Mémoire Master 2 LEA. Spécialité Traduction. Présenté par Francis Bernajuzan. Membres du Jury Jean-Louis Barreau Céline Pégorari

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mémoire Master 2 LEA. Spécialité Traduction. Présenté par Francis Bernajuzan. Membres du Jury Jean-Louis Barreau Céline Pégorari"

Transcription

1 Mémoire Master 2 LEA Spécialité Traduction Présenté par Francis Bernajuzan Membres du Jury Jean-Louis Barreau Céline Pégorari Année

2 2

3 Mémoire Master 2 LEA Spécialité Traduction Présenté par Francis Bernajuzan Membres du Jury Jean-Louis Barreau Céline Pégorari Année

4 4

5 Remerciements! Avant toute chose, je tiens à remercier toutes les personnes qui m ont soutenu, aidé et instruit tout au long de ma formation. À tous mes enseignants de l Université Paul Valéry Monpellier III, et tout particulièrement M. Doan et M. Barreau, Pour leur écoute, leur soutien et leurs conseils face à mes questions et doutes durant les stages et la rédaction de ce mémoire ; Au réseau de traducteurs d ATICOmpany et tout particulièrement à sa fondatrice, Amaia!Gómez!Goikoetxea, traductrice et architecte, pour m avoir permis d effectuer ce stage au sein du réseau, et pour tous ses conseils et enseignements d excellente qualité, dans le domaine de la traduction comme de l architecture ; À toute l équipe du Festival de cinéma de Lasalle en Cévennes, et tout particulièrement à Guilhem Brouillet, directeur adjoint du festival, pour ses conseils, sa disponibilité, sa confiance et son éternelle volonté de nous inclure dans l équipe du festival, en nous informant du déroulement global de l organisation et des problèmes inhérent à ce type d événements, et tout spécialement si les problèmes influaient sur notre travail ; À Florence Belmonte, pour sa disponibilité et son entretien touchant sur la guerre civile espagnole et ses victimes, lors de ce même festival de Lasalle en Cévennes ; À Marie Slade et Aurelia Held, Pour leurs révisions, corrections et conseils tout au long de ces stages ; À tous mes amis architectes, Pour leur aide et leurs enseignements, et leur envie de préserver à l instar de la traduction une discipline trop souvent pervertie ; À ma famille, et tout particulièrement à mon père, pour son soutien et ses encouragements tout au long de mon parcours, pour avoir toujours cru en moi et pour m avoir soutenu et poussé dans mon désir de découvrir d autres horizons ; À tous ceux que je n ai pas cités, mais qui ont joué un rôle dans mes études ou ma vie et qui m ont permis d arriver là.! Merci"" " Gracias" " " " " Thank you 5

6 6

7 TABLE DES MATIÈRES Introduction! I. Aticompany! Choix! Lʼentreprise! I Histoire! I Mode de fonctionnement! Le stage! I.3.1 Déroulement! I.3.2 Mission! I.3.3 Difficultés! Glossaires! I.4.1 Glossaire Espagnol-Français! I.4.1 Glossaire Français-Espagnol! Traductions! Texte 1! Texte 2! Texte 3! Texte 4! Texte 5! Texte 6! II. Festival de cinéma de Lasalle en Cévennes! Choix! Lʼassociation! I Histoire et objectifs! I Mode de fonctionnement! Le stage! I.3.1 Déroulement! I.3.2 Mission! I.3.3 Outils utilisés! I.3.4 Difficultés!

8 I.3.5 Présentation du film! Fiche technique du film! Le réalisateur : Manuel H. Martin! años de oscuridad! Les intervenants! Les Topos! Les personnages historiques du film! Travaux! I.4.1 Fiche technique! I.4.2 Glossaires! Glossaire franco-espagnol de terminologie politico-historique de la guerre civile espagnole et du franquisme.! Glossaire espagnol-français de terminologie généraliste! I.4.3 Transcription écrite de la vidéo! I.4.4 Traductions commentées - Extraits choisis! Difficultés linguistiques! Conjugaison : le passé simple traduit par le passé composé! Conjugaison : le passé simple traduit par lʼimparfait ou le plus que parfait! Temps : le passé simple traduit par le passé simple! La traduction par lʼemprunt! Expression idiomatiques! Sous-titrage abusif! Les génériques! Les chansons! Les scènes dʼémotions! Les répétitions, hésitations, bégaiements, etc.! Les caractères italiques! Montage vidéo - bande son! Extrait illustratif des sous-titres! Conclusion! Annexes!

9 9

10 10

11 Introduction! Ayant débuté mes recherches de stage pendant la période des cours, j ai vite abandonné sous la charge de travail, et j ai profité du dossier final de prospection dans le cadre du cours de gestion du cabinet libéral, pour commencer à sonder le terrain dans mes domaines de spécialisation. J ai compris que les recherches seraient plus compliquées que j aurais pu le croire dans un premier temps. Mes domaines de spécialisation ne sont pas fréquents et je ne désire pas travailler dans un cabinet de traduction, c est pourquoi j ai concentré mes recherches sur des travailleurs indépendants réellement spécialisés dans ces domains, ce qui ne facilitait pas la réussite de ma prospection.! Pour l architecture tout d abord, les traducteurs vraiment spécialisés sont extrêmement rares en France comme en Espagne. En ce qui concerne la viticulture et l œnologie, il y a beaucoup plus de traducteurs, d agences et d entreprises susceptibles d être demandeurs de prestations de traductions (j ai notamment contacté tous les Conseil Interprofessionnels du Vin de France et tous les Consejos Reguladores 1 d Espagne) mais aucun ne m a répondu positivement pour un stage dans la période voulue.! J ai continué durant une longue période à chercher dans mes domaines de spécialisation. Je voulais à tout prix trouver au moins un stage qui corresponde vraiment à mes attentes, afin de m en servir de tremplin pour me lancer dans la vie professionnelle et constituer un dossier qui puisse me servir efficacement dans mes futures recherches d emploi.! J ai finalement trouvé un stage en architecture en télétravail avec une traductrice-architecte indépendante, puis un autre pour un festival de cinéma, ou mes conditions de travail étaient similaires à celles d un traducteur autonome. Par ailleurs, les deux stages se chevauchaient sur une période d environ trois semaines, m obligeant ainsi à gérer mon temps à la manière d un traducteur indépendant, mes choix de stages ont dès le début conditionné une orientation et une manière de travailler en accord avec mes aspirations futures.! Je présenterai mon dossier en deux parties, une pour chaque stage. Chacune d elle présentera d abord le stage de manière générale, l entreprise, les conditions de travail, les outils utilisés et les difficultés générales, dans un soucis pratique, je présente également les glossaires en début de parties afin de faciliter leur consultation. Je présenterai ensuite mes travaux de traductions commentés avant de conclure ce mémoire qui marquera le début d une vie professionnelle, qui je l espère sera à la hauteur de mes espérances. 1 Chaque consejo regulador est une entité administrative qui gère une D.O. (équivalent des AOC). 11

12 12

13 I. Aticompany 13

14 14

15 I. 1. Choix! Je désirais déjà depuis un certain temps me spécialiser dans la traduction des deux domaines que sont l architecture et le vin. J ai essentiellement cherché dans le domaine de l architecture, car je sais très bien que les architectes voyagent souvent et communiquent dans différentes langues, ils se comprennent sans problèmes à grand renforts d esquisse et de plans. C est la raison pour laquelle ils publient essentiellement dans leur propre langue ou en anglais, malgré la qualité souvent relative de leur anglais! international ". Cette multiplicité des moyens de communications mène à une nécessité très limitée de! lire"" l architecture dans une langue qu ils maîtrisent : l architecture souffre encore d avantage de cette conviction que le traducteur n a pas de réelle utilité et il n existe que très peu de traductions dans ce domaine. Pourtant, cette multiculturalité relative pourrait être un handicap dans la transmission des savoirs, le développement des techniques et des entreprises spécialisées (architecture bioclimatique, etc.).! C est pourquoi, après maintes recherches je n ai trouvé que trois traducteurs réellement spécialisés dans ce domaine (tous les trois sont architectes). Si les deux premiers n avaient rien à me proposer, ils m ont fortement encourager à persévérer dans cette discipline pour l instant très fermée de la traduction architecturale. Le troisième contact était aticompany, qui a accepté de m intégrer au sein de son réseau le temps du stage. I. 2. Lʼentreprise! I Histoire! Ce projet est lancé en 2007 par Amaia"Gómez Goikoetxea. Ayant tout d abord reçu une formation d architecte entre l Espagne et l Irlande, elle s établit finalement à Barcelone comme traductrice spécialisée dans les domaines de l ingénierie, de l architecture et du design (anglais - français - catalan > espagnol), et comme interprète (anglais - espagnol).! I Mode de fonctionnement!! Comme précisé dès la première ligne de son site 2, aticompany n est pas une agence de traduction, mais un réseau de professionnels, des traducteurs techniques et juridiques indépendants, 2 15

