SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI"

Transcription

1 SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS EN ENTREPRISES : LES RESULTATS DU SUIVI A TROIS ANS DE LA COHORTE COSALI Elise CHIRON 1, Yves ROQUELAURE 1, Catherine HA 2, Annie TOURANCHET 3, Annette LECLERC 4, Marcel GOLDBERG 2, Ellen IMBERNON 2 1 Laboratoire d Ergonomie et d Epidémiologie en Santé au Travail Unité associée InVS, Médecine E, CHU 4 rue Larrey Angers Cedex ; France 2 Département Santé Travail, Institut de Veille Sanitaire, Saint-Maurice, France; 3 Inspection Médicale du Travail des Pays de la Loire, Nantes ; France 4 Inserm Unité 687, Saint-Maurice, France RESUME Entre 2002 et 2004, salariés âgés de 20 à 59 ans ont été inclus dans la phase transersale du réseau de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques (TMS) des Pays de la Loire. En 2006, il leur a été proposé un suivi prospectif au sein d une cohorte baptisée COSALI. L objectif de ce suivi est de décrire leur devenir médical et professionnel, une attention plus particulière étant portée aux salariés souffrant d un TMS de l épaule lors de la phase transversale. Les données seront recueillies entre 2007 et 2009 à l aide d un autoquestionnaire postal et d un examen clinique standardisé réalisé par le médecin du travail dans le cadre de la visite périodique du salarié. Les résultats préliminaires présentés ici portent uniquement sur les données des autoquestionnaires des salariés chez qui un TMS de l épaule avait été diagnostiqué et seront complétés par l analyse des examens cliniques réalisés par le médecin du travail. Ils montrent déjà l importance des répercussions des problèmes d épaule dans la population salariée et la nécessité de les prendre en compte dans les politiques de prévention en entreprises. CONTEXTE En France, tous les salariés bénéficient d une surveillance médicale périodique dans le cadre de la médecine du travail. Les médecins du travail sont salariés d un service de santé au travail et ont en charge plusieurs entreprises couvrant des secteurs d activités variés. Entre 2002 et 2004, l Institut de Veille Sanitaire (InVS) a mis en place un réseau de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques (TMS) dans la région des Pays de la Loire. Ce réseau est basé sur la participation volontaire de 83 médecins du travail de la région et un échantillon de salariés a été constitué par tirage au sort (2 162 hommes et femmes). Les données de cette phase transversale ont été recueillies d une part à l aide d un autoquestionnaire portant sur les symptômes musculo-squelettiques et les

2 conditions de travail du salarié, et d autre part lors d un examen clinique standardisé réalisé par le médecin du travail le jour de la visite médicale périodique, conformément aux critères du consensus européen Saltsa pour le diagnostic des TMS [4]. Cette phase transversale a permis de produire des connaissances inédites sur la prévalence des TMS, la fréquence et le niveau de l exposition à leurs facteurs de risque dans la population salariée. Au total, près de 13 % des salariés présentaient au moins un des six principaux TMS du membre supérieur (syndrome de la coiffe des rotateurs, épicondylite latérale, tendinites des fléchisseurs/extenseurs du poignet et des doigts, ténosynovite de De Quervain, syndrome du canal carpien et syndrome du tunnel cubital) le jour de l examen clinique. Le syndrome de la coiffe des rotateurs (SCR) était l affection la plus fréquente, avec 315 cas dont 41 bilatéraux diagnostiqués chez 274 salariés, soit une prévalence de 7,4 % de formes avérées unilatérales ou bilatérales (6,6 % chez les hommes, 8,5 % chez les femmes) [2]. Une plaquette présentant les principaux résultats de la phase transversale et les objectifs de suivi dans le cadre d une cohorte a été adressée aux salariés et médecins participants en juin 2006 [3]. OBJECTIFS Les objectifs du suivi prospectif des salariés ayant participé à la phase transversale du réseau sont de : - décrire le devenir médical et professionnel des salariés, qu ils aient ou non présenté un TMS lors de la phase transversale, et étudier plus particulièrement celui des salariés chez lesquels un TMS de l épaule avait été diagnostiqué - décrire l'évolution de la fréquence des principaux facteurs d'exposition professionnelle au risque de TMS selon le secteur d'activité et la profession - identifier les nouveaux cas de TMS METHODES Les salariés inclus entre 2002 et 2004 dans la phase transversale du réseau et acceptant de participer au suivi ont été regroupés au sein d'une cohorte baptisée COSALI pour COhorte des SAlariés LIgériens (les ligériens sont les habitants de la région des Pays de la Loire). Deux volets de suivi ont été distingués : - le volet épaule, qui vise les 274 salariés ayant présenté un TMS de l épaule lors de la phase transversale (syndrome de la coiffe des rotateurs avéré ou SCR), et auxquels un suivi plus complet a été proposé en le volet général, qui concerne les autres salariés 2

