Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés"

Transcription

1 EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés OBJET Le présent document a été élaboré par un groupe de travail sous la direction du Comité de Certification de l EA (European Co-operation for Accreditation) en vue d harmoniser les principes de base selon lesquels les audits combinés de systèmes de management devraient être conduits (quelle que soit la combinaison d audits considérée). Octobre 2008 rév. 00 Page 1 / 16

2 EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Auteur Cette publication a été écrite par un groupe de travail du Comité de Certification de l EA. Langue officielle Le présent texte peut être traduit dans plusieurs langues, selon les besoins. Toutefois, la version anglaise demeurera la version de référence. Copyright Le copyright de ce texte est détenu par l EA. Il est interdit de copier ce texte pour le vendre. Informations complémentaires Pour de plus amples informations sur cette publication, veuillez contacter le membre EA de votre pays ou le Président du Comité de Certification d EA. Pour obtenir des informations mises à jour, veuillez visiter notre site Web : Catégorie 2 des documents de support du MLA d EA Date d approbation : 25 Octobre 2008 Date d entrée en vigueur : 25 Octobre 2009 Période de transition : Octobre 2008 rév. 00 Page 2 / 16

3 Avant-propos Le présent document a été élaboré par un groupe de travail sous la direction du Comité de Certification de l EA (European Co-operation for Accreditation) en vue d harmoniser les principes de base selon lesquels les audits combinés de systèmes de management devraient être conduits (quelle que soit la combinaison d audits considérée). Le groupe de travail était constitué de représentants des organismes d accréditation européens et des parties concernées représentant les organismes de certification de systèmes de management accrédités. La structure de ce document est basée sur celle de la norme ISO/CEI 17021:2006. Le terme «doit» est utilisé dans ce document pour indiquer les dispositions qui, reflétant les exigences de la norme ISO/CEI :2006, sont obligatoires. Le terme «devrait» est employé dans ce document pour indiquer les moyens reconnus pour remplir ces exigences. Un organisme de certification peut remplir ces critères d une manière équivalente s il peut le démontrer à l organisme d accréditation. Octobre 2008 rév. 00 Page 3 / 16

4 SOMMAIRE INTRODUCTION DOMAINE D APPLICATION REFERENCES NORMATIVES TERMES ET DEFINITIONS PRINCIPES EXIGENCES GENERALES EXIGENCES STRUCTURELLES EXIGENCES RELATIVES AUX RESSOURCES EXIGENCES RELATIVES AUX INFORMATIONS Informations accessibles au public Documents de certification Répertoire des clients certifies Référence à la certification et utilisation des marques Confidentialité Echange d informations entre l organisme de certification et ses clients EXIGENCES RELATIVES AUX PROCESSUS Exigences générales Evaluation et certification initiales Activités de surveillance Renouvellement de la certification Audits particuliers Suspension, retrait ou réduction du périmètre de certification Appels Plaintes Enregistrements relatifs aux demandeurs et aux clients EXIGENCES RELATIVES AU SYSTEME DE MANAGEMENT DES ORGANISMES DE CERTIFICATION ANNEXE 1 REDUCTION DE DUREE ANNEXE 2 EXEMPLE : AUDIT DE L AUDIT INTERNE Octobre 2008 rév. 00 Page 4 / 16

5 INTRODUCTION Ce document donne des recommandations sur l application de la norme ISO/CEI :2006 pour la préparation et la réalisation des audits combinés. Toutes les clauses de la norme ISO/CEI :2006 continuent de s appliquer et ces recommandations ne se substituent à aucune exigence de cette norme. L objectif de ce document est d établir des recommandations concernant les audits combinés et, le cas échéant, la certification d un (de) système(s) de management selon un ensemble de deux critères d audit minimum. Le terme «doit» est utilisé dans ce document pour indiquer les dispositions qui, reflétant les exigences de la norme ISO/CEI :2006, sont obligatoires. Le terme «devrait» est employé dans ce document pour indiquer les recommandations qui, bien que non obligatoires, sont fournies par EA comme étant des moyens reconnus pour remplir ces exigences. Les organismes de certification qui réalisent des audits combinés en ne respectant pas les recommandations d EA ne pourront faire référence à leur accréditation sur les certificats délivrés suite à ces audits combinés qu à condition qu ils puissent démontrer à l organisme d accréditation que leurs solutions permettent de remplir les critères de la norme ISO/CEI 17021:2006 de manière équivalente. Il est à noter que les annexes en fin de ce document font partie de ce guide et devraient être lues comme telles. 1. DOMAINE D APPLICATION Directive EA pour l article 1 Le contenu des directives ci-après vise principalement les cas d audits combinés portant sur des normes de systèmes de management visant des risques organisationnels différents (par exemple qualité, environnemental, sûreté, sécurité, etc.). Il existe des cas particuliers pour lesquels une norme (par exemple TL 9000, AS/EN 9100) contient la totalité des exigences d une autre (ISO 9001 dans les cas cités). Dans ces cas là, quand un audit est réalisé selon une norme (par exemple TL 9000, AS/EN 9100), il est également possible de délivrer une certification selon la norme ISO 9001 (à condition que la portée soit la même) sur la base de l audit réalisé selon la norme TL 9000 ou AS/EN Le point G et l annexe 1 ne visent pas à traiter ce cas particulier. 2. REFERENCES NORMATIVES Directive EA pour l article 2 3. TERMES ET DEFINITIONS Directive EA pour l article 3 G.3.1 Les définitions suivantes s appliquent aux directives EA dans ce document : Audit combiné : Un audit combiné est un audit du (des) système(s) de management d une organisation portant sur un ensemble de 2 critères d audits/normes au minimum réalisé au même moment. Octobre 2008 rév. 00 Page 5 / 16

6 Système de management intégré (SMI): Pour l application du présent document, un SMI correspond au cas où une organisation utilise un seul système de management pour gérer divers aspects de la performance organisationnelle, pour répondre aux exigences de plus d une norme de système de management. Note 1: Les systèmes de management peuvent se retrouver dans différents niveaux d intégration. Voir annexe 1. Note 2: Pour l application du présent document, l expression critères d audit est employée pour designer les normes de système de management utilisée comme base de l évaluation de conformité et la certification (par exemple ISO 9001, ISO 14001, ISO 27001, etc.). 4. PRINCIPES Directive EA pour l article 4 5. EXIGENCES GENERALES Directive EA pour l article 5 6. EXIGENCES STRUCTURELLES Directive EA pour l article 6 7. EXIGENCES RELATIVES AUX RESSOURCES Directive EA pour l article 7 8. EXIGENCES RELATIVES AUX INFORMATIONS 8.1 Informations accessibles au public Directive EA pour l article 8.1 G Ces informations doivent contenir des précisions concernant le processus de réalisation d audits combinés. 8.2 Documents de certification Directive EA pour l article 8.2 G Octobre 2008 rév. 00 Page 6 / 16

