Titre SEANCE «Dis! Tu m entends?» TP COURS Expérimenter les lois de la réflexion et mettre en évidence le phénomène d absorption.

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Titre SEANCE «Dis! Tu m entends?» TP COURS Expérimenter les lois de la réflexion et mettre en évidence le phénomène d absorption."

Transcription

1 FICHE 1 PRÉSENTATION Titre SEANCE «Dis! Tu m entends?» Type d'activité Objectifs de l activité Références par rapport au programme TP COURS Expérimenter les lois de la réflexion et mettre en évidence le phénomène d absorption. Cette activité illustre le thème de «L HABITAT» et le sous thème «Confort acoustique» en classe de Première STI-2D Notions et contenus Compétences attendues Transmission, absorption, réflexion. Mettre en évidence expérimentalement les phénomènes de réflexion, de transmission ou d absorption d un son ou d un ultrason pour différents matériaux. Conditions de mise en œuvre Pré requis : Utiliser un oscilloscope et interpréter un oscillogramme Durée : 1h30 Contraintes matérielles : Salle de travaux pratiques Remarques Auteur Conception de la leçon : Camille CONTRAIRE Rédaction de ce document : Camille CONTRAIRE Académie de LYON Auteur : C. CONTRAIRE 1/17 Académie de LYON

2 FICHE 2 LISTE DU MATÉRIEL SÉANCE «DIS! TU M ENTENDS?» Le matériel nécessaire aux manipulations disposé sur la paillasse du professeur. Le matériel nécessaire aux manipulations disposé sur la paillasse des élèves. un émetteur ultrasonore et sa commande (intégrée, GBF, ) un récepteur ultrasonore, une plaque d acier, de polystyrène, de tissu tendu un goniomètre ou/et à minima un rapporteur et une grande règle un oscilloscope ou une carte d acquisition Auteur : C. CONTRAIRE 2/17 Académie de LYON

3 FICHE 3 FICHE POUR LE PROFESSEUR SÉANCE «DIS! TU M ENTENDS?» Thème : Confort acoustique dans l habitat Situation problème Un groupe de jeunes, souvent stationné devant le porche de sortie, est douloureusement indisposé par un sifflement strident. Suspectant que le gérant de l immeuble ait mis en place un système «anti-jeune» (voir séance 1), ils inspectent le hall de fond en comble sans trouver trace de l émetteur. Pouvez-vous trouver une réponse à leur perplexité en expérimentant vos hypothèses? Réflexion individuelle (5min) Réflexion par groupe de 4 (10 min) Mise en commun devant la classe des hypothèses et des expérimentations de validation envisagées (15 min) Expérimentations (45 min) Synthèse (15 min) Exercice d application (30 min à la maison) Aide si besoin : lois de Descartes pour l optique vues en classe de seconde. Pistes attendues : Directivité du son rayon sonore Transmission à travers les cloisons Réflexion sur les cloisons Auteur : C. CONTRAIRE 3/17 Académie de LYON

4 Expérimentations envisageables Chaque binôme pourra ne faire qu une seule des trois expériences pourvu que tous ne fassent pas la même afin de pouvoir mettre en commun les résultats. Dans toutes les expérimentations qui suivent, on veillera à surélever suffisamment les émetteurs et récepteurs ultrasonores afin de minimiser l influence parasite des réflexions sur le plan de la table de manipulation. On prendra des plaques assez grandes pour limiter l influence de la diffraction. Exemples de réalisation : Solution économique à réaliser au laboratoire Émetteur et récepteur montés sur tige filetée et domino électrique. On placera en parallèle sur le récepteur une résistance de 1 κω et un condensateur de 1 nf. Auteur : C. CONTRAIRE 4/17 Académie de LYON

5 Installation à moindre coût, à l aide de potences et de pinces, mais difficile à mettre en œuvre par les élèves Proposition de maquette à dupliquer en X exemplaires. Deux tiges filetées permettant de placer les plaques de matériaux à tester Élastique plaquant l émetteur et le récepteur sur le rebord du rapporteur cartonné et permettant de faire une fenêtre de lecture de l angle. Plaques amovibles Auteur : C. CONTRAIRE 5/17 Académie de LYON

6 Réglage oscilloscope Après avoir vérifié que l onde sonore est sinusoïdale de fréquence 40 khz, la base de temps sera exceptionnellement choisie pour ne pas dilater la période afin de se concentrer sur l amplitude maximale Auteur : C. CONTRAIRE 6/17 Académie de LYON

7 Directivité du son : Introduction : le but de la manipulation est de montrer l effet directif des ultrasons et de définir la notion de «rayon sonore». Principe Exemple de réalisation Résultats expérimentaux θ (en ) Tension maximale (en mv) Amplitude en millivolts Échelles : 10 par cm 20 mv par cm Angle en degré Conclusion : Les ultrasons sont ici assez directifs. Par analogie avec les ondes électromagnétiques, (la lumière, ), on peut parler de rayon sonore. Auteur : C. CONTRAIRE 7/17 Académie de LYON

8 Transmission Introduction : le but de la manipulation est de mettre en évidence la capacité pour certains matériaux à se laisser traverser par les ultrasons. Principe Exemple de réalisation Émetteur d ultra-sons Récepteur d ultra-sons Obstacle Résultats expérimentaux Plaque Tension maximale (en mv) air 80 feuille papier sopalain 30 sac plastique fin 25 acier 10 plexyglass 10 Inluence épaisseur une épaisseur mouchoir jetable 40 Deux épaisseurs mouchoir jetable 25 Polystyrène 1,5 cm 20 Polystyrène 2 cm 10 Conclusion : Certains matériaux laissent passer plus ou moins bien les ultra-sons certains étant même totalement opaques aux ondes sonores. Auteur : C. CONTRAIRE 8/17 Académie de LYON

