RAPPORT INTEGRATION PROFESSIONNELLE TITRE RNCP NIVEAU II RDUC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT INTEGRATION PROFESSIONNELLE TITRE RNCP NIVEAU II RDUC"

Transcription

1 RAPPORT INTEGRATION PROFESSIONNELLE TITRE RNCP NIVEAU II RDUC AVRIL 2015

2 SOMMAIRE PARTIE 1 : PROCEDURE DE RECUEIL DES INFORMATIONS RELATIVES A L INTEGRATION PROFESSIONNELLE 1. Démarche de collecte des informations 2. Mise jour des enquêtes CNCP 3. Gestion du suivi et devenir des anciens 4. Le questionnaire 5. Démarche opérationnelle 6. Mesurer le taux de retour PARTIE 2 INFORMATIONS PREALABLES 1. Informations préalables 1. Période de l enquête 2. Périmètre de l enquête 3. Promotions concernées par l enquête 4. Modalités de l enquête 5. Taux de retour 2. Les indicateurs 1. Emploi 2. Poursuite d études 3. Rémunération 1. Emploi PARTIE 3 ANALYSE DES DONNEES 1.1 Répartition par type de contrat 1.2 Emploi en CDI par établissement en Recherche d emploi 2. Poursuite d études 2.1 Tendance globale 2.2 Tendance par établissement 3. Rémunération 3.1 Niveau de rémunération 3.2 Niveau de rémunération moyen 2014 par établissement Evolution de la rémunération 3.3 Salaire maximum à la sortie des études 4. Conclusion 1

3 PARTIE 1 : PROCEDURE DE RECUEIL DES INFORMATIONS RELATIVES A L INTEGRATION PROFESSIONNELLE 1. Démarche de collecte des informations 1ère étape : Jury de délibération Le travail de collecte de l information se réalise à partir du fichier des étudiants certifiés, établi à l occasion du jury de délibération. 2ème étape : Enquête Google drive (de 1 à 2 mois après obtention du titre) La première enquête sur le suivi de l intégration professionnelle) est envoyée par mail à tous les candidats titrés. Les étudiants sont invités à répondre à un questionnaire administré sous «Google Drive» 3 ème étape : Relance Des relances par mail et téléphone sont assurées jusqu en janvier de l année suivante pour favoriser le taux de retour de questionnaires exploitables. 4ème étape : Rapport annuel Un rapport annuel est établi sur la base des informations recueillies. 2. Mise jour des enquêtes CNCP Quelles sont les années concernées par les mises à jour? La mise à jour des enquêtes couvre toute la période qui court entre 2 renouvellements Ex Un titre IPAC doit être renouvelé en octobre Quels sont les candidats qui vont entrer dans le champ de l enquête? 2015 : Données non disponibles, les candidats viennent d obtenir leur titre : Oui 2013 : Oui 2012 : Oui 2011 : Oui 2010 : Oui Remarques Dans le cas d un titre renouvelé dans l année de l enquête, trois mois de travail supplémentaires seront nécessaires pour finaliser le dossier qui sera remis à la commission. Les priorités dans le travail de collecte et de mises à jour des informations sont gérées en fonction des dates de renouvellement de chacun des titres. NB : Les références et dates d enregistrement sont reportées dans le tableau «référence d enregistrement» gérées dans le système qualité IPAC. 2

4 TITRES IPAC ET REFERENCE D ENREGISTREMENT AU RNCP J.O.R.F. Arrêté Niveau Intitulé de la certification professionnelle CODE NSF DUREE JO du 30 janv Arrêté du 20 janv II Responsable d Activités ou d Entreprises Touristiques (RAET) 334p 5 ans JO du 2 fév Arrêté du 25 janv II Responsable du Développement d Unité Commerciale (RDUC) 310n 5 ans JO du 22 déc Arrêté du 3 déc I Manager du Développement Commercial (MDC) ans JO du 31 déc Arrêté du 22 déc I Manager en Ressources Humaines (MRH) 315 1an JO du 9 Aout 2014 Arrêté du 29 juillet 2014 II Responsable de Gestion des Ressources Humaines (RGRH) ans JO du 9 aout 2014 Arrêté du 29 juillet 2014 Responsable de la Gestion de la Paie et du Social (RGPS) ans JO du 3 juil Arrêté du 16 avril 2014 II Responsable d Activités ou de Structures de l Economie Sociale et Solidaire 332, ans Voir ci-dessous Voir ci-dessous III Chargé de clientèle en banque et assurances 313p 5 ans Arrêté du 22 janvier 2013 publié au journal officiel du 8 mars 2013 (modifié par l'arrêté du 16 avril 2014 publié au Journal Officiel du 03 juillet 2014) portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau III, sous l'intitulé "Chargé de clientèle en banque et assurance" avec effet au 24 janvier 2013, jusqu'au 08 mars Gestion du suivi «devenir des anciens Comment et par qui les informations relatives au devenir des certifiés sont-elles gérées : (Exploitation statistiques des informations autres que celles relatives aux exigences de la CNCP)? Les statistiques concernant l employabilité de nos étudiants sont mises à jour et publiées chaque année sous forme d un rapport transmis aux écoles et mis à disposition des étudiants sur simple demande. 3

