Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Yverdon-les-Bains. Programme d intégration communal"

Transcription

1 Yverdon-les-Bains Programme d intégration communal

2 L intégration, un enjeu social, politique et économique Yverdon-les-Bains accueille chaque année de nouveaux habitants, suisses ou étrangers. Parmi de nombreux autres acteurs, la Ville, au travers de son administration, doit participer activement à l intégration de ces personnes dans leur environnement, qu il soit social, politique ou économique. Rapidement, les nouveaux venus, quel que soit leur origine, leur niveau de formation ou leur connaissance de la langue française, doivent pouvoir comprendre le fonctionnement du monde qui les entoure, afin qu ils puissent en devenir des acteurs autonomes et épanouis et, de par leur diversité, en contribuer à la richesse. C est en effet avant tout au niveau de sa commune de domicile que le migrant va se confronter au système social, politique et économique du pays. Pour qu il puisse en constituer l un des rouages, les autorités doivent l aider à accéder aux prestations sociales, aux ressources économiques, à la vie publique, politique et culturelle, et à comprendre la société qui l accueille. Sans le respect de ce principe fondamental d égalité des droits et des chances, la commune d accueil, et au-delà le canton et le pays dans son ensemble, ne remplissent pas leur devoir d intégration. Consciente du rôle important qu elle doit jouer dans ce domaine, Yverdon-les-Bains mène, depuis 2010, une politique d intégration active, en collaboration avec de nombreux acteurs institutionnels, associatifs ou individuels. Les autorités de la Ville agissent sur le terrain, dans le respect du cadre légal suisse et cantonal, afin de favoriser la cohésion sociale entre les habitants de la cité, anciens et nouveaux. La politique de la Ville, orchestrée par une déléguée à l intégration, est basée sur les domaines d action définis par la Confédération et les cantons en matière d encouragement à l intégration, soit Information et conseil, Formation et travail, Compréhension et intégration sociale. Au travers du Service jeunesse et cohésion sociale, la Ville propose différents programmes et mesures dans ces domaines dans le but de faciliter l intégration à Yverdon-les-Bains.

3 L intégration, la responsabilité de chacun L intégration est un processus multiple qui repose sur la volonté commune de celui qui accueille et de celui qui arrive : «L intégration implique, d une part, la volonté des étrangers de s intégrer dans la société d accueil en respectant les valeurs qui fondent l état de droit et d apprendre le français et, d autre part, la volonté de cette société de permettre cette intégration» (Loi cantonale sur l intégration des étrangers et sur la prévention du racisme). L intégration repose ainsi sur la responsabilité de nombreux acteurs institutionnels, associatifs, économiques et individuels. L intégration est une tâche que la Confédération, les cantons, les communes, les partenaires sociaux et les associations de migrants se doivent d accomplir en commun, chacun selon ses compétences. La Confédération et les cantons fixent le cadre légal et financent une partie des mesures. Les communes œuvrent directement sur le terrain, avec le concours des associations caritatives, et proposent des mesures d encouragement à l intégration dans les domaines d actions prioritaires. Les entreprises jouent aussi un rôle important, en proposant des places de travail sans discrimination. Comme on le voit, chacun, à son niveau, peut jouer un rôle et œuvrer au bien-vivre ensemble. Institutions privées Associations de migrants CCSI Ecoles et parents Gérances et entreprises Acteurs de l intégration Services communaux La population Médiateurs culturels Sociétés locales Municipalité Yverdon-les-Bains envisage sa politique d intégration comme un lien entre tous les acteurs impliqués dans cette thématique sociale. La ville doit être un terrain fécond pour que toutes les initiatives en matière d intégration trouvent leur meilleure expression.

4 Service jeunesse et cohésion sociale La politique d intégration d Yverdon-les-Bains Ville multiculturelle, Yverdon-les-Bains dispose depuis 2010 d une politique d intégration mise en œuvre au sein du Service jeunesse et cohésion sociale par la déléguée à l intégration. Cette politique offre un accueil personnalisé aux nouveaux arrivants, encourage l engagement citoyen des migrants par la participation civile et politique, renforce les liens sociaux sans a priori culturel, reconnaît la diversité culturelle et vise la compréhension mutuelle entre les habitants. Elle se décline selon les axes suivants : Sensibiliser l administration communale à la thématique de l intégration L administration communale doit jouer un rôle actif dans l intégration. Consciente des enjeux, son action quotidienne consiste à faciliter l intégration (traduction des documents officiels, mise à disposition de locaux) et à œuvrer pour le développement de l inter-culturalité au sein de la ville. Faciliter l accès au marché du travail pour les migrants Le travail est un important facteur d intégration. La Ville œuvre auprès des entreprises et des patrons afin de les sensibiliser sur l importance de la non-discrimination dans ce domaine. Offrir un accueil personnalisé aux nouveaux habitants La Ville renseigne à tout moment les nouveaux venus sur les offres disponibles en matière d intégration. De plus, chaque année, les nouveaux habitants d Yverdon-les- Bains sont conviés à une séance d accueil qui leur permet de faire connaissance avec leur commune et entrer en contact direct avec la Municipalité, les représentants de l administration et les associations offrant des prestations spécifiques pour les étrangers. Encourager l apprentissage du français La maîtrise du français est déterminante pour une intégration réussie. La Ville soutient les associations qui offrent des cours de langue et d alphabétisation. Elle facilite l accès à ces cours aux non-francophones, notamment par des solutions de gardes d enfants. Soutenir et valoriser les associations de migrants Les associations communautaires jouent un rôle primordial. Yverdon-les-Bains encourage la création de nouvelles associations et leur participation au sein de la Commission consultative Suisse-Immigrés, véritable cheville ouvrière en matière de projets favorisant la rencontre et la compréhension entre Suisses et Etrangers. La politique d intégration menée par la Ville est en phase avec les recommandations de la Confédération et du Canton de Vaud. Dès 2014, elle se développe dans le cadre d un programme d intégration communal (Mini PIC) comprenant plusieurs mesures (voir au verso), qui découlent du programme d intégration cantonal (PIC) et en respectent les objectifs.

