Lait maternel Composition biochimique. Dr I.Loras-Duclaux 2010

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Lait maternel Composition biochimique. Dr I.Loras-Duclaux 2010"

Transcription

1 Lait maternel Composition biochimique Dr I.Loras-Duclaux 2010

2 Principaux constituants du lait maternel Fonction protection Fonction nutrition Facteurs protecteurs : IgA, lactoferrine, lysozyme Nutriments : énergie : graisses,lactose,protéines développement structurel: AGPI,OS, f de croissance, enzymes Polyvalents : lactose, lactoferrine

3 Caractères du LM non reproductibles Variabilité : âge, début/fin de TT, femme Cellules Ac, enzymes Saveurs Cocktail de substances INTERACIVES Gratuité

4 Variations au cours du temps

5 Colostrum à 30 heures post partum de deux femmes différentes

6 Lait de transition à J7 chez deux femmes différentes

7 Lait mature à 3semaines pp chez 3 femmes différentes

8 Comparaison LF/LV/PPN

9 Variabilité - Espèce

10

11 Composition pour 100ml Lait de femme Lait de vache Protides totaux (en grammes) a) Protéines - caséine - lactosérum (protéines solubles). lactalbumine. Bêta - lactoglobuline. lactotransferrine. immunoglobuline b) Azote non protéique Glucides (en grammes) a) lactose b) oligosaccharides Lipides (en grammes) AG saturés / AG non saturés Sodium (en milligrammes) Chlore Phosphore Calcium Rapport C/P Magnésium Total minéraux Fer (en microgrammes) Zinc Cuivre Iode Vitamines. A (UI). D (UI). E (mg). C (mg) 0,8 à 1,2 1,2 40% 60% 35% 0 15% 10% 0, , 3 3 à 4 50%/50% , à à à 70 3 à à 40 0, à 3,5 3,5 80% 20% 7% 8% 0,2% 2% 0, traces 3 à 4 75 % / 25 % , à à 15 Charge osmotique (mosm/l) Déchets solubles d'élimination urinaire Calories ,1 10

12 Comparaison :lait de femme,vache, PPN

13 Composition protéique Protéines 8 à10 G/L faible teneur - immaturité rénale - Obésité Caséines fine floculationvidange gastrique rapide Protéines solubles = Prot du lactoserum

14 Evolution des protéines Début : 14 à 16 G/L 3 à 4 m : 8 à 10 G/L Après 6 m : 7 à 8 G/L Lactoserum/caséine : 90/10-80/20 60/40 50/50 après les 1ers m

15 protéines В caséine 3g/l: sous-unités β et κ source d aa peptides opioïdes, antibactériens alpha-lactalbumine 3g/l (lactoserum) source d aa, peptides antibacérien, participe à la synthèse du lactose Lactoferrine (lactoserum) Haptocorrine : B12, ac folique Enzymes : amylase, lipase, protéases Facteurs immunologiques (Ig )

16 Substances azotées non protéiques Facteurs de croissance : IGF, EGF Peptides vaso actifs intestinaux : VIP, CCK Aa libres : carnitine -catabolisme AGCL taurine - s biliaires-absorpt L Ac nucléiques, nucléotides Urée, ac urique, plyamines

17 HORMONES H thyroïdiennes, cortico surrénaliennes GH, prolactine TRH, TSH

18 Lipides 3à 5g/100 ml 3ème composant du lait après eau et lactose Principale source d énergie -30 à 55 % Triglycérides 98 % des lipides du lait dont Ac palmitique et oléique 50% TCM 10à15 % Globules émulsifiés (mb : phospholipides, prot, cholestérol, enzymes ) Phospholipides O,6 à 0,8 % Cholestérol 0,5% Ac gras libres

19

20 Structure d un acide gras insaturé : ac oléique Triglycéride

21 Classification des acides gras

22 Acide gras essentiels AGE polyinsaturés à longue chaîne AGPI

23 AC Gras Essentiels: Ac linoléique, Ac αlinolénique AC Gras Polyinsaturés = AGPI Ω3 : Ac Arachidonique Ω6 : DHA Incorporés dans les membranes cellulaires Rôle fonctionnel : -organes neurosensoriels -endothélium -système immunitaire -réaction inflammatoire

24 Cholestérol 100 à 200 mg/l : 0,5%des L du lait Composant des mb cellulaires, nécessaire à la croissance Apport en cholestérol :Enfant allaité 25mg/kg adulte 4 mg/kg PPN pas (ou peu) de cholestérol

25 Variations quotidiennes concentration lipidique Journée : + élevée après-midim, soir que nuit et matin? Tétée : du début à la fin Corrélation inverse avec la Q totale de lait bue / 24H Fc TT : pas de corrélation Kent Pediatrics 2006 intervalle entre les tt, degré de réplétion, moins de L endébut de TT Mitoulas Quantité de graisses reçues par le bb /24H stable

26 Evolution lipides au cours de l allaitement Mandel D Pediatrics 2005 ; 116 : e432-5 Michaelsen KF J Pediatr Gastroenterol Nutr 1990 Durée en mois La teneur lipidique avec la durée de l allt

27 Evolution lipides ALLT 2à6m ALLT>1an crématocrite 7,36%(2-12) 10,65 %(2-28) Kcal/l 741+/ /-246 Fc TT id dans les deux groupes Mandel D Pediatrics 2005 ; 116 :