5 4. Le questionnaire Quels sont les outils utilisés pour l administration des questionnaires? Le formulaire est construit à partir des exigences de la Commission Nationale de la certification Professionnelle définies dans la Fiche 11 (annexe 1) du dossier de renouvellement et intitulé «parcours des titulaires de la certification» 5. Démarche opérationnelle Quel est dispositif mis en œuvre pour favoriser le taux de remontée des informations? En amont de la démarche d enquête, l équipe pédagogique de chaque établissement est invitée à sensibiliser les candidats aux objectifs de la certification en vue du renouvellement des titres. En effet, la sensibilisation régulière (tout le long du cursus) des étudiants permettra d améliorer le taux de retour et facilitera le contact téléphonique lors des opérations de relance téléphonique. En parallèle de l envoi par mail des enquêtes, le travail est complété par des appels téléphoniques réalisés par la personne en charge du suivi de l intégration professionnelle des candidats. Ces appels permettront de récupérer les informations manquantes ou d apporter le degré de précision exigé par la CNCP (rémunération, type de contrat, nom de l entreprise.) 6. Mesurer le taux de retour Comment suivre et mesurer le taux de retour? Le taux de retour d informations exploitables est fixé à 85% pour chacun des titres. Un tableau de suivi des retours (par titre, école, année) est mis en place pour mesurer l évolution de ce taux au fur et à mesure de l avancée de l enquête. Une fois le travail de collecte et de mise à jour réalisé, le report des informations sur la fiche 11 incluse dans le dossier final de demande de renouvellement constitue l ultime étape de la démarche. 4

6 PARTIE 2 INFORMATIONS PREALABLES 1. Période de l enquête Cette enquête a été réalisée au cours du dernier trimestre Périmètre de l enquête Toutes les écoles préparant le titre MDC (Manager du développement commercial) de l IPAC. 3. Promotions concernées par l enquête La fin de la période d enregistrement au RNCP est prévue en février Compte tenu de la date de remise du dossier (pour l été 2015) les données concernant la promotion 2015 ne seront pas disponibles. Elle porte sur les promotions 2011/2012/2013/2014. Précédents enregistrements au RNCP Arrêté du 25 janvier 2011 publié au Journal Officiel du 02 février 2011 portant enregistrement au répertoire national des certifications professionnelles. Enregistrement pour cinq ans, au niveau II, sous l'intitulé Responsable du développement d'unité commerciale avec effet au 02 février 2011, jusqu'au 02 février Décret n du 19 février 2004 modifiant le décret n du 26 avril 2002 relatif au répertoire national des certifications professionnelles (publié au Journal Officiel du 22 février 2004). La validité du titre est prorogée jusqu au 31 décembre Arrêté du 3 octobre 2002 publié au Journal Officiel du 12 octobre 2002 portant homologation de titres et diplômes de l enseignement technologique. L'homologation est prolongée jusqu'au 31 décembre Arrêté du 9 novembre 1999 publié au Journal Officiel du 19 novembre 1999 portant homologation de titres et diplômes de l enseignement technologique : homologation sous l'intitulé 'Responsable en gestion et commerce'. Arrêté du 29 novembre 1996 publié au Journal Officiel du 21 décembre 1996 portant homologation de titres et diplômes de l enseignement technologique : homologation sous l'intitulé 'Certificat supérieur en gestion et commerce'. Arrêté du 15 décembre 1992 publié au Journal Officiel du 10 janvier 1993 portant homologation de titres et diplômes de l enseignement technologique : homologation à partir de la promotion de 1992, sous l'intitulé 'Cycle supérieur de gestion'. 4. Modalités de l enquête Enquête envoyée par Google Drive, relayé par un important travail de relance téléphonique pour apporter le degré de précision nécessaire aux réponses. Remarques L enquête devrait pouvoir se réaliser à partir de l année prochaine grâce à Sphinx. 5

7 5. Taux de retour Années Retours Certifiés Taux ,21% ,99% ,91% ,46% Le taux de retour est relativement important. Plus de 1000 étudiants ont répondu, sachant que la professionnalisation du travail de collecte n a commencé que depuis 2 ans. 6. Les indicateurs Ils s appuient sur les exigences de la Commission Nationale de la Certification Professionnelle (CNCP). 1. Employabilité En fonction du statut : CDI ou CDD. Permet d apprécier notamment s il existe ou non une tendance à la précarité. En fonction du % de candidat en recherche d emploi à la sortie des études. 2. Rémunération Salaire moyen des personnes en emploi (hors contrat de professionnalisation). NB : La rémunération est la rémunération brute annuelle déclarée par les enquêtés avec estimation par l enquêteur selon un barème établi des différents avantages perçus par le salarié. 3. Poursuite d études Ce point permet en effet de déterminer si la tendance ressentie à la poursuite d études se confirme dans les faits. Ce taux se doit être le plus faible possible. L acquisition des compétences relatives au référentiel doit permettre aux titulaires de la certification de trouver leur place sur le marché du travail dans le secteur et au niveau considéré. Pour un titre de niveau I la question de la poursuite d études ne se pose généralement pas. Beaucoup d étudiants envisagent en effet de trouver un emploi à l issue de leur 5 ème année d études. 6

8 PARTIE 3 ANALYSE DES DONNEES 1. Emploi 1.1 Répartition par type de contrat Taux de placement à la sortie des études en CDI 50,00% 45,00% 40,00% 35,00% 30,00% 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% 43,00% 28,00% 25,00% 21,00% Promo 2011 Promo 2012 Promo 2013 Promo 2014 Taux de placement à la sortie des études en CDD 30,00% 25,00% 20,00% 15,00% 18,00% 25,00% 21,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% Promo 2011 Promo 2012 Promo 2013 Promo

