METHODS FOR HELPING DECISION-MAKING IN PROJECTS

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "METHODS FOR HELPING DECISION-MAKING IN PROJECTS"

Transcription

1 METHODS FOR HELPING DECISION-MAKING IN PROJECTS Franck MARLE Ecole Centrale Paris, Laboratoire Génie Industriel Jean-Claude BOCQUET Ecole Centrale Paris, Laboratoire Génie Industriel Résumé La tendance est à la complexification des projets et à l augmentation de la pression en termes de coûts, de délais et de satisfaction client. Pour répondre à ces contraintes grandissantes, l entreprise PSA Peugeot-Citroën a besoin de d avantage de visibilité sur ses projets de transformation. Les projets traités sont uniquement les transformations internes, de processus et d organisations. La visibilité demandée a pour but de permettre de mieux comprendre, de mieux communiquer à d autres, et de mieux gérer les projets. Les problématiques clés sont identifiées, le projet de collaboration entre l Ecole Centrale et PSA est introduit, la méthodologie appliquée est présentée, et les premiers résultats sont fournis. Problématiques Les causes d échec et de succès des projets sont nombreuses. Mais d après une étude statistique réalisée par le Standish Group International, 80% des succès et 80% des échecs sont dus à onze causes : des spécifications complètes, réalistes, et stables, l implication du client, le soutien du management, le maintien du projet par les décideurs, les ressources suffisantes, une équipe compétence, un effort suffisant de planification, une méthode correcte de planification, et des jalons rapprochés. Certains facteurs sources reviennent invariablement à l origine de tous ces problèmes : La complexité des projets : la difficulté à identifier et gérer l ensemble des éléments, matériels ou immatériels qui constituent un projet ou qui gravitent autour de ce projet. L évolution et l instabilité des projets : chaque paramètre, chaque élément, chaque personne, chaque objectif peut être à chaque instant modifié, voire même son existence peut être remise en cause. Cela entraîne une perte de visibilité et de capacité de prédiction, et une tendance à privilégier le court-terme, puisque tout peut changer. La granularité : il y a de nombreux niveaux de détail et de découpage, de l organisation et/ou du projet, qui rendent souvent obscurs voire impraticables les chemins de communication et de décision. Les interactions non négligeables mais négligées : il y a entre les différentes personnes d un projet et les différents éléments d un projet des interactions qui sont trop souvent oubliées, notamment à cause de la complexité. Cela entraîne des pertes d information (des chemins qui manquent), donc de performance, et des retours en arrière ou des annulations. Les seules interactions vraiment considérées et gérées aujourd hui sont les liens hiérarchiques (appartenance à un même ensemble) et séquentiels. Les outils et méthodes actuels ne répondent pas complètement ou pas du tout aux causes exposées ci-dessus. La problématique générale va donc être de réduire la complexité apparente du projet, en intégrant mieux son évolution et l ensemble des interactions à l intérieur ou avec l extérieur du projet. Ceci se fera à chaque niveau de détail du projet, en identifiant des phénomènes standard, indépendants de l échelle de granularité. La partie suivante va définir le projet d étude effectué chez le constructeur automobile français PSA Peugeot-Citroën, où les objectifs seront détaillés par rapport à cette problématique globale. Page 1

2 Le projet «cartographies» chez PSA Peugeot-Citroën L étude se déroule dans la division Méthodes Conception Métiers Projet, elle-même faisant partie de la Direction Plate-Formes, Techniques et Achats, qui centralise les activités projet de PSA. Énoncé des spécifications du projet Historique et enjeux La division MCMP est chargée de supporter l ensemble des projets de transformation des processus et organisations chez PSA Peugeot-Citroën, qui sont appelés actions de progrès. La grande diversité dans la nature et l amplitude de ces projets amène un manque de visibilité et des pertes au niveau de la coordination et de la coopération possible entre les équipes. Un des objectifs de la MCMP est de fournir des cartographies des actions de progrès, permettant de communiquer plus efficacement en gérant mieux la complexité du multi-projet. Objectifs Définition préliminaire : un objet = projet, livrable, activité, objectif, activité processus, acteur ou décision. Une activité est une activité projet (tâche), une activité processus fait partie des processus répétitifs de l entreprise. Il s agit de développer sous forme d une maquette informatique un outil permettant de gérer l ensemble de la complexité qui caractérise un projet en une seule vue, et de s en servir de base de départ pour générer de nouvelles vues permettant notamment d aider à : - réduire la complexité par la connaissance de l entourage d un objet, - pouvoir détecter des sujets proches, - savoir ce que les actions de progrès changent et pour qui, - attribuer les responsabilités, - décider de la pertinence et de la date de lancement d un objet, - restituer l avancement des actions de progrès, - décider de la création d un nouvel objet ou de son intégration aux actions en cours. Phases du projet et principaux jalons Le projet se déroule en deux grandes phases : une de conception et une de programmation. Cela comprend également bien sûr une phase de test et d intégration des différents modules. Les principaux jalons se situent au niveau des fins de phase, pour chaque module, et des réunions de présentation et de direction (contrainte MCMP). Hypothèses L outil informatique est destiné à l ensemble des phases d un projet, même si les concepts supports sont plutôt orientés sur la phase de planification. Les concepts et méthodes sont utilisés de façon standard à tous les niveaux d un projet Ressources L étude est menée en partenariat avec l Ecole Centrale de Paris (ECP) et son laboratoire Génie Industriel. L équipe ECP comprend un enseignant-chercheur assistant, un étudiant de DEA et un professeur. L équipe PSA comprend le directeur de la MCMP, un responsable et deux ingénieurs. Structure Découpée du Projet Le projet est découpé en 4 morceaux : - la fenêtre principale qui sert de base et d interface de saisie, - les fenêtres graphiques, appelées vues avancées, qui servent de support de communication, de compréhension et de réflexion, - la base de données, qui sert de support au stockage et à l extraction des données, - le prototype, qui montre au fur et à mesure les fonctionnalités pas encore développées. Chaque livrable comprend une phase de conception et une phase de programmation. Les interactions entre les livrables sont nombreuses et périodiques. Page 2

