GLOSSAIRE. Aperto libro

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "GLOSSAIRE. Aperto libro"

Transcription

1 GLOSSAIRE Aperto libro 1089

2 1090

3 GLOSSAIRE Acide désoxyribonucléique ou ADN (angl. DNA) : dimère constitué de deux brins hélicoïdaux composés de nucléotides dont les bases azotées sont la thymine, l adénine, la guanine et la cytosine. Support chimique de l hérédité. Acide ribonucléique ou ARN (angl. RNA) : monomère de nucléotides dans lesquels la thymine est remplacée par l uracile. Agrégation familiale de cancer (forme familiale de cancer): développement de cancers chez des apparentés dû à des facteurs environnementaux, génétiques ou au hasard. Allèles: versions alternatives d un même gène différant par leur séquence nucléotidique. Par extension désigne les variantes de l ADN en un même locus (polymorphisme). Altérations génétiques somatiques: concernent des cellules non germinales. Amorce (angl. primer) : séquence courte naturellement présente au cours de la réplication de l ADN sous la forme d oligonucléotides artificiellement synthétisés qui servent à amorcer la synthèse d une copie complémentaire d ADN. Ces amorces ont une séquence complémentaire de celle des deux extrémités de la séquence d intérêt au cours de la PCR. Amplification génique : multiplication sélective d un même gène, sans amplification d autres gènes Aneusomie : Anomalie de structure d un chromosome, avec perte ou gain de matériel génétique. Autosomal : se dit des chromosomes non sexuels. Autosome: chromosome non sexuel. BAC (bacterial artificial chromosomes) : vecteurs dérivés du plasmide F, pour des fragments allant jusqu à 150 kpb. Ils présentent tous les avantages des vecteurs bactériens et leur présence dans la bactérie sous forme d une copie unique limite les phénomènes de recombinaison Bactériophage : virus infectant spécifiquement les bactéries, utilisés comme vecteurs. Cadre de lecture ouvert : (angl. Open Reading Frame : ORF) enchaînement de triplets, codant pour un peptide, et ne renfermant pas de codon stop. Cadre de lecture : enchaînement de triplets nucléotidiques pouvant coder pour un peptide. Carte du génome : localisation des gènes (locus) sur les chromosomes Caryotype : ensemble des chromosomes (23 paires chez l homme). Carte établie en routine, après coloration et à un moment donné du cycle cellulaire, pour détecter des anomalies chromosomiques. Cas-index : propositus ou proposant Centi-Morgan (cm): unité de distance génétique équivalant à une probabilité de recombinaison de 1% par méiose. Chimère : individu ou tissu composé de deux populations cellulaires de génotype différent, provenant de deux zygotes différents. Chromatine : mélange d ADN et de protéines liées à l ADN, situé dans le noyau cellulaire. Chromosome : structure nucléaire visible lors de la mitose et contenant les informations génétiques. Les chromosomes sont formés de deux bras identiques, les chromatides, réunis par un centromère. 1091

4 Cis-régulation : régulation ADN-ADN, effectuée par les séquences amplificatrices de l activité du promoteur sur la transcription. Clonage moléculaire: opération permettant l amplification et la purification de séquences d ADN préalablement recombinées à un vecteur approprié. Code génétique : il est formé par un ensemble de trois bases, ou triplet ou codon, spécifiques d un acide aminé. Plusieurs triplets codent parfois pour le même acide aminé. Codon : triplet constituant le code génétique, certains ne codent pour aucun acide aminé : codons stop, par exemple. Complémentaire : un ADN complémentaire, ou ADNc, (angl. cdna) est la copie par transcription inverse des ARNm d un tissu, il ne représente que les ADN exprimés dans ce tissu. On dit qu une séquence ADN ou ARN est complémentaire lorsqu elle répond au règles de l appariement. Par exemple, une séquence AG est complémentaire d une séquence TC. Deux gènes sont dits complémentaires, s ils sont non alléliques et se complémentent l un l autre. Dan le cas d une complémentarité dominante, les allèles dominants d un ou plusieurs gènes sont requis pour l expression d un trait donné. Ici, l anglais dit complémentarité et le français complémentation. C-onc : proto-oncogène, oncogène codant pour des oncoprotéines non transformantes. Conseil génétique en cancérologie: démarche médicale visant à rechercher une prédisposition génétique chez des individus atteints ou sains, en cas de formes familiales de cancer, dans le but d effectuer un dépistage clinique chez les sujets à risque. Construction génique : recombinaison d un promoteur et de la partie codante d un gène, utilisée dans la technologie transgénique ou dans les transferts géniques. Contig (angl. Contiguous sequence) : segment d ADN constitué de séquences nucléotidiques chevauchantes. Cosmide: plasmide possédant le site COS du bactériophage lambda nécessaire à l encapsidation. Un cosmide ne permet de cloner que des fragments d ADN de grande taille (jusqu à 45 kb). Criblage : technique utilisée pour étudier une banque d ADN constituée de bactéries ayant incorporé un vecteur recombinant. Crossing-over : phénomène se produisant pendant la méiose, lors de la prophase 1. Les chromatides des deux chromosomes homologues s accolent en synapse, forment des chiasmas et échangent des fragments. C est l un des principaux responsables du brassage génétique. Cycle cellulaire : ensemble des opérations qui conduisent à la division cellulaire et comprenant cinq phases : G1, S, G2, M et G0. Délétion: perte d une ou plusieurs paires de bases consécutives. Dépistage génétique: recherche d une prédisposition génétique à une maladie à caractère héréditaire. (Voir aussi Conseil génétique en cancérologie ). Déséquilibre de liaison : a lieu lorsque deux allèles correspondant à deux locus distincts sont plus souvent associés l un à l autre que ne le voudrait le simple hasard, généralement parce qu ils se trouvent très proches l un de l autre et rarement dissociés lors du crossing-over. Diploïde : jeu de chromosomes en double exemplaire (pour les chromosomes autosomaux) et où figurent deux chromosomes sexuels, par opposition à haploïde. Disomie uniparentale : situation dans laquelle les deux chromosomes constituant une paire chromosomique proviennent d un seul des parents. Dominant : allèle ou mutation qui code pour un phénotype s exprimant chez les hétérozygotes. Contraire de récessif. 1092

