Problème Dudu Echec et Maths

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Problème Dudu Echec et Maths"

Transcription

1 Problème Dudu Echec et Maths Sommaire 1. Tableau récapitulatif Enoncé et consigne données aux élèves Objectifs et analyse a priori Scénario de mise en œuvre... 7 Ce qui a été fait avant... 7 Déroulement de la séance... 7 Prolongements possibles Productions d élèves Apport des outils numériques et motivation

2 1. Tableau récapitulatif Enoncé Problème Dudu Echec et Maths Niveau concerné Classe de 4 ème Période de l année En fonction des chapitres abordés (voir prérequis) Durée et organisation Travail en groupe de 2 élèves. Durée 3h Prérequis Mathématiques : Les opérations (+ ; - ; ; ) Aire de figures géométriques (6 ème, 5 ème ) Calcul littéral Narration de recherche TICE : Tableur * Savoir visionner une vidéo et l utiliser. Faire une vidéo à l aide d une tablette. Rechercher une information sur internet. Calculatrice Objectifs généraux Objectifs : Utilisation des TICE : -Aider à l appropriation du problème. -Développer l autonomie et la prise d initiative lors d une résolution de problème. Utiliser les connaissances et les capacités attendues au programme : -Utiliser les notions du prérequis. -Découvrir les puissances. *Tablette : Samsung ; Tableur: Polaris Office 2

3 2. Enoncé et consigne données aux élèves Une vidéo d 1 min est présentée aux élèves La vidéo est visionnée deux fois en classe entière. Consignes données aux élèves La grille d éléments d évaluation est fournie aux élèves. GRILLE D EVALUATION Cette grille a été donnée aux élèves au début de l'activité. Il y a deux parties dans votre travail : La narration de recherche La synthèse écrite-orale Les brouillons sont joints. Chercher Analyse de la vidéo, l élève essaye de comprendre la vidéo. Il établit les questions que lui suggère la vidéo. Il cherche les informations utiles sur la vidéo. Raisonner L élève essaye de répondre au problème. Il fait des essais il écrit toutes ses stratégies même celle qui n ont pas abouties. Il vérifie ses idées. Les brouillons sont joints. Calculer Persévérance Communiquer Communiquer Il effectue des calculs en liaison avec le problème. Les formules utilisées sont clairement exposées. L élève est persévérant, il essaye de répondre à toutes les questions du problème. Il explore différente pistes. 1) La narration Les phrases s enchainent, les schémas sont clairs. Les différents essais sont décrits, les changements de stratégie. L élève est précis dans son récit, il raconte une histoire. 2) La synthèse écrite-orale Les moments où la tablette a été utilisée doivent être spécifiés. Il utilise un support écrit, il peut réaliser des schémas ou autre. Le groupe filme sa synthèse et apporte des précisions sur son travail à l oral. L élève donne son ressenti de l activité. 3

4 Les informations suivantes sont données à l orale : Vous travaillerez par groupe de deux. Vous disposez d une calculatrice, d une tablette avec accès internet par groupe. Lisez la grille d évaluation. Vous disposez de deux heures pour la recherche et d une heure pour faire la synthèse vidéo. 3. Objectifs et analyse a priori Textes de références Programme de mathématiques du collège (BO du 28 août 2008) Documents ressources Vous pouvez retrouver la vidéo du problème à l adresse suivante : Compétences en mathématiques au collège développées dans cette activité Voici des extraits du BO juillet 2008 : Les programmes du collège privilégient pour les disciplines scientifiques et la technologie une démarche d investigation. Les technologies de l information et de la communication sont présentes dans tous les aspects de la vie quotidienne : une maîtrise suffisante des techniques usuelles est nécessaire à l insertion sociale et professionnelle. Les mathématiques, les sciences expérimentales et la technologie contribuent, comme les autres disciplines, à l acquisition de cette compétence. Elles offrent, avec les outils qui leur sont propres, de nombreuses opportunités de formation aux différents éléments du référentiel du B2i collège, et participent à la validation. Au collège, les mathématiques contribuent, avec d autres disciplines, à entraîner les élèves à la pratique d une démarche scientifique. L objectif est de développer conjointement et progressivement les capacités d expérimentation et de raisonnement, d imagination et d analyse critique. Elles contribuent ainsi à la formation du futur citoyen. Les mathématiques participent à l enrichissement de l emploi de la langue par les élèves, en particulier par la pratique de l argumentation. Avec d autres disciplines, les mathématiques ont également en charge l apprentissage de différentes formes d expression autres que la langue usuelle (nombres, symboles, figures, tableaux, schémas, graphiques) ; elles participent ainsi à la construction de nouveaux langages. L usage largement répandu des moyens actuels de traitement de l information et de communication exige une bonne maîtrise de ces formes variées d expression. En mathématiques, les élèves sont conduits à utiliser la langue ordinaire en même temps qu un langage spécialisé. 4

5 Dans le prolongement de l école primaire, la place accordée à l oral reste importante. En particulier, les compétences nécessaires pour la validation et la preuve (articuler et formuler les différentes étapes d un raisonnement, communiquer, argumenter à propos de la validité d une solution) sont d abord travaillées oralement en s appuyant sur les échanges qui s instaurent dans la classe ou dans un groupe, avant d être sollicitées par écrit individuellement. Cette grille est à l'usage du professeur pour aider à l'évaluation. Compétences travaillées Communiquer Chercher Calculer Raisonner Critères d évaluation et indicateurs de réussite Comprendre un énoncé. L élève se pose des questions sur l énoncé et il essaie d y répondre. Rédiger un texte bref. L élève maîtrise les techniques usuelles de l information et de communication. L élève doit bien résumer, il fait la synthèse de ses travaux. Le texte doit être compréhensible. Il organise un document et sa présentation. Analyser un problème. L élève fait des essais. Il cherche le nombre de case sur un échiquier, la superficie de la France, la superficie de la terre, le rayon d une pièce de 1centime, l aire d une pièce de 1 centime. Extraire, organiser et traiter l information utile. Emettre une conjecture. Avoir l esprit critique, vérifier ses idées. Effectuer un calcul automatisable à la main ou à l aide d un instrument. L élève calcule le nombre de pièces sur chaque case de l échiquier. L élève utilise le calcul littéral : calculs d aire d une pièce de 1 centime. Effectuer des conversions monétaires, des conversions d aires. L élève s engage dans une démarche, il argumente. Notion du programme de mathématiques travaillées dans cette activité Nombres et Calculs : - La pratique du calcul numérique (exact ou approché) sous ses différentes formes en interaction (calcul mental, calcul à la main, calcul à la machine ou avec un ordinateur) permet la maîtrise des procédures de calcul effectivement utilisées, l acquisition de savoir-faire dans la comparaison des nombres ainsi que la réflexion et l initiative dans le choix de l écriture appropriée d un nombre suivant la situation. Le calcul littéral qui a fait l objet d une première approche en classe de cinquième, par le biais de la transformation d écritures, se développe en classe de quatrième, en veillant à ce que les élèves donnent du sens aux activités entreprises dans ce cadre, en particulier par l utilisation de formules issues des sciences et de la technologie. - Poursuivre l apprentissage du calcul sous toutes ses formes : mental, posé, instrumenté. Organiser des calculs ou créer un graphique avec un tableur. Grandeurs et mesures : Cette rubrique s appuie notamment sur la résolution de problèmes empruntés à la vie courante et aux autres disciplines. Comme dans les classes précédentes, l utilisation d unités dans les calculs sur les grandeurs est légitime. Elle est de nature à en faciliter le contrôle et à en soutenir le sens. - Se familiariser avec l usage des grandeurs les plus courantes (longueurs, angles, aires, volumes, durées). - Connaître et utiliser les périmètres, aires et volumes des figures planes et des solides étudiés. 5

