Fin de validité de l autorité de confiance du GIP-CPS au 31/12/2008. Réunion éditeurs Outils de Chiffrement du 3 juillet 2008

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Fin de validité de l autorité de confiance du GIP-CPS au 31/12/2008. Réunion éditeurs Outils de Chiffrement du 3 juillet 2008"

Transcription

1 Fin de validité de l autorité de confiance du GIP-CPS au 31/12/2008 Réunion éditeurs Outils de Chiffrement du 3 juillet 2008

2 Situation au regard des certificats serveur du GIP-CPS Problématique La chaîne de confiance (AC classe 6) expire au 31/12/2008. En conséquence, l ensemble des certificats doit être renouvelé avant cette échéance. Risque Rupture de service pour la fonction Chiffrement/Déchiffrement des flux de facturation Hors SESAM-Vitale. Note importante Cette opération est récurrente ; les composants de sécurité ont une durée de vie limitée. Cette situation correspond à un mode de fonctionnement courant d une IGC. -2-

3 Les acteurs concernés Uniquement les acteurs hors SESAM-Vitale Les émetteurs de flux B2 chiffrés Les hôpitaux publics et PSPH (ex DG) > Environ 900 établissements Les établissements privés > Environ établissements Les autres prestataires de soins (environ 2 500) > Centres de santé hors SESAM-Vitale > Fournisseurs, Transporteurs, > Etablissements hors cliniques privées et hôpitaux publics Les récepteurs de flux B2 chiffrés Frontaux de l Assurance Maladie (BAL certif de classe 6) -3-

4 Déroulement des opérations de migration 1/2 Pour lever le risque il faut migrer avant le 31/12/2008 sur le terrain comme suit : 1) Les émetteurs de flux B2 chiffrés intègrent la nouvelle chaîne de confiance (action émetteurs et/ou éditeurs) 2) Les certificats associés aux BAL réceptrices sont renouvelés > Les récepteurs de flux chiffrés prennent en compte ces certificats renouvelés (action GIE) > ainsi que les émetteurs de flux B2 chiffrés (action émetteurs et/ou éditeurs) -4-

5 Déroulement des opérations de migration 2/2 0) Vérification préalable des éditeurs 1) Le GIP-CPS met à disposition la nouvelle chaîne de confiance (racine + intermédiaire) 7 juillet ) Les émetteurs ou les éditeurs d outils de chiffrement déploient la nouvelle chaîne de confiance de juillet à fin octobre ) Le GIE SESAM-Vitale renouvelle les certificats de classe 6 des BAL des caisses sur les frontaux de septembre à fin octobre bis) Les émetteurs prennent en compte les certificats renouvelés de septembre à fin octobre ) Le GIE SESAM-Vitale révoque les anciens certificats dés mi novembre à début décembre La migration doit être terminée avant cette date. -5-

6 Enchaînement des opérations de migration 07 juillet Disponibilité nouvelle C.Conf 2 Déploiement nouvelle Chaine de confiance chez les émetteurs 3 Renouvellement des certificats par le GIE SV, sur les frontaux FPSV Signalement «erreur 4010 certificat périmé» Flux déchiffré mais signalement Déploiement des certificats renouvelés 3bis par les émetteurs Flux rejeté «erreur 4000 certificat révoqué" Juillet Aout Septembre Octobre Novembre Décembre Janvier Révocation des anciens certificats Publication dans la CRL -6-

7 Tableau des situations (1/2) Période Juillet et août Du 1 er septembre à la mi novembre Outil de chiffrement Ancienne ou nouvelle chaine / ancien certificat Ancienne chaine / ancien certificat Ancienne chaine / ancien certificat Ancienne chaine / nouveau certificat Nouvelle chaine / ancien certificat Nouvelle chaine / ancien certificat Nouvelle chaine / nouveau certificat Frontal Certif non renouvelé Certif non renouvelé Certificat renouvelé Certificat renouvelé Certif non renouvelé Certificat renouvelé Certificat renouvelé Comportement / Action Les flux sont déchiffrés et traités (la nouvelle chaine est compatible avec les anciens certificats) Les flux sont déchiffrés et traités Le frontal déchiffre et traite le flux mais renvoie un message de service 4010 (1) l émetteur doit intégrer la nouvelle chaine et le nouveau certificat Soit l émetteur ne parvient pas à chiffrer le flux (selon les contrôles effectués par l outil) Soit il y parvient et le frontal déchiffre et traite le flux l émetteur doit intégrer la nouvelle chaine Les flux sont déchiffrés et traités Le frontal déchiffre et traite le flux mais renvoie un message de service 4010 (1) l émetteur doit intégrer le nouveau certificat Les flux sont déchiffrés et traités (1) Les messages de service n existent que pour les établissements publics et Cliniques privées -7-

8 Tableau des situations (2/2) Période Après la mi novembre Outil de chiffrement Ancienne chaine / ancien certificat Ancienne chaine / nouveau certificat Nouvelle chaine / ancien certificat Nouvelle chaine / nouveau certificat Frontal Ancien certificat révoqué Ancien certificat révoqué Ancien certificat révoqué Ancien certificat révoqué Comportement / Action Le frontal rejette les flux et renvoie un message de service 4000 (1) l émetteur doit intégrer la nouvelle chaine et le nouveau certificat Soit l émetteur ne parvient pas à chiffrer le flux Soit il y parvient et le frontal déchiffre et traite le flux l émetteur doit intégrer la nouvelle chaine Le frontal rejette les flux et renvoie un message de service 4000 (1) l émetteur doit intégrer le nouveau certificat Les flux sont déchiffrés et traités. Situation pérenne jusqu à la prochaine date de fin de validité de la chaine de confiance ou des certificats Pour gérer automatiquement l intégration des nouveaux certificats, pendant la période où le GIE les révoquera, l outil de chiffrement de l émetteur devrait vérifier systématiquement la présence éventuelle dans la liste de révocation fournie par le GIP CPS -8-

9 Vérifications préalables 1/3 étape 0 Les éditeurs d outils de chiffrement sont invités à effectuer des tests avec le GIE SESAM-Vitale Ces tests permettent aux éditeurs de mesurer le comportement de leurs outils en fonction des situations rencontrées (cf. tableau des situations) > Protocole de tests transmis le 23/06/2008 par le GIE > Tests réalisés avec la chaine de test et des certificats de la branche de tests > Prise de contact avec le service Système Intégration du GIE pour la planification des tests à > Un CR de tests sera remis à l issue des tests - A la demande, la nouvelle chaîne de confiance réelle pourra être remise par le GIE SV à l issue de ces tests -9-