5 Duplication : dédoublement des deux brins d ADN. Cette opération n est pas symétrique et se complète d une réparation des erreurs de réplication. Dysmorphie : Anomalie morphologique Enzyme de restriction : endonucléase d origine bactérienne, disponible commercialement, qui clive des séquences nucléotidiques à des endroits précis. Elle peut être palindromique pour les deux brins de l ADN. Epigénétique: fait référence à l activation du génome, mais non à son architecture ou à sa séquence. Epissage : étape de la maturation d un ARN au cours de laquelle les introns sont excisés et les exons raboutés ; l ARN messager devient plus petit. EST (Expressed Sequence Tag) est une partie de l ARNm spécifique d un gène. Il est généralement identifié par séquençage partiel d un ADN complémentaire isolé à partir d une banque d ADNc établi à partir de tissu. Etude de liaison génétique: étude familiale determinant les génotypes de différents individus atteints et sains, à la recherche d une liaison génétique entre un marqueur chromosomique et un gène de prédisposition. Une étude de liaison dite au hasard porte sur des marqueurs chromosomiques répartis sur tout le génome. Etude de ségrégation familiale: étude génétique dont le but est de rechercher une transmission génétique à la maladie étudiée, et lorsqu elle existe, d en déterminer le type. Eucaryote : organisme constitué de cellules dont le noyau est limité par une membrane. Euchromatine : chromosomes ou segments chromosomiques non individualisés dans les cellules en iterphase. Excision : étape de la maturation des ARNm nucléaires. C est l étape au cours de laquelle les ARN nucléaires se débarrassent des introns. Exon : séquence nucléotidique provenant d un gène et transcrite en ARN nucléaire. La majeure partie des exons sont également traduits en protéines, mais il existe une portion amont du premier exon et aval du dernier exon qui n est pas traduite. Fragments d Okazaki : courtes séquences nucléotidiques synthétisées lors de la réplication discontinue d un des brins de l ADN. Fréquence allélique : fréquence d allèle donné par rapport à l ensemble des allèles existant dans la population, pour un gène déterminé. Gamète : spermatozoïde ou ovocyte. Gène candidat: gène dont on peut penser qu il est impliqué dans une pathologie à gène encore inconnu, ou encore gène situé au niveau d un locus morbide et dont il reste à prouver que c est bien le gène recherché. Gène de prédisposition: gène porteur d une anomalie constitutionnelle prédisposant à la survenue d une maladie. Gène suppresseur de tumeur: gène dont l inactivation entraine le développement du processus cancéreux. Ils sont impliqués dans la prédisposition génétique au cancer. Gène : ensemble de séquences nucléotidiques, mal délimité, contenant toute l information nécessaire à la transcription d un ARNm. Cet ensemble comprend essentiellement deux parties : celle qui contient le code génétique proprement dit et la portion, située en amont, en 5, dite régulatrice. Un gène code soit pour une séquence d acides aminés soit pour un ARN. Génome : ensemble du matériel génétique d une cellule ou d un individu. Génotype: constitution génétique d un individu pour un locus chromosomique donné. Germinal (cellules germinales) : gamètes et surtout leurs précurseurs. Gonosome : chromosome sexuel (responsable de la détermination génétique du sexe) 1093

6 Haploïde : cellule, comme les gamètes, dont les chromosomes sont en un exemplaire. Haplotype : combinaison d allèles différents proches les uns des autres sur un même chromosome. Hétérochromatine : chromosomes ou segments chromosomiques visibles pendant la fin de la télophase, l interphase et le début de la prophase de la mitose. Hétérogénéité génétique : deux ou plusieurs génotypes s expriment par le même phénotype. Hétérozygotie: état selon lequel 2 locus homologues sont occupés par 2 allèles différents. Informativité d une famille: caractéristique en rapport avec: 1) le nombre de méioses potentielles à étudier lors d une étude de liaison génétique (fonction de la taille des fratries), 2) le nombre de sujets atteints. L informativité est d autant plus forte que les fratries sont grandes, et que le nombre d individus atteints est élevé. Insert : séquence nucléotidique, généralement un gène ou un fragment de gène, que l on insère dans un vecteur pour former un recombinant, pour l amplifier. Intron : séquence nucléotidique d un gène située entre les exons, transcrite en ARN nucléaire, éliminée lors de la maturation par excision, n est jamais traduite. N existe que chez les eucaryotes. Isochromosome : chromosome constitué de deux bras identiques long ou court. Il résulte de la perte d un bras chromosomique et de la duplication du bras restant. Isolat génétique : population d effectif faible n ayant que peu d échanges génétiques avec l extérieur en raison d un isolement géographique ou social. Locus chromosomique: emplacement d un gène ou d une séquence d ADN sur un chromosome. Lod score : résultats obtenus par une méthode d analyse statistique. Cette méthode analyse la probabilité de liaison de deux loci différents (un marqueur de polymorphisme), c est-à-dire celle d être transmis en même temps sur un même recombinant. Le lod score est le logarithme décimal de la probabilité de liaison : un lod score supérieur à +3 indique une liaison quasi certaine (à 1000 contre 1). Marqueur génétique (chromosomique): tout élément donnant une information topographique car localisé sur le génome, transmis selon les lois de Mendel, et existant sous plusieurs formes ou allèles. Marqueur microsatellite: type de marqueur chromosomique constitué par des segments d ADN contenant des répétitions en tandem de courts motifs di, tri, ou tetra-nucléotidiques. Ils ont la particularité d être très nombreux, dispersés sur tout le génome, et d être le siège de variations à l origine de polymorphismes multialléliques très informatifs. Matrice (angl. template) : modèle sur lequel s effectue la copie d ADN, d ARN ou même de la protéine. On dit qu un ARNm se synthétise à partir d une matrice ADN. Maturation : ensemble des opérations qui transforment le premier transcrit nucléaire en ARNm mature exportable dans le cytoplasme. Méiose : division particulière des cellules germinales, transformant une cellule 2n en cellules n. Mésologique: en rapport avec le milieu extérieur ou environnement dans lequel évolue un être vivant et avec lequel il interfère. Mitose : division cellulaire survenant dans les cellules somatiques. Morgan, M : unité de mesure en génétique. Une distance de 1 cm entre deux locus signifie que le risque de recombinaison entre ces deux locus, lors de la transmission du chromosome du parent à l enfant, est très faible, de l ordre de 1 %. Le M a un équivalent physique, le nombre de paires de base, mais ce n est qu un équivalent, pas une identité. Mosaïque : tissus ou individus constitués de cellules génétiquement différentes, bien que issue d un même zygote. 1094

