MASTER 2 MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DESMNAIFESTATIONS CULTURELLES CONTENU DES ENSEIGNEMENTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "MASTER 2 MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DESMNAIFESTATIONS CULTURELLES CONTENU DES ENSEIGNEMENTS"

Transcription

1 MASTER 2 MANAGEMENT DES ORGANISATIONS ET DESMNAIFESTATIONS CULTURELLES CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Semestre 1 : 30 crédits 8 UE obligatoires 2 UE optionnelles Semestre 2 : 30 crédits 6 UE obligatoires dont le Stage et Mémoire 2 UE optionnelles Lexique : UE : Unité d enseignement c : Crédits

2 Libellé de l UE Pilotage stratégique et marketing des organisations culturelles Politiques culturelles locales et internationales Structure, acteurs et pratiques culturelles Résumés SEMESTRE 3 Semestre 3 : UE OBLIGATOIRES Il s'agit ici de comprendre les enjeux du management des organisations et du positionnement stratégique de celles-ci vis à vis des partenaires, des parties prenantes et des territoires. Les organisations publiques se dotent aujourd'hui d'outils et méthodes de management dans le but de satisfaire aux exigences de performance globale initiée au travers des grandes réformes du système public. Ces organisations, bien que fonctionnant sur un modèle public, ont acquis au fil des réforme, plus d'autonomie et de liberté dans les choix possible de fonctionnement et de positionnement. Elles entrent progressivement dans une ère de changement vis à vis des marchés voire même parfois de la concurrence d'organisations et services privés. Ainsi, les managers de demain doivent pouvoir doter leurs structures d'outils de veille et de contrôle stratégique afin se donner les moyens humains et financiers de répondre aux objectifs fixés en amont. Ici seront ainsi abordées les grandes logiques de la stratégie, des jeux d'acteurs et de pouvoir au sein des organisations, les rôles des dirigeants et l interaction avec les agents, ainsi que le pilotage stratégique au travers des méthodes de diagnostic interne et externe. Ce cours envisage toutes les facettes de la politique culturelle. 1er temps : définition, analyse précise du rôle culturel de l Etat et des collectivités territoriales, coopération entre ces deux catégories de collectivités publiques, décentralisation, place des institutions culturelles et artistiques dans les politiques culturelles 2 temps : il s agira de cerner les politiques culturelles dans une vision internationale à travers les outils mis à disposition des acteurs et opérateurs culturels. Le cours propose de se situer dans une perspective de dynamique de projet et d identifier les partenaires institutionnels ou autres qui concourent à la réalisation d un projet culturel à visée internationale. A ce titre, seront étudiées les différentes organisations internationales à compétence culturelle, la notion de «diplomatie culturelle» en France et dans d autres pays, la confrontation entre des "modèles" de politique culturelle ; seront décrits et analysés les réseaux culturels européens. Enfin, ces notions seront mises en perspective dans leur interaction avec les institutions européennes. A l âge de la multitude et de la dissolution d une partie des politiques culturelles dans l événementiel et le divertissement que reste-t-il de la notion de diversité culturelle au sens de l UNESCO et de l exception culturelle française qui l a portée. L évolution administrative et historique doit sans cesse être vérifiée et c est la raison d être du Comité d histoire du Ministère de la culture. Il y a peu encore la puissance culturelle composante principale d une défense et d une identité globale a structuré la légitimité culturelle intérieure et extérieure de la France. Où en sommes-nous de la «refondation» des politiques publiques de la culture et de la réorganisation de notre réseau culturel extérieur? Que sont devenues pour les acteurs et les praticiens culturels les préconisations des différents rapports sur le spectacle vivant, les industries culturelles, l image, le numérique etc L aménagement des territoires, les politiques de la ville et du rural et la question lancinante de la cohésion sociale expliquent en partie l actuel malaise dans la culture Ce cours s attachera à explorer ces questions de manière très concrète au travers de structures d acteurs et de pratiques culturelles choisies avec les étudiants. A l heure de Marseille Provence 2013, l espace public et l espace du public, les enjeux et les logiques de la citoyenneté locale seront abordés au travers d études de cas et d usage d activités culturelles. Les étudiants auront une boîte à outils pour tenter de comprendre l essentiel du sens et de l action à donner à l action et à la pratique culturelle dans une société porteuse de nouveautés, de médiactivisme et de cultures populaires à redéfinir.

