Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons."

Transcription

1 HÔTELLERIE Au 1er janvier 2005, hôtels sont classés, représentant plus de chambres et 185 millions de nuitées par an. Ils emploient salariés et réalisent un chiffre d'affaires annuel de près de 15 milliards d'euros par an. 54,2 % des hôtels sont classés dans la catégorie **. LE METIER L'hôtelier exploite un établissement commercial d hébergement classé, qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage ou à une clientèle qui effectue un séjour à la journée, à la semaine ou au mois mais qui, sauf exception, n y élit pas domicile. Il peut comporter un service de restauration. Il est exploité toute l année en permanence ou seulement pendant une ou plusieurs saisons. L'hôtel homologué est dit de tourisme et l hôtel non homologué est dit de Préfecture (cette catégorie est souvent de peu de confort et en milieu rural). L hôtel peut être : - Soit un établissement indépendant (classé sans étoile ou jusqu'à 4 étoiles et luxe, en fonction du nombre de chambres et du confort) ou dépendant - Soit d'une chaîne volontaire ( LOGIS DE FRANCE, CHATEAUX & HOTELS INDEPENDANTS, RELAIS DU SILENCE, INTER HOTEL, BEST WESTERN, etc.) - Soit d'une chaîne intégrée ( RELAIS MERCURE, IBIS, CLIMAT DE FRANCE, COMFORT INN, CLARINE, etc.). Hôtel saisonnier : ouvert maximum 9 mois / an, sur une ou plusieurs saisons. Hôtel bureau : hôtel sans restaurant. L EXPLOITATION Conditions de classement Pour exploiter un hôtel de tourisme il convient : D effectuer une demande de classement auprès de la préfecture de département du lieu d implantation de l établissement. L hôtel de tourisme doit répondre aux normes de l une des 6 catégories de classement : - 0 étoile - 1 étoile : confort limité - 2 étoiles : confort moyen - 3 étoiles : bon confort - 4 étoiles : grand confort - 4 étoiles luxe : très grand confort) D admettre la visite d un agent de l administration habilité par le préfet pour la vérification de la conformité de l établissement. D obtenir la décision de classement qui est prise par arrêté du préfet après avis de la commission départementale de l action touristique (C.D.A.T) à laquelle siègent des représentants des professionnels et des administrations concernées. La procédure de classement des hôtels de tourisme constitue un acte volontaire de l exploitant : elle est recommandée. Effectif moyen nécessaire par catégorie - 1 étoile : 1 personne pour 10 chambres - 2 étoiles : 1 personne pour 4 chambres - 3 étoiles : 1 personne pour 2 chambres - 4 étoiles : 0,75 à 1 personne pour 1 chambre L'irrégularité du travail se prête bien aux contrats de travail à temps partiel.

2 Autorisations particulières - La diffusion de la musique dans l établissement est soumise à autorisation auprès de la SACEM. - La vente de boissons nécessite l obtention d une licence délivrée par la recette locale des Douanes - La prestation de restauration oblige l hôtelier à se déclarer auprès de la Direction des services vétérinaires - Toute extension d un hôtel de + de 30 chambres est soumise à l autorisation de la Commission départementale de l équipement commercial après avis de la Commission départementale de l action touristique. LES MOYENS DE PRODUCTION PRINCIPAUX ÉLÉMENTS Les chambres : literie, mobilier divers, sanitaires, salle de bains, douches, accessoires (TV, téléphone, fax, minitel), etc. REMARQUES Doivent être conforme aux normes d'hygiène et de sécurité qui sont très strictes : connaître la date et les conclusions des la dernière visite des services vétérinaires et des pompiers. La salle des petits déjeuners : tables, chaises, vaisselle La réception : centrale téléphonique S agissant de la première partie visible pour le client : importance de l'état (excellent, bon, moyen, usagé, à transformer) Etant donné l importance des équipements, il faut compter en moyenne 10 ans pour un retour sur investissement. Investissement moyen en construction hôtel ** : 26 K à 32 K par chambre. LE DICO Chaîne intégrée Chaîne volontaire d'occupation Hôtels directement exploités par un groupe hôtelier, soit sous forme de franchise, soit par un gérant salarié du groupe. Chaîne qui propose à des hôteliers indépendants de se regrouper pour une meilleure communication. [[C.A. TTC réalisé / an] [(prix de la chambre x nombre de numéros) x 365 j]] QUESTIONS A POSER Avez-vous eu récemment la visite des services vétérinaires (hygiène) et des pompiers (sécurité)? Quelle en a été la conclusion? (si travaux à prévoir, quel coût?) Si vous remarquez un état moyen, lui demander le coût pour remise en état? L'hôtel dispose de combien de numéros? (on parle de "numéros" et non pas de "nombre de chambres"). Faites-vous partie d'une centrale de réservation? Etes-vous cité dans des guides? (les nommer)

