Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante"

Transcription

1 Programme Rencontre Technique ASCOMADE Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Présentation du logiciel de modélisation EPANET 1

2 Présentation du Logiciel Rôle d une modélisation Etudier le comportement d un réseau Débit, pression, marnage, temps de séjour, qualité de l eau Objectif(s) Aide à la décision d aménagements Redimensionnement, extension, interconnexion Choix de mode de fonctionnement Marnage de réservoir, vannage, désinfection La modélisation doit répondre à un ou des objectifs 2

3 Présentation du Logiciel EPANET Logiciel de calcul (débit, pression, vitesse ) en tout point du réseau au fil d un temps choisi Ses caractéristiques principales : Logiciel gratuit Taille de réseau illimitée Choix de différentes formules de calcul des pertes de charge Modélisation de pompes à vitesse fixe ou variable Calcul de l énergie consommée et coût Modélisation de différents types de vannes et clapets Géométrie des réservoirs aux formes variées possible Différenciation des catégories de demandes au nœud illimitée Modélisation de consommations dépendantes de la pression Asservissement des ouvrages par des commandes simples ou complexes Simulation de la concentration d une substance et dispersion de celle-ci dans le réseau avec choix de la formule de disparition 3

4 Construction d un modèle Données d entrée structurantes Décrire les caractéristiques du réseau : Les tuyaux (longueur, diamètre, rugosité) Les nœuds ou points de connexion des tuyaux (altitude du point) Les ouvrages (réservoirs, bâches, pompes, vannes ) Comment? Par des investigations de terrain et l étude des plans existants Quel degré de précision? Tout dépend de l objectif de modélisation Ne pas confondre «modélisation» et «modélisme» 4

5 Construction d un modèle Données de fonctionnement Comment est utilisée l eau? Renseignement du modèle sur les consommations en eau = demande EPANET permet une grande liberté sur la façon de renseigner la demande. La seule restriction : la demande se fait au niveau d un noeud 5

6 Construction d un modèle Données de fonctionnement Renseignement du modèle sur le mode de fonctionnement Ordres d arrêt/démarrage des pompes, consigne des réducteurs de pression 6 Définition des travaux de restauration du Gour

7 Calage du modèle Objectif : confronter les calculs à la réalité Le calage du modèle consiste à faire correspondre les calculs aux valeurs réelles observées sur le réseau Les données de calage = valeurs réelles Des mesures de pression (chez l abonné ou à un poteau incendie) Des mesures de débit (comptage de secteur ou débit de poteau incendie) Des mesures de marnage dans les bâches et réservoirs Des mesures de concentration d un paramètre (chlore résiduel par exemple) A adapter en fonction des objectifs de modélisation (type de mesure, quantité, durée et pas de temps) 7

8 Calage du modèle Ajustements Il est impossible de connaître avec exactitude tous les paramètres d un réseau Des hypothèses sont donc faites pour palier à ce manque de renseignements Des marges d erreur sont admises mais il faut rester prudent dans l ajustement des paramètres La qualité d un modèle dépend directement de son calage. Le calage dépend directement de la bonne connaissance du réseau et de son fonctionnement 8

9 Intérêts pour la collectivité Logiciel gratuit EPANET, logiciel gratuit et aussi performant que les logiciels payants Capacités de calcul très importantes Permet l étude de réseaux complexes, dans l ensemble et dans le détail Offre des possibilités de scénarios très grandes Logiciel peu gourmand en terme de ressource pour le PC, calculs très rapides Simulation de la qualité de l eau Volet complet de simulation avec la possibilité de définir des équations de dispersion d un composé chimique Etude de l âge de l eau et de la provenance de l eau Liberté de choix de méthode de travail A tous les niveaux, le choix est possible. L utilisateur peut choisir la formule de calcul des pertes de charge, la manière de renseigner la demande en eau etc 9

10 Points sensibles ou particuliers Mise à jour et assistance Logiciel gratuit mais sans assistance Mises à jour rares et version française en retard Liberté mais absence de «sécurités» Pas de «barrières» pour avertir l utilisateur que certains résultats peuvent être anormaux Comment a été définie la demande en eau? Difficulté à reprendre un modèle réalisé Par une autre personne ou réalisé il y a longtemps par soi même Suivi de la qualité performant mais plus complexe que les aspects hydrauliques 10

11 Conclusions Ne jamais perdre de vue l objectif de la modélisation Des connaissances techniques sont nécessaires L utilisation de la modélisation pour des réseaux simples ne semble pas pertinente sauf pour les aspects de qualité de l eau Plus adapté pour des structures complexes de réseau que ce soit en aide au fonctionnement ou à l aménagement Un logiciel de modélisation est un outil d aide à la réflexion par le biais d une utilisation intelligente et maîtrisée 11

12

Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER

Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER Le service de L eau potable à CARHAIX PLOUGUER Achat, distribution d eau potable, gestion clientele Note pour une mission d assistance à maîtrise d ouvrage pour l étude des modes de gestion du service

Plus en détail

Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014.

