Reconnaissant que l accès à des services énergétiques efficaces, durables

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Reconnaissant que l accès à des services énergétiques efficaces, durables"

Transcription

1 rapport annuel 2012

2 Édito Reconnaissant que l accès à des services énergétiques efficaces, durables et économiquement abordables dans les pays en développement est «essentiel pour réaliser les objectifs de développement arrêtés au niveau international, dont ceux du Millénaire, et assurer un développement durable, ce qui contribuerait à réduire la pauvreté et à améliorer les conditions et le niveau de vie de la majorité de la population mondiale», l Assemblée générale des Nations Unies a proclamé l année 2012 année internationale de l énergie durable pour tous. Electriciens sans frontières s est mobilisée pour alimenter la réflexion sur les problématiques de l accès à l énergie dans le monde, pour partager ses expériences et sa volonté d aller encore plus loin pour faire progresser l accès à l énergie. Dix communiqués thématiques ont ainsi été élaborés et diffusés préparant un temps de débat avec l ensemble de nos partenaires organisé le 26 janvier 2013 à l Assemblée nationale a aussi été marquée par notre intervention en faveur des réfugiés syriens de Za atari, au nord de la Jordanie. À la demande du Centre de crise du Ministère des affaires étrangères, nous avons installé cent lampadaires solaires dans les lieux prioritaires et stratégiques du camp permettant d apporter la lumière, un peu de réconfort et de sécurité aux personnes vivant à Za atari. Sommaire Rapport d activité Notre organisation 3 Chiffres clés 4 Faits marquants Ils nous soutiennent 12 Rétrospective 2012 en quinze actions 16 Rapport moral Contrôle et transparence 32 Vie associative et gouvernance 33 Rapport financier Compte d emploi des ressources global Compte de résultat 39 Bilan 40 Un reportage «La Fée Électricité», présentant les bouleversements que l arrivée de l électricité entraîne dans la vie quotidienne de villageois au nord du Laos, a été réalisé par Campagne Première entre fin 2011 et mi Projeté en avant-première le 17 décembre puis diffusé sur France 5 en fin d année, il a permis à plus d un million de téléspectateurs de découvrir ainsi l action d Electriciens sans frontières à travers ce projet qui vise à permettre aux populations pauvres de 24 villages de la province isolée de Phongsaly d accéder à la lumière grâce à un dispositif de pico-turbines installé sur les cours d eau situés à proximité des villages. Ce reportage met aussi en évidence combien la formation de techniciens villageois pour installer et entretenir les installations électriques est un facteur déterminant pour un accès durable à l électricité. Electriciens sans frontières poursuit plus que jamais son action pour faire reculer la pauvreté énergétique dans les pays en développement. Notre réseau de partenaires, issus principalement du secteur électrique et énergétique, s est nettement renforcé durant cette année, nous permettant d engager de nouvelles interventions en collaboration avec les acteurs associatifs et les collectivités territoriales pour mettre en place des solutions efficaces d accès à l électricité pour les plus démunis. La concrétisation de tous ces partenariats est à la fois un signe de confiance et un encouragement pour Electriciens sans frontières car elle témoigne d une volonté commune d engagement pour favoriser le développement énergétique des populations des pays défavorisés. Merci à tous ceux qui nous soutiennent et qui contribuent, à nos côtés, à faire de l accès à l énergie un levier de développement en faveur des plus démunis! Hervé Gouyet Président d Electriciens sans frontières Les projets engagés en

3 rapport d activité Notre organisation Créée en 1986, Electriciens sans frontières est une ONG de solidarité internationale reconnue d utilité publique. Elle a pour ambition de contribuer à l amélioration des conditions de vie des populations parmi les plus pauvres en mobilisant le savoir-faire de ses adhérents en matière d accès à l électricité et à l eau. Electriciens sans frontières participe à des projets de développement via l accès à l énergie et à l eau pour des services collectifs (éducation, santé ) et des activités génératrices de revenus. Nos missions d expertise permettent de répondre aux besoins d autres acteurs de la solidarité internationale ou de la société civile pour des diagnostics d installation, aide à la conception, études d efficacité énergétique. Enfin, les actions d urgence nous conduisent à intervenir en situation de crise humanitaire en liaison avec les pouvoirs publics, souvent en partenariat avec d autres organisations (éclairage de camps de réfugiés, électrification d antennes médicales ), avant d envisager des opérations de reconstruction. Trois champs d action u Développement u Expertise u Urgence Principalement dans les domaines de l éducation, de la santé et du développement économique local. Un réseau bénévoles, notamment professionnels du secteur de l énergie et signataires de la charte Electriciens sans frontières 1, répartis dans 15 délégations régionales. 1. Alsace Aquitaine 3. Basse-Normandie 4. Bourgogne - Franche-Comté 5. Bretagne 6. Centre 7. Haute-Normandie 8. Île-de-France - Nord-Pas-de-Calais - Picardie 9. Languedoc-Roussillon 10. Limousin - Poitou-Charentes - Auvergne 11. Lorraine - Champagne-Ardenne 12. Midi-Pyrénées 13. Pays de la Loire 14. Provence-Alpes-Côte d Azur - Corse 15. Rhônes-Alpes 1. La charte Electriciens sans frontières est accessible en ligne sur le site Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 3

4 rapport d activité Chiffres clés Répartition géographique des actions France 2 1 Honduras 8 Haïti Mauritanie Sénégal Guinée- Bissau 1 Guinée Burkina Faso 4 Mali Niger Togo Bénin Cameroun 10 3 Pérou République Centrafricaine République Démocratique du Congo 1 Argentine Légende : nombre d action par pays 4 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

5 1 4 Palestine Liban Jordanie Kirghizistan 3 2 Inde Népal Bangladesh Laos Tchad 2 5 Soudan 3 Éthiopie Somalie Kenya Tanzanie Comores Myanmar 3 2 Viêt-Nam Cambodge 1 20 Madagascar 1 Mozambique Swaziland 149 actions dans 38 pays Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 5

6 rapport d activité Chiffres clés Les adhérents Profil des adhérents par sexe Profil des adhérents par situation professionnelle 44 % Retraités 15 % 85 % 34 % Salarié(e)s du groupe EDF 22 % Salarié(e)s autres entreprises du secteur électrique jours de bénévolat Répartition des jours de bénévolat 15 % 26 % 59 % Temps de mission Temps de gouvernance et appui aux projets Temps de préparation des missions 6 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

7 Moyens et ressources Ressources collectées en % de ressources en % 8 % 3 % de valorisation (prix catalogue) des dons en nature Fonds privés Subventions et autres concours publics Autres produits Générosité du public Valorisation du bénévolat de valorisation du bénévolat Temps de préparation des missions Temps de gouvernance Temps de mission Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 7

8 rapport d activité Faits marquants Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