3 Gestion financière, budgets, comptabilité Management et économie de la culture Droit de l'entreprise culturelle Grands débats sur l art actuel Anglais Objectifs du cours : Après une présentation synthétique des grands principes de la gestion financière et de la comptabilité analytique, ce cours permettra aux étudiants d acquérir les méthodes et les outils pour : Elaborer, exécuter et évaluer la stratégie budgétaire et financière d une organisation ou d une action ; Proposer un budget ; suivre et contrôler son exécution Tenir la comptabilité sous ses différents aspects : exploitation / trésorerie / analytique Effectuer la gestion budgétaire et les prévisions de trésorerie : réaliser des tableaux de bord et des bilans financiers et/ou comptables pertinents afin d anticiper les besoins Objectifs du cours : - Identifier et comprendre les particularités du management de projet et du management des organisations dans le secteur culturel. Mode d enseignement : - Mode d enseignement mixte : apports de connaissances, études de cas et interventions de professionnels Déroulé du cours : Partie 1 : Manager une organisation ou une manifestation sur un territoire - Identifier la stratégie culturelle territoriale : Etat des lieux et diagnostic - Ancrer son action sur le territoire : répondre aux besoins locaux - Instaurer des partenariats locaux : gérer les parties-prenantes Partie 2 : Manager une organisation ou un projet dans le champ culturel - Identifier les spécificités de l organisation ou du projet culturel concerné - Connaître et maîtriser l ensemble des fonctions de gestion de la structure porteuse - Mettre en place des outils de pilotage de la structure : suivi-évaluation / ajustement permanent Partie 3 : Manager des équipes pluridisciplinaires - Développer des compétences favorisant la polyvalence - Coordonner des services distincts, engagés dans un même projet : le management relationnel et participatif Ce cours rappelle les grands principes de la propriété littéraire et artistique avant d aborder l'organisation juridique de l'entreprise de spectacle. Il abordera notamment la protection de l œuvre, la gestion des droits d'auteur et leur défense, les problèmes particuliers des nouvelles formes d'art, l'exploitation des droits et contrats, la contrefaçon. Ce séminaire abordera dans un deuxième temps les différentes formes de l'entreprise de spectacle (association, société, groupements publics), et les multiples obligations de l'entreprise de spectacle. Ce séminaire se compose de plusieurs interventions. Les principaux domaines des organisations culturelles seront représentés par des intervenants professionnels fortement impliqués dans les démarches décisionnelles et la gestion de différentes organisations culturelles (Spectacle vivant, Musées, industries culturelles ). Ces interventions ont pour but de donner aux étudiants une vision concrète des problématiques rencontrées au sein des organisations culturelles intervenant dans divers champs culturels. Sur la base d études de cas ou de retours d expériences les intervenants professionnels permettront aux étudiants d appréhender les marges de manœuvre administratives, techniques, financières etc des managers culturels.

4 Libellé de l UE Industries culturelles Droits sociaux des artistes Droit de la propriété littéraire et artistique Aspects juridiques du marché de l art Résumés SEMESTRE 3 Semestre 3 : UE OPTIONNELLES Le cours a pour objectif de permettre à ses auditeurs d analyser les marchés et les stratégies des principaux acteurs du monde des industries culturelles (ou industries créatives) Il présente les principes fondateurs des filières et des marchés des industries créatives. Le film, l édition de livres, de contenus musicaux, de DVD servent de point d appui à l exposé. Fil conducteur du cours : Présentation des principaux acteurs des filières créatives : auteurs, producteurs, éditeurs, distributeurs et diffuseurs. Introduction aux caractéristiques distinctives des industries créatives : incertitude, dominante des charges fixes, subjectivité de la notion de qualité, œuvres de collaboration. Présentation des débats principaux et des manœuvres stratégiques dominantes. Impact de la numérisation généralisée des filières. Le cours mêle des approches conceptuelles et pratiques et donne aux étudiants la vision la plus actuelle possible de ces secteurs. Il est fondé sur des documents fournis par le CNC, l'arp, la SACD, la MPA, Actes-Sud, Harmonia Mundi, les Editions Montparnasse, Lobster films, Cargofilms, les Films du Présent, l'ifcic, Coficiné, Médiamétrie, France Télévision. Ce cours s'inspire également des études réalisées par le groupe Xerfi et des travaux du Forum des industries culturelles que l'intervenant à organisé de 2004 à 2007 ainsi que du Forum Média qu il a organisé de 2007 à 2011 et du Forum de l innovation culturelle auquel il contribue depuis Quel statut social pour les artistes? C est à cela que se propose de répondre ce cours. Ainsi les artistes sont susceptibles de tomber dans quatre catégories de travailleurs, tous affiliés à titre obligatoire à un régime de la sécurité sociale. Dès lors les différentes catégories d artistes sont les suivantes : - l artiste salarié par nature (titulaire d un contrat de travail et placé dans un état de subordination juridique), - l artiste «auteur» au sens du Code de la propriété intellectuelle (CSS, art. L ), - l «artiste du spectacle», couvert par une présomption légale de salariat (C. trav., art. L ancien, art. L nouveau ; CSS, art. L , 15 ). Ces trois premières catégories de personnes sont affiliées au régime général (régime légal des salariés). La quatrième catégorie est celle des artistes travailleurs indépendants qui relèvent du régime des professions libérales. Le droit de la propriété littéraire et artistique est en constant renouvellement. Cela tient à l impact des nouvelles technologies, des supports originaux qu elles créent et aux enjeux économiques qui s y attachent. Ce cours présente l évolution de la matière et ses traits essentiels. Il définit les principales notions que sont l œuvre, l auteur, leurs droits ainsi que les droits voisins, propres aux artistes-interprètes, aux producteurs audio et vidéo et aux chaînes de télévision. Il insiste sur les spécificités du régime français comme les prérogatives que confère le droit moral de l artiste sur l œuvre et le système de gestion collective des droits. Trois thèmes sont successivement évoqués : THEME N 1 : L existence d une œuvre et la titularité des droits ; THEME N 2 : La protection de l œuvre et l étendue du monopole THEME N 3 : L exploitation de l œuvre et contrats Le marché de l'art est devenu un secteur économique à part entière dont les interactions avec le droit sont multiples. Les objets d art ayant vocation à circuler, les transactions se sont développées au fil des siècles. Le droit des contrats constitue ainsi l'un des principaux piliers du secteur, même si d'autres branches du droit s'intéressent également au marché de l'art : droit de la responsabilité civile, droit des assurances, droit de la propriété intellectuelle, droit de l'immatériel, droit public, droit pénal et droit fiscal sont également au cœur du marché de l'art. Par ailleurs la complexité du secteur est enrichi par la diversité de ses intervenants : artistes, acheteurs privés ou institutionnels, vendeurs, intermédiaires, musées publics et privés, fondations, banques et institutions financières, consultants spécialisés, acteurs de l'internet, etc. Ce cours abordera donc les problématiques juridiques rencontrées par ces différents acteurs.

