Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines."

Transcription

1 Préface «On m a parfois défini comme un entrepreneur ou un leader culturel. Il est vrai que j aime entreprendre, convaincre, entraîner et diriger. Pour ce qui est du qualificatif culturel, je l assume avec plaisir et sans gêne, d autant que j ai un côté artiste et que j ai toujours carburé à la culture dans toutes ses déclinaisons. Au fond, je suis un homme de projets depuis ma prime jeunesse ; j aime voir loin, imaginer, planifier et réaliser. Et, au fil de chacun de mes projets, j ai toujours cru nécessaire de dire et d écrire afin de partager mes enthousiasmes. Les plus beaux projets ne sont-ils pas ceux qu on partage? Avant, pendant et après» John R. Porter

2

3 Avant d être des notions abstraites faisant l objet d analyses savantes, la gestion et le leadership relèvent d actions foncièrement humaines. Au-delà des facteurs socioéconomiques d une époque donnée, les institutions publiques sont marquées par les valeurs et l action propres à des personnalités singulières qui, riches de leur parcours individuel, en viennent à transformer les organisations et à les façonner à leur image. Le parcours de John R. Porter en constitue une belle illustration, particulièrement au regard du secteur culturel auquel est associé l essentiel de sa carrière. On sait aussi tout ce qu il a accompli durant ses années à la barre du Musée national des beaux-arts du Québec (MNBAQ) et l importance des grands chantiers auxquels il consacre aujourd hui une large part de son temps. Ce qu on connaît moins, c est le parcours qui a amené ce développeur à s engager dans de telles entreprises avec succès. Il est en effet intéressant de se demander comment un muséologue et universitaire œuvrant dans le domaine de l histoire de l art en est venu à émerger comme gestionnaire, administrateur et leader. En filigrane, on peut aussi vouloir déterminer où, dans son cas, s arrête la gestion et où commence le leadership, deux questions qui intéressent particulièrement ceux et celles qui se passionnent pour le management. D où l intérêt de la formule des récits de vie qui, par-delà ses variantes, permet d éclairer le qui, le quoi, le comment et le pourquoi d une trajectoire comme celle de John Robert Porter. Son récit de vie situera en contexte les grandes réalisations de ce leader qui, tout en sculptant le visage du Musée national des beauxarts du Québec, a laissé une empreinte sur le grand paysage culturel québécois. Ce qui fait d une personne un leader demeure une question qui continue d alimenter les chercheurs et les milieux de pratique. Il n y a qu à taper le mot leadership dans un moteur de recherche pour constater, d une part, l intérêt suscité par ce concept et par les gens qui l incarnent et, d autre part, les multiples qualités que l on juge fondamentales chez un «bon» leader. À première vue, le parcours professionnel de monsieur Porter peut paraître quelque peu déroutant en raison des multiples fonctions qu il a assumées parfois même concurremment, entre autres comme conservateur de musée,

4 JOHN R. PORTER Devenir un leader culturel Récit d un rêveur pragmatique XII professeur-chercheur à l université, directeur d un centre de recherche multidisciplinaire, conservateur en chef du Musée des beaux-arts de Montréal, directeur général du Musée national des beaux-arts du Québec ( ), commissaire de son projet d agrandissement, voire président de la Fondation de cette grande institution 1. Mais, au fond, ces divers engagements auront été alimentés par une même passion, celle des arts visuels d ici et d ailleurs, d hier et d aujourd hui. En effet, à la lecture de ce récit, on a tôt fait de constater que John R. Porter est tout d abord un passionné, ce qui est bien caractéristique du leader dynamique et infatigable qu il deviendra comme gestionnaire public. Sa passion de l art, particulièrement de l art québécois, et son ardeur à exprimer les valeurs profondes qui l animent sont autant de couleurs qui teintent ses actions et son parcours. Contribuer à la connaissance et à la reconnaissance d un patrimoine artistique universel et favoriser son appropriation et sa transmission à des publics sans cesse élargis, telles sont les préoccupations d accessibilité qui ont toujours animé M. Porter, aussi bien comme historien d art que comme gestionnaire à Ottawa, Montréal et Québec. D aucuns reconnaîtront aisément sa capacité à se projeter dans l avenir, à élaborer une vision et à prendre les moyens pour lui donner corps, capacité intimement liée au leadership de transformation et d innovation en organisation. L exposition consacrée à Rodin en est peut-être l illustration la plus marquante. De plus, pour transformer une organisation, le leader se doit de communiquer et de partager la vision qui l anime afin de la mettre en œuvre. John R. Porter est un communicateur et un auteur prolifique auquel on doit de nombreux livres, catalogues, articles et textes de conférences, dont des réflexions sur le leadership et sur son parcours de gestionnaire et d administrateur. La bibliothèque du MNBAQ conserve sous son nom un curriculum vitæ de 85 pages ainsi que les 19 cahiers d un volumineux spicilège d articles de journaux et de revues couvrant la période de 1971 à aujourd hui! Par sa formation, M. Porter se méfie des souvenirs comme unique source de la mémoire des faits : «Avec le temps et malgré la meilleure volonté du monde, nous avons tous naturellement tendance à privilégier les raccourcis et les amalgames, à prendre des libertés avec l histoire, à gommer ceci ou à amplifier cela, voire à réinventer plus ou moins notre passé. Dès lors, le recours aux sources écrites se révèle essentiel, ne serait-ce que pour respecter la chronologie et rendre mieux compte de la complexité des faits.» Or, John R. Porter est d abord 1. Depuis 2010, M. Porter assume aussi la responsabilité de président du conseil d administration de l Université Laval.

