CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE"

Transcription

1 CHARTE POUR UN APPROVISIONNEMENT DURABLE DE LA RESTAURATION COLLECTIVE JURASSIENNE "APPROVISIONNEMENT DE LA RESTAURATION COLLECTIVE DANS LE JURA PAR DES PRODUITS AGRICOLES ET AGROALIMENTAIRES LOCAUX" PREAMBULE : penser global et agir local Le développement durable, défini et adopté de façon unanime lors du Sommet de la Terre à Rio en 1992 par 172 gouvernements présents est «un développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures à répondre aux leurs». C est un mode de développement à long terme qui concilie la protection de l environnement, le développement économique et l épanouissement social dans le souci des générations futures. Le développement durable oblige à «penser global» (au niveau des grands enjeux planétaires) avant «d agir local». Dans cette perspective, les restaurations collectives, au-delà de leur mission nutritionnelle, de l impératif de sécurité alimentaire et de leur rôle dans l éduction à l équilibre alimentaire et l apprentissage du goût, sont un levier formidable. En effet, l alimentation représente en France environ 30 % de notre empreinte écologique (source wwf) et l agriculture 20 % des émissions de gaz à effet de serre (source CITEPA). D autre part, le nombre de repas pris hors domicile ne cesse d augmenter et la part de la restauration collective représente 3,5 milliards de repas par an (pour plus de 13 milliards d euros de chiffre d affaires Source SNRC. À travers leur politique d approvisionnement, les restaurations collectives peuvent privilégier des denrées alimentaires produites dans des conditions respectueuses de l environnement et socialement acceptables. Elles peuvent ainsi, dans le sens de la stratégie nationale du développement durable et des conclusions du Grenelle environnement, conjuguer une politique sociale, un environnement préservé et un développement économique territorial responsable. ❶ ENJEUX LA VALORISATION DES PRODUCTIONS LOCALES ET RÉGIONALES La structuration de circuits de proximité de commercialisation de produits locaux et régionaux vers la restauration collective peut devenir un enjeu fort pour le Jura. L importance du patrimoine culturel, gastronomique et économique que représente l ensemble des produits et savoir-faire régionaux expliquent qu un très grand nombre de productions soit sous signes officiels de qualité (A.O.C., label, A.B ).

2 Cependant, une bonne part de l agriculture régionale doit encore acquérir des parts de marché dans la restauration collective. La valorisation locale de ses produits est pour elle un enjeu en termes de valeur ajoutée par hectare et de renforcement de son image auprès des gestionnaires de la restauration collective. Le Jura et la région Franche Comté comptent de plus un grand nombre de petites et moyennes entreprises agroalimentaires, largement réparties sur l ensemble de la région, susceptibles de pouvoir accéder à terme au marché de la restauration collective. Le Jura et la région Franche-Comté présente un maillage de petites et moyennes agglomérations offrant localement de nombreux bassins de consommation conséquentes. La restauration collective constitue notamment un marché important (restaurants municipaux, cantines scolaires, collèges, lycées, maisons de retraite, hôpitaux, établissements publics ou privés, en gestion directe ou déléguée). Ce marché a cependant ses exigences, notamment en termes de prix, de diversité de produits, de volumes importants sur un produit de qualité et de régularité d approvisionnement. Cependant, l offre n est pas suffisamment structurée pour répondre à ce type de demande, notamment au regard de ces exigences. Pour augmenter la valeur ajoutée des productions régionales, il serait alors nécessaire : * d organiser le regroupement d une offre diversifiée, * de favoriser la contractualisation entre les producteurs locaux, les transformateurs agroalimentaires locaux et les circuits de la restauration collective, * d améliorer la capacité à répondre à des appels d offres, * de conforter la promotion des produits régionaux auprès des prescripteurs de la restauration collective. Le renforcement de circuits de proximité à l échelle départementale et régionale va dans ce sens. L organisation d une filière de produits régionaux assurant diversité, volume et régularité, trouverait auprès des restaurants collectifs un marché important à proximité. L ENJEU D UN DÉVELOPPEMENT DURABLE PAR LE RECOURS À DES CIRCUITS COURTS Le deuxième enjeu du développement d un approvisionnement de proximité en région Franche Comté est une meilleure maîtrise des effets négatifs liés aux transports de longue durée et le développement de circuits courts entre producteurs et consommateurs. L objectif est notamment d améliorer le bilan carbone par tonne de produit transporté. Il s agit d un objectif clé d une stratégie de développement durable. Le développement de circuits de proximité entre producteurs et restaurants collectifs de la région est donc un projet emblématique de développement durable. Il doit contribuer à : * la limitation les effets négatifs liés aux transports des produits alimentaires sur de longues distances (émission de gaz à effet de serre), * la limitation des emballages et des déchets, * la valorisation économique locale des productions agricoles et agroalimentaires, * la préservation des activités économiques et donc des emplois, notamment en milieu rural.

