Problème Dudu Echec et Maths

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Problème Dudu Echec et Maths"

Transcription

1 Problème Dudu Echec et Maths Sommaire 1. Tableau récapitulatif Enoncé et consigne données aux élèves Objectifs et analyse a priori Scénario de mise en œuvre... 7 Ce qui a été fait avant... 7 Déroulement de la séance... 7 Prolongements possibles Productions d élèves Apport des outils numériques et motivation

2 1. Tableau récapitulatif Enoncé Problème Dudu Echec et Maths Niveau concerné Classe de 4 ème Période de l année En fonction des chapitres abordés (voir prérequis) Durée et organisation Travail en groupe de 2 élèves. Durée 3h Prérequis Mathématiques : Les opérations (+ ; - ; ; ) Aire de figures géométriques (6 ème, 5 ème ) Calcul littéral Narration de recherche TICE : Tableur * Savoir visionner une vidéo et l utiliser. Faire une vidéo à l aide d une tablette. Rechercher une information sur internet. Calculatrice Objectifs généraux Objectifs : Utilisation des TICE : -Aider à l appropriation du problème. -Développer l autonomie et la prise d initiative lors d une résolution de problème. Utiliser les connaissances et les capacités attendues au programme : -Utiliser les notions du prérequis. -Découvrir les puissances. *Tablette : Samsung ; Tableur: Polaris Office 2

3 2. Enoncé et consigne données aux élèves Une vidéo d 1 min est présentée aux élèves La vidéo est visionnée deux fois en classe entière. Consignes données aux élèves La grille d éléments d évaluation est fournie aux élèves. GRILLE D EVALUATION Cette grille a été donnée aux élèves au début de l'activité. Il y a deux parties dans votre travail : La narration de recherche La synthèse écrite-orale Les brouillons sont joints. Chercher Analyse de la vidéo, l élève essaye de comprendre la vidéo. Il établit les questions que lui suggère la vidéo. Il cherche les informations utiles sur la vidéo. Raisonner L élève essaye de répondre au problème. Il fait des essais il écrit toutes ses stratégies même celle qui n ont pas abouties. Il vérifie ses idées. Les brouillons sont joints. Calculer Persévérance Communiquer Communiquer Il effectue des calculs en liaison avec le problème. Les formules utilisées sont clairement exposées. L élève est persévérant, il essaye de répondre à toutes les questions du problème. Il explore différente pistes. 1) La narration Les phrases s enchainent, les schémas sont clairs. Les différents essais sont décrits, les changements de stratégie. L élève est précis dans son récit, il raconte une histoire. 2) La synthèse écrite-orale Les moments où la tablette a été utilisée doivent être spécifiés. Il utilise un support écrit, il peut réaliser des schémas ou autre. Le groupe filme sa synthèse et apporte des précisions sur son travail à l oral. L élève donne son ressenti de l activité. 3

4 Les informations suivantes sont données à l orale : Vous travaillerez par groupe de deux. Vous disposez d une calculatrice, d une tablette avec accès internet par groupe. Lisez la grille d évaluation. Vous disposez de deux heures pour la recherche et d une heure pour faire la synthèse vidéo. 3. Objectifs et analyse a priori Textes de références Programme de mathématiques du collège (BO du 28 août 2008) Documents ressources Vous pouvez retrouver la vidéo du problème à l adresse suivante : Compétences en mathématiques au collège développées dans cette activité Voici des extraits du BO juillet 2008 : Les programmes du collège privilégient pour les disciplines scientifiques et la technologie une démarche d investigation. Les technologies de l information et de la communication sont présentes dans tous les aspects de la vie quotidienne : une maîtrise suffisante des techniques usuelles est nécessaire à l insertion sociale et professionnelle. Les mathématiques, les sciences expérimentales et la technologie contribuent, comme les autres disciplines, à l acquisition de cette compétence. Elles offrent, avec les outils qui leur sont propres, de nombreuses opportunités de formation aux différents éléments du référentiel du B2i collège, et participent à la validation. Au collège, les mathématiques contribuent, avec d autres disciplines, à entraîner les élèves à la pratique d une démarche scientifique. L objectif est de développer conjointement et progressivement les capacités d expérimentation et de raisonnement, d imagination et d analyse critique. Elles contribuent ainsi à la formation du futur citoyen. Les mathématiques participent à l enrichissement de l emploi de la langue par les élèves, en particulier par la pratique de l argumentation. Avec d autres disciplines, les mathématiques ont également en charge l apprentissage de différentes formes d expression autres que la langue usuelle (nombres, symboles, figures, tableaux, schémas, graphiques) ; elles participent ainsi à la construction de nouveaux langages. L usage largement répandu des moyens actuels de traitement de l information et de communication exige une bonne maîtrise de ces formes variées d expression. En mathématiques, les élèves sont conduits à utiliser la langue ordinaire en même temps qu un langage spécialisé. 4