7 Mutation: toute modification de la séquence d ADN. Nucléoside : liaison d une base purique ou pyrimidique et d un sucre (ribose ou désoxyribose) Nucléosome : unité de base de la chromatine, comprenant ADN et histones, qui permet de compacter l ADN dans le noyau. Nucléotide : unité constituant l ADN et l ARN et composée d une base (purique ou pyrimidique), d un sucre (ribose ou désoxyribose)et d un acide phosphorique. Oligonucléotide : séquence courte d une vingtaine de nucléotides. L usage réserve ce terme à des séquences réalisées artificiellement par synthèse, disponibles commercialement. Oncogène: gène exerçant à l état normal un contrôle positif sur la prolifération cellulaire (alors appelé protooncogène), et capable d induire le phénotype cancéreux chez une cellule, à la suite de modifications qualitatives ou quantitatives. PAC (Phage-derived artificial chromosome) : vecteur dérivé du vecteur du bactériophage P1, pour des fragments allant jusqu à 150 kpb. PCR ou polymerase chain reaction : technique d amplification d une séquence nucléotidique basée sur le principe de réplication de l ADN. Pénétrance: pourcentage des sujets porteurs d un gène de prédisposition et exprimant la maladie. Perte d hétérozygotie (ou L.O.H. pour Loss Of Heterozygosity): perte d un allèle, mise en évidence par comparaison des ADN constitutionnels et tumoraux d un sujet au niveau d un locus. Ce type d anomalie génétique acquise évoque l existence d un gène suppresseur au locus étudié. Phénocopie : phénotype du à une cause non héréditaire imitant un phénotype d origine génétique. Phénotype: manifestation apparente de la constitution du génome (génotype), sous forme d un trait morphologique, d un syndrome clinique, d une propriété physiologique ou d une variation qualitative ou quantitative d une protéine (produit final du gène considéré). Plasmide : séquence d ADN bactérien circulaire capable de se répliquer tout seul, disponible dans le commerce avec des séquences et surtout des sites de restriction connus. On utilise les plasmides comme vecteurs. Polygénique : se dit d un caractère ou d un mode transmission de l hérédité sous la dépendance de plusieurs gènes. Polymorphisme génétique : La présence dans une population d au moins deux phénotypes alternatifs, génétiquement déterminés par différents allèles, définit le polymorphisme génétique, l allèle le plus rare ne peut s y maintenir que grâce à des mutations répétées. Un locus est dit polymorphe si le ou les allèles rares y ont un fréquence au moins égale à 1% et si par conséquent, l hétérozygotie pour cet allèle se produit avec une fréquence d au moins 2%. Polymorphisme phénotypique : L homme présente un polymorphisme phénotypique pour de nombreux caractères. Ce polymorphisme résulte de l adaptation humaine aux conditions climatiques et géographiques, au cours de l évolution. Le polymorphisme est neutre si la présence ou l absence d un allèle donné ne signifie pas un avantage ou un désavantage sélectif. On s accorde donc généralement pour dire que l homme constitue une seule espèce avec un polymorphisme génétique très varié et une multitude de populations men - déliennes. Polyploïde : cellules et tissus ou individus caractérisés par la présence de plus de deux jeux de chromosomes. Procaryote : organisme dépourvu de noyau cellulaire. Pseudogène : séquence nucléotidique ayant beaucoup d homologies avec un gène existant, mais qui ne code pas pour une protéine ; vestige ancestral d une recombinaison imparfaite. 1095

8 Récessif : par opposition à dominant, se dit d un allèle ou d une mutation qui code pour un phénotype qui ne s exprime pas chez les hétérozygotes, mais seulement chez un sujet homozygote. Recombinaison (fraction de) : nombre de recombinaison effectuées/nombre de méioses (c est-à-dire de gamètes transmis). Recombinaison méiotique: réassortiment de séquences d ADN sur un même chromosome, à la suite d un échange de matériel avec son homologue au cours de la méiose. Recombinaison : construction d ADN obtenue en fusionnant artificiellement des séquences qui ne sont normalement pas contiguës. Se dit de l ensemble des techniques utilisées pour fusionner des séquences ADN in vitro avant de les réinjecter in vivo (transferts géniques). In vivo, se dit du réassortissement génétique obtenu au cours de la méiose après crossing-over. Recombinant : chromosome obtenu après crossing-over. Ribozyme : ARN possédant une activité enzymatique de type nucléase, transférase et polymérase. Satellite : mini ou microsatellites, polymorphisme de répétition le plus fréquent, ce sont des séquences répétées en tandem. Ségrégation : transmission. Exemple, on peut suivre la ségrégation d un locus morbide au sein d une famille atteinte. Séquence nucléotidique : fragment d ADN ou d ARN. Somatique: se rapportant aux cellules non germinales. Southern : P. Southern est un scientifique qui a eu le premier l idée de faire migrer l ADN après coupure, de transférer les fragments sur une membrane et de les hybrider avec une sonde radioactive pour les identifier. Structure d une protéine : structure primaire : arrangement linéaire en chaîne des acides aminés selon le code génétique, la structure primaire d une protéine se déduit du code génétique (synonyme : séquence d acides aminés). Structure secondaire : enroulements de la chaîne sur elle-même, par exemple en formant des hélices, 1 er élément de la structure spatiale. Structure tertiaire : arrangement spatial global de la protéine, cet arrangement est maintenu par divers types de liaisons : hydrogène, hydrophobe, forces de Van Der Waals. Structure quaternaire : arrangements spatiaux des diverses sous-unités composant la molécule (par exemple les sous-unités des immunoglobulines). Traduction (angl. translation) : formation d une protéine dans le cytoplasme sur le modèle donné par l ARNm. Nécessite des facteurs de traduction et des ribosomes. Trait (angl. trait) : terme qui qualifie l élément caractéristique du nouveau phénotype : la tension artérielle sera par exemple le trait étudié dans les études génétiques de l hypertension artérielle. Transcription : formation d un ARNm nucléaire ou transcrit primaire à partir du modèle fourni par les exons d un gène et en utilisant le procédé d appariement des bases. Transcrit : produit par la transcription, synonyme d ARN messager, peut qualifier l ARNm nucléaire ou l ARNm mature. Comprend des séquences non codantes. Transduction : transfert de gènes d une cellule à d autres par l intermédiaire de virus. Transfection : insertion d un fragment d ADN dans des cellules vivantes. Transformant : en génétique, ce terme est restrictif, capable de transformer une cellule normale en cellule cancéreuse. Translocation : modification de structure d un chromosome avec déplacement d un fragment chromosomique soit à l intérieur du même chromosome soit sur un autre chromosome homologue ou non homologue. 1096

