COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS"

Transcription

1 COUR D ÉCOLE, BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS OCTOBRE 2010, VOLUME 02, NO 01 QUE DIT LA POLITIQUEPOLITIQUE-CADRE? BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS La Politique-cadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école traite de l offre alimentaire faite par les établissements (aliments vendus ou donnés, en repas ou en collations) et non des aliments apportés par les élèves dans la boîte à lunch. La Politique-cadre propose toutefois des outils pour soutenir le milieu scolaire et les parents afin d optimiser la qualité et la variété des aliments apportés de la maison : Fiche thématique 3 : Collations santé Fiche thématique 4 : Boîtes à lunch santé Elle propose également de soutenir les actions réalisées au niveau de l environnement scolaire (thème 1) par des actions d éducation, de promotion et de communication (thème 2). L implication des élèves et des parents sera également fort utile pour favoriser un contenu varié, nutritif et appétissant dans la boîte à lunch! 01 COUR D ÉCOLE La Politique-cadre s attarde également au mode de vie physiquement actif. Une priorité est donnée aux élèves qui sont peu ou pas engagés dans des activités physiques. Pour y arriver, les écoles sont invitées, en plus du cours d éducation physique et à la santé, à mener des actions concrètes dans le but : D augmenter le nombre d occasions de bouger; D offrir des activités qui correspondent aux préférences des jeunes; D organiser des lieux propices à la pratique d activités physiques, particulièrement la cour d école. Ce bulletin fait le lien entre un mode de vie physiquement actif et la cour d école, notamment en donnant deux exemples : École Paul VI, enseignement primaire École secondaire Veilleux Des fiches thématiques et autres outils sont disponibles à l'adresse suivante :

2 BOÎTE À LUNCH ET COLLATIONS NUTRITIVES : UN DÉFI À RELEVER EN ÉQUIPE! Afin de conjuguer efficacement les efforts de l école et des parents dans la promotion d une saine alimentation, plusieurs moyens peuvent être privilégiés. La responsabilité de la boîte à lunch appartient aux parents. Les ressources à la disposition des écoles pour en favoriser un contenu nutritif sont notamment, l éducation, la promotion et la communication (Politique-cadre, Thème 2). Chez les jeunes, les collations apportent près du quart de l énergie totale consommée dans une journée, soit un peu plus que le déjeuner! Éducation Des actions d éducation sont essentielles pour appuyer les changements apportés dans l offre alimentaire et contribuer à ce que les élèves adoptent de saines habitudes à long terme. «À l école Rayons-de- Soleil de Saint-Magloire, les élèves ont contribué à l évaluation de différentes b a r r e s t e n d r e s commerciales, à partir des critères présentés dans la Politique-cadre, afin de dresser une liste de celles qui sont les plus nutritives et qui pourraient faire partie de la liste des aliments à privilégier à la collation». Promotion «Vendre» la saine alimentation, la rendre attrayante, valoriser le choix et la consommation des aliments nutritifs. Les actions de promotion sont, elles aussi, essentielles pour soutenir des changements apportés dans l environnement scolaire (offre alimentaire). Elles contribuent à donner le goût et à modifier la norme sociale. Voici quelques idées : En plus de contribuer à l apprentissage des élèves, certaines activités éducatives pourront aussi servir à soutenir les parents qui parfois manquent d idées pour offrir à leurs enfants des aliments variés et nutritifs dans la boîte à lunch! Association au plaisir (offre d aliments nutritifs lors des fêtes, d événements spéciaux, organisation d activités ludiques, etc.); Création de publicités ou de «contre-publicités» (ex. : pour désintéresser de la restauration rapide); Activités stimulant les comportements à adopter* (ex. : concours, défis, etc.) * Annoncer à l avance et outiller les parents pour la tenue de telles activités contribuera à leur succès, puisque l élève n a pas entièrement le contrôle de ce qui se retrouve dans sa boîte à lunch. Chez les ans, jusqu à 48 % de l apport en énergie de la journée provient d aliments ne faisant pas partie du Guide alimentaire canadien et qui sont consommés notamment en collation 1. Les deux groupes alimentaires les plus sous- consommés par les enfants et les adolescents québécois sont les «Légumes et fruits» et les «Produits laitiers» 1. Les collations et les desserts représentent des opportunités de compléter les repas pour combler les besoins nutritionnels élevés des enfants et des adolescents. 1 Les jeunes québécois à table : regard sur les repas et collations (2010) disponible sur le site de Statistiques Canada. 02 «À l école du Plein-Soleil de Thetford Mines, une activité sur la boîte à lunch équilibrée a pris la forme d un grand pique-nique dans le gymnase, où des activités interactives sur le guide alimentaire étaient à l honneur. Les élèves qui avaient 3 ou 4 groupes dans leur lunch ont pu participer à un tirage (la majorité des élèves puisque les parents avaient été informés!) Et enfin, tous ont été amenés à réaliser la variété d aliments qui peut composer un lunch équilibré et sont repartis la tête pleine d idées». École du Plein-Soleil

