Des données sous la dent

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Des données sous la dent"

Transcription

1 Consortium d animation sur la persévérance et la réussite en enseignement supérieur (CAPRES) Des données sous la dent Les parcours d études interordres Pierre Chenard Université du Québec Denis Savard Université Laval

2 OBJET DE LA PRÉSENTATION Rendre compte d une activité organisée par le CAPRES en février L activité du CAPRES était en fait une session de travail que nous avons qualifiée «d exercice d appropriation». L objet d appropriation était une publication du Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport (MELS) qui propose toute une gamme de données quantitatives sur les parcours d études du secondaire jusqu à l université. Plusieurs données présentées décrivent aussi les passages d un ordre d enseignement à un autre. Aller au-delà de l exercice pour le prolonger.

3 PLAN DE LA PRÉSENTATION Présentation du CAPRES. La publication du MELS et le contexte entourant sa diffusion. Inventer un exercice d appropriation. Un examen de la publication. Le document passé au crible par 30 acteurs de la réussite : un point de vue. Et après?

4 L ORIGINE DU CAPRES Convergence d intérêts. Une proposition fondée sur le réseautage des connaissances, un savoir-faire et des objectifs. Soutien financier du MELS et de l Université du Québec. Liaison originale et fonctionnelle des collèges et des universités.

5 LE MEMBERSHIP DU CAPRES et son mode de fonctionnement À partir de «Vous êtes tous membres du CAPRES». Les quatre roues du véhicule CAPRES : Une permanence. Un comité scientifique. La participation aux activités d animation. Les contributions au Magazine.

6 LA PUBLICATION

7 LE CONTEXTE Disponibilité de données nouvelles. Intégration des ensembles de données. Nécessité de mieux documenter le maillage entre les ordres d enseignement : Vision «système» Plus grande maîtrise des concepts entourant l analyse des parcours d études. Absence d une stratégie de diffusion et de communication des outils d analyse et de prise de décision.

8 INVENTER UN EXERCICE D APPROPRIATION Pré-analyse par une équipe de chercheurs institutionnels. Démonter le moteur. Comprendre la structure «À quoi ça sert?» Analyser les matériaux à partir de sa position ou de son intérêt dans le système. Forces et faiblesses. Conserver l essentiel et obtenir le nécessaire.

9 UNE VUE D ENSEMBLE Des concepts Fréquentation (3) Passage à un autre ordre d enseignement (7) Interruption des études (3) Persévérance (2) Durée des études : Cheminement sans retard (3); Durée moyenne (2) Décrochage (1) Réussite [obtention d un diplôme] (9) Des variables Caractéristiques socio-démographiques : Sexe, âge à l entrée Caractéristiques comportementales : Durée prévue, continuité, absence, changement de programme, régime des études

10 EXAMEN DE LA PUBLICATION L objectif annoncé

11 EXAMEN DE LA PUBLICATION Une vue d ensemble du système p. 31

12 EXAMEN DE LA PUBLICATION Réussite au secondaire p. 8

13 EXAMEN DE LA PUBLICATION Réussite au secondaire et passage au collégial (1) p. 10

14 EXAMEN DE LA PUBLICATION Réussite au secondaire et passage au collégial (2) p. 12

15 EXAMEN DE LA PUBLICATION Fréquentation des services en Formation générale des adultes [FGA] p. 14

16 EXAMEN DE LA PUBLICATION Fréquentation et accès au diplôme en formation professionnelle au secondaire p. 16

17 EXAMEN DE LA PUBLICATION Obtention d une sanction d études au collégial p. 18

18 EXAMEN DE LA PUBLICATION Taux de passage du collégial à l université p. 19

19 EXAMEN DE LA PUBLICATION Accès au premier cycle universitaire p. 22

20 EXAMEN DE LA PUBLICATION Sanction d études recherchée au premier cycle universitaire p. 22

21 EXAMEN DE LA PUBLICATION Cheminement des titulaires de DEC à l université p. 23

22 QUELQUES MINUTES D ÉCHANGE

23 Votre lecture 5 minutes d échange Est-ce qu il y a des données qui vous frappent? Lesquelles et pourquoi? Y a-t-il des données vraiment nouvelles? Ces données sont-elles utiles pour mieux comprendre ce que l on fait? Est-ce qu il y a des chaînons manquants (variables) qui seraient essentiels à notre compréhension des phénomènes que décrivent ces données?

24 RETOUR SUR VOS ÉCHANGES

25 LES RÉSULTATS DE L ATELIER Commentaires généraux Première étude sérieuse qui tente de documenter le continuum «secondaire - collégial - universitaire». Document administratif qui cherche à faire avancer la cause de l éducation. Au Québec, le MELS est le seul endroit capable de produire ce genre de document. Un premier éclairage sur les transitions interordres. On voudrait beaucoup plus. L intérêt et les besoins sont grands. Ce document répond à plusieurs questions et en soulève autant.

26 LES RÉSULTATS DE L ATELIER Une question de communication La presque totalité des participants ne connaissait pas l existence du document avant que le CAPRES leur fasse connaître. On ne sait rien, pour ainsi dire, de la visée du document. Quelle est la problématique en cause? Qui est le public visé? Quel est l objectif visé? Quel type d usage est anticipé? On n y avance aucunes hypothèses d explication ni conclusions sur ce qu il révèle.