5 Libellé de l UE Management de projets culturels : Faisabilité Management de projets culturels : Mise en œuvre Résumés SEMESTRE 4 Semestre 4 : UE OBLIGATOIRES Objectifs : Ce cours, qui se décompose en trois modules de 18h (Management de projets culturels : faisabilité / mise en œuvre / jeux de simulation) a pour objectif de confronter les étudiants à la démarche et aux outils de la gestion de projet, appliqués au champ culturel. Par groupes, ils préfigurent d inventifs mais viables projets culturels dont ils assurent le développement. Ce premier module amène les étudiants, en équipe, à élaborer un dossier de faisabilité relatif à leur projet. Ce travail, leur permet de mettre en pratique les connaissances et compétences nécessaires à l établissement d une ligne artistique et d une programmation, d un budget prévisionnel avec plan de financement, d un échéancier et d une stratégie de communication. Ce deuxième module amène les équipes projets à matérialiser leur projet sur le terrain. Sur la base du dossier de faisabilité proposé, chacun des groupes d étudiants devra rencontrer les partenaires potentiels et engager concrètement l action conçue. Management de projets culturels : Jeux de simulation Organisation et Financements d événements culturels, montage de dossiers Approche territoriale de grands projets culturels et artistiques Objectifs : Ce cours, qui se décompose en trois modules de 18h (Management de projets culturels : faisabilité / mise en œuvre / jeux de simulation) a pour objectif de confronter les étudiants à la démarche et aux outils de la gestion de projet, appliqués au champ culturel. Par groupes, ils préfigurent d inventifs mais viables projets culturels dont ils assurent le développement. Ce troisième module est un apport méthodologique supplémentaire à la gestion de projet. Conçu autour de projets fictifs donnés par, et en présence, de deux professionnels, il permet aux étudiants de tester d autres situations que celles qu ils ont expérimenté directement sur le terrain. Objectifs et méthode d enseignement : Après un bref rappel sur la nature et les caractéristiques des évènements culturels, il s agit de revenir sur les grandes étapes du processus stratégique qui conduit à leur production (élaboration, mise en œuvre, évaluation des outputs ainsi que des outcomes). Une fois la gestion de projets culturels maîtrisée, ce cours permet aux étudiants de s interroger plus spécifiquement sur les modalités administratives et financières du montage de dossiers nationaux et européens. En effet, dans le cadre de la gestion d évènements culturels, qu il s agisse d évènements locaux tournés vers la population locale et à faible visibilité ou de méga évènements culturels tels que les Capitales européennes de la culture, les porteurs de projets sont à la recherche de partenaires financiers publics et privés. Or, le montage administratif et financier de ces dossiers implique le respect de règles formelles, de la conception du dossier à la signature de la convention, et nécessite parfois des investigations en termes de lobbying. Le cours nécessite des pré requis dans l histoire des politiques publiques de la culture qui seront revus à l occasion d étude de cas emblématique du territoire régional, notamment : - Structuration du territoire et enjeux de gouvernance de Marseille Provence 2013/ Capitale Européenne de la Culture ; - Coopération décentralisée et territoire : l exemple de la stratégie du Conseil Régional de Provence Alpes Côte d Azur. Présentation d un exemple emblématique rattaché à Marseille Provence 2013 Capitale Européenne de la Culture : Le projet «Dramaturgies arabes contemporaines» menées par - - Système Friche Théâtre à la Friche Belle de Mai. - Scène nationale de GAP, et lien au territoire ; - Pourront également être abordées d autres politiques publiques afin de compléter les éclairages sur la complexité de ce sujet : Plan patrimoine antique, Culture et Prisons, Histoire des musiques actuelles et exemple d un SOLIMA en Vaucluse (scène de musiques actuelles de territoire), le rôle du Festival International d Art Lyrique d Aix en Provence sur son territoire/et son projet européen ENOA. UE 4 : Stage et production d un mémoire (9c)

6 Semestre 4 : UE OPTIONNELLES Histoire comparée des arts Communication culturelle et relation aux médias Par la confrontation des disciplines artistiques (telles que la musique, la littérature, le théâtre, les arts plastiques, l architecture, le cinéma, etc.), il s agit de donner aux étudiants des clés de lecture et de compréhension des grandes étapes de l histoire de la culture en liaison avec le contexte historique et idéologique. L idée n est pas tant d offrir des réponses mais plutôt de susciter de nouvelles questions quant à sa propre discipline et à la manière dont celle-ci traduit les enjeux artistiques d une époque. Dans son acception la plus large, la culture est communication. Il s agit donc ici de maîtriser les outils et techniques de la communication au sens large. Pour diffuser la culture auprès du plus grand nombre sans altérer la nature si singulière et exigeante de sa relation intime avec le public, la communication culturelle offre un ample éventail d outils dont le manager doit, désormais, posséder la maîtrise. Mais réunir les conditions de la réussite d une action de communication, suppose beaucoup plus que l inventaire d une boîte à outils, à chaque étape de son élaboration et de sa mise en œuvre. Objectifs de l intervention : donner au futur manager culturel les moyens de sa réactivité et d une autonomie sur le terrain.