7 A l issue d un audit combiné, les documents de certification délivrés devraient être émis sous la forme : d un seul certificat qui devrait mentionner toutes les normes de systèmes de management couverts par l audit combiné (voir la note) et/ou d un certificat différent pour chacune des normes de système de management. Note : Dans les cas où le retrait de la certification concerne spécifiquement une norme de système de management, le certificat devrait être réémis en mentionnant les autres normes qui ne sont pas concernées par le retrait. G b) et c) Si les cycles de certification ne sont pas harmonisés pour chacune des normes de système de management couvertes par la certification délivrée suite à un audit combiné, alors les documents de certification doivent préciser toutes les dates de délivrance et d expiration des différentes certifications. La date d expiration de la certification combinée doit être la plus proche de chacune des dates d expiration. 8.3 Répertoire des clients certifies Directive EA pour l article Référence à la certification et utilisation des marques Directive EA pour l article Confidentialité Directive EA pour l article Echange d informations entre l organisme de certification et ses clients Directive EA pour l article EXIGENCES RELATIVES AUX PROCESSUS 9.1 Exigences générales Directive EA pour l article 9.1 G Le plan d audit doit permettre de s assurer que : Octobre 2008 rév. 00 Page 7 / 16

8 tous les domaines et activités applicables à chaque norme de système de management couverte par la portée de la visite sont évalués par des auditeurs ayant la compétence appropriée. une durée d audit suffisante doit être allouée pour réaliser un audit complet et efficace du (des) système(s) de management du client pour les normes de système de management couvertes par la portée de l audit. G L équipe d audit dans son ensemble doit répondre aux exigences en terme de compétence pour chacun des domaines techniques correspondant à chacun des schémas de certification couverts par la portée de l audit combiné. Dans le cas où le responsable de l équipe d audit n a pas la compétence requise pour auditer toutes les normes de système de management couvertes par l audit combiné, les membres de l équipe d audit doivent individuellement être désignés comme responsable pour chacune des normes pour lesquelles ils ont la compétence requise et être responsable de toute recommandation qui ne rentre pas dans le champ de compétences du responsable d équipe d audit. G Pour déterminer la durée d un audit combiné portant sur plusieurs normes de système de management, par exemple A + B + C, l organisme de certification doit : calculer la durée d audit requise pour chacune des normes de système de management prises séparément (en appliquant tous les facteurs pertinents décrits dans les guides d accréditation appropriés et/ou les règles applicables au schéma de chacune des normes) calculer une première valeur T pour la durée de l audit combiné en additionnant la somme de chacune des durées (par exemple T = A + B + C) quand approprié, ajuster la première valeur de durée d audit en tenant compte des facteurs qui peuvent conduire à une réduction (voir annexe 1) ou à une augmentation de la durée requise pour réaliser l audit combiné. Même s ils n y sont pas limités, ces facteurs devraient tenir compte : o de la disponibilité et de l utilisation d auditeurs compétents sur plusieurs domaines ; o du degré d intégration du système de management ; o de la capacité du personnel des organisations à répondre aux questions relatives à plusieurs normes de système de management ; o de la préparation de l audit qui doit prendre en compte l utilisation réelle du temps o d audit ; de la complexité des audits combinés en comparaison avec des audits d un seul système de management. Informer les clients que les durées de l audit combiné calculées sur les degrés d intégration du système déclarés pourront être modifiées si ces informations se révèlent par la suite erronées. Note: La directive G s applique Il est peu probable que la somme de tous les ajustements calculés pour une organisation donnée en prenant en compte tous les facteurs réduise la durée requise pour un audit combiné de plus de 20% par rapport à la première valeur de la durée d audit calculée et mentionnée ci-dessus. Le calcul de la première valeur de la durée d audit et les justifications pour la réduction de cette durée doivent être documentés. Les audits combinés des systèmes de management non intégrés (bien que menés en même temps) ne devraient bénéficier d'aucune réduction de temps. Octobre 2008 rév. 00 Page 8 / 16

9 G Les recommandations (d accréditation) existantes relatives à chaque norme de système de management doivent être prises en compte lors de l'élaboration d'un plan d'échantillonnage pour l'audit combiné. G Tous les éléments applicables de chaque norme de système de management correspondant à la portée de la visite de l'audit combiné doivent être évalués de façon satisfaisante. Par exemple, lors de la réalisation d un audit combiné d'un système de management intégré portant sur la qualité, la sécurité et l environnement, il serait inacceptable de vérifier l'efficacité du système des «mesures correctives» en auditant seulement des échantillons ne se rapportant par exemple qu à la qualité "qualité". Dans certaines parties du programme d audit, il devrait être possible que des auditeurs auditent les aspects d'une norme de système de management pour laquelle ils ne sont pas formellement qualifiés comme «auditeur» ou «responsable d audit». Cela devrait être possible dans les exemples suivants: Domaines dans lesquels les exigences des normes de système de management et les connaissances techniques pour réaliser l audit sont communes. Par exemple : contrôle des documents. Domaines pour lesquels l auditeur devrait vérifier la conformité avec les exigences de nature administrative cf. Annexe 2, exemple des audits internes Confirmation d une preuve / clôture d un exercice de traçabilité. o Au cours d un audit, il est souvent nécessaire de suivre et de confirmer qu un élément de preuve objective existe au sein des enregistrements et/ou processus de l entreprise. Cette confirmation peut prendre la forme d une question fermée et est souvent utilisée pour clôturer une piste d audit qui a été soulevée. Un exemple typique peut être le suivant: après l audit du système de management de la qualité d un service conception, il est nécessaire d obtenir la confirmation qu une clause particulière est référencée dans le bon d achat de certains types de produits. Cette confirmation de preuve devrait être réalisée par n importe quel auditeur. Il devrait être souligné que tout audit des conséquences techniques de l absence de preuve doit être réalisé par un auditeur compétent pour la norme de système de management applicable. De manière générale, les possibilités de délégation ne concernent que la partie administrative et non pas la gestion des processus. Ces délégations ne devraient être réalisées qu en suivant les instructions du responsable d audit qualifié pour la norme de système de management spécifique. Les constats d audit devraient être rapportés au responsable d audit qui décidera, si nécessaire, des actions supplémentaires à mener et qui rapportera les constats au client. Des tâches d audit relatives aux aspects techniques des processus (par exemple, leur management, contrôles, capacité et efficacité) pour lesquels des compétences techniques relatives aux critères d audit sont nécessaires, ne doivent pas être déléguées aux auditeurs qui ne sont pas compétents dans le domaine technique applicable à chaque schéma de certification. G Voir la directive G Les rapports d audit émis à l issue d un audit combiné devraient être émis sous la forme d un rapport combiné (dans lequel les constats relatifs à toutes les normes de système de management couvertes par l audit combiné sont inclus dans un seul et unique rapport commun) ou sous la Octobre 2008 rév. 00 Page 9 / 16

