocient les marchandises à des prix avantageux pour les producteurs et répondant aux impératifs pré-cités. Ils s engagent également au préfinancement partiel de la production quand la dotation technologique ou l achat de matière première ne peuvent être assurés localement. Enfin ils assurent des filières les plus directes possibles, en diminuant au maximum les intermédiaires. - Les labellisateurs certifient les filières d importation. - Les consommateurs, préalablement sensibilisés, achètent les produits labellisés à des coûts équivalents, mais dont les marges pour le distributeur ont été réduites au profit du producteur. Les pertes de revenus pour les distributeurs induites par cette pratique sont compensables par des économies de budget marketing, et par des gains d image. - Les politiques incitent au développement de ces pratiques par l imposition de normes sociales et environnementales dans le négoce international. Si le fonctionnement des filières est aujourd hui rôdé, les produits labellisés souffrent plus que tout autre des caprices de la conjoncture internationale. En effet les produits concernés par des circuits équitables demeurent majoritairement des matières premières dont la faiblesse du cours sur les marchés internationaux empêche les pays, pour lesquels ils représentent la première source de revenus, d enclencher des dynamiques économique et sociale répondant aux besoins primaires de leur population. Parallèlement ces produits essuient frontalement les aléas des cours flottants des monnaies, et résistent à grand 4

5 peine aux politiques préférentielles conduites par les gouvernements du Nord au profit des productions nationales des mêmes matières premières. Ainsi, facilement déstabilisées, ces filières demeurent fragiles. En vue de les consolider les gouvernements sont invités à adopter des mesures facilitant la pénétration de ces produits sur les marchés nationaux, à soutenir les cours des matières premières (café, cacao, banane ), et à s engager politiquement pour favoriser les échanges équitables. Des initiatives se font jour, telle la réforme du code des achats publics en France, ou la modification du SPG européen (système de préférences généralisées), qui favorisent les productions répondant à des normes sociales et environnementales. Pour aller plus loin est avancée l idée d un «label social» permettant d éclairer le consommateur sur les conditions de production de la marchandise. Toutefois seule la mise en synergie des initiatives durables, agriculture, tourisme, gestion territoriale et commerce équitable gagera de la poursuite efficace des objectifs du développement durable. C est cette optique transversale que l UIDD entend développer au travers des expériences de recherche action et des modules de formation qui en seront extraits. 5

Chapitre I. Le commerce équitable, un humanitaire commercial?

Chapitre I. Le commerce équitable, un humanitaire commercial? Chapitre I Le commerce équitable, un humanitaire commercial? 1. Le mouvement du commerce équitable. Faire le commerce, pas la charité, ceci est le but principal du commerce équitable. Le progrès proposé

Plus en détail

Qu est-ce que le commerce équitable?

Qu est-ce que le commerce équitable? FAIR TRADE RULES! Position du mouvement international du commerce équitable en vue de la VI e Conférence Ministérielle de l OMC à Hong Kong Octobre 2005 «Nous, les membres du mouvement international du

Plus en détail

Fonds de certification pour les producteurs. Formulaire de demande

Fonds de certification pour les producteurs. Formulaire de demande INTERNATIONAL 1. Votre organisme Nom de votre organisme : Votre no. d`identité avec FLO-CERT : FAIRTRADE LABELLING ORGANIZATIONS Fonds de certification pour les producteurs Echelon de votre organisme (1

Plus en détail

La fondation Max Havelaar

La fondation Max Havelaar Qu'est-ce qu une fondation? Une fondation est créée par un donateur pour accomplir un objectif bien défini et à long terme. A cet effet, il offre des biens à la fondation. Elle opère à but non-lucratif

Plus en détail

Code à l intention des partenaires commerciaux

Code à l intention des partenaires commerciaux Code à l intention des partenaires commerciaux Groupe Axpo Code à l intention des partenaires commerciaux 02 03 Table des matières Introduction... 05 I. Éthique commerciale et intégrité... 07 II. Respect

Plus en détail

GUIDE ISO 26000. www.ecocert.com

GUIDE ISO 26000. www.ecocert.com GUIDE ISO 26000 1 ECOCERT, organisme de contrôle et de certification au service du développement durable, opère à travers un réseau international dans plus de 90 pays. Certification des produits biologique

