Dépistage de thrombophilie héréditaire chez l'adulte : utile ou inutile? Dr Michèle Stalder

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Dépistage de thrombophilie héréditaire chez l'adulte : utile ou inutile? Dr Michèle Stalder"

Transcription

1 Dépistage de thrombophilie héréditaire chez l'adulte : utile ou inutile? Dr Michèle Stalder

2 Cas 1 Patiente de 20 ans, à l'âge de 18 ans, long voyage en avion, hospitalisée à Hong-Kong pour une embolie pulmonaire, sous contraception orale 3 ème génération Anticoagulation 6 mois Fille unique Père : thrombose veineuse suite à une déchirure tendon d'achille Grand-père maternel a eu une TVP Recherche thrombophilie héréditaire? 2

3 Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) Le risque est influencé par des facteurs génétiques et environnementaux multiples 3

4 Incidence de MTEV dans la population générale, en fonction de l'âge Consultative Hemostasis & Thrombosis 3 rd edition, Kitchens, Kessler, Konkle 4

5 Risque thrombotique modèle du seuil ash-sap 2010, Rosendaal, Lancet 1999, 353:

6 Risques thrombotiques acquis ou secondaires Risques thrombotiques héréditaires ou primaires 6

7 Causes de thrombophilie HEREDITAIRES ACQUISES Déficit en antithrombine Déficit en protéine C Déficit en protéine S Mutation du FV Leiden Mutation de la Prothrombine Homocystinurie, hyperhomocystéinémie Cancers (y compris syndromes myéloprolifératifs), chimiothérapies Obésité Alitement-immobilisation Traumatisme État post-opératoire Hyperhomocystéinémie Contraception orale o.p. et substitution hormonale Dysfibrinogène Troubles de la génération de plasmine Augmentation du fibrinogène et de certains facteurs de coagulation Syndrome des anticorps anti-phospholipides Maladies auto-immunes, maladie de Behçet Varices, malformations veineuses Thrombopénie induite par l héparine Hémoglobinurie paroxystique nocturne Anémie falciforme 7

8 Risque de MTEV et thrombophilie héréditaire Ann. Intern. Med. 2003,138 (2):

9 Risque de MTEV et thrombophilie acquise Consultative Hemostasis & Thrombosis 3 rd edition, Kitchens, Kessler, Konkle 9

10 Thrombophilie prévalence et augmentation du risque relatif de MTEV Revue médicale suisse 2011, 7:

11 Risque relatif - risque absolu Toujours tenir compte de l'effet de l'âge Femme < 40 ans, incidence de base environ 10/100'000/an, soit 0.01 % femme/an Si elle est hétérozygote pour FV Leiden et c.o., le risque relatif augmente de 20 fois environ incidence 200/100'000/an, soit 0.2 % femme/an Si pas FV Leiden et c.o., risque relatif augmente de 4 fois environ 40/100'000/an, soit 0.04 % femme/an 11

12 Risque relatif - risque absolu Femme préménopausée (50-54 ans), incidence environ 120/100'000/an Si elle est hétérozygote pour FV Leiden et substitution hormonale, le risque relatif augmente de 7-15 fois 800-1'800/100'000/an, soit environ 1-2 % femmes/an Si pas de FV Leiden et substitution hormonale, risque relatif augmente d'environ 1.8 fois 216/100'000/an, soit environ 0.2 % femme/an 12

13 Risque de récidive après arrêt de l'anticoagulation Facteurs les plus importants : Présence d'un facteur de risque réversible MTEV idiopathique Présence de cancer Antithrombotic therapy for MTE disease ACCP, Evidence Based Clinical Practice Guidelines, Chest

14 Risque cumulé estimé de MTEV récurrente après arrêt de l'anticoagulation Après 1 an Après 5 ans MTEV provoquée (chirurgie) 1% 3% MTEV provoquée (facteur réversible non-chirurgical) 5% 15% MTEV idiopathique 10% 30% ACCP, Chest

15 Clinical features associated with high risk of recurent venous thrombosis Lancet 2010; 376:

16 ACCP, Chest

17 Durée d'anticoagulation Eichinger & Kyrle, Vasa 2012, 41:

18 Recommandations ACCP : traitement antithrombotique MTEV (CHEST 2012) MTEV idiopathique avec risque bas à modéré de saignement : traitement prolongé Si risque de saignement élevé : 3 mois d'anticoagulation Cancer actif : traitement anticoagulant prolongé MTEV provoquée chirurgicale ou nonchirurgicale : 3 mois 18

19 Risque hémorragique lors du traitement anticoagulant ACCP, Chest

20 Aspects pédiatriques de thrombophilie Incidence MTEV est rare : < 18 ans /100'000/an Consultative Hemostasis & Thrombosis 3 rd edition, Kitchens, Kessler, Konkle 20

21 Aspects pédiatriques de thrombophilie La majorité des MTEV pédiatriques a un problème médical sous-jacent. MTEV idiopathique < 10 % des cas MTEV pédiatriques La présence d'un cathéter veineux central est le facteur de risque le plus prévalent : environ 90 % des MTEV néonatales, 60 % des MTEV de l'enfant Autres facteurs de risque secondaires sont idem à l'adulte Penser aux anomalies veineuses anatomiques 21

22 Bilan de thrombophilie Revue médicale suisse 2011, 7:

23 Utilité des tests de dépistage de thrombophilie héréditaire Est-ce que chez une personne avec premier épisode MTEV, la présence d'une thrombophilie héréditaire va changer le traitement de la phase aiguë, la durée du traitement, la prévention secondaire? Est-ce que chez une personne asymptomatique avec déficit familial connu, la recherche d'une thrombophilie héréditaire va influencer la prévention primaire, l'attitude vis-à-vis de certains facteurs de risque (p.ex. c.o. grossesse)? 23

24 Recommandations de l'american College of Chest Physicians (ACCP) Le dépistage systématique d'une thrombophilie héréditaire lors d'un premier événement thromboembolique veineux n'est pas indiqué Le traitement anticoagulant de la phase aiguë n'est pas différent si thrombophilie héréditaire ou pas La durée de l'anticoagulation, notamment l'indication à une anticoagulation au long cours, se base sur les facteurs de risque de récurrence de MTEV (MTEV idiopathique, plus d'un épisode de MTEV) et sur les risques hémorragiques liés à l'anticoagulation (risque versus bénéfice) et non sur la présence d'une thrombophilie héréditaire 24

25 Recommandations de l'accp Etude MEGA ("Multienvironmental and genetic assessment" Thromb. Haemost 2008;6:1474) a conclu que le dépistage d'une thrombophilie héréditaire ne réduit pas le risque de récidive de MTEV Mais il s'agit de recommandations dont aucune n'est de degré A (études randomisées non biaisées et sans faiblesse méthodologique) 25