Formation au code EPANET. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014. Water & Soils Training Dr. Robert WOUMENI Version 2014. SOMMAIRE 1) Introduction. 2) Application de base 3) Consommation moyenne et Pompage 4) Les profils de modulation de la consommation 5) La gestion

Plus en détail

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR

DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR COMMUNE DE LA VALLA EN GIER Le Bourg 42131 La Valla-en-Gier DIAGNOSTIC DU RESEAU D ALIMENTATION EN EAU POTABLE SCHEMA DIRECTEUR Rapport de Phase III Juin 2012 ICA ENVIRONNEMENT 6 Rue Emile Noirot - 42300

Plus en détail

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable

La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable La gestion patrimoniale du système d alimentation en eau potable présenté par Sébastien Coudert, G2C environnement G2C environnement Ingénierie et conseil aux collectivités Vision systémique et complémentaire

Plus en détail

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique

MAGE. Présentation du logiciel. Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique MAGE Présentation du logiciel Auteur : Jean-Baptiste FAURE Unité de recherche Hydrologie-Hydraulique Contributeurs : plusieurs générations de stagiaires MAGE : logiciel d'hydraulique à surface libre mai

Plus en détail

ACQUISITION DU SAVOIR

ACQUISITION DU SAVOIR [Texte] FI SPV - Module INC 1 ACQUISITION DU SAVOIR «Les besoins et ressources en eau» Objectif : Amener tous les apprenants au minimum de performances demandées. Connaître le minimum réglementaire de

Plus en détail

Manuel de l Utilisateur

Manuel de l Utilisateur DIRECTION TECHNIQUE Département Réseaux, Comptage et Investissements EPANET 2.0 Simulation Hydraulique et Qualité pour les Réseaux d Eau sous Pression Manuel de l Utilisateur Version française Date de

Plus en détail

Phénomènes dangereux et modélisation des effets

Phénomènes dangereux et modélisation des effets Phénomènes dangereux et modélisation des effets B. TRUCHOT Responsable de l unité Dispersion Incendie Expérimentations et Modélisations Phénomènes dangereux Description et modélisation des phénomènes BLEVE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES DEPARTEMENT de LOIR-ET-CHER SYNDICAT INTERCOMMUNAL D ADDUCTION D EAU POTABLE (SIAEP) DU PLESSIS ETUDES DE CONNAISSANCE ET DE GESTION PATRIMONIALE DES RESEAUX D EAU POTABLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

R E S O D O PRÉSENTATION DU LOGICIEL MODÉLISATION DES RÉSEAUX D EAU POTABLE FORMATION ET PRESTATION DE SERVICES

R E S O D O PRÉSENTATION DU LOGICIEL MODÉLISATION DES RÉSEAUX D EAU POTABLE FORMATION ET PRESTATION DE SERVICES PRÉSENTATION DU LOGICIEL R E S O D O MODÉLISATION DES RÉSEAUX D EAU POTABLE FORMATION ET PRESTATION DE SERVICES Châteaux d'eau projetés N O U V E A U X Q U A R T I E R S DJARENGOL Réservoirs projetés Mont

Plus en détail

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE

SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Classe : Terminale STL-SCL Enseignement : Systèmes et rocédés SIMULATION D UN RÉSEAU D EAU : DE LA MÉCANIQUE DES FLUIDES SANS BANC D ÉTUDE Fiche de présentation de la ressource Document professeur Sommaire

Plus en détail

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques

Aquis. Gestion de réseaux hydrauliques Aquis Gestion de réseaux hydrauliques 80% de votre capital est investi dans le réseau de distribution Aquis vous donne un contrôle total 2 Un avenir plein de défis Sans informations en temps réel relatives

Plus en détail

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES

ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES ALIMENTATION EN EAU POTABLE DES COMMUNES RURALES NATURE DES OPERATIONS - Infrastructures liées à la protection de la ressource, au traitement et à la distribution de l eau potable. BENEFICIAIRES Communes

Plus en détail

Laddomat 21-60 Kit de chargement

Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21-60 Kit de chargement Laddomat 21 a pour fonction de... Guide d utilisation et d installation... lors du chauffage, permettre à la chaudière de rapidement atteindre la température de service....

