CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S)

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S)"

Transcription

1 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

2 OTCE AQUITAINE BIOAIR SOMMAIRE I - GENERALITES OBJET DE L ETUDE PRESENTATION GENERALE...4 II - STRUCTURE PLANCHERS ELEMENTS PORTEURS FACADES...5 III - ENVELOPPE EXTERIEURE MENUISERIES EXTERIEURES PROTECTION SOLAIRE ISOLATION EXTERIEURE ETANCHEITE...6 IV - PLOMBERIE SANITAIRE EAU FROIDE EAU CHAUDE AIR COMPRIME RESEAUX D'EVACUATION RESEAU RIA RESEAU DOUCHE DE SECURITE RESEAU EAU DE REFROIDISSEMENT...8 V - CHAUFFAGE VENTILATION GENIE CLIMATIQUE PRINCIPES GENERAUX Traitement des locaux Production calorifique PUISSANCES ACTUELLES ETAT GENERAL - DIMENSIONNEMENT Production calorifique...10 VI - ELECTRICITE - DESCRIPTION DE L'INSTALLATION EXISTANTE ALIMENTATION EXISTANTE RESEAU HAUTE TENSION TABLEAU GENERAL BASSE TENSION CANALISATIONS PRINCIPALES COURANTS FORTS ARMOIRES DE PROTECTION CANALISATIONS SECONDAIRES COURANTS FORTS APPAREILLAGES ECLAIRAGE DE SECOURS LE SYSTEME DE SECURITE INCENDIE CONTROLE D ACCES VIDEOSURVEILLANCE ASCENSEUR RESEAU INFORMATIQUE...16 VII - FLUIDES SPECIAUX VIII - SECURITE INCENDIE IX - AMIANTE H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

3 OTCE AQUITAINE BIOAIR ANNEXES Annexe I - Photos : bâtiment, réseaux fluides, électricité, ventilation climatisation, Annexe II - Liste des fluides utilisés par laboratoire Annexe III - Schéma production air comprimé Annexe IV - Schéma de la sous station (réseaux secondaires existants) Annexe V - Consommation des bouteilles de gaz spéciaux Annexe VI - Equipements électriques Annexe VII - Schéma de principe électrique Distribution en faux plafond R+1/R+2 H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

4 OTCE AQUITAINE BIO AIR I - GENERALITES OBJET DE L ETUDE La présente étude "Diagnostic" concerne le projet de réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal de Pessac. Le dossier se décompose en une partie descriptive principale rappelant l état des ouvrages, d un certain nombre d annexes et de plans des réseaux et installations. Les annexes sont réparties par thème : - Photos : bâtiment, réseaux fluides, électricité, ventilation climatisation, - Liste des fluides utilisés par laboratoire, - Schéma production air comprimé, - Schéma de la sous station (réseaux secondaires existants) - Consommation des bouteilles de gaz spéciaux, - Equipements électriques, - Liste des locaux rafraîchis. Les plans sont : Fluides - RdC - 1/ Fluides - R+1-1/ Fluides - R+2-1/ Evacuation - RdC - 1/ Evacuation - R+1-1/ Evacuation - R+2-1/ Evacuation - Terrasse - 1/ Génie climatique - RdC - 1/ Génie climatique - R+1-1/ Génie climatique - R+2-1/ Génie climatique - Terrasse - 1/ Electricité - R+1-1/ Electricité - R+2-1/ Electricité - Terrasse - 1/ PRESENTATION GENERALE Le bâtiment est orienté dans l'axe Nord Sud et se compose de trois niveaux. La distribution des locaux se fait de la manière suivante : - En règle générale, les laboratoires sont situés le long de la façade Ouest du bâtiment. - En règle générale, les bureaux sont disposés le long de la façade Est du bâtiment. Les locaux sont répartis suivant une trame correspondant à la structure du bâtiment. L'ensemble des ouvrages existants a été édifié en H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

5 OTCE AQUITAINE BIO AIR II - STRUCTURE PLANCHERS Sur ce bâtiment linéaire de 3 niveaux, les planchers sont constitués par une dalle pleine en béton armé de 20 cm d'épaisseur, portant sur les poutres longitudinales sur la façade et en partie centrale pour les trames de façades, portant sur des poutres transversales pour les planchers des circulations. Cette construction a permis de libérer les trémies des gaines techniques tout le long des circulations ELEMENTS PORTEURS FACADES Structure de type poteaux-poutres, constituée de quatre trames de poteaux sur la largeur du bâtiment, dont les deux façades principales Les trames de façade sont décalées de 20 cm environ de la façade elle-même pour le 1 er et 2 ème niveaux Le niveau 0 est construit sur le même principe avec les trames de façades plus large qu aux autres niveaux ( +0,4 m) - Le pignon ouest est réalisé sur le même principe. Présence de trémies toute hauteur, une à l'extrémité du bâtiment correspondant à l'escalier de secours et une en partie centrale correspondant à la cage d'ascenseur. Les trames sont espacées de 3 m sur la longueur du bâtiment, et symétriques par rapport au couloir dans le sens de la largeur. Conclusions Les trémies ouvertes sont à boucher pour constituer un coupe-feu entre étages (pas obligatoire) H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

6 OTCE AQUITAINE BIO AIR III - ENVELOPPE EXTERIEURE MENUISERIES EXTERIEURES Conclusions Les menuiseries extérieures en aluminium, vitrage simple, châssis coulissant, en place actuellement, ont été installées au moment de la construction du bâtiment (1965) et ne répondent pas à un classement d'étanchéité, Ouvrants coulissants ne fonctionnent plus correctement, Les façades correspondent à un mur rideau filant sur les 2 niveaux 1 et 2, passant devant le plancher haut du R+1. Les allèges sont réalisées en façade par un panneau d' émalite et côté intérieur par un doublage bois (façades sud, ouest et nord) La trame de façade est de 1,5 m de large, avec une épine de structure verticale toutes les trames de vitrage. Les façades murs rideaux ne sont plus étanches et à remplacer PROTECTION SOLAIRE Présence de volets roulants au R+1 et au R+2 des façades Sud utilisées en protection solaire, vétustes et pas toujours fonctionnels ISOLATION EXTERIEURE S'il n'est pas constaté d'isolant thermique en façade ETANCHEITE La toiture terrasse concernée par l'opération de réhabilitation est protégée par une couche de graviers roulés de 5 cm d'épaisseur environ et ne présente pas de désordres apparents. Des travaux de réfection ont été réalisés sur la partie Est et sont programmés sur la partie Ouest. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

7 OTCE AQUITAINE BIO AIR IV - PLOMBERIE SANITAIRE EAU FROIDE Le bâtiment est alimenté en froide depuis la niche à eau située contre la façade Ouest. L'eau froide est distribuée depuis un collecteur en acier qui chemine en sous-face du plafond du RDC. La distribution vers les étages est réalisée par colonne montante en acier galvanisé et est distribuée par trémies verticales réparties à chaque poteau. Conclusions L'eau de la concession étant régulièrement chargée en impuretés, il sera prévu de la filtrer au niveau de l'arrivée générale. La distribution principale est satisfaisante EAU CHAUDE L'eau chaude sanitaire est produite et distribuée ponctuellement dans certains locaux. La production est assurée par des cumulus électriques autonomes. Conclusions Principe à conserver AIR COMPRIME La production d'air comprimé est située dans un local prévu à cet effet ( n 61 ) Les collecteurs principaux sont réalisés en tube acier. La distribution jusqu'aux points de livraison est réalisée principalement en tubes plastique souples. Conclusions Principe à conserver. Sur la distribution principale et à améliorer sur la partie terminale avec pour objectif de limiter l usage des tubes plastiques souples aux distributions dans les locaux RESEAUX D'EVACUATION Les réseaux d'évacuation EU, EV et EP sont séparatifs dans les bâtiments puis unitaires en sortie des bâtiments. Les colonnes sont situées dans les gaines techniques du bâtiment. Elles sont généralement en PVC pour les eaux usées, les eaux vannes et les eaux pluviales. Il a été relevé deux descentes EP en fibrociment. Conclusions Les EP en fibrociment sont à évacuer et à remplacer par des descentes en PVC. Les autres réseaux sont à conserver dans la mesure ou ils sont étanches (pas de fuite constatées lors des visites) H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

8 OTCE AQUITAINE BIO AIR RESEAU RIA La distribution générale est réalisée depuis la niche à eau en façade du bâtiment en tubes acier. La distribution jusqu'aux RIA situés au R+1 et au R+2 se fait par colonnes montantes. La distribution est indépendante de l eau froide sanitaire. Conclusions L'installation est conservée RESEAU DOUCHE DE SECURITE Il est alimenté depuis un piquage réalisé au RDC sur le collecteur RIA. La distribution est réalisée en tubes acier La distribution jusqu'aux douches de sécurité situés au R+1 et au R+2 se fait par colonnes montantes. Conclusions Les douches seront à remplacer selon le nouvel aménagement RESEAU EAU DE REFROIDISSEMENT Les laboratoires du niveau zéro façade Nord sont équipés d'une boucle de refroidissement à eau dont l'origine est un groupe de production d'eau froide placé dans la chaufferie au niveau zéro. Le groupe récupère l'eau gravitairement et le bac de collecte déborde régulièrement. Les réseaux sont en PVC pression. Conclusions Cet équipement sera à améliorer sur la capacité de son bac de collecte. Les réseaux de distribution peuvent être conservés. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

