Extract from. Etudes et Dossiers No Regulation and Tariffing of Automobile Insurance June 1985 Paris. October 1986

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Extract from. Etudes et Dossiers No. 104. Regulation and Tariffing of Automobile Insurance. 11-12 June 1985 Paris. October 1986"

Transcription

1 International Association for the Study of Insurance Economics Études et Dossiers Extract from Etudes et Dossiers No. 104 Regulation and Tariffing of Automobile Insurance June 1985 Paris October 1986 Working Paper Series of The Geneva Association Association Internationale pour l'etude de l'economie de l'assurance The Geneva Association - General Secretariat - 53, route de Malagnou - CH-1208 Geneva Tel.: Fax:

2 The Geneva Association Working Paper Series Études et Dossiers appear at irregular intervals about times per year. Distribution is limited. The Études et Dossiers are the working paper series of The Geneva Association. These documents present intermediary or final results of conference proceedings, special reports and research done by The Geneva Association. Where they contain work in progress or summaries of conference presentations, the material must not be cited without the express consent of the author in question. The Geneva Association - Association Internationale pour l'etude de l'economie de l'assurance

3 LmMSURANCE OBLIGATOIRE RESPONSABILITE CIVILE POUR VEHICULES AUTMBILES (RC AUTO), EN SUISSE Par E. de IIESTRAL, 'La Suisse' 1. Bases lhgales - LCR - OAV - LSA - OARV - OCRI 2. L'histoire r6cente de la RC auto - INITIATIVE SSP - CCARV - RECOURS 3. Le calcul annuel des primes RC auto - CALCUL PROSPECTIF - CALCUL RETROSPECTIF - CRI 4. Evolution des primes RC auto durant les 10 derniires annkes

4 1. BASES LEGALES - LCR: Loi f6d6rale sur la circulation routihre du L~.'RC auto est une assurance obligatoire. L'obligation repose sur les bases lkgales ci-aprks: Art Responsabilitg civile Art. 58 ~esponsabilit6 civile du d6tenteur de v6- hicule automobile Si, par suite de l'emploi d'un v&hicule automobile, une personne est tu6e ou bless6e ou qu'un dommage mat6riel est causg, le dgtenteur est civilement responsable. = responsabilit6 causale Art Art. 63 Assurance Assurance obligatoire Aucun vghicule automobile ne peut Ctre mis en circulation sur la voie publique avant qu'ait 6t6 conclue une assurance-responsabilit6 civile.... Elle couvre la responsabilit6 civile du d6- tenteur et celle des personnes dont il est responsable au sens de cette loi. Art. 64 Art. 65 Le Conseil f&d&ral fixe les sommes d'assurance minimales. Le l6s6 peut intenter une action directe contre l'assureur.

5 - OAV: Ordonnance sur l'assurance des v6hicul'es du L'OAV rbgle les dctails, comme par exemple Art. 3 Assurance minimale : Voitures de tourisme et motocycles : 1 million de francs pour les dommages corporels et materiels Art. 3 a Les vghicules automobiles ne seront admis 2 cir- culer que si une attestation d'assurance a Et6 remise a l1autorit6.

6 - LSA: Loi fcd6rale sur la surveillance des institutions d'assuranee priv6es (Loi sur la surveillance des assurances) du En tant que loi de base, la LSA comporte des dispositions de surveillance gcn6rales pour toutes les branches d'assurance. La RC auto est la seule branched'assurance que la LSA ait pourvue de dispositions materielles dgtaillges : L'art. 37 prescrit en dctail que la structure des tarifs des primes, y compris la rcpartition en classes de risques, les syst&mes des degres de primes et les franchises Cventuelles H la charge des assures, doit &re uniforme pour toutes les institutions d'assurance. Elles doivent aussi calculer et presenter en commun les tarifs qui sont uniformes et obligatoires pour tous aprhs leur approbation. Les rcsultats obtenus en RC auto doivent 6tre Ctablis chaque ann6e pour l'ensemble des institutions - d'assurance et pour chacune d'elles sous la forme d'un calcul rctrospectif (calcul retrospectif global et individuel). Selon l'art. 38, alin6a 2, toutes les institutions d'assurance doivent participer 2 la statistique commune qui constitue la base du calcul et du calcul ~Ctrospectif des tarifs. L'OFAP*) designe pour ce faire un centre de traite- ment des donnees gui doit se conformer a ses instructions (art. 38, alinea '1). *) Office f6d6ral des assurances privges, autorite de surveillance de la Confederation

7 A l'art. 37, alinea 5, la LSA prescrit que :.. L'autorite de surveillance examine, d'aprss les calculs de tarifs que lui presentent les institutions d'assurance, - si les primes qui en decoulent sont justes du point de vue du risque et des frais.' La RC auto est la seule branche d'assurance pourvue de ces dispositions. Dans le cas des autres branches d'assurance, 1'OFAP doit verifier si, d'un c6t6, les tarifs des primes deposes pour approbation ne sont pas inferieurs au minimum necessaire au maintien de la solvabilite des entreprises d'assurance et si, d'un autre cbte, les preneurs d'assuran- ce ne sont pas victimes de primes injustement trop Blev6es. - OARV : Ordonnance sur l'assurance responsabilite civile pour vehicules automobiles du Elle comporte les prescriptions du Conseil federal pour : Art. 1-4 Structure des tarifs Art. 5 Statistique commune Art. 6 Calcul des primes de base Art Calcul retrospectif global Art Calcul retrospectif individuel, reg16 en detail dans OCRI : Ordonnance concernant le calcul retrospectif individuel, - du

8 2. L'HISTOIRE RECENTE DE LA RC AUTO L'actuel concept de tarification RC auto date du d6but des an- n6es 70. ~ifferents facteurs comme - l'augmentation croissante de la motorisation; - la sevhre dbt6rioration de la situation en matigre de circulation routi6re avec un record de morts (1971 = 1773) et de blessbs de la route (1 972 = ); - le renchprissement continu ont 6tP?I l'origine d'augmentations des primes RC auto d'environ 10 % en 1971 et d'environ 18 % en Cette evolution des primes Bveilla l'intgret du public vis-a-vis de la RC auto obligatoire. Les associations d'usagers de la route commenc&rent h renforcer leur influence en tant qu'organisations de protection du consom- mateur. Les clubs requirent aupres du DFJP*) la constitution d'une "Com- mission paritaire", composge de representants des clubs automobi- les, des assureurs et d'experts independants, qui donnerait son avis sur le calcul des.tarifs RC auto. Initiative SSP (Syndicat suisse des services publics) La politique s'occupa aussi de la RC auto lors des 6lections au Conseil national de Se basant sur les augmentations des tarifs mentionnees plus haut, la gauche lanqa un appel pour l'etatisation de cette assurance obligatoire en arguant du fait que seul un assureur d'etat pouvait en garantir l'ex&cution cor- recte. Ce point de vue figura dans une initiative populaire lancge en 1971 par le Syndicat suisse des services publics. *I Departement federal de justice et police