27 LES RÉSULTATS DE L ATELIER Des données originales Quelques premières intéressantes en termes de suivi de cohorte et de suivi de cheminement, les principales étant : le passage du secteur jeune au secteur adulte en formation générale au secondaire; la caractérisation des programmes de DEP(1) en «de base», «non harmonisé» et «harmonisé» et l incidence de ce caractère sur la sanction des études en FP(2); l accès à l enseignement universitaire de 1er cycle avec ou sans DEC(3), et sans DEC mais avec ou sans études collégiales préalables.

28 LES RÉSULTATS DE L ATELIER Des limites Absence de définitions des concepts ou notions utilisés et une référence plus précise aux sources des données. Le document laisse l impression que le cheminement étudiant est linéaire. Agacement par l importance accordée à la durée prévue des études ou le cheminement «normal». Pour des intervenants engagés pour la réussite des étudiants, cela est perçu comme un accent accordé à la logique de la performance qui écarte une partie importante de la réalité d un cheminement vers la réussite.

29 LES RÉSULTATS DE L ATELIER Des limites (suite) Rareté des liens entre les faits rapportés et illustrés par les tableaux, les conclusions des différentes sections et les constats à l'emportepièce de la conclusion. Pas de lien avec les travaux de recherche sur les déterminants de la réussite scolaire; aucune référence aux travaux faits au Québec.

30 LES RÉSULTATS DE L ATELIER Des besoins On gagnerait également à dresser le portrait socio-économique des étudiants. On nous propose une série de photos alors que nous avons besoin d un long métrage. On gagnerait à considérer aussi les logiques d analyse et d action propres aux chercheurs et aux intervenants, de manière à voir la réalité sous ses différents angles, à commencer par celui des étudiants.

31 ET APRÈS? Nécessité d être informé sur la disponibilité des données. Obligation d examiner les données et de critiquer leur pertinence. Occasion de suggérer des manières de présenter les données. Possibilité de faire valoir la pertinence de raffiner les analyses. Intérêt à traduire les connaissances en orientations et en actions dans nos institutions. Occasion de partager des expertises autant pour l analyse (conception) que pour l interprétation des données.

L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle

L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle L importance de l information et de l orientation scolaires et professionnelles en formation professionnelle Journée nationale d information sur les SARCA 28 novembre 2013 Présentation 1. Raisons qui peuvent

Plus en détail

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES

FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES Direction de la sanction des études Info/Sanction FORMATION GÉNÉRALE DES JEUNES FORMATION GÉNÉRALE DES ADULTES NUMÉRO : 10-11-013 OBJET : OMISSION D UN PARAGRAPHE À LA SECTION 5.2.1 DU GUIDE DE GESTION

Plus en détail

Une équipe interservices au service de la RAC àl la commission i scolaire

Une équipe interservices au service de la RAC àl la commission i scolaire Une équipe interservices au service de la RAC àl la commission i scolaire Harricana avec Plan de la présentation 1. Présentation des participants 2. Portrait de notre commission scolaire 3. Bref historique

Plus en détail

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011

LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 LE FINANCEMENT DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE «FP 101» 2010-2011 Présentation par : Lucie Bisson, Agente d administration Commission scolaire de la Rivière-du-Nord 1 LOI SUR L INSTRUCTION PUBLIQUE 2 Loi

Plus en détail

Feuille de route pour la création d un centre d appui à la technologie et à l innovation (TISC)

Feuille de route pour la création d un centre d appui à la technologie et à l innovation (TISC) Feuille de route pour la création d un centre d appui à la technologie et à l innovation (TISC) I. Rappel 1. Pourquoi a. permettre aux utilisateurs de tirer effectivement profit de l accessibilité accrue

Plus en détail

le système universitaire québécois : données et indicateurs

le système universitaire québécois : données et indicateurs le système universitaire québécois : données et indicateurs No de publication : 2006.04 Dépôt légal 3 e trimestre 2006 Bibliothèque et Archives nationales du Québec Bibliothèque et Archives Canada ISBN

Plus en détail

ATELIER : RÉFLEXIONS SUR LE RAPPORT DEMERS DATE : LE 19 janvier 2015 RÉSUMÉ DES POINTS SOULEVÉS

ATELIER : RÉFLEXIONS SUR LE RAPPORT DEMERS DATE : LE 19 janvier 2015 RÉSUMÉ DES POINTS SOULEVÉS ATELIER : RÉFLEXIONS SUR LE RAPPORT DEMERS DATE : LE 19 janvier 2015 RÉSUMÉ DES POINTS SOULEVÉS Le 19 janvier dernier, une trentaine de personnes se sont réunies durant plus de deux heures afin de participer

Plus en détail

3.5 RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

3.5 RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Dans le cas de l horaire intégré : l inscription en formation professionnelle et en formation générale (jeune ou adulte, selon le Régime pédagogique applicable), le calendrier de l année scolaire en cours

Plus en détail

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière

Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Les taux de décrocheurs et de diplomation au secondaire dans Lanaudière Louise Lemire avec la collaboration de Josée Payette Service de surveillance, recherche et évaluation Direction de santé publique

Plus en détail

Nos clients une réussite!