5 Préface un homme de l écrit. Non seulement tient-il fidèlement un journal de bord depuis 1986 il comporte 59 cahiers à ce jour!, mais il a en outre été très systématique en matière de reddition de comptes, de rapports annuels et d archives personnelles ou institutionnelles. On ne s étonnera donc pas que la présente publication s appuie davantage sur des traces écrites que sur un témoignage oral. Après s être pris au jeu d une entrevue animée de concert avec mon ancienne collaboratrice, Judith Lavoie, les 15 et 20 juin 2008, John R. Porter a d abord accepté de revoir et d enrichir le premier jet de l essai de Stéphane Delisle qui en avait résulté suivant notre modèle usuel 2. Cet exercice l ayant un peu laissé sur sa faim, il aura d abord cherché à améliorer ce texte pour enfin se résoudre à le réécrire de bout en bout en ayant John R. Porter est tout d abord un passionné, caractéristique du leader dynamique et infatigable qu il deviendra comme gestionnaire public. parfois recours au il afin de sauvegarder la spontanéité et certains segments de notre entrevue initiale. Son texte est par ailleurs ponctué d autres passages en italique me permettant de faire ressortir ou de commenter différentes facettes de son leadership. Même si plusieurs portraits de M. Porter ont déjà été brossés notamment en 2008 à l occasion de différents témoignages de reconnaissance, dont le prix Hommage de l Institut d administration publique du Québec, le présent ouvrage aura indéniablement le mérite d ajouter de nouvelles dimensions et d approfondir le volet «leadership» inhérent à sa carrière. Rêveur déjouant l utopie, pragmatique évitant l immobilisme, voici donc le tracé d un parcours exceptionnel et l autoportrait coloré d un entrepreneur culturel qui reconnaît volontiers être un «singulier personnage». XIII Natalie Rinfret, Ph. D. Professeure titulaire Chaire La Capitale en leadership dans le secteur public École nationale d administration publique 2. Récit de vie de John R. Porter, ébauche par Stéphane Delisle et Natalie Rinfret avec la collaboration de Judith Lavoie à partir des propos recueillis de John R. Porter, 2009, 37 pages.

Définition du domaine de la GESTION

Définition du domaine de la GESTION Nom : Groupe : 51 Tu peux vouloir lire la définition ou répondre au questionnaire ou même faire les deux pour constater si ce domaine t intéresse. Définition du domaine de la GESTION La gestion est synonyme

Plus en détail

Un outil pour suivre une démarche communautaire

Un outil pour suivre une démarche communautaire Paule Simard avec la collaboration de Ginette Paré et Diane Champagne Un outil pour suivre une démarche communautaire Outil développé dans le cadre de la recherche «Évaluation d initiatives de développement

Plus en détail

Préface de la première édition

Préface de la première édition Préface de la première édition AU détour d une phrase ou d un mot, un livre choisi sait toujours vous apporter ce que vous attendez, ici et maintenant. La lecture de ce livre n est pas linéaire, elle s

Plus en détail

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale)

INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) INTERVIEW DE M. PHILIP ENGLISH (économiste principal, Banque mondiale) Pouvez-vous vous présenter? Je suis Philip English, économiste en chef pour 5 pays, notamment le Sénégal, la Gambie, la Mauritanie,

Plus en détail

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs,

Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique. Mesdames, Messieurs, Discours de M. Sauvadet, Ministre de la Fonction publique Mesdames, Messieurs, J ai tout d abord une bonne nouvelle à vous avancer, une bonne nouvelle pour la Fonction publique, c est l adoption par l

Plus en détail

Osez parler en public

Osez parler en public Préface «La parole n a pas été donnée à l homme; il l a prise», nous dit Louis Aragon. J ajouterais: encore faut-il savoir comment la prendre. L outil que vous avez entre les mains vous propose un mode

Plus en détail

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE

MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE MÉMOIRE TABLE DE PATRIMOINE-HISTOIRE La table de patrimoine-histoire est heureuse de participer à cette réflexion dans le cadre de l élaboration d une vision de la Ville de Québec en soutien aux professionnels

Plus en détail

Chronique Assurances et gestion des risques. par Gilles Bernier 1

Chronique Assurances et gestion des risques. par Gilles Bernier 1 Chronique Assurances et gestion des risques par Gilles Bernier 1 Il me fait plaisir de confirmer que la Chaire en assurance L Industrielle-Alliance de l Université Laval a répondu favorablement à l invitation

Plus en détail

CARNET DE LECTURE NOM :

CARNET DE LECTURE NOM : CARNET DE LECTURE NOM : MES RÉACTIONS ÉCRITES THÈMES POUR LES RÉACTIONS ÉCRITES Textes littéraires Le livre Que pensez-vous de la page couverture du livre? Que pensez-vous du titre que l auteur a choisi?

