Le partage de la création des espaces publics : concertation, participation, coproduction.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le partage de la création des espaces publics : concertation, participation, coproduction."

Transcription

1 avec le soutien financier de ColloqueENSP-19janvier2012-DREAL/DDTM 16, rue Antoine Zattara MARSEILLE 1er. Lepartagedelacréationdesespacespublics:concertation, participation,coproduction. «Le nécessaire et nouvel usage du monde à venir ne naîtra pas du simple amendement de nos pratiques anciennes, mais exige de l invention. Voire de l utopie.» Philippe Madec Introduction: Depuis quelques années en France et en Europe se développent des projets qui associent le public à la création des espaces urbains. Responsabilité collective à l heure d une conscience écologique planétaire, actions citoyennes engagées ou façade politique populiste, les raisons de cette tendance sont multiples et difficiles à déterminer. Dans ce contexte, de nombreux concepteurs (collectifs, artistes, architectes ou paysagistes) développent des expériences de partage de la création, depuis la concertation jusqu à la réalisation en commun sur le chantier. Dans les projets d Ateliers régionaux et dans les TPFE de l ENSP, ces processus collectifs intéressent les étudiants chaque fois plus nombreux à s engager dans ce type de méthodologie de création. Les propositions de recherche se multiplient, nous proposons ainsi de faire un point sur ces processus de création particuliers pour les rendre effectifs dans les travaux des étudiants. Objectifs: Dans une démarche visant à partager différents moments du projet avec des citoyens impliqués dans la transformation de leurs espaces de vie, il est important de faire le point sur une série de définitions qui orientent les choix des types de projet. «Concertation», «projets participatifs», «jardins collectifs», «coproduction de la ville» et autres termes visant à la générosité du temps de la création où le concepteur demiurge moderniste est révolu, exigent une précision et une vue panoramique des modalités opératoires dans le développement des projets. Pour que les étudiants sachent choisir ou créer leur projet comme processus dynamique, il paraît important dans ces séminaires de fin d études de faire un état des lieux de la collaboration dans le projet et d exposer quelques expériences qui donnent l étendue des possibles de ces méthodes en constante progression.

2 Programme: Matinée : Définitions,positionsthéoriquesethistoriques 9h - Introduction : Etienne Ballan 10h- Sebastien Thiery / Politologue, enseignant à Sciences Po Paris et Arts Déco / collaborateur d Intégral Ruedi Baur pause 11h- Fabien Bressan Robins des villes Après-Midi : Expériencesetexpérimentations 14h- Claire Planchat 14h 45-Collectif ZOOM / Naïm Ait-Sidhoum - pause 15h30- Collectif COLOCO / Miguel Georgieff 16h15- Débat et table-ronde

3 Participants EtienneBallan:Sociologue,ENSPMarseille,AssociationARENES Etienne Ballan est sociologue, enseignant à l Ecole Nationale Supérieure du Paysage de Versailles-Marseille, où il est responsable de la deuxième année sur le site de Marseille. Il est cofondateur et administrateur de l Association ARENES, qui depuis 1999 conçoit et anime des processus participatifs dans tous les champs de l aménagement. ARENES intervient autant à la demande d habitants, éventuellement regroupés en association ou en collectif, qu à la demande de maîtres d ouvrages ou de maîtres d œuvres, afin de mettre en débat les projets. Etienne Ballan a mené de nombreux travaux de recherche sur la participation, et présidé l équipe spéciale sur la participation du public dans les négociations internationales de la Convention d Aarhus, aux Nations Unies. Intervention: La participation dans le projet n est pas une nouveauté. En fait, elle est à la croisée des héritages des luttes urbaines et de la montée en puissance de la conflictualité environnementale. Mais elle est aujourd hui adossée à un principe constitutionnel, le droit à la participation en matière environnementale. Dans la pratique, cependant, les professionnels de l aménagement semblent être les derniers à découvrir cette (r)évolution. Parce qu ils laissent aux élus le soin de s intéresser aux citoyens? Parce qu ils n ont pas été formés au dialogue avec les habitants? Parce que le temps du projet est compressé et que la question des usages est renvoyée à plus tard? Parce que la part d incertitude des processus participatifs n est pas acceptable par les commanditaires? Dans tous les cas, depuis le milieu des années 2000, les jeunes paysagistes sont en demande de méthodes pour associer les habitants au projet. L enseignement de la participation tente de répondre à cette demande méthodologique, et en même temps de leur donner les moyens de subvertir suffisamment la commande pour qu elle devienne elle-même participative. Afin que le projet participatif ne soit pas une niche pour quelques uns, mais une attitude pour la plupart. SébastienThiéry,enseignantchercheuràl Ecoledesartspolitiquesetàl Ecolenationale supérieurdesartsdécoratifs(ensadlab) Sébastien Thiéry est docteur en sciences politiques de l Université Paris I Panthéon-Sorbonne. Collaborateur du designer Ruedi Baur depuis 2004, il crée avec celui-ci en 2008 un post-diplôme à l Ensad intitulé «Ecrire la ville». Il coordonne depuis 2007 l Atelier Immédiat, réseau de réflexion et d action réunissant des architectes autour de la question de la précarité urbaine. Chroniqueur pour la revue Mouvement et membre de son comité de rédaction, il poursuit ses recherches à la croisée des sciences politiques et de l art contemporain au sein du comité de pilotage de l Ecole des Arts Politiques créée par Bruno Latour à Sciences Po Paris, du réseau de recherche en design Civic City mis en place par Ruedi Baur à Genève, ou encore du groupe de recherche animé par Patrick Bouchain à partir de l automne 2011 sur un projet d Université foraine. Il est en outre vice président de l association Les Enfants du Canal qui développe des lieux d hébergement pour sans-abri. Intervention:Pouruneapprochepolémiquedelaparticipation. La forme idéale de cette intervention serait une pièce de théâtre qui verrait différents protagonistes s étriper autour de la notion de participation. «Nouvelle théorie sucrée du pouvoir! Tarte à la crème! Baliverne!», tempêterait un premier, chantre de l autonomie la plus échevelée. «Révolution douce?» questionnerait un second faisant état de l arsenal juridique qui, depuis vingt ans en France, redéfinit les techniques démocratiques au bénéfice des administrés. «Parole, parole, parole», chanterait un troisième, faisant valoir qu en termes d urbanisme, nombre d habitants les plus relégués ne risquent pas de participer à la participation. «Usine à