16 spécialisés dans la traduction technique et scientifique, et particulièrement dans toutes ses applications relative au génie industriel. Elle aide les entreprises dans leur processus d internationalisation en veillant sur leur image et sur la qualité des contenus produits. Aticompany travaille toujours selon sa politique de tandem : un traducteur dont la langue cible est sa langue maternelle d un côté, et un réviseur/technicien qui garantit la qualité linguistique et technique de ses prestations.! Cette organisation a d une certaine manière été mon premier enseignement de la part d Amaia"Gómez"Goikoetxea, avant même de commencer à travailler pour elle : si aticompany n est pas une agence de traduction, elle offre aux entreprises les mêmes avantages en termes de professionnalisme, de suivi et d image, ce qui permet aux traducteurs indépendants d obtenir une bien meilleure visibilité (en groupe, sous le «format» d une agence). Cet enseignement se poursuivra par la suite bien au delà de mes espérances, car Amaia est au centre d un réseau de traducteurs, linguistes, architectes, ingénieurs, blogueurs, etc. extrêmement actif, elle est même l instigatrice de nombreux projets collaboratifs.! Je tiens tout particulièrement à approfondir ce sujet car il s agit là de définir le monde (des traducteurs, mais aussi le monde en général) dans lequel je vais travailler et la dynamique dans la- 16

17 quelle je trouve, pour m insérer professionnellement et personnellement dans ce monde : ces projets collaboratifs sont très utiles pour mon avenir professionnel (création de réseaux, compréhension des tenants et aboutissants dans l élargissement et la diversification de ces réseaux, etc.). Mais je pense surtout que ces projets sont la manifestation d un tournant dans la mondialisation. En effet, Internet a permis de développer la mondialisation que l on connait aujourd hui, avec ses bons côtés, mais aussi et surtout ses dérives. Cette nouvelle génération qui a grandi dans une mondialisation toute puissante, au milieu des technologies et d un flot d informations continu, cette génération aujourd hui en crise est en train de créer une nouvelle globalisation, au travers de propositions concrètes. Je parlerai à partir de maintenant de globalisme pour bien différencier ce dont je parle. Le globalisme n agit pas nécessairement à l échelle mondiale, mais simplement de mettre en commun (de globaliser) des entités sans avoir besoin de se rencontrer en personne ou de s enfermer dans une entité administrative ou économique pour cela. C est le principe de la fondation d aticompany, dont les membres restent libres et peuvent s engager dans de nombreux projets dont la créativité n est pas limitée par la règlementation administrative et économique (une entreprise). Et cette créativité est essentielle pour réinventer la mondialisation.! C est avec cet état d esprit qu Amaia Gómez Goikoetxea se retrouve au centre de nombreux projets ambitieux dans leur concept (sans arrière-pensées économiques personnelles).! Elle a tout d abord créé le réseau aticompany en 2007, un réseau de traducteurs, correcteurs, techniciens et scientifiques. Si l organisation et le fonctionnement sont totalement différents d une agence de traduction, les prestations offertes sont sensiblement similaires aux yeux du client.! En 2011, elle crée PROTECT PROJECT 3, destiné à réunir les traducteurs et les professionnels techniques et scientifiques, dans un échange à double sens, le projet a pris un nouvel essor pendant mon stage, période durant laquelle de nombreux membres actifs ont fait leur apparition. Le projet partage de nombreuses entrées et interviews sur le développement des formations sur internet comme les OCW et MOOCs (Open Course Ware et Massive Open Online Course) notamment des spécialisations pour traducteur leur principe de fonctionnement, leurs qualités et défauts respectifs, et des entrées répertoriant tous les nouveaux cours disponibles selon les spécialités ; le concept répertorie aussi les ressources disponibles, les associations de traducteurs technique dans le monde entier, présente des interviews de professionnels technico-scientifiques ayant participé à la création de dictionnaires et de glossaires pour partager leur expérience et les inciter à s associer aux traducteurs et créer des liens entre les deux mondes pour la création de ces glossaires et la formations de traducteurs. Enfin, le projet transmet aussi des informations concernant l exercice profes

18 sionnel (des offres d emploi dans tels domaine, entreprise, université et même au ministère des affaires étrangères espagnol), ou la promotion de bourses pour petites entreprises dans telle ville, etc. Enfin, elle est aussi co-fondatrice de aticodistudio 4, espace collaboratif pour techniciens et traducteurs techniques. En coopération avec un architecte, il s agit de la mise à disposition (moyennant finances) de locaux au sein d une agence d architecture, dans le but de sortir les traducteurs et les professionnels techniques de leurs maisons ou bureaux et travailler dans un espace partagé dans un but d entraide mutuelle, le projet prévoit aussi la mise place de discussions et conférences bimensuelles sur des sujets concernants les co-workers (résolutions de conflits dans le monde de l entreprise, propriété intellectuelle, appauvrissement des traductions, réseaux sociaux, etc.)! Si le stage que j ai effectué ne m a que partiellement inséré dans le monde professionnel (j effectue parfois des traductions pour aticompany depuis la fin de mon stage), ce stage m a permis de commencer à cerner mes objectifs professionnels, la manière dont je me vois travailler dans l avenir, commencer à me questionner pour continuer à préciser cette vision et la mettre en place, commencer à me renseigner sur les différents statuts (je veux éviter de travailler dans une agence de traduction si je le peux, ou y travailler le moins possible), commencer à parler avec certains étudiants du master qui partagent cette même vision, et l affiner avec eux, commencer à parler de collaboration, qu elle qu en soit la forme. Il ne s agit que de projets théoriques, mais cette expérience m a permis d affiner mes exigences et de me lancer dans une dynamique professionnelle conçue par moi et pour moi, assez précise pour me convenir personnellement, mais assez flexible pour pouvoir s adapter à mes changements de besoins et accueillir d autres personnes dans ce projet.! Je m excuse pour la longueur de cet aparté, mais ce rapport sanctionne mes études au sein d un master professionnel, cette expérience était pour moi hautement professionnelle, n ayant aucun rapport avec la traduction mais bien avec le métier de traducteur, je me devais de l inclure ici. I. 3. Le stage! I.3.1 Déroulement! Mon stage avec aticompany s'est déroulé du 25 janvier au 25 mars 2013, pour une durée de 2 mois. Il s'agissait d'un stage rémunéré (4 centimes du mot, prix auquel aticompany facture la correction 5 ) en télétravail. Il n était convenu aucun temps de travail précis car il s agit d une structure relativement petite, et la combinaison espagnol > français n étant pas leur combinaison la plus de Cf. p. 207, Annexes iv. Fiche de paie d aticompany pendant le stage (février et mars 2013) 18