LICENCE 3 INFORMATION-COMMUNICATION

LICENCE 3 INFORMATION-COMMUNICATION LICENCE 3 INFORMATION-COMMUNICATION OBJECTIFS Créée en 2001, la licence générale Information - Communication forme les étudiants aux sciences humaines et sociales, aux théories et méthodes des sciences

Plus en détail

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S

BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S BTS DESIGN D'ESPACE LYCÉE RIVE-GAUCHE TOULOUSE C A T A L O G U E D E S C O U R S PRESENTATION DU DESIGN D'ESPACE Le BTS DESIGN D ESPACE met en interaction la richesse des contenus relatifs à plusieurs

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC ENVIRONNEMENTAL CONTENU DES ENSEIGNEMENTS Le Master 1 : Management Public Environnemental forme aux spécialités de Master 2 suivantes : - Management de la qualité o Parcours

Plus en détail

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES

ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ISCAE-CASABLANCA LISTE DES FORMATIONS DISPENSEES ANNEE UNIVERSITAIRE 2014-2015 A. La Grande Ecole Les conditions d accès Le concours est ouvert aux : 1. Elèves des classes préparatoires, âgés de 22 ans

Plus en détail

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille)

entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) Convention de partenariat entre Le Ministère de l Education Nationale (Académie d Aix-Marseille) et Le Ministère de la Culture et de la Communication ( Direction régionale des affaires culturelles de Provence-Alpes-Côte

Plus en détail

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés

BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés BTS DESIGN GRAPHIQUE option A : communication et médias imprimés Le BTS Design graphique a pour fondement la conceptualisation et la création de produits de communication au service d un particulier, d

Plus en détail

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe,

Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, Contribution dans le cadre de la consultation de la Commission européenne «La culture pour l Europe, l Europe pour la culture» (2006) Texte rédigé par le Relais Culture Europe dans le cadre de la consultation

Plus en détail

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant

Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant Charte Ile-de-France des résidences d artistes du spectacle vivant La présence artistique en Ile-de-France est constituée par la présence régulière et perceptible au sein des lieux du spectacle vivant,

Plus en détail

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées»

Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Appel à projets «Résidences artistiques et culturelles dans les lycées» Terre de curiosité et d'ouverture, la Lorraine propose au plus grand nombre une offre culturelle de qualité et encourage les expériences

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX (MASTER 1 MPESS) ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016

MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX (MASTER 1 MPESS) ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 MASTER 1 MANAGEMENT PUBLIC DES ETABLISSEMENTS SANITAIRES ET SOCIAUX (MASTER 1 MPESS) ANNEE UNIVERSITAIRE 2015-2016 Libellé de l UE UE 1 : public et prospective Libellé de l EC CM Résumés Intervenants Modalités

Plus en détail

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication

Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Domaine Science Humaines et Sociales LICENCE MENTION Information-communication Parcours transversaux proposés par la Licence Information-Communication Où? Site de Nancy - Campus Lettres et Sciences Humaines

Plus en détail

Projet culturel et artistique de l Adem Florida

Projet culturel et artistique de l Adem Florida Projet culturel et artistique de l Adem Florida L Adem/ Florida a défendu et mis en œuvre depuis 1999, un projet culturel et artistique validé par l assemblée générale extraordinaire de l Adem du 05 février

Plus en détail

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/

POPMIND 2014 : http://www.pop- mind.eu/index.php/fr/ Plus que jamais, en ce terrible début d année 2015, nous apparaît la nécessité de partager nos valeurs, de les questionner à l aulne de nos métiers, de ce que représente le fait d être aujourd hui un professionnel

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉDUCATION NATIONALE, DE LA JEUNESSE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE Arrêté du 8 février 2011 fixant le programme pour le cycle terminal de la série

Plus en détail

CHAPITRE 1. Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR

CHAPITRE 1. Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR CHAPITRE 1 Le contrôle de gestion : support du pilotage stratégique dans la banque 1.1 CONTRÔLE DE GESTION ET CRÉATION DE VALEUR L émergence d une fonction contrôle de gestion au sein des entreprises est

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master Sciences Humaines et Sociales mention CONDUITE DE PROJETS CULTURELS spécialité professionnelle CONDUITE DE PROJETS TOURISTIQUES

Plus en détail

Profil d enseignement

Profil d enseignement Profil d enseignement Catégorie économique Bachelier en Immobilier Secteur Domaine Sciences humaines et sociales 9 : Sciences économiques et de gestion Niveau CFC Bachelier professionnalisant, niveau 6

Plus en détail

Projet culturel amplepuisien 2014-2020

Projet culturel amplepuisien 2014-2020 Projet culturel amplepuisien 2014-2020 «La culture, dans son sens large, est considérée comme l ensemble des traits distinctifs, spirituels et matériels, intellectuels et affectifs, qui caractérisent une

Plus en détail

Master Contrôle de gestion Syllabus de l année 2

Master Contrôle de gestion Syllabus de l année 2 Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en Master. Objectifs

Plus en détail

Master professionnel. franco-espagnol en double diplôme. Design Transdisciplinaire / Culture et Territoires

Master professionnel. franco-espagnol en double diplôme. Design Transdisciplinaire / Culture et Territoires Master professionnel franco-espagnol en double diplôme Design Transdisciplinaire / Culture et Territoires plafon, workshop recherche. Master professionnel Domaine : Arts, Lettres, Langues / Mention : Arts

Plus en détail

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau

Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Dispositif d innovation mis en place dans le projet École éloignée en réseau Préambule : L innovation vise l appropriation d une invention technique par un milieu particulier (nouvelles pratiques des acteurs,

Plus en détail

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE

Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion hôtelière CLASSE DE SECONDE Baccalauréat sciences et technologies de l hôtellerie et de la restauration (STHR) Programme d économie et gestion CLASSE DE SECONDE La série technologique hôtellerie-restauration présente des particularités

Plus en détail

Commission des affaires européennes

Commission des affaires européennes X I V e L É G I S L A T U R E Communication Mardi 14 janvier 2014 17 heures Commission des affaires européennes Communication de la Présidente Danielle Auroi sur la proposition de directive relative à

Plus en détail

Dossier des documents de suivi formatif des stages

Dossier des documents de suivi formatif des stages Filières secondaires Dossier des documents de suivi formatif des stages Haute Ecole Pédagogique Documents à l usage des étudiants et des praticiens formateurs Version: 17.08.2010 Pour désigner les personnes,