26 Situations non-controversées de recherche de thrombophilie héréditaire Nouveau-né avec purpura fulminans Déficit homozygote prot C : 1/250'000-1/500'000 naissances Déficit homozygote prot S : encore plus rare Nécrose cutanée à anti-vitamine K Déficit en prot C, déficit en prot S 26

27 Situations où un bilan de thrombophilie peut se justifier Personne de moins de 50 ans avec 1 er épisode de MTEV idiopathique Personne ayant une histoire familiale de MTEV (apparenté au 1 er degré) Personne ayant des épisodes récidivants de MTEV Femme en âge de procréer, ayant une histoire personnelle ou familiale de MTEV Membre asymptomatique d'une famille porteuse de thrombophilie héréditaire à haut risque 27

28 Situations où un bilan de thrombophilie peut se justifier (suite) Personne ayant une histoire suggestive d'un syndrome anti-phospholipides (fausses couches à répétition, mort in utero inexpliquée) MTEV dans des sites inhabituels (cérébral, porte, mésentérique) 28

29 Cas 1 Patiente de 20 ans, à l'âge de 18 ans, long voyage en avion, hospitalisée à Hong-Kong pour une embolie pulmonaire, sous contraception orale 3 ème génération Anticoagulation 6 mois Fille unique Père : thrombose veineuse suite à une déchirure tendon d'achille Grand-père maternel a eu une TVP Recherche thrombophilie héréditaire? 29

30 Dépistage thrombophilie héréditaire utile? NON 2 facteurs de risque de MTEV : long voyage, c.o. 3 ème génération Durée anticoagulation : 3 mois Prophylaxie secondaire : indiquée de toute façon, lors de situations à risque c.o. oestroprogestatifs : de toute façon contreindiquée Grossesse : de toute façon, anticoagulation recommandée pour grossesse et post-partum Pas de fratrie 30

31 Dépistage thrombophilie héréditaire utile? Pour les enfants futurs? membre asymptomatique d'une famille de patient(e) avec MTEV Potentiellement oui : si fille et décision c.o. ou grossesse Oui : pour conseil de prophylaxie primaire, particulièrement si thrombophilie héréditaire à haut risque de MTEV (déficit en antithrombine, prot C, prot S) 31

32 Dépistage thrombophilie héréditaire utile? Mais NON Le jeune âge de survenue de 1 er épisode thromboembolique chez la mère, est un facteur prédictif de MTEV chez les membres asymptomatiques de la famille au 1 er degré, potentiellement plus fort qu'une thrombophilie héréditaire (CHEST 2009;136:1537) 32

33 Utilité de dépister une thrombophilie héréditaire parmi les membres asymptomatiques d une famille de patient(e) avec MTEV? Le dépistage de thrombophilies héréditaires à faible risque : (Facteur V Leiden, la mutation G20210A de la prothrombine) n est pas recommandé à haut risque : (comme un déficit en antithrombine, en protéine C ou S) doit être considéré au cas par cas ACCP, Chest

34 Utilité de dépistage pour prescription de médicaments contenant des œstrogènes? Les membres de la famille au 1 er degré d un(e) patient(e) connu(e) pour une MTEV, avec ou sans thrombophilie héréditaire, devraient considérer une alternative au traitement contenant des œstrogènes Le dépistage systématique d une thrombophilie héréditaire n est pas recommandé ACCP, Chest

35 Cas 1 Patiente de 20 ans, à l'âge de 18 ans, long voyage en avion, hospitalisée à Hong-Kong pour une embolie pulmonaire, sous contraception orale 3 ème génération Anticoagulation 6 mois Fille unique Père : thrombose veineuse suite à une déchirure tendon d'achille Grand-père maternel a eu une TVP Recherche thrombophilie héréditaire? 35

36 Pour la patiente : pas de bilan de thrombophilie Pour ses enfants filles : étant donné l'histoire de la maman, une alternative à la contraception orale œstroprogestative devrait être considérée 36

37 Cas 2 Jeune patient, status après encéphalite virale dans l'enfance. A 20 ans, TVP MIG suite à un alitement pour une virose. Anamnèse familiale vierge Bilan thrombophilie à 6 mois de la TVP : déficit hétérozygote en antithrombine (28 % et 27 % sur 2 déterminations à 1 mois d'intervalle) En 2013, vient avec son épouse pour évaluation du risque pour ses enfants. Son épouse a son père qui est décédé d'une embolie pulmonaire, dans un contexte de carcinome du poumon. Bilan de thrombophilie : hétérozygote pour mutation FV Leiden 37

38 Leurs enfants ont un risque d'hériter l'un ou l'autre des déficits ou éventuellement les deux (double hétérozygotie) Le déficit en antithrombine est un haut risque de MTEV, utilité de dépister chez les enfants à l'adolescence Prophylaxie antithrombotique post-partum indiquée pour l'épouse, contraception œstroprogestative à éviter pour l'épouse 38

39 Cas 3 Patient de 30 ans, ischémie aiguë du MI gauche après tentative de recanalisation et stenting de l'artère fémorale superficielle gauche, traitée par thrombectomie fémoro-jambière et thrombolyse intra-opératoire Bilan thrombophilie : Résistance à la prot C activée 1.4 ( ) Homozygotie mutation R506Q gène FV (FV Leiden) 39

40 Moll & Journeycake, Thrombosis and thrombophilia, ash-sap

41 Fils de 14 ans Fille de 10 ans Fille de 8 ans hétérozygote mutation FV Leiden homozygote mutation FV Leiden homozygote mutation FV Leiden Maman doit être au moins hétérozygote Risque MTEV : homozygote FV Leiden si contraception o.p. 80 hétérozygote FV Leiden 5-7 si contraception o.p

42 Conclusions Le risque de MTEV est influencé par des facteurs génétiques et environnementaux multiples, d'où l'importance pour chaque patient avec MTEV de l'anamnèse familiale, de l'histoire clinique et de l'évaluation médicale de pathologies potentielles sous-jacentes, plus que la présence ou l'absence d'une thrombophilie héréditaire Avant de demander un bilan de thrombophilie, se poser la question si les résultats vont changer l'attitude thérapeutique ou les mesures préventives 42

43 Références 1. P. de Moerloose, A. Casini, F. Boehlen. Thrombophilie : quel bilan en 2012? Rev Med Interne 2012 June;33 Suppl 1:S M. Méan, A. Angelillo-Scherrer. Thrombophilie : investiguer ou ne pas investiguer? Rev Med Suisse 2011 May 11;7(294):