Plus en détail

Groupe d échanges n 2

Groupe d échanges n 2 Réseau régional des collectivités à compétence Eau Potable Groupe d échanges n 2 13 octobre 2015, Besançon 1 Déroulement de la rencontre 1. Accueil et tour de table 2. Réhabilitation des réseaux d alimentation

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE Département de l Isère COMMUNE DU CHEYLAS SCHEMA DIRECTEUR D ALIMENTATION EN EAU POTABLE RAPPORT DE PHASE 3 PROPOSITIONS D AMENAGEMENTS Mémoire explicatif E 42-12 189, chemin du Bac à Traille 69 300 CALUIRE

Plus en détail

MERLIN GESTION PATRIMONIALE. Groupe GESTION PATRIMONIALE. Définition d un programme de renouvellement

MERLIN GESTION PATRIMONIALE. Groupe GESTION PATRIMONIALE. Définition d un programme de renouvellement Groupe MERLIN Une tradition d innovations au service des hommes GESTION PATRIMONIALE GESTION PATRIMONIALE Définition d un programme de renouvellement Indépendance - Expériences - Expertises - Proximité

Plus en détail

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante

Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante Cycle de rencontres techniques : Gestion patrimoniale AEP Rencontre n 3 : Télégestion et logiciels, des auxiliaires pour une gestion patrimoniale performante 26 Mai 2011 Besançon 1 Déroulement de la rencontre

Plus en détail

Consignes pour la remise des données RESEAU

Consignes pour la remise des données RESEAU Consignes pour la remise des données RESEAU Le système RESEAU permet principalement de transférer et de regrouper des géodonnées provenant de différentes bases de données des services des eaux (= fichier

Plus en détail

Guide d apprentissage pour la qualification de. réseau de distribution d eau potable (ORD)

Guide d apprentissage pour la qualification de. réseau de distribution d eau potable (ORD) Renseignements sur l identité de l apprenti Numéro de dossier : Prénom et nom : (en caractères d imprimerie) Guide d apprentissage pour la qualification de réseau de distribution d eau potable (ORD) 01-1130

Plus en détail

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES

ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES ETUDE COMPARATIVE DES MODELISATIONS NUMERIQUE ET PHYSIQUE DE DIFFERENTS OUVRAGES D EVACUATION DES CRUES P.E. LOISEL, J. SCHAGUENE, O. BERTRAND, C. GUILBAUD ARTELIA EAU ET ENVIRONNEMENT Symposium du CFBR

Plus en détail

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune

Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune . Commune de Vovray en Bornes. Schéma Directeur de la Défense Incendie de la Commune Octobre 2011. Régie Départementale d Assistance. 1 Rue du 30 ème Régiment d Infanterie. BP 2444. 74041 Annecy Cedex.

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT

RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT RAPPORT ANNUEL DU MAIRE SUR LE SERVICE PUBLIC DE L EAU POTABLE ET DE L ASSAINISSEMENT ANNEE 2010 1 PIECES ANNEXES 1/ Rapport. 2/ Délégués auprès du SIAEP. 3/ Comparatif Consommation Eau achetée/vendue.

Plus en détail

LVLØ Contrôleur ultime de piscine Solution intelligente pour plus de confort, la sécurité et rentabilité économique

LVLØ Contrôleur ultime de piscine Solution intelligente pour plus de confort, la sécurité et rentabilité économique LVLØ Contrôleur ultime de piscine Solution intelligente pour plus de confort, la sécurité et rentabilité économique Lancement mondial de produit LVLØ - Piscine Global 2014, EUREXPO LYON France LVLØ faite

Plus en détail

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005

Modélisation et simulation du trafic. Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Modélisation et simulation du trafic Christine BUISSON (LICIT) Journée Simulation dynamique du trafic routier ENPC, 9 Mars 2005 Plan de la présentation! Introduction : modèles et simulations définition

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau

Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau COMMUNE DE CARNOULES Eau Potable - 201 Service de distribution publique d Eau Potable Rapport Annuel sur le prix et la qualité de l eau (Application de la Loi n 95-101 du 2 février 1995 et du décret n

Plus en détail

Welcome the new 3.0 pool

Welcome the new 3.0 pool Welcome the new 3.0 pool Welcome the new 3.0 pool Un produit premium pour des piscines uniques et exclusives Welcome the new 3.0 pool 3 Welcome the new 3.0 pool Un produit premium pour des piscines uniques

Plus en détail

service gestion patrimoniale des réseaux d eau : mettre en place une stratégie efficace Les cahiers

service gestion patrimoniale des réseaux d eau : mettre en place une stratégie efficace Les cahiers Les cahiers Supplément technique du magazine eau service N 5 / novembre 2010 Eau service gestion patrimoniale des réseaux d eau : mettre en place une stratégie efficace P. 2 Quels sont les enjeux d une

Plus en détail

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne

10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne 10 ème programme 2013-2018 Agence de l eau Adour-Garonne Bassin Adour-Garonne : 116 000 km² (21% du territoire national métropolitain) Population concernée : 7 millions d habitants Les grands axes du programme

Plus en détail

Garantie. Les cuves bénéficient de la garantie décennale. Les pompes sont garanties 1 an.

Garantie. Les cuves bénéficient de la garantie décennale. Les pompes sont garanties 1 an. DRAIN UP Postes de relevage en polyéthylène Nos postes sont particulièrement adaptés pour relever les eaux des maisons individuelles ou des petites collectivités (lotissements, hôtels, restaurants, campings,

Plus en détail

Solution de Stockage

Solution de Stockage Page : 1 / 5 1. version Quai CARACTERISTIQUES TECHNIQUES TOURET ENROULEUR VERSION QUAI Bâche de protection 650 g/m² Page : 2 / 5 2. version Mer Touret construit de la même manière que la version quai avec

Plus en détail

Comment limiter l effort au volant dans des limites acceptables pour le. - Augmenter le diamètre du volant. ===> Inconfort des manoeuvres.

