«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective»"

Transcription

1 «Atelier 50 % Bio, Circuit court, Commerce Equitable dans la Restauration Collective» Compte rendu de l initiative publique du 21 mars e - Rappel du contexte de l initiative, des objectifs de l atelier. Dans le cadre du programme municipal 2008/2014, de nombreuses instances participatives se sont créées à l adresse des citoyens et des partenaires. Quelques vingt ateliers, dont celui destiné à l introduction de produits bio, locaux et équitables dans la restauration collective à hauteur de 50% à l horizon 2014, permettent au plus grand nombre de participer à la réalisation des 6 engagements, des 20 grandes décisions et des 268 propositions du projet municipal. L initiative publique du 21 mars 2012 avait pour vocation d aller dans ce sens, en proposant à l assemblée ainsi réunie (80 personnes) de constituer un recueil d expressions et de contributions citoyennes devant se concrétiser sous forme de projet par les membres de l atelier.

2 2 e - Trois groupes de travail se sont constitués pour échanger, s exprimer sur leurs connaissances et leurs questionnements sur les produits bio, les circuits courts et le commerce équitable. Nous avons listé ci-dessous l ensemble des expressions citoyennes. «Ce que je sais» sur le BIO» «Les questions que je me pose sur le BIO?» «C est meilleur pour la santé et un meilleur goût» Paroles d enfants, reformulées également par des adultes Aucun produit chimique de synthèse n est présent dans les produits bio, les produits issus d une agriculture biologique sont les plus naturels. Quelle est la définition du bio? Pourquoi le bio? Est-ce meilleur pour la santé? Y a-t-il une différence de goût? Pourquoi on en parle beaucoup plus maintenant? Existence d une certification européenne Le bio est-il possible en restauration collective? (Volume et Coût) Respect et protection des ressources naturelles (terre, eau, animal) par la rotation des cultures, l utilisation d engrais verts, l élevage des animaux en plein air Va t on diminuer le contenu de l assiette pour éviter une augmentation du prix du repas? (préoccupation sur l augmentation du coût largement exprimée ) L offre de produits bio augmente, Quelle fréquence pour l introduction du bio? (gamme de produits ou nombre de jours) Peu d offre locale en produits bio, Le bio engendre t-il une obligation de passer par les circuits courts? Aujourd hui nous sommes mieux informés et plus sensibilisés sur les produits bio, Le Bio est-il certifié par un logo? Comment identifier le bio? L agriculture biologique est créatrice d emploi, Y a-t-il actuellement des légumes bio dans les repas de la Cuisine Centrale? Les produits bio sont plus chers, pour une rémunération plus juste du travail de l homme, Attention aux normes bio? (exemple : les normes ne sont pas identiques suivant les pays) Le mode de fabrication en liaison froide ne va-t-il pas altérer les produits bio (saveur, vitamines, aspect, calibrage et conservation)? Le bio ne va-t-il pas entraîner des nouveaux comportements ou une réticence de la part des convives? Un repas bio en PACA c est possible, Cela passe t-il aussi par une éducation parent et enfant? Page 2/6

3 «Ce que je sais» sur le Circuit Court» «Les questions que je me pose sur le Circuit Court?» Les circuits courts favorisent la saisonnalité, Définition des circuits courts? «c est quoi?» Les circuits courts en limitant les intermédiaires, favorisent une juste rémunération, Le bilan carbone est amélioré dans le cadre d approvisionnement en circuit court, Quelles sont les limites, distances géographiques des circuits courts? Les producteurs locaux ont-ils la capacité à approvisionner la restauration collective? Y a-t-il antinomie entre circuit court et commerce équitable? «Ce que je sais» sur le Commerce équitable» «Les questions que je me pose sur le Commerce équitable?» Le commerce équitable répond à un cahier des charges précis, Qu est-ce que le Commerce équitable? Définition? Reconnaissance officielle du C.E. par la loi du 2 août 2005, et la mise en place d une Commission Nationale du Commerce Equitable C.N.C.E. Le C.E. permet le dialogue, la transparence financière avec les producteurs, et l engagement dans la durée, Le C.E est possible aussi dans les relations nord/nord et pas uniquement nord/sud, Les modes de cuisson en restauration collective ne permettent pas la cuisson de certains produits issus du C.E, Les produits du commerce équitable sont de qualité, Les produits issus du commerce équitable ont-ils les mêmes qualité que les produits bio? Le commerce équitable est-il reconnu, compatible avec le code des marchés publics? «Ce que je sais» sur les 3 thèmes Bio, Circuit Court, Commerce Equitable» Le BIO, les Circuits courts et le Commerce équitable obligent à être acteur de sa consommation, Le BIO, les Circuits courts et le Commerce équitable s inscrivent dans une démarche de développement durable, «Les questions que je me pose» sur les 3 thèmes Bio, Circuit Court, Commerce Equitable?» Qu en est-il de la réglementation du code des marchés publics, pour l introduction de ces différents produits dans la commande publique? Pouvons-nous envisager une filière industrielle de transformation? Devons-nous disposer d une légumerie? Page 3/6