6 Compétences TICE - Organiser des calculs avec un tableur. -Visionner une vidéo sur la tablette, faire une vidéo sur la tablette. Détails des objectifs de cette activité J ai trouvé cette vidéo intéressante pour plusieurs raisons : Les collégiens n ont pas l habitude d un problème présenté sous la forme de vidéo. Cela rend le problème plus attrayant. Le problème a l air simple au premier abord, cela met l élève en confiance. Certains élèves ont tendance à se décourager facilement. Finalement lorsque l élève commence à s investir dans l activité, il doit faire appel à ses connaissances mathématiques mais aussi à celles utilisées en histoire-géographie et celles concernant le B2i. Cela lui permet de faire le lien entre les matières et de voir l utilité des mathématiques. La situation est concrète : un jeu d échec, des pièces de monnaies, la France, la Terre. L élève peut s impliquer facilement dans l activité. Les élèves ont beaucoup de mal à voir l intérêt des mathématiques dans la vie courante et ce problème leur marquera l esprit. Les élèves sont autonomes et prennent des initiatives, ils vont faire des mathématiques tout en s amusant. Cette activité permettra de donner du sens à la notion de puissances d exposant entier. Il y a plusieurs problèmes à l intérieur de la vidéo. -Savoir combien de pièces il faut pour recouvrir les cases de l échiquier si on double à chaque fois le nombre de pièces. Est-ce que 100 euro en pièces de 1 cm suffisent? L élève pourra commencer par des essais à la main, il pourra ensuite utiliser sa calculatrice et ensuite se rendant compte que les calculs se ressemblent, utiliser le tableur. Il devra aussi convertir 100 euro en centimes. - Savoir si on peut recouvrir la superficie de la France avec les pièces de 1 centime de la dernière case. Ils devront chercher la superficie de la France, il peut utiliser internet pour trouver cette information. Calculer l aire d une pièce de 1 cm. Il pourra peut-être penser à l aire du carré au lieu de l aire du disque. Effectuer des conversions d aires pour comparer les nombres. -Savoir si on peut recouvrir la surface de la Terre avec les pièces de la dernière case. Là aussi des notions d aire sont en jeu. En 4 ème, la sphère n est pas abordée. Ils peuvent trouver l information sur internet ou assimiler la terre à une sphère et faire des recherches sur ce solide. Cela participe au développement de la culture mathématique. Cette activité est comme un jeu, elle invite l élève à la curiosité. Elle l encourage à se poser des questions et à y répondre. Les élèves travaillent par groupe de deux, ils sont plus autonomes et sont plus actifs au sein de l activité que lorsqu ils travaillent en groupe de quatre. Ils devraient avancer plus vite dans leur recherche. Ils devront être persévérants car les questions s enchaînent dans le problème. Ils devront s écouter, faire la recherche ensemble, confronter leurs idées. Pour la synthèse, ils pourront prendre des initiatives : utiliser le tableau blanc et les outils numériques qui se trouvent en classe, ceux qui préfèrent pourront utiliser la version papier. 6

7 4. Scénario de mise en œuvre Ce qui a été fait avant Nombres et calculs : les élèves ont étudiés les opérations (+ ; - ; ; ) Aire de figures géométriques (6 ème, 5 ème ) : des exercices ont été faits en classe et à la maison. Calcul littéral : expressions littérales, simplifier une expression, développer et réduire une expression. Calculer une expression littérale pour une valeur donnée. TICE : des séances de tableur et de narration de recherche ont déjà été pratiquées. Notamment des tests d égalités pour résoudre une équation, des exercices de dénombrement. Une séance d initiation au tableur de la tablette a été pratiquée une semaine avant l activité. Déroulement de la séance En classe, utilisation de tablette avec wifi. Logiciel : tableur, lecture vidéo Matériel logiciel : Durée : Deux heures pour les recherches. 1h pour faire la synthèse de groupe 0,5h pour la synthèse générale, exposer des solutions. 8 groupes de 2 élèves et 3 groupes de 3 élèves. Organisation : Phases et timing : Projection de la vidéo en classe entière : 5 min. Présentation des objectifs et de la grille d évaluation : 10 min Recherche en groupe : a) Première phase de recherche en groupe : 40 min (fin de la première heure de cours). b) Puis ils poursuivent la recherche : 55 min de cours. c) Etablir la synthèse du groupe et faire un film court pour expliquer les recherches : 55 min d) Restitution de 3 ou 4 groupes en classe. Je projette leurs vidéos et le débat s engage en classe. Les différentes aides éventuellement données : - Expliquer les notations scientifiques de la tablette. - Une pièce peut être assimilée à un disque. - Attention aux unités pour comparer des nombres. - Aider à utiliser le tableur de la tablette. - Est-ce que tu as répondu à toutes les questions du problème? 7