3 Présentation des concepts appliqués chez PSA Peugeot-Citroën La fenêtre principale de saisie Différents éléments ont été retenus pour l étude chez PSA Peugeot Citroën, à savoir : Les objets manipulés : projet, livrable, activité, objectif, acteur, décision et activité processus, Les liens qui représentent les interactions possibles entre ces objets : hiérarchique, de contribution, fonctionnel, séquentiel, d influence, de ressource et compétence et d échange, Les caractéristiques internes qui servent à décrire chaque objet : la description, l état d avancement, les ressources affectées, les paramètres coût/délai/contenu, la valeur ajoutée / risques, l événement déclencheur et les décisions prises ou à prendre. Dans la suite, une définition sera donnée en exemple pour chacun des 7 objets, des 7 liens ou des 7 caractéristiques internes. La fenêtre générique (figure 2) est découpée en zones concentriques avec un objet au centre, des caractéristiques internes dans la partie intermédiaire et des liens externes à la périphérie, comme le montre le schéma ci-dessous. La partie liens externes est elle-même découpée en zones, placées à l extrémité de chaque lien, et pouvant contenir entre zéro et plusieurs objets (représentation en rouge). Zone Caractéristiques internes Objet Lien Liens externes Figure 2 : schéma générique des 3 couches concentriques de la fenêtre principale Exemple Le lien hiérarchique : c est le lien classique dans tout découpage de projet qui marque la dépendance «filiale» de deux objets. L objet 1 est appelé parfois le père et l objet 2 le fils. Sur la figure 3, un projet de construction d hôpital (objet 1) comprend le sous-projet de réalisation des plans et études (objet 2). L ajout d un objet 3 «Veille technologique et analyse de l existant» qui est le fils de l objet 2 permet d obtenir une descendance à deux générations. Hôpital Plans et études Veille techno et analyse de l existant Figure 3 : exemple de la représentation du lien hiérarchique Le triangle Coût / Délai / Contenu : ce sont les trois sommets du triangle d or du management de projet, qui permettent de répondre aux trois questions fondamentales : Est-ce que le projet répond aux besoins et attentes du client? Est-ce que le projet est dans les temps? Est-ce que le projet respecte le budget? Page 3

4 Le positionnement de la boîte au niveau du lien hiérarchique père (figure 4) correspond au fait qu il faut rendre compte à son «supérieur» projet essentiellement sur ces trois paramètres. Ils sont suivis par comparaison à des références de base avec des outils classiques de valeur acquise (figure 5). Lien hiérarchique Paramètres C / D / contenu argent Coût réel Budget Budget total OBJET Variance de coût Variance de délai Valeur acquise (avancement) Figure 4 : exemple de la représentation de la caractéristique interne paramètres coût / délai / contenu temps Figure 5 : exemple de graphique de suivi de valeur acquise La fenêtre principale se construit progressivement par ajout successif des 7 liens et des 7 caractéristiques, avec à chaque fois la possibilité de mettre un des 7 objets au centre. La figure 6 montre cette fenêtre générique complète : Figure 6 : allure finale de la fenêtre principale La navigation entre les vues avancées Le principe de la vue avancée est de fournir graphiquement une information pertinente et exploitable., sur la même base d un objet au centre et d objets périphériques avec des liens. Par rapport à la fenêtre principale, figée, il est possible de générer autant de vues que nécessaires, en intégrant de 1 à 7 liens simultanément, mais il n est pas possible de saisir en direct des données. Il existe un nombre très important de vues potentielles, parmi lesquelles une trentaine ont été sélectionnées aujourd hui chez PSA Peugeot-Citroën. La figure 7 montre un exemple de navigation possible depuis la fenêtre principale vers une vue avancée, ou entre deux vues avancées : Page 4

5 Liens externes «à quoi contribue le projet?» Equiper taxis tests avec proto Site web Culturel ville Interface H/M dans véhicule Caractéristiques internes Taxiscope Taxiscope Créer boîtier mécanique Créer système multi-média Taxiscope Créer système multi-média «quels sont les activités à réaliser pour avoir le livrable?» Figure 7 : exemple de navigation fenêtre principale=> vue avancée 1 => vue avancée 2 Les aides à la décision Des fonctionnalités d aide à la décision sont positionnées à certains endroits de la fenêtre principale ou dans chaque vue avancée : - Elles permettent d expliquer simplement ce que c est, à quoi ça sert, - Elles aident à la saisie ou la modification de données : savoir remplir une case de texte, savoir si cette case est correctement remplie, savoir quoi faire quand la case vient d être remplie, etc Des aides sont fournies, entre autres, afin d aider à : décomposer un objet en sous-objets, affecter des ressources, en tant que responsables ou exécutantes, à gérer l état d avancement et à quantifier la valeur ajoutée / risques. Conclusions et pistes à creuser La maquette est en cours de développement informatique. L avancement physique est planifié à environ 50% au moment de la conférence. La fenêtre de saisie et les vues avancées, supportées par la base de données et les aides à la décision, permettent de répondre aux quatre problématiques principales énoncées dans le paragraphe «Problématiques», à savoir : - la complexité : la représentation centrée sur un seul objet permet de visualiser et de gérer l ensemble des interactions qu il a avec son environnement. Ceci est interdit avec les représentations classiques, du type WBS, réseau fléché ou Gantt, qui sont globales et qui ne permettent en général de voir qu un seul type de lien à la fois. Page 5