Plus en détail

Communication sur le progrès. Rapport annuel 2014

Communication sur le progrès. Rapport annuel 2014 Communication sur le progrès Rapport annuel 2014 En adhérant au Pacte Mondial des Nations Unies en janvier 2013, JORDENEN s est engagé à appliquer et à soutenir la Responsabilité Sociale et Environnementale

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions

ISO 26000? Was ist das? C est quoi. che cosa è? Qué es? ? Hablas. Do you speak L ISO ? 26000. en 10 questions ISO 26000 Kezako che cosa è C est quoi donc Qué es Was ist das Hablas ISO 26 000 Do you speak ISO 26000 26000 L ISO en 10 questions 7 Bonnes questions centrales Environnement pratiques des affaires SOMMAIRE

Plus en détail

Déclaration de Rennes :

Déclaration de Rennes : Déclaration de Rennes : Pour des systèmes alimentaires territorialisés Réunie à l invitation du Conseil régional de Bretagne à Rennes le 4 juillet 2014, l Association des Régions de France (ARF), en lien

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE

DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE 2010 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DOSSIER DE PRESSE MAI 2010 OMMUNIQUÉ MUNIQUÉ DE PRESSE AI 2010 0 AUCHAN PROPOSE UNE OFFRE PERMANENTE DE DANS LA LIGNÉE DE SA POLITIQUE DE DISCOUNT RESPONSABLE QUI VISE À RENDRE ACCESSIBLES À TOUS LES CONSOMMATEURS

Plus en détail

Commerce équitable. Le contrôle et la certification des producteurs et des acteurs économiques

Commerce équitable. Le contrôle et la certification des producteurs et des acteurs économiques Commerce équitable Le contrôle et la certification des producteurs et des acteurs économiques Max Havelaar Belgique, mars 2008 1 SOMMAIRE FLO international, FLO cert, Max Havelaar : Qui fait quoi?....3

Plus en détail

consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire

consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire 4 consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire 4 Consolider le modèle économique des entreprises de l Économie sociale et solidaire L Économie sociale et solidaire

Plus en détail

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group

RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group RSE Charte Responsabilité Sociétale Vignal Lighting Group «Comment Vignal Lighting Group intègre les problématiques de développement durable dans son activité» Page 1 Mot du Président Le Développement

Plus en détail

LES MARCHÉS BELGE ET EUROPÉEN DE L OR

LES MARCHÉS BELGE ET EUROPÉEN DE L OR LES MARCHÉS BELGE ET EUROPÉEN DE L OR Résumé Production, consommation et commerce : faits marquants Prévisions à long terme : le remplacement de l or par les bijoux en or Sur le long terme, l UE devrait

Plus en détail

Quels critères pour un vêtement durable? Labels et outils de contrôle. CHAMPON Léa écoconso et CRABBE Carole achact 20 novembre / Bouge

Quels critères pour un vêtement durable? Labels et outils de contrôle. CHAMPON Léa écoconso et CRABBE Carole achact 20 novembre / Bouge Quels critères pour un vêtement durable? Labels et outils de contrôle CHAMPON Léa écoconso et CRABBE Carole achact 20 novembre / Bouge Acheter responsable, moins et mieux! Améliorer la «performance achats»

Plus en détail

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche

DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV. Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche DEMANDE DE SOUTIEN - RAVIV Fonds de Soutien à l Initiative et à la Recherche 2015 1 PRESENTATION DE LA STRUCTURE RAViV est un réseau solidaire de compagnies et structures franciliennes de spectacle vivant

Plus en détail

ATELIER PROFESSIONNEL : COMMENT ETABLIR UN PRIX EQUITABLE?

ATELIER PROFESSIONNEL : COMMENT ETABLIR UN PRIX EQUITABLE? ATELIER PROFESSIONNEL : COMMENT ETABLIR UN PRIX EQUITABLE? Organisé par la Plate-forme pour le commerce équitable Le jeudi 9 décembre 2010 A la maison des associations du 18 ème SOMMAIRE POURQUOI UN ATELIER

Plus en détail

Le label Fairtrade Max Havelaar en. questions

Le label Fairtrade Max Havelaar en. questions Le label Fairtrade Max Havelaar en questions 1 Qu est-ce que le commerce équitable? Aujourd hui, plus d un milliard de personnes souffrent de la faim dans le monde. Les trois-quarts d entre eux sont des