9 Electriciens sans frontières s engage en faveur de l énergie durable pour tous L énergie n est pas seulement au centre du développement économique, elle est au cœur du développement humain. Sans énergie, sans électricité, il n y a pas d accès à l eau potable, il n y a pas de lumière dans les maisons, les écoles et les centres de santé, sans énergie, sans électricité, il n y a pas de développement possible. Encore aujourd hui, 1,5 milliard de personnes n ont pas accès à l électricité et doivent se contenter de bois, de tourbe, de bougies et de pétrole lampant. Or ces énergies sont polluantes, peu efficaces, dangereuses, souvent rares et très chères. Pour répondre à ce défi, le Secrétaire général des Nations unies, M. Ban Ki-moon, a fait de l année 2012 «l Année internationale de l énergie durable pour tous». Electriciens sans frontières a contribué à la réflexion sur les enjeux de l accès à l énergie dans le monde à travers la diffusion de dix communiqués de presse et l organisation d un colloque à l Assemblée nationale, le 24 janvier 2013, visant à partager son expérience et à débattre des différentes solutions pour faire progresser l accès durable à l énergie. Éclairage d un camp médicalisé en Somalie La crise alimentaire qui a ravagé la Corne de l Afrique pendant deux années consécutives ( ) a provoqué un afflux massif de réfugiés dans les camps déjà surpeuplés, d Éthiopie, de Somalie et du Kenya. Dans ce contexte, Electriciens sans frontières a été sollicitée par l ONG Women and Health Alliance International (WAHA) pour réaliser l éclairage du camp de Safianta à Mogadiscio afin d améliorer les conditions de sécurité et de socialisation des populations et pour alimenter des tentes médicalisées permettant de renforcer la capacité de soins de WAHA. Dans le contexte de sécurité très dégradée dans cette zone géographique, l intervention directe des bénévoles d Electriciens sans frontières en Somalie comportant trop de risques, il a été décidé d intervenir en trois temps : élaboration des schémas et fourniture des matériels nécessaires à l électrification du camp de Safianta, formation de techniciens, sélectionnés par WAHA et le Croissant-Rouge des Émirats arabes unis puis mise en place par les techniciens. Cette solution présente l avantage de professionnaliser le personnel et de développer sa capacité à maintenir en état les installations. Le matériel a été livré à Mogadiscio en février La formation a été réalisée à Dubaï au mois de mai dans les locaux du groupe Legrand, partenaire de l association, qui a apporté un appui logistique décisif pour l électrification du camp. Electriciens sans frontières a également bénéficié du soutien financier de la Fondation EDF. De la lumière pour les réfugiés syriens en Jordanie Electriciens sans frontières a été sollicitée, à l automne 2012, par le Centre de Crise du ministère des Affaires étrangères pour intervenir dans le camp de réfugiés syriens de Za atari, au nord de la Jordanie. D importants besoins en éclairage avaient été constatés par l Agence des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR) présente sur place depuis plusieurs mois. Il était donc urgent d agir. Une première intervention en novembre 2012 a permis d éclairer les lieux prioritaires et stratégiques du camp grâce à l installation de 100 lampadaires photovoltaïques et d effectuer les opérations de maintenance nécessaires pour contribuer à l amélioration des conditions de sécurité des Syriens vivant aujourd hui à Za atari. La lumière permet également à ces populations de retrouver un peu de confort et de vie sociale à la nuit tombée. Trois mois plus tard, une deuxième mission au sein du camp a permis de vérifier l état et le fonctionnement des lampadaires mis en place et d effectuer les éventuelles réparations nécessaires. Encore une fois, le constat est fait qu en situation d urgence humanitaire, la lumière n est pas un luxe mais une nécessité pour espérer améliorer les conditions de vie de ces populations déplacées. Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 9

10 rapport d activité Faits marquants 2012 Premier appel à la générosité publique pour Electriciens sans frontières Pour la première fois de son histoire, Electriciens sans frontières a lancé un appel aux dons des particuliers à l occasion des fêtes de fin d année Cette initiative témoigne de la volonté de l association de sensibiliser l opinion publique aux enjeux de l accès à l énergie dans les pays en développement en la mobilisant autour de ses actions. Elle démontre également que chacun, à son échelle, peut contribuer au recul de la pauvreté énergétique dans le monde. Pour Electriciens sans frontières, chaque don compte. Avec 25 euros, une salle de classe est éclairée 3 heures, le soir, pendant 1 mois, avec 60 euros, le pompage de 50 litres d eau par jour est assuré pour une famille pendant 10 ans. Au-delà du don ponctuel, le don régulier par prélèvement automatique à partir de 1 euro par semaine permet au donateur d agir durablement aux côtés de l association. Favoriser l accès à l énergie pour les populations les plus démunies de la planète est donc à la portée de tous. Ensemble, mobilisons-nous pour faire de l accès à l énergie un levier de développement dans les pays défavorisés! Un projet d Electriciens sans frontières dans les médias nationaux Au nord du Laos, Electriciens sans frontières intervient pour permettre aux populations pauvres de 24 villages de la province de Phongsaly d accéder à un minimum d électricité grâce à un dispositif de pico-turbines installé dans les cours d eau situés à proximité des villages. Ce 10 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

11 projet a suscité l intérêt de la maison de production Campagne Première qui a entrepris la réalisation d un film documentaire diffusé sur la chaîne télévisée France 5 le 29 décembre 2012 et le 15 janvier Au total, c est plus d un million de téléspectateurs qui ont regardé La Fée Electricité et découvert les bouleversements que peut produire l arrivée de l électricité dans une région isolée au mode de vie encore très traditionnel. Avant cette diffusion télévisée, Electriciens sans frontières a organisé, avec l équipe de production du film, une projection en avant-première au Forum des Images qui a rassemblé près de 500 personnes. Journalistes, professionnels de la filière électrique, bénévoles Electriciens sans frontières et partenaires de l association, tous réunis à cette occasion, ont réservé un accueil enthousiaste au documentaire. Assises du développement et de la solidarité internationale Electriciens sans frontières a participé aux Assises du développement et de la solidarité internationale qui ont réuni, du 5 novembre 2012 au 1 er mars 2013, l ensemble des acteurs du Nord et du Sud. L ONG a proposé 4 contributions pour enrichir les échanges liés aux enjeux du développement. Elle a particulièrement insisté sur la nécessité d adopter une complémentarité sectorielle pour mettre en place des synergies qui profiteront aux bénéficiaires des actions de solidarité internationale. Des points de convergence émergent entre acteurs associatifs et acteurs privés évoluant sur le même périmètre d activités : ONG spécialisées et entreprises d un même secteur, opérant au titre de leur responsabilité sociétale, interviennent régulièrement dans des pays similaires, conduisent des actions pouvant être semblables et ciblent à travers ces activités des populations analogues. La méfiance historique réciproque entre acteurs privés et associatifs, qui tendrait à s atténuer, ne doit pas masquer les apports que pourrait constituer une coopération des parties prenantes intervenant sur un même cœur de métier. Une fois cette complémentarité assumée, l objectif de tous serait véritablement de stimuler et d accompagner les dynamiques locales de développement en relation avec les autorités et les associations du Sud. La solidarité internationale dépasserait alors la concurrence par un partenariat concerté. Electriciens sans frontières, pilote d une table ronde au Forum mondial de l Eau Electriciens sans frontières a participé du 12 au 17 mars 2013 au 6 e Forum mondial de l Eau qui a rassemblé plus de participants de 200 pays. Ce forum a vocation à travers des débats d apporter des propositions concrètes et susciter des engagements politiques dans le domaine de l accès à l eau et à l assainissement. Electriciens sans frontières a été sollicitée pour piloter un groupe de travail sur l accès à l énergie abordable pour l accès à l eau pour les populations, rurales ou urbaines, isolées des réseaux électriques. Ce fut l occasion pour l ONG de faire part de son expertise et de son expérience dans le domaine en présentant certains de ses projets. Electriciens sans frontières a notamment insisté sur la prise en compte des besoins des populations, les ressources à mettre en œuvre et sur les responsabilités individuelles et collectives pour garantir la pérennité des installations. Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 11

12 rapport d activité Ils nous soutiennent 12 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