Comment limiter l effort au volant dans des limites acceptables pour le. - Augmenter le diamètre du volant. ===> Inconfort des manoeuvres. 1) GENERALITES: LE RAPPORT DE DEMULTIPLICATION: Le rapport de démultiplication est égal à : ANGLE DE BRAQUAGE DU VOLANT ANGLE DE BRAQUAGE DE LA ROUE PROBLEME: conducteur? Comment limiter l effort au volant

Plus en détail

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000

WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 WTT T20 STATION D'IMPREGNATION DU BOIS SOUS VIDE ET PRESSION CLASSIQUE D'OCCASION Type T20 Ø 1.800 x 18.000 Capacité annuelle et nominale: Capacité annuelle et nominale: 17.000 m3 -avec 250 jours de travail

Plus en détail

SOLUTION POUR LA GESTION ET L OPTIMISATION DE LA COLLECTE DES DECHETS

SOLUTION POUR LA GESTION ET L OPTIMISATION DE LA COLLECTE DES DECHETS SOLUTION POUR LA GESTION ET L OPTIMISATION DE LA COLLECTE DES DECHETS Pourquoi l optimisation des collectes? Depuis que le service rendu par les collectivités pour la collecte des déchets existe, la question

Plus en détail

Délégation du Service Public de l Eau Potable

Délégation du Service Public de l Eau Potable DEPARTEMENT DU RHONE Délégation du Service Public de l Eau Potable Dossier de Consultation des Entreprises Pièce n 2 Mémoire Explicatif 1 PRESENTATION DU SERVICE 1.1 Les ressources 1.1.1 Origine de l eau

Plus en détail

Baligh EL HEFNI. Défi INTEP Projet EPO/Lot A2 «Aide au pilotage de transitoires rares» EDF R&D Département STEP baligh.el-hefni@edf.

Baligh EL HEFNI. Défi INTEP Projet EPO/Lot A2 «Aide au pilotage de transitoires rares» EDF R&D Département STEP baligh.el-hefni@edf. Modèle physique/neutronique en Modelica d un outil d aide au pilotage du transitoire sensible de montée en puissance à 3%Pn/h après rechargement Maquettage d un outil d aide au pilotage sous Excel/VB Défi

Plus en détail

Domaines d application, exemples La démarche de l Automatique Un premier exemple. Automatique. Dynamique et Contrôle des Systèmes

Domaines d application, exemples La démarche de l Automatique Un premier exemple. Automatique. Dynamique et Contrôle des Systèmes Automatique Dynamique et Contrôle des Systèmes NICOLAS PETIT Centre Automatique et Systèmes Unité Mathématiques et Systèmes Mines ParisTech nicolas.petit@mines-paristech.fr 28 novembre 2008 Informations

Plus en détail

Odax 2. Unités : 871.2 p.c. Superficie:

Odax 2. Unités : 871.2 p.c. Superficie: 101 871.2 p.c. 102 832.8 p.c. 103 667.7 p.c. 104 667.8 p.c. 105 626.4 p.c. 106 800.2 p.c. 107 1086.2 p.c. 108 1086.2 p.c. 201-301-401 871.2 p.c. 202-302-402 894.2 p.c. 203-303-403 667.7 p.c. 204-304-404

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTEME HOTSPOT PROFESSIONNEL COULLAND WIFI

PRESENTATION DU SYSTEME HOTSPOT PROFESSIONNEL COULLAND WIFI PRESENTATION DU SYSTEME HOTSPOT PROFESSIONNEL COULLAND WIFI 1 10 OPTIONS DE REFERENCES SUR NOTRE SYSTEME HOTSPOT WIFI 1- HOTSPOTS WIFI ILLIMITES & MONITORING Le système Coullandwifi, fort de son potentiel

Plus en détail

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique

Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Principes généraux de la modélisation de la dispersion atmosphérique Rémy BOUET- DRA/PHDS/EDIS remy.bouet@ineris.fr //--12-05-2009 1 La modélisation : Les principes Modélisation en trois étapes : Caractériser

Plus en détail

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel

Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Commune des Ponts-de-Martel le 8 avril 2014 Au Conseil général de la commune des Ponts-de-Martel Rapport à l appui d une demande de crédit de fr. 435 192.- permettant le changement des conduites d eau

Plus en détail

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS

SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS BREVET DE TECHNICIEN SUPERIEUR CONCEPTION DE PRODUITS INDUSTRIELS SESSION 214 ETUDE DE PRODUITS INDUSTRIELS SOUS EPREUVE E51 MODELISATION ET COMPORTEMENT DES PRODUITS INDUSTRIELS Durée : 4 heures Aucun