3 Travaillez-vous sous contrats avec des Tour Operators? Quelle est la durée moyenne du séjour? Quel est votre taux d'occupation? Disposez-vous de contrats de location (linge, blanchissage, TV, abonnements CANAL +)? Disposez-vous d'aménagements spécifiques : salle de séminaire, piscine, etc.? QUELQUES CHIFFRES Nombre d hôtels classés par catégorie selon la région, le type et l espace touristique au 01/01/2005 Région Catégorie 0 étoile 1 étoile 2 étoiles 3 étoiles 4 étoiles 4 étoiles Luxe Alsace Aquitaine Auvergne Basse-Normandie Bourgogne Bretagne Centre Champagne-Ardenne Corse Franche-Comté Haute-Normandie Ile-de-France Languedoc- Roussillon Limousin Lorraine Midi-Pyrénées Nord-Pas-de-Calais Pays-de-la-Loire Picardie Poitou-Charentes Provence-Alpes- Côte-D azur Rhône-Alpes Type Chaîne Indépendant Espace touristique Littoral Montagne Rural Urbain

4 TOTAL (Source : Insee), taux et part des nuitées en 2004 Région Alsace 1,73 1,69 1,78 56,3 41,3 Aquitaine 1,91 1,89 1,98 54,5 38,5 Auvergne 1,79 1,80 1,72 46,2 33,8 Basse-Normandie 1,75 1,67 1,93 57,5 28,2 Bourgogne 1,32 1,34 1,29 51,8 41,3 Bretagne 1,80 1,75 1,96 55,4 34,7 Centre 1,45 1,44 1,49 54,0 49,4 Champagne-Ardenne 1,39 1,44 1,32 57,4 51,6 Corse 2,34 2,23 2,64 51,1 11,5 Franche-Comté 1,51 1,50 1,57 51,8 53,9 Haute-Normandie 1,62 1,59 1,70 57,8 50,7 Ile-de-France 1,93 1,63 2,26 67,9 44,0 Languedoc-Roussillon 1,74 1,72 1,84 51,9 31,2 Limousin 1,44 1,44 1,39 48,5 52,8 Lorraine 1,59 1,58 1,62 54,9 56,6 Midi-Pyrénées 2,00 1,82 2,38 52,4 32,6 Nord-Pas-de-Calais 1,60 1,59 1,63 62,9 54,7 Pays-de-la-Loire 1,69 1,64 2,08 55,8 52,4 Picardie 1,46 1,46 1,47 58,8 55,7 Poitou-Charentes 1,66 1,65 1,71 52,5 43,7 Provence-Alpes-Côte-D azur 2,12 1,97 2,38 57,3 29,9 Rhône-Alpes 1,95 1,87 2,20 55,8 39,3 Catégories 0 étoile 1,60 1,57 1,71 64,4 52,1 1 étoile 1,77 1,71 2,02 52,9 41,5 2 étoiles 1,78 1,70 2,02 56,3 39,8 3 étoiles 1,98 1,80 2,21 59,9 36,4 4 étoiles et 4 étoiles luxe 1,99 1,74 2,13 60,5 41,8 Types

5 Chaîne 1,64 1,55 1,84 66,1 51,7 Indépendant 2,00 1,85 2,29 53,5 32,4 Espace touristique Littoral 2,04 1,95 2,26 57,8 28,3 Montagne 2,44 2,34 2,75 48,0 14,2 Rural 1,62 1,60 1,70 46,9 37,3 Urbain 1,76 1,59 2,07 63,1 48,3 (Source Insee) Principaux ratios financiers Pour 1 hôtel en entreprise individuelle réalisant un CA moyen de Source FCGA Marge brute (% CA) Charges du personnel (% CA) Résultat courant (% CA) Rotation des stocks (jour) 93,2 17,8 20,5 31 Evaluation du fonds de commerce D après le barème fiscal FRANCIS LEFEVBRE 2006, le fonds de commerce s évalue : - entre 200 à 800 fois la recette journalière pour un hôtel de tourisme - entre 250 fois à 900 fois la recette journalière pour un hôtel meublé TVA : taux réduit 5,5 % sur l'hébergement et taux normal 19,60 % sur les services annexes (téléphone, petits-déjeuners, etc.) ADRESSES UTILES Union des Métiers et des Industries de l'hôtellerie (U.M.I.H) 22, rue d'anjou Paris Tél : Syndicat National des Hôteliers, Restaurateurs, Cafetiers et Traiteurs (SYNHORCAT) 4, rue Gramont Paris Tél : Confédération des Professionnels Indépendants de l'hôtellerie (C.P.I.H) 2-4 rue Barye Paris Tél :

6

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse

DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS. Dossier de presse ATLAS DES ÉQUIPEMENTS SPORTIFS FRANÇAIS Mai 2011 L atlas des équipements sportifs, un outil au service de tous les acteurs du sport La base de données des équipements sportifs, espaces et sites de pratique