9 OTCE AQUITAINE BIO AIR V - CHAUFFAGE VENTILATION GENIE CLIMATIQUE PRINCIPES GENERAUX Traitement des locaux Les principes de traitement sont les suivants : Chauffage - Par radiateurs acier depuis deux réseaux régulés par façade pour l'ensemble du bâtiment - Certains radiateurs sont régulés avec robinet thermostatique. - Les réseaux cheminent en imposte des façades du niveau 0 et remontent en colonnes sur les façades. Ventilation - Le système de VMC des bureaux à été mis hors services par le bouchage au plâtre des bouches de reprise et l'arrêt des ventilateurs. Les conduits de ventilation et les ventilateurs n' ont pas été déposés. - Les laboratoires ne possèdent aucun système de ventilation forcée à l'exception du laboratoire n 133. Seul la mise en fonctionnement de sorbonnes permet d'évacuer le volume d'air du laboratoire. - Il n'existe aucun système de compensation d' air des sorbonnes. La compensation se fait par l'ouverture des ouvrants et par les grilles disposées dans les portes donnant sur la circulation. - Les chambres noires sont équipées d'un système de type VMC indépendant. Rafraîchissement - Certains locaux sont rafraîchis par des appareils muraux de type split-system - Les unités extérieures sont disposées en terrasse (R+3) pour les appareils situés au R+1 et au R+2. Elles ont sont en façade pour les appareils situés au RDC. - Voir en annexe le tableau des locaux rafraîchis. VMC - Les blocs sanitaires sont ventilés par extraction particulière Production calorifique Celle-ci est réalisée au rez-de-chaussée à partir d une chaufferie sui sera transformée en sous station lors des travaux en cours. Cette sous-station est alimentée par la chaufferie centrale au RDC du nouveau bâtiment. Le principe est celui de la séparation des réseaux par bouteille casse pression et distribution par circuit avec pompe de circulation PUISSANCES ACTUELLES Puissances installées dans la chaufferie actuelle déposée (travaux en cours) : Puissance calorifique P = kw H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

10 OTCE AQUITAINE BIO AIR ETAT GENERAL - DIMENSIONNEMENT Production calorifique La puissance disponible en sous-station sera de : 513 kw Le bilan des futurs besoins devra prendre en compte cette puissance disponible. L état général de la sous-station sera neuf. Les raccordements hydrauliques au niveau des bouteilles "casse pression" est conservé. En conséquence il n y aura pas de travaux particuliers d amélioration à apporter. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

11 OTCE AQUITAINE BIO AIR VI - ELECTRICITE - DESCRIPTION DE L'INSTALLATION EXISTANTE ALIMENTATION EXISTANTE RESEAU HAUTE TENSION L établissement est alimenté sur le réseau haute tension V d EDF avec un comptage tarif vert A5, pour une puissance souscrite de 267 kw. Le transformateur d une puissance apparente de 400 kva est à diélectrique liquide. Sa tension au secondaire est de 230/400 V. L installation du transformateur dans le Local Poste Transformation, en remplacement du précédent défaillant, date de Commentaires : Pas d intervention sur le transformateur. Il faudra prévoir éventuellement un ajustement de la puissance souscrite, pour compenser l extension du bâtiment et le réaménagement des locaux, en tenant compte du nouveau bilan de puissance. 6.2 TABLEAU GENERAL BASSE TENSION Il est implanté dans le local Basse Tension. Il se présente sous la forme d armoires de type PRISMA de SCHNEIDER juxtaposées. Ces armoires sont assez récentes. La calibre de l interruption général est de 630 A. Le schéma des liaisons à la terre (SLT) des installations est le schéma TT (neutre relié directement à la terre). Les circuits «Eclairage» et «prises de courants - forces motrices» sont séparés. Les circuits du Rez-dechaussée sont séparés des circuits du R+1 et R+2. Il existe aussi des circuits distincts pour en autre : la chaufferie, les logements, la centrale hélium, etc. Le départ du circuit «éclairage» est protégé par un disjoncteur 200 A. Commentaires : Pas d intervention nécessaire, mais prévoir éventuellement des armoires complémentaires pour les nouvelles installations car les armoires existantes sont entièrement occupées. 6.3 CANALISATIONS PRINCIPALES COURANTS FORTS Ce chapitre traite des alimentations des différentes armoires. Niveau Rez-de-chaussée Les départs du TGBT arrivent, sous fourreau encastré dans le dallage, dans le local poubelle sur les armoires LP1, LP2 et LP3. Ces armoires alimentent : - Les coffrets de la circulation qui eux-même alimentent 4 à 6 coffrets de laboratoire. Les coffrets «PC/FM» de laboratoires ne comprennent les protections que des Prises de Courant (PC) et des Forces Motrices du laboratoire associé. - Les PC du couloir - Le circuit éclairage normal et de sécurité de la circulation du niveau 0. - Les coffrets «Eclairage» placé en plafond de certains laboratoires; ceux-ci sont équipés de fusibles 10A, pour l éclairage de chaque laboratoire associé. - Etc. La distribution est réalisée sur chemin de câbles perforé et sous tube acier. Commentaires : Le principe de la distribution peut être conservé. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

12 OTCE AQUITAINE BIO AIR La section des différents conducteurs est suffisante pour permettre une certaine extension. Voisinage avec des canalisations non électriques : la distance minimum habituellement admise de 3 cm n est pas toujours respectée (cf. annexe I, photos 8 et 9). Le local poubelle pouvant être classé à risque d incendie, il faudra prévoir de recloisonner la partie électrique côté couloir du reste du local. Niveaux R+1 et R+2 Depuis le local poubelle du Rez-de-chaussée une colonne montante, protégé directement depuis le TGBT, alimente les tableaux généraux des niveaux R+1 et R+2 se situant à gauche en sortant de l ascenseur. Ces armoires alimentent : - Les coffrets de chaque laboratoire. Ceux-ci comprennent les protections des prises de courant et des forces motrices du laboratoire et du dépôt associé. - Les armoires, E1-1 à E1-5 pour le R+1 et E2-1 à E2-5 pour le R+2, qui se trouve dans les gaines techniques de la circulation. Ces armoires contiennent les protections des PC des bureaux et de l éclairage de tous les locaux. - Pour le R+2, les départs des armoires des Hottes. La distribution des armoires de la circulation est réalisée sur chemin de câbles non-perforé de ~175 mm de large, placé dans le faux plafond de la circulation (cf. annexe VII)., et sous tube acier. La distribution des armoires des laboratoires est réalisée par une canalis, positionnée juste au dessus du chemin de câble (cf. annexe VII). Des climatiseurs ont été installés au fil du temps sur demande dans certains locaux. Ils sont raccordés soit directement sur des armoires de laboratoires, soit sur les armoires de la circulation en cheminant sur le chemin de câble. Commentaires : - Le principe de la distribution peut être conservé. - La section des différents conducteurs est suffisante pour permettre une certaine extension. - L espacement entre la Canalis et le chemin de câble est insuffisant. L accès aux câbles du chemin de câble est difficile. - Le chemin de câble est du type non perforé et fixé au plafond par des suspentes. Prévoir de remplacer celui-ci par un du type perforé plus large pour augmenter le facteur de correction en vue de l augmentation des appareillages dans les locaux réaménagés. Il est préférable de positionné le chemin de câble sur des consoles plutôt que d utiliser des suspentes (toujours pour faciliter l accès au câbles) 6.4 ARMOIRES DE PROTECTION L annexe 3.3 donne la description des contenances des armoires de protections de la partie concerné par le réaménagement. On y trouve : le nom de l armoire, les types de protection, les circuits protégés et les locaux correspondants. Pour le R+1 et R+2, chaque laboratoire a ces prises de courants protégés par son propre coffret. Les coffrets des laboratoires sont protégés par des coupe-circuits 50A. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

13 OTCE AQUITAINE BIO AIR Commentaires : Niveaux RdC - L ossature des armoires LP1, LP2 et LP3 est conforme. - Les coffrets de la circulation sont récents (cf. annexe I photo 6), sauf le E0-1 (cf. annexe I photo 7). Prévoir le remplacement de l ossature de celui-ci. - Les coffrets «PC/FM» des laboratoires sont en général récents; prévoir le remplacement des coffrets trop anciens. - Les coffrets «Eclairage» des labos sont vétustes. Prévoir leurs remplacements. - Protections : conformément à la NFC Edition chapitre l emploi de dispositifs de protection à maximum de courant dans le schéma TT n est pas admis pour la protection contre les chocs électriques. De ce fait prévoir le remplacement des protections type fusibles par des dispositifs différentiels. - Pour les circuits PC prévoir un DDR 15A 30mA pour 8 prises maximum - Pour les circuits Eclairage prévoir un DDR 15A 30mA pour 10 appareils maximum - Prévoir un DDR par Force Motrice 30 ou 300 ma suivant les cas. - Prévoir 2 circuits distincts pour l éclairage de la circulation avec 2 DDR 300mA en tête. - Des coupures d urgence doivent être réalisées pour les armoires n en possédant pas. - Le câblage des armoires n est pas conformes au niveau des couleurs de la filerie. Des bagues aux couleurs normalisées doivent être posées pour le repérage du type des conducteurs. Niveaux R+1 et R+2 - Les coffrets «PC/FM» des laboratoires sont en général récents ; prévoir le remplacement des coffrets trop anciens. - Protections : conformément à la NFC Edition chapitre l emploi de dispositifs de protection à maximum de courant dans le schéma TT n est pas admis pour la protection contre les chocs électriques. De ce fait prévoir le remplacement des protections type fusibles par des dispositifs différentiels. - Pour les circuits PC prévoir un DDR 15A 30mA pour 8 prises maximum - Pour les circuits Eclairage prévoir un DDR 15A 30mA pour 10 appareils maximum - Prévoir un DDR par Force Motrice 30 ou 300 ma suivant les cas. - Des DDR de type HI peuvent être installés pour la protection des réfrigérateurs. - Prévoir 2 circuits distincts pour l éclairage de la circulation avec DDR 300mA en tête. - Des coupures d urgence doivent être réalisées pour les armoires n en possédant pas. - Le câblage des armoires n est pas conformes au niveau des couleurs de la filerie. Des bagues aux couleurs normalisées doivent être posées pour le repérage du type des conducteurs. 6.5 CANALISATIONS SECONDAIRES COURANTS FORTS Ce chapitre traite des liaisons entre les appareils terminaux et les tableaux de protection associés. Niveau Rez-de-chaussée PC : La distribution terminale des prises de courants se fait soit en encastré, soit sous goulottes PVC, à deux compartiments au-dessus des plans de travail. Eclairage : La distribution terminale des appareils d éclairage se fait soit en encastré, soit sous tube IRL pour les montages en apparents. Commentaire : Le circuit éclairage n est pas de conducteur de protection. Il devra être mis en œuvre des conducteurs de protections pour la mise à la terre des ossatures des luminaires. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