9 Trans-régulation : une régulation en trans est le fait d un facteur de transcription, qui est une protéine, qui inter-réagit avec une séquence ADN nucléotidique située en amont du gène, en 5, et qui régule la transcription (voir cis-régulation). Triplet : séquence formée de trois nucléotides, constituant un codon et servant à la synthèse d un acide aminé. Vecteur : ADN capable de se répliquer dans la cellule hôte. Sa carte de restriction est connue, ce qui permet d y introduire des fragments ADN d intérêt que l on souhaite par exemple amplifier. V-onc : oncogène viral. YAC (yeast artificial chromosome) : vecteurs de levures pour cloner des fragments d ADN de l ordre de 2000 kpb. Pour être dupliqué et transmis aux cellules filles lors des divisions cellulaires, un chromosome doit contenir un centromère, des séquences télomériques à ses extrémités et des origines de réplications. Un YAC contient ces différents éléments et en plus des gènes de sélection et des sites de clonage 1097

10 1098

De la biologie molécualire à la génomique

De la biologie molécualire à la génomique De la biologie molécualire à la génomique Pierre Neuvial École Nationale de la Statistique et de l Administration Économique Méthodes statistiques pour la biologie Plan du cours 1 Introduction à la biologie

Plus en détail

Professeur Joël LUNARDI

Professeur Joël LUNARDI Biochimie - Biologie moléculaire Chapitre 9 : Applications médicales Professeur Joël LUNARDI MED@TICE PCEM1 - Année 2006/2007 Faculté de Médecine de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 9. APPLICATIONS

Plus en détail

Biologie Moléculaire et Organismes Modèles

Biologie Moléculaire et Organismes Modèles Biologie Moléculaire et Organismes Modèles Sami Khuri Department of Computer Science San José State University khuri@cs.sjsu.edu Usine de Protéines Les protéines sont responsables de la plupart des fonctions

Plus en détail

LES MARQUEURS MOLECULAIRES

LES MARQUEURS MOLECULAIRES LES MARQUEURS MOLECULAIRES Il y a différents types de marqueurs : o Les caractères phénotypiques : limités, observations sur l arbre entier et sur différentes années o Les marqueurs biochimiques o Les

Plus en détail

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE

LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE LE GÉNIE GÉNÉTIQUE ET LA BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Plan Introduction I - Qu est ce Que le génie génétique? II - Quels sont les outils du génie génétique? II.1- Les Enzymes II.1.1- Enzymes de restriction II.1.2-

Plus en détail

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE

CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE CHAPITRE III : LE NOYAU INTERPHASIQUE ET LE CYCLE CELLULAIRE III.1 LE NOYAU INTERPHASIQUE III.1. 1 STRUCTURE L organite le plus proéminent de la cellule est le noyau. Il est le centre vital de la cellule.

Plus en détail

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn.

L'ADN peut être copié au travers des générations cellulaires successives de manière fidèle, c'est la réplication de l'adn. 24/09/2014 REBOUL Nicolas L2 CR : Hamza BERGUIGUA Génétique Médicale Dr Martin KRAHN 8 pages Introduction à la Génétique Médicale : Les champs de la Génétique Médicale, La place de la Génétique Médicale

Plus en détail

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5)

I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) I. Histoire de la biologie moléculaire (Q1 à Q5) Q1. Concernant les premières lois sur l hérédité : Elles ont été établies grâce à des expériences menées sur la drosophile (Drosophila melanogaster). Elles

Plus en détail

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES

CHAPITRE 3 LA SYNTHESE DES PROTEINES CHAITRE 3 LA SYNTHESE DES ROTEINES On sait qu un gène détient dans sa séquence nucléotidique, l information permettant la synthèse d un polypeptide. Ce dernier caractérisé par sa séquence d acides aminés

Plus en détail

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition

Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Acide aminé (AA) Quelques termes-clef de biologie moléculaire et leur définition Isabelle Quinkal INRIA Rhône-Alpes Septembre 2003 Petite molécule dont l enchaînement compose les protéines - on dit qu

Plus en détail

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative

Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative Master 1 Bactério 10/01/09 8h30-10h30 RT : Stéphanie Ripert-Bernusset RL: Benjamin de Sainte Marie Structure des génomes bactériens / systèmes de mutagénèse / génomique comparative PLAN DU COURS : I- GENOME

Plus en détail

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB

TP BC : ADN recombinant BCPST1, ENCPB TP BC : principe et analyse de résultats des technologies de l ADN recombinant = clonage moléculaire = génie génétique Sources des illustrations : Analyse génétique moderne, Griffith et al., De Boeck,

Plus en détail

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome

Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Mercredi 23 Octobre LECLERCQ Barbara L2 GM Pr Krahn 10 pages Principe des études moléculaires en génétique médicale Méthodes d analyse des microlésions du génome Plan A. Introduction B. Techniques courantes

Plus en détail

Chapitre 1. Histoire de la biologie moléculaire

Chapitre 1. Histoire de la biologie moléculaire Chapitre 1. Histoire de la biologie moléculaire 1. L idée que les caractères observables (le phénotype) d un individu puissent se transmettre de génération en génération par des «unités» héritées (le génotype)

Plus en détail

Biologie moléculaire et Génie génétique

Biologie moléculaire et Génie génétique Module 1 : Biologie moléculaire et Génie génétique Section 1 : STRUCTURES ET FONCTIONS DES ACIDES NUCLEIQUES Plutôt que de rechercher l'exhaustivité, on s'attachera à la clarification et la structuration

Plus en détail

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques.

L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Introduction : L'apport de l'étude des génomes : les innovations génétiques. Au sein du vivant, les espèces se différencient les unes des autres par l existence de gènes différents. Au sein d une espèce,

Plus en détail

Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain

Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain Chapitre 1 Structure et diversité du génome humain I. Préambule Le projet de séquençage du génome humain est certainement, après la conquête de la lune, l une des aventures humaines récentes les plus passionnantes

Plus en détail

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS

PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS PRINCIPES DE BASES DE L ANALYSE DES CHROMOSOMES HUMAINS Dr Sylvie Taviaux Laboratoire de cytogénétique Hôpital Arnaud de Villeneuve CHU Montpellier S-taviaux@chu-montpellier.fr Septembre 2014 PRINCIPES

Plus en détail

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype.

Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Chapitre 2. La synthèse protéique : la relation entre le génotype et le phénotype. Les maladies génétiques comme la drépanocytose ou l'albinisme sont liées à des modifications du génotype des individus

Plus en détail

CHAPITRE A BASES GENETIQUES

CHAPITRE A BASES GENETIQUES CHAPITRE A BASES GENETIQUES TOUT CE QUE VOUS AVEZ TOUJOURS VOULU SAVOIR SUR LA GÉNÉTIQUE..SANS JAMAIS AVOIR OSÉ LE DEMANDER Nos séquences d ADN se perdent dans la nuit des temps ce qui compte le plus :

Plus en détail

Ingénierie des protéines

Ingénierie des protéines Ingénierie des protéines Stéphane Delbecq EA 4558 Vaccination antiparasitaire Laboratoire de Biologie Cellulaire et Moléculaire Faculté de Pharmacie - Montpellier Rappel: transcription et traduction Universalité

Plus en détail

Génome humain Polymorphismes Marqueurs génétiques. Dr Chrystelle COLAS Département de Génétique GH Pitié Salpêtrière.

Génome humain Polymorphismes Marqueurs génétiques. Dr Chrystelle COLAS Département de Génétique GH Pitié Salpêtrière. Génome humain Polymorphismes Marqueurs génétiques Dr Chrystelle COLAS Département de Génétique GH Pitié Salpêtrière Génome humain Génome Humain () Homme Cellules Noyaux 46 Chromosomes Protéines Gènes ADN

Plus en détail

Le noyau interphasique

Le noyau interphasique Chapitre 1 Le noyau interphasique COURS 1.1 Généralités Certaines cellules ne possèdent pas de noyau : ce sont les procaryotes. Les autres, les eucaryotes, possèdent un noyau. Le reste de la cellule (à

Plus en détail

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes.

Epigénétique. «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Epigénétique Introduction «pourquoi toutes les cellules d'un organisme ne sont-elles pas identiques» Alors qu elles ont toutes les mêmes gènes. Deux périodes successives récentes dans l étude des génomes

Plus en détail

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16.

1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. 13. 14. 15. 16. 1. Indiquer ce qu est un gène. 2. Décrire la structure de la molécule d ADN. 3. Indiquer ce que sont les allèles d un gène. 4. Indiquer ce qu est le génotype. 5. Indiquer ce qu est le phénotype. 6. Citer

Plus en détail

Organisation générale du noyau

Organisation générale du noyau Organisation générale du noyau L enveloppe nucléaire Le nucléoplasme A. Ait Chaoui Références www.sciencebio.com/facbio/biocell juin 2009 Biologie cellulaire. Des molécules aux organismes. Jean-Claud Callen.

Plus en détail

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique

Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Chapitre 1 La révolution des sciences de la vie par la génétique Variation génétique de la couleur des grains de maïs. Chaque grain représente un individu de constitution génétique distincte. La sélection

Plus en détail

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale

Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes. Injection d ADN étranger dans une cellule animale Chapitre 10 L isolement et la manipulation de gènes Injection d ADN étranger dans une cellule animale Comment amplifier un gène d intérêt? Amplification in vivo à l aide du clonage d ADN L ensemble formé

Plus en détail

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions

VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES. A. Définitions VI. L APPORT DES MARQUEURS MOLECULAIRES Comme nous l avons vu précédemment, l étude des caractères quantitatifs est fondée sur l analyse statistique des performances mesurées des individus. Il en est de

Plus en détail

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant

LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT. THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant LEXIQUE DU COURS DE 2NDE SVT THEME : Cellule, Adn et Unité du vivant Remarque préliminaire : ce lexique n'a pas la prétention ni l'objectif d'être encyclopédique ou exhaustif sur le thème. Il est très

Plus en détail

Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012

Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012 Sélectionner les propositions exactes Université Bordeaux Segalen - PACES 2011-2012 ED UE9s Mars 2012 QCM 1. La température de fusion (Tm) d une molécule d ADN : A. est mise en évidence par l augmentation

Plus en détail

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique

1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique Chapitre 1 Génétique et évolution 1.1 Le brassage génétique et la diversité génétique La reproduction sexuée permet, chez les espèces qui la pratiquent, d obtenir une variété de descendants qui seront

Plus en détail

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE

Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Chapitre 2 : MEIOSE ET FECONDATION : STABILITE ET BRASSAGE GENETIQUE DE L ESPECE Introduction : Tous les individus d une même espèce sont caractérisés par un ensemble de gènes qui sont transmis de génération

Plus en détail

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine

Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine Cours de Biologie Moléculaire L2S3 Structure de l ADN Organisation des génomes 2ème cours (1h30) Les propriétés physicochimiques de l ADN Structure des génomes La chromatine L ADN est chargé négativement

Plus en détail

Les outils du génie génétique.

Les outils du génie génétique. Les outils du génie génétique. I\ Les enzymes. On va se servir des enzymes pour couper, coller et synthétiser des acides nucléiques. A\ Les polymérases. Toutes les polymérases agissent de 5 vers 3. En

Plus en détail

Dr BOGGIO La génétique 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO La génétique 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 1 Dr BOGGIO La génétique 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 14 Les chromosomes sont constitués d ADN. Les gènes sont des segments d ADN. Ils renferment

Plus en détail

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères.

Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Leçon 1 : Les caractères d un individu Date : Chaque être humain possède de nombreux caractères. Certains caractères sont communs à tous les individus de notre espèce et permettent de nous distinguer des

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 4 - SVT DATE SEQUENCE lundi 12 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Lundi 12 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Eléments primordiaux de biologie moléculaire

Eléments primordiaux de biologie moléculaire Eléments primordiaux de biologie moléculaire Pourquoi s intéresser au matériel génétique? Base de l information génétique Tissu Cellule Noyau Organisme entier Lieu où est localisé l ADN Mol d ADN qui est

Plus en détail

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin.

INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I. La transfection. Responsable : Valérie Chopin. INVESTIGATIONS TECHNIQUES EN PHYSIOPATHOLOGIE CELLULAIRE ET MOLECULAIRE Partie I La transfection Responsable : Valérie Chopin LBH semestre 6 Faculté des Sciences Laboratoire de Physiologie Cellulaire et

Plus en détail

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE

THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE THEME 1 A EXPRESSION, STABILITE ET VARIATION DU PATRIMOINE GENETIQUE CHAPITRE 3 L EXPRESSION DU PATRIMOINE GENETIQUE I. LA RELATION GENES-PROTEINES Les protéines interviennent dans le fonctionnement d

Plus en détail

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE

PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE PRINCIPALES TECHNIQUES UTILISEES EN GENOMIQUE Définitions généralités Quelques chiffres 46 chromosomes 22 paires d autosomes (n=44) 1 paire de gonosomes (n=2) : XX/F et XY/H 300 bandes cytogénétiques =

Plus en détail

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire.

Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. Séance 5. Chapitre 4 : LA BIOLOGIE MOLECULAIRE ET SES APPLICATIONS I/ Les outils de la génétique moléculaire. Voir en annexe, un tableau résumant toutes les techniques de la génétique moléculaire. 1. Découverte

Plus en détail

Caryotype humain : Technique - Indications

Caryotype humain : Technique - Indications Caryotype humain : Technique - Indications Collège National des Enseignants et Praticiens de Génétique Médicale Dr Cédric Le Caignec Service de génétique médicale, CHU Nantes, France Date de création du

Plus en détail

Structure de l'adn & Polymorphisme

Structure de l'adn & Polymorphisme UNIVERSITE D ALGER Faculté de Médecine et de Médecine Dentaire ZIANIA (Château Neuf) Structure de l'adn & Polymorphisme COURS DE GENETIQUE -2014-2015- L ADN : l acide désoxyribonucléique L ADN est: Un

Plus en détail

L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie

L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie L hyperméthylation des gènes suppresseurs de tumeur comme marqueur en cancérologie Florence de Fraipont UF Cancérologie Biologique et Biothérapie, pôle de Biologie, CHU Grenoble Définitions Méthodes d

Plus en détail

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation

Lettres: A, T, G, C. Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine). Ponctuation 2- Les molécules d ADN constituent le génome 2-1 La séquence d ADN représente l information génétique Lettres: A, T, G, C Mots: à 3 lettres (codons) Phrase: gène (information pour synthétiser une protéine).

Plus en détail

CHAPITRE III: Le Clonage

CHAPITRE III: Le Clonage BIOLOGIE MOLECULAIRE CHAPITRE III: Le Clonage I) Définition: Cloner un fragment d'adn consiste à: isoler physiquement ce fragment. en augmenter le nombre de copie (cf: amplification) II) Principe: Le clonage

Plus en détail

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans

La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans La médecine personnalisée Daniel Locker Professeur honoraire Université Orléans Introduction En 1992, l introduction d'un anticorps monoclonal, l herceptine, pour le traitement du cancer du sein a donné

Plus en détail

Génétique. Compléments au cours de 3 ème.

Génétique. Compléments au cours de 3 ème. Génétique Compléments au cours de 3 ème. Plan: Le codage de l information génétique. L utilisation de la génétique. Les limites actuelles de la génétique. Le codage de l information génétique. La structure

Plus en détail

FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE

FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE FLUX D INFORMATION GÉNÉTIQUE 2 MÉCANISME GÉNÉRAL DE LA TRANSCRIPTION La transcription est une biosynthèse d ARN qui repose, comme celle de l ADN, sur la complémentarité des bases. Ce processus présente

Plus en détail

REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES.

REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES. REGULATION DE L EXPRESSION DES GENES. Modification épigénétiques : viennent s ajouter à la séquence nucléotidique. La séquence nucléotidique est transmise intacte de la cellule mère à la cellule fille.

Plus en détail

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA

POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA POPULATION D ADN COMPLEXE - ADN génomique ou - copie d ARNm = CDNA Amplification spécifique Détection spécifique Clonage dans des vecteurs Amplification in vitro PCR Hybridation moléculaire - hôte cellulaire

Plus en détail

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides.

Aujourd hui, il y a plus de consortium, ce qui permet des avancées plus rapides. GFMOM 20/01/2012 Cours 2 partie 2 T. Bourgeron II. LA CYTOGENETIQUE Nous allons étudier les anomalies chromosomiques des plus grossières aux plus fines. Ces anomalies peuvent être retrouvées dans la population

Plus en détail

Génétique et épigénétique

Génétique et épigénétique Le génome : avancées scientifiques et thérapeutiques et conséquences sociales The genome: scientific and therapeutic developments and social consequences 2002 Éditions scientifiques et médicales Elsevier

Plus en détail

Biologie Moléculaire & Génie Génétique. 6GT SG&SB FWB A.R. d Esneux Maître de Stage: Sylvie Bossrez Stagiaire: Pierre LECOCQ

Biologie Moléculaire & Génie Génétique. 6GT SG&SB FWB A.R. d Esneux Maître de Stage: Sylvie Bossrez Stagiaire: Pierre LECOCQ Biologie Moléculaire & Génie Génétique 6GT SG&SB FWB A.R. d sneux Maître de Stage: Sylvie Bossrez Stagiaire: Pierre LCOCQ 1 Introduction & Plan du cours N Les leçons proposées dans ce document s adressent

Plus en détail

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire

Méthodes d études. Chapitre 8 : Professeur Joël LUNARDI. UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Chapitre 8 : UE1 : Biochimie Biologie moléculaire Méthodes d études Professeur Joël LUNARDI Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Chapitre 8. 8. Méthodes

Plus en détail

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI

Digestion par les enzymes SalI et EcoRV. Digestion par les enzymes XhoI et SmaI 2 Digestion par les enzymes SalI et EcoRV Digestion par les enzymes XhoI et SmaI Klenow: sous-unité de l ADN Polymérase I d E. coli possédant une activité ADN polymérase 5-3 et une activité exonucléasique

Plus en détail

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines

Génie génétique. Définition : Outils nécessaires : Techniques utilisées : Application du génie génétique : - Production de protéines Génie génétique Définition : Ensemble de méthodes d investigation et d expérimentation sur les gènes. Outils nécessaires : ADN recombinant, enzyme de restriction, vecteur, banque ADNc, sonde nucléique...

Plus en détail

1.6 La division cellulaire

1.6 La division cellulaire 1.6 La division cellulaire Notions clé La mitose est la division du noyau en deux noyaux génétiquement identiques. Les chromosomes se condensent par super-enroulement durant la mitose. La cytocinèse se

Plus en détail

TD 3 : LA GÉNÉTIQUE. L Homme possède 46 chromosomes, soit 23 paires de chromosomes.