10 Vérifications préalables 2/3 étape 0 Editeurs d outils de chiffrement Plan de tests prévu par le GIE SESAM-Vitale : > Test du cas où la chaîne de confiance est intégrée sur le poste de travail avant que le frontal ne soit doté d un nouveau certificat serveur > Test du cas où la chaîne de confiance est intégrée sur le poste de travail face au frontal doté d un ancien et d un nouveau certificat serveur > Test du cas où la chaîne de confiance est intégrée sur le poste de travail face au frontal doté d un nouveau certificat et où l ancien a été révoqué au-delà de mi novembre > Test du cas d une application où la nouvelle chaîne de confiance n a pas été intégrée avec utilisation d un nouveau certificat serveur -10-

11 Vérifications préalables 3/3 étape 0 Editeurs d outils de messagerie (OSM) homologués par le GIP-CPS 1) Ces éditeurs sont invités à effectuer des tests avec le GIP-CPS > Protocole de tests fourni par le GIP-CPS le 13 juin ) Tests de chiffrement de flux à effectuer avec le GIE SESAM- Vitale -11-

12 Mise à disposition de l autorité de certification du GIP CPS étape 1 Le GIP CPS et le GIE SV mettent à disposition la nouvelle chaine de confiance dès maintenant Le GIP CPS publie sur son annuaire la nouvelle chaine de confiance le 07 juillet 2008 La nouvelle chaîne de confiance est compatible avec les anciens et les nouveaux certificats -12-

13 Migration de la chaine de confiance sur les postes des émetteurs étape 2 Les émetteurs déploient la nouvelle chaine de confiance sur les postes qui réalisent le chiffrement des flux de factures La chaine de confiance à déployer est la chaine réelle. Celle-ci sera disponible : > Soit auprès du GIE SESAM-Vitale (suite aux tests préalables) > Soit à partir de l annuaire du GIP CPS (à partir du 07 juillet) Cette opération peut commencer immédiatement, à l issue des tests préalables Les éditeurs accompagnent les émetteurs pour cette opération -13-

14 Renouvellement par le GIE des certificats des BAL(s) des caisses frontaux étape 3 Volumétrie du nombre de certificats à migrer 7 frontaux concentrateurs concernant l ensemble des établissements et cliniques Privées > 284 certificats de classe 6 sont à renouveler 30 frontaux gestionnaires représentant tous les régimes d assurances maladie sont concernés > 989 certificats de classe 6 sont à renouveler En tout, ce sont certificats de classe 6 qui sont à renouveler avant fin octobre 2008 Scénario de renouvellement des certificats prévu 1 er temps sur un frontal concentrateur et sur la 1 ère semaine septembre > Renouvellement d une 10 certificats et analyse du comportement de la chaîne par le support technique du GIE SESAM-Vitale 2 ème temps traitement de tous les frontaux concentrateurs sur les 3 semaines suivantes > Renouvellement de la totalité des 274 certificats restant 3 ème temps traitement de tous les frontaux gestionnaires sur les 3 semaines suivantes > Renouvellement de la totalité des 989 certificats Les étapes du processus de renouvèlement Le GIE SESAM-Vitale demande le renouvellement des certificats Le GIP-CPS renouvelle les certificats et les transmets au GIE SESAM-Vitale Le GIE SESAM-Vitale vérifie les certificats et diffuse sur les frontaux -14-

15 Prise en compte des certificats côté émetteurs - étape 3 bis Comment - Prise en compte des nouveaux certificats : Soit chargement à partir de l'annuaire LDAP du GIP-CPS : - Lors d'un premier chiffrement vers une caisse, - Suite à la détection de la révocation (ou expiration) d'un certificat > Si plusieurs certificats sont publiés pour une même bal, l'éditeur doit toujours prendre en compte le certificat le plus récent Soit à partir des messages de service SMTP 4010, mais uniquement pour les émetteurs destinataires de messages de service : > Les hôpitaux publics et PSPH > Les établissements privées Soit par une autre solution (télé mise à jour, patch logiciel, ) Idéalement, au fur et à mesure des renouvellements des certificats sur les frontaux du 1 er septembre à fin octobre -15-

16 Renouvellement des certificats Côté émetteurs étape 3 bis Outils qui ne traitent pas les messages de service 4010 et installés dans un établissement public ou une clinique privée : Cette catégorie d émetteurs transmet des flux à une et une seule caisse destinataire (la caisse pivot) Le renouvellement des certificats des caisses pivots sera terminé sur les frontaux à la fin septembre Téléchargement du certificat renouvelé de la caisse pivot à partir de la fin septembre et au plus tard début novembre

17 Renouvellement des certificats Côté Émetteurs étape 3 bis Outils qui ne reçoivent pas les messages de service 4010 et installés dans une autre structure : Cette catégorie d émetteurs est susceptible d envoyer ses flux chiffrés à l ensemble des caisses Le renouvellement des certificats de l ensemble des caisses sera terminé sur les frontaux à la fin octobre Téléchargement des certificats renouvelés au plus tard début novembre. Cette opération peut-être réalisée : Soit avant chaque envoi d un flux chiffré pour la caisse destinataire Soit périodiquement pour les caisses pour lesquelles elle envoie habituellement des flux Soit en une seule fois à la fin octobre -17-

18 Révocation des anciens certificats étape certificats classe 6 à révoquer La campagne de révocation s opère selon les mêmes modalités que cité lors du renouvellement des certificats. La campagne débute mi novembre et dure 3 à 4 semaines. Dés mi novembre, les émetteurs n ayant pas renouvelé leurs certificats recevront le message de service «Flux chiffrés rejetés, erreur 4000». > Seront destinataires de ce message de service - Les hôpitaux publics et PSPH - Les établissements privés > Ne seront pas destinataires de ce message de service - Les centres de santé hors SESAM-Vitale - Les fournisseurs et transporteurs - Les établissements (hors cliniques privées et hôpitaux publics) -18-