8 Prolongements possibles 1) J ai utilisé la synthèse des élèves pour introduire la notion de puissance entière. Certains élèves ont utilisés la notation de puissance 64 2 dans leur travail. Je suis partie de leur travail pour introduire cette notation. Des élèves ont utilisé des écritures avec des puissances de 10 qu ils avaient obtenues sur leur calculatrice. J ai pu faire le lien avec l écriture de la tablette ou le 10 n apparait pas. 2) Cette activité m a permis de montrer encore une fois l intérêt du tableur. La rapidité des calculs : un seul groupe n a pas pensé au tableur et a fait tous les calculs à la main! 5. Productions d élèves Lors de cette première phase, les groupes commencent par visionner la vidéo. Ils notent les questions que la vidéo soulève. Tous les groupes se sont posés la question du nombre de pièces par case. Ils ont commencé par des calculs à la main. 8

9 Des groupes ont utilisés la calculatrice et la plupart ont pensé au tableur. Certains groupes ne savaient plus copier une formule sur la tablette. Pourtant on avait fait une séance d initiation la semaine précédente. Mais cela n a pas suffit. Je les ai aidés à utiliser le tableur de la tablette. Une tablette. La formule en cellule A2 est «=A1*2». Ensuite ils ont copié cette formule jusqu en A64. 9

10 Certains groupes ont écrit quelques phrases pour expliquer leur recherche. Deux groupes ont cherché la superficie de la France et celle du monde. 10

11 Lorsque les élèves ont vu des nombres comme 9,223 E + 18, ils ont été assez surpris. Certains ont comparé avec le résultat de la calculatrice. Ils m ont demandé ce que cela signifiait. Ils n avaient jamais vu ça! Je leur ai expliqué qu il fallait décaler la virgule de 18 rangs vers la droite, que cela signifiait que l on multipliait 9,223 par 10 en 18 fois. Ils ont écrit le nombre entier qui correspondait à l écriture scientifique. Lors de la deuxième heure de recherche, tous les groupes ont trouvé une superficie pour la France. Ils n ont pas tous trouvé le même nombre : certains ont regardé dans leur agenda et ont trouvé km² ; d autres ont cherché sur internet et ont trouvé km². La différence correspond à la superficie des Dom-Tom. 11

12 Puis, ils se sont posés des questions sur la pièce de 1 centime. Là aussi les groupes n ont pas trouvé les mêmes informations. Certains ont mesuré le diamètre d une pièce de 1 centime et ils ont trouvé 1,5 cm, d autres ont cherché sur internet et ils ont trouvé 1, 65 cm. Ensuite ils ont calculé l aire de la pièce à l aide de la formule : π R R Certains n ont pas tout de suite pensé au disque. Je leur ai dit qu une pièce de 1 centime avait une forme bien connue. Un groupe a confondu rayon et diamètre. Ils ont ensuite multiplié leur résultat par le nombre de pièces de la 64 ème case. Tous ont utilisé la calculatrice, ils ont tapé les 19 chiffres ou 16 chiffres pour ceux qui n avaient pas bien compris la notation scientifique. 12

13 Certains ont utilisé ; ils ont utilisés des écritures avec des puissances entières. 13

14 Les groupes ont essayé de convertir les aires. Il y a eu des erreurs. On voit des erreurs de conversions. Et une confusion entre aire de la pièce et diamètre de la pièce. Pour la superficie du monde, les groupes ont cherché sur internet. Et ils ont utilisé l aire des pièces de la 64 ème case trouvée précédemment. Un groupe a confondu rayon et superficie du monde : il a utilisé la formule 4πR². Des groupes ont trouvé que c était possible, d autres que c était impossible. Il y a eu des erreurs dans les calculs et dans les interprétations des nombres. 14

15 Lors de la troisième heure, seulement 3 groupes ont fini leur synthèse et la vidéo. Les autres groupes ont eu du mal à mettre en forme la synthèse. Et ils ont perdu beaucoup de temps. Ils se sont concentrés sur la forme écrite de leur travail et n ont pas fait la vidéo. Deux groupes ont filmé leur texte en rajoutant des explications à l oral. Un groupe a filmé le tableur et leur feuille pour la synthèse. Voir Vidéo :"Audio 2"," Nathan et Steven". J ai photographié tous leurs travaux à l issue des 3h. Et j ai donné à la maison la préparation de la synthèse pour le cours suivant. La vidéo se ferait ensuite en classe. J ai insisté sur le fait que tous les groupes devaient me rendre une synthèse-vidéo de leur travail, même s il n avait pas pu finir leur recherche. Cela faisait partie du critère d'évaluation communiquer (page 3). L'élève doit être capable de s'exprimer à l'oral et de rendre compte de ses travaux, cela participe à l'apprentissage des savoirs. Lors de la quatrième heure. Tous les groupes ont produit une vidéo à l issue de cette heure. Des groupes n ont pas traité les trois questions, mais une synthèse a été réalisée. Deux groupes avaient préparé une synthèse sur une affiche, les autres ont utilisé des feuilles de classeur. 15

16 Synthèses sous forme d affiche. Voir vidéo "Anna et Mélanie" 16

17 Ensuite j ai sélectionné plusieurs vidéos d élèves que j ai projetées à la classe. On a expliqué pourquoi les groupes n avaient pas abouti aux mêmes conclusions. Les problèmes de conversions, les oublis de zéros au passage à l écriture entière (voir vidéo Hazade Sloan et Audio 2), la confusion entre rayon et diamètre, comparer des puissances de 10 (vidéo Nathan et Steven), confusion diamètre d'une pièce et sa superficie (vidéo Hazade et Sloan). J'ai terminé par la projection de la vidéo d'anna et Mélanie qui avaient des réponses correctes. Ensuite, j ai rendu la grille d évaluation que j avais complétée par DA, EA, PA, A. Ces sigles signifient: DA (début d'acquisition), EA (en cours d'acquisition), PA (presque acquis), A (acquis). J'ai utilisé les critères de la grille d évaluation citée en page 3. Tous les élèves ont eu au moins DA car tous ont essayé de produire quelque chose. EA a été mis lorsque les réponses étaient incomplètes, que des questions n'avaient pas été traitées. PA a été mis lorsqu'il y avait très peu d'erreurs: par exemple pour la compétence calculer, lorsque l'élève avait trouvé les bons calculs, mais qu il les avait effectués avec une ou deux erreurs. Finalement l activité en classe a pris plus de temps que prévu. La préparation de l activité est assez rapide, il suffit de prévoir la vidéo du problème et la grille d évaluation. Pour une meilleure gestion du temps en classe, je propose quelques pistes : - Au bout de deux heures de recherche en classe, on pourrait demander aux élèves de préparer une synthèse à la maison pour le cours suivant. Les deux heures de recherche en classe me semblent importantes, elles s inscrivent parfaitement dans le programme. Ensuite chaque élève réfléchira à la maison à la synthèse qui pourrait être proposée et lors de la troisième heure, chaque groupe produira sa synthèse finale. - Tous les groupes ont produit une vidéo sous différentes formes : O Un groupe a juste enregistré l histoire de leur recherche sans montrer les images. O Plusieurs groupes ont filmé leur trace écrite et lu leur texte écrit. O Plusieurs groupes ont filmé leur trace écrite et montré en même temps des images de tableur et lu leur texte écrit. O Un groupe s est filmé à tour de rôle pour expliquer les étapes de la recherche. O Deux groupes ont préparé une affiche comme support pour la synthèse orale, ils ont ensuite expliqué la recherche tout en filmant leur affiche. La consigne a été comprise de différentes façons. Il faudrait être plus précis lors de l explication de la grille d évaluation. Bien insister sur le fait que tous les élèves doivent parler lors de la communication orale et qu un support écrit est nécessaire. En ce qui concerne la synthèse en classe, la gestion du temps a été respectée : cela a pris environ une demi-heure. Les quatre vidéos présentées ont provoqué la fierté des élèves acteurs. On a pu observer que tous les groupes n aboutissaient pas à la même conclusion, on a essayé d expliquer les erreurs. J ai pu consacrer les 20 minutes restantes du cours au début de la leçon sur les puissances. Lors de l évaluation finale sur les puissances entières, tous les élèves ont eu de meilleurs résultats que d ordinaire. Il semblerait que l utilisation du numérique pour cette partie du programme ait réussi à motiver davantage les élèves. Certains élèves de la classe m ont dit qu ils avaient adoré travailler ainsi. 17