3 ❷ STRATÉGIE Conscients de ces enjeux, l État, les Chambres Consulaires, les établissements publics, les collectivités locales, les représentants des professions agricoles et de la transformation des produits ainsi que les représentants de la restauration collective, ont décidé de signer la présente charte afin de développer les circuits de proximité pour la restauration collective dans le Jura et la Région. Le projet a vocation à définir une stratégie du développement de l approvisionnement de la restauration collective par des produits locaux, en associant l ensemble des opérateurs intervenant sur ce marché : * restaurants collectifs (administratifs, d entreprises, scolaires ), * fournisseurs de produits alimentaires : producteurs, coopératives, établissements de transformation agroalimentaire, * distributeurs de la restauration collective. Il a pour ambition d être une action pilote pour notre département et notre région. Son objectif est de structurer une filière régionale d approvisionnement local regroupant producteurs, transformateurs agroalimentaires de la région et distributeurs, afin de rassembler une offre diversifiée de produits en volumes conséquents et réguliers, en direction de la restauration collective départementale et régionale. Le projet de charte de l approvisionnement de la restauration collective par des produits agricoles et alimentaires locaux du Jura s inscrit dans une démarche parallèle et synergique de celle développée en Région et notamment du programme national de nutrition santé 2. L une des premières actions régionales prévues consiste en la mise en place d un répertoire des fournisseurs à destination de la restauration collective. L exhaustivité et l utilité d un tel outil participe à répondre aux objectifs présentés dans la présente charte. La stratégie s appuie sur 5 axes : 1 En premier lieu, un état des lieux devra être réalisé (année 2008) : * analyse de la structuration de la restauration collective dans le Jura et estimations chiffrées du marché, * identification des besoins de la restauration collective : produits, services, conditionnement, localisation, logistique, * évaluation de l offre potentielle et de la mobilisation des professionnels agricoles et agroalimentaires régionaux, * mise en évidence des démarches déjà réalisées sur le département en approfondissant les schémas opérationnels développés. 2 Au delà de ce diagnostic indispensable, la stratégie vise une amélioration de la structuration de l offre existante. Pour cela, un conseil individuel aux entreprises est nécessaire et en priorité pour les petites et moyennes entreprises, afin de les accompagner et de les inciter à se structurer collectivement parfois. Le diagnostic réalisé doit aussi permettre de dégager des schémas d organisation de l approvisionnement, des fournisseurs aux restaurants collectifs. Compte tenu de la diversité des productions et de la dispersion des entreprises, cette structuration sera progressive et financée par les possibilités du marché. Il s agit d un objectif à moyen terme (2 ou 3 ans).

4 3 Les restaurants collectifs doivent être mobilisés et accompagnés pour le développement des circuits de proximité. Une dynamique doit notamment être créée avec eux pour favoriser une plus grande consommation de produits locaux et de saisons, impliquant des changements de politique d achat. Les restaurants inter-administratifs et des collectivités notamment, sont des partenaires à mobiliser en premier lieu afin qu ils contribuent au rôle exemplaire de l État et des collectivités en termes de développement durable (objectif à moyen terme : 2 ou 3 ans). 4 D autre part, des critères d évaluation de l impact environnemental des circuits courts doivent être recherchés et définis afin d évaluer les circuits de proximité mis en place dans une démarche de développement durable. Ces critères devront être facilement calculables. Ils devront également être compatibles avec le code des marchés publics afin que les restaurants collectifs puissent les intégrer dans leurs cahiers des charges, tout en respectant la réglementation de la concurrence. 5 Enfin, pour mettre en contact les différents acteurs de la filière et les mobiliser et pour sensibiliser plus largement, des actions collectives de communication et promotion doivent aussi être animées de façon coordonnée, par les signataires de cet accord. Elles seront menées en parallèle des quatre autres axes et ce, dans différentes directions (au fur et à mesure des résultats obtenus sur les 4 autres axes), envers : * les producteurs et leurs organisations collectives locales, * les acteurs des circuits de distribution, * les donneurs d ordres et acheteurs, * les consommateurs finaux de la restauration collective. La mise en œuvre de cette stratégie se fera sous la conduite d un comité de pilotage composé des parties intéressées et sous l autorité de Monsieur le Préfet du Jura. Sa réussite demandera la mobilisation de l ensemble des signataires.

5 ❸ RÉSULTATS ATTENDUS Dans le cadre de la législation et des règlements actuels, l ensemble des signataires de cet accord s engagent à coopérer pour la bonne réalisation du projet selon les 5 axes précités. Il s engagent à définir, à l issue de l état des lieux (fin 2008-début 2009), un plan d action qui déclinera les 5 axes de la stratégies en objectifs opérationnels et précisera les moyens mis en œuvre par l ensemble des signataires. Les résultats attendus du plan d action seront quantifiés (pourcentage des besoins couverts et échéances pour chacune des productions) et viseront l augmentation croissante du nombre de contrats d approvisionnement local entre fournisseurs et restaurants collectifs du département du Jura. Fait à Lons-le-Saunier, le Le Préfet du Jura Le Président du Conseil Général Le Président de la Chambre d Agriculture du Jura Ch. ROUYER J. RAQUIN D. CHALUMEAUX Le Président de la Chambre de Métiers du Jura Le Président Interbio de Franche Comté Le Président de l Association Régionale des Industries Agroalimentaires R. CARNET D. BERGIER N. MOUGEY Le Président de la Chambre de Commerce et d Industrie du Jura Le Président du Comité de Promotion des Produits Régionaux Le Délégué Départemental de l Association de la Restauration Collective Municipale M. DIEUDONNÉ J. PARRENIN M. THEVENET Le Président de l Union Nationale des Associations de Gestion des Restaurants Inter-Administratifs Le Président de l Association Nationale des Directeurs de la Restauration Municipale La Présidente de l Association des Maires du Jura JC. GUERRIER C. HÉBERT S. VERMEILLET

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale?