Plus en détail

RESTAURATION TRADITIONNELLE

RESTAURATION TRADITIONNELLE RESTAURATION TRADITIONNELLE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 4 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION TRADITIONNELLE... 7 LES POINTS

Plus en détail

Les Salles Art et Essai

Les Salles Art et Essai Les Salles Art et Essai octobre 2006 Centre National de la Cinématographie Service des études, des statistiques et de la prospective 12, rue de Lübeck 75784 Paris cedex 16 Tél : 01.44.34.38.26 Fax : 01.44.34.34.55

Plus en détail

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

RESTAURATION RAPIDE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 RESTAURATION RAPIDE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA RESTAURATION RAPIDE... 5 L'ACTIVITÉ DE LA RESTAURATION RAPIDE... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DE LA RESTAURATION

Plus en détail

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE

1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 1985 / 2009 : 25 ANS DE CONCOURS DU CREDIT-BAIL AU FINANCEMENT DE L IMMOBILIER D ENTREPRISE 2 1985 / 2009 : 25 ans de concours du crédit-bail au financement de l d entreprise* 1.Introduction : le crédit-bail,

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT

RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT LE QUATRE PAGES INSEE AQUITAINE RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT EN AQUITAINE INSEE AQUITAINE INSTITUT NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ÉTUDES ÉCONOMIQUES Souvent située à la 6 e place des régions métropolitaines,

Plus en détail

L offre d hébergement

L offre d hébergement L offre d hébergement 3 L offre d hébergement Définitions 52 Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le nouveau classement

Plus en détail

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011

Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 2011 Analyse financière des entreprises d'hébergement et restauration en 211 EEn comme au niveau national, les établissements de restauration sont plus nombreux que ceux d'hébergement. Toutefois, la part des

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2014 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France

ANNEXE. Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises. Ile de France ANNEXE Liste des métiers ouverts dans l'ensemble des régions françaises Code Rome Domaine professionnel 32321 Informaticien d'étude (dont chef de projet) Ile de France 29 métiers 32321 Informaticien d'étude

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002

BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Direction de la Technologie Sous-direction de l innovation et du développement technologique Bureau DTC2 BILAN NATIONAL DU CRÉDIT IMPÔT RECHERCHE AU TITRE DE L ANNÉE 2002 Affaire suivie par Maryline ROSA

Plus en détail

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques

L hôtellerie dans l Orne en 2015 : chiffres et caractéristiques L hôtellerie dans l Orne en 2015 : Collection Etudes sous-collection Tourisme et CHR. Juillet 2015 Sommaire Le parc hôtelier ornais homologué «Tourisme» au 1er janvier 2015... 4 Répartition par catégorie...

Plus en détail

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires

Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Santé des entreprises : Créations et Procédures Judiciaires Année 2013 SOMMAIRE ❶ Répartition du nombre d entreprises et de salariés... 2 Répartition du nombre d établissements et du nombre de salariés

Plus en détail

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE

Photographie Nationale de la Branche Plasturgie PREAMBULE Photographie Nationale de la Branche Plasturgie Année 2013 PREAMBULE L Observatoire National Paritaire Prospectif des Métiers, des Emplois et des Qualifications de la Plasturgie remercie OPCA DEFI, Organisme

Plus en détail

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015

L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 8 décembre 2015 - N 15.043 L EMPLOI INTÉRIMAIRE EN OCTOBRE 2015 Fin octobre 2015, le nombre d intérimaires s établit à 640 600 en valeur corrigée des variations saisonnières (donnée provisoire). Il connaît

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012

Le Var. La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Le Var La demande touristique par mode d hébergement & par marché Année 2012 Double dimension Un marché «hors place» Une intention de séjour, de découverte Une attente d information, un «panier» à concevoir,

Plus en détail

L hôtellerie de tourisme en 2008

L hôtellerie de tourisme en 2008 Ministère de l économie, des finances et de l emploi Direction du Tourisme N 2008 2 Département de la stratégie, de la prospective, de l évaluation et des statistiques Mars 2008 L hôtellerie de tourisme

Plus en détail

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015

LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Juillet 2015 - N 15.023 LES REPRISES D EMPLOI DE DEMANDEURS D EMPLOI AU 1 ER TRIMESTRE 2015 Au cours du premier trimestre 2015, 888 400 demandeurs d emploi inscrits en catégories A ou B ont repris un emploi

Plus en détail

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ANNEXES. Règlement intérieur

MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ANNEXES. Règlement intérieur MUTUELLE GÉNÉRALE DE L ÉCONOMIE, DES FINANCES ET DE L INDUSTRIE ANNEXES Règlement intérieur MGEFI MUTUELLE ET PROFESSIONNELLE ANNEXE I Liste des sections locales de vote pour l élection des délégués titulaires

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 468 Novembre 2013 Commercialisation des logements neufs Résultats au troisième trimestre 2013 OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION À la fin

Plus en détail

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE)

LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) TOUT SAVOIR SUR LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (VAE) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LA VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE LA VAE? > La Validation

Plus en détail

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers

Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers Observatoire de l équipement audiovisuel des foyers 1 er semestre 2014 Réalisé par 1 Édito L observatoire de l équipement audiovisuel des foyers présente les résultats de la troisième vague d étude relative

Plus en détail

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE

COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE COMMERCE AMBULANT SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AMBULANT... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AMBULANT... 6 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AMBULANT... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AMBULANT... 11 EN SAVOIR

Plus en détail

Construction de logements

Construction de logements COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 640 Mai 2015 Construction de logements Résultats à fin avril 2015 (France entière) OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Rappel À compter des

Plus en détail

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales

Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Effectifs salariés de la Plasturgie : Données sociales Année 2014 SOMMAIRE ❶ Type d emploi :...3 ❷ Pyramide des âges :...4 ❸ Conditions d emploi :...5 ❹ Les emplois par catégorie socioprofessionnelle :...6

Plus en détail

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne

Recettes de fonctionnement et capacité d'épargne 1 - Recettes réelles de fonctionnement/population Recettes réelles de fonctionnement : total des recettes de la colonne mouvements réels de la balance générale en section de fonctionnement. Evaluation

Plus en détail

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP)

L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) CHAPITRE 15 L ORGANISME PROFESSIONNEL DE PRÉVENTION DU BÂTIMENT ET DES TRAVAUX PUBLICS (OPPBTP) Les actions marquantes de 2007 319 De nombreuses conventions de partenariat signées 319 L OPPBTP présent

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 576 Novembre 2014 Le prix à bâtir OBSERVATION ET STATISTIQUES LOGEMENT - CONSTRUCTION En 2013, plus de neuf ménages sur dix ayant reçu l autorisation de

Plus en détail

JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ

JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ JORF n 0017 du 20 janvier 2008 texte n 9 ARRÊTÉ Arrêté du 18 janvier 2008 relatif à la délivrance, sans opposition de la situation de l emploi, des autorisations de travail aux étrangers non ressortissants

Plus en détail

ARRETE. Arrêté du 24 décembre 2003 relatif à la mise en oeuvre de l obligation de pluridisciplinarité dans les services de santé au travail

ARRETE. Arrêté du 24 décembre 2003 relatif à la mise en oeuvre de l obligation de pluridisciplinarité dans les services de santé au travail ARRETE Arrêté du 24 décembre 2003 relatif à la mise en oeuvre de l obligation de pluridisciplinarité dans les services de santé au travail NOR: SOCT0312105A version consolidée au 22 janvier 2008 Le ministre

Plus en détail

Les acteurs du bâtiment Les enjeux

Les acteurs du bâtiment Les enjeux Les acteurs du bâtiment Les enjeux Eric Hennion CETE de l'ouest 16/11/12 Centre d'études Techniques de l'équipement de l'ouest www.cete-ouest.developpement-durable.gouv.fr Sommaire Les principaux acteurs

Plus en détail

Montagne et Zones de revitalisation rurale

Montagne et Zones de revitalisation rurale Montagne et Zones de revitalisation rurale Politique, méthodologie, bilan Marie-Aimée BUFFET Master 2 Montagne Photo 1 : Résidence de tourisme Odalys «Les Balcons de la Vanoise» à La Norma (Savoie) Source

Plus en détail

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier

maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier maçon Peintre couvreur électricien plombier chauffagiste menuisier serrurier-métallier L effectif salarié BTP au féminin Nombre de salariées recensées dans les entreprises de bâtiment et de travaux publics

Plus en détail

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.

Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales. REALISATIONS 2013... p.6. PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p. 2 Sommaire Les dépenses de Bâtiment et des Travaux Publics des collectivités territoriales REALISATIONS 2013... p.6 PREVISIONS BUDGETAIRES 2014... p.10 TAUX DE REALISATION AVANCE & ESTIMATION DES TRAVAUX...

Plus en détail

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON

BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON SOMMAIRE LE MARCHÉ DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 2 LA RÉGLEMENTATION DE LA BOULANGERIE ET DES TERMINAUX DE CUISSON... 6 L'ACTIVITÉ DE LA BOULANGERIE

Plus en détail

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie

Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Etude de Besoin de Main-d œuvre dans la Plasturgie Année 2014 SOMMAIRE Représentation géographique des projets de recrutement par métier en 2014... 3 Pilotes d'installations lourdes des industries de transformation...3

Plus en détail

Objet : formations des chefs de service et des chefs de bureau au management des ressources humaines.