5 Le programme d intégration communal d Yverdon-les-Bains Le programme d intégration communal pour la période (Mini PIC) est le fruit d une collaboration étroite avec le Bureau cantonal d intégration (BCI), qui pilote et coordonne les actions en la matière au niveau du Canton de Vaud au travers du Programme d intégration cantonal (PIC). Le PIC définit le cadre d action dans les huit domaines d encouragement spécifiques à l intégration reconnus au niveau suisse : Primo-information Conseil Protection contre la discrimination Langue et formation Encouragement précoce Employabilité Interprétariat communautaire Intégration sociale. Le BCI a chargé les villes du canton disposant d un poste de délégué(e) à l intégration d élaborer leur propre programme d action pour la période Il a souhaité ainsi renforcer les compétences des communes en leur déléguant une partie de ses prérogatives au niveau Primo-information et Conseil, Encouragement précoce, Employabilité et Intégration sociale, les autres domaines restent de la compétence du canton. Yverdon-les-Bains a donc élaboré un programme de 25 mesures qui s inscrivent dans la politique d intégration de la Ville. Elles seront déployées entre 2014 et 2017 et seront coordonnées par la déléguée à l intégration et un chargé de projets rattaché au Mini PIC. Fidèle à sa politique d implication et de participation des citoyens au bien-vivre ensemble, Yverdon-les-Bains souhaite que son programme d intégration communal repose sur les initiatives individuelles ou associatives en la matière. La Ville doit jouer le rôle de facilitatrice et permettre à toute entité qui œuvre dans ce domaine de trouver le soutien adéquat et le terrain idéal au déploiement de son activité. Dans les pages suivantes, vous trouverez une description des mesures du Mini PIC. Le schéma ci-dessous représente la maison de l Office des Migrations qui rassemble l ensemble des domaines d encouragement spécifique de l intégration mise en oeuvre dans toute la Suisse dès Encouragement de l intégration dans les structures ordinaires Encouragement spécifique de l intégration de la Confédération et des cantons Information et conseil Langue et formation, travail Compréhension et intégration sociale Primo information et besoins particuliers Langue et formation Intérpretariat communautaire Conseil Protection contre la discrimination Encouragement préscolaire Employabilité Intégration sociale

6 Primo-information et Conseil Les nouveaux habitants d Yverdon-les-Bains doivent bénéficier d un message de bienvenue, d une information de base sur les conditions de vie dans la Cité thermale, sur leurs droits et devoirs, et sur les offres à disposition en matière d intégration. Ils doivent disposer d un accès facilité à cette information et au conseil. Le programme communal d intégration prévoit plusieurs mesures à ce niveau qui vont se développer : 1) Accueil et information de qualité dans les réceptions communales et cantonales Sensibilisé à la thématique de l intégration, le personnel administratif de la commune et des offices cantonaux basés à Yverdon-les-Bains accueille les nouveaux arrivants avec diligence et dispose d outils adaptés, mis à jour régulièrement, pour fournir l information de base demandée. 2) Traduction des offres cantonales et communales d intégration Les démarches à entreprendre à son arrivée dans le canton et dans la commune, ainsi que les offres proposées en matière d intégration, sont disponibles dans plusieurs langues, afin d en faciliter l appropriation. 3) Journée d accueil des nouveaux habitants Chaque année, le premier samedi du mois de novembre, la Ville et la Commission Consultative Suisses-Immigrés (CCSI) organisent une journée d accueil pour les nouveaux habitants, qui leur fournit d amples informations sur de nombreux aspects de la vie locale. 4) Soutien à la création d associations de migrants Les associations de migrants jouent un rôle déterminant dans l intégration des nouveaux arrivants. La Ville soutient la création de nouvelles entités dans le giron de la CCSI. 5) Formation des animateurs des tables rondes Les personnes issues de la migration, bien intégrées dans notre société, sont des personnes clés pour expliquer aux nouveaux habitants, dans leur langue maternelle, le système scolaire, administratif et les autres aspects de leur nouveau cadre de vie. Dans cette perspective, les animatrices et animateurs des tables rondes de l intégration sont formés pour transmettre les informations nécessaires sur les droits et les devoirs de chaque citoyen et accompagner leurs compatriotes à s intégrer. Ces rencontres sont organisées à domicile, chez des habitants-hôtes, qui accueillent amis, voisins et surtout l animatrice qui va animer la discussion. 6) Création d une permanence d information Dès 2015, la Ville disposera d une permanence qui délivrera aux habitants, dans leur langue maternelle, toutes les informations dont ils ont besoin pour faire face aux difficultés de la vie quotidienne et mieux comprendre la société qui les entoure. Cette permanence sera tenue par des membres de la CCSI.

