Christophe Najdovski

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Christophe Najdovski"

Transcription

1 Christophe Najdovski Le candidat Europe Ecologie Les Verts pour Paris Le projet des écologistes pour

2 Les 7 ENGAGEMENTS de Christophe NAJDOVSKI Rendre le logement moins cher pour toutes et tous Vivre à Paris est un luxe qu un nombre croissant de familles ne peut plus se permettre. Je souhaite agir de manière volontariste afin que Paris ne devienne pas une ville-musée où l on ne trouverait plus que des ménages aisés et des touristes. Vivre mieux à Paris, c est d abord pouvoir accéder à un logement décent, correspondant aux nécessités de chaque famille, de chaque Parisienne et de chaque Parisien, quelle que soit sa situation. «Mieux se déplacer en redonnant la priorité aux piétons et aux cyclistes» Le tout voiture a prévalu à Paris depuis de nombreuses années. Il doit céder la place à un meilleur partage de l espace public. Je souhaite entrer pleinement dans le 21ème siècle et construire une ville qui donne la priorité aux piétons, aux vélos et aux enfants. La ville de Paris n a pas accordé au vélo la place nécessaire. Je veux inverser la tendance pour que Paris devienne la capitale du vélo! «Mieux respirer et vivre en meilleure santé» Je veux protéger la santé des Parisiennes et des Parisiens, particulièrement celle des plus fragiles, des enfants et des personnes âgées. Vivre mieux à Paris, c est mieux respirer en réduisant la place de la voiture et les émissions de particules fines liées au diesel, être mieux informés pour une meilleure prévention et améliorer l accès aux soins pour toutes et tous. Je souhaite qu on soigne mieux les habitantes et les habitants de Paris, mais également que l on s attaque aux racines des maladies. «Mieux s alimenter» Paris, capitale écologique, doit mettre l alimentation au cœur de sa politique publique. Les Parisiennes et les Parisiens ne doivent pas avoir à sacrifier la qualité de leurs repas au coût des aliments : contre la malbouffe, Paris doit montrer l exemple! Il est temps de rendre à l alimentation la place qui lui revient dans les politiques publiques. C est une question de justice sociale autant qu une question de santé publique. «Mieux vivre ensemble» Je veux une ville d égalité ou chacune et chacun puisse trouver sa place. Aucune barrière, sociale ou physique, ne doit séparer les Parisiennes et les Parisiens et aucune discrimination ne doit être tolérée. La vie démocratique doit permettre à toutes les citoyennes et tous les citoyens d être partie prenante des décisions les concernant, à l échelle des quartiers comme au niveau parisien. «Mieux vivre avec la Seine et ses canaux» Je veux rendre la Seine aux Parisiennes et les Parisiens. La Seine est le trait d union qui rassemble les habitants de Paris autour d une même histoire et d un même parcours. Séparé de la ville par des voies rapides, je souhaite que chacune et chacun puisse se réapproprier le fleuve en lui apportant une dimension récréative, écologique et citoyenne et d en faire, plus que jamais, le symbole de Paris. «Mieux travailler, mieux échanger, mieux consommer» Je veux faire de Paris le fer de lance de l émergence de nouveaux modes de consommation, de travail et d échange. Une capitale à la pointe du développement de l Economie sociale et solidaire, de l économie du lien social, de la solidarité, de la création non seulement de richesses monétaires, mais également de partage et de bienfaits pour la société dans son ensemble. Je souhaite que Paris soit un lieu où il fait bon vivre mais aussi bon travailler. 2

3 ENGAGEMENT N 1 «Mieux se loger» Rendre le logement moins cher pour toutes et tous Vivre à Paris est un privilège qu un nombre croissant de familles ne peut plus se permettre. Les ménages parisiens consacrent en moyenne 20% de leurs revenus pour se loger. La mairie de Paris se doit d agir de manière touristes. Vivre mieux à Paris, c est d abord pouvoir accéder à un logement décent, correspondant aux nécessités de chaque famille, de chaque Parisienne et de chaque Parisien, quelle que soit sa situation. 1 Rendre les logements accessibles à toutes et tous Je renforcerai les obligations de production de logements sociaux afin d atteindre un objectif d au moins 6000 logements sociaux par an et de 30% de logements sociaux en Pour véritablement répondre aux besoins, 50% d entre eux devront être des logements très sociaux. Un effort particulier de rééquilibrage entre les arrondissements devra être opéré vers l ouest de Paris, afin de favoriser la mixité sociale. Je rendrai plus efficaces et plus transparentes les attributions de logements sociaux à Paris en anonymisant les procédures d attribution. Outre le système de «points» qui permet de hiérarchiser les demandes les plus prioritaires, anonymiser les dossiers (enlever nom, prénom et adresse) lors des passages en Commission d attribution assurera une égalité de traitement et réduira les discriminations dont peuvent être victimes une partie des demandeurs. Je mettrai en place une Charte entre la ville et les promoteurs, afin de les contraindre à produire du logement à un coût abordable. Il faut atteindre un taux de construction de 50% de surface en logements dans toute opération d aménagement. Je mettrai en place une filière de production de logements intermédiaires et conventionnés, notamment à travers la mobilisation des investisseurs institutionnels. La ville de demain, ce n est pas celle des Tours : elles sont énergivores, ne respectent pas le patrimoine de Paris et, en concentrant l emploi sur Paris, contribuent à la spéculation immobilière et à l augmentation des loyers. Je m engage à un urbanisme soutenable, respectueux du paysage parisien et permettant d aménager une ville compacte qui préserve des espaces de respiration. Je faciliterai l accès au logement des jeunes, en accompagnant l encadrement des loyers prévu par la loi dite «Duflot II». Je créerai 1000 logements par an à destination des jeunes, afin que davantage d entre eux puissent se loger à des loyers plus abordables. Je simplifierai également la colocation, dans le parc privé comme dans le parc social, en améliorant l information à destination des colocataires afin de limiter les conflits juridiques qui peuvent découler de cette situation locative. Je favoriserai le développement de l habitat partagé et développerai des appels à candidatures en mettant à disposition des parcelles réservées. Créer 1000 logements par an pour les jeunes 3

4 2 Atteindre un objectif zéro logement et bureau vides On estime qu environ 10% des logements parisiens sont vacants ou utilisés pour de très courtes durées, notamment par des touristes. Une partie non négligeable de ce parc pourrait pourtant permettre d améliorer la situation de nombreux ménages. Je mobiliserai les services de la Ville de Paris afin d identifier les logements vacants. Je mettrai en place un suivi individuel des propriétaires afin d identifier les raisons de la vacance et de subventionner les travaux de rénovation nécessaires à la remise sur le marché, sous conditions de conventionnement des logements. J engagerai un travail de communication afin d inciter les propriétaires à remettre leurs biens sur le marché locatif, y compris à travers le dispositif d intermédiation locative «Louer solidaire et sans risque» qui existe déjà à Paris mais qui devra être étendu. J inciterai les propriétaires de résidences secondaires à louer leur logement et limiterai les autorisations de la Ville de Paris afin de réduire le nombre de locations meublées touristiques. Je transformerai jusqu à m2 de bureaux vides en logements en encourageant fiscalement leur reconversion. 3 Rénover les bâtiments pour réduire les factures et créer des emplois Je ferai de la lutte contre la précarité énergétique grâce à la rénovation thermique une priorité de ma mandature. La rénovation thermique permet à la fois de créer des emplois, de réaliser des économies d énergie et de réduire les dépenses des ménages parisiens, alors que les charges énergétiques ont augmenté de 164 en un an. C est pourquoi je lancerai dès le début de la mandature un «Plan 1000 immeubles» ciblant les bâtiments les plus énergivores. Je renforcerai l Agence parisienne du climat (APC), notamment dans dans son rôle d accompagnement des travaux des copropriétés. Je mettrai à disposition des ménages en situation de grande précarité énergétique un «chèque énergie» pour les aider à payer leurs factures. J engagerai la rénovation des bâtiments publics. D ici 2020, l ensemble des 600 écoles parisiennes devront être rénovées. Je lancerai un plan de rénovation thermique des équipements publics les plus énergivores, en particulier les piscines, gymnases et musées, afin de réduire de 30% les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre d ici Transformer m2 de bureaux vides en logements EN 6000 NOUVEAUX LOGEMENTS 4