Plus en détail

LES BRULEURS FIOUL DOMESTIQUE

LES BRULEURS FIOUL DOMESTIQUE LES BRULEURS FIOUL DOMESTIQUE I. Présentation générale des brûleurs fioul. (p.2) I.1 : Rôle d un brûleur fioul. I.2 : Les différents types de brûleurs fioul I.3 : Caractéristiques techniques du brûleur

Plus en détail

M1/UE CSy - module P8 1

M1/UE CSy - module P8 1 M1/UE CSy - module P8 1 PROJET DE SIMULATION AVEC MATLAB RÉGULATION DU NIVEAU ET DE LA TEMPÉRATURE DANS UN BAC En vue de disposer d un volume constant de fluide à une température désirée, un processus

Plus en détail

GESTION PATRIMONIALE POLLUTEC 2014 F.S.T.T. réseaux d AEP MERLIN. Gestion patrimoniale des. France Sans Tranchée Technologies.

GESTION PATRIMONIALE POLLUTEC 2014 F.S.T.T. réseaux d AEP MERLIN. Gestion patrimoniale des. France Sans Tranchée Technologies. Groupe MERLIN Une tradition d innovations au service des hommes POLLUTEC 2014 GESTION PATRIMONIALE F.S.T.T. France Sans Tranchée Technologies Gestion patrimoniale des réseaux d AEP Indépendance - Expériences

Plus en détail

Avis technique sur l analyse des causes et actions correctives engagées par VALE suite à la rupture de l effluent marin

Avis technique sur l analyse des causes et actions correctives engagées par VALE suite à la rupture de l effluent marin Avis technique sur l analyse des causes et actions correctives engagées par VALE suite à la rupture de l effluent marin Table des matières Introduction... 2 Analyse du document A... 2 Evénement... 2 Conception

Plus en détail

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES

IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008. AUTOMATIQUE et SYSTEMES IUT Toulouse II - Automatique et Systèmes Génie Industriel et Blagnac Maintenance GIM 2 Promo 14 Année 2007-2008 AUTOMATIQUE et SYSTEMES Les cours, TD et TP seront entièrement programmés en 2 ème année.

Plus en détail

Modèle de cahier des charges

Modèle de cahier des charges Modèle de cahier des charges 2013 www.eau-loire-bretagne.fr Etude du patrimoine eau potable Photo : Cédric Berger Septembre 2013 AVANT-PROPOS Contexte d'élaboration du modèle de cahier des charges 99

Plus en détail

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau

Service de distribution de l eau à Rennes. Stratégie de renouvellement du réseau Service de distribution de l eau à Rennes Stratégie de renouvellement du réseau David Clausse Syndicat Mixte de Production d eau potable du Bassin Rennais Rencontres de l'eau en Loire Bretagne Gestion

Plus en détail

BILAN ENERGIE FONCIA

BILAN ENERGIE FONCIA BILAN ENERGIE FONCIA (Immeuble collectif) Ce document vous présente le résultat du bilan énergie réalisé sur votre immeuble. Il a pour objectif de vous faire connaître simplement le comportement énergétique

Plus en détail

Transmetteurs et indicateurs de niveau Série LU

Transmetteurs et indicateurs de niveau Série LU Transmetteurs et indicateurs de niveau Série LU Transmetteur et indicateur de niveau par ultrasons pour liquides et solides Sans contact avec le produit Design compact avec boîtier en polycarbonate (électronique

Plus en détail

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique»

MODULE REACTEUR. Chimie industrielle. Bilan thermique. Apports et éliminations de chaleur. Guide TP «conduite d une réaction exothermique» MODULE REACTEUR Guide TP 1 / 30 Guide TP SOMMAIRE Objectifs de la séance et travail à effectuer 3 page Utilisation du simulateur 3 Fiche 1 Premiers éléments du bilan thermique 11 Fiche 2 Conduite d une

Plus en détail

Description de la gamme: Wilo-Smart

Description de la gamme: Wilo-Smart Description de la gamme: Wilo-Smart Construction Circulateur à rotor noyé avec raccord fileté et adaptation automatique de la puissance Domaines d'application Chauffages d'eau chaude tous systèmes, installations

Plus en détail

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi!

«Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! «Efficacité Energétique» Agir maintenant, pourquoi! Vos enjeux Valoriser le patrimoine Rechercher un équilibre budgétaire Respecter le Grenelle Les obligations des copropriétés dans le cadre du Grenelle

Plus en détail

2 Trucs et Astuces 2

2 Trucs et Astuces 2 Trucs et Astuces 2 2 Le chauffe-eau solaire 1.Les capteurs 2.Les circuits solaires 3.Le circuit sanitaire 4.Les systèmes d appoint 5.Fiches synthèse 6.Bon à savoir Trucs et Astuces 3 1 Les capteurs Trucs

Plus en détail

Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz. Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS

Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz. Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS Problème combinatoire sur le réseau de transport de gaz Nicolas Derhy, Aurélie Le Maitre, Nga Thanh CRIGEN Manuel Ruiz, Sylvain Mouret ARTELYS Au programme Présentation du problème Un problème d optimisation

