Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL. cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge"

Transcription

1 Outil de diagnostic PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge

2 Ce document est réalisé par la Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat et le Secrétariat général et direction des affaires corporatives, en collaboration avec la Direction des communications et des relations publiques Recherche et rédaction Guylaine Bourque, ingénieure, conseillère-experte en prévention-inspection Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat Louis-François Chabot, M.A.P., conseiller en évaluation Secrétariat général et direction des affaires corporatives Collaboration Karine Bouthillier, conseillère en prévention-inspection Gaëtan Dugré, chef d équipe secteur des établissements Québec Audrey Lacasse, conseillère-experte en prévention-inspection Nicole Matton, conseillère en concertation Direction générale de la prévention-inspection et du partenariat Prépresse et impression : Service approvisionnement, arts graphiques et impressions Direction des ressources matérielles CNESST Reproduction autorisée avec mention de la source Commission des normes, de l équité, de la santé et de la sécurité du travail, 2016 Janvier 2016 Pour obtenir l information la plus à jour, consultez notre site Web à cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge.

3 Introduction Cet outil sert à procéder au diagnostic de la prise en charge de la santé et de la sécurité du travail (SST) dans votre établissement. Composé d un questionnaire d une cinquantaine de questions et d un diagnostic, il permet : d établir un portrait des pratiques de prévention des risques à la SST en fonction des cinq conditions gagnantes du cadre de référence pour la prise en charge de la SST ; de cibler des actions à prioriser pour améliorer la prise en charge de la SST ; d effectuer un suivi des progrès accomplis en réalisant périodiquement le diagnostic ; de soutenir le dialogue autour de la prévention des risques pour la SST au sein de votre établissement. L outil est destiné à être utilisé par les principaux acteurs concernés par la prise en charge de la SST dans votre établissement : l employeur, les travailleurs, leurs représentants, le comité de santé et de sécurité ou tout autre groupe de travail concerné. Pour réaliser un diagnostic optimal, il est préférable que ces acteurs se rencontrent et mettent en commun l information à leur disposition. Marche à suivre: Il est important de répondre à toutes les questions afin d avoir des résultats plus justes Veuillez noter que cet outil n est pas conçu pour poser un diagnostic de la prise en charge de la SST sur un chantier de construction. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 3

4 QUESTIONNAIRE 1 ENGAGEMENT ET SOUTIEN DE LA HAUTE DIRECTION Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 1. Dans votre milieu de travail A il y a une politique écrite de SST (ou un document faisant état des orientations de l employeur en matière de SST). B il y a une politique verbale de SST (les orientations de l employeur en SST sont énoncées de vive voix). C il n y a pas de politique écrite ou verbale de SST. Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 2. Cette politique ou ces orientations sont connues A de tous les travailleurs. B d une majorité de travailleurs. C d une minorité de travailleurs. D d aucun travailleur. E Il n y a pas de politique de SST. 3. Est-ce que cette politique fixe des objectifs en SST? A Oui B Non C Il n y a pas de politique de SST. Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Dans votre milieu de travail 4. la haute direction et les gestionnaires posent des gestes concrets en SST (ex. : faciliter la mise en place d un programme de prévention ou d un plan d action en SST, donner des formations spécifiques, valoriser les bonnes pratiques en donnant l exemple). 5. les actions en SST sont intégrées aux activités courantes (ex. : prises en considération de la SST lors des réunions d équipe, incluses dans l accueil et dans l évaluation des gestionnaires). 6. la haute direction et les gestionnaires tiennent compte des propositions faites en SST par les travailleurs, leurs représentants ou le comité de santé et de sécurité (CSS). Un CSS est un groupe de travail réunissant des représentants de l employeur et des travailleurs qui œuvrent conjointement à rendre le milieu de travail sain et sécuritaire. dés dés OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 4

5 QUESTIONNAIRE 2 PARTICIPATION DES TRAVAILLEURS Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. dés dés 7. La haute direction et les gestionnaires encouragent la participation de tous les travailleurs à la SST. 8. Des mécanismes de participation des travailleurs à la SST sont mis en place par l employeur (ex. : CSS, représentants à la prévention, programme de prévention ou plan d action en SST, pauses-sécurité, réunions sur la SST). Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 9. Les mécanismes de participation des travailleurs à la SST sont connus A de tous les travailleurs. B d une majorité de travailleurs. C d une minorité de travailleurs. D d aucun travailleur. E Il n y a pas de mécanismes de participation. Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Les travailleurs dés dés 10. respectent les règles de sécurité. 11. signalent des dangers et des risques. 12. proposent des solutions aux dangers et aux risques identifiés. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 5

6 13. Est-ce que votre milieu de travail dispose d un CSS ou d un mécanisme semblable dans lequel les travailleurs sont représentés? Rappel : un CSS est un groupe de travail réunissant des représentants de l employeur et des travailleurs qui œuvrent conjointement à rendre le milieu de travail sain et sécuritaire. A Oui B Non Indiquez votre degré d avec l énoncé qui suit. 14. Le CSS pose des gestes concrets en SST (ex. : établir les programmes de formation, formuler des recommandations, participer à l identification des dangers et des risques, recevoir les suggestions et les plaintes des travailleurs et y répondre). A B C dés D dés E Il n y a pas de CSS ou de mécanisme semblable dans lequel les travailleurs sont représentés. Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 15. Les membres du CSS sont connus A de tous les travailleurs. B d une majorité de travailleurs. C d une minorité de travailleurs. D d aucun travailleur. E Il n y a pas de CSS ou de mécanisme semblable dans lequel les travailleurs sont représentés. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 6