5 ENGAGEMENT N 2 «Mieux se déplacer en redonnant la priorité aux piétons et aux cyclistes» Le tout voiture qui a prévalu à Paris depuis de nombreuses années doit céder la place à un meilleur partage de l espace public. Il est temps d entrer pleinement dans le 21ème siècle et de construire une ville qui donne la priorité aux piétons, aux vélos et aux enfants, plutôt qu à la voiture. La ville de Paris n a pas accordé au vélo la place nécessaire. Je veux inverser la tendance pour que Paris devienne la capitale mondiale du vélo! 1 Etoffer considérablement l offre de transports en commun Je bouclerai le tramway des Maréchaux à l ouest de Paris, entre la porte de la Chapelle et le pont de Garigliano, afin de mieux desservir les portes Maillot et d Auteuil, ainsi que le bois de Boulogne. En concertation avec les communes de la Métropole du Grand Paris, je lancerai la réalisation du tramway du Grand Paris, qui longera la Seine sur les quais hauts rive droite et se poursuivra à l est comme à l ouest, au delà de Paris. Je développerai des navettes fluviales publiques, afin d offrir un mode de déplacement complémentaire aux Parisiennes et aux Parisiens via un axe structurant de Paris. J améliorerai l offre de bus et de métros pour en augmenter la fréquence, ainsi que l amplitude d ouverture. Les lignes 1 et 14 puis la ligne 4 seront ouvertes toute la nuit durant les week-ends. Pour faciliter l utilisation des transports, je créerai un Pass Mobilités permettant d accéder aux transports en commun, Vélib, Autolib, et à l offre de taxis. A chaque ménage parisien qui vendra sa voiture, un abonnement d un an au Pass Mobilités sera offert. A chaque ménage parisien qui vendra sa voiture, j offrirai un Pass Mobilités pour une durée de un an. 5

6 2 Faire de Paris la capitale du vélo 3 Je multiplierai par cinq l investissement en faveur du vélo, qui passera de 25 à 125 millions d euros sur la mandature. Pour faciliter et sécuriser l utilisation du vélo, je créerai de nouvelles pistes cyclables sécurisées sur les grands axes. Les places et les portes de Paris seront réaménagées pour des traversées en toute sécurité. Je mettrai également en place des parkings sécurisés pour les vélos, notamment autour des stations de tramway et des gares RER et SNCF, comprenant des antivols intégrés. Je créerai des places de stationnement pour les deux roues (vélos et deux roues motorisées) sur la chaussée afin de réduire les entraves sur les trottoirs. J aiderai les Parisiennes et les Parisiens à acheter un vélo en élargissant l aide actuelle à l achat d un vélo électrique aux vélos «classiques», pour la porter à 50% du prix d achat, dans la limite de 400. Pour tout achat d un vélo chez un vélociste agréé, un «chèque vélo» d un montant de 50 permettra de bien s équiper (achat d un casque, d un antivol,...). Partager l espace public en favorisant les circulations douces Afin de donner la priorité aux circulations douces, à la marche, aux vélos, aux transports collectifs, je réaménagerai des places et des rues de Paris, en commençant par la Place de la Bastille, de la Nation, et de la Concorde. Pour créer plus d espaces verts et de convivialité, je végétaliserai l espace public, les toits et les façades. Je mobiliserai les places de parkings inutilisées des bailleurs sociaux et lancerai un plan de reconquête des parkings souterrains. L opération «Paris respire» sera étendue, et dans certains cas tournée vers les enfants avec un dispositif «La rue aux enfants», afin que dans chaque quartier, des rues peu passantes leur soient dédiées, pour y jouer et s y promener en toute sécurité. Je ferai de la Petite ceinture une grande coulée verte autour de Paris, ouverte aux piétons, à des activités culturelles, sportives ou de jardinage. Je développerai les stations d autopartage, et développerai un site internet dédié aux déplacements partagés et aux voitures en libre service (autopartage, Autolib, covoiturage). Le label destiné à identifier les entreprises d autopartage sera étendu aux Parisiennes et aux Parisiens. 6

7 TRAM Grand Paris Seine Petite ceinture Promenade plantée De la Seine aux bois Trame verte TRAM Grand Paris Seine Petite ceinture Promenade plantée De la Seine aux bois Trame verte Relier les parcs parisiens entre eux Relier les parcs entre eux 7

8 ENGAGEMENT N 3 «Mieux respirer et vivre en meilleure santé» Protéger la santé des Parisiennes et des Parisiens et lutter contre la pollution de l air Je veux protéger la santé des Parisiennes et des Parisiens, particulièrement celle des plus fragiles, des enfants et des personnes âgées. Vivre mieux à Paris, c est mieux respirer en réduisant la place de la voiture et les émis- aux soins pour toutes et tous. Mon projet en matière de santé repose sur trois piliers : la santé environnementale, l accès de toutes et tous à des soins de qualité, la prévention. 1 Donner de l air à Paris pour mieux respirer Je créerai un grand «Réseau vert» reliant la Seine, les canaux, la Petite ceinture, les Bois de Boulogne et de Vincennes, et les grands parcs parisiens à travers des voies piétonnes et cyclables qui rendront doux et agréables les déplacements des Parisiennes et des Parisiens. Je lancerai des études et une concertation en vue d une réouverture du Canal Saint-Martin entre la place de la Bastille et la rue du Faubourg du Temple J engagerai la transformation des 50 hectares de la Petite Ceinture en espaces de verdure. Les espaces libérés permettront d augmenter de 10% les espaces verts municipaux intra-muros et créeront un espace frais et un véritable lieu de respiration, de rencontres et de promenades pour les Parisiennes et Parisiens. Je créerai 100 hectares de nouveaux espaces verts. Je végétaliserai façades et lieux publics et j aménagerai une forêt sur les toits de Paris. J inciterai à une meilleure utilisation des parkings souterrains pour libérer de l espace en surface et en faire des espaces de loisirs et de détente. Chaque Parisienne et chaque Parisien sera à moins de cinq minutes à pied d un espace vert. J ouvrirai 200 nouveaux hectares à la promenade et aux circulations douces dans les bois de Boulogne et de Vincennes, qui doivent être préservés comme poumons verts de la capitale. Pour que les Parisiennes et les Parisiens puissent s y rendre plus facilement, j organiserai un service de navettes électriques les week-ends et jours fériés et les lignes de bus seront prolongées pour qu ils soient mieux desservis. Je remplacerai les véhicules diesel de la flotte de la Ville de Paris par des véhicules électriques ou hybrides. Je négocierai avec les partenaires de la ville pour que les bus de la RATP soient entièrement sans diesel. Je lancerai une concertation, en lien avec BruitParif, afin de réduire les nuisances sonores liées à l activité urbaine. Je poursuivrai les couvertures partielles du périphérique, accompagnées de la pose d un revêtement anti-bruit lorsque la couverture est impossible. Je réduirai la vitesse sur le périphérique à 50 km/h la nuit afin de réduire les nuisances pour les riverains du périphérique. J aiderai les salles de spectacle à réaliser des travaux d isolation pour limiter les nuisances pour le voisinage tout en permettant à ces lieux d entretenir la culture festive parisienne. La médiation sera privilégiée pour résoudre les troubles de voisinage. 8