3 03 Communication Être à l écoute des élèves et des parents et leur expliquer les raisons (nutritionnelles, organisationnelles ou techniques) qui poussent l école à privilégier certains aliments plutôt que d autres dans la boîte à lunch contribueront à favoriser leur collaboration. Le choix des mots peut aussi faire une différence. «À l école Rayons-de-Soleil de St-Magloire, la direction a légèrement modifié son approche. Afin d obtenir la faveur des parents envers la règle de vie sur les collations, elle leur a d abord permis de s exprimer à son égard. Elle leur a ensuite expliqué l importance des collations pour compléter les repas et combler les besoins nutritionnels élevés des enfants, c est pourquoi l école souhaite y encourager la consommation d aliments les plus nutritifs possible. Enfin, elle a choisi de présenter désormais, une liste d aliments «à privilégier», plutôt qu une liste d aliments «permis». Cette façon de présenter les choses, en plus de l ouverture démontrée par la direction, a permis de diminuer l amertume des parents liée à l aspect restrictif de la règle de vie. Ils sont maintenant plus ouverts à collaborer». Encourager un contenu savoureux, varié et nutritif au niveau du lunch et des collations : Contribue à la santé des élèves afin qu ils soient bien disposés à apprendre; IMPLICATION DES ÉLÈVES ET DES PARENTS Associer les jeunes, leurs parents et les membres du personnel à la démarche, lorsqu on met en place une politique, est une condition favorable à sa mise en œuvre, un gage de succès! Élèves (primaire et secondaire) Autant pour des idées de promotion que d éducation, les jeunes sont les mieux placés pour savoir comment rejoindre leurs pairs et doser les interventions. Bien encadrés, ils seront de précieux alliés! «La responsable du service de traiteur à la Polyvalente St-François de Beauceville, souhaite introduire les grains entiers dans son menu, en réponse aux exigences de la Politique-cadre. Craignant la réticence des jeunes face aux grains entiers, elle consultera quelques élèves afin de savoir par où commencer et comment s y prendre afin d en intégrer graduellement dans son menu et que ce soit bien accepté.» Mettez à contribution leur imagination débordante et leurs talents (oratoire, musical, théâtral, etc.) pour réaliser des activités promotionnelles et éducatives incitant au choix d aliments nutritifs, soit auprès de leurs pairs ou auprès des parents. «À l école secondaire Veilleux de St-Joseph-de-Beauce, les élèves du cours d arts plastiques seront sollicités afin de créer l affichage qui servira à orienter les usagers dans la nouvelle cafétéria et à promouvoir les menus-vedettes». Parents Consulter les parents, les écouter, les impliquer favorisera la collaboration parentsécole. «À l école Rayons-de-Soleil de St-Magloire, des parents ont avoué manquer d idées pour offrir des fruits et légumes à la collation, ce qui rendait difficile l application de la règle de vie de l école puisque les enfants se lassaient. En discutant avec la direction, ils ont décidé de s impliquer dans l organisation de dégustations afin de faire découvrir de nouvelles façons de les présenter ou de les agencer (ex. : pommes et carottes râpées). Ceci permettra d augmenter la variété et de redonner le goût aux enfants d en manger.» Complète les efforts d amélioration de l offre alimentaire et d éducation en nutrition faits à l école et à la maison; Envoie un message fort et cohérent en faveur d une saine alimentation, auprès des élèves, des parents et de l ensemble de la communauté. 03

4 POLITIQUE-CADRE ET MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF Il est recommandé que : «les enfants et les adolescents cumulent l équivalent d au moins une heure par jour d activité physique d intensité moyenne ou élevée à l école, à la maison ou à tout autre endroit propice.» 1 «Il est demandé à l école de prendre à sa charge une bonne partie du temps recommandé en offrant aux élèves diverses possibilités de pratique d activités physiques quotidiennes en plus du cours d éducation physique et à la santé.» 1 Pour les guider en matière d activité physique, le Ministère par sa politique met notamment, à la disposition des écoles, trois fiches thématiques dont deux concernent la cour d école : La fiche thématique 5, Aménagement et Animation de la cour d école au primaire veut soutenir les écoles dans l organisation de leur cour, afin de protéger et de favoriser les occasions de jeu. Ces moments de jeu, en plus de répondre aux besoins des enfants d aller à l extérieur et de jouer avec leurs amis, leur permet d être mieux disposés pour effectuer leurs apprentissages scolaires. La fiche thématique 6, Aménagement et Animation de la cour d école au secondaire, mentionne que : «Maximiser les possibilités qu offre la cour d école constitue une plus-value pour les cours d éducation physique et à la santé, les activités parascolaires et les activités libres». Elle propose des pistes pour améliorer l organisation de ce lieu pour favoriser la pratique spontanée d activité physique. UNE RECETTE À LA SAUCE COUR D ÉCOLE La cour d école au primaire Afin de soutenir les écoles primaires dans leurs actions visant à protéger et à favoriser les occasions de jeu, Kino-Québec a élaboré la trousse : Ma cour d école : un monde de plaisir! Cette trousse est un guide pratique pour toutes les personnes qui ont une responsabilité en lien avec la cour d école (aménagement, organisation, jeu, comportement, mobilisation, etc.). En Chaudière-Appalaches, 65 écoles primaires ont participé à une rencontre de formation en lien avec cette trousse. Chaque école participante a reçu une trousse afin de soutenir leurs intervenants. D autres formations sont prévues à l automne La récréation est un moment de jeux entre enfants qu il faut protéger. Un jeune du primaire peut facilement passer deux heures par jour dans sa cour d école et parfois même plus. Le désir de jouer serait le but commun lors des moments passés dans la cour d école. 2 Lorsque l enfant s adonne à des jeux dans la cour d école, il ne fait pas que s amuser : il fait de l exercice physique essentiel à sa croissance, à son développement, à sa motricité et à sa santé. 3 1 MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT. Politiquecadre pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif Pour un virage santé à l école, Québec, 2007, page LABERGE, Benoît, Pier-Anne PAQUET-GAGNON et, Andrée FAFARD. Recherche «Ma récré préférée» - Résumé, Sainte- Marie, Novembre LABERGE, Benoît, Annie BOURASSA et, Pier-Anne PAQUET- GAGNON. Bulletin Côté cour, Sainte-Marie, Octobre