28 Variation - alimentation de la mère Pas d effet sauf dénutrition extrême Profil lipidique ω6/ω3

29 Glucides : LACTOSE Lactose =68 g/l glucose + galactose 2ème composant après l eau // taille du cerveau (cérébrosides) Fournit 40 % de l énergie Absorption du calcium

30 Glucides : Oilgosaccharides 15 à 23g/l colostrum 8 à 12g/l lait mature 130 sortes différentes Non absorbées : 40% hydrophilesselles molles Flore intestinale sucres simples : énergie fermentation : lactate,acétate(agcc) acidification lumière int. bifidobactéries + inhibition des pathogènes fibres naturelles du lait maternel Lait maternel = prébiotique Rôle anti infectieux récepteurs : inhibe l adhésion bactérienne

31 VITAMINES Vit A : colostrum ++ Vit E : id. Vit K : supplémenter 2mg /sem PO Allt Exc Vit D : supplémenter 800 à 1000 ui /j Taux varient en fonction de ce qu ingère la mère Régime végétalien B12 : 5 µg/j Oligo éléments : besoins correctement couverts par le lait maternel

32 Variations circadiennes difficultés méthodologiques de l étude de la composition du lait

33 Variabilité volume / âge J1Colostrum < 100 ml 2 à 20 ml / tétée J ml

34 Variation volume / âge J1Colostrum < 100 ml 2 à 20 ml / tétée J4 : ml 1 à 6 mois : 750 ml- 800 ml Neville-1988

35 Variabilité- âge Lait de transition lait mature 20 jours D après M.Thirion

36 variabilité du lait maternel : colostrum 5ème jour «concentré salé de protéines» 20 à 200ml/j : 2 à 20ml/tétée β carotène,glycémie,méconium Immunoglobulines(90g/L) Enzymes AA libres, petits peptides Gel,visqueux,orangé

37 variation du lait maternel en fonction du stade de la lactation lait pré terme

38 Lait pré-terme Nourrir le préma avec le lait de sa propre mère Lait de lactarium : lait mature(- de prot et de cal) La concentration en protéines et en Nacl est plus élevée Celle en lactose et en graisses plus faible mais augmente au fil des jours celle du ca++et du phosphore sont comparables

39 Sécrétion lactée échelon cellulaire

40

41 Différentes voies de synthèse des composants du lait Neville I protéines, lactose : exocytose II lipides : globules graisseux III eau + ions : trans membranaire IV IgA V cellules, Na+

42 Synthèse des composants du lait Eau, ions, vitamines transférés dans le lait sans modification(lait isoosmotique plasma) Lactose (glucose +galactose) : à partir du glucose sanguin(appareil de Golgi) Protéines : à partir des AA sanguins IgA reçoivent la pièce de jonction Lipides : à partir des graisses maternelles accumulées pendant la grossesse

43 Synthèse des composants du lait Prolactine :active la synthèse des protéines (caséine),lipides, glucides Insuline : capture du glucose Progestérone, prolactine, glucocorticoïdes : jonctions serrées

ALIMENTATION DE L ENFANT DE 0 à 2 ANS

ALIMENTATION DE L ENFANT DE 0 à 2 ANS ALIMENTATION DE L ENFANT DE 0 à 2 ANS N.Billaud Dec 2007 Alimentation de 0 à 2 ans Alimentation des premiers mois Apports exclusivement (6 mois), puis principalement lactés Importance de la qualité de

Plus en détail

PRINCIPES DE NUTRITION

PRINCIPES DE NUTRITION Module MI 1: «Métabolisme et nutrition» PRINCIPES DE NUTRITION «Mal alimentation» But alimentation Apports : Sous-nutrition +++ Insuffisance Mauvaise proportion Carences Sur-nutrition Obésité, Cancers

Plus en détail

Physiologie de la lactation

Physiologie de la lactation Physiologie de la lactation Comité éditorial pédagogique de l'uvmaf Date de création du document 01/03/11 1/18 Table des matières SPECIFIQUES :... 4 I Transformations mammaires pendant la gestation...

Plus en détail

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié

Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge ( 0 à 36 mois ) C. Bouillié le 26 / 10/ 2007 Alimentation du nourrisson et de l enfant en bas âge Développement des fonctions digestives Besoins du

Plus en détail

Pour mieux comprendre...

Pour mieux comprendre... Pour mieux comprendre... Vous trouverez dans ce document quelques définitions de termes scientifiques utilisés dans la rubrique pour vous permettre de mieux comprendre le contenu des articles et la base

Plus en détail

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE

METABOLISME RENAL 1.1 GLOMERULE 1.2 TUBULE METABOLISME RENAL Le rein est un organe complexe chargé de maintenir l homéostasie de l organisme en assurant l élimination de déchets produits par le métabolisme (urée, ammoniaque, acide urique ), le

Plus en détail

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE

BASES D UNE ALIMENTATION. Régine GAUL AOUIZERATE BASES D UNE ALIMENTATION EQUILIBREE Régine GAUL AOUIZERATE LA SANTE DEFINITION «La santé est un état de complet bien- être physique, mental et social et pas seulement l absence de maladie ou d infirmité»

Plus en détail

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre

Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois. Dr Amina SAAD Pédiatre Alimentation du nouveau né et du nourrisson de 0 à 6 mois Dr Amina SAAD Pédiatre Agadir 2 Mai 2008 Introduction La nutrition du nouveau-né et du nourrisson à: - Suscité de nombreux travaux - Soulevé de