9 2 Plus de prévention pour une meilleure santé La santé est aussi affaire de prévention sur les pratiques à risques, le tabac, l alcool, la prévention du suicide des jeunes. Je souhaite mettre en place une véritable politique parisienne d éducation à la santé et de lutte contre les risques sanitaires liés à l environnement et aux modes de vie. J offrirai la possibilité aux Parisiennes et aux Parisiens de pratiquer gratuitement un sport après délivrance d une ordonnance. Je renforcerai les moyens du Planning familial à Paris, afin qu en lien avec les Ateliers santé ville il puisse informer les Parisiennes et les Parisiens, notamment les plus exposés aux risques, sur les infections sexuellement transmissibles. J appuierai l ouverture de salles de consommation à moindre risque dans un objectif d amélioration de la santé publique et développerai la prévention afin de réduire l utilisation des drogues et les risques qui lui sont inhérents. J inscrirai Paris dans une démarche «Paris ville santé» en créant un Conseil parisien de la santé chargé d évaluer les effets sur la santé des politiques publiques menées par la ville. Je mettrai également en place un Conseil de la santé par arrondissement, réunissant les acteurs impliqués dans la prévention, le soin et le médico-social, en lien avec élus et habitants. Je diminuerai la présence des antennes-relais en ville, en créant un réseau unique d antennes supportant l ensemble du trafic des 4 opérateurs présents dans Paris. Cela permettra d atteindre une réduction de l exposition à 0,6v/m tout en conservant la qualité des transmissions. Je sensibiliserai aux méfaits des substances chimiques nuisibles à la santé et je remplacerai les produits qui en contiennent, utilisés pour les travaux de jardin, l entretien des bâtiments administratifs ou de la voie publique, ou équipant les établissements municipaux (mobilier, ustensiles,..). La ville de Paris sera exemplaire : aucun perturbateur endocrinien ne sera présent dans les produits qu elle utilise. 3 Favoriser une médecine de proximité Les délais d attente aux Urgences sont interminables, alors que 80% des patients qui s y présentent ont seulement besoin de voir un médecin. Les réponses doivent donc être trouvées en amont, en permettant à chacune et chacun de bénéficier d un réseau d offre de soins digne de Paris. Permettre aux Parisiennes et aux Parisiens de vivre en meilleure santé passe donc par l amélioration de l accès aux soins, le désengorgement des urgences et la réduction des honoraires de consultation des médecins. J encouragerai l installation de médecins en secteur 1 en favorisant leur regroupement au sein de maisons de santé. Je signerai avec eux des «contrats de bonne pratique» en échange de la mise à disposition de locaux. Je développerai les Maisons médicales de garde, qui ne sont qu au nombre de 6 à Paris aujourd hui et ne bénéficient d aucun soutien de la Ville, elles peuvent constituer une alternative aux Urgences. Je les valoriserai en lançant des campagnes d information afin que les Parisiennes et aux Parisiens puissent y recourir lorsqu elles et ils en ont besoin. J élaborerai des Contrats locaux de santé à l échelle des arrondissements avec l ensemble des élues et des professionnelles de santé, en priorité au sein des quartiers défavorisés. Je renforcerai les liens avec les autres lieux de soins. Les espaces de protection maternelle et infantile (PMI) devront être des lieux ressources sur la petite enfance. 9

10 ENGAGEMENT N 4 «Mieux s alimenter» Bien manger, cela nous concerne tous. Paris, capitale écologique, doit mettre l alimentation au cœur de sa poli- des aliments : contre la malbouffe, Paris doit montrer l exemple! Il est temps de rendre à l alimentation la place qui lui revient dans les politiques publiques. C est une question de justice sociale autant que de santé publique. 1 Une alimentation de qualité dans tous les foyers et toutes les collectivités Je porterai tout d abord l objectif d atteindre 50% de produits durables d ici 2020 dans l ensemble de la restauration collective. Je généraliserai le bio dans les cantines scolaires et dans les crèches, afin d améliorer la qualité de la nourriture pour la santé des enfants et pour limiter le gaspillage. Une alternative végétarienne sera proposée une fois par semaine afin d offrir le choix aux enfants d une alimentation sans viande. Je soutiendrai la création de carrés potagers dans les écoles, afin de recréer du lien entre les enfants et leur alimentation et de développer une alimentation citoyenne... Pour les ménages en difficulté, je renforcerai les services de restauration solidaire, comme les cafés associatifs ou les épiceries sociales. J ouvrirai les restaurants des résidences de Centres sociaux aux ménages les plus précaires, et je développerai le service à domicile de repas chauds, en l élargissant à d autres publics que les personnes âgées et handicapées qui peuvent en bénéficier actuellement. Vers une alimentation citoyenne et responsable 10

11 2 Moins gaspiller et mieux manger Afin d éviter le gaspillage, j organiserai la collecte des aliments qui ne sont plus commercialisables afin de les donner aux banques alimentaires, aux foyers de personnes en situation de grande précarité, ou aux soupes populaires. J inciterai à l utilisation de ces aliments dans le cadre de l organisation de repas de quartier participatifs, recréant du lien social tout en offrant une alimentation de qualité et gratuite. J améliorerai la valorisation et la réutilisation des déchets en développant le compostage de proximité et dans les appartements. Pour cela, j implanterai 1000 colonnes de récupération des déchets biologiques dans Paris et je fournirai composteurs d appartements aux ménages parisiens. J engagerai également une large démarche de sensibilisation auprès des Parisiennes et des Parisiens afin de leur apporter une information claire sur les pratiques de la grande distribution comme sur les méthodes de compostage ou l alimentation de qualité. Pour cela, je créerai une Maison de l alimentation où les Parisiennes et les Parisiens pourront trouver l ensemble des ressources nécessaires pour obtenir une information objective et de qualité. 3 Retrouver le lien entre producteurs et consommateurs alimentaires Je faciliterai la mise à disposition de lieux de distribution de fruits et légumes issus d AMAP (associations pour le maintien d une agriculture paysanne) afin de renforcer leur implantation à Paris et ainsi redonner aux Parisiennes et aux Parisiens une prise sur leur alimentation. Je mettrai en place une carte solidaire, en partenariat avec les AMAP et les acteurs des circuits courts, offrant des tarifs préférentiels dans les commerces répondant à une Charte équitable et solidaire. Je réserverai sur les marchés parisiens des espaces à la vente de produits locaux en réduisant leurs redevances. Je créerai une coopérative de collecte et de stockage de fruits et légumes et mettrai à disposition une plate-forme de distribution, en lien avec les communes voisines de Paris. J engagerai le développement d une agriculture urbaine, en partenariat avec les paysans franciliens, et j encouragerai le maraîchage sur les toits de Paris, comme c est le cas à New-York ou à Montréal.. 11

12 ENGAGEMENT N 5 «Mieux vivre ensemble» Une ville d égalité, ou chacune et chacun trouve sa place Je veux une ville d égalité ou chacune et chacun puisse trouver sa place. Aucune barrière, sociale ou physique, ne l échelle locale comme municipale. 1 Répondre aux besoins de toutes et tous à Paris Chacune et chacun doit pouvoir trouver sa place à Paris, enfants, personnes âgées, personnes en situation de handicap : la ville de Paris a les capacités de s adapter aux besoins spécifiques de chacune et de chacun. Tous les enfants de 0 à 3 ans doivent pouvoir bénéficier d un mode d accueil : je créerai 6000 places supplémentaires en crèche, je mettrai en place une aide à l emploi pour les assistantes maternelles et je poursuivrai le développement des Relais assistantes maternelles (RAM) pour les former. Je favoriserai le maintien à domicile des personnes âgées en aidant aux travaux dans le logement et à la prise en charge médicale si nécessaire. Je poursuivrai la mise aux normes des bâtiments publics et de la voirie en matière d accessibilité pour les personnes à mobilité réduite en accélérant les travaux nécessaires. qui ouvrira début 2014 pour accueillir 30% d enfants en situation de handicap. Je lutterai farouchement contre toutes les discriminations. Dans le parc social, j anonymiserai les demandes de logement lors de leur traitement. Je poursuivrai et améliorerai les actions de sensibilisation et de prévention, afin de lutter notamment contre l homophobie, la lesbophobie, la biphobie et la transphobie. Je sensibiliserai les personnels de la ville, à travers des formations, à la lutte contre les stéréotypes de genre y compris dès le plus jeune âge. Je garantirai aux animaux une véritable place dans la ville, en créant là où cela est possible des espaces récréatifs et de proximité. Je lancerai un programme pour héberger et soigner les chats libres dans Paris. Je lancerai une concertation avec les acteurs circassiens pour aboutir progressivement à ce qu il n y ait plus d animaux sauvages utilisés dans les cirques. J ouvrirai de nouveaux lieux d accueil pour les enfants en situation de handicap à l instar de la crèche municipale que j ai portée durant mon mandat de maire-adjoint et 12