9 Réflexion Introduction : le but de la manipulation est de mettre en évidence les propriétés de réflexion des ultrasons sur différents types de matériaux Principe Plaque i r Récepteur Exemple de réalisation Normale à la plaque Plaque entre l émetteur et le récepteur permettant d améliorer la directivité de l émetteur en privilégiant les ondes se propageant dans l axe. L espacement doit être suffisamment faible pour accentuer la directivité, mais pas trop afin d éviter le phénomène de diffraction. 1 à 2 cm semble un bon compromis. Les matériaux souples pourront être collés sur des tubes plastiques qui viennent s insérer sur deux grandes tiges filetées. Résultats expérimentaux Plaque d'acier i (en ) r (en ) Tension maximale (en mv) Plaque de polystyrène i (en ) r (en ) Tension maximale (en mv) Plaque de sac plastique i (en ) r (en ) Tension maximale (en mv) Conclusion : Les ondes sonores possèdent les mêmes lois pour la réflexion que les ondes électromagnétiques, à savoir que l angle de réflexion est égal à l angle d incidence. Certains matériaux se comportent comme des miroirs acoustiques. r = =ii Auteur : C. CONTRAIRE 9/17 Académie de LYON

10 Absorption Introduction : le but de la manipulation est de mettre en évidence les propriétés de certains matériaux d absorber les ultrasons. Principe Exemple de réalisation Plaque i r Récepteur Normale à la plaque Résultats expérimentaux Réflexion à 45 Plaque Tension maximale (en mv) sac plastique fin 20 une épaisseur mouchoir jetable 30 feuille papier sopalain 40 acier 60 Inluence épaisseur Polystyrène 1,5 cm 40 Polystyrène 2 cm 30 Conclusion : Certains matériaux réfléchissent plus ou moins bien les ultra-sons certains absorbant même totalement les ondes sonores. En croisant les résultats avec ceux sur la transmission, on constate que lorsque une onde sonore rencontre un changement de milieu de propagation, une partie de l onde est réfléchie, une autre partie traverse le matériau (phénomène analogue à la réfraction lumineuse) voire est absorbée par le matériau. Les fractions d énergie en jeu dépendent de l angle d incidence et de l épaisseur du matériau. Le programme de STIDD ne le prévoit pas mais une expérience complémentaire sur la réfraction serait possible. Conclusion générale : ne pas confondre absorption et transmission. Le polystyrène ne transmet pas et absorbe alors que le tissu absorbe peu mais transmet et de fait n est pas réflecteur. Auteur : C. CONTRAIRE 10/17 Académie de LYON

11 Application Métropolitain de Paris Certains lieux ont des propriétés acoustiques très particulières. De section elliptique, recouverte de céramique blanche réfléchissante, la voûte du métro de Paris permet à une personne située sur un quai (l'un des foyers de l'ellipse) de communiquer sans difficulté avec une personne placée en face d'elle sur l'autre quai (le deuxième foyer de l'ellipse). Un simple chuchotement suffit et ce même en présence d une rame entre les deux quais. Le phénomène tient à la géométrie particulière des lieux et aux lois de la réflexion pour les ondes sonores. En effet, la perpendiculaire à la tangente en un point donné de l'ellipse est toujours (c'est une propriété mathématique des ellipses) la bissectrice de l'angle FMF'. Tous les rayons sonores arrivant sur la voûte du métro et partant de F arrivent donc en F' et réciproquement. Des constructions de ce type (prévues pour obtenir un effet d'"image sonore") existent depuis longtemps. Ainsi, à la Chaise-Dieu, en Auvergne, un confessionnal pour lépreux (que l'on peut toujours visiter de nos jours) était conçu de façon à ce que le malade, chuchotant dans un angle de la pièce, puisse entendre parfaitement le prêtre situé dans l'angle opposé, sans que personne d'autre dans la salle ne puisse les entendre... Questions On se propose de tracer un profil particulier de station de métro et, en appliquant les lois de la réflexion, d y construire le trajet des rayons sonores émis par la personne située sur l un des quais. Construction du profil de la voute 2 On considère les fonctions l 1 = h et 2 = h 2 l. Compléter le tableau suivant : hauteur h l1 = f( h) l =f( ) largeur largeur h Sur le document qui suit, tracer dans le repère l 1 = f ( h) et l 2 = f ( h) les deux graphes en ayant astucieusement remarqué la symétrie. Auteur : C. CONTRAIRE 11/17 Académie de LYON

12 Auteur : C. CONTRAIRE 12/17 Académie de LYON

13 Construction de la normale On considère les trois rayons sonores, émis par le personnage de droite, qui vont se réfléchir respectivement aux points d abscisses h= 1 ; 2 et 3. Pour le point d abscisse 1, tracer, le segment de droite qui relie celui d abscisse 0 à celui d abscisse 2. On obtient ainsi une parallèle à la tangente au point étudié. Tracer une perpendiculaire à ce segment qui passera par le point étudié. On à ainsi construit la normale à la voute au point considéré. Renouveler la construction pour les deux autres points. Construction des rayons sonore On considère les trois rayons sonores, émis par le personnage de droite, qui vont se réfléchir respectivement aux points d abscisses h= 1 ; 2 et 3. Construire à présent en chaque point le rayon réfléchit en appliquant la loi de la réflexion. S inspirer alors du travail précédent, pour construire la suite du trajet de ces rayons compte tenu de la seconde réflexion qu ils subissent sur «le mur» d en face. Conclusion Quelle constatation faites-vous? Les rayons convergent tous au même point correspondant à la position du deuxième personnage sur le quai d en face. Expliquer en quelques mots pourquoi la rame de métro ne gène pas et pourquoi un simple chuchotement suffit pour être entendu sur l autre quai. Par réflexion le son passe par-dessus la rame de métro et comme tous les rayons convergent sur le destinataire du message, il n y a pas de perte et un simple chuchotement suffit à se faire entendre, comme si les deux personnages étaient l un à coté de l autre. En fonction du niveau des élèves ou du temps que l on souhaite y consacrer (par exemple si le travail est fait en classe), on pourra avec profit utiliser les pré-constructions suivantes : Auteur : C. CONTRAIRE 13/17 Académie de LYON