3 Le recueil des données a été effectué, comme lors de la phase transversale, à l aide d un autoquestionnaire et d un examen clinique effectué par le médecin du travail lors de la visite périodique du salarié. Autoquestionnaire En 2007, un autoquestionnaire a été envoyé au domicile de l ensemble des salariés de la cohorte. La première partie de l autoquestionnaire était commune aux salariés des deux volets et portait sur : - l évaluation des symptômes musculo-squelettiques (questionnaire de type Nordique) - la qualité de vie (échelle SF 36) - l évolution professionnelle depuis la phase transversale (arrêt d activité, aménagement des conditions de travail ) - les conditions de travail actuelles - les facteurs psychosociaux (questionnaire de Karasek) Une seconde partie de questionnaire destinée uniquement aux salariés du volet «épaule» portait sur : - la prise en charge médico-chirurgicale des problèmes d épaule - l évaluation de l incapacité fonctionnelle des membres supérieurs, sur une échelle de 0, aucune gêne fonctionnelle, à 100, gêne maximale (questionnaire DASH) [1] Examen clinique Entre 2007 et 2009, tous les salariés de la cohorte, à l exception de ceux n exerçant plus d activité professionnelle, seront revus par leur médecin du travail dans le cadre d un nouvel examen clinique standardisé. En 2007, seuls les salariés du volet épaule se sont vus proposer cet examen. La réalisation de ces examens sera étendue à l ensemble des salariés de la cohorte en 2008/2009. L examen clinique est identique à celui de la phase transversale du réseau et porte sur les six principaux TMS des membres supérieurs. RESULTATS Taux de retour En février 2007, un autoquestionnaire a été envoyé à salariés (l envoi n a pas été possible pour 7 % des salariés en raison d une adresse erronée ou non recueillie à l inclusion). Au 17 décembre 2007, après deux relances postales, le taux de réponse atteignait 65 % (n=2 256). Il était significativement plus élevé chez les salariés du volet épaule (74 %) que chez les salariés du volet général (65 %). Au 12 décembre 2007, 90 examens cliniques avaient été réalisés auprès des salariés du volet épaule (33 %). 3

4 Caractéristiques des groupes lors de la phase transversale La proportion de femmes était significativement plus importante dans le volet épaule (48 %) que dans le volet général (41 %) (p<0,05). Les salariés du volet épaule étaient également plus âgés en moyenne à l inclusion que ceux du volet général [40 ans (ET=9) vs 34 ans (ET=10)] (p<0,0001). La répartition par profession était différente selon les deux groupes, la proportion d ouvriers étant plus importante dans le volet épaule (53 % vs 42 % ; p<0,05). Premiers résultats du suivi prospectif chez les salariés du volet épaule Au 17 décembre 2007, 196 salariés du volet épaule avaient retourné leur questionnaire. L âge moyen était de 45,5 ans (ET=7,5) et 58 % des salariés avaient 50 ans ou plus en Ils étaient 78 % à déclarer avoir ressenti des douleurs musculo-squelettiques à l épaule au cours des 12 derniers mois. La durée des symptômes était de plus de 30 jours pour 23 % des salariés concernés, et permanente pour 34 %. Les principales autres localisations des douleurs au cours des 12 derniers mois concernaient le bas du dos (63 %), la nuque (59 %) et la région main/poignet (48 %). Les douleurs à l épaule au cours des 7 derniers jours concernaient 53 % des salariés. Pour 83 % des salariés, l ancienneté des problèmes d épaule était inférieure ou égale à 5 ans. Les symptômes sont apparus progressivement pour les 3/4 des salariés. Plus d un tiers d entre eux avaient une atteinte bilatérale. Depuis la phase transversale, 65 % des salariés n ont pas connu une évolution favorable de leurs symptômes (symptômes restés identiques ou aggravés). Au cours des 12 derniers mois, ils étaient 46 % à avoir consulté un médecin généraliste ou spécialiste pour leur problème d épaule, 30 % à avoir eu recours à un kinésithérapeute, et 69 % à avoir bénéficié d au moins un traitement : antalgiques, anti-inflammatoires, kinésithérapie, infiltrations, chirurgie ou autres traitements (ostéopathie, homéopathie ). En 2007, 20 % des salariés inclus n étaient plus en activité professionnelle : retraite (58 %), chômage (18 %), arrêt maladie (10 %), invalidité (7 %), autres raisons (7 %). Parmi les salariés toujours en activité en 2007, 11 % ont eu au moins un arrêt de travail en lien avec leurs douleurs de l épaule au cours des 12 derniers mois, d une durée moyenne de 34 jours (ET=25). Ils étaient 10 % à avoir bénéficié d un aménagement de leurs conditions de travail en raison de leur problème d épaule, avec une proportion plus importante chez les femmes que chez les hommes (15 % vs 5 %). 4

5 Depuis leur inclusion dans la phase transversale, 6 % des salariés ont effectué une déclaration de maladie professionnelle pour l épaule et 7 % ont été reconnus travailleur handicapé. Le score moyen d incapacité fonctionnelle était plus élevé chez les femmes (24,9 ; ET=16,9) que chez les hommes (18,1 ; ET=16,7). Il augmentait avec l âge, et était significativement plus élevé chez les inactifs (retraités exclus) (36,3 ; ET=22,6) que chez les actifs (19,7 ; ET=16,2). % 50,0 40,0 30,0 Hommes Femmes 20,0 10,0 0, Score DASH Figure. Répartition du score DASH chez les salariés ayant présenté un SCR lors de l inclusion DISCUSSION ET PERSPECTIVES Ces résultats préliminaires suggèrent déjà une importante répercussion des problèmes d épaule dans la population salariée et la nécessité de les prendre en compte dans les politiques de prévention en entreprises. Ils seront enrichis prochainement par les données des examens cliniques réalisés en 2007 par le médecin du travail. L analyse des autoquestionnaires de l ensemble de la cohorte va se poursuivre en 2008 et permettra de disposer rapidement de résultats détaillés sur le devenir des salariés en 2007 en fonction des variables recueillies lors de la phase transversale (sexe, âge, catégorie socioprofessionnelle, expositions biomécaniques, psychosociales, et organisationnelles au travail). D autre part, les caractéristiques des nonrépondants et des perdus de vue lors de la phase transversale seront comparées à celles des répondants. Le recueil des données par examen clinique auprès de l ensemble de la cohorte commencera au début de l année Pour des raisons de faisabilité, il ne sera pas possible de réexaminer les retraités. Nous serons