7 Encouragement précoce et Employabilité Les nouveaux arrivants dans la Cité thermale, notamment les personnes issues de l immigration, doivent bénéficier de l égalité des chances face à la scolarisation et au monde du travail. Aller à l école, développer ses compétences professionnelles et trouver un emploi sont en effet des facteurs clés dans la réussite de l intégration. Le programme d intégration communal prévoit plusieurs mesures à ce niveau qui vont se développer : 1) Sensibilisation des acteurs La déléguée à l intégration participe à la plate-forme de la petite enfance. Par sa présence, elle peut faire part des besoins en matière d accueil de la petite enfance pour les personnes issues de l immigration. Elle informe le réseau sur les offres existantes en matière d intégration et le sensibilise à cette thématique. 2) Accueil d enfants à l Espace Traits d Union La Ville accueille les enfants dont les parents suivent les cours de français de Caritas ou les animations d Appartenances. Le personnel d accueil profite de cet espace pour préparer les enfants à l entrée à l école et pour sensibiliser les parents aux spécificités du système scolaire vaudois. 3) Renforcer l information sur le système scolaire La Ville profite des différentes offres d accueil et d animation proposées pour diffuser de l information sur le système scolaire vaudois et préparer l entrée à l école, notamment au travers de tables rondes. Cela passe également par la traduction de la documentation référente. 4) Création de cours de français pour entreprises Par un partenariat avec des entreprises de la place, un cours de langue est mis en place au bénéfice des employés qui maîtrisent mal le français. Cette initiation à la langue est donnée par des personnes issues de la migration. Elle permet de transmettre notamment le vocabulaire spécifique à l environnement professionnel, ainsi que des informations sur l intégration. Ces cours sont donnés sur le lieu de l activité pendant les heures de travail. 5) Insertion des migrants dans le monde du travail La Ville œuvre sur plusieurs plans pour faciliter l accès au marché du travail des nouveaux arrivants. Elle s engage à simplifier ses procédures d engagement pour les migrants au bénéfice des permis de travail B, F et N. Le Service jeunesse et cohésion sociale emploie du personnel issu de l immigration, dont il certifie, sous forme d attestation, l activité. Les tables rondes de l intégration informent leurs participants sur le monde du travail et des assurances sociales. 6) Organisation de mesures d insertion sociale La Ville propose toute une série d activités (mesures d insertion sociale, petits jobs, travail avec les pairs, etc.) permettant aux étrangers, jeunes et moins jeunes, de développer des compétences, d exploiter leur talent afin de renforcer leur confiance et favoriser leur intégration tant dans la communauté que dans le monde du travail.

8 Intégration sociale Une intégration réussie se mesure également à la capacité d un nouvel arrivant à participer à la vie publique et politique de son nouveau lieu de vie et à s engager dans des organisations ou associations de la vie civile. Le programme d intégration communal prévoit plusieurs mesures à ce niveau qui vont se développer : 1) Renforcer les projets à destination des personnes isolées La Ville soutient les projets qui facilitent l intégration des personnes isolées, comme les tables rondes FemmesTische ou les Soupes de décembre. Un accent particulier est mis sur le développement de projets intergénérationnels dans lesquels les aînés peuvent contribuer à l intégration. 2) Soutenir, impliquer et valoriser les associations La Ville veille à faciliter la mise à disposition de locaux ou d infrastructures aux associations qui œuvrent dans le domaine de l intégration. Elle intègre ces associations dans l organisation des manifestations et événements portés par l administration, comme L autre 1er Août à la plage ou la Fête de la Musique. L implication des associations d immigrés est également renforcée dans les projets «Qualité de vie» dans les différents quartiers d Yverdonles-Bains (Pierre-de-Savoie, Villette/Sous-Bois, Moulins). 3) Créer et favoriser les lieux de rencontres et d échanges Les espaces de rencontres et d échanges, tels la plateforme des enseignants de langue et culture d origine ou celle des communautés religieuses, sont renforcés. Tous les deux ans, un forum de l intégration impliquant les acteurs du domaine est organisé autour d un sujet de société. La Commission consultative Suisses Immigrés se réunit une fois par mois et permet la rencontre des acteurs de l intégration, l émergence de nouveaux projets et le développement des réseaux sociaux. A vous de jouer! En tant qu individu, entreprise ou association, vous êtes aussi des acteurs de l intégration au niveau communal. Vous avez un projet en la matière, vous souhaitez créer une association, vous engager en tant que bénévole, organiser une manifestation, ou vous avez tout simplement besoin d informations sur ce thème, contactez la déléguée à l intégration! contact:

Jeunesse et cohésion sociale

Jeunesse et cohésion sociale Jeunesse et cohésion sociale La déléguée à l intégration 02/10/2013 1 La déléguée à l intégration Mission globale Offrir un accueil personnalisé aux nouveaux habitants Encourager l engagement citoyen des

Plus en détail

Jeunesse et cohésion sociale

Jeunesse et cohésion sociale Jeunesse et cohésion sociale Pôle intégration 11/06/2014 1 La déléguée à l intégration Mission globale Offrir un accueil personnalisé aux nouveaux habitants Encourager l engagement citoyen des migrants

Plus en détail

Notre engagement à Genève

Notre engagement à Genève Notre engagement à Genève Mission et principes fondamentaux La Croix-Rouge genevoise (CRG) est une association cantonale de la Croix-Rouge suisse, membre du Mouvement international de la Croix-Rouge et

Plus en détail

Des outils pour favoriser l intégration et la citoyenneté Une formation à l utilisation des mallettes

Des outils pour favoriser l intégration et la citoyenneté Une formation à l utilisation des mallettes Des outils pour favoriser l intégration et la citoyenneté Une formation à l utilisation des mallettes Bienvenue en Belgique de Lire et Ecrire Comme les autres Centres Régionaux d Intégration (CRI), le

Plus en détail

Projet éducatif de territoire 2014-2020

Projet éducatif de territoire 2014-2020 Projet éducatif de territoire 2014-2020 SOMMAIRE Édito : Bien grandir à Nantes p. 3 Un socle de valeurs communes : la Charte nantaise de la réussite éducative p. 4 Favoriser la réussite éducative en réduisant

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel

Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani Ummel et Joanne Schweizer Rodrigues Service de la santé publique, Neuchâtel Politique de santé mentale: exemple du canton de Neuchâtel Conférence Santé publique Suisse 2014 3 ème Rencontre Réseau Santé Psychique Suisse Olten, 22 août 2014 Dr Claude-François Robert, Lysiane Mariani

Plus en détail

Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique

Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique Communiqué de presse Les adolescents et la ville : un enjeu de politique publique Mobilisés dans la Refondation de l école et à l heure de la concertation sur la politique de la ville, les Francas organisent