9 1.2 Emploi en CDI par établissement en 2014 (Ne sont pas prises en compte les données des établissements pour lesquels le nombre de réponse est inférieur à 10) WESFORD SUP LES ETABLIERES SULLY MARSEILLE SCIENCES U PARIS SCIENCES U LYON LIMAYRAC TOULOUSE IPAC VLG IPAC GENEVE IPAC CHAMBERY IPAC ANNECY IFCV ESPL ANGERS ESICAD TOULOUSE ESCIAD MONTPELLIER DE LA SALLE METZ AFTEC VANNES AFTEC RENNES AFTEC LAVAL 6,7% 7,7% 8,3% 13,3% 15,0% 22,2% 20,0% 19,5% 23,8% 26,3% 25,0% 20,0% 21,8% 23,9% 22,2% 20,0% 33,3% 45,5% 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% 35,0% 40,0% 45,0% 50,0% 1.2 Emploi en CDD par établissement en 2014 SUP LES ETABLIERES SCIENCES U PARIS LIMAYRAC TOULOUSE IPAC GENEVE IPAC ANNECY ESPL ANGERS ESCIAD MONTPELLIER AFTEC VANNES AFTEC LAVAL 0,0% 5,6% 8,7% 8,3% 8,3% 10,0% 11,1% 14,6% 15,8% 15,0% 13,3% 17,9% 13,3% 15,4% 25,0% 26,7% 27,3% 40,0% 0,0% 5,0% 10,0% 15,0% 20,0% 25,0% 30,0% 35,0% 40,0% 45,0% 8

10 1.3 Recherche d emploi 25,00% 22,00% 20,00% 15,00% 14,00% 10,00% 8,00% 10,00% 5,00% 0,00% Promo 2011 Promo 2012 Promo 2013 Promo 2014 a) Constat Remarques préalable Il faut relativiser les comparaisons faites entre les différentes années dans la mesure où le nombre d établissements concernés par les enquêtes a très nettement évolué au cours de ces dernières années. Dans un contexte économique difficile cela contribue à renforcer cette tendance négative. Emploi en CDI Le périmètre de l enquête a certes changé puisqu il concernait 150 étudiants en 2011 contre presque 500 à ce jour, mais le constat est identique pour tous nos titres Il est devenu beaucoup plus difficile de trouver un emploi en CDI en 2015 qu en Cette tendance correspond à celle observée au niveau national. Emploi en CDD La possibilité de trouver un emploi en CDD suit la même tendance. Ainsi en 2012 plus de 50% des étudiants trouvaient un emploi à la sortie de leurs études. Aujourd hui c est à peine de plus de 30% qui entrent directement sur le marché du travail à l issue de la formation conduisant au titre. La difficulté de trouver un emploi qu il soit en CDD ou en CDI s accompagne naturellement d une montée de la courbe du chômage en sortie d études. Ce chiffre a plus que doublé entre 2012 et b) Préconisations Cela ne doit en aucun cas nous exonérer d une réflexion sur les actions à mener auprès de nos étudiants. La performance, c est sans doute de ne pas se satisfaire de cette tendance. Nous avons un espace à occuper sur le terrain de l accompagnement vers l emploi. Toutes les écoles savent aujourd hui mettre en œuvre et suivre des process pédagogiques avec peut être plus ou moins de bonheur mais peu d entre elles considèrent qu elles ont encore un rôle à jouer au-delà de l obtention du diplôme. C est d autant plus dommage que cette mission correspond à une véritable attente de la part de nos étudiants, et que nous pourrions contribuer par ces actions à favoriser le renouvellement de nos titres. 9

11 2. Poursuite d études 2.1 Tendance globale 45,00% 40,00% 37,00% 41,00% 40,00% 35,00% 32,00% 30,00% 25,00% 20,00% 15,00% 10,00% 5,00% 0,00% Promo 2011 Promo 2012 Promo 2013 Promo 2014 La difficulté pour trouver un emploi s accompagne naturellement d une tendance à la poursuite d études. Sur les 2 dernières années 40% des étudiants poursuivent leur scolarité. Il est difficile de considérer que les compétences acquises au terme du parcours de formation permettent aux étudiants de trouver leur place sur le marché. 2.2 Tendance par établissement 80,0% 70,0% 66,7% 69,2% 70,0% 60,0% 50,0% 40,0% 30,0% 20,0% 10,0% 0,0% 44,4% 33,3% 25,0% 22,2% 10,0% 47,8% 53,3% 18,2% 42,9% 37,2% 40,0% 20,0% 15,8% 10,0% 57,1% 43,9% 0,0% 47,5% 50,0% 26,7% La tendance à la poursuite d études s accélère. La barre des 70% n est pas loin pour 3 établissements. Les 50% sont presque atteints pour une grande partie. A l opposé nous trouvons encore beaucoup d établissements pour lesquels le titre joue pleinement son rôle. (Les compétences acquises contribuent à l insertion professionnelle du titulaire de la certification) 10

12 3. Rémunération 3.1 Niveau de rémunération moyen de 2011 à Promo 2011 Promo 2012 Promo 2013 Promo 2014 La rémunération moyenne annuelle brute (primes+avantages compris est de ) en 2014 soit une rémunération mensuelle brute de 16666,00 (soit un salaire brute à l embauche compris entre 1400,00 et 1 500,00 (hors avantages) estimés entre 10 et 15% de la rémunération. 3.2 Niveau de rémunération moyen 2014 par établissement (N ont pas été pris en compte les établissement dont l effectif ayant répondu à l enquête est inférieur à 8) WESFORD SUP LES ETABLIERES SULLY MARSEILLE ST JEAN FORMATION SCIENCES U PARIS SCIENCES U LYON LIMAYRAC TOULOUSE ITEC GRENOBLE IPAC VLG IPAC GENEVE IPAC CHAMBERY IPAC ANNECY IPAC ALBERTVILLE IFCV ESPL ANGERS ESICAD TOULOUSE ESCIAD MONTPELLIER DE LA SALLE METZ AFTEC VANNES AFTEC RENNES AFTEC LAVAL AFTEC CAEN AFC POITIERS Les étudiants ayant obtenu un titre RDUC à l IPAC Genève ainsi que ceux de l IPAC VLG proche de la frontière Suisse bénéficient d une rémunération avoisinant les annuelle brute. 11

