Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées"

Transcription

1 Charges de mécanisation : des marges de manœuvre nombreuses et variées Thomas FACQUEUR FD CUMA 43 Chambre d Agriculture 43 1

2 La mécanisation dans une exploitation Le poids de la mécanisation dans les charges totales : 25 à 35 % Les postes à risque : le tracteur : 40 % des charges de mécanisation la récolte : 30 % des charges de mécanisation De grands écarts entre exploitations : de 100 à 400 /ha SAU 2

3 Quelques exemples de coûts* Tracteur de 100 CV : 12 à 17 / heure (hors carburant et main-d œuvre) Epandeur à fumier : 6 à 10 / voyage Round-baller : 1,5 à 5 / balle Charges de mécanisation : de 15 à 20 % du chiffre d affaires * Les charges de mécanisation peuvent être abordées de différentes manières : - pour les Centres de gestion le matériel amorti a une valeur nulle et ne constitue plus une charge - dans le réseau CUMA qui a développé le logiciel Mécagest Pro les matériels amortis mais toujours utilisés sur l'exploitation sont pris en compte. Le coût financier du matériel est inclus ainsi que les frais variables (carburant, entretien, assurance,...) et les travaux réalisés par des tiers (ETA, CUMA, Location, Entraide,...). 3

4 Comment réduire ses charges de mécanisation? Raisonner ses achats : justes et adaptés Déléguer certaines tâches : ETA, location, CUMA, Se grouper pour investir en commun : copropriété, CUMA,... Modifier son comportement : conduite économique du tracteur Mieux connaître ses charges de mécanisation : logiciel Mécagest Pro 4

5 Raisonner son achat Analyser les besoins de l exploitation Evaluer la capacité de financement Procéder aux négociations commerciales Rédiger le bon de commande La livraison Lors d un achat l agriculteur est considéré comme professionnel et non comme un consommateur (pas de délai de réflexion de 7 jours) 5

6 Analyser les besoins de l exploitation Performances nécessaires de la machine Etudier le coût lié à l entretien Activité mutualisable? Adéquation entre main-d œuvre et mécanisation Durée effective de travail <=> Débit des machines mises en œuvre 6

7 Opportunité de l achat : appréciation de l intérêt des solutions alternatives Réduire ses coûts en optimisant l achat de matériel CUMA, co-propriété : la mécanisation partagée Déléguer certains travaux à des tiers : ETA Faire face à des besoins ponctuels : la location Banque de Travail, Entraide : gestion du travail en commun 7

8 Travailler avec les autres Comportement associatif Optimiser les résultats CUMA Par idéologie Par intérêt Recherche de la marge Recherche de la sécurité Tradition Conservateur Statique PROPRIETE Se simplifier la vie COPROPRIETE ENTRAIDE ENTREPRISE Comportement individualiste CERCLE D ECHANGES Innovation Économie Acceptation du risque LOCATION 8

9 La CUMA : travailler ensemble Ecrire les règles, les respecter Etre organisé Etre impliqué et engagé 9

10 Intérêt économique collectif démontré Achat Round Baller en CUMA (à 5) Achat Round Raller en propriété Coût de (liage filet) Amorti sur 5 ans : 4400 Prêt de : 557 Entretien : 350 Autres charges : balles / an Coût de : 3,6 / balle Coût de Amorti sur 7 ans : Prêt de : 221 Entretien : 250 Autres charges : balles / an Coût de : 9,8 / balle + 6,2 10

11 Réduire les coûts liés à la mécanisation Consommation tracteur et conduite économique Le régime moteur idéal est entre 1400 et 1800 tr/min. Au dessus de 1800 tr/min, forte augmentation de la consommation. Augmentation souvent sans contrepartie équivalente de puissance 11

12 Connaître son tracteur Le banc d essai moteur 106 CV 102 CV Tracteur de 600 h dont 38% (moyenne nationale) à pleine charge, soit : 228 h x 4 litres = 915 litres à 0,52 Soit 475 d économie directe (environ 10 % de la charge carburant) 29,7 l/h 25,7 l/h 1690 tr/min 2100 tr/min 12

13 Mécagest Pro : un outil au service du revenu Diagnostic d exploitation Etudes de différentes stratégies d équipement de l exploitation Simulations pluriannuelles Analyses de groupes d exploitations Un outil d aide à la stratégie d équipement Un outil de développement du travail coopératif par études et analyses de groupe 13

14 Un levier fort d économie des charges Le Matériel n est constitué que de fer, pas de temps gagné pour soi ou ses moutons On est toujours plus fort et moins cher à plusieurs Un achat et une utilisation en commun passe par une bonne organisation et communication Le matériel évolue et il faut suivre pour être compétitif La mécanisation est facile à déléguer et à partager (beaucoup plus que le suivi du troupeau), avec de gros gains de temps et de revenus à la clef 14

Diagnostiquer son automoteur pour : -Accroître ses performances -Maîtriser sa consommation de carburant -Réduire ses émissions de CO 2