Plus en détail

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères

Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères Le décret du 27 mars 2014 remplaçant le livre II du Code wallon de l action sociale et de la santé, relatif à l intégration des personnes étrangères et d origine étrangère. 1 PLAN Introduction Parcours

Plus en détail

Point fort «Langue et formation» : séance d échanges et d informations du 11 juin 2013

Point fort «Langue et formation» : séance d échanges et d informations du 11 juin 2013 Bureau de l intégration des migrant-e-s et de la prévention du racisme IMR Fachstelle für die Integration der MigrantInnen und für Rassismusprävention IMR Grand-Rue 26, 1700 Fribourg T +41 26 305 14 85,

Plus en détail

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville

CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville CHARTE HANDICAP de la Ville de Romainville Charte Handicap de la Ville de Romainville Préambule La «Charte Handicap» de la Ville de Romainville vise à améliorer dans la cité, pour tous les citoyens, porteurs

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. LE PLAN D ACTIONS DE LA VILLE DE TOULOUSE... 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. LE PLAN D ACTIONS DE LA VILLE DE TOULOUSE... 5 PLAN TOULOUSAIN POUR L EGALITE DES FEMMES ET DES HOMMES DANS LA VIE LOCALE 2011-2014 SOMMAIRE I. INTRODUCTION... 3 II. LE PLAN D ACTIONS DE LA VILLE DE TOULOUSE... 5 A. AXE 1 : AMELIORER LES RYTHMES DE

Plus en détail

Partenaires. Crise. Communication. Sécurité. Cours 2015

Partenaires. Crise. Communication. Sécurité. Cours 2015 Partenaires Crise. Communication. Sécurité. Cours 2015 Message Problématique actuelle : crise, communication, sécurité Des cours en réponse pratique Crise. Communication. Sécurité. Trois mots qui, aujourd

Plus en détail

Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses

Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses Guide de bonnes pratiques pour employeurs et employeuses Direction de la sécurité et de la justice DSJ Sicherheits- und Justizdirektion SJD Introduction Ce guide a été élaboré par la Commission cantonale

Plus en détail

PROGRAMME D INTEGRATION CANTONAL (PIC) Canton de Vaud

PROGRAMME D INTEGRATION CANTONAL (PIC) Canton de Vaud Bureau cantonal pour l intégration des étrangers et la prévention du racisme Service de la population Rue du Valentin 10 1014 Lausanne PROGRAMME D INTEGRATION CANTONAL (PIC) Canton de Vaud 2014 2017 Etat

Plus en détail

Formation des membres des conseils d'établissement

Formation des membres des conseils d'établissement Formation des membres des conseils d'établissement Département Office Jeudi 24 mai 2012 Première des trois sessions de formation Paola Marchesini, Céline Merad-Malinverni, Bernard Riedweg Département de

Plus en détail

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE

CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE CHARTE INTERGÉNÉRATIONNELLE Sim ulation des travaux parlem entaires de l Assem blée nationale 15 au 17 septembre 2008 Hôtel du Parlement, Québec www.assnat.qc.ca Dépôt légal - Bibliothèque et Archives

Plus en détail

«La République, le quartier, l'école, la maison»

«La République, le quartier, l'école, la maison» «La République, le quartier, l'école, la maison» Renforcer la laïcité, la prise en compte de la diversité et le vivre- ensemble à l école Avec les enseignants, les familles et les enfants Acteurs du vivre-

Plus en détail

L ORIENTATION AU LYCéE

L ORIENTATION AU LYCéE L ORIENTATION AU LYCéE L orientation, construite, progressive est au cœur de la rénovation des voies générale, technologique et professionnelle. Ce document a vocation à aider les équipes dans les établissements

Plus en détail

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris

Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Le label officiel vient d être délivré à Bruxelles Formation et Actiris Une Cité des métiers à Bruxelles pour fédérer tous les acteurs de l emploi, de la formation et de l enseignement! Contexte Une dualité

Plus en détail

La formation professionnelle en Suisse

La formation professionnelle en Suisse La formation professionnelle en Suisse Les Synthèses de La Fabrique Numéro 6 - Mai 2016 Sommaire Un modèle pour la France? 2 4 6 8 Le système dual : facteur clé de la qualification de la main d œuvre suisse

Plus en détail

Synthèse des trois manifestations organisées en 2014 à Gland, Grandson et Pully. Quelques pistes pour la suite

Synthèse des trois manifestations organisées en 2014 à Gland, Grandson et Pully. Quelques pistes pour la suite Département de la santé et de (DSAS) Service des assurances sociales et de l hébergement (SASH) Forum Communes et seniors : ensemble en actions Synthèse des trois manifestations organisées en 2014 à Gland,

Plus en détail

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE

PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE PLAN D ACTION DE SÉCURITÉ POUR LE QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY ET STRATÉGIE DE MISE EN ŒUVRE VERSION FINALE COMITÉ LOCAL DE REVITALISATION INTÉGRÉE DU QUARTIER SAINT-JEAN-VIANNEY (RUI 2) 1 TABLE DES MATIÈRE

Plus en détail

Avec les «Quartiers solidaires», les seniors redessinent leur quotidien

Avec les «Quartiers solidaires», les seniors redessinent leur quotidien Avec les «Quartiers solidaires», les seniors redessinent leur quotidien être senior, c est vous qui en parlez le mieux. Être senior, pour vous c est quoi? Pour nous, c est pouvoir échanger pour construire

Plus en détail

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020

Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 Contribution Programme métropolitain pour l insertion et l emploi 2016-2020 L Uriopss Rhône-Alpes créée en 1948 est une association loi 1901 qui regroupe et soutient les organismes privés non lucratifs

Plus en détail

En tant que réseau d échanges et de solidarités, ACCROCHE se propose de :

En tant que réseau d échanges et de solidarités, ACCROCHE se propose de : Genève, 12 décembre 2014 ACCROCHE est une association qui regroupe des organisations publiques et des acteurs clés du travail social genevois visant à la promotion, au renforcement d une action préventive