5 La cour d école au primaire (suite) «L'école Paul VI d East Broughton mise sur le développement de la culture du jeu dans sa cour d'école afin de diminuer les chicanes entre les élèves et augmenter les moments où ils sont actifs. Pour la présente année scolaire, une priorité sera mise sur les actions suivantes : La cour d'école sera divisée et identifiée en plusieurs espaces de jeu; Le matériel de jeu sera revu et bonifié; Les jeunes leaders du troisième cycle participeront à l'animation des jeux des plus Courriel : Téléphone : , poste 2375 jeunes; La programmation des activités de la cour d'école sera planifiée par le comité de la cour d'école composé d'adultes et de jeunes leaders et cela tant pour la récréation que pour la période du midi; Les élèves seront consultés par classe et les leaders seront invités à participer à une formation; Les élèves seront impliqués dans la gestion du matériel de jeu.» La cour d école au secondaire La Politique-cadre mentionne que les jeunes doivent pratiquer des activités physiques qui s intègrent harmonieusement à leur vie quotidienne. Au secondaire, les gymnases ne peuvent accueillir qu une partie des élèves sur l heure du midi ou après l école. Ils deviennent alors vite très achalandés. Dans bien des cas, la cour d école constitue aussi un environnement scolaire où l on retrouve un grand potentiel pour favoriser la pratique de l activité physique. La Politique-cadre invite donc les écoles à maximiser ce potentiel. «L école secondaire Veilleux de Saint-Joseph-de-Beauce mise notamment, en plus du cours d éducation physique et à la santé, sur sa cour d école pour favoriser le développement d un mode de vie physiquement actif chez ses élèves. Pour la présente année scolaire, en ce qui concerne leur cour d école, une priorité sera mise sur les actions suivantes : Le développement du partenariat entre la vie étudiante, le ministère des Affaires extérieures de l école, la Maison des jeunes de la MRC Robert-Cliche et le projet Bouge de là! de Québec en Forme; L implication de ces quatre partenaires dans l animation de la cour d école; Un sondage auprès des élèves afin de cerner les besoins des jeunes et de faire une programmation d activités axées sur les préférences des jeunes; L implication et l accompagnement des jeunes notamment dans la gestion du matériel et dans l animation de certaines activités; L organisation de la cour d école afin de favoriser particulièrement le jeu libre, c est-à-dire le jeu non dirigé par un adulte.» La boîte à lunch et la cour d école : de beaux défis, à relever en équipe! 05 Dépôt légal Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2010 Bibliothèque et Archives Canada, 2010 ISSN :

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07

Découvrir, grandir, devenir. IDENTIFICATION CODE : 54-10-01 PAGE : 1 de 7 RÉSOLUTION n o : AMENDEMENT n o : DATE SIGNATURE C008-0807 2008-07-07 RECUEIL DE GESTION Commission scolaire des Draveurs Découvrir, grandir, devenir POLITIQUE SECTEUR SRÉJA SUJET Pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif IDENTIFICATION CODE : 54-10-01

Plus en détail

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES

RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES - RÈGLEMENTS - POLITIQUES - PROCÉDURES OBJET : Politique alimentaire COTE : DAEC 2008-01 APPROUVÉE PAR : Le conseil d administration EN VIGUEUR en août 2008 RESPONSABLE DE L'APPLICATION : La Direction

Plus en détail

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif -

- Politique favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - - favorisant une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif - 1. PRÉAMBULE Il est reconnu que les jeunes en forme et en santé réussissent mieux à l école; ils sont plus attentifs et se concentrent

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF POLITIQUE POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES FORMATION PROFESSIONNELLE # 48-01 Adoption le 12 juin 2007

Plus en détail

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I

FORMATION D UN COMITÉ DE SUIVI D E S A C TI V ITÉS D U S E R V I C E A L I M E NTA I R E C O M P O S ITI O N D U C O M ITÉ D E S U I V I CONTRÔLE DE LA QUALITÉ ET MESURE DE LA SATISFACTION DE LA CLIENTÈLE La mesure de la satisfaction constitue une activité importante car elle permet aux dirigeants des services alimentaires de connaître

Plus en détail

POLITIQUE ALIMENTAIRE

POLITIQUE ALIMENTAIRE POLITIQUE ALIMENTAIRE MODIFIÉ ET ADOPTÉ LE 1 AVRIL 2014 L alimentation est un besoin essentiel à la vie et va bien au-delà du simple fait de se nourrir. Elle touche toutes les dimensions du développement

Plus en détail

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE

Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. Direction des Services éducatifs PRÉAMBULE Adoptée au Conseil des commissaires séance ordinaire du vendredi 24 octobre 2008. TITRE : POLITIQUE «MANGEZ MIEUX, BOUGEZ PLUS» ORIGINE : Direction des Services éducatifs DESTINATAIRES : Directions des

Plus en détail

Politique alimentaire

Politique alimentaire Politique alimentaire Adoptée le : 27 avril 2015 Lors de la : 303 e réunion du conseil d administration Table des matières Lexique... 3 Préambule... 5 Champ d application... 5 Objectifs de la politique...

Plus en détail

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion

Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion Approbation : CC-140225-4034 Annule : Règlement Politique Pratique de gestion S U J E T : Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif 1. CONTEXTE La Commission scolaire de

Plus en détail

Alimentation et idées reçues

Alimentation et idées reçues Fiche pédagogique Thème : Alimentation Niveau : Lycée Durée : 1 h Alimentation et idées reçues Personnes ressources : Professeur SVT, ESF, EPS, personnel de restauration, Infirmier scolaire, CESC Pour

Plus en détail

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF

FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF FICHE DE RÉFÉRENCE CARACTÉRISTIQUES RECHERCHÉES D UN PROGRAMME ÉDUCATIF Le programme éducatif doit être un cadre de référence pour votre personnel éducateur et un outil d information pour les parents.