Plus en détail

Domaine : Economie et gestion Mention : Management Spécialité : Management Intégré Qualité Sécurité Environnement

Domaine : Economie et gestion Mention : Management Spécialité : Management Intégré Qualité Sécurité Environnement LICENCE APPLIQUEE EN MANAGEMENT : INTEGRE QSE : QUALITE SECURITE ENVIRONNEMENT Domaine : Economie et gestion Mention : Management Spécialité : Management Intégré Qualité Sécurité Environnement I. Présentation

Plus en détail

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme

AGROALIMENTAIRE. Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000. Présentation de la norme AGROALIMENTAIRE Système de management de la sécurité des denrées alimentaires ISO 22 000 Présentation de la norme 25 mars 2006-1 - Table des matières CHAPITRE 1 La normalisation : une démarche au service

Plus en détail

CHARTE RSE DES FOURNISSEURS. Engagements attendus des Fournisseurs de BNP Paribas en matière de responsabilité sociale et environnementale

CHARTE RSE DES FOURNISSEURS. Engagements attendus des Fournisseurs de BNP Paribas en matière de responsabilité sociale et environnementale Charte CHARTE RSE DES FOURNISSEURS Engagements attendus des Fournisseurs de BNP Paribas en matière de responsabilité sociale et environnementale En adhérant au Pacte Mondial des Nations Unies (Global Compact

Plus en détail

Dîner Maroc Entrepreneurs

Dîner Maroc Entrepreneurs Entrepreneurs Conseil Dîner Maroc Entrepreneurs Enjeux et tendances des investissements directs étrangers au Maroc 19 avril 2004 1 Sommaire 1. Synthèse des enjeux et des tendances 2. Chiffres clefs Importations

Plus en détail

FICHE ACTION n 03. Restoria

FICHE ACTION n 03. Restoria FICHE ACTION n 03 Restoria ACTION GLOBALE Mise en place d une offre de restauration collective ACTIONS SOCIALES ET SOCIETALES Intégration du handicap, charte de la diversité, formation au développement

Plus en détail

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012

La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & Analyse comparée. Octobre 2012 La Charte de Responsabilité sociale de la CGEM & la Norme ISO 26000 Analyse comparée Octobre 2012 Sommaire 1. Introduction 2. Les instruments permettant d orienter les démarches RSE 3. La Charte de responsabilité

Plus en détail

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux

Organisation internationale du Travail. Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Organisation internationale du Travail Entreprises durables: créer des emplois meilleurs et plus nombreux Développement durable et emplois décents M. Crozet/OIT Malgré plusieurs décennies de gains économiques

Plus en détail

TECHNIQUES COMMERCIALES DU COMMERCE INTERNATIONAL

TECHNIQUES COMMERCIALES DU COMMERCE INTERNATIONAL MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE ENSEIGNEMENT DE PROMOTION SOCIALE DE REGIME 1 DOSSIER PEDAGOGIQUE UNITE DE FORMATION TECHNIQUES

Plus en détail

Economie du Développement Durable

Economie du Développement Durable ajsystémique et territoriale des complexes vivants qsdfqsdf Economie du Développement Durable Développement durable Nouvelle croissance DES PROJETS PERSONNELS UNE FORMATION ADAPTEE INSTITUT LYONNAIS /

Plus en détail

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales

Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Collectivités Territoriales Première enquête destinée aux professionnels du développement durable dans les Le baromètre des «professionnels du développement durable au sein des» est la première enquête nationale réalisée avec eux

Plus en détail

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé

Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Responsabilité sociétale de l entreprise : principes et applications en santé Dr Hervé LECLET Médecin radiologue Consultant et formateur en management, gestion des risques et évaluation des pratiques en

Plus en détail

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche

La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche La Responsabilité sociétale d entreprise est une démarche volontaire de l entreprise, d intégration des enjeux du développement durable dans son modèle et dans son offre qui va au-delà du respect de la

Plus en détail

Pour en savoir plus : www.commercequitable.org

Pour en savoir plus : www.commercequitable.org Des centaines de millions de personnes sur la planète travaillent dans des conditions extrêmement précaires et pour des salaires dérisoires pour cultiver ou fabriquer des matières premières et des biens,