10 forme de rapports d audit séparés. Chaque constat émis dans un rapport combiné doit faire un lien avec chacune des normes de système de management applicable. Les non-conformités devraient être émises de façon séparée pour chaque norme de système de management à moins que certains constats soient applicables aux exigences de plusieurs normes. L'organisme de certification devrait examiner l'impact d'une non-conformité constatée pour l'une des normes de système sur la conformité des systèmes de management relatifs aux autres normes. G Cette analyse et cette description doivent être effectuées pour chaque non-conformité en tenant compte des exigences de chaque norme de système de management. G La ou les personne(s) qui se prononce(nt) sur l acceptabilité des corrections et des actions correctives doit (doivent) être compétente(s) pour chacune des normes de système de management couverte par la non-conformité. 9.2 Evaluation et certification initiales Demande de la certification Directive EA pour l article G Pour les audits combinés, ces informations devraient inclure des informations sur a) le degré d intégration (voir annexe 1) du (des) système(s) de management de l organisation et b) la capacité du personnel des entreprises (au moment de l audit) à répondre aux questions relatives à chaque norme de système de management couverte par l audit combiné. Les entreprises choisissent différentes approches pour gérer les divers aspects de la performance de leur secteur (par exemple qualité, santé, sûreté ou environnemental) qui peuvent être des systèmes de management totalement séparés ou bien partiellement intégrés voire totalement intégrés. Le degré d intégration d un système est un facteur qui va avoir une influence sur la durée d un audit combiné Revue de la demande Directive EA pour l article G Lors de la revue de la demande, l organisme de certification doit prendre en compte toutes activités complémentaires (restrictions) concernées par les normes de système de management qui seront couvertes par l audit combiné (par exemple, exigences spécifiques à chaque norme de certification). G Voir les directives pour l article Audit de certification initiale Directive EA pour l article G d) Octobre 2008 rév. 00 Page 10 / 16

11 Pour les audits combinés, les informations recueillies au cours de l audit d Etape 1 devraient inclure des informations sur a) le degré d intégration du (des) système(s) de management de l organisation et b) la capacité du personnel des entreprises à répondre aux questions relatives à chaque norme de système de management en vue de vérifier les informations obtenues et les décisions prises au cours de la Revue de la Demande (voir et 9.2.2). G e) L organisme de certification doit revoir et modifier autant que possible la durée de l audit qui était basée sur un niveau d intégration de système confirmé pendant l audit d Etape 1. L organisme de certification doit également confirmer que le niveau d intégration coïncide avec celui qui a été déclaré par le client. G Voir les directives pour l article Conclusions de l audit de certification initiale Directive EA pour l article Informations sur la délivrance d une certification initiale Directive EA pour l article Activités de surveillance Directive EA pour l article 9.3 G 9.3 Voir les directives pour l article Renouvellement de la certification Directive EA pour l article 9.4 G 9.4 Voir les directives pour les articles 9.1.2, et Audits particuliers Directive EA pour l article 9.5 Octobre 2008 rév. 00 Page 11 / 16

12 9.6 Suspension, retrait ou réduction du périmètre de certification Directive EA pour l article 9.6 G 9.6 Si une norme de système de management est affectée par la suspension ou le retrait de la certification, l organisme de certification doit examiner si les autres normes de système de management et les certificats sont également impactés. 9.7 Appels Directive EA pour l article Plaintes Directive EA pour l article Enregistrements relatifs aux demandeurs et aux clients Directive EA pour l article EXIGENCES RELATIVES AU SYSTEME DE MANAGEMENT DES ORGANISMES DE CERTIFICATION Directive EA pour l article 10 Octobre 2008 rév. 00 Page 12 / 16

13 ANNEXE 1 REDUCTION DE DUREE Figure Niveau d intégration % Capacité à réaliser un audit combiné % Figure 1: Ce schéma illustre la réduction (en pourcentage) qui peut être appliquée à la durée de l audit combiné et ses liens avec : sur l axe vertical, le niveau d intégration d un système de management d une organisation (voir ci-après) (qui devrait prendre en considération la capacité des audités à répondre à des questions portant sur des aspects multiples) ; et sur l axe horizontal, la mesure selon laquelle les différents membres d'équipe d audit sont qualifiés pour plus d'une norme de système de management visée par l audit combiné (c'est-àdire polyvalents) calculée en utilisant la formule suivante : 100 ((X 1-1)+ (X 2-1)+ (X 3-1)+ (X n -1)) Z(Y-1) où X 1,2,3 n est le nombre de normes pour lesquelles l auditeur n est qualifié selon la portée de l audit combiné; Y est le nombre de normes de systèmes de management couvertes par l audit combiné ; Octobre 2008 rév. 00 Page 13 / 16

14 Z est le nombre d auditeurs. Exemple: Une équipe de 3 auditeurs pour un audit combiné portant sur trois normes de systèmes de management différentes. L un des auditeurs est qualifié sur les trois normes, un autre est qualifié sur deux des normes et le dernier auditeur est qualifié sur l une des normes. Le pourcentage qui doit être utilisé sur l axe horizontal est : 100 ((3-1) + (2-1) + (1-1)) = 50 % 3(3-1) Niveau d intégration Un système de management intégré est le résultat d une organisation qui utilise un seul système de management pour gérer des aspects multiples de la performance organisationnelle. Il est caractérisé par : 1. Des Revues de la Direction qui considèrent la stratégie et le plan global de l entreprise 2. Une approche intégrée des audits internes. 3. Une approche intégrée de la politique et des objectifs. 4. Une approche intégrée des systèmes de procédés. 5. Un système de documentation intégré qui inclue des instructions de travail, à un bon niveau de développement, le cas échéant. 6. Une approche intégrée des mécanismes d améliorations (action corrective et préventive, mesures et amélioration continue). 7. Une approche intégrée de la planification, avec une bonne utilisation des approches de gestion des risques large. 8. Un soutien unifié de la direction et des responsabilités. L organisme de certification doit décider du pourcentage de niveau d intégration en fonction du nombre de critères ci-dessus auxquels le système de management des entreprises répond. Octobre 2008 rév. 00 Page 14 / 16

15 ANNEXE 2 EXEMPLE : AUDIT DE L AUDIT INTERNE Prenons le cas de l audit de «l audit interne» lors de la réalisation d une visite d audit combiné couvrant la qualité Q (ISO 9001), la Santé et la Sécurité S (OHSAS 18001) et l Environnement (ISO 14001) d une usine de fabrication type. Il existe des exigences communes aux trois normes concernant l audit interne. Ces dernières sont presque entièrement administratives en raison de l'existence de programmes et de plans, de rapports et activités de suivi. Cependant, il existe des bases différentes pour déterminer la fréquence de l audit interne et sa durée. Pour la partie qualité, il n y a pas d exigence concernant l audit de l usine de traitement des eaux usées ou des déchets solides alors que ce point figurera au premier plan du programme d audit ISO et devrait être inclus dans le programme relatif à la santé et la sécurité en fonction du type de procédés et des activités de l usine. Inversement, une opération d'assemblage dans une usine d'électronique soulève (devrait soulever) de nombreuses questions sur les parties qualité et santé et sécurité mais devrait en soulever relativement peu sur le plan environnemental. Le programme d audit doit mettre en avant les risques relatifs à l environnement et les risques liés à la santé et la sécurité ainsi que l importance de la qualité. Par conséquent, le programme et le plan de l audit interne devrait être examinés par un (des) auditeur(s) de l organisme de certification compétent(s) pour chaque norme de système de management. La compétence des auditeurs internes d une entreprise devrait être définie en termes de connaissance des processus d audit de base, de connaissances techniques et réglementaires et de connaissance des activités devant être auditées. Il est rare de trouver des auditeurs internes vraiment polyvalents ; aussi l utilisation par l entreprise d auditeurs internes ayant la compétence appropriée devrait également être évaluée par les auditeurs de l organisme de certification qualifiés pour chacune des normes de système de management couverte par l audit combiné. Dans cet exemple, l auditeur de l OC devrait poser trois questions principales : Question de l auditeur Le programme de l audit interne est-il effectivement mis au point? Le programme de l audit interne est-il mis en place en conformité avec les procédures? Est-il efficace? Systèmes combinés L équipe d audit de l organisme de certification doit confirmer que les parties relatives à la Qualité, l Environnement et la Santé et la Sécurité sont reparties en fonction de l état et de l importance des procédés et domaines à auditer, des risques environnementaux, des risques liés à la Santé et la Sécurité et des résultats des audits précédents. Ceci devrait confirmer que les audits sont réalisés par des auditeurs internes formés selon le plan et suivant les procédures. L équipe d audit de l organisme de certification doit évaluer la compétence des auditeurs internes, l importance des écarts et la pertinence des actions correctives. Compétence de l auditeur L équipe d audit de l organisme de certification doit examiner le programme d audit et évaluer s il est approprié et suffisant pour chaque norme de système de management. Ceci ne devrait être réalisé que par un (des) auditeur(s) compétent(s) pour chacune des normes de système de management couverte par l audit combiné. N importe quel auditeur de l OC peut évaluer les aspects administratifs de l audit interne. Ceci ne devrait être réalisé que par un (des) auditeur(s) compétent(s) pour chacune des normes de système de management couverte par l audit combiné. Octobre 2008 rév. 00 Page 15 / 16