6 ainsi en mesure de fournir des données sur l incidence des TMS au sein de cette cohorte en Cette étude montre aussi la difficulté de suivi d une cohorte de salariés en entreprises, liée à la fréquence des changements à la fois des médecins du travail et des salariés. La sollicitation des médecins du travail et des services de santé au travail se poursuit afin de minimiser le nombre de perdus de vue. La cohorte COSALI permettra ainsi de disposer de données longitudinales inédites sur les TMS. REFERENCES [1] Dubert T, Voche P, Dumontier C, Dinh A. Le questionnaire DASH: Adaptation française d un outil d évaluation international. Chir Main 2001 ; 20(4) : [2] Roquelaure Y, Ha C, Leclerc A, Touranchet A, Sauteron M, Imbernon E, Goldberg M et 80 médecins du travail de la région des Pays de la Loire. Surveillance des principaux troubles musculo-squelettiques et de l exposition au risque dans les entreprises en 2002 et BEH ; [3] Roquelaure Y, Ha C, Touranchet A, Imbernon E, Goldberg M, Leclerc A, Sauteron M, Mariot C, Chiron E, Humeau C et 83 médecins du travail des Pays de la Loire. Réseau pilote de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les entreprises des Pays de la Loire. Angers ; plaquette juin Disponible à l adresse suivante : [4] Sluiter JK, Rest KM, Frings-Dresen MHW. Criteria document for evaluation of the work-relatedness of upper extremity musculoskeletal disorders. Scand J Work Environ Health 2001; 27 suppl 1:

INTRODUCTION MÉTHODES

INTRODUCTION MÉTHODES ESTIMATION DE LA PREVALENCE ET DE L'INCIDENCE DU SYNDROME DU CANAL CARPIEN ET DU POIDS DE L'ACTIVITE PROFESSIONNELLE DANS SA SURVENUE - RÉSULTATS DU RESEAU PILOTE DE SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS

Plus en détail

Les enjeux de la surveillance des TMS en Algérie

Les enjeux de la surveillance des TMS en Algérie Les enjeux de la surveillance des TMS en Algérie O.Ghomari, B.Beghdadli et A.B Kandouci Laboratoire de recherche en environnement et santé Université Djilali Liabes - Sidi Bel Abbès Algérie 22000 o.ghomari@gmail.com

Plus en détail

Y Roquelaure 1,2, C Ha 2, A Touranchet 3, JY Dubré 3, E Imbernon 2, M Sauteron 1, A Leclerc 4, M Goldberg 2,4 et 68 médecins du travail

Y Roquelaure 1,2, C Ha 2, A Touranchet 3, JY Dubré 3, E Imbernon 2, M Sauteron 1, A Leclerc 4, M Goldberg 2,4 et 68 médecins du travail Exposition au stress psychosocial en milieu de travail: résultats de la surveillance épidémiologique dans les Pays de la Loire en 2002 Y Roquelaure 1,2, C Ha 2, A Touranchet 3, JY Dubré 3, E Imbernon 2,

Plus en détail

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône

Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Santé travail Maladies chroniques et traumatismes Surveillance des troubles musculo-squelettiques dans les Bouches-du-Rhône Étude du syndrome du canal carpien opéré 2008-2009 Septembre 2011 F. Sillam 1,

Plus en détail

Etude prospective des TMS : déterminants professionnels et facteurs pronostiques des TMS des membres supérieurs

Etude prospective des TMS : déterminants professionnels et facteurs pronostiques des TMS des membres supérieurs Etude prospective des TMS : déterminants professionnels et facteurs pronostiques des TMS des membres supérieurs Roquelaure Yves, PU-PH, Laboratoire d ergonomie et d épidémiologie en santé au travail, Université

Plus en détail

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action

Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Démarche de prévention des TMS et outils pour l action Ce document a pour objet de présenter de manière synthétique la démarche de prévention des TMS du membre supérieur avec des outils opérationnels permettant

Plus en détail

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien

La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien La main au travail : exemple du syndrome du canal carpien 27 Mars 2015 Dr Emilie Chazelle, coordonnateur du programme TMS Institut de veille sanitaire Journées d étude de la Société de Réadaptation du

Plus en détail

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS: UNE EXPERIENCE PILOTE DANS LES PAYS DE LA LOIRE

SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS: UNE EXPERIENCE PILOTE DANS LES PAYS DE LA LOIRE SURVEILLANCE EPIDEMIOLOGIQUE DES TMS: UNE EXPERIENCE PILOTE DANS LES PAYS DE LA LOIRE Yves Roquelaure 1, A Chotard 2, J Guillimin 3, JC Harrigan 4, F Leroux 5, A. Mazoyer 6, C Ha 7, S Cren 8, A Touranchet

Plus en détail

Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle

Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle Syndrome du canal carpien : notion de risque attribuable à l'activité professionnelle Yves Roquelaure 1, Catherine Ha 2, Natacha Fouquet 1,2 1 Laboratoire d ergonomie et de santé au travail, Unité associée

Plus en détail

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement

Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement TITRE DU CONSORTIUM : Cohorte Observatoire Musculosquelettique (COMETT) Pénibilité et Vieillissement RESPONSABLES : Alexis Descatha, UMS 011, Villejuif ; Yves Roquelaure, LEEST, Angers ; Bradley Evanoff,

Plus en détail

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER

Douleurs. et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculo-Squelettiques du membre supérieur liés au travail, parlez-en INFORMER Douleurs et Troubles Musculodu membre supérieur Qu est ce que les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)?

Plus en détail

Gilles Barette. Épaule et TMS! Approche multidisciplinaire!