Diagnostiquer son automoteur pour : -Accroître ses performances -Maîtriser sa consommation de carburant -Réduire ses émissions de CO 2 es bancs d essais d moteurs Diagnostiquer son automoteur pour : -Accroître ses performances -Maîtriser sa consommation de carburant -Réduire ses émissions de CO 2 Pierre GUISCAFRE Pierre GUISCAFRE Chef

Plus en détail

Rendez-vous Pro Énergie

Rendez-vous Pro Énergie Rendez-vous Pro Énergie La performance énergétique dans les exploitations du Tarn Julien NEDELLEC Conseiller énergie Siège Social 96 rue des agriculteurs BP 89 81003 ALBI Cedex Tél : 05 63 48 83 83 Fax

Plus en détail

Economie de carburant ans dans l es lles les automoteurs agricoles : Banc d essai moteur et «conduite économique conduite économique»

Economie de carburant ans dans l es lles les automoteurs agricoles : Banc d essai moteur et «conduite économique conduite économique» Economie de carburant dans les automoteurs agricoles : Banc d essai moteur et «conduite économique» Jean Baptiste t LECLERCQ (FNCUMA) Qu est ce qu une Cuma? Investir ensemble dans un matériel agricole

Plus en détail

EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. DIAGNOSTIC ENERGETIQUE GLOBAL :

EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. DIAGNOSTIC ENERGETIQUE GLOBAL : Diagnostic Energétique Global & Projet d économie d énergie et d utilisation des énergies renouvelables Gaec la Clé des champs 64370 Casteide Candau EXPLOITATION LAITIERE : 4 U.T.H. Production animale

Plus en détail

Les 3 principaux leviers de la rentabilité en entreprise

Les 3 principaux leviers de la rentabilité en entreprise Les 3 principaux leviers de la rentabilité en entreprise 1 SOMMAIRE La rentabilité en entreprise, c est quoi? 3 principaux leviers pour améliorer sa rentabilité 3 principaux leviers pour maîtriser sa rentabilité

Plus en détail

Avec les Témoignages de chefs d entreprise

Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! Avec les Témoignages de chefs d entreprise Énergie : l économiser, la produire! I- Le contexte énergétique II- Les économies d énergie III- Produire de l énergie renouvelable

Plus en détail

ETUDES & ANALYSES. Consommation d énergie directe dans les exploitations martiniquaises : Beaucoup de carburants routiers DAAF MARTINIQUE

ETUDES & ANALYSES. Consommation d énergie directe dans les exploitations martiniquaises : Beaucoup de carburants routiers DAAF MARTINIQUE ETUDES & ANALYSES DAAF MARTINIQUE N 2 Novembre 2013 Consommation d énergie directe dans les martiniquaises : Beaucoup de carburants routiers Les carburants routiers représentent 52% de la consommation

Plus en détail

RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement

RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement RECONDUCTION DE LA MESURE EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT PRODUCTIF le suramortissement avril 2016 Reconduction de la déduction exceptionnelle en faveur de l investissement Le Gouvernement a décidé de reconduire

Plus en détail

NOTRE ENERGIE À VOTRE SERVICE!

NOTRE ENERGIE À VOTRE SERVICE! NOTRE ENERGIE À VOTRE SERVICE! Location dron maroc C est faire le choi de l eigence, la qualité et la fiabilité Nos groupes électrogènes L offre très complète de groupes électrogènes (de 5,5 A à 2 000Kva)

Plus en détail

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle

INTRODUCTION. Logique financière vs logique industrielle INTRODUCTION Logique financière vs logique industrielle Multiplication des faillites de PME/ difficultés d accès au crédit bancaire. Difficultés de grands groupes pourtant performants au niveau industriel

Plus en détail

MISE AU POINT MOTEUR ET BANC DE PUISSANCE DEPUIS 1999

MISE AU POINT MOTEUR ET BANC DE PUISSANCE DEPUIS 1999 MISE AU POINT MOTEUR ET BANC DE PUISSANCE DEPUIS 1999 SPORT SYSTEM EST SPÉCIALISÉE DANS LA MISE AU POINT MOTEUR, DEPUIS 1999. Notre activité est essentiellement axée sur le développement et l optimisation

Plus en détail

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES

PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES PLAN PERFORMANCE ÉNERGÉTIQUE DES EXPLOITATIONS AGRICOLES 3 février 2009 SOMMAIRE AXE 1 Mieux évaluer le bilan énergétique des exploitations agricoles 4 AXE 2 Diffuser massivement les diagnostics énergie

Plus en détail

Rencontres nationales de la librairie 2013. Librairie : quelle économie pour quel métier?