13 La concrétisation de nouvelles relations majeures Reconnaissance accrue de l expertise de ses membres et notoriété grandissante de l organisation ont participé à asseoir la légitimité d Electriciens sans frontières au sein de la filière électrique française. L année 2012 a ainsi vu se concrétiser de nouvelles relations majeures pour l organisation. Les groupements professionnels tels que l IGNES et le Gimelec, le distributeur de matériel CGE Distribution (CGE D) ou encore le fabricant d ampoules Philips ont ainsi, entre autres, participé activement à faire reculer la pauvreté énergétique dans les pays les plus démunis. Dans le cadre de ses projets de développement, Electriciens sans frontières a également pu compter sur le soutien de nombreuses collectivités comme la Communauté d Agglomération Rouen Elboeuf et le Conseil régional Haute-Normandie. Le soutien et la confiance accordés à Electriciens sans frontières par les bailleurs publics et institutionnels, entre autres, ont aussi permis à l organisation de répondre rapidement et efficacement aux besoins des populations victimes de crises humanitaires. Les syndicats d électrification et les agences de bassin se sont par ailleurs mobilisés fortement à l image du Syndicat Intercommunal d Énergies du Département de l Aveyron (SIEDA), du Syndicat intercommunal pour le gaz et l électricité en Ile-de-France (SIGEIF), du Syndicat Départemental d Énergie Électrique de la Gironde, de l Agence de l Eau Seine Normandie ou encore de l agence de bassin Loire-Bretagne. Enfin, en 2012 comme les années précédentes, Electriciens sans frontières a pu compter sur le soutien de ses partenaires majeurs que sont Legrand, Nexans, EDF, ERDF, RTE et la Fondation EDF. Grâce à chacun, Electriciens sans frontières a pu conduire des actions de qualité et contribuer à faire reculer la pauvreté énergétique des communautés les plus démunies de la planète. Merci! Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 13

14 rapport d activité Ils nous soutiennent Lumière sur quelques-uns de nos partenaires Les installateurs électriciens s engagent aux côtés d Electriciens sans frontières Acteurs incontournables de la filière électrique française, les installateurs électriciens se mobilisent en faveur de l accès à l énergie dans les pays en développement par le biais de leurs organisations professionnelles, la Fédération française des entreprises de génie électrique et énergétique (FFIE) ou la Confédération de l Artisanat et des Petites Entreprises du Bâtiment (CAPEB). De par leur nombre et les réseaux dont ils disposent, l engagement des installateurs électriciens offre à Electriciens sans frontières l opportunité de faire connaître son action à un très large public. Leurs compétences sont également très précieuses dans le cadre des projets conduits par l organisation. Les institutions et collectivités sollicitent Electriciens sans frontières En 2012, l expertise des équipes d Electriciens sans frontières a été largement sollicitée par ses partenaires institutionnels et les collectivités. En effet, que ce soit dans le cadre de projets de développement ou d interventions en situation de crise humanitaire, Electriciens sans frontières a partagé son expérience et ses compétences avec des partenaires aussi variés que le ministère des Affaires étrangères, l Agence des Nations Unies pour les réfugiés, la Ville de Montreuil, le Conseil général de la Seine-Saint- Denis ou encore le Conseil régional de Martinique. La volonté de ces acteurs de travailler avec Electriciens sans frontières conforte l organisation dans son action et constitue une belle reconnaissance de la pertinence des initiatives qu elle mène. Les fondations et associations d entreprise œuvrent en faveur de la solidarité internationale Interlocutrices de plus en plus présentes dans la construction des projets conduits par Electriciens sans frontières, les fondations et associations d entreprises participent significativement, et de manière croissante, à la réalisation des activités de l organisation. Le Crédit Agricole Solidarité et Développement, la Fondation EDF font parties de celles-ci. Cet intérêt grandissant pour les actions en faveur de l accès à l énergie est une preuve, s il était besoin, de l importance de ces enjeux pour les populations les plus démunies. Initiatives originales Fabricants et distributeurs s unissent au sommet du Mont Ventoux pour favoriser l électrification au Bénin Les marques CGE D et ARNOULD ont réitéré, en 2012, pour la seconde année consécutive, l action commerciale qu elles mènent à l automne en faveur d Electriciens sans frontières. La particularité de cette édition? Clore les festivités par l ascension, en vélo, du Mont Ventoux! Catherine Mouraux, correspondante communication et partenariats de la délégation Provence-Alpes-Côte d Azur Comment est née l idée d organiser une ascension du Mont Ventoux en faveur d Electriciens sans frontières? En 2011, le CGE D et ARNOULD soutenaient déjà les projets d Electriciens sans frontières, dans le cadre de ce partenariat, ils avaient organisé une vente de kit de matériel auprès d installateurs électriques. Les bénéfices de cette vente ont été reversés à Electriciens sans frontières. Pour l année 2012, cette vente a été réitérée au profit d un projet au Bénin où des jeunes du lycée technique d Ouidah seront formés à la mise en place d installations électriques intérieures et extérieures. Cette année nous avons voulu créer un événement autour de ce partenariat et offrir à Electriciens sans frontières la possibilité de rencontrer un nouveau public auprès duquel elle a pu se présenter. Après de nombreuses réunions et rencontres, nous avons décidé d organiser l ascension à vélo du Mont Ventoux. Cette course a réuni plus de 160 coureurs cyclistes et d autres partenaires comme Legrand ont participé à la logistique de l événement! Comment imaginez-vous ce partenariat dans le futur? C est toujours très satisfaisant de pouvoir nouer des partenariats sur le long terme, cela nous permet d instaurer une vraie relation de confiance au profit de nos projets. C est le cas avec le CGE D et ARNOULD et nous envisageons de continuer sur cette lancée pour l année Nous réorganiserons l ascension du Mont Ventoux avec l espoir de réunir encore plus de coureurs pour cet événement sportif et solidaire. 14 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

15 Un syndicat d électrification mobilise ses partenaires pour améliorer les conditions de vie des zafimaniry à Madagascar Le Syndicat mixte à cadre départemental d électricité du GARD a choisi de s impliquer auprès d un projet Electriciens sans frontières. Plutôt que de le faire seul, il a pris l initiative d agir collectivement en impliquant quelques entreprises locales et antennes de grands groupes avec lesquelles ils travaillent! Bernard Bonnefoy, chef du projet Antoetra à Madagascar soutenu par le syndicat mixte à cadre départemental d électricité du Gard De quelle manière le syndicat mixte à cadre départemental du Gard s est-il engagé pour soutenir votre projet? Le SMDE 30 et Hérault Énergies ont apporté un soutien financier au projet Antoetra dont l objectif est l électrification de deux centres de santé et l installation de 12 bornes fontaines à pompage solaire. Depuis deux ans le projet est soutenu financièrement par les syndicats d électricité mais aussi de manière plus institutionnelle. En effet, ils permettent à mon équipe projet de se rendre à leur AG et présenter notre ONG et nos projets. Ces interventions nous offrent une visibilité auprès d un public d entreprises et d élus. Pourquoi le syndicat mixte a-t-il mobilisé ses interlocuteurs pour soutenir votre projet? Je pense que notre partenariat avec ces syndicats s est construit naturellement. Nous sommes issus du même cœur de métier, ils ont donc très rapidement été sensibles à notre action. Cette année le SMDE 30 a instauré une démarche collective pour soutenir plus largement notre projet à Madagascar. Nous avons ainsi pu nous présenter auprès de trois entreprises locales, ETE Valette, ETDE et CEDRE qui aujourd hui nous soutiennent financièrement. L expertise d Electriciens sans frontière, un savoir-faire connu et reconnu Electriciens sans frontières a été sollicitée par MSF Suisse pour réaliser 10 missions d expertise pour les installations électriques de leurs locaux (bases de vie, camps de réfugiés, hôpitaux ). L ONG américaine IRC a elle aussi fait appel au savoir-faire d Electriciens sans frontières pour effectuer des missions de diagnostic et de travaux sur leurs installations électriques. Lors de ces missions, l objectif d Electriciens sans frontières est de remédier aux situations d urgence et de danger détectées en assurant la sécurité des personnes et des installations électriques dont elles disposent afin qu elles puissent effectuer leur mission dans les meilleures conditions. Perspectives 2013 «Permettre l accès à l énergie à l ensemble de la planète dans des conditions soutenables constitue une question cruciale.» Ces mots de Madame Delphine Batho, ministre de l Écologie, du Développement durable et de l Énergie, résument la conviction profonde qui anime les équipes d Electriciens sans frontières depuis 26 ans. Toutefois cette seule conviction ne suffit pas à électrifier des structures collectives, à favoriser l émergence d activités génératrices de revenus ou encore à intervenir en situation d urgence auprès des populations victimes de crises humanitaires. Ainsi, Electriciens sans frontières va poursuivre en 2013 ses efforts pour réunir l ensemble des acteurs de la filière électrique autour des enjeux de l accès à l énergie dans les pays en développement. Chacun a sa réalité, ses enjeux et ses objectifs propres, Electriciens sans frontières en est bien consciente. Il convient donc de prendre en compte les spécificités de tous pour permettre d atteindre collectivement un objectif d intérêt général : faire reculer la pauvreté énergétique dans les pays les plus démunis. Identifier et déployer des axes de collaboration en adéquation avec les enjeux de chacun constituera en 2013, la priorité d Electriciens sans frontières afin que le développement de l accès à l énergie bénéficie au plus grand nombre en ciblant davantage ses zones d actions en lien avec les collectivités territoriales dans le domaine de la coopération décentralisée. Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 15