14 Auteur : C. CONTRAIRE 14/17 Académie de LYON

15 Auteur : C. CONTRAIRE 15/17 Académie de LYON

16 Auteur : C. CONTRAIRE 16/17 Académie de LYON

17 Bibliographie et crédit photo. Site journal 20 minutes / /article_cite.jpg&imgrefurl= uggzo_jbqkklmtnpbvolncm52i=&h=380&w=590&sz=31&hl=fr&start=80&zoom=1&um =1&itbs=1&tbnid=KFX7UeXcjb66ZM:&tbnh=87&tbnw=135&prev=/images%3F q%3dphoto%2bde%2bhall%2bd%2527immeuble%26start%3d60%26um%3d1 %26hl%3Dfr%26sa%3DN%26rlz%3D1R2SUNC_frFR402%26ndsp%3D20%26tb s%3disch:1&ei=lb5htbhecoovov-4sb0j photo hall Eduscol ENS Lyon illustration et bibliographie Camille CONTRAIRE photos métro et montages Nathan technique Collection Niard «Physique et électricité» Bibliographie Auteur : C. CONTRAIRE 17/17 Académie de LYON

Objectifs : Pour illustrer l échographie, nous allons ici étudier la production et la détection des ultrasons

Objectifs : Pour illustrer l échographie, nous allons ici étudier la production et la détection des ultrasons Document élève 1/9 Nom : Prénom : Classe : Date : Objectifs : Physique Chimie Thème : La Santé LE PRINCIPE DE L ECHOGRAPHIE - Comprendre que la nature des matériaux a une influence sur les phénomènes d

Plus en détail

Mesure de la célérité des ondes ultrasonores

Mesure de la célérité des ondes ultrasonores PAILLASSE ÉLÈVE : Une règle graduée pour émetteur récepteur d'ultrasons. 1 émetteur et 1 récepteur (vérifier qu'ils sont bien images l'un de l'autre dans un miroir). 1 boîtier émetteur d'ultrasons. 2 fiches

Plus en détail

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier.

TP : Polarisation. Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. TP : Polarisation Le but de ce TP est d'analyser la polarisation de la lumière et de mettre en évidence quelques phénomènes qui peuvent la modifier. I. Rappels sur la polarisation 1. Définition La polarisation

Plus en détail

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique

PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique PHYSIQUE-CHIMIE Terminale Scientifique Fiches PROGRAMME 2012 (v2.4) Sylvie LAMY Agrégée de Mathématiques Diplômée de l École Polytechnique Cours Pi e-mail : lescourspi@cours-pi.com site : http://www.cours-pi.com

Plus en détail

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière

TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière TP Cours : Polarisation rectiligne de la lumière Les ondes lumineuses sont des ondes électromagnétiques vectorielles. Certains systèmes physiques, comme par exemple les lunettes de soleil polarisantes,

Plus en détail

Les relations mathématiques en lien avec les lentilles minces

Les relations mathématiques en lien avec les lentilles minces OPTIQUE Note aux enseignants ou aux TTP : voir à la fin de ce laboratoire. LABO 13 Les relations mathématiques en lien avec les lentilles minces TYPE DE LABO : Modélisation BOÎTE À OUTILS : Une méthode

Plus en détail

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008

Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Polarisation Polarization (Adj polarized) le 20/04/2008 Lumière non polarisée : La polarisation est un phénomène provenant du caractère ondulatoire de la lumière. La lumière est une onde, c'est à dire

Plus en détail

Les parties 1, 2 et 3 de cet exercice sont indépendantes.

Les parties 1, 2 et 3 de cet exercice sont indépendantes. D..T de physique sur les ondes T.. L ECHOGRAPHIE : COMMENT ÇA «MARCHE»? Cet exercice sur les ondes reprend en très grande partie le sujet donné en France métropolitaine, lors de la session de rattrapage

Plus en détail

L ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE AU BACCALAURÉAT DE SCIENCES PHYSIQUES

L ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE AU BACCALAURÉAT DE SCIENCES PHYSIQUES B a c c h a n n a l e s collection dirigée par Pascal Clavier T S L ÉPREUVE EXPÉRIMENTALE AU BACCALAURÉAT DE SCIENCES PHYSIQUES Stéphanie ZENOU Crédits photographiques JEULIN p.16 : ensemble moduson p.17

Plus en détail

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences

TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences E.N.S. de Cachan Département E.E.A. M2 FE 3 e année Physique appliquée 2011-2012 TD de Physique n o 10 : Interférences et cohérences Exercice n o 1 : Interférences à deux ondes, conditions de cohérence

Plus en détail

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS

PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES TRANSDUCTEURS I DEFINITIONS 1 Exemple E x O X B V Le potentiomètre convertit une grandeur d entrée mécanique, la distance x en une grandeur de sortie électrique, la tension

Plus en détail

Tests de l évaluation par compétences en Seconde

Tests de l évaluation par compétences en Seconde Tests de l évaluation par compétences en Seconde 1 Présentation 1.1 La grille de compétences / aptitudes La grille de compétences a été distribuée et explicitée aux élèves le jour de la rentrée à la suite