- Quelles actions à mener pour faciliter l émergence d une offre locale? DIRECCTE 59 - Pôle C septembre 2012 1 dans le respect des dispositions du Code des Marchés Publics - Quelles procédures mettre en œuvre? - Quels critères permettent de promouvoir la dimension de proximité?

Plus en détail

CASDAR Développement et transfert en Agriculture

CASDAR Développement et transfert en Agriculture Titre : Mise en place et structuration d une filière de produits agricoles de proximité pour la restauration hors domicile. GAL : Pays du Mans Région : Pays de Loire Priorité ciblée : Prise en compte des

Plus en détail

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements

Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements - 2011 Développement Durable et Industries Agroalimentaires Valorisation et Communication des engagements Synthèse de l étude 2011 Action financée par : Développement Durable & Industries Agroalimentaires

Plus en détail

Charte du site Internet régional sur l agriculture et l alimentation locale en Languedoc Roussillon

Charte du site Internet régional sur l agriculture et l alimentation locale en Languedoc Roussillon Charte du site Internet régional sur l agriculture et l alimentation locale en Languedoc Roussillon Pourquoi? POURQUOI UNE CHARTE? La présente charte a pour objectifs de fixer les contours et l éthique

Plus en détail

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage

Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Développer l Agriculture Biologique pour une protection durable et économe de votre captage Outils et expériences À destination des maîtres d ouvrage GAB Ile-de-France Avril 2010 1/ Inviter l ensemble

Plus en détail

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national

Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Vers une définition des ambitions et orientations de la charte du Parc national Ce document constitue la synthèse de la première phase des travaux d élaboration de la charte du Parc national des Cévennes.

Plus en détail

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre»

Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Politiques achats responsables «Comprendre les principes et les étapes de mise en œuvre» Dominique Veuillet Service Consommation et Prévention Web-conférence «Achats et restaurations responsables dans

Plus en détail

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement

Charte régionale de la commande publique responsable. La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Charte régionale de la commande publique responsable La Région des Pays de la Loire poursuit son engagement Préambule Dès 1987 la Commission Mondiale sur l Environnement et le Développement des Nations

Plus en détail

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité

Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité Etude pour la mise en place de démarches environnementales dans la conception et la gestion de zones d activité COMMUNAUTE URBAINE DE CHERBOURG Groupe de travail n 1 «Gouvernance de la qualité environnementale

Plus en détail

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE

CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE CONVENTION D ENGAGEMENT VOLONTAIRE EN FAVEUR DE LA LUTTE CONTRE LE GASPILLAGE ALIMENTAIRE PAR LES DISTRIBUTEURS DU SECTEUR ALIMENTAIRE ENTRE LA MINISTRE DE L ÉCOLOGIE, DU DEVELOPPEMENT DURABLE ET DE L

Plus en détail

Carnet d acteurs d A PRO BIO

Carnet d acteurs d A PRO BIO Carnet d acteurs d A PRO BIO 4 rue de Dormagen 59350 Saint-André-lez-Lille Tél. : 03.20.31.57.97 - Fax : 03.20.12.09.91 www.aprobio.fr - www.labio-presdechezmoi.fr contact@aprobio.fr A PRO BIO, Pôle de

Plus en détail

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES

ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES ACTION 3.1. : CREATION D UN CAHIER DES CHARGES Contexte et Objectifs : La commercialisation et la promotion des produits agricoles locaux dans le contexte actuel s effectuent avec plus de succès si des

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 18 OCTOBRE 2007 DELIBERATION N CR-07/15.207 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL Lutte contre le changement climatique : vers un Plan Climat Languedoc- Roussillon LE CONSEIL REGIONAL LANGUEDOC-ROUSSILLON,

Plus en détail

Fonctionnement et charte partenariale

Fonctionnement et charte partenariale Fonctionnement et charte partenariale Un contexte d urgence économique, sociale et environnementale Les impacts générés par notre mode de développement actuel sont incontestables : diminution de la biodiversité

Plus en détail

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012

AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 GRAND CONSEIL D ORIENTATION DE L AGENCE BIO 12 SEPTEMBRE 2007 ALLOCUTION DE MICHEL BARNIER AGRICULTURE BIOLOGIQUE HORIZON 2012 I) INTRODUCTION Je suis très heureux d être parmi vous pour ce Grand conseil

Plus en détail

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE "DURABLE ET SOLIDAIRE"

TITRE : COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE RAPPORT DU PRÉSIDENT AU CONSEIL GÉNÉRAL 3ème Commission de l'environnement, du développement durable et des transports N 2005-03-0036 SÉANCE DU 15 DÉCEMBRE 2005 POLITIQUE : MOYENS DE L'INSTITUTION SECTEUR

Plus en détail

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on?

Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Restauration collective durable, responsable, de qualité de quoi parle-t-on? Virginie Grzesiak Direction Régionale de l Alimentation, de l Agriculture et de la Forêt du Languedoc- Roussillon (DRAAF LR)

Plus en détail

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles

La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles 0 La lutte contre le dérèglement climatique à différentes échelles A l échelle internationale - La Convention-Cadre des Nations Unies sur les Changements Climatiques (CCNUCC) Instaurée en 1992 lors du

Plus en détail

Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains

Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains Promouvoir l'agriculture familiale pour résoudre les grands défis contemporains MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DE L AGRICULTURE DE L AGROALIMENTAIRE ET DE LA FORÊT Le secteur agricole est

Plus en détail

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne

Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Vienne novembre 2012 Avis de la Coordination des Conseils de développement de la Vers une politique alimentaire locale à l échelle de la Vienne Version intermédiaire ( octobre 2012) Sommaire LE DIAGNOSTIC

Plus en détail

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé

Transition énergétique des collectivités. Comité de pilotage Conseil Energie Partagé Transition énergétique des collectivités Comité de pilotage Conseil Energie Partagé PAYS RUTHENOIS / CEP Pays Ruthénois: 8 salariés 57 communes 93 000 habitants 5 M /an d énergie Programme Matin (09:00)

Plus en détail

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ;

- que certains des signataires appliquent d ores et déjà tout ou partie des principes de la charte ; PREAMBULE L étude des dossiers soumis à la Médiation du crédit depuis sa création en novembre 2008 a révélé un certain nombre de difficultés dans la relation des PME avec leurs grands clients, donneurs

Plus en détail

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse

Schéma de Développement Commercial - aire urbaine de Toulouse Observatoire Départemental de l'équipement Commercial de la Haute-Garonne Schéma de Développement Commercial aire urbaine de Toulouse Pour un commerce durable dans la Ville Un document de référence pour

Plus en détail

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio

L'introduction de produits bio en restauration collective. Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio L'introduction de produits bio en restauration collective Enjeux et impacts d'un projet de restauration collective bio Avant propos Produits bio et/ou locaux? - En cas d offre de produits bio insuffisante

Plus en détail

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ? Ass oc A Régionale Bio le Interprofession ne ion l iat QU I TA I N E LES ACTES DU FORUM ATELIER 1 : QUELS PARTENARIATS GAGNANTS ENTRE PRODUCTEURS ET ACHETEURS POUR UN APPROVISIONNEMENT LOCAL DE QUALITÉ?

Plus en détail

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique

1- Mobiliser la société autour des thèmes de la sobriété et de l efficacité énergétique Cahier d acteur de l Assemblée des départements de France Débat national transition énergétique 2013 L Assemblée des départements de France souscrit au débat national transition énergétique voulu par le

Plus en détail

Carnet d acteurs du Court Circuit

Carnet d acteurs du Court Circuit La Ch Carnet d acteurs du Court Circuit 75 rue Léon Gambetta 59000 Lille France 06 51 00 39 98 http://www.lecourtcircuit.fr contact@lecourtcircuit.fr Le projet LeCourtCircuit.fr se positionne en tant qu'interface

Plus en détail

LA CARTE D ACHAT EN SPHERE PUBLIQUE ETAT DES LIEUX FIN 2007

LA CARTE D ACHAT EN SPHERE PUBLIQUE ETAT DES LIEUX FIN 2007 LA CARTE D ACHAT EN SPHERE PUBLIQUE ETAT DES LIEUX FIN 2007 La Direction Générale des Finances Publiques propose un état des lieux de l utilisation de la carte d achat en sphère publique en 2007, en s

Plus en détail

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale

Présentation de la SCIC. acrene. Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale Présentation de la SCIC acrene Société Coopérative d Intérêt Collectif Pour la promotion de la rénovation énergétique en Alsace Centrale La SCIC ACRENE : Une coopération d acteurs œuvrant pour la réduction

Plus en détail

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole

Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole Organisations et synergies sur un territoire L exemple de Saint-Etienne Métropole 1 LES ACTEURS Saint-Etienne Métropole Nicolas QUITTARD, chargé de mission agriculture Chambre d agriculture de la Loire

Plus en détail

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre

Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Diagnostic des émissions de gaz à effet de serre Guide pour la rédaction d un cahier des charges (juin 2009) Ce document concerne les diagnostics des émissions de gaz à effet de serre d une collectivité

Plus en détail

SOL-AIR Consultants MEMBRE DE COOPZONE LE RÉSEAU DES DÉVELOPPEURS DE COOPÉRATIVE. Pascal Billard, directeur général et vice-président de CoopZone

SOL-AIR Consultants MEMBRE DE COOPZONE LE RÉSEAU DES DÉVELOPPEURS DE COOPÉRATIVE. Pascal Billard, directeur général et vice-président de CoopZone SOL-AIR Consultants MEMBRE DE COOPZONE LE RÉSEAU DES DÉVELOPPEURS DE COOPÉRATIVE Pascal Billard, directeur général et vice-président de CoopZone HISTORIQUE Créée en 1996 Par Eveline Lemieux, maîtrise en