19 La communication autour de ces opérations Les caisses du régime général ont été informées Elles s assurent du bon déroulement des opérations auprès des émetteurs de flux : juillet/août : elles contactent les émetteurs de flux pour les sensibiliser à la nécessité de faire évoluer leur système de chiffrement septembre/mi novembre : elles contactent les émetteurs de flux qui n ont pas intégré le nouveau certificat pour incitation à la mise à jour du système de chiffrement À partir de mi novembre : elles contactent les émetteurs de flux qui provoquent un rejet pour obligation de mise à jour du système de chiffrement Des réunions éditeurs de facturation ont eu lieu : Hôpitaux Publics et PSPH Cliniques Privées Une information a été réalisée par la CNAMTS auprès des représentants conventionnels -19-

20 Les contacts GIE SESAM-VITALE : pour les tests à réaliser avec les éditeurs d outils de chiffrement GIP-CPS : pour les info génériques relatives à la prorogation de l autorité de certification IGP-CPS2bis; pour les questions relatives aux produits OSM pour les questions spécifiques relatives à la chaîne de confiance et l accès à l annuaire du GIP- CPS CNDA : : pour les tests éventuels avec les moyens du CNDA -20-

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016

Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Présentation éditeurs MCS ASIP Santé - Jeudi 5 Avril 2016 Edouard BRIS: Chef de projet MSSanté Mathilde SABOURIN: Chef de projet MSSanté Compatibilité Mai 2013 Sommaire Introduction I. Rappels des concepts

Plus en détail

Télétransmission entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma

Télétransmission entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma Télétransmission entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma B2. R - 1.40 - PH LES SPECIFICITES DE L'ECHANGE EN MODE SESAM-VITALE version 1.40 La version Sesam Vitale

Plus en détail

TITRE V LA TRANSMISSION PAR VOIE ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU REMBOURSEMENT OU À LA PRISE EN CHARGE

TITRE V LA TRANSMISSION PAR VOIE ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU REMBOURSEMENT OU À LA PRISE EN CHARGE Convention Nationale des Chirurgiens-dentistes juin 2006 TITRE V LA TRANSMISSION PAR VOIE ÉLECTRONIQUE DES DOCUMENTS NÉCESSAIRES AU REMBOURSEMENT OU À LA PRISE EN CHARGE Les Parties signataires entendent

Plus en détail

SEFi - Information Février 2016 Information sur le Service Electronique de Facturation intégré

SEFi - Information Février 2016 Information sur le Service Electronique de Facturation intégré SEFi - Information Information sur le Service Electronique de Facturation intégré Quitter sommaire préc. Quitter sommaire Le SEFi dans l offre Projet transport de l Assurance Maladie une réponse aux demandes

Plus en détail

Comment intégrer MSSANTE avec la plateforme Microsoft. Stéphane MAURAT Microsoft Mathieu BELLAIZE - GHPG Eric MESERE - MIPIH

Comment intégrer MSSANTE avec la plateforme Microsoft. Stéphane MAURAT Microsoft Mathieu BELLAIZE - GHPG Eric MESERE - MIPIH Comment intégrer MSSANTE avec la plateforme Microsoft Stéphane MAURAT Microsoft Mathieu BELLAIZE - GHPG Eric MESERE - MIPIH 1 Agenda Pourquoi une Messagerie Sécurisée dans votre ES? Les solutions Microsoft

Plus en détail

Messagerie Sécurisée de Santé

Messagerie Sécurisée de Santé Messagerie Sécurisée de Santé Présentation Rencontres Inter Régionales Mardi 24 septembre 2012 ASIP Santé Pôle Projets & Coordination des Soins Ordre du jour 1 Présentation de la MSS 2 Principes fonctionnels

Plus en détail

MODIFICATIONS DE MELUSINE ENTRE LES VERSIONS 2015.00 ET 2016.00

MODIFICATIONS DE MELUSINE ENTRE LES VERSIONS 2015.00 ET 2016.00 MODIFICATIONS DE MELUSINE ENTRE LES VERSIONS 2015.00 ET 2016.00 La version 2016.00 que vous trouverez ci-jointe ou en téléchargement apporte les modifications décrites ci-après. Si vous possédez déjà une

Plus en détail

Coordination des soins, DCC: des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs?

Coordination des soins, DCC: des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs? Coordination des soins, : des projets structurants pour la e-santé. Quels impacts pour les éditeurs? Journée Nationale des Industriels 15 novembre 2012 Favoriser l échange et le partage d information médicale

Plus en détail

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances UNCAM UNOCAM ; FNMF ; FFSA ; CTIP

Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances UNCAM UNOCAM ; FNMF ; FFSA ; CTIP Ministère des affaires sociales et de la santé Ministère de l économie et des finances UNCAM UNOCAM ; FNMF ; FFSA ; CTIP (Remboursement des Organismes Complémentaires) Instance consultative des représentants

Plus en détail

Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre d une procédure administrative (Ordonnance sur la communication électronique)

Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre d une procédure administrative (Ordonnance sur la communication électronique) Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre d une procédure administrative (Ordonnance sur la communication électronique) Projet du Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 11b, al. 2, 21a,

Plus en détail

Baladeur Santé VITAL'ACT Prescripteurs

Baladeur Santé VITAL'ACT Prescripteurs Manuel utilisateur Baladeur Santé VITAL'ACT Prescripteurs C.D.C. 1.40 Consultation au cabinet Description d une visite à domicile 2 TABLE DES MATIERES 1. GENERALITES 5 1.1. FONCTIONNEMENT GENERAL DU VITAL

Plus en détail

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI

La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI La sécurité des Réseaux Partie 7 PKI Fabrice Theoleyre Enseignement : INSA Lyon / CPE Recherche : Laboratoire CITI / INSA Lyon Références C. Cachat et D. Carella «PKI Open Source», éditions O REILLY Idealx,

Plus en détail

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2

MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance. Mieux comprendre. MSSanté FAQ. Février 2014 / V2 MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance Mieux comprendre MSSanté FAQ Février 2014 / V2 FAQ MSSanté MSSanté, la garantie d échanger en toute confiance sommaire 1. Le Système MSSanté 2 MSSanté

Plus en détail

Plan du cours. La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS. Le Dossier Pharmaceutique. Les systèmes de chiffrements de l'information. Glossaire à retenir

Plan du cours. La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS. Le Dossier Pharmaceutique. Les systèmes de chiffrements de l'information. Glossaire à retenir Plan du cours La carte SESAM-VITALE, les FSE, le RSS Le Dossier Pharmaceutique Les systèmes de chiffrements de l'information Glossaire à retenir I - La carte SESAM VITALE En janvier 2004 déja 21600 officines

Plus en détail

Le co-marquage. Le co-marquage pourquoi?