Objet : formations des chefs de service et des chefs de bureau au management des ressources humaines. MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Administration Sous-direction du Développement Professionnel et des Relations sociales Bureau

Plus en détail

Ministère des sports. Le ministre des sports. (pour attribution) (pour information)

Ministère des sports. Le ministre des sports. (pour attribution) (pour information) Ministère des sports Direction des sports Sous-direction de l emploi et des formations Bureau de la coordination des certifications et du service public de formation (D.S.C2) Personne chargée du dossier

Plus en détail

RAPPORT DE BRANCHE 2009

RAPPORT DE BRANCHE 2009 RAPPORT DE BRANCHE 2009 Commerce de détail de l Horlogerie-Bijouterie Convention Collective Nationale n 3240 Données 2008 2 SOMMAIRE SOMMAIRE-I Perimetre de l étude SOMMAIRE...3 Précisions méthodologiques...5

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015

Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 CGDD / MEDDE / SOeS Chiffres et Statistiques NUMÉRO 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs - Résultats au deuxième trimestre 2015 Au deuxième trimestre 2015, 26 500 logements neufs ont été

Plus en détail

Sommaire interactif CHOISIR UNE FORMATION : LES FILIÈRES. A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle

Sommaire interactif CHOISIR UNE FORMATION : LES FILIÈRES. A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle RECRUTER ET FORMER A u tomobile Vé h icu le indust riel Mot ocycle Cycle Sommaire interactif Filière Véhicules particuliers Filière Véhicules industriels Filière Motocycles Filière Cycles CHOISIR UNE FORMATION

Plus en détail

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme

L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme DIRECTION ETUDES, STATISTIQUES ET PRÉVISIONS L emploi régional en 2010 : effets structurels et dynamisme 4 janvier 2012 Principe Cette étude relative au dynamisme des régions repose sur un modèle explicatif

Plus en détail

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché

Évaluation de l impact économique des résidences secondaires et analyse de leur mise en marché Nombre de résidences secondaires par commune en 2006 5 000 à 30 241 (73) 1 000 à 5 000 (325) 100 à 1 000 (3588) 30 à 0à 100 (9811) 30 (22816) Évaluation de l impact économique des résidences secondaires

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE

ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 5 L'ACTIVITÉ DE L'ANIMALERIE ET LA GRAINETERIE... 8 LES POINTS

Plus en détail

Résultats de l enquête à destination des professionnels de la restauration :

Résultats de l enquête à destination des professionnels de la restauration : Résultats de l enquête à destination des professionnels de la restauration : Pour une promotion de la boîte à emporter en restauration traditionnelle? PRESENTATION La DRAAF Rhône-Alpes Le projet Méthodologie

Plus en détail

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP)

LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) TOUT SAVOIR SUR LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE (CFP) ASSOCIATION NATIONALE POUR LA FORMATION PERMANENTE DU PERSONNEL HOSPITALIER LE CONGÉ DE FORMATION PROFESSIONNELLE LE CFP? Les agents de la Fonction

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014

CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 CONFÉRENCE DE PRESSE FNAIM 9 décembre 2014 LE MARCHÉ IMMOBILIER EN 2014 SYNTHÈSE DES CHIFFRES CLÉS Sources : FNAIM, CGEDD, SOeS, ECLN UN MARCHÉ PEU DYNAMIQUE ÉQUIVALENT À CELUI DE 2013 Quasi-stabilité

Plus en détail

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION

L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION L ACTIVITÉ DE LA CONSTRUCTION LA CONJONCTURE DU BÂTIMENT Activité en baisse en 2003, vive reprise fin 2003 et début 2004 Activité prévue Activité passée Enquête INSEE : l opinion des chefs d entreprise

Plus en détail

Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs (ADI) Avril 2014

Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs (ADI) Avril 2014 Service Information sur la Performance des établissements de santé (IP) Pôle Analyse des Données et Indicateurs (ADI) Avril 2014 Analyse des charges et ressources SIH (Systèmes d Information Hospitaliers)

Plus en détail

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi?

Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Métiers en tension / Emplois vacants Rôle des agences d emploi? Le PRISME représente les agences d emploi L intérim en 2012 Le recrutement en 2012 Nombre d'intérimaires en équivalent emplois temps plein

Plus en détail

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique?

Les hôtels. Quelle est la réglementation qui s applique? Les hôtels Qu est-ce qu un hôtel?. C est une établissement commercial d hébergement classé qui offre des chambres ou des appartements meublés en location à une clientèle de passage de séjour.. Il peut

Plus en détail

Dossier de Candidature «FRANCHISE»

Dossier de Candidature «FRANCHISE» Dossier de Candidature «FRANCHISE» PHOTO I. ETAT CIVIL Nom Prénom(s) Date de naissance Lieu Adresse Code postal Ville N Tel N Portable N Fax Adresse email Situation familiale : Célibataire Marié(e) Veuf(ve)

Plus en détail

Base de données sociales

Base de données sociales Base de données sociales Observatoire des métiers, des qualifications et de l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes dans la banque AFB et groupes mutualistes : > Effectifs de la profession

Plus en détail

TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS!

TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS! TOUTE L EXPERTISE IMMOBILIERE, LA PROXIMITE EN PLUS! POSTE IMMO NOTRE OFFRE GLOBALE NOUS VOUS OFFRONS UNE PALETTE D EXPERTISES ADAPTEES A VOS BESOINS, ACQUISE SUR UN PARC IMMOBILIER D EXCEPTION. NOS 5

Plus en détail

POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre

POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre POST-TEST CAMPAGNE TV «Evaluation de la campagne de promotion 2009» - Présentation du 07 décembre 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 40 00 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Commercialisation des logements neufs

Commercialisation des logements neufs COMMISSARIAT GénéRAl au développement durable n 667 Août 2015 Commercialisation des logements neufs Résultats au deuxième trimestre 2015 OBSERVATION ET STATISTIQueS logement - CONSTRuCTION Au deuxième

Plus en détail

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1301 Date: 22 octobre 2004

NOTE DE SERVICE DGA/SDDPRS/N2004-1301 Date: 22 octobre 2004 MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ALIMENTATION, DE LA PECHE ET DES AFFAIRES RURALES Direction Générale de l Administration Sous-direction du Développement Professionnel et des Relations sociales Bureau

Plus en détail

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise

café, restaurant & salon de thé DOSSIER DE CANDIDATURE franchise DOSSIER DE CANDIDATURE franchise 1. DEMANDEUR PHOTO ÉTAT CIVIL Nom Prénom Date de naissance Lieu de naissance / / Adresse Code postal Téléphone fixe Fax Ville tél portable: E-mail Situation familiale :

Plus en détail

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008

Publication. 600 000 commerces de proximité en 2008 Au 1 er janvier 2008, 600 000 commerces, sur un total de 830 000, peuvent être qualifiés de «commerces de proximité». Leur nombre a légèrement augmenté depuis 2002. Ces points de vente emploient la moitié

Plus en détail

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e

N 51. par le PIB par emploi, y est une des plus élevées, au 5 e POUR L ' ALSACE N 51 JUIN 2014 Croissance économique en retrait dès l'année 2000 en Alsace Rapportée à sa population, la contribution de l'alsace à la richesse nationale la situe toujours, en 2011, dans

Plus en détail

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE

CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE CAMPING-CARAVANING SOMMAIRE LE MARCHÉ DU CAMPING-CARAVANING... 2 LA RÉGLEMENTATION DU CAMPING-CARAVANING... 5 L'ACTIVITÉ DU CAMPING-CARAVANING... 8 LES POINTS DE VIGILANCE DU CAMPING-CARAVANING... 12 EN

Plus en détail

Douanes : Commerce Extérieur

Douanes : Commerce Extérieur Données commentées Année 2015 SOMMAIRE ❶ Evolution des balances par zone d import/export :... 2 ❷ Evolution des balances par région administrative :... 3 ❸ Importations et exportations par région administrative.

Plus en détail

Diagnostic des caractéristiques quantitatives et qualitatives de l emploi salarié en Rhône-Alpes

Diagnostic des caractéristiques quantitatives et qualitatives de l emploi salarié en Rhône-Alpes Diagnostic des caractéristiques quantitatives et qualitatives de l emploi salarié en Rhône-Alpes Rapport d'étude - version de mars 2012 Chef de projet : Alain Dupré Chargée d'études : Laurence Labosse

Plus en détail

Direction générale des entreprises ANNEE 2014

Direction générale des entreprises ANNEE 2014 Direction générale des entreprises SERVICE DE L ACTION TERRITORIALE, EUROPÉENNE ET INTERNATIONALE SOUS DIRECTION DE LA RÉINDUSTIALISATION ET DES RESTRUCTURATIONS D ENTREPRISES BUREAU DE LA FORMATION ET

Plus en détail

Financer, Accompagner Le développement des compétences des salariés

Financer, Accompagner Le développement des compétences des salariés Financer, Accompagner Le développement des compétences des salariés Professions Libérales Hospitalisation privée Enseignement privé 26 ans d expérience au service des branches, des entreprises et des salariés

Plus en détail

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales

Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction. GIE Réseau des CERC. Comparaisons inter-régionales Tableau de bord de conjoncture de la filière Construction Comparaisons inter-régionales Janvier 2015 Conjoncture de la filière Construction en France Quelques indicateurs clés sur une période d un an Logements

Plus en détail

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière

SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME. Evolutions 2008-2014. OBSERVATOIRE A'rH. de l'information financière SEFAC 2015 - ZOOM SUR LA SANTE FINANCIERE DE 15 000 PME Evolutions 2008-2014 OBSERVATOIRE A'rH de l'information financière ATH publie, dans le cadre de son Observatoire de l information financière, une

Plus en détail

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

TRAVAUX DE PLOMBERIE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 TRAVAUX DE PLOMBERIE SOMMAIRE LE MARCHÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 2 LA RÉGLEMENTATION DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 4 L'ACTIVITÉ DES TRAVAUX DE PLOMBERIE... 6 LES POINTS DE VIGILEANCE DES TRAVAUX DE PLOMBERIE...