9 Cette evolution dans le domaine politico-~conomique incita le Gouvernement il constituer, en automne 1971, un groupe d'etude qui devait examiner toutes les questions il long terme relatives a la RC auto et lui soumettre des propositions pour un nouveau rsglement eventuel. Le groupe d'btude, constitug par les representants de tous les cercles interessgs, presenta son rapport definitif au DFJP le ler octobre Ses recommandations allaient constituer la base de la future RC auto. L'initiative SSP sur l'etatisation de la RC auto fut clairement rejetee le par 940'000 NON contre 302'000 OUI. CCARV (Commission fgderale consultative pour l'assurance responsabilite civile pour vehicules automobiles) Le groupe dlbtude devait aussi statuer sur la demande des clubs relative a une "Commission paritaire".. I1 considera come judicieux la creation d'une telle commission permanente, et le Conseil federal constitua la Commission federale consultative pour l'assurance responsabilite civile pour vghicules automobiles (CCARV), de 11 a 15 membres, composee en nornbre Bgal de representants des institutions d'assurance et des associations d'usagers de la route ainsi que d'experts independants.

10 Depuis, la CCARV donne son avis aux autorites federales sur des questions concernant la reglementation legale et son execution ainsi que la mise en oeuvre de la RC auto, notamment sur les questions relatives?i l'btablissement des tarifs et la determination des primes; elle peut aussi faire des suggestions et des recommandations de sa propre initiative. La RC auto s'est depolitisee ces dernieres annees du fait des nouvelles prescriptions legales de tarification et de l'activit6 de la CCARV. Le fait que les tarifs ont pu Stre maintenus assez stables jusqu'en 1984, par suite de la diminution des accidents de la route et du faible rencherissement, y a aussi contribue pour une bonne part. Le niveau des tarifs pour voitures de tourisme a toutefois d13 etre relev6?i nouveau pour 1985 (+ 13 %). Recours Les decisions de ltoffice federal des assurances sociales relatives aux tarifs de primes automobiles sont sujettes au recours administratif au Departement federal de justice et police.. Les d6cisions du Departement federal de justice et police sont sujettes au recours de droit administratif au Tribunal federal. Les recours contre lek decisions concernant des tarifs n'ont pas d'effet suspensif. A partir du tarif 1982 notamment, les d6cisions de llautorite ont fait systematiquement l'objet d'un recours, dans la mesure oil 1'OFAP approuvait le tarif calcule par les assureurs et recommande par la Commission federale consultative. La cause du tarif 1982 est actuellement pendante devant le Tribunal federal. Si le recours Btait admis, cela signifierait des cor- rections retroactives de primes, coqteuses en travail et en frais. Les recours anterieurs ont to11.z ~ t.----ll- 6

11 3. LE CALCUL ANNUEL DES PRIMES RC AUTO Remarque de base : le tarif est uniforme et obligatoire pour toutes les socist6s operant en Suisse, sous reserve du chiffre 3 qui suit. Le systgme de calcul comporte 3 niveaux 1. la tarification prospective, c'est-&-dire le calcul prospectif proprement dit; 2. la tarification retrospective ou calcul ritrospectif global; 3. le calcul rgtrospectif individuel que chaque compagnie doit faire annuellement pour ses affaires. 1. La tarification prospective Le calcul prospectif peut 6tre expliqug, dans ses grandes lignes, & l'aide de l'exemple du tarif 1984: Les primes pour l'annge 1984 ont 6te fixges en La statistique commune de l'annee 1982 constitue la base des calculs. Cette statistique commune est etablie par le centre de traitement des donnges sur la base des chiffres de pratiquement tous les assureurs RC auto. Plus de 96 % des affaires RC auto sont ainsi saisies?i l'heure actuelle. La statistique commune donne des indications sur le genre et le nombre de v6hicules assuriis, les recettes de primes, le nombre des sinistres, les dgpenses et riserves pour sinistres ainsi que sur la frgquence des sinistres (nombre de sinistres par rapport au nombre de~v6hicules assurgs), le co6t moyen par sinistre (coots par sinistre) et la prime pure (paie- ments et reserves pour sinistres par vghicule assurg).

12 Se basant sur des etudes speciales, on estime l'evolution de ces coiits statistique de leannee 1982 jusqu"3 11.ann6e 1984, en tenant compte du rencherissement futur et de 1'8volution previsible des accidents de la route. Les marges de frais et de benefice accordees aux assureurs sont ajoutees a la prime pure 1984 pr6sumee; pour 1984 : 27 % de frais et 3 % de benefice; (pour 1985 = 25,8 % de frais et 3 % de ben6- f ice). Les effets du systeme bonus/malus sont enfin pris en considera- t ion. On appelle prime tarifaire prospective (= prime brute) le total obtenu de cette manigre. 2. Le calcul retrospectif Au dela du calcul prospectif, on fait le calcul retrospectif global pour l'annee 1982 : on calcule r6trospectivement les primes de l'annee 1982 sur la base de l'i5volution effective des sinistres et des coiits y relatifs, c'est-a-dire que l'on compare les estimations faites en leur temps (calcul prospectif) avec les resultats effectifs de 11ann6e On compare donc : A) Recettes Primes nettes 1982 (selon statistique) + PrClSvement sur le compte d'egalisation des tarifs = Primes nettes prospectives + Interets sur les primes nettes prospectives (4 % pour 1/2 annee) + Int6rEts sur les reserves pour sinistres a regler (5 %) + Benefices de liquidation des annees statistiques Pri5lSvement eventuel dans un compte de reserves pour fluc- tuations, frais et securite (FFS) = Total des recettes

13 Paiements pour sinistres de 1982 (selon. - statistique) + Reserves pour sinistres de 1982 il regler + Dotation eventuelle du compte de reserves FFS + Marge de l'assureur 27,s % (24,s % FA et 3 % benefice) = Total des depenses ' C) Solde annuel = Recettes./. Depenses Le solde annuel est introduit dans un compte global d'egalisation des tarifs, dont on pourra le cas Ccheant retirer certains montants pour abaisser les tarifs il futur. 3. Le calcul retrospectif individuel (CRI) En relation avec l'auqmentation des tarifs de 18 % demandee par les assureurs pour l'annee 1972, accordee par l'autorit6 de surveillance, et cause des nombreuses discussions dans le public, le Gouvernement decida, sur la base d'un rapport de la Commission des cartels, d'introduire un element de concurrence supplementaire dans la tarification auto, sous forme d'un calcul retrospectif fait par compagnie. Le principe en est le suivant : chaque compagnie doit comparer le calcul moyen, fait pour tous les assureurs ensemble, et le calcul dit individuel, fait selon le meme schema avec ses propres chiffres. Le calcbl individuel peut donner un resultat meilleur ou pire que celui de l'ensemble des compaqnies. Les soldes individuels positifs ou negatifs sont vires dans un compte individuel d'eqalisation des tarifs. Lorsque ce compte est suffisanunent dot6 apres quelques annees, des participations au benefice doivent en Etre tirees pour Etre versees aux automobilistes.