Plus en détail

MASTER CRÉATION ARTISTIQUE

MASTER CRÉATION ARTISTIQUE MASTER CRÉATION ARTISTIQUE RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master Domaine ministériel : Arts, Lettres, Langues Présentation La mention Création artistique est une mention particulièrement originale

Plus en détail

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION

EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION EXPLOITATION LOGISTIQUE & TRANSPORTS LES MODULES DE FORMATION PROGRAMME DE LA FORMATION La formation porte sur quatre (04) Unités d enseignement répartis en modules. Chaque module est affecté d un coefficient

Plus en détail

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs

Titre 1 : Les partenaires. Titre 2 : Exposé des motifs Convention entre le Réseau National des Écoles Supérieures du Professorat et de l Éducation (R-ESPÉ) et le collectif des Associations partenaires de l École de la République (CAPE) Convention de partenariat

Plus en détail

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale

Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Comparatif avant-après des articles 1 à 5 du décret relatif aux missions et à l organisation de l administration centrale Remarques générales sur les modifications effectuées par les services du SGG :

Plus en détail

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles

Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Rappel : caractéristiques du Loi du 24/11/09 relative à l orientation et à la formation tout au long de la vie Objectifs : Définir

Plus en détail

NOS FORMATIONS. de spectacles. droit d auteur. PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée!

NOS FORMATIONS. de spectacles. droit d auteur. PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée! NOS FORMATIONS droit d auteur et administration de spectacles PAOMULTIMEDIAWEB3DCINEMAAUDIOVISUEL La formation idéale existe, nous l avons inventée! Karine > 01.43.80.23.51 06.82.25.59.49 karine@ellipseformation.com

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée

Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Pour des lieux autonomes d expérimentation artistique partagée Projet de référentiel complémentaire à la Charte de la Coordination Nationale des Lieux Intermédiaires et Indépendants L analyse comparée

Plus en détail

REGLEMENT DES STAGES EN CRIMINOLOGIE

REGLEMENT DES STAGES EN CRIMINOLOGIE Ecole des sciences criminologiques Léon Cornil REGLEMENT DES STAGES EN CRIMINOLOGIE Les objectifs pédagogiques du stage Le stage en criminologie est obligatoire. Il répond à l intérêt constant de la formation

Plus en détail

APPEL À COMMUNICATIONS

APPEL À COMMUNICATIONS APPEL À COMMUNICATIONS 2ÈME EDITION DES RENCONTRES EUROPÉENNES DE L EDUCATION PAR LE SPORT «Vivre ensemble par le sport en Europe» 2 ème journée : Conférence européenne «Développer le sport comme outil

Plus en détail

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT

Objectifs pédagogiques. Admission. Baccalauréat DAEU ou équivalent. Candidature. Organisation des études en DUT 2014-2017 Institut Universitaire de Technologie Carrières Sociales Place Robert Schuman - BP 4006 76610 - Le Havre 02.32.74.46.00 - Fax 02.32.74.46.71 Secrétariat administratif iut-sec-cs@univ-lehavre.fr

Plus en détail

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants.

Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. REUSSIR L ANNEE DE FORMATION EN ALTERNANCE Recommandations du comité de suivi de la réforme de la formation des enseignants. Daniel Filâtre Président du comité La professionnalisation de la formation initiale

Plus en détail

MASTER MENTION SCIENCES DE L ÉDUCATION SPÉCIALITÉ POLITIQUES SOCIALES, TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE DIRECTION

MASTER MENTION SCIENCES DE L ÉDUCATION SPÉCIALITÉ POLITIQUES SOCIALES, TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE DIRECTION MASTER MENTION SCIENCES DE L ÉDUCATION SPÉCIALITÉ POLITIQUES SOCIALES, TERRITOIRES ET STRATÉGIES DE DIRECTION RÉSUMÉ DE LA FORMATION Type de diplôme : Master (LMD) Domaine : Sciences humaines et sociales

Plus en détail

COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011

COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011 FORUM 2011 Projets collectifs et mutualisation dans le spectacle vivant Réseau des arts vivants en Ile-de-France COMPTE-RENDU Lundi 7 mars 2011 RAVIV Réseau des arts vivants en Ile-de-France Maison des

Plus en détail

LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE Parcours management public L1, L2, L3

LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE Parcours management public L1, L2, L3 1 2 AIX-MARSEILLE U N I V E R S I T É INSTITUT DE MANAGEMENT PUBLIC ET GOUVERNANCE TERRITORIALE LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE Parcours management public L1, L2, L3 DIPLÔME D ÉTAT www.managementpublic.univ-cezanne.fr

Plus en détail

Management des organisations culturelles et artistiques

Management des organisations culturelles et artistiques Master Mention Management Public Management des organisations culturelles et artistiques Directrice : Charlène ARNAUD Maître de conférences en sciences de gestion Université Versailles Saint-Quentin, Institut

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de l'union européenne de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions

Le référentiel mission et Profil de Poste de. l d et de contre les. Animateur Insertion Lutte. Exclusions Le référentiel mission et Profil de Poste de l d et de contre les Animateur Insertion Lutte Exclusions Préambule 1. La jeunesse, le Département du Nord et la Fédération des centres sociaux du Nord : Une

Plus en détail

Enseignement supérieur - Recherche

Enseignement supérieur - Recherche 254 Enseignement supérieur - Recherche Le domaine fonctionnel Enseignement supérieur Recherche regroupe les emplois qui concourent à l enseignement supérieur et à la recherche. 255 CADRE DE DIRECTION EN

Plus en détail

Les petites lanternes magiques

Les petites lanternes magiques FESTIVAL DU FILM D ANIMATION SCOLAIRE Les petites lanternes magiques Juin 2008, Tournefeuille, cinéma Utopia Le G.R.A.P.E & La Menagerie Pour la troisième édition du Festival Les Petites Lanternes Magiques,

Plus en détail

Droit d Auteur. La formation idéale existe, nous l avons inventée!