Plus en détail

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils

CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ. Quelques conseils CNRS CONCOURS INTERNE RÉDACTION DU RAPPORT D ACTIVITÉ Quelques conseils 1 LA FINALITE, LA «PHILOSOPHIE» D UN RAPPORT D ACTIVITE Le rapport d activité a pour fonction de convaincre le jury que vous êtes

Plus en détail

Le droit à l'image "en question"

Le droit à l'image en question Dossier No6 Le droit à l'image "en question" Ecole Pestalozzi Echichens Décembre 2008 II. Contre des atteintes 1. Principe Art. 28 7 1 Celui qui subit une atteinte illicite à sa personnalité peut agir

Plus en détail

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse

Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Conception Annie LeBel agente de soutien pédagogique et technique Pour le centre de la petite enfance Magimuse Papa, maman, Voici un petit survol de ce que j ai vécu cette année au centre de la petite

Plus en détail

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille

FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille FORMATION CONTINUE ET FORMATION INITIALE : Les deux côtés d une même médaille Silvie Delorme Dès sa création en 1969, la Corporation accorde une importance majeure à la formation continue. Gage d une profession

Plus en détail

BG Ingénieurs Conseil, Genève

BG Ingénieurs Conseil, Genève BG Ingénieurs Conseil, Genève Diego Salamon, employeur Sur mandat de l AI, Cadschool nous a demandé si nous serions prêts à accueillir un stagiaire pendant trois mois. Nous connaissions cet institut de

Plus en détail

Introduction générale

Introduction générale Introduction générale Le concept de «littérature africaine» évoque généralement celui de «folklore», l un et l autre ayant été, dès leur apparition, l objet de nombreuses controverses au sujet de leurs

Plus en détail

Lire pour préparer un travail

Lire pour préparer un travail Leçon LA LECTURE 2 Analyser le libellé 1 EFFICACE Lire pour préparer un travail Leçon 2 Analyser le libellé Avertissement Dans la présente leçon, on verra comment cerner tous les aspects d une tâche :

Plus en détail

Cap sur la prévention Le leadership des directions d école au service de l implantation de la réponse à l intervention dans les écoles

Cap sur la prévention Le leadership des directions d école au service de l implantation de la réponse à l intervention dans les écoles Le leadership des directions d école au service de l implantation de la réponse à l intervention dans les écoles Pascal Lefebvre PhD Université d Ottawa Origine Description Calendrier d implantation Ressources

Plus en détail

Mon portefolio de compétences

Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 1 Nom prénom de l élève Année Classe Etablissement Mon portefolio de compétences portfolio de compétences 2 Les compétences que je dois avoir acquis en fin de scolarité obligatoire

Plus en détail

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe

Philippe Busquin. Commissaire Européen pour la Recherche. La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Philippe Busquin Commissaire Européen pour la Recherche La recherche : une priorité pour l avenir de l Europe Discours à la Conférence «Priorité à la science» Lisbonne 31 mai 2004 Monsieur le Président

Plus en détail

Du 3 juillet au 30 novembre 2015, le musée du président Jacques CHIRAC, présente «Instantanés

Du 3 juillet au 30 novembre 2015, le musée du président Jacques CHIRAC, présente «Instantanés 1 Du 3 juillet au 30 novembre 2015, le musée du président Jacques CHIRAC, présente «Instantanés», exposition consacrée à l ancien président de la République à l occasion du 20 ème anniversaire de son élection

Plus en détail

Accueil dans l université

Accueil dans l université L université dans laquelle j ai effectuée mon échange universitaire en S5 est Kyung Hee University dans la ville de Séoul en Corée du Sud. J ai choisi cette université pour en premier lieu le pays qui

Plus en détail

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE)

EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL. Jacques GARCIAZ (FRANCE) EVOLUTION DE LA FORMATION A LA FEDERATION NATIONALE HANDI-CHEVAL Jacques GARCIAZ (FRANCE) La formation continue en France Ces trente dernières années ont vu se multiplier, tant en France qu à l étranger

Plus en détail

DES PHOTOS, POUR QUOI FAIRE?