14 Comment fonctionne le CRI? Quatre 616ments de calcul influencent le CRI de facon positive ou n6gative:. - Diff6rences dans le rendement des capitaux Une compagnie peut avoir un rendement des capitaux plus eleve ou plus bas que celui qui ressort du calcul global. - ~iff6rences dans les r6sultats de la liquidation des r6serves pour sinistres h r6gler d9ann6es ant6rieures La compagnie peut avoir des rgsultats de liquidation meilleurs ou plus mauvais que la moyenne de toutes les compagnies. - DiffCrences dans les d6penses pour sinistres de l'exercice en - COUr6 Les paiements et les r6serves pour la derni&re ann6e statistique peuvent 6tre plus 6lev6s ou plus bas que la moyenne de toutes les compag nies. - Une compagnie peut enfin avoir un taux effectif pour frais d'administration plus &lev6 ou plus bas que le taux accept6 pour le calcul des tarifs Une compagnie qui veut (ou doit, car elle peut y etre obligge) ef- fectuer' des paiements grzce au CRI doit soumettre a 1'OFAP le plan selon lequel elle entend verser des participations au benefice. Ce plan est approuve par l'ofap, dans la mesure oii les interets des assures sont sauvegardes. Jusqu'Zi maintenant, quelques compagnies seulement ont octroye des participations 3 l'un ou l'autre des groupes principaux d'usagers : voitures de tourisme, motocycles ou vehicules utilitaires.

15 4. L'EVOLUTION DES PRIMES RC AUTO DE 1974 A 1985 Dans le cas des voitures de tourisme la'prime RC moyenne a 6tB augmentee 6 fois et abaiss6e 4 fois durant les 11 dernieres ann6es; dans le cas des motocycles, elle a et6 augmentee 5 fois et abaissee 6 fois. Les augmentations de tarif forment la majorit6 dans le cas des vehicules utilitaires. Apres 2 baisses dtun total de 36 % en 76 et 77, les tarifs ont dfi etre corriges 3 nouveau vers le haut durant les ann6es passees. Dans le cas des voitures de tourisme et des vehicules utilitai- - res, le niveau des tarifs se trouve encore toujours en dessous des valeurs de ltann&e I1 en est de meme pour les primes pour motocycles a ltexception des primes pour les motocycles de 50,Ol cm3 avec sisge arriere, qui sont devenues bien plus chsres. Mai 1985

16

17 SCHEMA DE CALCUL RC AUTO EXEMPLE DU TARIF VOIT, DE TOURISME 84 CHARGE PAR LE SYSTEME BONUS/MALUS BONUS. NECESSAIRE = 37,7% DE LA PRIME BRUTE 30% DE MARGE (27% FA 3% BENEFICE) DE LA PRIME NETTE PRIME NETTE = 62,3% CHARGE DES SIN ISTRES = 70% DE LA PRIME NETTE PRIME BRUTE = 100% CORRESPOND A LA PRIME TARIFAIRE

18 CALCUL HETROSPECTIF EXEMPLE DES VOIT. DE TOURISME 1982 RECETTES I I I DEPENSES PAIEMENT POUR SINISTRES PRIME NETTE (PAYEE PAR LE PA) RESERVES PRELEVENENT SUR LE CET I NTERETS MARGE DE L' ASSUREUR EXCEDENT BENEFICE DE LIOUI- DATION + PRELEVE- RENT FFS

19 C A L C U L R E T R O S P E C T I F I N D I V I D U E L CRI ANNUEL COMPTE D'EGALISATION INDIVIDUEL I N T E R E T S + R E S E R V E S D E L I O U I D A T I O N SOLDE 79 REPORT I NTERETS + SOLDE REPORT C H A R G E D E S S I N I S T R E S N O U V + E A U X F R A I S D ' A D = M I N I S T R A T I O N l INTERETS + SOLDE EXCEDENT VERSEMENT,

20 ASSURANCE RESPONSABILITE CIVILE POUR V~HICULES AUTOMOBILES AUGHENTATIONS/DIMINUTIONS DES TARIFS (VALEUR MOYENNE PAR GROUPE PRINCIPAL) VOITURES DE TOURISME (GP 1) AUTRES VEHICULES AUTOMOBILES (GP 3)

21 Evolution des primes pour l'assurance RC pour v6hicules automobiles de 1974 & 1985 Evolution des primes (en francs) payces en moyenne par les d6tenteurs de v6hicules automobiles. En 1985 encore, la plupart des primes se situent en dessous du niveau de Voitures de tourisme Modificatic par rapport Motocycles de 50,01 a 125 cm3 avec sigge arrigce A fr fr % - - L - Motocycles de plus de 250 cm3 avec si6ge arrigre = 250,Ol cm3 = 750,Ol cm3 et plus fr fr % - fr % Canions et autres vghicules fr. 54 fr % fr

Extract from. Etudes et Dossiers No. 104. Regulation and Tariffing of Automobile Insurance. 11-12 June 1985 Paris. October 1986

Extract from. Etudes et Dossiers No. 104. Regulation and Tariffing of Automobile Insurance. 11-12 June 1985 Paris. October 1986 International Association for the Study of Insurance Economics Études et Dossiers Extract from Etudes et Dossiers No. 104 Regulation and Tariffing of Automobile Insurance 11-12 June 1985 Paris October

Plus en détail

Guide pratique. But. I. Principes. concernant

Guide pratique. But. I. Principes. concernant Guide pratique concernant les conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité en Suisse ou à partir de la Suisse pour les entreprises d assurances dommages avec siège social hors de l Union

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES. Situation Liminaire Exercice 2005

SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES. Situation Liminaire Exercice 2005 SECTEUR MAROCAIN DES ASSURANCES Situation Liminaire Exercice 2005 Mars 2006 FAITS MARQUANTS 2005 Campagne de Communication sur les délais de recouvrement des primes Suite à l entrée en vigueur des nouvelles

Plus en détail

Points d'audit «Provisions techniques» Branche Non-vie (assurance dommages)

Points d'audit «Provisions techniques» Branche Non-vie (assurance dommages) Objet de l'audit Entreprise d'assurance Type d'agrément Société d'audit Auditeur responsable Branche/secteur d'assurance soumis(e) au contrôle quantitatif Année d'exercice 2015 L'assurance-accidents obligatoire

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 24 mars 2004 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

Guide du Plan d'indemnisation en assurances IARD

Guide du Plan d'indemnisation en assurances IARD Guide du Plan d'indemnisation en assurances IARD Le Plan d'indemnisation en assurances IARD (le «Plan») est le fruit de cinq ans de négociations avec les surintendants provinciaux et fédéral des assurances.