4 gaz!» hurlerait un quatrième, arguant qu à ouvrir plus que de raison le débat aux lubies des uns et des autres, on finira par ne plus savoir le fermer, et donc agir. Pour des raisons de production, cette intervention prendra la forme d un monologue où l on tentera néanmoins de faire entendre la polémique à travers un certain nombre d exemples issus des champs de l art, de l urbanisme et du politique. Pour tenter d approcher la complexité de l affaire, et débattre ensemble, aussi vivement que cela est nécessaire. FabienBressan:DéléguégénéraldeRobinsdesVillesetresponsablePôleconcertation Fabien Bressan est géographe-urbaniste et travaille depuis près de 8 ans au sein de l association Robins des Villes. Animée par des architectes, urbanistes, géographes, sociologues, artistes... et habitants, elle propose un autre regard sur la ville. L association se pose en relais citoyen au service d une ville conviviale et s engage pour : l implication de tous dans l aménagement du cadre de vie plus d échanges entre les différents acteurs de la ville un meilleur partage des décisions... Elle s interroge donc sur les moyens à mettre en oeuvre pour permettre aux habitants de comprendre l urbanisme et les projets de leur ville. En s inscrivant comme un acteur facilitateur, Robins des Villes oeuvre pour une meilleure cohésion entre les sphères urbaines et sociales des politiques d aménagement urbain. Intervention:«Laparticipationdeshabitantsdanslesprojetsurbains» Les principes du Développement Durable placent la participation citoyenne comme un élément transversal dans l ensemble des politiques publiques. Construire la ville durable s accompagnerait donc obligatoirement de dispositifs impliquant les gens qui la vivent et la pratiquent. Par ailleurs, il existe une réelle demande citoyenne d ouverture des cercles de décision, qui se traduit la plupart du temps par une phase conflictuelle d opposition à un projet d aménagement urbain. Face à tout cela, les maîtrises d ouvrage se sentent poussées à s ouvrir au partage de la décision. Dans les premiers exemples de projets partagés les maîtrises d'œuvre ont constaté l amélioration technique des projets grâce aux apports des habitants / usagers / citoyens et reconnaissent que ceux-ci répondent mieux aux besoins et attentes de l ensemble des acteurs. On voit donc apparaître la notion de «maîtrise d usage», véritable expertise du quotidien, de plus en plus associée aux transformations de la Cité. Pour autant, et malgré la reconnaissance et la communication organisée autour de ces beaux principes, qu en estil vraiment sur le terrain? Quels sont les enjeux et les objectifs de la participation habitante? Sur quoi fait-on participer et à quel(s) moment(s)? Quels sont les méthodes et les outils employés, et avec quels moyens? Qui est invité à donner son avis et par qui? ClairePlanchat: Claire Planchat est ingénieure-conseil au sein de l agence «Vous Etes d Ici», docteure en géographieaménagement et enseignante à l ENSA de St-Etienne. Claire Planchat développe depuis une dizaine d année, avec l Unité Mixte de Recherche Métafort (www.metafort.fr), divers outils de dialogue entre les habitants et les professionnels du monde rural dans le cadre de la construction de projets de territoires. L agence «Vous Etes d Ici» propose le partage de ces outils auprès de bureaux d études (concertation des agriculteurs pour le PLU de Billom 2008), de praticiens de l aménagement (ateliers Trames Vertes et Bleues, SCOT de Dole 2009), de paysagistes (Parc National de Tainan, Taiwan 2011), de centres de formation continue (AgroParisTech Executive ) et aussi d artistes (regards d habitants pour le Festival du Haut Livradois 2012). Intervention:«Regardscroiséssurl agricultureentrel élu,l agriculteuretl urbaniste.» Les connaître, pour mieux se connaître. Ce principe a été développé à partir d ateliers croisant les regards des