DES PHOTOS, POUR QUOI FAIRE? DES PHOTOS, POUR QUOI FAIRE? 1 PREMIER USAGE : LES PHOTOS ME PERMETTENT DE MIEUX COMPRENDRE COMMENT FONCTIONNE LE PAYSAGE... 1 2 DEUXIÈME USAGE : ELLES ME PERMETTENT D ORGANISER LE PARTAGE DE L EXPÉRIENCE...

Plus en détail

Guide d entretien de développement des seniors

Guide d entretien de développement des seniors Guide d entretien de développement des seniors 1. Introduction Ce document s inscrit dans une approche d entretiens de développement réguliers de tous les salarié(e)s de l entreprise. Il tient compte de

Plus en détail

FONDATION DE LA MARQUE LE DIPLOMATE

FONDATION DE LA MARQUE LE DIPLOMATE Le Diplomate France est une marque de vin valorisant une image emblématique de la France, le savoir-faire et l art de vivre. LE DIPLOMATE Le cercle de papier du diplomate se veut être un champ d expression

Plus en détail

Soirée de la Coopération

Soirée de la Coopération APAP Soiée de la coopération Juin 2013 Soirée de la Coopération Une expérience unique de rencontre, d échange et de débat En quelques mots Un thème La coopération Une date Juin 2013 Un lieu La maison des

Plus en détail

La vie associative florissante en France est rendue possible par les nombreux bénévoles

La vie associative florissante en France est rendue possible par les nombreux bénévoles Peut-on valoriser le bénévolat? Christian Le Moigne La vie associative florissante en France est rendue possible par les nombreux bénévoles qui l'animent. En s'appuyant sur une initiative bretonne, le

Plus en détail

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007

SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES. Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 SEMINAIRE DE LANCEMENT DE LA RÉVISION GENERALE DES POLITIQUES PUBLIQUES Centre de conférences internationales mardi 10 juillet 2007 Discours de M. Eric WOERTH Messieurs les Ministres, Madame et Messieurs

Plus en détail

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009

Lycée du Dolmen à Poitiers le 26 janvier 2009 Le handicap au quotidien. J émettrai d abord une question : qu est-ce que le handicap? Pour moi, c est seulement une façon différente de penser, d être, d exister et de fonctionner. Je revendique mon statut

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux

que vous êtes devenu avocat et que vous avez consacré votre vie à la justice. Discours pour Maître Roux Discours pour Maître Roux Maître Roux, Cher François Mesdames et Messieurs, Chers amis, Nous sommes réunis ce soir pour rendre hommage à la personne exceptionnelle que vous êtes, exceptionnelle par votre

Plus en détail

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1

Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Milieu résidentiel, milieu ouvert, deux manières différentes de concevoir l éducation? VINCENT Claude 1 Tout au long de ce récit, je vais essayer de vous faire part de quelques réflexions émanant de ma

Plus en détail

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012)

Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) Mathématiciennes d hier et d aujourd hui (Dans le cadre de la semaine des mathématiques du 12 au 18 mars 2012) La semaine des mathématiques a été l occasion de présenter aux élèves des parcours de mathématiciennes

Plus en détail

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet

MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet MODULE 1 : Vous, l équipe et le projet 1. Généralités : Les activités, Les profils, Les motivations 2. Vous 3. L idée, la vision, la mission de l entreprise, la stratégie 4. Le business plan 5. Un outil

Plus en détail

Français Arts visuels. «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo»

Français Arts visuels. «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo» Français Arts visuels «La chambre de Van Gogh et la lettre à Théo» Paul Arène Aix-en-Provence Classe de Yannick Magnier MS / GS DELFINO Amélie D INNOCENZO Mylène DI MINO Marion 1 LE PROJET Nous avons travaillé

Plus en détail

Rencontre avec Yvan Pommaux - Carson

Rencontre avec Yvan Pommaux - Carson Rencontre avec Yvan Pommaux - Carson Mercredi 4 juin, 2014, l écrivain et illustrateur, Yvan Pommaux, est venu pour une petite «interview» avec les classes 6 eme, à qui il a présenté plusieurs de ses livres

Plus en détail

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public?

Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Master 1 FLE Evolution des courants méthodologiques 2007-2008 Session 2 Comment la méthode «Tatou le matou» permet-elle une implication forte auprès d un jeune public? Sarah Descombes N étudiant : 20731087

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA GROUPE D EXPERTS MÉMOIRE CENTRE DE RECHERCHE EN CIVILISATION CANADIENNE-FRANÇAISE 25 SEPTEMBRE 2013

SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA GROUPE D EXPERTS MÉMOIRE CENTRE DE RECHERCHE EN CIVILISATION CANADIENNE-FRANÇAISE 25 SEPTEMBRE 2013 SOCIÉTÉ ROYALE DU CANADA GROUPE D EXPERTS L ÉTAT ET L AVENIR DES BIBLIOTHÈQUES ET ARCHIVES DU CANADA MÉMOIRE CENTRE DE RECHERCHE EN CIVILISATION CANADIENNE-FRANÇAISE DE L UNIVERSITÉ D OTTAWA 25 SEPTEMBRE