7 QUESTIONNAIRE 3 RESPONSABILITÉS EN SST DES GESTIONNAIRES ET DES TRAVAILLEURS Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Dans votre milieu de travail dés dés 16. des attentes en SST sont signifiées aux gestionnaires. 17. des attentes en SST sont signifiées aux travailleurs. 18. les responsabilités en SST sont clairement définies. 19. les responsabilités en SST sont intégrées dans les tâches quotidiennes et courantes (ex. : responsabilités incluses dans les méthodes de travail, dans les définitions de tâches, dans la supervision des travailleurs). Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 20. Les responsabilités en SST sont pour la plupart A écrites. B énoncées verbalement. C Les responsabilités en SST ne sont pas définies. Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 21. Les responsabilités en SST sont connues A de tous les travailleurs. B d une majorité de travailleurs. C d une minorité de travailleurs. D d aucun travailleur. E Les responsabilités en SST ne sont pas définies. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 7

8 QUESTIONNAIRE 4 ORGANISATION DE LA PRÉVENTION Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Dans votre milieu de travail 22. les dangers et les risques sont identifiés de façon structurée (ex. : analyse de risques, inspections planifiées, analyse de tâches, mesures d urgence). dés dés 23. des priorités d action en matière de prévention sont établies. 24. des correctifs sont mis en place pour éliminer les dangers et diminuer les risques. 25. des mesures de contrôle et de suivi sont mises en place pour s assurer que les correctifs restent en place et demeurent efficaces. 26. il y a des responsables désignés pour s assurer de l application des mesures de contrôle et de suivi. 27. les dangers sont identifiés et les risques sont analysés avant d acheter, de concevoir ou de modifier les produits, les équipements ou les procédés il y a un programme d intégration pour les jeunes travailleurs, les nouveaux travailleurs et les travailleurs réaffectés à de nouvelles tâches (ex. : accueil, sensibilisation à la prévention, formation, accompagnement et supervision). 29. les travailleurs sont informés des dangers et des risques liés à leur travail. 30. les travailleurs reçoivent la formation pour accomplir leur travail de façon sécuritaire. 31. des mesures sont prévues en cas de non-respect des règles de SST. 32. les gestionnaires et les personnes responsables de tâches spécifiques en SST reçoivent la formation nécessaire à l accomplissement de ces tâches (ex. : inspection, enquête, analyse sécuritaire de tâches, CSS). OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 8

9 Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. 33. Des enquêtes sont réalisées pour trouver les causes des accidents et des incidents. Un incident est un événement qui aurait pu entraîner des blessures. A B C dés D dés E Il n y a jamais eu d accident ou d incident dans le milieu de travail 34. Tout accident ou incident est consigné dans un registre (ex. : Registre d accidents, d incidents et de premiers secours de la CNESST). A B C dés D dés E Il n y a jamais eu d accident ou d incident dans le milieu de travail. Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Dans votre milieu de travail dés dés 35. il y a des trousses de premiers secours en quantité suffisante et facilement accessibles. 36. il y a, en tout temps, des secouristes formés en nombre suffisant il y a un plan de mesures d urgence adapté aux situations appréhendées (ex. : entraînement des responsables, plan d évacuation, exercices planifiés, collaboration avec les services d incendie, des corps policiers et de la sécurité publique). 38. Est-ce que votre milieu de travail dispose d un programme de prévention ou d un plan d action en SST, c est-à-dire d un document faisant état des dangers et des risques pour la SST, ainsi que des mesures concrètes pour éliminer ces dangers ou contrôler ces risques (priorités d action, correctifs, mesures de contrôle, responsables et échéanciers de réalisation)? A Oui B Non OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 9

10 Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Le programme de prévention ou le plan d action en SST est dés dés Il n y a pas de plan d action en SST ou de programme de prévention 39. élaboré en collaboration avec des travailleurs ou le CSS. 40. facilement accessible pour consultation par les travailleurs. 41. mis à jour chaque année, avec révision des priorités. E E E Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 42. Le programme de prévention ou le plan d action en SST est connu A de tous les travailleurs. B d une majorité de travailleurs. C d une minorité de travailleurs. D d aucun travailleur. E Il n y a pas de programme de prévention ou de plan d action le milieu de travail. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 10

11 QUESTIONNAIRE 5 ÉVALUATION DE LA PERFORMANCE EN SST DE L ÉTABLISSEMENT Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Dans votre milieu de travail dés dés Aucun bilan en SST n est réalisé 43. un bilan des activités de prévention en SST est réalisé. E 44. le bilan des activités de prévention en SST est réalisé au moins une fois par année. 45. les résultats de ce bilan sont disponibles pour consultation par les travailleurs, leurs représentants et le CSS. E E Indiquez votre degré d avec les énoncés qui suivent. Le bilan des activités de prévention en SST tient compte 46. de vos enquêtes sur les accidents et les incidents. A B C dés D dés E Aucun bilan en SST n est réalisé. F Il n y a jamais eu d accident ou d incident dans le milieu de travail. 47. des activités du CSS. A B C dés D dés E Aucun bilan en SST n est réalisé. F Il n y a pas de CSS ou de mécanisme semblable. 48. des activités qui étaient prévues dans le plan d action en SST ou dans le programme de prévention (ex. : inspection, formation, supervision, correctifs, politique d achat). A B C dés D dés E Aucun bilan en SST n est réalisé. F Il n y a pas de programme de prévention ou plan d action. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 11

12 Choisissez l énoncé qui correspond le mieux à votre situation. 49. Les résultats de ce bilan sont connus A de tous les travailleurs. B d une majorité de travailleurs. C d une minorité de travailleurs. D d aucun travailleur. E Aucun bilan en SST n est réalisé. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 12

13 DIAGNOSTIC Additionnez vos points, par dimension et globalement, et établissez votre résultat à partir du tableau ci-dessous. 1. Engagement et soutien de la haute direction Question E F Résultat par condition / Participation des travailleurs / Responsabilités en SST des gestionnaires et des travailleurs /100 OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 13