13 3.3 Salaire maximum à la sortie des études Promo 2011 Promo 2012 Promo 2013 Promo Conclusion Sur le plan de l employabilité Les résultats nous imposent une certaine vigilance. Il va de soi que comme tous, nous subissons les effets d un marché de l emploi assez terne. La CNCP ne peut l ignorer. Nous ne pouvons cependant pas nous résigner à attendre des jours meilleurs pour que l embellie se produise, nous devons être acteur, appliquer des méthodes qui ont fait leurs preuves par ailleurs et parfois faire preuve d imagination pour trouver des solutions porteuses d effet. Habitués à travailler sur des diplômes d Etat, nous en avons reproduit les schémas en adoptant certes une certaine dose d innovation pédagogique, mais en conservant la certitude que l obtention d un titre constitue l aboutissement de notre démarche de formation. Faute de déplacer le curseur de la réussite vers l intégration professionnelle, et ajouter ainsi une étape supplémentaire au processus de formation, nous n avons pas d autres choix que de modifier nos schémas pédagogiques pour contrarier certaines tendances, ce qui a pour effet de limiter forcément la portée et l efficacité de nos actions. Sur le plan de la poursuite d études La tendance à la poursuite d étude est une réalité. Elle trouve sa logique dans le contexte difficile auxquels sont confrontés nos étudiants. «Se former en attendant des jours meilleurs» Si une tendance existe, elle n est pas universelle dans la mesure où elle ne concerne pas la totalité des établissements. Il semble qu on puisse établir une corrélation entre poursuite d études et offre de formation de l établissement selon que celui-ci propose ou non une perspective de se former à un niveau supérieur. Il nous faut être attentif sur cette question pour que le titre de niveau II ne constitue pas un marchepied systématique vers le niveau 1. 12

14 Sur le plan de la rémunération Le niveau de rémunération moyen se situe aux environs des avec de grandes disparités, qu il conviendrait d analyser à la lumière des données relatives à chaque bassin d emploi. Ce niveau de rémunération est identique à celui de 2013 et en baisse par rapport à 2012 et Cette stagnation par rapport à l année précédence s inscrit dans la tendance observée au niveau national. La question de la rémunération ne peut être traitée isolément, il est en effet difficile d imaginer des actions visant à augmenter le niveau de rémunération des étudiants à la sortie de leurs études, elle est directement rattachée aux problématiques d employabilité. 13

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 26187 Intitulé Responsable du développement de l'unité commerciale IPAC AUTORITÉ RESPONSABLE

Plus en détail

Le label des Ecoles de Commerce Gestion

Le label des Ecoles de Commerce Gestion 1 Le label des Ecoles de Commerce Gestion Problématique des écoles de commerce gestion Rester attractives auprès des étudiants ; Figurer dans le paysage mondial de l enseignement ; Favoriser la mobilité

Plus en détail

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing

Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Licence pro Statistiques décisionnelles en marketing Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse individuelle pour l UBS est réalisée par l Observatoire.

Plus en détail

Master Innovation par l économie sociale et les TIC

Master Innovation par l économie sociale et les TIC Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Innovation par l économie sociale et les TIC Université Toulouse II - Jean Jaurès UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

I - La situation générale de la promotion sortante au 01/01/03 et sa comparaison avec celle des deux années précédentes à six mois du diplôme

I - La situation générale de la promotion sortante au 01/01/03 et sa comparaison avec celle des deux années précédentes à six mois du diplôme GESTION DES ENTREPRISES ET DES ADMINISTRATIONS Site de Clermont-Ferrand I - La situation générale de la promotion sortante au 01/01/03 et sa comparaison avec celle des deux années précédentes à six mois

Plus en détail

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E)

PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) PRINCIPES, MODALITÉS, DÉMARCHE, DE L ÉLABORATION DU DOSSIER DE VALIDATION DES ACQUIS DE L EXPÉRIENCE (V.A.E) Pour l obtention du titre de niveau II De «Chargé de Gestion de Produits Tourisme-Loisirs» Dossier

Plus en détail

Devenir Ingénieur Arts et Métiers par la voie de l apprentissage

Devenir Ingénieur Arts et Métiers par la voie de l apprentissage Angers Devenir Ingénieur Arts et Métiers par la voie de l apprentissage A qui s adresse ce document? Ce document s adresse aussi bien aux candidats à la formation d ingénieur Arts et Métiers par la voie

Plus en détail

Avis sur la demande de renouvellement de l autorisation à délivrer un diplôme visé par l Ecole de design Nantes Atlantique

Avis sur la demande de renouvellement de l autorisation à délivrer un diplôme visé par l Ecole de design Nantes Atlantique Formations et diplômes Avis sur la demande de renouvellement de l autorisation à délivrer un diplôme visé par l Ecole de design Nantes Atlantique Diplôme de designer 20 janvier 2016 Présentation de l établissement

Plus en détail

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014

à Master recherche observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 observatoire régional #42 Synthèse régionale août 2014 à Master recherche Enquête sur le devenir au 1 er décembre 2013 des diplômés de Master recherche promotion 2011 1 046 diplômés de M2 recherche en

Plus en détail

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE

LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE LES DOSSIERS DE L OBSERVATOIRE N 12 - AVRIL 2011 Le devenir des diplômés 2007 de licence professionnelle des Universités d Alsace Cheikh Tidiane Diallo, Annie Cheminat Les étudiants ayant obtenu une licence

Plus en détail

Licence professionnelle Qualité, hygiène, sécurité et environnement

Licence professionnelle Qualité, hygiène, sécurité et environnement Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Qualité, hygiène, sécurité et environnement Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration et échanges internationaux de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