4 «Ce que je sais» sur les 3 thèmes Bio, Circuit Court, Commerce Equitable» (suite) «Les questions que je me pose» sur les 3 thèmes Bio, Circuit Court, Commerce Equitable?» (suite) Actuellement d où viennent les produits servis en restauration collective? Comment sont préparés les repas? Quel en est le coût? Quels sont les retours d expériences en restauration collective sur l introduction du bio et des circuits courts? Quels produits pouvons-nous proposer en bio, circuit court et commerce équitable? Pouvons-nous varier les produits en respectant les saisons? Quelle date pour la mise en route de l introduction du bio, circuit court et commerce équitable? 3 e - Chaque groupe a présenté la synthèse de sa réflexion et répondu à une nouvelle question : «Qu est ce que je veux, quelles priorités dans l introduction du bio, circuit court et commerce équitable à Aubagne?» Voici les propositions, les réflexions exprimées, et problématiques soulevées par les citoyens présents, qui pourront guider l atelier pour établir un plan d actions : Des choix alimentaires : 1 er : Propositions d introduire des produits BIO : fruits, fromages, produits laitiers, céréales plus variées, dans le respect des saisons, 2 e : Modifier nos modes de consommation pour diminuer les coûts, 3 e : Revendication d une alimentation saine, 4 e : Nous souhaitons des plats cuisinés, fabriqués et non assemblés Page 4/6

5 Développement durable : 1 er : Une dynamique interdépendante à favoriser entre les produits issus de l agriculture bio, des circuits courts et du commerce équitable, et le développement de la filière agricole bio, 2 e : La collectivité doit structurer le marché et les filières, 3 e : Préservation des terres agricoles, 4 e : Soutien des agriculteurs dans la politique de la ville et de l intercommunalité, 5 e : Volonté de politiques locales fortes, 6 e : Capacité des producteurs à fournir la restauration collective, Accompagnement de la démarche : 1 er : Valoriser, faire évoluer, informer sur les métiers de la restauration, (de la cuisine au temps de repas) 2 e : Découverte de nouveaux produits, 3 e : Sensibiliser les enfants, 4 e : Participation des enfants dans la construction du projet, 5 e : Accompagnement pédagogique des agents de restauration, des parents et des enfants, 6 e : Associer les personnes ressources de proximité, Page 5/6

6 La réglementation : 1 er : S informer, s adapter à la législation en vigueur ou faire bouger la législation, 2 e : Moyens de contrôle sur les certifications, En guise de conclusion - Engagement est pris de revenir en assemblée générale, présenter le projet et le plan d actions élaborés par les membres de l atelier. - Un appel est lancé aux participants de venir élargir le groupe de l atelier. - Enfin, les premières mesures à mettre en œuvre devront être planifiées dès début janvier 2013, ce qui suppose que le projet et le plan d actions devront être finalisés pour l automne Page 6/6

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail

Une cantine biologique à l école des enfants

Une cantine biologique à l école des enfants Une cantine biologique à l école des enfants Développer les repas biologiques en collectivité (cantine scolaire, d entreprise, d hôpital, etc.) a beaucoup d avantages. Dans de nombreux pays, cela est considéré

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

Mise à jour le 02/06/2015

Mise à jour le 02/06/2015 Action n Axe 4 Orientation Développer l introduction de produits locaux et/ou bio dans la restauration scolaire L éco-responsabilité des services municipaux Développer la politique d achats éco-responsables

Plus en détail

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique

Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Association de promotion et de développement du Commerce Equitable en Rhône-Alpes Intégrer des produits issus du commerce équitable dans la commande publique Equi'Sol: Association de promotion du commerce

Plus en détail

Bio et local : c est l ideal

Bio et local : c est l ideal 01 Bio et local : c est l ideal Bio π Les produits vendus localement nécessitent moins d emballages. π En consommant bio et local, vous contribuez à la réduction des transports et à la préservation de

Plus en détail

Agenda 21 Vers un mieux vivre ensemble

Agenda 21 Vers un mieux vivre ensemble Service Restauration Ville de La Couronne Vers une restauration collective responsable Manger est un acte quotidien et vital qui nous inscrit dans une relation étroite avec la nature dont nous consommons

Plus en détail

ACCORD CADRE DENREES ISSUES AGRICULTURE BIOLOGIQUE SERVICE RESTAURATION DU GRAND CAHORS

ACCORD CADRE DENREES ISSUES AGRICULTURE BIOLOGIQUE SERVICE RESTAURATION DU GRAND CAHORS ACCORD CADRE DENREES ISSUES AGRICULTURE BIOLOGIQUE SERVICE RESTAURATION DU GRAND CAHORS Le service restauration du grand Cahors 2 cuisines centrales : EHPAD, Scolaire, ALSH 32 écoles, 5 ALSH, 5 EHPAD +