14 OTCE AQUITAINE BIO AIR Niveaux R+1 et R+2 PC : La distribution terminale des prises de courants se fait soit en encastré, soit sous goulottes PVC, à deux compartiments au-dessus des plans de travail. L ancien câble triphasé (Tri+Neutre) a été transformé en monophasé (Phase+Neutre+Terre) Eclairage : La distribution terminale des appareils d éclairage se fait soit en encastré, pour les laboratoires et les bureaux, soit sur chemin des câbles pour les luminaires de la circulation. Les armoires générales des niveaux R+1 et R+2 se trouvent dans les gaines techniques côté ascenseur. La distribution est réalisée par le chemin de câble qui se trouve dans le faux plafond de la circulation coté ascenseur. Les liaisons des bureaux et laboratoires du côté de l ascenseur sont donc réaliser directement en encastré depuis le chemin de câble ou la canalis alors que celle vers l autre côté de la circulation cheminent sur des petits chemins de câbles perforés (~5cm de large) montés perpendiculairement à celui de la circulation avant de continuer en encastrer (cf. annexe VII). Des climatiseurs ont été installés au fil du temps sur demande dans certains locaux. Ils sont raccordés soit directement sur des armoires de laboratoires, soit sur les armoires de la circulation en cheminant sur le chemin de câble. Commentaires : Le circuit éclairage n est pas de conducteur de protection. Il devra être mis en œuvre des conducteurs de protections pour la mise à la terre des ossatures des luminaires. 6.6 APPAREILLAGES Commentaires : Prise de courant. Dans les bureaux, les prises de courants sont en générales assez récentes. On compte 10 PC par laboratoires. Remplacer les prises sans éclips par du matériel ayant un indice de protection nécessaire en fonction des influences externes du local concerné. Dans le cadre de la refonte de certains locaux, les prises de courants peuvent être repositionnées de préférence dans des goulottes deux compartiments. Les prises de certains locaux sont disposés au-dessus de point d eau (cf. annexe I - photo 3). Ces prises doivent être déplacées. Appareils d éclairage. Des luminaires plafonnier montés en saillie récents sont installés dans les laboratoires et les bureaux. Ils sont équipés de tubes fluorescents de type blanc industriel. Le niveau d éclairement est correct mais ce type de luminaire ne convient pas au travail prolongé sur écran d ordinateur pour les bureaux. Dans les circulations du rez-de-chaussée, ou les luminaires sont du type plafonnier étanche à tubes fluorescents, le niveau d éclairement est insuffisant Dans les circulations du R+1 et R+2, ou les luminaires sont du type downlight encastré dans faux-plafond à lampe fluo-compacte montée verticalement, le niveau d éclairement est insuffisant (cf. annexe I - photo 5) 6.7 ECLAIRAGE DE SECOURS L éclairage de secours est réalisé par bloc autonome Les blocs autonomes du rez-de-chaussée sont du type étanche. Les blocs autonomes du bâtiment sont en général très récent. Commentaires : Prévoir le remplacement des blocs autonomes anciens. L espacement maximum réglementaire de 15 m entre 2 blocs n est pas toujours respecter. Des blocs supplémentaires doivent être installés pour remplir cette condition. Les autocollants signalétiques doivent être posés sur certains blocs du rez-de-chaussée. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

15 OTCE AQUITAINE BIO AIR LE SYSTEME DE SECURITE INCENDIE Un SSI couvrent actuellement la zone à restructurer: - Le CMSI actuel est installé dans le local 41 Téléphone, du rez-de-chaussée - Le matériel est de marque EFFEFF modèle 608-F à microprocesseur. Les détecteurs associés sont des optiques de fumée ponctuels. Il couvre le secteur Chimie Dure des niveaux R+1 et R+2. Des déclencheurs manuels sont disposés «ça et là» dans les circulations. Au rez-de-chaussée une porte de recoupement est asservie par 2 ventouses électromagnétiques. Commentaires : Le CMSI actuel est obsolète. Prévoir le raccordement des équipements sur le nouveau SSI prévu dans l extension en cours de construction. Des déclencheurs manuels doivent être placés : - au rez-de-chaussée au droit à proximité des sorties - à chaque niveau au droit à proximité des escaliers, - à environ 1.3m du sol. 6.9 CONTROLE D ACCES Dans le local 41 téléphone du rez-de-chaussée se trouve le PC de gestion du contrôle d accès. Deux lecteurs de cartes optiques réalisent cette fonction. Ils sont situés aux 2 entrées du rez-de-chaussée Commentaires : pas d intervention prévue VIDEOSURVEILLANCE Le hall d entrée du niveau R+1 et l entrée arrière du rez-de-chaussée sont surveillés par caméras avec report sur moniteurs et enregistrement via 2 magnétoscopes. Le système est installé à titre dissuasif. Pas de renvoi vers une société de télésurveillance. Commentaires : pas d intervention prévue ASCENSEUR Alimenté directement depuis le TGBT. La société OTIS à réalisé une mise en conformité minimum du boiter de commande d origine (datant ~1968) en 2002 (sur sa demande). Commentaires : pas d intervention prévue. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

16 OTCE AQUITAINE BIO AIR RESEAU INFORMATIQUE Le réseau informatique a pour origine le serveur se trouvant dans le local 234 du niveau R+2. Le réseau est de catégorie 5 permettant les applications de classe D à 100mHz. La distribution fait par l intermédiaire de baies de brassage, au nombre de 3, au niveau R+1. Les câbles empreintes des goulottes techniques jusqu aux prises RJ45 terminales. Commentaires : pas d intervention prévue. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

17 OTCE AQUITAINE BIO AIR VII - FLUIDES SPECIAUX Dans le bâtiment concerné par le projet de réhabilitation les fluides spéciaux suivants sont présentés : Azote gaz Il est distribué depuis le local de stockage d' Azote liquide. Il est réalisé en tube cuivre et chemine au plafond du RDC. Il a été dénombré que seuls deux laboratoires sont alimentés en azote gaz. Retour Hélium Ce réseau permet de récupérer l'hélium utilisé lors des manipulations. La distribution est réaliser pour une majeure partie en acier galvanisé. Les autres fluides sont issus de bouteille de gaz installée directement dans les laboratoires utilisateurs. Un bilan de consommation de bouteilles est donné en annexe du présent document. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

18 OTCE AQUITAINE BIO AIR VIII - SECURITE INCENDIE Le plancher du dernier niveau étant à moins de 8m du sol extérieur, il n y a pas de contrainte particulière de protection coupe feu des planchers, dégagements et escaliers de secours. Afin de renforcer la sécurité du bâtiment, il pourra être proposé de prendre en compte : - Découpage en zone de compartimentage par portes de recoupement des circulations - Recoupement coupe-feu des planchers, - Encloisonnement coupe feu de l escalier ouest. Les RIA existants seront maintenus ou déplacés, mais conservés. Les extincteurs sont conservés. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

19 OTCE AQUITAINE BIO AIR IX - AMIANTE Sur les zones concernées par les travaux, le diagnostic réalisé précédemment (rapport de 1997) a révélé la présence d'amiante aux endroits suivants : Dalle de sol en PVC dans les locaux suivants : - Circulation sous sol devant local 002, - Sous sol local 028, - Sous sol local 045, - Sous sol local 050, Les autres présences d'amiante cité dans le rapport amiante sont relatives au matériel de laboratoires. Les visites de diagnostic ont révélé la présence de descente d eau pluviale en fibro ciment contenant de l amiante (présence probable) Conclusions Si les sols sont remaniés dans le cadre de l'opération de réhabilitation, les dalles de sol amiantées seront retirées suivant les procédures et la législation en vigueur. Les EP en fibrociment seront à remplacer. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

20 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC ANNEXES Annexe I - Photos : bâtiment, réseaux fluides, électricité, ventilation climatisation, Annexe II - Liste des fluides utilisés par laboratoire Annexe III - Schéma production air comprimé Annexe IV - Schéma de la sous station (réseaux secondaires existants) Annexe V - Consommation des bouteilles de gaz spéciaux Annexe VI - Equipements électriques Annexe VII - schéma de principe distribution en faux plafond R+1 R+2 BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

21 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe I - Photos : bâtiment, réseaux fluides, électricité, ventilation climatisation, 1 Bâtiment 2 Réseaux fluides (EF, GAZ) 3 Electricité 4 Ventilation climatisation BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