Rencontres nationales de la librairie 2013. Librairie : quelle économie pour quel métier? Rencontres nationales de la librairie 2013 Librairie : quelle économie pour quel métier? Dimanche 2 juin matin (Session plénière Salle Vitez) Programme susceptible d être modifié 30/04/13 9h30 : petit

Plus en détail

Votre esprit d entreprise est ICI, chez lui. PLAN. vous êtes #CAPItaine en Immobilier Neuf

Votre esprit d entreprise est ICI, chez lui. PLAN. vous êtes #CAPItaine en Immobilier Neuf Votre esprit d entreprise est ICI, chez lui. PLAN vous êtes #CAPItaine en Immobilier Neuf LE NEUF CHEZ CAPIFRANCE, UNE OFFRE EXCEPTIONNELLE! DES OUTILS PRATIQUES C est à ses outils qu on reconnaît le Capitien!

Plus en détail

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales

ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE. Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial Comparaison de plusieurs politiques commerciales ETUDE ET ANALYSE DU PRIX DE VENTE La notion de prix de vente Les objectifs financiers Les objectifs commerciaux Les remises et rabais Exercice et corrigé Calculs de bénéfice Étude de positionnement commercial

Plus en détail

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures

Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Freins et leviers aux conversions à l agriculture biologique en Grandes cultures Etude d un cas type ROSACE 1 Travail réalisé par Richard d Humières, élève AgroParisTech, stagiaire au Pôle économie et

Plus en détail

Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes.

Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes. Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes. Rencontre des partenaires des producteurs de lait de Poitou-Charentes Résultats économiques des élevages laitiers de Poitou-Charentes. Equipe régionale des réseaux d élevage de Poitou-Charentes Contexte

Plus en détail

Présentation àla Matinale des Réseaux

Présentation àla Matinale des Réseaux Présentation àla Matinale des Réseaux Mars 2011 www.asterop.com Sommaire Rapide Présentation du Géomarketing Les solutions de développement de réseau Les études d implantation : DIP, potentiel théorique

Plus en détail

Plan de Professionnalisation Personnalisé AUTODIAGNOSTIC

Plan de Professionnalisation Personnalisé AUTODIAGNOSTIC Plan de Professionnalisation Personnalisé AUTODIAGNOSTIC Nom : Prénom :. Ce document est destiné à vous présenter et à organiser votre réflexion autour du projet d installation. Il sera transmis aux organismes

Plus en détail

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014

Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Rencontre Ecobiz Créateurs / Jeunes Entreprises Chambre de Commerce et de l Industrie de Grenoble Le 04 novembre 2014 Isabelle EMONET 13 Rue des Verdiers 38120 SAINT-EGREVE Tel : 04 80 80 58 80 / Mobile

Plus en détail

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives

Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air. Bilan et perspectives Maîtrise de l énergie, GES et qualité de l air Bilan et perspectives Les missions Sensibilisation, communication, formation Acquisition de références Olivier THIERCY Conseillers en maîtrise de l énergie

Plus en détail

Comparez vos coûts Comment y arriver?

Comparez vos coûts Comment y arriver? Comparez vos coûts Comment y arriver? Victoriaville 26 Janvier 2012 Par: Réjean Leblanc, agroéconomiste Avant de vouloir se comparer : Il faut d abord connaître son coût de production Coût de production

Plus en détail

La performance commerciale et financière des organisations

La performance commerciale et financière des organisations 1300 THÈME 4 > Évaluation et performance 1301 THÈME 4 > Évaluation et performance 1302 THÈME 4 > Évaluation et performance 1303 THÈME 4 > Évaluation et performance 1304 THÈME 4 > Évaluation et performance

Plus en détail

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE

BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE BACCALAURÉAT TECHNOLOGIQUE SESSION 2015 SÉRIE : SCIENCES ET TECHNOLOGIES DU MANAGEMENT ET DE LA GESTION SPÉCIALITÉ : GESTION ET FINANCE ÉLÉMENTS INDICATIFS DE CORRIGÉ Ce dossier comporte des éléments de

Plus en détail

A - Quatre stratégies de sous-traitance

A - Quatre stratégies de sous-traitance Enjeux du secteur Les nouveaux enjeux de la sous-traitance A - Quatre stratégies de sous-traitance B - Des exigences spécifiques selon les clients C - Trois critères de positionnement des activités des

Plus en détail

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION

APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION APERCU D AVANTAGES FISCAUX RELATIFS AUX ENERGIES RENOUVELABLES A LA REUNION - Article 295 A du CGI - La TVA NPR applicable dans les DOM La taxe sur la valeur ajoutée non perçue récupérable (TVA NPR) s

Plus en détail

L investissement immobilier

L investissement immobilier Ce guide vous est proposé par : L investissement immobilier Des informations et des conseils pratiques pour comprendre, mieux investir et développer votre patrimoine immobilier. Comprendre pour mieux choisir

Plus en détail

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES

FORMATIONS AGRO ALIMENTAIRES Améliorer les coûts de revient de votre outil industriel CODE P2 Chef d entreprise Responsable administratif et financier Personnel chargé de calcul de revient Comprendre les fondements de la comptabilité

Plus en détail

Smart Analyzer. Le compteur qui vous ouvre les portes de la performance énergétique