Plus en détail

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS

GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS GLOSSAIRE DES NUTRIMENTS Pour mieux comprendre le rôle des différents composants de notre alimentation, Oh!Céréales vous livre l essentiel sur les nutriments. Les calories Calories : c est l unité de mesure

Plus en détail

BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX. Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec

BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX. Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec BESOINS NUTRITIONNELS DES CHEVAUX Par: André Bourdages, agr. PAS Support technique en nutrition équine ADM Alliance Nutrition St-Hyacinthe, Québec NRC Cheval 2007 BESOINS NUTRITIFS BESOINS D ENTRETIEN

Plus en détail

Alimentation Les groupes d aliments

Alimentation Les groupes d aliments Alimentation Les groupes d aliments Au nombre de sept, les groupes d aliments permettent une classification simplifiée des aliments. Ce classement se fait par leurs teneurs en nutriments (protéines, lipides,

Plus en détail

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé

La digestion. Permettent transformation glucides _>mono saccharide. Permettent transformation Protéine -> En acide aminé La digestion Cours de Mme Forcellino, le 8 Septembre 2009 L objectif ultime de la digestion est de fournir de l énergie grâce à l ATP (molécule d'adénosine Tri-Phosphate) ATP : molécule organique qui stocke

Plus en détail

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie

La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La composition chimique de la matière vivante Chapitre 2 Anatomie La matière vivante est constituée d éléments simples appelés atomes qui entrent dans la composition de la substance minérale et organique.

Plus en détail

NIDAL PELARGON 1 Lait pdre B/800g

NIDAL PELARGON 1 Lait pdre B/800g NIDAL PELARGON 1 Lait pdre B/800g Prix au 07/02/2016 à 08:26 17.5 TTC Disponibilité : Épuisé Indications Nidal Pelargon 1 et 2 : formules infantiles acidifiées par addition de ferments lactiques, caractérisées

Plus en détail

L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45.

L index glycémique. Index glycémique de quelques aliments ( 100=glucose) Pomme 36, orange 43, abricots secs 35. Pain aux céréales 45. L index glycémique L index glycémique d un aliment dépend de divers facteurs ayant une influence sur son absorption: Sa composition en glucides simples et complexes Sa teneur en graisse ( I.G.) Sa teneur

Plus en détail

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques

Module élevage des monogastrique S6 2016. Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Module élevage des monogastrique S6 2016 Dr Sébastien Lefebvre Bases de nutrition et de diététique des carnivores domestiques Plan Introduction I. Rappels de physiologie de la digestion a. Eléments de

Plus en détail

Le lait maternel : composition nutritionnelle et propriétés fonctionnelles

Le lait maternel : composition nutritionnelle et propriétés fonctionnelles PEDIATRIE Le lait maternel : composition nutritionnelle et propriétés fonctionnelles Breast milk : its nutritional composition and functional properties M. Tackoen Centre Néonatal, C.H.U. Saint-Pierre

Plus en détail

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES

ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES ALIMENTATION DES PERSONNES AGEES Année universitaire 2008 Auteur : Dr. Nadia Charfi Sellami Coordinateur : Chef de section Professeur Mohamed ABID Spécialité : Thérapeutique Etablissement : Faculté de

Plus en détail

U1069. Les laits infantiles. Pr François LABARTHE CHU Tours

U1069. Les laits infantiles. Pr François LABARTHE CHU Tours U1069 Les laits infantiles Pr François LABARTHE CHU Tours FMC Pédiatrie Tours Espace Malraux - jeudi 30 mai 2013 Guide de l alimentation Alimentation du nourrisson et du jeune enfant (0 à 3 ans) Le lait

Plus en détail

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU

METABOLISME DES IONS ET DE l EAU METABOLISME DES IONS ET DE l EAU 1 GENERALITES Le corps humain est composé de 60 à 70% d eau. Cette eau se répartit dans deux compartiments, intra et extracellulaire. Ce dernier peut être lui même scindé

Plus en détail

NUTRITION ET ALIMENTATION

NUTRITION ET ALIMENTATION NUTRITION ET ALIMENTATION I. Définitions 1. Nutrition La nutrition est l ensemble des processus d absorption et d utilisation des aliments, indispensable à l organisme pour assurer son entretien et ses

Plus en détail

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins

PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins PARTIE : ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT Chapitre 1 : Comportements alimentaires et satisfaction des besoins Rappel 5 e : la digestion Les nutriments utilisés par les organes proviennent de la digestion

Plus en détail

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. PARTIE II : ALIMENTATION, PRODUCTION ALIMENTAIRE ET ENVIRONNEMENT. Chapitre 1 Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : L organisme prélève dans son milieu les aliments qu

Plus en détail

Suivi de la croissance Besoins spécifiques

Suivi de la croissance Besoins spécifiques Alimentation et besoins nutritionnels du nourrisson et de l enfant (ECN item 34) A B PLAN DU COURS Croissance Besoins Nutritionnels C Alimentation Enseignement dirigé Module E - Pédiatrie Février 2013

Plus en détail

LA NUTRITION. La prévention

LA NUTRITION. La prévention La nutrition est l ensemble des mécanismes qui assurent la transformation des aliments en nutriments, des substances assimilées par l organisme et indispensables à son fonctionnement. Les glucides, les