Le co-marquage. Le co-marquage pourquoi? Le co-marquage Le co-marquage pourquoi? - pour rationaliser la production des contenus destinés à l information des usagers et en améliorer la qualité - pour démultiplier la diffusion de ces contenus et

Plus en détail

Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014

Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014 Rémunération sur objectifs de santé publique COMMENT DECLARER VOS INDICATEURS POUR VOTRE ACTIVITE 2014 Pour pouvoir bénéficier de la rémunération sur objectifs de santé de santé publique, et quelle que

Plus en détail

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé

PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE. Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé PUBLIC KEY INFRASTRUCTURE Rappels PKI PKI des Impôts PKI de la Carte de Professionnel de Santé Rappels PKI Fonctionnement général Pourquoi? Authentification Intégrité Confidentialité Preuve (non-répudiation)

Plus en détail

Généralisation de la facturation individuelle des établissements de santé (FIDES) out se joue maintenant!

Généralisation de la facturation individuelle des établissements de santé (FIDES) out se joue maintenant! Généralisation de la facturation individuelle des établissements de santé (FIDES) Tout out se joue maintenant! L article 63 3 de la loi de financement de la sécurité sociale (LFSS) pour 2013,, modifiant

Plus en détail

La demande de paiement peut correspondre non seulement aux factures mais plus généralement à toute pièce fournisseur (avoir,

La demande de paiement peut correspondre non seulement aux factures mais plus généralement à toute pièce fournisseur (avoir, 1 2 3 Aide à l animateur : Le processus standard de la dépense se décompose en 5 étapes majeures : la formalisation d un contrat, l engagement juridique, le service fait, la demande de paiement et le paiement.

Plus en détail

Stratégie de recette lancement du service RUBIS@SEPAMAIL

Stratégie de recette lancement du service RUBIS@SEPAMAIL Stratégie de recette lancement du service RUBIS@SEPAMAIL 1er application RUBIS@SEPAMAIL Sepamail-20108-2011 restricted 1 Sommaire 1. Objet de la stratégie de recette 2. Vision schématique du service RUBIS

Plus en détail

Par messagerie dam@cpam-annecy.cnamts.fr

Par messagerie dam@cpam-annecy.cnamts.fr LES SOLUTIONS PRATIQUES DE L ASSURANCE MALADIE POUR VOTRE INSTALLATION ET VOTRE EXERCICE AU QUOTIDIEN Que contient la convention médicale? Vous pouvez accéder à la nouvelle convention médicale sur le site

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : MMES et MM 14/09/95 Les Directeurs et Agents Comptables Origine : CABDIR - des CPAM - des CTI

Plus en détail

Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective

Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Le SI des infirmiers libéraux : présentation de l étude prospective Rencontre Inter-Régionale 13 juin 2013 Bruno Grossin 1 Sommaire Objectifs et périmètre de l étude Panorama de la profession d infirmier

Plus en détail

40 règles «d hygiène informatique» pour assurer la sécurité informatique d un cabinet/service d imagerie médicale

40 règles «d hygiène informatique» pour assurer la sécurité informatique d un cabinet/service d imagerie médicale 40 règles «d hygiène informatique» pour assurer la sécurité informatique d un cabinet/service d imagerie médicale Le système d information (RIS, PACS, internet, ) est au cœur de l organisation de tout

Plus en détail

CHARTE POUR LA SÉCURITÉ DES SERVICES DE COURRIERS ÉLECTRONIQUES

CHARTE POUR LA SÉCURITÉ DES SERVICES DE COURRIERS ÉLECTRONIQUES CHARTE POUR LA SÉCURITÉ DES SERVICES DE COURRIERS ÉLECTRONIQUES élaborée dans le cadre d une coopération entre l agence nationale de la sécurité des systèmes d information et des fournisseurs de services

Plus en détail

MEDI +4000 pour les cabinets de Podologie

MEDI +4000 pour les cabinets de Podologie MEDI+4000 Podologue gère les évolutions de votre cabinet des plus simples aux plus complexes. Sur un matériel simple, en réseau local, ou en accès distant, la solution existe. Avec MEDI+4000 Podologue,

Plus en détail

GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT NET

GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT NET GUIDE DE DEMARRAGE CYBERPLUS PAIEMENT NET Version 1.2 20/05/2010 Ce document et son contenu sont strictement confidentiels et la propriété de Natixis Paiements. Il n est pas contractuel. Toute reproduction

Plus en détail

TIP-I Télécommunications des informations de paiement par Internet

TIP-I Télécommunications des informations de paiement par Internet RÉGIE DE L ASSURANCE MALADIE DU QUÉBEC TIP-I Télécommunications des informations de paiement par Internet Plan de la présentation» Introduction» Présentation de la solution» Présentation de la documentation

Plus en détail

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011

LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR. ASIP Santé, le 13 décembre 2011 LA MESSAGERIE SECURISEE SANTE-LORRAINE.FR ASIP Santé, le 13 décembre 2011 1 La messagerie sante-lorraine: Contexte et historique Pourquoi une messagerie sécurisée régionale? Décret Confidentialité du 15

Plus en détail

Sommaire. Cegedim Logiciels Médicaux Guide d utilisation de SMM 2/40

Sommaire. Cegedim Logiciels Médicaux Guide d utilisation de SMM 2/40 Secure Médical Mail Guide d utilisation Sommaire Sommaire... 2 Glossaire Technique... 3 Messagerie Sécurisée... 4 Quels sont les plus d une messagerie homologuée GIP-CPS?... 5 Pré-requis techniques...