Plus en détail

Dossier de presse Signature de la Charte éco-responsable de la restauration scolaire du Département de Seine-et-Marne

Dossier de presse Signature de la Charte éco-responsable de la restauration scolaire du Département de Seine-et-Marne Dossier de presse Signature de la Charte éco-responsable de la restauration scolaire du Département de Seine-et-Marne Lundi 14 octobre 2013 Collège Nicolas Fouquet de Mormant Charte éco-responsable de

Plus en détail

Structuration en restauration collective. Eating City

Structuration en restauration collective. Eating City Structuration en restauration collective Eating City William Mairesse (Organisation Professionnelle de l Agriculture Biologique en Alsace) 7 Novembre 2012 L OPABA Définition : Syndicat des producteurs

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 GRAND CONSEIL D ORIENTATION DE L AGENCE BIO 12 SEPTEMBRE 2007 ALLOCUTION DE MICHEL BARNIER AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 I) INTRODUCTION Je suis très heureux d être parmi vous pour ce Grand conseil

Plus en détail

COMMUNE DE PLESSÉ RESTAURATION COLLECTIVE DES ÉLÈVES DES ÉCOLES DE PLESSÉ

COMMUNE DE PLESSÉ RESTAURATION COLLECTIVE DES ÉLÈVES DES ÉCOLES DE PLESSÉ COMMUNE DE PLESSÉ RESTAURATION COLLECTIVE DES ÉLÈVES DES ÉCOLES DE PLESSÉ Cahier des Charges Introduction La commune de Plessé s engage dans une politique de développement durable, où les filières agricoles

Plus en détail

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale? DIRECCTE 59 - Pôle C septembre 2012 1 dans le respect des dispositions du Code des Marchés Publics - Quelles procédures mettre en œuvre? - Quels critères permettent de promouvoir la dimension de proximité?

Plus en détail

Crépy-en-Valois 20% de produits bio

Crépy-en-Valois 20% de produits bio Crépy-en-Valois 20% de produits bio Hervé Rousseau, responsable de la cuisine centrale Présentation de la cuisine centrale Gestion directe 900 convives (maternelle, élémentaire et adultes) + les centres

Plus en détail

EDITO. Damien Castelain Président de la Métropole Européenne de Lille

EDITO. Damien Castelain Président de la Métropole Européenne de Lille ª EDITO Depuis 2012, avec l aide de l association A PRO BIO, la Métropole Européenne de Lille s est engagée dans l accompagnement des communes qui souhaitent introduire des produits biologiques locaux

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention

Description de la préparation et de la mise en œuvre de l intervention Fiche-intervention «prévention du gaspillage alimentaire» Accompagnement d un EHPAD dans son projet de réduction du gaspillage alimentaire Organismes rédacteur de la fiche intervention CREPAQ 3, rue TAUZIA,

Plus en détail

Restauration collective :

Restauration collective : Restauration collective : Approvisionnement local Nicole LE BRUN Conseillère en développement local Sommaire 1 Analyse des attentes : l enquête «Restauration scolaire» 2 Connaissances des fonctionnements

Plus en détail

Compte rendu de la réunion du 20 janvier 2015

Compte rendu de la réunion du 20 janvier 2015 Compte rendu de la réunion du 20 janvier 2015 Thème du jour : Consommer local Pourquoi? Comment? Participants : 10 personnes présentes En préalable à la réunion quelques questions sont posées sur le domaine

Plus en détail

LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE

LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE LES EVENEMENTS ET LA POLITIQUE MUNICIPALE ET COMMUNAUTAIRE DANS CE DOMAINE En France, plus de sept millions de tonnes de déchets alimentaires sont jetés tout au

Plus en détail

Une cuisine autonome pour chaque collège

Une cuisine autonome pour chaque collège Une cuisine autonome pour chaque collège 2 Genèse du projet Sur les 53 collèges, 36 disposent aujourd hui d une cuisine autonome où les repas y sont entièrement préparés. Deux Unités de Production Culinaire

Plus en détail

Formulaire de Souscription

Formulaire de Souscription Formulaire de Souscription Nom : Prénom :.. Adresse postale:... Adresse e-mail :. Téléphone : Nombre de parts de 100 (cent euros) souscrites : Montant en chiffre :.euros en toutes lettres : Versement effectué

Plus en détail

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY

«Cette action contribue au PNNS». À CHÂTEAU THIERRY «Cette action contribue au PNNS». «IL FAIT BIO À CHÂTEAU THIERRY A Chateau Thierry, la Municipalité souhaite développer les produits BIO et issus de filières de proximité dans les menus de la restauration

Plus en détail

«MA CANTINE EN CIRCUIT-COURT»

«MA CANTINE EN CIRCUIT-COURT» COMPTE RENDU DE LA REUNION DU 28/09/2012 «MA CANTINE EN CIRCUIT-COURT» Mot de présentation de la présidente nouvellement élue : Annonce du fonctionnement de la cantine (ressources humaines et matérielles),

Plus en détail

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE?

ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? 1 ORGANISER UN ÉVÉNEMENT ÉCO RESPONSABLE? Comment faire concrètement dans le Haut-Jura ORGANISATION DE NOTRE SÉANCE Présentation de l éco-responsablité Les étapes clés Les secteurs sur lesquels on peut

Plus en détail

Enquête Restauration Collective* Conseil Local de Développement CDDRA de l Albanais

Enquête Restauration Collective* Conseil Local de Développement CDDRA de l Albanais Enquête Restauration Collective* Conseil Local de Développement CDDRA de l Albanais Le Territoire de l Albanais : 26 700 ha 38 000 habitants 29 communes 2 cantons 2 communautés de communes : Communauté

Plus en détail

Développement des denrées bio dans les RA/RIA

Développement des denrées bio dans les RA/RIA Développement des denrées bio dans les RA/RIA Agrobio Poitou-Charentes Sandra FILLOL-Valero Conseillère Distribution Agrobio PC CRALIM 11 janvier 2012 Agrobio Poitou-Charentes Groupement régional des producteurs

Plus en détail

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur!

Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Les Nouvelles Fraîches de Fraîcheur! Février 2015 Edito Fraicheur et Terroir : une nouvelle étape! Le dernier édito vous faisait part de l évolution de notre magasin et du manque de place engendré par

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

DOSSIER DE PRESSE. le 29 septembre 2011. au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie) Pour un développement concerté du milieu rural Martiniquais www.réseaurural.fr DOSSIER DE PRESSE «Assemblée du Réseau Rural Martinique» le 29 septembre 2011 au Domaine de Fond Saint Jacques (Sainte-Marie)

Plus en détail

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ? Ass oc A Régionale Bio le Interprofession ne ion l iat QU I TA I N E LES ACTES DU FORUM ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

Plus en détail

Ordre du jour. - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats de l enquête - Propositions et choix des actions à conduire

Ordre du jour. - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats de l enquête - Propositions et choix des actions à conduire Comité de Pilotage Etude sur le développement de l agriculture biologique et des circuits courts sur le territoire du Pays Page 1 Ordre du jour - Rappel du contexte de l étude - Présentation des résultats

Plus en détail

Règlement de la Consultation

Règlement de la Consultation MARCHES PUBLICS DE FOURNITURES COURANTES ET SERVICES Ville d Amiens Direction Enfance, Education, Jeunesse, Sport et Culture Service Vie Scolaire et Restauration Hôtel de Ville - BP 2720 80027 AMIENS CEDEX

Plus en détail

- travailler sur l'approvisionnement et le choix des produits. Améliorer la qualité des produits (frais, locaux, saison, bio...)

- travailler sur l'approvisionnement et le choix des produits. Améliorer la qualité des produits (frais, locaux, saison, bio...) Niveau Objectifs Quelques exemples d'actions Construction des menus : - impliquer les élèves dans la construction des menus Élaboration - Proposer des menus équilibrés attractifs - identifier les menus

Plus en détail

Séance de travail «Circuits courts de commercialisation Qualité alimentaire»

Séance de travail «Circuits courts de commercialisation Qualité alimentaire» DAAF Martinique Séance de travail «Circuits courts de commercialisation Qualité alimentaire» Le 24 mai 2011 1 Liste des personnes présentes : Nom - Prénom Organisme Fonction Email IGOUT Maryse Conseil

Plus en détail

L Alimentation des Séniors Nos savoir faire

L Alimentation des Séniors Nos savoir faire L Alimentation des Séniors Nos savoir faire Martine Culis Chef de projets restauration et nutrition Division Santé Médico-social Février 2015 Sommaire Sodexo : qui sommes nous? L engagement et les initiatives

Plus en détail

Présentation du plan régional pour la qualité de la restauration lycéenne adopté le 13 octobre 2011

Présentation du plan régional pour la qualité de la restauration lycéenne adopté le 13 octobre 2011 SEMINAIRE DES LYCEES ECORESPONSABLES 7 novembre 2011 Présentation du plan régional pour la qualité de la restauration lycéenne adopté le 13 octobre 2011 Rappel de la méthode Un groupe de travail composé

Plus en détail

CONSEILS POUR UNE ALIMENTATION DURABLE SUR LE LIEU DE VOTRE ÉVÈNEMENT. www.bettereventtool.be