Plus en détail

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire

pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire GUIDE PRATIQUE pour la soumission de demandes d approbation d adaptations tarifaires en assurance-maladie complémentaire Edition du 18 juin 2015 But Le présent guide pratique est un simple instrument de

Plus en détail

nouvelle affaire avenant à la police n

nouvelle affaire avenant à la police n p. 1/6 assurance auto PROPOSITION reprise de la compagnie numéro de contrat nouvelle affaire avenant à la police n Une proposition dûment complétée nous permet d accélérer l émission des contrats et procure,

Plus en détail

Assurance véhicules à moteur. Proposition pour police no. T307579312

Assurance véhicules à moteur. Proposition pour police no. T307579312 Allianz Suisse Société d'assurances SA Service Courtiers Genève Siège principal Av. du Bouchet 12 Bleicherweg 19 CH-1211 Genève 28 CH-8022 Zürich Assurance véhicules à moteur Proposition pour police no.

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Assurance dommages Entreprises d assurance avec

Plus en détail

REGLEMENT JUDICIAIRE DES SINISTRES. Workshop de la Claims Conference du BNA 2009

REGLEMENT JUDICIAIRE DES SINISTRES. Workshop de la Claims Conference du BNA 2009 REGLEMENT JUDICIAIRE DES SINISTRES Workshop de la Claims Conference du BNA 2009 Jean-Michel Duc, avocat Etude d'avocats Duc & Elsig 1 Plan I. Introduction II. III. IV. Exemple du procès Hopkins - ATF 4C.143/2005

Plus en détail

Assurance de protection juridique d'entreprise Orion PRO Basic 01/2010

Assurance de protection juridique d'entreprise Orion PRO Basic 01/2010 Preneur d'assurance ACVA Association Cantonale Vaudoise des Ambulanciers Monsieur Christophe Studer Case postale 52 1807 Blonay Police N 2116245 N de client ID0214122 Généralités Valable à partir de 01.07.2013

Plus en détail

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance

Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Répartition intercantonale des bénéfices des compagnies d'assurance Circulaire du Comité du 23 juin 1999 1. Remarque préliminaire La présente circulaire remplace les circulaires 2.33 (du 14 août 1973),

Plus en détail

ACTE DE FONDATION (STATUTS MODIFIÉS*) DE. La Collective de Prévoyance - Copré

ACTE DE FONDATION (STATUTS MODIFIÉS*) DE. La Collective de Prévoyance - Copré ACTE DE FONDATION (STATUTS MODIFIÉS*) DE La Collective de Prévoyance - Copré * Statuts modifiés par l assemblée générale en 1987, 1997, 2001, 2002, 2004, 2005, 2007, 2008 et 2012 Article 1 : Nom, durée,

Plus en détail

Règlement de liquidation partielle et totale

Règlement de liquidation partielle et totale page /9 Règlement de liquidation partielle et totale de la Caisse fédérale de pensions PUBLICA concernant la caisse de prévoyance commune des organisations affiliées du 7. avril 008 (Etat le er juillet

Plus en détail

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009

RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 RAPPORT DE MARCHE FANAF EXERCICE (ANNEE) : 2009 I. Environnement économique 2009 SMIG (Salaire Minimum Interprofessionnel Garanti) 31 625 Taux de croissance de l'économie 3,00% II. Environnement Institutionnel

Plus en détail

/CIMA/PCMA/CE/SG/CIMA/2015 MODIFIANT ET COMPLETANT LE CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA

/CIMA/PCMA/CE/SG/CIMA/2015 MODIFIANT ET COMPLETANT LE CODE DES ASSURANCES DES ETATS MEMBRES DE LA CIMA CONFERENCE I N T E R A F R I C A I N E D E S M A R C H E S D A S S U R A N C E S C O N S E I L D E S M I N I S T R E S D E S A S S U R A N C E S REGLEMENT N /CIMA/PCMA/CE/SG/CIMA/2015 MODIFIANT ET COMPLETANT

Plus en détail

Assurance véhicules à moteur. Offre

Assurance véhicules à moteur. Offre Allianz Suisse Société d'assurances SA Service Courtiers Genève Siège principal Av. du Bouchet 2 Bleicherweg 19 CH-1211 Genève 28 CH-8022 Zürich Téléphone 058 358 71 11 Fax 058 358 81 20 Assurance véhicules

Plus en détail

Loi sur le contrat d assurance (LCA) ou assurances privées

Loi sur le contrat d assurance (LCA) ou assurances privées Assurances sociales Assurances privées Département fédéral de l intérieur (DFI) Département fédéral des finances (DFF) Office fédéral des assurances sociales OFAS/OFSP** Office fédéral des assurances privées

Plus en détail

LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES. Création d'un Fonds de Garantie des Assurés

LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES. Création d'un Fonds de Garantie des Assurés LES FONDS LIES AU SECTEUR DES ASSURANCES Création d'un Fonds de Garantie des Assurés Loi n 2000-98 du 31 décembre 2000 portant loi de finances pour l année 2001 (1). Article 35 Est crée un fonds intitulé

Plus en détail

Arrêtons. «Article 11

Arrêtons. «Article 11 Projet de règlement grand-ducal modifiant le règlement grand-ducal modifié du 11 novembre 2003 pris en exécution de la loi du 16 avril 2003 relative à l'assurance obligatoire de la responsabilité civile

Plus en détail

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l'assurance-maladie (OAMal)

Ordonnance du 27 juin 1995 sur l'assurance-maladie (OAMal) Ordonnance du 27 juin 1995 sur l'assurance-maladie (OAMal) Entrée en vigueur prévue le 1 er janvier 2017 Teneur des modifications et commentaire Berne, août 2015 1 Table des matières 1 Contexte 3 2 Dispositions

Plus en détail

véhicules de 3,5 % et une augmentation de 1 % du nombre de véhicules assurés. La Régie a trouvé ces hypothèses raisonnables.

véhicules de 3,5 % et une augmentation de 1 % du nombre de véhicules assurés. La Régie a trouvé ces hypothèses raisonnables. Sommaire Le 18 juin 2003, la Société d'assurance publique du Manitoba («la SAPM») a déposé auprès de la Régie des services publics («la Régie») une demande d'approbation des primes d'assurance-automobile

Plus en détail

Points d audit pour la fortune liée

Points d audit pour la fortune liée Points d audit pour la fortune liée Entreprise d assurance : Fortune liée : Société d audit : Auditeur responsable : Année d'exercice : 2015 Les champs d audit suivants sont applicables à la fortune liée

Plus en détail

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1.