Jordan WM. Lancet 1961;i:1146

Jordan WM. Lancet 1961;i:1146 TRAITEMENTS HORMONAUX ET RISQUE DE M.T.E.V. Y. Dargaud DIU d Hémostase Clinique et Thrombose Lyon, 26.03.2015 Les Contraceptifs Oraux Combinés La contraception orale estro-progestative est le mode de contraception

Plus en détail

TEST DE RÉSISTANCE À LA PROTÉINE C ACTIVÉE RECHERCHE DE LA MUTATION FACTEUR V LEIDEN RECHERCHE DE LA MUTATION G.20210G>A DE LA

TEST DE RÉSISTANCE À LA PROTÉINE C ACTIVÉE RECHERCHE DE LA MUTATION FACTEUR V LEIDEN RECHERCHE DE LA MUTATION G.20210G>A DE LA TEST DE RÉSISTANCE À LA PROTÉINE C ACTIVÉE RECHERCHE DE LA MUTATION FACTEUR V LEIDEN RECHERCHE DE LA MUTATION G.20210G>A DE LA PROTHROMBINE SEPTEMBRE 2006 Service évaluation des actes professionnels 2

Plus en détail

LES THROMBOPHILIES CONSTITUTIONNELLES

LES THROMBOPHILIES CONSTITUTIONNELLES LES THROMBOPHILIES CONSTITUTIONNELLES Brigitte JUDE, Sophie SUSEN, Christophe ZAWADZKI, Nathalie TRILLOT Laboratoire d'hématologie, Hôpital Cardiologique, CHRU, Lille Le terme de «thrombophilie» désigne

Plus en détail

Bilande thrombophilieen médecine générale. Pharm.Biol.,PhD,François Mullier 12 mai 2012

Bilande thrombophilieen médecine générale. Pharm.Biol.,PhD,François Mullier 12 mai 2012 Bilande thrombophilieen médecine générale Pharm.Biol.,PhD,François Mullier 12 mai 2012 1 1 Principales questions Quels tests de coagulation demander? Dans quelles situations cliniques? Quelle interprétation

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque

Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque Maladie thrombo-embolique veineuse (MTEV) et grossesse Facteurs de risque Jacqueline Conard Sce Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Facteurs de risque de thrombose veineuse ATCD de thrombose veineuse

Plus en détail

Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse

Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse Un des objectifs du «Thrombosis Guidelines Group of the BSTH (Belgian Society on Thrombosis and Haemostasis) and the BWGA (Belgian

Plus en détail

Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse. Christian Jamin Paris

Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse. Christian Jamin Paris Contraceptions orales chez la femme a risques de thrombo embolie veineuse Christian Jamin Paris Liens d intérêt sur ce thème 2010-4 Crédit de recherche ou support financier (honoraires pour action de formation)

Plus en détail

PREVENTION THROMBOEMBOLIQUE APRES CESARIENNE RISQUE CESARIENNE TRAITEMENT PROPHYLACTIQUE

PREVENTION THROMBOEMBOLIQUE APRES CESARIENNE RISQUE CESARIENNE TRAITEMENT PROPHYLACTIQUE PREVENTION THROMBOEMBOLIQUE APRES CESARIENNE RISQUE CESARIENNE TRAITEMENT PROPHYLACTIQUE MINEUR MINEUR Césarienne sans facteur de risque ou 1 facteur mineur Age >35 ans ; Obésité (IMC > 30 ou poids > 80kg)

Plus en détail

en tableaux pour le médecin pressé Jacqueline CONARD Service d Hématologie Biologique

en tableaux pour le médecin pressé Jacqueline CONARD Service d Hématologie Biologique La recherche de thrombophilie en tableaux pour le médecin pressé Jacqueline CONARD Service d Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Définition de thrombophilie Prédisposition aux thromboses veineuses

Plus en détail

ACTUALITES DES RISQUES THROMBOTIQUES EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET ANESTHESIOLOGIE

ACTUALITES DES RISQUES THROMBOTIQUES EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET ANESTHESIOLOGIE ACTUALITES DES RISQUES THROMBOTIQUES EN GYNECOLOGIE-OBSTETRIQUE CHIRURGIE GYNECOLOGIQUE ET ANESTHESIOLOGIE Contraception orale, traitement hormonal de la ménopause et risque thrombo-embolique dans la période

Plus en détail

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV) Communauté Périnatale de l Agglomération Versaillaise Association Loi 1901 n 0784014641 29 rue de Versailles 78150 Le Chesnay http : //www.nat78.com GROSSESSE ET MALADIE THROMBO-EMBOLIQUE VEINEUSE ( MTEV)

Plus en détail

Risque thrombo-embolique chez l'obèse

Risque thrombo-embolique chez l'obèse Risque thrombo-embolique chez l'obèse Pierre Albaladejo Charles Marc SAMAMA pierre.albaladejo@hmn.aphp.fr Loi de santé publique du 09 août 2004 Recommandations pour la Pratique Clinique (RPC) Prévention

Plus en détail

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011

Recommandations formalisées d experts. Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire. Actualisation 2011 Recommandations formalisées d experts Prévention de la maladie thromboembolique veineuse postopératoire Actualisation 2011 NOM DE LA PRESENTATION 1 Facteurs de risque de MTEV Les recommandations concernant

Plus en détail

Compression médicale et femme enceinte

Compression médicale et femme enceinte Compression médicale et femme enceinte SYMPOSIUM SIGVARIS RISQUE VEINEUX THROMBO-EMBOLIQUE PENDANT LA GROSSESSE ET LE POST- PARTUM EPIDEMIOLOGIE ANALYSE DU RISQUE Dr Michèle CAZAUBON Angéiologue Secrétaire

Plus en détail

COMPLICATIONS THROMBOTIQUES DES SYNDROMES MYÉLOPROLIFÉRATIFS: ÉVALUATION ET GESTION DU RISQUE

COMPLICATIONS THROMBOTIQUES DES SYNDROMES MYÉLOPROLIFÉRATIFS: ÉVALUATION ET GESTION DU RISQUE COMPLICATIONS THROMBOTIQUES DES SYNDROMES MYÉLOPROLIFÉRATIFS: ÉVALUATION ET GESTION DU RISQUE D APRES «THROMBOTIC COMPLICATIONS OF MYELOPROLIFERATIVE NEOPLASMS : RISK ASSESSMENT AND RISK-GUIDED MANAGEMENT

Plus en détail

Maladie veineuse thrombo-embolique : Quelle durée d anticoagulation? Dr Loig Varron Soirée Médicale 21 Novembre 2013