Plus en détail

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son

Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Cultiver le goût d entreprendre à l école Le Carrefour jeunesse-emploi de Shawinigan vous présente son Guide d ateliers pédagogiques pour les élèves du secondaire 2013-2014 Informations générales En 2004,

Plus en détail

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale

LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES. Offre de service Région de la Capitale-Nationale LES DÉPLACEMENTS ACTIFS ET SÉCURITAIRES Offre de service Région de la Capitale-Nationale Septembre 2015 Sylvie Bernier, ambassadrice des saines habitudes de vie de Québec en Forme et présidente de la Table

Plus en détail

Programme d activités

Programme d activités Programme d activités Table des matières Les principes de bases de notre programme d activités 3 Les objectifs du service de garde en milieu scolaire 3 Un programme en harmonie 4 Le service de garde un

Plus en détail

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille

Formations offertes par. Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Formations offertes par Vision Enfance et Famille Vision Enfance et Famille est un organisme qui regroupe des personnes-ressources du milieu des services

Plus en détail

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation

Réflexion sur nos interventions de promotion d une saine alimentation Jeunes : activités d apprentissage Soutien aux familles Écoles et milieux fréquentés par les jeunes : environnements physique et social Communauté CE QUE L ON SAIT Les préférences alimentaires, les connaissances

Plus en détail

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010

Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 Déposé au CPE le 25 octobre 2010 Approuvé par le CÉ le 2 novembre 2010 1 Objectif #1 Développer de saines habitudes de vie dans un environnement sain et sécuritaire (alimentation, dépendances, activité

Plus en détail

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008)

POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) POLITIQUE POUR UNE SAINE ALIMENTATION ET UN MODE DE VIE PHYSIQUEMENT ACTIF (Adoptée le 12 décembre, 2008) 1. INTRODUCTION En octobre 2006, le gouvernement du Québec lançait son Plan d action gouvernemental

Plus en détail

Promotion de la santé à l'école

Promotion de la santé à l'école Promotion de la santé à l'école Colloque PPP Emmanuelle Monnot Gerber Stéphanie Mertenat Eicher 3 septembre 2014 Avec le soutien de Promotion de la santé à l'école 1) Théorie ->L approche globale de la

Plus en détail

Une boîte à dîner et une collation écolos et santé c est gagnant! Réseau de santé Vitalité

Une boîte à dîner et une collation écolos et santé c est gagnant! Réseau de santé Vitalité Cadre d action de la Santé publique en nutrition 2012-2016 : Étude de cas sur le projet «Une boîte à dîner et une collation écolos et santé c est gagnant!» Nom du projet Organisation ou zone de santé publique

Plus en détail

* Inspiré du slogan du Mois de la nutrition 2011, une initiative des Diététistes du Canada.

* Inspiré du slogan du Mois de la nutrition 2011, une initiative des Diététistes du Canada. * Inspiré du slogan du Mois de la nutrition 2011, une initiative des Diététistes du Canada. Le rapport de l Institut de la statistique du Québec, L alimentation des jeunes québécois : un premier tour de

Plus en détail

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS)

AU NOM DE: L Association canadienne pour l avancement des femmes, du sport et de l activité physique (ACAFS) Programmes d activités physiques s parascolaires pour les filles et les jeunes femmes POLITIQUE ET RECOMMANDATIONS DROIT D AUTEUR 2011 ACAFS Octobre 2011 Les fournisseurs de programmes d activités physiques

Plus en détail

Outiller nos écoles pour établir un environnement favorable et en santé!

Outiller nos écoles pour établir un environnement favorable et en santé! Outiller nos écoles pour établir un environnement favorable et en santé! Le milieu scolaire influence profondément les comportements des élèves, leurs préférences et leur attitude. Face à l épidémie d

Plus en détail

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base.

Cuisiner. Préparer un repas à partir d aliments de base. AIDE-MÉMOIRE Définitions Consommer une variété d aliments nutritifs en quantité adéquate pour répondre à ses besoins. Alimentation équilibrée en termes de quantité et de qualité. Consommation d une variété

Plus en détail

EN TRANSFERT D EXPERTISE 2015-2016

EN TRANSFERT D EXPERTISE 2015-2016 O F F R E D E S E R V I C E S EN TRANSFERT D EXPERTISE 2015-2016 Programmes Un trésor dans mon jardin Les aventuriers du goût UN TRÉSOR DANS MON JARDIN ET LES AVENTURIERS DU GOÛT MISSION Jeunes pousses

Plus en détail

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE

L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE L ÉQUILIBRE ALIMENTAIRE À préparer : Liste de présences Cartes d aliments des 4 groupes alimentaires Affiches du «Guide de formation» : o Saine alimentation (annexe B) o Les calories (annexe C) o Guide

Plus en détail

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES

SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION AU SERVICE DE LA TRANSFORMATION DES ÉCONOMIES AFRICAINES SESSION I : ÉLÉMENTS D UN SYSTÈME DE PROPRIÉTÉ INTELLECTUELLE EFFICACE ET ÉQUILIBRÉ POUR FAVORISER L INNOVATION

Plus en détail

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS

ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS ÊTRE PROCHE AIDANT DU DOMICILE AU CENTRE D HÉBERGEMENT: DES BESOINS ÉVOLUTIFS TOUT AU LONG DU PARCOURS Francine Ducharme, Ph. D. Véronique Dubé, Ph. D. Université de Montréal 16 avril 2015 L APPUI Estrie

Plus en détail

casse-croûte d aréna Recommandations pour l implantation d alternatives misant sur la santé

casse-croûte d aréna Recommandations pour l implantation d alternatives misant sur la santé Recommandations pour l implantation d alternatives misant sur la santé casse-croûte d aréna Le programme La santé au menu vise à enrichir l offre alimentaire destinée aux jeunes de 0 à 17 ans dans les

Plus en détail

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc.

Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955, rue Saint-Laurent, bureau 201, Lévis (Québec) G6V 3P5 Tél. 418 838-4747 Téléc. Analyse du sondage auprès de la population québécoise sur la consommation de produits biologiques Filière biologique du Québec Groupe PGP Avril 2013 Groupe PGP Planification et gestion de projets 5955,

Plus en détail

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre.

Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Cette année, le thème de la semaine des services de garde «Près de toi, prêt pour toi!» a grandement inspiré l équipe du CPE-BC Québec-Centre. Une phrase, qui accompagnait le dévoilement de l illustration,

Plus en détail

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS

MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS MINISTÈRE DE LA VILLE, DE LA JEUNESSE ET DES SPORTS Le 19 novembre 2015, le Fonds pour le développement de la vie associative (FDVA) piloté par le ministère, outil de financement d actions de formation

Plus en détail

* Slogan du Mois de la nutrition MD 2009, une initiative des Diététistes du Canada.

* Slogan du Mois de la nutrition MD 2009, une initiative des Diététistes du Canada. * Slogan du Mois de la nutrition MD 2009, une initiative des Diététistes du Canada. Un récent rapport de l Institut de la statistique du Québec, L alimentation des jeunes québécois: un premier tour de

Plus en détail

Semaine du lait. du 17 au 21 novembre 2014. dans les restaurants scolaires des lycées et lycées techniques

Semaine du lait. du 17 au 21 novembre 2014. dans les restaurants scolaires des lycées et lycées techniques Semaine du lait du 17 au 21 novembre 2014 dans les restaurants scolaires des lycées et lycées techniques 17 novembre 2014 1 SEMAINE DU LAIT du 17 au 21 novembre 2014 dans les restaurants scolaires des

Plus en détail

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant

Pour une population plus active. L école, un milieu stimulant Pour une population plus active L école, un milieu stimulant Quelle est la meilleure manière d amener les personnes sédentaires à faire régulièrement de l activité physique? Voilà la question sur laquelle

Plus en détail

Du plaisir 3 500 $ a chaque pas et. a chaque bouchee! * en bourses!

Du plaisir 3 500 $ a chaque pas et. a chaque bouchee! * en bourses! Du plaisir a chaque pas et a chaque bouchee! * 3 500 $ en bourses! * Inspiré du slogan du Mois de la nutrition 2016, une initiative des Diététistes du Canada. Des rapports révèlent des faits préoccupants

Plus en détail

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous :

De plus, la politique se veut concordante avec les règlements et les politiques du Collège Shawinigan énumérés ci-dessous : POLITIQUE NUMÉRO 32 de soutien à l intégration scolaire et d éducation à la citoyenneté Responsable : Direction des études Dernière mise à jour : CA/2004-361.08.4, le 26 mai 2004 Prochaine date de révision

Plus en détail

Projet pédagogique de la crèche

Projet pédagogique de la crèche Projet pédagogique de la crèche MISSION L équipe éducative de la structure d accueil le Scoubidou veille à accueillir chaque enfant dans un contexte social et sécurisant tant au niveau affectif que matériel.

Plus en détail

1. Présentation du projet

1. Présentation du projet SONDAGE RAPPROCHER L ÉCOLE DES FAMILLES 1. Présentation du projet Le 31 mars dernier, une soirée d échanges à l intention des parents a été organisée par l Organisme de participation des parents de l école

Plus en détail

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif

Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Vos affaires peuvent aller plus loin Juillet 2008 Gestion des envois retournés de façon à orienter les dons des organismes sans but lucratif Les organismes sans but lucratif de toutes sortes se débattent

Plus en détail

STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER

STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER Un projet local percutant! Soirée publique du lancement de la STRATÉGIE IMAGE DE MARQUE DU BOULEVARD LAURIER Quel est l objectif du projet de revitalisation Stratégie image de marque du boulevard Laurier

Plus en détail

Un bilan des «Midis à l école»

Un bilan des «Midis à l école» Mots clefs : alimentation, éducation à la santé, école. MANGER CONJUGUÉ Certains éducateurs ou animateurs en matière de santé parlent d alimentation en prônant le «bon» et en rejetant le «mauvais» ou encore

Plus en détail

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada

Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Treizième rapport annuel au Premier ministre sur la fonction publique du Canada Kevin G. Lynch Greffier du Conseil privé et secrétaire du Cabinet Pour l année finissant le 31 mars 2006 Catalogage avant

Plus en détail

La Consommation et la Production Durables en un clic

La Consommation et la Production Durables en un clic PORTAIL MONDIAL DE LA CPD Consommation et Production Durables www.start.scpclearinghouse.org La Consommation et la Production Durables en un clic Animé par Action Mondiale pour la Consommation et la Production

Plus en détail

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4

Table des matières. Table des matières... 2. Remerciements... 2. Message de la responsable du projet... 3. Contexte du projet... 4 Table des matières Table des matières... 2 Remerciements... 2 Message de la responsable du projet... 3 Contexte du projet... 4 Historique du projet... 4 Vers une transition secondaire-cégep réussie Édition

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 POLITIQUE LINGUISTIQUE COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 sur 6 1.0 PRÉAMBULE L adoption d une politique linguistique à la Commission scolaire de la Beauce-Etchemin s inscrit dans le Plan d action pour l amélioration

Plus en détail

LA ROUTINE ALIMENTAIRE D UN ENFANT TDAH

LA ROUTINE ALIMENTAIRE D UN ENFANT TDAH Petite, j ai été une enfant très difficile. Je levais le nez sur plusieurs aliments dont les fruits et surtout les légumes. Souvent, plutôt que d avoir à manger ce que je n avais pas envie, je répondais

Plus en détail

Annonce finale. 20 octobre 2012. Université de Moncton, Moncton N.-B. Édifice Rémi-Rossignol, local A-102

Annonce finale. 20 octobre 2012. Université de Moncton, Moncton N.-B. Édifice Rémi-Rossignol, local A-102 Annonce finale 4 e Journée mathématique du Nouveau-Brunswick francophone 20 octobre 2012 Université de Moncton, Moncton N.-B. Édifice Rémi-Rossignol, local A-102 Les Journées mathématiques du Nouveau-Brunswick