Statuts 2011. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique. Table des matières. Généralités. 1. Société coopérative Caisse d assurance de sport de la Fédération suisse de gymnastique Statuts 2011 Table des matières Généralités 1. Nom et siège 2. But de la CAS 3. Cercle des assurés 4. Droits et devoirs

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein

GUIDE PRATIQUE entreprises d assurance exerçant en Suisse Liechtenstein GUIDE PRATIQUE pour les entreprises d assurance exerçant en Suisse et dont le siège se trouve au Liechtenstein portant sur les dispositions du droit suisse applicables à l exercice de cette activité pour

Plus en détail

Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1

Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1 Loi fédérale sur la responsabilité civile des entreprises de chemins de fer et de bateaux à vapeur et de La Poste Suisse 1 221.112.742 du 28 mars 1905 (Etat le 3 octobre 2000) L'Assemblée fédérale de la

Plus en détail

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance

Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie Entreprises

Plus en détail

DEMANDE D'ADHÉSION. 1 Informations sur l'entreprise. Nom de l'entreprise. Adresse de correspondance. Interlocuteur. Filiales, succursales

DEMANDE D'ADHÉSION. 1 Informations sur l'entreprise. Nom de l'entreprise. Adresse de correspondance. Interlocuteur. Filiales, succursales DEMANDE D'ADHÉSION Je souhaiterais / nous souhaiterions adhérer à la SIBA (Swiss Insurance Brokers Association). À cette fin, j'envoie / nous envoyons le formulaire suivant, rempli entièrement et en toute

Plus en détail

Legal Quote Dominique Sperisen Membre du team de conduite AXA Vie Suisse

Legal Quote Dominique Sperisen Membre du team de conduite AXA Vie Suisse Legal Quote Dominique Sperisen Membre du team de conduite AXA Vie Suisse Contexte 11.3778 Motion Prévoyance professionnelle. Dépolitisons le taux d'intérêt minimal 07.3310 Interpellation Quote-part minimale.

Plus en détail

Loi fédérale sur l assurance-accidents

Loi fédérale sur l assurance-accidents Projet de la Commission de rédaction pour le vote final Loi fédérale sur l assurance-accidents (LAA) () Modification du 25 septembre 2015 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message

Plus en détail

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs DOCUMENT DE TRAVAIL

PARLEMENT EUROPÉEN. Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs DOCUMENT DE TRAVAIL PARLEMENT EUROPÉEN 2004 2009 Commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs 15.2.2008 DOCUMENT DE TRAVAIL sur le rapport d initiative sur certains points concernant l assurance automobile

Plus en détail

Un parc automobile une seule police/

Un parc automobile une seule police/ Assurance Flotte de véhicules Un parc automobile une seule police/ L assurance Flotte de véhicules d AXA vous offre une couverture étendue pour les risques les plus divers. Assurez l intégralité de votre

Plus en détail

Variation des recettes provenant de toutes les primes d assurance automobile

Variation des recettes provenant de toutes les primes d assurance automobile Sommaire Le 11 juin 2002, la Société d'assurance publique du Manitoba (la «Société») a soumis une demande à la Régie des services publics (la «Régie») afin que soient approuvées ses primes d'assurance

Plus en détail

Question N 2 1. Quelles sont les catégories de véhicules à moteur pour lesquelles l assurance est obligatoire?

Question N 2 1. Quelles sont les catégories de véhicules à moteur pour lesquelles l assurance est obligatoire? Page 1 of 5 P : Portugal Question N 1 Quelle est la date de la loi ayant introduit l assurance responsabilité civile automobile obligatoire et celle de son entrée en vigueur? Décret-Loi n 408/79 du 25

Plus en détail

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES

CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES COLLECTE SÉLECTIVE DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES ET ASSURANCES PRÉPARÉ PAR : MRC DE DRUMMOND NOVEMBRE 2004 DEVIS NORMALISÉ FOURNITURE DE SERVICES CAHIER DES GARANTIES & ASSURANCES

Plus en détail

Analyse de prévoyance Comparatif d'offres

Analyse de prévoyance Comparatif d'offres 22 janvier 2008 Analyse de prévoyance Comparatif d'offres Dossier personnel à l'intention de Anne EXEMPLE Rue de l'exercice 32 1200 GENEVE Pour votre Votre conseiller : Info Info@univie.ch Téléphone :

Plus en détail

Règlement de la fondation Caisse d'indemnités journalières pour artistes. I. Dispositions générales. Art. 1

Règlement de la fondation Caisse d'indemnités journalières pour artistes. I. Dispositions générales. Art. 1 Règlement de la fondation Caisse d'indemnités journalières pour artistes I. Dispositions générales Art. 1 Nom et siège Une fondation au sens de l'art. 80 ss CC a été crée sous le nom «Caisse d'indemnités

Plus en détail

Commission des services financiers de l Ontario. Lignes directrices pour le dépôt des demandes de taux

Commission des services financiers de l Ontario. Lignes directrices pour le dépôt des demandes de taux visant les voitures de tourisme formule abrégée (les «lignes directrices abrégées») Propositions de modifications aux taux d'assurance-automobile et aux systèmes de classement des risques A. RENSEIGNEMENTS

Plus en détail

Gestion des risques liés à la responsabilité Institut de la gestion financière Le 27 novembre 2012

Gestion des risques liés à la responsabilité Institut de la gestion financière Le 27 novembre 2012 Véhicules du gouvernement Gestion des risques liés à la responsabilité Institut de la gestion financière Le 27 novembre 2012 Maximes «No man hath endurance, as he that selleth insurance» -Anon 2 Notre

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance des véhicules

Ordonnance sur l assurance des véhicules Ordonnance sur l assurance des véhicules (OAV) Modification du 12 octobre 2011 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 20 novembre 1959 sur l assurance des véhicules 1 est modifiée comme suit:

Plus en détail

(version coordonnée au 21 juin 2006) 1. Le choix de l'établissement dépositaire

(version coordonnée au 21 juin 2006) 1. Le choix de l'établissement dépositaire Luxembourg, le 22 octobre 2001 Lettre circulaire modifiée 01/7 du Commissariat aux Assurances relative au dépôt des actifs représentatifs des provisions techniques des entreprises d'assurances directes