Maladie veineuse thrombo-embolique : Quelle durée d anticoagulation? Dr Loig Varron Soirée Médicale 21 Novembre 2013 Maladie veineuse thrombo-embolique : Quelle durée d anticoagulation? Dr Loig Varron Soirée Médicale 21 Novembre 2013 Introduction Incidence annuelle des thromboses veineuses : 1/1000 Embolie pulmonaire

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS Pr. Alessandra Bura-Rivière, Service de Médecine Vasculaire Hôpital Rangueil, 1 avenue Jean Poulhès, 31059 Toulouse cedex 9 INTRODUCTION Depuis plus de cinquante ans, les héparines

Plus en détail

Centre de Référence et d Education des AntiThrombotiques d Ile de France. Pour inclure un patient au sein du CREATIF

Centre de Référence et d Education des AntiThrombotiques d Ile de France. Pour inclure un patient au sein du CREATIF Centre de Référence et d Education des AntiThrombotiques d Ile de France Pour inclure un patient au sein du CREATIF Obtenir OBLIGATOIREMENT l accord du médecin traitant et le cas échéant du cardiologue

Plus en détail

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1

Principales pathologies à risque cardiovasculaire/facteurs de risque cardiovasculaires 1 Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la contraception et complète plusieurs documents sur ce

Plus en détail

Thrombophilie et Grossesse. Pr L Camoin-Jau Laboratoire d Hématologie UMR-S 608 CHU Conception- UFR de Pharmacie APHM Marseille

Thrombophilie et Grossesse. Pr L Camoin-Jau Laboratoire d Hématologie UMR-S 608 CHU Conception- UFR de Pharmacie APHM Marseille Thrombophilie et Grossesse Pr L Camoin-Jau Laboratoire d Hématologie UMR-S 608 CHU Conception- UFR de Pharmacie APHM Marseille La thrombophilie : définitions - THROMBOPHILIE CLINIQUE : tendance accrue

Plus en détail

Hormones et thrombose veineuse

Hormones et thrombose veineuse Hormones et thrombose veineuse Jacqueline Conard Sce Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Contraception hormonale Contraception hormonale CO estro-progestative (orale, classique) Estrogène : éthinyl-estradiol

Plus en détail

Syndrome post-thrombotique et compression élastique Quoi de neuf?

Syndrome post-thrombotique et compression élastique Quoi de neuf? Syndrome post-thrombotique et compression élastique Quoi de neuf? Dr Ahmed BOUKER Confronté à une TVP des MI, le clinicien a 2 soucis : - Traiter pour éviter une embolie pulmonaire - Prévenir le syndrome

Plus en détail

Prophylaxie. pendant la grossesse. de la maladie thrombo-embolique veineuse. Thrombosis Guidelines Group. Update 2009

Prophylaxie. pendant la grossesse. de la maladie thrombo-embolique veineuse. Thrombosis Guidelines Group. Update 2009 Prophylaxie de la maladie thrombo-embolique veineuse pendant la grossesse Recommandations du Thrombosis Guidelines Group of the Belgian Society on Thrombosis and Haemostasis and the Belgian Working Group

Plus en détail

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes

Fiche mémo. Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire. Juillet 2013. Généralités. Critères d éligibilité des méthodes Fiche mémo Contraception chez la femme à risque cardiovasculaire Juillet 2013 Cette fiche mémo fait partie d un ensemble de fiches mémo concernant la et complète plusieurs documents sur ce thème produits

Plus en détail

Bulletin d information Volume 11, n o 3 Département de pharmacie du CSSS de Laval Octobre 2008

Bulletin d information Volume 11, n o 3 Département de pharmacie du CSSS de Laval Octobre 2008 Bulletin d information Volume 11, n o 3 Département de pharmacie du CSSS de Laval Octobre 2008 LA THROMBOPROPHYLAXIE CHEZ LES PATIENTS MÉDICAUX Rédigé par : Josée Martineau, B. Pharm., M. Sc., BCPS et

Plus en détail

Contraception. La contraception a été un progrès médical et social qui a transformé la vie des femmes. But de la contraception

Contraception. La contraception a été un progrès médical et social qui a transformé la vie des femmes. But de la contraception Pilules contraceptives et risques thrombotiques Jacqueline Conard - Hématologie Biologique Hôtel-Dieu - Médecine Vasculaire, Hôpital Saint Joseph Paris Contraception La contraception a été un progrès médical

Plus en détail

Gestion péri-opératoire des anticoagulants. Dr Fiant Anne-Lise 15 Octobre 2011

Gestion péri-opératoire des anticoagulants. Dr Fiant Anne-Lise 15 Octobre 2011 Gestion péri-opératoire des anticoagulants Dr Fiant Anne-Lise 15 Octobre 2011 Introduction Anticoagulants nécessaires en postopératoire ou déjà présents comment les gérer?? Gestion des patients sous AVK

Plus en détail

Plaquettes, auto-immunité, antiphospholipides et grossesse. Françoise Boehlen Service d Angiologie et d Hémostase HUG

Plaquettes, auto-immunité, antiphospholipides et grossesse. Françoise Boehlen Service d Angiologie et d Hémostase HUG Plaquettes, auto-immunité, antiphospholipides et grossesse Françoise Boehlen Service d Angiologie et d Hémostase HUG Cours de perfectionnement Labmed Neuchâtel 18 février 2013 Cas cliniques 1 et 2 Mme

Plus en détail

Prévention du risque thrombo-embolique pendant la grossesse et le post-partum : Place de la sage-femme. Rigouzzo A Hôpital Trousseau - Paris

Prévention du risque thrombo-embolique pendant la grossesse et le post-partum : Place de la sage-femme. Rigouzzo A Hôpital Trousseau - Paris Prévention du risque thrombo-embolique pendant la grossesse et le post-partum : Place de la sage-femme Rigouzzo A Hôpital Trousseau - Paris Introduction La sage-femme est autorisée à pratiquer l ensemble

Plus en détail

Contraception en consultation. Nguyen Caroline

Contraception en consultation. Nguyen Caroline Contraception en consultation Nguyen Caroline Généralités 75% des femmes de 15 à 50 ans utilisent un moyen contraceptif 60% une contraception orale (88% des 20-24 ans) 24% un DIU Le préservatif est utilisé

Plus en détail

Déficit en antithrombine et prévention des thromboses veineuses pendant la 1ere grossesse chez 80 femmes.

Déficit en antithrombine et prévention des thromboses veineuses pendant la 1ere grossesse chez 80 femmes. Déficit en antithrombine et prévention des thromboses veineuses pendant la 1ere grossesse chez 80 femmes. N. Benmiloud-Tandjaoui, MH Horellou, J Conard, C Flaujac, J Lepercq, M Alhenc-Gelas, G Plu-Bureau.