Nos clients une réussite! BULLETIN SARCA Commission scolaire des Premières-Seigneuries Volume 4, n o 3 Juin 2014 CONTENU Au babillard... 1 Nos clients une réussite!... 1 Retourner en classe Moi?.. 2 Démystifier la formation professionnelle...

Plus en détail

1. Absence lors d une évaluation

1. Absence lors d une évaluation Pour des fins de lisibilité, le masculin neutre désigne les individus des deux sexes. Le Collège étant un lieu d apprentissage, l élève doit accomplir toutes les tâches requises et s abstenir de comportements

Plus en détail

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE

DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE DIAGNOSTIC DE LA FORMATION DES PERSONNES HANDICAPÉES VUE D ENSEMBLE JANVIER 2014 INTRODUCTION Le CAMO pour personnes handicapées souhaitait établir un portrait de la situation de la formation des personnes

Plus en détail

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport

Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport Le ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport La mission première du ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport est de s assurer que des services éducatifs de qualité sont dispensés au Québec.

Plus en détail

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite

L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite L intégration socioprofessionnelle un levier pour : le développement de l employabilité, l orientation et la réussite Commission de perfectionnement des cadres de l ACSQ - 10 Février 2011 Encadrements

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles

SANCTION DES ÉTUDES. Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles + SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles Formation générale des jeunes (FGJ) Formation générale des adultes (FGA) Formation professionnelle (FP) Édition

Plus en détail

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003.

2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.3 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Politique d évaluation des apprentissages, Décroche tes rêves, mars 2003. 2.4 Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, Cadre de référence en

Plus en détail

Cheminement scolaire au primaire

Cheminement scolaire au primaire Cheminement scolaire au primaire Préscolaire 4 ans pour les élèves HDAA, à demi - temps 5 ans Primaire (3 cycles de 2 ans) Classes ordinaires Classes spécialisées À la fin du 3 e cycle du primaire, le

Plus en détail

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013

de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 Portrait sommaire de l effectif infirmier du Québec 2012-2013 ÉVOLUTION ET CARACTÉRISTIQUES DE L EFFECTIF INFIRMIER Inscription au Tableau de l OIIQ Le nombre de membres se maintient à plus de 72 000 Le

Plus en détail

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE

SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE SERVICES DE L ÉDUCATION DES ADULTES ET DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE VALORISATION DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE Numéro du document : 0608-14 Adoptée par la résolution : 347 0608 En date du : 17 juin

Plus en détail

L admission 2015 ORIENTATION PARENTS. DEP ou DEC. Et oui, le temps des inscriptions arrive à grands pas!

L admission 2015 ORIENTATION PARENTS. DEP ou DEC. Et oui, le temps des inscriptions arrive à grands pas! L admission 2015 ÉCOLE SECONDAIRE MONT-DE-LA SALLE ORIENTATION PARENTS Et oui, le temps des inscriptions arrive à grands pas! Dès janvier, il faudra penser à son inscription pour l an prochain! Que se

Plus en détail

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec

Mon portrait Renseignements généraux Les renseignements généraux font état des principales caractéristiques du jeune. On y trouve quand, où et avec MON PORTRAIT Ce portrait, obtenu à partir du questionnaire en ligne, permet de structurer l échange avec le jeune en vue de planifier les actions à entreprendre. Il procure à celui-ci un bilan de ses réponses

Plus en détail

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances

Service du secrétariat général Responsable du dossier des assurances GUIDE DE PLANIFICATION DES ACTIVITÉS ET DE PRÉVENTION DES ACCIDENTS Activités à l extérieur de l école Septembre 2006 Guide PRÉAMBULE Ce guide constitue un outil destiné au personnel de la Commission scolaire

Plus en détail

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015

CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 CONDITIONS D ADMISSION ET CHEMINEMENT SCOLAIRE ANNÉE SCOLAIRE 2014-2015 Dans le but d alléger le texte et d en faciliter la lecture, le masculin a été utilisé comme genre neutre pour désigner aussi bien

Plus en détail

RECERTIFICATION OBLIGATOIRE

RECERTIFICATION OBLIGATOIRE 2011-2013 RECERTIFICATION OBLIGATOIRE APPLICATION DES PESTICIDES CATÉGORIES CD ET CD4 En horticulture ornementale Programme de préparation aux examens OBLIGATOIRES pour les membres de l ASGQ Selon information

Plus en détail

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage

Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Pratique de pointe Ensemble pour une meilleure transition vers la vie adulte pour la clientèle de 12 à 25 ans Présentant un trouble primaire du langage Présenté par les Programmes de Soutien à l intégration

Plus en détail

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES

EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EXEMPLES DE RÉALISATIONS DES COMMISSIONS SCOLAIRES EN LIEN AVEC LA FRANCISATION DES PERSONNES IMMIGRANTES COMMISSION SCOLAIRE DE MONTRÉAL (CDSM) 1. Programme d études francisation-alpha : développé à la

Plus en détail

Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever

Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever Offrir des services de surveillance pour les jeunes handicapés de 12-21 ans au Québec : un défi à relever Conférence dans le cadre du Symposium Le bien-être des familles vivant avec leur enfant handicapé

Plus en détail

LA ROBOTIQUE Métiers et professions reliées. Par Jean-François Beaudin avec la collaboration de Mme Judith Alain, c.o.