Plus en détail

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3

TRAVAUX DIRIGÉS DE O 3 TRVUX DIRIGÉS DE O 3 Exercice : Constructions graphiques Pour chacune des figures, déterminer la position de l objet ou de son image par la lentille mince. Les points situés sur l axe optique sont les

Plus en détail

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE

THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE T.P PHYSIQUE SECONDE. THÈME : LA SANTÉ LE DIAGNOSTIC MÉDICAL ONDES ULTRASONORES PRINCIPE DE L'ECHOGRAPHIE TP P5 F.MISTRAL 2010 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... I. INTRODUCTION a) L échographie

Plus en détail

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire

Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Corrigés de la séance 16 Chap 27: Optique ondulatoire Questions pour réfléchir : Q. p.10. Une onde de lumière naturelle tombe sur une vitre plate sous un angle de 5 o. Décrivez l état de polarisation du

Plus en détail

2. Expérience 2 : Situation: Kévin observe un poisson. Pourtant il commet une erreur en indiquant la position du poisson. Expliquer ce phénomène.

2. Expérience 2 : Situation: Kévin observe un poisson. Pourtant il commet une erreur en indiquant la position du poisson. Expliquer ce phénomène. TP 14 LA REFRACTION DE LA LUMIERE. INTRODUCTION : La lumière émise par une source lumineuse et qui se propage dans l'espace s'appelle un faisceau lumineux. Un faisceau lumineux est composé de rayons lumineux

Plus en détail

Activité expérimentale

Activité expérimentale STi2D STL Thème Santé Activité expérimentale Les dangers du laser pour les yeux THÈME du programme : SANTÉ Sous thème : prévention et soin. Type d activité : Activité documentaire (1,5h) Les dangers du

Plus en détail

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans

Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations relatives à la qualité acoustique des écrans Recommandations ayant trait à la qualité acoustique des produits de construction utilisés dans les écrans Les recommandations relatives à la

Plus en détail

Son et modes propres de vibration

Son et modes propres de vibration TP DE PHYSQIUE N 6 SPECIALITE TS 1/6 SON ET MODES PROPRES DE VIBRATION Objectifs TP de physique N 6 Son et modes propres de vibration Connaître les deux conditions pour qu un instrument de musique produise

Plus en détail

TP Capteurs n 3 : Étude des Capteurs de proximité

TP Capteurs n 3 : Étude des Capteurs de proximité I-BUT : TP Capteurs n 3 : Étude des Capteurs de proximité Le but de ces TPs est de savoir manipuler des capteurs de mesure de proximité se basant sur le principe inductif, magnétique, optique et ultrason.

Plus en détail

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique

1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique 1 Rappels théoriques Les états de polarisation de la lumière 1.1 Description d'une onde électromagnétique plane harmonique Le champ électrique d'une onde plane harmonique en un point M au cours du temps

Plus en détail

Habitat et confort Isolation

Habitat et confort Isolation Isolation Français p 1 Maquette isolation phonique et thermique Version : 9009 Habitat et confort 1 Présentation du concept 1.1 Introduction La maquette isolation phonique et thermique a été conçue par

Plus en détail

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display)

Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) Etude d un afficheur à cristaux liquides (LCD : Liquid Crystal Display) La partie A décrit la structure et le fonctionnement d une cellule LCD. La partie B décrit le dispositif d étude et les observations

Plus en détail

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique

CPGE MPSI Programme de khôlle. Programme de khôlle. - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique Programme de khôlle - Semaines 7 et 8 - (24/10 au 10/11) Bases de l optique géométrique 1. Savoir que la lumière est une onde électromagnétique, se propagent de manière omnidirectionnelle à partir d une

Plus en détail

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire

Activité Intitulé de l'activité Volume horaire Informations de l'unité d'enseignement Implantation IPL Cursus de Bachelier en chimie Physique 2 et électronique C1100 Cycle 1 Bloc 1 Quadrimestre 2 Pondération 1 Nombre de crédits 6 Nombre d heures 72

Plus en détail

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales

Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Cahier des charges pour la conception des sujets pour l ECE en TS Évaluation des Compétences Expérimentales Sommaire Définition et objectifs de l épreuve.. p1 Compétences à évaluer.. p2 Conception du sujet..

Plus en détail

Lycée CARNOT- Sup PCSI 1/7

Lycée CARNOT- Sup PCSI 1/7 Lycée CARNOT- Sup PCSI /7 FOCOMETRIE Le but de ce TP, d une durée de 4 heures, est la mise en oeuvre et l'étude de diverses méthodes focométriques, permettant la détermination de la distance focale de

Plus en détail

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son.

Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. TP 9 Une première introduction à l optoélectronique :fourche optique et transmission du son. 9.1 Introduction Émise par un corps, réfléchie par une surface, rétrodiffusée ou encore modulée à diverses fréquences,

Plus en détail

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10

BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10 Page 1/5 BACCALAUREAT PROFESSIONNEL EPREUVE DE TRAVAUX PRATIQUES DE SCIENCES PHYSIQUES SUJET O.10 Ce document comprend : - une fiche descriptive du sujet destinée à l examinateur : Page 2/5 - une fiche

Plus en détail

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction :

Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4ème Maths 3+Tech 1 Introduction : Cours Physique Interaction onde-matière classe : 4 ème Maths 3+Tech I- Introduction : En laissant l œil semi-ouvert lors de la réception de la lumière on observe des annaux alternativement brillants et

Plus en détail

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique

Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Document du professeur 1/7 Niveau 3 ème Physique - Chimie Energie de position- Energie cinétique Energie mécanique Conservation de l énergie mécanique Programme C. De la gravitation à l énergie mécanique