Plus en détail

Cas de Monsieur E. : diabète de type 2

Cas de Monsieur E. : diabète de type 2 Cas de Monsieur E. : diabète de type 2 J ai choisi le cas de Monsieur E. car la diététique a un rôle essentiel dans l amélioration du diabète de type 2 en équilibrant l alimentation et en luttant contre

Plus en détail

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez

Énergie et nutrition. Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez Énergie et nutrition Le corps humain et vieillissement. 101-1AA-JQ Esteban Gonzalez L alimentation dans le monde Bcp de maladies liées à notre type d alimentation Malnutrition Excès ou carence de nutriments

Plus en détail

Biochimie et appareil digestif. Introduction. Aliments complexes. Cours de PCEM2 Dr. Claude Bendavid

Biochimie et appareil digestif. Introduction. Aliments complexes. Cours de PCEM2 Dr. Claude Bendavid Biochimie et appareil digestif Cours de PCEM2 Dr. Claude Bendavid Introduction Aliments : structures et composés complexes Digestion et Absorption : activité intégrée et complexe des organes digestifs

Plus en détail

60 % des 10,9 millions de décès/an/ enfants 5parmalnutrition Laiti est l alimentli principal i ldu nouveau-né. Allaitement =Données socio-économiques

60 % des 10,9 millions de décès/an/ enfants 5parmalnutrition Laiti est l alimentli principal i ldu nouveau-né. Allaitement =Données socio-économiques 60 % des 10,9 millions de décès/an/ enfants 5parmalnutrition Laiti est l alimentli principal i ldu nouveau-né. Allaitement =Données socio-économiques importantes. En Mauritanie= MICS=26,7% et 4,1% des

Plus en détail

SERVIROC LE CATALOGUE LIQUIDE NUTRITIF. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08

SERVIROC LE CATALOGUE LIQUIDE NUTRITIF. FDS disponible sur simple demande sur le site www.serviroc.fr ou au 04 70 28 93 08 SERVIROC LE CATALOGUE LIQUIDE NUTRITIF 1/15 LIQUIDE ES VITAMINE RENFORTS Liquide es vitamine pour la résistance, les fonctions musculaires et nerveuses. Améliore la résistance des animaux en période difficile.

Plus en détail

LES LAITS INFANTILES. f Maurin Nice 2013 1

LES LAITS INFANTILES. f Maurin Nice 2013 1 LES LAITS INFANTILES f Maurin Nice 2013 1 Introduction Plan Réglementation Les laits infantiles La ration journalière du nourrisson L eau pour la préparation des biberons Supplémentation en vit.d f Maurin

Plus en détail

Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 Dr BOGGIO Les nutriments et le métabolisme 2.1 S1 Biologie fondamentale IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 11 Nutrition et métabolisme Fonction physiologique de l alimentation (l'alimentation a

Plus en détail

ADV ANCED NUTRITION FOR OPTIMAL HEALTH LA HAUTE NUTRITION AU JUSTE PRIX

ADV ANCED NUTRITION FOR OPTIMAL HEALTH LA HAUTE NUTRITION AU JUSTE PRIX ADV ANCED NUTRITION FOR OPTIMAL HEALTH LA HAUTE NUTRITION AU JUSTE PRIX RENFORCE LE SYSTEME IMMUNITAIRE ANTIOXYDANTS ANTIAGING OPTIDIGEST NUCLEOTIDES Advance renforce le système immunitaire grâce à sa

Plus en détail

Foire aux questions. www.nutreine.fr

Foire aux questions. www.nutreine.fr Foire aux questions PHILOBIO est un programme de complémentation alimentaire biologique à base de farine de lin, de sarrasin et de fenouil, de fibres solubles d agave et de polyphénols de raisin et de

Plus en détail

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins.

ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. ALIMENTATION ET ENVIRONNEMENT. I/Comportements alimentaires et satisfaction des besoins. Introduction : Bien manger : une simple complication! Simple parce que manger varié et le garant d une bonne santé

Plus en détail

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004.

Dossier Enseignant «A Table» Cap Sciences 2004. Une bonne nutrition est un incontestable facteur de bonne santé. Dans la médecine traditionnelle chinoise, certains aliments bien utilisés servent de remèdes pour prévenir et traiter des maladies. Si la

Plus en détail

Suppléments ou compléments alimentaires?

Suppléments ou compléments alimentaires? Suppléments ou compléments alimentaires? 1 Supplémenter c est ajouter «en plus» Complémenter c est ajouter «à la place de» Quel est l intérêt de complémenter ou de supplémenter? L équilibre alimentaire

Plus en détail

Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014

Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014 Le Cancer du Sein : Peut-on Agir Sur Son Destin? Dr Welter Centre Hospitalier Régional Metz Thionville 08 Avril 2014 Introduction Le cancer du sein est une maladie multifactorielle La susceptibilité génétique

Plus en détail

Répartition des aliments sur la journée

Répartition des aliments sur la journée Répartition des aliments sur la journée (Exemple de ration journalière) Matin 2 tranches de pain complet Un peu de beurre Confiture Thé 1 verre de jus d orange Matinée 1 pomme Midi Lasagnes Salade mêlée

Plus en détail

L alimentation du nourrisson. Frédérique Béringue Pédiatrie néonatale CHU d Angers