14 Question E F Résultat par condition 4. Organisation de la prévention / Évaluation de la performance en SST de l établissement /100 Résultat global (divisez votre grand total par 5 pour le ramener sur 100 points) /100 OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 14

15 CE QUE VOS RÉSULTATS PEUVENT RÉVÉLER SUR LA PRISE EN CHARGE DE LA SST DANS VOTRE MILIEU DE TRAVAIL Gestion centrée sur les activités courantes (0 à 25 points) Les efforts sont concentrés sur la production de biens ou de services ; La santé et la sécurité du travail n est pas une préoccupation de la haute direction ; Les droits et les obligations légales sont méconnus ; La conformité aux normes n est pas atteinte. Gestion réactive (26 à 50 points) Des actions en santé et en sécurité du travail sont mises en place à la suite d un événement (accident de travail, maladie professionnelle, visite d un inspecteur) ; Les activités de prévention (ex. : politique en santé et sécurité, méthodes de travail) sont définies verbalement lorsqu elles sont présentes ; Faible participation des travailleurs ; La conformité aux normes est atteinte uniquement lorsqu un événement survient. Gestion proactive (51 à 75 points) Début d organisation pour la prise en charge de la santé et la sécurité du travail ; Les activités de prévention (ex. : politique en santé et sécurité, méthodes de travail) sont écrites ; La santé et la sécurité, c est l affaire des personnes qui s y consacrent ; La conformité aux normes est visée ; Un programme de prévention est élaboré et mis en application avec l aide de quelques travailleurs ou avec les membres du comité de santé et de sécurité ; Des moyens de contrôle sont prévus à l occasion. Gestion préventive (76 à 100 points) La santé et la sécurité du travail fait partie de la culture de prévention de l entreprise ; Les activités de prévention (ex. : politique en santé et sécurité, méthodes de travail) sont écrites et intégrées aux tâches courantes ; La santé et la sécurité du travail est l affaire de tous ; Un processus d amélioration continue est en place, on veut optimiser et aller au-delà de la conformité aux normes ; Un programme de prévention est élaboré et mis en application avec la collaboration des travailleurs et du comité de santé et de sécurité ; Des moyens de contrôle sont mis en application. OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 15

16 VOTRE POINTAGE VOUS ÉTONNE? Pour prendre en charge adéquatement la santé et la sécurité, il faut viser la gestion préventive pour assurer la pérennité. Voyez le cadre de référence des conditions gagnantes pour une prise en charge optimale de la SST en voici un extrait : GESTION PRÉVENTIVE Engagement et soutien de la haute direction Participation des travailleurs Responsabilités en SST des gestionnaires et des travailleurs Organisation de la prévention Évaluation de la performance en SST de l établissement Politique de SST écrite : traduite par des gestes concrets (exemples : formations spécifiques en SST, bonnes pratiques, gestionnaires qui donnent l exemple) ; connue de tout le personnel ; intégrée aux activités courantes. Participation de tous les travailleurs encouragée par la haute direction et les gestionnaires ; Participation active aux mécanismes de prévention (comité de santé et de sécurité, programme de prévention) ; Respect des règles de santé et de sécurité ; Risques signalés et solutions proposées. Responsabilités de tous : définies clairement ; connues de tout le personnel ; incluses dans les définitions de tâches ; intégrées dans les activités courantes. Dangers identifiés, risques analysés et priorités établies ; Correctifs prévus pour éliminer les dangers ; Moyens de contrôle appliqués (permanence des correctifs) ; Programme de prévention connu de tous, dans une forme facilement accessible ; Mise à jour annuelle du programme de prévention ; Enquêtes sur les accidents et sur les incidents réalisées ; Registre rempli pour tout accident ou incident ; Secouristes formés et trousses de premiers secours complètes disponibles ; Programme d accueil et d intégration pour les nouveaux travailleurs ; Formations en SST dispensées pour accomplir le travail de façon sécuritaire ; Plan de mesures d urgence appliqué. Évaluation : au moins une fois par année par la direction et résultats connus de tous ; Bilan : réalisation du programme de prévention, activités du comité de santé et de sécurité, activités de prévention et suivi des accidents et des incidents ; Prise en compte de la gestion des dossiers d accident et de retour au travail. Vous voulez en apprendre davantage sur la prise en charge de la SST? Des solutions existent : cnesst.gouv.qc.ca/priseencharge OUTIL DE DIAGNOSTIC DE LA PRISE EN CHARGE DE LA SANTÉ ET DE LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL DANS LES ÉTABLISSEMENTS 16

17 Pour nous joindre cnesst.gouv.qc.ca DC ( )

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment?

La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? La santé et la sécurité du travail, il faut s en occuper Oui, mais comment? Audrey Lacasse, conseillère-experte en prévention-inspection Direction générale de la prévention-inspection 30 septembre 2015

Plus en détail

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011

Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Rôle du Comité Paritaire de Santé et de Sécurité du Travail (CPSST) selon le modèle de la norme CSA Z1000-06 Pierre Poulin conseiller, ASSTSAS Grand Rendez-Vous CSST 2011 Bienvenue Présentation De l Association

Plus en détail

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité

Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Liste de vérification Activités en matière de santé et de sécurité Workplace Health, Safety and Compensation Commission of New Brunswick WHSCC CSSIAT Commission de la santé, de la sécurité et de l indemnisation

Plus en détail

Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement

Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement Cinq nouveaux outils pour assurer une gestion préventive de la santé et de la sécurité du travail dans les établissements d enseignement Colloque 2015 - Table des répondants de l éducation des adultes

Plus en détail

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS

DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS FICHE TECHNIQUE #37 LÉGISLATION ET INTERVENANTS EN SANTÉ ET EN SÉCURITÉ DU TRAVAIL DROITS ET OBLIGATIONS DES EMPLOYEURS ET DES TRAVAILLEURS La Loi sur la santé et la sécurité du travail (LSST) accorde

Plus en détail

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées

Guide pour la production du plan d action annuel à l égard. handicapées Guide pour la production du plan d action annuel à l égard des personnes handicapées à l intention des ministères, des organismes publics et des municipalités Document synthèse Édition 2011 RÉDACTION Mike

Plus en détail

organisation de la prévention

organisation de la prévention [ outil et formulaire ] organisation de la prévention du comité de santé et de sécurité (exemples) Objectif Cet outil permet à votre comité de santé et de sécurité de mieux structurer ses actions annuelles.