6 - L évolution et l instabilité : la base de données permet de stocker des versions des différents documents produits, que ce soit à l aide de la fenêtre principale ou des vues avancées. Il est ainsi possible de suivre l évolution dans le temps de l objet, et même de retracer par la suite son historique, pour un projet ultérieur. - La granularité : La fenêtre principale et les vues avancées sont par construction destinées à faciliter le cheminement à travers les différents niveaux des projets. En effet, les zones correspondant au lien hiérarchique permettent ce changement de niveau, et ce dans les deux sens. De plus, les concepts et le formalisme sont standards à tous les niveaux. - Les interactions non négligeables : l outil a été conçu de façon à répondre entièrement à ce problème. L outil semble donc prometteur pour répondre au besoin énoncé par PSA Peugeot-Citroën. Les prochaines étapes sont d approfondir certains domaines, notamment au niveau des aides, et de s assurer en permanence de l adhésion des utilisateurs. References Simon, Herbert Sciences des systèmes, sciences de l artificiel. Dunod. Le Moigne Jean-Louis, la modélisation des systèmes complexes. Bordas. Prigogine, Illya De l être au devenir. Laurikkala, H Reducing complexity of modelling in large delivery projects. 13th International Conference on Engineering Design, Glasgow, Scotland Earl C., Johnson J., Eckert C Complexity in planning design processes. 13th International Conference on Engineering Design, Glasgow, Scotland Morris P Researching the unanswered questions of project management. Proceedings of PMI Research Conference 2000: PM Research at the turn of the millenium, , Paris, France,. Kloppenborg T. & Opfer W. 40 years of PM research: trends, interpretations and predictions. Proceedings of PMI Research Conference 2000: PM Research at the turn of the millenium, 41-60, Paris, France. Leroy D. Project management practices in french organizations: a state of the art. Proceedings of PMI Research Conference 2000: PM Research at the turn of the millenium, , Paris, France. Page 6

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5

Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Chapitre 2 : Cycles de vie logiciel et méthodes de développement G L & A G L 2 0 1 4 / 2 0 1 5 Plan Chapitre 2 Modèles de cycles de vie Méthodes de développement : Méthode lourde Méthode agile Exemple

Plus en détail

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One

Brochure BX PROJECT. Solutions pour SAP Business One Brochure BX PROJECT Solutions pour SAP Business One La gestion à l affaire de SAP Business One L association de SAP Business One et de Variatec BX Project offre une combinaison inégalée de fonctionnalités

Plus en détail

PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention

PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention PGI et classes de 1ère STMG Plan de l intervention Principes généraux Une approche différente en première et terminale Le rôle du PGI dans l enseignement Les choix préalables du formateur Liste de considérations

Plus en détail

Comparaison entre les versions. www.microsoft-project.fr. Microsoft Corp. All rights reserv

Comparaison entre les versions. www.microsoft-project.fr. Microsoft Corp. All rights reserv Comparaison entre les versions www.microsoft-project.fr eleven Microsoft Corp. All rights reserv Comparaison entre les versions Le tableau ci-dessous présente les nouvelles fonctionnalités de Project Standard

Plus en détail

Points de vue & Perspectives

Points de vue & Perspectives Automobile Points de vue & Perspectives Déploiement de projet à l international : Mener un projet de transformation dans des filiales aux quatre coins du monde Pour une entreprise multinationale, aligner

Plus en détail

Révisions ISO Livre blanc

Révisions ISO Livre blanc Révisions ISO ISO Revisions Révisions ISO Livre blanc Quelle est la différence entre une approche procédure et une approche processus? Aborder le changement Processus vs procédures : Qu est-ce que cela

Plus en détail

Urbanisation des Systèmes d'informations

Urbanisation des Systèmes d'informations Urbanisation des Systèmes d'informations Étapes d une démarche d urbanisme 1 Notions préalables Une «organisation» humaine est composite A la finalité qu elle se donne, elle structure les contributions

Plus en détail

Management de projet : les outils génériques. les outils génériques UV UR04

Management de projet : les outils génériques. les outils génériques UV UR04 Management de projet : les outils génériques UV UR04 Plan de la présentation : toujours nécessaire... 2 Introduction Le projet Définition /typologie Le projet et les acteurs Maitre d ouvrage Maitre d œuvre...

Plus en détail

THEME : LA PLANNIFICATION PROJET APPORTS THEORIQUES. 1. Les étapes d'un projet

THEME : LA PLANNIFICATION PROJET APPORTS THEORIQUES. 1. Les étapes d'un projet APPORTS THEORIQUES THEME : LA PLANNIFICATION PROJET Sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/gestion_de_projet Roger AÏM, «L essentiel de la gestion de projet», Edition Gualino Paris 2007, Les Carrés. Robert

Plus en détail

Conseil d administration Genève, novembre 2003 PFA. Fonds pour les systèmes informatiques. a) Système de vote électronique

Conseil d administration Genève, novembre 2003 PFA. Fonds pour les systèmes informatiques. a) Système de vote électronique BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.288/PFA/6 288 e session Conseil d administration Genève, novembre 2003 Commission du programme, du budget et de l administration PFA SIXIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?)

(Quels résultats dans les services publics pour mieux affronter les défis du développement économique et social?) Centre Africain de Formation et de Recherche Administratives pour le Développement Observatoire des Fonctions Publiques Africaines Gouvernement de la République du Bénin VERS UNE ADMINISTRATION ET UNE

Plus en détail

Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF

Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF Sites Pilotes Nationaux Document de Travail 5 Résumé Mars 2008 Groupe ICF L Intégration de la Performance Energétique dans les Logements Sociaux Numéro de Rapport: Contrat CE : EIE/05/027/SI2.41860 www.epi-soho.eu

Plus en détail

Millennium Challenge Account Sénégal. MCA-Sénégal TERMES DE REFERENCE (TDR)

Millennium Challenge Account Sénégal. MCA-Sénégal TERMES DE REFERENCE (TDR) Millennium Challenge Account Sénégal MCA-Sénégal TERMES DE REFERENCE (TDR) FORMATION COMPLEMANTAIRE DU PERSONNEL SUR L UTILISATION DU LOGICIEL MS PROJECT 2010 PMU SAED FEVRIER 2015 1 1. INTRODUCTION Les

Plus en détail

LE MANAGEMENT DE LA CONNAISSANCE (KM)

LE MANAGEMENT DE LA CONNAISSANCE (KM) LE MANAGEMENT DE LA CONNAISSANCE (KM) De quoi parle t on? Production de connaissances Recherche, diffusion, partage de connaissance Marché du KM : complexité, perplexité. Homme Machine Manager la Connaissance.