Plus en détail

1. Le cadre réglementaire et institutionnel du marché de la livraison de colis de l Union. a/ La notion de colis

1. Le cadre réglementaire et institutionnel du marché de la livraison de colis de l Union. a/ La notion de colis Livre vert de la Commission européenne «Un marché intégré de la livraison de colis pour soutenir la croissance du commerce électronique dans l UE» Réponse à la consultation publique Contribution de la

Plus en détail

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES

Version définitive 01/08/2003 DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ DANS LES ZONES DE MONTAGNE EUROPÉENNES QLK5-CT-2002-30276 Projet financé par la Commission européenne dans le cadre du Vème PCRD Version définitive 01/08/2003 INFORMATIONS STRATÉGIQUES POUR LE DÉVELOPPEMENT DES PRODUITS AGRICOLES DE QUALITÉ

Plus en détail

MONOPRIX AU QUOTIDIEN POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE. Vivement aujourd hui. DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014

MONOPRIX AU QUOTIDIEN POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE. Vivement aujourd hui. DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 MONOPRIX POUR UNE CONSOMMATION RESPONSABLE AU QUOTIDIEN DOSSIER DE PRESSE AVRIL 2014 Vivement aujourd hui. 1 2 3 8 ÉDITO DE KARINE VIEL L OFFRE RESPONSABLE EN QUELQUES DATES L OFFRE RESPONSABLE CHEZ MONOPRIX

Plus en détail

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2

CHECK-LIST. du label Valais excellence PHASE 2 CHECK-LIST du label Valais excellence PHASE 2 La check-list Valais excellence a pour objectif de compléter les exigences ISO 9001 et ISO 14001 par celles 1) de la création de richesse en Valais 2) correspondantes

Plus en détail

Porteur de Projet en Commerce Equitable

Porteur de Projet en Commerce Equitable Porteur de Projet en Commerce Equitable Kit du porteur de projet Tous les contacts et toutes les ressources pour Lancer un projet de commerce équitable Créer une marque, une filière d importation Ouvrir

Plus en détail

REsolutions to Fund Cities

REsolutions to Fund Cities Supporting local authorities to access funding REsolutions to Fund Cities Rethinking Economic Solutions to Sustainably Fund Local Development REsolutions soutient la Campagne Urbaine Mondiale Résumé REsolutions,

Plus en détail

GUIDE SUR LES ACHATS PUBLICS ISSUS DU COMMERCE EQUITABLE

GUIDE SUR LES ACHATS PUBLICS ISSUS DU COMMERCE EQUITABLE GUIDE SUR LES ACHATS PUBLICS ISSUS DU COMMERCE EQUITABLE GROUPE D ÉTUDE DES MARCHÉS «DÉVELOPPEMENT DURABLE» Comité n 2 «Aspects sociaux» V. 1.0 Juillet 2012 1 Préface Parmi les achats publics responsables,

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

PLAN REGIONAL «Midi-Pyrénées Energies 2011-2020» Une action du Plan Climat Régional Considérant Considérant Considérant Considérant Considérant

PLAN REGIONAL «Midi-Pyrénées Energies 2011-2020» Une action du Plan Climat Régional Considérant Considérant Considérant Considérant Considérant PLAN REGIONAL «Midi-Pyrénées Energies 2011-2020» Une action du Plan Climat Régional Considérant les engagements pris lors de l adoption de son Plan Climat 2 en novembre 2009, visant une réduction de 20%

Plus en détail

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE

NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE NAISSANCE D UNE NOUVELLE COMPAGNIE CNIA SAADA Assurance est née de l union de deux grandes forces de l assurance, CNIA Assurance et Assurances Es Saada, qui ont mis en commun leurs compétences humaines

Plus en détail

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Stratégie de gestion des risques liés aux prix Publication January 2012

Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Stratégie de gestion des risques liés aux prix Publication January 2012 Document d orientation sur le Standard pour le café Fairtrade Stratégie de gestion des risques liés aux prix Publication January 2012 Sommaire : Introduction... 1 Contexte : qu est-ce que le risque lié

Plus en détail

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix!