Plus en détail

SMART SERVE DÉVELOPPEZ VOTRE COMMERCE DE MANIÈRE

SMART SERVE DÉVELOPPEZ VOTRE COMMERCE DE MANIÈRE SMART SERVE DÉVELOPPEZ VOTRE COMMERCE DE MANIÈRE RESPONSABLE DÉVELOPPEZ VOTRE COMMERCE DE MANIÈRE RESPONSABLE A guide for alcohol retailers [Insert Makro Logo] What is Smart Serve? Smart Serve est une

Plus en détail

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE

LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE LES SERVICES DE CRÉDIT ET D ÉPARGNE SONT-ILS EFFICACES CONTRE LA FAIM ET LA MALNUTRITION? REVUE BIBLIOGRAPHIQUE ET ANALYSE Barbara MkNelly et Christopher Dunford Février 1996 Freedom from Hunger Article

Plus en détail

Pour appuyer la mise en œuvre de l APQ, Alberta Education a produit de la documentation en français et anglais, dont les textes suivants :

Pour appuyer la mise en œuvre de l APQ, Alberta Education a produit de la documentation en français et anglais, dont les textes suivants : Résumé Contexte L initiative d activité physique quotidienne Le gouvernement de l Alberta s est engagé à améliorer la santé et le bien-être des enfants et des adolescents de l Alberta. Depuis septembre

Plus en détail

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes.

La direction des services administratifs est responsable de la révision et de l appropriation de cette politique par le personnel et les équipes. POLITIQUE N O : DSA-RH-219-13-11 Page 1 TITRE Politique cadre relative à la santé globale et au mieux-être au travail. Cette politique réfère aux processus organisationnels du CQA : nos 8 et 9 : Titre

Plus en détail

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels

Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Politique alimentaire pour les Jeux du Québec Révision des critères nutritionnels Présenté par Catherine Drouin-Audet et Véronique Racicot, étudiantes en diététique à l Université McGill, supervisées par

Plus en détail

ACTIVITÉ OBJECTIFS DESCRIPTION DU MATÉRIEL

ACTIVITÉ OBJECTIFS DESCRIPTION DU MATÉRIEL ACTIVITÉS RÉALISÉES PAR LE SERVICE DE LA PROMOTION DE LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE EN MILIEU SCOLAIRE ACTIVITÉ OBJECTIFS DESCRIPTION DU MATÉRIEL CLIENTÈLES VISÉES PÉRIODE BALADINE Afin de prévenir ou de réduire

Plus en détail

Appliquer le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» au quotidien. Connaître et comprendre le développement des enfants de 0 à 5 ans

Appliquer le programme éducatif «Accueillir la petite enfance» au quotidien. Connaître et comprendre le développement des enfants de 0 à 5 ans Vous désirez devenir RSG? Vous êtes déjà RSG et souhaitez approfondir vos connaissances? Pas de souci, Kinésynchro se fera un plaisir de répondre à vos attentes en vous offrant le programme de base de

Plus en détail

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ

GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ GUIDE D ANIMATION PÉDAGOGIQUE DU DIAPORAMA SUR LES INÉGALITÉS SOCIALES DE SANTÉ Une production du 2009 Réseau de recherché en santé des populations du Québec TABLE DES MATIÈRES Contexte...3 1. But poursuivi

Plus en détail

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir

Guide pour la planification de votre. Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Guide pour la planification de votre Session franconnexion! Document préparé par Le français pour l avenir Les étapes pour organiser une Session franconnexion Étape 1 Choisissez votre type de Session franconnexion

Plus en détail

«Douglas en santé» : devenir membre, c est facile! Présentez-vous au Service de santé et de sécurité du travail au Pavillon Dobell, bureau B-1116.

«Douglas en santé» : devenir membre, c est facile! Présentez-vous au Service de santé et de sécurité du travail au Pavillon Dobell, bureau B-1116. Douglas en santé L Institut Douglas se distingue des autres institutions québécoises œuvrant en santé mentale par le cadre unique de travail qu il offre à son personnel. En voie d être officiellement reconnu

Plus en détail

Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif. Date d'entrée en vigueur: 17 juin 2009

Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif. Date d'entrée en vigueur: 17 juin 2009 Politique pour une saine alimentation et un mode de vie physiquement actif ϖϖϖϖϖ Service: Services des ressources matérielles Code d'identification: P. SRM. 05 Numéro de résolution: CC: 134/06/09 Date

Plus en détail

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes

Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire présenté au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2014 Préparé par l Association des banquiers canadiens Août 2014 EXPERTISE CANADA BANKS ON LA

Plus en détail

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014

Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation. Québec, 14 octobre 2014 Mobiliser son CA pour maximiser son apport : les déterminants de la participation Québec, 14 octobre 2014 Objectifs et déroulement Objectifs : Réfléchir sur ses pratiques et diagnostiquer le niveau d engagement

Plus en détail

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012

PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 PROGRAMME D ACTIVITÉS 2011-2012 Grandir dans le plaisir Les éducatrices du service de garde Lucie Biron, responsable du service de garde Danielle Provost, directrice adjointe Francis Drouin, directeur

Plus en détail

TROUSSE D INFORMATION

TROUSSE D INFORMATION TROUSSE D INFORMATION POUR LA CAMPAGNE ÉLECTORALE 2015 FONDATION CANADIENNE POUR LE DÉVELOPPEMENT DE CARRIÈRE Fondation canadienne pour le développement de carrière Rédaction explicative pour les élections

Plus en détail

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances

Les idées peuvent bâtir le Canada. Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Les idées peuvent bâtir le Canada Consultations du budget 2016 Mémoire soumis à la Chambre des communes Comité permanent des finances Août 2015 1 Les idées peuvent bâtir le Canada Les défis auxquels font