Plus en détail

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001,

BC 05.03.02. Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, BC 05.03.02 Le management environnemental : Guide de lecture de la norme ISO 14001, Spécialité(s) : Toutes concernées Disciplines concernées : Toutes spécialités Titre : Guide de lecture de la norme NF

Plus en détail

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement.

Qualité Portail Pro. Chaque fonctionnalité sera décrite et soumise à validation en détail avant la mise en développement. 10/06/2009 10/41 Qualité Portail Pro Le développement de nos applications est soumis à un plan qualité projet qui comprend jalons de validation, modélisation en UML et tests rigoureux afin de garantir

Plus en détail

Gestion de Projets partie 3

Gestion de Projets partie 3 Gestion de Projets partie 3 Jean-Louis Lefèvre jean-louis.lefevre@univ-lyon1.fr Polytech Lyon GESPRO 3-2014 JL LEFEVRE Page 1 La gestion de Projets La planification consiste à définir l enchaînement des

Plus en détail

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique

Entretien professionnel Guide pratique. Salariés. + métiers de l événement. + études + conseil. ingénierie + numérique Entretien professionnel Guide pratique Salariés ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement ingénierie + numérique + études + conseil + métiers de l événement www.fafiec.fr 2/12

Plus en détail

Application de gestion de tâche

Application de gestion de tâche Université de Montpellier 2 Rapport TER L3 Application de gestion de tâche Tuteur : M. Seriai Participant : Cyril BARCELO, Mohand MAMMA, Feng LIU 1 er Fevrier 2015 26 Avril 2015 Table des matières 1 Introduction

Plus en détail

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office

Livre Blanc. Bureau de Gestion de Projet PMO. Project Management Office Livre Blanc Bureau de Gestion de Projet PMO Project Management Office Rédacteur en chef : Sébastien ROUX 2015 Sommaire Introduction... 3 Définition et contexte... 4 Les généralités des PMO... 7 PMO Dédié

Plus en détail

La gestion de projet étude d'un cas concret avec Project

La gestion de projet étude d'un cas concret avec Project Introduction générale A. Introduction 13 B. Introduction à la gestion de projets 13 1. Qu est-ce qu un projet? 13 2. Quels sont les objectifs d un projet? 14 3. Qu est-ce que la gestion de projet? 15 4.

Plus en détail

SQUASH. Guide rapide de prise en main de Squash TM V1.2.0.RELEASE SOMMAIRE

SQUASH. Guide rapide de prise en main de Squash TM V1.2.0.RELEASE SOMMAIRE SQUASH Guide rapide de prise en main de Squash TM V1.2.0.RELEASE SOMMAIRE 1 SQUASH TM : CONCEPTS GÉNÉRAUX... 2 2 CRÉATION DU PROJET ET ATTRIBUTION DES DROITS... 4 3 GESTION DES EXIGENCES... 5 MODE OPÉRATOIRE...

Plus en détail

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL

L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL L ENTRETIEN 4PROFESSIONNEL Décembre 2008 Sommaire 4 4 5 1. Qu est ce que l entretien professionnel? 1.1 L entretien professionnel : un dispositif conventionnel 1.2 Un outil au service de l évolution professionnelle

Plus en détail

L Audit Interne est une ACTIVITE indépendante et objective qui donne à une organisation une ASSURANCE sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui

L Audit Interne est une ACTIVITE indépendante et objective qui donne à une organisation une ASSURANCE sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui L Audit Interne est une ACTIVITE indépendante et objective qui donne à une organisation une ASSURANCE sur le degré de maîtrise de ses opérations, lui apporte ses CONSEILS pour les améliorer et contribue

Plus en détail

LA PLANIFICATION ET LA COORDINATION DES ACTIONS

LA PLANIFICATION ET LA COORDINATION DES ACTIONS LA PLANIFICATION ET LA COORDINATION DES ACTIONS I. Généralités Le rôle du manager commercial vise notamment à répartir la charge de travail entre ses collaborateurs. Cette organisation doit tenir compte

Plus en détail

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001

23 AVRIL 2012. «L approche processus pour la maîtrise de son activité» L approche processus et la norme ISO 9001 23 AVRIL 2012 «L approche processus pour la maîtrise de son activité» Droit réservé : Pierre Leclercq MWQ : approche processus 26/04/2012-1 L approche processus et la norme ISO 9001 L approche processus

Plus en détail

Gestion de Projets PeiP2 partie 2

Gestion de Projets PeiP2 partie 2 Gestion de Projets PeiP2 partie 2 Jean-Louis Lefèvre jean-louis.lefevre@univ-lyon1.fr Polytech Lyon 2015 GESPRO 2 PeiP2 JL Lefèvre p1/40 La gestion de Projets La planification consiste à définir l enchaînement

Plus en détail

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales.

GBIF (2008) Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales. Titre: Type de document: Expéditeur: Auteur(s) principal(aux)/ contact(s): Vers l établissement d un point nodal opérationnel de participants du GBIF : définitions et considérations générales Présentation

Plus en détail

1 Professeur : CHTIBI Chafik

1 Professeur : CHTIBI Chafik 1 Professeur : CHTIBI Chafik Définition 2 Planification du projet La planification décrit la façon d organiser un ensemble de tâches indépendantes constituant un projet, avec pour objectif de minimiser

Plus en détail

Digital Workplace. et Gestion. Concepts et mise en œuvre. Gilles BALMISSE. des connaissances

Digital Workplace. et Gestion. Concepts et mise en œuvre. Gilles BALMISSE. des connaissances Digital Workplace et Gestion des connaissances Gilles BALMISSE Table des matières 1 Avant-propos 1. Objectif du livre.......................................... 17 2. Illustrations des exemples de ce livre.........................