22 OTCE AQUITAINE BIO AIR BATIMENT Porte couloir/hall d entrée Porte couloir/escalier couloir :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

23 OTCE AQUITAINE BIO AIR Pignon Ouest Bâtiment fosse dans local 16 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

24 OTCE AQUITAINE BIO AIR Détail pignon ouest Détail façade Sud R+1 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

25 OTCE AQUITAINE BIO AIR Détail façade Sud R+2 Détail façade R+1 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

26 OTCE AQUITAINE BIO AIR Façade Sud Façade Sud :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

27 OTCE AQUITAINE BIO AIR Façade Nord Fosse local 25 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

28 OTCE AQUITAINE BIO AIR Réseaux fluides (EF, GAZ) Refroidissement boucle Fluides (EF/GAZ) en RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

29 OTCE AQUITAINE BIO AIR Fluides (EF/GAZ) en RdC Fluides (EF/GAZ) en RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

30 OTCE AQUITAINE BIO AIR Arrivée GAZ extérieure Fluides (EF/GAZ) en RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

31 OTCE AQUITAINE BIO AIR Fluides RdC Local 16 Fluides (EF/GAZ) en RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

32 OTCE AQUITAINE BIO AIR Fluides (EF/GAZ) en RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

33 OTCE AQUITAINE BIO AIR Electricité photo 10 départ général FM laboratoire photo 11 Départ général éclairage :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

34 OTCE AQUITAINE BIO AIR Photo 1 armoire E1-2 niveau R+1 Photo 2 armoire E1-1 du niveau R+1 photo 3 lavabo salle 100 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

35 OTCE AQUITAINE BIO AIR photo 4 douche de sécurité du labo 121 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

36 OTCE AQUITAINE BIO AIR photo 5 circulation R+1 photo 6 armoire E0-9 du niveau RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

37 OTCE AQUITAINE BIO AIR photo 7 armoire E0-1 du RdC photo 8 distribution par chemin de câbles RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

38 OTCE AQUITAINE BIO AIR photo 9 croisement entre canalisation de différentes natures - RdC :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

39 OTCE AQUITAINE BIO AIR Ventilation climatisation Collecteur façade chauffage Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

40 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

41 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

42 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

43 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

44 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

45 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

46 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

47 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

48 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

49 OTCE AQUITAINE BIO AIR Equipement en terrasse R+3 :\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

50 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe II - Liste des fluides utilisés par laboratoire, BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

51 OTCE AQUITAINE - BIOAIR Etat des lieux Local N Fluides Gaz Equipements Obs. EF ECS AC N He DS Sorb. VMC Clim Rez-de-chaussée Réserve 1 Bureau 2 Labo. Physique 3 X X X Bureau 4 Labo. Physique 7 X X Local entretien 8 X X Bureau 10 Labo. Physique 11 X X X Bureau 12 Local Poubelles 13 Bureau 14 Labo. Physique 15 X X X X X Rx 16 Labo. Physique 17 X X Labo. Physique 19 X X Labo. Physique 21 X X Labo. Physique 23 Rx 24 X X Labo. Physique 25 X X Labo. Physique 27 X X X X Labo. Physique 28 X X Labo. Physique 29 X Labo. Physique 30 X X Labo. Physique 33 X X X Labo. Physique 34 X X X X Ballon ECS Labo. Physique 35 X X X Labo. Physique 36 X Labo. Physique 38 Sous-station 40 Rx 60 Local Air Comp. 61 CENTRE DE RECHERCHE PAUL PASCAL DIAGNOSTIC - JUILLET 2004

52 OTCE AQUITAINE - BIOAIR Etat des lieux Local N Fluides Gaz Equipements Obs. EF ECS AC N He DS Sorb. VMC Clim 1er étage Bureau 100 X Labo. CD 101 X X X X X X Labo. CD Réserve 102 Chambre noire 1031 X X X Stock ou Bureau 1032 Gaz Nat. Stock ou Bureau 1033 Stock Matériel 1034 Labo. Cellule 104 X Labo. CD 105 X X X X Gaz Nat. Labo. CD 106 X X X Bureau 107 Labo. CD 108 X X X Labo. CB 109 X X X X X X Bureau 110 Bureau 1111 X Chambre noire 1112 X X X Labo Bureau 1114 Bureau 112 Labo. CB 113 X X X X Ext. Part. Bureau 115 Labo. CB 117 X X X X X Bureau 118 Bureau 1191 Microscope 1192 X X X Bureau 1193 Bureau 1194 Labo. Instrum. 120 Labo. CB 121 X X X X X Labo. Electronique 122 X Bureau 123 Salle Info. 124 X X Bureau 126 X X X X Bureau 128 Labo. CB 130 X X Labo. CB 132 X X X X Ballon ECS Labo. Physique 134 X X X Bureau 136 Bureau 138 Bureau 140 X Bureau 142 X Bureau 144 X Sanitaires X X X CENTRE DE RECHERCHE PAUL PASCAL DIAGNOSTIC - JUILLET 2004

53 OTCE AQUITAINE - BIOAIR Etat des lieux Local N Fluides Gaz Equipements Obs. EF ECS AC N He DS Sorb. VMC Clim 2ème étage Labo. CD 200 X X Labo. CD 201 X X X X 2 Sorb. Labo. CD 202 X Chambre noire 2031 X X Stock ou Bureau 2032 X Stock ou Bureau 2033 Stock Matériel 2034 Bureau 204 X Labo.CD 205 X X X Labo.CD 206 X X X 2 Sorb. Bureau 207 Bureau 208 X Labo. Physique 209 X X X X X Labo. Physique 210 X Chambre noire 2111 X X X Labo. CB 2112 X Labo. CB 2113 Bureau 2114 Bureau 212 Labo. CB 213 X X X Bureau 215 Labo. Physique 217 X X X X Bureau 218 Labo. CB 2191 X X X Bureau 2192 X X Bureau 2193 Bureau 2194 Bureau 220 Labo. CB 221 X X X X X Labo. Physique 222 X X X Bureau 223 Bureau 224 X X Bureau 225 Bureau 226 Bureau 228 Bureau 230 X Salle Info. 232 X Salle Info. 234 X X Bureau 236 X Bureau 238 X Bureau 240 Salle du conseil 242 X Sanitaires X X X CENTRE DE RECHERCHE PAUL PASCAL DIAGNOSTIC - JUILLET 2004

54 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe III - Schéma production air comprimé BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

55

56 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe IV - Schéma de la sous station (réseaux secondaires existants) BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

57

58 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe V - Consommation des bouteilles de gaz spéciaux BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

59 OTCE AQUITAINE - BIOAIR Annexe III.1 - Consommation de fluides spéciaux Mélanges Hélium U Azote I Azote U Arcal 1 Argon U Oxyg. CO2 Hydrog. U Hydrog. I AR+15% Méthane AR+7% AR+5% C2H6 CH4 - N35 H2 H2 cubage 9 9,4 9,4 10,5 10,5 10,6 34 8,8 8,8 6, ,7 10,7 unitaire m3 m3 m3 m3 m3 m3 kg m3 m3 m3 m3 m3 m3 20/janv /janv /févr /févr /mars /avr /avr /mai /juin /juin Total /juil /août /sept /oct /oct /nov /déc Total /janv /janv /mars /mars /avr /mai /mai /juin Total TOTAL 18 mois (btle) TOTAL 18 mois (m3) ,6 272, ,5 63, , ,1 Centre National de la Recherche Scientifique DIAGNOSTIC - JUILLET 2004

60 OTCE AQUITAINE - BIOAIR Annexe III.1 - Consommation de fluides spéciaux Hélium U Azote I Azote U Arcal 1 Argon U Oxyg. CO2 Hydrog. U Hydrog. I AR+15% Méthane AR+7% AR+5% C2H6 CH4 - N35 H2 H2 cubage 9 9,4 9,4 10,5 10,5 10,6 34 8,8 8,8 6, ,7 10,7 unitaire m3 m3 m3 m3 m3 m3 kg m3 m3 m3 m3 m3 m Sem ,4 56, , ,6 17, Sem , , , ,6 8,8 6,7 0 10, Sem ,2 56,4 10, ,4 68 8, ,7 21, Sem , ,5 31, , , Sem ,6 84, , Sem , , , Total ,8 479,4 388,5 199, ,4 26,4 6, ,4 53,5 m Hélium U Azote I Azote U Arcal 1 Argon U Oxyg. CO2 Hydrog. U Hydrog. I AR+15% C2H6 Méthane CH4 - N Sem Sem Sem Sem Sem Sem.1 AR+7% H2 AR+5% H2 Centre National de la Recherche Scientifique DIAGNOSTIC - JUILLET 2004

61 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe VI - Equipements électriques BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

62 OTCE AQUITAINE BIO AIR SOUS-SOL Description des différentes Armoires Electriques N armoire Commentaires Type Locaux Protections LP1 Arrivée depuis TGBT Eclairage Général Ecl Disjoncteur Alim armoires Labo 07, 11 Disjoncteur N armoire Commentaires LP2 Sectionneur + fusibles : E01, LP3 N armoire Commentaires Type Locaux Protections LP3 Eclairage Entrée 01, couloir sur minuterie, Eclairage de sécurité, Local poubelles Fusibles 10A 1 fusible «droite» 1 fusible «gauche» PC couloir Fusibles 16A N armoire Commentaires Type Locaux Protections E0-1 Disj 63A 300mA sur général Eclairage PC 02, 04, 10, local ménage 04, 10, 12, loge Fusibles 10A Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections E0-8 Disjoncteur 100A en Alim armoires Labo 15, 16, 19, 26 Disjoncteurs 50,63,100A tête suivant les labos. N armoire Commentaires Type Locaux Protections E0-9 Disjoncteur 100A en Alim armoires Labo 25, 27, 28, 29, Disjoncteurs 50,63,100A tête 30, 34 suivant les labos. N armoire Commentaires Type Locaux Protections E0-10 Disjoncteur 100A en Alim armoires Labo 33, 35, 36, 38 Disjoncteurs 50,63,100A tête suivant les labos. H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

