5 Conception technique de la chaîne de manutention

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "5 Conception technique de la chaîne de manutention"

Transcription

1 5 Concepton technque e la chaîne e anutenton 5. Graneur e calcul Dénonaton Sybole e forule Unté Dénonaton Sybole e forule Unté orce e tracton totale e la chaîne orce e tracton u pérètre e chaîne en tout Denté Coeffcent e frcton entre la oulle et le alet e rouleent ϕ µ 3 orce e tracton u pérètre e chaîne par lne e chaîne orce e tracton u upport e chaîne (en foncton u flécheent) orce e tracton centrfue e la chaîne orce e prétenon e la chaîne f Daètre ntéreur u brn lâché Coeffcent e frcton (entre le atérau à anutentonner et l'acer) Entraxe e la chare olée Coeffcent e rétance au rouleent Vtee e la chaîne f µ l µ / Rétance à la tracton obre e lne e chaîne Hauteur e anutenton Lonueur e anutenton horzontale Entraxe nle 'nclnaon u conoyeur ae e la chaîne par ètre e chaîne ae u ben à anutentonner par ètre e chaîne Capacté e anutenton (unté) b H B a α S (eré) k/ k/ unté/h Coeffcent e frcton e leent Surface artculée e la chaîne Epaceent u aètre ntéreur Coeffcent e écurté Lonueur e la chaîne epu le brn lâché reae e urface artculée effectf reon e urface artculée autorée a e chaîne Vtee anulare µ a k l eff zul p ω c² /² /² - Capacté e anutenton (ae) Lareur nterne e anutenton Hauteur nterne e anutenton b h t/h obre e ent Daètre prtf e référence uance u oteur e l'entraîneent Reneent e l'entraîneent z 0 η kw Superfce e la ecton u conoyeur ² ae en rac u atérau à anutentonner γ t/³ - -

2 5. Type e conoyeur Le conoyeur ont claé an eux prncpale catéore: chaîne e anutenton à leent chaîne e anutenton à rouleent Il faut en outre opérer une tncton entre le confuraton c-aprè: anutenton horzontale anutenton aonale anutenton ertcale anutenton cobnée 5.3 ae totale u atérau à anutentonner C'et à re la ae totale u ben à anutentonner charé ou eant être éplacé ur le chaîne e anutenton ou ur e éléent porteur (plaque, poutre tranerale, entretoe, conoyeur à charnère, etc.). Selon la répartton e la chare ur la chaîne e anutenton, l faut tnuer la chare ponctuelle, la chare olée et la chare lnéare. Lor e la concepton e la chaîne e anutenton, l faut, en ca e chare concentrée, recalculer une urface réute e axe e chaîne et en plu la flexon et la preon pour le alet e rouleent. 5. Chare able e alet e rouleent La chare able e alet e rouleent épen u atérau e alet, u type e paler, e la tee e chaîne, e la tepérature et e la lubrfcaton. Le alet e rouleent en acer à urface trepée ont autoré à upporter une chare pouant attenre juqu'à 800 /c² à une tee e chaîne peu éleée (< 0,5/) et une preon e urface uffante. Le alet e rouleent en acer reenu ou non trepé, en fonte re ou en atère platque ont oté e preon e paler able plu fable (cf. tableaux c-aprè). Le aantae e alet e rouleent en atère platque: bence 'entreten Contructon léère onctonneent peu bruyant Grane rétance aux prout chque. Il et en outre poble 'aélorer le caractértque e leent e alet e rouleent par e counet. Le bronze plobfère (preon e urface juqu'à 300 /c²) an que e atéraux e paler pécaux pour un fonctonneent nécetant peu 'entreten ont e atéraux e paler appropré. Le tableaux c-aprè 3a et b nquent le chare able e x pour le chaîne e anutenton elon DI 865 et DI 867 qu oent être ultplée conforéent à la forule nquée par le facteur e correcton correponant e tableaux à 8: Chare able u alet e rouleent aleur e tableau f f f3 f f5-5 -

3 Chaîne elon DI 865 ocaton e atéraux Doulle / C5E/C5E C5E/9Sn8E Chaîne elon DI 867 ocaton e atéraux Doulle / C5E/C5 E C5E/9Sn8E VT 0 VT 63 VT 90 VT VT 0 VT 80 VT 50 VT 35 VT 00 VT 500 VT T 0 T 8 T 0 T 56 T 80 T T 60 T T 35 T 50 T 630 T Tab. 3: chare able e alet e rouleent (/) pour le chaîne porteue à x elon DI 865 et DI 867 Type e f atérau e (oulle en acer e céentaton trepé) f Galet e rouleent,0 Galet épaulé 0,9 Tab. : acteur f: type e cer e céentaton trepé,00 cer noxyable trepé 0,60 cer noxyable non trepé 0,30 cer tanar non trepé 0,0 onte re 0, Tab. 5: acteur f: atérau e Conton e lubrfcaton f 3 lubrfcaton uffante, an pureté ou ruoté lubrfcaton nuffante, an pureté ou ruoté an lubrfcaton aec beaucoup 'pureté et ruoté Tab. 6: acteur f3: lubrfcaton,0 0, - 0,6 0, - 0,35 Vtee e chaîne en / f Tepérature en C f 5 0,0 0,5,00,5,00 0, ,00 0,5 0,5 Tab. 7: acteur f: Vtee e chaîne Tab. 8: facteur f5: tepérature ocaton e atéraux reon e paler pécfque Rouleau Doulle ax. en /c² cer e céentaton trepé cer e céentaton trepé 800 cer 'aéloraton reenu " " 300 cer non trepé " " 60 onte re " " 00 Bronze " " 300 olyae 6 " " 50 Tab. 9: aleur axale able e la preon pécfque - 6 -