L alimentation du nourrisson. Frédérique Béringue Pédiatrie néonatale CHU d Angers L alimentation du nourrisson Frédérique Béringue Pédiatrie néonatale CHU d Angers L alimentation du nourrisson Quelques rappels L alimentation lactée exclusive La diversification En pratique... 2 Les besoins

Plus en détail

LE LAIT UN ALIMENT UNIQUE ET PLURIEL A LA FOIS

LE LAIT UN ALIMENT UNIQUE ET PLURIEL A LA FOIS LE LAIT UN ALIMENT UNIQUE ET PLURIEL A LA FOIS Dr Jean Michel Lecerf Service de Nutrition - Institut Pasteur de Lille Service de Nutrition - 1 - LES DERNIERES AVANCEES LE SYMPOSIUM DE GRENADE LA RICHESSE

Plus en détail

GAMME PRO CHAT. INTRODUCTION page 3. BABY & MUMMY page 17. ADULT BREED WITH FISH page 25. ADULT BREED WITH POULTRY page 29

GAMME PRO CHAT. INTRODUCTION page 3. BABY & MUMMY page 17. ADULT BREED WITH FISH page 25. ADULT BREED WITH POULTRY page 29 S O M M A I R E GAMME PRO CHAT S o m m a i r e INTRODUCTION page 3 BABY & MUMMY page 17 ADULT BREED WITH FISH page 25 ADULT BREED WITH POULTRY page 29 UN SAVOIR FAIRE UNIQUE page 33 I N T R O D U C T I

Plus en détail

LES LIPIDES. b) Les acides gras mono-insaturés : Ils présentent une double liaison. REPRESENTATION

LES LIPIDES. b) Les acides gras mono-insaturés : Ils présentent une double liaison. REPRESENTATION LES LIPIDES Objectifs : Différencier acides gras, triglycérides, phospholipides, spingolipides. Donner la structure et les propriétés des principaux lipides. I Définition : Les lipides constituent un groupe

Plus en détail

DIGESTION LICENCE 2 STAPS Document d accompagnement LA DIGESTION

DIGESTION LICENCE 2 STAPS Document d accompagnement LA DIGESTION LA DIGESTION INTRODUCTION 1. PROCESSUS DIGESTIFS 1.1. Ingestion 1.2. Propulsion 1.3. Digestion mécanique 1.4. Digestion chimique 1.5. L assimilation 1.6. Défécation 2. ASPECT GENERAUX DU SYSTEME DIGESTIF

Plus en détail

DIAGNOSTIC DES MICRONUTRIMENTS

DIAGNOSTIC DES MICRONUTRIMENTS DIAGNOSTIC DES MICRONUTRIMENTS Dr Monika FUCHS VIENNE Autriche- ord@dr-m-fuchs.at Traduction: M. Amin GASMI Le diagnostic judicieux des micronutriments en médecine orthomoléculaire : - Minéraux - Oligoéléments

Plus en détail

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère.

Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. 2. Les Aliments Lire p.71 2 définitions: Aliments : Matières solides ou liquides d origines animales et végétales que l on ingère. Nutriments (aliments simples): Substances nutritives contenues dans les

Plus en détail

L ALLAITEMENT. Dr. BRAHAMI Oussama

L ALLAITEMENT. Dr. BRAHAMI Oussama L ALLAITEMENT Dr. BRAHAMI Oussama Objectifs Au terme de la présentation, nous serons capables de : Comportements optimaux en allaitement maternel Décrire les avantages de l allaitement l maternel pour

Plus en détail

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE

PHYSIOLOGIE RENALE PHYSIOLOGIE RENALE Jean Marie TRAWALE INSERM Unité U773 CRB3 Directeur de Recherche Docteur Richard MOREAU Hôpital BEAUJON CLICHY FRANCE 1 Le rein est composé d environ 1 000 000 d unités fonctionnant d une façon intégrée

Plus en détail

ALIMENTATION LACTÉE DES NOURRISSONS ET ENFANTS EN BAS ÂGE

ALIMENTATION LACTÉE DES NOURRISSONS ET ENFANTS EN BAS ÂGE MAI 2015 ALIMENTATION LACTÉE DES NOURRISSONS ET ENFANTS EN BAS ÂGE Répertoire des laits et des préparations infantiles Amal Alaoui et Nathalie Claes, diététiciennes pédiatriques Dr. Marylène Delhaxhe,

Plus en détail

La digestion chimique

La digestion chimique SBI3U La digestion chimique Les aliments sont réduits mécaniquement en particules plus petites ils sont soumise à l action de substances chimiques et des enzymes les molécules complexes deviennent des

Plus en détail

Aliments de l enfance l de la naissance à trois ans

Aliments de l enfance l de la naissance à trois ans Aliments de l enfance l de la naissance à trois ans GT LIPIDES 28 novembre 2008 1 Sommaire I. Présentation des aliments de l enfance et du secteur II. Aliments de l enfance : cadre réglementaire III. Alimentation

Plus en détail

Allaitement maternel des prématurés

Allaitement maternel des prématurés DÉPARTEMENT DE MEDECINE MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDE POUR L OBTENTION DU DIPLOME DE DOCTEUR EN MEDECINE Thème : Allaitement maternel des prématurés Présenté par : D r TABET AOUAL ASMA D r EL KORSO MOHAMMED YASSINE