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance des véhicules

Ordonnance sur l assurance des véhicules Ordonnance sur l assurance des véhicules (OAV) Modification du 9 décembre 2002 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 20 novembre 1959 sur l assurance des véhicules 1 est modifiée comme suit:

Plus en détail

Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007

Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Allianz Suisse Vie Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Compte d exploitation de la prévoyance professionnelle 2007 Rudolf Alves Responsable Vie collective Chère lectrice, cher lecteur,

Plus en détail

Manuels de préparation aux examens suggérés pour les compétences évaluées par l'autorité des marchés financiers (AMF)

Manuels de préparation aux examens suggérés pour les compétences évaluées par l'autorité des marchés financiers (AMF) Manuels de préparation aux examens suggérés pour les compétences évaluées par l'autorité des marchés financiers (AMF) Tableaux sommaires Version 2015-05-01 Consultez les tableaux suivants afin d identifier

Plus en détail

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon

I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon Communiqué de presse Luxembourg-Bertrange, le 22 juin 2011 I. Le secteur des assurances en 2010 : un bon cru mais des nuages à l horizon a) Encaissement des primes En 2010 les primes émises par les membres

Plus en détail

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES

assurances médicales depuis 1944 AMMA ASSURANCES AMMA ASSURANCES 1.10.2003 Le Généraliste SUR LA RESPONSABILITE DES CERCLES DE MEDECINS GENERALISTES, DE LEURS ADMINISTRATEURS ET DES MEDECINS-MEMBRES MEMBRES assurances médicales depuis 1944 entreprise

Plus en détail

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables.

SECTION IV. Facility, FA, FARSP et le P.R.R. sont des organismes distincts aux fonctions semblables. SECTION IV Les établissements «Facility», «Facility Association» («FA»), «FA Risk Sharing Pool» («FARSP») et le «Plan de répartition des risques établi par le Groupement des assureurs automobiles» (le

Plus en détail

PROJET D'ASSURANCE RC Pro HA PRC0036226

PROJET D'ASSURANCE RC Pro HA PRC0036226 Frais et taxes : 121,10 Euros PROJET D'ASSURANCE L ASSUREUR CONSEIL DOMBLIDES ASSURANCES 293 cours de la somme et 1 rue du sablonat 33800 BORDEAUX LE PRENEUR D ASSURANCE LE CONTRAT Numéro de contrat :

Plus en détail

SUFFREN ASSURANCES ASSOCIES

SUFFREN ASSURANCES ASSOCIES SUFFREN ASSURANCES ASSOCIES 26, avenue de Suffren - 75015 PARIS Téléphone 01 70 64 41 70 - Télécopie 01 70 64 41 78 www.socaf.fr Assurance Responsabilité Civile Professionnelle Contrat groupe SAA Pour

Plus en détail

Ordonnance sur l administration de l armée

Ordonnance sur l administration de l armée Ordonnance sur l administration de l armée (OAA) Modification du 5 décembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1995 sur l administration de l armée 1 est modifiée comme

Plus en détail

Au cours de l'audience, ou à la suite de celle-ci, la Régie s'est particulièrement intéressée aux questions suivantes:

Au cours de l'audience, ou à la suite de celle-ci, la Régie s'est particulièrement intéressée aux questions suivantes: Sommaire La Société d'assurance publique du Manitoba («la SAPM») a déposé auprès de la Régie des services publics («la Régie») une demande d'approbation des primes d'assurance-automobile obligatoire qu'elle

Plus en détail

ANNEXES Garanties RC Circulation Circuit

ANNEXES Garanties RC Circulation Circuit S Garanties RC Circulation Circuit Annexe au contrat RC Circulation Circuit à la Journée - 69401 602 477... Page 2 Annexe au contrat RC Circulation Circuit à l année - 69401 602 478... Page 3 Annexe au

Plus en détail

CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION. Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine

CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION. Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine CONTRAT D'ASSURANCE ET MODALITES DE RESILIATION Article juridique publié le 16/02/2015, vu 1139 fois, Auteur : Maître HADDAD Sabine I Le défaut d information ou l information tardive du délai de préavis

Plus en détail

Les risques au volant: une réalité à tout âge

Les risques au volant: une réalité à tout âge Données et faits Les risques au volant: une réalité à tout âge Table des matières 1 Ventilation par tranches d'âge des personnes coresponsables d'un accident, 2012... 2 2 Principales causes d'accidents...

Plus en détail

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages

Circulaire 2008/42 Provisions assurance dommages. Provisions techniques dans l assurance dommages Banques Groupes et congl. financiers Autres intermédiaires Assureurs Groupes. et congl. d assur. Intermédiaires d assur. Bourses et participants Négociants en valeurs mob. Directions de fonds SICAV Sociétés

Plus en détail

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014

DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Atelier de dissémination des données du marché de l assurance au titre de l exercice 2014 et échanges sur les problèmes du secteur DONNEES DU SECTEUR DE L ASSURANCE AU BÉNIN EN 2014 Présenté par: Urbain

Plus en détail

Proposition d'attribution d un contrat pour l assurance des biens du CERN

Proposition d'attribution d un contrat pour l assurance des biens du CERN CONFIDENTIEL CERN/FC/5294 Original: anglais 4 novembre 2008 ORGANISATION EUROPÉENNE POUR RECHERCHE NUCLÉAIRE CERN EUROPEAN ORGANIZATION FOR NUCLEAR RESEARCH POUR APPROBATION PROCÉDURE DE VOTE: Majorité

Plus en détail

Coordonnées souscripteur. Cocher les Garanties souhaitées du ou des Locaux d exploitation

Coordonnées souscripteur. Cocher les Garanties souhaitées du ou des Locaux d exploitation DEMANDE DE DEVIS RC PRO SECURITE / GARDIENNAGE / POSE INSTALLATION ET MAINTENANCE DE SYSTEME D INTRUSION ET INCENDIE Coordonnées souscripteur Raison Social (ainsi que la forme juridique : SARL, S.A ) :

Plus en détail

Données sur le détenteur étranger et son véhicule à moteur. Données sur le lésé et son véhicule à moteur - 1 -

Données sur le détenteur étranger et son véhicule à moteur. Données sur le lésé et son véhicule à moteur - 1 - Avis d accident pour détenteurs de véhicules immatriculés à l étranger Art. 74 de la loi sur la circulation routière (LCR) en relation avec l art. 41 de l ordonnance sur l assurance des véhicules (OAV)