CONSEILS POUR UNE ALIMENTATION DURABLE SUR LE LIEU DE VOTRE ÉVÈNEMENT. www.bettereventtool.be CONSEILS POUR UNE ALIMENTATION DURABLE SUR LE LIEU DE VOTRE ÉVÈNEMENT www.bettereventtool.be 1. Faites un bilan de votre mode de restauration régulier Evaluez le budget total disponible pour le poste «restauration»

Plus en détail

Séminaire REALISAB ACHAT RESPONSABLE ANIMATION NICOLE LE BRUN CHAMBRE D AGRICULTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE. Jeudi 18 septembre 2014, Lyon

Séminaire REALISAB ACHAT RESPONSABLE ANIMATION NICOLE LE BRUN CHAMBRE D AGRICULTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE. Jeudi 18 septembre 2014, Lyon Séminaire REALISAB ACHAT RESPONSABLE ANIMATION NICOLE LE BRUN CHAMBRE D AGRICULTURE DE MEURTHE-ET-MOSELLE Jeudi 18 septembre 2014, Lyon ACHAT RESPONSABLE EN RESTAURATION COLLECTIVE Gestion concédée : Ville

Plus en détail

UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE LOCAL

UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE LOCAL UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE LOCAL Pour tout renseignement complémentaire : Guilhem Chéron - 06 62 71 95 67 guilhem@laruchequiditoui.fr LA RUCHE QUI DIT OUI! UN SITE INTERNET POUR LE COMMERCE ÉQUITABLE

Plus en détail

Semaine du lait. du 17 au 21 novembre 2014. dans les restaurants scolaires des lycées et lycées techniques

Semaine du lait. du 17 au 21 novembre 2014. dans les restaurants scolaires des lycées et lycées techniques Semaine du lait du 17 au 21 novembre 2014 dans les restaurants scolaires des lycées et lycées techniques 17 novembre 2014 1 SEMAINE DU LAIT du 17 au 21 novembre 2014 dans les restaurants scolaires des

Plus en détail

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : COMMUNIQUER / SENSIBILISER PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION

/ Classification action : / Constats : BONNE PRATIQUE : COMMUNIQUER / SENSIBILISER PACKAGE : II EFFICIENCE : 27% MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION / Classification action : DOMAINE(S) D ACTION APPROVISIONNEMENT PRÉPARATION DISTRIBUTION MESURE D ACCOMPAGNEMENT COMMUNICATION BONNE PRATIQUE : COMMUNIQUER / SENSIBILISER PACKAGE : II EFFICIENCE : 27%

Plus en détail

Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne

Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne Groupe Ecole Supérieure de Commerce de Rennes Etude de la consommation des produits biologiques en Bretagne Rapport Final - Soutenance Introduction Rappel des données Problématique de l étude Déroulement

Plus en détail

Restitution des deux ateliers de travail.

Restitution des deux ateliers de travail. Restitution des deux ateliers de travail. Animés par Nicolas Camphuis, directeur du CEPRI et Louis Hubert, directeur de la stratégie territoriale Agence de l eau Seine-Normandie. Nicolas Camphuis : Il

Plus en détail

Régie municipale agricole et agriculture urbaine 24 novembre 2014 Gilles PEROLE Maire Adjoint Mouans-Sartoux Mouans-Sartoux 2014 Population : Surface : Espaces naturels (N +A) : Gestion des services :

Plus en détail

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013

Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 Délibération au Conseil Municipal du lundi 21 janvier 2013 6 Renouvellement de la convention de partenariat entre l'association Eco- Quartier Strasbourg et la Ville de Strasbourg. L association Eco-Quartier

Plus en détail

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie

Madame, Monsieur, Lieu de dépose du questionnaire : soit au secrétariat de mairie soit dans la boite aux lettres de la mairie Madame, Monsieur, Depuis plusieurs années la commune de Bierné a montré son engagement vers un développement plus durable en menant un certain nombre de démarches et actions concrètes : réalisation d un

Plus en détail

LES EXIGENCES SANITAIRES

LES EXIGENCES SANITAIRES INTRODUIRE DES PRODUITS BIO EN RESTAURATION COLLECTIVE LES EXIGENCES SANITAIRES ENREGISTREMENT ET DECLARATION DES PRODUITS D ORIGINE ANIMALE Pour la vente à un intermédiaire de tous les produits d origine

Plus en détail

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge

Dossier de presse. La Ville de Paris lance. un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge 1 er février 2010 Dossier de presse La Ville de Paris lance un programme d actions pour prévenir et prendre en charge l obésité dès le plus jeune âge Contact presse Nathalie Royer : 01 42 76 49 61 - service.presse@paris.fr