19 mandée, je fonctionnais sur le principe d un traducteur indépendant : on me remettait un texte à traduire par courrier électronique en me précisant le délais, et il me fallait préciser au plus vite si j étais en mesure de rendre ma traduction dans les conditions requises. L architecture étant ma spécialisation de prédilection, j ai bien sûr accepté chacune de ces demandes, et de ce fait j ai pu connaître de manière pratique une partie du quotidien du traducteur indépendant : si une traduction m était demandée durant le week-end, je devais tout abandonner, sorties, amis, famille tout. Tant que je n avais pas fini ma traduction. Ce sont les seules conditions de mon stage qui m ont permis de connaître le travail dans l urgence, car pour le reste, le travail n était généralement pas intense et les délais souvent larges. Les conditions de travail étaient spécifiées dès les premier contacts et j ai signé un accord de confidentialité avant de débuter tout travail de traduction. 6! I.3.2 Mission! Ma mission était unique et simple. Traduire les textes nécessaires aux entreprises clientes pour leur développement international, je pensais donc qu il s agirait surtout de textes destinés à être publiés sur la version française de leur site Internet. Mais les textes que j ai traduit tout au long de ce stage ont pourtant été variés (Newsletters, Engagement de confidentialité, Informations et nouveautés technologiques en avant première pour les meilleurs clients, communiqués de presse et de nombreux documents techniques).! I.3.3 Difficultés - Traduction! Les problèmes de traduction auxquels j ai fait face sont de plusieurs types. Il y a bien sûr les termes de haute technicité, qui nécessitent des recherches longues et approfondies pour être sûr de trouver la bonne traduction, mais ce n est pas l essentiel, car je savais qu Amaia, avec sa double casquette de traductrice-architecte et sa disponibilité, me corrigerait sans problème en m expliquant en détail ce dont il s agit. Mais quand cette haute technicité s inscrit dans des textes non rédigés comme des tableaux et n ont pas de contexte, il devient compliqué, voire impossible de trouver une solution sans demander de précision au client. À cela peuvent aussi s ajouter des textes de qualité médiocre (de mauvaises traductions par exemple), ou un terme espagnol fréquent dans un même texte avec des significations complètement différentes (notamment registros que je devais traduire soit par registre, soit par regard). 6 Cf. p. 206, Annexes iii. Accord de confidentialité signé avec l entreprise aticompany 19

20 !! - Recherches! Dans un domaine comme l architecture, la recherche est essentielle, elle a d ailleurs été un point essentiel de mon stage (en importance et en temps), car bien qu ayant déjà une certaine formation architecturale, je ne connais pas tous les termes de ce domaine, et devais souvent chercher les termes espagnols et les comprendre dans les moindres détails, vérifier que le terme n avait pas plusieurs acceptations (ce qui n est pas rare), puis chercher une traduction en français et vérifier les autres acceptations du terme pour éviter toute confusion et rechercher également tous les synonymes et termes approchants afin de vérifier si le contexte ne permet pas l utilisation d un vocabulaire légèrement différent qui, dans le contexte traduit mieux l idée de départ. Il y a enfin, la terminologie propre aux techniques constructives locales, comme certains matériaux, il faut dans ce cas choisir entre laisser le mot en langue source, traduire par un terme approchant, ou inventer une traduction compréhensible par le public visé. - Télétravail! Le télétravail était pour moi une grande difficulté car, la masse de travail n étant pas élevée, je ne pouvais m imposer un rythme de travail, ni établir une organisation à laquelle j aurais pu me tenir. De plus, je n ai pas pu connaître le mode de fonctionnement et l organisation professionnelle réels d un traducteur indépendant, ce qui m aurait été d une grande utilité dans mes perspectives d avenir. - Aides! Je n ai reçu aucun glossaire de la part de mon employeur, mais parfois des textes parallèles. Je n ai par ailleurs utilisé aucun logiciel d aide à la traduction durant ce stage. Si cette absence de logiciel ne s est quasiment pas répercutée sur mon travail (l alignement de texte aurait pu m être utile les rares fois où je disposais de textes parallèles), je regrette surtout cette absence car je n ai pas pu profiter de ce stage pour commencer la création de bases terminologiques. J ai donc décidé de me procurer les logiciels nécessaires dès la fin de mes stages et de me consacrer à ces bases terminologiques. 20

21 I. 4. Glossaires! I.4.1 Glossaire Espagnol-Français Alzado (n. m.) Élévation (n. f.) Arq. Diseño que representa la fachada de un edificio en proyección vertical y sin perspectiva. Árido (n. m.) Concassé, Granulat (n. m.) Material granular inerte como la grava y la arena que se añaden al cemento o a la cal para formar hormigón o mortero. Armadura (n. f.) Armature (n. f.) Conjunto de estructuras metálicas empleadas para formar el esqueleto de un elemento o construcción de hormigón armado. Asentamiento o Asiento (n. m.) 1. Assise (n. f.), 2. Affaissement (n. m.) 1. Colocación de algo de forma que permanezca firme y seguro: El asentamiento de los cimientos de un edificio es muy importante. 2. Descenso que experimenta un edificio o estructura a medida que se consolida el terreno situado bajo el mismo. Cemento (n. m.) Ciment (n. m.) Mezcla formada de arcilla y materiales calcáreos, sometida a cocción y muy finamente molida, que mezclada a su vez con agua se solidifica y endurece. C.I.F. (sigla) N T.V.A. (sigle) Código de identificación fiscal. Sistema de identificación tributaria utilizado en España para las personas jurídicas o entidades en general. Cimentaciones (n. f. pl.) Fondations (n. f. pl.) Las cimentaciones son las bases que sirven de sustentación al edificio; se calculan y proyectan teniendo en consideración varios factores tales como la composición y resistencia del terreno, las cargas propias del edificio y otras cargas que inciden, tales como el efecto del viento o el peso de la nieve sobre las superficies expuestas a los mismos. Coeficiente de Poisson (gr. n. m.) Coefficient de Poisson (gr. n. m.) Relación entre la deformación lateral y la deformación axial en una probeta con carga axial. Es la constante que relaciona el módulo de rigidez y el módulo de Young. Concurso de proyecto y obra (gr. n. m.) Concours de conception-réalisation (gr. n. m.) Concurso de arquitectura cuyo ganador cumple la concepción (proyecto) y la ejecución (obra) prevista en el concurso. 21

22 Construcción (n. f.) Construction (n. f.) 1. Acción y efecto de construir. 2. Arte de construir. 3. Obra construida o edificada. Constructora (n. f.) Société de construction (gr. n. f.) Empresa constructora, que se dedica a la construcción. Control del producto no conforme (gr. n. f.) Maîtrise du produit non conforme (gr. n. f.) Uno de los procedimientos documentados exigidos por la norma ISO Define la manera de tratar los productos que ya no pertenecen a la cadena de montaje para no distrubuirlos en lugar de los productos conformes. Cubiertas (n. f.) Couverture, Toiture (n. f.) Arq. Parte exterior de la techumbre de un edificio. Curado (n. m.) Cure (n. f.) El curado consiste en mantener el hormigón o el mortero a una temperatura y humedad adecuadas para asegurar su hidratación y endurecimiento adecuados. Diseño (n. m.) Design, Dessin (n. m.) 1. Traza o delineación de un edificio o de una figura. 2. Concepción original de un objeto u obra destinados a la producción en serie. 3. Forma de cada uno de estos objetos. Diseño (n. m.) Conception (n. f.) 1. Proyecto, plan. 2. Concepción original de un objeto u obra destinados a la producción en serie. D.I.T.E. (sigla) A.T.E. (sigle) Documento de Idoneidad Técnica Europeo. Divisorias (n. f. pl.) Séparations (n. f. pl.), Cloisonnage (n. m.) Sistema constructivo divisorio (tabiques, paredes, o conjunto de ellos). Documento de Idoneidad Técnica Europeo Agrément technique européen (gr. n. m.) El Documento de Idoneidad Técnica Europeo (DITE) constituye por definición una evaluación técnica favorable de la idoneidad de un producto para el uso asignado, fundamentado en el cumplimiento de los Requisitos Esenciales previstos para las obras en las que se utilice dicho producto. El DITE es la vía de obtención del marcado CE para los productos no normalizados. Edificación (n. f.) Construction (n. f.) 1. Acción y efecto de edificar 2. Edificio o conjunto de edificios. 22