18 6. Apport des outils numériques et motivation Quel est le rôle des outils numériques? Les outils numériques ont permis de motiver les élèves dans la mise en œuvre du problème ouvert. L ordinateur a permis de présenter le problème à la classe en projetant la vidéo, les élèves étaient enjoués par cette nouvelle façon d introduire un problème de mathématiques. Ils étaient curieux. Ils voulaient revoir la vidéo. Ensuite chaque groupe avait une tablette pour analyser la vidéo. Ils pouvaient voir et revoir la vidéo, faire des pauses, des retours sur la vidéo afin de noter les informations utiles. Ils avaient un tableur disponible sur la tablette. Les élèves étaient plus autonomes et organisés leur recherche. Le fait de produire une vidéo à la fin de la séance a rendu l'activité plus ludique et attrayante. Ils ont fait un film. Les élèves étaient contents de produire un film. C était une première pour les élèves. Cela les a motivés pour leur recherche de solution, ils avaient envie de bien faire. Quelles compétences transversales et disciplinaires ont été développées? Comment les a-t-on mises en valeur? A l aide de quels outils numériques? Cette vidéo a permis de travailler la résolution de problème. Les élèves ont travaillé par groupe de deux ou trois avec une tablette par groupe. Cela leur a permis de développer des compétences transversales : communiquer, travailler en équipe, raisonner. A la fin de l activité, j avais onze productions. Cela est intéressant pour l évaluation : sur huit vidéos, on peut voir que tous les élèves du groupe ont participé à la synthèse. Les élèves ont été plus actifs au sein du groupe. Ce problème a permis de travailler sur les notions d aire qui posent souvent problème aux élèves. Quelle place accordée à la différenciation? Sous quelle forme? L enseignant passe dans les groupes et peut apporter son aide suivant l évolution de la recherche. Les groupes en difficulté peuvent avoir une aide appropriée de la part de l enseignant. Les groupes sont plus autonomes dans leur apprentissage. 18

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire

Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire Points à coordonnées entières sur une droite! La valeur ajoutée du numérique Sommaire 1. Tableau récapitulatif... 2 2. Enoncé et consigne données aux... 3 3. Objectifs et analyse a priori... 3 4. Scénario

Plus en détail

LES BACTERIES. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1...

LES BACTERIES. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1... LES BACTERIES Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève 1... 5 Fiche élève 2... 6 Narration de séance et productions d élèves 1... 7 Narration de séance et productions d élèves 2... 10 1 Fiche

Plus en détail

CELSIUS ET FAHRENHEIT

CELSIUS ET FAHRENHEIT (d après une idée du collège Jean Zay de Montluçon) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 4 e : introduction de la notion d équation,

Plus en détail

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e

Semaine nationale des mathématiques 2015. Action académique liaison CM2-6 e Descriptif de l action : Semaine nationale des mathématiques 2015 Action académique liaison CM2-6 e Il s agit de proposer aux élèves d une classe de CM2 et d une classe de sixième associées de résoudre

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011 LA PHOTOCOPIEUSE. Fiche professeur... 2. Fiche élève... 4

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011 LA PHOTOCOPIEUSE. Fiche professeur... 2. Fiche élève... 4 LA PHOTOCOPIEUSE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA PHOTOCOPIEUSE Niveaux et objectifs pédagogiques 3 e : introduction

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012 UN TRAIN A PRENDRE. (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012 UN TRAIN A PRENDRE. (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc) UN TRAIN A PRENDRE (d après une idée du collège Notre Dame, Arlanc) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur UN TRAIN

Plus en détail

Streaming SOMMAIRE. 1. Tableau récapitulatif

Streaming SOMMAIRE. 1. Tableau récapitulatif Streaming SOMMAIRE 1. Tableau récapitulatif... 1 2. Enoncé et consigne données aux élèves... 2 3. Objectifs et analyse a priori... 2 4. Scénario de mise en œuvre... 3 5. Evaluation, productions d élèves...

Plus en détail

Où sont les maths? Cette activité a été testée dans deux classes de troisième en janvier 2010. L énoncé est issu du site www.lema-project.org.

Où sont les maths? Cette activité a été testée dans deux classes de troisième en janvier 2010. L énoncé est issu du site www.lema-project.org. Où sont les maths? Vincent PAILLET professeur au collège Montabuzard INGRÉ Formateur mathématiques de l académie d Orléans-Tours IREM d Orléans, Responsable de la Commission Inter-IREM Collège vincent.paillet@ac-orleans-tours.fr

Plus en détail

L accompagnement personnalisé

L accompagnement personnalisé L accompagnement personnalisé Anne Burban IGEN Maths Orléans le 30 Mars 2011 1 Objectifs de la présentation Apporter un éclairage théorique sur l accompagnement personnalisé en tant qu enseignement d un

Plus en détail

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences

eduscol Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Physique-chimie Grilles de compétences eduscol Physique-chimie Former et évaluer par compétences dans le cadre des activités expérimentales Grilles de compétences Mai 2010 mise à jour le 29 juin 2010 MEN/DGESCO eduscol.education.fr/pc FORMER

Plus en détail

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1...