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Loi vaudoise sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) / Tableau comparatif à l issue des travaux de la commission

Loi vaudoise sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) / Tableau comparatif à l issue des travaux de la commission Loi vaudoise sur la vie culturelle et la création artistique (LVCA) / Tableau comparatif à l issue des travaux de la commission Projet du Conseil d Etat PROJET DE LOI sur la vie culturelle et la création

Plus en détail

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche

PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche DIRECTION DE L ACTION EDUCATIVE ET DE L ENFANCE MCPS/VM 2000/191.11 PEL CEL de PERPIGNAN Enjeux, méthode, démarche Préambule MCPS/VM 2000/259.12 La circulaire du 30 novembre 2000 (Bulletin Officiel de

Plus en détail

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI)

Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) 1 Rencontre des pays de la Francophonie préparatoire à la sixième Conférence internationale sur l éducation des adultes (CONFINTEA VI) «Pour une alphabétisation durable : Prévenir et lutter contre l illettrisme»

Plus en détail

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF

La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF La mise en œuvre de l évaluation interne dans les ESSMS visés à l article L.312-1 du CASF Le contexte du rapport Publié en février 2013, ce rapport est issu d une enquête par questionnaire, réalisée par

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Cours de français. Rue du 24-Septembre 1, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 56 94, www.jura.ch/bi

Cours de français. Rue du 24-Septembre 1, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 56 94, www.jura.ch/bi Cours de français 2014 Rue du 24-Septembre 1, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 56 94, www.jura.ch/bi Rue de l Avenir 33, CH-2800 Delémont Tél. 032 420 77 15, Fax 032 420 77 19 info@avenirformation.ch www.avenirformation.ch

Plus en détail

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse

SOMMAIRE. Projet Éducatif Local 2010-2014 5 Ville de Bourg-en-Bresse SOMMAIRE Préambule...2 Principes...6 Finalités et valeurs éducatives...7 Axes de développement...10 Synthèse du diagnostic PEL mené en 2009...10 4 axes de développement pour 2010-2014...11 Instances de

Plus en détail

Compte rendu du Forum 6

Compte rendu du Forum 6 FORUM 6 L ÉDUCATION COMME DIACONIE L École, lieu d éducation à la fraternité Compte rendu du Forum 6 «J ai été des années durant un très mauvais élève, un moins que rien! Un jour j ai trouvé un bon professeur

Plus en détail

squad Centre de compétences transfrontalier en planification et suivi des quartiers durables

squad Centre de compétences transfrontalier en planification et suivi des quartiers durables squad Centre de compétences transfrontalier en planification et suivi des quartiers durables Programme Interreg IVA janvier 2014 juin 2015 Résumé du projet Personnes de contacts : Partie Suisse : Gilles

Plus en détail

Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations

Institut de Recherche, Formation et Action sur les Migrations INTEGRATION DES PRIMO- ARRIVANTS QUELLE RÔLE POUR LES ENTREPRISES ET LA RSE Conférence Fondation pour la Solidarité - 9 Décembre 2010 Pascale Charhon, IRFAM L Institut de Recherche, Formation et Action

Plus en détail

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG

BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG BONNE PRATIQUE 36 FRANCE - ESPACE 16 STRASBOURG RÉGION Alsace MUNICIPALITÉ Strasbourg TYPE D'ACTION ESPACE 16 STRASBOURG. Mise en place d'un espace temporaire d'insertion. NIVEAU DE LA BONNE PRATIQUE éprouvée

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI ET DE LA SANTÉ Arrêté du 4 mai 2011 fixant le cahier des charges relatif au label national «Orientation pour tous - pôle

Plus en détail

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007

Recommandations relatives à la formation des enseignantes. interculturelles. COHEP, novembre 2007 Recommandations relatives à la formation des enseignantes et enseignants aux approches interculturelles COHEP, novembre 2007 Etat : Adopté par l Assemblée plénière de la COHEP le 14/15 novembre 2007 Table

Plus en détail

I. Compétences communes à tous les professeurs

I. Compétences communes à tous les professeurs REFERENTIEL DE COMPETENCES DES PROFESSEURS Au sein de l équipe pédagogique, l enseignante ou l enseignant accompagne chaque élève dans la construction de son parcours de formation. Afin que son enseignement

Plus en détail

INSERTION SOCIALE DES JEUNES EN RUPTURE A GENEVE

INSERTION SOCIALE DES JEUNES EN RUPTURE A GENEVE INSERTION SOCIALE DES JEUNES EN RUPTURE A GENEVE AVANT-PROPOS Les auteurs du présent document sont les membres, individuels et collectifs, de l association «Accroche», visant à la promotion, au renforcement

Plus en détail

Apprendre une langue nationale pour s intégrer

Apprendre une langue nationale pour s intégrer Français en Suisse apprendre, enseigner, évaluer Italiano in Svizzera imparare, insegnare, valutare Deutsch in der Schweiz lernen, lehren, beurteilen fr Une vision politique Parler la langue locale est

Plus en détail

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux,

DA 449-14.03. Mesdames et Messieurs les Conseillers municipaux, DA 449-14.03 PROJET NOUVELLES LIBELLULES CRÉATION D UN CENTRE DE QUARTIER DANS L ÉDICULE N 6 ET TRANSFORMATION DU CENTRE DE QUARTIER EN RESTAURANT À VOCATION D INTÉGRATION PROFESSIONNELLE Mesdames et Messieurs

Plus en détail

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013

Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 Compte rendu de l Assemblée des partenaires du 27 février 2013 L Assemblée des partenaires du 27 février 2014 donnait suite à celle du 5 décembre réunissant plusieurs acteurs du milieu pour travailler