Plus en détail

Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert

Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert Séance académique «Innovons ensemble» - Marc Justaert Samedi 20 juin 2015, 16h, Square Brussels Meeting Center, Mont des Arts, 1000 Bruxelles --------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

Hélène Dallaire, Metteure en scène et Professeure

Hélène Dallaire, Metteure en scène et Professeure ANNEXE Hélène Dallaire, Metteure en scène et Professeure aux études postsecondaires «Comment le théâtre a-t-il enrichi mon identité francophone? J ai toujours travaillé en français et c est par le théâtre

Plus en détail

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER

LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Gilles Roux LE GUIDE DU MAUVAIS MANAGER Pourquoi tant de chefs sont-ils nuls? Mon Petit Éditeur en collaboration avec les Éditions Majarogi Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :

Plus en détail

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire SPEECH/10/196 Michel Barnier Membre de la Commission européenne chargé du Marché intérieur et des services L avenir du secteur postal à l heure de la révolution numérique : une alliance encore à construire

Plus en détail

LUC LEGRÈS est ingénieur de recherche dans le laboratoire UMR S728 Inserm/Université Paris-Diderot, à l Institut universitaire d hématologie à Paris

LUC LEGRÈS est ingénieur de recherche dans le laboratoire UMR S728 Inserm/Université Paris-Diderot, à l Institut universitaire d hématologie à Paris 32 LUC LEGRÈS est ingénieur de recherche dans le laboratoire UMR S728 Inserm/Université Paris-Diderot, à l Institut universitaire d hématologie à Paris depuis 1999. Il est lauréat du Prix Innovation 2008.

Plus en détail

«La Belgique, pays d accueil»

«La Belgique, pays d accueil» «La Belgique, pays d accueil» Activités réalisées dans le cadre de l appel à projets interculturels 2009-2010 CONTEXTE Athénée Royal Serge Creuz 1 à BRUXELLES Cours d ouverture aux cultures Professeur

Plus en détail

VICE-PRÉSIDENTE, RÉGION 4

VICE-PRÉSIDENTE, RÉGION 4 VICE-PRÉSIDENTE, RÉGION 4 ASSOCIATION DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DE L ONTARIO 85, rue Grenville, bureau 400 TORONTO (ONTARIO) M5S 3A2 CANDIDAT AU POSTE DE : VICE-PRÉSIDENTE, RÉGION 4 Mme Aisha Jahangir

Plus en détail

Coaching professionnel et life-coaching

Coaching professionnel et life-coaching Coaching professionnel et life-coaching Quelle est l origine de ces termes? Le terme anglais «coach» dérive en fait du mot français «cocher», qui désignait la personne qui conduisait une voiture tirée

Plus en détail

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques

Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Quels outils de gestion financière locale? : pour plus d instruments de gestion et moins de normes juridiques Mesdames et Messieurs ; A partir des interventions développées jusqu à présent, il me paraît

Plus en détail

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence.

Alors, ce matin je répondrai à ces allégations et ce, dans la plus grande transparence. Notes pour une déclaration de M. Marc Gascon, maire de la Ville de Saint-Jérôme et président de l Union des municipalités du Québec, concernant les questions d éthique et d intégrité Jeudi 11 novembre

Plus en détail

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA

L INRA, la formation et moi. Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA L INRA, la formation et moi Un guide pour répondre à toutes les questions que vous vous posez sur la formation à l INRA Pourquoi se former? 4 axes stratégiques pour piloter vos formations Promouvoir les

Plus en détail

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012

Rapport d expérience. Julie Hammer Grenoble Ecole de Management. Stage 2012 Stage 2012 Grenoble Ecole de Management Stage 2012 I. Vie pratique Il y a six ans, Rotary International m a donné l opportunité d aller étudier un an à l étranger. Cette expérience a été la plus enrichissante

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

LA QUINZAINE DES SCIENCES AU QUEBEC: UN EVENEMENT DE CULTURE SCIENTIFIQUE

LA QUINZAINE DES SCIENCES AU QUEBEC: UN EVENEMENT DE CULTURE SCIENTIFIQUE LA QUINZAINE DES SCIENCES AU QUEBEC: UN EVENEMENT DE CULTURE SCIENTIFIQUE Odette Lamarche Directrice, Quinzaine des sciences Coordonnatrice, région de Montréal Rappel historique En 1980, le Québec s est

Plus en détail

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002

LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LA BIBLIOTHÈQUE DANS L UNIVERSITÉ : UNE RELATION EN MUTATION 24 OCTOBRE 2002 LE POINT DE VUE DES MILIEUX DU TRAVAIL Me Claudine Roy Contrairement aux autres conférenciers qui, jusqu à présent, vous ont