16 rapport d activité Rétrospective 2012 en 15 actions 16 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

17 SEYCHELLES Madagascar Amélioration de la distribution AFRIQUE d électricité et d eau dans l hôpital de Ranohira COMORES MAYOTTE MADAGASCAR Antananarivo MAUR Objectif du projet Electriciens sans frontières a été sollicitée par l association ASPS (Association Sportive des Professions de Santé) et l association locale «Le village» pour rénover et agrandir les installations électriques, créer un réseau d eau et raccorder les eaux usées à un réseau d assainissement pour l hôpital de Ranohira à Madagascar. Ces améliorations permettront au personnel hospitalier de travailler dans de bonnes conditions d hygiène, de couvrir les actes de médecine générale, d assurer la surveillance prénatale, les accouchements et le développement du secteur dentaire qui entraînera le recrutement d un dentiste. Les entreprises locales seront formées par Electriciens sans frontières pour entretenir et dépanner les installations en cas de problème. RÉUNION Ranohira Domaines cibles Santé, services collectifs, formation Services énergétiques Installation électrique intérieure Éclairage intérieur Réseau d assainissement Population impactée personnes Acteurs impliqués sur le terrain Association «Le village» Association ASPS Le personnel de la commune La mairie de Ranohira Partenaires EDF ERDF Nexans RTE Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 17

18 rapport d activité MALI NIGER Bénin E ERIA CÔTE D IVOIRE BURKINA FASO GHANA TOGO BÉNIN Domaines cibles Éducation, développement économique, services collectifs, formation Services énergétiques Alimentation électrique Éclairage intérieur Installation électrique intérieure Population impactée personnes Acteurs impliqués sur le terrain SMIT Koussoukoingou Porto Novo NIGERIA Société Béninoise d Énergie Électrique Association «La Perle de l Attacora» Koussoukoingou, électrification des bâtiments communautaires du village Objectif du projet Electriciens sans frontières a été sollicitée par Eco-Bénin pour réaliser CAMEROUN l installation de l énergie électrique dans des locaux communautaires tels que l école publique, les internats, la salle d alphabétisation, le GUINÉE local du Conseil de l arrondissement, la place publique centrale, le ÉQ. kiosque d accueil CONGO de l association «La Perle de l Attacora» du village de Koussoukoingou. L objectif général est d améliorer les conditions GABON d études des élèves le soir et de permettre aux adultes de suivre des cours à la nuit tombée dans la salle d alphabétisation où seront également installés des équipements informatiques. Les différents bâtiments communautaires ont été raccordés au réseau électrique existant qui traversait le village sans le desservir. Electriciens sans frontières a fait réaliser les raccordements et les installations électriques intérieures de ces différents bâtiments. Une formation sur l utilisation, la maintenance et la sécurité des installations a été dispensée aux différentes personnes concernées pour en assurer la pérennité et prévenir les risques. Partenaires Agence Crédit Mutuel Strasbourg- Neudorf CCAS Eco Bénin EDF ERDF Fondation EDF Legrand Lumières partagées Planète Urgence RTE USADF 18 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

19 Bénin MALI NIGER AFRIQUE Accès à l eau, à l électricité et à la santé pour «La Cité des Enfants» Objectif du projet GUINEE SIERRA LEONE LIBERIA Électriciens sans frontières a été contactée pour réaliser et sécuriser les installations permettant d alimenter en eau et en électricité la commune de Takon, située à 70 km au nord de Porto Novo. L objectif global est de promouvoir l accès aux soins de la population de Takon par l amélioration du fonctionnement du centre de santé. Le projet vise également la pérennisation d un système d accès à l eau en toute saison ainsi que l alimentation en électricité de l orphelinat «la Cité des Enfants» et du centre de santé. CÔTE D IVOIRE BURKINA FASO GHANA TOGO BÉNIN Takon Porto Novo NIGERIA Domaines cibles Santé, services collectifs, formation CAMER GUIN ÉQ. GAB Services énergétiques Installation électrique intérieure Alimentation électrique Installation d une pompe et d un château d eau Population impactée personnes Acteurs impliqués sur le terrain Association Internationale pour la Paix et le Développement Fondation Universelle pour la Paix et le Développement Partenaires EDF ERDF ETPM Legrand Nexans RTE SDEE SICAM Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières 19

20 rapport d activité MALI Burkina Faso INEE BURKINA FASO Ouagadougou Poukin NIGER Village de Poukin, électrification photovoltaïque LIBERIA CÔTE D IVOIRE GHANA Domaines cibles Éducation, santé, développement économique, services collectifs, formation Services énergétiques Alimentation électrique Éclairage intérieur TOGO BÉNIN NIGERIA Objectif du projet Electriciens sans frontières a été sollicitée par Le Refuge, association burkinabée qui lutte contre la malnutrition des enfants et des femmes enceintes et allaitant, pour mettre en place le système de CAMEROUN fourniture d électricité du centre d accueil. L objectif est d améliorer le fonctionnement du centre et d y garantir de meilleures conditions de GUINÉE prise ÉQ. en charge. La lumière permettra également à la population de CONGO pratiquer des activités sociales et éducatives ou de suivre des formations à la GABON nuit tombée. La solution retenue consiste en l installation d un miniréseau entre les 8 bâtiments du centre, alimenté par des panneaux photovoltaïques et un stockage de 30 kwh. Afin d assurer la pérennité du projet, une activité génératrice de revenus (recharge de téléphones) a été mise en place et une formation à l entretien et à la maintenance des installations sera dispensée à l exploitant. Population impactée Le centre de santé à une capacité d accueil d une centaine de personnes. Les personnes des villages alentour peuvent bénéficier du projet d électrification du centre Acteurs impliqués sur le terrain Association Le Refuge Énergie solaire du Faso Partenaires EDF ERDF IEEE Foundation Legrand Nexans Poweo RTE 20 Rapport d activité 2012 / Electriciens sans frontières

COUVERTURE ENEAU POTABLE

COUVERTURE ENEAU POTABLE COUVERTURE ENEAU POTABLE En 2002, 83 % de la population mondiale près de 5,2 milliards d individus bénéficiaient d un approvisionnement en eau potable amélioré. Cela comprend l eau courante et le raccordement

Plus en détail

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile

Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile ANNEXE 1 Pays 1 où il y a un risque de transmission de la fièvre jaune 2 et pays exigeant la vaccination antiamarile Pays Pays où il y a un Pays exigeant Pays exigeant risque de transmission la vaccination

Plus en détail

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1.

A. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale. 1. Liste des pays tiers dont les ressortissants doivent être munis d un visa pour traverser la frontière nationale et pays dont les ressortissants en sont exemptés A. Liste des pays tiers dont les ressortissants

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER

BOURSES SCOLAIRES. au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER BOURSES SCOLAIRES au bénéfice des enfants français résidant avec leur famille à l étranger AGENCE POUR L ENSEIGNEMENT FRANÇAIS À L ÉTRANGER ÉTABLISSEMENT PUBLIC NATIONAL À CARACTÈRE ADMINISTRATIF SOUS

Plus en détail

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES

THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES THESAURUS ENTREPRISES PUBLIQUES I. SECTEURS D ACTIVITES - Aéronautique - Agriculture - Assurances - Banques (épargne, office des chèques postaux) - Bâtiment et génie civil - Communications - Postes - Télécommunications

Plus en détail

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS

Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Révision des besoins non satisfaits: En bref Résumé de l analyse de MEASURE DHS Pourquoi faut-il changer la définition des besoins non satisfaits en matière de planification familiale? Le concept de besoins

Plus en détail

Programme détaillé par région

Programme détaillé par région Mise à jour : 24/09/2015 Programme détaillé par région Alsace Exposition-photos «5 kw pour alimenter un hôpital» 14-15-16 octobre Hôpital universitaire de Strasbourg-Hautepierre Les Hôpitaux Universitaires

Plus en détail

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs

Tableau récapitulant au 10 octobre 2014 l'état de la Convention et des accords y relatifs Information concernant l état de la Convention, de l'accord relatif à l'application de la Partie XI de la Convention et de l Accord aux fins de l'application des dispositions de la Convention relatives

Plus en détail

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre

WP Board No. 934/03. 7 mai 2003 Original : anglais. Comité exécutif 21 23 mai 2003 Londres, Angleterre WP Board No. 934/03 International Coffee Organization Organización Internacional del Café Organização Internacional do Café Organisation Internationale du Café 7 mai 2003 Original : anglais Comité exécutif

Plus en détail

Solidarité Haïti : un an de mobilisation

Solidarité Haïti : un an de mobilisation Solidarité Haïti : un an de mobilisation Le 12 janvier 2010, un violent séisme frappe Haïti. Le bilan est effroyable : 220 000 morts, 300 000 blessés et 1.5 million de sans-abri. Une semaine après le désastre,

Plus en détail

Édito. L année 2011 annonce un tournant. Sommaire. dans l histoire d Electriciens sans frontières.

Édito. L année 2011 annonce un tournant. Sommaire. dans l histoire d Electriciens sans frontières. Rapport annuel 2011 Édito L année 2011 annonce un tournant dans l histoire d. Depuis le 1 er janvier, la fusion des associations régionales et de la fédération en une association unique a permis d afficher

Plus en détail

Édito. L année 2011 annonce un tournant. Sommaire. dans l histoire d Electriciens sans frontières.

Édito. L année 2011 annonce un tournant. Sommaire. dans l histoire d Electriciens sans frontières. Rapport annuel 2011 Édito L année 2011 annonce un tournant dans l histoire d. Depuis le 1 er janvier, la fusion des associations régionales et de la fédération en une association unique a permis d afficher

Plus en détail

Parrainez une fille, investissez dans son avenir.

Parrainez une fille, investissez dans son avenir. photos - Roger Job - Plan Comme Marie Gillain, parrainez une fille avec PLAN! «Grâce à ma filleule, j ai été le témoin privilégié des actions de PLAN sur le terrain. À travers ses yeux, j ai réalisé que

Plus en détail

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944

ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 ACCORD RELATIF AU TRANSIT DES SERVICES AÉRIENS INTERNATIONAUX SIGNÉ À CHICAGO LE 7 DÉCEMBRE 1944 Entrée en vigueur : L Accord est entré en vigueur le 30 janvier 1945. Situation : 130 parties. Cette liste

Plus en détail

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE

DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE STR DIRECTIVES CONCERNANT LES GROUPES DE COMPÉTITEURS ET LES RAPPORTS DE TENDANCE Directives pour l Amérique du Nord et les Caraïbes Nombre minimum de propriétés Les groupes de compétiteurs doivent inclure

Plus en détail

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international.

SAEGIS SUR SERION DES BASES DE DONNÉES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. THOMSON COMPUMARK. Registre international. DES DIVERSIFIÉES. UNE COUVERTURE MONDIALE. REUTERS/ANDY GAO Registre international Registre international Amérique du Nord Bermudes Canada Mexique États-Unis : Marques fédérales, Marques d État Amérique

Plus en détail

Faire une demande de visa

Faire une demande de visa CONVENTION SUR LE COMMERCE INTERNATIONAL DES ESPECES DE FAUNE ET DE FLORE SAUVAGES MENACEES D'EXTINCTION Quatorzième session de la Conférence des Parties La Haye (Pays-Bas), 3 15 juin 2007 Faire une demande

Plus en détail

RÉTROSPECTIVE 2010 EN QUELQUES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT

RÉTROSPECTIVE 2010 EN QUELQUES PROJETS DE DÉVELOPPEMENT Rapport annuel 2010 Sommaire Rapport d activité 4 CHIFFRES CLÉS 4 Les adhérents 4 Répartition géographique des projets 5 Moyens et ressources 6 FAITS MARQUANTS 2010 8 D une fédération d associations régionales

Plus en détail

Mortalité par cause spécifique et morbidité

Mortalité par cause spécifique et morbidité par cause spécifique et morbidité Sur 10 décès qui se produisent dans le monde, 6 sont dus à des non, 3 à des pathologies, génésiques ou nutritionnelles et 1 résulte de. De nombreux pays en développement

Plus en détail

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification

Le HCR est pleinement conscient. Le budget du HCR pour l exercice 2013. Le processus de planification Identification des be Le HCR est pleinement conscient de la nécessité de travailler en étroit partenariat avec ses principaux bailleurs de fonds pour rassembler les ressources dont il doit disposer pour

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE

S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE S. A. BANQUE DE CREDIT A L EXPORTATION DE TURQUIE PROGRAMME DU CREDIT AUX ACHETEURS DES PAYS DESTINE AU SECTEUR DE FABRICATION DE MACHINES AVEC LA COOPERATION DE L UNION DES EXPORTATEURS DE MACHINES ET

Plus en détail

QUATRIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS ISTANBUL, TURQUIE DU 9 AU 13 MAI 2011

QUATRIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS ISTANBUL, TURQUIE DU 9 AU 13 MAI 2011 QUATRIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LES PAYS LES MOINS AVANCÉS ISTANBUL, TURQUIE DU 9 AU 13 MAI 2011 Bureau du Haut Représentant pour les pays les moins avancés, les pays en développement sans littoral

Plus en détail

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE)

TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) TITRE DU PROJET Construction d un complexe de santé pour le compte de l ONG Education Pour la Santé et la Promotion de l Emploi (EPSPE) PAYS ET REGION DE MISE EN ŒUVRE DU PROJET Ce projet sera mise en

Plus en détail

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL

MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ SOCIAL ÉDUCATION FORMATION UDGET INSERTION ORMATION MICROCREDIT CCOMPAGNEMENT RAPPORT D ACTIVITÉ 2012 EDUCATION INSERTION SOCIAL MESSAGE DE LA PRÉSIDENTE Florence RAINEIX Directrice générale de la Fédération

Plus en détail

Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014

Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014 Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN : Rapport de la 15 e réunion, du 16 au 23 juin 2014 La 15 e réunion du Réseau des points focaux de gouvernement du Mouvement SUN a eu lieu entre

Plus en détail

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE

LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE LE CONGÉ SOLIDAIRE DEUX SEMAINES POUR AGIR AU SERVICE DE LA SOLIDARITÉ INTERNATIONALE Renforcer l'autonomie des populations et la protection de leur environnement le partenariat continu pour apporter un

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

ÉQUIPE DE COMMERCE DES BIENS ET DES PRODUITS DE BASE

ÉQUIPE DE COMMERCE DES BIENS ET DES PRODUITS DE BASE Original: anglais PROGRAMME POUR LE COMMERCE ET LE DÉVELOPPEMENT ÉQUIPE DE COMMERCE DES BIENS ET DES PRODUITS DE BASE QUELQUES CONSIDÉRATIONS RELIÉES À L ADHÉSION À L ACCORD DU SGPC ET À LA PARTICIPATION

Plus en détail

Je tiens à vous informer que j'ai décidé d afficher le poste de Directeur du Bureau de la gestion des ressources humaines, à Paris (France).