TD 3 : LA GÉNÉTIQUE. L Homme possède 46 chromosomes, soit 23 paires de chromosomes. TD 3 : LA GÉNÉTIQUE ADN : acide désoxyribonucléique. ARN : acide ribonucléique.! L ADN possède deux brins, l ARN un seul. Ils sont composés de nucléotides eux-même composés d une base azoté, d un sucre,

Plus en détail

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction

Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06. Correction Licence-Master Bioinformatique Contrôle continu 06/03/06 Correction -«Vraies» questions de cours -«fausses» questions de cours: questions pour voir si pouviez imaginer une réponse crédible qui n était

Plus en détail

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant?

Généticien (nne) : 2) Quels sont les types des protéines qui correspondent aux énoncés du tableau suivant? Généticien (nne) : Groupe : EXERCICES GÉNÉTIQUE LES PROTÉINES ET L ADN 1) Les gènes portent de l information. De quelle sorte d information s agit-il? Cette information représente la séquence des acides

Plus en détail

Quelques définitions

Quelques définitions Quelques définitions Sandrine Lagarrigue et Pascale Le Roy 1 Journée Technique SYSAAF La mise en œuvre des outils de la génomique : enjeux pour le SYSAAF et ses adhérents. 03 juin 2015. Rennes Le génome

Plus en détail

I- Organisation des génomes et structure des gènes 1- Le génome. 2- Organisation des génomes : structure, différents types de cas

I- Organisation des génomes et structure des gènes 1- Le génome. 2- Organisation des génomes : structure, différents types de cas Génétique La génétique est l étude de la nature, du fonctionnement, de la transmission, de l évolution, du matériel génétique (ADN) support de l hérédité. Comment l ADN est-il organisé dans le génome?

Plus en détail

Variabilité génétique et stabilité des espèces

Variabilité génétique et stabilité des espèces TP-TD 2 Variabilité génétique et stabilité des espèces Objectif et Compétences Faire preuve d'esprit logique et critique Analyser des documents Interpréter des observations Travail à faire : Sur une feuille

Plus en détail

Bases Structurales de l hérédité

Bases Structurales de l hérédité Bases Structurales de l hérédité I- La Génétique Partie de la biologie relative à l hérédité et à la variation. Unités héréditaires transmises d une génération à la suivante sont les gènes. Localisés le

Plus en détail

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT

Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT Cahier de texte de la classe 1 ère 3 - SVT DATE SEQUENCE jeudi 8 : revoir la fiche méthodologique «utiliser le microscope optique» (disponible sur le site du lycée) Jeudi 8 1 er contact avec les élèves.

Plus en détail

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre

Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Baccalauréat général Sciences de la vie et de la Terre Épreuve obligatoire série S Partie 1 (5 points) Thème 1-: Expression, stabilité, variation du patrimoine génétique. Sujet : On cherche à montrer,

Plus en détail

Bioinformatique dans l IUP

Bioinformatique dans l IUP Bioinformatique dans l IUP Intervenants Equipe Bioinfo (Laboratoire d Informatique Fondamentale de Lille) Cours : Jean-Stéphane Varré (jean-stephane.varre@lifl.fr) TD sur machine : Jean-Stéphane Varré,

Plus en détail

Sommaire. Première partie Les concepts de base

Sommaire. Première partie Les concepts de base Sommaire Préface à la troisième édition... Préface à la deuxième édition... Avant-propos à la troisième édition... Avant-propos à la deuxième édition... Avant-propos à la première édition... XV XVII XIX

Plus en détail

UE 2V311 - TD3-2015. Analyses de méioses, ségrégation et cartographie.

UE 2V311 - TD3-2015. Analyses de méioses, ségrégation et cartographie. Buts du TD : UE 2V311 - TD3-2015 Analyses de méioses, ségrégation et cartographie. - connaître la méiose et ses conséquences sur la transmission et la recombinaison de l information génétique à travers

Plus en détail

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire

Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire Approfondissement des connaissances en biologie moléculaire nicolas.glaichenhaus@unice.fr Master IADE Année 2013-2014 Plan du cours Rappels de biologie moléculaire et de biologie cellulaire Les molécules

Plus en détail

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes.

Examen de Mi-d'année. Exercice I: L albinisme et ses causes. Class: 3 ème. Secondaire (S.V.) Matière: Biologie Exercice I: L albinisme et ses causes. Examen de Mi-d'année Points: 20 pts. Durée: 180 min. (4.5 pts.) L albinisme résulte d un manque général de la pigmentation

Plus en détail

Chromosome et caryotype

Chromosome et caryotype Chromosome et caryotype Définition et généralités L étude du caryotype «classique» humain est l étude des chromosomes à un stade maximum de condensation (chromosomes mitotiques en métaphase). Caryotype

Plus en détail

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES

UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES ORIGINAL : anglais DATE : 21 octobre 2010 UNION INTERNATIONALE POUR LA PROTECTION DES OBTENTIONS VÉGÉTALES GENÈVE F DIRECTIVES CONCERNANT LES PROFILS D ADN : CHOIX DES MARQUEURS MOLECULAIRES ET CONSTRUCTION

Plus en détail

Le marquage moléculaire

Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire Le marquage moléculaire regroupe un ensemble de techniques révélant des différences de séquences d (acide désoxyribonucléique) entre individus. Les marqueurs moléculaires permettent

Plus en détail

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies

UE1 Chromosomes Caryotypes anomalies 2009/2010. Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies Les chromosomes, le caryotype et ses anomalies 1 I. Intérêt de l établissement du caryotype II. Structure t du chromosome métaphasique 1. Le centromère 2. Les télomères III. Le caryotype 1. Le rangement

Plus en détail

VI- Les variations de l ADN

VI- Les variations de l ADN VI- Les variations de l ADN ! Concernent aussi bien les cellules somatiques que germinales! Permettent l évolution du contenu des chromosomes VI- Les variations de l ADN A- Les mutations : modifications

Plus en détail

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5

Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Biologie Moléculaire 6 GT SG FWB Leçon n 5 Tests de paternité (fin labo électrophorèse) Un test de paternité consiste à analyser l'adn de deux personnes dans le but d'établir un lien de parenté génétique.