LA ROBOTIQUE Métiers et professions reliées. Par Jean-François Beaudin avec la collaboration de Mme Judith Alain, c.o. LA ROBOTIQUE Métiers et professions reliées Par Jean-François Beaudin avec la collaboration de Mme Judith Alain, c.o. PLAN DE LA PRÉSENTATION Précisions : Les types de diplômes! Aperçu de la robotique

Plus en détail

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5

POLITIQUE SRE-POL-09. 1. Énoncé... 2. 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5. 3. Personnes et entités visées... 5 POLITIQUE Service des ressources éducatives aux jeunes SRE-POL-09 POLITIQUE LINGUISTIQUE 1. Énoncé... 2 2. Fondements et cadre légal d application... 2 à 5 3. Personnes et entités visées... 5 4. Principes

Plus en détail

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec

Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Portrait de l établissement et du retrait de l agriculture au Québec Section Formation et perfectionnement Avril 2004 Note : Le présent document est tiré du Portrait de l établissement et du retrait de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 3. Admission, sélection et inscription des étudiantes et étudiants. Table des matières

RÈGLEMENT NUMÉRO 3. Admission, sélection et inscription des étudiantes et étudiants. Table des matières RÈGLEMENT NUMÉRO 3 Admission, sélection et inscription des étudiantes et étudiants Table des matières Table des matières... 1 Article 1 - Champ d application... 2 Article 2 - Définitions... 2 Article 3

Plus en détail

AVIS. '.I.~ Ordre. Avis au Bureau de l'oiiq sur les préalables et les exigences d'admission au Programme de soins infirmiers au niveau collégial

AVIS. '.I.~ Ordre. Avis au Bureau de l'oiiq sur les préalables et les exigences d'admission au Programme de soins infirmiers au niveau collégial r " '.I.~ Ordre... des infirmières -...- et infirmiers du Québec AVIS Avis au Bureau de l'oiiq sur les préalables et les exigences d'admission au Programme de soins infirmiers au niveau collégial mai 2007

Plus en détail

INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE

INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE INFORMATION SCOLAIRE ET PROFESSIONNELLE École Des Rives Soirée de parents - 5 e secondaire Présenté par Magali Laurenceau, c.o. Réalisé par Bianca Levasseur, c.o., et adapté par Magali Laurenceau, c.o.

Plus en détail

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com

Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE. www.lancement-e.com Attestation de spécialisation professionnelle (ASP) LANCEMENT D UNE ENTREPRISE 5264 Guide du promoteur Les étapes à suivre 2014-2015 www.lancement-e.com Prenez votre avenir en main Créez votre emploi Passez

Plus en détail

GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015. La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale

GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015. La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale GUIDE ADMINISTRATIF 2014-2015 La concomitance entre la formation professionnelle et la formation générale Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, novembre 2014 ISBN 978-2-550-71955-7

Plus en détail

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE

LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE LE RENOUVEAU PÉDAGOGIQUE Ce qui définit «le changement» préscolaire primaire secondaire Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2005-05-00511 ISBN 2-550-45274-7 (version

Plus en détail

Acquérir de nouveaux clients

Acquérir de nouveaux clients Acquérir de nouveaux clients Guide pratique sur l optimisation web Guide pratique sur l optimisation web... 01 Qu est-ce que l optimisation web?... 01 L importance des moteurs de recherche dans l optimisation

Plus en détail

Guide de gestion des dossiers d élèves de la formation professionnelle et de l éducation des adultes. AD-02-05 - Fiches synthèses

Guide de gestion des dossiers d élèves de la formation professionnelle et de l éducation des adultes. AD-02-05 - Fiches synthèses Guide de gestion des dossiers d élèves de la formation professionnelle et de l éducation des adultes AD-02-05 - Fiches synthèses UNE OBLIGATION DE PROTECTION DES RENSEIGNEMENTS PERSONNELS Comme tout organisme

Plus en détail

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean

Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple du Saguenay Lac-Saint-Jean Rencontre régionale de mobilisation, Comité mauricien sur la persévérance et la réussite scolaires, Cap-de-la-Madeleine, 11 novembre 2009 Mobiliser la communauté pour prévenir l abandon scolaire : l exemple

Plus en détail

5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre

5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre 5.8 Mesure de formation de la main-d œuvre Section 1 : Modalités du volet individus 5.8 MESURE DE FORMATION DE LA MAIN-D ŒUVRE 2015-07-10 Table des matières Section 1 : p. 2 sur 67 Table des matières RÉFÉRENCE

Plus en détail

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention

Programme de soutien à la recherche et au développement en adaptation scolaire Demande de subvention Nom de l école principale où sera réalisé le projet : Titre du projet : CARACTÉRISTIQUES DE LA DEMANDE DE SUBVENTION Pour quel type de projet faites-vous une demande de subvention? Projet TIC Projet de