Gilles Barette. Épaule et TMS! Approche multidisciplinaire! Gilles Barette Épaule et TMS! Approche multidisciplinaire! Le point sur les TMS du membre supérieur! 58% des femmes et 53% des hommes déclarent avoir souffert de douleurs dans les membres supérieurs au

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Symptômes et atteintes qui touchent principalement ces structures : nerfs muscles tendons ligaments articulations vaisseaux sanguins Cela peut se produire

Plus en détail

Des indicateurs en santé travail Les troubles musculo-squelettiques du membre supérieur en France

Des indicateurs en santé travail Les troubles musculo-squelettiques du membre supérieur en France Santé travail Des indicateurs en santé travail Les troubles musculo-squelettiques du membre supérieur en France Sommaire Abréviations 2 Présentation 4 1. Introduction 5 1.1 Les troubles musculo-squelettiques

Plus en détail

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44

Date de la dernière année disponible au moment du traitement des données 44 ORST Charentes - Baromètre régional Santé au travail 14. Synthèse Cette analyse, à visée descriptive, met en évidence la diversité dans le recueil comme dans l exploitation des données des accidents du

Plus en détail

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)?

Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Qu est-ce qu un trouble musculosquelettique (TMS)? Ensemble de symptômes et d atteintes qui touchent principalement : nerfs ligaments tendons vaisseaux sanguins articulations disques intervertébraux muscles

Plus en détail

Protocole d examen clinique pour le repérage des troubles musculosquelettiques du membre supérieur

Protocole d examen clinique pour le repérage des troubles musculosquelettiques du membre supérieur Protocole d examen clinique pour le repérage des troubles musculosquelettiques du membre supérieur Adaptation française du consensus européen SALTSA L Institut national de recherche et de sécurité (INRS)

Plus en détail

des troubles musculo-squelettiques

des troubles musculo-squelettiques Mai 2005 Yves Roquelaure, Catherine Ha, Marine Sauteron Réseau expérimental de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les Pays de la Loire Surveillance en entreprises en 2002

Plus en détail

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France

Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Troubles Musculo-Squelettiques et Rachialgies chez les Masseurs- Kinésithérapeutes en France Enquête nationale auprès de 1344 cas M. GONZALEZ*, A. FARRUGIA*, F. HEBTING**, N. BROESSEL*, A. CANTINEAU* *

Plus en détail

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008

LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES. Le 2 décembre 2008 LES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES Le 2 décembre 2008 DEROULEMENT DE LA RENCONTRE 1ère partie : les localisations des TMS, les facteurs d'apparition, la prise en charge thérapeutique 2ème partie : les chiffres

Plus en détail

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE

Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France. Programme SAMOTRACE Santé mentale et travail : un exemple de réseau r de surveillance épidémiologique en France Dr Christine Cohidon Département Santé-Travail Institut de veille sanitaire UMRESTTE (Lyon) 1 Programme SAMOTRACE

Plus en détail

COhorte SAlariés LIgériens «COSALI»

COhorte SAlariés LIgériens «COSALI» COhorte SAlariés LIgériens «COSALI» Surveillance épidémiologique et recherche Yves Roquelaure 1, Julie Bodin 1, Véronique Tassy 2, Alexis D Escatha 3, Goldberg Marcel 3, Natacha Fouquet 1,4 1. Laboratoire

Plus en détail

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale

Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale Tension au travail selon le modèle de Karasek et recours aux soins de santé mentale A. Atramont, F. Gilbert, P. Lapie-Legouis, M-N. Vercambre Fondation MGEN pour la Santé Publique, Paris MUTUELLE SANTÉ.

Plus en détail

Réseau expérimental de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les Pays de la Loire

Réseau expérimental de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les Pays de la Loire Santé Travail Réseau expérimental de surveillance épidémiologique des troubles musculo-squelettiques dans les Pays de la Loire Protocole de la surveillance dans les entreprises (2002-2004) irection régionale

Plus en détail

Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques)

Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques) Genre et reconnaissance des maladies professionnelles en Suisse: le cas des TMS (troubles musculo-squelettiques) Isabelle Probst doctorante, université de Lausanne chargée de recherches, Haute école du

Plus en détail

Étude des déterminants professionnels de la santé des personnels d éducation et de recherche. Appel à projets de la cohorte Constances

Étude des déterminants professionnels de la santé des personnels d éducation et de recherche. Appel à projets de la cohorte Constances Étude des déterminants professionnels de la santé des personnels d éducation et de recherche Appel à projets de la cohorte Constances Fondation MGEN pour la Santé Publique La MGEN a crééen 2002 une Fondation

Plus en détail

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma

En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma En quoi le syndrome du canal carpien constitue-t-il un message d alerte? Quels sont les signes à prendre en compte? Quels sont les impacts sur ma santé? Qu est-ce que je peux faire? «Ma main est engourdie,

Plus en détail

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU

Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU Prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) VILLE DE LANDERNEAU SOMMAIRE 1/ Pourquoi cette démarche? 2/ Les TMS 3/ Les caractéristiques de la démarche 4/ Méthodologie :. Principes pris en compte.

Plus en détail

Projet SENTASM. Étude pilote en Midi-Pyrénées et Aquitaine. Questionnaires. Dr Yuriko Iwatsubo, Mme Dorothée Provost

Projet SENTASM. Étude pilote en Midi-Pyrénées et Aquitaine. Questionnaires. Dr Yuriko Iwatsubo, Mme Dorothée Provost Projet SENTASM Étude pilote en Midi-Pyrénées et Aquitaine Questionnaires MINISTERE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L EMPLOI MINISTERE DU TRAVAIL DES RELATIONS SOCIALES ET DE LA SOLIDARITE Dr Yuriko Iwatsubo,

Plus en détail

Chatelot Juliette, Geoffroy Béatrice, Santin Gaëlle, Bénézet Laetitia, Delézire Pauline, Institut de veille sanitaire

Chatelot Juliette, Geoffroy Béatrice, Santin Gaëlle, Bénézet Laetitia, Delézire Pauline, Institut de veille sanitaire Evaluer et suivre la santé au travail les cohortes Coset-MSA et Coset-RSI Chatelot Juliette, Geoffroy Béatrice, Santin Gaëlle, Bénézet Laetitia, Delézire Pauline, Institut de veille sanitaire Présentation

Plus en détail

DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ET APPORTS DE L ENQUETE NATIONALE 2012-2013

DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ET APPORTS DE L ENQUETE NATIONALE 2012-2013 DONNEES EPIDEMIOLOGIQUES ET APPORTS DE L ENQUETE NATIONALE 2012-2013 P. FRIMAT PU/PH CHRU Université Lille 2, GERDA Laure-Hélène CHAMBON-AMIOT (CHRU Lille) INTRODUCTION : UN PROBLÈME HISTORIQUE Lille,

Plus en détail

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention

Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Programme «maladie» - Partie II «Objectifs / Résultats» Objectif n 2 : développer la prévention Indicateur n 2-3 : Indicateurs sur le dépistage du cancer 1 er sous-indicateur : taux de participation au

Plus en détail

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003

Précarit santé mentale (Ces-d) en France à partir de 2002-2003 Précarit carité de l emploi l et santé mentale (Ces-d) en France à partir de l Enquête Décennale D Santé 2002-2003 2003 Gaëlle Santin,, Christine Cohidon Département Santé Travail - InVS Indicateurs de

Plus en détail

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme

[Sondage France Lyme] Votre vécu de la maladie de Lyme [Sondage ] Votre vécu de la maladie de Lyme Bonjour, Ce sondage a été créé par l'association. Nous souhaitons analyser la situation des malades en France à large échelle. Votre réponse nous sera très utile.

Plus en détail

Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance. Etienne Debauche

Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance. Etienne Debauche Les systèmes d information de la DREES sur le handicap et la dépendance Etienne Debauche Les objectifs de la Drees Suivi régulier des politiques publiques suivi des prestations existantes et de leurs bénéficiaires

Plus en détail

TMS des agents de l Etat en abattoir de boucherie. Amandine Gautier 13 juin 2012

TMS des agents de l Etat en abattoir de boucherie. Amandine Gautier 13 juin 2012 TMS des agents de l Etat en abattoir de boucherie Amandine Gautier 13 juin 2012 1. Commande Les TMS première cause de MP dans le secteur abattage CHSM enquête par questionnaire sur les TMS des agents de

Plus en détail

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES

LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES LOMBALGIES CHRONIQUES & MALADIES PROFESSIONNELLES CODE DE LA SÉCURITÉ SOCIALE : «Toute personne salariée ou travaillant à quelque titre ou en quelque lieu que ce soit, pour un ou plusieurs employeurs ou

Plus en détail

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges

Masters OBSER VATOIRE. Sciences / Technologies / Santé OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. Université de Limoges Université de Limoges Masters Sciences / Technologies / Santé L'insertion professionnelle des diplômés DE Masters à l'université de Limoges Résultats par mention et par spécialité (promotion 2005-2006)

Plus en détail

Pistes pour une évaluation économique des politiques de prévention en santé au travail

Pistes pour une évaluation économique des politiques de prévention en santé au travail Pistes pour une évaluation économique des politiques de prévention en santé au travail Hélène Sultan-Taïeb Laboratoire d Economie et Gestion (UMR CNRS 5118) Université de Bourgogne Travaux menés en collaboration

Plus en détail

Le nouveau tableau 57 des maladies professionnelles: affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (paragraphe A)

Le nouveau tableau 57 des maladies professionnelles: affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (paragraphe A) Le nouveau tableau 57 des maladies professionnelles: affections périarticulaires provoquées par certains gestes et postures de travail (paragraphe A) Alexis Descatha 1 Yves Roquelaure 2 1. UVSQ, U1018

Plus en détail

Mise en place d un essai thérapeutique

Mise en place d un essai thérapeutique C Mémoire Mise en place d un essai thérapeutique Analyse et mise en place d un protocole Montpellier le 17 Mars 2010 Renaud DAVID Mathilde LAYE Sommaire Présentation du protocole Mise en place Déroulement

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

Prévention des Risques Professionnels

Prévention des Risques Professionnels Prévention des Risques Professionnels Risques PsychoSociaux (RPS) - Troubles Musculo Squelettiques (TMS) Amélie DARCY Pôle Psychologie du Travail Sylviane POTIER Manager de la Prévention des risques professionnels

Plus en détail

Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif. La démarche ergonomique, qu est-ce que c est?

Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif. La démarche ergonomique, qu est-ce que c est? Etude de la qualité de vie au travail dans le secteur associatif La démarche ergonomique, qu est-ce que c est? Objectif de cette présentation : Présenter une démarche ergonomique illustrée par des exemples

Plus en détail

Santé au travail. Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études

Santé au travail. Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études O bservatoire R é g ional de la S anté de M idi-py rénées Santé au travail Soutien méthodologique à la définition, à la mise en place et à l analyse d études Afin de conduire des actions de santé au travail

Plus en détail

ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011. Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques

ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011. Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques ENQUÊTE CARREFOUR SANTÉ SOCIAL 2011 Étude des risques psychosociaux, de l épuisement professionnel et des troubles musculo-squelettiques Carrefour Santé Social - 30 janvier 2012 INTRODUCTION Rose SAILLARD,

Plus en détail

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS:

CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: CONTRAINTES PSYCHOLOGIQUES ET ORGANISATIONNELLES AU TRAVAIL ET SANTE CHEZ LE PERSONNEL SOIGNANT DES CENTRES HOSPITALIERS: Infirmier(e)s et aides soignant(e)s ETUDE ORSOSA État de santé, conditions de travail

Plus en détail

PRÉVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) DANS L AGROALIMENTAIRE

PRÉVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) DANS L AGROALIMENTAIRE PRÉVENTION DES TROUBLES MUSCULOSQUELETTIQUES (TMS) «DANS L AGROALIMENTAIRE Professionnels de l agroalimentaire, les TMS représentent 98 % des maladies professionnelles de votre secteur. Ne restez pas seuls