5 Dans le prolongement de l école primaire, la place accordée à l oral reste importante. En particulier, les compétences nécessaires pour la validation et la preuve (articuler et formuler les différentes étapes d un raisonnement, communiquer, argumenter à propos de la validité d une solution) sont d abord travaillées oralement en s appuyant sur les échanges qui s instaurent dans la classe ou dans un groupe, avant d être sollicitées par écrit individuellement. Cette grille est à l'usage du professeur pour aider à l'évaluation. Compétences travaillées Communiquer Chercher Calculer Raisonner Critères d évaluation et indicateurs de réussite Comprendre un énoncé. L élève se pose des questions sur l énoncé et il essaie d y répondre. Rédiger un texte bref. L élève maîtrise les techniques usuelles de l information et de communication. L élève doit bien résumer, il fait la synthèse de ses travaux. Le texte doit être compréhensible. Il organise un document et sa présentation. Analyser un problème. L élève fait des essais. Il cherche le nombre de case sur un échiquier, la superficie de la France, la superficie de la terre, le rayon d une pièce de 1centime, l aire d une pièce de 1 centime. Extraire, organiser et traiter l information utile. Emettre une conjecture. Avoir l esprit critique, vérifier ses idées. Effectuer un calcul automatisable à la main ou à l aide d un instrument. L élève calcule le nombre de pièces sur chaque case de l échiquier. L élève utilise le calcul littéral : calculs d aire d une pièce de 1 centime. Effectuer des conversions monétaires, des conversions d aires. L élève s engage dans une démarche, il argumente. Notion du programme de mathématiques travaillées dans cette activité Nombres et Calculs : - La pratique du calcul numérique (exact ou approché) sous ses différentes formes en interaction (calcul mental, calcul à la main, calcul à la machine ou avec un ordinateur) permet la maîtrise des procédures de calcul effectivement utilisées, l acquisition de savoir-faire dans la comparaison des nombres ainsi que la réflexion et l initiative dans le choix de l écriture appropriée d un nombre suivant la situation. Le calcul littéral qui a fait l objet d une première approche en classe de cinquième, par le biais de la transformation d écritures, se développe en classe de quatrième, en veillant à ce que les élèves donnent du sens aux activités entreprises dans ce cadre, en particulier par l utilisation de formules issues des sciences et de la technologie. - Poursuivre l apprentissage du calcul sous toutes ses formes : mental, posé, instrumenté. Organiser des calculs ou créer un graphique avec un tableur. Grandeurs et mesures : Cette rubrique s appuie notamment sur la résolution de problèmes empruntés à la vie courante et aux autres disciplines. Comme dans les classes précédentes, l utilisation d unités dans les calculs sur les grandeurs est légitime. Elle est de nature à en faciliter le contrôle et à en soutenir le sens. - Se familiariser avec l usage des grandeurs les plus courantes (longueurs, angles, aires, volumes, durées). - Connaître et utiliser les périmètres, aires et volumes des figures planes et des solides étudiés. 5

6 Compétences TICE - Organiser des calculs avec un tableur. -Visionner une vidéo sur la tablette, faire une vidéo sur la tablette. Détails des objectifs de cette activité J ai trouvé cette vidéo intéressante pour plusieurs raisons : Les collégiens n ont pas l habitude d un problème présenté sous la forme de vidéo. Cela rend le problème plus attrayant. Le problème a l air simple au premier abord, cela met l élève en confiance. Certains élèves ont tendance à se décourager facilement. Finalement lorsque l élève commence à s investir dans l activité, il doit faire appel à ses connaissances mathématiques mais aussi à celles utilisées en histoire-géographie et celles concernant le B2i. Cela lui permet de faire le lien entre les matières et de voir l utilité des mathématiques. La situation est concrète : un jeu d échec, des pièces de monnaies, la France, la Terre. L élève peut s impliquer facilement dans l activité. Les élèves ont beaucoup de mal à voir l intérêt des mathématiques dans la vie courante et ce problème leur marquera l esprit. Les élèves sont autonomes et prennent des initiatives, ils vont faire des mathématiques tout en s amusant. Cette activité permettra de donner du sens à la notion de puissances d exposant entier. Il y a plusieurs problèmes à l intérieur de la vidéo. -Savoir combien de pièces il faut pour recouvrir les cases de l échiquier si on double à chaque fois le nombre de pièces. Est-ce que 100 euro en pièces de 1 cm suffisent? L élève pourra commencer par des essais à la main, il pourra ensuite utiliser sa calculatrice et ensuite se rendant compte que les calculs se ressemblent, utiliser le tableur. Il devra aussi convertir 100 euro en centimes. - Savoir si on peut recouvrir la superficie de la France avec les pièces de 1 centime de la dernière case. Ils devront chercher la superficie de la France, il peut utiliser internet pour trouver cette information. Calculer l aire d une pièce de 1 cm. Il pourra peut-être penser à l aire du carré au lieu de l aire du disque. Effectuer des conversions d aires pour comparer les nombres. -Savoir si on peut recouvrir la surface de la Terre avec les pièces de la dernière case. Là aussi des notions d aire sont en jeu. En 4 ème, la sphère n est pas abordée. Ils peuvent trouver l information sur internet ou assimiler la terre à une sphère et faire des recherches sur ce solide. Cela participe au développement de la culture mathématique. Cette activité est comme un jeu, elle invite l élève à la curiosité. Elle l encourage à se poser des questions et à y répondre. Les élèves travaillent par groupe de deux, ils sont plus autonomes et sont plus actifs au sein de l activité que lorsqu ils travaillent en groupe de quatre. Ils devraient avancer plus vite dans leur recherche. Ils devront être persévérants car les questions s enchaînent dans le problème. Ils devront s écouter, faire la recherche ensemble, confronter leurs idées. Pour la synthèse, ils pourront prendre des initiatives : utiliser le tableau blanc et les outils numériques qui se trouvent en classe, ceux qui préfèrent pourront utiliser la version papier. 6

7 4. Scénario de mise en œuvre Ce qui a été fait avant Nombres et calculs : les élèves ont étudiés les opérations (+ ; - ; ; ) Aire de figures géométriques (6 ème, 5 ème ) : des exercices ont été faits en classe et à la maison. Calcul littéral : expressions littérales, simplifier une expression, développer et réduire une expression. Calculer une expression littérale pour une valeur donnée. TICE : des séances de tableur et de narration de recherche ont déjà été pratiquées. Notamment des tests d égalités pour résoudre une équation, des exercices de dénombrement. Une séance d initiation au tableur de la tablette a été pratiquée une semaine avant l activité. Déroulement de la séance En classe, utilisation de tablette avec wifi. Logiciel : tableur, lecture vidéo Matériel logiciel : Durée : Deux heures pour les recherches. 1h pour faire la synthèse de groupe 0,5h pour la synthèse générale, exposer des solutions. 8 groupes de 2 élèves et 3 groupes de 3 élèves. Organisation : Phases et timing : Projection de la vidéo en classe entière : 5 min. Présentation des objectifs et de la grille d évaluation : 10 min Recherche en groupe : a) Première phase de recherche en groupe : 40 min (fin de la première heure de cours). b) Puis ils poursuivent la recherche : 55 min de cours. c) Etablir la synthèse du groupe et faire un film court pour expliquer les recherches : 55 min d) Restitution de 3 ou 4 groupes en classe. Je projette leurs vidéos et le débat s engage en classe. Les différentes aides éventuellement données : - Expliquer les notations scientifiques de la tablette. - Une pièce peut être assimilée à un disque. - Attention aux unités pour comparer des nombres. - Aider à utiliser le tableur de la tablette. - Est-ce que tu as répondu à toutes les questions du problème? 7