Droit d Auteur. La formation idéale existe, nous l avons inventée! Droit d Auteur Ellipse Formation La formation idéale existe, nous l avons inventée! Sommaire Qui sommes-nous? O1 Ellipse s engage O3 La gestion d une entreprise culturelle O7 La musique de film 08 La propriété

Plus en détail

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS

ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS ETABLISSEMENT PUBLIC DE COOPERATION CULTURELLE «THEATRE DE BOURG-EN-BRESSE» STATUTS EXPOSE DES MOTIFS Le Théâtre de Bourg-en-Bresse constitue aujourd hui un équipement culturel notoire en matière de spectacle

Plus en détail

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H

INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE. ADM-21916 Sections A et H FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION PLAN DE COURS Hiver 2004 Le 8 janvier 2004 INTÉGRATION ET STRATÉGIE D ENTREPRISE ADM-21916 Sections A et H Professeure : Mélanie Roussy 6240, Pavillon Palasis-Prince

Plus en détail

Sommaire. 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com

Sommaire. 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com 37, rue d Amsterdam - 75008 Paris Tél. : 01 42 26 07 54 Fax : 01 42 26 09 88 http://www.lca-performances.com Programme de formation Management de formation Action de formation Contexte de formation...

Plus en détail

Master Administration des Entreprises

Master Administration des Entreprises Ce descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Objectifs de la formation en gestion La mention «Management et» a pour

Plus en détail

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique»

Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Appel à projet FACT n 2016-01 «QVT et Numérique» Date de communication : 24 février 2016 Date limite de dépôt des dossiers : 25 avril 2016 Le dossier de demande d aide, téléchargeable sur le site de l

Plus en détail

Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA)

Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA) Synthèse le Certificat de Branche de Moniteur d Atelier (CBMA) Les formations dites de «moniteur d atelier» jusqu alors dispensées par les organismes de formation en Travail social ou l Afpa, ne répondaient

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 24698 Intitulé MASTER : MASTER Droit Economie Gestion mention Comptabilité, Finance,

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016

Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service Aide à la Gestion du Budget Familial (AGBF) 2013-2016 Projet de service AGBF 1 Préambule L élaboration du présent projet de service est le fruit d un travail collaboratif et de concertation

Plus en détail

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif

GUIDE DES ÉTUDES. MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation. Master 2. Mention Encadrement Éducatif École Supérieure du Professorat et de l Éducation Lille Nord de France GUIDE DES ÉTUDES Master 2 MASTER MEÉF Métiers de l Enseignement, de l Éducation et de la Formation Mention Encadrement Éducatif Année

Plus en détail

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE

PROFESSIONNELS DE SANTÉ? EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE DÉLÉGATION, TRANSFERTS, NOUVEAUX MÉTIERS COMMENT FAVORISER DES FORMES NOUVELLES DE COOPÉRATION ENTRE PROFESSIONNELS DE SANTÉ? RECOMMANDATION HAS EN COLLABORATION AVEC L ONDPS SYNTHÈSE 1. INTRODUCTION 1.1.

Plus en détail

Institut de management public et gouvernance territoriale

Institut de management public et gouvernance territoriale Institut de management public et gouvernance territoriale Licence administration publique Parcours management public L1 / L2 / L3 http://impgt.univ-amu.fr LICENCE ADMINISTRATION PUBLIQUE Parcours management

Plus en détail

Mondial des Métiers L emploi et les métiers dans le spectacle vivant

Mondial des Métiers L emploi et les métiers dans le spectacle vivant Mondial des Métiers L emploi et les métiers dans le spectacle vivant Lyon Eurexpo -15 mars 2015 Situation de l emploi dans le Spectacle vivant 265 000 emplois en France Les employeurs du spectacle en Rhône-Alpes

Plus en détail

Licence de Gestion Syllabus de l année 3

Licence de Gestion Syllabus de l année 3 Le descriptif de cours est donné à titre indicatif et est susceptible d être modifié selon les besoins de formation des étudiants. Il prend appui sur le référentiel de compétences en licence (MESR 2012).

Plus en détail

La SACD en 2010. Ensemble, créons de nouvelles perspectives

La SACD en 2010. Ensemble, créons de nouvelles perspectives La SACD en 2010 Ensemble, créons de nouvelles perspectives La SACD en 2010 Nos chantiers 2010-2011 Améliorer tous les aspects de nos répartitions Versements réguliers, répartitions clarifiées, niveaux

Plus en détail

les enjeux de la communication digitale

les enjeux de la communication digitale maîtriser 2015 16 les enjeux de la communication digitale MASTER STRATÉGIE ET ANALYSE DE LA COMMUNICATION INTERACTIVE ET COLLABORATIVE Le master en Stratégie et analyse de la communication et collaborative

Plus en détail

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences de management. Finance. Banque: Chargé d'affaires entreprise

DROIT ECONOMIE GESTION. Sciences de management. Finance. Banque: Chargé d'affaires entreprise Niveau : MASTER année Domaine : Mention : Spécialité : Parcours : DROIT ECONOMIE GESTION Sciences de management Finance Banque: Chargé d'affaires entreprise M2 120 ES Volume horaire étudiant : 481.5h 14

Plus en détail

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE

LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE LES RÉFÉRENTIELS RELATIFS AU DIPLOME D ETAT D INGÉNIERIE SOCIALE 1. RÉFÉRENTIEL PROFESSIONNEL DE MÉTIER 2. RÉFÉRENTIEL ACTIVITÉS 3. RÉFÉRENTIEL DE COMPÉTENCES 4. RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION 5. RÉFÉRENTIEL