Plus en détail

DÉNOMINATION DE LA CUISINE CENTRALE DE MEYZIEU

DÉNOMINATION DE LA CUISINE CENTRALE DE MEYZIEU DÉNOMINATION DE LA DE MEYZIEU DENOMINATION OFFICIELLE JEUDI 28 FEVRIER 2013 À 18H30 Muriel Ravier Responsable moyens internes Tél. : 04 72 45 16 31 E-mail : muriel.ravier@meyzieu.fr CONTACTS PRESSE Grégory

Plus en détail

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole 1 LES ACTEURS Saint-Etienne Métropole Nicolas QUITTARD, chargé de mission agriculture Chambre d agriculture de la Loire

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

Salon Tech & Bio Intervention mercredi 7 septembre

Salon Tech & Bio Intervention mercredi 7 septembre Groupe engagé qui initie, transforme et commercialise à ses marques des produits biologiques et écologiques issus du végétal Salon Tech & Bio Intervention mercredi 7 septembre Euro - Nat SA Jatariy SRL

Plus en détail

Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel

Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel Septembre 2012 / mise à jour juin 2013 Baccalauréat professionnel cuisine Épreuve E22, sous épreuve Le dossier professionnel coefficient 3 1 Présentation Un dossier personnel à réaliser dès le premier

Plus en détail

Construire un projet BIO en Restauration Collective

Construire un projet BIO en Restauration Collective Atelier : Construire un projet BIO en Restauration Collective 1 Introduire des produits biologiques en restauration collective : comment faire? Une démarche en 7 étapes : 1. Un projet global 2. Se renseigner

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES 1 DEPARTEMENT DE L ESSONNE REPUBLIQUE FRANCAISE Mairie de Leudeville CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES OBJET DU MARCHE : Le marché régi par le présent Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on?

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Virginie Grzesiak Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt du Languedoc- Roussillon (DRAAF LR)

Plus en détail

Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot

Olivier Frot, Consultant-formateur, Auteur de «Développement durable et marchés publics», Editions AFNOR. 2012 O. Frot 1. Les principes de la commande publique 2. Le cadre général de la commande publique 3. Les possibilités de prise en compte du développement durable dans un marché public Olivier Frot, Consultant-formateur,

Plus en détail

manifeste, chartes, conventions.

manifeste, chartes, conventions. manifeste, chartes, conventions. MANIFESTE POUR L ACCÈS À UNE HAUTE QUALITÉ ALIMENTAIRE AU QUOTIDIEN Slow Food veut promouvoir une nouvelle manière d aborder l alimentation, indissociable de l identité

Plus en détail

L INNOVATION SIRHA 2015

L INNOVATION SIRHA 2015 Communiqué de presse xx janvier 2015 L INNOVATION SIRHA 2015 CRENO lance «Planète Fraîcheur» son nouveau portail internet food servicing dédié aux fruits et légumes de 1 ère et 4 ème gamme et produits

Plus en détail

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements - 2011 Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements Synthèse de l étude 2011 Action financée par : Développement Durable & Industries Agroalimentaires

Plus en détail

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges

Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges Construire ensemble l Agenda 21 de Chorges La Mairie souhaite intégrer la perspective d un développement durable au cœur de ses missions de service public en engageant la commune de Chorges dans la démarche

Plus en détail

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE

Plus en détail

REGLEMENT D USAGE DES MARQUES LIEES à «Ici.C.Local»

REGLEMENT D USAGE DES MARQUES LIEES à «Ici.C.Local» REGLEMENT D USAGE DES MARQUES LIEES à «Ici.C.Local» N d enregistrement à l INPI : PREAMBULE L INSTITUT NATIONAL DE LA RECHERCHE AGRONOMIQUE et la VILLE DE GRABELS ont déposé à leur nom conjoint, auprès

Plus en détail

Marque et label : quelles différences, comment s y retrouver?

Marque et label : quelles différences, comment s y retrouver? Marque et label : quelles différences, comment s y retrouver? Bonjour, je me présente, Anne-Laure Blaise, je suis étudiante en Géographie de l alimentation à l Université de la Sorbonne à Paris, actuellement

Plus en détail

Offre de formation. Itinéraire Cuisinier en restauration collective. https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie

Offre de formation. Itinéraire Cuisinier en restauration collective. https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie 2015 Offre de formation Itinéraire Cuisinier en restauration collective Inscription en ligne aux stages https://inscription.cnfpt.fr/ Délégation régionale Basse-Normandie ITINÉRAIRES CUISINIER EN RESTAURATION

Plus en détail

Association Le Relais

Association Le Relais Association le Relais Achat d une prestation étude de marché Permettant la création d un atelier de transformation fruits, légumes et son équilibre financier Structure commanditaire Association Le Relais

Plus en détail

Règlement du concours

Règlement du concours Règlement du concours ALIMENTERRE : une campagne coordonnée par le Comité Français pour la Solidarité Internationale. www.cfsi.asso.fr Avec le soutien de : En partenariat avec : Ce document a été réalisé

Plus en détail

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE

PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE COMMUNE DE BRETTEVILLE SUR ODON PROCÉDURE ADAPTÉE PRÉPARATION ET LIVRAISON DE REPAS EN LIAISON FROIDE POUR LE RESTAURANT SCOLAIRE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES C.C.T.P X:\CANTINE\CONSULTATION

Plus en détail

Formation «Approvisionner et valoriser ses produits en restauration collective» Pourquoi une formation cuisine pour les producteurs?