5 agriculteurs, des élus du conseil municipal et des urbanistes dans le cadre de la révision du Plan Local d Urbanisme de la commune de Billom en Auvergne. Par des outils participatifs basés sur la vision prospective (scénario voulu et non voulu), les acteurs participants ont pu apprendre à connaître les pratiques et les intentions d aménagement de chacun pour construire leur vision individuelle, puis collective, des territoires agricoles souhaités. Le partage des connaissances et de la construction des projets agricoles a réduit les conflits et surtout favorisé l appropriation de diverses actions, innovantes pour ce territoire, en faveur du maintien de l agriculture. NaïmAit-Sidhoum Naïm Ait-Sidhoum est Architecte : collectifs Zoom et Pied la Biche, Enseignant à l École Supérieure d Art de l Agglomération d Annecy. Naïm Aït-Sidhoum construit à la marge des pratiques architecturales habituelles des projets d intervention à dimension collective et aux formats hétérogènes (constructions temporaires, ateliers, installations, films). Ces interventions ont en communs d aborder les problématiques d espaces et/où de territorialité par des biais non attendus mobilisant des référents habituellement exclus de ces réflexions : jeu, pop culture, mondes fictionnels etc. Intervention:«Villeneuve-1972/2012». Le quartier de la Villeneuve situé au sud de l agglomération grenobloise est un grand ensemble des plus singuliers. Il est non seulement le support d une innovation formelle qui condense les grands thèmes de l idée de paysage urbain de la modernité tardive mais aussi une plateforme de création programmatique dont l étonnante vidéogazette, réseau de télévision local dont les programmes sont fabriqués par les habitants. Cet exemple montre comment est intégrée une dimension : celle du média, à l intérieur même de la conception d un morceau de ville. Dimension reprise aujourd hui dans le cadre d un projet de fiction télévisée dans ce même quartier sous la forme d une série. Projet intervenant dans le cadre de la transformation urbaine du lieu alors que celui-ci connaît aujourd hui un déficit d image lié à la crise des grands ensembles français. A travers cet exemple nous souhaitons activer l idée que le projet urbain et/où paysager est aussi une construction collective qui met en jeu les dimensions de la parole, du récit et de la fiction dès lors qu ils sont partagés. MiguelGeorgieff:PaysagisteDPLG/collectifCoLoCo,EnseignantENSPVersailles Miguel Georgieff est Paysagiste DPLG (Versailles, 1999) et fondateur du collectif Coloco, groupement de concepteurs qui axe ses recherches sur les dynemiques écologiques urbaines et les appropriations de la ville. Coloco se configure avec des approches pluridisciplinaires selon les besoins des projets pour proposer des solutions adaptées à chaque situation. Dans l interface entre recherche, bureau d études et initiatives pédagogiques, nous essayons de travailler à la rencontre entre les différents acters de la ville pour mettre en œuvre le meilleur de chacun concrètement, à travers la construction. Intervention:«Lepartagedelacréationàtraverslaconstruction:lechantiercommefête»: Partant du constat que les solutions à la nécessité donnent lieu à des réponses créatives et innovantes, la plupart du temps issues d un projet spontané, nous avons établi un relevé de situations qui interrogent notre pratique de concepteurs (Habiter les Squelettes 2003, Jardins Aériens 2005). Suite à des expériences de constructions collectives dans différentes situations géographiques (Japon 2008, Russie 2009, Bosnie 2010 et 2011), nous avons éprouvé l intérêt de partager la création et la construction comme rencontre et comme germes d appropriation. A partir de réflexions à grande échelle et de rencontres de terrain, nous utilisons différents modes d intervention participatifs dans l espace public où nous avons développé des projets qui ouvrent la création in situ aux initiatives des futurs usagers. Nous cherchons ainsi à développer des perspectives d «invitation à l œuvre», plutôt que de «maîtrise d œuvre»

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015!

URBANITES! Lausanne, 16 février 2015! URBANITES Lausanne, 16 février 2015 Urbanistes dans la ville : enjeux de la formation savoirs, savoir-faire, savoir dire Antonio Da Cunha Professeur ordinaire Institut de géographie et durabilité Faculté

Plus en détail

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013

MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 MASTER 2 URBANISME ET AMENAGEMENT SPÉCIALITÉ PAYSAGE ET AMENAGEMENT Année universitaire 2012-2013 Le Master 2 Paysage et Aménagement est une spécialité du Master Urbanisme et Aménagement. Celui-ci est

Plus en détail

Développer sa commune

Développer sa commune N 18 juin 2008 Développer sa commune Les documents d urbanisme (1) quel document pour quel projet de territoire? Imaginer l avenir d un territoire communal ou intercommunal dans une vision durable de son

Plus en détail

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse

Discours de Marylise LEBRANCHU. Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de. l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Discours de Marylise LEBRANCHU Echanges avec les étudiants du master collectivités locales de l Université de Corse, à Corte en Haute-Corse Jeudi 17 octobre 2013 Je suis heureuse de pouvoir commencer,

Plus en détail

Visible ou invisible : le design des organisations internationales

Visible ou invisible : le design des organisations internationales Visible ou invisible : le design des organisations internationales Histoire des organisations internationales et évolution de leurs modes de représentation. civic city Visible ou invisible : le design

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance

ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL. Partageons plus que l assurance ASSURANCES ET MANAGEMENT DES RISQUES / SANTé, social ET MéDICO-SOCIAL Partageons plus que l assurance Partageons plus que l assurance Plus d accompagnement Les établissements de santé sont aujourd hui

Plus en détail

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS

UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS UNIVERSITÉ PARIS 1 PANTHÉON-SORBONNE CENTRE SAINT-CHARLES MASTER MULTIMÉDIA INTERACTIF 47, RUE DES BERGERS 75015 PARIS 1 SOMMAIRE FORMATION 03 presentation 04 programme 05 enseignants 08 ÉTUDIANTS 10 les

Plus en détail

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS

LE DEVENIR DES DIPLOMÉS LE DEVENIR DES DIPLOMÉS Master Aménagement urbanisme développement et prospective Finalité : Professionnelle Situation professionnelle deux ans après l obtention d un master 2 Les enquêtes sur le devenir

Plus en détail

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre?

Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Participation des habitants et contrats de ville Quels enjeux? Quelle mise en oeuvre? Note réalisée par l Observatoire Régional de l Intégration et de la Ville (ORIV) septembre 2014 Eléments de contexte

Plus en détail

L organisation d un séminaire Une démarche de management de projet

L organisation d un séminaire Une démarche de management de projet Les fiches En Lignes de La lettre du CEDIP* Fiche n 65 décembre 2014 L organisation d un séminaire Une démarche de management de projet Sommaire : Qu est-ce qu un séminaire?...p. 1 Le séminaire est-il

Plus en détail

Le cadre juridique de la démarche participative

Le cadre juridique de la démarche participative Le cadre juridique de la démarche participative Loi Administration Territoriale de la République (loi Joxe) de 1992 «Le droit des habitants de la commune à être informés des affaires de celle-ci et à être

Plus en détail

Valisette architecture

Valisette architecture Valisette architecture Qu est-ce qu un bâtiment, quels sont ses formes et ses usages? jeu des façades & à la découverte d un bâtiment - Repérer et comparer différents éléments d architecture. - Acquérir

Plus en détail

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon

Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme. Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Parc naturel urbain du champ de courses Réunion publique de présentation du programme Lundi 8 décembre 2014 Stade Robert-Diochon Sommaire 1. Retour sur le processus de création du programme 2. Présentation

Plus en détail

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris

Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Compte rendu de la journée technique du mardi 23 septembre organisée par ODIT France à la Maison du Tourisme 75014 Paris Thème : Commercialiser la campagne : les questions de base posées aux territoires

Plus en détail

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?

Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc? Séminaire du 17 octobre 2014 «La gestion des milieux aquatiques dans la loi MAPTAM et le SAGE : quels enjeux pour la Baie de Saint Brieuc?» Le Schéma d Aménagement et de Gestion des Eaux (SAGE) de la baie

Plus en détail

La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011

La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011 + La Participation, un cadre de référence(s) Support de formation Pays et Quartiers d Aquitaine Mars 2011 Présentation Cheikh Sow (Anthropologue au CLAP Sud-Ouest) et Mehdi Hazgui (Sociologue- Consultant)

Plus en détail

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN

RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN RÉFÉRENTIEL DES PROFESSIONNELS DU DÉVELOPPEMENT SOCIAL URBAIN NOUS SOMMES DES PROFESSIONNELS DU DSU Nous sommes des professionnels du développement territorial ou local, du développement social urbain,

Plus en détail

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR

pour envisager le futur VILLE DE LAVAL Renouer avec la mémoire Laval PAYS-DE- LA-LOIRE Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Laval PAYS-DE- LA-LOIRE VILLE DE LAVAL Rédactrice : Johanna Couvreur - FAUT VOIR Renouer avec la mémoire pour envisager le futur L action culturelle dans la ville / Culture & Proximité 1 VILLE DE LAVAL

Plus en détail

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial

Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Chaire Attractivité et Nouveau Marketing Territorial Dossier de presse Contact Chaire : Joël Gayet Mobile : 00 33 6 09 51 15 70 Jgayet.chaire anmt@sciencespo aix.fr Contact Sciences Po Aix : Noëlline Souris

Plus en détail

PARTICIPATION CRÉATIVE ET GOUVERNANCE TERRITORIALE

PARTICIPATION CRÉATIVE ET GOUVERNANCE TERRITORIALE PARTICIPATION CRÉATIVE ET GOUVERNANCE TERRITORIALE Anne$Cadoret,$Maître'de'Conférences'en'géographie4aménagement' TELEMME'UMR'CNRS'7303' Aix4Marseille4Université' Une$grande$diversité$de$processus$par1cipa1fs$

Plus en détail

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel».

«L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Compte Rendu Café RH Dauphine du vendredi 7 février 2014 «L impact de la loi de sécurisation de l emploi sur le dialogue social et les institutions représentatives du personnel». Ce compte rendu vise à

Plus en détail

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS

Règlement intérieur. Document de travail non mis en forme GRAND GENEVE FORUM D AGGLOMERATION FRANCO-VALDO-GENEVOIS Règlement intérieur Introduction Document de travail non mis en forme Le 28 juin 2012 a été signé le Projet d agglomération 2012 au travers duquel les partenaires français, genevois et vaudois ont renforcé

Plus en détail

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE

ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires. Laurent COUSSEDIERE ET DEMAIN? Proposition et retombées du comité interministériel à l'égalité des territoires Laurent COUSSEDIERE Une démarche en 5 points pour diffuser les modèles et en assurer une amélioration consolidée

Plus en détail

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi

SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Présentation des Guides méthodologiques m prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi SCOT et biodiversité en Midi-Pyr Pyrénées. Présentation des Guides méthodologiques m de prise en compte de la trame verte et bleue dans les SCoT et les PLU/PLUi 1ère JOURNEE TECHNIQUE «SCoT ET BIODIVERSITE»

Plus en détail

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme

AU CŒUR RÈGLES DU JEU. C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme RÈGLES DU JEU C.Creissels Etudes, conseils et formations en urbanisme Présentation et règles du jeu de cartes «La cohésion sociale au cœur du développement durable» Un jeu pour travailler ensemble sur

Plus en détail

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury

Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Introduction : histoire et concept de l économie sociale Lucile Manoury Lucile Manoury Chargée d études, Collège coopératif, Aix-en-Provence Bonjour à tous. Je vais vous faire une présentation un peu théorique

Plus en détail

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT

Introduction Frédéric PETITBON Un contexte difficile Nicolas PERNOT Introduction Frédéric PETITBON Directeur général délégué, IDRH Les collectivités doivent à la fois respecter des engagements vis-à-vis des citoyens, poursuivre des démarches managériales et tenir compte

Plus en détail

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion!