8 Prolongements possibles 1) J ai utilisé la synthèse des élèves pour introduire la notion de puissance entière. Certains élèves ont utilisés la notation de puissance 64 2 dans leur travail. Je suis partie de leur travail pour introduire cette notation. Des élèves ont utilisé des écritures avec des puissances de 10 qu ils avaient obtenues sur leur calculatrice. J ai pu faire le lien avec l écriture de la tablette ou le 10 n apparait pas. 2) Cette activité m a permis de montrer encore une fois l intérêt du tableur. La rapidité des calculs : un seul groupe n a pas pensé au tableur et a fait tous les calculs à la main! 5. Productions d élèves Lors de cette première phase, les groupes commencent par visionner la vidéo. Ils notent les questions que la vidéo soulève. Tous les groupes se sont posés la question du nombre de pièces par case. Ils ont commencé par des calculs à la main. 8

9 Des groupes ont utilisés la calculatrice et la plupart ont pensé au tableur. Certains groupes ne savaient plus copier une formule sur la tablette. Pourtant on avait fait une séance d initiation la semaine précédente. Mais cela n a pas suffit. Je les ai aidés à utiliser le tableur de la tablette. Une tablette. La formule en cellule A2 est «=A1*2». Ensuite ils ont copié cette formule jusqu en A64. 9

10 Certains groupes ont écrit quelques phrases pour expliquer leur recherche. Deux groupes ont cherché la superficie de la France et celle du monde. 10

11 Lorsque les élèves ont vu des nombres comme 9,223 E + 18, ils ont été assez surpris. Certains ont comparé avec le résultat de la calculatrice. Ils m ont demandé ce que cela signifiait. Ils n avaient jamais vu ça! Je leur ai expliqué qu il fallait décaler la virgule de 18 rangs vers la droite, que cela signifiait que l on multipliait 9,223 par 10 en 18 fois. Ils ont écrit le nombre entier qui correspondait à l écriture scientifique. Lors de la deuxième heure de recherche, tous les groupes ont trouvé une superficie pour la France. Ils n ont pas tous trouvé le même nombre : certains ont regardé dans leur agenda et ont trouvé km² ; d autres ont cherché sur internet et ont trouvé km². La différence correspond à la superficie des Dom-Tom. 11

12 Puis, ils se sont posés des questions sur la pièce de 1 centime. Là aussi les groupes n ont pas trouvé les mêmes informations. Certains ont mesuré le diamètre d une pièce de 1 centime et ils ont trouvé 1,5 cm, d autres ont cherché sur internet et ils ont trouvé 1, 65 cm. Ensuite ils ont calculé l aire de la pièce à l aide de la formule : π R R Certains n ont pas tout de suite pensé au disque. Je leur ai dit qu une pièce de 1 centime avait une forme bien connue. Un groupe a confondu rayon et diamètre. Ils ont ensuite multiplié leur résultat par le nombre de pièces de la 64 ème case. Tous ont utilisé la calculatrice, ils ont tapé les 19 chiffres ou 16 chiffres pour ceux qui n avaient pas bien compris la notation scientifique. 12

13 Certains ont utilisé ; ils ont utilisés des écritures avec des puissances entières. 13

14 Les groupes ont essayé de convertir les aires. Il y a eu des erreurs. On voit des erreurs de conversions. Et une confusion entre aire de la pièce et diamètre de la pièce. Pour la superficie du monde, les groupes ont cherché sur internet. Et ils ont utilisé l aire des pièces de la 64 ème case trouvée précédemment. Un groupe a confondu rayon et superficie du monde : il a utilisé la formule 4πR². Des groupes ont trouvé que c était possible, d autres que c était impossible. Il y a eu des erreurs dans les calculs et dans les interprétations des nombres. 14

15 Lors de la troisième heure, seulement 3 groupes ont fini leur synthèse et la vidéo. Les autres groupes ont eu du mal à mettre en forme la synthèse. Et ils ont perdu beaucoup de temps. Ils se sont concentrés sur la forme écrite de leur travail et n ont pas fait la vidéo. Deux groupes ont filmé leur texte en rajoutant des explications à l oral. Un groupe a filmé le tableur et leur feuille pour la synthèse. Voir Vidéo :"Audio 2"," Nathan et Steven". J ai photographié tous leurs travaux à l issue des 3h. Et j ai donné à la maison la préparation de la synthèse pour le cours suivant. La vidéo se ferait ensuite en classe. J ai insisté sur le fait que tous les groupes devaient me rendre une synthèse-vidéo de leur travail, même s il n avait pas pu finir leur recherche. Cela faisait partie du critère d'évaluation communiquer (page 3). L'élève doit être capable de s'exprimer à l'oral et de rendre compte de ses travaux, cela participe à l'apprentissage des savoirs. Lors de la quatrième heure. Tous les groupes ont produit une vidéo à l issue de cette heure. Des groupes n ont pas traité les trois questions, mais une synthèse a été réalisée. Deux groupes avaient préparé une synthèse sur une affiche, les autres ont utilisé des feuilles de classeur. 15