23 Edificio (n. m.) Édifice (n. f.) Construcción fija, hecha con materiales resistentes, para habitación humana o para otros usos. Elevación (n. f.) Levage (n. m.) Acción y efecto de elevar o elevarse. Equipo (n. m.) Équipe (n. f.) Grupo de personas organizadas para realizar una actividad determinada. Equipo (n. m.) Matériel, Équipement (n. m.) Colección de utensilios, instrumentos y aparatos especiales para un fin determinado. Estructura (n. f.) Structure (n. f.) Arq. Armadura, generalmente de acero u hormigón armado, que, fija al suelo, sirve de sustentación a un edificio. Fachada (n. f.) Façade (n. f.) Pared exterior cuyas caras están expuestas a las diversas condiciones climatológicas. También llamada pared de fachada, pared exterior. Filler (n. m.) Filler (n. m.) Uno de los áridos más finos usados en el hormigón cuyo diámetro es inferior a 8 mm. Fraguado (n. m.) Prise (n. f.) Proceso de solidificación y pérdida de la plasticidad inicial que tiene lugar en el hormigón, mortero, etc., por la desecación y cristalización. Hormigón (n. m.) Béton (n. m.) Mezcla compuesta de piedras menudas y mortero de cemento y arena. Hormigón armado (gr. n. m.) Béton armé (gr. n. f.) Hormigón reforzado con armaduras de hierro o acero que actúan conjuntamente para resistir los esfuerzos. Impacto medioambiental (gr. n. m.) Impact environnemental (gr. n. m.) Es la alteración que se produce en el ambiente cuando se lleva a cabo un proyecto o una actividad. Las obras públicas como la construcción de una carretera, un pantano o un puerto deportivo, las ciudades, las industrias, una zona de recreo para pasear por el campo o hacer escalada, una granja o un campo de cultivo, cualquier actividad de estas tiene un impacto sobre el medio. La alteración no siempre es negativa. Puede ser favorable o desfavorable para el medio. Módulo de elasticidad (gr. n. m.) Module d élasticité / de Young (gr. n. m.) Parámetro que caracteriza el comportamiento de un material elástico, según la dirección en la que se aplica una fuerza. También llamado módulo de Young. 23

24 Norma armonizada (gr. n. f.) Norme harmonisée (gr. n. f.) Una norma armonizada es una especificación técnica, de carácter no obligatorio (salvo que en alguna disposición legal se prescriba el obligado cumplimiento de alguna de ellas), que ha sido aprobada por un Organismo Europeo de Normalización, elaborada bajo un mandato de la Comisión Europea y publicado en el D.O.C.E. Obra (n. f.) Chantier (n. m.), Construction (n. f.) 1. Edificio en construcción. 2. Lugar donde se está construyendo algo, o arreglando el pavimento. Operativa (n. f.) Mode opératoire (gr. n. m.) Conjunto estructurado, medible de actividades diseñadas para producir un producto especificado, para un cliente o mercado específico. Implica un fuerte énfasis en cómo se ejecuta el trabajo dentro de la organización (en contraste con el énfasis en el qué). PB+ (symb.) R+ (símb.) En el ámbito arquitectural o hablando de un edificio de manera general, el numero de plantas de la construcción puede especificar se con la terminología PB+ (número de plantas) en la que PB designa la planta baja. Proyecto (n. m.) Projet (n. m.) Conjunto de planos, cálculos e instrucciones necesarios para llevar a cabo una obra. Registro (n. m.) Registre (n. m.) Lugar desde donde se puede registrar o ver algo. Registro (n. m.) Regard (n. m.) Abertura con su tapa o cubierta, para examinar, conservar o reparar lo que está subterráneo o empotrado en un muro, pavimento, etc. Retracción (n. f.) Retrait (n. m.) Reducción que se produce en el hormigón o mortero durante el proceso de fraguado. Sistema constructivo (gr. n. m.) Système constructif (gr. n. m.) Conjunto de elementos, materiales, técnicas, herramientas, procedimientos y equipos característicos que permiten edificar una construcción. Sociedad participada (gr. n. f.) Société apparentée, liée, affiliée (gr. n. f.) Sociedad en la que más del 20 % y menos del 50 % de su capital pertenece a otra Sociedad o grupo de empresas. Sostenibilidad (n. f.) Développement durable (gr. n. m.) Capacidad para desarrollarse a lo largo del tiempo sin agotar los recursos naturales, causando el mínimo impacto medioambiental posible 24

25 Viviendas colectivas (gr. n. f.) Logements collectifs (gr. n. f.) Finca con más de una vivienda, destinada a ser habitada por un colectivo, es decir, por un grupo de personas sometidas a una autoridad o régimen común no basados en lazos familiares ni de convivencia. La vivienda colectiva puede ocupar sólo parcialmente un edificio o, más frecuentemente, la totalidad del mismo. También llamadas viviendas plurifamiliares. Viviendas plurifamiliares (gr. n. f.) Logements collectifs (gr. n. f.) Cf. Viviendas colectivas Viviendas de protección oficial (gr. n. f.) Logements sociaux (gr. n. m.), HLM (sigle) Viviendas cuya tipología, dimensiones y precios están reguladas por la Administración, estableciendo unas condiciones para poder acogerse a determinados beneficios tanto económicos como fiscales por parte de los compradores, los cuales a su vez deben reunir unas condiciones establecidas respecto a la titularidad de estas viviendas, ingresos o rentas familiares, etc. 25

GRADO DE EMPRESAS Y DESARROLLO LOCAL

GRADO DE EMPRESAS Y DESARROLLO LOCAL GRADO DE EMPRESAS Y DESARROLLO LOCAL Resumen de la formación Tipo de diploma : Licence professionnelle Ministry field : Humanidades y Ciencias Sociales Presentation Realizar diagnósticos de los territorios

Plus en détail

NEGOCIACIONES COMERCIALES MULTILATERALES RONDA URUGUAY

NEGOCIACIONES COMERCIALES MULTILATERALES RONDA URUGUAY NEGOCIACIONES COMERCIALES MULTILATERALES RONDA URUGUAY RESTRICTED MTN.GNS/W/155 30 de junio de 1992 Distribución especial Grupo de Negociaciones sobre Servicios Original : francés COMUNICACIÓN DEL CAMERÚN

Plus en détail

CONFEDERATION EUROPEENNE DES POINTS DE RENCONTRE POUR LE MAINTIEN DES RELATIONS ENFANTS - PARENTS

CONFEDERATION EUROPEENNE DES POINTS DE RENCONTRE POUR LE MAINTIEN DES RELATIONS ENFANTS - PARENTS CONFEDERATION EUROPEENNE DES POINTS DE RENCONTRE POUR LE MAINTIEN DES RELATIONS ENFANTS - PARENTS Historique 1998 Paris : Le premier Colloque International des Lieux d accueil pour le Maintien des Relations

Plus en détail

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE :

MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com TEST ESPAGNOL NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : MERCI DE NOUS RENVOYER VOTRE TEST A : info@soft-formation.com SOCIETE : RESPONSABLE FORMATION : TEST ESPAGNOL TELEPHONE : FAX : NOM DU STAGIAIRE : PRENOM DU STAGIAIRE : TELEPHONE : FAX : DATE DU TEST ECRIT

Plus en détail

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES LANGUE VIVANTE : ESPAGNOL SESSION : JUIN 2008 L USAGE DU DICTIONNAIRE N EST PAS AUTORISÉ!

BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES LANGUE VIVANTE : ESPAGNOL SESSION : JUIN 2008 L USAGE DU DICTIONNAIRE N EST PAS AUTORISÉ! BREVET D ÉTUDES PROFESSIONNELLES LANGUE VIVANTE : ESPAGNOL SESSION : JUIN 2008 L USAGE DU DICTIONNAIRE N EST PAS AUTORISÉ! ÉPREUVE du 03.06.08 Durée : 1 Heure Coef. : 1 Page 1/3 UNA CHICA CON AMBICIÓN

Plus en détail

PROCESOS INNOVADORES EN RENOVACIÓN URBANA PROCESSUS INNOVANTS EN RENOVATION

PROCESOS INNOVADORES EN RENOVACIÓN URBANA PROCESSUS INNOVANTS EN RENOVATION PROCESOS INNOVADORES EN RENOVACIÓN URBANA PROCESSUS INNOVANTS EN PROYECTO EUROPEO DE COOPERACIÓN TRANSFRONTERIZA PROJET EUROPÉEN DE COOPÉRATION TRANSFRONTALIÈRE UNIÓN EUROPEA FONDO EUROPEO DE DESARROLLO

Plus en détail

ÁMBITO DE COMUNICACIÓN Lengua extranjera: Francés

ÁMBITO DE COMUNICACIÓN Lengua extranjera: Francés PRUEBAS LIBRES PARA LA OBTENCIÓN DIRECTA DEL TÍTULO DE GRADUADO EN EDUCACIÓN SECUNDARIA OBLIGATORIA POR LAS PERSONAS MAYORES DE 18 AÑOS (Convocatoria septiembre 2013) APELLIDOS NOMBRE DNI/NIE/Pasaporte