16 Conclusion L audit du programme et du plan de l audit interne en vue d évaluer que la fréquence et la durée des audits ont été établies en fonction du risque et que des auditeurs internes compétents ont été désignés ne devrait être réalisé que par des auditeurs de l OC compétents pour chacune des normes de système de management couverte par l audit combiné ; L échantillonnage et l audit de rapports d audit adéquats en vue de confirmer l efficacité (en auditant le contenu et en le comparant avec leurs propres observations) du programme de l audit interne ne devraient être réalisés que par des auditeurs de l OC compétents pour chacune des normes de système de management couverte par l audit combiné ; N importe quel auditeur de l OC devrait pouvoir évaluer les aspects administratifs de l audit interne tels que : l existence d une procédure documentée, l existence d un programme d audit, la planification et la conduite des audits conformément au programme, le rapport, le suivi et la clôture des audits internes conformément à la procédure documentée. Toutefois, l examen de l efficacité des actions correctives devrait être réalisé par un auditeur compétent pour la norme en question. Octobre 2008 rév. 00 Page 16 / 16

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation

CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation BELAC 2-002 Rev 2-2014 CERTIFICAT D ACCREDITATION ET DOMAINE D APPLICATION D UNE ACCREDITATION : Lignes directrices générales pour la formulation et l évaluation Les dispositions de la présente procédure

Plus en détail

à l évaluation de la conformité sont donc au centre d une évolution constante et considérable,

à l évaluation de la conformité sont donc au centre d une évolution constante et considérable, Normes de référence pour l évaluation de la conformité Les questions relatives à l évaluation et à l attestation de la conformité à des exigences techniques sont au centre d une évolution constante et

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire.

AVANT-PROPOS. Certains aspects du module D peuvent nécessiter une étude plus approfondie. Une révision du guide pourra donc s'avérer nécessaire. Le présent document est une traduction du guide 8.4, dont l original en anglais est disponible sur le site Internet de WELMEC (www.welmec.org). Pour tout problème d interprétation, il est nécessaire de

Plus en détail

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ)

juin 2003 Programmes d accréditation des Systèmes de management de la qualité (PASMQ) Guide du SCECIM Politique et méthode relatives à la qualification sectorielle dans le cadre du système canadien d évaluation de la conformité des instruments médicaux (SCECIM) juin 2003 Programmes d accréditation

Plus en détail

FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie

FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie FAQs des Règles 2ème édition pour les certificateurs tierce partie Les Règles pour les certificateurs tierce partie, 2 ème édition, ont été publiées en 2004. En réponse à des questions de certificateurs

Plus en détail

Certification. Procédure

Certification. Procédure Procédure Certification Référence document : PROCEDURE DE CERTIFICATION Sommaire DOCUMENTS DE REFERENCE 4 SCHEMA GENERAL DE LA CERTIFICATION 5 DEMANDE DE CERTIFICATION 7 REVUE DE LA DEMANDE 7 AUDITS DE

Plus en détail

Révision ISO/IEC 17021

Révision ISO/IEC 17021 Révision ISO/IEC 17021 Version 2006 Version 2011 Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes procédant à l'audit et à la certification des systèmes de management Adaptations et modalités

Plus en détail

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité

GUIDE 62. Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité GUIDE 62 Exigences générales relatives aux organismes gérant l'évaluation et la certification/enregistrement des systèmes qualité Première édition 1996 GUIDE ISO/CEI 62:1996(F) Sommaire Page Section 1:

Plus en détail

Exigences impactant le client issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949

Exigences impactant le client issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949 Exigences impactant le issues des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien 4 ème édition pour l ISO/TS 16949 1 er Février 2014 1 Exigence des Règles 4 ème édition Avant-propos Introduction L

Plus en détail

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013

ISO/IEC TR 90006. Première édition 2013-11-01. Numéro de référence ISO/IEC TR 90006:2013(F) ISO/IEC 2013 RAPPORT TECHNIQUE ISO/IEC TR 90006 Première édition 2013-11-01 Technologies de l information Lignes directrices pour l application de l ISO 9001:2008 pour la gestion des services IT et son intégration

Plus en détail

ISO/CEI 17065 NORME INTERNATIONALE. Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services

ISO/CEI 17065 NORME INTERNATIONALE. Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 17065 Première édition 2012-09-15 Évaluation de la conformité Exigences pour les organismes certifiant les produits, les procédés et les services Conformity assessment Requirements

Plus en détail

Spécifications techniques - STS Définition Statut Rôle Signification Contenu

Spécifications techniques - STS Définition Statut Rôle Signification Contenu BURTCB/CTC-2013-002Frev5 2014-02-17 Spécifications techniques - STS Définition Statut Rôle Signification Contenu Le présent document établit la procédure relative aux exigences en ce qui concerne la demande,

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI EXIGENCES SPECIFIQUES POUR LA CERTIFICATION DES PERSONNES REALISANT DES DIAGNOSTICS TECHNIQUES IMMOBILIERS CEPE REF 26 Révision 06 Septembre 2009 Section «Certification d Entreprises et de Personnels et

Plus en détail

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16

ASIP Santé 06/02/15. Classification : Non sensible public 2 / 16 Le Ministère de la Santé, via son programme «Hôpital numérique», soutient l amélioration de la qualité de service et de la performance des établissements de santé par le développement et la promotion du

Plus en détail

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015

Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 ISO 9001 Guide de transition Révisions ISO Passer de l ISO 9001:2008 à l ISO 9001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management de la qualité ISO 9001 - Système de Management de

Plus en détail

Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015

Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015 ISO 14001 Guide de transition Révisions ISO Passer d ISO 14001:2004 à ISO 14001:2015 La nouvelle norme internationale pour les systèmes de management environnemental ISO 14001 - Système de Management Environnemental

Plus en détail

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001

Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Règles de certification des systèmes de management d'entreprise ISO 14001 ISO 9001 Revision du 03/06/2008 Règles de certification des système de management d entreprise ISO 14001-ISO 9001 1/12 Révision

Plus en détail

Audits internes. OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007. Olivier Detongre IPH - Belgium

Audits internes. OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007. Olivier Detongre IPH - Belgium 1 Audits internes Olivier Detongre IPH - Belgium OMS/EDQM - Rabat, 27-28 Novembre 2007 FEDERAL PUBLIC SERVICE (FPS) HEALH, FOOD CHAIN SECURITY AND ENVIRONMENT 2 1. Exigences des Normes Norme ISO 17025

Plus en détail

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD

PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD PLAN DE CONTROLE EXTERNE REFERENTIEL QUALIPSAD Version V4 du 28 mai 2013 Bureau Veritas Certification 1 / 20 SOMMAIRE OBJET, CONDITIONS PREALABLES DE L AUDIT TIERCE PARTIE ET PERIMETRE DE CONFORMITE...