Plus en détail

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail.

Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. Formations et Services spécialisées en Ressources Humaines et Santé et Sécurité au Travail. (incluant les nouvelles réformes) * Formations - 2016 * Formations et services spécialisés en gestion des ressources

Plus en détail

Un allié déterminant pour un service gagnant

Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant Un allié déterminant pour un service gagnant impact client, la meilleure façon de favoriser le développement de votre service à la clientèle. Depuis plus de

Plus en détail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail

Guide de la personne déléguée. Déclaration des accidents de travail Guide de la personne déléguée Déclaration des accidents de travail Décembre 2007 Introduction Toute enseignante ou tout enseignant peut être victime d un accident de travail. Le présent document se veut

Plus en détail

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT

GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT GDF SUEZ CHARTE DE L ENVIRONNEMENT SOMMAIRE INTRODUCTION > Chapitre 1 L environnement et le Développement durable 9 S engager > Chapitre 2 Principes de mise en œuvre 19 Comprendre Savoir-faire Partager

Plus en détail

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition

Guide santé sécurité sur. l orientation. nouveaux travailleurs. des. Première édition Guide santé sécurité sur l orientation des nouveaux travailleurs Première édition Orientation des nouveaux travailleurs Objectif Portée Ce guide présente aux nouveaux travailleurs un survol des sujets

Plus en détail

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie

Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen Basse Normandie Schéma directeur du Système d information et du numérique de l Université de Caen BasseNormandie Dans son projet de développement stratégique 20122016 adopté par le Conseil d Administration du 4 novembre

Plus en détail

Gestion de la santé en entreprise

Gestion de la santé en entreprise business Gestion de la santé en entreprise Notre soutien pour des collaboratrices et collaborateurs en bonne santé Des solutions d assurance sur mesure pour répondre à vos besoins. www.visana-business.ch

Plus en détail

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études

ANNEXE 2010-CA544-17-R5717. Politique sur la santé et la sécurité en milieu de travail et d études ANNEXE 2010-CA544-17-R5717 Politique sur la santé et la sécurité 12 avril 2010 Avant-propos La politique sur la santé et la sécurité affirme la volonté de l UQTR de protéger la santé, la sécurité et l

Plus en détail

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07

(P)-RM-2006-07. Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006. Amendement : Section 07 (P)-RM-2006-07 Santé et sécurité au travail Adoptée : Le 28 novembre 2006(CC-2006-481) En vigueur : Le 28 novembre 2006 Amendement : Politique de santé et sécurité au travail 1. But de la politique La

Plus en détail

Les rapports d'incident/accident: au-delà des faits

Les rapports d'incident/accident: au-delà des faits Les enjeux de la sécurité des patients dans le système de santé : innovation ou retour aux sources? Les rapports d'incident/accident: au-delà des faits 20 Novembre 2010 Michelle Dionne, Services conseil

Plus en détail

Protocole d intervention en situation de crise

Protocole d intervention en situation de crise Protocole d intervention en situation de crise École : Date : 20 1) Personnes répondantes au protocole Personnel régulier Substituts 2) Nom de code 3) Lieux pouvant accueillir l élève en difficulté 4)

Plus en détail

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE

BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE BANQUE DE LA REPUBLIQUE DU BURUNDI SERVICE SUPERVISION DES ETABLISSEMENTS BANCAIRES ET STABILITE FINANCIERE INSTITUTION : DATE DE CONTROLE : SUPERVISEUR : PERSONNES INTERROGEES : RESUME DES RESULTATS ET

Plus en détail

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1

GUY BÉLANGER CONSEILLER EN DO 1 FICHE D APPRÉCIATION D UNE ACTIVITÉ OU D UNE TÂCHE DÉLÉGUÉE Nom du délégateur (gestionnaire) : Nom du délégataire (collaborateur) : Service : Période d évaluation : GUY NÉLANGER Dernière MAJ : Juillet

Plus en détail

MANUEL DE GESTION TOME II

MANUEL DE GESTION TOME II MANUEL DE GESTION Type de document : Directive et procédure Code : 38 Page 1 de 16 Titre : Déclaration d accident et d incident du travail Expéditeur : Direction des ressources humaines Approuvé le : 1984-12-18

Plus en détail

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011

Normes d accessibilité pour les services à la clientèle Mai 2011 Normes pour les services à la clientèle Mai 2011 Commission de révision des paiements effectués aux médecins Secrétariat des conseils de santé Plan de formation Membres (onglet 6) Le présent document doit

Plus en détail

Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST)

Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST) Programme de prévention : outil pratique de leadership en santé et sécurité du travail (SST) Conférencier Nicolas Bouchard, MBA Inspecteur, CSST Le Grand Rendez-vous 2012 Montréal 16 octobre 2012 DÉROULEMENT