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1... USAIN BOLT Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève 1... 5 Fiche élève 2... 6 Narration de séances et productions d élèves... 7 1 Fiche professeur USAIN BOLT Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

NOMBRES & CALCULS Jeux mathématiques pour la liaison CM2-6 e

NOMBRES & CALCULS Jeux mathématiques pour la liaison CM2-6 e NOMBRES & CALCULS Jeux mathématiques pour la liaison CM2-6 e Mise en page, impression, façonnage : Infographie et atelier de reprographie du CDP de Mayotte RÉF. CDP : L-1203025 - Avril 2012 Livret d accompagnement

Plus en détail

Animation pédagogique

Animation pédagogique Animation pédagogique Proposition d un cadre de réflexion Rédaction Jean- Michel Guilhermet à partir des travaux du groupe EPS 38 - mai 2012 Page 1 Le document précise les professionnelles attendues dans

Plus en détail

Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e)

Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e) Fiche de liaison maitresse de la classe / remplaçant(e) A. Renseignements sur la titulaire de la classe Nom : Prénom : Adresse : Téléphone portable : Email : B. Documents à la disposition du remplaçant

Plus en détail

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française

PALIER CM2 La maîtrise de la langue française La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié et précis Prendre la parole en respectant le niveau de langue adapté Répondre à une question par

Plus en détail

Enseigner la géométrie aux cycles 2 et 3

Enseigner la géométrie aux cycles 2 et 3 Auch 9 février 2011 Enseigner la géométrie aux cycles 2 et 3 Marie-Lise PELTIER Maître de conférences en didactique des mathématiques Laboratoire de didactique André Revuz Université Paris 7 Denis Diderot

Plus en détail

Déroulement de la formation

Déroulement de la formation Déroulement de la formation Partie I : étude de quatre exercices Partie II : mise en œuvre d une résolution de problèmes. Démarche scientifique et spécificités mathématiques. Partie III : quelques exemples

Plus en détail

Tests de l évaluation par compétences en Seconde

Tests de l évaluation par compétences en Seconde Tests de l évaluation par compétences en Seconde 1 Présentation 1.1 La grille de compétences / aptitudes La grille de compétences a été distribuée et explicitée aux élèves le jour de la rentrée à la suite

Plus en détail

Une tâche complexe : LES BATTEMENTS DU CŒUR HUMAIN

Une tâche complexe : LES BATTEMENTS DU CŒUR HUMAIN Une tâche complexe : LES BATTEMENTS DU CŒUR HUMAIN Ce travail peut venir en introduction à la leçon sur l écriture scientifique. Enoncé : Caroline est invitée à fêter les 80 ans de sa grand-mère. Elle

Plus en détail

Annexe 2. Module C4 : réaliser/traiter : mettre en œuvre une méthode, une formule, une technique (C41)

Annexe 2. Module C4 : réaliser/traiter : mettre en œuvre une méthode, une formule, une technique (C41) > L accompagnement personnalisé en seconde professionnelle Annexe 2. Module C4 : réaliser/traiter : mettre en œuvre une méthode, une formule, une technique (C41) Un exemple de module à la croisée des disciplines

Plus en détail

L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014

L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014 L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3 Audrey Bertin, CPC 2013-2014 1. La place des problèmes dans les programmes : B.O n 3 H.S

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

Français Arts visuels. «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo»

Français Arts visuels. «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo» Français Arts visuels «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo» Paul Arène Aix-en-Provence Classe de Yannick Magnier MS / GS DELFINO Amélie D INNOCENZO Mylène DI MINO Marion 1 LE PROJET Nous avons travaillé

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26

La résolution de problèmes. mathématiques. Au Cycle 3. Atelier pour les suppléants Valence 26/01/11 DDEC 07 / 26 La résolution de problèmes 00 000 00 0 000 000 0 mathématiques Au Cycle 3 Atelier pour les suppléants Valence 26/0/ DDEC 07 / 26 Objectifs de l atelier 00 000 00 0 000 000 0 Relire les programmes 2008

Plus en détail

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000.

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. A-t-il gagné ou perdu de l argent? Combien? Enseignement des mathématiques au

Plus en détail

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2)

OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) OUTIL POUR L APPLICATION DU LIVRET PERSONNEL DE L ÉLÈVE TABLEAU DES COMPÉTENCES À VALIDER (fin de CE1 et fin de CM2) 1. Bulletin officiel n 27 du 8 juillet 2010 Extrait de la note aux parents du livret

Plus en détail

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire.

Voici une situation proposée au cours du mois de novembre à des élèves d un cours préparatoire. om Ce fichier D3C, corrigé du fichier D3, présente deux activités autour des apprentissages numériques en Cycle 2, cycle des apprentissages fondamentaux. La première situation problème est une situation

Plus en détail

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.»

«Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit des termes est le plus grand.» Recherche d un problème ouvert en classe de seconde Le produit maximum Stéphane Millet Lycée d Andrézieu-Bouthéon «Parmi les décompositions additives d un entier naturel, trouver celle(s) dont le produit

Plus en détail

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2)

Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) Pourquoi exploiter les jeux mathématiques A l école élémentaire? (Au cycle 2) 1 Les programmes 2008 : cycle 2 - introduction L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la

Plus en détail

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES

METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES METHODES DE TRAVAIL : IDEES GENERALES Les questions suivantes sont destinées à vous aider à vous situer et vous faire quelques propositions d'amélioration. 1. Pour quelles raisons ai-je choisi cette formation?

Plus en détail

Projet pédagogique :

Projet pédagogique : En soutien à l'association "La Communauté des Sceaux" (pour la valorisation et le respect des droits des enfants) http://coho-so.fr Projet pédagogique : Prix de la meilleure animation au Festival International

Plus en détail

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux.

2007/8. Au terme des différentes activités, chaque élève reçoit le recueil de ses travaux. Des écrits dès la grande section et le CP classe lecture/écriture, école Pasteur, Villejuif 2007/8 La classe lecture-écriture de l école Pasteur de Villejuif consiste en une semaine «banalisée» où une

Plus en détail

Objectifs méthodologiques Objectifs disciplinaires. A - Choix du thème de travail page 6. B - Collecte des documents page 6

Objectifs méthodologiques Objectifs disciplinaires. A - Choix du thème de travail page 6. B - Collecte des documents page 6 1 2 Déroulement des activités Objectifs méthodologiques Objectifs disciplinaires A - Choix du thème de travail page 6 B - Collecte des documents page 6 C - L élaboration du projet multimédia page 6 Comment

Plus en détail

LE TABLEAU BLANC INTERACTIF EN MATHEMATIQUES, UN OUTIL QUI FACILITE L APPRENTISSAGE?