4 5.5 Coeffcent e frcton 5.5. rcton e leent e chaîne ur une bae en rée peranent µ atérau e la lère Lubrfcaton Lubrfcaton nuffante correcte cer 0,35 0,5 atère platque 0,0 0,5 Bo ur 0,30 0,5 Tab. 0: coeffcent e frcton e leent µ 5.5. rcton e rouleent e chaîne en acer c + µ Coeffcent e rétance au rouleent µ 3 aètre e oulle [] 5 aètre e [] c coeffcent expérental, épenant u atérau et e la ruoté e la urface e contact 3 3 µ 5 0,08...0,...0,8 Conton e uae c 0,5 en acer ur ue en acer aec urface le 0,6 aleur oyenne,0 en acer ur ue en acer aec urface ruueue Tab. : coeffcent c en foncton u atérau et e la urface e contact ocaton e atérau / oulle Lubrfcaton nuffante µ 3 Lubrfcaton correcte Rouleau en acer ur oulle 0,30 0,0 Rouleau aec oulle en bronze ur oulle enacer - 0,5 Rouleau en 6 ur oulle en acer 0,5 0,0 Rouleau aec paler à rouleent ur oulle en acer 0,03 0, ,005 Tab. : coeffcent e frcton entre le et la oulle µ Coeffcent e frcton entre le atérau à anutentonner et l'acer µ, o en rac γ et enté ϕ Type e atérau à anutentonner Cenre nera Céréale Copeaux e bo Graer Charbon Coke Lon arne Sable Callout Tourbe Cent Coeffcent e frcton µ 0,85,0 0,80,00 0,90,00 0,75 0,80 0,65 0,70 0,65 o en rac γ en t/³,5 0,65 0,5,75 0,80 0,5,5 0,60,55,80 0,0,0 Denté ϕ 0,70 0,60 0,80 0,75 0,65 0,60 0,70 0,70 0,60 0,65 0,80 0,70 Tab. 3: coeffcent e frcton entre le atérau à anutentonner et l'acer, po en rac et enté - 7 -

5 5.6 Calcul e la force e tracton totale 'une chaîne La force e tracton totale 'une chaîne et obtenue en atonnant la force e tracton u pérètre total, la force e tracton 'appu e chaîne et la force e tracton centrfue e chaîne f. + + f 5.6. orce e tracton 'appu e chaîne La force e tracton 'appu e chaîne e prout lorque la chaîne et fléche et épen e la ae propre e la chaîne et e la lonueur u brn lâché. 9,8 a 8 f f + 6 a Le flécheent f étant éterné à partr e l'équaton uante: f 0,375 a ( l a ) ( f erat être électonné 0% e a ) 5.6. orce e tracton centrfue e chaîne f La force e tracton centrfue e la chaîne et une force e tracton épenant e la tee e la chaîne et u aètre u pnon e chaîne qu oent être conéré coe copoant e la force e tracton totale e la chaîne, urtout en ca e tee e chaîne éleée. f L'équaton uante 'applque : 0 ω ; ω p n (n nobre e rotaton u pnon e chaîne en - ) orce e tracton u pérètre e chaîne La force e tracton u pérètre (force utle) réulte u couple e l'entraîneent par chaîne à tranettre qu épen e ollctaton e fonctonneent. Vou trouerez c-aprè, en foncton u type e conoyeur, quelque forule e calcul perettant e éterner la force e tracton u pérètre total. our le conoyeur copoé e plueur lne e chaîne, la force e tracton u pérètre e chaîne par lne et obtenu à partr u rapport: - 8 -

6 rcton e leent, a µ, ( + ) ( + a µ 9,8 ) 9,8 S 3600 I, a 9,8 [ ( + ) ( µ co α + n α) + ( µ co α n α) ] ( µ co α n α) < 0 :, a 9,8 ( + ) ( µ co α + n α),,... H / B > µ [ + 9,8 ( B µ H) ]... H / B < µ rcton e rouleent, a µ, ( + ) ( + a µ 9,8 ) [( + ) ( µ co α + n α) + ( µ co α n α) ] ( µ co α n α) < 0 :, a 9,8 ( + ) ( µ co α + n α),, 9,8, a 9,8... H / B > µ [ + 9,8 ( B µ H) ]... H / B < µ S 3600 I Conoyeur à chaîne à plateaux, a 9,8 µ +, ( + a µ 9,8 ), a 9,8 ( µ co α n α), a 9,8,, ( µ co α + n α) + ( µ co α + n α) ( µ co α n α) < 0 : ( µ co α + n α) + ( µ co α + n α) H / B 3,6 > µ [ + 9,8 ( B µ H) ]... H / B < µ µ 3,6 3,6 +

7 5.7 Déternaton e la rétance à la tracton néceare e la chaîne b k b acteur e écurté k k Le facteur e écurté k épen urtout e conton e fonctonneent et u nobre e ent u pnon e chaîne. Généraleent, k e tue entre 6 et Déternaton e la puance 'entraîneent reque 000 η ; aec η 0,750,8 0,9 5.9 Déternaton e la preon e la urface artculée eff eff Darae pour zul reon e urface zul (/c²) Vtee e chaîne (/). 7: preon e urface artculée - 0 -

8 5.0 Exeple e calcul Exeple : Conoyeur à plateaux, horzontal atérau à anutentonner : Copeaux e bo arcour e conoyae : 0 Capacté e conoyae : 5 t/h Lareur nterne e conoyae : 00 Hauteur nterne e conoyae : 300 obre e lne e chaîne : obre e ent u pnon e chaîne : 8 a) Déternaton e la tee e la chaîne γ γ ,09 0,5 0,3 b h ϕ 0, 0,3 0,75 0,09 5 t h γ 0,5 (or ecton.5.3) ϕ 0,75 (or ecton.5.3) b 0, h 0,3 b) Déternaton e la force e tracton e la chaîne, a 9,8 5, 0 9,8 8 0,35 + 0,8 3,6 0, ( µ + µ 3,6 et f néleable) µ µ a 0 8 0,35 (or ecton.5.) 0,8 k 7 k (or ecton.5.3) b k Hypothèe : électon e la chaîne e anutenton à plateaux T 90 elon tableau pae 50 a tanar : p 5 c) Vérfcaton par calcul e la preon e urface artculée eff eff zul 030 c < 500 c 050 zul 5 c 500 c (or tableau 50) (or ecton.9) Talle e chaîne T 90 correcteent choe! - -

9 Exeple : Conoyeur à plateaux, horzontal - ute ) Déternaton e la force pré-tenon e la chaîne (pré-tenon e reort),, 0 ( + a µ 9,8 ) ( ,35 9,8 8) µ 0 (car le brn lâché et a 0 8 k 0,35 (or ecton.5.) outenu) e) uance 'entraîneent reque 000 η 050 0,3 3,9 kw 000 0, ,3 η 0,8 Exeple : Conoyae e palette atérau à anutentonner : palette arcour e conoyae : 30 Talle e palette : Lonueur: 00, lareur: 800 ae totale par palette : 600 k obre e lne e chaîne : Vtee e chaîne : 0, / obre e ent u pnon e chaîne : 0 obre ax. e palette : 0 Stück type e chaîne cho : chaîne porteue à x elon DI 865 a) Déternaton e la force e tracton e la chaîne b b, a µ, 30 0, 9,8 600 k 600 9, ( + ) ( + 00) 800 µ a 30 0, (etée or ecton 5,5 0 St k 7 k k k k pece.5.) Chox e la chaîne VT 63, aec une chare e rupture nale e 63 k (or tableau pae ) - -