Master Génie pétrolier

Master Génie pétrolier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Génie pétrolier Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme

Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Numéro 19 Novembre 2009 Suivi et insertion professionnelle des étudiants diplômés d un Master II en 2007 18 mois après l obtention du diplôme Près de 7 diplômés sur 10 sont en emploi en février 2009 Situation

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS MASTER Professionnel Expertise du Mouvement et Ergonomie

INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS MASTER Professionnel Expertise du Mouvement et Ergonomie INSERTION PROFESSIONNELLE DES DIPLOMÉS MASTER Professionnel Expertise du Mouvement et Ergonomie UFR STAPS de l Université de Caen Basse Normandie Présentation de l enquête Cette enquête a été menée en

Plus en détail

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative

Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Assistant de gestion administrative Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes

II. L accord d entreprise sur l égalité professionnelle entre les femmes et les hommes Mai 2007 Fiche entreprise Société Générale Egalité professionnelle entre les femmes et les hommes Présentation de l entreprise - Secteur d activité : Banque-Finance - Statut : Société Anonyme - Effectif

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit public. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Droit public. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit public Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC

L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC L insertion des diplômés 2005 en licence professionnelle de l UPMC Note préalable : Ce rapport a été réalisé à partir du questionnaire élaboré par le Ministère de l Education Nationale. 1 1. La population

Plus en détail

Licence professionnelle Responsable de site de production du bâtiment

Licence professionnelle Responsable de site de production du bâtiment Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Responsable de site de production du bâtiment Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Master Management et administration des entreprises

Master Management et administration des entreprises Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management et administration des entreprises Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 2me année

GUIDE DU TUTEUR ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC. Management des Unités Commerciales. Stage de 2me année GUIDE DU TUTEUR Ce guide est complété par le tuteur durant la deuxième année de formation. Une copie doit être fournie au professeur et à l étudiant ACCUEIL D UN ETUDIANT EN BTS MUC Management des Unités

Plus en détail

L ENREGISTREMENT D UNE CERTIFICATION AU RNCP

L ENREGISTREMENT D UNE CERTIFICATION AU RNCP L ENREGISTREMENT D UNE CERTIFICATION AU RNCP Evelyne LAVIE - Direccte Aquitaine - Correspondante CNCP en Aquitaine Bernadette LOUSTALOT - Aquitaine Cap métiers - Chargée de mission VAE 17 novembre 2015

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Administration économique et sociale de l Université Paris 1 - Panthéon Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

SOMMAIRE. A. Taux de réponse à l enquête et analyse de trois caractères (sexe, année du bac et type de Bac+2) p.4

SOMMAIRE. A. Taux de réponse à l enquête et analyse de trois caractères (sexe, année du bac et type de Bac+2) p.4 SOMMAIRE Glossaire des Licences Professionnelles p.2 I. LE PROFIL DES DIPLOMES p.4 A. Taux de réponse à l enquête et analyse de trois caractères (sexe, année du bac et type de Bac+2) p.4 B. Pourquoi choisir

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Psychologie de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux

Licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Administration et sécurité des réseaux Université de Pau et des Pays de l Adour - UPPA Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2012

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2012 n o 14 2014 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2012 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 77,3% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 4,5% TAUX D INACTIVITE 1,2% OBSERVATOIRE Etude réalisée avec le

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Technico-commercial en milieu industriel de l Université de Cergy- Pontoise - UCP Vague E 2015-2019 Campagne d

Plus en détail

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES

ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES ERASMUS+ UN ATOUT POUR L EMPLOYABILITÉ, UNE FORCE POUR LES ENTREPRISES 1 2 Erasmus + un atout pour l employabilité, une force pour les entreprises L Union Européenne investit 16,4 milliards d euros dans

Plus en détail

Document provisoire susceptible de modifications. Dernière mise à jour : 7 juillet 2011. La «mastérisation» de la formation des enseignants

Document provisoire susceptible de modifications. Dernière mise à jour : 7 juillet 2011. La «mastérisation» de la formation des enseignants 1 Université de Paris-Sorbonne (Paris IV) UFR d Histoire Préparations aux concours externes du Capes-Cafep d Histoire-Géographie et de l Agrégation d Histoire et MASTER Document provisoire susceptible

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines - Sciences et techniques de la gestion salariale

Licence professionnelle Gestion des ressources humaines - Sciences et techniques de la gestion salariale Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion des ressources humaines - Sciences et techniques de la gestion salariale Université de Pau et des Pays de l Adour (UPPA) Campagne

Plus en détail

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI

DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI DESS Modélisation et Analyse Statistique de l Information - MASI La population de diplômés de l IUP Modélisation et Analyse Statistique de l Information est de 13 pour l année 2003, moins nombreuse que

Plus en détail

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux

PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux PÔLE «SOLIDARITÉS, FORMATION, JEUNESSE, SPORT ET CULTURE» Direction des établissements sociaux et médico-sociaux Cahier des charges relatif à la création de structures expérimentales spécialisées dans

Plus en détail

Maîtrise Sciences de Gestion

Maîtrise Sciences de Gestion Maîtrise Sciences de Gestion La population de diplômés de l IUP Sciences de Gestion est de 64 pour l année 003 pour les deux options confondues, contrôle de gestion audit et ingénierie comptable et financière,

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Salariés ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr 2/12

Plus en détail

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION

LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION N 62 - FORMATION n 8 En ligne sur le site www.fntp.fr / extranet le 08 avril 2011 ISSN 1769-4000 L essentiel LE POINT SUR LE DROIT INDIVIDUEL A LA FORMATION Depuis sa création par l accord national interprofessionnel