Plus en détail

28 avril 2009 au 28 avril 2010

28 avril 2009 au 28 avril 2010 Journée e Mondiale pour la Santé et la SécuritS curité au Travail 28 avril 2009 au 28 avril 2010 RECHERCE ACTION en Pays de Charleroi Evaluation des troubles musculo-squelettiques squelettiques Des travailleurs

Plus en détail

dmt «TMS du membre supérieur, le geste a la parole»

dmt «TMS du membre supérieur, le geste a la parole» dmt TD n o t e s d e c o n g r è s 165 «TMS du membre supérieur, le geste a la parole» 16 e Journée de l Institut interuniversitaire de médecine du travail Paris Ile-de-France Paris, 18 mars 2009 L Institut

Plus en détail

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche

Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche Données épidémiologiques sur les cancers du sein et colo-rectaux dans la Manche 17 ème Journée Médicale de l ARKM Cherbourg, le 29 Novembre 2014 L incidence de principaux cancers chez les femmes et chez

Plus en détail

Les facteurs de risques psychosociaux au travail

Les facteurs de risques psychosociaux au travail Les facteurs de risques psychosociaux au travail Une approche quantitative par l enquête SUMER: Analyse par genre Présentation par J.BUE DARES au Groupe Réseau Genre Mixité Egalité du Réseau ANACT Décembre

Plus en détail

L ostéopathie,au,chevet,du,salarié,

L ostéopathie,au,chevet,du,salarié, L ostéopathieauchevetdusalarié PrésentationJeudi13Février2014 AlexandreDNSLetKevinMAZLNOURY:http://cabinetosteopathieherblay P.1 Qu est'ce)que)l ostéopathie?l ostéopathieestdéfiniecommeunethérapiemanuelle

Plus en détail

PROTOCOLE D ETUDE ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE CONGRES BTP LIMOGES 2015 1

PROTOCOLE D ETUDE ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE CONGRES BTP LIMOGES 2015 1 ENQUETE TMS, APPROVISIONNEMENTS ET EVACUATION DES DECHETS DE CHANTIER DANS LE BATIMENT PROTOCOLE D ETUDE 1 Décembre 2014 www.limogesbtp2015.fr 1 Limoges, le 3 Juin 2014 Madame, Monsieur, Chère consœur,

Plus en détail

Développement de systèmes de surveillance en entreprise à l Institut de Veille Sanitaire

Développement de systèmes de surveillance en entreprise à l Institut de Veille Sanitaire Développement de systèmes de surveillance en entreprise à l Institut de Veille Sanitaire JL Marchand E Imbernon M Goldberg (Département Santé Travail) Présentation / rappels Département Santé Travail de

Plus en détail

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique

Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Les enquêtes par quotas comme outil de surveillance Comparaison avec une enquête aléatoire transversale pour la mesure de la prévalence tabagique Romain Guignard, Jean-Louis Wilquin, Jean-Baptiste Richard,

Plus en détail

Baromètre de la protection sociale Vague 3

Baromètre de la protection sociale Vague 3 pour Baromètre de la protection sociale Vague 3-2 ème conférence nationale de la protection sociale - Contacts : Frédéric Dabi Directeur Général Adjoint de l Ifop 10 avril 2013 Note méthodologique Etude

Plus en détail

(Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant)

(Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant) CONSULTATION D EVALUATION ET DE TRAITEMENT DE LA DOULEUR AUTO-QUESTIONNAIRE (vaut courrier du médecin traitant) (Le questionnaire est à remplir OBLIGATOIREMENT et COMPLETEMENT avec votre médecin traitant)

Plus en détail

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE

EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE EPIDEMIOLOGIE DES PATHOLOGIES BUCCO- DENTAIRES DES ENFANTS DE 6 ANS ET DE 12 ANS EN CORSE Dans le cadre d un programme d observation du vivant en Corse (Bioscope Corse-Méditerranée), l INSERM a mené, en

Plus en détail

Actualités sur l amiante et les fibres minérales artificielles

Actualités sur l amiante et les fibres minérales artificielles Actualités sur l amiante et les fibres minérales artificielles P Brochard Laboratoire Santé Travail Environnement Université Victor Segalen Bordeaux 2 1 Amiante Reconnaissance du danger : classement par

Plus en détail

Premières étapes d une étude en gériatrie : à la recherche de solutions différentes

Premières étapes d une étude en gériatrie : à la recherche de solutions différentes Premières étapes d une étude en gériatrie : à la recherche de solutions différentes Dr Negar Sedghi, Dr S. Kleinlogel, Mlle S. Chevalley, Dr K. Fonmartin Pr M. Gonzalez Service de Pathologie Professionnelle

Plus en détail

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS

Objectifs et Modalités. Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs et Modalités Présentation : Dr M. Hours, INRETS Objectifs du projet Identifier les facteurs pronostiques de handicap et/ou de mauvaise réinsertion des victimes d accidents de la circulation Sous-

Plus en détail

Effets de l amiante surveillance & recherche : données en Aquitaine

Effets de l amiante surveillance & recherche : données en Aquitaine Effets de l amiante surveillance & recherche : données en Aquitaine Institut de veille sanitaire, Département santé travail, Saint-Maurice ; Université de Bordeaux, Isped, Bordeaux Equipe associée en SAnté

Plus en détail

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques

Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques Les soins des douleurs chroniques dans les TMS Les échecs thérapeutiques France MARCHAND Nagi MIMASSI Psychologue clinicienne stagiaire doctorante Praticien hospitalier Consultation des douleurs chroniques

Plus en détail

Les intervenants à domicile

Les intervenants à domicile Centre de gestion de la Fonction Publique Territoriale du Nord www.cdg59.fr Les intervenants à domicile Guy DECLOQUEMENT Direction des affaires financières, de la prévention et de la santé 14 rue Jeanne

Plus en détail

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse

L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse L emploi à temps partiel et les parcours professionnels des salariés dans la branche de la pharmacie d officine Synthèse Observatoire des métiers des Professions Libérales 52-56 rue Kléber - 92309 LEVALLOIS-PERRET

Plus en détail

Evaluer «votre» démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)...