10 Exeple : Conoyae e palette - ute b) Vérfcaton par calcul e la preon e la urface artculée e la chaîne eff eff 800 3,7 zul 0 c 780 c 800 zul 3,7c 780 c (or tableaux pae et 5) (or ecton.9) c) Vérfcaton par calcul e la chare e alet e rouleent obre e x porteur : Stück a e chaîne : 00 ae e palette : 600 k Chare e préente 600 9, chare able e : or ecton. Chaîne porteue à VT 63 : 3000 f f f f f Galet e rouleent f :,0 - cer e céentaton, trepé f :,0 - lubrfcaton nuffante, an pureté ou ruoté f 3 : 0,...0,6 - Vtee e chaîne 0, / f :,0 - Tepérature abante 0-5 C f 5 :,0 chare able e 3000,0,0 0,,0,0 00 chare e extante 500 > 00 En foncton e la lubrfcaton e la chaîne (facteur f 3 ) la chare able e peut être épaée. Il et onc opportun e électonner la talle e chaîne au-eu. VT 90 ) uance 'entraîneent reque 000 η 600 0, 000 0,8, kw 600 0, η 0,8-3 -

Précisions pour calculer et choisir l'amortisseur correcte

Précisions pour calculer et choisir l'amortisseur correcte Aortieur ydraulique Pour trouver l'aortieur de fin de coure ou en ontage fixe de notre gae qui correpond à votre application, il uffit de replir notre quetionnaire. Enuite nou calculeron et coiiron l'aortieur

Plus en détail

Marges de stabilité et performances des systèmes linéaires asservis

Marges de stabilité et performances des systèmes linéaires asservis UV Cour 5 Marge e tabilité et performance e ytème linéaire aervi ASI 3 Contenu! Robutee e la tabilité " Notion e robutee e la tabilité " Marge e tabilité marge e gain et e phae! Performance e ytème aervi

Plus en détail

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative

RECUEIL DES METHODES INTERNATIONALES D'ANALYSES OIV Etude collaborative. Étude collaborative Étude collaboratve L étude collaboratve a pour but de donner une ndcaton quanttatve ur l exacttude d une éthode d analye, exprée par la répétablté r et la reproductblté R. La répétablté repréente la valeur

Plus en détail

www.atv.fr Amortisseurs Pince-rails de chocs

www.atv.fr Amortisseurs Pince-rails de chocs www..fr mortieur Pince-rail de choc compener page Technologie 0 Contruction et fonctionnement 03 Symbole Formule de bae 04 Ca de charge Groupe de charge et utiliation 05 Ca de charge et utiliation 06 Déignation

Plus en détail

Machine synchrone. On considère un repère d,q dont l axe d est aligné sur l axe polaire. bs. q Vbs VD. Vas. Vcs Vf

Machine synchrone. On considère un repère d,q dont l axe d est aligné sur l axe polaire. bs. q Vbs VD. Vas. Vcs Vf achne ynchrone Notaton complémentare Pour alléger le notaton a,b, c égnent le arable tatorue. égne le arable relate à l amorteur ur l axe égne le arable relate à l amorteur ur l axe égne le arable relate

Plus en détail

Chapitre 6 (Courant et résistance)

Chapitre 6 (Courant et résistance) . Déinitions 1. ntensité oyenne e courant. ntensité instantanée Plan e la 3 èe partie (Électrocinétique) Chapitre 6 (Courant et résistance) Q t Q (en père) t 3. Densité e courant (en père/ ) J. Théorie

Plus en détail

ETUDE D UNE POMPE A CHALEUR

ETUDE D UNE POMPE A CHALEUR P PHYSIQUE SPE EUDE D UNE POMPE A CHALEUR OBJECIFS : - Revenr sur les oneents théorues u onctonneent une pope à chaleur. - Ienter les vers consttuants une pope à chaleur ou un rérgérateur. - Réalser es

Plus en détail

Réservoirs avec serpentin

Réservoirs avec serpentin Réervor avec erentn our la roducton et l'accumulaton d'eau chaude antare (un erentn) Modèle: GX-200...1000-M1 Decrton c Réervor detné à la roducton et à l'accumulaton d'eau chaude antare, oédant une caacté

Plus en détail

PHS1101 Mécanique pour ingénieurs

PHS1101 Mécanique pour ingénieurs PHS1101 écanique pour inénieurs Contrôle périodique 1 Hier 01 «Spécial Déénaeent» Question 1: k Déénaeent PHS1101 nc. 51-1-159 C Question 1: Dans les annonces publicitaires de Ford F150, on annonce fièreent

Plus en détail

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines).

Chapitre II : Introduction Thermodynamique des machines de compression (compresseurs) et de détente (turbines). Chaptre II : Introducton hermodynamque des machnes de compresson (compresseurs) et de détente (turbnes). II. : Introducton. On s'ntéresse dans ce chaptre à l'ntroducton thermodynamque des compresseurs

Plus en détail

ETUDE DES SYSTEMES DE CHAUFFAGE

ETUDE DES SYSTEMES DE CHAUFFAGE ETUDE DES SYSTEMES DE CHAUFFAGE - Diensionneent des corps de chauffe La uantité de haleur à fournir par chaue corps de chauffe doit éuilibrer les déperditions du local correspondant. Soit D p = [Σ j (τ.u.a)

Plus en détail

e θ CHAPITRE III : DIPOLE ELECTROSTATIQUE -q O +q H q BM

e θ CHAPITRE III : DIPOLE ELECTROSTATIQUE -q O +q H q BM CHITR III : DIOL LCTROSTTIQU I. Déntons On appelle pôle électrostatue eu charges opposées ( et ) séparées par une sce a très pette evant la sce observaton (sce à lauelle champ et potentel sont étués).

Plus en détail

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%)

Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Les trois parties A, B et C de cette épreuve sont indépendantes. Partie A : Principe du moteur asynchrone (37%) Aucune connaissance préalable du moteur asynchrone n est nécessaire pour l étude de cette

Plus en détail

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes :

LES POMPES. Devant la grande diversité de situations possibles, on trouve un grand nombre de machines que l on peut classer en deux grands groupes : Ste: http://gene.ndustrel.aa.free.fr LES POMPES Les pompes sont des apparels permettant un transfert d énerge entre le flude et un dspostf mécanque convenable. Suvant les condtons d utlsaton, ces machnes

Plus en détail

1. Calculer: P(Z<1.34); P(Z<-1.72); P(Z>2.41); P(Z>-1.53); P(1.121.96)

1. Calculer: P(Z<1.34); P(Z<-1.72); P(Z>2.41); P(Z>-1.53); P(1.12<Z<1.57); P(- 0.75<Z<0.36); P( Z >1.96) EXERCICES SUR LA LOI NORMALE Exercice 1. Soit Z une V.A. de loi N(0,1). 1. Calculer: P(Z-1.53); P(1.12

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.dragracingonline.com/raceresults/2008/x_7-spectacular-3.html

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.dragracingonline.com/raceresults/2008/x_7-spectacular-3.html Alphone et Bertrand participent à une coure de voiture. Leur voiture ont initialeent au repo à la ligne de départ. La voiture d Alphone a une accélération de 5 /² juqu à ce qu elle atteigne une vitee axiale

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre.