Plus en détail

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001

FICHE PRATIQUE. Comparaison entre les exigences des normes ISO 9001, 14001 et OHSAS 18001 SARL Capital de 24 000 Siret 350 521 316 00025 NAF 741G créée en 1989 1bis rue Marcel PAUL - 91742 MASSY Cedex Adresse postale : 6 rue SORET 91600 Savigny sur Orge Tél : 33 (0)1 69 44 20 33 Fax : 33 (0)826

Plus en détail

ISO 9001:2015 Comprendre la Révision. Copyright 2014 BSI. All rights reserved.

ISO 9001:2015 Comprendre la Révision. Copyright 2014 BSI. All rights reserved. ISO 9001:2015 Comprendre la Révision Sommaire Pourquoi la satisfaction du client est Contexte importante? de l ISO 9001 Ce Pourquoi qui change est-elle en 2015 nécessaire?? Qu est Qu est ce ce que que

Plus en détail

FLEGT Note d Information

FLEGT Note d Information Série 20 Note FLEGT Note APPLICATION DES REGLEMENTATIONS FORESTIERES, GOUVERNANCE ET ECHANGES COMMERCIAUX Directives sur le Contrôle Indépendant INTRODUCTION Le Plan d action de l UE pour l application

Plus en détail

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT

PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT PROCESSUS DE CERTIFICATION DE SYSTÈME DE MANAGEMENT CONTROL UNION INSPECTIONS FRANCE 16 rue Pierre Brossolette 76600 Le Havre Tel : 02 35 42 77 22 Processus de Certification de système de management 01

Plus en détail

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs

Appendice 2. (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs Appendice 2 (normative) Structure de niveau supérieur, texte de base identique, termes et définitions de base communs NOTE Dans les propositions de Texte identique, XXX désigne un qualificatif de norme

Plus en détail

LCIE C 00-196 novembre 2014

LCIE C 00-196 novembre 2014 LCIE C 00-196 novembre 2014 CERTIFICATION de SYSTEME de MANAGEMENT de la QUALITE en conformité avec la norme ISO 9001 REGLES DE CERTIFICATION Edition n 9 Date de mise en application : 15 Janvier 2015 Approuvé

Plus en détail

Processus et exigences d accréditation. Centre d expertise en analyse environnementale du Québec

Processus et exigences d accréditation. Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des établissements d analyse des émissions des véhicules lourds Processus et exigences d accréditation DR-12-PIEVAL-01

Plus en détail

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI

LA VERSION ELECTRONIQUE FAIT FOI CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU OU METTANT EN COMMUN DES MOYENS GEN PROC 10 Révision 03 CONDITIONS D ACCREDITATION D ORGANISMES MULTISITES OU ORGANISES EN RESEAU

Plus en détail

REGLEMENT DE CERTIFICATION

REGLEMENT DE CERTIFICATION Manuel* réf. : PAGE PI CERTIF* réf. : 1 PE CERTIF* réf. : 01 RDT-ISC-0002-2014- Rév 0 PC-QHSE 17 REGLEMENT DE CERTIFICATION Le présent document a pour objet de définir les règles régissant le processus

Plus en détail

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences

ISO/CEI 27001. Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 27001 Deuxième édition 2013-10-01 Technologies de l information Techniques de sécurité Systèmes de management de la sécurité de l information Exigences Information technology

Plus en détail

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires

INAO-CIRC-2014-01 Rév.1. Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065 au regard des SIQO. Destinataires Suivi par le Service Contrôles Tél : 01.73.30.38.66 CIRCULAIRE INAO-CIRC-2014-01 Rév.1 Date : le 15 juillet 2014 Modifiée le : 24 avril 2015 Objet : Points d interprétation de la norme NF EN ISO/CEI 17065

Plus en détail

1. A partir de quand les certifications peuvent-elles être effectuées selon les nouvelles normes?

1. A partir de quand les certifications peuvent-elles être effectuées selon les nouvelles normes? TÜV NORD CERT Foire Aux Questions Révision de l'iso 9001: 2015 et ISO 14001: 2015 TÜV NORD France S.A.S 26, avenue des Fleurs F-59110 LA MADELEINE Tél. : +33 3 20 76 62 75 Fax: +33 3 20 76 62 75 france@tuv-nord.com

Plus en détail

Conditions générales pour la certification de systèmes de

Conditions générales pour la certification de systèmes de Page : 1 de 5 1 Généralités Le Service de Certification ESCEM propose aux entreprises de certifier leurs Systèmes de Management Qualité (SMQ), Santé Sécurité au travail (SMS) ou Environnement (SME). Les

Plus en détail

La publicité pour votre certification selon ISO 9001 ou ISO 14001

La publicité pour votre certification selon ISO 9001 ou ISO 14001 La publicité pour votre certification selon ISO 9001 ou ISO 14001 Introduction Objectif du document? Vous êtes fiers de votre entreprise qui vient d obtenir la certification ISO 9001 ou ISO 14001, et vous

Plus en détail

Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical

Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM P.DUPONCHEL R ADJEL Y GERARDIN DATE 09/05/2013 09/05/2013 09/05/2013 VISA

Plus en détail

- Copyright Bureau Veritas. WELCOME! www.revision2015.com

- Copyright Bureau Veritas. WELCOME! www.revision2015.com - Copyright Bureau Veritas WELCOME! www.revision2015.com - Copyright Bureau Veritas Les normes ISO 9001 et ISO 14001 en bref En bref, que sont les normes ISO 9001 & 14001? Le système de management environnemental

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001

Phase 1: Planifier. Les principes. Les principaux référentiels. R Collomp - D Qualité II.2. Cer5f ISO 9001 Phase 1: Planifier Les principes Les principaux référentiels 1 Phase 1: Planifier Les principaux référentiels Principes des certifications - accréditations Certification HAS Certification ISO 9001 Certification

Plus en détail

ENplus. Certification de Qualité des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. 5 e partie: Organisation

ENplus. Certification de Qualité des Granulés de Bois. Référentiel ENplus. 5 e partie: Organisation ENplus Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus 5 e partie: Organisation Version 3, Août 2015 Editeur: European Pellet Council (EPC): Conseil Européen du Granulé c/o AEBIOM - Association

Plus en détail

ISO/IEC 25051. Deuxième édition 2014-02-15. Numéro de référence ISO/IEC 25051:2014(F) ISO/IEC 2014