72% des Français prêts à payer plus cher un produit fabriqué en France. Mais pas à n importe quel prix! Communiqué de presse 21 novembre 2011 Une étude CEDRE/Ifop 1 propose le regard croisé des consommateurs et des chefs d entreprises français sur le «Made in France» 72% des Français prêts à payer plus cher

Plus en détail

...... en quelques mots 1

...... en quelques mots 1 ... en quelques mots 1 Un nouveau Projet d'entreprise pourquoi faire? Le Projet d'entreprise 2006-2009 a porté l ambition de faire de l Assurance Maladie un assureur solidaire en santé reconnu en tant

Plus en détail

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable

Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable Cahier 1. Acheter équitable ou socialement responsable 1.1. Commerce équitable Oxfam Magasins du monde 1.2. Achats socialement responsables de vêtements de travail achact Action Consommateurs Travailleurs

Plus en détail

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015

Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 Septembre 2015 Tendances financières et monétaires au premier semestre 2015 L objet de cette revue est de présenter les principaux éléments qui caractérisent l évolution de la situation de la position

Plus en détail

Le marché européen des fleurs et plantes équitables et durables

Le marché européen des fleurs et plantes équitables et durables Le marché européen des fleurs et plantes équitables et durables LE MARCHÉ EUROPÉEN DES FLEURS ET PLANTES ÉQUITABLES ET DURABLES INTRODUCTION La floriculture est aujourd hui un secteur international dynamique,

Plus en détail

Commerce équitable, l essentiel p.2. Les garanties p.14. Les producteurs p.21. Artisans du Monde p.26. Nos activités commerciales p.

Commerce équitable, l essentiel p.2. Les garanties p.14. Les producteurs p.21. Artisans du Monde p.26. Nos activités commerciales p. Commerce équitable, l essentiel p.2 Les garanties p.14 Les producteurs p.21 Artisans du Monde p.26 Nos activités commerciales p.33 Nos activités éducatives p.40 Nos campagnes d opinion p.46 Contacts utiles

Plus en détail

LES AVANTAGES DE L APPROCHE PROCESSUS POUR UNE SGP ET SON RCCI. CLUB ASSET MANAGEMENT Présentation du 19 juin 2009

LES AVANTAGES DE L APPROCHE PROCESSUS POUR UNE SGP ET SON RCCI. CLUB ASSET MANAGEMENT Présentation du 19 juin 2009 LES AVANTAGES DE L APPROCHE PROCESSUS POUR UNE SGP ET SON RCCI Présentation du 19 juin 2009 Sommaire 1. Le contexte et les résultats attendus. 2. Les principales étapes de la démarche. 3. Les principe

Plus en détail

PRESENTATION DU 08/03/07

PRESENTATION DU 08/03/07 PRESENTATION DU 08/03/07 1 RAPPEL DES 5 ENJEUX STRATEGIQUES IDENTIFIES A PARTIR DU DIAGNOSTIC PARTAGE 1 - UNE REGION SOLIDAIRE : Promouvoir un développement équilibré qui concilie efficacité économique,

Plus en détail

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales

Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Charte du Groupe : relations entre l établissement public et les filiales Editorial La spécificité du groupe Caisse des Dépôts, découlant du statut d établissement public particulier de sa maison-mère

Plus en détail

Misez. sur la qualité. Management de la qualité. Risk Management en pratique

Misez. sur la qualité. Management de la qualité. Risk Management en pratique Misez sur la qualité. Management de la qualité La qualité est un facteur clé de la réussite d une entreprise: la satisfaction de sa clientèle et la consolidation de son rendement supposent une gestion

Plus en détail

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ

UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ RÉVISIONS DES ÉPREUVES DU BACCALAURÉAT Géographie UN PRODUIT MONDIALISÉ : LE CAFÉ Le café est l un des biens les plus échangés dans le monde. Certains affirment qu il arrive juste après le pétrole, mais

Plus en détail

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective

Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Atelier 5 : Structuration de la filière et stratégie collective Soutenir l émergence de stratégies collectives nationales et internationales de filières, et de projets collaboratifs, notamment par le dialogue

Plus en détail

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy

Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Chambre de Commerce et d Industrie Moulins-Vichy Service Développement Local et Appui aux Entreprises Industrielles 1 Chambre de Commerce et d Industrie de Moulins-Vichy Service Développement Local et

Plus en détail

Thématique de travail possible n 1. RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME

Thématique de travail possible n 1. RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME Thématique de travail possible n 1 RSE, compétitivité et développement durable l enjeu des PME Constat/Diagnostic On assiste depuis quelques années à une diffusion croissante de pratiques dites «responsables»

Plus en détail

Colloque «Responsabilité sociale et compétitivité : un nouveau modèle pour l entreprise?»