Plus en détail

Enoncé : Planification agile et gestion des risques

Enoncé : Planification agile et gestion des risques Enoncé : Planification agile et gestion des risques Tout projet a besoin d'être planifié. La planification est une tâche véritablement complexe pour un chef de projet et ses membres de l équipe, surtout

Plus en détail

Clear Thinking for a Complex World. Catalogue des formations Kepner-Tregoe PAGE 1

Clear Thinking for a Complex World. Catalogue des formations Kepner-Tregoe PAGE 1 Clear Thinking for a Complex World Catalogue des formations Kepner-Tregoe 2015 PAGE 1 Clear Thinking for a Complex World Les entreprises du monde entier sont confrontées à des demandes importantes pour

Plus en détail

Processus et Procédures

Processus et Procédures et CH 04.0 E Objectifs du cours Comprendre les concepts liés aux processus Comprendre une cartographie de processus Comprendre les enjeux d une approche processus Comprendre la démarche allant de la globalité

Plus en détail

Conforme aux exigences des normes internationnales ISO 9001 :2008

Conforme aux exigences des normes internationnales ISO 9001 :2008 ADRESSE : L1-B241 TECHNOPOLE EL GAZALA 2083 ARIANA TEL : 53310 555/ 92040373 TEL FIX : +216 31 40 32 84 FAX : +216 32 40 32 84 SITE WEB : WWW.OPENTIC-TN.COM E-MAIL : CONTACT@OPENTIC-TN.COM Dossier Technique

Plus en détail

sur le site de l IUT de Haguenau

sur le site de l IUT de Haguenau Descriptif du projet «École Des Bonnes Pratiques Industrielles LEAN» I. Contexte : le Projet sur le site de l IUT de Haguenau Le contexte économique actuel exige des entreprises qu elles se positionnent

Plus en détail

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience

SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS. Conclusions et partage d expérience SRP 2015 APPROCHE PROGRAMMATIQUE ET MULTI-PARTENAIRE POUR LA SOUMISSION DES PROJETS SUR OPS Conclusions et partage d expérience Réunion du Cluster Sécurité Alimentaire 10/02/2015 Bangui - RCA DE QUOI S

Plus en détail

Auteur : Hervé JACQUIAU. Le découpage du projet en tâches (le WBS)

Auteur : Hervé JACQUIAU. Le découpage du projet en tâches (le WBS) Le découpage du projet en tâches (le WBS) Le Work Breakdown Structure (WBS ou OT Organigramme des Tâches) est un arbre représentant la liste structurée de tous les travaux du projet. Les travaux sont à

Plus en détail

Guide pratique des 5S

Guide pratique des 5S Guide pratique des 5S Christian Hohmann Résumé du livre 15/05/2010 Ce guide écrit par Christian Hohmann, expert en performance opérationnelle, présente la mise en œuvre des 5S d une façon très concrète.

Plus en détail

Gestion de Projet. Roland LEVY - architecte dplg

Gestion de Projet. Roland LEVY - architecte dplg Gestion de Projet 1 Chapitres 1. Analyse de Projet 2. Planification 3. Suivi de Projet 4. Capitalisation de l expérience 5. Amélioration des modèles d analyse 2 Analyse de Projet 3 Plan Définitions Conduite,

Plus en détail

Analyse de la valeur, Redesign to cost, Décomposition de coûts. Pour des acheteurs créateurs de valeur

Analyse de la valeur, Redesign to cost, Décomposition de coûts. Pour des acheteurs créateurs de valeur Analyse de la valeur, Redesign to cost, Décomposition de coûts Pour des acheteurs créateurs de valeur Mercredi 24 Octobre 8h30 12h30 Hôtel Provinces Opéra 36, Rue de l Echiquier 75010 PARIS UNE CONFERENCE

Plus en détail

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM

REFERENTIEL DU CQPM. TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels OBJECTIF PROFESSIONNEL DU CQPM COMMISION PARITAIRE NATIONALE DE L EMPLOI DE LE METALLURGIE Qualification : Catégorie : C* Dernière modification : 08/11/2012 REFERENTIEL DU CQPM TITRE DU CQPM : Chargé (e) de projets industriels I OBJECTIF

Plus en détail

UML 1ère partie. Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html UML

UML 1ère partie. Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html UML UML UML 1ère partie Référence: http://uml.developpez.com/lp/cours/uml_free_fr_cours.html LOG2000 Éléments du génie logiciel 2002 Bayomock André-Claude PLAN Définition et historique Vue générale A quoi

Plus en détail

Management de Projet

Management de Projet Management de Projet Introduction - 1ère Partie Master Opto-électronique 2008-2009 Frédéric VIART frederic.viart@polytech.univ-montp2.fr fviart@advancedsolutionsaccelerator.com Frédéric VIART - Christine

Plus en détail

Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par la préservation

Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par la préservation Thèse de doctorat, spécialité «sciences du territoire» Auteur : Yann Kohler Date : 2011 Réseaux écologiques en régions alpines : une approche comparée de la mise en œuvre d un principe d aménagement par

Plus en détail

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016

Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Plan de communication stratégique de l Union Maghrébine des Agriculteurs (UMAGRI) 2013-2016 Consultante : jihène Ferjani Table des matières Présentation générale... 3 I. Diagnostic de la situation communicationnelle

Plus en détail

Chapitre 3 Planification I

Chapitre 3 Planification I Chapitre 3 Planification I Le processus de planification d un projet Pourquoi faire un plan? Qu est-ce qu un plan? Contenu d un plan Processus de planification Critères de qualité pour évaluer un plan

Plus en détail

UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction :

UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction : UNE DEMARCHE POUR «OPTIMISER» NOS DEMANDES A L ANR Introduction : - L ANR : missions, statistiques, budget, - Le programme blanc, Les questions à vous poser avant de commencer, Si vous décidez de déposer

Plus en détail

UNE MISSION COMPLEXE MANAGEMENT : GÉRER/ANIMER

UNE MISSION COMPLEXE MANAGEMENT : GÉRER/ANIMER Manager un projet UNE MISSION COMPLEXE MANAGEMENT : GÉRER/ANIMER Mohammed DAOUDI - 2010/2011 1 LES IMLICATIONS DU MANAGEMENT D UN PROJET Regard sur la complexité du management d un projet Manageme nt du