Plus en détail

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS

Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Congrès mondial du tourisme social, São Paulo, 10 octobre 2014 Séance de clôture / Intervention d Yves Godin, Secrétaire général de l OITS Monsieur le Directeur du SESC de São Paulo, Mesdames et Messieurs

Plus en détail

de revenu de retraite

de revenu de retraite Guide sur le revenu de retraite Établissez un plan de revenu de retraite qui durera toute votre vie Contenu Parlons retraite Quatre facteurs à la base de votre stratégie de revenu de retraite Où voulez-vous

Plus en détail

CONSULTATION MULTI PARTIES PRENANTES SUR L EFFICACITE DE L AIDE DISCOURS D OUVERTURE DU DSRSG/RC/HC DES NATIONS UNIES

CONSULTATION MULTI PARTIES PRENANTES SUR L EFFICACITE DE L AIDE DISCOURS D OUVERTURE DU DSRSG/RC/HC DES NATIONS UNIES CONSULTATION MULTI PARTIES PRENANTES SUR L EFFICACITE DE L AIDE Enquête 2011 combinée sur l efficacité de l aide (Déclaration de Paris) et sur l engagement international dans les États fragiles - 12 avril

Plus en détail

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante

Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU. Observatoire de La Vie Etudiante Réflexivité et Méthode Qualitative : Enquête DAEU / Pré-DAEU Observatoire de La Vie Etudiante 1. Présentation 1. Dispositif : DAEU & Pré-DAEU - DAEU : Diplôme d Accès aux Études Universitaires, un équivalent

Plus en détail

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable

Note de synthèse. Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable NOTE DE SYNTHÈSE 15 Note de synthèse Une éco-innovation qui présente plusieurs facettes a facilité l évolution de la production durable Par la mise en place de pratiques productives efficientes et le développement

Plus en détail

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant

La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant La ligne du temps au primaire : guide de l enseignant Niveau et discipline : troisième cycle du primaire en univers social. Intention éducative : orientation et entreprenariat : appropriation des stratégies

Plus en détail

Conférences scientifiques 2006

Conférences scientifiques 2006 Vendredi, le 29 septembre 2006 Portrait des situations de tension au travail faisant l objet de recours à la Commission des lésions professionnelles : facteurs organisationnels Par: Katherine Lippel, Ph.

Plus en détail

REMERCIEMENTS INTRODUCTION

REMERCIEMENTS INTRODUCTION REMERCIEMENTS INTRODUCTION Ces dernières années, une enquête a été réalisée par la Direction des Hôpitaux. Nous savons désormais que chaque année en France, 1.4 millions d enfants sont hospitalisés. Leur

Plus en détail

La stratégie de la relation client

La stratégie de la relation client La stratégie de la relation client Auteur(s) Ingénieur ESIM et MBA, spécialiste du CRM en France et chez Ernst&Young Conseil MBA, spécialiste de l application de nouvelles technologies au marketing. Directeur

Plus en détail

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année

Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Année universitaire 2011-2012 Master Métiers de l enseignement scolaire Mémoire professionnel de deuxième année Comment sensibiliser les élèves à l interculturel à travers l éveil aux langues du monde

Plus en détail

Construire la paix. Les Rencontres de Genève Histoire et Cité. 14-16 mai 2015. Manifestation annuelle scientifique et culturelle

Construire la paix. Les Rencontres de Genève Histoire et Cité. 14-16 mai 2015. Manifestation annuelle scientifique et culturelle Les Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la paix 14-16 mai 2015 Manifestation annuelle scientifique et culturelle En collaboration avec l Institut de hautes études internationales et du développement

Plus en détail

Entretien avec Richard Silver

Entretien avec Richard Silver Entretien avec Richard Silver par Claude Larivière et Sarah Boucher-Guévremont 1. Richard Silver, vous combinez deux domaines de formation professionnelle, le droit et le travail social. Pour plusieurs

Plus en détail

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi

Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international. Seul le prononcé fait foi Discours de M. Laurent Fabius, Ministre des Affaires étrangères et du développement international Seul le prononcé fait foi Mesdames et messieurs les négociateurs, chers amis, Je tenais à être avec vous

Plus en détail

Icam : un projet unique et plusieurs manières de devenir ingénieur

Icam : un projet unique et plusieurs manières de devenir ingénieur Icam : un projet unique et plusieurs manières de devenir ingénieur Ils sont 600 ingénieurs généralistes, chaque année, diplômés de l Icam. 600 hommes et femmes ayant acquis les compétences professionnelles,

Plus en détail

Orphée et Eurydice de Gluck

Orphée et Eurydice de Gluck PROJET PEDAGOGIQUE de l école du Lignon L Opéra à l école! Orphée et Eurydice de Gluck Version révisée par Berlioz En préambule : Description du projet : Sous la direction de trois professionnels de la

Plus en détail

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF

EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF. Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF EDUCATION PAR LA TECHNOLOGIE - LE PRESENTOIR NOMINATIF Education par la Technologie - LE PRESENTOIR NOMINATIF 1 OUTILS D ACCOMPAGNEMENT DU NOUVEAU PROGRAMME. «MODE D EMPLOI». Education Par la Technologie.