Plus en détail

Délibération de l Assemblée Plénière

Délibération de l Assemblée Plénière Accusé de réception - Ministère de l'intérieur 045-234500023-20150618-15_03_05-DE Accusé certifié exécutoire Réception par le préfet : 19/06/2015 Publication : 19/06/2015 Conseil régional du Centre Val

Plus en détail

LE METIER D INFIRMIER

LE METIER D INFIRMIER LE METIER D INFIRMIER L infirmier ou l infirmière «donne habituellement des soins infirmiers sur prescription ou conseil médical ou en application du rôle propre qui lui est dévolu. Il participe à différentes

Plus en détail

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE

CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE CONVENTION COLLECTIVE NATIONALE DES COLLABORATEURS SALARIES DES CABINETS D ECONOMISTES DE LA CONSTRUCTION ET DE METREURS-VERIFICATEURS DU 16 AVRIL 1993 AVENANT N 8 du 25 Mars 2005 ACCORD DE BRANCHE RELATIF

Plus en détail

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DE L EMPLOI, DU TRAVAIL ET DE LA COHÉSION SOCIALE CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n o 3150 Convention collective nationale IDCC : 2162. PROFESSIONS DE LA PHOTOGRAPHIE (9 e édition. Décembre

Plus en détail

CCE EDF. Séance du 15 Avril 2010

CCE EDF. Séance du 15 Avril 2010 CCE EDF Séance du 15 Avril 2010 Titulaire au CCE Christophe MARTIN Représentant Syndical au CCE Expert : Edouard CAHEN Séance du 15 avril 2010 Ordre du jour Retour d expérience sur le dispositif de Prérecrutement

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Agriculture raisonnée et certification environnementale de Montpellier SupAgro Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation

Plus en détail

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE

CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE CERTIFICAT DE TUTEUR D ENTREPRISE Ce programme de formation prépare à l obtention du CP FFP (Certificat Professionnel de la Fédération de la Formation Professionnelle) de Tuteur d entreprise. INTITULÉ

Plus en détail

La réforme de la formation professionnelle

La réforme de la formation professionnelle direction des Transports terrestres sous-direction du Travail et des Affaires sociales Christelle Libourel téléphone : 33 (0)1 40 81 17 06 site internet : www.transports. equipement.gouv.fr direction des

Plus en détail

Licence pro commerce électronique

Licence pro commerce électronique Licence pro commerce électronique Enquête réalisée par le ministère sur l ensemble des licences professionnelles françaises. L analyse locale pour l UBS est réalisée par l observatoire en 005. Certaines

Plus en détail

Licence professionnelle Logistique spécialité gestion, achat, vente des PME sur les marchés asiatiques

Licence professionnelle Logistique spécialité gestion, achat, vente des PME sur les marchés asiatiques IUT Institut Universitaire de Technologie 9/ Licence professionnelle Logistique spécialité gestion, achat, vente des PME sur les marchés asiatiques Lieu de formation : Aurillac Objectifs de cette licence

Plus en détail

Commission paritaire nationale de l emploi et de la formation professionnelle de la Pharmacie d officine

Commission paritaire nationale de l emploi et de la formation professionnelle de la Pharmacie d officine Commission paritaire nationale de l emploi et de la formation professionnelle de la Pharmacie d officine Rapport d activité 2008 La CPNEFP s est réunie six fois en commission plénière sous la présidence

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts plastiques de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP)

Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP) Résumé descriptif de la certification Code RNCP : 24545 Intitulé Licence : Licence Licence Sciences et techniques des activités physiques

Plus en détail

ARFTLV 4 octobre 2012

ARFTLV 4 octobre 2012 Développer une offre de formation certifiante : repères et opportunités ARFTLV 4 octobre 2012 1 Qu est-ce qu une certification professionnelle? Définition : Opération ou document qui authentifie les compétences

Plus en détail

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES

Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Validation des acquis de l expérience Prestation d accompagnement des salariés CAHIER DES CHARGES Fongecif Bretagne / Cahier des charges VAE page 1 /9 Mise à jour mai 2015 Préambule Le Fongecif Bretagne

Plus en détail

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE

ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE ACCORD NATIONAL DU 22 JANVIER 1985 SUR LES OBJECTIFS ET LES MOYENS DE LA FORMATION DANS LA MÉTALLURGIE Entre : - l Union des Industries Métallurgiques et Minières, d une part, et - les Organisations syndicales

Plus en détail

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION

TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION TITRE DE DIRIGEANT DES ORGANISATIONS EDUCATIVES SCOLAIRES ET/OU DE FORMATION RÉFÉRENTIEL D ACTIVITÉS ET RÉFÉRENTIEL DE CERTIFICATION Organisation du Référentiel d Activités et de Compétences Le référentiel

Plus en détail

Licence professionnelle Responsable de services généraux

Licence professionnelle Responsable de services généraux Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Responsable de services généraux Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Rapport d évaluation : Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master

Rapport d évaluation : Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation : Formation conduisant à un diplôme conférant le grade de master Diplôme de deuxième cycle supérieur Pédagogie et formation à l enseignement

Plus en détail

Master Droit privé, sciences criminelles et carrières judiciaires

Master Droit privé, sciences criminelles et carrières judiciaires Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Droit privé, sciences criminelles et carrières judiciaires Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

Master Lettres et arts du spectacle

Master Lettres et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Lettres et arts du spectacle Université Stendhal - Grenoble 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire).