Smart Analyzer. Le compteur qui vous ouvre les portes de la performance énergétique Smart Analyzer Le compteur qui vous ouvre les portes de la performance énergétique SMART ANALYZER Présentation générale OPTIMISEZ VOTRE CONSOMMATION ÉLECTRIQUE GRÂCE À LA MESURE INTELLIGENTE Mesurer et

Plus en détail

ANALYSE DU PROFIT NET BRUT POUR LES MACHINES DISTRIBUTRICES COFFRET AU TRÉSOR AU CANADA PAR EXEMPLE

ANALYSE DU PROFIT NET BRUT POUR LES MACHINES DISTRIBUTRICES COFFRET AU TRÉSOR AU CANADA PAR EXEMPLE ANALYSE DU PROFIT NET BRUT POUR LES MACHINES DISTRIBUTRICES COFFRET AU TRÉSOR AU CANADA PAR EXEMPLE : 1 machine distributrice Coffret au Trésor Vendant 4 jouets par jour x 30 jours par mois = 120 ventes

Plus en détail

GUIDE DE POCHE. BOX & PACKS by SCANIA

GUIDE DE POCHE. BOX & PACKS by SCANIA GUIDE DE POCHE & PACKS by SCANIA GUIDE DES & PACKS by SCANIA PAGE 2-3 FAMILLE Les Financement FINANCEMENT CRÉDIT BAIL FINANCEMENT Financement TTC Plus-value à la revente Souplesse de financement Capacité

Plus en détail

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES

Mention complémentaire vendeur spécialisé en produits techniques pour l habitat RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES RÉFÉRENTIEL DES ACTIVITÉS PROFESSIONNELLES 1. Définition Vendeur spécialisé dans plusieurs familles de produits, le titulaire de la mention complémentaire «vendeur spécialisé en produits techniques pour

Plus en détail

Etude préalable en vue du soutien et du développement des circuits courts de proximité

Etude préalable en vue du soutien et du développement des circuits courts de proximité Auteurs : Antoine JAN Blezat Consulting Florence GALLOIS BRIDE OC2 Consultants Février 2014 Etude préalable en vue du soutien et du développement des circuits courts de proximité Synthèse Coordination

Plus en détail

MOTEURS SCANIA UNE NOUVELLE GAMME DE MOTEURS INDUSTRIELS. Prêts pour 2014. À votre service dès aujourd hui.

MOTEURS SCANIA UNE NOUVELLE GAMME DE MOTEURS INDUSTRIELS. Prêts pour 2014. À votre service dès aujourd hui. MOTEURS SCANIA UNE NOUVELLE GAMME DE MOTEURS INDUSTRIELS Prêts pour 2014. À votre service dès aujourd hui. MOTEURS SCANIA UNE NOUVELLE GAMME DE MOTEURS INDUSTRIELS Attendez-vous à de grandes choses, et

Plus en détail

Définition et finalités de l analyse financière

Définition et finalités de l analyse financière Définition et finalités de l analyse financière FICHE I Définition L analyse financière recouvre un ensemble de techniques et d outils visant à traduire la réalité d une entreprise en s appuyant sur l

Plus en détail

EBOOK. Francesco Sgroi. OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève

EBOOK. Francesco Sgroi. OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève EBOOK Francesco Sgroi OctoFinance Sàrl Rue Marignac 9 1206 Genève Table des matières 1.1 Préambule du Conseil Patrimonial 1.2 Principe rendement/risque 1.3 Rendement 1.4 Risque 1.5 Tip 1 2.1 La Fiscalité

Plus en détail

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001.

VOTRE LOGO. Sommaire. En bref : gérer l énergie pour l avenir. EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001. Sommaire En bref : gérer l énergie pour l avenir EN 16001 : parlons énergie! La certification EN 16001 Etudes de cas En bref : gérer l énergie pour l avenir VOTRE LOGO Gérer l énergie pour l avenir Des

Plus en détail

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet

Préparer son dossier de création reprise d entreprise. Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Un modèle de dossier pour vous permettre de préciser et de formaliser votre projet Préparer son dossier de création reprise d entreprise Espace Entreprendre

Plus en détail

Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013

Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013 Fonds Européen pour les Réfugiés ( FER ) 2008-2013 Réunion d information Paris, le 16 avril 2013 Le guide des bonnes pratiques et l éligibilité des dépenses Présentation générale du guide Objectif général

Plus en détail

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace.