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. Au décollage, une fuée initialeent au repo coence à éjecter du gaz avec v ep = 000 /. Le gaz et éjecté au rythe de 1000 kg/. La ae initiale de la fuée et de 100 tonne, ce qui inclut 60 tonne de gaz qui

Plus en détail

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.dragracingonline.com/raceresults/2008/x_7-spectacular-3.html

Voyez la réponse à cette question dans ce chapitre. www.dragracingonline.com/raceresults/2008/x_7-spectacular-3.html Alphone et Bertrand participent à une coure de voiture. Leur voiture ont initialeent au repo à la ligne de départ. La voiture d Alphone a une accélération de 5 /² juqu à ce qu elle atteigne une vitee axiale

Plus en détail

Calculs autour des moteurs et de leurs charges

Calculs autour des moteurs et de leurs charges Calcul autour de moteur et de leur charge Guy Gauthier ing., Ph.D. Juillet 2011 Source: Drury Bill, The Control Technique Drive and Control Handbook, The Intitution of Electrical Engineer, London, United

Plus en détail

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages

Transistor Bipolaire en Régime Variable: Les principaux montages CU n : lctronqu Général Captr 6 Trantor polar n égm Varabl: L prncpaux montag Nombr d ur/captr : 8 Cour ntégré Sytèm d éaluaton : Contnu OJCTIFS D L NSIGNMNT : - Connaîtr l compoant élémntar d l élctronqu

Plus en détail

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur

2 exercices corrigés d Electronique de puissance sur l onduleur 2 exercces corrgés d lecronqe de pssance sr l ondler xercce nd01 : ondler aonome n réalse le monage svan en lsan qare nerrpers élecronqes, fonconnan dex par dex : Le généraer de enson conne a ne f.e.m.

Plus en détail

Haute Savoie. Réseau SCEREN. en kn / m². Base Nationale des Sujets d'examens de l'enseignement Professionnel

Haute Savoie. Réseau SCEREN. en kn / m². Base Nationale des Sujets d'examens de l'enseignement Professionnel en kn / m² Haute Savoie Positionnement de la panne étudiée sur vue en plan Fiche de taille de la panne vérifiée au dimensionnement Ce tableau n'est utilisable qu'avec le sujet BAC PRO TCB Epreuve E11

Plus en détail

Testez la création d entreprise

Testez la création d entreprise Novembre 2012 - - Journée Dossier de presse Testez la création d entreprise ontact Presse : Nathalie Gonzalves hargée de communication web Tel : 06 59 94 47 52 Mail : contact@ Sommaire En bref 3 1. L évènement

Plus en détail

TD2. EXERCICE 1: Etoiles Écrire un programme qui affiche à l écran 10 étoiles sous la forme suivante:

TD2. EXERCICE 1: Etoiles Écrire un programme qui affiche à l écran 10 étoiles sous la forme suivante: TD2 EXERCICE 1: Etoiles Écrire un programme qui affiche à l écran 10 étoiles sous la forme suivante: * * * * etc.... ************************ Correction Exercice 1 ************************ void exercice1()

Plus en détail

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE

CHAPITRE 14 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE COMMANDE HAITRE 4 : RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE RAISONNEMENT DES SYSTÈMES DE OMMANDE... 2 INTRODUTION... 22 RAELS... 22 alcul de la valeur ntale de la répone à un échelon... 22 alcul du gan tatque... 22

Plus en détail

LA DEMI-VIE EN RADIOACTIVITE. UN OUTIL POUR RESOUDRE DES PROBLEMES

LA DEMI-VIE EN RADIOACTIVITE. UN OUTIL POUR RESOUDRE DES PROBLEMES LA DEMI-VIE EN RADIOACTIVITE. UN OUTIL POUR RESOUDRE DES PROBLEMES Groupe Mathéatiques et Sciences Physiques au Lycée IREM de Toulouse Michèle Fauré, Pierre López, Monique Mandleur, Monique Sosset Rédacteur

Plus en détail

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS

IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS IMPÔTS DES NON RÉSIDENTS A RT 227 À 248 CIR 92 1. Les assujettis Les non-habitants du Royaume vo ir la d é f i ni ti o n d h ab it a nt d u Ro ya u me o u le domi cile f i sc ale e n Belgiq u e o u le

Plus en détail

Introduction à l optique non-linéaire. Lionel Canioni

Introduction à l optique non-linéaire. Lionel Canioni STGE LSERS INTENSES Du 15 au 19 ma 006 COURS Introducton à l otque non-lnéare Lonel Canon CPMOH, Unverté Bordeaux 1 l.canon@cmoh.u-bordeaux1.fr Introducton otque non Lnéare Lonel Canon Formaton Laer Intene

Plus en détail

... TOUJOURS EN MOUVEMENT. Chaînes de qualité. Chaînes à rouleaux Chaînes à plaques coudées Chaînes à mailles jointives

... TOUJOURS EN MOUVEMENT. Chaînes de qualité. Chaînes à rouleaux Chaînes à plaques coudées Chaînes à mailles jointives ... TOUJOURS EN MOUVEMENT Chaîne de qualité Chaîne à rouleaux Chaîne à laque coudée Chaîne à maille jointive Table de matière Méthode de roduction Rexnord........................ 6 7 Critère de qualité

Plus en détail

Synthèse. 200 THÈME 1 > De l individu à l acteur

Synthèse. 200 THÈME 1 > De l individu à l acteur 200 THÈME 1 > De l individu à l acteur 201 THÈME 1 > De l individu à l acteur 202 THÈME 1 > De l individu à l acteur 203 THÈME 1 > De l individu à l acteur 204 THÈME 1 > De l individu à l acteur 205 THÈME

Plus en détail

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes

Synthèse de cours PanaMaths (Terminale S) Les nombres complexes Snthèse de cours PanaMaths (Termnale S) L ensemble des nombres complees Défntons n pose tel que = 1 { } L ensemble des nombres complees, noté, est l ensemble : z /(, ) = + Le réel est appelé «parte réelle

Plus en détail

applications et compléments : nappes de courant et discontinuité de B calcul des coefficients L et M; calcul de moments magnétiques

applications et compléments : nappes de courant et discontinuité de B calcul des coefficients L et M; calcul de moments magnétiques applcaton et complément : nappe de couant et dcontnuté de calcul de coeffcent L et M; calcul de moment magnétque (on touea c le pncpau éultat de calcul déeloppé en cou et en taau dgé) 1. denté de couant

Plus en détail

L adsorption du fluor par les os calcinés : Étude de la régénération en batch par l hydroxyde de sodium après saturation.