Plus en détail

La différenciation cellulaire

La différenciation cellulaire La différenciation cellulaire Définitions Différenciation cellulaire : Processus par lequel une cellule peu ou pas différenciée acquiert les caractéristiques d un type cellulaire sur le plan morphologique

Plus en détail

Jean-Louis Bergé-Lefranc

Jean-Louis Bergé-Lefranc Apport du séquençage du génome humain à la toxicologie: Toxicogénomique Jean-Louis Bergé-Lefranc QuickTime et un décompresseur TIFF (LZW) sont requis pour visionner cette image. QuickTime et un décompresseur

Plus en détail

Extrait cours svt 3e. semaine 3

Extrait cours svt 3e. semaine 3 Extrait cours svt 3e semaine 3 Chapitre 1 : Tous parents, tous différents Le titre du chapitre est «tous pareils, tous différents». Le même chapitre, repris plus en détails en Terminale est «tous parents,

Plus en détail

Pathologies et génétique moléculaire

Pathologies et génétique moléculaire Biochimie - Biologie moléculaire Pathologies et génétique moléculaire Julien Fauré Institut de Formation en Soins Infirmiers 1 ère Année Année universitaire 2014-2015 Plan Les outils de la génétique moléculaire

Plus en détail

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes)

Université D Oran, Faculté de Médecine, Service D Histologie-Embryologie Dr Belarbi-Amar. Le virus. Les virus(acaryotes) Les virus(acaryotes) Le virus I-Généralités : Le virus (cellule acaryote) est une entité biologique incapable de se reproduire de façon autonome, nécessitant une cellule hôte, dont il utilise les constituants

Plus en détail

STRUCTURE ET FONCTION DES GÈNES ET DES CHROMOSOMES

STRUCTURE ET FONCTION DES GÈNES ET DES CHROMOSOMES Faculté de Médecine de Sousse Tunisie Année Universitaire 209-2010 Deuxième Année Médecine Support pédagogique illustré relatif au cours: STRUCTURE ET FONCTION DES GÈNES ET DES CHROMOSOMES Pr. Ag. ELGHEZAL

Plus en détail

Enseignement de Biologie Cellulaire : Biologie Moléculaire

Enseignement de Biologie Cellulaire : Biologie Moléculaire Enseignement de Biologie Cellulaire : Biologie Moléculaire Université des Antilles-Guyane Première Année des Etudes de Santé Dr Maryse ETIENNE-JULAN-OTTO Gènes VI B. LEWIN DeBoeck Université BIBLIOGRAPHIE

Plus en détail

Structure de l Opéron Tryptophane

Structure de l Opéron Tryptophane Régulation de la transcription (procaryote) Structure de l Opéron Tryptophane Opéron anabolique 5 gènes de structure nécessaires à la synthèse du tryptophane Trp Trp Trp Trp Trp 1 Régulation de la transcription

Plus en détail

GENETIQUE MEDICALE- Étude de ségrégation, ED génétique moléculaire

GENETIQUE MEDICALE- Étude de ségrégation, ED génétique moléculaire 20/11/2013 GUIMERA Jordan L2 Génétique Médicale C. BEROUD 24 pages Relecteur n 3 Etude de ségrégation, ED génétique moléculaire (haplotype, interprétation des données mutationnelles, notion bio-informatique,

Plus en détail

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits

Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits Fabrication des produits de thérapie génique : garantir la sécurité et la qualité des produits DIAPOSITIVE 1 Cette présentation a trait à la fabrication des produits de thérapie génique, en termes de sécurité

Plus en détail

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères

Acides Nucléiques. ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Acides Nucléiques ADN et ARN Unités de base : les nucléotides donc les nucléotides = monomères ADN et ARN = polynucléotides = polymères Structure d un nucléotide Tous composés d une base azotée, d un sucre

Plus en détail

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes

http://www.xtremepapers.net M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes IB BIOLOGIE NIVEAU MOYEN ÉPREUVE 1 DIPLOMA PROGRAMME PROGRAMME DU DIPLÔME DU BI PROGRAMA DEL DIPLOMA DEL BI M05/4/BIOLO/SPM/FRE/TZ0/XX+ 22056022 Mercredi 11 mai 2005 (après-midi) 45 minutes INSTRUCTIONS

Plus en détail

Le gène, de l'adn aux protéines

Le gène, de l'adn aux protéines 13/10/2011 - Par Claude Sauter Le gène, de l'adn aux protéines La vie d'un gène, de sa duplication à la fabrication d'une protéine pour laquelle il code, est une succession d'étapes cruciales. Ce dossier

Plus en détail

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais

Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Cours IFSI Rockefeller 2013 Dr Julie Marzais Séquençage de génomeg Projet Génome G Humain Débuté en 1990 Objectifs: Séquencer l ensemble l des 3 milliards de paires de bases de notre ADN (2004) Identifier

Plus en détail

MODIFICATIONS EPIGENETIQUES ET PATHOLOGIE HUMAINE

MODIFICATIONS EPIGENETIQUES ET PATHOLOGIE HUMAINE MODIFICATIONS EPIGENETIQUES ET PATHOLOGIE HUMAINE Thierry Forné Institut de Génétique Moléculaire CNRS Montpellier Cours du 25 novembre 2004 Master 1ère année Bases moléculaires des maladies génétiques

Plus en détail

Différents types de chromosomes en Giemsa

Différents types de chromosomes en Giemsa Différents types de chromosomes en Giemsa Marquage Giemsa simple - Comptage d une mitose: 45, 46 ou 47 - Reconnaissance des groupes et certains chromosomes dans les groupes, mais pas dans leur structure,

Plus en détail

Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose

Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose Partie 1 : notions de biologie cellulaire DAEU- Cours Sciences de la Nature & de la Vie- Marc Cantaloube Chapitre 3 : La division cellulaire ou mitose - A partir de la cellule œuf issue de la fécondation,

Plus en détail

GM- Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome. Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome

GM- Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome. Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome Mercredi 9 octobre ABECASSIS Anna L2 GM Pr Beroud 16 pages Support de l'information génétique ; structure et fonction du génome Plan A. Des gènes aux protéines I. Structure de l'adn II. Structure des gènes

Plus en détail

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques

8. Amplification et séquençage des acides nucléiques 8. Amplification et séquençage des acides nucléiques ADN chromosomique, plasmides (ADN bactérienne), ARN messager Rupture cellulaire Isolation et purification des acides nucléiques Concentration et amplification

Plus en détail

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes

Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes Comparaison procaryotes/ 2TSbc Expression des gènes Comparatif entre procaryotes et eucaryotes La majeure partie des connaissances de biologie moléculaire a d'abord débuté par l'étude des phénomènes chez

Plus en détail