ISO/IEC 25051. Deuxième édition 2014-02-15. Numéro de référence ISO/IEC 25051:2014(F) ISO/IEC 2014 NORME INTERNATIONALE ISO/IEC 25051 Deuxième édition 2014-02-15 Ingénierie du logiciel Exigences de qualité pour le logiciel et son évaluation (SQuaRE) Exigences de qualité pour les progiciels et instructions

Plus en détail

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux

Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux NBOG BPG 1 2010-1 Guide pour les organismes notifiés concernant l'audit des fournisseurs 2 des fabricants de dispositifs médicaux 1 introduction Traduction non officielle du document en anglais publié

Plus en détail

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001

SYSTEMES DE MANAGEMENT ENVIRONNEMENTAL ISO14001 Quand le dernier arbre aura été abattu, Quand la dernière rivière aura été empoisonnée, Quand le dernier poisson aura été péché, Alors on saura que l argent ne se mange pas. Géronimo, chef apache SYSTEMES

Plus en détail

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE

PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE PRINCIPES ET ENJEUX DU MANAGEMENT INTEGRE QSE Convergences et spécificités des référentiels ISO 9001 / 14001 / OHSAS 18001 Vianney BOCK 14, rue Cassini 06300 NICE Phone : +33 4 93 56 46 92 Mobile : +33

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES BELAC POUR L'APPLICATION DE LA NORME ISO 17024 À L'USAGE DES ORGANISMES DE CERTIFICATION PROCÉDANT À LA CERTIFICATION DE PERSONNES

LIGNES DIRECTRICES BELAC POUR L'APPLICATION DE LA NORME ISO 17024 À L'USAGE DES ORGANISMES DE CERTIFICATION PROCÉDANT À LA CERTIFICATION DE PERSONNES BELAC 2-305 Rev 4-2010 LIGNES DIRECTRICES BELAC POUR L'APPLICATION DE LA NORME ISO 17024 À L'USAGE DES ORGANISMES DE CERTIFICATION PROCÉDANT À LA CERTIFICATION DE PERSONNES Date de mise en application

Plus en détail

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC

Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Archivage électronique - Règle technique d exigences et de mesures pour la certification des PSDC Sommaire Description du modèle de surveillance Définitions Objectifs de la surveillance des PSDC Présentation

Plus en détail

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012

Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020. De la version 2005 à la version 2012 Évolutions de la norme NF EN ISO/CEI 17020 De la version 2005 à la version 2012 Plan de la présentation L intervention sera structurée suivant les 8 chapitres de la norme. Publiée le 1 er mars 2012, homologuée

Plus en détail

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3

PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 Procédure générale de certification de Produits et de Services Version du 14 janvier 2015 SOMMAIRE 1. PROPOSITION ET CONTRAT DE CERTIFICATION...3 1.1. Candidature... 3 1.1.1. Schéma général... 3 1.1.2.

Plus en détail

Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation. ENplus. Programme de Certification de Qualité des Granulés de Bois

Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation. ENplus. Programme de Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation ENplus Programme de Certification de Qualité des Granulés de Bois Référentiel ENplus Partie 5: Organisation Août 2015 1 Editeur: Référentiel ENplus, Partie 5 Organisation

Plus en détail

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00

Revue du Dossier d Audit et Décision de Certification ISO 9001/ISO 14001 PR_PAC_RVDOSS_00 Page: 1 / 11 1 OBJECTIF, EXIGENCES FONDAMENTALES... 2 2 VERIFICATION DES DOSSIERS DE CERTIFICATION... 2 2.1 REVUE DES CONTRATS... 2 2.2 REVUE FORMELLE ET TECHNIQUE... 4 2.3 REVUE DE LA BRANCHE EAC ADDITIONNELLE:...

Plus en détail

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR

NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR NORME INTERNATIONALE D AUDIT 620 UTILISATION DES TRAVAUX D UN EXPERT DESIGNE PAR L AUDITEUR Introduction (Applicable aux audits d états financiers pour les périodes ouvertes à compter du 15 décembre 2009)

Plus en détail

Journée technique Qualité des réseaux d assainissement Tours - 15 mai 2008 LE COFRAC. Présentation Générale & Mission.

Journée technique Qualité des réseaux d assainissement Tours - 15 mai 2008 LE COFRAC. Présentation Générale & Mission. LE COFRAC Présentation Générale & Mission Organisation 1 Présentation GénéraleG Le COFRAC COmit mité FRan ançaisais d'ac ACcréditation 2 Présentation GénéraleG ACCRÉDITATION Attestation délivrd livrée

Plus en détail

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition

FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition FAQs des Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien - 4 ème édition Les Règles pour la reconnaissance IATF et son maintien- 4 ème édition, ont été publiées en octobre 2013 et son applicable depuis

Plus en détail

Attribution et maintien de la responsabilité sectorielle principale

Attribution et maintien de la responsabilité sectorielle principale Attribution et maintien de la responsabilité sectorielle principale CAN-P-1006C Novembre 2005 Copyright Conseil canadien des normes, 2006 Tous droits réservés. Aucune partie du présent document ne peut

Plus en détail

La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001

La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001 La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001 ISO L ISO (Organisation internationale de normalisation) est la source des familles ISO 9000 et ISO 14000 de normes de management de la

Plus en détail

DEMANDE D OFFRE DE CERTIFICATION. DONNEES GENERALES Nom de l entreprise :.. Adresse :..

DEMANDE D OFFRE DE CERTIFICATION. DONNEES GENERALES Nom de l entreprise :.. Adresse :.. DEMANDE D OFFRE DE CERTIFICATION DONNEES GENERALES Nom de l entreprise :.. Adresse :.... Téléphone :. Fax :. N de TVA : Courrier électronique :. Site internet :. Situation de l'entreprise : Zone rurale

Plus en détail

La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001: 2004

La publicité pour votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001: 2004 votre certification ISO 9001: 2000 ou ISO 14001: 2004 ISO L ISO (Organisation internationale de normalisation) est la source des familles ISO 9000 et ISO 14000 de normes de management de la qualité ou

Plus en détail

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE

POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE BELAC 2-003 Rev 1-2014 POLITIQUE ET LIGNES DIRECTRICES EN MATIERE DE TRACABILITE DES RESULTATS DE MESURE Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA NORME EN ISO/IEC 17020 :2012 PAR LES ORGANISMES D'INSPECTION

LIGNES DIRECTRICES POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA NORME EN ISO/IEC 17020 :2012 PAR LES ORGANISMES D'INSPECTION BELAC 2-201 Rev 6-2015 LIGNES DIRECTRICES POUR LA MISE EN OEUVRE DE LA NORME EN ISO/IEC 17020 :2012 PAR LES ORGANISMES D'INSPECTION Note valable uniquement pour la version en français: Le terme "inspection"

Plus en détail

Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS

Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS ASCQUER Référentiel pour la certification de conformité CE Organisme Notifié N 1826 REFERENTIEL POUR LA CERTIFICATION DE CONFORMITE CE DES PLOTS RETROREFLECHISSANTS EN 1463 partie 1 & 2 Révision n 2 Edition

Plus en détail

CERTIFICATION DES SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE, DE LA SECURITE ET DE L ENVIRONNEMENT REGLEMENT GENERAL