16 Synthèses sous forme d affiche. Voir vidéo "Anna et Mélanie" 16

17 Ensuite j ai sélectionné plusieurs vidéos d élèves que j ai projetées à la classe. On a expliqué pourquoi les groupes n avaient pas abouti aux mêmes conclusions. Les problèmes de conversions, les oublis de zéros au passage à l écriture entière (voir vidéo Hazade Sloan et Audio 2), la confusion entre rayon et diamètre, comparer des puissances de 10 (vidéo Nathan et Steven), confusion diamètre d'une pièce et sa superficie (vidéo Hazade et Sloan). J'ai terminé par la projection de la vidéo d'anna et Mélanie qui avaient des réponses correctes. Ensuite, j ai rendu la grille d évaluation que j avais complétée par DA, EA, PA, A. Ces sigles signifient: DA (début d'acquisition), EA (en cours d'acquisition), PA (presque acquis), A (acquis). J'ai utilisé les critères de la grille d évaluation citée en page 3. Tous les élèves ont eu au moins DA car tous ont essayé de produire quelque chose. EA a été mis lorsque les réponses étaient incomplètes, que des questions n'avaient pas été traitées. PA a été mis lorsqu'il y avait très peu d'erreurs: par exemple pour la compétence calculer, lorsque l'élève avait trouvé les bons calculs, mais qu il les avait effectués avec une ou deux erreurs. Finalement l activité en classe a pris plus de temps que prévu. La préparation de l activité est assez rapide, il suffit de prévoir la vidéo du problème et la grille d évaluation. Pour une meilleure gestion du temps en classe, je propose quelques pistes : - Au bout de deux heures de recherche en classe, on pourrait demander aux élèves de préparer une synthèse à la maison pour le cours suivant. Les deux heures de recherche en classe me semblent importantes, elles s inscrivent parfaitement dans le programme. Ensuite chaque élève réfléchira à la maison à la synthèse qui pourrait être proposée et lors de la troisième heure, chaque groupe produira sa synthèse finale. - Tous les groupes ont produit une vidéo sous différentes formes : O Un groupe a juste enregistré l histoire de leur recherche sans montrer les images. O Plusieurs groupes ont filmé leur trace écrite et lu leur texte écrit. O Plusieurs groupes ont filmé leur trace écrite et montré en même temps des images de tableur et lu leur texte écrit. O Un groupe s est filmé à tour de rôle pour expliquer les étapes de la recherche. O Deux groupes ont préparé une affiche comme support pour la synthèse orale, ils ont ensuite expliqué la recherche tout en filmant leur affiche. La consigne a été comprise de différentes façons. Il faudrait être plus précis lors de l explication de la grille d évaluation. Bien insister sur le fait que tous les élèves doivent parler lors de la communication orale et qu un support écrit est nécessaire. En ce qui concerne la synthèse en classe, la gestion du temps a été respectée : cela a pris environ une demi-heure. Les quatre vidéos présentées ont provoqué la fierté des élèves acteurs. On a pu observer que tous les groupes n aboutissaient pas à la même conclusion, on a essayé d expliquer les erreurs. J ai pu consacrer les 20 minutes restantes du cours au début de la leçon sur les puissances. Lors de l évaluation finale sur les puissances entières, tous les élèves ont eu de meilleurs résultats que d ordinaire. Il semblerait que l utilisation du numérique pour cette partie du programme ait réussi à motiver davantage les élèves. Certains élèves de la classe m ont dit qu ils avaient adoré travailler ainsi. 17

18 6. Apport des outils numériques et motivation Quel est le rôle des outils numériques? Les outils numériques ont permis de motiver les élèves dans la mise en œuvre du problème ouvert. L ordinateur a permis de présenter le problème à la classe en projetant la vidéo, les élèves étaient enjoués par cette nouvelle façon d introduire un problème de mathématiques. Ils étaient curieux. Ils voulaient revoir la vidéo. Ensuite chaque groupe avait une tablette pour analyser la vidéo. Ils pouvaient voir et revoir la vidéo, faire des pauses, des retours sur la vidéo afin de noter les informations utiles. Ils avaient un tableur disponible sur la tablette. Les élèves étaient plus autonomes et organisés leur recherche. Le fait de produire une vidéo à la fin de la séance a rendu l'activité plus ludique et attrayante. Ils ont fait un film. Les élèves étaient contents de produire un film. C était une première pour les élèves. Cela les a motivés pour leur recherche de solution, ils avaient envie de bien faire. Quelles compétences transversales et disciplinaires ont été développées? Comment les a-t-on mises en valeur? A l aide de quels outils numériques? Cette vidéo a permis de travailler la résolution de problème. Les élèves ont travaillé par groupe de deux ou trois avec une tablette par groupe. Cela leur a permis de développer des compétences transversales : communiquer, travailler en équipe, raisonner. A la fin de l activité, j avais onze productions. Cela est intéressant pour l évaluation : sur huit vidéos, on peut voir que tous les élèves du groupe ont participé à la synthèse. Les élèves ont été plus actifs au sein du groupe. Ce problème a permis de travailler sur les notions d aire qui posent souvent problème aux élèves. Quelle place accordée à la différenciation? Sous quelle forme? L enseignant passe dans les groupes et peut apporter son aide suivant l évolution de la recherche. Les groupes en difficulté peuvent avoir une aide appropriée de la part de l enseignant. Les groupes sont plus autonomes dans leur apprentissage. 18

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique?

Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir. d une même problématique? Une histoire de boîte (F Estevens) Ou comment faire évoluer la notion de fonction du collège au lycée à partir Enoncé : d une même problématique? Une histoire de boîtes (cinquième) On dispose d une feuille

Plus en détail

Grilles d évaluations

Grilles d évaluations Grilles d évaluations 1) Quelques définitions Evaluer (De Ketele 1 ) signifie : Recueillir un ensemble d informations suffisamment pertinentes, valides et fiables Et examiner le degré d adéquation entre

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND

ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF SCOTLAND Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 Narration de séance et productions d élèves... 6 1 Fiche professeur ONCE UPON A TIME IN THE HEART OF

Plus en détail

Programmes du collège

Programmes du collège Bulletin officiel spécial n 6 du 28 août 2008 Programmes du collège Programmes de l enseignement de mathématiques Ministère de l Éducation nationale Classe de quatrième Note : les points du programme (connaissances,

Plus en détail

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1...