Plus en détail

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE

SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE SYNTHÈSE DES RENCONTRES RÉGIONALES POUR L AVENIR DU BOIS BRETAGNE 1 REGION BRETAGNE : Nombre d entreprises : 4 000 dont PME (

Plus en détail

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME HOTELLERIE DE PLEIN AIR REGLEMENT D INTERVENTION

CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME HOTELLERIE DE PLEIN AIR REGLEMENT D INTERVENTION CONTRAT D APPUI A LA PERFORMANCE TOURISME HOTELLERIE DE PLEIN AIR REGLEMENT D INTERVENTION le règlement n 1998/2006 de la Commission européenne du 15 décembre 2006 concernant l application des articles

Plus en détail

APPEL d OFFRE AUDIT DU DISPOSITIF CHARTE DES BONNES PRATIQUES D ELEVAGE

APPEL d OFFRE AUDIT DU DISPOSITIF CHARTE DES BONNES PRATIQUES D ELEVAGE Confédération Nationale de l Elevage 149, Rue de Bercy 75 595 PARIS CEDEX 12 Tél. 01.40.04.51.10 Fax. 01.40.04.51.22 c.allo@cne.asso.fr delphine.neumeister@idele.fr simon.fourdin@idele.fr APPEL d OFFRE

Plus en détail

La distribution publique d électricité

La distribution publique d électricité La distribution publique d électricité ERDF, une expertise nationale Pilotage du réseau à partir de 30 «tours de contrôle» Garantie des missions de service public de la distribution d électricité public

Plus en détail

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS

2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET DE DELIBERATION EXPOSE DES MOTIFS DIRECTION DES FINANCES Sous-Direction des Partenariats Public-Privé Bureau des Sociétés d Economie Mixte 2012 DF 34 Participation à la création d une Société d Economie Mixte «Energies POSIT IF» PROJET

Plus en détail

Grenelle Environnement

Grenelle Environnement Grenelle Environnement Convention d engagements pour l accélération de la construction de «Bâtiments Basse Consommation» (BBC) Entre L Etat, représenté par Jean-Louis Borloo, ministre d Etat, ministre

Plus en détail

Plan de développement de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 2O14-2O2O

Plan de développement de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 2O14-2O2O Plan de développement de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 2O14-2O2O SOMMAIRE Contexte national 04 Contexte régional 05 Diagnostic de l agriculture biologique en Nord-Pas de Calais 06 Programme

Plus en détail

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015

ACTE HLM 2016-2020. pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique. Les engagements du Mouvement Hlm. Du 22 au 24 septembre 2015 ACTE HLM 2016-2020 Les engagements du Mouvement Hlm pour Agir pour le Climat et la Transition Énergétique Du 22 au 24 septembre 2015 Du 22 au 24 septembre 2015 Préambule En 1972, la Conférence des Nations

Plus en détail

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective

MANGER BIO LIMOUSIN. Du bio et local en restauration collective MANGER BIO LIMOUSIN Du bio et local en restauration collective Manger Bio Limousin : historique En 2001 : opérations ponctuelles de repas bio organisés par Gablim, à la demande d établissements scolaires

Plus en détail

«COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE» du Conseil général de l Essonne

«COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE» du Conseil général de l Essonne Agenda 21 départemental Mise en œuvre de la «COMMANDE PUBLIQUE DURABLE ET SOLIDAIRE» du Conseil général de l Essonne EFE 6 février 2008 Alice CROLA, Chef de projet développement durable et solidaire L

Plus en détail

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE

CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE CONVENTION CADRE DE PARTENARIAT ENTRE LE SYNDICAT MIXTE DU PARC NATUREL REGIONAL DES PREALPES D AZUR ET L OFFICE DE TOURISME DE GRASSE ENTRE : D une part, Le Syndicat Mixte d Aménagement et de Gestion

Plus en détail

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley

Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Plan Climat-Energie Territorial & Green Valley Salon Planet Energy, 27 janvier 2011 Une stratégie territoriale de lutte contre le réchauffement climatique au profit du développement économique local Plan

Plus en détail

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG

ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ACCORD D ENTREPRISE PORTANT SUR L EGALITE PROFESSIONNELLE ENTRE LES FEMMES ET LES HOMMES AU SEIN D ELECTRICITE DE STRASBOURG ENTRE LES SOUSSIGNES Électricité de Strasbourg, société anonyme au capital de

Plus en détail

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy

Marché de restauration collective. Vandoeuvre les Nancy Marché de restauration collective Vandoeuvre les Nancy Mise en place du nouveau marché Public concerné par le marché Cantines Scolaires Foyer des Personnes Agées Portage à domicile Choix politique des

Plus en détail

Courrier du Club SULLY à l attention des rapporteurs de la mission

Courrier du Club SULLY à l attention des rapporteurs de la mission Courrier du Club SULLY à l attention des rapporteurs de la mission AGRICULTURE INNOVATION 2025 1) Qui sommes-nous? Le Club SULLY, récemment créé, rassemble aujourd hui 10 pôles de compétitivité intervenant

Plus en détail

Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse

Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse Commande publique «durable et solidaire» Dossier de presse En application de son Agenda 21 départemental, adopté le 20 octobre 2003, le Conseil général de l Essonne s est engagé dans une démarche de commande