LES RATIOS. 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. LES RATIOS 1) GENERALITES 1) définition Un ratio est un rapport entre 2 valeurs économiques qui permet des comparaisons dans le temps et/ou l espace. 2) utilité Illustrer des informations Mesurer des objectifs

Plus en détail

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR

IDENTIFICATION DU DEMANDEUR Document unique IDEA diagnostic et projet d exploitation Dispositif régional d Intervention pour le Développement Economique des Entreprises Agricoles, aquacoles, de pêche et d exploitation forestière

Plus en détail

La marge sur. chap. 2, p. 80. VOILIER DU NORD INC. ÉTAT DES RESULTATS pour l exercice terminé le 31 décembre 20X2 (méthode des coûts variables)

La marge sur. chap. 2, p. 80. VOILIER DU NORD INC. ÉTAT DES RESULTATS pour l exercice terminé le 31 décembre 20X2 (méthode des coûts variables) CHAPITRE 2 La marge sur coûts variables chap. 2, p. 80 VOILIER DU NORD INC. ÉTAT DES RESULTATS pour l exercice terminé le 31 décembre 202 (méthode des coûts variables) Coût des marchandises vendues Frais

Plus en détail

Le guide du crédit d Actebis

Le guide du crédit d Actebis Le guide du crédit d Actebis Au delà de la classique ligne de crédit associée à un paiement à terme (en général 30 jours nets), il existe différentes options pour vous aider à mieux optimiser la gestion

Plus en détail

MANAO Conditions générales de vente au 01/11/2012

MANAO Conditions générales de vente au 01/11/2012 Préambule 1.1 Les Conditions Générales de vente de la société MANAO comprennent 3 titres qui sont indissociables : Titre 1 : Contrat commercial Titre 2 : Licence d utilisation des logiciels MANAO Titre

Plus en détail

DYNADRIVE. Machines asynchrones pour bancs d essai MACHINE_ASYNCHRONE_P_02_08 1/6

DYNADRIVE. Machines asynchrones pour bancs d essai MACHINE_ASYNCHRONE_P_02_08 1/6 DYNADRIVE Machines asynchrones pour bancs d essai MACHINE_ASYNCHRONE_P_02_08 1/6 ROTRONICS ET LES BANCS D ESSAI Depuis près de 1 ans, Rotronics conçoit et fabrique des bancs moteurs pour l industrie, la

Plus en détail

Dossier de candidature

Dossier de candidature Dossier de candidature PROJET : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : NOM-PRENOM : Ce document est un exemple de plan d affaires professionnel. Vous êtes libre de vous en inspirer ou d en choisir un autre

Plus en détail

Présentation de AwoO Sport, solution de développement des loisirs par l E-commerce

Présentation de AwoO Sport, solution de développement des loisirs par l E-commerce Présentation de AwoO Sport, solution de développement des loisirs par l E-commerce AwoO pour répondre à deux objectifs Fédérer les acteurs du loisir L apport gratuit d une solution technique performante

Plus en détail

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie

Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Introduction Les enjeux de l efficacité énergétique dans la plasturgie Intervenant - Fédération de la Plasturgie et des composites Intervenant - EDF Entreprises Intervenant - ACDI 1 Document : compléter

Plus en détail

La Direction Commerciale partagée pour :

La Direction Commerciale partagée pour : DC PILOT La Direction Commerciale partagée pour : Mettre en œuvre dans votre entreprise une expertise en développement commercial, avec une intervention "à la carte". Vous aider à mobiliser vos ressources

Plus en détail

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire

Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Cartographie de compétences : conception d un plan d affaire Processus Activité Attitudes / comportements Capacités Connaissances Définition de l idée Utilise des méthodes et des techniques d évaluation

Plus en détail

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès?

Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Bien-être au travail : comment implémenter concrètement une démarche QVT? Quelles sont les conditions de succès? Cycle Innovation & Connaissance 81 petit déjeuner Stéphanie CHASSERIO, Professeure SKEMA

Plus en détail

EXPERT DE LA SOLUTION DE DEVIS QDV7 PARTENAIRE DE LA GESTION GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE.

EXPERT DE LA SOLUTION DE DEVIS QDV7 PARTENAIRE DE LA GESTION GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE. VOUS RECHERCHEZ UNE SOLUTION POUR ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT DE VOTRE BUSINESS? EXPERT DE LA SOLUTION DE DEVIS QDV7 PARTENAIRE DE LA GESTION GLOBALE DE VOTRE ENTREPRISE. Vous recherchez une solution pour

Plus en détail

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015

«Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 «Gîtes de France Horizon 2015» Synthèse du Projet d Orientation Stratégique 2007-2015 Synthèse de présentation du projet Horizon 2015 approuvée par le Conseil d Administration Fédéral Gîtes de France du

Plus en détail

Maraîchage bio diversifié en circuits courts

Maraîchage bio diversifié en circuits courts fiche Repères 2014 Maraîchage bio diversifié en circuits courts Ces fiches repères ont été réalisées en 2014 par des techniciens spécialisés en maraîchage bio en Poitou-Charentes, sur la base de chiffres

Plus en détail

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles

Smart Impulse. Mieux comprendre pour mieux consommer. Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Smart Impulse Mieux comprendre pour mieux consommer Découvrez la mesure non intrusive pour des économies réelles Votre contexte Les économies d énergie commencent par la connaissance de sa consommation

Plus en détail

Auto-diagnostic par l éleveur des consommations d énergie en bâtiment laitier

Auto-diagnostic par l éleveur des consommations d énergie en bâtiment laitier Troisième partie/ Auto-diagnostic par l éleveur des consommations d énergie en bâtiment laitier Dans cette partie, nous proposons un outil simple qui permet à l éleveur d estimer rapidement les consommations

Plus en détail

La Gestion des Stocks

La Gestion des Stocks Formation à La Tél : + 33 6 82 59 32 74 mail : jacques.fougerousse@jfc-conseil.net www.jfc-conseil.fr - Contenu Présentation Générale... 3 Cette formation est elle pour vous?... 4 Les questions clé...