USAIN BOLT. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2012. Fiche professeur... 2. Fiche élève 1... USAIN BOLT Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève 1... 5 Fiche élève 2... 6 Narration de séances et productions d élèves... 7 1 Fiche professeur USAIN BOLT Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Les dimensions de la tablette

Les dimensions de la tablette Les dimensions de la tablette Niveau d enseignement Type d activité Durée Outils Compétences mathématiques Prérequis TICE Place dans la progression, moment de l étude Forme de calcul favorisée Commentaires

Plus en détail

TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales

TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales TRAAM 2011/2012 «Formation au calcul et résolution de problèmes» Des tables de multiplication aux expressions littérales Introduction Le constat Le constat est unanime : «Les élèves ne connaissent plus

Plus en détail

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME

LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME 1 LA RÉSOLUTION DE PROBLÈME CYCLES 2 ET 3 Circonscription de Grenoble 4 Evelyne TOUCHARD conseillère pédagogique Mots clé Démarche d enseignement - catégories de problèmes (typologie)- problème du jour-

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

INFO 2 : Traitement des images

INFO 2 : Traitement des images INFO 2 : Traitement des images Objectifs : Comprendre la différence entre image vectorielle et bipmap. Comprendre les caractéristiques d'une image : résolution, définition, nombre de couleurs, poids Etre

Plus en détail

Classe(s) : 3 ème 2 nde

Classe(s) : 3 ème 2 nde Le toit de René Classe(s) : 3 ème 2 nde Approche de la notion de fonction à l aide d une situation concrète 1) Objectifs Mathématiques : - Notion de variable et notion de fonction. - Réinvestissement de

Plus en détail

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice

La démarche d investigation en mathématiques. 26 novembre 2008 La démarche d investigation en mathématiques P. KOBER- IUFM Nice La démarche d investigation en mathématiques 1) Qu est ce que la démarche d investigation en sciences? 2) Qu est-ce que faire des mathématiques? - Pour un chercheur Plan de cette intervention - Dans l

Plus en détail

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation

Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation Objectifs de l enseignement des mathématiques. Construire une séquence, un cours. Outils. Evaluation PLAN I. CREATION DE SEQUENCES : DIFFERENTES PHASES POSSIBLES... 3 Phase 1: Lecture des programmes et

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE MATHÉMATIQUES EN STS M A T H S S T S Animation académique Taverny lundi 24 mars 2014 et Savigny sur Orge vendredi 28 mars 2014 PREMIERS REPÈRES Les programmes de STS ont été

Plus en détail

Elaboration d une séquence d apprentissage

Elaboration d une séquence d apprentissage Elaboration d une séquence d apprentissage La séquence propose de présenter le passage du retour à l unité lors de résolution de problèmes de proportionnalité puis, à partir de cette situation, de retrouver

Plus en détail

Classe(s) : Seconde, première

Classe(s) : Seconde, première Le fantôme Classe(s) : Seconde, première Utilisation d un logiciel de tracé de courbes. Fonctions définies sur un intervalle. Fonctions associées. 1) Objectifs Mathématiques : - Fonctions polynômes du

Plus en détail

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME

ORIENTATIONS POUR LA CLASSE DE TROISIÈME 51 Le B.O. N 1 du 13 Février 1997 - Hors Série - page 173 PROGRAMMES DU CYCLE CENTRAL 5 e ET 4 e TECHNOLOGIE En continuité avec le programme de la classe de sixième, celui du cycle central du collège est

Plus en détail

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités

Formule avec les unités Puissance électrique. Unités L ENERGIE ELECTRIQUE ET SON COUT classe :3 ème durée : 3h la situation-problème Les économies de Monsieur Artur Plus ou moins dévoreurs d énergie, plus ou moins économes, les appareils électroménagers

Plus en détail

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève...

L ENCLOS. Table des matières. Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Juin 2011. Fiche professeur... 2. Fiche élève... Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 6 e : utilisation des notions de périmètre,

Plus en détail

Expérimentation Pédagogique

Expérimentation Pédagogique Expérimentation Pédagogique L'UTILISATION DE TABLETTES EN RÉSOLUTION DE PROBLÈMES POUR DÉVELOPPER LE PLAISIR DE CHERCHER Circonscription de Lunéville Ecole primaire d'hériménil Expérimentation tablette

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 2

BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES. EXEMPLE DE SUJET n 2 Exemple de sujet n 2 Page 1/7 BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL ÉPREUVE DE MATHEMATIQUES EXEMPLE DE SUJET n 2 Ce document comprend : Pour l examinateur : - une fiche descriptive du sujet page 2/7 - une fiche

Plus en détail

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e

LES PUISSANCES EN 4 E. Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e LES PUISSANCES EN 4 E Parcours d études et de recherche autour des puissances en classe de 4 e PARCOURS SUR LES PUISSANCES : 2 ACTIVITÉS Situation sur les bactéries issue de la SVT Travail en 2 parties

Plus en détail

Découvrir le monde à l école maternelle

Découvrir le monde à l école maternelle Découvrir le monde à l école maternelle Faire des sciences à l école en se questionnant et se confrontant au réel en mettant en œuvre une démarche d investigation en ayant un regard critique en travaillant

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR

PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR PROBLEME DE DECORATION - FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : Consolidation de la notion de périmètre et d aire. MODALITES DE GESTION POSSIBLES Appropriation individuelle puis travail

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

. Utiliser la proportionnalité. Mesurer et reporter des longueurs

. Utiliser la proportionnalité. Mesurer et reporter des longueurs Olivier PILORGET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " UNE PARTIE DE PECHE DANS LA BAIE DE QUIBERON " 6 ème - 5 ème Testée avec une classe de 6 ème sur deux séances de 55 min Compétences du programme

Plus en détail

. Puissances d'un nombre relatif (notion et notations). Unités de longueurs et conversions

. Puissances d'un nombre relatif (notion et notations). Unités de longueurs et conversions Olivier PILORGET - Académie de Nice - TraAM 2013-2014 " UNE HISTOIRE DE PLIAGE " 3 ème Testée avec une classe de 3 ème sur une séances de 55 min Image extraite d'un reportage vidéo du "Centre des sciences

Plus en détail

Outils pour programmer les apprentissages

Outils pour programmer les apprentissages - Inspection de l Éducation Nationale de Vichy 1-14, Boulevard Carnot - BP 2932-03 209 Vichy Cedex Tél : 04.70.97.54.65 / Fax : 04.70.31.34.06 Site de circonscription : http://www3.ac-clermont.fr/ien-vichy1/

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

Stage New Delhi octobre 2012

Stage New Delhi octobre 2012 Stage New Delhi octobre 2012 «L école du socle : donner du sens et des contenus à la continuité pédagogique» Enseignement de la langue française École : BO n 3-19 juin 2008 / BO n 1 du 5 janvier 2012 programmes