Plus en détail

Etude de faisabilité

Etude de faisabilité Etude de faisabilité Modèle de cahier des charges pour réseaux de chaleur Ce modèle de cahier des charges d étude de faisabilité a été réalisé dans le cadre de la Mission Régionale Bois-Energie Il est

Plus en détail

COMMUNE DE ANDELOT EN MONTAGNE

COMMUNE DE ANDELOT EN MONTAGNE COMMUNE DE ANDELOT EN MONTAGNE PLAN LOCAL D'URBANISME XIII NOTE TECHNIQUE ANNEXES SANITAIRES Révision prescrite le 21/04/1999 Projet arrêté le 18/04/2007 Mis à l'enquête publique du 27/10/08 au 27/11/08

Plus en détail

Réservé au jury / Horaire. Dessin. Session 2006 FICHE DE MODELISATION : Mini voiture RC Nom du candidat : Page 1/14. Question 1 : liste des paramètres

Réservé au jury / Horaire. Dessin. Session 2006 FICHE DE MODELISATION : Mini voiture RC Nom du candidat : Page 1/14. Question 1 : liste des paramètres ROUE DE TOIT - PARAMETRES «GEOMETRIE» Question 1 : liste des paramètres Question 2 : démarche modélisation roue de toit Session 2006 FICHE DE MODELISATION : Mini voiture RC Nom du candidat : Page 1/14

Plus en détail

Questionnaire sur l organisation territoriale (CU4)

Questionnaire sur l organisation territoriale (CU4) SERVICE D INSPECTION DES ASSUREURS INCENDIE MD (SIAI) MISE À JOUR DES DONNÉES POUR FINS DE CLASSEMENTS D ASSURANCE INCENCIE Questionnaire sur l organisation territoriale (CU4) 1. Nom et désignation de

Plus en détail

NOTICE DE MISE EN SERVICE

NOTICE DE MISE EN SERVICE NOTICE DE MISE EN SERVICE Dispositif de Surpression à Variation, pompe de 2,2kW 1. GENERALITES Avant de procéder à l installation, lire attentivement cette notice de mise en service. CONTROLE PRELIMINAIRE

Plus en détail

Adduction de distribution

Adduction de distribution Adduction de distribution Didier Gallard * Juillet 2000 Objectif: Enjeux: Connaître la démarche à suivre pour concevoir une adduction de distribution. Eviter les dysfonctionnements hydrauliques Assurer

Plus en détail

Modification du système pneumatique

Modification du système pneumatique Conditions de modification et de conversion Conditions de modification et de conversion IMPORTANT! Les circuits de freins ne doivent pas être utilisés pour raccorder des réservoirs d'air comprimés supplémentaires.

Plus en détail

Désinfecter et désodoriser les installations de climatisation des bâtiments est un projet ambitieux dans lequel TECNICA s investit avec une équipe de

Désinfecter et désodoriser les installations de climatisation des bâtiments est un projet ambitieux dans lequel TECNICA s investit avec une équipe de NO BACTERIE NO MOISISSURE Désinfecter et désodoriser les installations de climatisation des bâtiments est un projet ambitieux dans lequel TECNICA s investit avec une équipe de chercheurs, techniciens,

Plus en détail

MUNICIPALITE DE PAYERNE

MUNICIPALITE DE PAYERNE MUNICIPALITE DE PAYERNE Au Conseil Communal de Payerne : Préavis n 15/2014 Objet du préavis Renouvellement et extension du système de la télégestion du réseau d eau Municipalité de Payerne / Préavis n

Plus en détail

Choix des instruments de mesure

Choix des instruments de mesure Amélioration des processus grâce à une gestion des techniques de mesure L'évaluation des valeurs d un processus est plus qu uniquement l'intégration du capteur et la lecture des indications. Afin de faire

Plus en détail

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX

LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX SMART WATER NETWORKS LA GESTION DES EVENEMENTS PLUVIEUX Les défis posés au gestionnaire du système d assainissement La sécurité des biens et des personnes Anticiper et limiter les risques de débordements

Plus en détail

TP n 5 : pompe common rail

TP n 5 : pompe common rail 4 ème année INSA TP Modélisation TP n 5 : pompe common rail Objectifs : analyser les divers mécanismes exploités sur la pompe common rail. TP n 5 : pompe common rail 1 Description de la pompe (20 ) 1.1

Plus en détail

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14

Objectifs : Notion de rendement. 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 1 ère GMB Technologie Les performances moteur 1 / 14 Les performances moteur Objectifs : L élève devra être capable de : Définir et calculer un rendement global du moteur ; Citer les paramètres influents

Plus en détail

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation.