Plus en détail

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec

QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES. Un programme de l'association Maritime du Québec QUÉBEC STATIONS NAUTIQUES Un programme de l'association Maritime du Québec INTRODUCTION Depuis sa fondation, l Association Maritime du Québec (AMQ) a toujours eu comme préoccupation de promouvoir et soutenir

Plus en détail

Présentation. Pratiques gagnantes du développement de la qualité du service de garde en milieu scolaire de l École de l Alizé et des Mousserons

Présentation. Pratiques gagnantes du développement de la qualité du service de garde en milieu scolaire de l École de l Alizé et des Mousserons Présentation Pratiques gagnantes du développement de la qualité du service de garde en milieu scolaire de l École de l Alizé et des Mousserons Monsieur François Sylvain Directeur, École de l Alizé et des

Plus en détail

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25

A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES. Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 A L ATTENTION DES DIRECTEURS D ECOLES ET DES CHEFS D ETABLISSEMENTS SCOLAIRES Académie de Lyon Hygène et Sécurité Page 1 sur 25 Ce fascicule de crise est un document opérationnel destiné à aider les directeurs

Plus en détail

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005.

POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue. Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POL-24 Politique d évaluation du personnel enseignant à la formation continue Adoptée par le Conseil d administration le 12 décembre 2005. POLITIQUE D ÉVALUATION DU PERSONNEL ENSEIGNANT À LA FORMATION

Plus en détail

Evaluez la satisfaction des usagers : 1 La démarche d enquête

Evaluez la satisfaction des usagers : 1 La démarche d enquête Evaluez la satisfaction des usagers : 1 La démarche d enquête Evaluer les activités et la qualité des prestations d un établissement ou d un service passe par une évaluation régulière de la satisfaction

Plus en détail

Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au Travail. 2012 pour la Santé et

Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au Travail. 2012 pour la Santé et Stratégie Communautaire 2007-2012 pour la Santé et la Sécurité au travail: impact potentiel sur le secteur maritime 1 Évaluation Stratégie 2002-2006 : La Stratégie 2002-2006 a relancé les politiques de

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS

N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013 PARIS RÉPUBLIQUE FRANÇAISE DIVISION DE PARIS Paris, le 10 décembre 2015 N/Réf. : CODEP-PRS-2015-049274 Faculté de Médecine Pierre et Marie Curie - Site de la Pitié Salpêtrière 91, boulevard de l'hôpital 75013

Plus en détail

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À

OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À OFFRE DE SERVICE AU SOUTIEN À L ORGANISATION DES SOINS, DES SERVICES ET DU TRAVAIL La Direction des ressources humaines AQESSS Janvier 2010 Soucieux de s engager dans un exercice de réorganisation du travail

Plus en détail

PLAN D ACTION 2012-2015

PLAN D ACTION 2012-2015 VOLET FORMATION Des enseignants et d autres acteurs du milieu formés en santé et sécurité du travail (SST), soutenus par la gestion, pour un enseignement professionnel et technique intégrant les savoirs

Plus en détail

La formation des membres du CHSCT

La formation des membres du CHSCT La formation des membres du CHSCT FORMATION INITIALE Objectif pédagogique Prévenir et anticiper les accidents du travail et l apparition des maladies professionnelles. Permettre aux membres du CHSCT de

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATIONS. www.protecnic-creatis.fr PILOTAGE ET MANAGEMENT DES PERFORMANCES MANAGEMENT DE LA QUALITÉ

CATALOGUE DE FORMATIONS. www.protecnic-creatis.fr PILOTAGE ET MANAGEMENT DES PERFORMANCES MANAGEMENT DE LA QUALITÉ CATALOGUE DE FORMATIONS PILOTAGE ET MANAGEMENT DES PERFORMANCES MANAGEMENT DE LA QUALITÉ MANAGEMENT DE LA SÉCURITÉ ET DE L ENVIRONNEMENT MANAGEMENT DES HOMMES & DES ÉQUIPES www.protecnic-creatis.fr AVANT

Plus en détail

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA

AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA AUTOÉVALUATION PAR LES MEMBRES DU CA Questionnaire pour le fonctionnement général du conseil d administration Cette autoévaluation a pour but de faire le point après

Plus en détail

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386

Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Vice-président et Directeur régional, Services fiduciaires, BMO Banque Privée- 1600001386 Mandat Le directeur régional Services fiduciaires a pour mandat de diriger le secteur des Services fiduciaires

Plus en détail

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année

Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Plan Particulier de Mise en Sûreté. À l attention des Directeurs d école et des chefs d établissements scolaires Ce document devra être réactualisé en début de chaque année Patrick Langlois I.H.S. Jean-Joël

Plus en détail

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Gestionnaire SAV

LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL. Gestionnaire SAV LA GESTION DU DEVELOPPEMENT INDIVIDUEL Gestionnaire SAV EVALUATION GDI DU SALARIE Gestionnaire SAV NOM : PRENOM : Période d'activité : Matricule : Date de l'entretien : Préambule à l'entretien Ce que j'ai

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS TITRE CPE Les Petits bonheurs Code : CA 147.8.1 Politique d intégration et de maintien des enfants ayant des besoins particuliers

Plus en détail

La méthode d enquête de la CNESST. Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection

La méthode d enquête de la CNESST. Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection La méthode d enquête de la CNESST Pierre Privé Coordonnateur aux enquêtes Direction générale de la prévention inspection La CNESST (Janvier 2016) Mission : La CNESST est une porte d entrée unique pour

Plus en détail

Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1

Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées. Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1 Bilan 2013-2014 et plan d action 2014-2015 à l égard des personnes handicapées de Loto-Québec Plan d action à l égard des personnes handicapées 2014-2015 1 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. Introduction 3