L adsorption du fluor par les os calcinés : Étude de la régénération en batch par l hydroxyde de sodium après saturation. J. oc. Ouet-Afr. hi. (9) 7 ; - 7 adorption du fluor par le o calciné : Étude de la régénération en batch par l hydroxyde de odiu aprè aturation. Mohaed Ndong, oudou Mar-Diop*, alou ab, El hadji Ngo, Ouar

Plus en détail

ANALYSE FINANCIERE des RISQUES Mesure de la variance

ANALYSE FINANCIERE des RISQUES Mesure de la variance Unversté de Montpeller IAE Master 2 SIAD 205-206 ANALYSE FINANCIERE des RISQUES Mesure de la varance Pr. Alan FRANCOIS-HEUDE alan.francos-heude@unv-ontp2.fr http://on.unv-ontp2.fr Cours : Analyse Fnancère

Plus en détail

Couplage simulation directe acoustique/sea pour la prédiction du bruit d origine aérodynamique dans une automobile. F. Vanherpe a et P.

Couplage simulation directe acoustique/sea pour la prédiction du bruit d origine aérodynamique dans une automobile. F. Vanherpe a et P. CF 0 oitier -5 vril 0, oitier Couplage iulation directe acoutique/se pour la prédiction du bruit d origine aérodynaique dan une autoobile F. Vanherpe a et. Lafon b a S eugeot Citroën, Centre Technique

Plus en détail

EMLYON 2015 S. Éléments de correction

EMLYON 2015 S. Éléments de correction EMLYON 15 S Éléments de correction ECS Lycée La ruyère, Versailles Année 1/15 Premier problème Première partie 1. On peut vérifier le critère de sous-espace vectoriel E et, pour P 1, P E et λ R, λp 1 +

Plus en détail

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation

Indicateurs de compétitivité- prix et de performances à l exportation Décembre 2009 Indcateurs de compéttvté- prx et de performances à Méthodologe Les ndcateurs présentés dans ce document vsent à mesurer en temps réel l évoluton des parts de marché des prncpaux exportateurs

Plus en détail

AR75 < Aérateurs à clapet sur vitrage (ou sur traverse)

AR75 < Aérateurs à clapet sur vitrage (ou sur traverse) 75 < érateurs à clapet sur vitrage (ou sur traverse) G P D P O N H M Q P4 O G B xcellent aérateur autoréglable avec 4 débits différents dans un seul produit n mécanisme breveté unique permet d atteindre

Plus en détail

BONJOUR et BIENVENUE

BONJOUR et BIENVENUE BONJOUR et BIENVENUE Intervenants : Erc DAVALLE, Dr Ingéneur cvl EPFL Chef du Servce de l électrcté de la Vlle de Lausanne avec les assstants du LSMS Semanes N Jour Mard Chaptres 7.0 et suvants Ttres Proprétés

Plus en détail

TERMODALLETOP LA TERMODALLETOP EST L IDÉAL POUR RÉALISER UNE ISOLATION EXTÉRIEURE OPTIMALE DES PLANCHERS

TERMODALLETOP LA TERMODALLETOP EST L IDÉAL POUR RÉALISER UNE ISOLATION EXTÉRIEURE OPTIMALE DES PLANCHERS TERMODALLETOP PRÉAMBULE La réalisation de ce nouveau roduit naît de l exigence de construire des bâtiments légers ayant une isolation thermique maximale, uniforme et ermanente. La TERMODALLETOP est l évolution

Plus en détail

ANNEXE 1 : le muon. Nom Symbole Charge Durée

ANNEXE 1 : le muon. Nom Symbole Charge Durée ANNX : le uon Déouerte Le uon a été déouert de façon expérientale en 937 par Carl Anderson (95 / 99) dans le rayonneent osique C'est une des preières partiules éléentaires déouertes, après l'életron en

Plus en détail

VERROUILLAGE & SERRURERIE

VERROUILLAGE & SERRURERIE SERRURE "AS 2300" Serrure à 3 points de fermeture avec 2 pênes ronds et 1 pêne Hauteur de poignée : 1020 mm ( 92 mm). Remarque : l'entrée est mesurée depuis l'avant des s. W36 : exécution spéciale de la

Plus en détail

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV

PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV PARTIE A ETUDE COMPARATIVE DES CHAINES CINEMATIQUES DE L AGV ET DU TGV Le transport passager, en dehors des critères de confort de voyage ou d agréments, doit se plier à des contraintes techniques, commerciales,

Plus en détail

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT

DEVENEZ UN SIMPLY-EXPERT DEVENEZ UN SIMPLYEXPERT Bonjour, N o u s s o m m e s l e s créate ur s du site Inte r net : ht tp://www.simplyla nd.com D e p u i s p r è s d e 2 a ns, notre je une équipe déve loppe un site Inte r net

Plus en détail

CONVERTISSEURS ALTERNATIF/CONTINU A DIODES

CONVERTISSEURS ALTERNATIF/CONTINU A DIODES École Natonale Supéreure d Art et Méter Centre d Enegneent et de Recherche - LILLE Texte de Traaux Pratque en ÉLECTRONIQUE E PUISSANCE CONVERTISSEURS ALTERNATIF/CONTINU A IOES Proeeur : Jean-Perre CARON

Plus en détail

«Solution innovante de micro-cogénération énergie granulés bois»

«Solution innovante de micro-cogénération énergie granulés bois» Présentation : Olivier CAMP La biomasse bois, pour se chauffer et produire simultanément de l électricité. «Solution innovante de micro-cogénération énergie granulés bois» 08/05/2015 1 Micro-cogénération

Plus en détail

PARTICULARITES DU CALCUL ELECTROMAGNETIQUE DU GENERATEUR SYNCHRONE AXIAL AUX AIMANTS PERMANENTS

PARTICULARITES DU CALCUL ELECTROMAGNETIQUE DU GENERATEUR SYNCHRONE AXIAL AUX AIMANTS PERMANENTS 7 th International Conference on DEVELOPMENT AND APPLICATION SYSTEMS S u c e a v a, R o a n i a, M a y 7 9, 4 PARTICULARITES DU CALCUL ELECTROMAGNETIQUE DU GENERATEUR SYNCHRONE AXIAL AUX AIMANTS PERMANENTS

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social Na t i ons U ni e s E / C N. 1 7 / 20 0 1 / PC / 1 7 Conseil économique et social D i s t r. gé n é r a l e 2 ma r s 20 0 1 F r a n ç a i s O r ig i n a l: a n gl a i s C o m m i s s io n d u d é v el