Plus en détail

Nombre de produits gérés. Objectif sur mesure. 1984 15 265 191 200 personnes 14 500. Création SAS au capital. Nombre de.

Nombre de produits gérés. Objectif sur mesure. 1984 15 265 191 200 personnes 14 500. Création SAS au capital. Nombre de. Leasecom, inventons L accompagnement durable Créée en 1984, spécialiste de la location évolutive, Leasecom gère les réseaux intelligents (informatique, bureautique et téléphonie) de plus de 12 000 entreprises

Plus en détail

Prestige - Mélangeuse automotrice à vis verticale. Manœuvrabilité, simplicité et confort

Prestige - Mélangeuse automotrice à vis verticale. Manœuvrabilité, simplicité et confort Prestige - Mélangeuse automotrice à vis verticale Manœuvrabilité, simplicité et confort Economie et efficacité La gamme de mélangeuses automotrices à vis verticale qui répond à vos besoins. La mélangeuse

Plus en détail

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI

PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI PME UNIVERSITE La 1ère université des PME et ETI La solution aux enjeux de formation des PME et ETI, conçue par des dirigeants, pour le développement de leurs entreprises et de leurs salariés. OSSIER E

Plus en détail

ZA5211. Flash Eurobarometer 271 (Access to Finance) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French)

ZA5211. Flash Eurobarometer 271 (Access to Finance) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French) ZA5211 Flash Eurobarometer 271 (Access to Finance) Country Specific Questionnaire Luxembourg (French) FLASH 271 ACCESS TO FINANCE OF EU SMES Bonjour, je suis et je vous appelle de Efficience3. Votre entreprise

Plus en détail

Maximiser la Valeur Ajoutée de l Entreprise!

Maximiser la Valeur Ajoutée de l Entreprise! Maximiser la Valeur Ajoutée de l Entreprise! en conjuguant Modélisation, Optimisation et Simulation par Paul-Louis Brodier -1- La Valeur ajoutée de l Entreprise dépend de La Valeur Ajoutée Directe des

Plus en détail

Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély

Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély Direction du Patrimoine Pôle universitaire SJA 24 avenue des Diables Bleus 06357 Nice Cedex 4 Réunion maintenance immobilière Mercredi 29 mai 2013 St Jean d Angély 1- Vers une stratégie de la maintenance

Plus en détail

Management des systèmes d'information. Couverture fonctionnelle. Glenn Rolland

Management des systèmes d'information. Couverture fonctionnelle. Glenn Rolland Management des systèmes d'information Couverture fonctionnelle Glenn Rolland Les intervenants Plusieurs types d'acteurs Suivant le type de progiciel et la taille du système à mettre en place, les acteurs

Plus en détail

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h)

Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Examen de contrôle continu : Analyse financière 13 juin 2006 (2h) Vous souhaitez analyser la situation financière de l entreprise Arnault et disposez pour cela de la liasse fiscale de l année N (Bilan

Plus en détail

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures

L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures L efficacité énergétique dans le secteur des grandes cultures Mars 2008 Cette fiche pratique, publiée à l intention des productrices et producteurs céréaliers, fournit des renseignements et des conseils

Plus en détail

Chapitre 1 : La stratégie marketing

Chapitre 1 : La stratégie marketing Chapitre 1 : La stratégie marketing SECTION 1 : la segmentation stratégique La démarche marketing : - Analyse : marketing Etudes (diagnostic externe et interne : environnement, marché, concurrence) - Elaboration

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile?

Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 2 / xx Comment minimiser l'impact carbone et sa flotte automobile? 3 / xx Greenovia, cabinet conseil au sein du Groupe La Poste Geopost La Banque

Plus en détail

LA THEORIE FINANCIERE

LA THEORIE FINANCIERE ANALYSE FINANCIERE DEFINITIONS Ensemble de méthodes et d instruments qui permettent de traiter les informations comptables et de gestion en vue de formuler une appréciation de la situation financière,

Plus en détail

> Entreprise responsable

> Entreprise responsable > BATIMENT DURABLE Atelier 4C - Pour une ville attractive Luc JACQUET luc.jacquet@boostheat.com I + 33 6 79 13 46 31 Proje t Générateur de chaleur haute efficacité auto-fiancé pour la maison individuelle

Plus en détail

Adaptation du Moteur Diesel Rhino à l Utilisation de l Huile de Jatropha Comme Carburant

Adaptation du Moteur Diesel Rhino à l Utilisation de l Huile de Jatropha Comme Carburant Adaptation du Moteur Diesel Rhino à l Utilisation de l Huile de Jatropha Comme Carburant W.N. FOTSEU 1, S. S. Sidibé 1, J. Blin 1,2, P. Girard 1 1 INTRODUCTION Ces dernières années, l huile de jatropha

Plus en détail

EurAgEng. Paris SIMA. 22-02-2015. Gilbert JOUAN: General manager SULKY.