Plus en détail

MASTER PROFESSIONNEL MISE EN SCENE ET SCENOGRAPHIE

MASTER PROFESSIONNEL MISE EN SCENE ET SCENOGRAPHIE MASTER PROFESSIONNEL MISE EN SCENE ET SCENOGRAPHIE Mention : Arts Contact(s) Composante UFR Humanités Contact(s) administratif(s) Vous détenez : - un diplôme français : Bureau des masters Arts - un diplôme

Plus en détail

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB)

Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Section des Formations et des diplômes Evaluation des masters de l'ecole nationale supérieure des sciences de l information et des bibliothèques (ENSSIB) Juillet 2010 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Le numérique au service de l École

Le numérique au service de l École Le numérique au service de l École L essentiel > Notre monde connaît aujourd hui avec le numérique une rupture technologique aussi importante que celle de l invention de l imprimerie au XV e siècle. La

Plus en détail

Gestion de projets artistiques et culturels

Gestion de projets artistiques et culturels Gestion de projets artistiques et culturels Méthodologie de projet : de l idée à l évaluation (réf. 101A) Philippe Fabre Consultant en ressources humaines Philippe Fabre Conseil 2 jours 16 et 23 mai 2014

Plus en détail

MKT) PROGRAMMES MASTER

MKT) PROGRAMMES MASTER PROGRAMMES MASTER Master 1 Management (M1 MGT) Master 2 Spécialité Direction Financière, Audit Interne et Contrôle de Gestion (M2 DFAICG) PROGRAMMES MASTER www.iae-nice.fr Programmes Master : Former les

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

Master Ingénierie et Management

Master Ingénierie et Management Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée établissement public Master Ingénierie et Management en Sécurité Globale Appliquée Université de technologie de Troyes Ingénierie et Management en

Plus en détail

Plan d'étude - 2015/2016. Faculté des lettres. * votre sélection. > MA - Spécialisation 'Théories et pratiques du cinéma' (2015 ->)

Plan d'étude - 2015/2016. Faculté des lettres. * votre sélection. > MA - Spécialisation 'Théories et pratiques du cinéma' (2015 ->) Plan d'étude - 2015/2016 Faculté des lettres * votre sélection TABLE DES MATIÈRES Maîtrise universitaire, Spécialisation 'Théories et pratiques du cinéma'...2 MA-SPEC-CINE-01 - Archives...3 MA-SPEC-CINE-02

Plus en détail

Formation en travail social - VAE

Formation en travail social - VAE ANNEXE I REFERENTIEL PROFESSIONNEL DES DIRECTEURS D ETABLISSEMENT OU DE SERVICE D INTERVENTION SOCIALE contexte de l intervention Les directeurs d établissements ou de services d intervention sociale orientent,

Plus en détail

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014

3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 Saint- Lô 23 October 2014 3/5 Management of collective vocal practices Tours, 18/22 SaintLô 23 October 2014 Pratiques vocales en prison : la situation in France par Mériam Khaldi Lois, dispositifs et obligations spécifiques en

Plus en détail

Pourquoi une fonction contrôle de gestion?

Pourquoi une fonction contrôle de gestion? Introduction Pourquoi une fonction contrôle de gestion? On constate une mutation profonde au cours des 30 dernières années dans l environnement et la pratique des entreprises, autour de deux points centraux

Plus en détail

DES OUTILS POUR L ACTION CULTURELLE. Organisation : Secteur Formation 2015 (première partie) Renseignements et inscriptions :

DES OUTILS POUR L ACTION CULTURELLE. Organisation : Secteur Formation 2015 (première partie) Renseignements et inscriptions : DES OUTILS POUR L ACTION CULTURELLE Organisation : Secteur Formation 2015 (première partie) Renseignements et inscriptions : - par téléphone au 081/77 67 74 les lundis, mardis, mercredis et jeudis de 9h

Plus en détail

Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de licence et de master

Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de licence et de master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation en vue du renouvellement de l autorisation à délivrer des diplômes valant grade de licence et de master Diplôme d Etudes En Architecture (DEEA)

Plus en détail

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique

Profil professionnel. Section : Génie analytique. Master en génie analytique Section : Génie analytique Page 1/8 1. Introduction L enseignement de la Haute Ecole Louvain en Hainaut donne la place centrale à l étudiant. Celui-ci trouvera durant ses études de nombreuses occasions

Plus en détail

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs

Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N 15 Culture pour tous par un maillage et des évènements fédérateurs Contrat de territoire 2007 2013 Programme d action pluriannuel Agglomération de Nevers, de Nevers Sud Nivernais, villes intermédiaires Valoriser de manière globale l animation culturelle FICHE ACTION N

Plus en détail

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne Janvier 2011

IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne Janvier 2011 IRTS Ile-de-France Montrouge Neuilly-sur-Marne 1 ères Rencontres Régionales Européennes L innovation dans les politiques et pratiques de l intervention sociale en Europe Appel à communication Dans ce contexte

Plus en détail

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ITINERAIRE DIRECTEUR-TRICE ET CADRE CHARGÉS DES AFFAIRES CULTURELLES (DAC)

CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ITINERAIRE DIRECTEUR-TRICE ET CADRE CHARGÉS DES AFFAIRES CULTURELLES (DAC) CENTRE NATIONAL DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE ITINERAIRE DIRECTEUR-TRICE ET CADRE CHARGÉS DES AFFAIRES CULTURELLES (DAC) Pour toute information et inscription : Geneviève LIENHARDT, responsable

Plus en détail

Appel à propositions 2014. Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne

Appel à propositions 2014. Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne 1 Appel à propositions 2014 Programme de formation à destination des salariés permanents des Jardins de Cocagne 2 Sommaire I/Cadre Général Contexte: Démarche : Calendrier : Les formations concernées :