Plus en détail

DEMANDE D'ADMISSION AU LYCEE FRANÇAIS DE BARCELONE

DEMANDE D'ADMISSION AU LYCEE FRANÇAIS DE BARCELONE DEMANDE D'ADMISSION AU LYCEE FRANÇAIS DE BARCELONE INSCRIPTIONS 2016-2017 GUIDE DE SAISIE Vous allez effectuer votre demande de préinscription en ligne. Nous vous demandons de bien vouloir lire les instructions

Plus en détail

GRADO DE TURISMO Y DESARROLLO (TD)

GRADO DE TURISMO Y DESARROLLO (TD) GRADO DE TURISMO Y DESARROLLO (TD) Resumen de la formación Tipo de diploma : Licence Ministry field : Humanidades y Ciencias Sociales Presentation El grado "Turismo y Desarrollo" es una capacitación para

Plus en détail

FICHE RECAPITULATIVE D ESPAGNOL v 1.0.0.00

FICHE RECAPITULATIVE D ESPAGNOL v 1.0.0.00 FICHE RECAPITULATIVE D ESPAGNOL v 1.0.0.00 Ser et estar L auxiliaire ou le verbe ser s utilise pour évoquer des caractéristiques telles que la couleur, la taille, l heure, l origine, la matière, pour les

Plus en détail

www.isol-plus-st.com

www.isol-plus-st.com Produits MAXPLUS & MAXFIX Maisons passives et basse consommation d énergie Maisons passives et basse consommation Les systèmes MAXPLUS et MAXFIX sont déjà aux normes de 2020. Aujourd hui, les économies

Plus en détail

QUELQU UN PEINT UN TABLEAU POUR NOUS

QUELQU UN PEINT UN TABLEAU POUR NOUS QUELQU UN PEINT UN TABLEAU POUR NOUS EL BALANDRITO, 1909 JOAQUÍN SOROLLA PLÁSTICA 1 ACTIVITÉ 1 NOUS REGARDONS UN TABLEAU Qu est-ce que tu vois dans le tableau? Le garçon est-il habillé ou nu? Pourquoi?

Plus en détail

SUJET Histoire des arts (3ème Hendrix, les hispanisants Gaudí, Warhol)

SUJET Histoire des arts (3ème Hendrix, les hispanisants Gaudí, Warhol) SUJET Histoire des arts (3ème Hendrix, les hispanisants Gaudí, Warhol) Dans quelle mesure, à travers le tableau Guernica, peut-on dire que Picasso est un artiste engagé? Sujet: Picasso, un artiste engagé

Plus en détail

PROYECTO HOLON- Formación Sistémica e-learning para mejorar la interacción entre trabajo, salud y organización

PROYECTO HOLON- Formación Sistémica e-learning para mejorar la interacción entre trabajo, salud y organización entre trabajo, salud y organización LLP-LdV-TOI-2007-ES-149001 1 entre trabajo, salud y organización (LLP-LdV-TOI-2007-ES-149001) Information sur le projet Titre: Code Projet: PROYECTO HOLON- Formación

Plus en détail

Entrepreneur de construction

Entrepreneur de construction Profil des compétences professionnelles Programme-cadre et détail du programme des examens relatifs aux modules des cours de technologie, théorie professionnelle Organisation pratique, lieux d organisation

Plus en détail

Le choix de la terre. Les presses. BTC Brique de Terre Compressée/Comprimée Brique en Terre Crue Compressée Construction en Géo-béton

Le choix de la terre. Les presses. BTC Brique de Terre Compressée/Comprimée Brique en Terre Crue Compressée Construction en Géo-béton BTC Brique de Terre Compressée/Comprimée Brique en Terre Crue Compressée Construction en Géo-béton Le choix de la terre Il faut enlever la première couche de terre végétale et les éléments organiques jusqu

Plus en détail

BREF RAPPORT SUR LA SITUATION DU DROIT DE PRET PUBLIC EN ESPAGNE. Comme nous le savons tous, la Directive 92/100 stipule dans son article 5 que :

BREF RAPPORT SUR LA SITUATION DU DROIT DE PRET PUBLIC EN ESPAGNE. Comme nous le savons tous, la Directive 92/100 stipule dans son article 5 que : BREF RAPPORT SUR LA SITUATION DU DROIT DE PRET PUBLIC EN ESPAGNE 1.- Introduction.- Historique. Comme nous le savons tous, la Directive 92/100 stipule dans son article 5 que : "Les États membres peuvent

Plus en détail

IMMIGRATION Canada. Visa de résident temporaire. Directives du bureau des visas de Mexico. Table des matières IMM 5878 F (10-2015)

IMMIGRATION Canada. Visa de résident temporaire. Directives du bureau des visas de Mexico. Table des matières IMM 5878 F (10-2015) IMMIGRATION Canada Table des matières Liste de contrôle Visa de résident temporaire (disponible en espagnol) Formulaire de demande de traitement d urgence Visa de résident temporaire Directives du bureau

Plus en détail

Educación para personas adultas. Nivel I

Educación para personas adultas. Nivel I 1 de 9 Les grands événements de la vie En Francia, en las grandes ocasiones familiares, se suelen enviar invitaciones, tarjetas de felicitación,y esquelas a los familiares y amigos, o personas cercanas.

Plus en détail

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE École nationale supérieure d architecture Montpellier PASSEPORT POUR LA MISE EN SITUATION PROFESSIONNELLE -MSP- HABILITATION DE L ARCHITECTE DIPLÔMÉ D ÉTAT À EXERCER LA MAITRISE D ŒUVRE EN SON NOM PROPRE

Plus en détail

ANALYSE SPÉCIFIQUE LES STADES

ANALYSE SPÉCIFIQUE LES STADES ANALYSE SPÉCIFIQUE LES STADES LES STADES ANALYSE POUR LES STADES Seguridad Faciale Maraudeurs Panique Intrusion Manipulations Iris Obj. Volés Obj. Perdu LPR Stationnement Sécurité-Marketing Marketing 2

Plus en détail

? Dirección General de Educación Secundar a y Enseñanzas de Régimen Especial CONSEJER A DE EDUCACIÓN Y EMPLEO Gomunidad de Madrid DATOS DEL ASPIRANTE APELLIDOS: NOMBRE: D.N.r./N.l.E.: 10. Observe la imagen

Plus en détail

Créer une entreprise en Espagne en 2011

Créer une entreprise en Espagne en 2011 Créer une entreprise en Espagne en 2011 Qui peut créer une entreprise en Espagne? Depuis l'ouverture des frontières de l'europe en 1993, tout ressortissant européen peut créer une société dans l'état membre

Plus en détail

Travailler en réseau. Know Cities: un proyecto de red

Travailler en réseau. Know Cities: un proyecto de red Travailler en réseau Know Cities: un proyecto de red Tamara Guirao-Espiñeira Conférence des Villes de l Arc Atlantique CVAA- CAAC-CCAA coordinator@atlanticcities.eu Juillet 2013 Origen del proyecto El

Plus en détail

La Tour Eiffel va se refaire une beauté

La Tour Eiffel va se refaire une beauté UNIVERSIDADES PÚBLICAS DE LA COMUNIDAD DE MADRID PRUEBA DE ACCESO A LAS ENSEÑANZAS UNIVERSITARIAS OFICIALES DE GRADO MATERIA: FRANCÉS Curso 2011-2012 MODELO INSTRUCCIONES GENERALES Y VALORACIÓN 1. Elija

Plus en détail

Marquage CE des Granulats

Marquage CE des Granulats REFERENTIEL SECTORIEL POUR LA Page 1 sur 11 MAÎTRISE DE LA PRODUCTION DES GRANULATS (Système d'attestation de conformité 2+) SOMMAIRE : Article 1 Objet et domaine d application Article 2 Intervenants dans

Plus en détail

MOBILIARIO EXPOSICIÓN MOBILIER EXPOSITION. Vitrinas Glass Muebles trasbarra. Vitrines Glass Meubles arrière comptoir

MOBILIARIO EXPOSICIÓN MOBILIER EXPOSITION. Vitrinas Glass Muebles trasbarra. Vitrines Glass Meubles arrière comptoir MOBILIARIO EXPOSICIÓN Vitrinas Glass Muebles trasbarra MOBILIER EXPOSITION Vitrines Glass Meubles arrière comptoir VITRINAS GLASS mobiliario para exposición _ VITRINES GLASS mobilier pour exposition ELABORAR

Plus en détail

Galerie Álvaro Alcázar

Galerie Álvaro Alcázar Galerie Álvaro Alcázar Le projet Eduardo Arroyo: Crayons de Couleur, que la Galerie Álvaro Alcázar montrera à Drawing Now 2014, comprend un ensemble d œuvres de grande richesse visuelle et parcourt plusieurs

Plus en détail

La confianza de una marca nace de la experiencia

La confianza de una marca nace de la experiencia La confianza de una marca nace de la experiencia Desde hace más de 15 años Genesal Grupos electrógenos ofrece las soluciones más innovadoras del mercado, adaptándose a las necesidades de nuestros clientes.