Je tiens à vous informer que j'ai décidé d afficher le poste de Directeur du Bureau de la gestion des ressources humaines, à Paris (France). 09/12/2014 Réf. : Objet : CL/4083 Directeur (D-2) du Bureau de la gestion des ressources humaines Paris, France HRM 237 Madame, Monsieur, Je tiens à vous informer que j'ai décidé d afficher le poste de

Plus en détail

Génération des forces de police Standards et Procédures

Génération des forces de police Standards et Procédures Génération des forces de police Standards et Procédures Forum régional de Yaoundé 8-10 novembre 2009 Participation aux OMP: pratiques et paramètres par Mody BERETHE Divison Police des Nations Unies/DOMP

Plus en détail

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO

Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Energies Sans Frontières A TANGHIN BURKINA FASO Présentation de la mission de réalisation du 16 Octobre au 10 Décembre 2010 Electrification des écoles et formation au métier d électricien en installations

Plus en détail

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007

COOPERATION DECENTRALISEE. CESR 5 octobre 2007 COOPERATION DECENTRALISEE CESR 5 octobre 2007 La coopération internationale et décentralisée S insère dans le cadre plus large de l action extérieure des collectivités Regroupe les actions de coopération

Plus en détail

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE

SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE SEISME EN HAITI, 6 MOIS APRES BILAN DES ACTIONS DE CARE L intervention d urgence Au 29 juin, CARE continue de concentrer ses activités d urgence sur trois secteurs géographiques: Pétion-ville, Carrefour,

Plus en détail

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011

GUIDE DU BENEVOLE. Mai 2011 Mai 2011 GUIDE DU BENEVOLE Le présent document précise les engagements de tout adhérent 1 à Electriciens sans frontières. Ces engagements déclinent de manière opérationnelle les valeurs et principes énoncées

Plus en détail

PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2012-2016 CONSEIL DE CONCERTATION POUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU ET L ASSAINISSEMENT

PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2012-2016 CONSEIL DE CONCERTATION POUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU ET L ASSAINISSEMENT PLAN STRATÉGIQUE À MOYEN TERME 2012-2016 CONSEIL DE CONCERTATION POUR L APPROVISIONNEMENT EN EAU ET L ASSAINISSEMENT TABLE DES MATIÈRES AVANT-PROPOS....................................................

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE U N I V E R S I T É T O U L O U S E 2 L E M I R A I L en partenariat avec y Diplôme Universitaire Responsable de site e-commerce et e-tourisme appliqués au développement des territoires

Plus en détail

- Article R.314-3 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié

- Article R.314-3 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié F.17 Carte de Résident Renouvellement - Article R.314-3 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié Démarche La demande doit être déposée au Service Etrangers de la Préfecture situé au

Plus en détail

1ère demande. La demande doit être déposée au Service Etrangers de la Préfecture.

1ère demande. La demande doit être déposée au Service Etrangers de la Préfecture. F.13B Carte de Séjour Temporaire «Vie Privée et Familiale» Liens personnels et familiaux 1ère demande Article L.313-14 du CESEDA Admission exceptionnelle au séjour Démarche La demande doit être déposée

Plus en détail

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable

Charte. pour. de la coopération décentralisée. le développement durable Charte de la coopération décentralisée pour le développement durable Mise en œuvre des principes de l Agenda 21 dans les coopérations transfrontalières, européennes et internationales des collectivités

Plus en détail

Entraide Missionnaire Internationale

Entraide Missionnaire Internationale français GUIDE DES SERVICES www.entraidemissionnaire.com 2013 t E n a r i d e M i s s i o n n a i r e Entraide Missionnaire Internationale l e a i o n t a r n t e 1 I n La santé solidaire en Eglise Sommaire

Plus en détail

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise

La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise 50 salariés et plus / groupes de distribution (GDSA) dans la Branche des Services de l Automobile GPEC La Gestion Prévisionnelle des Emplois et des Compétences dans votre entreprise Anticiper les enjeux

Plus en détail

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39.

de plus de moitié, particulièrement dans les pays où la mortalité infantile est élevée 39. postes de haut-fonctionnaires sont détenus par des femmes 38. Mais dans l ensemble, les avancées enregistrées par les pays africains dans leur progression vers la réalisation d une meilleure parité entre

Plus en détail

M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV LISTE DE PRIX, TVA comprise, à partir du 01.02.2014

M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV LISTE DE PRIX, TVA comprise, à partir du 01.02.2014 0.03 M- Budget DSL / téléphonie fixe (VoIP)/ TV Services M- Budget Fréquence Accès internet (M- Budget DSL) 54.80 par mois Accès internet avec téléphonie fixe (M- Budget DSL & VoIP) 59.80 par mois Accès

Plus en détail

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de

Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et plus de L IDA EN ACTION Réponse de la Banque mondiale à la crise alimentaire Flambée des prix alimentaires : tendances, causes et perspectives Depuis janvier 2006, les prix des céréales ont plus que doublé, et

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

OBJET SOCIAL PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ

OBJET SOCIAL PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ OBJET SOCIAL Bureau d'études, de surveillance, de formation, d'audits, d'assistance technique, suivi et évaluation de projets et d'exécution de projets "clé sur porte". PRÉSENTATION GÉNÉRALE DE LA SOCIÉTÉ

Plus en détail

Passeport en cours de validité avec copie des pages relatives à l'identité, validité et visa d'entrée en France.

Passeport en cours de validité avec copie des pages relatives à l'identité, validité et visa d'entrée en France. F.36 Carte de Séjour Temporaire «Scientifique - Chercheur» ---------- Première demande (Changement de statut) -articles L.313-8 & R.313-11 à R.313-13 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968

Plus en détail

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français. Si marié : carte nationale d'identité ou passeport de votre conjoint.

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français. Si marié : carte nationale d'identité ou passeport de votre conjoint. F.23 Carte de Séjour Temporaire «Vie Privée et Familiale» ------- Rente d'accident du travail ou de maladie professionnelle -articles L.313-11 al.9 & R.313-20 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre

Plus en détail

Etre societaire, pour vivre la banque autrement.

Etre societaire, pour vivre la banque autrement. PREAMBULE Se fondant tout particulièrement sur la notion de valeurs, les coopératives ont montré qu elles constituaient un modèle commercial, robuste et viable, susceptible de prospérer même pendant les

Plus en détail

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français.