Plus en détail

ASDS TS- SPE PAGE 1 / 6

ASDS TS- SPE PAGE 1 / 6 ASDS TS- SPE THÈME SONS ET MUSIQUE CRITERES DE QUALITE ACOUSTIQUE D UNE SALLE PAGE 1 / 6 NOM :... PRÉNOM :... CLASSE :... DATE :... Introduction L'acoustique architecturale est le domaine scientifique

Plus en détail

2/Focalisation des lasers

2/Focalisation des lasers 2/Focalisation des lasers L utilisation d un laser à distance élevé est donc inutile car la divergence du faisceau est non négligeable. L intérêt d un laser est sa capacité à transporter de l énergie dans

Plus en détail

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE

TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE TP N 2 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE OBJECTIF Se familiariser avec l oscilloscope, et pratiquer ses multiples utilisations. CRITERES D'EVALUATION Câblage correct. Méthode de travail de l'étudiant. Exactitude

Plus en détail

Le microscope optique ou photonique

Le microscope optique ou photonique Le microscope optique ou photonique I description : Le microscope est composé de deux systèmes optiques, l objectif et l oculaire, chacun pouvant être considéré comme une lentille mince convergente L objectif

Plus en détail

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES

PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES SESSION 2013 SECOND CONCOURS ÉCOLE NORMALE SUPÉRIEURE PHYSIQUE - MATHÉMATIQUES Durée : 4 heures L usage des calculatrices de poche à alimentation autonome, sans imprimante et sans document d accompagnement

Plus en détail

TP 1 Polarisation et biréfringence

TP 1 Polarisation et biréfringence TP 1 Polarisation et biréfringence PARTIE THEORIQUE I.1 Filtres polarisants rectilignes : polaroïds et prisme de Glan On utilisera un filtre polarisant soit pour créer une polarisation rectiligne (on appellera

Plus en détail

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes.

III.1 Quelques rappels théoriques sur les interférences à 2 ondes. III TP 3 : Intérférences à deux ondes dans le domaine hyperfréquence. 22 Introduction Le but de ce TP est d étudier le phénomène d interférences dans le domaine des ondes hyperfréquences 2. Il s agit donc

Plus en détail

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3)

Cours de physique appliqué Terminale STI électronique epix@fr.st. L optique (Chap 3) L optique (Chap 3)! Révisé et compris! Chapitre à retravaillé! Chapitre incompris 1. La lumière : La lumière est une onde électromagnétique, caractérisé par sa fréquence f. Les ondes électromagnétiques

Plus en détail

TP05 LA LUNETTE ASTRONOMIQUE LE TELESCOPE DE NEWTON

TP05 LA LUNETTE ASTRONOMIQUE LE TELESCOPE DE NEWTON TP05 LA LUNETTE ASTRONOMIQUE LE TELESCOPE DE NEWTON I. LA LUNETTE ASTRONOMIQUE OBJECTIFS : Une lunette astronomique permet de voir une image grossie d un objet éloigné. Vous devez simuler une lunette astronomique

Plus en détail

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1)

TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) 1 TP 02 - Production et repérage d une image (partie 1) Le but de ce TP est de savoir réaliser une image de bonne qualité et de taille voulue sur un écran, mais aussi de savoir utiliser un viseur pour

Plus en détail

Activité 19 : Mise en évidence des gaz échangés au cours de la respiration

Activité 19 : Mise en évidence des gaz échangés au cours de la respiration Activité 19 : Mise en évidence des gaz échangés au cours de la respiration 1. EXTRAITS REFERENTIELS DU BO Partie du programme : Respiration et occupation des milieux Durée conseillée : 8 heures. Un des

Plus en détail

F - Optique de Fourier, filtrage d images (détramage et strioscopie)

F - Optique de Fourier, filtrage d images (détramage et strioscopie) F - Optique de Fourier, filtrage d images (détramage et strioscopie) I - Montage : Il comporte 3 parties : le banc de mise en forme du faisceau (réalisation d un faisceau parallèle, large et homogène),

Plus en détail

Mesure de constantes universelles : c

Mesure de constantes universelles : c Manipulation Bac. Math. Constantes universelles : c 1 Mesure de constantes universelles : c 1. But de la manipulation Le but de la manipulation est la mesure de la constante universelle : valeur de la

Plus en détail

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation.

1 TP : Polarisation Sciences Physiques MP. TP : Polarisation. 1 TP : Polarisation Sciences Phsiques MP TP : Polarisation. L étude s effectuera pour les ondes électromagnétiques dans le domaine visible. l ensemble des phénomènes que nous allons aborder est la conséquence

Plus en détail

Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes

Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes 1 ere S Thème : Observer TP : Le modèle de l œil, les lentilles convergentes TP 1A Objectifs : Comprendre le fonctionnement d'un œil, connaître les caractéristiques et les propriétés des lentilles minces

Plus en détail

Optique Propagation d un rayon lumineux

Optique Propagation d un rayon lumineux Optique Propagation d un rayon lumineux Réf : 202 389 Français p 1 Version : 3112 1. Introduction Aujourd hui de nombreuses attractions utilisent l eau et la lumière. Fontaine lumineuse à Salou en Espagne

Plus en détail

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente

Première S Chapitre 12. Images formées par les systèmes optiques. I. Image donnée par un miroir. II. Images données par une lentille convergente Première S Chapitre mages formées par les systèmes optiques.. mage donnée par un miroir.. Lois de la réflexion Soit un rayon lumineux issu dun point lumineux S et qui rencontre en le miroir plan M. l donne,

Plus en détail

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006

Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 Histoire de l optique Optique géométrique (version historique) 2005-2006 1. Propagation rectiligne de la lumière (Euclide, ~300 av. J.-C. - ~260av. J.-C.) Durée : environ 1h00 en classe Construction d