Plus en détail

MTEV / TVP Stratégie Diagnostique et Thérapeutique en 2011. Jean-Pierre Laroche. Médecine Vasculaire CHU de Montpellier

MTEV / TVP Stratégie Diagnostique et Thérapeutique en 2011. Jean-Pierre Laroche. Médecine Vasculaire CHU de Montpellier MTEV / TVP Stratégie Diagnostique et Thérapeutique en 2011 Jean-Pierre Laroche Médecine Vasculaire CHU de Montpellier Algorithme gestion TVP TVP en Ville? MV : PC. Ttt ECHO DOPPLER + - Doute

Plus en détail

THROMBOSES VEINEUSES PROFONDES. 1. Introduction. 2. Données générales. 2.1 - Epidémiologie. 2.2- Physiopathologie et histoire naturelle

THROMBOSES VEINEUSES PROFONDES. 1. Introduction. 2. Données générales. 2.1 - Epidémiologie. 2.2- Physiopathologie et histoire naturelle 1 THROMBOSES VEINEUSES PROFONDES Pierre DJIANE, Alec VAHANIAN 1. Introduction C est l oblitération plus ou moins complète d une veine profonde par un thrombus résultant d une coagulation intravasculaire

Plus en détail

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014

Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Hormonothérapie de substitution (THS) : sa place en 2014 Raffaella Votino Service gynécologie et andrologie Plan : Définition Types de THS Débat dernières années Balance risques bénéfices THS et ostéoporose

Plus en détail

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile

Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Votre traitement anticoagulant par AVK (antivitamines K) Conseils pour le suivi à domicile Introduction Qu est-ce qu un traitement anticoagulant par AVK? La vitamine K joue un rôle dans la coagulation

Plus en détail

17 e congrès annuel du 4 au 8 juillet 2015 -Toscane Domaines d Excellence en médecine interne Programme scientifique

17 e congrès annuel du 4 au 8 juillet 2015 -Toscane Domaines d Excellence en médecine interne Programme scientifique 17 e congrès annuel du 4 au 8 juillet 2015 -Toscane Domaines d Excellence en médecine interne Programme scientifique Jour 1 : le dimanche 5 juillet 2015 8h00-8h05 8h05-8h35 Mot de bienvenue- Direction

Plus en détail

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013

Maladie thrombo-embolique et grossesse. Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Maladie thrombo-embolique et grossesse Géraldine SLEHOFER-LHERIAU 2ème année DESC Réanimation Médicale Nice - Juin 2013 Épidémiologie Incidence de MTEV (TVP + EP) : 0,76 à 1,72 / 1000 grossesses 3ème cause

Plus en détail

Accident vasculaire chez un parent: que faire chez les enfants? PD Dr. med. Manuela Albisetti Service d hématologie Universitäts-Kinderspital Zürich

Accident vasculaire chez un parent: que faire chez les enfants? PD Dr. med. Manuela Albisetti Service d hématologie Universitäts-Kinderspital Zürich Accident vasculaire chez un parent: que faire chez les enfants? PD Dr. med. Manuela Albisetti Service d hématologie Universitäts-Kinderspital Zürich Thrombophilie Définition Tendance à la formation de

Plus en détail

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville

Surveillance. Éléments de la surveillance. Principe : alternance. Examen d imagerie. Examen clinique. Le suivi post thérapeutique en ville Le suivi post thérapeutique en ville Surveillance Docteur Elisabeth LUPORSI Centre Alexis Vautrin-CHU 25 mai 2012 Strasbourg CNGOF Quelle indications? Quel rythme? Que surveiller? Quand changer l hormonothérapie?

Plus en détail

Thrombectomie veineuse avec stent

Thrombectomie veineuse avec stent Prise en charge des TVP fémoro-iliaques Thrombectomie veineuse avec stent O HARTUNG Sce de Chirurgie Vasculaire, CHU Nord, Marseille Complications des TVP Aigue Extension Embolie pulmonaire Récidive Syndrome

Plus en détail

Thrombophilie : quand y penser?

Thrombophilie : quand y penser? court-circuit G. Abetel A. Angelillo- Scherrer Thrombophilie : quand y penser? Dr Gilbert Abetel Médecine interne Place du Marché 6, 1350 Orbe Pr Anne Angelillo-Scherrer Médecine interne et hématologie

Plus en détail

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie

Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie Communiqué de presse Point presse «COC» du 26 juin 2013 Risques thromboemboliques veineux et artériels chez les femmes sous contraceptifs oraux combinés : une étude de cohorte de l Assurance Maladie La

Plus en détail

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES

THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES THROMBOPHILIE ET GROSSESSE : PRÉVENTION DES RISQUES THROMBOTIQUES MATERNELS ET PLACENTAIRES P. Edelman Club de Périfoetologie - 38, rue Beaujon 75008 Paris Extrait des Recommandations : Textes long et

Plus en détail

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS

Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique. Dr C Bradstreet Service de médecine interne SEMINAIRES IRIS Approche diagnostique et thérapeutique du purpura thrombocytopénique idiopathique Dr C Bradstreet Service de médecine interne Séminaire des services d urgence Campus Érasme Définition Pathologie acquise

Plus en détail

Forum Médical de Rangueil 19 Octobre 2006

Forum Médical de Rangueil 19 Octobre 2006 Forum Médical de Rangueil 19 Octobre 2006 Auto-immunité et Hémostase Modérateur : Dr M BINIASZ 1. Conduite à tenir devant une phlébite inopinée : Pr Daniel ADOUE, Service de Médecine Interne, Hôpital Purpan

Plus en détail

Utilisation péri-opératoire des filtres caves

Utilisation péri-opératoire des filtres caves Utilisation péri-opératoire des filtres caves Philippe Girard Département Thoracique. Institut Mutualiste Montsouris, 42 boulevard Jourdan, 75014 Paris, France. Email : philippe.girard@imm.fr Introduction

Plus en détail

FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS»

FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS» FMC DINAN LA MALADIE VEINEUSE THROMBOEMBOLIQUE «NEWS» Dinan Port Lanvallay Jeudi 21 mai 2015 Professeur Patrick Jégo Service de Médecine Interne Professeur Patrick Jégo Service de Médecine Interne LA PRISE

Plus en détail

Contraception hormonale un problème de génération?

Contraception hormonale un problème de génération? Contraception hormonale un problème de génération? Geneviève Plu-Bureau Gynécologie Endocrinologie, Hôpitaux universitaires Paris Centre, Port-Royal Université Paris Descartes genevieve.plu-bureau@cch.aphp.fr

Plus en détail

Appréciation des marqueurs de thrombophilie héréditaire en obstétrique: quoi de neuf?