Plus en détail

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011

COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU PLAN D ACTION RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DATE DU 30 SEPTEMBRE 2011 COMPTE RENDU SUR L ÉTAT DE LA MISE EN ŒUVRE DU RAPPORT AU COMITÉ DE VÉRIFICATION EN DU 30 SEPTEMBRE 2011 D APPROBATION : 24 SEPTEMBRE 2010 1. Pour faciliter l obtention de bons résultats sur les plans

Plus en détail

Mesure, analyse et amélioration

Mesure, analyse et amélioration Procédure Qualité N o 03-0002BPC Introduction... 3 Objet et buts poursuivis 3 Public visé 3 Glossaire 3 Champ de la procédure, rappel des objectifs 3 Mesure... 4 Tableau de bord du système de management

Plus en détail

OBJET Politique relative au processus de budgétisation

OBJET Politique relative au processus de budgétisation OBJET Politique relative au processus de budgétisation 1. PRÉAMBULE La présente politique vise à garantir la présence d un bon processus budgétaire et est requise en vertu des normes et pratiques de gestion

Plus en détail

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué.

Points de vue. Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Points de vue Absence de pratiques d intégration des nouveaux employés? Une approche «sans assistance» est un exercice risqué. Afin d accélérer leur croissance tout en continuant d opérer dans un contexte

Plus en détail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail

Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail santé - sécurité au travail Enseignement agricole Les fondamentaux en Santé Sécurité au Travail Du danger à la prévention des risques professionnels Le secteur agricole est un secteur «à risques». Mais

Plus en détail

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures

Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures Trousse d outils du CCNSE pour l enquête sur les moisissures NOVEMBRE 2014 Examen des rapports d enquête microbiologique Sommaire Introduction... 2 Les rapports d enquête microbiologique... 2 Contenu commun

Plus en détail

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé.

visant à modifier la Loi sur les services à l'enfance et à la famille a été approuvé. Gouvernement du Nunavut Rapport d'étape relatifs aux recommandations du Comité permanent sur les opérations gouvernementales et les comptes publics Avril 2013 Rapport sur l examen du rapport de 2011 de

Plus en détail

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides

Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Directives opérationnelles 2013-2015 pour les initiatives régionales dans le cadre de la Convention sur les zones humides Approuvées par le Comité permanent à sa 46 e Réunion (Décision SC46-28), avril

Plus en détail

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00

Juillet 2012. Bulletin de prévention n 5 - Les troubles musculo squelettiques 00 Guide Conventions de mise à disposition des Adjoints techniques territoriaux des établissements d enseignement (ATTEE) (anciennement TOS, exerçant dans les lycée et collèges) Juillet 2012 Bulletin de prévention

Plus en détail

Comité des hauts responsables de l inspection du travail (CHRIT) Résolution sur. Le rôle du CHRIT dans la stratégie communautaire

Comité des hauts responsables de l inspection du travail (CHRIT) Résolution sur. Le rôle du CHRIT dans la stratégie communautaire Comité des hauts responsables de l inspection du travail (CHRIT) Résolution sur Le rôle du CHRIT dans la stratégie communautaire pour la santé et la sécurité au travail 2007-2012 COMMISSION EUROPÉENNE

Plus en détail

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI)

Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) Référentiel de système de management SYSTEME DE MANAGEMENT DES ENTREPRISES D INSERTION (EI) ET/OU DE TRAVAIL TEMPORAIRE D INSERTION (ETTI) sommaire 1 Préambule P. 4 2 Champ d application P. 6 3 Système

Plus en détail

budget formation en faisant progresser vos collaborateurs. Former, c est investir de vo t r e entreprise. www. fci-formation.eu

budget formation en faisant progresser vos collaborateurs. Former, c est investir de vo t r e entreprise. www. fci-formation.eu Valoriser vo t r e budget formation en faisant progresser vos collaborateurs. Former, c est investir pour l avenir de vo t r e entreprise. www. fci-formation.eu FORMATIONS MANAGEMENT Organiser et animer

Plus en détail

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE

FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE FORMATION EN QUALITE-MÉTHODES NORMES ET SYSTEMES DE MANAGEMENT DE LA QUALITE STRATEGIE, ORGANISATION ET MANAGEMENT D ENTREPRISE Page 2 FORMATION PERSONNALISEE Evaluation du besoin Ecoute de votre besoin

Plus en détail

Procédure de premiers secours et de premiers soins

Procédure de premiers secours et de premiers soins Procédure de premiers secours et de premiers soins D I R E C T I O N S A N T É E T M I E U X - Ê T R E A U T R A V A I L : : : Université Laval TABLE DES MATIÈRES 1. BUT... 3 2. OBJECTIFS... 3 3. DÉFINITIONS...

Plus en détail

LE SALON MPA... 3 POURQUOI DEVENIR EXPOSANT?... 4 COMMENT PRÉSENTER UN PROJET CONCRET D AMÉLIORATION... 5 LE STAND...

LE SALON MPA... 3 POURQUOI DEVENIR EXPOSANT?... 4 COMMENT PRÉSENTER UN PROJET CONCRET D AMÉLIORATION... 5 LE STAND... 1 TABLE DES MATIÈRES LE SALON MPA... 3 POURQUOI DEVENIR EXPOSANT?... 4 COMMENT PRÉSENTER UN PROJET CONCRET D AMÉLIORATION... 5 LE STAND... 5 EXEMPLES DE STANDS RÉGULIERS (10 X 10)... 6 EXEMPLES DE STANDS

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Qu est-ce qu une convention avec l Agefiph?