63 OTCE AQUITAINE BIO AIR RdC N armoire Commentaires Type Locaux Protections 100, Fusibles 10A 1 sectionneur dans 101 labo, 101 bureau, boîtier type pilote en tête de l armoire Eclairage 102, 103, 104, 105 dépôt,105 bureau, veilleuse escalier, [106, veilleuse couloir] PC 101 bureau, 102, 104, 105 Disj 15A 30mA bureau, 110, couloir N armoire Commentaires Type Locaux Protections 105 labo, 107, 108, Fusibles 10A 1 sectionneur dans 110, 112, [114, 116], boîtier type pilote en tête de l armoire Eclairage Tableau ascenseur, Eclairage de secours, Armoire, Minuterie éclairage RdC PC 107, 112, couloir Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections 1 sectionneur dans 109, 109 bureau, Fusibles 10A boîtier type pilote en tête de l armoire Eclairage 111 dépôt, 113 bureau, 113 labo,113 dépôt, 120, 122, 124, 126, 128 PC 109 bureau, 113 bureau, 115, 128 Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections 1 sectionneur dans 117 labo, 117 bureau, Fusibles 10A boîtier type pilote en tête de l armoire Eclairage 119 dépôt, 121 dépôt, 121 labo, 121 bureau, 130, 132, 134, 136, 138 PC 117 bureau, 121 bureau, couloir Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections 1 sectionneur dans Eclairage 123, 140, 142, 144 Fusibles 10A boîtier type pilote en tête de l armoire. Neutre coupé. PC 125, 126, 138, 140, 142, Hall Disj 15A 30mA H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

64 OTCE AQUITAINE BIO AIR R+1 N armoire Commentaires Type Locaux Protections 200, Fusibles 10A 1 sectionneur dans 201 bureau, 201 labo, boîtier type pilote en tête de l armoire Eclairage 202, 203, 204, 205 bureau, 205 dépôt, 206 PC 201 bureau, 202, 204, 205, couloir Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections 205 labo, Fusibles 10A 207, 208, 210, 212, 1 sectionneur dans 214, 216, 218, armoire, boîtier type pilote en tête Eclairage couloir sur minuterie, de l armoire veilleuse sécurité Eclairage extérieur façade Fusibles 40A avant avec détecteur de présence PC 207, 208, 212, couloir Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections Eclairage 209, 209 bureau, Fusibles 10A 1 sectionneur dans 209 labo, 211, 213, boîtier type pilote en tête de l armoire 213 bureau, 213 dépôt, 215, 220, 222, 224, 226, 228 PC 209 bureau, 213 bureau, 215, 218, 224, 228 Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections Eclairage 217 bureau, 217 labo, Fusibles 10A 1 sectionneur dans 219 dépôt, 221 dépôt, boîtier type pilote en tête de l armoire 221 bureau, 221 labo, 230, 232, 234, 236, 238 veilleuse couloir PC 217, 221 bureau, 230, couloir Disj 15A 30mA N armoire Commentaires Type Locaux Protections 1 sectionneur dans Eclairage 223 (bureau direction), Fusibles 10A boîtier type pilote en tête de l armoire PC 240, , 238, 240, 242, couloir Disj 15A 30mA H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

65 OTCE AQUITAINE BIO AIR Départs (A1 A2 A3) : Sectionneur + disjoncteur 80A 300mA N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 1 contacteur de puissance en tête [101, 201] Fusible 20A 1 contacteur de puissance en tête [103, 203] Fusible 20A N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 1 contacteur de puissance en tête Fusibles 20A 2 hottes pour la 206 N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 1 contacteur de puissance en tête [105,205] Fusible 20A Départs (A5 A6 A7 A8-A9 A10) : Sectionneur + fusibles N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 1 contacteur de puissance en tête Ith 20A [109, 209] Fusible 20A N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 1 contacteur de puissance en tête [113, 213] Fusible 20A N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 3 contacts de puissance Ith 20A [117, 217] Fusible 20A en tête [119, 219] Fusible 20A N armoire Commentaires Hottes locaux Protections 1 contacteur de puissance en tête [121, 221] Fusible 20A H:\Sl\Secretariat\CRPP\Réhab\Maîtrise d'oeuvre\diag\diagnostic CRPP.doc 15 JUILLET 2004

66 CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (C.N.R.S) Délégation Poitou-Charentes Esplanade des Arts et Métiers TALENCE CEDEX Mission de maîtrise d'œuvre dans le cadre de la réhabilitation du centre de recherche Paul Pascal à TALENCE (33) Locaux à usage de laboratoires et bureaux DIAGNOSTIC Annexe VII - schéma de principe électrique Distribution en faux plafond R+1/R+2 BIOAIR OTCE AQUITAINE INGENIERIE GENERALE 126, rue des quatre Castéra BEGLES Tél Fax JUILLET 2004

67

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL

NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL 1 NOTICE DE RENSEIGNEMENTS CONCERNANT LES ETABLISSEMENTS RELEVANT DU CODE DU TRAVAIL NOM DE L ETABLISSEMENT : Atelier 1 menuiserie, Ateliers 2, 3 et 4 non connu à ce jour NATURE DE L EXPLOITATION : Ateliers

Plus en détail

REPARTITION DES TACHES PHASE 3

REPARTITION DES TACHES PHASE 3 LEGENDE ELECRICIE Ventouse ÄlectromagnÄtique ArrÇt d'urgence Armoire / baie de brassage courants faibles Detecteur incendie BAES Spot encasträ Å lampe incandescente Å räflecteur Spot encasträ Å lampe flupcompacte

Plus en détail

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public)

NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) NOTICE DE SECURITE A L USAGE DES E.R.P. (Etablissements Recevant du Public) Notice de sécurité à l usage des E.R.P. 1 NOTICE DE SECURITE BATIMENT A PROJET : Réhabilitation et extension par construction

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Notice obligatoire en application de l Art. R 123-24 du Code de la Construction et de l Habitation pour les demandes de Permis de Construire dans les Etablissements Recevant

Plus en détail

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil

ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil EXEMPLE DE NOTICE DE SECURITE INCENDIE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC 5 ème CATEGORIE sans locaux à sommeil NOTA : Cet exemple de notice est un document simplifié. Des renseignements complémentaires

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ERP A joindre à la demande de permis de construire, déclaration de travaux ou d aménagement Cette notice n est pas exhaustive ; tous renseignements complémentaires doivent

Plus en détail

Aménagement cloisonné et paysagé

Aménagement cloisonné et paysagé 1 er étage Aménagement cloisonné et paysagé 02 SALLES DE RÉUNION 56 POSTES AU TOTAL Sanitaires Circulations horizontales Circulations verticales Locaux techniques Environmental immobilier L immeuble fait

Plus en détail

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH)

Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) 1 Notice descriptive relative à la sécurité des personnes (Article R 123.22 du CCH) Conformément à Article R*111-19-17 du CCH, la présente notice fait partie du dossier permettant de vérifier la conformité

Plus en détail

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre

Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES. Communauté Rurale des Monts de Flandre Communauté Rurale des Monts de Flandre Réhabilitation d une travée de bâtiment industriel en bureau D P G F Lot 4 - FLUIDES TECHNIQUES Maître d Ouvrage Maîtrise d Œuvre V1.1 - Avril 2011 Communauté Rurale

Plus en détail

SURFACES ET EFFECTIFS

SURFACES ET EFFECTIFS 2,91 m 3,50 m 6 m 3,50 m 3,50 m 5,80 m 3,50 m 3 m 3,50 m rue des Sablons COUPE RESTRUCTURATION D'UN ENSEMBLE IMMOBILIER 29-31 rue des Sablons - Impasse des prêtres 75016 PARIS COMMERCIALISATION COUPE COMMERCIALISATION

Plus en détail

HOTEL D ENTREPRISES DU CHAMP DE L ABESSE EQUIPEMENT PROVISOIRE COMMUNS EXTERIEURS ATELIERS

HOTEL D ENTREPRISES DU CHAMP DE L ABESSE EQUIPEMENT PROVISOIRE COMMUNS EXTERIEURS ATELIERS COMMUNS EXTERIEURS Portails portails coulissants motorisés, hauteur 2m - boucles magnétiques encastrées dans la chaussée - lecteur de cartes programmables Eclairage 1 crépusculaire + horloge 16 projecteurs

Plus en détail

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40)

Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim. Dossier de demande de permis de construire. Notice de Sécurité (PC40) Construction d une salle dédiée à l école de musique de Lipsheim Dossier de demande de permis de construire Notice de Sécurité (PC40) NOTICE DE SECURITE E.R.P. Remarque : Cette notice de sécurité comprend

Plus en détail

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON

AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON AMENAGEMENT DU BATIMENT H1 - LE M.I.N AVIGNON MAITRE D'OUVRAGE SMINA 135 avenue Pierre SEMARD 84000 AVIGNON Lot n 14 ELECTRICITE DPGF MAITRE D'OEUVRE : Monsieur J. F. QUELDERIE 5 rue Nicolas Lescuyer 84000

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail

BORDEREAU DES PRIX ANAPEC - DETAIL ESTIMATIF RDC + MEZZANINE P.U / HT MONTANT HT PRIX N GROS ŒUVRE DESIGNATION DES OUVRAGES U Q

BORDEREAU DES PRIX ANAPEC - DETAIL ESTIMATIF RDC + MEZZANINE P.U / HT MONTANT HT PRIX N GROS ŒUVRE DESIGNATION DES OUVRAGES U Q GROS ŒUVRE 100 DEMOLITION, DEPOSE ET EVACUATION A DECHARGE PUBLIQUE ENS 1,00 BORDEREAU DES PRIX ANAPEC - DETAIL ESTIMATIF RDC + MEZZANINE 101 MACONNERIE 101.01 MACONNERIE EN BRIQUE 6T M² 160,00 101.02

Plus en détail

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente

D.P.G.F. D.C.E. Juin 2015. Reconstruction de la Salle Polyvalente MAITRE DE L OUVRAGE Commune de Mairie 62170 Tél. : 03 21 1 46 56 E-mail : mairie.beaumerie@wanadoo.fr Reconstruction de la Salle Polyvalente D.C.E. Juin 2015 LOT PLOMBERIE SANITAIRE CHAUFFAGE V.M.C. Décomposition

Plus en détail

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3.