Plus en détail

Invitation déjeuner presse Généralisation du tiers payant

Invitation déjeuner presse Généralisation du tiers payant Invitation déjeuner presse Généralisation du tiers payant La Fédération des Mutuelles de France a le plaisir de vous convier à un déjeuner le Vendredi 26 février 2016 à 12h : Il sera l occasion de débattre

Plus en détail

Circuit du médicament informatisé

Circuit du médicament informatisé Circuit du médicament informatisé Points de vigilance axe organisationnel POINTS DE VIGILANCE... 1 AXE ORGANISATIONNEL... 1 FICHE N 1- SITUATIONS EXCEPTIONNELLES... 2 FICHE N 2- SUPPORT - HOTLINE... 3

Plus en détail

«Participation assuré» de 18 euros

«Participation assuré» de 18 euros «Participation assuré» de 18 euros Médecins Sages Femme Centres de santé médicaux et polyvalents Logiciels 1.40 Un ticket modérateur forfaitaire sur les actes lourds est instauré par la Loi de Financement

Plus en détail

Fiche d évolution réglementaire N 098v5

Fiche d évolution réglementaire N 098v5 Fiche d évolution réglementaire N 098v5 Majoration de Coordination et ACS Date d application de la mesure : 14/02/2013 Textes associés : http://www.legifrance.gouv.fr/affichtexte.do;j Avenant 8 à la sessionid=32b66b0e07ce94731a4520fb96

Plus en détail

Guide utilisateur. Le Baladeur 2 CDC 1.40. Septembre 2012

Guide utilisateur. Le Baladeur 2 CDC 1.40. Septembre 2012 Guide utilisateur Le Baladeur 2 CDC 1.40 Septembre 2012 Ingenico Healthcare/e-ID «River Seine» - 25, quai Gallieni 92158 Suresnes cedex - France Tél. 33(0)1 46 25 80 80 - Fax 33 (0)1 46 25 80 30 www.xiring.com

Plus en détail

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA

I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES II. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE LA TELETVA I. TELE TVA, 1 ERE APPLICATION DES TELE-PROCEDURES Le projet TéléTVA fait partie de la politique de modernisation par le Ministère de l Economie, des Finances et de l industrie (MINEFI). La conséquence

Plus en détail

DESCRIPTION DU MODULE DE TELETRANSMISSION SESAM-VITALE

DESCRIPTION DU MODULE DE TELETRANSMISSION SESAM-VITALE DESCRIPTION DU MODULE DE TELETRANSMISSION SESAM-VITALE 1 SOMMAIRE I. PREMIER LANCEMENT DU MODULE TELETRANSMISSION 3 a) Paramétrage des Options 5 b) Paramétrage de la Transmission 6 c) Paramétrage complémentaire

Plus en détail

d accessibilité AMF - GAP 1

d accessibilité AMF - GAP 1 Conforter la politique d accessibilité L Agenda d Accessibilité Programmée AMF - GAP 1 Conforter l accessibilité Le Premier ministre demande un rapport à la sénatrice Claire-Lise Campion sur l accessibilité

Plus en détail

Document Diffusé : Personnel de Saint honoré Audit Demandeur de certification Examinateurs

Document Diffusé : Personnel de Saint honoré Audit Demandeur de certification Examinateurs PCP- SMQ- 003 03/09/2012 V5 Page 1 sur 11 Document Diffusé : Personnel de Saint honoré Audit Demandeur de certification Examinateurs Version Rév Date Rédigée Vérifiée Approuvée V5 Ajout des conditions

Plus en détail

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 67 -

TIERS PAYANT ETENDU SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 67 - SP SANTE NOTE TECHNIQUE - N 67 - Destinataires : Les correspondants Documentation déclarés. Montreuil, le 24 janvier 2012 Madame, Monsieur, Nous vous adressons, ci-joint, la note technique N 67. Elle a

Plus en détail

Public Key Infrastructure (PKI)

Public Key Infrastructure (PKI) Public Key Infrastructure (PKI) Introduction Authentification - Yoann Dieudonné 1 PKI : Définition. Une PKI (Public Key Infrastructure) est une organisation centralisée, gérant les certificats x509 afin

Plus en détail

INFO Septembre 2015 loi de transposition de la directive sur les bilans critères rehaussés bilan 2014

INFO Septembre 2015 loi de transposition de la directive sur les bilans critères rehaussés bilan 2014 INFO Septembre 2015 La loi de transposition de la directive sur les bilans (Bilanzrichtlinie- Umsetzungsgesetz BilRUG) a été acceptée par le Conseil fédéral le 10/07/2015 et sera donc publiée sous peu

Plus en détail

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée

Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Point d information 1 er décembre 2011 Modernisation et efficience du système de soins : la dématérialisation des ordonnances par les pharmaciens est engagée Faciliter les relations avec les professionnels

Plus en détail

M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition

M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition M.I.O. Interopérabilité des applications de gestion de marchés Des principes à la mise en œuvre. Formation Phast - 27 juin 2007 1 ère édition Conception des standards une pyramide à gravir Dictionnaires

Plus en détail

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE

L INFORMATIQUE OPÉRATIONNELLE INTERBRANCHES FAMILLE MALADIE RECOUVREMENT RETRAITE ORGANISATION DU DISPOSITIF NATIONAL Le dispositif de formation est proposé par l Ucanss et mis en oeuvre par le Crafep, le CRF de Tours et le CRF de

Plus en détail

Vous partez en stage, votre FAQ!

Vous partez en stage, votre FAQ! Vous partez en stage, votre FAQ! Modalités Gratification Couverture sociale Obligations de stagiaire Textes de référence Université d Angers Direction des enseignements et de la vie étudiante 40 rue de

Plus en détail

PROCEDURE CHANGEMENT DE FOURNISSEUR (applicable aux clients professionnels et particuliers)

PROCEDURE CHANGEMENT DE FOURNISSEUR (applicable aux clients professionnels et particuliers) GTG GT1 Version V5 du 30 mars 2012 PROCEDURE CHANGEMENT DE FOURNISSEUR (applicable aux clients professionnels et particuliers) Page : 1/6 A - OBJET Cette procédure décrit les différentes étapes depuis

Plus en détail

Optimiser l usage des outils de gestion

Optimiser l usage des outils de gestion Optimiser l usage des outils de gestion Témoignage de l Université de Rennes 1 - Séminaire AMUE 26 septembre 2006 Thierry Bédouin, Directeur du CRI Hervé Blanchetierre, DRH Adjoint 1 Quelques éléments

Plus en détail

Echanges d'informations entre l'opticien et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma

Echanges d'informations entre l'opticien et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma RESOPHARMA Echanges d'informations entre l'opticien et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma B2 - R - OPT LES SPECIFICITES DE L'ECHANGE EN MODE IRIS B2 Cet échange satisfait en tous points la