Identifier les enjeux. de recul car un diagnostic sans enjeux serait un diagnostic sans conclusion! Liens vers d'autres fiches A quel moment de la démarche? Fiche 5 «Structurer le diagnostic» Fiche 6 «Inclure une dimension transversale» Fiche 9 «Mobiliser les acteurs» A la fin du diagnostic, en conclusion

Plus en détail

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE

APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE 1 APPEL A LA RECONNAISSANCE DU PATRIMOINE CULTUREL IMMATÉRIEL EN BRETAGNE Nous, signataires, acteurs culturels en Bretagne, individuels et associations, demandons aux élus et institutionnels de soutenir

Plus en détail

BAZAR URBAIN - le singulier et le collectif

BAZAR URBAIN - le singulier et le collectif STRABIC.FR / SAISONS / COLLECTIFS / + BAZAR URBAIN le singulier et le collectif Écrit et illustré par BazarUrbain. publié le 24 avril 2014 BazarUrbain est un collectif pluridisciplinaire qui intervient

Plus en détail

Lutte contre l étalement urbain

Lutte contre l étalement urbain Lutte contre l étalement urbain L étalement urbain et la consommation d espace résultent de plusieurs causes cumulatives. Ces phénomènes s expliquent notamment par l insuffisance et l inadaptation de l

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015

LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 LES RENDEZ-VOUS de l AdCF AGENDA 2015 Institués dès 2000 par l AdCF, au lendemain de la naissance des premières communautés d agglomération issues de la loi Chevènement, le Club des agglomérations et la

Plus en détail

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES

MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES MASTER 1 MANAGEMENT DES ADMINISTRATIONS PUBLIQUES ET DES TERRITOIRES Libellé de l UE (Unité d enseignement) et de l EC (Elément constitutif) SEMESTRE 1 S1 : UE OBLIGATOIRES Management public et stratégie

Plus en détail

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire

Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire Les lisières urbaines à la Réunion Approche des lisières sur le TCO et autres expériences sur le territoire CAUE 23/05/14 Présentation Agence zone UP Laurence BREGENT Clémence LECAPLAIN Caue 1 Définition

Plus en détail

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013

SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 SÉMINAIRE PRODUCTIF 18, 19 AVRIL 2013 Cergy-Pontoise REPLAY* D UN ENTRE DEUX À UN TERRITOIRE DU GRAND PARIS : LA PLAINE DE PIERRELAYE BESSANCOURT * Innover, comprendre, inventer, renouveler, régénérer,

Plus en détail

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France)

Présente. Un «réseau social cartographique» (Ouest France) 210 rue St Maur - 75010 Paris Contact : 01 77 12 32 99 Responsable : Eric HAMELIN (voir aussi contacts en fin de document) Présente Un «réseau social cartographique» (Ouest France) Un outil qui permet

Plus en détail

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région

Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région Région Rhône Alpes Charbonnières les Bains Cession en vue de la reconversion de l ancien siège de la Région CONSULTATION OPERATEURS PHASE 1 Candidatures Règlement de la consultation 12 janvier 2012 SOMMAIRE

Plus en détail

«NARRATION INTERACTIVE»

«NARRATION INTERACTIVE» FORMATION PROFESSIONNELLE «NARRATION INTERACTIVE» Objectif de la formation : Comprendre les nouvelles formes de narration interactive, se familiariser avec les outils et les méthodes de créativité et design

Plus en détail

Education en vue du développement durable : Une définition

Education en vue du développement durable : Une définition Education en vue du développement durable : Une définition Contenu : Le développement durable : Une définition 1. Historique et contexte Suisse 2. Le développement durable Le lien entre développement durable

Plus en détail

Le diagnostic en éclairage public

Le diagnostic en éclairage public Emission du 11 février 2013 S@ti TV Le diagnostic en éclairage public Intervention de M. Vincent MARCHAUT, formateur et consultant en éclairage public Présentation : Florence BONFILS, Conseiller formation

Plus en détail

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature

Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation. Appel à candidature Résidence d écriture à vocation territoriale et de médiation Appel à candidature Au printemps 2016, le département de la Sarthe et la Direction Régionale des Affaires culturelles des Pays de la Loire,

Plus en détail

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés Contacts : Hélène Bernard, architecte, Audiar. Céline Racapé, chargée de mission aux formes urbaines, Rennes Métropole. L approche intégrée au service de la performance des bâtiments à des coûts maîtrisés

Plus en détail

Dialogue citoyen et co-construction. Vers une nouvelle gouvernance

Dialogue citoyen et co-construction. Vers une nouvelle gouvernance Dialogue citoyen et co-construction Vers une nouvelle gouvernance 5 grandes finalités Fabriquer des politiques publiques, plus justes, plus adaptées, plus efficaces, plus innovantes et mieux comprises.