Plus en détail

Les arts et le multimédia. Colloque école orientante 24 mars 2011

Les arts et le multimédia. Colloque école orientante 24 mars 2011 Les arts et le multimédia Colloque école orientante 24 mars 2011 Intentions de l atelier Informer les participants sur les programmes d arts et multimédia du secondaire Présenter quelques avenues professionnelles

Plus en détail

Les expositions, vecteurs de patrimonialisation de l art contemporain

Les expositions, vecteurs de patrimonialisation de l art contemporain 1 Paris, le 23 décembre 2011 Remi Parcollet Projet de recherche Labex CAP Les expositions, vecteurs de patrimonialisation de l art contemporain Investigation à partir de la photographie documentaire Nous

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa

Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa Directeur général ou directrice générale du développement Université d Ottawa LE POSTE Alors que l Université d Ottawa se dirige vers de nouveaux horizons prometteurs, nous sommes à la recherche d un directeur

Plus en détail

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS

DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS DOCUMENT D ORIENTATION NEGOCIATION INTERPROFESSIONNELLE RELATIVE AU COMPTE PERSONNEL D ACTIVITE (CPA) ET A LA SECURISATION DES PARCOURS PROFESSIONNELS Novembre 2015 Les modes de production et les parcours

Plus en détail

Les infrastructures culturelles dans la municipalité

Les infrastructures culturelles dans la municipalité BULLETIN* VOLUME 8, NUMÉRO 17-2011 Les infrastructures culturelles dans la municipalité par Serge Bernier et Pascale Marcotte Laboratoire en loisir et vie communautaire Département d études en loisir,

Plus en détail

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo»

Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» Premier bilan des groupes «marionnettes» et «montage vidéo» L hôpital de jour pour adolescents de l ASM13 accueille pour des soins de longue durée des patients ayant tous présenté des troubles psychiques

Plus en détail

Objet : Suivi de l évaluation institutionnelle - Campus de Drummondville et de Trois-Rivières

Objet : Suivi de l évaluation institutionnelle - Campus de Drummondville et de Trois-Rivières < Québec, le 2 avril 2014 Monsieur Jean-Paul Aumais Directeur général Collège Ellis 235, rue Moisan Drummondville (Québec) J2C 1W9 Objet : Suivi de l évaluation institutionnelle - Campus de Drummondville

Plus en détail

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE

ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE OMPI PCDA/1/2 ORIGINAL : espagnol DATE : 12 janvier 2006 ORGANISATION MONDIALE DE LA PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE GENÈVE F COMITÉ PROVISOIRE SUR LES PROPOSITIONS RELATIVES À UN PLAN D ACTION DE L OMPI POUR

Plus en détail

RÉALISER L ÉTUDE DE MARCHÉ DE SON PROJET D ENTREPRISE, Catherine Léger-Jarniou, Paris, Dunod, coll. «Entrepreneurs», 3 e édition, 2007, 272 p.

RÉALISER L ÉTUDE DE MARCHÉ DE SON PROJET D ENTREPRISE, Catherine Léger-Jarniou, Paris, Dunod, coll. «Entrepreneurs», 3 e édition, 2007, 272 p. Compte rendu Ouvrage recensé : RÉALISER L ÉTUDE DE MARCHÉ DE SON PROJET D ENTREPRISE, Catherine Léger-Jarniou, Paris, Dunod, coll. «Entrepreneurs», 3 e édition, 2007, 272 p. par William Menvielle Revue

Plus en détail

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE

DISCOURS DU PREMIER MINISTRE DISCOURS DU PREMIER MINISTRE 5 juillet 2012 Mesdames et Messieurs les ministres, Mesdames et Messieurs, Nous voici donc réunis pour lancer ensemble une grande consultation nationale destinée à «refonder

Plus en détail

Dossier de recherche Titre : «Les domaines de la communication»

Dossier de recherche Titre : «Les domaines de la communication» 1 Dossier de recherche Titre : «Les domaines de la communication» Auteurs : Maria Barbara Carroll De Obeso Rocke Rajaofetra Cours OIP 505 A «Sémiotique de la culture et communication interculturelle» INALCO

Plus en détail

Ast & Fischer SA, Wabern

Ast & Fischer SA, Wabern Ast & Fischer SA, Wabern Daniel Troxler, employeur L automne passé, j ai reçu un appel téléphonique lors duquel on m a demandé si j étais intéressé à en savoir plus sur le programme d intégration «Job

Plus en détail

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry

Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Profil d un résident en chirurgie orthopédique Harman Chaudhry Décembre 2015 À propos de moi Je m appelle Harman Chaudhry et je suis en troisième année de résidence (R3) en chirurgie orthopédique à l Université