Plus en détail

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE

ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE ACTIVITÉS ADMINISTRATIVES À CARACTÈRE TECHNIQUE Rédaction de messages et de courriers professionnels simples, liés à l activité courante de la structure - Identifier l'objet, les destinataires et le contexte

Plus en détail

Baladeur Santé VITAL'ACT Prescripteurs

Baladeur Santé VITAL'ACT Prescripteurs Manuel utilisateur Baladeur Santé VITAL'ACT Prescripteurs C.D.C. 1.40 RAM Consultation au cabinet Description d une visite à domicile 2 TABLE DES MATIERES 1. GENERALITES 5 1.1. FONCTIONNEMENT GENERAL DU

Plus en détail

Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY

Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY Modules M42B4 & M42C3 Patrice GOMMERY PROBLEMES : Comment générer les couples de clés? Comment distribuer les clés publiques? Comment stocker les clés? La clé publique est-elle réellement garantie? UNE

Plus en détail

PREPAYE - Le Chèque cadeau

PREPAYE - Le Chèque cadeau CR - Etape 2016 POINT 2016 PREPAYE - Le Chèque cadeau 13 Avril 2016 Validation en COPIL du 16-12-14 Rôle des acteurs du marché Chaque acteur est dans ses prérogatives de métier et de fonctions propres

Plus en détail

PRESENTATION ET UTILISATION COURANTE

PRESENTATION ET UTILISATION COURANTE PRESENTATION ET UTILISATION COURANTE 1- PRESENTATION Remplaçant Sertifal depuis le 1 er février 2007, Sertifup 1 est composé de deux modules principaux : - Un site web( www.sertifup.fr ) dont l accès est

Plus en détail

1 MESURES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AUX DISPOSITIFS D ÉMISSION IMMÉDIATE DE CARTES DE PAIEMENT EN AGENCE OU EN MAGASIN («INSTANT ISSUING»)

1 MESURES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AUX DISPOSITIFS D ÉMISSION IMMÉDIATE DE CARTES DE PAIEMENT EN AGENCE OU EN MAGASIN («INSTANT ISSUING») 1 MESURES DE SÉCURITÉ APPLIQUÉES AUX DISPOSITIFS D ÉMISSION IMMÉDIATE DE CARTES DE PAIEMENT EN AGENCE OU EN MAGASIN («INSTANT ISSUING») Dans le cadre de sa mission de suivi des politiques de sécurité mises

Plus en détail

1. PRELEVEMENT SEPA : LE CADRE REGLEMENTAIRE

1. PRELEVEMENT SEPA : LE CADRE REGLEMENTAIRE Avril 2013 Zoom sur la réglementation SEPA (Single Euro Payments Area)- échéance 1er février 2014 : 1. PRELEVEMENT SEPA : LE CADRE REGLEMENTAIRE 1.1. Introduction : Le Conseil Européen des Paiements (European

Plus en détail

PROTOCOLE FIXANT LES MODALITES D ECHANGES ELECTRONIQUES ENTRE EMOA MUTUELLE DU VAR ET UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ

PROTOCOLE FIXANT LES MODALITES D ECHANGES ELECTRONIQUES ENTRE EMOA MUTUELLE DU VAR ET UN PROFESSIONNEL DE SANTÉ PROTOCOLE TECHNIQUE DES ECHANGES CONVENTION REFERENCEE : MDV 001- _ N de convention à compléter par le n du Professionnel de Santé attribué par l Assurance maladie et utilisé pour les échanges SESAM-Vitale

Plus en détail

Journées techniques de l Ouest

Journées techniques de l Ouest Journées techniques de l Ouest La sécurité des systèmes d information Par Gilles BIZET gilles.bizet@aql.fr [Sommaire] I. [La SSI, qu est ce que c est?] II. [Qu avons-nous à protéger?] III. [Comment se

Plus en détail

Questions Réponses. Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org

Questions Réponses. Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org EDI : Messages commerciaux Questions Réponses Pour tout renseignement complémentaire : 01.47.17.64.51 edoni@edoni.org 1 EDI : Questions Réponses 1. L architecture 3 2. Le niveau de service 4 3. La relation

Plus en détail

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale

DECLARATION 05/07/2016. NS 53 Laboratoires d'analyse médicale DECLARATION 05/07/2016 NS 53 Laboratoires d'analyse médicale LABORATOIRES D'ANALYSE MÉDICALE (Déclaration N 53 ) La norme simplifiée n 53 concerne la gestion informatisée d un laboratoire d analyse de

Plus en détail

Echanges d'information entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma

Echanges d'information entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma Echanges d'information entre l'officine Pharmaceutique et l Organisme Concentrateur Technique Résopharma B2 - R - PH LES SPECIFICITES DE L'ECHANGE EN MODE SESAM-VITALE Avec la mise en place du RSS et le

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social

Ministère du travail, de l emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social Ministère du travail, de l emploi et de la formation professionnelle et du dialogue social Direction générale du travail Service des relations et des conditions de travail SRCT Sous-direction des conditions

Plus en détail

LA CARTE CPS3. Présentation générale

LA CARTE CPS3. Présentation générale LA CARTE CPS3 Présentation générale 1 Sommaire 1 Objet du document...4 2 Synthèse du document...5 3 Contexte... 10 3.1 L état du parc actuel... 10 3.2 Le besoin de développer une nouvelle version de la

Plus en détail

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011

VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT. Juin 2011 VÉRIFICATION DE L INTÉGRITÉ DE L INFORMATION DU SYSTÈME HERMÈS FINANCES RAPPORT Juin 2011 PRÉPARÉ PAR LA DIRECTION GÉNÉRALE DE LA VÉRIFICATION INTERNE (DGVI) Projet no : 2011-08 AGENCE DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage.

Cryptographie et utilisation. Utilisation de la cryptographie. Rappel des propriétés à assurer. Assurer le secret :stockage. Rappel des propriétés à assurer Cryptographie et utilisation Secret lgorithmes symétriques : efficace mais gestion des clés difficiles lgorithmes asymétriques : peu efficace mais possibilité de diffuser

Plus en détail

EMAC SG/DI Utilisation des ordinateurs portables apprentissage 29/09/2015. Utilisation des ordinateurs portables mis à disposition des apprentis

EMAC SG/DI Utilisation des ordinateurs portables apprentissage 29/09/2015. Utilisation des ordinateurs portables mis à disposition des apprentis Utilisation des ordinateurs portables mis à disposition des apprentis Responsabilités/Assurance/Usage Les ordinateurs qui vous ont été remis appartiennent à l'école et sont mis à votre disposition pendant

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

MA solution réseau. pour un cabinet infirmier bien géré!