LE TABLEAU BLANC INTERACTIF EN MATHEMATIQUES, UN OUTIL QUI FACILITE L APPRENTISSAGE? EN MATHEMATIQUES, UN OUTIL QUI FACILITE L APPRENTISSAGE? Situations pédagogiques d apprentissage en cycle 3 Vincent FREAL Irem de Grenoble François MINADAKIS 1 a bénéficié d une dotation de tableau blanc

Plus en détail

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets

Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Deuxième épreuve d admission. Exemples de sujets Thème : probabilités 1) On lance deux dés équilibrés à 6 faces et on note la somme des deux faces obtenues. 1.a) Donner un univers associé cette expérience.

Plus en détail

Document n 2 Aide pour la mise en place du

Document n 2 Aide pour la mise en place du Plaisir, le vendredi 28 mai 2004 Document n 2 Aide pour la mise en place du Brevet Informatique et Internet (B2I) Tice Plaisir page 1 V. Labourdette Rappel du contenu du document n 1 1/ Analyse du texte

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Ressource en communication orale

Ressource en communication orale Convaincre un public de son point de vue Ressource en communication orale Lancer une invitation Prendre part à une entrevue Présenter une marche à suivre Participer à un jeu de détecteur de mensonges Décrire

Plus en détail

«Aidez-nous, comptez vos sous!»

«Aidez-nous, comptez vos sous!» SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION (SAÉ) 2 e cycle - Enseignement primaire «Aidez-nous, comptez vos sous!» Guide de l enseignant Version2009 Leucan inc. TABLE DES MATIÈRES Description de la situation

Plus en détail

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010

DESCRIPTION DE COURS. Nom du cours : Mathématiques 8. Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet. Année Scolaire : 2009 2010 DESCRIPTION DE COURS Nom du cours : Mathématiques 8 Nom de l enseignante : Mme Dianne L. Doucet Année Scolaire : 2009 2010 1. Description du cours : Le programme de mathématiques de la 8 e année vise à

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Développement des compétences de la démarche scientifique chez les élèves : quels choix pédagogiques? Journée pédagogique collège Avril 2015

Développement des compétences de la démarche scientifique chez les élèves : quels choix pédagogiques? Journée pédagogique collège Avril 2015 Développement des compétences de la démarche scientifique chez les élèves : quels choix pédagogiques? Journée pédagogique collège Avril 2015 DNB 2014 Sujet. Correction. «Il y a deux ans quand ce modèle

Plus en détail

Une énigme par jour CP / CE1 Semaine des maths 2012 Circonscription Marcq-en-Barœul

Une énigme par jour CP / CE1 Semaine des maths 2012 Circonscription Marcq-en-Barœul Ces «énigmes» permettent d initier une démarche fondée sur l initiative des élèves pour utiliser les connaissances acquises et montrer leur capacité à les utiliser dans des situations où elles ne sont

Plus en détail

Mon portefolio de compétences

Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 1 Nom prénom de l élève Année Classe Etablissement Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 2 Les compétences que je dois avoir acquis en fin de scolarité obligatoire

Plus en détail

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000.

Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. Un collectionneur achète un tableau 5000. Il le revend 6000. Il le rachète plus tard 7000 pour le revendre finalement 8000. A-t-il gagné ou perdu de l argent? Combien? Animation pédagogique Mathématiques

Plus en détail

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III

Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Evaluations nationales CE2 MATHS - COMPETENCES ATTENDUES A L ENTREE EN CYCLE III Champs Compétences / Composantes Typologie des erreurs possibles Suggestions de remédiation Connaissance des nombres entiers

Plus en détail

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève...

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève... Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 6 e : utilisation des notions de périmètre,

Plus en détail

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011

Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 Transcription de la fin du cours d introduction des fonctions affines et linéaires dans une classe de 3 ème d un collège RAR en 2011 39 14 1. Professeur : Je vais le faire au tableau. Moi je n ai placé

Plus en détail

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français

ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français ATELIER Français sur Objectifs Universitaires Formation aux discours et médiation des savoirs en français Thierry LEBEAUPIN Centre de Linguistique Appliquée, Université de Franche-Comté Si l'enseignement

Plus en détail

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs

Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Le tour de cartes - Détection et correction des erreurs Objectif : Comprendre le principe de détection et de correction d erreurs lors de la transmission d une information numérique. Compétences : Utiliser

Plus en détail

Titre du projet Fonctionnement du roller Auteurs CRTec Combs la Ville Niveau. Classe de sixième Partie de programme visée

Titre du projet Fonctionnement du roller Auteurs CRTec Combs la Ville Niveau. Classe de sixième Partie de programme visée Le fonctionnement du roller et TIC Cette séquence a été présentée lors des séminaires de Mai 2006 par le CRTec de Combs la Ville ;elle correspond au niveau 6ème et plus spécialement à la partie «fonctionnement

Plus en détail

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ;

SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; SOCLE COMMUN TABLEAU des 7 COMPETENCES ; Disciplines qui vont évaluer LIRE Compétence 1 La maîtrise de la langue française Français Lire à haute voix, de façon expressive, un texte en prose ou en vers

Plus en détail

À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation

À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation STAGE FILÉ À partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation A partir de situations mathématiques, concevoir préparations, progressions, différenciation et évaluation

Plus en détail

Faire rédiger des synthèses en grammaire

Faire rédiger des synthèses en grammaire Faire rédiger des synthèses en grammaire 1/5 Observer la langue, la décrire sont des activités qui font partie intégrante du cours de français. Elles appartiennent à l univers des élèves depuis leur apprentissage

Plus en détail

TITRE : CHAUFFE QUI PEUT

TITRE : CHAUFFE QUI PEUT TITRE : CHAUFFE QUI PEUT Niveaux : 4ème Objectifs pédagogiques : Mobiliser des compétences acquises pour résoudre une situation complexe. Observer le comportement, le fonctionnement, la constitution d

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Ecole Primaire Pierre-Gabriel Boudot 22 rue Capet 71710 MARMAGNE primaire-boudot@wanadoo.fr