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 4 relatif à l admission des étudiantes et des étudiants

RÈGLEMENT NUMÉRO 4 relatif à l admission des étudiantes et des étudiants Recueil de gestion Règlement Code : 1121-01-05 Nombre de pages : 12 RÈGLEMENT NUMÉRO 4 relatif à l admission des étudiantes et des étudiants Adopté le 23 juin 1976 par le Conseil d administration (Résolution

Plus en détail

Formations professionnelle et technique au Québec : l émergence de nouvelles filières

Formations professionnelle et technique au Québec : l émergence de nouvelles filières Formations professionnelle et technique au Québec : l émergence de nouvelles filières Sylvie De Saedeleer, Lucie Tremblay, Guy Sauvageau * Les lignes qui suivent sont le fruit d un travail de recherche

Plus en détail

Budget décentralisé (Comité établissement)

Budget décentralisé (Comité établissement) BALISES DE FONCTIONNEMENT COMITÉ PARITAIRE DE PERFECTIONNEMENT DU PERSONNEL ENSEIGNANT SECONDAIRE - FP - FGA Section 1 : Section 2 : Budget centralisé (Comité paritaire CSSMI) Budget décentralisé (Comité

Plus en détail

Symposium international

Symposium international Symposium international sur l interculturalisme DIALOGUE QUÉBEC-EUROPE Montréal Du 25 au 27 mai 2011 Interculturalisme et perspectives de l éducation à mieux vivre ensemble Contribution au chapitre 8 :

Plus en détail

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires

DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires DEC-BAC Dossier sur les nouveaux modèles de formation développés au Collège Édouard-Montpetit en collaboration avec ses partenaires universitaires Tél : (450) 679-2631, poste 2415 1 Mise à jour : 2 septembre

Plus en détail

Commission scolaire des Affluents. Services éducatifs, particuliers et complémentaires

Commission scolaire des Affluents. Services éducatifs, particuliers et complémentaires Commission scolaire des Affluents Services éducatifs, particuliers et complémentaires Novembre 2012 P R É S ENTATION DU DOCUMENT Dans ce document, vous trouverez de l information pouvant répondre à certaines

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

SANCTION DES ÉTUDES. Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012

SANCTION DES ÉTUDES. Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012 SANCTION DES ÉTUDES Guide de gestion de la sanction des études et des épreuves ministérielles : Formation générale des jeunes; Formation générale des adultes; Formation professionnelle. Édition 2012 Le

Plus en détail

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages

Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Renouveler l encadrement local en évaluation des apprentissages Guide à l intention des écoles et des commissions scolaires Formation générale des jeunes Partie II Instrumentation Volet 6 Stratégies de

Plus en détail

PROGRAMME DE BOURSE POUR LA DÉTERMINATION ET LA PERSÉVÉRANCE

PROGRAMME DE BOURSE POUR LA DÉTERMINATION ET LA PERSÉVÉRANCE BOURSE D ÉTUDES KYK RADIO X DESCRIPTION GÉNÉRALE DU PROGRAMME Ce programme s adresse aux étudiants qui commencent ou qui poursuivent, à temps plein, un programme d études reconnu au Canada et conduisant

Plus en détail

CADRE CANADIEN RELATIF AU DROIT D EXERCICE

CADRE CANADIEN RELATIF AU DROIT D EXERCICE NÉGOCIATION D ENTENTES INTERNATIONALES DE RECONNAISSANCE MUTUELLE Définition des principaux aspects à prendre en considération Cette section définit et interprète les principaux aspects à prendre en considération

Plus en détail

motivé, engagé et méthodique; à l affût des nouvelles technologies; aimant travailler en équipe; communiquant efficacement; prêt à s engager dans un

motivé, engagé et méthodique; à l affût des nouvelles technologies; aimant travailler en équipe; communiquant efficacement; prêt à s engager dans un motivé, engagé et méthodique; à l affût des nouvelles technologies; aimant travailler en équipe; communiquant efficacement; prêt à s engager dans un domaine d études dès maintenant. de s initier à un domaine

Plus en détail

La formation professionnelle et technique au Québec

La formation professionnelle et technique au Québec Version 2007 La formation professionnelle et technique au Québec Un aperçu Gouvernement du Québec Ministère de l Éducation, du Loisir et du Sport, 2007-07-00198 ISBN : 978-2-550-49776-9 ISBN PDF : 978-2-550-49777-6

Plus en détail

Architecture d intérieur, rénovation et décoration

Architecture d intérieur, rénovation et décoration Attestation d études collégiales (AEC) Architecture d intérieur, rénovation et décoration EEC.1Q (Programme axé sur l architecture) 2013-2014 Responsable de la formation : Manon Lamontagne 418 723-1880,

Plus en détail

MANDAT DE VÉRIFICATION EXTERNE

MANDAT DE VÉRIFICATION EXTERNE MANDAT DE VÉRIFICATION EXTERNE TYPE D OUTIL EXERCICE FINANCIER Lorem ipsum dolor sit amet 2013-2014 Établissements d enseignement privés agréés aux fins de subventions Complément d information - Novembre