Plus en détail

Le SPL horticole Var Méditerranée

Le SPL horticole Var Méditerranée Le SPL horticole Var Méditerranée Une démarche collective et solidaire Le SPL horticole est l ensemble des différents partenaires de l horticulture varoise, regroupés pour animer collectivement une démarche

Plus en détail

PARC NATUREL REGIONAL

PARC NATUREL REGIONAL PARC NATUREL REGIONAL DES MONTS D ARDECHE Synthèse du bilan de gaz à effet de serre du territoire 1. Eléments de contexte Les derniers travaux du GIEC (Groupe d Experts Intergouvernemental sur l Evolution

Plus en détail

Marchés publics, restauration collective et circuits courts

Marchés publics, restauration collective et circuits courts Marchés publics, restauration collective et circuits courts Réponse à l appel à propositions d actions de transfert des projets financés dans le cadre du Réseau rural français Intitulé du projet Marchés

Plus en détail

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES

RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES RAPPORT 2011-2012 Bilan des Emissions de GES ELRES Responsable du suivi : Claire ABOUDI Fonction : Chargée de Projets Développement Durable Adresse : 15 avenue Paul Doumer 92508 RUEIL MALMAISON : 01 47

Plus en détail

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011

CHARTE COSMEBIO. Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO Assemblée Générale Le 7 juin 2011 CHARTE COSMEBIO La cosmétique écologique et biologique est une démarche éthique et scientifique fondée sur des savoirs traditionnels tout en bénéficiant

Plus en détail

Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes

Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes Un engagement durable pour le respect de la nature et des hommes Communication sur le progrès 2014 C est naturel de faire plaisir 1 SOMMAIRE 1. Généralités société 3 1.1 Présentation de la société 3 1.2

Plus en détail

au service de Lanaudière

au service de Lanaudière CEFTA Le au service de Lanaudière Le Centre d expertise et de formation en technologies alimentaires (CEFTA), rattaché au Cégep régional de Lanaudière à Joliette, se définit essentiellement comme un centre

Plus en détail

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles

Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Communication sur le Progrès 2014 du Groupe EDF Energies Nouvelles Lancée en 2000 par l Organisation des Nations Unies, le Pacte Mondial est une initiative destinée à rassembler les entreprises, les organismes

Plus en détail

Cérémonie de clôture du programme HOMES

Cérémonie de clôture du programme HOMES Dossier de presse 13 février 2013 Cérémonie de clôture du programme HOMES Contact Presse Schneider Electric Jean-Pierre Gherardi Tél. : +33 (0)4 76 60 50 24 jean-pierre.gherardi@schneider-electric.com

Plus en détail

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010

L Ain et ses principaux marchés touristiques. Etude de clientèles 2010 L Ain et ses principaux marchés touristiques Etude de clientèles 2010 Introduction Monsieur Jacques RABUT, Président d Aintourisme ACCOMPAGNER Nos missions Aider nos clients dans la réalisation de leurs

Plus en détail

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3

L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 L approvisionnement De la restauration hors domicile Acte 3 Une 1ère expérimentation locale Dynamique engagée par l antenne de la Chambre d agriculture en Périgord Noir avec la communauté de communes de

Plus en détail

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL

DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL REUNION DU 22 DECEMBRE 2011 DELIBERATION N CR-11/08.824 DELIBERATION DU CONSEIL REGIONAL SCHEMA REGIONAL DE DEVELOPPEMENT ECONOMIQUE ET DE L'EMPLOI Stratégie régionale AGIR pour les filières AGIR pour

Plus en détail

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective

Référentiel du. Certificat de spécialisation Restauration collective Référentiel du Certificat de spécialisation Restauration collective 1 2 Photo couverture : Restauration collective Source : http://photo.agriculture.gouv.fr - Pascal Xicluna/Min.Agri.fr Référentiel du

Plus en détail

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique

Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Publié par la En collaboration avec le Ministère de l Equipement, de l Aménagement du Territoire et du Développement Durable Stratégie Nationale sur le Changement Climatique Synthèse Publié par Bureau

Plus en détail

UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL

UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL Parcs naturels régionaux Français UN DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE LOCAL CONTRIBUANT A LA RICHESSE DES PATRIMOINES ET AU RENFORCEMENT DU LIEN SOCIAL Avec le soutien financier de UN DÉVELOP- PEMENT SOCIO- ÉCONOMIQUE,

Plus en détail

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013

Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 PLAN DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT (PREH) Comité de pilotage départemental 12 novembre 2013 La rénovation de l habitat : un triple enjeu Environnement Réduire les consommations d énergie pour

Plus en détail

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec le Pays de Haute-Mayenne UNE DYNAMIQUE INITIEE PAR LE DIAGNOSTIC «FILIERES COURTES» SUR LE PAYS DE HAUTE-MAYENNE

Plus en détail

L ACHAT DE PRODUITS LOCAUX EN CIRCUITS COURTS DE PROXIMITÉ : POUR DE NOUVELLES PRATIQUES DES CONSOMMATEURS?