CERTIFICATION DES SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE, DE LA SECURITE ET DE L ENVIRONNEMENT REGLEMENT GENERAL VINÇOTTE International Algérie s.p.a Member of the VINÇOTTE Group Head office : Diament Building Boulevard A Reyers 90-B-1030 BruxellesAT : BE 416.988.944 - RCB/HRB : 403443 Siège social Tel Fax E-mail

Plus en détail

Document CPS REF 12. Révision 00 Octobre 2003. Section «Certification de Produits et de Services»

Document CPS REF 12. Révision 00 Octobre 2003. Section «Certification de Produits et de Services» EXIGENCES SPECIFIQUES POUR L APPLICATION DE LA NORME NF EN 45011 PAR LES ORGANISMES CERTIFICATEURS PROCEDANT A L EXAMEN DE TYPE DES INSTRUMENTS DE MESURE EN METROLOGIE LEGALE Document CPS REF 12 Révision

Plus en détail

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001

Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Développer et valoriser sa politique interne d efficacité énergétique : la certification ISO 50 001 Web Conférence organisée par AGRION le 23 mars 2013 Nathalie LAPLAUD SGS ICS Responsable d audit Q S

Plus en détail

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025

GRILLE D AUDIT SYSTÈME QUALITÉ 17025 Centre d expertise en analyse environnementale du Québec Programme d accréditation des laboratoires d analyse environnementale Programme d accréditation des laboratoires d analyse agricole GRILLE D AUDIT

Plus en détail

Conditions générales d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de marquage CE

Conditions générales d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de marquage CE CSTB/CG CE/2013 Conditions générales d intervention du CSTB pour la délivrance des certificats de marquage CE Applicable au 1 er juillet 2013 (applicable on July, 1er, 2013) page 2/14 PREAMBULE Les États

Plus en détail

Protocole de Certification UTZ Certified

Protocole de Certification UTZ Certified Protocole de Certification UTZ Certified Version 3.0 septembre 2012 (Version préalable 2.0 février 2010) Protocole de Certification UTZ Certified Septembre 2012 Des copies gratuites de ce document sont

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES RÉALISANT LA CERTIFICATION DE SYSTÈMES DE QUALITÉ POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE

LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES RÉALISANT LA CERTIFICATION DE SYSTÈMES DE QUALITÉ POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE PROGRAMME MONDIAL ANTIDOPAGE LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISATIONS ANTIDOPAGE DÉVELOPPANT DES BONNES PRATIQUES POUR LES PROGRAMMES DE CONTRÔLE DU DOPAGE LIGNES DIRECTRICES À L USAGE DES ORGANISMES

Plus en détail

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle

Introduction à la norme ISO 27001. Eric Lachapelle Introduction à la norme ISO 27001 Eric Lachapelle Introduction à ISO 27001 Contenu de la présentation 1. Famille ISO 27000 2. La norme ISO 27001 Implémentation 3. La certification 4. ISO 27001:2014? 2

Plus en détail

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL...

Table des matières 8.3 TRAITEMENT DES REMARQUES... 27 ANNEXE 1 : PROCEDURE DE RECLAMATIONS ET PLAINTES... 28 ANNEXE 2 : PROCEDURE D APPEL... Guide de l audit Des Systèmes de Management Qualité, et Médical A l attention des Clients REDACTEUR VERIFICATEUR APPROBATEUR NOM G.LABORDE R ADJEL Y GERARDIN DATE 11/09/2009 11/09/2009 11/09/2009 VISA

Plus en détail

Règles de certification

Règles de certification N d identification : NF 248 N de révision : Version 7.3 Date de mise à jour : 27/03/2015 et Addendum n 1 du 27/03/2015 Date de mise en application : 20/04/2015 Règles de certification ACTIVITES DES PEPINIERES

Plus en détail

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC

I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC Généralités 3 I/ PRESENTATION GENERALE DE LA QUALITE : LES CONCEPTS QUALITE EN DIAGNOSTIC La multiplicité des acceptations de la notion de Qualité est source de bien de malentendus et de réticences associées

Plus en détail

Cartographie des formations certifiantes de TQ base à TQ4. Stratégie. d entreprise. Stratégie. Contrôle Qualité. Science de la Mesure Métrologie

Cartographie des formations certifiantes de TQ base à TQ4. Stratégie. d entreprise. Stratégie. Contrôle Qualité. Science de la Mesure Métrologie des formations certifiantes de TQ base à TQ4 Echelle du savoir TQ3 Certification SMI TQ2 TQ1 TQ base Collaborateur ayant des responsabilités dans le domaine de la qualité Toute personne devant jouer un

Plus en détail

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES

FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES FORMATION & CONSEIL SPÉCIALISÉ EN SANTÉ ET SÉCURITÉ AU TRAVAIL MANAGEMENT SYSTÈMES FORVALYS - RCS TOULOUSE 510 274 137 - APE 7490 B - N organisme de formation : 73 31 05415 31-20 impasse Camille Langlade

Plus en détail

Comment débuter une démarche de traçabilité des produits forestiers

Comment débuter une démarche de traçabilité des produits forestiers Comment débuter une démarche de traçabilité des produits forestiers Présentée par Charles Landry, VEA, EESA Bureau de normalisation du Québec - Certification de systèmes et de produits BUREAU DE NORMALISATION

Plus en détail

Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Spécifique secteur aéronautique et défense Version du 05/10/15

Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Spécifique secteur aéronautique et défense Version du 05/10/15 Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Spécifique secteur aéronautique et défense Version du 05/10/15 SOMMAIRE 1. Proposition de Certification... 3 2. Les auditeurs Bureau Veritas Certification...

Plus en détail

2012-2013 Formations. Cabinet d Expertise en Sécurité des Systèmes d Information CESSI

2012-2013 Formations. Cabinet d Expertise en Sécurité des Systèmes d Information CESSI 2012-2013 Formations Cabinet d Expertise en Sécurité des Systèmes d Information CESSI 01/11/2012 Table des Matières Présentation du Cabinet CESSI... 3 1- ISO 27001 Foundation... 5 2- ISO 27001 Lead Auditor...

Plus en détail

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION

PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU DES MATERIAUX DESTINES AU BATIMENT TUBES ET RACCORDS PVC FILMS PVC SUPPORTS TEXTILES REVETUS PLAFONDS PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES

Plus en détail

TRAITEMENT DES ANOMALIES

TRAITEMENT DES ANOMALIES BELAC 3-04 Rev 3-2012 TRAITEMENT DES ANOMALIES Les dispositions générales du présent document doivent être complétées par les dispositions spécifiques d un document de la série BELAC 2-405, chaque fois

Plus en détail

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4

REGLES DE CERTIFICATION MARQUE NF REACTION AU FEU MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 REGLES DE CERTIFICATION MARQUE MANCHONS ET PLAQUES D ISOLATION THERMIQUE EN ELASTOMERE EXPANSE PARTIE 4 PROCESSUS DE SURVEILLANCE DES PRODUITS CERTIFIES MODIFICATIONS ET EVOLUTION SOMMAIRE 4.1. Processus

Plus en détail

REFERENTIEL DE CERTIFICATION

REFERENTIEL DE CERTIFICATION REFERENTIEL DE CERTIFICATION Référentiel I4 NF 285 Edition : Janvier 2015 N de révision : 4 ORGANISMES CERTIFICATEURS CNPP Cert. Route de la Chapelle Réanville CD 64 - CS 22265 F- 27950 SAINT-MARCEL Tél.