Plus en détail

IT Scorecard et Stratégie d'entreprise

IT Scorecard et Stratégie d'entreprise IT Scorecard et Stratégie d'entreprise AFAI Juin 2002 Suite de l article : Ainsi, mettre en œuvre ces concepts doit être réalisé suivant une démarche pratique, dépourvue de tout intellectualisme. C'est

Plus en détail

Gouvernance : PILOTAGE FINANCIER DES PROJETS

Gouvernance : PILOTAGE FINANCIER DES PROJETS BLANK DOCUMENT CAPPA-PARNERS Gouvernance : PILOTAGE FINANCIER DES PROJETS Ecrit par : Jean-François GORE Novembre 2010 1 / 11 ABSTRACT Selon la norme ISO 10006, un projet est «un processus qui consiste

Plus en détail

Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise

Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise Module 168 Analyser, décomposer et regrouper des procédures d entreprise Copyright IDEC 2006. Reproduction interdite. Module 168 Modélisation de processus métier Sommaire... 3 Quelques définitions... 4

Plus en détail

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5

Events Manager Document commercial V 1.04 FR 1 / 5 L organisation de réunions, assemblées, congrès, colloques et autres évènements, nécessite une administration rigoureuse et contraignante, la parfaite maîtrise des processus de réservations et contrôles

Plus en détail

DIRECTION DE PROJETS INFORMATIQUES

DIRECTION DE PROJETS INFORMATIQUES Gouvernance, Direction de projet Gestion de projets / MOA DIRECTION DE PROJETS INFORMATIQUES Réf: MAP Durée : 3 jours (7 heures) OBJECTIFS DE LA FORMATION Manager un projet informatique impose une approche

Plus en détail

Systèmes Décisionnels : Une nouvelle approche du Management des Ressources Humaines

Systèmes Décisionnels : Une nouvelle approche du Management des Ressources Humaines Systèmes Décisionnels : Une nouvelle approche du Management des Ressources Humaines Si constater que la gestion des ressources humaines se complexifie chaque jour davantage relève de la plus grande banalité,

Plus en détail

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS)

Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Guide pour la préparation d une feuille de route pour élaborer la Stratégie Nationale de Développement de la Statistique (SNDS) Février 2005 1 I. INTRODUCTION La réalisation d une SNDS en général et d

Plus en détail

Gestion de Projet Projets d Ingénierie

Gestion de Projet Projets d Ingénierie Gestion de Projet Projets d Ingénierie - Ateliers d Ingénierie - Projets Collectifs Philippe Bodiglio Année 2014 2015 Institut polytechnique de Grenoble - Grenoble Institute of Technology Objectifs de

Plus en détail

APR 2012 / UNIFAF PACAC Formation "Maitriser le management de projet"

APR 2012 / UNIFAF PACAC Formation Maitriser le management de projet Public Professionnels assurant des fonctions d encadrement Objectif de la formation Objectif général : apporter les connaissances et la méthodologie de gestion de projet aux participants afin qu ils puissent

Plus en détail

Un outil de communication avec vos équipes Fabienne Polonovski & Marcel Rouillard Université de Québec à Montréal (UQAM)

Un outil de communication avec vos équipes Fabienne Polonovski & Marcel Rouillard Université de Québec à Montréal (UQAM) La valeur acquise Un outil de communication avec vos équipes Fabienne Polonovski & Marcel Rouillard Université de Québec à Montréal (UQAM) Comment être sûr que vos projets respectent leur budget et leur

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Cycle de vie du logiciel. Activités de développement. Planification (étude préliminaire) Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement Cycle de vie du logiciel Bruno Dufour dufour@iro.umontreal.ca Activités de développement 3 Planification (étude préliminaire) 4 Planification du projet

Plus en détail

DEFINITION D UN PROJET

DEFINITION D UN PROJET DEFINITION D UN PROJET Qu est-ce qu un projet? 1 Le Projet : des définitions Unprojetest misenœuvrepour élaborer uneréponse aubesoin d unutilisateur,d unclientou d une clientèle. Il implique un objectif,

Plus en détail

debuter_avec_owb_1.0.1.doc Document de référence : «Open Workbench User Guide r1.1.6 2007» (http://www.openworkbench.org)

debuter_avec_owb_1.0.1.doc Document de référence : «Open Workbench User Guide r1.1.6 2007» (http://www.openworkbench.org) 1/15 Auteur : Jacques Barzic (contact@jacques-barzic.fr) Sommaire Page 1 Paramétrer Open Workbench 2/15 1.1 Les options Générales 1.2 Les options par défaut 1.3 Les Emplacements 1.4 La «Work Breakdown

Plus en détail

ANNEXE BIM Marché : G 1601

ANNEXE BIM Marché : G 1601 ANNEXE BIM Marché : G 1601 MISSION DE MAITRISE D ŒUVRE POUR LA CONSTRUCTION DU BATIMENT «GIENAH» SUR LE PARC TECHNOLOGIQUE CITE DE LA PHOTONIQUE (PESSAC, 33) Maître d Ouvrage SEML Route des Lasers Bâtiment

Plus en détail

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement

IFT2255 - Génie logiciel. Processus de développement IFT2255 - Génie logiciel Processus de développement 1 Cycle de vie du logiciel 2 Activités de développement 3 Planification du projet Analyse et spécification Conception Implémentation Vérification Installation

Plus en détail

Partie 1 : De la compréhension de SAP à l utilisation dans le contrôle de gestion

Partie 1 : De la compréhension de SAP à l utilisation dans le contrôle de gestion Partie 1 : De la compréhension de SAP à l utilisation dans le contrôle de gestion A Présentation générale de SAP(Software Application Product) 1 Philosophie d un ERP Un Erp (enterprise requirement planning)

Plus en détail

Sales. Solution complète de gestion des forces de ventes, des campagnes marketing et du support UNE VISION GLOBALE DU CLIENT

Sales. Solution complète de gestion des forces de ventes, des campagnes marketing et du support UNE VISION GLOBALE DU CLIENT Sales Solution complète de gestion des forces de ventes, des campagnes marketing et du support UNE VISION GLOBALE DU CLIENT Une gestion performante de la relation client L expertise métier de Sage et la

Plus en détail

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675

GESTION DE PROJET. www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 GESTION DE PROJET www.ziggourat.com - Tél : 01 44 61 96 00 N enregistrement formation : 11752861675 Introduction à la Gestion de Projet... 3 Management de Projet... 4 Gestion de Projet informatique...