Plus en détail

mesures efficaces et nécessaires

mesures efficaces et nécessaires 10 mesures efficaces et nécessaires Association québécoise de prévention du suicide UnE réduction majeure DU SUiciDE EST possible, nécessaire et urgente appel volonté urgence évitable Trois suicides sont

Plus en détail

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses

Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick Questions et réponses 1) Qu est-ce que la Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick? La Semaine du mieux-être du Nouveau-Brunswick a été proclamée afin de nous

Plus en détail

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012

Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Présentation du BCEI au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Consultations prébudgétaires de 2012 3 août 2012 Reprise économique et croissance Le Bureau canadien de l éducation internationale

Plus en détail

PROJET D ETABLISSEMENT

PROJET D ETABLISSEMENT PROJET D ETABLISSEMENT A.S.B.L. DES ECOLES ET INSTITUT SAINTE-VERONIQUE -MARIE-JOSE SAINT-JOSEPH rue Rennequin Sualem, 15 4000 LIEGE TEL : 04/252.40.72 1. Introduction Le texte ci-dessous constitue le

Plus en détail

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie»

Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» Guide administratif «Vers une Transition secondaire-cégep réussie» CÉGEP de Sherbrooke Produit en collaboration par Jeannine Gouin et le Projet PRÉE OCTOBRE 2012 «À l intention de nos partenaires des écoles

Plus en détail

CAHIER DE GESTION OBJET

CAHIER DE GESTION OBJET CAHIER DE GESTION POLITIQUE DE COMMUNICATION DU COTE 71-01-00.01 OBJET Cette politique propose à toute la communauté collégiale un cadre de référence et des procédures détaillées visant à coordonner et

Plus en détail

Sport pur - Trousse d engagement pour les associations de sport scolaire au Canada

Sport pur - Trousse d engagement pour les associations de sport scolaire au Canada Sport pur - Trousse d engagement pour les associations de sport scolaire au Canada Un guide sur la façon de joindre, vivre et faire grandir Sport pur dans votre province/territoire INTRODUCTION L ÉCOLE

Plus en détail

COALITION POUR UNE ÉCOLE DE GARÇONS DANS LE VIEUX-QUÉBEC «Faisons-le pour nos garçons!»

COALITION POUR UNE ÉCOLE DE GARÇONS DANS LE VIEUX-QUÉBEC «Faisons-le pour nos garçons!» COALITION POUR UNE ÉCOLE DE GARÇONS DANS LE VIEUX-QUÉBEC «Faisons-le pour nos garçons!» Bulletin d information mardi 24 novembre 2009, num. 31 Les examens d admission à L École Hébert-Couillard : les enfants

Plus en détail

ANIMATION AUTOUR DU REPAS

ANIMATION AUTOUR DU REPAS ANIMATION AUTOUR DU REPAS Objectifs pédagogiques : - respecter au mieux le rythme des enfants, - rendre l enfant le plus autonome possible, - apprendre à ce dernier à vivre en collectivité (ce qui implique

Plus en détail

Aidez votre enfant à connaître ses passions et à passer à l action! APPRENDRE À ENTREPRENDRE. ... à l école

Aidez votre enfant à connaître ses passions et à passer à l action! APPRENDRE À ENTREPRENDRE. ... à l école Aidez votre enfant à connaître ses passions et à passer à l action! APPRENDRE À ENTREPRENDRE... à l école 97 % des enseignants Entreprendre, c est explorer, découvrir et agir Pratiqué en milieu scolaire,

Plus en détail

Quelle collation à la récré?

Quelle collation à la récré? Quelle collation à la récré? Jeudi 17 novembre 2011 Sidonie FABBI, diététicienne dipl. Unité alimentation et mouvement - SSJ 25/11/2011 - Page 1 Service de santé de la jeunesse Promouvoir le bien-être

Plus en détail

La nouvelle génération de bénévoles

La nouvelle génération de bénévoles SOCIÉTÉ EN CHANGEMENT : S ADAPTER AUX BESOINS DES AÎNÉS Journée de perfectionnement pour les intervenants et les bénévoles qui oeuvrent auprès des aînés La nouvelle génération de bénévoles Les boomers

Plus en détail

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation

J apprends à m affirmer. Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation J apprends à m affirmer Programme d intervention en milieu scolaire visant à aider les enfants à faire face à l intimidation Conférence pour les parents Formation pour le personnel enseignant et les éducatrices

Plus en détail

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels

Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Les gens Les partenariats Le savoir Compétences et emploi Bureau de l alphabétisation et des compétences essentielles Initiatives sur les compétences essentielles des conseils sectoriels Études de cas

Plus en détail

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac

MADA. Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA Municipalité Amie Des Aînés De Tadoussac MADA 2013 Introduction Suite au succès et à l importance d une politique familiale, la municipalité de Tadoussac désire maintenant améliorer la qualité de

Plus en détail

La Financière agricole du Québec

La Financière agricole du Québec La Financière agricole du Québec Plan d action de développement durable 2013-2015 Table des matières Message du président-directeur général... 3 Orientation gouvernementale 1 : Informer, sensibiliser,

Plus en détail

NOUVELLES RECONNAISSANCES PAR LE BC

NOUVELLES RECONNAISSANCES PAR LE BC No 49, octobre 2015 RENCONTRE RSG Le BC Rayons de Soleil vous invite à une rencontre qui aura lieu le 21 octobre. Voir l invitation pour les détails. Vous aurez la chance d assister à une conférence sur

Plus en détail

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS

POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS POLITIQUE D INTÉGRATION ET DE MAINTIEN DES ENFANTS AYANT DES BESOINS PARTICULIERS Adapter le 2 février, 2015 Préambule Dans l esprit de l article 10 de la Chartre des droits et libertés de la personne

Plus en détail

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain

1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain 1 P a g e Outil de gestion des connaissances : Visites sur le terrain DÉFINITION : Une visite sur le terrain survient quand un membre du personnel se rend dans un autre bureau de Plan International pour