Le pétitionnaire pourra remplir une notice par établissement isolé les uns des autres au sens de l article GN 3. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Pour tous les ERP du 1er groupe et les ERP du 2ème groupe (5ème catégorie) Avec locaux à sommeil. (Arrêté du 25/06/1980 modifié Arrêté du 22/06/1990 modifié) La présente

Plus en détail

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE

Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE Communauté de communes du Pays de St Gilles Croix de Vie BP 30669 GIVRAND 85808 ST GILLES CROIX DE VIE EXTENSION DU SIEGE ADMINISTRATIF (Modification de l existant et extension) CADRE DE BORDEREAU DE DECOMPOSITION

Plus en détail

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.

Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES. Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33. Construction d un pôle intergénérationnel CABANNES Commune de CABANNES Hôtel de Ville 13440 CABANNES Tél. : 04.90.90.40.40 / Fax : 04.90.95.33.41 Phase DCE DECOMPOSITION DU PRIX GLOBAL ET FORFAITAIRE DPGF

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012

NOTICE DE SÉCURITÉ. Document mis à jour le 10.05.2012 NOTICE DE SÉCURITÉ concernant les ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC du (5 ème catégorie) conformément au Code de l'aménagement de la Polynésie Française Document mis à jour le 10.05.2012 01 - PRÉSENTATION

Plus en détail

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE

REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE REAMENAGEMENT ET MISE EN CONFORMITE ECOLE PRIMAIRE 20 Avenue Jean Cassé 32140 - MASSEUBE BORDEREAU DE PRIX LOT N 7 ELECTRICITE CFO - CFA SECURITE INCENDIE Le présent bordereau de prix est à remplir obligatoirement

Plus en détail

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation»

Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ. «Logement social : rénovation en basse consommation» Présentation réhabilitation Résidence TENNIS 50 logements collectifs à VILLENEUVE D ASCQ Cd2e «Logement social : rénovation en basse consommation» 22 février 2012 Avant La résidence se situe à VILLENEUVE

Plus en détail

Bâtiment Hébergement. Etat des lieux. Facade est

Bâtiment Hébergement. Etat des lieux. Facade est Bâtiment Hébergement Etat des lieux Facade est Etienne Cendron 15/10/2014 Facade nord Facade ouest Facade sud 2 Il s agit d un bâtiment d un seul niveau en murs maçonnés, à charpente métallique et couverture

Plus en détail

Dépose du plafond des habillages muraux partie commerciale, de la cloison réserve, Du mobilier central et latéral, Vaut 3.900.00

Dépose du plafond des habillages muraux partie commerciale, de la cloison réserve, Du mobilier central et latéral, Vaut 3.900.00 les collines d ugernum 5, impasse du ciste blanc 30300- BEAUCAIRE Tél : 04.66.03.84.28- Fax : 04.66.03.84.31 E-mail : magfinitions@orange.fr - www.mag-finitions.com PANDORA 16, rue du Faubourg Montmartre

Plus en détail

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 :

Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : Généralités sur la nouvelle Norme Electrique NF C 15-100 : 1) Section des conducteurs, calibres des protections : Nature du circuit Eclairage, volets roulants, prises commandées Section minimale des conducteurs

Plus en détail

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION

GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION GUIDE BÂTIMENTS D HABITATION sécurité incendie Réglementation et mise en sécurité incendie des bâtiments d habitation > Bâtiments d habitation > Parcs de stationnement > s - foyers Sécurité incendie dans

Plus en détail

LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible)

LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT. 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible) LOCATION MURS BATIMENT IDEAL ACTIVITE LOGISTIQUE ET TRANSPORT 5 390 M 2 SUR TERRAIN 2,39 Ha (Construction extension possible) Route de Marolles FOSSE 41330 Situation géographique et environnement p.4 Description

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DESIGNATION Prix Option Montant total 1. COURANTS FORTS - COURANTS FAIBLES - VDI Plus value pour l'option réalisation d'un percement 2. CLIMATISATION - PLOMBERIE

Plus en détail

VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF

VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF VILLE DE CLOUANGE MISE EN CONFORMITE ELECTRIQUE HOTEL EUROPA ET VIDEO CLUB 17, RUE CLEMENCEAU C.D.P.G.F DETAIL QUANTITATIF ET ESTIMATIF LOT N 1 ELECTRICITE Service Technique. Mairie de CLOUANGE. M.COSTALONGA

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE POUR LES ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Préambule : Cette notice concerne les dispositions essentielles de sécurité à prévoir en fonction du classement de l'établissement

Plus en détail

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ

PC40 - NOTICE DE SECURITÉ PC40 - NOTICE DE SECURITÉ Maître d Ouvrage : Architecte : Commune de Wormhout Mr Pierre Coppe Architecte desl Monsieur le Maire 47 place du Général de Gaulle BP 60 393 59 337 Tourcoing Cedex Tél : 03 28

Plus en détail

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie?

Rénovation des bâtiments communaux. Comment mobiliser son gisement d économie? Contruire Basse Consommation : on y va? Rénovation des bâtiments communaux Comment mobiliser son gisement d économie? ASDER le 20 mars 2012 Retours d expériences le 14 mars 2012 Côte Rousse : Rénovation

Plus en détail

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo.

Notice descriptive. CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO TEL : +352 621 510 609 EMAIL : contact@etik-immo.com WEB : www.etik-immo. Notice descriptive CONTACT POUR LA LOCATION : ETIK-IMMO 1 Généralités: L objet, situé au 5, rue d Arlon à Ecoparc Windhof, est composé de quatre lots commerciaux nommés A,B,C et D d environ 600 m² chacun.

Plus en détail

DPGF EPBP 2010 FOURNITURE ET POSE CLE EN MAIN DE MATERIEL PEDAGOGIQUE PLATINES Brevet Professionnel Equipements Sanitaires

DPGF EPBP 2010 FOURNITURE ET POSE CLE EN MAIN DE MATERIEL PEDAGOGIQUE PLATINES Brevet Professionnel Equipements Sanitaires DPGF EPBP 2010 FOURNITURE ET POSE CLE EN MAIN DE MATERIEL PEDAGOGIQUE PLATINES Brevet Professionnel Equipements Sanitaires CFA DE LA CHAMBRE DES METIERS DU VAL DE MARNE 24 AV RASPAIL 94100 ST MAUR DES

Plus en détail

DETAILS DES TRAVAUX DANS LES ECOLES ELEMENTAIRES

DETAILS DES TRAVAUX DANS LES ECOLES ELEMENTAIRES DETAILS DES TRAVAUX DANS LES ECOLES ELEMENTAIRES Ecoles élémentaires Nature des travaux Remplacement de la pompe de recyclage dans la chaufferie Purge des bandeaux ciment et réparation du bâtiment annexe

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE Dénomination de l'établissement : Gymnase des Closeaux Adresse principale : Petite voie des Fontaines 94.150 RUNGIS Maîtrise d ouvrage (Nom ou raison sociale) : Ville de

Plus en détail

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames

Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES. 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames Département de Seine-et-Marne VILLE DE COUILLY PONT-AUX-DAMES 46 rue Eugène Léger 77860 Couilly Pont-aux-Dames R E Q U A L I F I C A T I O N E T A G R A N D I S S E M E N T D E L A M A I R I E D E C O

Plus en détail

RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les colonnes électriques sont installées dans des

RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les colonnes électriques sont installées dans des RÈGLES GÉNÉRALES D INSTALLATIONS DES COLONNES ÉLECTRIQUES (norme NF C 14-100 édition Février 2008) Les s électriques sont installées des gaines de d immeubles ou en apparent la cage d escalier (réhabilitation

Plus en détail

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E.