Plus en détail

centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage

centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée au recyclage Février 2005 DE L IDÉE... AU PROTOTYPE Exemple de conception

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE COMMENT PRÉPARER LE RAPPORT AU COURS DU STAGE?

RAPPORT DE STAGE COMMENT PRÉPARER LE RAPPORT AU COURS DU STAGE? RAPPORT DE STAGE 1 COMMENT PRÉPARER LE RAPPORT AU COURS DU STAGE? La règle essentielle est de garder en tête, au jour le jour, de préparer la future rédaction du rapport de stage. Il faut rester attentif

Plus en détail

TU NUEVA IDEA DE FARMACIA

TU NUEVA IDEA DE FARMACIA VOTRE NOUVELLE CONCEPTION DE PHARMACIE Solutions d ameublement pour le monde de la santé, du bien-être et de la beauté. TU NUEVA IDEA DE FARMACIA Soluciones de mobiliario comercial para el mundo de la

Plus en détail

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage

Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Instructions de montage et d utilisation Boucle de suspension PFEIFER LSF à poser dans le coffrage Point d arrimage pour élingues de levage selon la Directive Machines CE 2006/42/CE Les boucles de suspension

Plus en détail

Recherche «Attachée de presse bénévole»

Recherche «Attachée de presse bénévole» Recherche «Attachée de presse bénévole» STRUCTURE : Envol Vert vise la protection de la forêt tropicale et de la biodiversité à travers le financement, l appui et le Les financements sont avant tout tournés

Plus en détail

La façade en béton préfabriqué

La façade en béton préfabriqué La façade en béton préfabriqué Introduction La construction de façades préfabriquées en béton a connu une évolution au cours des dernières années. Grâce à la fabrication industrielle, de multiples possibilités

Plus en détail

Ecoles de Maturité Professionnelle Commerciale Ecoles de Commerce

Ecoles de Maturité Professionnelle Commerciale Ecoles de Commerce Ecoles de aturité rofessionnelle ommerciale Ecoles de ommerce LAN D ETUDE ANTONAL 3 «Anglais et correspondance» 1 ère année 2 e année 3 e année Total cumulé Anglais et correspondance 4 3 3 400 ntroduction

Plus en détail

UNIVERSIDADES PÚBLICAS DE LA COMUNIDAD DE MADRID PRUEBA DE ACCESO A LAS ENSEÑANZAS UNIVERSITARIAS OFICIALES DE GRADO Curso 2013-2014 MATERIA: FRANCÉS

UNIVERSIDADES PÚBLICAS DE LA COMUNIDAD DE MADRID PRUEBA DE ACCESO A LAS ENSEÑANZAS UNIVERSITARIAS OFICIALES DE GRADO Curso 2013-2014 MATERIA: FRANCÉS UNIVERSIDADES PÚBLICAS DE LA COMUNIDAD DE MADRID PRUEBA DE ACCESO A LAS ENSEÑANZAS UNIVERSITARIAS OFICIALES DE GRADO Curso 2013-2014 MATERIA: FRANCÉS INSTRUCCIONES GENERALES Y VALORACIÓN Después de leer

Plus en détail

Miniaturama.com version 1.0 14 janvier 2002 page 1 sur 1

Miniaturama.com version 1.0 14 janvier 2002 page 1 sur 1 version 1.0 14 janvier 2002 page 1 sur 1 Bonjour, Nous avons tenté de traduire le texte accompagnant la maison victorienne, à quatre mains : ma fille, Stéphanie Trznadel, 15 ans, pour le corps du texte

Plus en détail

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011

INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 CIRCULATIONS VERTICALES INBTP-TECHNOBAT-LECON_011 1 PROGRAMME LECONS LECON_001 [T] Présentation Notions de Technobat LECON_002 [T] Technobat Tropicale Les classes énergétiques LECON_003 [T] Les matériaux

Plus en détail

Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad)

Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad) Et si j étais Marty Mac Fly Ou comment remonter le temps avec une tablette tactile (Ipad) Résumé L'idée de départ pour ce projet est de permettre à des élèves de CP/CE1 et de CM2 de prendre conscience

Plus en détail

Échafaudage modulaire Allround

Échafaudage modulaire Allround Échafaudage modulaire Le système flexible par excellence pour la construction, l industrie et l événementiel Système universel pour les constructions ordinaires, compliquées ou temporaires En acier galvanisé

Plus en détail

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing.

DCC. DCC Section Montréal. Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus. 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. DCC DCC Section Montréal Inspection des façades de maçonnerie 5 étages et plus 15 octobre 2014 Paul Hébert ing. Programme de la soirée; Le décret; Le guide explicatif des exigences d entretien des façades

Plus en détail

Support d enduit Stucanet

Support d enduit Stucanet Support d enduit Stucanet La solution parfaite et durable en finition platré 2 Contenu Pose rapide et aisée sur n importe quel support ou structure portante 04 La solution pour des travaux de plâtrage

Plus en détail

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution

Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution 57 P.2.0.8 Introduction aux descriptions pour cahier des charges, prescriptions de pose et détails d exécution Les prescriptions de pose et les détails d exécution repris dans cette documentation sont

Plus en détail

Diplôme. Technicien en génie civil

Diplôme. Technicien en génie civil Profil professionnel du Diplôme Technicien en génie civil Finalisé et publié 2006 Validé le DT-GC-PP090210-01 PROFIL PROFESSIONNEL DU TECHNICIEN EN GÉNIE CIVIL Définition d un profil professionnel «Le

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES ACCESSOIRES TEXTILES 2014 MARQUE FOSCO

CAHIER DES CHARGES ACCESSOIRES TEXTILES 2014 MARQUE FOSCO CAHIER DES CHARGES ACCESSOIRES TEXTILES 2014 MARQUE FOSCO INSTRUCTIONS ETIQUETAGE ET EMBALLAGE DES PRODUITS FOSCO 1. INFORMATIÓN GENERALE 2. ETIQUETAGE 2A. Etiquette Fosco 2.A.1 - Textile Echarpes Pashminas

Plus en détail

Techniques Artistiques

Techniques Artistiques Enseignement technique Section de qualification 2 ème degré Techniques Artistiques Institut Saint-Joseph (Ecole Technique) Deuxième degré de qualification Techniques artistiques Grille Horaire A. FORMATION

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

LE GÉNIE PARASISMIQUE

LE GÉNIE PARASISMIQUE LE GÉNIE PARASISMIQUE Concevoir et construire un bâtiment pour qu il résiste aux séismes 1 Présentation de l intervenant Activité : Implantation : B.E.T. structures : Ingénierie générale du bâtiment. Siège

Plus en détail

Pathologie des constructions

Pathologie des constructions CENTRE UNIVERSITAIRE D AIN-TEMOUCHENT BP N 284 RP AIN-TEMOUCHENT, 46000- ALGERIE Institut des Sciences et de la technologie Département des Sciences fondamentales, appliquées et de la technologie Pathologie

Plus en détail

Un environnement plus lumineux où il fait bon vivre

Un environnement plus lumineux où il fait bon vivre Isolation thermique Un environnement plus lumineux où il fait bon vivre Pilkington Optifloat Une expérience exceptionnelle dans le verre float Leader mondial du verre pour le bâtiment et l'automobile,

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Cours : TECHNIQUE DU RELEVE ARCHITECTURAL

Cours : TECHNIQUE DU RELEVE ARCHITECTURAL Université Mohamed Khider Biskra Département d architecture Cours : TECHNIQUE DU RELEVE ARCHITECTURAL Enseignantes: M me MAGRI-DJENANE Sahar M me MADHOUI Meriem M me BELARBI Samia 2011-2012 Sommaire I.