Plus en détail

INSTRUCTIONS RELATIVES

INSTRUCTIONS RELATIVES INSTRUCTIONS RELATIVES AUX TABLEAUX SUR LES SINISTRES ET INDICES DE PERTE Les Tableaux sur les sinistres et indices de perte sont exigés afin de pouvoir constituer une base de données et une présentation

Plus en détail

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 10 - Les assurances

Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil. Publications CCH ltée. Corrigé du chapitre 10 - Les assurances Les affaires et le droit par M e Micheline Montreuil Publications CCH ltée Corrigé du chapitre 10 - Les assurances Réponses aux questions 10.1 Le contrat d assurance est celui par lequel l assureur, moyennant

Plus en détail

ASPECTS JURIDIQUES DE LA CONDUITE DE COURSES DE SECTION

ASPECTS JURIDIQUES DE LA CONDUITE DE COURSES DE SECTION ASPECTS JURIDIQUES DE LA CONDUITE DE COURSES DE SECTION 1. STATUT ET MISSION DU CHEF 1 DE COURSE En tant que chef d'une course de section, tu es lié à tes participants par un contrat de mandat, conclu

Plus en détail

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE

QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE QUESTIONS-RÉPONSES : SUJETS ASSURANCE Qu est ce qu une prime ou une cotisation d assurance? C est la somme à payer périodiquement à l assureur en contrepartie des garanties qu il accorde. Les primes (ou

Plus en détail

PREMIERE PARTIE ANALYSE DU COMPTE BUDGETAIRE

PREMIERE PARTIE ANALYSE DU COMPTE BUDGETAIRE PREMIERE PARTIE ANALYSE DU COMPTE BUDGETAIRE DE L'EXERCICE 2011 1 2 INTRODUCTION Le présent compte annuel est le dix-septième compte qui est produit suivant les règles de la nouvelle comptabilité communale.

Plus en détail

ASSURANCE : DÉFINITION***

ASSURANCE : DÉFINITION*** ASSURANCE : DÉFINITION*** Opération d assurance Garantie panne mécanique des véhicules d occasion - Garantie octroyée par un opérateur indépendant du revendeur - Paiement d une somme forfaitaire - Articles

Plus en détail

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels

L assurance contre les dommages dus à des événements naturels L assurance contre les dus à des s naturels I. Résumé L assurance des dus à des s naturels couvre les causés aux meubles et aux immeubles par les hautes eaux, les inondations, les tempêtes, la grêle, les

Plus en détail

REGLEMENT DES SINISTRES ET DES PRESTATIONS. Chapitre 1: Gestion des sinistres de l assurance de dommage.

REGLEMENT DES SINISTRES ET DES PRESTATIONS. Chapitre 1: Gestion des sinistres de l assurance de dommage. REGLEMENT DES SINISTRES ET DES PRESTATIONS Chapitre 1: Gestion des sinistres de l assurance de dommage. Chapitre 1: Gestion des sinistres de l assurance de dommage. I- Cadre général de gestion des sinistres

Plus en détail

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 -

NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Direction des Partenariats Politiques NOTICE D INFORMATION ASSURANCE DES RESPONSABILITES CIVILES DES TUTEURS FAMILIAUX TUTELLE AU QUOTIDIEN 9 303 161 - S001 - Mutuelle Assurance des Commerçants et Industriels

Plus en détail

de tarification de l assurance en cas de décès et de l assurance en cas d incapacité de gain dans le cadre de la prévoyance professionnelle

de tarification de l assurance en cas de décès et de l assurance en cas d incapacité de gain dans le cadre de la prévoyance professionnelle PRINCIPES de tarification de l assurance en cas de décès et de l assurance en cas d incapacité de gain dans le cadre de la prévoyance professionnelle Avec ces principes, l Office fédéral des assurances

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) du 17 décembre 2004 L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu les art. 82, al. 1, 98,

Plus en détail

Fondation collective Swiss Life pour le 2 e pilier, Zurich. Acte constitutif. (fondation) Entrée en vigueur: 17 mars 2010

Fondation collective Swiss Life pour le 2 e pilier, Zurich. Acte constitutif. (fondation) Entrée en vigueur: 17 mars 2010 Swiss Life SA, General-Guisan-Quai 40, Case postale, 8022 Zurich Fondation collective Swiss Life pour le 2 e pilier, Zurich (fondation) Acte constitutif Entrée en vigueur: 17 mars 2010 NVS0114_f_ V02 /

Plus en détail

R.C. Professionnelle Déclaration sinistre

R.C. Professionnelle Déclaration sinistre R.C. Professionnelle Déclaration sinistre AMMA ASSURANCES a.m. Association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément à l article 2, 2 de la Loi du 25.06.1992 (M.B. 20.08.1992) agréée sous le

Plus en détail

Bilan des réalisations

Bilan des réalisations Bilan des réalisations LES MANDATS, POUVOIRS ET INITIATIVES Mars 1978 Importante révision du régime d indemnisation; la Loi sur l assurance automobile sanctionnée régissait : h l indemnisation des victimes

Plus en détail

Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus

Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus Ordonnance d exécution de la loi sur les entreprises de trolleybus (Ordonnance sur les trolleybus) 744.211 du 6 juillet 1951 (Etat le 1 er juillet 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 20 de la loi

Plus en détail

CONFERENCE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE DE SUISSE ROMANDE

CONFERENCE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE DE SUISSE ROMANDE CONFERENCE DES CHEFS DES DEPARTEMENTS DE JUSTICE ET POLICE DE SUISSE ROMANDE Convention portant révision du concordat sur les entreprises de sécurité Article premier. Le concordat du 18 octobre 1996 sur

Plus en détail

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie

Ordonnance sur l assurance directe sur la vie Ordonnance sur l assurance directe sur la vie (Ordonnance sur l assurance-vie, OAssV) Modification du 26 novembre 2003 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 29 novembre 1993 sur l assurance-vie

Plus en détail

Avenant Numéro 6 de la convention des Médecins Généralistes

Avenant Numéro 6 de la convention des Médecins Généralistes Avenant Numéro 6 de la convention des Médecins Généralistes "suivi et contrôle des engagements du médecin référent" Imprimer cette page L'organisation syndicale représentative des médecins généralistes

Plus en détail

R.C. Vie Privée Proposition

R.C. Vie Privée Proposition R.C. Vie Privée Proposition AMMA ASSURANCES a.m. Association Mutuelle Médicale d Assurances entreprise d assurance mutuelle association d assurance mutuelle à cotisations fixes conformément à l article

Plus en détail

AVANTAGES DU PERSONNEL

AVANTAGES DU PERSONNEL I H E C Carthage CES DE REVISION COMPTABLE NORMES COMPTABLES AVANTAGES DU PERSONNEL (IAS 19) 1. Champ d application I. INTRODUCTION La norme IAS 19 traite de la comptabilisation des retraites et de tous

Plus en détail

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile.