Plus en détail

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau

Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Journée technique ARRA Gestion quantitative de la ressource en eau Etude Volumes Prélevables sur les Usses 2010-2012 5 avril 2013 SMECRU Syndicat Mixte d Etude du Contrat de Rivières des Usses Le bassin

Plus en détail

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014

Accélérer les projets de géoservices des PME. Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 ign.fr En partenariat avec Accélérer les projets de géoservices des PME 1 ère ÉDITION JUILLET 2014 Réunion d information Paris, le 17 juillet 2014 Nicolas Lambert (IGN) Eric Dubois (Cap Digital) LE PROGRAMME

Plus en détail

JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive

JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive INVITATION Mardi 7 juillet 2015 JOURNEE REGIONALE DE TRAVAIL Dialogue et coopération autour des documents d urbanisme pour un projet de territoire à énergie positive «Dimensionner une planification ambitieuse

Plus en détail

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER

LEADER... LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : UN OBJECTIF FORT : LEADER ACCOMPAGNE : LES 4 THÉMATIQUES : POUR VOUS ACCOMPAGNER LE DISPOSITIF DE FINANCEMENT EUROPÉEN LEADER AU SERVICE DE L ATTRACTIVITÉ TERRITORIALE LE PROJET DU PAYS DE SAINT-MALO : Le programme LEADER est un outil au service de la mise en œuvre du projet de territoire

Plus en détail

Séminaire «Professionnels de la concertation»

Séminaire «Professionnels de la concertation» Séminaire «Professionnels de la concertation» Paris, 20 décembre 2013 Objectifs de ce séminaire : déterminer un programme de travail sur la question des «professionnels de la concertation» en fonction

Plus en détail

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif

La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Compte-rendu La nouvelle stratégie foncière régionale : un enjeu collectif Présentation par Gérard LERAS Vice-président de la région Rhône-Alpes délégué à la politique foncière Ambilly, 18 janvier 2012

Plus en détail

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016

Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 Cycle professionnel «Développeurs Territoriaux» Octobre 2015-juin 2016 1 Les partis pris méthodologiques Privilégier la participation active pour une co-production Sont privilégiées les approches et méthodologies

Plus en détail

Présentation et références COMMUNES ET CONTRAT DE VILLE

Présentation et références COMMUNES ET CONTRAT DE VILLE Présentation et références COMMUNES ET CONTRAT DE VILLE Bureau d études COMPOSITE 1 rue Montorge, 38000 Grenoble TEL/FAX : 04 38 12 90 59 mél : be.composite@laposte.net site : www.lesantennes.org 1 2 Ecouter,

Plus en détail

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris

Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Restructuration des façades d un immeuble de bureau avenue Parmentier à Paris Dossier de presse Novembre 2014 L agence PARC Architectes Démarche de l agence Les bâtiment livrés & à venir Réalisations de

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés

LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés LIVRE BLANC C-E-A / Commissaires d exposition associés octobre 2013 I. Pourquoi une association de commissaires d exposition? L association C-E-A / Commissaires d exposition associés est née en 2007 du

Plus en détail

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui.

Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Mesdames et Messieurs, 1 Je vous souhaite la bienvenue à cette rencontre. Je suis heureuse d être ici avec vous aujourd hui. Le but de ce moment d échange est de mieux faire connaissance. Il est aussi

Plus en détail

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques?

Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Pourquoi et comment les collectivités locales associent d autres acteurs à la définition et à la mise en œuvre d actions publiques? Rencontre professionnelle 4 Ont participé à cet atelier : David ALCAUD,

Plus en détail

Réseau régional bénéficiaire et porteur de l action. Organisme membre de groupe de travail national et co-porteur de l action :

Réseau régional bénéficiaire et porteur de l action. Organisme membre de groupe de travail national et co-porteur de l action : Proposition d action de transfert des projets du Réseau Rural Français Module de formation des acteurs du développement rural alsacien, sur les outils de protection et mise en valeur concertée des espaces

Plus en détail

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France)

Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Etude sur les Maisons des Services Publics en Europe (hors la France) Résumé du rapport réalisé par EUROPA pour la DATAR DATAR EUROPA Etude sur les maisons des services publics en Europe Résumé du rapport

Plus en détail

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN

MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN MASTER DE PRODUCTION ET GESTION DE PROJETS EUROPÉENS EN ARTS DE L ECRAN Porteur de Projet : Francis GAST, Directeur de la Faculté des Arts Université de Strasbourg OBJECTIFS Le MASTER DE PRODUCTION ET

Plus en détail

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP Capacités d accueil, aménagements commerciaux, mutabilité foncière : des outils concrets pour construire un SCOT intégrant les vulnérabilités énergétiques et climatique Intervenant : Séverin Poutrel, BURGEAP

Plus en détail

Le diagnostic Partagé,

Le diagnostic Partagé, Le diagnostic Partagé, un outil au service du projet Territorial enfance jeunesse Les Guides Pratiques Introduction Parce que nous sommes dans un monde complexe, Définitions, enjeux, méthodologie Phase

Plus en détail

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques

La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques La feuille de route du Gouvernement en matière d ouverture et de partage des données publiques L ouverture des données publiques, liberté publique et levier d innovation L ouverture des données publiques

Plus en détail

Centre d excellence Numérique en territoire rural

Centre d excellence Numérique en territoire rural «S adapter au numérique est une obligation mais aussi une opportunité pour la France, tant au niveau économique que social» Philippe Lemoine, président du Forum Action Modernités et Président de la FING