Plus en détail

RESEAU DE COMMUNICATION TELEPHONIQUE

RESEAU DE COMMUNICATION TELEPHONIQUE m : Prénm: Classe: Date: ESEAU DE COUICATIO TELEPHOIQUE SAOIS ASSOCIES : S4: Installatns cmmuncantes. S4-1: Systèmes cmmuncants: -Archtecture des réseaux de cmmuncatn : -rmes des prduts et des nstallatns

Plus en détail

Le jeu de l'oie des sons

Le jeu de l'oie des sons Le jeu de l'oie des sons b Départ bè B b bi Arrivée ba B bo bu bé bê bou sanleane.eklablog.com Jeu de l oie des sons : Matériel : des pions, 1 dé. Règle : - le joueur tombe sur une lettre ou une syllabe

Plus en détail

Les machines électriques à pôles lisses 1. I n t r o d u c t i o n 10 1 L ' i n t e r a c t i o n e n t r e u n c o u r a n t é l e c t r i q u e e t u n c h a m p m a g n é t i q u e e s t à l ' o r i

Plus en détail

Extraction et dosage par CLHP de la caféine contenue dans le Coca-Cola

Extraction et dosage par CLHP de la caféine contenue dans le Coca-Cola Extracton et dosage par CLHP de la caféne contenue dans le Coca-Cola La caféne est le composant du café et du thé qu stmule le cortex cérébral. On trouve également la caféne dans les granes des plants

Plus en détail

La fibre nerveuse, ou axone, est une excroissance linéaire de la cellule nerveuse qui transmet les impulsions électriques dans le système nerveux.

La fibre nerveuse, ou axone, est une excroissance linéaire de la cellule nerveuse qui transmet les impulsions électriques dans le système nerveux. 56.A-0 Annexe Le moèe éectrique e a ibre nerveuse ette annexe a comme objecti expiquer, ans es granes ignes, e onctionnement e base une ibre nerveuse ain e pouvoir au mieux a moéiser par es composants

Plus en détail

Baccalauréat Blanc 10 février 2015 Corrigé

Baccalauréat Blanc 10 février 2015 Corrigé Exercice Commun à tous les candidats Baccalauréat Blanc février 25 Corrigé. Réponse d. : e Le coefficient directeur de la tangente est négatif et n est manifestement pas 2e 5,4. 2. Réponse b. : positif

Plus en détail

murs en BriqueS SilicocalcaireS

murs en BriqueS SilicocalcaireS urs en BriqueS SilicocalcaireS diensionneent selon la nore Sia 66 applicable à un ouvrage de açonnerie à siple paroi standard 1. k n..5.8.1.15.6..4..5. e z =.5 t w réalisé par Joseph Schwartz ingénieur-conseil

Plus en détail

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3

α Epaisseur tôle : e = 0,05m (considéré négligeable devant R) Masse volumique porte : ρ = 7800 km/m 3 R α = π/3 Cous 7 - éoéte des Masses ycée Bellevue Toulouse - CE M éoéte des Masses ( a asse éléentae d( est défne en foncton de la natue de la odélsaton du systèe atéel étudé : Modélsaton voluque (cas généal : d(

Plus en détail

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ

FACULTÉ DES SCIENCES LMD : 1 IÈRE ANNÉE DE L INGÉNIEUR. e II. Chapitre. I. Rappel sur le. Champ ACULTÉ D CINC D L INGÉNIUR CTION TRON COUN LD LD : IÈR ANNÉ Cous Phsque : lectcté et gnétsme Chte e II Chm et Potentel lectque I Rel su le chm et otentel gvttonnel Chm Il est ben étbl qu'une msse m, stuée

Plus en détail

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils

Chapitre 5 Les lois de la mécanique et ses outils DERNIÈRE IMPRESSION LE 1 er août 2013 à 12:49 Chapitre 5 Les lois de la écanique et ses outils Table des atières 1 Les référentiels et repères 2 2 Les grandeurs de l évolution 2 2.1 Le vecteur de position..........................

Plus en détail

- COURS béton armé - Eurocode 2

- COURS béton armé - Eurocode 2 - COURS béton armé - Eurocode UX Callement. Jutcaton v à v de l E.L.U.R. de poutre de ecton rectangulare et en «Té»oume à l eort tranchant Bblographe Poerpont de M : J-M. Jaeger - T. Genet - C. Boleau

Plus en détail

Détection statistique d anomalies en présence de paramètres de nuisance

Détection statistique d anomalies en présence de paramètres de nuisance Détection statistique d anomalies en présence de paramètres de nuisance Lionel Fillatre ENST Bretagne, département Signal & Communication Lionel Fillatre (département SC) Détection d anomalies 1 / 29 Structure

Plus en détail

Mise en situation. Les propriétés des angles. Nom : Groupe :

Mise en situation. Les propriétés des angles. Nom : Groupe : Mise en situation Les propriétés des angles Nom : Groupe : Yvan et la charpenteriie La semaine dernière, votre enseignante avait invité Yvan pour vous rencontrer pendant un de vos cours de mathématique.

Plus en détail

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE

Mes Objectifs. De, par, avec Sandrine le Métayer Lumières de Philippe Férat. spectacle produit par la Cie DORE Me Objectf De, par, avec Sandrne le Métayer Lumère de Phlppe Férat pectacle produt par la Ce DORE t j Me objectf numéro prx du Jury aux Gradn du rque (Le Hvernale/ Avgnon) p l e t t a r d, p Sandrne le

Plus en détail

CHARGEURS FRONTAUX POUR TRACTEU Chargeur frontal STOLL FC CompactLine pour tracteurs compacts de 7-40 KW (10-60 ch).

CHARGEURS FRONTAUX POUR TRACTEU Chargeur frontal STOLL FC CompactLine pour tracteurs compacts de 7-40 KW (10-60 ch). FC COMPACTLINE. 2 CHARGEURS FRONTAUX POUR TRACTEU Chargeur frontal STOLL FC CopactLine pour tracteurs copacts de 7-40 KW (10-60 ch). 1 Les chargeurs frontaux STOLL font partie de notre prograe pour répondre

Plus en détail

FORET A CENTRER Forme A

FORET A CENTRER Forme A PERÇAGE - GAMME À CENTRER À POINTER 'OUTI COUPANT P.A4.2 à A4.8 P. A4.2 FORET A CENTRER Forme A P. A4.3 Forme W P. A4.4 Forme R P. A4.4 Forme B P. A4.5 A gauche P. A4.5 Ange 90 P. A4.8 Série ongue et extra-ongue

Plus en détail

Modélisation de matériaux photoréfractifs

Modélisation de matériaux photoréfractifs Modélisation de matériaux photoréfractifs B. Bidégaray-Fesquet Laboratoire de Modélisation et de Calcul CNRS, Grenoble Journées EDP Rhône-Alpes, 2006 B. Bidégaray-Fesquet (LMC) Modélisation de matériaux

Plus en détail

Dynamique du point matériel

Dynamique du point matériel Chaptre III Dynaqe d pont atérel I Généraltés La cnéatqe a por objet l étde des oveents des corps en foncton d teps, sans tenr copte des cases q les provoqent La dynaqe est la scence q étde (o déterne)

Plus en détail

Equilibres multiples sur le marché des lemons

Equilibres multiples sur le marché des lemons Equilibres multiples sur le marché des lemons JS Lenfant & M Paul December 11, 2 1 Le modèle On considère une économie dotée d un parc de voitures d occasion de taille y. Ce parc comprend deux types de

Plus en détail

SILVER LINE, la nouvelle gamme de l ancienne génération.