Qu est-ce qu une convention avec l Agefiph? Qu est-ce qu une convention avec l Agefiph? C est une modalité de contractualisation avec l Agefiph traduisant l engagement de la direction de l entreprise de mettre en place une politique d emploi des

Plus en détail

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07

007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 007537/EU XXIII.GP Eingelangt am 14/02/07 COMMISSION DES COMMUNAUTÉS EUROPÉENNES Bruxelles, le 14.2.2007 SEC(2007) 113 DOCUMENT DE TRAVAIL DES SERVICES DE LA COMMISSION Document accompagnant la proposition

Plus en détail

Compte rendu provisoire 11-1

Compte rendu provisoire 11-1 Conférence internationale du Travail Compte rendu provisoire 104 e session, Genève, juin 2015 11-1 Quatrième question à l ordre du jour: Les petites et moyennes entreprises et la création d emplois décents

Plus en détail

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS

ACTIONS ET SENSIBILISATIONS SANTE TRAVAIL DROME VERCORS ACTIONS ET SENSIBILISATIONS Votre service de Sante au Travail Interentreprises vous accompagne dans la prevention des risques professionnels et l amelioration de vos conditions

Plus en détail

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST)

Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Conseil national de recherches du Canada Vérification de la santé et de la sécurité au travail (SST) Vérification interne, CNRC SEPTEMBRE 2010 1.0 Sommaire et conclusion Contexte Ce rapport présente les

Plus en détail

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat

Aide-Mémoire. Nouvelles approches de réforme, d innovation et de modernisation des services publics et des institutions de l Etat African Training and Research Centre in Administration for Development المرآز الا فريقي للتدريب و البحث الا داري للا نماء Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement

Plus en détail

Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique. Date à définir... INNOPREV SAS. www.innoprev.

Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique. Date à définir... INNOPREV SAS. www.innoprev. Formation - Conseil - Accompagnement INNOPREV www.innoprev.com Programme de formation «Evaluation des risques professionnels» Et «Réalisation de Document Unique Date à définir... Contact direct Martial

Plus en détail

Sylvie Gravel, Ph. D Gabrielle, Legendre, MBA, Jacques Rhéaume, Ph. D.,

Sylvie Gravel, Ph. D Gabrielle, Legendre, MBA, Jacques Rhéaume, Ph. D., Faible participation des travailleurs immigrants aux mesures de santé et sécurité au travail dans les petites entreprises montréalaises Projet financé par l IRSST Sylvie Gravel, Ph. D., ORH, ÉSG-UQAM gravel.s@uqam.ca

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011

PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 H114-8-3 PROFIL DIRECTION GÉNÉRALE ADJOINTE COMMISSION SCOLAIRE DES PHARES JANVIER 2011 Adaptation du document La formation à la gestion d un établissement d enseignement, Les orientations et les compétences

Plus en détail

PROGRAMME DE LA FORMATION

PROGRAMME DE LA FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION Compétences du domaine professionnel Soutien à la communication et aux relations internes et externes : Collaborer avec le(s) manager (s) - Instaurer et entretenir la relation

Plus en détail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail

Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Tableau comparatif des décrets relatifs aux comités d hygiène, de sécurité et des conditions de travail Décret n 85-603 du 10 juin 1985 relatif à l hygiène et à la sécurité du travail ainsi qu à la médecine

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Projets d intervention concertée pour la prise en charge de la santé et sécurité par les centres de formation Lynda Frenette Agence de santé et de services sociaux de la Mauricie et du Centre du Québec

Plus en détail

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles

Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Améliorer les services : Sonder les groupes cibles Madeline Sheridan Coordonnatrice des études de marché Commission des accidents du travail de la Saskatchewan (WCB) La présentation d aujourd hui Discuter

Plus en détail

LE PLAN DE COMMUNICATION

LE PLAN DE COMMUNICATION LE PLAN DE COMMUNICATION Ce document a été réalisé par la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse Conception, recherche et rédaction : Judith Decelles Julie Pontbriand Lucie Poulin

Plus en détail

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL

REFERENTIEL INTERMINISTERIEL Annexe 2 : Référentiel de formation assistant/conseiller de prévention REFERENTIEL INTERMINISTERIEL DE L ASSISTANT DE PREVENTION ET DU CONSEILLER DE PREVENTION (DOCUMENT DE BASE : FICHE RIME 2006 : CHARGE

Plus en détail

Soumettre une demande

Soumettre une demande Soumettre une demande Table des matières 1. Financement de projets... 2 1.1 Les règles de financement... 3 1.2 Procédure de dépôt et phases d étude des demandes... 4 1.2.1 Volet Sécurité alimentaire...

Plus en détail

Programmes en formation pratique intégrée

Programmes en formation pratique intégrée Programmes en formation pratique intégrée Premier cycle : Baccalauréat en sciences comptables Novembre 2010 L emploi du générique masculin dans ce document est utilisé sans aucune discrimination et uniquement

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

La prévention des risques psychosociaux

La prévention des risques psychosociaux La prévention des risques psychosociaux MIEUX CONNAITRE LES RISQUES : DÉFINITIONS Les risques psychosociaux La notion de risques psychosociaux correspond, selon le Ministère du travail, aux risques professionnels,

Plus en détail

POLITIQUE DE COMMUNICATION

POLITIQUE DE COMMUNICATION POLITIQUE DE COMMUNICATION Mise à jour en juillet 2010 POLITIQUE DE COMMUNICATION 1. MISE EN CONTEXTE... 2 2. FONDEMENTS DE LA POLITIQUE DE COMMUNICATION... 2 3. MISSION DU MINISTÈRE... 2 4. VALEURS...