EurAgEng. Paris SIMA. 22-02-2015. Gilbert JOUAN: General manager SULKY. EurAgEng Paris SIMA. 22-02-2015 Gilbert JOUAN: General manager SULKY. SULKY 2014 L ADN de SULKY Fondée par Fabien Burel en 1936, SULKY est une entreprise familiale indépendante. Notre Métier Constructeur

Plus en détail

Modèle économique innovant en énergie : quand la chaudière est un service. Une discussion avec Jean-Baptiste Auer

Modèle économique innovant en énergie : quand la chaudière est un service. Une discussion avec Jean-Baptiste Auer Modèle économique innovant en énergie : quand la chaudière est un service. Une discussion avec Jean-Baptiste Auer Comment pourrait-on prétendre qu un produit comme une chaudière s apparente un service?

Plus en détail

Haute école spécialisée bernoise Technique et informatique Technique automobile. Laboratoire de mécatronique

Haute école spécialisée bernoise Technique et informatique Technique automobile. Laboratoire de mécatronique Laboratoire de mécatronique Utilisation du véhicule avec la vision du développement durable Les quatre points suivants sont parmi les plus importants à prendre en compte : Consommation d énergie : - Consommation

Plus en détail

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu

SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014. Compte-rendu SEMINAIRE n 2 09 septembre 2014 Compte-rendu Atelier 1 : Comment créer de la valeur ajoutée et de la richesse à partir des ressources territoriales? Ressources territoriales : agriculture diversifiée (mais

Plus en détail

Analyse du coût de revient

Analyse du coût de revient Analyse du coût de revient Sur 12 mois à partir de 01/2012 EURL DUMUR Maçonnerie Monsieur AUPIEDUMUR Pierre Rue de la construction ZA du Sud 31000 TOULOUSE Tel : 01 23 45 56 78 Fax : 01 98 76 54 32 E-mail

Plus en détail

Titre Présentation du 3 Mai 2012

Titre Présentation du 3 Mai 2012 Titre Présentation du 3 Mai 2012 Présentation du 4 Juillet 2013 Titre -Présentation de la Société Présentation de la société Liste des Sociétés Un ensemble de 9 Sociétés (11 sites) et 1 holding Pour un

Plus en détail

L impact des délais de paiement sur le dynamisme de l entreprise. Mai 2014

L impact des délais de paiement sur le dynamisme de l entreprise. Mai 2014 L impact des délais de paiement sur le dynamisme de l entreprise Mai 2014 Résultats Méthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 403 chefs d entreprise, représentatif des

Plus en détail

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais

Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Coûts de production et stratégies gagnantes des élevages charolais Les Chambres d agriculture de l Allier et du Puy-de-Dôme organisent des formations collectives d analyse des résultats économiques afin

Plus en détail

AgriSol. une communauté de machines pour des «agriculteurs solidaires»

AgriSol. une communauté de machines pour des «agriculteurs solidaires» AgriSol Photo: Agri une communauté de machines pour des «agriculteurs solidaires» 05.12.2014 / Cours Agridea n 14.311 - Posieux Les co-fondateurs d AgriSol 4 chefs d exploitation sur 3 exploitations Yvan

Plus en détail

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT :

INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : DOSSIER DE PRESSE INAUGURATION DE LA CENTRALE DE COGENERATION GAZ DE L EUROAIRPORT : UNE SOLUTION ENERGETIQUE PERFORMANTE 23 octobre 2014 Vivienne Gaskell Responsable Communication EuroAirport Tél.: 03

Plus en détail

w w w. e p - p a r i s. f r

w w w. e p - p a r i s. f r www.ep-paris.fr Secteurs d Activités EP s adresse particulièrement au secteur Tertiaire. > Banques et Assurances > Cabinets d Architectes > Foncières d immobilier locatif > Sociétés de services de biens

Plus en détail

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée?

En partenariat avec. Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour quelles raisons nous vous conseillons d investir en location meublée? Pour sécuriser votre Patrimoine Sécuriser votre Patrimoine

Plus en détail

Buy Made Easy Nos services

Buy Made Easy Nos services Buy Made Easy Nos services Achetez en toute simplicité! www.buymadeasy.com Déléga&on Achats Risques et Conformités Network Consul&ng Buy Made Easy Achetez en toute simplicité! Novateur et socialement responsable,

Plus en détail

Ateliers du mercredi 9 février 2011

Ateliers du mercredi 9 février 2011 Ateliers du mercredi 9 février 2011 Barcamp Webmaster Webmasters, la technologie progresse de façon exponentielle dans un environnement marketing en perpétuel mutation. Que vous soyez technicien ou rédacteur,

Plus en détail

Conference EPG 2005. 16 Mai, 2005. Building a New Electric World

Conference EPG 2005. 16 Mai, 2005. Building a New Electric World Conference EPG 2005 16 Mai, 2005 Building a New Electric World Avertissement Cette présentation contient des informations à caractère prévisionnel. Ces informations qui expriment des objectifs établis

Plus en détail

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS

GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS GESTION DES IMMOBILISATIONS ET DES INVESTISSEMENTS Page : 1 / 19 Gestion des immobilisations et des investissements. 1. CAS DE SYNTHESE... 3 1.1. CALCUL DE RENTABILITE D IMMOBILISATIONS ACQUISES... 3 1.2.