Extrait d'acte de naissance de moins de trois mois traduit en français. F.35 Carte de Séjour Temporaire «Vie Privée et Familiale» «Conjoint de Scientifique» -articles L.121-1, L.121-3 et L.313-8 du CESEDA -Accord franco-algérien du 27 décembre 1968 modifié Démarche La demande

Plus en détail

L ALLIANCE INTERNATIONALE CONTRE LA FAIM. Document de stratégie

L ALLIANCE INTERNATIONALE CONTRE LA FAIM. Document de stratégie L ALLIANCE INTERNATIONALE CONTRE LA FAIM L union des forces pour éradiquer la faim dans le monde Document de stratégie Le présent document de stratégie de l Alliance internationale contre la faim a été

Plus en détail

Les énergies renouvelables. Cas de l'énergie solaire:

Les énergies renouvelables. Cas de l'énergie solaire: Consultant Individuel Les énergies renouvelables. Cas de l'énergie solaire: Exposé d une méthode simple de calcul et de choix des équipements solaires pour une application domestique Bernard BASSEMEL Expert

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT

3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 e partie L OFFRE D HÉBERGEMENT 3 - L offre d hébergement Définitions Dans ce chapitre sont présentés les parcs d hébergement marchand et non marchand qui constituent l offre touristique française. Le

Plus en détail

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique

Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Un Aperçu de la Situation de l'assainissement en Afrique Extrait de Un Aperçu de la Situation de l Eau Potable et de l'assainissement en Afrique Une perspective régionale s'appuyant sur des données récentes

Plus en détail

2,4 L indice synthétique de fécondité (ISF) dans le monde. L ISF varie de 1,1 enfant par femme en Lettonie et à Taïwan à 7,1 au Niger.

2,4 L indice synthétique de fécondité (ISF) dans le monde. L ISF varie de 1,1 enfant par femme en Lettonie et à Taïwan à 7,1 au Niger. 43 % Pourcentage d enfants de moins de 5 ans souffrant d insuffisance pondérale au Yémen. 87 % Pourcentage de décès aux USA dus à des maladies non transmissibles telles que les maladies cardiovasculaires,

Plus en détail

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION RÉUNION / En vigueur à partir du 25/04/2014

CONDITIONS TARIFAIRES TARIFS DES OFFRES CANALBOX INTERNET+TÉLÉPHONE POUR LES PARTICULIERS ÉDITION RÉUNION / En vigueur à partir du 25/04/2014 ÉDITION RÉUNION / En vigueur à tir du 25/04/2014 Sous réserve de compatibilité technique et d éligibilité à l ADSL de votre ligne téléphonique et d un engagement minimum de douze (12) mois. Pour tester

Plus en détail

TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à partir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION

TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à partir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION Tarifs des offres Box Mediaserv TARIFS DES OFFRES MEDIASERV POUR LES PARTICULIERS En vigueur à tir du 14/06/2014-Tarifs des offres présentés hors promotions Edition REUNION Sous réserve de compatibilité

Plus en détail

Ainsi, nous avons la maîtrise des équipements que nous utilisons et une totale liberté pour l élaboration de nos offres.

Ainsi, nous avons la maîtrise des équipements que nous utilisons et une totale liberté pour l élaboration de nos offres. Votre partenaire Télécom dédié aux entreprises ADSL Haut débit Connectivité SDSL Virtual Private Network Sécurité Solution de voix sur IP Présentation de la société Intégrateur de solutions téléphoniques

Plus en détail

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I

Mini réseau hybride en Afrique Central. Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I Mini réseau hybride en Afrique Central Joseph KENFACK ECOLE NATIONALE SUPERIEURE POLYTECHNIQUE UNIVERSITE DE YAOUNDE I SOMMAIRE DONNEES SUR L AFRIQUE CENTRALE ENERGIE RENOUVELABLE EN AFRIQUE CENTRALE ETUDE

Plus en détail

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------

STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ STATUTS DE L ASSOCIATION DES BANQUES CENTRALES AFRICAINES ------------------------------------ (version amendée à Kampala, en Ouganda, le 19 août 2003) 2 Les signataires des présents Statuts, Reconnaissant

Plus en détail

COOPÉRATION EN ÉDUCATION

COOPÉRATION EN ÉDUCATION CENTRE INTERNATIONAL D ÉTUDES PÉDAGOGIQUES Au service du français et de l éducation dans le monde COOPÉRATION EN ÉDUCATION Un établissement public pour la coopération internationale en éducation, opérateur

Plus en détail

En collaboration avec

En collaboration avec En collaboration avec Termes de Référence de l atelier National de partage et d élaboration du cadre stratégique de l Observatoire de la société civile sur la Gouvernance des Terres et des Ressources Naturelles.

Plus en détail

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire

Les problèmes de politisation. Comprendre. l Indice de réponse humanitaire Les problèmes de politisation Comprendre l Indice de réponse humanitaire 2010 Les donateurs sont essentiels / Les donateurs jouent un rôle essentiel lorsqu il s agit de garantir que l aide parvienne aux

Plus en détail

3. Relations clientèle et solidarité

3. Relations clientèle et solidarité 3. Relations clientèle et solidarité Maintenir une proximité forte avec ses clients via un dispositif d accueil animé par plus de 6 000 conseillers, construire des partenariats de médiation sociale pour

Plus en détail

RÉDUISEZ VOTRE ISF FAITES UN DON À LA FONDATION ÉNERGIES POUR LE MONDE. Donnez du souffle à nos projets!

RÉDUISEZ VOTRE ISF FAITES UN DON À LA FONDATION ÉNERGIES POUR LE MONDE. Donnez du souffle à nos projets! RÉDUISEZ VOTRE ISF FAITES UN DON À LA FONDATION ÉNERGIES POUR LE MONDE Donnez du souffle à nos projets! Réduisez votre ISF en faisant un don Reconnue d utilité publique, la Fondation Énergies pour le Monde

Plus en détail

Conseil d administration 317 e session, Genève, 6-28 mars 2013 GB.317/LILS/1(Rev.)

Conseil d administration 317 e session, Genève, 6-28 mars 2013 GB.317/LILS/1(Rev.) BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL Conseil d administration 317 e session, Genève, 6-28 mars 2013 GB.317/LILS/1(Rev.) Section des questions juridiques et des normes internationales du travail Segment des

Plus en détail

Pompes à eau potable solaires pour les communautés

Pompes à eau potable solaires pour les communautés Étude de cas 6, 03 2013 Pompes à eau potable solaires pour les communautés Sujet Camp de réfugiés IFO-II de Dadaab Lieu Comté de Garissa, au nord-est du Kenya Application Surface Eau potable et eau d'assainissement

Plus en détail

Directeur Bureau de la gestion des ressources humaines (HRM) UNESCO 7 place de Fontenoy 75352 Paris 07-SP France.

Directeur Bureau de la gestion des ressources humaines (HRM) UNESCO 7 place de Fontenoy 75352 Paris 07-SP France. 30/07/2015 Réf.: Objet : CL/4128 Directeur (D-1) Institut de l'unesco pour l'application des technologies de l'information à l'éducation (ITIE) Moscou, Fédération de Russie 2RUED0900OS Madame, Monsieur,

Plus en détail

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat

Stratégie Régionale. envers les Jeunes. l Artisanat Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes La Stratégie Régionale de l Artisanat envers les Jeunes (S.R.A.J.) constitue une offre globale

Plus en détail

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence.

La coopération décentralisée est inscrite dans la transversalité et se nourrit des échanges et pratiques confiés aux missions de l Agence. 1 Une mission «coopération décentralisée» existe depuis 8 ans à l ARENE Île-de-France. Résultat d une délibération sur l action internationale votée par la Région Île-de-France souhaitant que celle ci

Plus en détail

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité.

Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Titre : La Mutuelle Communautaire de Santé de Yaoundé : Un mécanisme solidaire de financement collectif d accès aux soins de santé de qualité. Sous titre: Projet d appui aux mutuelles de santé et incidence

Plus en détail

DEUXIÈME RECONSTITUTION DES RESSOURCES 2015 2018 250 MILLIONS DE RAISONS D INVESTIR DANS L ÉDUCATION : UN PLAIDOYER EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT

DEUXIÈME RECONSTITUTION DES RESSOURCES 2015 2018 250 MILLIONS DE RAISONS D INVESTIR DANS L ÉDUCATION : UN PLAIDOYER EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT DEUXIÈME RECONSTITUTION DES RESSOURCES 2015 2018 250 MILLIONS DE RAISONS D INVESTIR DANS L ÉDUCATION : UN PLAIDOYER EN FAVEUR DE L INVESTISSEMENT La pauvreté mondiale diminuerait de 12 % si tous les élèves

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plan d action national en faveur du commerce équitable préparé sous la coordination des MINISTRE DELEGUE CHARGE DU DEVELOPPEMENT MINISTRE DELEGUE CHARGE DE L ECONOMIE SOCIALE ET SOLIDAIRE ET DE LA CONSOMMATION Plan d action national en faveur du commerce équitable

Plus en détail

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030

ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 ACCÉLÉRER METTRE FIN À L ÉPIDÉMIE DE SIDA D ICI À 2030 Mettre fin à l épidémie de sida ces mots renferment de tels espoirs et de telles promesses. Grâce à des engagements mondiaux et à des objectifs précis,

Plus en détail

Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats

Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats Délégation pour les relations avec la société civile et les partenariats Pôle volontariat 27, rue de la Convention CS 91533 75732 Paris cedex 15 Téléphone : 01 43 17 62 94 Statistiques relatives aux Volontaires

Plus en détail

Concours "Électrification durable à

Concours Électrification durable à Concours "Électrification durable à Madagascar" Elèves des lycées techniques et professionnels de l'académie de Rouen : BTS électrotechnique, Bac technologique STI - génie électrotechnique Sciences et

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJET «VILLES DU MONDE» À l attention des Alliances françaises et des graphistes et artistes sollicités.

CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJET «VILLES DU MONDE» À l attention des Alliances françaises et des graphistes et artistes sollicités. 44 rue de Prony www.fetedugraphisme.org 75017 Paris contact@fetedugraphisme.org Cahier des charges Appel à projets «Villes du monde» Fête du graphisme CAHIER DES CHARGES DE L APPEL A PROJET «VILLES DU

Plus en détail

L épargne de tous au service de l intérêt général

L épargne de tous au service de l intérêt général L épargne de tous au service de l intérêt général 1 Pour la réussite de tous les projets Sommaire Un modèle unique et vertueux 4 Prêts au logement social et à la politique de la ville 7 Prêts au secteur

Plus en détail

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI

www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI www.rhonealpes.fr PLAN RÉGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI PLAN REGIONAL EN FAVEUR DES JEUNES POUR LE RACCROCHAGE EN FORMATION ET POUR L EMPLOI Lors de son assemblée

Plus en détail

Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6

Nombre d adoptions Pages 3-4. Nombre d adoptions par zone géographique Page 5. Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6 Statistiques 2014 2014 C Table des Matières Nombre d adoptions Pages 3-4 Nombre d adoptions par zone géographique Page 5 Nombre de Visas accordés en 2014 Page 6 Répartition Fille/Garçon Page 7 Tranche

Plus en détail

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement

Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Best of des STAGES (depuis 2009-2010) Master 2 Professionnel Commerce International Equitable et Développement Mise à jour 22 septembre 2014 Université de Toulon Faculté de sciences économiques et de gestion

Plus en détail

culture de sécurité industrielle pour une

culture de sécurité industrielle pour une culture de sécurité industrielle pour une Répondre à un enjeu de société es bassins industriels se sont développés autour d un double mouvement d industrialisation et d urbanisation créant un lien direct

Plus en détail

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.»

«La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» 39 e Congrès de la Mutualité Française Résolution générale «La Mutualité Française ouvre de nouveaux chantiers innovants.» La crise financière, économique, sociale et écologique frappe durement notre pays,

Plus en détail

Les. Solidarité. Régions françaises. internationale. au cœur de la. Etude comparative sur les dispositifs régionaux de Solidarité internationale.

Les. Solidarité. Régions françaises. internationale. au cœur de la. Etude comparative sur les dispositifs régionaux de Solidarité internationale. Les Régions françaises au cœur de la Solidarité internationale Etude comparative sur les dispositifs régionaux de Solidarité internationale. Décembre 2013 1 «Les Régions françaises au cœur de la solidarité

Plus en détail

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste

Appel à projets 5,2. Se déplacer Se nourrir Se loger Le reste Appel à projets " Plan Climat Régional» Soutien de l investissement participatif dans les énergies renouvelables et la maîtrise de l énergie au bénéfice des territoires 1 Contexte : Les grands objectifs

Plus en détail

2 Rapport d'activité 2014 Fondation d'entreprise Nexans

2 Rapport d'activité 2014 Fondation d'entreprise Nexans Editorial : pour une énergie électrique solidaire 3 Fondation Antenna : l'innovation fait entrer la lumière dans les habitations 4 Electrification de l'hôpital d'ipamu avec ESF 5 Un centre de santé électrifié

Plus en détail

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique

COUR DES COMPTES. Synthèse. du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique COUR DES COMPTES Synthèse du rapport sur les organismes faisant appel à la générosité publique Janvier 2011 L emploi des fonds collectés par les associations en faveur des victimes du Tsunami du 26 décembre

Plus en détail

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP

Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP Mot d ouverture de Mamadou Lamine N DONGO Lead Results Adviser Banque Africaine de Développement Coordonnateur de AfCoP 17 Septembre 2013, 9h00 Tunis, Tunisie Monsieur le Directeur du Département Assurance

Plus en détail

LE CERTIFICAT D ORIGINE COMMUNAUTAIRE

LE CERTIFICAT D ORIGINE COMMUNAUTAIRE LE CERTIFICAT D ORIGINE COMMUNAUTAIRE MODE D EMPLOI 1. Qu est-ce qu un certificat d origine communautaire? 2. Qui délivre les certificats d origine communautaires? 3. Comment rédiger un certificat d origine

Plus en détail

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale,

FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, ATELIER MISE EN ŒUVRE PROJETS / PROGRAMMES FIDA ----- BAMAKO Avril 2005 1 / 5 FIDAFRIQUE, Réseau sur le développement rural et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et Centrale, Objectif principal

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des.

DOSSIER DE PRESSE. CFA du BTP. Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France APPRENTIS. www.apprentissage-btp.com JE FORME. des. DOSSIER DE PRESSE Les CFA du BTP, 1 er réseau de l apprentissage en France Les centres de formation d apprentis du bâtiment et des travaux publics poursuivent en 2012 leur mobilisation auprès des entreprises

Plus en détail

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE

Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie ANNEXE STATISTIQUE Troisième partie A N N e x e s t a t i s t i Q u e 99 Notes relatives aux tableaux annexes Signes conventionnels On trouvera, dans les tableaux, les signes conventionnels

Plus en détail

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010

Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 1 Cadre logique du Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé 2009-2010 Objectif global : Le Programme National de Promotion des Mutuelles de Santé contribue effectivement à la mise en place

Plus en détail

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique

Fonds. Soutien aux Entreprises en Afrique Fonds d Investissement et de Soutien aux Entreprises en Afrique Paul Kabré S impliquer et investir aux côtés des entreprises africaines PROMOUVOIR LA CROISSANCE ET L EMPLOI EN AFRIQUE FISEA est un fonds

Plus en détail

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr

Rhône Développement Initiative 1993-2013. Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité. www.rdi.asso.fr Rhône Développement Initiative 1993-2013 Au service de l entrepreneuriat 20 ans et de l économie de proximité www.rdi.asso.fr Jean-Jacques MARTIN, Président de RDI Membre des réseaux nationaux RDI Edito

Plus en détail