Plus en détail

ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS

ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS ACCORD SSTFP : UN ENGAGEMENT DE L ETAT ET DES AUTRES EMPLOYEURS de la FPT et de la FPH 3 AXES, 15 ACTIONS, 63 PROPOSITIONS AXE 1 INSTANCES ET ACTEURS OPERATIONNELS COMPETENTS EN MATIERE DE SANTE ET SECURITE

Plus en détail

Direction générale adjointe Services institutionnels Service de l approvisionnement. Comité exécutif Le 12 novembre 2014

Direction générale adjointe Services institutionnels Service de l approvisionnement. Comité exécutif Le 12 novembre 2014 Direction générale adjointe Services institutionnels Service de l approvisionnement Comité exécutif Le 12 novembre 2014 1 Les devoirs de Montréal S assurer que l attribution des contrats est faite de la

Plus en détail

Introduction à la SST

Introduction à la SST Introduction à la SST par Patricia Vega, ing. 1 Objectif de la présentation Donner une introduction générale sur le domaine de la prévention des accidents et des maladies du travail. 2 Lois, règlements

Plus en détail

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011.

dans les programmes d'apprentissage au Canada : les raisons expliquant l'abandon et suggestions visant à amélioration la diplomation, FCA-CAF, 2011. INTRODUCTION Le Forum canadien sur l'apprentissage Canadian Apprenticeship Forum (FCA-CAF) est un organisme inclusif et national qui rassemble tous les intervenants de la communauté de l apprentissage

Plus en détail

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011

La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Rapport annuel de gestion 2011 24 e colloque santé et sécurité au travail Abitibi-Témiscamingue 24 octobre 2012 La permanence des correctifs: ça veut dire quoi, concrètement, dans les lieux de travail? Guylaine Bourque, ing. Rapport

Plus en détail

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES)

FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) FICHE 4 METIER, FONCTIONS ET ACTIVITES VISE(ES) 1) Désignation du métier et des fonctions Responsable d'études et de travaux en Hygiène Sécurité et Conditions de Travail. Au sein des établissements du

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX

RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX 1 RÉFÉRENTIEL DES MEDECINS CONSEILLERS TECHNIQUES RESPONSABLES DEPARTEMENTAUX La santé des élèves constitue un enjeu d'importance pour l'ecole : son incidence sur les apprentissages et la réussite scolaire,

Plus en détail

Management intégré dans l enseignement supérieur

Management intégré dans l enseignement supérieur Management intégré dans l enseignement supérieur Septembre 2010 SOMMAIRE 1. Présentation de l intervenant 2. Le management intégré : définitions et principes 3. Mise en place d un système de management

Plus en détail

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012.

Introduction. Date d application Les normes et modalités d évaluation entrent en vigueur à compter du 30 août 2012. Proposé par le conseil de participation enseignante À sa rencontre du 29 avril 2013 Approuvé par la direction, Chantal Beauchemin Le conseil d établissement a été informé lors de la séance du 9 mai 2013

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

Services d ambulances terrestres

Services d ambulances terrestres Chapitre 4 Section 4.02 Ministère de la Santé et des Soins de longue durée Services d ambulances terrestres Suivi des vérifications de l optimisation des ressources, section 3.02 du Rapport annuel 2005

Plus en détail

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME?

QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? Contrat n FR/06/B/P/PP-152512 QUEL ACCOMPAGNEMENT POUR L ENTREPRISE QUI FORME? REUNION DU PARTENARIAT FRANÇAIS : CCCA-BTP, MINISTERE DE L EDUCATION NATIONALE, CREDIJ Paris, le 22 janvier 2008 de 10 h à

Plus en détail

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement

Entretiens. Résultats statistiques de l année. Date de mise à jour 01/04/09. Nom de l établissement Gestion de la santé et de la sécurité au travail dans l entreprise Vingt thèmes pour évaluer votre niveau d organisation et l implication de votre personnel Nom de l établissement Date de mise à jour 01/04/09

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES Section Page

TABLE DES MATIÈRES Section Page TABLE DES MATIÈRES Section Page Définitions... 3 Introduction... 4 Description du programme... 4 Champ d application et portée... 5 Directive 1 : Processus de sélection des fournisseurs de services...

Plus en détail

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants :

Préambule. Ce faisant, l ECPAR poursuit les objectifs suivants : Préambule L Espace québécois de concertation sur les pratiques d approvisionnement responsable (ECPAR) a pour mandat d optimiser les efforts des donneurs d ordres en vue de diffuser et de mettre en œuvre

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE

GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE GUIDE DU TUTEUR EN ENTREPRISE Pour les employeurs, à partager avec leurs collaborateurs! Le rôle du tuteur dans l entreprise est primordial. Le tuteur est chargé d accueillir, d aider, d informer et de

Plus en détail

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle

La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle La gestion du travail pour optimiser la radioprotection professionnelle par B. Ahier* La radioexposition professionnelle dans le parc mondial de centrales nucléaires n a cessé de diminuer depuis le début

Plus en détail

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016

PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 PLAN D ACTION À L ÉGARD DES PERSONNES HANDICAPÉES 2015-2016 Table des matières Présentation...2 Mise en contexte...2 Notre mission...2 Nos employés...2 Plaintes et demandes d accommodement...2 Adoption

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance

Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Le défi démographique dans le secteur européen de l assurance Déclaration commune des partenaires sociaux européens du secteur de l assurance Introduction Le vieillissement de la population et l inversion

Plus en détail

Avis relatif à la position du médiateur dans l hôpital et sa relation vis-à-vis du gestionnaire hospitalier, de la direction et du médecin en chef

Avis relatif à la position du médiateur dans l hôpital et sa relation vis-à-vis du gestionnaire hospitalier, de la direction et du médecin en chef SPF SANTE PUBLIQUE, Le 22/01/07 SECURITE DE LA CHAINE ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT DIRECTION GENERALE DE L ORGANISATION DES ETABLISSEMENTS DE SOINS --- COMMISSION FEDERALE «DROITS DU PATIENT» --- Réf.

Plus en détail