Plus en détail

GESTION PAR OBJECTIFS par Louis Bergeron 1. Introduction. Origine. Usages

GESTION PAR OBJECTIFS par Louis Bergeron 1. Introduction. Origine. Usages GESTION PAR OBJECTIFS par Louis Bergeron 1 Introduction Ce modèle de gestion fondamental compte autant de partisans que de détracteurs. Il ne constitue pas un remède universel à tous les problèmes organisationnels,

Plus en détail

ITIL V 3 V v s A g A ilité Un pont trop loin?

ITIL V 3 V v s A g A ilité Un pont trop loin? ITIL V3 vs Agilité Un pont trop loin? Introduction Dans la jungle des méthodes et des pratiques deux acteurs ont percé dans toutes les organisations SI ITIL V3 par sa capacité à stabiliser «la production»

Plus en détail

L immobilier en couleur

L immobilier en couleur La Méthode Arc-en-Ciel L immobilier en couleur A ujourd hui, la compétition entre réseaux et agences est de plus en plus intense. Les vendeurs, comme les acheteurs, sont tous mieux informés. Le savoir-faire

Plus en détail

PRESENTATION DU SYSTEME DE TRANSMISSION DES RESULTATS DES ELECTIONS LEGISLATIVES DU 25 JUILLET 2013

PRESENTATION DU SYSTEME DE TRANSMISSION DES RESULTATS DES ELECTIONS LEGISLATIVES DU 25 JUILLET 2013 1. Contexte PRESENTATION DU SYSTEME DE TRANSMISSION DES RESULTATS DES ELECTIONS LEGISLATIVES DU 25 JUILLET 2013 La Commission Électorale Nationale Indépendante est chargée d organiser et de superviser

Plus en détail

La Gestion des Stocks

La Gestion des Stocks Formation à La Tél : + 33 6 82 59 32 74 mail : jacques.fougerousse@jfc-conseil.net www.jfc-conseil.fr - Contenu Présentation Générale... 3 Cette formation est elle pour vous?... 4 Les questions clé...

Plus en détail

Mettre en œuvre le Six Sigma

Mettre en œuvre le Six Sigma Caroline Fréchet Mettre en œuvre le Six Sigma CD-Rom de démonstration MINITAB offert QUALITÉ Comment utiliser le Six Sigma avec facilité > Définir et positionner le projet > Mesurer la situation existante

Plus en détail

Atelier AMRAE A10. Le commissaire aux comptes («CAC») et la gestion des risques

Atelier AMRAE A10. Le commissaire aux comptes («CAC») et la gestion des risques Atelier AMRAE A10 Le commissaire aux comptes («CAC») et la gestion des risques Intervenants Modérateur Gilles de Courcel Président de la Commission Evaluation de la CNCC Associé Ricol-Lasteyrie Alain Gravier

Plus en détail

Fiche n 17 : Gestion des projets

Fiche n 17 : Gestion des projets PlanningPME Planifiez en toute simplicité Fiche n 17 : Gestion des projets I. Description... 2 II. Activation de l option... 2 III. Ajouter un projet... 2 IV. Associer un projet à une tâche... 4 V. Vue

Plus en détail

Réduction et gestion des impacts

Réduction et gestion des impacts 11 Réduction et gestion des impacts Les porteurs de projets doivent : faire en sorte que des mesures de réduction soient mises en œuvre mettre en place des systèmes et procédures dans ce but contrôler

Plus en détail

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU

INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU INTEGRITE DANS LE SECTEUR DE L EAU DISPOSITIF DE CONTRÔLE INTERNE ET DE GESTION DES RISQUES COMME CADRE DE L INTEGRITE Expérience de l ONEE-Branche Eau DAO 1 Mostafa ETTOURKI Direction Audit et Organisation

Plus en détail

CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET

CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET CHAPITRE 2 : CYCLES DE VIE ET MÉTHODES DE GESTION DE PROJET UE Gestion de Projet Master 1 STIC 2015/2016 Céline Joiron celine.joiron@u-picardie.fr 2 Introduction Un aspect fondamental de la conduite de

Plus en détail

Avant-propos. Le management des connaissances

Avant-propos. Le management des connaissances Avant-propos Le management des connaissances Aujourd hui, l économie de la connaissance est bien une réalité. Elle est reconnue par la l Union européenne comme enjeu majeur de croissance durable. Des études

Plus en détail

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE

LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE LA MISE A NIVEAU PAR LE TRS INDICATEUR DE LA PERFORMANCE INDUSTRIELLE KHERCHI MEDJDEN hanya 1,2, SADI Khadidja 1,2, BAKALEM Mohamed 2 LOUNICI Nora 1,2, 1 Ecole Nationale Supérieure de Statistique et d

Plus en détail

Hiver 2002 Petko Valtchev

Hiver 2002 Petko Valtchev Hiver 2002 Petko Valtchev 1 # Le processus de production # Concepts de base # Nature du processus et phases # Modèles de processus # Modèle en cascade # Modèle par prototypage # «Rapid Application Development»

Plus en détail

Chef de projet, Votre kit tout-terrain

Chef de projet, Votre kit tout-terrain Chef de, Votre kit tout-terrain Auteur : Hughes Marchat Président du cabinet EFII (conseil et formation en conduite de ) Enseignant au CNAM et à l Ecole centrale de Paris Éditeur : Éditions d organisation

Plus en détail

Le décisionnel en milieu hospitalier sur les technologies Microsoft

Le décisionnel en milieu hospitalier sur les technologies Microsoft Performance Management I Consulting I Technology Le décisionnel en milieu hospitalier sur les technologies Microsoft Septembre 2009 Cédric AUBIN cedric.aubin@keyrus.com Directeur Conseil Santé Keyrus all

Plus en détail

Management de projet

Management de projet Management de projet Réalisé par : Mlle. Khadija ELOUAFI Table des matières Section I : Cadre du management de projet 1. Chapitre 1 1.1. Qu est-ce qu un projet? 1.2. Qu est-ce que le management de projet?