Ecole Primaire Pierre-Gabriel Boudot 22 rue Capet 71710 MARMAGNE primaire-boudot@wanadoo.fr PROJET D ÉCOLE 2008 2013 Ecole Primaire Pierre-Gabriel Boudot 22 rue Capet 71710 MARMAGNE primaire-boudot@wanadoo.fr Nom et signature de la directrice de l école : Conformité du projet aux priorités nationales

Plus en détail

Tâche complexe énergies renouvelables classe de 4 ème, 3 ème

Tâche complexe énergies renouvelables classe de 4 ème, 3 ème Tâche complexe énergies renouvelables classe de 4 ème, 3 ème Niveaux et objectifs pédagogiques _ Niveaux : 4 ème, 3 ème _ Puissances de 10 _ Pourcentages _ Exploiter des données statistiques _ Travail

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12 Sujet C12 Page 1 sur 7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHÉMATIQUES SUJET C12 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche concernant les logiciels

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Questionnaire TI N'Spire Quelques éléments d'analyse et de comparaison

Questionnaire TI N'Spire Quelques éléments d'analyse et de comparaison Questionnaire TI N'Spire Quelques éléments d'analyse et de comparaison Gilles Aldon Juillet 2007 Contexte Le premier questionnaire a été mis en ligne en décembre, et a été rempli par 207 élèves dont 176

Plus en détail

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR)

ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) ROCARE-TIC SENEGAL ECOLE FRONT DE TERRE (Ville de DAKAR) TRANSCRIPTION DE L ENTRETIEN AVEC L ENSEIGNANT NON TIC N 1 Ce 26/01/05 Légende : En 1 : représente l enseignant non TIC N 1 C 1 : représente le

Plus en détail

Analyse de Logiciels Tuteurs Fermés

Analyse de Logiciels Tuteurs Fermés Analyse de Logiciels Tuteurs Fermés Laurent Souchard A. Introduction Les Logiciels Tuteurs Fermés, ou logiciels d entraînement [Programmes du primaire, 2002], sont de plus en plus nombreux dans l environnement

Plus en détail

Théorie des situations didactiques

Théorie des situations didactiques Introduction sur les problèmes Théorie des situations didactiques Situations-problèmes, milieu et modèles des genèses Brousseau, Douady, Margolinas Un problème introduit une discontinuité dans l expérience

Plus en détail

GRILLE DE VÉRIFICATION POUR LA PLANIFICATION D UN PROJET

GRILLE DE VÉRIFICATION POUR LA PLANIFICATION D UN PROJET GRILLE DE VÉRIFICATION POUR LA PLANIFICATION D UN PROJET CONSIGNES Lisez la liste des éléments dans le tableau ci-dessous. Examinez le cadre de planification de votre projet. Indiquez quels éléments de

Plus en détail

Géomètre-Topographe. Objectif général. Compétences scientifiqueset transversales

Géomètre-Topographe. Objectif général. Compétences scientifiqueset transversales Géomètre-Topographe Document professeur Sciences Physiques Mathématiques Terminale STI2D Sciences et Technologies Industrielles Quelles approches dans les disciplines scientifiques et technologiques? Objectif

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE 3e degré professionnel MINISTÈRE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE Administration Générale de l Enseignement et de la Recherche Scientifique Service général des Affaires

Plus en détail

MATHÉMATIQUES. I - Finalités et objectifs LES MATHÉMATIQUES AU COLLÈGE. A - Les mathématiques comme discipline de formation générale

MATHÉMATIQUES. I - Finalités et objectifs LES MATHÉMATIQUES AU COLLÈGE. A - Les mathématiques comme discipline de formation générale MATHÉMATIQUES LES MATHÉMATIQUES AU COLLÈGE I - Finalités et objectifs Au collège, on constate qu une proportion importante d élèves s intéressent à la pratique des mathématiques et y trouvent du plaisir.

Plus en détail

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI)

Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Initiative A2 : École La Relève de Saint-Elzéar Promoteur : Pierre Arsenault, responsable et gestionnaire du Centre d accès communautaire internet (CACI) Intervenante : Édith Arsenault, conseillère pédagogique

Plus en détail

Luc PONSONNET Lycée Bonaparte 83000 Toulon Académie de Nice TRAAM 2013-2014 Page 1

Luc PONSONNET Lycée Bonaparte 83000 Toulon Académie de Nice TRAAM 2013-2014 Page 1 Luc PONSONNET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " L ENORME SAUT DE THIERRY NEUVILLE AU RALLYE DE FINLANDE" Niveau de la classe : première scientifique Testée avec une classe de première scientifique

Plus en détail

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls

- Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls - Fiche informative sur l action - JOURNAL BILINGUE Franco-italien. Nom du fichier : 55CTilleuls ACADEMIE DE NANCY-METZ Collège des Tilleuls Avenue des tilleuls - BP 85 55205 Commercy Cedex Téléphone :

Plus en détail

La distance d arrêt.

La distance d arrêt. La distance d arrêt. Niveau Références B.O. Partie 3 ème C - De la gravitation à l énergie mécanique. C2 - Énergie cinétique et sécurité routière. Sous-partie Pourquoi la vitesse est-elle dangereuse? Pré

Plus en détail

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés

Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Difficultés liées aux remédiations Commentaires sur les difficultés et les moyens d action proposés Des heures de remédiations sont organisées dans tous les établissements et présentes dans toutes les

Plus en détail

Stage NOMBRES ET CALCUL

Stage NOMBRES ET CALCUL Stage NOMBRES ET CALCUL Formateurs : Philippe Goddet, CPAIEN Estelle Coiffier, professeur de mathématiques au collège de Sisia-Ono, correspondante pédagogique Public désigné : enseignants CM1-CM2, professeurs

Plus en détail

Le stage en entreprise

Le stage en entreprise Collège Geneviève de Gaulle-Anthonioz 45460 LES BORDES Le stage en entreprise Semaine du lundi 14 au vendredi 18 décembre 2015 Le rapport de stage se fera sous la forme d un diaporama avec présentation

Plus en détail

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3

INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 INTERVIEW D'UN CHERCHEUR PAR DES ELEVES DU CYCLE 3 D'après le travail réalisé en 1996 pour son mémoire professionnel par Fabienne MARILL, professeur d'école. 1 Interview du chercheur par les C.E. 2 de

Plus en détail

Ateliers de suite de la conférence de Thierry DIAS «Manipuler et expérimenter pour apprendre en mathématiques