MA solution réseau. pour un cabinet infirmier bien géré! MA solution réseau pour un cabinet infirmier bien géré! Où que je sois... Au cabinet En voiture Au domicile MA solution MOBILE pour un cabinet bien géré! j ai accès à toutes mes données avec l appli mobile

Plus en détail

La migration d'un Core Banking

La migration d'un Core Banking La migration d'un Core Banking Par Florent WATRIN Le 02/10/2014 CALIS CONSEIL - 110, rue Réaumur - 75002 PARIS - Tél.: 01.42.86.03.47 Site internet : http://www.calis-conseil.com - Courriel : infos@calis-conseil.com

Plus en détail

Manuel Utilisateur. de l application CLEO. Outil de gestion de demandes & réponses de certificats avec le serveur d inscription.

Manuel Utilisateur. de l application CLEO. Outil de gestion de demandes & réponses de certificats avec le serveur d inscription. Référence : Manuel-CLEO-V01.03.doc G R O U PEM EN T PU BLIC D IN TER ET Manuel Utilisateur de l application CLEO Outil de gestion de demandes & réponses de certificats avec le serveur d inscription 22

Plus en détail

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD

PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE. Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD PLUS ON EN SAIT MIEUX ON SE PORTE Utiliser le Dossier Médical Personnel en EHPAD Mai 2013 1 2 S informer sur le DMP Préparer votre q ALIMENTATION établissement Sur le site dmp.gouv.fr espace Structure

Plus en détail

Guide d Installation du module Diagnostic Suite Web Service

Guide d Installation du module Diagnostic Suite Web Service Guide d Installation du module Diagnostic Suite Web Service Version 5.2 Impartial Software La Longanière 49330 Marigné Tél. : 02 41 69 20 45 e-mail : contact@impartial-software.com web : http://www.impartial-software.com

Plus en détail

Atelier Mégalis Bretagne. La dématérialisation de la chaine financière et comptable en pratique

Atelier Mégalis Bretagne. La dématérialisation de la chaine financière et comptable en pratique Atelier Mégalis Bretagne La dématérialisation de la chaine financière et comptable en pratique Mégalis Bretagne : un établissement public de coopération territoriale créé en 1999 1 Président : M. LE DRIAN

Plus en détail

Plateforme d'archivage électronique du Conseil général des Yvelines

Plateforme d'archivage électronique du Conseil général des Yvelines Plateforme d'archivage électronique du Conseil général des Yvelines 16 avril 2009 Administrations concernées Conseil général Assemblée délibérante et administration du département. La Direction des Archives

Plus en détail

Le service en ligne de Consultation des DRoits

Le service en ligne de Consultation des DRoits Le service en ligne de Consultation des DRoits -1- Sommaire Présentation du service Le contexte du projet Objectif et moyen Le déploiement L offre de service Les informations fournies Les cas d utilisation

Plus en détail

Documentation utilisateur MyGed. Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise

Documentation utilisateur MyGed. Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise Documentation MyGed / Utilisation de MyGed Entreprise 1 SOMMAIRE 1 Le classement...4 1.1 Le classement depuis une panière...4 1.2 Le traitement par lot...6 1.3 Classement depuis l explorateur Windows...7

Plus en détail

Circulaire n 766 du 12 mars 2004

Circulaire n 766 du 12 mars 2004 Circulaire n 766 du 12 mars 2004 OBJET : Système de transmission électronique des documents administratifs entre le Ministère de la Communauté française, les établissements d enseignement et assimilés

Plus en détail

Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique

Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique Le coût d'une plate-forme d'archivage électronique Résultats d'une étude lancée par la direction des Archives de France F. Banat-Berger Présentation Groupe PIN 20 octobre 2005 Plate-forme d'archivage électronique

Plus en détail

Web & XML. Evaluation 1/2. ENSEIRB Programmation Web / XML. Version 1.00 du 19 décembre 2012 Etat : Travail SOPRA GROUP. Page 1/9

Web & XML. Evaluation 1/2. ENSEIRB Programmation Web / XML. Version 1.00 du 19 décembre 2012 Etat : Travail SOPRA GROUP. Page 1/9 Web & XML ENSEIRB Programmation Web / XML Evaluation 1/2 Version 1.00 du 19 décembre 2012 Etat : Travail SOPRA GROUP Page 1/9 Historique : Version Date Origine de la mise à jour Rédigée par Validée par

Plus en détail

Avenant au Cahier des Charges SESAM-Vitale

Avenant au Cahier des Charges SESAM-Vitale Facturation Avenant au Cahier des Charges SESA-Vitale Système de facturation SESA-Vitale GIE SESA-Vitale 5, boulevard Alexandre Oyon 72 019 LE ANS Cedex 2 www.sesam-vitale.fr * * * * * * * * * * * * *

Plus en détail

Direction Risques Professionnels Département Prévention section formation Journées d études Infirmières du travail 2011 CR/CCR 07-11-2011

Direction Risques Professionnels Département Prévention section formation Journées d études Infirmières du travail 2011 CR/CCR 07-11-2011 Journées d études Infirmières du Travail 8 novembre 2011 => JOUE les TOURS 24 novembre 2011 => CHARTRES 6 décembre 2011 => St JEAN de BRAYE Des rendezrendez-vous annuels réguliers depuis 2006 co co--organisés

Plus en détail

Offre de référence. Pour la construction et la mutualisation de Câblage Vertical dans les immeubles ayant une convention THD Seine

Offre de référence. Pour la construction et la mutualisation de Câblage Vertical dans les immeubles ayant une convention THD Seine Offre de référence Pour la construction et la mutualisation de Câblage Vertical dans les immeubles ayant une convention THD Seine en application de la décision n 2009-1106 du 22 décembre 2009 de l autorité

Plus en détail

2 Présentation générale de l application MSSanté mobilité

2 Présentation générale de l application MSSanté mobilité Sommaire 1 Objet de la note... 4 2 Présentation générale de l application MSSanté mobilité... 4 3 Présentation fonctionnelle... 5 3.1 Cinématique d enrôlement du terminal mobile... 5 3.1.1 Ajout d un appareil