Formation «Approvisionner et valoriser ses produits en restauration collective» Pourquoi une formation cuisine pour les producteurs? Formation «Approvisionner et valoriser ses produits en restauration collective» Pourquoi une formation cuisine pour les producteurs? Pour porter un regard expérimenté sur le fonctionnement de la restauration

Plus en détail

Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique

Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique Synthèse du projet de révision simplifiée n 3 du PLU sur le secteur St-Antoine-MAP dans sa version qui sera soumise à l enquête publique Contenu du document 1. Statut du document... 2 2. Rappel des objectifs

Plus en détail

PROGRAMME DE FORMATION

PROGRAMME DE FORMATION PROGRAMME DE FORMATION CUISINIERS/ERES RESTAURATION COLLECTIVE La plupart de vos cantines souhaitent s engager dans une démarche d amélioration de la qualité et de la proximité de l approvisionnement ou

Plus en détail

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne UNE DYNAMIQUE INITIEE PAR LE DIAGNOSTIC «FILIERES COURTES» SUR LE PAYS DE HAUTE-MAYENNE

Plus en détail

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE

LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE Expérience du CHU de Clermont-Ferrand Journées DRAAF Auvergne «gaspillage alimentaire»- Témoignage du CHU de Clermont-Ferrand 1 Le CHU de Clermont-Ferrand 1980 lits, places et

Plus en détail

Marie Cabanac. Marie Cabanac. Marie Cabanac. Marie Cabanac. Ressources émotives. Diffi cultés. Ressources cognitives. Solutions

Marie Cabanac. Marie Cabanac. Marie Cabanac. Marie Cabanac. Ressources émotives. Diffi cultés. Ressources cognitives. Solutions Marie Cabanac Marie Cabanac créativité, audace, esprit d initiative, sens des responsabilités coloriste, costumière pour le cirque et le théâtre, sculpteuse le secteur de la mode est souvent perçu comme

Plus en détail

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015

Session de formation Energie-Climat. Atelier 3. 24 juin 2015 Session de formation Energie-Climat Atelier 3 24 juin 2015 1 Organisation de l atelier 1. Retour sur l atelier 2 et sur les chapitres e-face Retour sur l atelier 2 et quizz sur les chapitres e-face 2.

Plus en détail

Règlement du Printemps des Lycéens et des Apprentis Vendredi 22 mai 2015 - Halle de Martigues RÈGLEMENT

Règlement du Printemps des Lycéens et des Apprentis Vendredi 22 mai 2015 - Halle de Martigues RÈGLEMENT RÈGLEMENT Atelier des Jeunes Citoyens de la Méditerranée Photo Région / J. Cabanel. Le Printemps des Lycéens et des Apprentis ouvre ses inscriptions aux lycéens des établissements publics ou privés, professionnels

Plus en détail

Etude pour une meilleure connaissance de l état de l existant de l éducation à l environnement en vue du développement durable dans la francophonie.

Etude pour une meilleure connaissance de l état de l existant de l éducation à l environnement en vue du développement durable dans la francophonie. Etude pour une meilleure connaissance de l état de l existant de l éducation à l environnement en vue du développement durable dans la francophonie. Cette étude servira à la définition collective d une

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

Les chevaux et l agriculture, un mariage moderne et constructif

Les chevaux et l agriculture, un mariage moderne et constructif CAPERN 076M C.G. Livre vert Politique bioalimentaire VERSION RÉVISÉE Mémoire pour la Consultation générale et auditions publiques sur le Livre vert pour une politique bioalimentaire : Donner le goût du

Plus en détail

Restauration collective Consommer mieux, consommer local

Restauration collective Consommer mieux, consommer local CONSEIL GÉNÉRAL Direction de la communication Agen, mardi 19 mars 2013 FICHE DE PRESSE Restauration collective Consommer mieux, consommer local A l heure où les Français sont de plus en plus attachés à

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

MAIRIE DE CROCHTE 4, Meuninck Straete

MAIRIE DE CROCHTE 4, Meuninck Straete MAIRIE DE CROCHTE 4, Meuninck Straete 59380 CROCHTE Tél. 03.28.62.13.70 Fax. 03.28.62.10.18 e-mail : mairie.crochte@orange.fr site internet : www.crochte.fr MARCHÉ DE FOURNITURES ET DE SERVICE N 2011-02