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA

DOSSIER DE PRESSE. Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA DOSSIER DE PRESSE Convention de partenariat Contacts : CCAS/Ville de Besançon REUNICA Ville/CCAS de Besançon Marie-Noëlle SCHOELLER Première Adjointe chargée de la Solidarité 03 81 41 56 80 Contact presse

Plus en détail

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille»

La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» La rencontre du «Fil» & le journal «De fil en aiguille» Projet mis en place et coordonné par l échevinat des affaires sociales et de la santé de la ville de Mouscron 2 projets complémentaires Le Fil Le

Plus en détail

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants

Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants Déclaration conjointe pour le Partenariat de Mobilité entre la Tunisie, l'union Européenne et ses Etats membres participants La République Tunisienne, l'union européenne (ci-après "UE") et les États membres

Plus en détail

CITES INTERCULTURELLES POINTS POLITIQUES. Les politiques locales pour l éducation interculturelle

CITES INTERCULTURELLES POINTS POLITIQUES. Les politiques locales pour l éducation interculturelle CITES INTERCULTURELLES POINTS POLITIQUES Les politiques locales pour l éducation interculturelle Alors que dans de nombreux pays, les autorités locales n ont pas compétence sur le contenu éducatif, et

Plus en détail

Charte. pour un partenariat. réalisée par ENTRE L ASSOCIATION LIRE ET FAIRE LIRE ET LES BIBLIOTHÈQUES DE LECTURE PUBLIQUE. avec le soutien de

Charte. pour un partenariat. réalisée par ENTRE L ASSOCIATION LIRE ET FAIRE LIRE ET LES BIBLIOTHÈQUES DE LECTURE PUBLIQUE. avec le soutien de Charte pour un partenariat réalisée par ENTRE L ASSOCIATION LIRE ET FAIRE LIRE ET LES BIBLIOTHÈQUES DE LECTURE PUBLIQUE avec le soutien de Service du Livre et de la Lecture Direction Générale des Médias

Plus en détail

Rapport d activités-af- 2012-2013 Page 1

Rapport d activités-af- 2012-2013 Page 1 Rapport d activités-af- 2012-2013 Page 1 Accueil francophone A. Gestion des dossiers de l Accueil L Accueil francophone travaille en concert avec les organismes et organisations du Manitoba afin de développer

Plus en détail

RAPPORT DE LA COMMISSION

RAPPORT DE LA COMMISSION FÉVRIER 2015 RC-POS (14_POS_087) RAPPORT DE LA COMMISSION chargée d examiner l objet suivant : Postulat Hugues Gander et consorts concernant les échanges linguistiques en 12 ème année LEO une pierre, deux

Plus en détail

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante

Gard. L accueil du jeune enfant en situation de handicap. la Charte. développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Gard développe les solidarités www.gard.fr/fr/nos-actions/solidarite-sante Le L accueil du jeune enfant en situation de handicap la Charte www.mon-enfant.fr www.caf.fr Un partenariat essentiel Selon les

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2015

DOSSIER DE PRESSE 2015 DOSSIER DE PRESSE 2015 SOMMAIRE LA SEMAINE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE, SI : RÉPONSE AUX ENJEUX MONDIAUX LA SSI, UN COUP DE PROJECTEUR POUR PARLER DE SI DES VALEURS COMMUNES

Plus en détail

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt)

sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Ordonnance du 6 mars 2012 Entrée en vigueur : 01.04.2012 sur l intégration des migrants et des migrantes et la prévention du racisme (OInt) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 24 mars

Plus en détail

Compte-rendu. Rencontre d échanges thématique. "Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier " Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé

Compte-rendu. Rencontre d échanges thématique. Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier  Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé Compte-rendu Rencontre d échanges thématique "Impliquer les jeunes dans le cadre de la mise en œuvre d un chantier " Vendredi 14 Mars 2014 - Kpalimé Jeudi 20 Mars 2014 Lomé Espace Volontariats Togo Rédigée

Plus en détail

PRESENTATION, EN BREF...

PRESENTATION, EN BREF... EUROPEAN CIVIL CIVIL SOCIETY SOCIETY FOR FOR EDUCATION EDUCATION PRESENTATION, EN BREF... 39 organisations. Actives à travers l Europe. Pour le futur de l éducation. Dans toutes ses formes. Pour que chacun

Plus en détail

LES 1ères ASSISES ACADEMIQUES DE L ILLETTRISME. 14 décembre 2010

LES 1ères ASSISES ACADEMIQUES DE L ILLETTRISME. 14 décembre 2010 LES 1ères ASSISES ACADEMIQUES DE L ILLETTRISME 14 décembre 2010 PRESENTATION DU PLAN REGIONAL POUR L ACCES AUX COMPETENCES DE BASE EN ALSACE 2009-2011 DIRECCTE ALSACE Brigitte MATHIS, adjointe au chef

Plus en détail

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés

Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Préconisations pour une MObilisation NAtionale contre l ISolement social des Agés Les préconisations du rapport se situent à trois niveaux Au niveau local : promouvoir les «équipes citoyennes» qui agissent

Plus en détail

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009

Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Rencontre d information et d échanges en Poitou-Charentes 30 janvier 2009 Développement de la médiation sociale par la création des emploi-jeunes en 1997, Une médiation sociale dont les missions sont fortement

Plus en détail

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION

CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION CLUBS D ENTREPRENEURS ÉTUDIANTS DES PREMIÈRES NATIONS (CEEPN) DOCUMENT DE PRÉSENTATION AOÛT 2012 TABLE DES MATIÈRES 1. Le projet des CEE... 1 1.1 Les objectifs du projet... 1 1.2 Le retour attendu sur

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016

CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 1 CAHIER DES CHARGES DU CONTRAT LOCAL D'ACCOMPAGNEMENT A LA SCOLARITE 2015/2016 La procédure de l appel à projet change à compter de 2015. Nous vous invitons à prendre connaissance de la nouvelle procédure