SILVER LINE, la nouvelle gamme de l ancienne génération. . SILVER LINE, la nouvelle gamme de l ancienne génération. Avec un parc existant de plus de 80.000 tracteurs en France, CLAAS lance une nouvelle gamme SILVER LINE dédiée aux anciennes générations de tracteurs

Plus en détail

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique

Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Agrégation externe de mathématiques, texte d exercice diffusé en 2012 Épreuve de modélisation, option informatique Résumé : A partir du problème de la représentation des droites sur un écran d ordinateur,

Plus en détail

Schlüter -KERDI-BOARD. Support de pose, panneau d agencement, étanchéité composite (SPEC)

Schlüter -KERDI-BOARD. Support de pose, panneau d agencement, étanchéité composite (SPEC) Schlüter -KERDI-BOARD Support de pose, panneau d agencement, étanchété composte (SPEC) Schlüter -KERDI-BOARD Schlüter -KERDI-BOARD Le support de pose unversel pour carrelages Important! Qu l s agsse d

Plus en détail

DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA RDM

DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDAMENTAUX DE LA RDM DEFINITIONS ET PRINCIPES FONDMENTUX DE L RDM 1 OJET DE L RDM PRINCIPES DE L STTIQUE.1 Défnton de l équlbre statque.1.1 Epresson du torseur des actons, moment d une force.1. Sstèmes de forces dvers 3. Les

Plus en détail

5 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime monophasé

5 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime monophasé 5 exercices corrigés d Electrotechnique sur le régime monophasé Exercice Mono0 : régime monophasé i u L Donner l'expression : - de la puissance active consommée par la résistance - de la puissance réactive

Plus en détail

Electronique TD1 Corrigé

Electronique TD1 Corrigé nersté du Mane - Faculté des Scences! etour D électronque lectronque D1 Corrgé Pour un sgnal (t) quelconque : 1 $ (t) # MOY! (t) dt 1 FF! (t) dt (t) MX MOY mpltude crête à - crête mpltude Mn Pérode t emarque

Plus en détail

La décomposition en valeurs singulières: un outil fort utile

La décomposition en valeurs singulières: un outil fort utile La décomposton en valeurs sngulères: un outl fort utle Références utles: 1- Sonka et al.: sectons 3.2.9 et 3.2.1 2- Notes manuscrtes du cours 3- Press et al: Numercal recpes * Dernère révson: Patrck Hébert

Plus en détail

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal

Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal Chapitre 5 La puissance en régime sinusoïdal forcé 61 5.1. Les grandeurs instantanée, moyenne et e cace Les signaux étudiés dans ce chapitre sont des courants ou des tensions sinusoïdaux i(t) et u(t).

Plus en détail

COURS MPSI B 3 VIII.. ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES R. FERRÉOL 13/14

COURS MPSI B 3 VIII.. ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES R. FERRÉOL 13/14 VIII.1) ÉQUATIONS DIFFÉRENTIELLES DU PREMIER ORDRE. 1) Généralités. DEF : une équation différentielle du premier ordre est une expression du type où f est une fonction der 3 dansr. (E):f(x,y,y )=0 Résoudre

Plus en détail

Approche Probabiliste au Contrôle et Suivi des Joints de Soudure des Conduites

Approche Probabiliste au Contrôle et Suivi des Joints de Soudure des Conduites 8 èe Congrès Franças de Mécanque Grenoble, 7-3 août 007 Approche Probablste au Contrôle et Suv des Jonts de Soudure des Condutes N. ABDELBAKI, E. BOUALI, R. BOUZID, M. GACEB Laboratore de Fablté des Equpeents

Plus en détail

Appareils de mesure de température SITRANS T

Appareils de mesure de température SITRANS T Aperçu SIL 2 (avec Réf. abrégée C20) Fonctions de diagnostic étendues comme index glissant, compteur d heures de service, etc. Compatibilité électromagnétique conforme DIN EN 6126 et NE21 HART en action

Plus en détail

COUVERTURE BARDAGE PANNEAUX ISOLANTS. Gamme PRO

COUVERTURE BARDAGE PANNEAUX ISOLANTS. Gamme PRO COUVERTURE BARDAGE PANNEAUX ISOLANTS Gae PRO Édition 10/2008 BATIROC, le spécialiste en couverture pour le bâtient depuis 1980... SOMMAIRE Fiches techniques Gae PRO COUVERTURE 36 COUVERTURES SÈCHES BATIBAC

Plus en détail

Introduction au cours de physique (1)

Introduction au cours de physique (1) Introduction au cours de physique () Exercices : Petites variations, valeurs moyennes Calculs de petites variations Méthode De manière générale : il est souvent plus simple de faire une différentiation

Plus en détail

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire

1 Projection tache Airy sur mode propre capillaire 1 Projection tche Airy sur mode propre cpillire Dns l pproximtion prxile (petits ngles) le chmp électrique d une onde de fréquence ω polrisée rectilignement suivnt ~u x se propgent à l intérieur d un cpillire

Plus en détail

CHAPITRE I INTRODUCTION GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II

CHAPITRE I INTRODUCTION GCI 315 MÉCANIQUE DES SOLS II INTRODUCTION INTRODUCTION PRÉSENTATION: Profeeur : ourad Karray, ing, Ph.D Local : C2-2047 Tél : 821-8000 (62120) Courriel : mourad.karray@uherbrooke.ca Fonction : Profeeur, ingénieur Expérience : Géotechnique

Plus en détail

La Cible Sommaire F o c u s

La Cible Sommaire F o c u s La Cible Sommaire F o c u s F o n d a t e u r : J e a n L e B I S S O N N A I S D i r e c t e u r d e l a p u b l i c a t i o n : M a r t i n e M I N Y R é d a c t e u r e n c h e f : S e r g e C H A N