Plus en détail

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur

ETABLIR UN DEVIS Fiche professeur Fiche professeur NIVEAU Classe de 6 ème MODALITES DE GESTION POSSIBLES Travail individuel ou en binôme 1 ère étape : distribution, lecture et compréhension du sujet 2 ème étape : temps de recherche des

Plus en détail

Aide à la gestion du projet final ISN

Aide à la gestion du projet final ISN Aide à la gestion du projet final ISN 1 - La place du projet dans l ISN «Les activités des élèves sont organisées autour d une équipe de projet dont les tâches sont les suivantes : repérer le besoin ou

Plus en détail

Collège Ambrussum, Lunel (académie de Montpellier) Découverte des médias et écriture d un article de presse

Collège Ambrussum, Lunel (académie de Montpellier) Découverte des médias et écriture d un article de presse Collège Ambrussum, Lunel (académie de Montpellier) Découverte des médias et écriture d un article de presse Bilan établi par Elsa Fenoy, professeur documentaliste, collège Ambrussum, Lunel Le CDI du collège

Plus en détail

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT

SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE. alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN: LA CULTURE SCIENTIFIQUE ET TECHNOLOGIQUE alain salvadori IA IPR Sciences de la vie et de la Terre 2009-2010 ALAIN SALVADORI IA-IPR SVT SOCLE COMMUN ET PROGRAMMES La référence pour la rédaction

Plus en détail

Tâches Complexes. Noël LAVERNY. Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE

Tâches Complexes. Noël LAVERNY. Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE Tâches Complexes Noël LAVERNY Lycée Chateaubriand Rome Clge A. Dumas Naples, EEMCP2, AEFE Tâches complexes Mobilise Connaissances, capacités, attitudes, culture Différentes ressources (aides méthodologiques,

Plus en détail

Annexe 1 : Illustration de la démarche :

Annexe 1 : Illustration de la démarche : Annexe 1 : Illustration de la démarche : ETAPE 1 : Travail sur les représentations des élèves. Capacités visées : Questionner un sujet, identifier une problématique, développer son esprit critique. Dossier

Plus en détail

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES

Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Fiche-action n UNE PEDAGOGIE DE PROJET POUR UN L ENSEIGNEMENT D EXPLORATION SES Objectif : Donner du sens aux Enseignements d Exploration en évaluant les compétences, placer les dispositifs d évaluation

Plus en détail

RÉUSSIR SES ÉTUDES D ÉCONOMIE-GESTION EN FRANÇAIS

RÉUSSIR SES ÉTUDES D ÉCONOMIE-GESTION EN FRANÇAIS Chantal Parpette et Julie Stauber RÉUSSIR SES ÉTUDES D ÉCONOMIE-GESTION EN FRANÇAIS Presses universitaires de Grenoble Avant-propos Chaque année, plusieurs dizaines de milliers d étudiants internationaux

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves

Bulletin officiel spécial n 9 du 15 octobre 2009. Annexe II c Définition des épreuves Annexe II c Définition des épreuves Épreuve EP.1 : Épreuve d étude d un projet de construction Unité UP 1 Coefficient : 4 1 - Contenu de l épreuve Cette épreuve recouvre tout ou partie des compétences

Plus en détail

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1

Fiches Nouveau Lettris, 1 2 principe de bijection CE/PE Nombres de 0 à 19 Fiche 1 doc 1 Module : Numératie Fiche N 1 - Donner des informations chiffrées sur soi même - Compter de 0 à 19 Ordonner PO Tour de table / donner une information chiffrée sur soi même PO Introduction aux nombres /sensibilisation

Plus en détail

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007

Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 Petit lexique de calcul à l usage des élèves de sixième et de cinquième par M. PARCABE, professeur au collège Alain FOURNIER de BORDEAUX, mars 2007 page 1 / 10 abscisse addition additionner ajouter appliquer

Plus en détail

Des activités mathématiques à l école primaire

Des activités mathématiques à l école primaire 564 Atelier Dm 25 I. Introduction Des activités mathématiques à l école primaire Pourquoi? Quand? Comment? Brigitte Morel Dimanche matin, 8h30, nous cherchons la salle, nous nous installons, première bonne

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

Mathenpoche : comment faire bon usage de cette ressource?

Mathenpoche : comment faire bon usage de cette ressource? Mathenpoche : comment faire bon usage de cette ressource? Laetitia Bueno Ravel Ghislaine Gueudet CREAD IUFM de Bretagne UBO Mathenpoche (noté MEP dans ce qui suit) est une base d exercices de mathématiques

Plus en détail

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage

Activité 1 : Ecrire en chiffres en utilisant les mots «cent» «vingt» «quatre» et «mille» - Ré apprentissage Thème : NUMERATION Intentions pédagogiques : ré apprentissage de la numération par des activités ludiques, retour sur des notions connues autrement qu en situation de révision afin de permettre un nouveau

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECTEUR DE LA PRODUCTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL SECTEUR DE LA PRODUCTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION GUIDE DE PRÉSENTATION DU PROJET PROFESSIONNEL ÉPREUVE E34 ÉCONOMIE GESTION Vous finirez bientôt votre formation et, titulaire d un baccalauréat professionnel, vous allez construire votre avenir professionnel

Plus en détail

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde.

Niveau. Situation étudiée. Type d activité. Durée. Objectifs. Seconde. Simuler des expériences aléatoires avec une calculatrice Niveau Seconde. Situation étudiée Différentes selon les séances : Séance 1 : Jeu de pile ou face, tirages de boule dans une urne avec des proportions

Plus en détail

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES

Spécialité auxiliaire en prothèse dentaire du brevet d études professionnelles. ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES ANNEXE IIb DEFINITION DES EPREUVES 51 Epreuve EP1 : ANALYSE ET COMMUNICATION TECHNOLOGIQUES UP1 Coefficient 4 Finalité et objectifs de l épreuve L épreuve vise à évaluer la capacité du candidat à mobiliser

Plus en détail

Programme de l école maternelle

Programme de l école maternelle Programme de l école maternelle Document d aide pour la mise en œuvre DSDEN 91 - Mission Ecole maternelle Attendus par domaine et sous-domaine d apprentissage DSDEN 91- Mission Ecole maternelle- Page 1

Plus en détail

Pour un usage plus sûr du téléphone portable

Pour un usage plus sûr du téléphone portable Pour un usage plus sûr du téléphone portable On commence tout juste à en parler : l utilisation du portable comporte des risques pour la santé. Pour tenter de les réduire, le Criirem (Centre de recherche

Plus en détail

La projet technologique terminal

La projet technologique terminal La pédagogie de projet La projet technologique terminal Parce que les élèves apprennent mieux en étant actifs et créatifs 21 septembre 2012 D après «Séminaire national STI2D - L'épreuve de projet» 1 La

Plus en détail

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT?

QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? QUELLE EST LA SUPERFICIE DE TON ETABLISSEMENT? FICHE PROFESSEUR NIVEAUX ET OBJECTIFS PEDAGOGIQUES 6 e : mise en œuvre des notions de périmètre et d aire 5 e : réactivation des notions précédentes. MODALITES

Plus en détail

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques

Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Les «devoirs à la maison», une question au cœur des pratiques pédagogiques Parmi les trois domaines d activités proposés aux élèves volontaires dans le cadre de l accompagnement éducatif, «l aide aux devoirs

Plus en détail

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population.

Première STMG1 2014-2015 progression. - 1. Séquence : Proportion d une sous population dans une population. Première STMG1 2014-2015 progression. - 1 Table des matières Fil rouge. 3 Axes du programme. 3 Séquence : Proportion d une sous population dans une population. 3 Information chiffrée : connaître et exploiter

Plus en détail

Brevet des collèges Polynésie septembre 2014

Brevet des collèges Polynésie septembre 2014 Brevet des collèges Polynésie septembre 2014 Durée : 2 heures Indication portant sur l ensemble du sujet. Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication contraire est donnée. Pour

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

Transformer un exercice pour en faire une tâche complexe

Transformer un exercice pour en faire une tâche complexe 1 ANIMATIONS DE DISTRICT 2015 TÂCHES COMPLEXES POUR TOUS ET TRAVAIL HORS LA CLASSE Transformer un exercice pour en faire une tâche complexe Nous allons voir ici quelques exemples tirés de sources différentes

Plus en détail

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE

GRAVURE - TISSAGE VANNERIE - ENTRELACS FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE FICHE PROFESSEUR DE MATHEMATIQUES NIVEAUX Classe de CM2-6 ème DÉROULEMENT DE LA SÉQUENCE ET DESCRIPTION DE LA DÉMARCHE Cette séquence peut s organiser autour de trois séances en mathématiques 1 ère séance

Plus en détail

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire

Les aménagements. pour la scolarisation. d un enfant avec TED. en classe ordinaire Les aménagements pour la scolarisation d un enfant avec TED en classe ordinaire Armande Perrier Enseignante spécialisée - SMPEA Peyre-Plantade Villa Saint Georges - Montpellier 2008 Fonctionnement cognitif

Plus en détail

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010

Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 Compte rendu de l animation du 24 mars 2010 MAÎTRISER LES LANGAGES INTRODUCTION Maîtriser c est dominer. A l école maternelle, il est encore prématuré de parler de maîtrise. C est la raison pour laquelle

Plus en détail

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures

FRANÇAIS Langage oral. Lecture - écriture. Vocabulaire. Grammaire. Orthographe. MATHÉMATIQUES Nombres et calcul. Géométrie. Grandeurs et mesures FRANÇAIS Langage oral Demander des explications. Écouter et comprendre les textes lus par l enseignant. Restituer les principales idées d un texte lu par l enseignant. Dire un texte court appris par cœur,

Plus en détail

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom :

27. Projet d exposé. Français 20-2. Discours analytique : Des vampires aux Bermudes. Cahier de l élève. Nom : 27. Projet d exposé Discours analytique : Des vampires aux Bermudes Français 20-2 Cahier de l élève Nom : Des vampires aux Bermudes DESCRIPTION DU PROJET Tu auras l occasion de faire un exposé où tu analyseras

Plus en détail

Des séquences sur un plateau

Des séquences sur un plateau AVEC LE SERVEUR DUKE Des séquences sur un plateau ÉRIC KELNER, BAPTISTE DUMAS, ÉRIC FONTENIAUD [1] En technologie au collège, les manuels scolaires sont très peu utilisés, et nous avons l habitude de créer

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

S entraîner au calcul mental

S entraîner au calcul mental E F C I - R E H S E S O S A PHOTOCOPIER S R U C Une collection dirigée par Jean-Luc Caron S entraîner au calcul mental CM Jean-François Quilfen Illustrations : Julie Olivier Sommaire Introduction au calcul

Plus en détail

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 6 ème FONCTIONS Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire

Plus en détail

L étonnant flair du chien

L étonnant flair du chien Fiche pédagogique Magazine Les Débrouillards Conception: Audrey Miller Septembre 2015 Titre : Des chiens au secours des animaux menacés Rubrique : Monde animal Pages : 19-22 Thème : Les chiens renifleurs

Plus en détail

Organisation et gestion de données cycle 3

Organisation et gestion de données cycle 3 Organisation et gestion de données cycle 3 Clarifier les enjeux de cet enseignement Formation d enseignants de cycle 3 Circonscription de Grenoble 2 Positionnement de la pratique. En classe, comment travaillez-

Plus en détail

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol

Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Expérimentation «Tablettes Tactiles en maternelle» (Octobre 2013 - Février 2014) Ecole maternelle Les Alouettes, Champhol Dans le cadre du plan DUNE, l école a reçu, pour une période de 5 mois, 6 tablettes

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr TITRE DE LA FICHE B2I et Déficience Visuelle DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mise à jour Novembre

Plus en détail

Mathématiques. La résolution de problèmes au cycle 3. Circonscription de Guingamp Sud 2011 / 2012

Mathématiques. La résolution de problèmes au cycle 3. Circonscription de Guingamp Sud 2011 / 2012 Mathématiques La résolution de problèmes au cycle 3 Circonscription de Guingamp Sud 2011 / 2012 1. Les résultats des élèves aux évaluations nationales et internationales 2. Quelles erreurs pour quelles

Plus en détail

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Exploitations pédagogiques du tableur en STG Académie de Créteil 2006 1 EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Commission inter-irem lycées techniques contact : dutarte@club-internet.fr La maquette