13 2 Favoriser l accès de toutes et tous aux services et équipements publics Je faciliterai l accès de toutes et tous aux services publics à travers le développement de nouveaux outils numériques. Conjuguées à une politique d accompagnement à leurs usages, les démarches en ligne doivent devenir la norme. Je simplifierai les documents administratifs et centraliserai les informations afin de rendre les services plus efficaces, en lien avec les autres acteurs des services publics (de l Etat à La Poste). J adapterai les horaires et lieux de services publics aux modes de vie des habitantes et des habitants. Je développerai des outils informatiques participatifs afin que les citoyennes et les citoyens puissent opérer des retours d expérience sur l état de fonctionnement des services publics. réseau artistique et culturel par la création et le soutien de lieux intermédiaires, de coopératives artistiques, de plateformes de pratiques amateurs, dans chaque arrondissement. J encouragerai le développement de l art dans l espace public, en rééquilibrage de l espace dévolu à la publicité. J exigerai des grands établissements culturels parisiens qu ils contribuent, non seulement au rayonnement international de Paris, mais également au bien-être et à l épanouissement des habitantes et des habitants. Je favoriserai l expérimentation, puis la généralisation, d un parrainage des écoles par un établissement culturel pour permettre une démocratisation réelle de l accès à la Culture. Je donnerai la priorité au développement d équipements sportifs de proximité et je favoriserai l égalité filles/garçons dans la pratique sportive en soutenant les sections féminines des clubs et les sports mixtes. Je développerai des équipements culturels de proximité, notamment sur le modèle des «AMAP» culturelles (AMAC- CA, Associations pour le maintien des alternatives en matière de culture et de création artistique), fonctionnant de la même manière que les Associations pour le maintien d une agriculture paysanne : par la participation financière et active des citoyennes et des citoyens. Je proposerai aux collectifs d artistes constitués, aux associations reconnues pour leur impact social positif, un conventionnement pour l occupation temporaire des bâtiments vides dans Paris. Je tisserai un maillage fin du 13

14 3 Encourager la démocratie locale et participative A Paris, bien que les Conseils de quartier aient été mis en place en 2002, la seconde mandature de Bertrand Delanoë a beaucoup déçu les acteurs locaux : absence ou simulacre de concertation sur les projets d urbanisme, droit de pétition non mis en œuvre, conseils de quartier orientés vers l animation locale plutôt qu associés aux décisions. La proposition des élus écologistes d organiser une conférence de consensus sur l avenir de la Petite ceinture, d abord acceptée, a finalement été rejetée pour des réunions publiques dont on ne sait ce qu il ressortira. J oserai la consultation en favorisant la mise en débat ouverte à la société civile. Je systématiserai les débats publics, les jurys citoyens, les conférences de consensus. J organiserai des concertations en amont des projets, notamment d urbanisme, ainsi que des Ateliers d urbanisme municipaux à l échelle d un ou plusieurs arrondissements afin de disposer d espaces de co-production de projets. Je créerai un système de garde d enfants lors des principaux rendez-vous participatifs (par exemple des réunions sur la révision du Plan local d urbanisme) afin de permettre à toutes et tous de participer aux débats. Je consacrerai 10% du budget d investissement de la ville de Paris au budget participatif, ce qui représente un montant de 800 millions d euros sur l ensemble de la mandature. Une plate-forme Internet, sur le modèle de ce qui se pratique à Reykjavik, sera mise en place afin que tous les mois, les citoyens votent pour inscrire à l ordre du jour 5 sujets d actualité qui auront reçu le plus de voix. Je garantirai aux associations parisiennes de véritables moyens d action et une transparence absolue dans l attribution des subventions. J ouvrirai les données publiques aux citoyennes et aux citoyens. J assurerai une transparence totale sur les données de gestion : indicateurs d évaluation des politiques, effectifs, budgets, investissements, patrimoine...). Je faciliterai la réutilisation des données en utilisant autant que faire se peut des formats ouverts et partagés. 14

15 ENGAGEMENT N 6 «Mieux vivre avec la Seine et ses canaux» Je veux rendre la Seine aux Parisiennes et les Parisiens. La Seine est le trait d union qui rassemble les habitants - 1 Réinventer de véritables lieux de vie avec la Seine et ses canaux Je veux que les berges de Seine soient intégralement reconquises afin de les rendre aux piétons et aux cyclistes, pas seulement durant l été ou les week-ends. Je multiplierai les doubles sens cyclables tout le long du fleuve et je construirai des pistes protégées. à la fois les citoyens et les marchandises. Je favoriserai la création de la ligne 19 du Grand Paris, véritable métro fluvial sur l ensemble du bief de la Seine, de Vitry-sur-Seine à Suresnes. Je développerai l arrivée de marchandises via la Seine, afin de réduire le trafic de poids lourds pour désencombrer Paris et réduire la pollution de l air. 2 Je créerai un nouveau «Central park parisien» le long de la Seine jusqu aux deux Bois. La Seine doit être un lieu de vie où les Parisiennes et les Parisiens pourront trouver des espaces de loisirs : parcours santé, équipements sportifs comme un skate-parc, marchés flottants, péniches associatives, auberges de jeunes, lieux musicaux, le Central parc de la Seine sera un lieu de détente et de loisirs au cœur de la ville. Je créerai de nouveaux équipements publics, tels que des piscines temporaires ouvertes l été ou des crèches, sur les berges de la Seine. J expérimenterai l ouverture de nouveaux lieux de baignade en plein air dans le bassin de la Villette. Recourir au fleuve comme lieu de passage Je mettrai en place des croisières-découverte de l environnement sur la Seine et ses affluents dans l ensemble de la Métropole. Je réaliserai deux ponts-jardins piétons enjambant le fleuve pour mieux relier les rives droite et gauche tout en créant des espaces verts. Le premier reliera le parc André Citroën (15ème) à la rue Wilhem (16ème) et l autre la rue Cuvier (5ème) au port Henri IV (4ème). Réaliser le tramway de la Seine Je créerai un tramway de la Seine reliant le futur terminus de la ligne 15 du métro du Grand Paris de Pont de Sèvres à Créteil l Echat. Ce tramway sera également utilisé pour le fret nocturne. 3 L aménagement des berges de Seine viendra compléter une réappropriation du fleuve en tant que lieu à vocation «utilitaire». En effet, la Seine doit permettre de transporter Il permettra de réduire le trafic de transit automobile passant par le cœur de la capitale. Il contribuera également à soulager les passagers sur la ligne 8 à l est, 1 au centre et 9 à l ouest. 15

16 ENGAGEMENT N 7 «Mieux travailler, mieux échanger, mieux consommer» Je veux faire de Paris le fer de lance de la transition écologique et sociale. Cela passe par de nouveaux modes de consommation, de production d énergie, de travail et d échange. Je veux que Paris soit à la pointe du développement de l Economie sociale et solidaire, de l économie du lien social, de la solidarité, de la création non seulement de richesses monétaires, mais également de partage et de bienfaits pour la société dans son ensemble. Je souhaite que 1 Inventer l économie de demain Paris a un rôle essentiel à jouer dans la redéfinition de notre manière d échanger, en valorisant la réparation, le partage, le recyclage, et l économie circulaire et de proximité. Je souhaite que l ESS se développe de manière massive à Paris. Pour cela, je créerai une délégation dédiée à l ESS, dotée d une direction propre et d un budget autonome. Je mettrai en place un guichet unique qui permettra aux porteurs de projets d être orientés vers les structures de financement et d information adéquates. Je veux faire de Paris le fer de lance d un soutien aux réseaux coopératifs et d insertion, à la transformation des Petites et moyennes entreprises (PME) en structures de l ESS, notamment en Sociétés coopératives et participatives (SCOP). Je m engage à ce que la ville de Paris apporte 1 euro pour tout euro apporté par les salariés au capital d une SCOP. Je souhaite que Paris devienne un moteur essentiel dans la développement de l économie circulaire, du réemploi et du recyclage. En collectant directement auprès des Parisiennes et des Parisiens et des entreprises les produits réparables ou revalorisables, en améliorant le tri, et en encourageant les espaces de revente de ces produits à l instar des Accorderies plutôt que le tout jetable, c est un véritable nouveau modèle de développement que je veux construire pour Paris. Je m engage à valoriser les commerces de proximité en améliorant l aménagement des zones commerciales et en ne construisant pas de nouveaux centres commerciaux superflus et mortifères pour l emploi de proximité. Je développerai les monnaies complémentaires et locales, qui préfigurent également une nouvelle manière d échanger et contribuent à encourager les échanges vertueux d un point de vue écologique et social. 16