Plus en détail

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE

VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE VADÉMÉCUM RELATIF À L APPLICATION DES ASPECTS LINGUISTIQUES DE LA CHARTE D ADHÉSION À L AGENCE UNIVERSITAIRE DE LA FRANCOPHONIE Adopté par le conseil associatif de l Agence universitaire de la Francophonie

Plus en détail

Le processus de modélisation

Le processus de modélisation Le processus de modélisation par l exemple Frédéric Charpentier, Alex Ballu, Jérôme Pailhès [1] Tout au long des étapes de conception d un produit, différents types de modélisation sont utilisés jusqu

Plus en détail

Analyse et conception de systèmes d information

Analyse et conception de systèmes d information Analyse et conception de systèmes d information Présentation réalisée par P.-A. Sunier Professeur à la HE-Arc de Neuchâtel http://lgl.isnetne.ch Juin 2005 [SJB-02] Chapitre 4 1 Références Ce document a

Plus en détail

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT?

QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? QUELS DISPOSITIFS POUR L AUTO ÉVALUATION D UN ÉTABLISSEMENT? Sabine GOULIN Comité de Pilotage de RELIER copil.relier@amue.fr Conférence Auto évaluation : un atout pour la stratégie et la gouvernance 05

Plus en détail

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016

FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 FORMATION DES DIRIGEANTS LIGUE de JUDO JUJITSU ET D.A. des PAYS DE LA LOIRE Préparation olympiade 2012/2016 Maîtriser les bases de la gestion associative est essentiel pour tous les dirigeants bénévoles

Plus en détail

Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH

Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH Page 1 sur 6 Gestion prévisionnelle du personnel au XXIème siècle Les défis d un processus-clé de la GRH Prof. Y. Emery, responsable de la Chaire «Management public et ressources humaines», IDHEAP, Lausanne

Plus en détail

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés

Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits combinés EA-7/05 Guide EA pour l application de la norme ISO/CEI 17021:2006 pour les audits combinés Référence de la publication Guide EA pour l Application de la norme ISO/CEI 17021:2006 concernant les audits

Plus en détail

Journées Régionales de Formation Continue destinées aux Professeurs de Français Langue Étrangère (FLE)

Journées Régionales de Formation Continue destinées aux Professeurs de Français Langue Étrangère (FLE) Asociación Profesores Francés Chile P R O J E T d e F o r m a t i o n C o n t i n u e - A n n é e s 2 0 1 4-2 0 1 5 Journées Régionales Formation Continue stinées aux Français Langue Étrangère (FLE) Responsabilités

Plus en détail

Fonctions avancées 3 jours. Planificateur et agent ordonnancement 2 jours. d atelier 1 jour. 2 jours. Contrôleur de gestion industriel 1 jour

Fonctions avancées 3 jours. Planificateur et agent ordonnancement 2 jours. d atelier 1 jour. 2 jours. Contrôleur de gestion industriel 1 jour Vous êtes consultant, chef de projets, acteur clé au sein de votre entreprise et vous intervenez en phase de déploiement ou de paramétrage d un logiciel Sage, Optez pour les formations «Produits» : Nous

Plus en détail

LA GESTION DE PROJET

LA GESTION DE PROJET LES FICHES PRATIQUES TK LA GESTION DE PROJET SOAIRE DÉFINITION ET OBJECTIFS... 2 ACTEURS CONCERNÉS... 3 COPOSANTES... 4 OUTILS DE LA GESTION DE PROJET... 5 LE PASSAGE A LA GESTION DE PROJET... 6 TK Consulting

Plus en détail

Un bureau d études engagé

Un bureau d études engagé C o n s u l t a n t s Un bureau d études engagé ASSISTANCE À MAITRISE D OUVRAGE PENSER LES PROJETS- ÉTUDES ET CONSEILS - PROGRAMMATIONS Faire le pari d un renouveau de la qualité des modes d habiter, de

Plus en détail

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus

Page de garde - SRa 10/2010 Copyright AD Plus 1 2 3 Ordre d jour Les surveillances et mesures Rappel des étapes niveau 2 Lancement niveau 3 Les surveillances et mesures Présentation des tableaux de bord par chaque exploitant Reprendre la politique

Plus en détail

Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale. elghalimohamed@yahoo.fr

Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale. elghalimohamed@yahoo.fr Construire et piloter les tableaux de bord de gestion d une collectivité territoriale elghalimohamed@yahoo.fr 1 Objectifs de la formation Identifier les fonctions d une unité de travail et du Tableau de

Plus en détail

les pé- Brochure Produit

les pé- Brochure Produit Brochure Produit Résumé Wonderware MES fournit aux industriels une solution complète et évolutive de Manufacturing Execution System permettant de gérer avec efficacité l ensemble des opérations de production,

Plus en détail

COURS : gestion de projet, planning GANTT. Secteur de la construction spécialité matériaux du bâtiment

COURS : gestion de projet, planning GANTT. Secteur de la construction spécialité matériaux du bâtiment Brevet de Technicien Supérieur Technico-commercial Spécialité Matériaux du Bâtiment Lycée Régional du Bâtiment et des Travaux Publics COURS : gestion de projet, planning GANTT Secteur de la construction

Plus en détail

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant?

Au-delà de la gestion des fichiers CAO. Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Au-delà de la gestion des fichiers CAO Vos fichiers de conception sont désormais gérés à la perfection grâce au PDM. Et maintenant? Introduction Introduction Si vous gérez vos fichiers CAO à l aide d une

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises

OFFRE DE SERVICES. Conseils & services aux entreprises OFFRE DE SERVICES Conseils & services aux entreprises strategie operationnelle transformation des organisations management des systèmes d information pilotage de projets SYNERIA CONSULTING PRESENTATION

Plus en détail