Plus en détail

Commission canadienne des grains

Commission canadienne des grains Commission canadienne des grains Procédure du système qualité Accréditation et surveillance des fournisseurs de services de la CCG PSQ CCG 2.1.0 Copie non contrôlée Commission canadienne des grains Bureau

Plus en détail

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834

PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN ISO 3834 1 PROCEDURE DE CERTIFICATION IIW MCS SELON EN 2 SYNTHESE DES REVISIONS Révision 0 : Révision 1 : édition originale de la procédure modification du paragraphe 3.3.1 c) : critères pour évaluation des coordonnateurs

Plus en détail

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21

SOMMAIRE. Bureau Veritas Certification FranceGP01 Certification de systèmes de management 2015-05-15.docx Page 2/21 Procédure de Certification de systèmes de management GP01 Version du 15 mai 2015 SOMMAIRE 1. Proposition de certification... 3 1.1 Candidature... 3 1.1.1 Schéma général... 3 1.1.2 Schéma Multi-sites...

Plus en détail

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs)

«Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) «Sous-traitance et achats dans la conduite de projets» Connaissance et suivi des sociétés (fournisseurs) Bernard Canton Stéphane Clayette Programme 1 - Premières réflexions 2 - Dossier Industriel 3 - Label

Plus en détail

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation

Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Fiche Contenu 9-1 : Vue d ensemble sur l évaluation Rôle dans le système de gestion de la qualité Qu est ce que l évaluation? Pourquoi réaliser une L évaluation est un élément important des 12 points essentiels.

Plus en détail

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité

Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n o 12 avril 2014 Incidences sur les rapports des nouvelles normes d audit et de comptabilité Guide n 12 avril 2014 Le

Plus en détail

INFORMATION GENERALE A DESTINATION DE L'EQUIPE D'AUDIT, PREALABLEMENT A L'AUDIT

INFORMATION GENERALE A DESTINATION DE L'EQUIPE D'AUDIT, PREALABLEMENT A L'AUDIT BELAC 7-04 Rev 2 2011 INFORMATION GENERALE A DESTINATION DE L'EQUIPE D'AUDIT, PREALABLEMENT A L'AUDIT Mise en application : 01.09.2011 BELAC 7-04 Rev 2-2011 - 1/7 BELAC 7-04 Rev 2-2011 - 2/7 HISTORIQUE

Plus en détail

Nouvelle certification EN 9100 version 2009 :

Nouvelle certification EN 9100 version 2009 : Nouvelle certification EN 9100 version 2009 : GUIDE DE TRANSITION SOMMAIRE 1 INTRODUCTION A LA CERTIFICATION EN 9100 2 - NOUVELLE NORME EN 9100 VERSION 2009 : LES EVOLUTIONS 3 IMPACTS SUR LE PROCESSUS

Plus en détail

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services

ISO/CEI 20000-1 NORME INTERNATIONALE. Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services NORME INTERNATIONALE ISO/CEI 20000-1 Deuxième édition 2011-04-15 Technologies de l'information Gestion des services Partie 1: Exigences du système de management des services Information technology Service

Plus en détail

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR

BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR BELAC 3-09 Rev 4-2015 BUREAU D'ACCREDITATION : REGLEMENT D'ORDRE INTERIEUR Les versions des documents du système de management de BELAC telles que disponibles sur le site internet de BELAC (www.belac.fgov.be)

Plus en détail

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP

REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP REGLES GENERALES DE CERTIFICATION HACCP Date d application 1 er Mars 2012 Angle Avenue Kamal Zebdi et rue Dadi Secteur 21, Hay Riad-Rabat Tél.: (+212) 537 57 24 49/53 Fax: (+212) 537 71 17 73 URL : www.imanor.ma

Plus en détail

DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT

DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT DOSSIER DE CONSULTATION VALANT ACTE D ENGAGEMENT 1) CLAUSES ADMINISTRATIVES Nom du candidat : Adresse : Représenté par : Dénomination et adresse de la Collectivité passant le marché : CHAMBRE DE COMMERCE

Plus en détail

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * *

Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * République du Sénégal Ministère de la Santé et de l Action Sociale Direction Générale de la Santé Direction des Laboratoires Réseau National de Laboratoires * * * * * * * * * * PLAN DE MISE EN ŒUVRE DE

Plus en détail

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients

Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Pour le Développement d une Relation Durable avec nos Clients Prestation de Certification CERTIFICATION-D D-Indice 7 Applicable le 09//009 CERTIFICATION D Indice 7 Page /7 GLOBAL sas 8, rue du séminaire

Plus en détail

Lignes directrices du PALCAN relatives à l utilisation des logos de l organisme d accréditation et aux déclarations concernant le statut d organisme

Lignes directrices du PALCAN relatives à l utilisation des logos de l organisme d accréditation et aux déclarations concernant le statut d organisme Lignes directrices du PALCAN relatives à l utilisation des logos de l organisme d accréditation et aux déclarations concernant le statut d organisme accrédité (ILAC-G14:2000) CAN-P-1631 LIGNES DIRECTRICES

Plus en détail

Certification ISO 9001 v2000 afin :

Certification ISO 9001 v2000 afin : Objectif OBJECTIF d UNE CERTIFICATION ISO 9001 Certification ISO 9001 v2000 afin : de fiabiliser et d orienter l ensemble des processus de l entreprise vers la satisfaction de ses clients De mettre en

Plus en détail

GP01 : Procédure de Certification du système de management

GP01 : Procédure de Certification du système de management GP01 : Procédure de Certification du système de management 29 Octobre 2013 GP01 1 Procédure de certification du système de management BV Maroc Activité Certification Date de Révision Novembre 2005 Historique

Plus en détail

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique

Certification. Procédure standard. Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Procédure standard Valable à compter du : 18.02.2014 Diffusion : publique Table des matières 1. Objectif du présent document... 4 2. Domaine d application... 4 3. Système de certification... 4 3.1 Critères

Plus en détail

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement

Révisions ISO. ISO Revisions. ISO 9001 Livre blanc. Comprendre les changements. Aborder le changement Révisions ISO ISO 9001 Livre blanc Comprendre les changements Aborder le changement ISO 9001 en bref Comment fonctionne ISO 9001? ISO 9001 peut s appliquer à tous les types et tailles d organisations et

Plus en détail

REGLEMENT DE CERTIFICATION

REGLEMENT DE CERTIFICATION REGLEMENT DE CERTIFICATION Auditor/Lead Auditor «ISO/CEI 27001» N DE PROCEDURE LSTI 24, AVENUE DE MOKA 35400 SAINT-MALO VERSION DATE MAJ PAGE Q015 SAS AU CAPITAL DE 37 000 - SIREN 453 867 863 RCS DE SAINT-MALO

Plus en détail

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc

Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc Bienvenue au Forum des entreprises certifiées TÜV Cert au Maroc La version 2008 de la norme ISO/DIS 9001 (Draft International Standard) Plan Plan d élaboration de l ISO9001:2008 Objectifs Présentation

Plus en détail