17 2 Mieux travailler à Paris Je m engage tout d abord à faire de la ville de Paris, qui emploie personnes, un employeur responsable. J améliorerai les conditions de travail des personnels de la Ville en prévenant la souffrance au travail et les éventuelles agressions dont ils pourraient être victimes. Je m engage à l exemplarité et à la transparence dans la politique de recours aux stagiaires et apprentis. Je n élargirai pas les dérogations à l ouverture du travail du dimanche. Je sanctuariserai le dimanche comme un jour de repos et de loisirs. Le travail du dimanche n est pas créateur d emplois et risque de fragiliser les commerces de proximité, pourtant essentiels à la vitalité des quartiers parisiens. Je mettrai en œuvre un Plan de formation aux métiers de l avenir, particulièrement pour la rénovation thermique des bâtiments et les énergies renouvelables. Pour ce faire, je travaillerai notamment en lien avec l ARENE (Agence régionale de l environnement et des nouvelles énergies), l APC, et l ADEME (Agence de l environnement et de la maîtrise de l énergie) pour mettre en place des formations à destination des personnels de la Ville de Paris, mais également dans le secteur du bâtiment. Je développerai des espaces de co-working afin de limiter les déplacements et de créer du lien social et des passerelles entre les structures existantes. 3 Créer des emplois en engageant la transition énergétique Pour protéger les Parisiennes et les Parisiens de la hausse des prix de l électricité nucléaire, du pétrole ou du gaz, il faut leur permettre de réduire leur consommation d énergie, dans l habitat comme dans les transports. Il faut engager notre capitale sur la voie d un mix énergétique 100% renouvelable. C est bon pour la planète, bon pour le portefeuille des ménages, et bon pour l emploi. La transition énergétique, qui doit permettre de diminuer de 30% les émissions de gaz à effet de serre d ici 2020, est également productrice d emplois. Il est nécessaire que Paris s engage résolument dans cette voie. Je multiplierai par 10 les surfaces de panneaux solaires thermiques et photovoltaïques, notamment en couvrant le périphérique. Je veux que tous les nouveaux quartiers soient des écoquartiers utilisant des énergies renouvelables (solaire, géothermie, biomasse,...). Je m engage à ce que la Ville de Paris achète pour ses bâtiments une électricité provenant intégralement des énergies renouvelables. 17

18 18

Vers un nouveau modèle de société

Vers un nouveau modèle de société Vers un nouveau modèle de société Qu est-ce que la transition énergétique? L énergie est partout dans notre vie quotidienne : pour chauffer nos logements, pour faire fonctionner nos équipements, pour faire

Plus en détail

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire!

Plan Climat énergie Territorial. notre défi pour l avenir du territoire! Plan Climat énergie Territorial notre défi pour l avenir du territoire! La Communauté Urbaine en 2050... Celle de nos enfants, petits-enfants,... Quels objectifs pour ce Plan Climat? Vous rêvez pour eux

Plus en détail

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations

Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations Questionnaire à destination des professionnels de l urbanisme, mandataires et organisations DÉFIS Climat 1. Pensez-vous que ce soit utile de réduire nos déplacements afin de lutter contre les changements

Plus en détail

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES

CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES CONSEIL DE QUARTIER PERRALIÈRE GRANDCLÉMENT CONTRIBUTION AUX RÉFLEXIONS VISANT À RÉVISER LE PLU-H - FICHES THÉMATIQUES Préambule Dans notre quartier, le défi pour les prochaines décennies est de faire

Plus en détail

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015

Le plan de déplacements urbains d Île-de-France. Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le plan de déplacements urbains d Île-de-France Rencontre réseau Energie Yvelines 2 avril 2015 Le PDUIF : enjeux, objectifs, défis Le PDUIF : un document essentiel de la politique des déplacements en Ile-de-France

Plus en détail

Nombre de réponses par quartiers

Nombre de réponses par quartiers Quartier 10 Nombre de réponses par quartiers Quartier 16 Quartier 15 165 176 Quartier 14 94 Quartier 13 156 Quartier 12 229 Quartier 11 201 Quartier 10 252 Quartier 9 344 Quartier 8 200 Quartier 7 236

Plus en détail

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS

ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS ELABORATION DU PROGRAMME D ACTIONS Compte rendu de la réunion - 22 novembre 2012 - L atelier se déroule dans les locaux de la Maison des Associations à Riom ATELIER 1 : Social : insertion, jeunesse, seniors,

Plus en détail

Rapport d utilitésociale

Rapport d utilitésociale Rapport d utilitésociale 2013 RAPPORT D UTILITÉ SOCIALE 2013-3 Aiguillon construction, c est : Une Entreprise Sociale pour l Habitat implantée dans l ouest depuis 1902. Filiale du groupe Arcade, Aiguillon

Plus en détail

Le Conseil général élabore un agenda 21

Le Conseil général élabore un agenda 21 J e u d i 1 7 n o v e m b r e 2 0 1 1 dossier de presse Le Conseil général élabore un agenda 21 pour le département de la Loire Par Bernard BONNE, Président du Conseil général et Jean GILBERT, Conseiller

Plus en détail

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES

REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES REQUALIFICATION DE ZONES D ACTIVITES Le Schéma Régional de Développement Economique prévoit dans son orientation intitulée Promouvoir une attractivité économique durable, axe 5 une stratégie foncière pour

Plus en détail

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1

Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Mairie de Paris Agenda 21 Diagnostic technique Document de travail présenté à la concertation publique mars 2007 1 Huit fiches de synthèse pour un diagnostic partagé La Ville de Paris a lancé son Agenda

Plus en détail

Quartier Universitaire International du Grand Paris

Quartier Universitaire International du Grand Paris Quartier Universitaire International du Grand Paris Présentation de l agglomération Plaine Commune LES MARQUEURS DU TERRITOIRE Avec ses 407 283 habitants (chiffres Insee 2010), Plaine Commune est l agglomération

Plus en détail

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques

Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Les déplacementsà Saint-Chamond : vers une mobilité apaisée, réduisant les impacts climatiques Améliorer la fluidité du trafic et la sécurité Mieux s orienter dans la ville Favoriser les transports en

Plus en détail

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois,

ÉDITO. Méthodologie. Chères Clermontoises, Chers Clermontois, ÉDITO Chères Clermontoises, Chers Clermontois, La municipalité de Clermont a fait le choix d accorder une place importante à la préservation de l environnement et du cadre de vie des Clermontois en maintenant

Plus en détail

Document support au débat d orientations

Document support au débat d orientations Conseil Municipal du Document support au débat d orientations Un projet de territoire structuré autour des trois axes majeurs qui constituent le territoire vélizien : CONFORTER L IDENTITÉ ASSURER L ÉQUILIBRE

Plus en détail

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive»

10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» 10 ENGAGEMENTS, 30 PROPOSITIONS DE LA MAJORITÉ DÉPARTEMENTALE «Avec vous, une Saône et Loire innovante et attractive» Préambule Si l actuelle majorité peut indéniablement se prévaloir d un très bon bilan,

Plus en détail

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat.

conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. conseil municipal L équipement des écoles en numérique va se poursuivre pendant tout le mandat. Les enfants des écoles vont régulièrement rencontrer les résidents des logements-foyers. PoitiersMag page

Plus en détail

CONCERTATION PREALABLE

CONCERTATION PREALABLE CONCERTATION PREALABLE PROJET D AMENAGEMENT DU SITE MULTILOM À LOMME REUNION PUBLIQUE 29 SEPTEMBRE 2011 Pôle Aménagement et Habitat Direction Espace Naturel et Urbain Service Développement Urbain et Grands

Plus en détail

Programme européen LEADER 2020

Programme européen LEADER 2020 Programme européen LEADER 2020 Pays du Perche ornais PROGRAMME D ACTIONS FICHES ACTIONS INNOVATION NUMERIQUE p.3 EXPERIMENTATION LOGEMENTS p.4 COORDINATION DES TRANSPORTS p.5 ACTIONS AGRICOLES COLLECTIVES

Plus en détail

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS?