Plus en détail

SEIEMO. Accusés de réception internet MSA

SEIEMO. Accusés de réception internet MSA SEIEMO Serveur d'echanges Informatisés avec les Employeurs de Main d'oeuvre Accusés de réception internet MSA Notice de présentation DTMOEMP M.S.A. Gironde Table des matières 1 PRINCIPE GENERAL...3 2 ENVOI

Plus en détail

Messagerie électronique SIMAP/SRELAY

Messagerie électronique SIMAP/SRELAY Messagerie électronique SIMAP/SRELAY Centre de Calcul de l IN2P3 Mai 2007 2.4. Particularités du service Du point de vue de l utilisateur, le service IMAP proposé par le Centre de Calcul de l IN2P3 présente

Plus en détail

Facture électronique fiscale : enjeux technologiques, enjeux financiers et usages associés. 10 mai 2011 Rémi Pifaut

Facture électronique fiscale : enjeux technologiques, enjeux financiers et usages associés. 10 mai 2011 Rémi Pifaut Facture électronique fiscale : enjeux technologiques, enjeux financiers et usages associés 10 mai 2011 Rémi Pifaut Sommaire Tour d horizon européen Principe de la facture fiscale Principe des documents

Plus en détail

Module P : Préambule. Support de formation

Module P : Préambule. Support de formation Module P : Préambule Nous abordons ici la seconde partie d un parcours de formation complet. À l issue de cette partie, l utilisateur saura administrer au quotidien un domaine Domino multiserveur. Il saura

Plus en détail

Le progiciel Open Source ENOSIS

Le progiciel Open Source ENOSIS Le progiciel Open Source ENOSIS NORMALISER ET SÉCURISER LES ÉCHANGES D INFORMATIONS DE SANTÉ Initiative analysée (monographie) dans le cadre du projet IRIS; Rédigée par Laubenheimer Michael publié le 18

Plus en détail

Guide des nouveautés de RESIP FSE 1.40

Guide des nouveautés de RESIP FSE 1.40 Guide des nouveautés de RESIP FSE 1.40 Sommaire 1.Introduction 3 2.Le module FSE (Menu feuille de soins) 4 2.1. Le parcours de soins 4 2.2. La prévention commune AMO/AMC 6 2.3. Le tiers payant 7 3.Gestion

Plus en détail

Comité National SEPA. SEPA est une obligation : comment préparer votre migration? Guide pour réussir vos tests fonctionnels

Comité National SEPA. SEPA est une obligation : comment préparer votre migration? Guide pour réussir vos tests fonctionnels Comité National SEPA SEPA est une obligation : comment préparer votre migration? Guide pour réussir vos tests fonctionnels Fiche n 1 Quels sont les pré-requis à remplir avant de débuter vos tests fonctionnels?

Plus en détail

Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live

Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live Aide à la prise en charge / PEC+ Utilisation dans les logiciels Mélusine Taxi Live Mélusine Taxi Live version 2014.00 Date : 16/05/2014 Table des matières. Table des matières.... 2 1 - Introduction...

Plus en détail

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE

PROTOCOLE D INTERCHANGE. Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE PROTOCOLE D INTERCHANGE Définissant les modalités de mise en œuvre et d exploitation de l échange informatisé de données ENTRE L ETABLISSEMENT FRANÇAIS DU SANG ALPES-MEDITERRANEE ET LES ETABLISSEMENTS

Plus en détail

Dématérialisation des procédures de marchés. Modalités organisationnelles à appliquer à l opération. Dématérialisation des Marchés 2007 / 2010

Dématérialisation des procédures de marchés. Modalités organisationnelles à appliquer à l opération. Dématérialisation des Marchés 2007 / 2010 Dématérialisation des procédures de marchés Modalités organisationnelles à appliquer à l opération Dématérialisation des Marchés 2007 / 2010 (DEMAT 2007 / 2010) SOMMAIRE 1 INTRODUCTION 3 1.1 OBJET DU DOCUMENT

Plus en détail

«APPLICATION PATIENT»

«APPLICATION PATIENT» «APPLICATION PATIENT» «THEME : REFORME AME» «GUIDE UTILISATEUR» «REFORME AME 2012» Page : 2/13 TABLE DES RÉVISIONS Version Date Description de la modification Version, patch ou complément de C.Page Rédacteur

Plus en détail

TP Protocoles SMTPS et POP3S avec Pratiquer l algorithmique

TP Protocoles SMTPS et POP3S avec Pratiquer l algorithmique TP Protocoles SMTPS et POP3S avec Pratiquer l algorithmique Introduction : Faisant suite à un autre TP vous permettant de découvrir et mettre en œuvre les protocoles de la messagerie SMTP et POP3, ce TP

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2005,

Groupe Eyrolles, 2005, Groupe Eyrolles, 2005, Table des matières AVANT-PROPOS...................................................... XVIII CD-Rom Mozilla Thunderbird sur le CD-Rom offert avec cet ouvrage XIX 1. INSTALLATION ET

Plus en détail

Déclaration des pratiques d enregistrement (Délégation d autorité d enregistrement de l IGC pilote du CRU)

Déclaration des pratiques d enregistrement (Délégation d autorité d enregistrement de l IGC pilote du CRU) Déclaration des pratiques d enregistrement (Délégation d autorité d enregistrement de l IGC pilote du CRU) 1 Introduction Supelec, campus de GIF sur Yvette, ci après noté SUPELEC-GIF souhaite qu une partie

Plus en détail

Loi sur le dossier électronique du patient

Loi sur le dossier électronique du patient Berne, le 4. septembre 2014 Loi sur le dossier électronique du patient Prise de position de CURAVIVA Suisse En tant qu association de branche et d institutions orientée vers la politique des employeurs,

Plus en détail

MANUEL QUALITE RESUME

MANUEL QUALITE RESUME CNDA Centre National de Dépôt et d'agrément MANUEL QUALITE RESUME 515, chemin du Mas de Rochet 34170 Castelnau le Lez France 04.67.02.30.00 www.cnda-vitale.fr Version 1 1 / 8 21 avril 2010 PRESENTATION

Plus en détail

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1

L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L impact du programme de relance sur le projet régional 19/05/2009 COPIL AMOA 1 L Identifiant National Santé (INS) Delphin HENAFF-DARRAUD Point du programme sur l INS Le constat L absence d identifiant

Plus en détail