Extension et restructuration du Restaurant du CNRS. Phase DCE Page 1 PHASE PRO/DCE - DPGF RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 1 RESTAURANT DU CNRS TALENCE LOT 10 - ELECTRICITE D.Q.E. Page 2 article Désignation des ouvrages unité quantités prix unitaire HT sous total HT 1 ALIMENTATION BT - liaison BT en câble U1000 R02V ML

Plus en détail

Lieu-dit Pernicaggio - SARROLA-CARCOPINO. Bâtiment J DESCRIPTIF SOMMAIRE. Ce programme est réalisé en BBC

Lieu-dit Pernicaggio - SARROLA-CARCOPINO. Bâtiment J DESCRIPTIF SOMMAIRE. Ce programme est réalisé en BBC Lieu-dit Pernicaggio - SARROLA-CARCOPINO Bâtiment J DESCRIPTIF SOMMAIRE Ce programme est réalisé en BBC Les prestations sont définies en qualité, dimensionnement et positionnement pour l'obtention du label

Plus en détail

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA

Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Amanlis le 10 mai 2014 AUDIT THERMIQUE EHPAD LANGOURLA Cet Audit de l existant a été effectué suite à la visite du 17/02/2014. Il prend en considération tous les points ayant un rattachement à la thermique

Plus en détail

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011

Affaire n : 2 282 131 N/Réf : CB623/2010/272/BC/CD Rapport émis par : B. COZE Rueil-Malmaison, le 7 mars 2011 BUREAU VERITAS 5 bd Marcel POURTOUT 92563 RUEIL MALMAISON CEDEX Urbania Val d Ouest 38 rue Albert Sarraut 78000 VERSAILLES Téléphone :01 47 52 49 70 Télécopie : 01 47 77 03 22 A l attention de Mme ALILI

Plus en détail

LOGICIELS GMAO EXEMPLE D'INTERFACE UNIFORMAT II / GMAO (TYPOLOGIES-PATOLOGIES)

LOGICIELS GMAO EXEMPLE D'INTERFACE UNIFORMAT II / GMAO (TYPOLOGIES-PATOLOGIES) LOGICIELS GMAO EXEMPLE D'INTERFACE UNIFORMAT II / GMAO (-PATOLOGIES) CLASSIFICATION UNIFORMAT II CARTOGRAPHIE MAINTENANCE Niveau 1 Groupe principaux d'éléments Niveau 2 Groupe d'éléments Niveau 3 Eléments

Plus en détail

C.C.T.P. LOT N 05 - ELECTRICITE VMC CHAUFFAGE CLIMATISATION SECURITE INCENDIE. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre :

C.C.T.P. LOT N 05 - ELECTRICITE VMC CHAUFFAGE CLIMATISATION SECURITE INCENDIE. L Entrepreneur : Le Maître d'ouvrage : Le Maître d'oeuvre : DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 05 - ELECTRICITE VMC CHAUFFAGE CLIMATISATION SECURITE INCENDIE

Plus en détail

DESCRIPTIF. ECONOMIES D ENERGIE Label BBC (Bâtiment Basse consommation) Réglementation Thermique RT 2012 Logements performants thermiquement

DESCRIPTIF. ECONOMIES D ENERGIE Label BBC (Bâtiment Basse consommation) Réglementation Thermique RT 2012 Logements performants thermiquement DESCRIPTIF Principales prestations ECONOMIES D ENERGIE Label BBC (Bâtiment Basse consommation) Réglementation Thermique RT 2012 Logements performants thermiquement Chauffage Pôle à granules de bois Panneaux

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014

Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB. Les Oléandres. Bâtiments 11 et 13. PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Patrimoine OPH Réhabilitation énergétique BBC REHAB Les Oléandres Bâtiments 11 et 13 PRÉSENTATION DES TRAVAUX Mardi 18 février 2014 Réhabilitation thermique : Le site (60 logements) 2 Réhabilitation thermique

Plus en détail

Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva

Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva Guide pratique du Branchement Basse Tension individuel à 36 kva Branchement Basse tension individuel Page 1 / 14 Sommaire 1- Normes :... 3 2- Politiques et règles techniques... 3 2.1 Branchement aérien

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m²

Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Fiche Technique pour un bâtiment modulaire à ossature en bois de 54 m² Cahier de charge NON définitif. Adaptations possibles selon l arrivée de nouveaux matériaux bois ou la mise en œuvre de techniques

Plus en détail

Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva

Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva Guide pratique du branchement Pour une production photovoltaïque à 36 kva Page 1 / 18 Sommaire 1. Normes 2. Politique et règles techniques 2.1. Branchement monophasé ou triphasé 2.2. Accessibilité relève

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC (Code de la construction et de l habitation Art. R123 à R123.55 arrêté du 22 juin 1990) S agissant d une opération en site existant, en application

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE 1 La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE CONCERNANT LES PETITS HOTELS ET LES TRES PETITS HOTELS TEXTES REGLEMENTAIRES APPLICABLES ERP DU 1 er GROUPE ET DE 5 ème CATEGORIE Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

LOT 1. AMENAGEMENT D'UN POLE ENFANCE/PETITE ENFANCE Bordereau de Prix Unitaire ( BPU ) LOT 1 : GROS OEUVRE. Prix Unitaire (HT)

LOT 1. AMENAGEMENT D'UN POLE ENFANCE/PETITE ENFANCE Bordereau de Prix Unitaire ( BPU ) LOT 1 : GROS OEUVRE. Prix Unitaire (HT) LOT 1 LOT 1 : GROS OEUVRE Fouille Démolition de béton Fourniture et pose d'armature béton Fourniture et pose de treillis soudé Coulage béton (dalle) Élévation en maçonnerie (BBM 20*20*50) et finition d'enduit

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Prestations Plomberie Sanitaires

Prestations Plomberie Sanitaires Entretien et maintenance des installations techniques de l Hôtel tertiaire Numerica ZAC des Portes du Jura Prestations Plomberie Sanitaires Sommaire 1. OBJET ET ÉTENDUE... 2 1.1 Nature des prestations...

Plus en détail

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques?

Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES OPTIMALES Quels travaux pour atteindre les cibles énergétiques? Bertrand MILLS (Enerconcept) Jean-Marc JICQUEL (EDF R&D - département EnerBAT) RECHERCHE DE SOLUTIONS THERMIQUES

Plus en détail

L électricité d une habitation

L électricité d une habitation Maison : http://www.ttechno.fr/capet/appeda VUE 3D de la maison http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 1 Sommaire automatique http://www.lyceejoliotcurie77.fr/ 2 Le tableau électrique : Les règles s appliquant

Plus en détail

Immeuble "Mont Noble A & B" à Sion Descriptif général de la construction Terrain - Commune de Sion. 1 Bâtiment - Terrassement - Canalisations intérieures en PE et extérieures en PVC - Béton armé, dimensions

Plus en détail

Isolation de conduites à base d'amiante

Isolation de conduites à base d'amiante *F01 Cordons, anneaux d'étanchéité et bandes d'isolation électrique en amiante Des cordons à haute teneur en amiante ont souvent été utilisés comme joints anti feu dans des poêles à mazout ou en aïence,

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les bureaux et lieux de travail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les bureaux et lieux de travail Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les bureaux et lieux de travail 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux

Plus en détail

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F.

Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD. Décomposition du Prix Global et Forfaitaire (D.P.G.F. Communauté de Communes de la Plaine de l Ain 143 rue du Château 01150 CHAZEY SUR AIN Construction d un bâtiment industriel de type atelier relais 01500 CHATEAU GAILLARD Décomposition du Prix Global et

Plus en détail

Installation de la station FS36

Installation de la station FS36 Installation de la station FS36 Plancher sans chape CaleôSol, Mur Chauffant CaleôMur Introduction Le chauffage par le sol à base d'eau est dit à basse température, ce qui signifie que la température d'écoulement

Plus en détail

DESCRIPTIF DU PROJET

DESCRIPTIF DU PROJET PROJET DE PROMOTION IMMOBILIERE Lotissement Les Jardins de Carthage VILLA OLYMPIA DESCRIPTIF DU PROJET PROMOTEUR : ATHENA Promotion Immobilière (s.a.r.l) Architecte: La Société D Etudes Architecturales

Plus en détail

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités

Art. 1er. - Objectif et champ d'application. 1.1. Généralités GRAND-DUCHE DE LUXEMBOURG Strassen, février 2009 Le présent texte a été établi par l Inspection du Travail et des Mines et le Service Incendie et Ambulance de la Ville de Luxembourg. Prescriptions de sécurité

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels

Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels Cahier des Clauses Techniques Particulières Solutions pour les locaux industriels 1. Lot n 1 : Electricité 2 1.1 Description des ouvrages... 2 1.2 Tableau général basse tension... 3 1.3 Tableaux divisionnaires

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD)

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Procédure ADAPTEE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P. Maître de l Ouvrage : MAIRIE - BOESCHEPE (59299) (DEPARTEMENT DU NORD) Objet du marché : RENOVATION D UN

Plus en détail

RESIDENCE COQUELICOTS 4

RESIDENCE COQUELICOTS 4 ETABLISSEMENTS THIA DARBEFEUILLE JEAN-MICHEL ARCHITECTE DPLG RESIDENCE COQUELICOTS 4 DESCRIPTIF SOMMAIRE Indice A Juillet 2013 Page - 1 - La présente notice a pour objet la description des prestations

Plus en détail

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre.

Le pétitionnaire veillera à remplir une notice par établissement utilisé et isolé l'un de l'autre. NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE pour les ERP du 1er groupe ou établissement du 2ème groupe (5ème catégorie) avec locaux à sommeil. Arrêté du 25/06/1980 Rappel: art R123-2 du CCH: constituent des établissements

Plus en détail

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2

SAUVEGARDE DES PERSONNES ET LUTTE CONTRE L INCENDIE DANS LES BATIMENTS D HABITATION DE LA 3ème FAMILLE INC/HAB COL 3/1986-2 1. CLASSEMENT ET GENERALITES : 1.1. Classement Sont classées dans la 3ème famille les habitations collectives dont le plancher bas du logement le plus haut est situé à 28 mètres au plus au-dessus du sol

Plus en détail

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative

Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative Arrêté Royal du 7 juillet 1994 fixant les normes de base en matière de prévention contre l incendie et l explosion : Notice explicative A n n e x e 1 Annexe 1 1.2.1 hauteur d un bâtiment La hauteur h d'un

Plus en détail

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH)

Commission du règlement de construction (Article R. 111-16-1 du CCH) FICHES TECHNIQUES N QUESTION (1) DATE DE VALIDATION COMMISSION OBJET 07-03-001 23 novembre 2007 Classement des bâtiments d habitation Bâtiments d habitation de la 3e famille A 07-03-002 23 novembre 2007

Plus en détail

1. GENERALITES...3 2. DESCRIPTIF...4 3. BILAN ENERGETIQUE...8 4. ANALYSES GRAPHIQUES ET RATIOS...9 5. APPRECIATION DES COMPTAGES ET ABONNEMENTS...