Plus en détail

PLAQUES ACRYLIQUES. Altuglas Elit III. Une luminosité intense et durable

PLAQUES ACRYLIQUES. Altuglas Elit III. Une luminosité intense et durable PLAQUES ACRYLIQUES Une luminosité intense et durable PLAQUES ACRYLIQUES une nouvelle génération de plaques PMMA coulées pour le marché de l éclairage tangenciel Altuglas International a lancé Altuglas

Plus en détail

Propriétés ondulatoires du son

Propriétés ondulatoires du son Propriétés ondulatoires du son But de la manipulation : Illustrer le caractère ondulatoire du son. Introduction : Pour se convaincre que le son est une onde, il suffit de montrer que son comportement est

Plus en détail

Superposition de signaux sinusoïdaux

Superposition de signaux sinusoïdaux Superposition de signaux sinusoïdaux I TP interférences obtenues par la superposition de deux ondes ultrasonores...3 1 Modélisation d une courbe sous Regressi...3 2 Mesure de l amplitude de l onde résultant

Plus en détail

POLARISATION DE LA LUMIÈRE

POLARISATION DE LA LUMIÈRE TRAVAUX PRATIQUES POLARISATION DE LA LUMIÈRE Cette séance de travaux pratiques propose quelques expériences sur l étude et la manipulation de la polarisation d un faisceau. Ces expériences se concentrent

Plus en détail

Géométrie et expérimentation constructive

Géométrie et expérimentation constructive Géométrie et expérimentation constructive Robert March (robert.march@paris-valdeseine.archi.fr) Ecole nationale supérieure d architecture Paris-Val-de-Seine Laboratoire de recherche «Géométrie, Structure,

Plus en détail

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012

Question de cours 1. Question de cours 2. Question de cours 3. Problème 1 OPTIQUE ATOMISTIQUE. DS 1 le 1er octobre 2012 DS le er octobre 202 OPTIQUE ATOMISTIQUE NB : Le candidat attachera la plus grande importance à la clarté, à la précision et à la concision de la rédaction. Les copies illisibles ou mal présentées seront

Plus en détail

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope.

Le microscope simplifié. TP : Le microscope. Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Le microscope simplifié TP : Le microscope Objectif : Réaliser et exploiter un montage permettant d'illustrer le fonctionnement d'un microscope. Description : Un microscope est constitué entre autres de

Plus en détail

La correction acoustique

La correction acoustique Chapitre 9 Sciences Physiques - BTS La correction acoustique 1. Le traitement acoustique. Le traitement acoustique d une salle est l ensemble des opérations qui contribuent à la rendre apte à son utilisation

Plus en détail

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI

R.DUPERRAY Lycée F.BUISSON PTSI TP OPTIQUE RDUPERRAY Lycée FBUISSON PTSI LUNETTE ASTRONOMIQUE OBJECTIFS Utiliser des systèmes optiques dans les conditions de Gauss (alignement axial et vertical, éclairage de l objet, ) Connaître les

Plus en détail

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre

Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre Solution constructive n o 1 Réduction de la transmission du son par les cloisons en plaques de plâtre par A.C.C. Warnock et J.D. Quirt On explique ici comment réduire la transmission acoustique par les

Plus en détail

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES

ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES 1 ABERRATIONS ET GEOMETRIE DES VERRES Dans toute notre étude des lentilles sphériques, nous avons considéré qu elles étaient stigmatiques, ce qui sous entendait qu elles étaient utilisées dans les conditions

Plus en détail

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES

Concours AVENIR 8 mai 2011 EPREUVE DE PHYSIQUE. DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES NOM :. PRENOM : NUMERO DE CANDIDAT :... EPREUVE DE PHYSIQUE DUREE : 1h30mn Coefficient 5 CONSIGNES SPECIFIQUES Lire attentivement les consignes afin de vous placer dans les meilleures conditions de réussite

Plus en détail

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial

Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Travaux pratiques Série 2 Physique des Ondes : Propagation d ondes électrocinétiques dans un câble coaxial Objectifs du TP : Mesurer la vitesse de propagation d un signal dans un câble coaxial. Observer

Plus en détail

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction

EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction EXERCICES Optique physique 2 Michelson et diffraction O21 Interféromètre de Michelson On raisonne sur l interféromètre de Michelson réglé de telle sorte que l on observe des anneaux avec une source étendue.

Plus en détail

Chapitre 5 : Le télescope de Newton

Chapitre 5 : Le télescope de Newton Terminale pécialité Chapitre 5 : Le télescope de Newton s : - avoir que l image intermédiaire donnée par le miroir concave est un objet pour le système miroir plan - oculaire; - Construction graphique

Plus en détail

Table des matières. Page 1 sur 12

Table des matières. Page 1 sur 12 Table des matières 1. PRESENTATION TECHNIQUE DU DISPOSITIF... 2 1.1. DÉFINITION... 2 1.2. PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DES DIFFERENTS DISPOSITIFS... 3 2. EXIGENCES TECHNIQUES... 12 3. PRINCIPAUX CONSTRUCTEURS...

Plus en détail

Devoir Surveillé n 3

Devoir Surveillé n 3 Devoir Surveillé n 3 Les candidat(e)s veilleront à exposer leurs réponses avec clarté et rigueur, rédiger avec soin dans un français correct et reporter dans la marge les numéros des questions traitées.