Plus en détail

Hôtellerie traditionnelle

Hôtellerie traditionnelle Hôtellerie traditionnelle 2012-2013 Sommaire Synthèse 5 Présentation de la profession 6 1. Définition...6 a. Condition d ouverture d un établissement hôtelier... 6 b. Demande de classement d un établissement

Plus en détail

Le système de santé en France

Le système de santé en France Le système de santé en France acteurs, indicateurs économiques, comparaison avec d autres pays. Les acteurs du système de santé en Alsace Conseil régional de santé CESA ORSAL Préfets : services déconcentrés

Plus en détail

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir

Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI. Situation du 1 er juillet 2010 au soir Reporting de la Cellule d appui MOA SIRH / DGA SI Situation du 1 er juillet 21 au soir Indicateurs de la cellule Nombre d optants: données issues des régions 12151 personnes ont opté au 1/7/21 (données

Plus en détail

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011

Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 026117 & REPÈRES TENDANCES Les magasins de bricolage DONNÉES 2011 SOMMAIRE DONNÉES ÉCONOMIQUES...................................... 4 Chiffre d affaires des magasins de plus de 300 m 2........ 4 Profil

Plus en détail

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013

La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local. Bruges, le 3 juillet 2013 CEBATRAMA La Banque Postale Présentation de l activité Secteur Public Local Bruges, le 3 juillet 2013 HÉRITIÈRE DES SERVICES FINANCIERS DE LA POSTE 100% Filiale à 100% du groupe La Poste La Banque Postale

Plus en détail

Baromètre RSE des PME 2012

Baromètre RSE des PME 2012 Baromètre RSE des PME 2012 Résultats détaillés La responsabilité sociétale des entreprises (RSE) et les achats responsables arrivent à la porte des PME qui sont prêtes à agir. Une enquête, à laquelle ont

Plus en détail

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~

AQUITAINE. Suivi de la Demande touristique 2010 1 ~ SUIVI DE LA DEMANDE TOURISTIQUE AQUITAINE ANNEE 2010 Note dee conjoncture TNS SOFRES-CRTA Suivi de la Demande touristique 2010 CRTAA DIRECCTE Aquitaine TNS T SOFRES 1 ~ SOMMAIRE AVERTISSEMENT METHODOLOGIQUE...

Plus en détail

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques

Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Suivi du marché 2012 des installations individuelles solaires photovoltaïques Avec le soutien de : Observ ER 2013 Suivi du marché des installations individuelles solaires photovoltaïques 1 Septembre 2013

Plus en détail

LES AUTO-ENTREPRENEURS

LES AUTO-ENTREPRENEURS NOTE THÉMATIQUE Observatoire socio-économique Avril 2014 LES AUTO-ENTREPRENEURS Depuis l instauration du statut en 2009, le secteur de la propreté attire les auto-entrepreneurs. Ils sont plus de 23 000

Plus en détail

Le Marché des Travaux Publics en France 2008

Le Marché des Travaux Publics en France 2008 Le Marché des Travaux Publics en France 2008 225 200 175 150 125 100 75 2003 2004 2005 2007 2008 2009 2010 2011 2012 Travaux Routiers (Valeur) Adduction d'eau, Assainissement, Canalisations etc (Valeur)

Plus en détail

L analyse des charges de copropriété de l exercice 2012 et l historique des charges depuis l an 2000

L analyse des charges de copropriété de l exercice 2012 et l historique des charges depuis l an 2000 ASSOCIATION des RESPONSABLES de COPROPRIETE L analyse des charges de copropriété de l exercice 2012 et l historique des charges depuis l an 2000 Globalement, l augmentation constatée en 2012 par rapport

Plus en détail

Baromètre intersectoriel sur les dispositifs emploi-formation des jeunes

Baromètre intersectoriel sur les dispositifs emploi-formation des jeunes Département Ressources Baromètre intersectoriel sur les dispositifs emploi-formation des jeunes Analyse et études 2014 Uniformation Analyses et études 2014 octobre 2014-1/8 - Le baromètre intersectoriel

Plus en détail

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1

COMMERCE AUTOMOBILE. Création et diffusion Tous droits réservés, reproduction interdite sans autorisation de l auteur Mise à jour : 15/09/2014 1 COMMERCE AUTOMOBILE SOMMAIRE LE MARCHÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 2 LA RÉGLEMENTATION DU COMMERCE AUTOMOBILE... 5 L'ACTIVITÉ DU COMMERCE AUTOMOBILE... 6 LES POINTS DE VIGILANCE DU COMMERCE AUTOMOBILE...