PAYS DE LA LOIRE. Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Fiche d analyse PROGRAMME OPÉRATIONNEL RÉGIONAL FEDER-FSE : QUELLE PLACE POUR L ESS? Version étudiée : version adoptée par la Commission européenne le 16/12/2014. PAYS DE LA LOIRE STRUCTURE GLOBALE DU

Plus en détail

Axes stratégiques ANNEXE 2

Axes stratégiques ANNEXE 2 Contrat de Ville de l agglomération Bergeracoise Axes stratégiques ANNEXE 2 Validés par le Comité de Pilotage du 29 janvier 2015 1 PILIER DÉVELOPPEMENT ÉCONOMIQUE ET EMPLOI ORIENTATIONS STRATÉGIQUES Orientation

Plus en détail

1 Concevoir son projet et construire

1 Concevoir son projet et construire Se loger avec l économie sociale et solidaire avec l économie sociale et solidaire 1 Concevoir son projet et construire Soutien à la conception de votre projet de construction ou de rénovation, Assistance

Plus en détail

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e

REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e REUNION D OUVERTURE 6 FEVRIER 2006 ESPACE REUILLY > PARIS 12 e Présentation générale du projet Le projet d extension en débat Pourquoi un projet de transports en commun en rocade

Plus en détail

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!»

Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» Supports : Jeu sur l écomobilité «JEU ME MEUS!» 3 plateaux de jeu, disposés côte à côte, de gauche à droite pour les joueurs, et qui peuvent être joués indépendamment ou bien en 3 étapes successives en

Plus en détail

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région

Agenda 21 Île-de-France. Le référentiel de l Eco-Région Agenda 21 Île-de-France Le référentiel de l Eco-Région Un Agenda 21 pour renforcer l'eco-région 2008 Forum de lancement de l Agenda 21 Île-de-France Le choix d un agenda 21 interne : périmètre de l institution

Plus en détail

Conférence Sociale Régionale pour l Emploi. Vendredi 23 janvier 2008

Conférence Sociale Régionale pour l Emploi. Vendredi 23 janvier 2008 Conférence Sociale Régionale pour l Emploi Vendredi 23 janvier 2008 Premier axe: Soutenir les entreprises pour faire face à la conjoncture Fiche 1 Accélération des investissements régionaux - La Région

Plus en détail

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e

Appel à projets. Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e Appel à projets Implantation d un jardin partagé au sein du square Rosa Luxembourg. Angle Pajol/Riquet, Paris 18 e 1 1. Contexte Situé à l est du 18 e arrondissement, à la frontière avec le 19 e, Aubervilliers

Plus en détail

Présentation Printemps de la Mobilité 2014

Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Présentation Printemps de la Mobilité 2014 Mobile en ville! Le casse-tête des villes pourquoi, un casse-tête? accroissement de la distance domicile travail séparation géographique des activités : logement,

Plus en détail

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités

Appel à projets. Habitat, développement social et territoires. Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau. Mécénat Économie et Solidarités Appel à projets 2011 Habitat, développement social et territoires Avec le soutien de la Fondation JM.Bruneau Dates limites de retour des dossiers : 21 mars et 12 septembre 2011 Mécénat Économie et Solidarités

Plus en détail

Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020

Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020 DOSSIER DE PRESSE Paris dévoile son Plan Vélo 2015-2020 CONTACT PRESSE : NADHERA BELETRECHE / 01.42.76.49.61 / presse@paris.fr 1 Sommaire Edito Christophe Najdovski... 3 Plus de 7.000 contributions des

Plus en détail

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable

Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Aide régionale à l'investissement des entreprises artisanales en faveur d'une démarche de développement durable Action financée par le Conseil Régional d'ile-de-france - Retrouvez les dispositifs d aides

Plus en détail

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES?

SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE SECTEUR DES GARGUES? SYNTHESE DES 4 SEANCES DE TRAVAIL DE L ATELIER DES GARGUES : Densité et forme urbaine Mixité, autonomie d organisation Ressources, énergie, déchets Mobilité et déplacements QUEL QUARTIER DURABLE POUR LE

Plus en détail

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris

Préambule. Charte anti-spéculative. Entre la Ville de Paris Charte anti-spéculative Entre la Ville de Paris Et. Préambule Un an après la signature du Pacte Logement pour tous en juin 2014, la Ville de Paris propose à ses partenaires propriétaires fonciers et aux

Plus en détail

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême

Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême Plan de Déplacements Urbains (PDU) du GrandAngoulême QU EST-CE QU UN PDU? q Un document obligatoire pour toutes les agglomérations de plus de 100 000 habitants q Une volonté d organiser les modes de déplacements

Plus en détail

Municipales 2014. Les Jeunes Socialistes proposent

Municipales 2014. Les Jeunes Socialistes proposent Municipales 2014 Les Jeunes Socialistes proposent DES TERRITOIRES SOLIDAIRES AU SERVICE D'UNE SOCIÉTÉ JUSTE ET DURABLE En mars 2014, les élections municipales constitueront le premier rendez-vous démocratique

Plus en détail

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv)

Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Questionnaire et Réponses ville de Bergues (59) liste Divers Gauche (tête de liste: José Szymaniak, adjoint au maire ex-eelv) Signataires du manifeste du collectif Roosevelt, rassemblant plus de 110 000

Plus en détail

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE

CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND, THIZY CHARTE DE LA COMMUNE NOUVELLE PRINCIPES FONDATEURS Les communes de BOURG DE THIZY, LA CHAPELLE DE MARDORE, MARDORE, MARNAND et THIZY ont

Plus en détail

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009

Portrait des émissions de GES de la collectivité montréalaise en 2009 ÎLOTS DE FRAÎCHEUR VERDISSEMENT EFFICACITÉ ÉNERGÉTIQUE TRANSPORT ACTIF CHANGEMENTS CLIMATIQUES ÉNERGIE RENOUVELABLE APPAREILS ÉCOÉNERGÉTIQUES Le Plan de réduction des émissions de GES de la collectivité

Plus en détail

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge

Dossier de presse. Création d un. à Haguenau INNOVATION. par induction en lieu public. 1 ère mondiale de recharge Dossier de presse Création d un INNOVATION 1 ère mondiale de recharge par induction en lieu public La recharge par induction en lieu public, une 1ère mondiale Ville de Haguenau & SEW Usocome La mobilité

Plus en détail

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique.

2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. Direction de la Voirie et des Déplacements 2013 DVD 240 Prolongation du dispositif de subvention pour l'achat de cyclomoteurs électriques et de vélos à assistance électrique. PROJET au 16 / 07 / 08 Version

Plus en détail

OSONS! NOUS SOMMES PRETS.