Décret exécutif n 04-103. Du 15 Safar 1425. Correspondant au 5 avril 2004. Portant création et fixant les statuts du. Fonds de Garantie Automobile. JOURNAL OFFICIEL N 21 DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE Du 7 avril 2004 Décret exécutif n 04-103 Du 15 Safar 1425 Correspondant au 5 avril 2004 Portant création et fixant les statuts du Fonds de Garantie Automobile.

Plus en détail

Présentation. Quelles assurances pour se protéger? Pour l Office de la Promotion Economique. Genève

Présentation. Quelles assurances pour se protéger? Pour l Office de la Promotion Economique. Genève Dans le cadre des «petits déjeuners des start-up» Présentation Quelles assurances pour se protéger? Pour l Office de la Promotion Economique Genève Mon entreprise Besoin en assurance Budget Les assurances

Plus en détail

Assurance de garantie de construction

Assurance de garantie de construction Assurance de garantie de construction Informations client selon la LCA et conditions générales d assurance (CGA) Table des matières Page Informations client selon LCA Edition 11/2008 2 Conditions Générales

Plus en détail

COMPOSITION DE LA COUR lors du délibéré de : lors de l'audience et du nrononcé: Mme C. GOZARD, Greffier

COMPOSITION DE LA COUR lors du délibéré de : lors de l'audience et du nrononcé: Mme C. GOZARD, Greffier ENTRE: DU : 23 Octobre 2002 N : 01/02699 Ml Arrêt rendu le vingt trois Octobre deux mille deux COMPOSITION DE LA COUR lors du délibéré de : M. G. BARDEL, Président M. J. DESPIERRES, Conseiller Mme M. JEAN,

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE PRODUIT CAMIONNETTE

INFORMATIONS SUR LE PRODUIT CAMIONNETTE INFORMATIONS SUR LE PRODUIT CAMIONNETTE Table des matières page Responsabilité Civile 2 Responsabilité civile Aperçu du degré bonus-malus 2 Responsabilité civile Entrée dans le système Bonus-Malus 3 Responsabilité

Plus en détail

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance

Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance Loi fédérale sur la surveillance des entreprises d assurance (Loi sur la surveillance des assurances, LSA) 961.01 du 17 décembre 2004 (Etat le 1 er juin 2015) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse,

Plus en détail

Affaires dommages en Suisse

Affaires dommages en Suisse Affaires dommages en Suisse 15 Primes émises Total des primes Assurance accidents* 2 762 2 821 2 818 Assurance maladie* (sans assurance de base) 6 323 6 318 8 687 Assurance RC et de véhicules automobiles

Plus en détail

Rapport relatif à la mise en consultation du projet de loi sur la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura

Rapport relatif à la mise en consultation du projet de loi sur la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura Rapport relatif à la mise en consultation du projet de loi sur la Caisse de pensions de la République et Canton du Jura Le présent rapport débute par des remarques générales. Il se poursuit par un commentaire

Plus en détail

Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs-vie dans. le 2e pilier. Edition 2015

Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs-vie dans. le 2e pilier. Edition 2015 Les milliards perdus Les bénéfices des assureurs-vie dans le 2e pilier Edition 2015 Matthias Kuert Killer Responsable politique sociale kuert@travailsuisse.ch Berne, octobre 2015. Voici comment les fonds

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DE TRAVAIL ET POUR LES BESOINS DU SERVICE. DISPOSITIONS A PRENDRE EN MATIERE D'ASSURANCE

NOTE DE SERVICE DE TRAVAIL ET POUR LES BESOINS DU SERVICE. DISPOSITIONS A PRENDRE EN MATIERE D'ASSURANCE Réf. : DH/620 Date : 30/12/98 Article n B Manuel de gestion du personnel HORS STATUT TRANSPORT - IK - MISSIONS NOTE DE SERVICE OBJET : UTILISATION DE VOITURES PERSONNELLES POUR LES TRAJETS DOMICILE-LIEU

Plus en détail

RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES TARIFICATION DES RISQUES ACTUARIAT

RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES TARIFICATION DES RISQUES ACTUARIAT RECUEIL DE TEXTES LEGISLATIFS ET REGLEMENTAIRES TARIFICATION DES RISQUES ET ACTUARIAT SOMMAIRE A. TEXTES RELATIFS A LA TARIFICATION DES RISQUES... 3 1. Ordonnance n 95-07 modifiée et complétée :... 4 2.

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) pour les assurances collectives sur la vie hors de la prévoyance professionnelle

Conditions générales d assurance (CGA) pour les assurances collectives sur la vie hors de la prévoyance professionnelle Conditions générales d assurance (CGA) pour les assurances collectives sur la vie hors de la prévoyance professionnelle (Branche d assurance A3.4 selon l annexe 1 de l ordonnance sur la surveillance, OS)

Plus en détail

Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales):

Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales): Montants assurés R.C. Exploitation: a. Dommage corporel: 2.500.000-EUR b. Dommage matériel: 250.000-EUR Responsabilité professionnelle Agence de Voyages (garanties légales): a. Dommage corporel: 2.500.000-EUR

Plus en détail

«Sur la voie d une protection harmonisée des victimes en Europe»

«Sur la voie d une protection harmonisée des victimes en Europe» «Sur la voie d une protection harmonisée des victimes en Europe» ou en d autres termes, «Consensus européen sur la protection des victimes et son extension au changement de millénaire» A. Accord de Strasbourg

Plus en détail

COMPAGNIES D ASSURANCE FUNÉRAIRE

COMPAGNIES D ASSURANCE FUNÉRAIRE COMPAGNIES D ASSURANCE FUNÉRAIRE GUIDE POUR LA PRÉPARATION ET LA PRÉSENTATION DE L ÉTAT ANNUEL ET INTERMÉDIAIRE (FORMULAIRE QUÉBEC S-20) ET DU RAPPORT DE L ACTUAIRE (Révisé décembre 2014) Table des matières

Plus en détail

Par la présente et conformément à notre règlement interne, je me permets de poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre des Finances.

Par la présente et conformément à notre règlement interne, je me permets de poser une question parlementaire à Monsieur le Ministre des Finances. groupe d el '. parlementaire, grel1g Monsieur ;~E~lAMBRE DES DEPUTES 1, Entrée le: 1... ~~\t~lj~ le Président, 28 oe. 11 --Z120 Monsieur Laurent Mosar Président de la Chambre des Député-e-s Luxembourg

Plus en détail