Plus en détail

Les paniers de fruits et légumes : comparaison des différentes pratiques

Les paniers de fruits et légumes : comparaison des différentes pratiques Les paniers de fruits et légumes : comparaison des différentes pratiques Avec le soutien de Saveurs paysannes asbl. 2b Place de la Station - 5000 Namur Tél. 081/57 00 26-0499/11 43 64 - info@saveurspaysannes.be

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

L accueil social à la ferme

L accueil social à la ferme L accueil social à la ferme L accueil social à la ferme, tel que le réseau CIVAM le conçoit, consiste à recevoir à domicile et dans son eploitation agricole des personnes jeunes ou adultes dont les situations

Plus en détail

De la graine à l assiette

De la graine à l assiette Académie Aix-Marseille Collège Anselme MATHIEU AVIGNON (Vaucluse) De la graine à l assiette Mathieu Bruel, Elodie Fabre, Sandra Procureur SOMMAIRE 1. Présentation du collège 2. Historique 3. Le thème transversal

Plus en détail

«Cuisine d ici, défi gastronomique éco-responsable»

«Cuisine d ici, défi gastronomique éco-responsable» REGLEMENT DU CONCOURS «Cuisine d ici, défi gastronomique éco-responsable» Présentation du défi Achat de fruits et légumes de saison, recours aux circuits courts d approvisionnement et aux produits bio,

Plus en détail

Charte de fonctionnement 2015 du projet Paniers de Thau Groupement d achat Fronticourt

Charte de fonctionnement 2015 du projet Paniers de Thau Groupement d achat Fronticourt Charte de fonctionnement 2015 du projet Paniers de Thau Groupement d achat Fronticourt Le CPIE Bassin de Thau Parc Technologique et environnemental Route des Salins 34140 MEZE SIRET : 502 086 010 000 27

Plus en détail

Langonnet : retour en régie de la cantine municipale. Rencontre BRUDED Langonnet 12 juin 2013

Langonnet : retour en régie de la cantine municipale. Rencontre BRUDED Langonnet 12 juin 2013 Langonnet : retour en régie de la cantine municipale Rencontre BRUDED Langonnet 12 juin 2013 Sommaire Langonnet en quelques mots Pourquoi le choix d un retour en régie? Comment avons-nous procédé? Comment

Plus en détail

Lettre d information aux parents

Lettre d information aux parents Lettre d information aux parents EDITO Chers parents, La Ville a renouvelé sa confiance à la société Elior. Afin de vous tenir informés des actualités de la restauration de vos enfants, nous vous proposons

Plus en détail

À quoi sert une monnaie locale complémentaire (MLC)? Est-ce que c est contre l Euro? Qui peut l utiliser?

À quoi sert une monnaie locale complémentaire (MLC)? Est-ce que c est contre l Euro? Qui peut l utiliser? À quoi sert une monnaie locale complémentaire (MLC)? Favoriser prioritairement la consommation locale par des circuits courts Redynamiser l économie locale Renforcer le lien social Préserver l environnement

Plus en détail

REGION RHONE ALPES. 26 juin 2012

REGION RHONE ALPES. 26 juin 2012 SOUTIEN DE LA REGION RHONE ALPES 26 juin 2012 OBJECTIFS DE L OPERATION Offrir aux convives des lycées des produits de qualité à l occasion des repas pris sur place; Permettre la mise en place par la communauté

Plus en détail

RAPPORT D ACTIVITES 2014

RAPPORT D ACTIVITES 2014 RAPPORT D ACTIVITES 2014 1) ATELIERS-CUISINE DANS LES STRUCTURES Nous avons animé des ateliers-cuisine avec des structures des quartiers de Nanterre. Ces ateliers visent à sensibiliser à une alimentation

Plus en détail

VIVEZ LA NOUVELLE EXPÉRIENCE

VIVEZ LA NOUVELLE EXPÉRIENCE VIVEZ LA NOUVELLE EXPÉRIENCE Une restauration gourmande qui conjugue vitalité & plaisir Démarrer la journée autour d un bon petitdéjeuner, faire le plein d énergie le temps d une pause, déjeuner de façon

Plus en détail

L aventure Marchands des 4 saisons est intimement rattachée à l histoire de son fondateur, Marc Dorel.

L aventure Marchands des 4 saisons est intimement rattachée à l histoire de son fondateur, Marc Dorel. DOSSIER DE PRESSE SOMMAIRE Le fondateur Le concept Fonctionnement Notre philososphie Historique Les acteurs Les points de retrait Les tarifs Les produits Chiffres clés Magasin Titres reçus 1 2 3 4 5 6

Plus en détail

Mangez moins de CO 2

Mangez moins de CO 2 Mangez moins de CO 2 Layout : Kurasaw Productions - wwwkurasawbe Brochure d accompagnement du label CO 2 pour les produits fermiers, élaboré par l Association nationale des producteurs fermiers Septembre

Plus en détail