Plus en détail

RESULTATS ANNUELS 2011-12. 9 octobre 2012

RESULTATS ANNUELS 2011-12. 9 octobre 2012 RESULTATS ANNUELS 2011-12 9 octobre 2012 SOMMAIRE ACTIVITE & RESULTATS 1. Avanquest Software franchit le cap des 100 M 2.Une mutation de l activité qui s accélère 3.L impact attendu de la baisse du offline

Plus en détail

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel

Valeur ajoutée produite + + Subventions d'exploitation + 74 - Impôts et taxes et versements assimilés - 63 - Charges de personnel Analyse de la formation du résultat : le tableau des soldes intermédiaires de gestion 1- Principe et hiérarchie des soldes Pour mieux comprendre la formation du résultat de l'exercice, des résultats partiels

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA GESTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE VIE EN ZONE CIMA

OPTIMISATION DE LA GESTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE VIE EN ZONE CIMA OPTIMISATION DE LA GESTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE VIE EN ZONE CIMA OPTIMISATION DE LA GESTION D UNE COMPAGNIE D ASSURANCE VIE EN ZONE CIMA LES HOMMES LA GOUVERNANCE LES OUTILS GESTION L ALM PILOTAGE

Plus en détail

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions

énergie Was ist das? C est quoi che cosa è? Qué es? ? Hablas ENERGIE? Do you speak Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions énergie Kezako che cosa è? C est quoi donc? Qué es? Was ist das??? Hablas ENERGIE? Do you speak ENERGIE?? Management de l énergie L ISO 50001 en 10 questions ? Management de l énergie L ISO 50001? SOMMAIRE

Plus en détail

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013

La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 La transition énergétique Quel avenir sur le Pays Barrois? COPARY Le Dimanche 07/04/2013 Sommaire 1- Les enjeux de la transition énergétique 2- Etat des lieux des consommations et des modes de production

Plus en détail

Comment. contrôler vos dépenses? Comprendre vos habitudes de dépenses. Créer un plan de réduction des coûts

Comment. contrôler vos dépenses? Comprendre vos habitudes de dépenses. Créer un plan de réduction des coûts Comment contrôler vos dépenses? Comprendre vos habitudes de dépenses Créer un plan de réduction des coûts 5 astuces pour faire de véritables économies Reprendre le contrôle de vos dépenses Reprendre le

Plus en détail

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel

Sommaire. Système sec 60 ha double actif. Système sec 100 ha fort potentiel. Système sec 150 ha fort potentiel. Système sec 150 ha moyen potentiel Sommaire Système sec 60 ha double actif Système sec 100 ha fort potentiel Système sec 150 ha fort potentiel Système sec 150 ha moyen potentiel Système sec 200 ha moyen potentiel Edition 2015 : campagne

Plus en détail

L INSTALLATION EN 10 ÉTAPES

L INSTALLATION EN 10 ÉTAPES L INTALLATION N 10 ÉTAP 1 2 3 Définir les objectifs et le projet professionnel informer sur les modalités d installation (Point Info Installation, Chambre d agriculture) Trouver une exploitation (Point

Plus en détail

Stratégie, évolution des marchés, développement durable. Stratégie Commerciale

Stratégie, évolution des marchés, développement durable. Stratégie Commerciale PROGRAMME PÉDAGOGIQUE CURSUS ENTREPRENEUR DU BATIMENT Durée totale : 70 jours, soit 525 heures + 1 à 3 semaines de mission en entreprise tierce (voir p.7) Stratégie, évolution des marchés, développement

Plus en détail

Une nouvelle génération de calculatrices avec des fonctions spécifiques, pour le grand public

Une nouvelle génération de calculatrices avec des fonctions spécifiques, pour le grand public Une nouvelle génération de calculatrices avec des fonctions spécifiques, pour le grand public Des outils utiles, astucieux, simple d utilisation pour vous faciliter la vie DUO INVEST Le premier simulateur

Plus en détail

Petits gestes ou technologie de pointe, grande stratégie ou micros initiatives futées : tentez votre chance!

Petits gestes ou technologie de pointe, grande stratégie ou micros initiatives futées : tentez votre chance! Les Eco-Trophées Entreprises De Ouest Provence (Concours ouvert aux TPE, PME, auto entrepreneurs, commerçants, artisans, agriculteurs de Ouest Provence, dénommés ci-après par entreprise) Les Éco-Trophées

Plus en détail