Evaluer «votre» démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)... ... En se basant sur les 6 critères de réussite Evaluer «votre» démarche de prévention des Troubles Musculo-Squelettiques (TMS)... L engagement de la direction. La mise en œuvre d un projet avec une démarche

Plus en détail

L ostéopathie au service des professionnels

L ostéopathie au service des professionnels L ostéopathie au service des professionnels Parce que la performance de votre entreprise passe avant tout par la santé de vos collaborateurs info@proosteo.fr Les Troubles Musculo-Squelettiques Les TMS

Plus en détail

SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE L YME. Région Limousin. Bulletin d'information n 1 Période de surveillance du 1 er avril au 30 septembre 2004

SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE L YME. Région Limousin. Bulletin d'information n 1 Période de surveillance du 1 er avril au 30 septembre 2004 SURVEILLANCE DE LA MALADIE DE L YME Région Limousin Bulletin d'information n Période de surveillance du er avril au 30 septembre 004 avril à septembre 004 L'équipe de la Cire Centre-Ouest vous remercie

Plus en détail

TMS les données belges relatives à la lombalgie

TMS les données belges relatives à la lombalgie TMS les données belges relatives à la lombalgie Pr Philippe Mairiaux Université de Liège «Comment prévenir les TMS?», Bruxelles, 22 octobre 2007 Epidémiologie de la lombalgie en population générale (Inserm

Plus en détail

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle

Démarche d évaluation médicale et histoire professionnelle révention Comment évaluer les troubles musculosquelettiques (TMS) reliés au travail? L histoire professionnelle est le meilleur outil pour dépister les TMS et les prévenir Ce questionnaire de dépistage

Plus en détail

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE

DEVELOPPEMENT D'UNE ECHELLE D'EVALUATION DU RISQUE DE CONSTIPATION DES PATIENTS HOSPITALISES DESTINEE A LA PRATIQUE INFIRMIERE Valérie Berger Inf, Ph.D, Cadre Supérieur de santé CHU de Bordeaux Renée Lacomère Cadre supérieur diététicienne ARC CHU de Bordeaux Christine Germain Statisticienne USMR, pole santé publique, CHU de Bordeaux

Plus en détail

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence

BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE. Et Hygiène? Dr JC Perréand-Centre Hospitalier Valence BURN OUT DES PROFESSIONNELS DE SANTE Et Hygiène? De quoi parle-t-on? Burn.Out. ou syndrome d épuisement professionnel : «maladie caractérisée par un ensemble de signes, de symptômes et de modifications

Plus en détail

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences?

Burn out des professionnels de santé. Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Burn out des professionnels de santé Quels facteurs? Comment le mesurer? Quelles conséquences? Docteur Jean-Claude PERREAND Centre Hospitalier de Valence De quoi parle t-on? Burn out, ou syndrome d épuisement

Plus en détail

SALTSA. Dr Marie Dominique BRESSAND-MATRAY AHI 33 BORDEAUX FRANCE

SALTSA. Dr Marie Dominique BRESSAND-MATRAY AHI 33 BORDEAUX FRANCE SALTSA Dr Marie Dominique BRESSAND-MATRAY AHI 33 BORDEAUX FRANCE VITTORIA 14 JUIN 2013 1 2 PROBLEMATIQUE En toute logique, pour une prévention efficace, il est impossible d étudier en amont toutes les

Plus en détail

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire

Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Risques liés à l'activité physique au travail Hyper sollicitation articulaire Mireille Loizeau Cours DIUST Paris Descartes-20 janvier 2015 1 Définition et facteurs de risque 2 Définition Contraintes bio-mécaniques,

Plus en détail

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3»

De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Dossier de Presse 12 Novembre 2008 De nouvelles pistes pour la prévention de la maladie d Alzheimer «Eude MAPT3» Contact : Professeur Bruno Vellas Responsable du Pôle Gériatie du CHU de Toulouse et du

Plus en détail

Annie FOURRIER-REGLAT

Annie FOURRIER-REGLAT Annie FOURRIER-REGLAT Mesure de l exposition en pharmaco-épidémiologie : comparaison des données issues des bases de remboursement de l Assurance Maladie et des données déclaratives. Etat d avancement

Plus en détail

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges

Licences OBSER VATOIRE. Droit / Économie / Gestion OBSERVATOIRE CARREFOUR DES ÉTUDIANTS. à l'université de Limoges Université de Limoges Licences Droit / Économie / Gestion LA SITUATION des diplômés NON RÉINSCRITS à l'université de Limoges Résultats par mention (promotion 2005-2006) Retrouvez les publications de l

Plus en détail

L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir

L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir AC 66 Base de données EFICATT de l'inrs Bilan de l'enquête de lectorat 2013 AUTEUR : M.C. Bayeux-Dunglas, département Études et assistance médicales, INRS L INRS a créé un «Guide de conduites à tenir après

Plus en détail

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT

& BONNES POSTURES TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES. Le guide. Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 1 28/07/2011 08:28:01 & BONNES S TMS TROUBLES MUSCULO-SQUELETTIQUES Le guide Guide offert par la MNT A5-MNTrefonte.indd 2 28/07/2011 08:28:02 SOULEVER UN OBJET LOURD OU UNE PERSONNE

Plus en détail

L outil SALTSA dans un service interentreprises de santé au travail : un exemple d utilisation

L outil SALTSA dans un service interentreprises de santé au travail : un exemple d utilisation L outil SALTSA dans un service interentreprises de santé au travail : un exemple d utilisation D. Leclerc, J.P. Brion AST Lor N 1, rue Marie Anne de Bovet 57 000 METZ, France Communication au 3 ème Congrès