OSONS! NOUS SOMMES PRETS. OSONS! NOUS SOMMES PRETS. Nouveau Monde, le rassemblement citoyen, écologiste et solidaire en Languedoc- Roussillon Midi-Pyrénées répond à Nicolas Hulot. La COP21, organisée par l ONU, doit déboucher sur

Plus en détail

Inauguration de la vélo-station de la gare de Lille Flandres

Inauguration de la vélo-station de la gare de Lille Flandres Inauguration de la vélo-station de la gare de Lille Flandres 30 septembre 2010 Dossier de presse Contacts presse : Lille Métropole SNCF région Fatima KHADIR Pauline Spinnewyn-Cozzolino Julie VANHOVE 06.87.73.10.23

Plus en détail

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable

Education au Développement Durable. Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Lyon, 23/11/11 Education au Développement Durable Les déplacements dans le Grand Lyon : situation actuelle des solutions pour une mobilité durable Pierre SOULARD Responsable du service mobilité urbaine

Plus en détail

Pour aller à l essentiel

Pour aller à l essentiel PREPARONS NOTRE AVENIR AVEC LE SYNDICAT MIXTE POUR LE SUNDGAU Comment développer notre Sundgau? Le Syndicat Mixte pour le Sundgau, qui regroupe les 112 communes et 7 communautés, lance un grand temps de

Plus en détail

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme)

PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD. NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) PROJET D AMENAGEMENT DU MAS LOMBARD NOTICE D OBJECTIFS Dossier de concertation prealable (L 300-2 du code de l Urbanisme) 1) Les modalités de la Concertation 2) Plan de situation 3) Contexte 4) Les études

Plus en détail

Le développement durable

Le développement durable Le développement durable Le développement durable Les être humains sont au cœur des préoccupations relatives au développement durable. Ils ont droit à une vie saine et productive en harmonie avec la nature

Plus en détail

Le projet d aménagement et de développement durable

Le projet d aménagement et de développement durable 5 Améliorer l accessibilité des territoires en diversifiant les modes de déplacement et réaménager le cadre de vie Les transformations de la ville, et plus spécifiquement encore ses extensions périphériques,

Plus en détail

Enquête globale transport

Enquête globale transport Enquête globale transport N 21 Avril 215 La mobilité en Île-de-France Le stationnement, un levier majeur des politiques de déplacements Les voitures à disposition des ménages franciliens ne circulent en

Plus en détail

CHARTE de REFERENCEMENT

CHARTE de REFERENCEMENT EUROMETROPOLE DE STRASBOURG Direction de l urbanisme, de l habitat et de l aménagement Service de l Habitat 1 parc de l Etoile 67076 STRASBOURG Cedex DIMINUTION DES LOGEMENTS VACANTS DU PARC PRIVE APPEL

Plus en détail

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement

ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre. Habitat - logement Compte rendu de la deuxième réunion de travail - 3 octobre 2012 L atelier se déroule dans la salle du conseil municipal ATELIER 2 : Lutte contre l effet de serre Habitat - logement Madame Salfati, adjointe

Plus en détail

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme

contrats de développement territorial (CDT) projet de territoire de long terme 2 3 Situé dans la vallée de la Seine, à moins de trois kilomètres au sud de Paris, desservi aujourd hui par les RER C et D, l autoroute A 86 et demain par le réseau du Grand Paris Express, le territoire

Plus en détail

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE

L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE L économie sociale et solidaire désigne une manière d entreprendre qui place l être Humain au cœur de la démarche économique - Elle regroupe des milliers d initiatives pour

Plus en détail

Autopromotion/Habitat Participatif

Autopromotion/Habitat Participatif Autopromotion/Habitat Participatif L autopromotion est un regroupement de familles qui mutualisent leurs ressources pour concevoir réaliser et financer ensemble leur logement au sein d un bâtiment collectif,

Plus en détail

Repères chiffrés et tendances

Repères chiffrés et tendances Repères chiffrés et tendances Quelques chiffres clés nationaux sur la mobilité 56 mn, le temps moyen passé chaque jour par personne dans les transports en France : les 2/3 en voiture (source Insee - novembre

Plus en détail

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà

50 projets. pour demain. GÉENÉERATIONS demain. c est déjààà 50 projets pour demain GÉENÉERATIONS demain c est déjààà AUCHAN chez nous Les fondations Auchan et Simply lancent un appel à projets «50 projets pour demain» En 2011, le Groupe Auchan fête ses 50 ans.

Plus en détail

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma DOSSIER DE PRESSE Avril 2009 Paris lance des actions innovantes pour créer des emplois d utilité sociale au sein d une délégation nouvelle dédiée à l économie sociale et solidaire confiée à Seybah Dagoma

Plus en détail

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation

Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Les zones de rencontre en Ile-de-France Journée d échanges techniques Le programme BAMBINI Zones de rencontre et concertation Jean-Baptiste CARIOU Ville de Suresnes Au CNFPT Commune des Hauts-de-Seine

Plus en détail

Une stratégie Bas Carbone

Une stratégie Bas Carbone Colloque UFE - Mardi 17 juin 2014 Une stratégie Bas Carbone au service de la Transition énergétique Comment réussir la Transition énergétique à moindre coût? 1 12 Contexte A la veille de la présentation

Plus en détail

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives

Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité. La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012. Patrick LE CŒUR. État des lieux et perspectives Grand Angoulême Rencontres de l électromobilité La mobilité électrique à Paris 25 octobre 2012 État des lieux et perspectives Patrick LE CŒUR Pôle Mobilité Electrique Direction de la Voirie et des Déplacements

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond

Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Nouveau départ pour la gare de Saint-Chamond Depuis une dizaine d années, le pôle d échanges de Saint-Chamond connaît une fréquentation en hausse, avec en 2012, environ 3300 voyages par jour. C est la

Plus en détail

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi

vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national innover et entreprendre créer son emploi vendredi 17 et samedi 18 octobre 2014 niort / salle de l acclameur Rendez-vous national de S l économie ociale & olidaire entrée libre innover et entreprendre créer son emploi FondeR son association epargner

Plus en détail

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime

Contrat de ville 2015-2020 - Métropole Rouen Normandie - Contribution écrite de la Caisse d Allocations familiales de Seine martitime Contribution écrite de la Caisse d Allocations Familiales de Seine Maritime La loi n 2014-173 du 21 février 2014 de programmation pour la ville et la cohésion urbaine fixe les principes de la nouvelle

Plus en détail

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

CAFE DD n 6 : COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE CAFE DD n 6 : Cohésion sociale entre les populations, les territoires et les générations L atelier se déroule à la brasserie au «Cœur de Saint-Brice» de 19 h à 21 h. COMPTE-RENDU DU SIXIEME ATELIER DE

Plus en détail

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE

POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE POLE BESANCON VIOTTE DOSSIER CONCERTATION PREALABLE Présentation du contexte et des enjeux du projet - Juin 2009-1 / 7 1 - CONTEXTE DU PROJET [Plan de situation des deux gares] Le site de Besançon Viotte

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des motifs

PROJET DE DELIBERATION. Exposé des motifs DIRECTION DE LA VOIRIE ET DES DEPLACEMENTS 2015 DVD 168 Développement des services de véhicules partagés à Paris. Conventions d occupation du domaine public pour l attribution des stations en voirie PROJET

Plus en détail

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE

COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE 12 nov. 2014 COMMISSION DÉPLACEMENT DU SCOT DE LA RÉGION GRENOBLOISE Elu référent : Luc Rémond Le 12 novembre 2014 Voreppe Hôtel de ville Sommaire de l intervention 1. Chiffres-clé sur les déplacements

Plus en détail

Quartier du Puycharraud - La Souterraine Projet d éco-quartier

Quartier du Puycharraud - La Souterraine Projet d éco-quartier La Souterraine Projet d éco-quartier S APPROPRIER LES ESPACES INTERMEDIAIRES A B Animer l entre deux ETUDE DU SITE Situation, La Souterraine La Souterraine = Commune du Nord Ouest de la Creuse La Souterraine

Plus en détail

Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre

Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre Mardi 8 octobre 2013 Tramway Garonne Visite de chantier du 8 octobre Dossier de presse SOMMAIRE Présentation de la future ligne de Tram Garonne 1. Le tracé 2. Les chiffres et les dates Point d avancement

Plus en détail

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES

SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES SIGNATURES DU PLAN DÉPARTEMENTAL D'ACTIONS POUR LE LOGEMENT DES PERSONNES DÉFAVORISÉES ET DE LA CHARTE DE PRÉVENTION DES EXPULSIONS LOCATIVES Mardi 2 juillet 2013, 16h - Préfecture Dossier de presse Dans

Plus en détail

Tableau de synthèse des actions partagées

Tableau de synthèse des actions partagées Tableau de synthèse des actions partagées Document de travail, ne pas diffuser Version du 30 juin 2015 37 actions proposées : Ville de Paris / : Mairies d Arrondissement / : Préfecture de Police / : Préfecture

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

Atelier Consommations et transport de marchandises

Atelier Consommations et transport de marchandises Atelier Consommations et transport de marchandises Accueil et tour de table Impact du transport de marchandises (bilan carbone et plan climat) et pistes d actions, par Aura PENLOUP et Jean MARCHAND Echanges

Plus en détail

Guide sur les thématiques liées au développement durable

Guide sur les thématiques liées au développement durable Guide sur les thématiques liées au développement durable De manière spontanée, les organisations de l ESS doivent s interroger, d une part sur la finalité poursuivie et d autre part sur les moyens, actions,

Plus en détail

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements

La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Lundi 24 juin 2013 La Région met en œuvre un prêt bonifié pour la rénovation énergétique des logements Service de Presse 04 67 22 81 31 /// 04 67 22 80 47 presse-region@cr-languedocroussillon.fr Convaincue

Plus en détail

Ordre du jour. Date et lieu. Participants

Ordre du jour. Date et lieu. Participants Ordre du jour Présentation et débat autour des grands principes du règlement et du zonage du projet de Plan local d urbanisme Date et lieu Mardi 19 mars 2013 de 18h30 à 20h30 à l espace Gérard Philipe.