Plus en détail

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3

Didier Christophe. Grégoire Brian. Groupe C 3 Didier Christophe Grégoire Brian Groupe C 3 Compte-rendu Spectroscopie TP n 1 : Monochromateurs A. Outils de diffraction l Plusieurs méthodes de diffraction sont possibles : q Par une fente : On fait traverser

Plus en détail

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE

MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE MINISTERE DE LA COMMUNAUTE FRANÇAISE ENSEIGNEMENT DE LA COMMUNAUTE FRANCAISE ADMINISTRATION GENERALE DE L'ENSEIGNEMENT ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Service général des Affaires pédagogiques, de la Recherche

Plus en détail

Chapitre 1 : Capteurs

Chapitre 1 : Capteurs 1. Définition Un capteur est un transducteur qui permet de convertir une grandeur physique à mesurer ou mesurande (température, vitesse, humidité, pression, niveau, débit,...) en une autre grandeur physique

Plus en détail

Lentilles épaisses. reconnaître la nature (convergente ou divergente) d'une lentille épaisse. connaître la loi de propagation rectiligne de la lumière

Lentilles épaisses. reconnaître la nature (convergente ou divergente) d'une lentille épaisse. connaître la loi de propagation rectiligne de la lumière Lentilles épaisses Le but du module est de décrire les propriétés fondamentales des lentilles épaisses et d'en déterminer quelques éléments caractéristiques appelés éléments cardinaux du système optique.

Plus en détail

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A.

6.3.1.1 Le présent chapitre s applique aux emballages pour le transport des matières infectieuses de la catégorie A. 6.3.1 Généralités Chapitre 6.3 Prescriptions relatives à la construction des emballages pour les matières infectieuses (Catégorie A) de la classe 6.2 et aux épreuves qu ils doivent subir NOTA. Les prescriptions

Plus en détail

Séquence 8 : lentilles et œil

Séquence 8 : lentilles et œil Séquence 8 : lentilles et œil Classe de quatrième Objectifs de la séquence 8 : Savoir que : - une lentille convergente permet d obtenir l image d un objet sur un écran - il existe deux types de lentilles

Plus en détail

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE

CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE CELLULE DE POCKELS : MESURE DU DEPHASAGE Durée : 3H. Ce T.P. comporte 5 pages. 1. MATERIEL / LOGICIELS / DOCUMENTATION Laser He-Ne polarisé - Polariseurs - Lame /4 - Puissancemètre - Cellule de Pockels

Plus en détail

Collection pour l étude de la lumière polarisée

Collection pour l étude de la lumière polarisée Collection pour l étude de la lumière polarisée OP 1610 10005 Mode d emploi Version 02 Lumière polarisée Les expériences qui sont proposées décrivent les moyens de produire de la lumière polarisée. Elles

Plus en détail

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE

TRAVAUX PRATIQUES D OPTOELECTRONIQUE TVUX PTIQUES D OPTOELECTONIQUE L optoélectronique est l ensemble des techniques permettant de transmettre des informations à l aide d ondes électromagnétiques dont les longueurs d onde sont proches de

Plus en détail

Physique Chimie. Obtenir des lumières colorées par superposition de lumières colorées.

Physique Chimie. Obtenir des lumières colorées par superposition de lumières colorées. Niveau 4 ème Physique Chimie Document du professeur 1/ 7 SYNTHESE ADDITIVE DE LUMIERES COLOREES Programme C- La lumière couleurs et images Cette séance expérimentale illustre la partie de programme ci-dessous,

Plus en détail

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC)

Séries de TD 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Séries de 1 (Chapitre 1 : Généralités sur les TIC) Exercice 1 : Les Technologies d'information et de la communication (TIC) représente l'ensemble des moyens ou équipements (matériels et logiciels ou programmes)

Plus en détail

Plaque de plâtre plombée. Protection contre les rayons X

Plaque de plâtre plombée. Protection contre les rayons X Plaque de plâtre plombée Protection contre les rayons X PAGE 2 : PLAQUE DE PLÂTRE PLOMBÉE PLAQUE DE PLÂTRE PLOMBÉE CONÇUE POUR LA PROTECTION DE LOCAUX CONTRE LES RAYONS X Les locaux équipés d appareils

Plus en détail

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale

1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale 1/6 TP de physique n 1 UTILISATION DE L OSCILLOSCOPE Terminale I. BUT - Utiliser un oscilloscope pour mesurer des fréquences et des tensions - Déterminer la fréquence d un émetteur à ultrasons (noté US)

Plus en détail

Acoustique : Propagation et célérité des ondes

Acoustique : Propagation et célérité des ondes Acoustique 1 Acoustique : Propagation et célérité des ondes Pour ce TP une feuille de réponse est fournie lors de la séance. Les questions en caractères gras sont à préparer à l'avance. Principe Le son

Plus en détail

TP cristaux liquides

TP cristaux liquides TP cristaux liquides Master pro Laser, Matériaux, Milieux Biologiques Phénomènes de polarisation de la lumière: Étude d un afficheur à cristaux liquides Année 2008 2009 Le but de ce TP est de comprendre

Plus en détail

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr)

MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) 1 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 2 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 3 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 4 MONJAUD Robin (monjaud@efrei.fr) Mme L Hernault 5

Plus en détail

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège)

SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Thème SANTE SIGNAUX PERIODIQUES (activités de découvertes et acquis du collège) Acquis du collège : une tension alternative périodique (comme celle du secteur) est une tension qui se répète à l'identique

Plus en détail

Electricité : Fabrication d un Quizz

Electricité : Fabrication d un Quizz Electricité : Fabrication d un Quizz Compétences visées : Io (BO 2008) : réalisation de maquettes élémentaires et de circuits électriques simples pour comprendre le fonctionnement d un appareil Socle commun

Plus en détail

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2

Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Plusieurs façons de tracer deux parallèles CM1-CM2 Séance 1 : l écart constant entre deux droites parallèles donner une définition fonctionnelle du parallélisme de deux droites ; exhiber un procédé de

Plus en détail

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques.

Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Thème : Énergie, matière et rayonnement Type de ressources : séquence sur le Laser utilisant des ressources numériques. Notions et contenus : Transferts quantiques d énergie Émission et absorption quantiques.

Plus en détail

Projet : Ecole Compétences -Entreprise INDUSTRIE EN ELECTRONIQUE REALISER DES OPERATIONS DE MONTAGE DE SOUS-ENSEMBLES ELECTRONIQUES

Projet : Ecole Compétences -Entreprise INDUSTRIE EN ELECTRONIQUE REALISER DES OPERATIONS DE MONTAGE DE SOUS-ENSEMBLES ELECTRONIQUES Projet : Ecole Compétences -Entreprise SECTEUR : 2 INDUSTRIE ORIENTATION D'ETUDES : TECHNICIEN / TECHNICIENNE EN ELECTRONIQUE COMPETENCE PARTICULIERE VISEE: REALISER DES OPERATIONS DE MONTAGE DE SOUS-ENSEMBLES

Plus en détail

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B

Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B Commission scolaire des Hautes-Rivières Les services de l enseignement Éducation des adultes et Formation professionnelle PHY5041-2 OPTIQUE PRÉTEST B QUESTIONNAIRE (Ne pas écrire sur ce document) DOCUMENT

Plus en détail

DESIGN ACOUSTIQUE SELON LA FORME DE LA PIÈCE

DESIGN ACOUSTIQUE SELON LA FORME DE LA PIÈCE DESIGN ACOUSTIQUE SELON LA FORME DE LA PIÈCE La forme même de la pièce à traiter définit les mouvements des vagues sonores à l intérieur de la dite pièce. L emplacement des matériaux acoustiques sera par

Plus en détail

TP 12 Lecteur de code à barres

TP 12 Lecteur de code à barres option Photonique Mise en Œuvre D un Système GO2 - TP 2MOS Lecteur de code à barres TP 2 Lecteur de code à barres BTSGO2- Amos TP2 Lecteur de code à barres 202-203 Page sur 7 Dossier Sujet Présentation

Plus en détail

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures)

MATHÉMATIQUES ET SCIENCES PHYSIQUES (2 heures) DANS CE CADRE Académie : Session : Modèle E.N. Examen : Série : Spécialité/option : Repère de l épreuve : Epreuve/sous épreuve : NOM (en majuscule, suivi s il y a lieu, du nom d épouse) Prénoms : Né(e)

Plus en détail

I- Formation des images dans l œil

I- Formation des images dans l œil Chap. 1 Mécanismes optiques de la vision I- Formation des images dans l œil 1- Condition de vision d un objet A quelle condition Julien peut il lire son journal? Il faut que le journal soit éclairé, qu

Plus en détail

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 3A: Etude d un rétroprojecteur première partie. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation

Laboratoire d optique. TRAVAIL PRATIQUE No. 3A: Etude d un rétroprojecteur première partie. 1 But de l expérience. 2 Matériel et instrumentation Doc. OPT-TP-03(4.0) Date : 1 nov 2010 TRAVAIL PRATIQUE No. 3A: première partie 1 But de l expérience Le but de ce TP, qui sera réalisé en deux parties, est de : 1. comprendre le fonctionnement optique

Plus en détail

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09

TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 TUTORAT UE 3 2015-2016 Biophysique Séance n 2 Semaine du 21/09 au 25/09 Optique 1 Pr. Mariano-Goulart Séance préparée par Lélio VANLAER et Alicia BAUDOUY (ATM 2 ) Données : Champ de pesanteur terrestre

Plus en détail

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge

Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Bureau d Étude d électronique Tronc Commun 1A :PET/PMP Pilotage d un Servomoteur via une Liaison Infrarouge Responsables : Fanny Poinsotte Nicolas Ruty Lien Chamilo : http ://chamilo2.grenet.fr/inp/ courses/phelmaa13pmcpel9

Plus en détail

LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2

LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2 LA PROPORTIONNALITE Cycle 3 CM1-CM2 - Instructions officielles : Organisation et gestion de données : Construire et interpréter un tableau ou un graphique. Placer un point dont on connaît les coordonnées.

Plus en détail

CRITERIA. L évolution en acoustique ÉCRANS ACOUSTIQUES

CRITERIA. L évolution en acoustique ÉCRANS ACOUSTIQUES L évolution en acoustique ÉCRANS ACOUSTIQUES AVIS est une marque déposée de Acoustock Inc. Les performances présentées dans cette brochure sont basées sur des tests effectués par un laboratoire indépendant.

Plus en détail

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE:

COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: TEISSIER Thomas MADET Nicolas Licence IUP SIAL Université de Créteil-Paris XII COMPTE-RENDU DE TP DE SPECTROPHOTOMETRIE: Infrarouge Année universitaire 2003/2004 Sommaire. I OBJECTIF...3 II MATERIEL....

Plus en détail

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses

Etude expérimentale sur les interférences lumineuses Etude expérimentale sur les interférences lumineuses La lumière est une onde électromagnétique. Deux ondes sont à même d interagir en se sommant. Dans certains cas particuliers, notamment pour deux rayons

Plus en détail

SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Mention Alarme Sécurité Incendie. E1 : Épreuve scientifique à caractère professionnel Sous-épreuve E11

SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES. Mention Alarme Sécurité Incendie. E1 : Épreuve scientifique à caractère professionnel Sous-épreuve E11 Lycée Professionnel Henri Becquerel BACCALAURÉAT PROFESSIONNEL Session 2007 2008 SYSTÈMES ÉLECTRONIQUES NUMÉRIQUES Mention Alarme Sécurité Incendie E1 : Épreuve scientifique à caractère professionnel Sous-épreuve

Plus en détail