Plus en détail

Une démarche engagée dans le cadre du Réseau Rural bas-normand

Une démarche engagée dans le cadre du Réseau Rural bas-normand Longtemps dédiés au monde agricole, les espaces ruraux ont connu ces dernières années des transformations, dues notamment, à l arrivée de nouveaux habitants, néo-ruraux pour la plupart. L espace rural

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS

TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS TOUT SAVOIR SUR VOISINS LATINS Mai 2014 L association p.2 Le projet «Voisins Latins» p.5 1 Qu est-ce que l association Vivre le Quartier Latin? LA GENESE Lorsque Johanna et Quentin, des amoureux du Quartier

Plus en détail

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements

Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Projet de loi de cohésion sociale / Propositions d amendements Pourquoi encourager la création de Centres Intercommunaux d Action Sociale est une réponse pertinente aux difficultés sociales auxquelles

Plus en détail

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais

La place de l usager dans le projet de santé de territoire du sud ouest mayennais santé de territoire du sud ouest BRIGITTE DALIBON, REPRÉSENTANTE DES USAGERS JULIE GIRARD, ANIMATRICE DU CONTRAT LOCAL DE SANTÉ Page 2 DES ACTEURS FÉDÉRÉS AUTOUR D UN PROJET DE SANTÉ DE TERRITOIRE DU PAYS

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

En face du commanditaire, on met un chef de projet qui connait le domaine (banque, administration, etc.)

En face du commanditaire, on met un chef de projet qui connait le domaine (banque, administration, etc.) Atelier «Science du projet» séance 4 8 novembre 2008 Compte rendu 1. Sébastien Larribe : la méthode AGILE, méthode de gestion de projet Sébastien Larribe part de l hypothèse que des méthodes de conception,

Plus en détail

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion?

2) Qu est-ce que la cohésion sociale et l inclusion? Chantier sur la cohésion sociale et l inclusion dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés JUIN 2013 1) Mise en contexte Dans le cadre des Ateliers des savoirs partagés à Saint-Camille, 4 chantiers

Plus en détail

En avant pour les chantiers!

En avant pour les chantiers! En avant pour les chantiers! Mise en place des Groupes de Préparation des Chantiers - 30 octobre 2012 Ils sont 11 un parcours à travers les différentes étapes de ces 3 jours : ouvrir le regard, ouvrir

Plus en détail

Pépinière artistique et urbaine

Pépinière artistique et urbaine Pépinière artistique et urbaine Appel à projets Année 2015 Mise à disposition d espaces de travail Locaux et services Accompagnement Structuration et développement Mise en réseau professionnel Réponse

Plus en détail

Projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux. Éléments de démarche et pistes pour l action

Projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux. Éléments de démarche et pistes pour l action Projets territoriaux de développement durable et Agendas 21 locaux Éléments de démarche et pistes pour l action Sommaire Page 5 Partie 1 Page 7 Page 8 Page 13 Page 22 Page 31 Page 36 Page 41 Mode d emploi

Plus en détail

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité

Commune de ROUSSET. Rapport de présentation du Règlement local de publicité Commune de ROUSSET Rapport de présentation du Règlement local de publicité Sommaire Introduction... 3 1. Contexte géographique et administratif... 4 1.1. Localisation... 4 1.2. Données chiffrées... 5 1.3.

Plus en détail

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS

MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du Puits 27950 SAINT PIERRE D AUTILS DÉPARTEMENT DE L'EURE - ARRONDISSEMENT D ÉVREUX - CANTON DE VERNON-NORD Tel : 02 32 52 22 17 Fax : 02 32 52 94 97 Email : mairie.saint-pierre.autils wanadoo.fr MAIRIE de SAINT-PIERRE d'autils 59 rue du

Plus en détail

EN FRANÇAIS FACILE! #18. - page 2 - - page 4 - - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» wax, bazin et cours de français. septembre / octobre 2013

EN FRANÇAIS FACILE! #18. - page 2 - - page 4 - - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» wax, bazin et cours de français. septembre / octobre 2013 EN FRANÇAIS FACILE! - page 2 - fréquence ftm - page 4 - L autogestion : un horizon? - page 6 - «ouvrir l espace par des actes» - PAGE 8 - wax, bazin et cours de français septembre / octobre 2013 #18 supplément

Plus en détail

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21

RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 BOITE A OUTILS POUR L'ELABORATION DE L'AGENDA 21 RECOMMANDATIONS ET ACCOMPAGNEMENT DU COMITE 21 PENDANT LES DIFFERENTES ETAPES DE L'AGENDA 21 Etapes Recommandations du Comité 21 Outils et accompagnement

Plus en détail

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU

SPORTIFS DE HAUT NIVEAU CERTIFICATS POUR LES SPORTIFS DE HAUT NIVEAU :: CERTIFICATS 4 dispositifs pour accompagner les sportifs de haut niveau dans leurs projets de vie : sport, étude, emploi & développement des compétences En

Plus en détail

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL

CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL ASSOCIATION POUR LE DEVELOPPEMENT LOCAL ADL- Rabat CONTRIBUTION DE L ADLR AU DEVELOPPEMENT LOCAL Octobre 2006 ADL, B.P. 6447, Rabat-Madinat Al Irfane 10.100, Al Massira III, Avenue Al Majd, Imb 14, Apt