Plus en détail

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves

L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves L analyse documentaire : Comment faire des recherches, évaluer, synthétiser et présenter les preuves Cet atelier portera sur 1. la recherche dans la documentation de sources pertinentes; 2. l évaluation

Plus en détail

Mordre la vie à pleine dents

Mordre la vie à pleine dents Mordre la vie à pleine dents INTERVENTIONS BUCCO-DENTAIRES Le programme ADOS Le programme de prévention bucco-dentaire du Conseil général du Val de Marne a été étendu aux 12-18 ans en 2003. Différentes

Plus en détail

Démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC)

Démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) Démarche de reconnaissance des acquis et des compétences (RAC) pour l obtention d une attestation d études collégiales (AEC) en Gestion de bureau et anglais des affaires LCE.1U 1 635 heures QU'EST-CE QU'UNE

Plus en détail

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau

Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Centre de formation professionnelle Maurice-Barbeau Plan de réussite Convention de gestion 2013-2016 2014-2015 Approuvé par les membres du Conseil d établissement à la réunion du 8 octobre 2014 20 octobre

Plus en détail

À LIRE ATTENTIVEMENT

À LIRE ATTENTIVEMENT À LIRE ATTENTIVEMENT En plus des qualifications requises au plan de classification du personnel de soutien administratif, technique et paratechnique, la Commission scolaire Marie-Victorin exige d autres

Plus en détail

Synthèse. Les transformations de l administration de la preuve pénale : approches et perspectives

Synthèse. Les transformations de l administration de la preuve pénale : approches et perspectives Synthèse Les transformations de l administration de la preuve pénale : approches et perspectives Alain PELLET Professeur à l Université de Paris X-Nanterre Olivier de FROUVILLE Maître de conférences à

Plus en détail

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle

Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle 1 Présentation du programme de Bourses d études INLB pour les personnes vivant avec une déficience visuelle En collaboration avec Les Sœurs de Saint-Joseph de Saint-Hyacinthe Le programme de bourses INLB

Plus en détail

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures!

Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant. Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Sous le signe de l engagement pour un Québec apprenant Suivi de la démarche de consultation et de l événement 24 heures! Adopté à l assemblée annuelle des membres Le 10 octobre 2013 La version finale,

Plus en détail

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture

Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Habitudes et pratiques des élèves québécois de 10 ans au regard de la lecture Document synthèse Par Geneviève Rodrigue, en collaboration avec Alain Carpentier, Joanne Munn, Valérie Saysset et Christian

Plus en détail

LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE

LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE LA PERSÉVÉRANCE AU COLLÉGIAL DANS UN CONTEXTE D HARMONISATION DES FORMATIONS PROFESSIONNELLE ET TECHNIQUE Depuis plusieurs années, les faibles taux de recrutement et de diplomation dans plusieurs secteurs

Plus en détail

Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires

Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires Mémoire de la Fédération des commissions scolaires du Québec et de l Association des directions générales des commissions scolaires Présenté dans le cadre de la consultation sur le projet de règles budgétaires

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS

RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS RÈGLEMENT NUMÉRO 10 SUR LES CONDITIONS D ADMISSION AUX PROGRAMMES ET D INSCRIPTION AUX COURS Adopté par le conseil d'administration lors de sa 224 e assemblée, le 11 décembre 2001 (résolution n o 1857)

Plus en détail

Équivalences de niveau de scolarité et équivalences de cours pour les études faites à l étranger

Équivalences de niveau de scolarité et équivalences de cours pour les études faites à l étranger Équivalences de niveau de scolarité et équivalences de cours pour les études faites à l étranger Préambule Les cégeps du Québec accueillent chaque année un plus grand nombre de candidats internationaux.

Plus en détail

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q

ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q Attestation d études collégiales (AEC) ARCHITECTURE D INTÉRIEUR, RÉNOVATION ET DÉCORATION - EEC.1Q Formation en classe traditionnelle Architecture d intérieur, rénovation et décoration - EEC.1Q Type de

Plus en détail

(Articles D612-11 à D612-18 du code de l'éducation)

(Articles D612-11 à D612-18 du code de l'éducation) DOSSIER BLANC cerfa A DEMANDE D'ADMISSION PRÉALABLE A L'INSCRIPTION EN PREMIÈRE ANNÉE DE LICENCE DANS UNE UNIVERSITÉ FRANÇAISE POUR L'ANNÉE UNIVERSITAIRE 2016-2017 (Candidats n'appartenant pas à l'union

Plus en détail

Bible Works 8, l analyse syntaxique et l identification des cohortatifs III- ה dans le Pentateuque0F1

Bible Works 8, l analyse syntaxique et l identification des cohortatifs III- ה dans le Pentateuque0F1 Bible Works 8, l analyse syntaxique et l identification des cohortatifs III- ה dans le Pentateuque0F1 Robert David Professeur titulaire Faculté de théologie et de sciences des religions Université de Montréal

Plus en détail

De la lumière au végétal, de l esthétisme au fonctionnel SEVEN, 12 500 m 2 de bureaux et de bien-être.