Colloque «Responsabilité sociale et compétitivité : un nouveau modèle pour l entreprise?» Paris, le 1 er février 2012 Colloque «Responsabilité sociale et compétitivité : un nouveau modèle pour l entreprise?» Mercredi 1 er février 2012 Ouverture du Colloque par Vincent Chriqui, Directeur général

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE COMMERCE ÉQUITABLE

TOUT SAVOIR SUR LE COMMERCE ÉQUITABLE TOUT SAVOIR SUR LE COMMERCE ÉQUITABLE SOMMAIRE Pourquoi y a-t-il un commerce équitable? Historique du commerce équitable Les engagements du commerce équitable Quels sont les impacts du commerce équitable?

Plus en détail

AFPC Positionnement à l'europe

AFPC Positionnement à l'europe Positionnement à l'europe Des clusters innovants au service de la croissance, de l emploi et de l innovation en Europe À travers leurs activités et services, les clusters innovants accompagnent les acteurs

Plus en détail

L électricité verte, un produit comme les autres?

L électricité verte, un produit comme les autres? La traçabilité de l électricité verte : enjeux et opportunités du dispositif de certificats verts Jérôme Simon Dirigeant Fondateur Watt Value, France Conférence EFE «Energie solaire photovoltaïque» 24

Plus en détail

Le commerce équitable, une pratique d économie solidaire

Le commerce équitable, une pratique d économie solidaire 27 Le commerce équitable, une pratique d économie solidaire ELISABETTA BUCOLO P r a t i q u e d e c o m m e r c e en essor depuis plus de trente années, le commerce équitable s inscrit dans une démarche

Plus en détail

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires)

Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Règlement du Parc pour le label Produit, catégorie A (produits alimentaires) Titre I Dispositions générales Article premier : Objet du présent règlement Le présent règlement est un document d application

Plus en détail

INRA-LORIA. Le commerce équitable face à la grande distribution. Sylvaine Poret. Cahier n 2006-01

INRA-LORIA. Le commerce équitable face à la grande distribution. Sylvaine Poret. Cahier n 2006-01 INRA-LORIA Laboratoire d'organisation Industrielle Agro-alimentaire Le commerce équitable face à la grande distribution Sylvaine Poret Juin 2006 Cahier n 2006-01 Laboratoire d'organisation Industrielle

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

ACHETER EN ÉTANT SOLIDAIRE : LE COMMERCE ÉQUITABLE

ACHETER EN ÉTANT SOLIDAIRE : LE COMMERCE ÉQUITABLE ACHETER EN ÉTANT SOLIDAIRE : LE COMMERCE ÉQUITABLE Doc. 1 Qu est-ce que le «commerce équitable»? «Le commerce équitable, c est acheter aux producteurs des pays pauvres (Afrique, Amérique du Sud, Asie)

Plus en détail

Les labels de sites marchands

Les labels de sites marchands Les labels de sites marchands Lorraine Au début des années 2000, le commerce électronique est en quête de confiance auprès des acheteurs. Des labels commençaient à apparaître dans le but d assurer le sérieux

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

1 Description de la personne morale concernée

1 Description de la personne morale concernée BILAN D EMISSIONS DE GES ARTICLE 75 GDF SUEZ ÉNERGIE SERVICES 1 1 Description de la personne morale concernée Raison sociale : GDF SUEZ Energie Services S.A. Code NAF : 3530 Z Code SIREN : 552 046 955

Plus en détail

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme?

Cap France et le label Chouette Nature. Le label, une solution au développement durable du tourisme? Cap France et le label Chouette Nature Le label, une solution au développement durable du tourisme? Historique de Cap France En 1949, naît la Fédération des Maisons Familiales regroupant des structures

Plus en détail

Questions & Réponses : les fleurs certifiées Fairtrade en Belgique

Questions & Réponses : les fleurs certifiées Fairtrade en Belgique Questions & Réponses : les fleurs certifiées Fairtrade en Belgique Les questions 1. Pourquoi des fleurs certifiées Fairtrade?... 1 2. En quoi consiste la certification Fairtrade des fleurs?... 2 3. Que

Plus en détail

CERTIFICATIONS ENJEUX ET DEFIS

CERTIFICATIONS ENJEUX ET DEFIS CERTIFICATIONS ENJEUX ET DEFIS Présentation de Nununa Union karité de la commune de Cassou : Union karité de la commune de Biéha : Union karité de la commune de Gao: Union karité de la commune de Sapouy:

Plus en détail

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00

CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 RENCONTRES CINEMATOGRAPHIQUES DE DIJON CINEMA ET INDEPENDANCE DANS L ERE DE LA CONCENTRATION ECONOMIQUE VENDREDI 16 OCTOBRE / 9H30-12H00 De grands groupes du cinéma, de l audiovisuel ou liés à Internet

Plus en détail

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises?

COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES. Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? COMMERCE ÉQUITABLE ET POLITIQUES D ACHAT DES ENTREPRISES Quels leviers pour l intégration du commerce équitable dans les achats des entreprises? CONTEXTE ET DÉROULEMENT DE L ÉTUDE Objectif : identifier

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail

LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DU COMMERCE EQUITABLE ET LES PERSPECTIVES POUR LES ORGANISATIONS PAYSANNES CAMEROUNAISES

LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DU COMMERCE EQUITABLE ET LES PERSPECTIVES POUR LES ORGANISATIONS PAYSANNES CAMEROUNAISES LE MOUVEMENT INTERNATIONAL DU COMMERCE EQUITABLE ET LES PERSPECTIVES POUR LES ORGANISATIONS PAYSANNES CAMEROUNAISES Rédigé par Dr Michael Njume Ebong Consultant International Pour le Projet Professionnalisation

Plus en détail

Créer une entreprise de commerce équitable

Créer une entreprise de commerce équitable Créer une entreprise de commerce équitable Introduction Le secteur du commerce équitable est aujourd hui en pleine évolution et il se développe dans un contexte économique difficile. Il est en outre animé

Plus en détail

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites

Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites ÉPARGNE SALARIALE SOLIDAIRE Les grandes réalisations sont la somme de toutes les petites BANQUE DE FINANCEMENT & D INVESTISSEMENT / ÉPARGNE / SERVICES FINANCIERS SPÉCIALISÉS Avec un encours de 3,15 milliards

Plus en détail

Le Commerce Équitable en France

Le Commerce Équitable en France Direction générale de la Coopération internationale et du Développement Synthèse de l étude commanditée par le ministère des Affaires étrangères sur les flux économiques du commerce équitable en France

Plus en détail

RAWAJ Plan d Action 2008-2012

RAWAJ Plan d Action 2008-2012 Ministère de l Industrie, du Commerce et des Nouvelles Technologies RAWAJ Plan d Action 2008-2012 Ahmed Réda Chami 28 avril 08 Faiblesses du secteur Absence d outils permettant une planification des activités

Plus en détail

Cahier de charges Biodia

Cahier de charges Biodia Cahier de charges Biodia Produits biologiques locaux et équitables Auteur : Lieve Vercauteren - VREDESEILANDEN Adaptations version 2 : Gert Engelen - Vredeseilanden Cahier de charges Biodia version 2 novembre

Plus en détail

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE

QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE QUATRE ORIENTATIONS POUR REUSSIR, 33 ACTIONS POUR LA GIRONDE Orientation 1 : Positionner la Gironde sur le marché du tourisme par la promotion et la commercialisation Axe 1.1 : La création d une destination

Plus en détail

N O R D - P A S D E C A L A I S

N O R D - P A S D E C A L A I S NORD-PAS DE CALAIS NORD-PAS DE CALAIS Ensemble pour une éco-rénovation responsable de notre habitat Avant-propos Dans une région où le poids du parc de logements anciens publics et privés prédomine, l

Plus en détail

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique

Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique Charte relative à l investissement socialement responsable de l Etablissement de Retraite additionnelle de la Fonction publique 30 mars 2006 Introduction Le conseil d administration de l ERAFP a décidé,

Plus en détail

A10 AU CAS OÙ : LE RISK MANAGER, ACTEUR INCONTOURNABLE

A10 AU CAS OÙ : LE RISK MANAGER, ACTEUR INCONTOURNABLE A10 AU CAS OÙ : LE RISK MANAGER, ACTEUR INCONTOURNABLE Organisateur SIDS ALPES-MARITIMES Coordinateur Frédéric TOURNAY, responsable du pôle de compétences sapeurs-pompiers et risques majeurs, CNFPT Animateur