Appréciation des marqueurs de thrombophilie héréditaire en obstétrique: quoi de neuf? Appréciation des marqueurs de thrombophilie héréditaire en obstétrique: quoi de neuf? Christine Biron-Andréani Montpellier Pierre-Emmanuel Morange Marseille MTEV et grossesse: la problématique La MTEV

Plus en détail

Les Contraceptions Oestro-progestatives

Les Contraceptions Oestro-progestatives Les Contraceptions Oestro-progestatives Les différents sortes de classements des OP Les pilules oestro progestatives se classent selon -Le progestatif permet de classer selon la génération on parle de

Plus en détail

Voyages en avion et thrombose

Voyages en avion et thrombose Voyages en avion et thrombose Jacqueline Conard Sce Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Questions Le risque de thrombose est-il augmenté en avion? Si oui, l augmentation est-elle importante? Conséquences?

Plus en détail

Risque Cardio-vasculaire du Traitement Hormonal de la Ménopause Nice Avril 2011

Risque Cardio-vasculaire du Traitement Hormonal de la Ménopause Nice Avril 2011 Risque Cardio-vasculaire du Traitement Hormonal de la Ménopause Nice Avril 2011 Véronique Kerlan Etudes épidémiologiques : THM et risque coronarien Oger. Med Therap 2000 14 études de cohortes : association

Plus en détail

prévention et prise en charge

prévention et prise en charge Recommandation de bonne pratique - 15 juillet 2013 Thromboses artérielles et veineuses dans le cadre de l assistance médicale à la procréation (AMP) : prévention et prise en charge Méthode «Recommandations

Plus en détail

Contre-indications de la contraception hormonale dans le cadre de l ordonnance collective

Contre-indications de la contraception hormonale dans le cadre de l ordonnance collective de la contraception hormonale dans le cadre de l ordonnance collective Mise à jour par l INSPQ, Août 2009 Mise à jour par l INSPQ, Novembre 2012 Contraceptifs oraux combinés - < 6 semaines à la suite d'un

Plus en détail

Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus

Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus Dépistage cancer du sein chez les femmes de 75 ans et plus Généralités 42 000 nouveaux cancers diagnostiqués /an Taux brut : 138,5 /100 000 11 700 décès /cancer du sein /an Taux brut : 38,5 /100 000 35,7%

Plus en détail

Indications et modalités du traitement anticoagulant préventif pendant la grossesse et le post partum

Indications et modalités du traitement anticoagulant préventif pendant la grossesse et le post partum Indications et modalités du traitement anticoagulant préventif pendant la grossesse et le post partum RÉSUMÉ : La maladie thromboembolique est la troisième cause de décès maternel dont 23 % sont potentiellement

Plus en détail

Quelles explorations après la première embolie pulmonaire?

Quelles explorations après la première embolie pulmonaire? Quelles explorations après la première embolie pulmonaire? Olivier Sanchez Université Paris Descartes Faculté de Médecine Service de Pneumologie et Soins Intensifs Hôpital Européen Georges Pompidou Paris

Plus en détail

Dr Geoffroy ROBIN CHRU de LILLE

Dr Geoffroy ROBIN CHRU de LILLE Dr Geoffroy ROBIN CHRU de LILLE Enjeux: Prévenir les grossesses rapprochées et leurs risques (prématurité, RCIU ) Diminuer nombre de grossesses non désirées et d IVG 11.000 IVG en post-partum/an en France

Plus en détail

METHODOLOGIE INTRODUCTION

METHODOLOGIE INTRODUCTION RECOMMANDATIONS DE BONNE PRATIQUE PREVENTION ET TRAITEMENT DE LA MALADIE THROMBO- EMBOLIQUE VEINEUSE EN MEDECINE RECOMMANDATIONS METHODOLOGIE Des grades sont attribués aux recommandations selon le niveau

Plus en détail

Événements Thromboemboliques

Événements Thromboemboliques La PRÉVENTION des Événements Thromboemboliques par Marjorie Exantus Fellow en Thrombose Hôpital Général G Juif Mtl RV Médecine M Interne Cas clinique Mise en situation Mme Hart - patiente de 55 ans, active

Plus en détail

LE TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE DE LA MALADIE THROMBOEMBOLIQUE. Maladies Vasculaires de la SPLF et le Groupe Interdisciplinaire Trousseau sur les

LE TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE DE LA MALADIE THROMBOEMBOLIQUE. Maladies Vasculaires de la SPLF et le Groupe Interdisciplinaire Trousseau sur les LE TRAITEMENT ANTITHROMBOTIQUE DE LA MALADIE THROMBOEMBOLIQUE VEINEUSE : à propos de la VII ème conférence de l American College of Chest Physicians Antoine ACHKAR 1,2, Marie-Hélène HORELLOU 2, Florence

Plus en détail

Liens d intérêt. Aucun

Liens d intérêt. Aucun U961 Traitement des TVP àla phase aiguëen 2012 Stéphane ZUILY MCU-PH Unité de Médecine Vasculaire CHU de Nancy Centre de compétence régional maladies vasculaires rares Université de Lorraine INSERM U961

Plus en détail

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions.

Questions/Réponses. Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. Questions/Réponses Questions Réponses pilule contraceptive. Le point en 18 questions. 1. Qu est-ce qu un contraceptif oral combiné? 2. De quelle génération est ma pilule? 1 ère, 2 ème, 3 ème ou 4 ème génération?

Plus en détail

Unité d enseignement 8 Circulation - Métabolismes.

Unité d enseignement 8 Circulation - Métabolismes. Unité d enseignement 8 Circulation - Métabolismes. MODULE 1: ECG (3 heures) N 235. Palpitations (CARDIO : Dr LEGALLOIS) - Chez un sujet se plaignant de palpitations, argumenter les principales hypothèses

Plus en détail

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007

Accompagner la femme dans sa contraception. Novembre 2007 Accompagner la femme dans sa contraception Novembre 2007 Programme Après-midi 1 : séquence 1 : rappeler la législation séquence 2 : proposer la méthode contraceptive la mieux adaptée à chaque patiente

Plus en détail

THROMBOSE VEINEUSE. LES POINTS À RETENIR La complication majeure de la TVP est l'embolie pulmonaire (30% de patients avec TVP présentent une EP)

THROMBOSE VEINEUSE. LES POINTS À RETENIR La complication majeure de la TVP est l'embolie pulmonaire (30% de patients avec TVP présentent une EP) Département de médecine communautaire, de premier recours et des urgences Service de médecine de premier recours Melissa Dominice Dao, Marc Righini Juillet 2013 THROMBOSE VEINEUSE LES POINTS À RETENIR