Plus en détail

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE

Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE Société Générale SCF Société Anonyme au capital de 150.000.000 euros Siège social : 17 cours Valmy - 92800 PUTEAUX 479 755 480 RCS NANTERRE RAPPORT D ACTIVITE DU CONSEIL D ADMINISTRATION SUR LES COMPTES

Plus en détail

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français

Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Le TOP TEN des 10 plus grandes villes préférées des Français Sondage réalisé auprès d un échantillon de plus de 6400 Français Sondage réalisé pour la presse régionale et publié dans la presse régionale

Plus en détail

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984

Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Etude pour une meilleure connaissance des principales pathologies affectant le parc en copropriété construit entre 1950 et 1984 Pascale Chodzko DTJ/SEPE septembre 2010 Delphine Agier PACT Généralités L

Plus en détail

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref

HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES. Bilan de l emploi en 2012. janvier 2014. En bref HEBERGEMENT SOCIAL POUR FAMILLES ET ADULTES EN DIFFICULTES En bref Le Centre de ressources DLA (CRDLA) du champ social, médico-social et santé poursuit son partenariat avec l association Recherches & Solidarités

Plus en détail

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013

La régie de la radio en ligne. Offre commerciale 2013 La régie de la radio en ligne Offre commerciale 2013 Audience des radios EN LIGNE en France Chaque jour, en moyenne 1.9OO.OOO d internautes ont visité au moins l un des sites de Radio 2.0 la semaine, contre

Plus en détail

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France

Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France NATIONAL - N 18 Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France Synthèse du «Bilan 2013 : défaillances et sauvegardes d entreprises en France» Altares, Février 2014 Objectifs o Eclairer

Plus en détail

Objet : formations des chefs de service et des chefs de bureau au management des ressources humaines.

Objet : formations des chefs de service et des chefs de bureau au management des ressources humaines. MINISTERE DE L AGRICULTURE ET DE LA PECHE Secrétariat Général Services Des Ressources Humaines Sous-direction du Développement Professionnel et des Relations sociales Bureau de la Formation Continue Adresse

Plus en détail

Bilan de compétences professionnel du spectacle vivant (BCP-SV)

Bilan de compétences professionnel du spectacle vivant (BCP-SV) Culture Communication Médias Loisirs. www.afdas.com Bilan de compétences professionnel du spectacle vivant (BCP-SV) Note d information à destination des salariés du spectacle vivant (CDI, CDD, intermittents

Plus en détail

LA CARTE DES FESTIVALS DE FRANCE EN 2014

LA CARTE DES FESTIVALS DE FRANCE EN 2014 Le Cnv, l Irma et la Sacem présentent LA CARTE DES FESTIVALS DE FRANCE EN 2014 Printemps de Bourges 28 avril 2015 Élaboration du baromètre des festivals À partir des festivals déclarés au Cnv, répertoriés

Plus en détail

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques

Branche du Négoce et Prestations de Services dans les domaines Médico-Techniques pour la mise en œuvre de formations préparant à la fonction de prestataire de services et distributeur de matériels (Conformément à l arrêté du 23 décembre 2011) Branche du Négoce et Prestations de Services

Plus en détail

RESOLUTION N 15 - APPROBATION DES MODIFICATIONS DES STATUTS DE LA MNRA : ARTICLES 2, 6, 17, 19, 21,25, 54, 60 et 64

RESOLUTION N 15 - APPROBATION DES MODIFICATIONS DES STATUTS DE LA MNRA : ARTICLES 2, 6, 17, 19, 21,25, 54, 60 et 64 Article 2 Objet de la MNRA Article 2 Objet de la MNRA 2 La MNRA a pour objet de contracter des engagements dont l exécution dépend de la durée de la vie humaine relevant de la branche 20 et notamment :

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES CONSULTANTS RÉFÉRENCÉS POUR SA MISE EN ŒUVRE

DIAGNOSTIC DES CONSULTANTS RÉFÉRENCÉS POUR SA MISE EN ŒUVRE DIAGNOSTIC DES CONSULTANTS RÉFÉRENCÉS POUR SA MISE EN ŒUVRE INTRODUCTION L accord du 10 juillet 2013 relatif à la sécurisation de l emploi crée le FSPI dont l objectif est l augmentation de l intensité

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

STATISTIQUES 2011 PROVEMPLOI - Le Salon pour Vivre et Travailler en Province. Octobre 2011

STATISTIQUES 2011 PROVEMPLOI - Le Salon pour Vivre et Travailler en Province. Octobre 2011 STATISTIQUES 2011 PROVEMPLOI - Le Salon pour Vivre et Travailler en Province Octobre 2011 PRINCIPAUX CHIFFRES 4 121 visiteurs cette année +50% par rapport à 2010 +18% par rapport à 2009 +4% inscriptions

Plus en détail

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015

La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe. 2 Octobre 2015 La loi «nouvelle organisation territoriale de la République» Loi NOTRe 2 Octobre 2015 8 place Charles de Gaulle 05130 TALLARD Tél : 04.92.43.50.81 / Fax : 04.92.43.51.07 Email : contact@maires05.com /

Plus en détail