De la lumière au végétal, de l esthétisme au fonctionnel SEVEN, 12 500 m 2 de bureaux et de bien-être. Perial Développement présente De la lumière au végétal, de l esthétisme au fonctionnel SEVEN, 12 500 m 2 de bureaux et de bien-être. PERIAL Développement vous présente SEVEN, un projet immobilier haut

Plus en détail

RÉACTIONS ET RECOMMANDATIONS ÉTAT DE SITUATION ET DOCUMENT DE CONSULTATION, OCTOBRE 2009 VERS L ACCESSIBILITÉ FINANCIÈRE À L APPRENTISSAGE

RÉACTIONS ET RECOMMANDATIONS ÉTAT DE SITUATION ET DOCUMENT DE CONSULTATION, OCTOBRE 2009 VERS L ACCESSIBILITÉ FINANCIÈRE À L APPRENTISSAGE RÉACTIONS ET RECOMMANDATIONS PRÉSENTÉES AU COMITÉ CONSULTATIF SUR L ACCESSIBILITÉ FINANCIÈRE AUX ÉTUDES ÉTAT DE SITUATION ET DOCUMENT DE CONSULTATION, OCTOBRE 2009 VERS L ACCESSIBILITÉ FINANCIÈRE À L APPRENTISSAGE

Plus en détail

Définitions. Tableau I : Définition du type de clientèle

Définitions. Tableau I : Définition du type de clientèle Définitions Tableau I : Définition du type de clientèle «Collégial» - a des résultats quantitatifs au MELS (Col) «Adulte» - a des résultats quantitatifs au secondaire adulte (MELS ou C.I.) (Adu) Note :

Plus en détail

Tendances d endettement et de cheminement des étudiants : promotions de 1990, 1995 et 2000

Tendances d endettement et de cheminement des étudiants : promotions de 1990, 1995 et 2000 Tendances d endettement et de cheminement des étudiants : promotions de 1990, 1995 et 2000 Rapport final par : Julie Dubois Direction générale de la politique sur l apprentissage Politique stratégique

Plus en détail

Commission de la santé et de la sécurité du travail

Commission de la santé et de la sécurité du travail Madame, Monsieur, Nous vous remercions d accueillir un de nos stagiaires en stage dans votre entreprise. Le rôle des entreprises est primordial dans la formation des futurs travailleurs. Elles participent

Plus en détail

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal

Réalisation. Note au lecteur. Rédaction et production. Collaboration. Révision linguistique. Dépôt légal Réalisation Rédaction et production Daniel Marleau Conseiller et chef de service, Statistiques sur l effectif Collaboration Johanne Lapointe Directrice Direction, Affaires externes Révision linguistique

Plus en détail

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie)

Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle. Musique instrumentale (deuxième partie) Ligne directrice du cours menant à une qualification additionnelle Musique instrumentale (deuxième partie) Annexe D Règlement 184/97 Qualifications requises pour enseigner Mai 2005 This document is available

Plus en détail

L éducation au Québec : L état de la situation

L éducation au Québec : L état de la situation Préscolaire Primaire Secondaire Collégial Universitaire 43101 45 509 93969 68 331 110 297 151 845 241019 251 612 240 980 251 237 L éducation au Québec : L état de la situation L éducation est un des sujets

Plus en détail

PRÉSENTATION DU PARCOURS DE

PRÉSENTATION DU PARCOURS DE PRÉSENTATION DU PARCOURS DE FORMATION PRÉ-DEP ET AUTRES CHEMINEMENTS SCOLAIRES POSSIBLES Soirée d information pour les parents École secondaire Casavant Avril 2012 DÉROULEMENT DE LA SOIRÉE Présentation

Plus en détail

TICE & C2i. /// Projets Numériques Présentation des consignes de travail. Conditions d'utilisation

TICE & C2i. /// Projets Numériques Présentation des consignes de travail. Conditions d'utilisation TICE & C2i /// Projets Numériques Présentation des consignes de travail Sources Version 1 Benoît Debuisser Ingénieur d Études Lille 1 Conditions d'utilisation Licence Creative Commons Paternité Pas d'utilisation

Plus en détail

Le dossier doit être arrivé complet à l ERFAN-Île de France Au plus tard le Vendredi 09 janvier 2015 à 17h

Le dossier doit être arrivé complet à l ERFAN-Île de France Au plus tard le Vendredi 09 janvier 2015 à 17h DOSSIER D INSCRIPTION Assistant-Club 2014-2015 Je souhaite suivre la formation avec le Comité Départemental de Natation du 78 ERFAN-Île de France Cochez votre choix, ce souhait n est pas contractuel Le

Plus en détail

Le Québec, c est l espace francophone au cœur

Le Québec, c est l espace francophone au cœur ÉTuDIER Au QuÉbEC Le Québec, c est l espace francophone au cœur des Amériques. C est aussi un important pôle de l économie du savoir et du commerce international. Carrefour des cultures latine et anglo

Plus en détail

ÉVALUATION ET SUIVI DE L ACTION PUBLIQUE: LE PLURALISME ASSURE-T-IL LA QUALITÉ?