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE

GUIDE D ANIMATION ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE GUIDE D ANIMATION 5 ACCOMPAGNANT LA VIDÉOCASSETTE TABLE DES MATIÈRES 1 Contexte de réalisation... p.4 2 Présentation de la vidéo... p.5 3 Animation destinée au personnel enseignant... p.6 4 Animation destinée

Plus en détail

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Les enseignants de CM2 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Mathématiques Livret enseignant NOMBRES ET CALCUL Circonscription de METZ-SUD Page 1 Séquence 1 : Exercice

Plus en détail

COURS DE MS EXCEL 2010

COURS DE MS EXCEL 2010 COURS DE MS EXCEL 2010 Auteur: Jean Monseu Ce cours est publié par Mechelsesteenweg 102 2018 Anvers Copyright Jean Monseu CFD, Mechelsesteenweg 102, 2018 Anvers Tous droits réservés. Aucune partie de cette

Plus en détail

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE

CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE CRITIQUE DE LA TROUSSE D ÉVALUATION ADOLEXIE Par Marc Barakat, PhD, neuropsychologue Introduction : Adolexie est une batterie qui sert à évaluer les processus de lecture et d écriture en se basant sur

Plus en détail

Cahier de leçons de Mathématiques

Cahier de leçons de Mathématiques 12345678901234567890123456789 01234567890123456789012345678 90123456789012345678901234567 89012345678901234567890123456 89012456789012345678901234567 78901234567890123456789012345 89012345678901234567890123456

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 5 Choisir ses sources documentaires 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 5 Choisir ses sources documentaires Avertissement Dans la présente leçon, on se préoccupe du choix adéquat

Plus en détail

Concours de recrutement interne PLP 2009

Concours de recrutement interne PLP 2009 Concours de recrutement interne PLP 2009 Le sujet est constitué de quatre exercices indépendants. Le premier exercice, de nature pédagogique au niveau du baccalauréat professionnel, porte sur le flocon

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

E Projet d écriture FLA 20-2. Texte analytique : Mon robot a des puces. Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE E Projet d écriture Texte analytique : Mon robot a des puces FLA 20-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : D Mon robot favori Lecture E Mon robot a des

Plus en détail

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve

Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Annexe II b Définition des épreuves Épreuve EP1 : Préparation de la réalisation d une installation électrique Coefficient : 4 - UP1 Objectifs de l épreuve Cette épreuve valide tout ou partie des compétences

Plus en détail

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES LONGUEURS. Dossier n 1 Juin 2005

UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES LONGUEURS. Dossier n 1 Juin 2005 UNITÉS ET MESURES UNITÉS DE MESURE DES LONGUEURS Dossier n 1 Juin 2005 Tous droits réservés au réseau AGRIMÉDIA Conçu et réalisé par : Marie-Christine LIEFOOGHE Bruno VANBAELINGHEM Annie VANDERSTRAELE

Plus en détail

Le trésor du pirate (4 e )

Le trésor du pirate (4 e ) Le trésor du pirate (4 e ) Cyril MICHAU Collège R. Descartes, 93 Le-Blanc-Mesnil. Niveau Concerné Quatrième. Modalité Il est possible de réaliser ce travail en salle informatique par binôme, ou bien en

Plus en détail

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base)

Carrefour de l information Université de Sherbrooke. Flash MX 2004 (Notions de base) Carrefour de l information Université de Sherbrooke (Notions de base) Créé par : Josée Martin (hiver 2005) Révisé et augmenté par : Geneviève Khayat (hiver 2006) Sherbrooke Hiver 2006 Table des matières

Plus en détail

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Document d accompagnement. de la 1 re à la 8 e année. Exemples de tâches et corrigés. 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé... Normes de performance de la Colombie-Britannique Document d accompagnement Mathématiques de la 1 re à la 8 e année Exemples de tâches et corrigés 1 re année Tâche 1... 5 Corrigé... 7 Tâche 2... 8 Corrigé...

Plus en détail

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) *

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * André ANTIBI Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * * extrait du livre «LES NOTES : LA FIN DU CAUCHEMAR» ou «Comment supprimer la constante macabre» 1 Nous proposons un système d évaluation

Plus en détail

des progressions des apprentissages à l école maternelle

des progressions des apprentissages à l école maternelle Tableaux des progressions des apprentissages à l école maternelle À l école maternelle, les écarts d âges entre les enfants, donc de développement et de maturité, ont une importance très forte ; le fait

Plus en détail

Brevet Blanc nº2 avril 2015

Brevet Blanc nº2 avril 2015 durée : 2 heures Brevet Blanc nº2 avril 2015 L utilisation d une calculatrice est autorisée. Indication portant sur l ensemble du sujet. Toutes les réponses doivent être justifiées, sauf si une indication

Plus en détail

Le dernier récit de voyage de Champlain

Le dernier récit de voyage de Champlain Le dernier récit de voyage de Champlain Texte de Julia Miller SOMMAIRE À partir de ce qu ils ont appris sur Champlain dans le film, le site web et ses récits de voyages, les élèves imagineront le dernier

Plus en détail

Observatoire des ressources numériques adaptées

Observatoire des ressources numériques adaptées Observatoire des ressources numériques adaptées INS HEA 58-60 avenue des Landes 92150 Suresnes orna@inshea.fr IDENTIFIANT DE LA FICHE Reconnaissance vocale DATE DE PUBLICATION DE LA FICHE Mars 2015 MOT

Plus en détail

Activités de calcul mental au cycle 3

Activités de calcul mental au cycle 3 Activités de calcul mental au cycle 3 Sources Documents d accompagnement des programmes 2002 Documents Internet mis en ligne par leurs auteurs Manuels et fichiers de mathématiques Ouvrages de François

Plus en détail

Bombyx, rallye mathématique de Ganges et de l académie de Montpellier.

Bombyx, rallye mathématique de Ganges et de l académie de Montpellier. Bombyx-Texte_Mise en page 1 21/04/15 06:32 Page184 184 Dossier : Rallyes et compétitions entre équipes Bombyx le rallye mathématique de Ganges et de l académie de Montpellier Jean Versac 1. Présentation

Plus en détail