Plus en détail

Questionnaire Agents de conformité Informations générales

Questionnaire Agents de conformité Informations générales Questionnaire Agents de conformité Informations générales Bonjour, ce message s adresse aux agents de conformité de vos bureaux coordonnateurs pour les inviter à répondre au questionnaire accessible sur

Plus en détail

Rapport de la délégation du Canada

Rapport de la délégation du Canada Forum mondial de l éducation «Planifier pour 2015 Un catalyseur pour l élaboration des politiques de la décennie à venir : mesure, portée et entrepreneuriat» Londres, Royaume-Uni Du 19 au 22 janvier 2014

Plus en détail

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble»

Thème : «Eveil citoyen et vivre ensemble» Voici l ensemble des différentes thématiques et leurs déclinaisons en activités, développées dans le cadre des TAP 2015 2016. Il est à noter que la mise en place de ces activités sera variable d un établissement

Plus en détail

Événements. Introduction Types d événements Direction d événements. 1. Introduction aux événements

Événements. Introduction Types d événements Direction d événements. 1. Introduction aux événements Événements Ce guide vous donnera une meilleure idée du type d événements que vous pouvez diriger dans votre circonscription et vous aidera à les planifier. Introduction Types d événements Direction d événements

Plus en détail

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN COLLÈGE D'ENSEIGNEMENT GÉNÉRAL ET PROFESSIONNEL MARIE-VICTORIN Politique numéro 24 POLITIQUE LINGUISTIQUE INSTITUTIONNELLE RELATIVE À L EMPLOI ET À LA QUALITÉ DE LA LANGUE FRANÇAISE DU CÉGEP MARIE-VICTORIN

Plus en détail

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES

RÉSUMÉ. Vous parlez. Nous écoutons. Les choses s améliorent. RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES AVANTAGES ET SERVICES Marketing Research and Intelligence Association L Association de la recherche et de l intelligence marketing RÉSULTATS DU SONDAGE SUR LES AVANTAGES AUX MEMBRES 2015 RÉSUMÉ ÉVÉNEMENTS ET COURS AVANTAGES

Plus en détail

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités

Stratégie de recherche axée sur le patient. Cadre de renforcement des capacités Stratégie de recherche axée sur le patient Cadre de renforcement des capacités 2015 Remerciements Les Instituts de recherche en santé du Canada tiennent à souligner la contribution des experts ayant siégé

Plus en détail

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada

Parti libéral du Canada. Le Collège des médecins de famille du Canada Parti libéral du Canada Le Collège des médecins de famille du Canada Questionnaire sur la position des partis politiques relativement aux principaux enjeux de la médecine familiale Élection fédérale 2011

Plus en détail

Table des matières. Message du maire p. 3. Message des conseillers responsables pour les familles et pour les personnes aînées p.

Table des matières. Message du maire p. 3. Message des conseillers responsables pour les familles et pour les personnes aînées p. Politique pour les famillles et pour les personnes aînées de Sainte-Anne-de-la-Pocatière www.ste-anne-de-la-pocatiere.com Table des matières Message du maire p. 3 Message des conseillers responsables pour

Plus en détail

Guide du concours. Lancement du concours : 13 janvier 2016. Finale nationale : 29 et 30 avril 2016 au Cégep de Trois-Rivières

Guide du concours. Lancement du concours : 13 janvier 2016. Finale nationale : 29 et 30 avril 2016 au Cégep de Trois-Rivières Guide du concours Lancement du concours : 13 janvier 2016 Finale nationale : 29 et 30 avril 2016 au Cégep de Trois-Rivières Centre de démonstration en sciences physiques 1 PARTIE 1 : LE CONCOURS LE CONCOURS

Plus en détail

- travailler sur l'approvisionnement et le choix des produits. Améliorer la qualité des produits (frais, locaux, saison, bio...)

- travailler sur l'approvisionnement et le choix des produits. Améliorer la qualité des produits (frais, locaux, saison, bio...) Niveau Objectifs Quelques exemples d'actions Construction des menus : - impliquer les élèves dans la construction des menus Élaboration - Proposer des menus équilibrés attractifs - identifier les menus

Plus en détail

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018

Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Sercovie Planification stratégique Janvier 2016 à décembre 2018 Vision : Être le lieu de rencontres, de loisirs et d activités physiques par excellence à Sherbrooke pour les personnes de 50 ans et plus,

Plus en détail

Stratégies et approches du financement pour le climat à long terme

Stratégies et approches du financement pour le climat à long terme Stratégies et approches du financement pour le climat à long terme Le Canada est heureux de répondre à l invitation, contenue au paragraphe 10 de la décision 3/CP.19, de préparer des rapports bisannuels

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13

TABLE DES MATIÈRES PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS...9 PREMIÈRE PARTIE AMÉLIORER...13 Comment accroître la motivation de mon enfant à l école?...15 Comment favoriser l autonomie et le sens des responsabilités chez mon enfant?...29

Plus en détail

Portrait de la rémunération globale

Portrait de la rémunération globale CHAPITRE 1 Portrait de la rémunération globale pendant longtemps, on a surtout considéré les programmes de rémunération comme un mal nécessaire pour attirer des employés compétents et les fidéliser. Pour

Plus en détail

Plan d action de développement durable 2015-2020

Plan d action de développement durable 2015-2020 Plan d action de développement durable 2015-2020 «Durable Responsable Prospère Ensemble on fait avancer le développement durable au Québec!» La Société du Grand Théâtre de Québec a pour mission de promouvoir

Plus en détail

Le cheminement de l alimentation saine

Le cheminement de l alimentation saine Leçon Sept Le cheminement de l alimentation saine ATTENTES DU CURRICULUM OBJECTIF : Cette leçon enseigne les concepts de l Appartenance, la Bonté et la Capacité, axée sur l Appartenance et l exploration

Plus en détail