Plus en détail

Rencontre du 17 mai 2011

Rencontre du 17 mai 2011 L O G E M E N T S O C I A L L O G E M BUREAUX E N T S O C I A L Rencontre du 17 mai 2011 Bureaux L O G E M E N T S O C I A L BUREAUX Le Club Construction Durable de Bouygues Construction Christine Grèzes,

Plus en détail

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS

LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS LISTE DES 11 CHANTIERS / 53 ATELIERS Pour construire ensemble des propositions concrètes et pour faire avancer l EEDD. 11 chantiers Construits à partir des échanges avec les acteurs de l EEDD, des programmes

Plus en détail

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h

Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Square Patriarche et place Jean-Jaurès À PARTIR DE 11 h Édito En route pour la COP21! Dans six mois, le 30 novembre 2015, le coup d envoi de la 21 e conférence internationale pour le climat sera donné

Plus en détail

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap.

Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. D é l é g a tion d é p a rtementale ardéchoise Les visio-relais: une autre façon d encourager et soutenir la participation sociale et citoyenne des personnes en situation de handicap. Rhône-Alpes-Auvergne,

Plus en détail

Bilan de la concertation sur le PEDT

Bilan de la concertation sur le PEDT les périscolaires Bilan de la concertation sur le PEDT J www.ville-cergy.fr Sommaire 1. Préambule 4 2. Le cadre de la démarche 5 2.1. Les objectifs 6 2.2. Les sujets du débat 6 2.3. Le déroulé de la démarche

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION?

LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? LA TRANSITION ENERGETIQUE : COMMENT L ANCRER DURABLEMENT DANS L ACTION? Le mercredi 19 juin 2013 de 14h à 18h suivi d un cocktail A La Maison de l UNESCO (salle IV) - 7 Place Fontenoy, 75007 Paris DEBAT

Plus en détail

V I E D U R É S E A U

V I E D U R É S E A U Lettre d information n 6 - Mars 2013 F E J U P Les territoires ruraux franciliens doivent faire face à des enjeux forts qui conditionneront dans quelques décennies la qualité de vie de la région capitale.

Plus en détail

Cohésion d Equipe - Team Building

Cohésion d Equipe - Team Building Public concerné : Cadres et cadres supérieurs. Cohésion d Equipe - Team Building Objectifs : Comprendre les mécanismes de fonctionnement d une équipe. Comprendre les rôles de chacun et le rôle de l encadreur.

Plus en détail

Evaluateur du projet : Lab Urba (EA 3482) Institut d Urbanisme de Paris - Université Paris-Est-Créteil (UPEC)

Evaluateur du projet : Lab Urba (EA 3482) Institut d Urbanisme de Paris - Université Paris-Est-Créteil (UPEC) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Ajouter ici le logo de la structure évaluatrice Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014

COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 COMMUNIQUE DE PRESSE Saint-Denis, le 4 mars 2014 Aider les plus démunis à rester connectés Connexions Solidaires ouvre à Saint-Denis Grâce au soutien de la Mairie, du Centre Communal d Action Sociale (CCAS)

Plus en détail

conférences parcours visites les vous des caue 93 caue 94 JANVIER 2014 MARS FÉVRIER

conférences parcours visites les vous des caue 93 caue 94 JANVIER 2014 MARS FÉVRIER conférences parcours visites les vous des caue 93 caue 94 JANVIER FÉVRIER 2014 MARS V isites de réalisations architecturales, urbaines, paysagères ou de chantiers, rencontres avec des professionnels, conférences-débats,

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets

Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Position de l ASTEE sur l innovation en matière de services d eau et de déchets Les services publics locaux de l environnement : des services discrets mais moteurs de développement Depuis leur mise en

Plus en détail

Cités et Gouvernements Locaux Unis - Commission de culture. Conseils sur la mise en œuvre locale de l'agenda 21 de la culture

Cités et Gouvernements Locaux Unis - Commission de culture. Conseils sur la mise en œuvre locale de l'agenda 21 de la culture Cités et Gouvernements Locaux Unis - Commission de culture Conseils sur la mise en œuvre locale de l'agenda 21 de la culture Conseils sur la mise en œuvre locale de l Agenda 21 de la culture Document approuvé

Plus en détail

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes)

Intitulé du projet : PARTAJ (Plan d Accompagnement Régional et Territorial pour l Avenir des Jeunes) Direction de la jeunesse, de l éducation populaire et de la vie associative Mission d animation du Fonds d expérimentations pour la jeunesse NOTE D ETAPE SUR L EVALUATION AU 31 DECEMBRE 2010 REDIGEE PAR

Plus en détail

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013

Communiqué de presse. Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés. Vincennes, le 3 avril 2013 Communiqué de presse Vincennes, le 3 avril 2013 Ivry Confluences : les permis de construire des 103 000 m² de bureaux dévoilés En décembre dernier, Bouygues Immobilier, le groupe Brémond, Crédit Agricole

Plus en détail

Lettre d information n 9 Le 1er octobre 2009

Lettre d information n 9 Le 1er octobre 2009 Lettre d information n 9 1 er octobre 2009 1. Des nouvelles du Pérou Installés depuis deux mois à Quiparacra, un village situé au milieu des Andes péruviennes, trois volontaires de l association GreenBees

Plus en détail

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens

La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens La charte parisienne de la participation Dix clefs pour la participation des Parisiennes et des Parisiens Page 1 Première clef La démocratie participative est une aide à la prise de décision publique.

Plus en détail