Ce fichier numérique ne peut être reproduit, représenté, adapté ou traduit sans autorisation. Ce document a été mis en ligne par le Canopé de l académie de Clermont- Ferrand pour la Base Nationale des Sujets d Examens de l enseignement professionnel. Ce fichier numérique ne peut être reproduit,

Plus en détail

NOTIONS DE PERTE DE CHARGE PERTE DE PRESSION

NOTIONS DE PERTE DE CHARGE PERTE DE PRESSION Théorie NOTIONS E PERTE E CHARGE PERTE E PRESSION En raison de la VISCOSITE des fluides réels, de la RUGOSITE des parois intérieures des conduites et des accidents de parcours inhérents à un tracé fluidique,

Plus en détail

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole

Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Petits ouvrages hydrauliques et continuité piscicole Choix, dimensionnement, installation et équipement des ouvrages de franchissement hydrauliques (OH) : prescriptions règlementaires, méthodes préconisées

Plus en détail

Deux méthodes différentes de dimensionnement ont été appliquées :

Deux méthodes différentes de dimensionnement ont été appliquées : 1. INTRODUCTION Dans le cadre du réaménagement général de l assainissement sur le bassin versant de l Aussonnelle, qui conduira à la suppression de l ensemble des rejets d eaux usées dans la rivière, notre

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau

Journée d information & d échanges des fontainiers. La désinfection de l eau Journée d information & d échanges des fontainiers La désinfection de l eau La désinfection de l eau Le but de la désinfection La désinfection par le Chlore Les méthodes Le dosage Mesurer la teneur en

Plus en détail

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E)

d e a u : S im u la t io n s à é c h e lle r é d u it e (C ETU P ô le V E) S y s t è m e s f ix e s d a s p e r s io n d e a u : S im u la t io n s n u m é r iq u e s e t e x p é r im e n t a t io n à é c h e lle r é d u it e X. P o n t ic q (C ETU P ô le V E) L e s é t u d e

Plus en détail

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse

Chaudières sol à condensation. Systèmes à ventouse technique de condensation APERÇU CHAPITRE ecovit Chaudières sol à condensation Chauffage uniquement (sans eau chaude sanitaire) ecovit VKK 6 à 656... page 65 groupes de pompe et séparateur hydraulique...

Plus en détail

Introduction à la théorie des files d'attente. Claude Chaudet Claude.Chaudet@enst.fr

Introduction à la théorie des files d'attente. Claude Chaudet Claude.Chaudet@enst.fr Introduction à la théorie des files d'attente Claude Chaudet Claude.Chaudet@enst.fr La théorie des files d'attente... Principe: modélisation mathématique de l accès à une ressource partagée Exemples réseaux

Plus en détail

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau

DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau DTUs & Documents d'aide à la maintenance et à la conception des installations intérieur de distribution d eau olivier.correc@cstb.fr Nouveaux Documents Techniques Unifiés DTU 60.1 Plomberie sanitaire pour

Plus en détail

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT

REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT REPUBLIQUE FRANCAISE DEPARTEMENT DE L HERAULT SERVICE DEPARTEMENTAL D INCENDIE ET DE SECOURS GROUPEMENT GESTION DES RISQUES SERVICE PREVISION PREVISION TECHNIQUE CAHIER DES CHARGES POUR LA REALISATION

Plus en détail

DISTRIBUTION D EAU POTABLE

DISTRIBUTION D EAU POTABLE Département du LOT SYNDICAT D ADDUCTION D EAU POTABLE ET ASSAINISSEMENT DE SARRAZAC CRESSENSAC S/Préfecture de GOURDON Mairie de SARRAZAC 466OO DISTRIBUTION D EAU POTABLE RAPPORT ANNUEL PRIX QUALITE TRANSPARENCE

Plus en détail

CAMION VIDE TOILETTE LTV 1500 500 NX Sérial N 07 LTV 79

CAMION VIDE TOILETTE LTV 1500 500 NX Sérial N 07 LTV 79 CAMION VIDE TOILETTE LTV 1500 500 NX Sérial N 07 LTV 79 GENERAL AIRPORT SYSTEMS Z.I LE VENTILLON LOT N 15 13270 FOS SUR MER Tél : 04.42.40.72.40 Fax : 04.42.40.72.46 www.trackair.fr contact@trackair.fr

Plus en détail

LES CHAUDIERES MURALES

LES CHAUDIERES MURALES Comme tout générateur, les chaudières murales sont constituées d un corps de chauffe, d un circuit de fluide caloporteur et de parcours des fumées. Les foyers des chaudières murales sont de type atmosphérique

Plus en détail

PROJET D INVERSION DE LA CANALISATION 9B ET D ACCROISSEMENT DE LA CAPACITÉ DE LA CANALISATION 9

PROJET D INVERSION DE LA CANALISATION 9B ET D ACCROISSEMENT DE LA CAPACITÉ DE LA CANALISATION 9 Page 1 of 7 PROJET D INVERSION DE LA CANALISATION 9B ET D ACCROISSEMENT DE LA CAPACITÉ DE LA CANALISATION 9 RAPPORT SOMMAIRE DE L ANALYSE DES TRANSITOIRES SUR LE RÉSEAU PRINCIPAL Préparé par : Enbridge

Plus en détail

- Manipulations de la salle process -

- Manipulations de la salle process - - Manipulations de la salle process - MOTEUR A COURANT CONTINU Régulation de vitesse Instrumentation : dynamo tachymétrique, moteur Acquisition : Carte DAC98 sur Bus ISA Logiciel : Possibilité de développement

Plus en détail

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20.