Plus en détail

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE

TRAITEMENT des IMAGES. VISION par MACHINE TRAITEENT des IAGES et VISION pr ACHINE ASTER PRO INFO / Jen-rc Vézen Jen-rc.Vezen@lms.fr Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Jen-rc Vezen Vson pr chne IV. CORRECTION D IAGES Avnt trtement

Plus en détail

La dynamique du système est donnée par (1)

La dynamique du système est donnée par (1) Master d Ingénierie Mathématique Contrôle des systèmes non-linéaires Examen, durée 3h Sujet donné par Pierre Rouchon, tous les documents sont autorisés. Comme le montre la figure ci-contre, ce robot marcheur

Plus en détail

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids

(Licence L1 /Durée 3H) Stand d étude de l'effort tranchant dans une poutre Règle Des accroches poids (Lcence L1 /Durée 3H) Objectfs : Se famlarser avec l apparel d étude de l'effort tranchant dans une poutre (les pèces consttutves, mode d emplo...) Ben matrser les étapes qu mènent à l élaboraton des dfférents

Plus en détail

STRUCTURES AUTOMOBILES. Thierry LAMBERT MICHELIN CLERMONT FERRAND 09/06/10

STRUCTURES AUTOMOBILES. Thierry LAMBERT MICHELIN CLERMONT FERRAND 09/06/10 STRUCTURES AUTOMOBILES 1 Conort vibratoire et acoutique Le pretation vibratoire et acoutique Le dimenionnement : principe, outil, méthode 2 Sommaire 1. Introduction 2. Le pretation 3. La phyique 4. Le

Plus en détail

Estimateur et Estimation Prof Franck Bonnetain Unité de méthodologie & de qualité de vie en cancérologie (EA3181) CHRU Besançon

Estimateur et Estimation Prof Franck Bonnetain Unité de méthodologie & de qualité de vie en cancérologie (EA3181) CHRU Besançon PACES - APEMK UE 4 Evaluation des méthodes d analyses appliquées aux sciences de la vie et de la santé Estimateur et Estimation Prof Franck Bonnetain Unité de méthodologie & de qualité de vie en cancérologie

Plus en détail

Observatoire foncier sur l aire urbaine

Observatoire foncier sur l aire urbaine Observatoire foncier sur l aire urbaine Analyser les marchés : - flux des mutations - prix 214-8-EXT-74 Janvier 215 L aire urbaine de Rennes en 21 2 L observation foncière Les marchés fonciers Mais aussi

Plus en détail

Energie et puissance électrique

Energie et puissance électrique - 1 - Energe e pussance élecrque 1 Tes de saor : Valeur effcace a) So un sgnal () pérodque de pérode T. Défnr sa aleur effcace en radusan «R.M.S». Pus défnr sa aleur effcace sous forme d une négrale. b)

Plus en détail

SÉCHEUR DE GRANULÉS P.E.T

SÉCHEUR DE GRANULÉS P.E.T BREVET DE TECHNICIEN SUPÉRIEUR ÉLECTROTECHNIQUE SESSION 011 ---------------------- ÉPREUVE E 4.1 Étude d un système technique industriel Pré étude et modélisation Durée : 4 heures Coefficient : 3 SÉCHEUR

Plus en détail

Analyse de la qualité de l énergie électrique : mesure du Flicker. Power quality analysis: measurement of Flicker

Analyse de la qualité de l énergie électrique : mesure du Flicker. Power quality analysis: measurement of Flicker P. ESPEL Analyse de la qualité de l énergie électrique : esure du Flicker Power quality analysis: easureent of Flicker Patrick ESPEL Laboratoire national de étrologie et d essais (LNE), 9 Avenue Roger

Plus en détail

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S

ETUDE DES E VI V B I RATIO I N O S ETUDE DES VIBRATIONS 1 Chapitre I - Présentation et définitions 2 Les objectifs à atteindre: 1) Savoir décrire le modèle de l'oscillateur harmonique et savoir l'appliquer à l'étude des systèmes physiques

Plus en détail

Exercice 1 : Le trébuchet (5,5 points) Étude du mouvement du projectile après libération. Caractéristiques de la poussée d'archimède P A

Exercice 1 : Le trébuchet (5,5 points) Étude du mouvement du projectile après libération. Caractéristiques de la poussée d'archimède P A Eercice 1 : Le trébuchet (5,5 points) Étude du mouvement du projectile après libération H v α P P g Figure 1. Tir a trébuchet O 1. Caractéristiques du poids P : - direction: verticale - sens: vers le bas

Plus en détail

Cours électronique Chapitre 2: Circuits linéaires en régime sinusoïdal : Impédance complexe

Cours électronique Chapitre 2: Circuits linéaires en régime sinusoïdal : Impédance complexe ours électronique hapitre : ircuits linéaires en régie sinusoïdal : pédance coplexe Abdenour Lounis - eprésentation d une tension et d une intensité en régie sinusoïdal: Si on applique à un dipôle électrocinétique

Plus en détail

Chapitre 3: Stockage et distribution

Chapitre 3: Stockage et distribution I- Défntons Chaptre 3: Stockage et dstrbuton Réseau de desserte = Ensemble des équpements (canalsatons et ouvrages annexes) achemnant de manère gravtare ou sous presson l eau potable ssue des untés de

Plus en détail

) 2 ) 3 COMMENT CHOISIR UNE POMPE CENTRIFUGE NM 50/20. N = Q x H x γ in kw 367 x η p Où on a : Hmt = Hg + pc m colonne de liquide

) 2 ) 3 COMMENT CHOISIR UNE POMPE CENTRIFUGE NM 50/20. N = Q x H x γ in kw 367 x η p Où on a : Hmt = Hg + pc m colonne de liquide PAGE INITIALE PAGE PECEDENTE COMMENT CHOISI UNE POMPE CENTIFUGE Une pompe centrifuge oit être choisie selon les caractéristiques réelles e l installation ans laquelle on oit l installer. Les onnés nécessaires

Plus en détail

Convoyeurs à Chaîne et à Palettes

Convoyeurs à Chaîne et à Palettes Covoyeur à Chaîe et à Palette Fii polyeter eduit de peiture à poudre 262 162-A 166-A 262 S iclie juqu à 40 pour ue itallatio e ouplee. Largeur de goulotte Fod : 10 po (254 mm) Haut : 12 ½ po (318 mm) Profodeur

Plus en détail

DOSSIER REPONSES CORRIGÉ

DOSSIER REPONSES CORRIGÉ DOSSIER REPONSES CORRIGÉ 1 ère partie DR1 Obtention du brut DR2 Option de fonderie DR3 Validation de l outillage DR4 Étude du noyau d alésage 2 ème partie 3 ème partie DR5 Validation du moyen DR6 Liaison

Plus en détail