Plus en détail

Journée d éducation thérapeutique des adolescentes traitées par anticoagulant de type antivitamine K (AVK) à la puberté

Journée d éducation thérapeutique des adolescentes traitées par anticoagulant de type antivitamine K (AVK) à la puberté Journée d éducation thérapeutique des adolescentes traitées par anticoagulant de type antivitamine K (AVK) à la puberté Définition de l éducation thérapeutique «L information laisse le patient passif,

Plus en détail

INDICATION DES EXAMENS PREOPERATOIRES

INDICATION DES EXAMENS PREOPERATOIRES Commentaires : Commentaires INDICATION DES EXAMENS Page : 1/11 Description Objet : Ce document rappelle aux différents intervenants dans le Service d Accueil des Urgences quels doivent être les examens

Plus en détail

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES

SYNOPSIS INFORMATIONS GÉNÉRALES Evaluation de l utilisation d un anticoagulant anti-xa direct oral, Apixaban, dans la prévention de la maladie thromboembolique veineuse chez les patients traités par IMiDs au cours du myélome : étude

Plus en détail

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille

CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN. Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille CONTRACEPTION APRES CANCER DU SEIN Dr Delphine IVORRA Assistante Spécialiste Hôpital Nord, Marseille 1. Concernant la fertilité pendant la chimiothérapie du cancer du sein, la ou lesquelles de ces propositions

Plus en détail

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010

COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS. 30 juin 2010 COMMISSION DE LA TRANSPARENCE AVIS 30 juin 2010 FRAGMINE 7 500 U.I anti-xa/0,3ml, solution injectable en seringue pré-remplie - Boîte de 10 seringues (CIP 397 430-0) FRAGMINE 12 500 U.I anti-xa/0,5ml,

Plus en détail

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil

Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge. Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Syndrome Cave Supérieur: Prise en charge Patrick BAGAN Chirurgie Thoracique et Vasculaire Hôpital Victor Dupouy, Argenteuil Medical Observations and Inquiries, 1757; Vol 1, pp 323-357 Symptômes observés

Plus en détail

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC)

LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) LES NOUVEAUX ANTICOAGULANTS ORAUX (NOAC) Introduction Cette brochure est destinée à toute personne dont le traitement nécessite la prise d un médicament de la classe «nouveaux anticoagulants oraux». Elle

Plus en détail

Propositions de recommandations de la SOFMMOO. Traitement par manipulations vertébrales des rachialgies de la femme enceinte

Propositions de recommandations de la SOFMMOO. Traitement par manipulations vertébrales des rachialgies de la femme enceinte Propositions de recommandations de la SOFMMOO Traitement par manipulations vertébrales des rachialgies de la femme enceinte SOFMMOO : J. Lecocq, ME. Isner, D. Bonneau Département de Gynécologie-Obstétrique

Plus en détail

Dossier n 1. Conférences d Internat 07-08 (DCEM 3) Révision Module 9 Mardi 30 octobre 07 Dr BURA-RIVIERE Alessandra

Dossier n 1. Conférences d Internat 07-08 (DCEM 3) Révision Module 9 Mardi 30 octobre 07 Dr BURA-RIVIERE Alessandra Dossier n 1 Madame A, 30 ans, primipare, a accouché par césarienne à 36 SA d un enfant en bonne santé. Elle a été hospitalisée deux semaines avant l accouchement pour une menace d accouchement. A son retour

Plus en détail

300 000 à 500 000 décès/an aux USA

300 000 à 500 000 décès/an aux USA Décès/an Maladie thromboembolique : problème majeur de santé publique 12% des décès annuels dans l UE 300 000 à 500 000 décès/an aux USA Cohen AT, et al (VITAE). Thromb Haemost 2007; 98: 756 764 Enquête

Plus en détail

Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale)

Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale) Risque cardio-vasculaire de la contraception (hormonale) Alexandre Fredenrich Diabétologie - Endocrinologie Hôpital Pasteur, CHU Nice 6ème JCE 16 Avril 2011 Conflit d intérêt Aucun pour cette présentation

Plus en détail

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données.

Recommandations du Comité de lutte contre la grippe du 6 août 2009 susceptibles d actualisation en fonction de l évolution des données. FICHE PRATIQUE D UTILISATION DES ANTIVIRAUX EN EXTRAHOSPITALIER ET EN PERIODE PANDEMIQUE A. TRAITEMENT ANTIVIRAL CURATIF 1 1. Adultes et enfants de plus d un an La prescription d un traitement antiviral

Plus en détail

Diagnostics différentiels en cas de douleur thoracique

Diagnostics différentiels en cas de douleur thoracique Diagnostics différentiels en cas de douleur thoracique Cas clinique n 4 Diagnostics différentiels dans le cadre d une douleur thoracique aiguë Diagnostiquer les situations d urgences Il est important d

Plus en détail

Thrombophilie. Bernard GOICHOT. Service de Médecine Interne et Nutrition Hôpital de Hautepierre Strasbourg

Thrombophilie. Bernard GOICHOT. Service de Médecine Interne et Nutrition Hôpital de Hautepierre Strasbourg Thrombophilie Bernard GOICHOT Service de Médecine Interne et Nutrition Hôpital de Hautepierre Strasbourg Plan Qu est ce que la thrombophilie? Intérêt et limites des «bilans de thrombophilie» Thrombophilie

Plus en détail

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL

ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL ACCIDENT VASCULAIRE CÉRÉBRAL Docteur Wolff V., Docteur Bindila D., Unité Neuro-vasculaire, HUS En France, il y a 130 000 nouveaux cas d accident vasculaire cérébral (AVC) par an. Avec 40 000 décès, il

Plus en détail

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque

Méthodes d évaluation du risque cardio-vasculaire global http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_464776/methodes-devaluation-du-risque Surveillance sérologique et prévention de la toxoplasmose et de la rubéole au cours de la grossesse http://www.has-sante.fr/portail/jcms/c_1165635/surveillance-serologique-et-p Marqueurs cardiaques dans

Plus en détail

HTA et diabète en cours de grossesse

HTA et diabète en cours de grossesse cardiologie-pratique.com http://www.cardiologie-pratique.com/journal/article/0013642-hta-et-diabete-en-cours-de-grossesse HTA et diabète en cours de grossesse F. LANSE, S. BRUN, H. MADAR, A. NITHART, M.-A.

Plus en détail

Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie-Obstétrique EHS El.Bouni - Annaba.

Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie-Obstétrique EHS El.Bouni - Annaba. Dr Omar Qasmieh Service de Gynécologie-Obstétrique EHS El.Bouni - Annaba. Définitions une prédisposition accrue à développer des thromboses. * Héréditaire (due à une baisse des inhibiteurs de la coagulation

Plus en détail

Traitement Maladie Thromboembolique Veineuse Novembre 2007

Traitement Maladie Thromboembolique Veineuse Novembre 2007 Traitement Maladie Thromboembolique Veineuse Novembre 2007 Prof. P. HAINAUT Médecine Interne - Maladie Thromboembolique Cliniques Univ. Saint Luc - UCL 1 HBPM et HNF TVP : les résultats HNF HBPM Risque

Plus en détail

CANCER DU FOIE ET TUMEURS

CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS CANCER DU FOIE ET TUMEURS Foie en santé Foie cirrhotique Tumeur Quelle est la cause du cancer du foie? Plusieurs facteurs jouent un rôle dans le développement du cancer. Comme

Plus en détail

En France, l âge médian du premier

En France, l âge médian du premier Choix de la première contraception RÉSUMÉ : Proposer une contraception adéquate chez les adolescentes est primordial afin d éviter toute grossesse non désirée. Il est indispensable de conseiller les jeunes

Plus en détail

P R E V E N T I O N T H R O M B O - E M B O L I Q U E EN G Y N É C O L O G I E - O B S T E T R I Q U E : P O U R Q U I? C O M M E N T?

P R E V E N T I O N T H R O M B O - E M B O L I Q U E EN G Y N É C O L O G I E - O B S T E T R I Q U E : P O U R Q U I? C O M M E N T? P R E V E N T I O N T H R O M B O - E M B O L I Q U E EN G Y N É C O L O G I E - O B S T E T R I Q U E : P O U R Q U I? C O M M E N T? V I N C E N T V I L L E F R A N Q U E C. H. S I M O N E V E I L E

Plus en détail

MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL

MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL MESURE DE LA LONGUEUR DU CANAL CERVICAL DU COL DE L UTERUS PAR ECHOGRAPHIE PAR VOIE VAGINALE INTERET DANS LA PREVISION DE L ACCOUCHEMENT PREMATURE SPONTANE RAPPORT D EVALUATION TECHNOLOGIQUE Texte court

Plus en détail

Thrombopénies induites par l héparine Quel avenir? Pierre- Emmanuel Morange Laboratoire d Hématologie CHU Timone Marseille

Thrombopénies induites par l héparine Quel avenir? Pierre- Emmanuel Morange Laboratoire d Hématologie CHU Timone Marseille Thrombopénies induites par l héparine Quel avenir? Pierre- Emmanuel Morange Laboratoire d Hématologie CHU Timone Marseille TIH Type II Thrombopénie induite par un médicament atypique - Survient dans la

Plus en détail

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie

LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie Collège national des gynécologues et obstétriciens sous la direction du Pr Jacques lansac Coordonné par le dr nicolas evrard En partenariat avec le site LE GRAND LIVRE DE LA gynécologie La sexualité féminine

Plus en détail

7/12/2015. Thromboses veineuses superficielles. 2 ème journée liégeoise de l insuffisance veineuse superficielle. Epidémiologie. Définition des TVS

7/12/2015. Thromboses veineuses superficielles. 2 ème journée liégeoise de l insuffisance veineuse superficielle. Epidémiologie. Définition des TVS 2 ème journée liégeoise de l insuffisance veineuse superficielle Thrombose-hémostase, voyage, contraception Mythes et réalités Thromboses veineuses superficielles Souvent appelées thrombophlébites ou phlébites

Plus en détail

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance

Cet article a été remis à EndoFrance par le Pr Canis pour une utilisation strictement réservée à l association EndoFrance ENDOMETRIOSE ET INFERTILITE Dr. Michel CANIS On admet classiquement que 20 à 50 % des patientes qui consultent pour une infertilité ont une endométriose et que 30 à 40 % des patientes qui ont une endométriose

Plus en détail

Prise en charge des suspicions de la thrombose veineuse aux Urgences

Prise en charge des suspicions de la thrombose veineuse aux Urgences Université catholique de Louvain Cliniques universitaires Saint-Luc association sans but lucratif Service des urgences Pr F. Thys ABCD FGHIJ KLMNO PQRST UVWXY abcde fghij klmn Prise en charge des suspicions

Plus en détail

La parturiente de plus de 35 ans. E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg

La parturiente de plus de 35 ans. E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg La parturiente de plus de 35 ans E.Baulon, I.Nisand Pôle de Gynécologie-Obstétrique Hôpitaux Universitaires de Strasbourg Introduction Haut conseil de la population et de la Famille - Avril 2005 «l augmentation

Plus en détail

journées chalonnaises de la thrombose

journées chalonnaises de la thrombose Nos connaissances certaines et notre pratique journalière : Les Nouveaux Anticoagulants dans la thromboprophylaxie de la chirurgie prothétique du MI Benoit Cots et Jean Marc Royer le 29/11/12-1 Recommandations

Plus en détail

Thrombophilie Généralités et recommandations

Thrombophilie Généralités et recommandations Thrombophilie Généralités et recommandations Jacqueline Conard Sce d Hématologie Biologique Hôtel-Dieu, Paris Définition de thrombophilie Définition biologique : Anomalie biologique congénitale ou acquise

Plus en détail

Lupus et grossesse : Etat des connaissances

Lupus et grossesse : Etat des connaissances Lupus et grossesse : Etat des connaissances Par Michel De Bandt (Service de Rhumatologie, Hôpital Bichat, Paris) Voir les références dans la deuxième partie de cet article (Lupus et grossesse 2 Quel bilan

Plus en détail

MTEV. La thrombophlébite (2) La thrombophlébite (1) Thrombophlébite 24/01/2010 PREVENTION DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBO-EMBOLIQUE

MTEV. La thrombophlébite (2) La thrombophlébite (1) Thrombophlébite 24/01/2010 PREVENTION DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBO-EMBOLIQUE MTEV PREVENTION DE LA MALADIE VEINEUSE THROMBO-EMBOLIQUE Dr Jean-Mathieu Pujalte Hôpital Saint-Louis TVP Risque d embolie pulmonaire 50% si TVP proximale Mortalité? 10 à 1% Laroche JP. JEMU 1995;16(4):

Plus en détail

E02 - Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse

E02 - Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse E02 E02 Évaluation et prévention de la maladie thromboembolique veineuse. I n t r o d u c t i o n L évaluation du risque thromboembolique veineux doit être systématique pour tout patient, hospitalisé ou

Plus en détail