Plus en détail

UGT Avda. de América nº 25-5ª, 28002 Madrid./Fax: (91) 589 75 24. remítela al sindicato de UGT más cercano o, directamente, a: MCA-

UGT Avda. de América nº 25-5ª, 28002 Madrid./Fax: (91) 589 75 24. remítela al sindicato de UGT más cercano o, directamente, a: MCA- Montre ton professionnalisme ional s fe ro P ta je r a T ción de la Construc Entrega esta hoja al responsable de MCA-UGT en tu empresa, o si no, remítela al sindicato de UGT más cercano o, directamente,

Plus en détail

CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE

CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE Habilitation de l architecte diplômé d Etat à exercer la Maîtrise d Œuvre en son Nom Propre CARNET DE SUIVI THÉMATIQUE Ce document permet au tuteur de : Suivre le travail demandé au postulant, Vérifier

Plus en détail

ELODIE VIEL-GOUARIN, IPAG BUSINESS SCHOOL, 3e année BILAN D EXPATRIATION UNIVERSIDAD PABLO DE OLAVIDE, SÉVILLE, ESPAGNE

ELODIE VIEL-GOUARIN, IPAG BUSINESS SCHOOL, 3e année BILAN D EXPATRIATION UNIVERSIDAD PABLO DE OLAVIDE, SÉVILLE, ESPAGNE ELODIE VIEL-GOUARIN, IPAG BUSINESS SCHOOL, 3e année BILAN D EXPATRIATION UNIVERSIDAD PABLO DE OLAVIDE, SÉVILLE, ESPAGNE REMERCIEMENTS Je tiens tout d abord à remercier l IPAG Business School de m avoir

Plus en détail

La Terre, matériau de construction

La Terre, matériau de construction La Terre, matériau de construction En partant de l'idée de comparer l'utilisation ancienne et actuelle de la terre comme matériau de construction, des élèves de troisième option découverte professionnelle

Plus en détail

Soirée Orientation après la classe de Seconde

Soirée Orientation après la classe de Seconde Soirée Orientation après la classe de Seconde Jeudi 13 février 2014 Un choix très important Deux années d études qui vont changer le profil scolaire de votre enfant Un Baccalauréat qui conditionne son

Plus en détail

MODEL KI20107 A166887

MODEL KI20107 A166887 MODEL KI20107 A166887 Bonjour et merci d avoir choisi kathy ireland Office par la compagnie de mobilier Bush! La décoration du bureau et de la maison est excitante. Tout le monde aime voir leur travail

Plus en détail

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1

PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS. INSPECTION DE L ATELIER No. 1 PARCS CANADA ATELIERS DE LA RUE MILLS INSPECTION DE L ATELIER No. 1 Préparé par Rafik Matta, ing. Ingénieur principal Structure TPSGC Mai 2015 Travaux publics et services gouvernementaux Canada Works and

Plus en détail

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10)

Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Retour d expérience : atelier «reportage numérique» (Doc AMP n 8 - Dossier Nouvelles technologies au service de l AMP - page 10) Interview complète d Aurore Deschamps Aurore DESCHAMPS, ancienne stagiaire

Plus en détail

Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur

Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur Aménagement - Décoration Réhabilitation éco-responsable d une maison de pêcheur Réhabilitation en tenant compte de considérations écologiques et environnementales. Tant aux étapes de la construction (tri

Plus en détail

TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICs

TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICs TECHNICIEN EN CONSTRUCTION ET TRAVAUX PUBLICs Les cours du technicien en construction et travaux public sont susceptibles de se donner du lundi au vendredi de 8h00 à 17h00 et le samedi matin (en cours

Plus en détail

Langue originale: anglais SC65 Doc. 19 CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION

Langue originale: anglais SC65 Doc. 19 CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Langue originale: anglais SC65 Doc. 19 CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Soixante-cinquième session du Comité permanent Genève (Suisse),

Plus en détail

REVELATEUR N 3 Espace29

REVELATEUR N 3 Espace29 REVELATEUR N 3 29 rue Fernand Marin 33000 Bordeaux espace29@gmail.com www.espace29.com APPEL A RESIDENCE Soutien à la création numérique Collaboration, exposition et diffusion Août 2015 September 2015

Plus en détail

Maître vitrier. Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles

Maître vitrier. Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles Maître vitrier Enrico Mazzocchi Solutions robotisées pour l assemblage de pare-brise automobiles Le pare-brise d une voiture ne doit pas arrêter votre regard; bien au contraire, il doit vous offrir une

Plus en détail

Résistance au feu des bétons

Résistance au feu des bétons Chapitre4 Résistance au feu des bétons 4.1 - Comportement aux températures élevées 4.2 - Conductivité thermique 4.3 - Évolution des résistances du béton et de l acier en fonction de la température 41 Chapitre

Plus en détail

5212 Secrétariat. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences. FP2006-05 Version révisée

5212 Secrétariat. Fiches descriptives. Reconnaissance des acquis et des compétences. FP2006-05 Version révisée Formation professionnelle et technique et formation continue Direction générale des programmes et du développement 5212 Secrétariat Fiches descriptives Reconnaissance des acquis et des compétences FP2006-05

Plus en détail

Date de dépôt en préfecture : Je souhaite que les courriers de l administration (autres que les décisions) lui soient adressés

Date de dépôt en préfecture : Je souhaite que les courriers de l administration (autres que les décisions) lui soient adressés MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un immeuble de grande hauteur (IGH) Articles L. 122-1 et L.111-8 du Code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Examen langue d interprétariat

Examen langue d interprétariat Certificat INTERPRET d interprète communautaire: Test modèle 2 Avril 2015 Examen langue d interprétariat Contenu Introduction page 2 Structure de l examen page 3 Partie 1 de l examen: entretien page 3

Plus en détail

B1 Cahiers des charges

B1 Cahiers des charges B1 Cahiers des charges B1 cahiers des charges 35 B.1 Cahiers des charges Ce chapitre contient les cahiers des charges. Pour plus d informations, nous réfèrons au paragraphe B.3. Mise en oeuvre et B.4 Détails

Plus en détail

FISSURES DE RETRAIT PLASTIQUE

FISSURES DE RETRAIT PLASTIQUE FISSURES DE RETRAIT PLASTIQUE TECHNOBÉTON BULLETIN TECHNIQUE 1. INTRODUCTION Les fissures de retrait plastique apparaissent à la surface du béton frais, peu après la mise en place ou durant la finition1.

Plus en détail

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation

Compte rendu de LA37 B, TP numéro 1. Evolution de la température et du degrée d'hydratation 4 6 8 2 4 8 22 26 3 34 38 42 46 5 54 58 62 66 7 74 78 83 89 96 8 44 Bertin Morgan Compte rendu de LA37 B, TP numéro. Les essais effectués par le laboratoire des ponts et chaussés nous ont fournis la température

Plus en détail

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES

Ministère des Travaux Publics Transports et Communications (MTPTC) Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES (MTPTC) Validation Conception et réalisation QUELQUES REGLES POUR CONSTRUIRE DES MAISONS PLUS SOLIDES où peut-on construire une maison? 2 NON NON NON ne pas construire sous une falaise ne pas construire

Plus en détail

OLUTIONS ECHNIQUES SYSTÈMES DE FAÇADES VENTILÉES

OLUTIONS ECHNIQUES SYSTÈMES DE FAÇADES VENTILÉES OLUTIONS ECHNIQUES SYSTÈMES DE FAÇADES VENTILÉES 1 Apavisa Porcelanico, leader sur son secteur, fabrique et commercialise du grès porcelainé technique haut de gamme. Pour cela, l usine dispose d une surface

Plus en détail

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3

Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon. Système 1.1.1. avec cahier des charges à partir de la page 3 Systèmes d isolation en contact avec la terre Isolation de sol (résistante aux charges) sur béton maigre ou lit de gravillon FOAMGLAS FLOOR BOARD, pose à sec Cette technique est adaptée pour une isolation

Plus en détail

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques?

Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Les langues étrangères en travail social : Qu en est-il des étudiants en formation de niveau 3 et des cadres pédagogiques? Quel est le cadre législatif? Quelles réticences? Est-ce un frein à la mobilité?

Plus en détail

Règlement des stages Février 2015

Règlement des stages Février 2015 Règlement des stages Février 2015 Article 1.- Valorisation du stage 1.1. Les étudiants inscrits dans le bloc 2 du master en droit à la Faculté de droit et de criminologie de l ULB ont la possibilité d

Plus en détail

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau

La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois. Photo : Stéphane Groleau La Maison Mazda à Saint-Félicien Une construction efficace et économique tout en bois Photo : Stéphane Groleau Lorsqu est venu le temps de choisir un système de construction pour son nouveau bâtiment,

Plus en détail

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet

www.cauxseine.fr/emploi LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet LA CRÉATION D ENTREPRISE L amorçage du projet - Vous êtes demandeur d emploi et cherchez de nouvelles pistes. Vous avez déjà pensé créer votre propre emploi. - Vous exercez une activité professionnelle,

Plus en détail

Démarche Problématique : Comment franchit-on la Garonne à Bordeaux?

Démarche Problématique : Comment franchit-on la Garonne à Bordeaux? Identification des ponts de Bordeaux Objectif : Comparer sur différents ponts, les solutions techniques retenues, identifier l évolution des principes et des matériaux utilisés. Identifier les sources

Plus en détail

EXIGENCES GÉNÉRALES pour les MACHINES d'ess.ai des M.A

EXIGENCES GÉNÉRALES pour les MACHINES d'ess.ai des M.A ORGANISATION INTERNAT! NA E DE MÉTROLOGIE LÉGALE BUREAU INTERNATIONAL DE MÉTROLOGIE LÉGALE 11, RUE TURGOT- 75009 PARIS- FRANCE Téléphone: 33 (1) 878.12.82 et 285.27.11 Télex: SVPSV 660870 F ATTN OIML RECOMMANDATION

Plus en détail

Formations courtes et modulaires

Formations courtes et modulaires Noria et Compagnie Centre de formation professionnelle à l'éco-construction n 7 rue de la Vilaine 44460 St Nicolas de Redon www.noria-cie.com Coordinateur : Samuel Dugelay 06 30 41 33 21 / makjo@makjo.com

Plus en détail

LES RAPPORTS SEMESTRIELS DU STAGE D EXPERTISE COMPTABLE

LES RAPPORTS SEMESTRIELS DU STAGE D EXPERTISE COMPTABLE LES RAPPORTS SEMESTRIELS DU STAGE D EXPERTISE COMPTABLE 1 SOMMAIRE PAGES Introduction 3 à 4 Un rapport de stage, c est quoi? 5 Un écrit, pourquoi, pour qui? 6 Un plan, comment? 7 La rédaction 8 La documentation

Plus en détail

Trend. Screen ST1. Tissus intelligents pour protection solaire Tejidos inteligentes de protección solar. Largeur : 300 cm Ancho: 300 cm

Trend. Screen ST1. Tissus intelligents pour protection solaire Tejidos inteligentes de protección solar. Largeur : 300 cm Ancho: 300 cm Screen COLLECTION Tissus intelligents pour protection solaire Tejidos inteligentes de protección solar ST1 EXTÉRIEUR EXTERIOR INTÉRIEUR INTERIOR IMPRIMABLE IMPRIMIBLE Largeur : Ancho: Screen ST1 LES+PRODUIT

Plus en détail

Machines à tronçonner des blocs avec avance synchrone et en stationnaire Máquinas tronzadoras de bloques arrastradas y estacionarias.

Machines à tronçonner des blocs avec avance synchrone et en stationnaire Máquinas tronzadoras de bloques arrastradas y estacionarias. Machines à tronçonner des blocs avec avance synchrone et en stationnaire Máquinas tronzadoras de bloques arrastradas y estacionarias Type/Tipo T Machines à tronçonner des blocs avec avance synchrone et

Plus en détail

2.1. SEMELLES DE FONDATION

2.1. SEMELLES DE FONDATION 2.1.1. DESCRIPTION 2.1. SEMELLES DE FONDATION Les semelles de fondations préfabriquées sont de trois types : - avec fût pour pose des colonnes sans étais, - avec fourreaux destinés à recevoir les barres

Plus en détail

LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée... au recyclage

LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée... au recyclage centre de développement pédagogique pour la formation générale en science et technologie LE PROCESSUS TECHNOLOGIQUE : de l idée... au recyclage Février 2005 (révisé 2010) DE L IDÉE... AU PROTOTYPE Exemple

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine bâtiment Page 1 / 6 Rapport technique / domaine bâtiment Contenu : Construction en brique terre cuite isolante Rédaction : Pittet Marie-Lucie / Ecole technique de la Construction 3 ème année Date : 23 novembre

Plus en détail

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management

ABC CI. Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Audit-Conseil Informatique Sécurité Langues étrangères Développement personnel Juridique-Management Tél : 02.31.93.53.00 N agrément 25 14 01086 14 Code APE : 8559 A S.A.RL au Capital de 15245 - Créée en

Plus en détail

www.pwc.fr Language Services

www.pwc.fr Language Services www.pwc.fr Language Services La qualité de votre communication traduit aussi votre valeur Une approche centrée sur vos attentes PwC Language Services s engage à vos côtés pour dynamiser votre communication

Plus en détail

COURS 1 325011 COURS 2 325262

COURS 1 325011 COURS 2 325262 COURS 1 325011 MÉTIER ET FORMATION Objectif de situation Se situer au regard du métier et de la démarche de formation. Connaître la réalité du métier; comprendre le projet de formation; confirmer son orientation

Plus en détail

Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP)

Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) MINISTÈRE CHARGÉ DE LA CONSTRUCTION Demande d autorisation de construire, d aménager ou de modifier un établissement recevant du public (ERP) Article L. 111-8 du code de la construction et de l habitation

Plus en détail

Français Sans Limites: Niveau A2

Français Sans Limites: Niveau A2 Français Sans Limites: Niveau A2 Descripción: Este nivel permite a los estudiantes estudiar otras estructuras de la lengua francesa. Se comenzará a construir oraciones simples en francés, llevará a cabo

Plus en détail

SECUENCIA 1 ASÍ SOY YO

SECUENCIA 1 ASÍ SOY YO SECUENCIA 1 ASÍ SOY YO NIVEAU : A1-A2 (début du 1 er trimestre de 2 nde ). Références au programme : Références au CECRL : Contexte culturel : - «l art de vivre ensemble» : l identité de la communauté

Plus en détail

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels

2 nd Réunion publique. Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels 2 nd Réunion publique Vieux bourg de Lormont : comment le mettre en valeur? 9 février 2015 salle Castelldefels Le cadre réglementaire La loi Grenelle II du 12 juillet 2010 impose la transformation des

Plus en détail

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000.

I LA PROFESSION. - Le nombre d entreprises de couverture est d environ 10 000, le nombre de salariés employés est d environ 30 000. Réferentiel des activités professionnelles INTRODUCTION I LA PROFESSION La couverture et les techniques du toit consistent à assurer l étanchéité des toitures (mettre hors d eau les différentes formes

Plus en détail

Gravir trois marches à la fois. Des tests traditionnels à la simulation jusqu à l optimisation de produits.

Gravir trois marches à la fois. Des tests traditionnels à la simulation jusqu à l optimisation de produits. Gravir trois marches à la fois Des tests traditionnels à la simulation jusqu à l optimisation de produits. 2 3 Les défis à relever liés au contexte externe, au marketing stratégique et à la conception

Plus en détail

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations

Travaux interdits et travail en élévation. Aspects réglementaires applicables en EPLE. Les interdits et les dérogations Travaux interdits et travail en élévation Aspects réglementaires applicables en EPLE Les interdits et les dérogations Adresse du site hygiène et sécurité académique: http://www.ac-creteil.fr/hygiene-securite

Plus en détail