Plus en détail

Composition nutritionnelle des feuilles de Moringa oleifera

Composition nutritionnelle des feuilles de Moringa oleifera 1 http://www.moringanews.org Composition nutritionnelle des feuilles de Document räalisä par MÄlanie Broin, PROPAGE Financement : Centre Technique de CoopÄration Agricole et rurale (CTA) ACP-UE On trouve

Plus en détail

suppléments naturels Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique.

suppléments naturels Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique. suppléments naturels POUR LA FEMME Le caractère distinctif des femmes ne se manifeste pas uniquement au niveau de notre apparence physique. Les besoins de notre organisme et nos complexités émotionnelles

Plus en détail

LE LAIT MATERNEL : L ALIMENT IDEAL DE VOTRE BEBE CONSEILS POUR LA PREPARATION DES BIBERONS

LE LAIT MATERNEL : L ALIMENT IDEAL DE VOTRE BEBE CONSEILS POUR LA PREPARATION DES BIBERONS LE LAIT MATERNEL : L ALIMENT IDEAL DE VOTRE BEBE Le lait maternel est le mieux adapté pour l alimentation et l immunité du nourrisson. En effet, sa composition varie en fonction des heures et des jours

Plus en détail

Le colostrum : pour un veau en bonne santé

Le colostrum : pour un veau en bonne santé Le colostrum : pour un veau en bonne santé Le colostrum et son importance Le veau à la naissance est sans immunité : pas de passage placentaire des protéines Le seul moyen de protection : colostrum Constat

Plus en détail

Anémie par carence martiale chez l enfant (297f) Professeur Dominique PLANTAZ Novembre 2004

Anémie par carence martiale chez l enfant (297f) Professeur Dominique PLANTAZ Novembre 2004 Anémie par carence martiale chez l enfant (297f) Professeur Dominique PLANTAZ Novembre 2004 Objectifs : Citer et commenter les signes cliniques évocateurs d'une anémie chez l'enfant Enumérer les facteurs

Plus en détail

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse

NUTRITION et pratique sportive. Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse NUTRITION et pratique sportive Docteur L Holzapfel Centre Hospitalier 01012 - Bourg en Bresse L alimentation glucides lipides protides Vitamines, minéraux et eau Glucides Élément de base : glucose Glycogène

Plus en détail

Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé

Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé Bien nourrir son chien Le programme nutritionnel complet Meradog pour des chiens heureux et en bonne santé Vive le chien Vive le chien Vive le chien Cette expression décrit de façon pertinente la philosophie

Plus en détail

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité?

Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Parole d expert Les insectes dans notre alimentation, rêve ou réalité? Panel d experts autour de Eric HAUBRUGE, Vice-Recteur de Gembloux Agro Bio Tech et Frédéric FRANCIS, ULg - Unité d entomologie Avec

Plus en détail

10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines

10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines 10 Structure et catabolisme des Lipoprotéines Deux sources principales de lipides pour l organisme : Exogènes : via l intestin Endogènes : via le foie Les lipides circulent dans le sang en association

Plus en détail

Partie II Les bases de la nutrition

Partie II Les bases de la nutrition Partie II Les bases de la nutrition La nutrition dans les pays en développement 91 Chapitre 8 Composition du corps humain, fonctions des aliments, métabolisme et énergie On dit souvent On est ce que l

Plus en détail

Physiologie des régulations BI 632 L3

Physiologie des régulations BI 632 L3 Physiologie des régulations BI 632 L3 Cours 3 Christophe Porcher Christophe.porcher@univ-amu.fr Institut de Neurobiologie de la Méditerranée - INSERM U901 http://www.inmed.univ-mrs.fr/ La régulation de

Plus en détail

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal)

Goût : Chocolat. 383 kj (361 kcal) Conditionnement & poids net : Boîte de 750 g et sachets de 500 g. Goût : Chocolat Ingrédients : protéines de lait (caséine avec émulsifiant : lécithine de soja), poudre de cacao fortement dégraissé (9.7

Plus en détail

L alimentation : Comment bien se nourrir?

L alimentation : Comment bien se nourrir? Sciences Andrée Otte L alimentation : Comment bien se nourrir? Chaque jour, on a besoin de manger et de boire : l alimentation est indispensable à la vie. Une bonne alimentation est l une des clés essentielles

Plus en détail

Le lait et Le lactosérum

Le lait et Le lactosérum Université Mohamed Khider-Biskra Faculté des sciences exactes et des sciences de la nature et de la vie Département des sciences de la nature et de la vie Le lait et Le lactosérum 2015/2016 Présentation

Plus en détail

Survol des elements nutritifs

Survol des elements nutritifs NUTRITION Survol des elements nutritifs Comme une voiture, notre corps à besoin de carburant pour fonctionner. Notre essence à nous, ce sont les calories. Celles-ci proviennent des glucides, lipides et

Plus en détail

Item 110 : Besoins nutritionnels

Item 110 : Besoins nutritionnels Item 110 : Besoins nutritionnels Collège des Enseignants de Nutrition Date de création du document 2010-2011 Table des matières ENC :...2 SPECIFIQUE :...2 I Définition...3 II Apports nutritionnels conseillés

Plus en détail

UE2.1 Biologie Fondamentale

UE2.1 Biologie Fondamentale Institut de Formation en soins infirmiers Université de Bordeaux UE2.1 Biologie Fondamentale Juillet 2013 Durée de l épreuve : 45 minutes Recommandations Le sujet comporte 8 pages (page de garde comprise)