Plus en détail

CHARTE DES PRINCIPES DU COMMERCE ÉQUITABLE

CHARTE DES PRINCIPES DU COMMERCE ÉQUITABLE CHARTE DES PRINCIPES DU COMMERCE ÉQUITABLE Janvier 2009 Sommaire Introduction4 Vision commune5 Définir le Commerce Équitable6 Principes Essentiels6 Le commerce équitable, une dimension additionnelle aux

Plus en détail

Les circuits courts en restauration collective

Les circuits courts en restauration collective Les circuits courts en restauration collective Anne Gauthier, chargée des marchés publics à la Chambre d Agriculture du Doubs-Territoire de Belfort et l EIE. Rappel des seuils de procédure-marchés de fournitures

Plus en détail

Un nouveau cadre d investissement pour la riposte

Un nouveau cadre d investissement pour la riposte ONUSIDA Note d information 2011 Un nouveau cadre d investissement pour la riposte mondiale au VIH Version originale anglaise, UNAIDS / JC2244F, novembre 2011 : A new investment framework for the global

Plus en détail

La performance responsable au cœur de votre stratégie

La performance responsable au cœur de votre stratégie La performance responsable au cœur de votre stratégie Vigeo Enterprise Vigeo Enterprise est le cabinet d audit et de conseil de Vigeo spécialisé dans la responsabilité sociale des entreprises Vigeo Enterprise

Plus en détail

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions

La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La politique agricole commune après 2013 Débat public Résumé des contributions La réforme de la politique agricole commune doit intervenir d ici 2013. Une consultation publique officielle sur la PAC de

Plus en détail

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation!

Observatoire des partenariats Associations / Entreprises. Synthèse ARPEA Entreprises. Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Observatoire des partenariats Associations / Entreprises Associations / entreprises : l amorce d une profonde mutation! Mai 2009 2 Le monde change, les postures aussi! Les relations entre les associations

Plus en détail

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE

GIRONDE BILAN TOURISTIQUE GIRONDE BILAN TOURISTIQUE 2012 COMITE DEPARTEMENTAL DU TOURISME DE LA GIRONDE MAISON DU TOURISME DE LA GIRONDE 21, cours de l Intendance 33000 BORDEAUX Tél. : 05 56 52 61 40 Fax : 05 56 81 09 99 E-Mail

Plus en détail

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant!

Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Le réseau d entreprises : s associer et rester indépendant! Regroupés autour d une enseigne commune, les commerçants associés sont des distributeurs grâce à une organisation amont forte et structurée qui

Plus en détail

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil)

Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) F ENERGIE CHAMPS ABORDES Schéma synthétique du bilan énergétique d un territoire (réalisation : Etheis Conseil) Le schéma ci-dessus représente les éléments à analyser pour l évaluation du bilan énergétique

Plus en détail

Introduction. Origines et définition de l audit social

Introduction. Origines et définition de l audit social Introduction Origines et définition de l audit social Le terme d audit est habituellement réservé au domaine comptable et financier, où il désigne les opérations de contrôle et de vérification des données

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES.

DOSSIER DE PRESSE S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES. DOSSIER DE PRESSE LA RÉGION FRANCHE-COMTÉ ET LA CAISSE DES DÉPÔTS S ENGAGENT AUX CÔTÉS D INITIATIVE FRANCHE-COMTÉ POUR ACCÉLÉRER LA CROISSANCE DES PETITES ENTREPRISES 22 janvier 2015 Région Franche-Comté

Plus en détail

PANORAMA DU COMMERCE EQUITABLE AU BRESIL

PANORAMA DU COMMERCE EQUITABLE AU BRESIL ProsPER Cône Sud PANORAMA DU COMMERCE EQUITABLE AU BRESIL Sarah Lagente Etudiante de l IHEAL (Institut des Hautes Etudes d Amérique Latine), Paris, France Echange universitaire avec l Unicamp (Universidade

Plus en détail

L agriculture, un secteur moderne

L agriculture, un secteur moderne L agriculture, un secteur moderne La modernisation de son agriculture a permis à la France de se propulser au rang de premier producteur européen et de premier exportateur mondial de produits agroalimentaires

Plus en détail

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche

Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche Un fonds climat énergie au GL? Présentation de la démarche 1 1 1 Contexte et enjeux Un engagement territorial pour le climat Objectifs du plan climat d ici 2020 : les 3x20-20% des émissions de gaz à effet

Plus en détail