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail

Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Maîtriser le risque de TMS du membre supérieur lies au travail Dr Michel APTEL Laboratoire de Biomécanique et d'ergonomie Centre de recherche de l'inrs Les Troubles Musculo-Squelettiques (TMS) liés au

Plus en détail

Connaissances du personnel en radioprotection Etude multicentrique dans les blocs opératoires sur le grand Tunis

Connaissances du personnel en radioprotection Etude multicentrique dans les blocs opératoires sur le grand Tunis Connaissances du personnel en radioprotection Etude multicentrique dans les blocs opératoires sur le grand Tunis H.Kamoun, D.Abbes, A.Hammou Centre National de Radioprotection, Tunis, Tunisie. INTRODUCTION

Plus en détail

Avec 40 537 reconnaissances. dmt. Salariés opérés du canal carpien : suivi professionnel pendant 3 ans. Matériel et méthode

Avec 40 537 reconnaissances. dmt. Salariés opérés du canal carpien : suivi professionnel pendant 3 ans. Matériel et méthode dmt é t u d e s e t e n q u ê t e s TF 185 Salariés opérés du canal carpien : suivi professionnel pendant 3 ans Le syndrome du canal carpien est une affection très fréquente qui atteint des salariés de

Plus en détail

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX

Étude CASIM. DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie DEAUVILLE. Dr Blandine DEVAUX DRTEFP Inspection médicale du travail de Haute-Normandie Dr Blandine DEVAUX Étude CASIM 29 èmes journées nationales de santé au travail du BTP DEAUVILLE Contexte 1. Vieillissement de la population salariée

Plus en détail

Le risque TMS chez les intervenants à domicile

Le risque TMS chez les intervenants à domicile Le risque TMS chez les intervenants à domicile Quelques chiffres accident est dû aux manutentions manuelles Quelques chiffres + de 85% des maladies professionnelles sont des T.M.S. 5 tableaux de maladies

Plus en détail

Qualité de vie des Franciliens de 60 ans ou plus : agir sur les limitations physiques

Qualité de vie des Franciliens de 60 ans ou plus : agir sur les limitations physiques 20 Qualité de vie des personnes âgées Qualité de vie des Franciliens de 60 : agir sur les limitations physiques A l heure où «la révolution de la longévité» est engagée se pose avec acuité la question

Plus en détail

Les retraites dans le secteur privé,

Les retraites dans le secteur privé, 14-19 ACTUALITES 2/12/10 16:58 Page 14 Les retraites dans ING le secteur privé, ce qui va vraiment changer Le Conseil d orientation des retraites a prédit un déficit abyssal de l ensemble des régimes de

Plus en détail

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur. et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire Observatoire Régional de l Économie Sociale et Solidaire en Provence-Alpes-Côte d Azur Les jeunes en Provence-Alpes-Côte d Azur et leur implication dans les entreprises de l économie sociale et solidaire

Plus en détail

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF)

Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Résultats du sondage réalisé par Sodie sur la mise en place du Conseil en Evolution Professionnelle (CEP) et du Compte Personnel de Formation (CPF) Réalisé par le Service Etudes et Diagnostics de Sodie

Plus en détail

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS;

CONTEXTE. Enquête portant sur la qualité de vie des patients atteints d hémophilie A ou B proposée et financée par l InVS; Surveillance de la qualité de vie des patients hémophiles QV HÉMOPHILIE Coordination de l étude: Pr. Serge BRIANCON Ecole de Santé Publique, Faculté de Médecine de Nancy Service d Epidémiologie et d Evaluation

Plus en détail

Analyse de survie : comment gérer les données censurées?

Analyse de survie : comment gérer les données censurées? Mémento biostatistique Analyse de survie : comment gérer les données censurées? Méthode de Kaplan-Meier C. Alberti 1, J.-F. Timsit 2, S. Chevret 3 1 Centre d Epidémiologie Clinique, Hôpital Robert Debré,

Plus en détail

ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES

ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES ENQUETE SUR L EMPLOI DES TRAVAILLEURS HANDICAPES 2009 Une étude sur l emploi des travailleurs handicapés au sein des établissements de la Branche de l hospitalisation privée sanitaire et médico-sociale

Plus en détail

Surveillance post professionnelle des retraités - artisans du Régime Social des Indépendants en France

Surveillance post professionnelle des retraités - artisans du Régime Social des Indépendants en France Surveillance post professionnelle des retraités - artisans du Régime Social des Indépendants en France Hélène Goulard ( 1,3 ), Julie Homère ( 1,3 ), Sabyne Audignon ( 2,3 ), Patrick Brochard ( 2,3 ), Marcel

Plus en détail

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000

N 35. Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 D I R E C T I O N D E S S T A T I S T I Q U E S E T D E S É T U D E S N 35 Isabelle GIRARD-LE GALLO LA CONSOMMATION MÉDICALE DES BÉNÉFICIAIRES DE LA CMU EN 2000 En 2000, un patient bénéficiaire de la CMU

Plus en détail

AIDE A DOMICILE Etude sur les troubles musculosquelettiques

AIDE A DOMICILE Etude sur les troubles musculosquelettiques AIDE A DOMICILE Etude sur les troubles musculosquelettiques Etude suivie et réalisée en 2008 par un groupe de travail pluridisciplinaire : Docteur Hélène CARLIER, médecin du travail Docteur Catherine GERLIER,

Plus en détail

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie -

Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir. - Tunisie - Évaluation du stress au travail chez le Personnel du Service d Anesthésie-Réanimation au CHU de Monastir - Tunisie - Abdelmajid LARIBI Cadre infirmier Évaluation du stress au travail chez le personnel

Plus en détail

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012

Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 Résumé mémoire master 2 sciences cliniques infirmières, spécialité coordination du parcours complexe du patient. Pierrette MEURY ; JUIN 2012 «2012: État des lieux et perspectives de la coordination par

Plus en détail