DESS GMP. Enfin, l origine géographique est très régionale pour 76,5 % de Bretagne et 17,5 % des Pays de Loire (Loire Atlantique et Maine et Loire). DESS GMP La population de diplômés du DESS GMP est de 18 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 94 % de cette population a répondu au questionnaire téléphonique. Une population encore très masculine

Plus en détail

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante

L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Observatoire de la Vie Etudiante L insertion professionnelle des Masters de l Université Toulouse 1 Capitole par composante Résultats de l enquête sur le devenir des diplômés 2009 de master au 1 er décembre

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Titre de compétence vendeur automobile

DOSSIER DE PRESSE Titre de compétence vendeur automobile DOSSIER DE PRESSE Titre de compétence vendeur automobile I. Le métier de vendeur de véhicules automobiles 1. Réserve de main d œuvre, caractéristiques, opportunités d emploi, 2. Deux Titres de compétence

Plus en détail

VOTRE CAMPING AUJOURD HUI... ET DEMAIN!

VOTRE CAMPING AUJOURD HUI... ET DEMAIN! RATIOS DE GESTION VOTRE MPING AUJOURD HUI... ET DEMAIN! Après avoir mis en exergue les caractéristiques intrinsèques du camping diagnostic économique, il y a lieu de quantifier objectivement les potentialités

Plus en détail

LES IMPRIMANTES 3D ET LA PROPRIETE INTELLECTUELLE

LES IMPRIMANTES 3D ET LA PROPRIETE INTELLECTUELLE LES IMPRIMANTES 3D ET LA PROPRIETE INTELLECTUELLE MISES EN RELIEF Paris, 25 mai 2014 Par Caroline HUGUET-BRAUN Conseil en Propriété Industrielle, REGIMBEAU La pièce manquante de votre puzzle préféré, un

Plus en détail

L école qui forme la nouvelle génération des professionnels de la forme

L école qui forme la nouvelle génération des professionnels de la forme PEP S CENTER BP JEPS AGFF Activités Gymniques de la Forme et de la Force SESSION 2013 2014 Mention C (Forme en Cours Collectifs) Mention D (Haltère, Musculation et Forme sur Plateau) L école qui forme

Plus en détail

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %.

En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de 89,5 %. M2P AFFAIRES ET COMMERCE INTERNATIONAL Devenir de la promotion 2011 Enquête 30 mois après l obtention du diplôme En 2010/2011, sur les 19 inscrits, 17 ont validé le diplôme soit un taux de réussite de

Plus en détail

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII)

Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) Maîtrise Génie électrique et informatique industrielle (GEII) La population de diplômés de l IUP Génie Informatique et Statistique est de 35 pour l année 003. Dans le cadre de l enquête 005, 88,5 % (3

Plus en détail

Fiche critères de prise en charge 2009 NEGOCE DE L AMEUBLEMENT

Fiche critères de prise en charge 2009 NEGOCE DE L AMEUBLEMENT PLAN DE FORMATION : Entreprises 1 à 9 salariés Plafond annuel 3000 HT par an/entreprise : le plafond concerne les actions plan de formation et DIF non prioritaire Sont compris : les coûts pédagogiques

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle de l Université Paul Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant?

CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? CRÉER MA BOÎTE en étant étudiant? Promotion Petit Poucet 2008 er et 3 mois de conseil 10 lauréats récompensésp Diagnostic personnalisé offert aux 30 finalistes Conception : Agence Cavernamuth www.cavernamuth.com

Plus en détail

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE)

RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) RESUME DESCRIPTIF DE LA CERTIFICATION (FICHE REPERTOIRE) Intitulé (cadre 1) Master professionnel de psychologie, Ingénierie de la Formation et de l Insertion Professionnelle (IFIP). Autorité responsable

Plus en détail

Le Centre de formation et des expertises métiers

Le Centre de formation et des expertises métiers Reproduction interdite sauf autorisation écrite (Code de la propriété intellectuelle) 2 Les réponses à vos questions! La reconnaissance des compétences, un choix de branche... p. 5! Le référentiel de certification,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Gestion. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Licence Gestion. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Gestion Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Domaine DROIT ECONOMIE GESTION

Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Résultats d enquêtes FICHES INSERTION PROFESSIONNELLE LICENCE PRO PROMO 2012 Domaine DROIT ECONOMIE GESTION Le SOFIP Observatoire a réalisé une enquête sur l insertion professionnelle des diplômés de Licence

Plus en détail

Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel

Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commercialisation des produits culturels : Cinéma et audiovisuel Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015

Plus en détail

Pacte Mondial. Communication pour le progrès. PricewaterhouseCoopers en France. Deuxième rapport - décembre 2006

Pacte Mondial. Communication pour le progrès. PricewaterhouseCoopers en France. Deuxième rapport - décembre 2006 Pacte Mondial Communication pour le progrès PricewaterhouseCoopers en France Deuxième rapport - décembre 2006 PwC en France PricewaterhouseCoopers (www.pwc.fr) développe des missions d audit et de conseil

Plus en détail

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information

Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Coordinateur de projets en système d information Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et

Plus en détail

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

I OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISSION PARITAIRE NATIONALE DE L'EMPLOI DE LA METALLURGIE Qualification : 2008 09 38 0274 Catégorie : C* REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Management d équipe(s) autonome(s) I OBJECTIF PROFESSIONNEL

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence

Rapport d évaluation de la licence Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Economie - Gestion de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Licence professionnelle Développement commercial international de la PME-PMI

Licence professionnelle Développement commercial international de la PME-PMI Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Développement commercial international de la PME-PMI Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit de la santé de l Université Paris 8 Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013

situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 n o 21 2015 situation à 6 mois des titulaires d un DUT 2013 TAUX DE POURSUITE D ÉTUDES 75,2% TAUX D EMPLOI 17% TAUX DE RECHERCHE D EMPLOI 5,2% TAUX D INACTIVITE 2,6% O B S E R VATO I R E Etude réalisée

Plus en détail

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord

Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord Devenir des salariés de contrats aidés en CAE et CAV six mois après leur sortie du dispositif en Guadeloupe et Îles du Nord DATE DE PARUTION OCTBRE 2009 ANNÉE 2009 Faits marquants : L e s c o n t r a t