Plus en détail

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec

Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Le processus de mise en place de projets/démarches en développement social dans la région du Centre-du-Québec Recherche et rédaction : Monica Jekovska, agente de recherche au CRDS 22 e Colloque du RQVVS,

Plus en détail

Office d orientation scolaire et professionnelle Production documentaire

Office d orientation scolaire et professionnelle Production documentaire Assises de la documentation romande 4 septembre 2008 Office d orientation scolaire et professionnelle Production documentaire Public cible : scolarité obligatoire et transition Intitulé Objectif Forme

Plus en détail

Projet d établissement

Projet d établissement INSTITUT SAINT-JOSEPH & SAINTE- JULIENNE Projet d établissement Par ce projet nous voulons transmettre notre volonté collective d atteindre les objectifs que la Communauté Française a définis dans le cadre

Plus en détail

Recommandation Rec(2006)19 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive

Recommandation Rec(2006)19 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive Recommandation Rec(2006)19 du Comité des Ministres aux Etats membres relative aux politiques visant à soutenir une parentalité positive (adoptée par le Comité des Ministres le 13 décembre 2006, lors de

Plus en détail

Etablissement Vaudois d Accueil des Migrants (EVAM) Mars 2015_eka

Etablissement Vaudois d Accueil des Migrants (EVAM) Mars 2015_eka Etablissement Vaudois d Accueil des Migrants (EVAM) Mars 2015_eka Cadre légal : LOI 142.21 sur l'aide aux requérants d'asile et à certaines catégories d'étrangers TITRE IV ASSISTANCE AUX MINEURS NON ACCOMPAGNÉS

Plus en détail

Atelier thématique «Stratégies de développement durable»

Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Atelier thématique «Stratégies de développement durable» Par Christian BRODHAG École nationale supérieure des mines de Saint-Etienne (France) brodhag@emse.fr Le thème stratégie de développement durable

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AUX TECHNICIENS DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE TECHNICIEN DE L INTERVENTION SOCIALE ET FAMILIALE 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants

Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants Éléments clés des échanges tenus dans le cadre de la Journée de réflexion sur l Initiative concertée pour le développement des jeunes enfants 12 novembre 2015 Les inspirations d ailleurs et la réflexion

Plus en détail

Papier de position du PBD Suisse Formation

Papier de position du PBD Suisse Formation Papier de position du PBD Suisse Formation Etat au 11.01.2014 Le papier de position du PBD Suisse sur la formation en bref : La convention des Nations Unies relative aux droits de l enfant affirme le droit

Plus en détail

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif École Supérieure du Professorat et de l Éducation Lille Nord de France GUIDE DES ÉTUDES Master 2 MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation Mention Encadrement Éducatif Année

Plus en détail

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17

Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Politique de la langue française 91.11.26.08 amendée 09.11.25.17 Introduction Le Cégep de Sherbrooke est un établissement d enseignement francophone dont la mission première est d œuvrer au développement

Plus en détail

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

programme des cours 1/2016

programme des cours 1/2016 programme des cours 1/2016 CONTENU INFORMATIONS GENERALES CONCERNANT LES COURS 4 COURS DE LANGUE FRANÇAISE 5 MIEUX LIRE ET ÉCRIRE 6 COURS DE CONVERSATION 7 COURS DE NETTOYAGE 8 COURS DE NATURALISATION

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PROGRAMME DE MENTORAT. 15 novembre 2006

DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PROGRAMME DE MENTORAT. 15 novembre 2006 DOSSIER DE PRESSE LANCEMENT DU PROGRAMME DE MENTORAT 15 novembre 2006 Sommaire 1. Les jeunes en rupture à Genève 2. Programme de mentorat de l'oseo Genève 2.1 Le programme de mentorat à Genève 2.2 Objectifs

Plus en détail

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES

LIGUE de L ENSEIGNEMENT CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES LIGUE de L ENSEIGNEMENT PROJET EDUCATIF CLASSES DE DECOUVERTE VOYAGES SCOLAIRES PARTIE I : ELEMENTS DU PROJET EDUCATIF GENERAL DE LA LIGUE DE L ENSEIGNEMENT 1/ Synthèse historique de la Ligue de l Enseignement

Plus en détail

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 MAI 2016 PROPOSITION DE RÉSOLUTION

PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 MAI 2016 PROPOSITION DE RÉSOLUTION 488 (2015-2016) N 1 488 (2015-2016) N 1 PARLEMENT WALLON SESSION 2015-2016 10 MAI 2016 PROPOSITION DE RÉSOLUTION visant à l élaboration d un cadre régional organisant la formation à la conduite, les examens

Plus en détail

Stratégie montréalaise 2014-2017

Stratégie montréalaise 2014-2017 Stratégie montréalaise 2014-2017 22 octobre 2014 Stratégie montréalaise Conditions d une stratégie gagnante : 1. Être conçue par et pour les citoyens Dialoguer avec les citoyens de façon continue Privilégier

Plus en détail

Formation professionnelle: réflexions de base

Formation professionnelle: réflexions de base Formation professionnelle: réflexions de base Édition 2015 PAGE 2 DOCUMENT DE POSITION La formation professionnelle est une clé essentielle du développement qualitatif de l accueil extrafamilial. En sa

Plus en détail

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018

ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 ASSOCIATION L ETAPE PROJET ASSOCIATIF 2013 2018 PREAMBULE Le projet associatif constitue avec les statuts, les fondements de toute association. Il est l expression collective des personnes qui décident

Plus en détail

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE :

Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : Le 31 janvier 2006 Programme de Réussite Éducative SOMMAIRE : 1 - Les étapes de la construction du programme à Aubervilliers. 2 - Les orientations générales du dispositif de Réussite Éducative. 3 - Les