Z.A. Pérache 63114 COUDES (+33) 04 73 96 92 22 (+33) 04 73 96 92 14 com@arvel.fr. Centrale SD20. Centrale à saumure Type SD20. Centrale à saumure Type Page 1 Les centrales de fabrication de saumure type SD sont des machines destinées au ravitaillement en saumure N.A. C.L. de saleuses à bouillie de sel. 1) Caractéristiques générales

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE Département La Savoie COMMUNE DE FEISSONS SUR SALINS SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE Modélisation mathématique fonctionnement hydrlique rése d e potable - PREAMBULE - La commune FEISSONS-SUR-SALINS

Plus en détail

Direction hydraulique, ce qui faut savoir LE VERIN

Direction hydraulique, ce qui faut savoir LE VERIN Direction hydraulique, ce qui faut savoir LE VERIN Butée G d Butée D X = course X = course Butée G D Butée D La course X du vérin correspond à la distance qu il doit faire entre chaque butée extrême du

Plus en détail

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE

SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE DEPARTEMENT DE LA SAVOIE COMMUNE DE SAINT BON-COURCHEVEL SCHEMA DIRECTEUR DE L ALIMENTATION EN EAU POTABLE ETUDE TECHNICO-ECONOMIQUE SOMMAIRE I Adéquation entre les besoins futurs et les ressources disponibles

Plus en détail

Systèmes de contrôle de l'hydraulique Mobile : Système centre Fermé.

Systèmes de contrôle de l'hydraulique Mobile : Système centre Fermé. Systèmes de contrôle de l'hydraulique Mobile : Système centre Fermé. -Flow Sharing- (LUDV) ou Partage de débit (LUDV). Le système de partage de débit constitue un nouveau développement des circuits -LS-.

Plus en détail

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa

La domotique R.Cousin D.Marsollier C-2i St-Grégoire Sté Bluelinéa La domotique R.Cousin C-2i St-Grégoire D.Marsollier Sté Bluelinéa Domotique? Définition: Le terme domotique vient de domo, «domus» en latin qui veut dire maison et «tique» pour automatisme. Ensemble des

Plus en détail

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement.

Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Introduction Logiciel d'hydrologie urbaine pour le diagnostic et le dimensionnement des réseaux d'assainissement. Présentation Démonstration Introduction Objet : est un outil dédié au calcul capacitaire

Plus en détail

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France

Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France Présentation des solutions mises en œuvre pour la gestion de l'eau en Ile-de-France programme de renouvellement Journée SIG Eau Sommaire Le Contexte Présentation générale du SEDIF Le SIG au SEDIF Renouvellement

Plus en détail

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse.

BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. 6 ème Rencontres France Hydro Electricité Grenoble 9 et 10 avril 2013 Présentation BERNARD & BONNEFOND est spécialisé dans la conception et la fabrication d alternateurs basse vitesse. Nous regroupons

Plus en détail

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE

5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE 5.4.1. ANNEXES SANITAIRES - NOTICE La présente note a pour but de décrire et justifier les dispositions générales à adopter en matière d assainissement eaux usées - eaux pluviales, d eau potable et d ordures

Plus en détail

Figure 3.1- Lancement du Gambit

Figure 3.1- Lancement du Gambit 3.1. Introduction Le logiciel Gambit est un mailleur 2D/3D; pré-processeur qui permet de mailler des domaines de géométrie d un problème de CFD (Computational Fluid Dynamics).Il génère des fichiers*.msh

Plus en détail

OUTIL CIRCULATEUR DE CHAUFFAGE : les bonnes pratiques SIG-éco21/immobilier

OUTIL CIRCULATEUR DE CHAUFFAGE : les bonnes pratiques SIG-éco21/immobilier Au bureau: 1. Demander à la régie ou au propriétaire: a) le numéro du compte de contrat (compris entre 200'000'000 et 200'999'999) b) le numéro du compteur électrique desservant la chaufferie (compris

Plus en détail

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE

SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE Maîtrise d ambiance et Qualité de l air SIMULATION NUMERIQUE DU FLUX D AIR EN BLOC OPÉRATOIRE PERTURBATION À L ÉTAT STATIQUE OU DYNAMIQUE Alina SANTA CRUZ École d Ingénieurs de Cherbourg LUSAC «Équipe

Plus en détail

Networking Solutions For Drinkable Water Treatment And Distribution

Networking Solutions For Drinkable Water Treatment And Distribution Networking Solutions For Drinkable Water Treatment And Distribution 1- Les process Prélever l eau dans le milieu naturel Pompage en rivière Source Forage Traitement Adduction & Stockage Distribution Rendre

Plus en détail