Plus en détail

Livret 1 Dossier de demande de recevabilité à la VAE En vue de l obtention du CQP Éducateur de vie scolaire

Livret 1 Dossier de demande de recevabilité à la VAE En vue de l obtention du CQP Éducateur de vie scolaire CQP de l Interbranches des Établissements d Enseignement Privés Validation des Acquis de l Expérience (VAE) Livret 1 Dossier de demande de recevabilité à la VAE En vue de l obtention du CQP Éducateur de

Plus en détail

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification

Réunion de lancement de la certification. pour les Espaces Numériques de Travail. Réunion de lancement de la certification pour les Espaces Numériques de Travail 1 Sommaire Présentation du contexte Objectifs, contraintes / opportunités et limites Processus général de certification Fichier de critères Organisation des groupes

Plus en détail

Règlement intérieur EDPHENIICS

Règlement intérieur EDPHENIICS Règlement intérieur EDPHENIICS 1. PERIMETRE DE L ED PHENIICS 2 2. RECRUTEMENT DES DOCTORANTS 3 FINANCEMENT DES THESES APPELS D OFFRES 4 ü ATTRIBUTION DES CONTRATS DOCTORAUX UNIVERSITE PARIS- SUD 4 ü AUTRES

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Psychologie. Université Savoie Mont Blanc - USMB. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Psychologie. Université Savoie Mont Blanc - USMB. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Psychologie Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Vous partez en stage, votre FAQ!

Vous partez en stage, votre FAQ! Vous partez en stage, votre FAQ! Modalités Gratification Couverture sociale Obligations de stagiaire Textes de référence Université d Angers Direction des enseignements et de la vie étudiante 40 rue de

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Droit-Economie de l Université Paris Ouest Nanterre La Défense Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL

FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL FICHE PRATIQUE LE DELEGUE DU PERSONNEL Consternant mais réel constat dans le secteur associatif : la représentation du personnel dans nos structures reste anecdotique, en dépit des obligations légales

Plus en détail

CQP des Industries Chimiques MODE D EMPLOI

CQP des Industries Chimiques MODE D EMPLOI CQP des Industries Chimiques MODE D EMPLOI Les Certificats de Qualification Professionnelle, un atout pour les entreprises et les salariés des industries Février 2015 Ce document s adresse à toute personne

Plus en détail

Le recrutement d agents non titulaires

Le recrutement d agents non titulaires Fiche 1 : 1) Principaux cas de recours : Le recrutement d agents non titulaires Aux termes de l article 4 de la loi du 11 janvier 1984, les employeurs publics peuvent recruter des agents non titulaires

Plus en détail

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation

Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Enquête sur les besoins en formation de la 1 ère transformation Compte rendu synthétique Novembre 2012 2 sur 10 CONTEXTE DE L ENQUÊTE Cette enquête a été menée par Midi-Pyrénées Bois, en partenariat avec

Plus en détail

Les épreuves écrites obligatoires de la session 2016 se dérouleront à partir du mercredi 11 mai 2016 selon le calendrier joint en annexe I.

Les épreuves écrites obligatoires de la session 2016 se dérouleront à partir du mercredi 11 mai 2016 selon le calendrier joint en annexe I. Aix-en-Provence, le 08 décembre 2015 Le recteur de l'académie d'aix-marseille Chancelier des Universités à - Mesdames les rectrices et - Messieurs les recteurs d académie - Monsieur le directeur du SIEC

Plus en détail

Les principes de l évaluation de la satisfaction des usagers/clients/citoyens Dominique Loroy - Avril 2005

Les principes de l évaluation de la satisfaction des usagers/clients/citoyens Dominique Loroy - Avril 2005 Les principes de l évaluation de la satisfaction des usagers/clients/citoyens Dominique Loroy - Avril 2005 L évaluation n est pas une fin en soi et doit pouvoir déboucher sur des actions concrètes qui

Plus en détail

Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales ACCORD DU 6 JUIN 2006. La Promotion à La Poste 1/16

Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales ACCORD DU 6 JUIN 2006. La Promotion à La Poste 1/16 Direction des Ressources Humaines et des Relations Sociales La Promotion à La Poste ACCORD DU 6 JUIN 2006 La Promotion à La Poste 1/16 Sommaire PREAMBULE...3 CHAPITRE 1: LES OBJECTIFS...3 CHAPITRE 2: LES

Plus en détail

Rapport du président du jury

Rapport du président du jury 1 IRA de LILLE Rapport du président du jury Concours 2013 Le registre des inscriptions ayant été ouvert en novembre 2013, le concours 2013/2014, dont les épreuves écrites et orales ont eu lieu en 2014,

Plus en détail

BACHELOR TOURISME. Responsable d activités ou d entreprises touristiques

BACHELOR TOURISME. Responsable d activités ou d entreprises touristiques BACHELOR TOURISME Titre de niveau II : Responsable d activités ou d entreprises touristiques enregistré au RNCP (en partenariat avec l I.P.A.C. ANNECY) 1 CFP DE LA SALLE METZ 2 rue Saint Maximin, F-57070

Plus en détail

Fongecif Pays de la Loire

Fongecif Pays de la Loire Salariés Fongecif Pays de la Loire Conseils en évolution professionnelle Suivi et accompagnement de parcours Aide au financement - congé individuel de formation - bilan de compétences - validation des

Plus en détail

Charte de l évaluation des formations et des enseignements de l UPJV

Charte de l évaluation des formations et des enseignements de l UPJV Charte de l évaluation des formations et des enseignements de l UPJV Votée par le Conseil d Administration le 19 mars 2010, après avis favorable du Conseil des Etudes et de la Vie Universitaire le 11 mars

Plus en détail