Ateliers de suite de la conférence de Thierry DIAS «Manipuler et expérimenter pour apprendre en mathématiques Ateliers de suite de la conférence de Thierry DIAS «Manipuler et expérimenter pour apprendre en mathématiques matiques» Nathalie ZULEMANIAN CPC généraliste g VILLEURBANNE SUD Novembre/décembre 2009 Une

Plus en détail

Préalables à la soustraction posée

Préalables à la soustraction posée La soustraction Les trois sens de la soustraction Il y a 3 manières de concevoir la soustraction. Il est préférable de les aborder simultanément et non les unes derrière les autres. Le sens «enlever» :

Plus en détail

Des lapins, des poules et des élèves

Des lapins, des poules et des élèves Activité menée les 4, 5 et 7 janvier 2005 Sujet : Les poules et les lapins Problème 1 : Dans la cour du collège, il y a des poules et des lapins. J ai compté 16 têtes et 44 pattes. Combien y a-t-il de

Plus en détail

Totems (5ème HarmoS) :

Totems (5ème HarmoS) : Totems (5ème HarmoS) : Une activité mathématique pour apprendre à développer des stratégies de recherche Lucie Passaplan Etudiante à l Université de Genève Introduction La résolution de problèmes au sens

Plus en détail

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e

Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e Des exemples de situations de primaire éclairant l élaboration de situations : liaison CM2/6 e SOMMAIRE I Les programmes et les différences de conditions pédagogiques II La géométrie dans le plan III La

Plus en détail

Ressources pour l école élémentaire

Ressources pour l école élémentaire Ressources pour l école élémentaire éduscol Mathématiques Progressions pour le cours élémentaire deuxième année et le cours moyen Ces documents peuvent être utilisés et modifiés librement dans le cadre

Plus en détail

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux.

Présentation. Il s agit donc ici d informations données à titre indicatif pour soutenir la réflexion des milieux. Nouvelles orientations en évaluation des apprentissages au primaire Informations des conseillers pédagogiques disciplinaires pour soutenir le travail d élaboration des normes et modalités dans les établissements

Plus en détail

Programme Personnalisé de Réussite Educative CE2

Programme Personnalisé de Réussite Educative CE2 Programme Personnalisé de Réussite Educative CE2 Nom de l élève : Date de naissance : Classe : Nom de l enseignant : Nom de l école : Adresse : N de téléphone : La loi d orientation et de programme pour

Plus en détail

MATH & MANIPS OU COMMENT INTEGRER DES MANIPULATIONS DANS LES CLASSES POUR FAVORISER L'APPRENTISSAGE DES GRANDEURS ET DE LA PROPORTIONNALITE

MATH & MANIPS OU COMMENT INTEGRER DES MANIPULATIONS DANS LES CLASSES POUR FAVORISER L'APPRENTISSAGE DES GRANDEURS ET DE LA PROPORTIONNALITE MATH & MANIPS OU COMMENT INTEGRER DES MANIPULATIONS DANS LES CLASSES POUR FAVORISER L'APPRENTISSAGE DES GRANDEURS ET DE LA PROPORTIONNALITE Marie-France Guissard, Valérie Henry, CREM, FUNDP Pauline Lambrecht,

Plus en détail

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale

Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Attestation de maîtrise de connaissances et compétences du socle commun pour le certificat de formation générale Nom... Prénom... Date de naissance... Attestation de maîtrise de connaissances et compétences

Plus en détail

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur)

GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) GÉOTHERMICIEN(NE) (Document professeur) Mathématiques, SVT, Physique-Chimie, Technologie 4 e Quelle approche dans les disciplines scientifiques et technologiques? Thèmes de convergence Thème 3 : énergie

Plus en détail

DOSSIER D APPRENTISSAGE

DOSSIER D APPRENTISSAGE Livret 4 NOMBRES ET CALCULS DOSSIER D APPRENTISSAGE ET/OU DE CONSOLIDATION (Deuxième partie) Ordre dans N N9 Le but de ce dossier est de t aider à trouver le plus petit de deux nombres qui te sont donnés.

Plus en détail

Travailler la moyenne pour la dépasser moyenne arithmétique 1 et Mind Mapping 2

Travailler la moyenne pour la dépasser moyenne arithmétique 1 et Mind Mapping 2 Travailler la moyenne pour la dépasser moyenne arithmétique 1 et Mind Mapping 2 Type d outil : activité d'apprentissage relative au traitement des données, visant la compétence Déterminer un effectif,

Plus en détail

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés?

Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? DOSSIER Echec scolaire Ecoles primaires en quartier défavorisé: que faire pour surmonter les difficultés? Nous avons posé la question à Véronique Grosjean, conseillère pédagogique pour les écoles du réseau

Plus en détail

Comptons avec. Jean-Paul Mercier. Sortons des sentiers battus. APMEP - PLOT n 35

Comptons avec. Jean-Paul Mercier. Sortons des sentiers battus. APMEP - PLOT n 35 Comptons avec et Jean-Paul Mercier L écriture mésopotamienne cunéiforme peut-elle encore nous servir? Deux articles de Jean-Paul Mercier vont tenter de nous en convaincre à travers une expérience qu il

Plus en détail

Un «tuto» pour résoudre une équation

Un «tuto» pour résoudre une équation Claudie TERRIEN - groupe de recherche «mathématiques et numérique» de l académie de Nantes - TraAM 2014-2015 Un «tuto» pour résoudre une équation Activité testée en seconde bac pro Descriptif rapide :

Plus en détail

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème

1 Extrait du DNB Juin 2014 3ème Exemples d activités et extraits d évaluations Pour chacune des évaluations et activités suivantes, 1 résoudre le problème et anticiper les différentes démarches que les élèves pourraient envisager 2 déterminer,

Plus en détail

S informer Poser des questions Donner son opinion

S informer Poser des questions Donner son opinion Guide pratique pour aider les citoyennes et les citoyens à participer à une consultation publique S informer Poser des questions Donner son opinion Adaptation en texte simplifié Simplicom 2 L auteur a

Plus en détail

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1

Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 1 Animation pédagogique : Mathématiques au cycle 1 Ce travail s appuiera essentiellement sur 4 documents : - CD Rom Hatier - Découvrir le monde avec les mathématiques de D. Valentin (Hatier) - Apprentissages

Plus en détail

Bienvenue à toutes et à tous!

Bienvenue à toutes et à tous! Bienvenue à toutes et à tous! 1 Devenir autonome 2 S intégrer 3 S adapter L année de sixième en 5 Renforcer les acquis du primaire 6 grands objectifs 4 Acquérir des méthodes de travail 6 Découvrir de nouvelles

Plus en détail