Plus en détail

Ateliers 21 du 6 octobre 2009. Atelier 3: Logement, culture, sport, associations, intergénérationnel...

Ateliers 21 du 6 octobre 2009. Atelier 3: Logement, culture, sport, associations, intergénérationnel... Ateliers 21 du 6 octobre 2009 Atelier 3: Logement, culture, sport, associations, intergénérationnel... Tendre vers un développement à Vincennes suppose de relever quatre défis majeurs et d adopter des

Plus en détail

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN

EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE L ESSENTIEL EN EN MARCHE POUR LA TRANSITION ÉCOLOGIQUE 10 L ESSENTIEL EN POINTS 1 UN PROCESSUS NÉCESSAIRE rationnelle et efficace des ressources. Elle concerne les La transition écologique doit conduire à la mise en

Plus en détail

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS

«Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS . «Il faut donner à chacun la possibilité de devenir entrepreneur» Muhammad YUNUS 22 rue Mérigonde 81100 CASTRES - les-ateliers@hotmail.fr - 06 73 69 10 88 Un porteur de projet Un constat commun Une association

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras

DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test. Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras DOSSIER DE PRESSE Borne électrique test Installation de la 1 ère borne de rechargement électrique test à Arras SOMMAIRE UN PREMIER TEST 4 L UN DES TEMPS FORTS DES RENCONTRES CLIMAT 6 UN PROJET DE VILLE

Plus en détail

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur

MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur MARSEILLE Le modèle de ville durable méditerranéenne du futur 1 UNE OPÉRATION D INTERET NATIONAL A MARSEILLE Une Opération d Intérêt National dans la 2 ème Portée par un établissement public de l Etat

Plus en détail

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS

Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Que serait une garderie respectueuse des principes du développement durable? Spécificités d une garderie durable au sein d un EMS Mars 2011 La garderie durable Pourquoi? Qu est-ce que c est? Les principes

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys.

DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011. La meilleure solution au logement des seniors N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» www.domitys. DOSSIER DE PRESSE OCTOBRE 2011 N 1 DES RÉSIDENCES SERVICES SENIORS «NOUVELLE GÉNÉRATION» La meilleure solution au logement des seniors LE GROUPE EN QUELQUES LIGNES DOMITYS est une société du Groupe AEGIDE.

Plus en détail

Les déplacements une préoccupation collective

Les déplacements une préoccupation collective Les déplacements une préoccupation collective En constante augmentation sur notre territoire, les déplacements ont un impact environnemental, économique et social grandissant et de plus en plus préoccupant.

Plus en détail

Pays Vallée de la Sarthe

Pays Vallée de la Sarthe PLAN D ACTIONS POUR LE CLIMAT ET LA TRANSITION ENERGÉTIQUE Contact Adeline Charré - 0 43 94 80 80 energie@vallee-de-la-sarthe.com Pourquoi se mobiliser contre le changement climatique? Une charte : pourquoi?

Plus en détail

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET

PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET PROJET EDUCATIF 1/ INTRODUCTION AU PROJET EDUCATIF : BUT, PUBLIC VISE ET DUREE DU PROJET 2/LES INTENTIONS EDUCATIVES 3/ LES VALEURS PRINCIPALES 4/ LES ACTEURS EDUCATIFS, LEUR CHAMPS D INTERVENTION ET LES

Plus en détail

Plan a d e d Déplac a e c me m nts t s Inte t r-entr t eprise s s ou de Zone

Plan a d e d Déplac a e c me m nts t s Inte t r-entr t eprise s s ou de Zone Plan de Déplacements Inter-Entreprises Plan de Déplacements Inter-Entreprises ou de Zone Présentation de Mobility+ Approche méthodologique des PDIE / PDZ Retours d expérience : deux projets en difficulté

Plus en détail

PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE. Les actions. octobre 2007

PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE. Les actions. octobre 2007 PLAN DE DEPLACEMENTS DU CONSEIL REGIONAL DU CENTRE 1 Les actions octobre 2007 Rappel Diagnostic des Objectifs : objectifs et des et orientations pour les déplacements domicile-travail 1 : Encourager et

Plus en détail

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010

Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 Atelier de travail Lyon Confluence et Plan de Déplacement Entreprise 21 septembre 2010 On ne peut parler parking sans parler de Déplacement. Le besoin de places n est que la résultante du mode de transports

Plus en détail

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE

QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE QUESTIONNAIRE AUPRES DES COMMUNAUTES DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION NOM DE LA COMMUNAUTE DE COMMUNES / D'AGGLOMERATION : ADRESSE : TELEPHONE : FAX : COURRIEL : QUESTIONNAIRE REMPLI PAR : FONCTION :. POURQUOI

Plus en détail

MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ

MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ MES ÉCO-DÉPLACEMENTS LE QUIZZ Pour réduire efficacement ses consommations liées aux déplacements C'est parti! Ce quizz vous permettra d évaluer les gestes que vous faites déjà en matière d éco-déplacements

Plus en détail

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse Beaumont Cerfontaine Chimay Couvin Doische Florennes Froidchapelle Philippeville Momignies Sivry-Rance Viroinval Walcourt SESSAM Schéma d accessibilité et de mobilité du Sud de l Entre-Sambre-et-Meuse

Plus en détail

Plan Climat Energie Territorial

Plan Climat Energie Territorial Plan Climat Energie Territorial Atelier 2 «Déplacements, transport de marchandises» Compte-rendu 02 avril 2013 Mairie de Saint Marcel lès Valence Table des matières 1 Participants...2 2 Réflexions en groupes...5

Plus en détail

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements

Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études déplacements Journée COTITA du 21 juin 2011 Club déplacements intermodalité Planification des déplacements : où en sommes nous? 1 Le PDU de Montpellier Agglomération Présentation : Célinda RIBEYRE Chargée d études

Plus en détail

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie

Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie APPEL À PROJETS Prix AGIRC et ARRCO Faciliter l accès aux soins des personnes handicapées vieillissantes pour favoriser l autonomie en partenariat avec le Comité national Coordination Action Handicap (CCAH)

Plus en détail

Boîte à outils pour les entreprises

Boîte à outils pour les entreprises Boîte à outils pour les entreprises A chacun de s en saisir Je suis spécialisé dans le secteur du bâtiment 1. Secteur du bâtiment stimulé par la rénovation énergétique Les règles d'urbanisme sont simplifiées

Plus en détail

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement»

Intervention de Mme Christine BOUTIN. Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès au logement» Intervention de Mme Christine BOUTIN Ministre du Logement et de la Ville Conférence de presse jeudi 10 juillet 2008, 14h00 Présentation des grandes lignes du projet de loi «Plan d actions pour l accès

Plus en détail

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS

SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS SIGNATURE DU PROTOCOLE D AIDE À LA RENOVATION THERMIQUE DES LOGEMENTS PRIVÉS Entre Valérie LÉTARD, Secrétaire d Etat auprès du Ministre de l Ecologie, de l Energie, du Développement Durable et de la Mer,

Plus en détail

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011

Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence 2009-2011 Un Agenda 21 pour Talence La Déclaration de Rio et les textes européens et français encouragent les collectivités territoriales à adopter des plans d actions en faveur

Plus en détail