Plus en détail

PhénoFinLait Journée d information du 1 ier avril 2010

PhénoFinLait Journée d information du 1 ier avril 2010 PhénoFinLait Journée d information du 1 ier avril 2010 Intérêt de connaître et de maîtriser la composition fine du lait Koenraad Duhem Plan Intérêt de connaître et maîtriser la composition fine du lait

Plus en détail

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé

Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Vieillissement nutritionnel besoins du sujet âgé Bruno Lesourd (Clermont-Ferrand) La nutrition = apports énergétiques Entrées énergétiques : alimentation GLP (Glucides, Lipides, Protides) + cofacteurs

Plus en détail

L ALIMENTATION SOMMAIRE

L ALIMENTATION SOMMAIRE L ALIMENTATION SOMMAIRE I. Conception de base de la nutrition du sportif II. Les calories III. Les lipides 1. Le tissu adipeux 2. Les acides gras saturés 3. Les acides gras mono saturés 4. Les acides gras

Plus en détail

Plan. nergétique. Vue d ensemble d

Plan. nergétique. Vue d ensemble d Bioénerg nergétique * Vue d ensemble d du métabolismem PACES 2011-2012 Dr. A. Boullier Plan Introduction Bioénergétique Cycle de Krebs Chaîne respiratoire Métabolisme des glucides Métabolisme des lipides

Plus en détail

ALIMENTATION DU CHEVAL ATHLETE

ALIMENTATION DU CHEVAL ATHLETE MERIAL ANGERS 2001 ALIMENTATION DU CHEVAL ATHLETE Philippe BENOIT Clinique Equine 78610 LES BREVIAIRES DU POULAIN AU CHEVAL ATHLETE Caractèristiques du cheval athlète. Sujets à des efforts variés. Court

Plus en détail

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS

CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS CHAPITRE 7 COMPORTEMENTS ALIMENTAIRES ET SATISFACTION DES BESOINS Nous trouvons dans les aliments que nous consommons les substances indispensables au renouvellement des constituants de l organisme et

Plus en détail

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne

Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne Quand évoquer une maladie métabolique en urgence? Dr Claire GAY Service de pédiatrie Hôpital Nord Saint Etienne généralités déficits de protéines enzymatiques communes à de nombreux organes - organelles

Plus en détail

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique.

Apport quotidien moyen recommandé 2200 à 2800 kcal. Ces besoins sont variables selon l'âge, le sexe, le poids et l'activité physique. POUR UNE ALIMENTATION EQUILIBREE, BESOINS ET RYTHMES ALIMENTAIRES I- BESOINS NUTRITIONNELS L'alimentation de l'adolescent doit : - Respecter la répartition et l équilibre entre les principaux nutriments

Plus en détail

Le petit-déjeuner. Base de l équilibre alimentaire

Le petit-déjeuner. Base de l équilibre alimentaire Le petit-déjeuner Base de l équilibre alimentaire Quelques faits 7 visites sur 10 à un médecin sont directement ou indirectement lié à la nutrition Ces 20 dernières années ont témoigné une croissance rapide

Plus en détail

Les substances nutritives Fiche de travail

Les substances nutritives Fiche de travail Information aux enseignants 1/7 Ordre de travail L enseignant(e) demande aux élèves de dessiner un cercle et d en faire un diagramme circulaire pour lequel ils estiment les proportions de substances nutritives:

Plus en détail

Alimentation Du veau à la vache Battice, 15 décembre 2011

Alimentation Du veau à la vache Battice, 15 décembre 2011 Alimentation Du veau à la vache Battice, 15 décembre 2011 Alimentation lactée I. Naissance : Colostrum II. Les trois premiers mois Alimentation du sevrage au vêlage De 3 mois au vêlage -alimentation -Estimation

Plus en détail

Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon

Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon Académie des Sciences, Belles Lettres et Arts de Lyon Communication de Monsieur Michel Lagarde (Séance publique du mardi 8 avril 2014 à 14h30 au Palais Saint Jean) Des lipides à la lipidomique : applications

Plus en détail

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE

LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE 45 ème J.A.N.D. 28 janvier 2005 LA DIVERSIFICATION ALIMENTAIRE Christophe Dupont Hôpital Saint Vincent de Paul, 82, avenue Denfert-Rochereau, 75674 Paris cedex 14 La diversification est la phase de transition

Plus en détail

L insuline, hormone de la nutrition

L insuline, hormone de la nutrition L insuline, hormone de la nutrition Le rôle capital joué par le pancréas dans l homéostasie glucidique a été élucidé en 1899 par Von Mering et Minkowsky mais ce n est qu en 1922 que l insuline fut employée

Plus en détail

Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015

Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 1 Dr BOGGIO Les fonctions du système digestif 2.2 S1 Cycles de la vie et grandes fonctions IFSI Dijon - Promotion COLLIERE 2014-2015 10 Les processus digestifs Ingestion : introduction de nourriture dans

Plus en détail

Santé et bien-être HOKOVIT

Santé et bien-être HOKOVIT Santé et bien-être H.U. HOFMANN AG CH-4922 BÜTZBERG Tél. + 41 (0)62 958 80 80 Fax + 41 (0)62 963 22 03 Courriel : info@hokovit.ch www.hokovit.ch DOG GUARD Complément alimentaire pour chiens, destiné à

Plus en détail

L information nutritionnelle sur l étiquette...