Plus en détail

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger

PRINCIPES ORGANISATEURS 1- UN DECOUPAGE REGIONAL ET UN PARTENARIAT ACADEMIQUE. La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger La directrice de l agence pour l enseignement français à l étranger à mesdames et messieurs les chefs des postes diplomatiques et consulaires à l attention de mesdames et messieurs les conseillers de coopération

Plus en détail

Lundi 1er février 2016

Lundi 1er février 2016 Lundi 1er février 2016 8h30 9h00 : Accueil des participants 9h00 9h30 : Allocution d ouverture 9h30 10h45 Conférence introductive : «Manager les ressources humaines dans l incertitude» Est abordée au cours

Plus en détail

Formation au Diplôme d État Assistant de Service Social

Formation au Diplôme d État Assistant de Service Social Formation au Diplôme d État Assistant de Service Social 2016 Pôle des formations à l intervention sociale Responsable Dominique BERTARD Assistantes de la formation : Responsable de la formation : Dominique

Plus en détail

Master Intelligence économique et compétitivité territoriale

Master Intelligence économique et compétitivité territoriale Master Intelligence économique et compétitivité territoriale La création de valeur à l âge des technologies de l information. Intelligence économique territoriale et création de valeur 2 promotion 2008-2009

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION De mars à décembre 2009 Présentation de la formation A - LES OBJECTIFS FONDAMENTAUX DE LA FORMATION L éducation à l environnement se traduit par les objectifs suivants : 1.

Plus en détail

PROJET (propositions du groupe de travail)

PROJET (propositions du groupe de travail) APPUI OPERATIONNEL A L ELABORATION DES OUTILS PRATIQUES DE MISE EN PLACE DES CLASSIFICATIONS AU SEIN DE LA BRANCHE DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE PROJET (propositions du groupe de travail) Préambule Pourquoi

Plus en détail

Baccalauréat. Document ressources

Baccalauréat. Document ressources Baccalauréat Document ressources "#$%&'(&($)*+&,'(-.))$+/.0,&+&,'(*1.)).2.*#3.'45678 Sommaire du document d accompagnement "##$%&'()*()"+*#',-().$++"#/$0,'#',-1111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111111112

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

Règlement d attribution des Aides Régionales du spectacle vivant, du patrimoine et des pratiques artistiques

Règlement d attribution des Aides Régionales du spectacle vivant, du patrimoine et des pratiques artistiques DIRECTION GENERALE ------------------------------------------------- POLE ECONOMIE, FORMATION ET COHESION SOCIALE ------------------------------------------------- DEPARTEMENT CULTURE ET PATRIMOINE -------------------------------------------------

Plus en détail

MASTER Management Public

MASTER Management Public 1 - Objectifs du Master Le Master dispense une formation progressive et professionnalisante permettant aux étudiants d intégrer des postes de catégorie A de la fonction publique et d être opérationnels

Plus en détail

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires

Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires Appui conseil pour les organisations sociales et solidaires PRESENTATION DU PROJET Coup de Pousse est une agence de Conseil orientée vers les petites et moyennes organisations agissant dans le secteur

Plus en détail

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015

SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 SESSIONS NATIONALES Calendrier 2015 ENDA ECOPOP Complexe Sicap POINT E - Immeuble B, 2ème Etage Avenue Cheikh Anta DIOP Téléphone : +221 33 859 64 11 - Fax : +221 33 860 51 33 Email : ecopop@endatiersmonde.org

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Évaluation du diplôme de l École supérieure des beaux-arts de Montpellier Agglomération. DNSEP Option : Art

Section des Formations et des diplômes. Évaluation du diplôme de l École supérieure des beaux-arts de Montpellier Agglomération. DNSEP Option : Art Section des Formations et des diplômes Évaluation du diplôme de l École supérieure des beaux-arts de Montpellier Agglomération DNSEP Option : Art Novembre 2010 Section des Formations et des diplômes Évaluation

Plus en détail

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE

FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE FORMATION A LA MEDIATION SOCIALE Contenu des modules de formation Association I.E.F. 54 Rue de Rome 13001 Marseille tél 04 96 10 11 96 tél 04 96 10 11 98 Association I.E.F. Loi 1901 N 0133102851 DU 12

Plus en détail

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement

Titre I : Principes généraux. Titre II : Procédure de recrutement UNIVERSITÉ DE TECHNOLOGIE COMPIÈGNE Ecole doctorale Charte de thèse Centre de Recherche Royallieu - CS 60319-60203 Compiègne cedex tél. 03 44 23 44 23 - www.utc.fr Préambule La charte de thèse de l Université

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Encadrement d'ateliers de pratique théâtrale de l Université Sorbonne Nouvelle Paris 3 Vague D 2014-2018 Campagne

Plus en détail

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES

LES CONNAISSANCES ASSOCIEES LES CONNAISSANCES ASSOCIEES F 1 : / / Clas 1.1 Conduite d'un de Compétence générale : C11 Préparer le de 1.1.1 Prise en charge du dossier de l annonceur C11.1. S approprier la demande de l annonceur -

Plus en détail

REMERCIEMENTS. Merci aux professionnels qui nous ont accompagnés dans la préparation de ces journées et qui ont animé les groupes de réflexions :

REMERCIEMENTS. Merci aux professionnels qui nous ont accompagnés dans la préparation de ces journées et qui ont animé les groupes de réflexions : 1 CONTEXTE Outre son activité de programmation propre, Très Tôt Théâtre anime et coordonne depuis plus de 13 ans un réseau jeune public sur le département du Finistère. Cette double mission nous amène

Plus en détail

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER

LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER LES GROUPES DE PAROLE A France ALZHEIMER L Association France Alzheimer est une association de familles créée par des familles et des professionnels du soin en 1985. A cette époque il n existe aucun traitement

Plus en détail