L ACHAT DE PRODUITS LOCAUX EN CIRCUITS COURTS DE PROXIMITÉ : POUR DE NOUVELLES PRATIQUES DES CONSOMMATEURS? L ACHAT DE PRODUITS LOCAUX EN CIRCUITS COURTS DE PROXIMITÉ : POUR DE NOUVELLES PRATIQUES DES CONSOMMATEURS? 1 SOMMAIRE * * * * INTRODUCTION QUELLE CONCEPTION SE FAIT LE CONSOMMATEUR DE L ALIMENTATION DURABLE?...p4

Plus en détail

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux

4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux Module 4 : Performance énergétique 4.1 - Améliorer l efficacité énergétique dans les collectivités et les logements sociaux réservée : 460 000 OBJECTIFS STRATÉGIQUES de l Agenda 21 du Pays Soutenir l'éco-construction

Plus en détail

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016

Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 Appel à Manifestations d Intérêt Champagne-Ardenne 2015-2016 DEPLOIEMENT LOCAL DE PLATEFORMES DE RENOVATION ENERGETIQUE DE L HABITAT PRIVE Date limite de dépôt du dossier pour un financement 2015 : 11/09/2015

Plus en détail

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie

Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Charte Bois Construction Rénovation Environnement Basse-Normandie Un programme pour l environnement, par le développement de la Filière Bois Construction & Rénovation en Région Basse-Normandie 2015 2020

Plus en détail

Présentation de l UGAP

Présentation de l UGAP 2013 Statut et mission PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE L UNION DES GROUPEMENTS D ACHATS PUBLICS (UGAP) L UGAP est un établissement public industriel et commercial créé en 1985 et placé sous la double tutelle

Plus en détail

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain

Le er label européen du chauffage au bois. Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Le er label européen du chauffage au bois Pour un chauffage écologique, performant, économique et contemporain Présentation du label L e label Flamme Verte, créé en 2 avec l appui de l Agence De l Environnement

Plus en détail

Entre Alimentation et Environnement... ... développement durable et éco-efficacité pour la restauration moderne, un objectif réalisable.

Entre Alimentation et Environnement... ... développement durable et éco-efficacité pour la restauration moderne, un objectif réalisable. Entre Alimentation et Environnement...... développement durable et éco-efficacité pour la restauration moderne, un objectif réalisable. Le Consortium Risteco propose des services de Conseil en Environnement

Plus en détail

Mise à jour le 02/06/2015

Mise à jour le 02/06/2015 Action n Axe 4 Orientation Développer l introduction de produits locaux et/ou bio dans la restauration scolaire L éco-responsabilité des services municipaux Développer la politique d achats éco-responsables

Plus en détail

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel

Entretien Professionnel. Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Entretien Professionnel Appel à propositions pour la mise en œuvre de l entretien professionnel Date: Mars 2015 Rédacteur: AGEFOS PME Ile-de-France AGEFOS PME IDF / Appel à propositions Formations Entretien

Plus en détail

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire

Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Mise en œuvre du plan de soutien à l Économie Sociale et Solidaire Axe 2 : Accompagner l émergence d activités nouvelles, soutenir le développement de projets : Appel à projets 2015 «entreprendre autrement»

Plus en détail

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A :

Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes A : Ministère des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes Direction générale de la cohésion sociale Sous-direction de l enfance et de la famille Bureau Famille et parentalités Personnes chargées

Plus en détail

Responsabilité Sociétale Limagrain

Responsabilité Sociétale Limagrain Responsabilité Sociétale Limagrain Face à des enjeux agricoles et alimentaires forts : valorisation durable du métier d agriculteur, sécurité alimentaire et qualité des denrées, optimisation des ressources

Plus en détail

AGRI GAME 2015 : UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT. Institut François Marty Janvier 2015

AGRI GAME 2015 : UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT. Institut François Marty Janvier 2015 AGRI GAME 2015 : UNE AGRICULTURE LOCALE TOUJOURS PLUS RESPECTUEUSE DE SON ENVIRONNEMENT Janvier 2015 La vente directe, toujours plus respectueuse de son environnement Nom de l établissement: Classe: 1

Plus en détail

Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 2013

Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 2013 Résumé du rapport de mission Plantations du Haut Penja Cameroun 203 - NATURE DE LA MISSION - DEMARCHE - INFORMATION UTILISEE La Compagnie Fruitière a confié à Vigeo une mission qui fait suite à une première

Plus en détail

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA

PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ---------------- LA COMMISSION ------------ PROGRAMME DE RESTRUCTURATION ET DE MISE A NIVEAU DE L INDUSTRIE DES ETATS MEMBRES DE L UEMOA Page 1 sur 15 SOMMAIRE

Plus en détail

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux

Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne. Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Rénovation énergétique des bâtiments en Bretagne Propositions pour un accompagnement et un financement des travaux Édito E Chiffres clés bretons Objectifs de la Bretagne* n 2014, le Conseil régional de

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec les territoires mayennais

QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE. Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec les territoires mayennais QUALITE ET PROXIMITE EN RESTAURATION COLLECTIVE Projet mené par le Civam Bio 53 en partenariat avec les territoires mayennais UNE DYNAMIQUE INITIEE PAR LE DIAGNOSTIC «FILIERES COURTES» SUR LES TERRITOIRES

Plus en détail

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE

LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE EN SAVOIR PLUS SUR LES DISTRIBUTEURS DU COMMERCE ÉQUITABLE Bienvenu chez Hypermarket l éthique à prix discount avec la gamme équitable d hypermarket! Sinon l éthique tout court, c est en boutique monsieur!