L information nutritionnelle sur l étiquette... Regardez l étiquette L information nutritionnelle sur l étiquette... Aide aide à faire des choix éclairés éclairset Aide à suivre à suivre le Guide le Guide alimentaire alimentaire canadien canadien pour

Plus en détail

L APPAREIL DIGESTIF (suite)

L APPAREIL DIGESTIF (suite) BOYER Judith le 19.10.10 CHALOPIN Amélie Physio Karine MAHEO L APPAREIL DIGESTIF (suite) IV. L estomac (suite) 1. Motilité (suite) Les facteurs qui augmentent la force des contractions gastriques sont

Plus en détail

Composition de l oeuf

Composition de l oeuf Utilisation de l ultrafiltration pour la concentration et le dessalement de la phosvitine à partir d un concentré de jaune d oeuf délipidé Par: Bertrand CHAY PAK TING ièmes Journées 22ièmes Journées scientifiques

Plus en détail

La composition nutritionnelle. des pains français

La composition nutritionnelle. des pains français Sommaire > Pourquoi cette étude? P.2 > Protocole d étude P.2 > Résumé des résultats et commentaires P.4 > Un apport calorique homogène > Une source intéressante de protéines végétales > L atout des glucides

Plus en détail

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire

Table des matières. Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire Table des matières Liste des tableaux... XIII I Nutriments, micronutriments et équilibre alimentaire 1 Les glucides... 3 Les différents types de glucides... 3 Classification biochimique (3). Classification

Plus en détail

lipides (graisses) esters d acides gras et d alcools (essentiellement : glycérol triglycérides stérols stéroïdes)

lipides (graisses) esters d acides gras et d alcools (essentiellement : glycérol triglycérides stérols stéroïdes) lympiades de la chimie. 2000/2001. Le lait. P. 1 SEPARATIN DES PRINIPAUX NSTITUANTS DU LAIT LAIT0001.D I. MPSITIN DU LAIT. 1 Principaux constituants. Le lait suffit à lui seul à l alimentation d un jeune

Plus en détail

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION

PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION PARTIE 1 : DROIT DE L ALIMENTATION I ) Les origines et objectifs du droit de l alimentation II ) Les rôles des organismes consultatifs, décisionnels et de contrôle 1 ) International 2) Européen 3 ) National

Plus en détail

THESE. Présentée et soutenue publiquement le 09-JUIN 2006-devant la faculté de Médecine, de Pharmacie et d odontostomatologie.

THESE. Présentée et soutenue publiquement le 09-JUIN 2006-devant la faculté de Médecine, de Pharmacie et d odontostomatologie. MINISTERE DE L EDUCATION REPUBLIQUE DU MALI Un Peuple -Un But -Une Foi FACULTE DE MEDECINE DE PHARMACIE ET ODONTO-STOMATOLOGIE LES ALIMENTS DIETETIQUES LACTES POUR NOURRISSON COMMERCIALISES AU MALI : EVALUATION

Plus en détail

Produits laitiers et substituts du lait

Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Produits laitiers et substituts du lait Les produits laitiers sont importants dans le cadre d une alimentation saine. Ils sont notre principal fournisseur de calcium,

Plus en détail

Réabsorption et sécrétion tubulaires

Réabsorption et sécrétion tubulaires UE3-2 - Physiologie rénale Chapitre 6 : Réabsorption et sécrétion tubulaires Professeur Diane GODIN-RIBUOT Année universitaire 2011/2012 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. La

Plus en détail

Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin. 740 (goitre)

Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin. 740 (goitre) Archimboldo L iode Malnutrition dans le monde OMS, année 2000 (en millions de personnes) Iode : maladies de déficience Anémie (incluant la déficience en fer) Retard de croissance intrautérin Malnutrition

Plus en détail

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent

Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent Intérêt nutritionnel du lait pour l enfant et l adolescent 31 mars 2010 Gembloux 01/04/2010 M-J Mozin 1 Le lait est un aliment liquide, un aliment complexe. Est-il indispensable àla croissance? Peut-on

Plus en détail

RÉGULATION de la GLYCÉMIE

RÉGULATION de la GLYCÉMIE Physiologie Moléculaire Cours06 02/04/08 FEUGEAS RÉGULATION de la GLYCÉMIE I. VALEURS USUELLES ET REGULATION PHYSIOLOGIQUE : A. Valeurs et variations usuelles : glycémie à jeun (sans apport alimentaire

Plus en détail

Le Lait de jument : synthèse des propriétés nutritionnelles et des effets sur la santé

Le Lait de jument : synthèse des propriétés nutritionnelles et des effets sur la santé Le Lait de jument : synthèse des propriétés nutritionnelles et des effets sur la santé Dr Dominique Bouglé Pédiatre, Nutritionniste Praticien hospitalier, CHU de Caen le 8 juillet 2012 Composition En comparaison

Plus en détail

Référentiel du besoin nutritionnel

Référentiel du besoin nutritionnel Du besoin aux recommandations nutritionnelles JF Huneau UFR Biologie et Nutrition Humaines huneau@agroparistech.fr Référentiel du besoin nutritionnel Porc charcutier 100 jours 100 kg 52% de viande maigre

Plus en détail