Plus en détail

Synthèse programme PS / Enseignement

Synthèse programme PS / Enseignement Synthèse programme PS / Enseignement L école reste un des principaux leviers pour assurer le bien-être des citoyens. Elle doit permettre de développer des compétences qui permettront à chacun de s épanouir

Plus en détail

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin

Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Assises de l éducation prioritaire #educationprioritaire DSDEN de la Corrèze RRS Brive Ouest secteur collège Jean Moulin Document 8 : Concertations synthèse des ateliers 1. Perspectives pédagogiques et

Plus en détail

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3

Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 FONDS EUROPEEN DE DEVELOPPEMENT REPUBLIQUE ISLAMIQUE DE MAURITANIE Programme de l Union Européenne pour la Société Civile et la Culture/PESCC 10 ème FED Plan de formation des OSC de niveaux 2 et 3 DP1

Plus en détail

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN

Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN Programme opérationnel national du Fonds Social Européen pour l Emploi et l Inclusion en Métropole APPEL A PROJETS DU FONDS SOCIAL EUROPEEN AXE 4 du PON FSE ASSISTANCE TECHNIQUE Objectif spécifique 1 :

Plus en détail

Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes

Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes DDCP-YD/JP- SOUTH (2013) 3 Budapest, 28 octobre 2013 Séminaire de formation euro-arabe Coopération et action pour la participation démocratique des jeunes 29 novembre 6 décembre 2013 Centre européen de

Plus en détail

Etude d impact environnemental

Etude d impact environnemental Etude d impact environnemental Réunion du réseau : Janvier 2014 Problématique L Etude d Impact Environnemental (EIE) est un outil de référence depuis plusieurs années, reconnu internationalement et approuvé

Plus en détail

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté.

J aimerais, si vous le voulez bien, ouvrir cette conférence de la Présidence française en la plaçant sous le signe de la volonté. Conférence PFUE «Inclusion sociale : une approche européenne de la scolarisation des élèves handicapés» 29 octobre 2008 Ouverture par Jean-Louis Nembrini, DGESCO Madame la vice-présidente du Conseil général

Plus en détail

Modèle ÉCHANGE DE PLACES D APPRENTISSAGE 1. GROUPE CIBLE. Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale (apprentissage).

Modèle ÉCHANGE DE PLACES D APPRENTISSAGE 1. GROUPE CIBLE. Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale (apprentissage). Modèle ÉCHANGE DE PLACES D APPRENTISSAGE 1. GROUPE CIBLE Tout apprenti intéressé en formation professionnelle initiale (apprentissage). 2. CONCEPT DE BASE Deux apprentis issus de régions linguistiques

Plus en détail

Sécurité des patients Suisse

Sécurité des patients Suisse Elle est organisée par la fondation Sécurité des patients Suisse Semaine d action la sécurité des patients Dialogue avec les patientes et les patients Présentation De quoi s agit-il? 3 Public cible et

Plus en détail

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DU LIEN SOCIAL

LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DU LIEN SOCIAL LE NUMÉRIQUE AU SERVICE DU LIEN SOCIAL Atomes Crochus, QU EST-CE QUE C EST? L alchimie : un fablab, des jeunes, des personnes en situation de handicap est une expérimentation financée et soutenue par le

Plus en détail

GUIDE DES PROJETS DE MOBILITE INTERNATIONALE. Soutien aux séjours linguistiques, aux échanges scolaires

GUIDE DES PROJETS DE MOBILITE INTERNATIONALE. Soutien aux séjours linguistiques, aux échanges scolaires GUIDE DES PROJETS DE MOBILITE INTERNATIONALE Soutien aux séjours linguistiques, aux échanges scolaires Edition Avril 2015 Sommaire Introduction 1. Le rôle de la Ville de Roubaix 2. Comment créer un partenariat

Plus en détail

CIRCULAIRE N 2622 DU 16/02/2009

CIRCULAIRE N 2622 DU 16/02/2009 CIRCULAIRE N 2622 DU 16/02/2009 CIRCULAIRE Informative Administrative Projet OBJET COLLABORATIONS ENTRE CULTURE ET ENSEIGNEMENT APPEL A PROJETS DESTINATAIRE Direction Enseignement obligatoire tous niveaux

Plus en détail

Appel d offres relatif aux projets 2012 financés par le Canton de Vaud et l Office fédéral des migrations (ODM)

Appel d offres relatif aux projets 2012 financés par le Canton de Vaud et l Office fédéral des migrations (ODM) Bureau cantonal pour l intégration des étrangers et la prévention du racisme Service de la population Av. de Beaulieu 19 1014 Lausanne Lausanne, le 16 août 2011 Appel d offres relatif aux projets 2012

Plus en détail

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité

Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité Kit du bénévole d accompagnement à la scolarité réalisé pour la Maison du Combattant et des Associations du XIXème Avec le soutien de la Mairie du XIXème Par l Institut de Recherche et d Information sur

Plus en détail

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020

Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 l Europe se mobilise Fonds Asile Migration Intégration Fonds Sécurité Intérieure Programmes nationaux 2014-2020 L action de l Union européenne Une action commune... L Union européenne met en œuvre, depuis

Plus en détail

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs

Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs Sommaire Edito 2 Formation pour les bénévoles dirigeants associatifs - Les nouvelles procédures budgétaires pour les établissements et les services médico-sociaux tarifés 3 - La loi 1901, le projet associatif,

Plus en détail

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café!

Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 Perles des discussions au World Café! Cohabiter en milieu rural Journée nationale des projets du Programme «periurban» du 18 juin 2013 des discussions au World Café! Secrétariat CFM Quellenweg 6, 3003 Berne-Wabern Tel. +41 31 325 91 16 ekm@ekm.admin.ch

Plus en détail

Pour une politique d égalité

Pour une politique d égalité Pour une politique d égalité Le label diversité, un engagement dans la durée Qu est-ce que le Label diversité? Le label diversité est attribué au nom de l Etat pour quatre années, par Afnor certification,

Plus en détail