1. GENERALITES...3 2. DESCRIPTIF...4 3. BILAN ENERGETIQUE...8 4. ANALYSES GRAPHIQUES ET RATIOS...9 5. APPRECIATION DES COMPTAGES ET ABONNEMENTS... Mission de diagnostics énergétiques du patrimoine bâti Des communes adhérentes au SYDESL ~ AFFAIRE COMMUNE : : SALLE OMNISPORTS TRAMAYES DOSSIER PAGE : : ~ 405/B444/164g 07 TM/MCM 1 SUR 22 Commune de TRAMAYES

Plus en détail

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2)

Diagnostic de performance énergétique logement (6.2) N :...10958_PONTHUS_14 Valable jusqu au :...15/12/2024 Type de bâtiment :...Habitation (parties privatives d immeuble collectif) Année de construction :..1948-1974 Surface habitable :...76,62 m² Adresse

Plus en détail

LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia

LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia LYON CONFLUENCE Ilot A Saône Park Nexity Apollonia Le programme 200 appartements SHON estimée à 18000 m² SHAB estimée à 14750 m² 8 Bâtiments R + 6 à 7 Maitrise d œuvre Architectes : Tania CONCKO Fabrice

Plus en détail

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE

MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE Les informations techniques PROMOTELEC MISE À LA TERRE POUR LA SÉCURITÉ ÉLECTRIQUE La sécurité des personnes contre un défaut d isolement survenant dans un matériel doit être assurée. En effet, un défaut

Plus en détail

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter.

Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Voici un guide indicatif à suivre afin de réaliser un audit sécurité de votre établissement. Ce guide indique les points principaux à respecter. Cependant si vous désirez un audit sécurité complet, il

Plus en détail

REF. CHANTIER TRAVAUX REALISES SUIVANTS PLANS. Lot: DEMOLITIONS Démolition des éxistants et enlevement 1,00 U

REF. CHANTIER TRAVAUX REALISES SUIVANTS PLANS. Lot: DEMOLITIONS Démolition des éxistants et enlevement 1,00 U Paris le 27/08/2008 REF. CHANTIER M. Mme PROVITOLO Franck 10 Rue des Braves 93100 MONTREUIL M. Mme PROVITOLO Franck 10 Rue des Braves 93100 MONTREUIL DEVIS N 05873635 TRAVAUX REALISES SUIVANTS PLANS Lot:

Plus en détail

www.defiscalisation.com

www.defiscalisation.com DEPARTEMENT DE LA MARTINIQUE Commune De Fort de France Quartier Beauséjour Jambette «Domaine de Bélize» 57 Appartements 60 Garages DESCRIPTIF DE VENTE www.defiscalisation.com 1/5 1 - CARACTERISTIQUES TECHNIQUES

Plus en détail

DIAGNOSTIC TECHNIQUE SRU

DIAGNOSTIC TECHNIQUE SRU DIAGNOSTIC TECHNIQUE SRU (selon la loi n 2000-1208 du 13 décembre 2000 dite Loi SRU) Selon la loi n 2000-1208 du 13 décembre 2000 relative à la Solidarité et au Renouvellement Urbain (SRU) dans son article

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF

AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 1408 AMÉNAGEMENT DE BUREAUX AU 1 ETAGE, AMENAGEMENT D'ARCHIVES AU SS ET REFECTION DES FACADES DU SIEGE SOCIAL CCAF 14 rue de Lesquerde 66 220 SAINT PAUL DE FENOUILLET Maître d'ouvrage Architecte COMMUNAUTÉ

Plus en détail

EXTENSION DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS DPGF

EXTENSION DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS DPGF EXTENSION DE LA MAISON DES ASSOCIATIONS DPGF Maîtrise d'ouvrage : Commune de La Haye de Routot 81 Chemin Broches 27350 La Haye de Routot Maître d'œuvre: FELIX PERRET 2, Place Jules Goulley 27500 Pont-audemer

Plus en détail

CARACTERISTIQUES du BATIMENT

CARACTERISTIQUES du BATIMENT CARACTERISTIQUES du BATIMENT Type de bâtiment : Maison individuelle Année de construction : Entre 1948 et 1974 Forme du bâtiment : Avec décrochement Longueur : 1 m Largeur : 1 m Surface Shon : 202,40 m²

Plus en détail

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE

NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE DIRECTION DEPARTEMENTALE DES SERVICES D'INCENDIE ET DE SECOURS DU MORBIHAN Remarque préliminaire : NOTICE DESCRIPTIVE DE SECURITE ETABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC Cette notice descriptive de sécurité

Plus en détail

PROGRAMME D INVESTISSEMENT * * *

PROGRAMME D INVESTISSEMENT * * * PROGRAMME D INVESTISSEMENT * * * PALAIS ACROPOLIS 1 PRESENTATION DU PROGRAMME Généralités : Le programme d investissement concerne la réalisation de travaux permettant de garantir la pérennité des ouvrages,

Plus en détail

Résidence Habitation La Marie

Résidence Habitation La Marie LE MORNE ROUGE HABITATION LA MARIE Résidence Habitation La Marie Descriptif Technique Sommaire DESCRIPTIF TECHNIQUE SOMMAIRE Maisons Morne Rouge Désignation des Ouvrages et des Fournitures Indications

Plus en détail

Art. DESIGNATION U Q P.V. Unit. P.V. Total. Total du poste

Art. DESIGNATION U Q P.V. Unit. P.V. Total. Total du poste Boulangerie SAINT MARTIN EN VERCORS DPGF Page : 1 DESCRIPTION DES TRAVAUX 1 CIRCUIT DE TERRE Prise de terre Mise à la terre des masses métalliques Liaisons équipotentielles Conducteurs de protection Liaisons

Plus en détail

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire

«La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON. Descriptif commercial sommaire «La Palmeraie» 1279 avenue de la Résistance 83000 TOULON Descriptif commercial sommaire A) CARACTERISTIQUES GENERALES 1. Gros Œuvre Infrastructure : - Implantation. - Fouilles en rigoles pour fondations.

Plus en détail

Règles de réalisation des installations électriques

Règles de réalisation des installations électriques Page : 1 sur 6 électriques 1. Montage apparent Ce mode de pose est souvent utilisé lorsque l installation est faite après la construction ou dans le cas d une rénovation de l installation. Il permet un

Plus en détail

AL 4218 - Fronville - Maison de l'instituteur METRE RECAPITULATIF

AL 4218 - Fronville - Maison de l'instituteur METRE RECAPITULATIF FONDS DU LOGEMENT des Familles Nombreuses de Wallonie SCRL Septembre 2009 Aide Locative de Namur Rue Saint-Nicolas, 67 5000 Namur téléphone: 081 420 360 télécopie : 081 420 359 AL 4218 - Fronville - Maison

Plus en détail

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A.

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A. AGENCE DE TAROUDANNT DETAIL ESTIMATIF N Désignations des prestations U Quant 100- GROS ŒUVRE 100.01 Démolution des ouvrages existants Forfait F 1 100.02 Cloisons en briques creuses de 6 trous le métre

Plus en détail

UNE REALISATION ILIADE PROMOTION

UNE REALISATION ILIADE PROMOTION RESIDENCE LE CLOS PENELOPE SAINT DENIS UNE REALISATION ILIADE PROMOTION NOTICE DESCRIPTIVE I INFRASTRUCTURE Fondations : Le système de fondations sera déterminé par le Maître d œuvre, l Ingénieur BA et

Plus en détail

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009

EAU CHAUDE SANITAIRE. Espace INFO>ENERGIE 37. INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 EAU CHAUDE SANITAIRE HABITAT CHAUFFAGE Espace INFO>ENERGIE 37 INTERVENTION PRECARITE ENERGETIQUE ACTIONS SIMPLES TRAVAILLEURS SOCIAUX LE 26 Septembre 2009 L HABITAT L HABITAT DEPERDITION TOITURE: 30% Priorité

Plus en détail

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale

SYNOPTIQUE GTB Architecture Générale STATION METEO TERMINAL EXPLOITATION (local technique) POSTE SUPERVISION (local pôle maintenance) AFFICHAGE PEDAGOGIQUE (Accueil) ACCES WEB GESTION CVC LOCAL TECHNIQUE GESTION EAU GESTION SERRE GESTION

Plus en détail

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie

Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Travaux permettant de réaliser des économies d'énergie Espace Info Energie de la CoVe eie.carpentras@aere-asso.com 0490362509 Avec le soutien de : Isolation par l'intérieur des murs extérieurs Isolation

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009

COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009 COMPTE-RENDU DE LA SEANCE DU CONSEIL MUNICIPAL DU 30 MAI 2009 L ordre du jour de la séance du Conseil Municipal du 14 AVRIL 2009 a été transmis aux conseillers municipaux le 25 mai 2009, publié et affiché

Plus en détail