ÉVALUATION ET SUIVI DE L ACTION PUBLIQUE: LE PLURALISME ASSURE-T-IL LA QUALITÉ? ÉVALUATION ET SUIVI DE L ACTION PUBLIQUE: LE PLURALISME ASSURE-T-IL LA QUALITÉ? UNE PRÉSENTATION RÉALISÉE PAR: Pierre-Marc Daigneault Candidat à la maîtrise en analyse des politiques Université Laval Pierre-Marc.Daigneault.1@ulaval.ca

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE PROFIL Code (Réservé à Synapse) : Nom :.... Prénom : Date de naissance :.... Sexe : Homme Femme Région:.. Lieu d habitation :.. Adresse personnelle :..... Boite postale :.. Ville

Plus en détail

RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET

RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT SUR L UTILISATION DES TECHNOLOGIES INFORMATIQUES ET INTERNET Adoption et entrée en vigueur : 28 janvier 1999 Premier amendement : 25 septembre 2014 RÈGLEMENT NUMÉRO 12 RÈGLEMENT

Plus en détail

Information sur le traitement des notes des élèves

Information sur le traitement des notes des élèves EXTRAITS du GUIDE DE GESTION DE LA SANCTION DES ÉTUDES ET DES ÉPREUVES MINISTÉRIELLES (MÉLS) Les notes finales obtenues pour les matières associées à des épreuves uniques tiennent compte, en général, du

Plus en détail

Coordination et rédaction : Julie Auclair 1

Coordination et rédaction : Julie Auclair 1 Réalisé par ÉCOBES Recherche et transfert du Cégep de Jonquière, en collaboration avec la Direction de la recherche institutionnelle de l Université du Québec, grâce au soutien financier du ministère de

Plus en détail

GT 14 personnels d orientation

GT 14 personnels d orientation GT 14 personnels d orientation Fiche 4 Recrutement et formation des psychologues de l éducation nationale Les deux catégories de professionnels chargés, chacun en ce qui les concerne, de mobiliser leur

Plus en détail

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation.

Voir le document PowerPoint pour le contenu de la présentation. Initiative A2 : Le télé-enseignement au cégep Promoteur : Sony Cormier, directeur du Campus des Îles-de-la-Madeleine et directeur intérimaire du Campus de Carleton-sur-Mer (Cégep de la Gaspésie-Les-Îles)

Plus en détail

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés

Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Intensification de l anglais Pistes de réflexion et modèles proposés Introduction «Le développement et l expérimentation de l enseignement de l anglais intensif de l anglais, langue seconde, au Québec

Plus en détail

Évaluation périodique du programme de baccalauréat en design graphique (Faculté d aménagement, d architecture et des arts visuels)

Évaluation périodique du programme de baccalauréat en design graphique (Faculté d aménagement, d architecture et des arts visuels) Évaluation périodique du programme de baccalauréat en design graphique (Faculté d aménagement, d architecture et des arts visuels) Sommaire de l évaluation Plan d action du doyen Conseil universitaire

Plus en détail

2 périodes de 40 minutes

2 périodes de 40 minutes Faire de l argent! NIVEAU 4 Vous êtes-vous déjà demandé qui choisissait les images et les mots figurant sur les pièces de monnaie et les billets de banque? Et comment ces images et ces mots étaient choisis?

Plus en détail

ANNEXE 10 ADAPTATION LORS DES EXAMENS. ANNEXE 10 a) : CHAPITRE 5 DU GUIDE DE LA SANCTION DES ÉTUDES

ANNEXE 10 ADAPTATION LORS DES EXAMENS. ANNEXE 10 a) : CHAPITRE 5 DU GUIDE DE LA SANCTION DES ÉTUDES ANNEXE 10 ADAPTATION LORS DES EXAMENS ANNEXE 10 a) : CHAPITRE 5 DU GUIDE DE LA SANCTION DES ÉTUDES Troubles d apprentissage du langage écrit, CSDM Annexe 10, page 1 Annexe 10, page 2 Troubles d apprentissage

Plus en détail

Cycle diplômant niveau II Responsable de la Fonction Achats

Cycle diplômant niveau II Responsable de la Fonction Achats Cycle Diplômant Niveau II Responsable de la Fonction Achats DOSSIER CONFIDENTIEL Vos coordonnées personnelles Vos nom et prénom Votre adresse Code postal Ville Pays Votre téléphone Vos coordonnées professionnelles

Plus en détail

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand :

Narration : Christian Reber : Jacques Marchand : Kathleen Gilmour : Nigel Roulet : Jacques Marchand : TRANSCRIPTION Conseils sur la présentation d une demande de subvention à la découverte du CRSNG Narration : Pour obtenir des fonds de recherche dans un milieu concurrentiel, vous devez présenter vos idées

Plus en détail

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé

Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies. Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips. Résumé Trading up High School and Beyond: Five Illustrative Canadian Case Studies Mame McCrea Silva et Susan M. Phillips Résumé Collection Voies d accès au marché du travail No 4 Mai 2007 Réseaux canadiens de

Plus en détail

Les services de la SOFAD

Les services de la SOFAD Les services de la SOFAD Un volet essentiel de sa mission Marcelle Parr, conseillère recherche et développement 1946: Création des cours par correspondance (DGFD) 1972: Création de la Télé-Université 1988:

Plus en détail