Plus en détail

- ni des difficultés rencontrées pour la mise en place de ce système totalement nouveau pour toutes les

- ni des difficultés rencontrées pour la mise en place de ce système totalement nouveau pour toutes les 1 Monsieur le Président de la Confrasie. Monsieur le Directeur du bureau Asie Pacifique de l Agence Universitaire de la Francophonie Mesdames et Messieurs les Recteurs de la Confrasie. Mesdames et Messieurs,

Plus en détail

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada

QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE. Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE: QUAND LA POPULATION S APPROPRIE UN MUSEE Thérèse Baribeau, consultante en éducation, Projet Biosphère, Environnement Canada LA VEILLE ENVIRONNEMENTALE La veille est une activité

Plus en détail

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ

LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ LE DÉVELOPPEMENT DE LA CULTURE ENTREPRENEURIALE : UN DÉFI DE SOCIÉTÉ Conférence prononcée au Séminaire d automne À l Orangerie du Château de Montmirail, en Champagne Claude RUEL Directeur général Réseau

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats

Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Recherche auprès des mentors du Réseau M et analyse en dyade avec leur mentoré : Résumé des principaux résultats Réalisé par Étienne St-Jean, Ph.D. Professeur en management, Université du Québec à Trois-Rivières

Plus en détail

LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE ET DES ARCHIVES

LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE ET DES ARCHIVES LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS DE LA BIBLIOTHÈQUE ET DES ARCHIVES JUIN 2011 Le conseil d administration a approuvé la politique le 21 juin 2011 LA POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DES COLLECTIONS

Plus en détail

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains,

- 7 mars 2003 - Mesdames, Messieurs, Chers amis américains, 1 Discours d Alain Lambert, ministre délégué au Budget et à la Réforme budgétaire Colloque mécénat : financement privé et public de la culture en France et aux Etats-Unis Mesdames, Messieurs, Chers amis

Plus en détail

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA.

Je suis ravie et fière d être parmi vous aujourd hui à l occasion des 10 ans de la CNSA. Discours de Ségolène NEUVILLE, Secrétaire d État chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l exclusion, à l occasion du 10 ème anniversaire de la Caisse nationale de solidarité pour l autonomie

Plus en détail

IDéO : une méthode pour aider les entrepreneurs à concevoir leur vision entrepreneuriale

IDéO : une méthode pour aider les entrepreneurs à concevoir leur vision entrepreneuriale Rubrique sur la mobilisation des connaissances IDéO : une méthode pour aider les entrepreneurs à concevoir leur vision entrepreneuriale Titulaire de la Chaire Entreprendre Professeur des Universités Université

Plus en détail

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal

Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal Notes pour l allocution prononcée par Roch Denis, président de la CREPUQ et recteur de l Université du Québec à Montréal lors du séminaire en éducation Beijing, le 23 septembre 2005 Sanghai, le 26 septembre

Plus en détail

La Crise, ses causes, ses conséquences, les voies de sortie

La Crise, ses causes, ses conséquences, les voies de sortie Désiré Loth La Crise, ses causes, ses conséquences, les voies de sortie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole

Section des Formations et des diplômes. Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Section des Formations et des diplômes Evaluation des diplômes de l École supérieure des beaux arts de Nantes Métropole Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes Évaluation des diplômes de l

Plus en détail

Programme 10:00 10:30. Café d'accueil 10:30. Présentation de la journée 11:00 13:00

Programme 10:00 10:30. Café d'accueil 10:30. Présentation de la journée 11:00 13:00 1 Programme 10:00 10:30 Café d'accueil 10:30 Présentation de la journée 11:00 13:00 Thierry Consigny Publicitaire français. Maître de conférence chargé du Séminaire «Art et luxe» à l'école de la Communication

Plus en détail

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte»

Allocution à l occasion de la remise des prix. «La Main à la pâte» Luc CHATEL Ministre de l Éducation nationale, de la Jeunesse et de la Vie associative Allocution à l occasion de la remise des prix «La Main à la pâte» Institut de France 1 er février 2011 1 Monsieur le

Plus en détail

Confessions d un compositeur

Confessions d un compositeur Confessions d un compositeur john cage Confessions d un compositeur Traduit de l anglais par Élise patton Éditions allia 16, rue charlemagne, paris iv e 2013 titre original A Composer s Confessions Le

Plus en détail

Arles. Takala, Thierry Magniez. de la Photo de Nu. s exposent au. X ème Festival Européen. Regards sur le Corps

Arles. Takala, Thierry Magniez. de la Photo de Nu. s exposent au. X ème Festival Européen. Regards sur le Corps D O S S I E R D E P R E S S E Arles Regards sur le Corps du 7 au 16 mai 2010 Espace Van Gogh Place Wilson Arles Takala, Thierry Magniez s exposent au X ème Festival Européen de la Photo de Nu contact@takala.fr

Plus en détail