Plus en détail

de la distribution en France

de la distribution en France N 12-30 mai 2008 Stratégie & études Le secteur de la distribution en France Des impacts environnementaux multiples et des marges de progrès bien spécifiques Ce douzième numéro de la lettre «Stratégie &

Plus en détail

Rapporteur : Louis VILLARET RAPPORT 1.2 ADMINISTRATION GENERALE EVALUATION DES POLITIQUES PUBLIQUES : RESEAU REVMED PARTICIPATION AU RESEAU REVMED, RESEAU MEDITERRANEEN DE COLLECTIVITES POUR L EVALUATION

Plus en détail

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie

Atelier OSE. Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Atelier OSE Etude prospective métiers et compétences du Management de l énergie Présentation Le CUEEP Littoral - Service Formation continue, apprentissage et VAE de l ULCO - Le CUEEP a des activités: -

Plus en détail

Schéma de développement des achats socialement responsables

Schéma de développement des achats socialement responsables Schéma de développement des achats socialement responsables Historique des clauses sociales et enjeux cadre législatif Les décrets de 2001, 2004 et enfin 2006 portant code des marchés publics, ont introduit

Plus en détail

Cahier des charges du label «Commerce Engagé»

Cahier des charges du label «Commerce Engagé» Pour l avenir de nos enfants Consommons autrement Agence Territoriale de la Consommation Durable SIVED Cahier des charges du label «Commerce Engagé» Clauses générales & clauses spécifiques Commerce alimentaire

Plus en détail

Séance de travail «Circuits courts de commercialisation Qualité alimentaire»

Séance de travail «Circuits courts de commercialisation Qualité alimentaire» DAAF Martinique Séance de travail «Circuits courts de commercialisation Qualité alimentaire» Le 24 mai 2011 1 Liste des personnes présentes : Nom - Prénom Organisme Fonction Email IGOUT Maryse Conseil

Plus en détail

Portons ensemble la responsabilité d un avenir meilleur.

Portons ensemble la responsabilité d un avenir meilleur. Portons ensemble la responsabilité d un avenir meilleur. Sommaire EDITORIAL Pour répondre aux défis mondiaux, le Développement Durable se décline à l échelle de notre Communauté d Agglomération Jean-Paul

Plus en détail

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement

Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement Groupe Genre, Empowerment et Sécurité Alimentaire de la Commission Femmes et Développement L accès et le contrôle des ressources par les femmes : un défi pour la sécurité alimentaire Recommandations Vers

Plus en détail

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire»

Appel à projets. Réseau Rural Régional Midi Pyrénées. «Territoire et gouvernance alimentaire» Appel à projets Réseau Rural Régional Midi Pyrénées «Territoire et gouvernance alimentaire» Cet appel à projets est co financé par la Région Midi Pyrénées, la DRAAF de Midi Pyrénées et l Union Européenne

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3108 Convention collective nationale IDCC : 44. INDUSTRIES CHIMIQUES ET CONNEXES

Plus en détail

Note d information : Débardage et Transport des Bois

Note d information : Débardage et Transport des Bois Note d information : Débardage et Transport des Bois I ) Constat Avec une surface boisée très importante de près de 15 millions d hectares et un déficit de la balance commerciale de la filière bois de

Plus en détail

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société

Propositions sur les 0-6 ans RFVE.txt Propositions des Assises Nationales pour l éducation. 0-6 ans : un enjeu de société Propositions des Assises Nationales pour l éducation 0-6 ans : un enjeu de société Un âge décisif pour l enfant : - Cette tranche d âge est décisive dans le développement et l épanouissement des enfants.

Plus en détail

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois *

France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * France, Europe et monde Les tendances économiques de l agriculture Lucien Bourgeois * Dans 50 ans, le secteur agricole restera stratégique même dans nos pays développés et il faudra toujours autant de

Plus en détail

Matériaux labellisés (PEFC, FSC...) : quelles garanties pour l'environnement? Comment les intégrer dans sa politique achats?

Matériaux labellisés (PEFC, FSC...) : quelles garanties pour l'environnement? Comment les intégrer dans sa politique achats? Matériaux labellisés (PEFC, FSC...) : quelles garanties pour l'environnement? Comment les intégrer dans sa politique achats? Jeudi 17 novembre 2011, de 9h30 à 11h00 Intervenants : FSC France : Marie VALLEE,

Plus en détail

Vers une politique d'achat durable

Vers une politique d'achat durable Vers une politique d'achat durable Document réalisé par : François BLARD Ucanss (scribe) Brigitte BOSC Cnamts Christophe CADEAU Caf Annecy Stéphane DIZZY Cnaf Lionel FERRARIS Ucanss Serge HOMBERT Ugap

Plus en détail

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio

Organisation et tendances. de la distribution des produits bio Organisation et tendances de la distribution des produits bio 1-Quelques généralités sur la distribution La fonction économique principale de la distribution est de rendre un produit accessible au consommateur

Plus en détail